« Dans la Belgique islamisée, un sanctuaire va-t-il disparaître ? | Accueil | Formation d'imams à Bruxelles avec des manuels antisémites et prônant le djihad »

09 mai 2018

Agression de Robert Ménard : le silence de Gérard Collomb encourage les agresseurs

Voici un extrait de la lettre envoyée lundi 7 mai par le député Emmanuelle Ménard au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, à propos de l'agression du maire de Béziers, Robert Ménard :

Capture d’écran 2018-05-09 à 13.47.42

Posté le 9 mai 2018 à 13h50 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

Mme Ménard a bien raison de dénoncer ce qui s'est passé.Merci au couple Menard de tout ce qu'il font pour la France.

Rédigé par : a.picadestats | 9 mai 2018 14:02:32

L’ éthique à géométrie variable de nos belles consciences republicaines.

Rédigé par : Letalle | 9 mai 2018 14:13:32

Ce silence, savamment étudié, est en fait lourd de menaces. Il signifie : tout vos déplacements hors de votre fief risquent de vous amener face aux supplétifs gauchistes de la police macronienne.
Elle est "belle" notre République "démocratique" ! Liberté ? Egalité? Fraternité ? Assez de ces slogans blasphémant les valeurs authentiques.

Rédigé par : Exupéry | 9 mai 2018 14:28:57

Bonjour Mme Ménard. N'hésitez pas à nous faire part de la réponse du ministre de l'intérieur.

Rédigé par : Dejan | 9 mai 2018 14:45:14

Qu'Emmanuelle Ménard doit souffrir de l'agression de son mari, cet homme franc et très courageux qui se déplace sans garde du corps malgré sa petite corpulence, par des lâches haineux, excités par des élus, avec la complicité de la police!
Sur le site de gauche du Huffington Post, il y a une video sur laquelle on voit R.Ménard se faire seulement bousculer, on ne le voit pas tomber à terre et être frappé. Ils affirment que R.Ménard a porté plainte pour pas grand chose, qu'il n'a pas été blessé.
La question que je me pose, c'est comment a-t-il pu faire la réunion après cette agression?

Rédigé par : Philomène | 9 mai 2018 15:28:08

Par leur silence, Collomb et, avec lui, tous les membres du gouvernement se font tacitement complices des agresseurs de Robert Ménard, et devraient donc être à ce titre poursuivis pour association de malfaiteurs... Comme quoi, la racaille ne réside pas uniquement dans les banlieues mais aussi dans les palais ministériels...

Rédigé par : Albert | 9 mai 2018 15:36:49

ce ministre ne diffère en rien de ses prédécesseurs, partial et nul et pourtant avec une police de qualité

Rédigé par : marcantoine | 9 mai 2018 15:57:54

Parmi les gendarmes, il y a des Beltrame, et il y a des belles .....

Quand à Monsieur le ministre d'Etat... déjà rien que prononcer ces mots fait rigoler !


Rédigé par : HH | 9 mai 2018 17:29:33

C'est la raison pour laquelle les "antifas" ne seront jamais dissous par le gouvernement. Ces "idiots utiles" trotskistes leur servent de gros bras contre l'opposition nationale.

Rédigé par : vb | 9 mai 2018 18:26:34

Le régime multiplie les poursuites contre les patriotes et ses milices (antifas) redoublent de violence.
La répression contre les militants français va continuer de s'amplifier tant que nous ne seront pas en mesure de réaliser le grand rassemblement qui nous donnera la force de sauver notre peuple.

Rédigé par : Damien | 9 mai 2018 20:33:09

Le mur du silence vient de craquer !

La députée Emmanuelle Ménard dénonce une "faute" de l'Etat après l'agression de son mari Robert
Rédaction Europe1.fr avec AFP Il y a 3 heures

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-députée-emmanuelle-ménard-dénonce-une-faute-de-letat-après-lagression-de-son-mari-robert/ar-AAx0S1E?li=BBwlBpb&ocid=spartanntp

Rédigé par : Cril17 | 9 mai 2018 21:07:54

Ils sont indignes.
Ils vont récolter ce qu ils sèment.
Honte à eux

Rédigé par : Alex | 10 mai 2018 00:39:47

Collomb est le Cazeneuve de Macron.

Ces gens font tout ce que nous voulons, la première étant de se ridiculiser et de ramener de très nombreux français de notre côté.

Ce sont des clowns qui montent des manipulations qui ne fonctionnent pas mais dont ils se vantent.

C'est ce qu'ils ont fait avec la manif pour tous et qui a donné les fabuleux résultats que nous connaissons.

Ce sont des gens à nous, la petite bourgeoisie complexée des années 80 tombée dans le socialisme "parce que maman avait lancée l'injonction de réussir à Paris" (comme disent les psys de gauche), en bref des has been, nos idiots utiles à nous.

Rédigé par : trahoir | 10 mai 2018 01:32:42


De source sûre ,ce sont les paroles mêmes du directeur du CFM ,ce dernier déclare avoir été présent sur les lieux ,mais en aucune façon il prétend avoir agressé M Robert Ménard.

Nous parlons bien ici du CFM (centre de formation multimétiers ) de REIGNAC 33860.

Bien au contraire il dit avoir dénonçé ces violences physiques.

La déclaration de ce directeur mérite d"être examinée ,cvar elle est en contradiction avec le propos du Pdt du MPF.

Affaire à suivre


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/05/agression-contre-robert-m%C3%A9nard-le-portrait-dune-gauche-agonisante-dont-le-seul-argument-est-la-viole.html


Rédigé par : Alpin | 10 mai 2018 09:13:32

Il ne faut pas attendre une réponse appropriée de ce ministre à la botte de jupiter,comme tous les autres d'ailleurs.

Rédigé par : de CRISENOY | 10 mai 2018 11:19:47

le plus choquant, c'est la passivité des policiers (qui respectaient les ordres)
l'attitude des maires et autres édiles qui entouraient ménard et ont lachement assisté à l'agression, et pire certains s'en félicitant!
et cerise sur le gateau, à peine une brève dans les médias!
drole de société!

Rédigé par : patphil | 10 mai 2018 12:06:15

En macronie, il est plus grave de lancer une tarte à la crème à Coquerel que d'asséner des coups à Ménard.

Rédigé par : th | 10 mai 2018 13:35:24

Ces policiers de l'indignité nationale ...

Ne pas intervenir alors qu'un citoyen et élu de France se fait physiquement agresser sous leurs yeux, constitue non seulement une faute professionnelle et déontologique caractérisée mais également un délit, celui de non assistance à personne en danger avec circonstances aggravantes car ce délit est commis par des personnes dépositaires de l'autorité publique !

Enième dérive totalitaire et sectaire du régime ripouxblicain qui est aux commandes de l'Etat français. Mais est-ce réellement étonnant ? Pas tant que ça lorsqu'on sait que le scélérat qui nous tient lieu actuellement de ministre de l'intérieur est issu des rangs du parti qui nous a opprimés et humiliés de 2012 à 2017 en votant les abominations que sont les lois Taubira et l'entrave numérique à l'IVG/avortement/meurtre avec préméditation de l'enfant à naître. Mêmes les anarcho-gauchistes libertaires de Charlie Hebdo ont qualifié cette dernière abomination législative de loi liberticide !

Quand est-ce que les catholiques de France vont enfin se réveiller et chasser, par les urnes, ces usurpateurs du pouvoir ? Votez et faites voter ! Encore et toujours ! L'année prochaine, pour les élections européennes, tous aux urnes ! C'est possible - regardez l'Italie - mais il faut le croire et il faut agir !

Puisse Dieu avoir pitié de la France, Fille aînée de l'Eglise et qui a vocation à montrer la voie aux autres pays et peuples.

Extra Ecclesiam nulla salus.

Rédigé par : Apollos | 10 mai 2018 17:52:24

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige