« Débranchons Mai 68 : intégralité des débats avec TV Libertés | Accueil | Mgr Raï réclame le retour immédiat des réfugiés »

01 juin 2018

Marion Maréchal : « Mon projet est politique, au sens noble du terme. Vouloir former une nouvelle élite au service de la cité, c’est nécessairement politique. »

Capture d’écran 2018-06-01 à 07.34.02Marion Maréchal a répondu aux questions de Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, et Gilles-William Golnadel, cofondateur de la web télé La France Libre

« On a la fâcheuse habitude, en ce qui concerne les médias, de comprendre oui quand je dis non. Heureusement que c’est restreint aux médias, sinon, cela serait un peu compliqué à gérer. Au contraire, il s’agit plutôt d’acter mon retour à la vie civile avec ce projet qui est métapolitique. » « Mon projet est politique, au sens noble du terme. Vouloir former une nouvelle élite au service de la cité, c’est nécessairement politique. »

Marion Maréchal, qui souligne la défaillance des grandes écoles chargées de former les élites, déplore aussi la diabolisation de son académie. 

« Vous enlevez le nom le Pen, passez dans la société civile, créez une école, et malgré tout, on vous traite d’école de fachos »,. « Je pense qu’ils ont peur qu’on puisse mettre le pied dans la porte, parce que si on arrive à mettre en place une école de qualité, exigeante, […] il est évident que c’est la démonstration que la domination intellectuelle de la gauche sur l’éducation supérieure est finie. »

« Il n’y a pas de victoire électorale possible sans au préalable une victoire culturelle, ou en tout cas l’accumulation de petites victoires culturelles qui permettent de changer l’état d’esprit des Français et d’avancer ». « Si j’utilise le terme “mâle blanc”, peu de gens s’en offusqueront dans la presse mainstream, mais si j’utilise le terme “mâle noir” ou “arabe”, tout le monde s’en offusquera. »

« Passer d’actrice de la vie politique à spectatrice, c’est délicat. Je n’ai pas de télévision chez moi et j’ai décidé de ne plus m’imposer les démonstrations de plateaux de télévision avec toujours les mêmes profils, les mêmes sensibilités, les mêmes idées, où l’opposition n’a pas le droit de cité. Parce que je n’ai qu’une seule envie, c’est d’être sur le plateau pour porter la contradiction. »

Posté le 1 juin 2018 à 08h23 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

On ne s’en serait pas douter.

Mais alors on voudrait comprendre

Métapolitique ah! Vraiment ?

Physique - Métaphysique
Politique - Métapolitique

La cigale ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue.

Rédigé par : Alex | 1 juin 2018 09:45:31

Jean Ousset et Antonio Gramsci, Christopher Lasch et Marcel de Corte...Musclez-vous jeunes gens !

Rédigé par : Letalle | 1 juin 2018 12:04:21

Elle est vraiment brillante cette fille. Tout comme son projet qui n'a aucune raison de ne pas réussir. Souhaitons-lui bon courage et bonne chance aussi.

Rédigé par : Yannh | 1 juin 2018 15:52:25

Il ne serait pas superflu d'instituer un diplome de culture generale obligatoire pour être eligible.

Rédigé par : Papon | 1 juin 2018 16:01:48

un cerveau qui fonctionne à merveille, un sourire qui fait du bien, etc.

Rédigé par : patphil | 2 juin 2018 08:32:28

A tout hasard, s'il est permis de faire un peu d'humour …

Marion Maréchal rencontrera-t-elle son Prince charmant, entre 2022 et le 17 juillet 2029 ? ...

Plus de précisions sur :
La France entre nécrose royaliste et névrose révolutionnaire ? [ MAJ 02/06 ]

http://cril17.eu/la-france-entre-necrose-royaliste-et-nevrose-revolutionnaire-maj-02-06

Rédigé par : Cril17 | 2 juin 2018 12:31:56

encore faudrait il que Marion soit formée elle meme..............

et reforme sa vie de a à z............;

Rédigé par : francois | 2 juin 2018 17:54:35

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige