« ZAD, SNCF, Facs : l’actuel gouvernement oscille entre fermeté et laxisme | Accueil | En Algérie, c'est le FLN qui décide si on peut béatifier des catholiques »

11 avril 2018

« Les droits de l’homme sont devenus une religion d’État avec ses clercs, ses inquisiteurs et ses grenouilles de bénitier. »

Samedi 7 avril à la Maison de la Chimie à Paris, plus d’un millier de personnes ont participé au Ve colloque annuel de l’Institut Iliade, une réunion culturelle et politique, complètement occultée par les médias, sur le thème  « Fiers d’être Européens ! ». Une quinzaine d’interventions ont ponctué cette journée, avec Philippe Conrad, Bernard Lugan, François Bousquet, Olivier Dard, Gérard Dussouy, Rémi Soulié, Javier Portella, Paul-Marie Couteaux, Thibault Mercier, Jean-François Gautier, Ferenc Almssy et Jean-Yves Le Gallou. Voici quelques verbatims :

Thumb.phpJavier Portella : « Contrairement à tous les morts-vivants, affirmons haut et fort la vie ! Remplissons le grand néant dans lequel nous sommes à présent engouffrés de choses belles, grandes, vraies, nobles. »

Jean-François Gautier : « Nous autres Européens sommes encore et toujours des êtres en devenir de nous-même, nous devons nous montrer dignes de ce que nos prédécesseurs nous ont laissé et, alors, nous pourrons en être fiers. »

« Machiavel prônait l’entretien avec les auteurs anciens, les grands antiques, qu’il interrogeait et qui lui répondaient avec bonté, au nombre desquels Tite-Live : c’est l’histoire antique qui lui permettait de comprendre son présent. »

Olivier Dard : « En 1992, Daniel Rivet pensait que le débat sur la colonisation était suffisamment lointain pour l’aborder historiquement, sans arrogance ni repentance. Vingt-cinq ans plus tard, il n’en est rien. »

Gérard Dussouy : « L’identité s’éprouve comme conscience et s’affirme comme volonté. Ce sont les hommes eux-mêmes, qui conscients de ce qu’ils sont, forgent leurs identités à travers les épreuves du temps, et en fonction de leur naissance et de leurs lieux de vie. »

Philippe Conrad : « Des motifs d’espoir existent : libérée de soixante-dix ans d’un régime communiste censé « faire table rase du passé », la Russie a retrouvé tous ses fondamentaux historiques et culturels, une condition nécessaire à la reconstitution de sa puissance. » « Le retour de l’histoire signe le retour de l’identité. »

Thibault Mercier : « C’est une conception ethnoculturelle du peuple que nous opposons à une conception contractuelle. » « Les droits de l’homme sont devenus une religion d’État avec ses clercs, ses inquisiteurs et ses grenouilles de bénitier. »

Rémi Soulié : « Nous pouvons, selon les idiosyncrasies, devenir des rebelles ou des anarques, nous pouvons devenir des hommes différenciés, des hommes de qualité sous le règne de la quantité et des hommes sans qualités. »

Paul-Marie Couteaux (photo) : « Les gens, même sans s’intéresser à la politique, défendent leur patrimoine au niveau local et témoignent de leur attachement au pays, au paysage, à la région. »

Posté le 11 avril 2018 à 11h37 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Les droits d'lhomme sont une connerie sans nom, mais dramatique, car qui dit ' Droits ' doit expliquer qui trinquent pour offrir ces droits singuliers, un bénéfice est toujours fourni par d'autres, mais ceux-ci n'ont-ils que des devoirs, et dès lors où sont leurs droits, drôle de dichotomie , quelle utopie meurtrière et diabolique au final.
J'emme.... les droits et les droitistes fous.

Rédigé par : lève-toi | 11 avr 2018 22:10:14

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige