« De l'avortement à l'eugénisme quotidien | Accueil | La Chambre des Députés d'Argentine approuve la légalisation de l'avortement »

14 juin 2018

Les ONG, ces négriers des temps modernes

La fondation Gefira a enregistré pendant 2 mois les déplacements des bateaux des différentes ONG récupérant des immigrés. Ces ONG vont chercher les migrants au plus près des côtes libyennes. Aucune intervention n'a lieu en pleine mer...

Posté le 14 juin 2018 à 16h34 par Michel Janva | Catégorie(s): Immigration

Commentaires

De fait, ce ne sont pas des entreprise de "sauvetage humanitaire", mais des services de transport gratuits au service du "Grand remplacement" !

Rédigé par : Exupéry | 14 juin 2018 16:38:09

"des services de transport gratuits"

Non, ils ne sont pas gratuits. Car déjà pour se retrouver en mer, ils doivent payer de grosses sommes. Un migrant rencontré parlait d'autour de 20 000 euros qu'il devra rembourser plus tard à des prêteurs de son pays. La question qu'il faut se poser, qui ramasse ces sommes importantes ? Et pourquoi des ONG deviennent complices de ces négriers ? Car ils ne sont pas sans ignorer qu'ils les aident à développer ce trafic. Les migrants arrivés en Europe seront employés au noir, ou bien se mettront à voler, faute d'un emploi régulier. D'autres seront aidés par les associations islamiques pour commencer à imposer petit à petit la charia sur le continent. Tout cela il est vrai avec le consentement démocratique des peuples qui ont continué à approuver les mesures immigrationistes de Bruxelles.

Rédigé par : laure | 14 juin 2018 17:48:24

pauvres types pourquoi ne vont-ils pas les amener en arabie saoudite et au qatar ils ne seraient ni dépaysés par la langue ni par la religion, mais par contre il n'y aurait peut-être pas les aides sociales ni l'âme parce que ces pays ne sont pas forcément accueillants pour leurs frères

Rédigé par : gaudete | 14 juin 2018 17:56:06

Les migrants ne semblent pas savoir que l'Union Européenne est une catastrophe pour les peuples ! Le chômage est passé de 3,5 à 5,8 millions entre 2007 et 2014 rien qu'en France :
http://formation.objectifeco.com/wp-content/uploads/2015/08/chomagefrance1.png

Voir ici l'évolution de l’endettement public des pays de l’UE (12 466 640 000 000 euros) :
https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2018/06/dette-publique-pays-europe.png

Plus de 23 % de la population de l’Union européenne étaient menacés de pauvreté en 2016 (plus de 117 millions d’habitants), d’après les données publiées par l’office statistique européen” (Eurostat). Alors avec les migrants, cette population n'a aucune chance de se redresser.

Rédigé par : nathalie | 14 juin 2018 17:56:57

"Les ONG, ces négriers des temps modernes"

Les "négriers" faisaient commerce d'êtres humains.
Razzias, par des tribus africaines, des villages d'Afrique, hommes, femmes, enfants les vieillards étant négligés ou massacrés. En colonne ces razzias étaient conduites vers un point d'embarquement où les "négriers" prenaient la relève de l'embarquement au débarquement vers les Amériques pour être utilisées dans les champs de cotons. C'était l'esclavage occidental.

Pour ce qui est de l'esclavage mahométan, ce sont tous les pays musulmans qui importaient des êtres humains (hommes, femmes et enfants) d'origine de l'Europe , de l’Afrique de l'Asie.
La différence, les hommes, dans l’esclavage mahométan étaient châtrés. (Ablation des organes sexuels).
C'est pourquoi, aux Amériques les populations noires sont nombreuses et en pays musulmans nulles.

Aujourd'hui, de longues colonnes africaines cheminent vers l'Europe comme hier.
La razzias s'effectue via la Télévision. Les rabatteurs payés en dollars US,pour quelques dollars et la promesse d'une vie comme à la télévision, incitent les hommes jeunes à laisser parents, femmes et enfants pour prendre place dans ces longues files de marcheurs.
Nos rabatteurs se transforment en ONG après l'embarquement sur un des bateaux effectuant la traversée de la Méditerranée.
Mais dans de nombreux cas, les rabatteurs les regroupent sur des embarcations qu'ils emmènent au large les laissant à la merci de la publicité du sauvetage en mer par l'Occident.
Et même parfois, retrouvant l'instinct d'antan, celui du négoce, vendent comme esclaves aux mahométans des lieux ou d'ailleurs des chapelets de jeunesses noires.

La seconde phase de ce système migratoire, ce sont des ONG à la solde de capitalistes américains (SOROS...etc) qui,comme autrefois lors de la traite des noirs, à coup de millions de dollars, assurent comme pour une armée, l'encadrement, l'entretien, la logistique, et les objectifs à venir.

Ces armées que la finance déverse sur l'Europe, encadrées par des ONG, payées par ce même dollar, pour l'instant, cantonnent d'ici ,delà. Comme toutes armées en cantonnement elles gênèrent quelques perturbations : Viols de quelques centaines de jeunes filles ou jeunes femmes,, meurtres de quelques résidents, trafics de drogues en gestation, prise en main des mafias locales....

Nos ONG sont assistés par des filières locales, qui , sous enseigne politique mondialiste, ayant comme patron payeur la même planche à billets, coordonnent: les publicités, les manifestations, le management, la coordination des flux d'arrivants.
Le nœud stratégique de cette fourmilière, nous le percevons au somment de nos états.
Députés, justice, gouvernements manœuvrent au même son, non celui du canon, mais celui de la planche à billets.
La ploutocratie s'est installée et ses armées campent à nos portes.

Rédigé par : jacky.a | 14 juin 2018 18:58:15

@ Nathalie
le chômage est très supérieur !

on est plus près de 10 millions que de six
Toujours + de 11 millions de chômeurs et précaires en France.
https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-mars-2018-203744

Rédigé par : petitjean | 14 juin 2018 19:13:12

Le procureur de Milan qui a lancé une enquête sur
le sujet affirme que ces ONG sont en lien téléphonique avec les islamistes qui leur disent où et quand venir chercher leurs "colis" au bord des côtes Lybiennes.


Connivence entre les islamistes et les Gauchistes...

Rédigé par : jejomau | 14 juin 2018 19:52:44

Le nouveau ministre de l'Intérieur italien devrait profiter de cette affaire de bâteau pour effectuer des perquisitions chez les ONG.

Rédigé par : cv | 14 juin 2018 19:56:49

Quand on acceptera de voir clair, il faudra reconnaître que ce sont des bateaux négriers qui, sous le faux prétexte de sauver des migrants en danger, collaborent avec le commerce des esclaves. Honte à eux ! L'aquarius, sponsorisé par le financier Georges Soros, directement ou indirectement ne peut que chercher sur notre territoire à servir ses intérêts personnels.

Rédigé par : gramy | 14 juin 2018 21:59:57

Les trois sommets du nouveau triangle des Bermudes (ou de la fm, comme on voudra), ce sont :

SOROS et ses amis dont l'argent est le seul pouvoir, la seule idée, sa seule piètre intelligence.

Des ONG idéologues et collaboratrices, niveau zéro de la pensée, incapables de s'exprimer sur les causes et les conséquences de leurs actions.

Des MAFIAS qui profitent des imbéciles de toutes sortes pour organiser un trafic d'esclaves modernes en s'appuyant sur les crédules, empêchant ainsi les pays dits occidentaux d'aider les vrais pauvres sur place, dans leur pays.

Rédigé par : Meltoisan | 14 juin 2018 22:38:27

A Meltoisan : et bien, en tant que niveau zéro de la pensée, je vais quand même essayer de vous expliquer.

Vous posez trois questions

*celle des mafias: en tant que citoyen, je ne pense pas avoir de prise directe, dans la mesure où je ne consomme pas leurs produits frelatés: drogue, prostitution ou main d’œuvre employée à bas prix.Pour cette dernière catégorie, c'est un peu plus difficile d'en être sûr à 100%, mais disons que j'essaye.Nous sommes donc ici sur le plan de la responsabilité politique et des moyens que les Etats peuvent mettre en œuvre pour lutter contre la corruption.

*celle des candidats au départ : Sos Méditerranée affiche très clairement qu'un des rôles de l'association est de "témoigner..."Pour informer les migrants dans leur pays d’origine et/ou de transit, de la réalité des conditions d’accès à l’Europe et des dangers auxquels ils s’exposent.
Cela ne suffit pas, il y a aussi du travail à faire dans les associations de développement sur place,cela est possible pour un citoyen.
Mais les problèmes de l'Afrique sont assez profonds, liés à l'histoire (voir B.Lugan)Je ne crois pas qu'on puisse dire simplement "yakafokon".
Ici encore, une énorme responsabilité politique, mais nous avons quelques petits leviers et nombre de belles œuvres s'échinent sur le terrain,dont celles de nos missionnaires, que nous pouvons soutenir.

*celle de ceux qui, pour de bonnes ou mauvaises raisons à nos yeux, se retrouvent piégées dans l'enfer des camps d'esclavage libyens et jouent leur va tout pour en sortir: elles se retrouvent sur des embarcations de fortune.Faut-il les laisser se noyer ?
individuellement, vous avez deux réponses possibles: oui, je les laisse se noyer ou non, je ne les laisse pas se noyer, et dans ce cas, la meilleure réponse que je connaisse, c'est celle apportée par Sos Méditerranée qui, je le rappelle, agit dans le respect des règles complexes du sauvetage international.
Et si vous décidez effectivement de ne pas les laisser se noyer, comment opérer des sauvetages en meilleure sécurité possible ? sans doute pas en laissant les embarcations de fortune aller trop loin en mer.Les marins me comprendront.Et ceux qui connaissent un tant soit peu la mentalité des tribus libyennes, habituées des rezzous et du double langage aussi (ce sont les mêmes qui font la Loi et le trafic...)

Bien sûr qu'il faut faire pression pour que les filières se tarissent, et que les détenus dans les camps libyens aient un autre choix que d'embarquer.Mais ce n'est pas gagné, et en attendant....silence, on se noie!

Rédigé par : exilé | 15 juin 2018 09:31:49

Comme il n'y a aucune volonté de taper sur les responsables de ces odieux traffics - et là je suis entièrement d'accord avec jejomau, gramy et Meltoisan - ces bateaux et canots de la honte ont encore de "beaux" jours devant eux...

C'est l'alliance de la dictature du fric méprisant et de la dictature irresponsable de la bien-pensance qui provoque ces drames humains !

Je dis que ce n'est pas aux nations européennes de faire les frais de tous ces désordres, mais bien aux Etats de se mobiliser pour que les conditions de vie dans ces pays d'Afrique soient meilleures pour leurs habitants !

Et si la finance internationale ne veut rien entendre et ne considère que son profit immédiat, je dis qu'il faut prendre les mesures nécessaires pour mettre les financiers (genre Soros) hors d'état de nuire... et définitivement.

Ceux qui me connaissent m'ont compris je pense, et désolé pour ceux que mes propos choquent !

Rédigé par : Irishman | 15 juin 2018 10:22:58

@éxilé : stop aux prétextes bidon : ils se noient => on les ramène au rivage le plus proche pour les sauver, en l'occurrence la Libye...

Rédigé par : Ydelo | 15 juin 2018 14:23:20

@Ydelo: quand vous effectuez une opération de sauvetage, vous ne choisissez pas le port de débarquement, c'est le MRCC, coordonnateur des opérations, qui le fait.Dans le cas de l'Aquarius, l'Italie.

Et le droit international dit "II appartient au gouvernement responsable de la région SAR dans laquelle les survivants ont été sauvés de fournir un lieu sûr pour le débarquement ou de veiller à ce qu'un tel lieu sûr soit fourni"

Je ne crois pas que l'on puisse dire que les ports Libyens soient des "des ports surs", à moins de fermer les yeux sur les marchés aux esclaves.

Rédigé par : exilé | 18 juin 2018 08:45:43

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige