« Egalité et diversité : les priorités de l'Education Nationale | Accueil | 27 mai, une journée de promotion de la vie »

16 mai 2018

La théorie du ruissellement

De Francis Bergeron dans Présent :

Unknown-23"La théorie du ruissellement soutient que, quand la pression fiscale diminue, et quand ceux qui ont des revenus moyens ou élevés s’enrichissent de ce fait, les effets bénéfiques « ruissellent » sur tous, y compris sur ceux qui ne paient pas du tout d’impôts sur le revenu. Car le surplus de richesse des contribuables, c’est-à-dire de la masse des « bourgeois », est réinjecté pour l’essentiel dans l’activité économique, à la fois par leur consommation accrue et par leurs investissements, ce qui tire l’emploi, et donc le pouvoir d’achat de toute la population du pays concerné.

Est-ce si absurde ? Cette théorie du ruissellement fait ricaner la gauche, qui estime, avec sa vision malthusienne habituelle, que la richesse est un stock, et qu’il faut donc simplement la partager. Enlever aux riches pour donner aux pauvres. Robin des Bois et la Révolution française. Egalité avant tout, y compris au détriment de la Liberté et de la Fraternité, s’il le faut. [...]

Sur le plan économique, les Etats-Unis présentent un cas pratique de ruissellement. Le programme de Donald Trump fait drastiquement baisser les impôts. L’augmentation du pouvoir d’achat des Américains riches est censé bénéficier à tous. Mais qu’en est-il réellement ?

A la surprise générale, la recette a l’air de fonctionner. Le cycle vertueux d’une baisse des impôts directs et même indirects, suivie par une augmentation de la consommation et des investissements, elle-même suivie par une baisse du chômage, se déroule sous leurs yeux. En avril, le chômage américain est tombé sous la barre des 4%, renouant avec un niveau d’emploi qui n’avait pas été atteint depuis l’an 2000. Bien plus, les analystes économiques tablent à présent, pour 2018, sur le plus faible taux de chômage de ces 48 dernières années !

Le chômage a dégringolé dans la population noire

Oui, mais cette baisse du chômage ne profite qu’à la population « WASP » (anglo-saxons blancs et protestants) à haut niveau d’éducation, nous soutenaient, il y a quelques mois encore, les éternels contempteurs de l’Amérique nationaliste.

C’est une idée fausse, sont à présent obligés de constater les économistes. Ce sont de purs préjugés de gauche. Car les statistiques américaines, qui intègrent des critères raciaux (ce qui serait interdit en France, où les races n’existent pas, comme chacun sait) nous indiquent que dans la population noire, le chômage a dégringolé à 6,6%. Le taux reste certes supérieur à celui de la moyenne de la population américaine, mais il est le plus faible jamais enregistré depuis qu’il y a des statistiques aux Etats-Unis ! Autrement dit, la baisse des impôts des Américains riches et aisés (majoritairement blancs et constituant le noyau historique des Américains) ruisselle bien sur toute la population et apparemment d’abord sur les moins bien lotis, que l’on peut supposer être les noirs américains (même si les écarts se réduisent constamment entre catégories raciales).

Les éternels grincheux nous disaient : « oui certes, le chômage baisse, mais au profit de la précarité, au profit des contrats à durée déterminée et des petits boulots à temps partiel. » Faux, là aussi ! En proportion il n’y a jamais eu aussi peu de contrats à temps partiel ! Les contrats à plein temps et non précaires représentent environ 92% des emplois américains … [...]"

Posté le 16 mai 2018 à 13h06 par Michel Janva | Catégorie(s): Pays : Etats-Unis

Commentaires

C'est quand même évident nom d'une pipe! plus l'Etat prélève et plus il stérilise l'économie, tout le monde le sait et Trump l'a par ailleurs démontré. C'était évident pour tout le monde, pour le premier venu et pour n'importe quelle ménagère, mais pas pour nos pseudo élites françaises ? Bon et bien c'est de la mauvaise foi et pas une question d'incompréhension, car, plus l'Etat nous tondra et plus nos fausses élites s'enrichiront. Solution ? il n'y en a pas, car personne ne convaincra jamais ces profiteurs d'arrêter leurs exactions: Ils ont les mains dans nos pots de confiture, pourquoi voudrions-nous qu'ils les retirent ?

Rédigé par : San Juan | 16 mai 2018 13:33:08

Excellent.
De quand datent les statistiques du chômage aux USA ?
Merci.

Rédigé par : Laplace | 16 mai 2018 13:45:45

Les ideologies ont toutes le même defaut: elles ne prennent pas en compte le facteur humain et son infinie diversité.

Rédigé par : Papon | 16 mai 2018 13:47:57

La théorie du ruissellement marche aussi avec la dette abyssale des USA. Tout le monde en est endetté.

Certes Trump n'y est pour rien, mais en baissant les impôts il ne fait rien pour la rembourser.

C'est un peu comme avec son choix de l'ambassade américaine en Israël. Il ne choisit pas de la mettre dans Jérusalem-ouest mais dans Jérusalem-est. On ne peut pas trouver mieux pour provoquer les Palestiniens et se mettre encore une fois contre les lois internationales.

Rédigé par : Tsang | 16 mai 2018 13:50:52

Cette théorie du ruissellement ressemble à s'y méprendre à une justification...
Les hommes d'affaires sont géniaux : ils s'augmentent comme jamais en prouvant par A+B que c'est par charité !
Il faut garder les pieds sur terre je crois et continuer à dénoncer - comme le Papa François et ses prédécesseurs - l'argent roi et le petit pourcentage de riches qui monopolise une immense partie de la richesse mondiale.

Rédigé par : Benoît BERNARD | 16 mai 2018 14:29:11

Cela fonctionne si et seulement si la mesure est appliquée "en circuit fermé" c'est à dire que les plus riches qui bénéficient des baisses d'impôt par exemple ne font pas sortir l'argent dans un système financier international.
Autrement dit, et en simplifiant, ces mesures fiscales doivent s'appliquer avec des mesures protectionnistes (ce que fait M. Trump).

Rédigé par : Charles | 16 mai 2018 15:19:09


Le ruissellement ,justement parlons en du ruissellement !!!
Les actionnaires Français sont ceux qui dans le monde entier "se gavent le plus " déclarait pas plus tard que hier soir François de Closets.

Les seniors et les retraités qui ont voté Macron à 77% s'il vous plait ,ont donc aimé
Macron ,saison N1
Peut-être vont-ils " couiner " fort quand ils vont découvrir leur feuilleton préféré
Macronj ,saison N2

Ca va tousser!!!!

Préparez-vous "à casser votre tirelire "

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Pierre-Jovanovic-Le-futur-des-retraites-francais-c-est-la-Grece-50924.html

Rédigé par : Alpin | 16 mai 2018 15:47:35

il n'y a que les idiots utiles tels micron et sa clique pour ne pas comprendre ce système, c'est pourquoi il taxe les retraités. Si les gens ont de l'argent, ils dépensent mais comme il taxe de plus en plus en bon gauchiasse qu'il est, les gens dépensent de moins en moins

Rédigé par : gaudete | 16 mai 2018 16:08:12

la théorie du ruissellement peut fonctionner à condition que la différence entre les plus hauts et les plus bas revenus soit raisonnable !

quand l'écart est trop grand, une très grande partie des revenus de plus riches est réinvesti et les riches sont de plus en plus riches, c'est la situation actuelle

82% de la richesse créée en 2016 dans le monde a terminé entre les mains du 1% le plus riche de la population de la planète, ou est le ruissellement?

Rédigé par : ohlala | 16 mai 2018 17:57:34

Encore une théorie inventée pour amuser la galerie. La paupérisation des classes européennes prouve une chose : il existe un ruissellement de taxes, impôts, charges, immigration, lois...qui asphyxie la démocratie. Et de cette réalité, la République se moque.

Rédigé par : Letalle | 16 mai 2018 18:57:49

Ce qui se passe aux USA est un fait, pas une utopie ou une construction intellectuelle d'un énarque français à 2 balles : l'économie repart violemment car Trump a libéré les énergies des uns et des autres en enlevant la sale patte de l'Etat du collet des entrepreneurs. Ce n'est pas demain la veille qu'en France que ca se passera ainsi, parce qu'en France on est génétiquement socialistes parce que génétiquement envieux.

Rédigé par : San Juan | 16 mai 2018 19:19:03

Pourquoi sommes nous floués par Marx ? Le KAPITAL...
Et oui, l'économie est-elle un stock ou un flux.
C'est un flux, une circulation. Vous donnez 1000 à un super riche, il en investit X et le reste il le D E P E N S E. Et fait vivre 30 pauvres.
Vous piquez 500 au riche pour le confier à des fonctionnaires : les fonctionnaires en gardent 200 et répartissent les 300. Et vous pouvez être sûrs que le riche n'a aucune envie de laisser un centime de plus dans la dépense. Il protège ses arrières.
L'argent est fait pour CIRCULER. Construisez des digues : en amont, tout le limon, en aval, plus rien.
Quand à savoir si c'est juste qu'il y ait des pauvres et des riches.... au moins quand l'argent circule, les pauvres peuvent espérer devenir riches. Quand la digue est là : ils resteront pauvres. Alors on peut fabriquer des nouveaux pauvres, des anciens riches etc... la jalousie déguisée en justice sociale, c'est le nivellement par le bas. Et OUALA

Rédigé par : leopold St John | 16 mai 2018 19:52:53

Une nthéorie intéressante pour relancer l'économie et qui peut générer un volume de taxes permettant à son tour de désendetter l'Etat, si celui-ci baisse aussi ses charges. C'est un cercle vertueux (nécessaire en France)qui a ses limites.
Si une éthique en parallèle ne crée pas trop d'inflation.
Si des régulations permettent des redistributions pour éviter que les plus riches s'enrichissent de manière disproportionnée.

Rédigé par : etienne | 17 mai 2018 06:31:09

En France, dès qu'il y a trois sous d'avance on les met à la banque!

Rédigé par : a.picadestats | 17 mai 2018 07:53:10

Il ne s'agit pas d'une théorie, mais d'un fait avéré: l'économie US repart et très fortement. Quant à l'état français, il ne baissera pas les charges effroyables qui maintiennent les français sous le joug, puisque ce n'est pas l'intérêt des apparatchiks...étatiques...qui vivent grassement des taxes...étatiques. L'ennemi des français c'est d'abord l'état français.

Rédigé par : San Juan | 17 mai 2018 10:47:14

En France, on préfère malheureusement les belles idées généreuses qui se révèlent vicieuses, à l'élémentaire bon sens et au constat de ce qui se passe chez les voisins...

Je suis bien d'accord avec San Juan et leopold St John !

Rédigé par : Irishman | 17 mai 2018 11:04:18

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige