« Le Monde dénonce le service public d’information qui s’est mué en agence de propagande | Accueil | Violences urbaines à Toulouse après le contrôle d’une musulmane en niqab »

17 avril 2018

«Violence, drogue, sexe» : des rave-party à Tolbiac

Le président de l'université Panthéon-Sorbonne est écoeuré et a de nouveau réclamé l'intervention des forces de l'ordre sur le site de Tolbiac :

«J'ai du mal à le décrire tellement je suis consterné par l'état du centre, un vrai capharnaüm. La violence, la drogue, le sexe même. On me l'a dit, et je crois que c'est vrai, il se passe des choses qui sont indignes».

S'y tiennent aussi  «des fêtes, ce qu'on appelle les rave-party: le vendredi soir, le samedi soir, des centaines de jeunes viennent festoyer au centre Tolbiac».

«J'attends l'intervention policière (...) Vais-je être obligé de faire directement appel au ministère de l'Intérieur?»

Le 11 avril, Georges Haddad avait demandé l'intervention de la police pour faire lever le blocage, notamment après la découverte de cocktails Molotov à Tolbiac. Mais la police a exclu une opération aussi sensible dans cette tour de 22 étages.

Posté le 17 avril 2018 à 10h46 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Autant organiser les cours par internet. De toute façon tout se trouve dans les livres. Que le président de l'université Panthéon-Sorbonne prenne son courage à deux mains pour mettre en place une université internationale qui pourrait être suivie de par le monde et avec la possibilité de passer les examens dans des annexes d'ambassades. Plus besoin de sélection dans les universités. Ne pas oublier qu'à la fin de la première année la moitié des étudiants échouent. Le statut d'étudiant est bien pratique. Il permet de bénéficier d'une assurance pas chère, de repas discount et bien d'autres avantages. Autant donc s'y inscrire même si on n'a nullement envie d'aller suivre les cours.

Rédigé par : Carlos | 17 avr 2018 10:53:48

Certains ( d'autres continuent de travailler leurs cours) étudiants qui représentent "normalement " l'élite de demain sont en pleine décadence.
Que de temps, d’énergie perdus!

Rédigé par : a.montcalm | 17 avr 2018 10:57:33

Encore un qui compte sur la police pour rétablir l'ordre! Il y a longtemps qu'elle n'est plus employée à cela.
La police fait ce que le pouvoir lui demande de faire.
Et depuis 1986, le seul résultat demandé à la police par le pouvoir, c'est: Pas de vagues!

Rédigé par : René Clémenti | 17 avr 2018 11:31:55

et sénilisme colombe que fait-il et son mentor Macroléon I°, pourquoi ne se sert-il pas des Rafales pour nettoyer cette porcherie?

Rédigé par : gaudete | 17 avr 2018 11:56:17

La Police ? Il peut toujours attendre... ceux qui nous gouvernent sont les fils de la même chienlit qui se déroulait en Mai 68.

Rédigé par : Exupéry | 17 avr 2018 12:09:47

Qu'on y envoie un des signataires du "pacte de Tolbiac", j'ai nommé l'ancien premier ministre Valls qui a traîné ses guêtres à Tolbiac pendant de longues années. Ou alors son cosignataire Bauer, grand manitou de la maçonnerie et de la police (source Emmanuel Ratier +).

Rédigé par : Marcos | 17 avr 2018 13:32:22

Que crèvent les épigones des soixante-huitards, en toute charité chrétienne ! L'université, on y va pour étudier, pas pour foutre le bordel.

Rédigé par : Florian78 | 17 avr 2018 13:42:00

Peine perdue! Car il est clair que cette chienlit est organisée par le gouvernement avec l'aide de ses antifas et des idiots utiles habituels. Regardez bien les visages et retenez les noms des personnages parlant au nom de l'Unef à la TV ils seront bientôt assistants parlementaires, puis élus et enfin ministres...pour notre plus grand malheur.

Rédigé par : Stephe | 17 avr 2018 13:45:25

C'est peut-être plus facile d'aller gérer les "gaz" en Syrie ?

Rédigé par : em | 17 avr 2018 14:14:13

Cela rappelle mai 68 à la Sorbonne où les fœtus bouchaient les WC...

Rédigé par : vigor | 17 avr 2018 14:27:31

Il est plus facile de créer un nouvel impôt en ne payant plus une journée de travail aux Français que de chasser des casseurs d’une fac, d’une rue, d’un quartier, d’une zone de non-droit … ou d’appréhender sur son propre territoire un individu dissimulé sous un vêtement intégral.


Et en même temps, Jupiter rêve de « citoyens européens (?) » et d’une disparition de la France.

On connaît les conséquences de la chienlit ! Le pire, c’est de vouloir l’étendre à toute l’Europe.

Vive la France, vive la France souveraine, vive la France libre !

Rédigé par : Meltoisan | 17 avr 2018 15:31:43

Je suis enseignant à Tolbiac. Un collègue m'a confirmé que le site a été transformé en une vaste porcherie : il serait désormais "inutilisable" avant une coûteuse remise en état. Lorsque je suis passé hier devant le site, j'ai pu constater qu'on y lit, aux portes, une interdiction de prendre des photographies, sans doute parce que la moindre image risque d'être accablante pour les occupants.
On peut toujours dire que les étudiants n'ont qu'à travailler en ligne, mais c'est illusoire au moins en ce qui concerne les étudiants en première année : cela est difficile même pour les plus sérieux, qui ont besoin d'un cadre, d'un rythme, d'un enseignement transmis de vive voix.
En ce qui me concerne, j'ai mis en place des cours pour les volontaires hors du site de Tolbiac ; mais cela ne permet de toucher, hélas, qu'une minorité d'étudiants, et rarement ceux qui en auraient le plus besoin.

Rédigé par : Peregrinus | 18 avr 2018 08:41:50

«Violence, drogue, sexe» ...
Tolbiac
« faculté de Tolbiac »
(qui fait en fait partie de l'université de Paris I - Panthéon-Sorbonne)...
Tout est dit...
Tolbiac..
.victoire de Clovis sur les alamans..
Panthéon..
La tombe de la révolution française..
De Voltaire...aux Veil...
Sorbonne....
De la théologie de Sotbon, confesseur de Saint Louis, à la Chapelle de la déesse Raison de la révolution...décapitée de ses raçines à l'aube de 68...elle oeuvre à présent à l'infernale oeuvrage de l'ame démoniaque mondialiste du sexe et de la drogue infusée de violence...
géniture du chaos...que seul le souffle divin à l'heure suprême effacera du front de notre pauvre France.

Rédigé par : jacky.a | 18 avr 2018 19:29:26

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige