« Etats généraux de la bioéthique : la présence de personnes proches de la Manif pour tous est massive | Accueil | Pas question de recevoir des militants LGBT au Vatican »

03 mars 2018

Pro-avortement, un sénateur se voit refuser l’accès à l’Eucharistie

Unknown-26Le Sénat américain a échoué à interdire l’avortement après 20 semaines de vie du foetus, à cause de 14 élus catholiques qui avaient voté contre le projet soutenu par l’administration du président Trump. Le sénateur américain Richard Durbin a été l'un des 14 catholiques à voter contre le projet de loi sur la protection de l'enfant à naître.

Dans un communiqué du 13 février, Mgr John Paprocki, évêque de Springfield dans l’Illinois, a décrété que le sénateur Richard Durbin, vu son « obstination persistante relativement à un péché grave et manifeste », ne pouvait plus désormais être « admis à la sainte communion jusqu’à ce qu’il se repente ». Mgr Paprocki s’est appuyé pour motiver sa décision sur le droit de l’Eglise qui stipule que ceux qui

« persistent obstinément dans un péché grave et manifeste ne doivent pas être admis à la sainte communion ».

Cette disposition a pour but de « provoquer un changement de cœur », précise le prélat qui ajoute que

« le sénateur Durbin était autrefois pro-vie. Je prie sincèrement avec l'espoir qu'il se repentira ».

Richard Durbin est membre du parti démocrate américain ; il est âgé de 73 ans.

Posté le 3 mars 2018 à 16h51 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement , Pays : Etats-Unis

Commentaires

ENFIN !!!
Quand verrons nous cela en France ?

Rédigé par : J.EFF | 3 mar 2018 17:09:41

@J. EFF: En effet, une telle mesure ne serait-elle pas générale?

Rédigé par : Ego | 3 mar 2018 17:58:20

Parfait !

Il est EXCOMMUNIE !

Car il est anathème. POINT FINAL !

Rédigé par : jejomau | 3 mar 2018 18:06:47

Si les évêques dont dépendent les 13 autres catholiques faisaient la même chose, ce serait encore mieux !

Rédigé par : Gautier | 3 mar 2018 18:24:07

C'est tout le drame des catholiques qui s'identifient à cette gauche pseudo-progressiste mais profondément liberticide, totalitaire et génocidaire. Cette situation devrait interpeler les dirigeants de l'Eglise catholique et tous les responsables de pastorale. Comment se fait-il que des catholiques puissent à ce point se détourner d'un des enseignements fondamentaux de la foi qu'ils prétendent pourtant confesser ? Il me semble qu'il y a là un certain nombre de questions à se poser, à méditer et des approches à changer de toute urgence !

Il semble que nous allions droit dans le mur. Nos paroissiens vieillissent : à la louche, ceux que je rencontre dans ma paroisse sont des retraités à 70%-80%. Où sont nos jeunes qui ont pourtant été catéchisés ? Pourquoi se détournent-ils si massivement de l'Eglise ? Pourquoi des adultes, comme ce sénateur américain démocrate (encore un de ces trop nombreux cathos qui s'identifient avec cette gauche adepte de la culture de la mort), qui se dit catholique, sont-ils incapables de défendre un des enseignements essentiels de l'Eglise catholique ? Pourquoi ce laxisme, cette indifférence, cette lâcheté quand il s'agit de défendre le droit à la vie de l'enfant à naître ? Toute cette situation devrait aussi interpeler l'Eglise tout entière car nous sommes tous concernés.

Rédigé par : Apollos | 3 mar 2018 18:46:54

Dans le début des années 80, alors que la polémique de saut rage à Nevers sur la mise en place d'une unité dédiée à l'avortement à Nevers, j'avais écrit à l'évêque Monseigneur Steff d'excommunier le directeur de l'hôpital qui mettait en place cette unité. Il aurait pu d'autant plus ne pas le faire que l'ensemble des médecins nivernais avaient écrit un manifeste pour refuser tous, de pratiquer des avortements.
Le directeur fut obligé pendant des années de faire venir une fois par semaine un médecin a horreur de Paris.
Pour ce qui est de l'évêque, il m'a répondu que cela ne servait à rien de l'excommunier, je lui ai répondu que je m'en doutait mais qu'il fallait le faire pour témoigner devant les catholiques de la gravité extrême de l'acte...Il ne donna pas de suite...
Je désespère souvent de nombreux évêques de France...

P

Rédigé par : Chantal de Thoury | 3 mar 2018 20:28:33

Que cela lui rappelle qu'il risque, au jour de sa mort, un autre Refus de portée éternelle...
Comme le dit si bien l'Abbé Guy Pagès, si les gens savaient... ils changeraient.

Rédigé par : Exupéry | 3 mar 2018 21:01:43

Tout à fait d'accord avec ces commentaires. Dans les 156 députés pro-mort, cad pro euthanasie, ceux qui sont catholiques devraient en effet être sanctionnés par leur évêque. Pour les sénateurs itou!

Rédigé par : clovis | 3 mar 2018 22:11:41

De toute façon la matière est si grave qu'il ne peut plus s'approcher de la communion sans signer sa propre condamnation.

Il est bon qu'un évêque rappelle cette vérité de manière publique car c'est précisément son rôle de le faire.

Rédigé par : DUPORT | 4 mar 2018 00:17:10


Petite info ,soit dit en passant :

Les prélats outre atlantique prennent leurs responsabilité et agissent pour le bien commun.

En revanche, de ce côté ci de l'atlantique il n'en va pas de même .

Les évêques Italiens " sont à fond pour les migrants " au détriment de leurs compatriotes !!!

Les évêques Italiens sèment pour un avenir sombre , agrémenté de graves conflits.

En revanche en France ,l'église officielle a eu le bon goût de ne pas donner d'instructions pour le vote au deuxième tour .

Par contre à l'occasion du deuxième tour ,des évêques et prêtres Français ont " déclare sur la place publique " qu'ils voteraient Marine le Pen !!!!!

http://www.medias-presse.info/elections-en-italie-les-eveques-se-rangent-du-cote-de-la-gauche-immigrationniste/88164/

Autre info:

Le Pape François ne plait plus au Italiens ,au peuple Italien ,quoi.

En revanche il plait "aux mondialistes "
On s'en serait douter.


http://medias-catholique.info/sondage-le-pape-francois-ne-plait-plus-aux-italiens/9442

En France , des évêques votent FN ....et ne s'en cachent pas !!!!

https://www.infocatho.fr/collectif-antioche-pretres-et-eveques-ils-voteront-marine-le-pen/

Les catholiques ont voté Marine le Pen à 38% ,soit plus que, la moyenne nationale.

Continuez , croissez et multipliez ,on ne peut dire que cela.

Aux Européennes ,va-t-on assister et constater à l"amplification de ce vote catholique ???

En tout cas il faut tout faire et "tout mettre en oeuvre " pour qu'il en soit ainsi.

Avec courage, ténacité , vérité et persuasion la chose est réalisable.

Rédigé par : Alpin | 4 mar 2018 05:07:03

@Appolos
La réponse est pour partie dans 40 années de catéchisme Bisounours le reste dans le refus chez beaucoup de la transmission de la civilisation chretienne aux jeunes générations. 68 à porte ses fruits veneneux.

Rédigé par : Stephe | 4 mar 2018 08:06:54

Certains prêtres par ignorance, lâcheté, confort personnel ou autres raisons donnent la communion à n'importe qui !

Mais récemment, j'ai vu un prêtre conciliaire venant de donner la communion dans la main à un fidèle s'assurer que la sainte eucharistie avait été consommée ceci pour éviter une éventuelle profanation.

Tout n'est pas perdu même dans l'église conciliaire, il y a là aussi de bons prêtres !

Comme il y avait sûrement de bons prêtres jureurs, sans doute rares mais bien là !

Le bon Dieu dissémine ses représentants où c'est nécessaire même dans les pires endroits, cf Franz Stock ou Mayol de Luppé !

Rédigé par : galderol | 4 mar 2018 12:13:22

J'ai vécu aux USA. Là bas, les évêques n'hésitent pas à l'ouvrir quand il le faut !
Bravo à cet évêque !

Rédigé par : jeanluc | 5 mar 2018 05:34:02

On en revient toujours au même point : notre épiscopat n'ose plus, ne veux plus témoigner pour annoncer la Bonne Nouvelle ! Il n'ose plus prendre les sanctions nécéssaires, alors que c'est aussi leur rôle !

Nos pasteurs, sauf quelques trop rares exceptions, ne sont pas à la hauteur de la tâche, et donc le troupeau se disperse...

Pour ce sénateur américain qui retourné sa veste, je ne serai pas étonné d'apprendre un jour qu'il a subi des pressions de la part des fanatiques de la culture de mort, parce que par exemple il s'est fait surprendre un soir dans son bureau avec "un tendron qui n'était pas de veau" (Marcel Pagnol, in "Le Temps des Amours")...

Rédigé par : Irishman | 5 mar 2018 10:44:36

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige