« Le sacrifice du colonel Beltrame a déjà suscité de nombreuses vocations | Accueil | Instruction obligatoire dès 3 ans : quel intérêt à légiférer ? »

29 mars 2018

Prières pour une autre victime de l'attentat de Carcassonne

Capture d’écran 2018-03-29 à 09.22.22Un Portugais de 26 ans, sur qui le terroriste a tiré vendredi à Carcassonne, est resté conscient jusqu’à son arrivée aux urgences. Lundi, sa mère a appelé à prier pour lui. Il est atteint d’une balle dans la tête a été placé dans le coma artificiel vendredi. Que Renato ait survécu au tir du djihadiste tient déjà du miracle. Tout aussi incroyable, il était toujours conscient à son arrivée aux urgences.

Né à Coimbra, dans le centre du pays, Renato a suivi des études universitaires de designer. Ne trouvant pas d’emploi, il a décidé il y a environ deux ans de rejoindre ses parents installés dans l’Aude. Récemment, ce fils de maçon a suivi une formation de design, notamment pour la décoration intérieure d’un restaurant. Vendredi matin, c’était son dernier jour de stage. Renato a garé son Opel Corsa blanche près de l’aire des Aigles de la cité de Carcassonne au lieu-dit Pech-Mary. Jean Mazières, un viticulteur à la retraite de 61 ans, l’accompagnait. Vers 10 heures, le terroriste a ouvert le feu sur les deux hommes. Le retraité meurt. Touché à la tête, Renato n’a jamais perdu conscience. Alors que l’assassin partait au volant de sa voiture, le jeune Portugais a pris contact avec sa mère par texto.

Posté le 29 mars 2018 à 09h23 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige