« Table-ronde franco-italienne sur «Invasion barbare, souveraineté et pouvoir.» | Accueil | Genre : et maintenant, la "ville inclusive" »

12 juillet 2018

RT France conteste la mise en demeure du CSA

Mise en demeure début juillet par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour un sujet sur la Syrie diffusé lors d'un JT d'avril dernier, RT France a décidé de contester cette décision devant le Conseil d'Etat, autorité de contrôle du CSA :

Unknown-10"Tout d'abord, la décision du CSA coïncide parfaitement avec l'agenda parlementaire de la loi sur les fausses informations (RT France est nommément ciblée par les députés de la majorité). Mais elle fait également fi de la procédure contradictoire au cours de laquelle nous avons reconnu sans difficulté une erreur de montage dont a résulté une discordance entre une voix-off et les propos d'un témoin syrien. RT France conteste qu'une simple erreur technique puisse constituer, comme l'affirme le CSA dans sa décision, un manquement à l'honnêteté et à la rigueur journalistique.

Elle conteste également le reproche de manquement au pluralisme lors de ce JT. A en croire le CSA, en donnant la parole à des témoins syriens contestant la réalité d'une attaque chimique à Douma, dont les diplomaties occidentales accusaient le gouvernement syrien, notre chaîne aurait opéré un traitement «univoque» du sujet. Pourtant, dans ce même JT, étaient cités la position des Etats-Unis, la position de la France, la position de l'OIAC, la position du gouvernement des Etats-Unis à nouveau, la position de l'Allemagne et la position de l'Italie. Pas moins de six points de vue accusant Damas – combien en faut-il de plus pour que le CSA estime que la pluralité du sujet a été respectée ?

Le CSA, au terme d’une interprétation douteuse du reportage, a décidé de se jeter sur une simple erreur technique sans incidence, y mêlant cette accusation de manque de pluralité, pour tenter de présenter RT France comme diffuseur d’informations malhonnêtes, apportant ainsi de l'eau aux moulins de nos détracteurs déjà nombreux qui, particulièrement lorsqu'ils siègent à l'Assemblée nationale, rêvent de nous priver de notre droit d'informer... [...]"

Posté le 12 juillet 2018 à 08h25 par Michel Janva | Catégorie(s): Liberté d'expression

Commentaires

Le régime continue la mise en place des éléments de sa dictature douce en s'en prenant aux médias de réinformation. Et les français en vacances, regardant passer leur Tour, s’en footent !


En même temps, la connaissance du patrimoine français est mis en vente dans le cadre de la grande braderie de privatisation : « RetroNews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France » va vous fournir des copies… si vous payez, bien sûr ! Ils n’auraient pas pu trouver un nom qui fleure bon la France pour notre patrimoine ?

Oui, vous avez bien lu : La société qui met en vente des « articles de presse dans plus de 300 journaux publiés entre 1631 et 1945 » se nomme RETRONEWS !


Ils s’approprient même des références surprenantes : « Les millions de mots, de pages, de photos et dessins de presse présents sur RetroNews sont ici comme autant de « choses vues » - pour citer un Victor Hugo à la frontière de l’écrivain et du journalisme. » VICTOR HUGO, ben, voyons…

Et là, ce ne sont pas des « feuk niouzes » mais notre bien commun, celui de la prestigieuse BnF, la BIBLIOTHÉQUE NATIONALE DE FRANCE.

On nous casse tout, on nous dit rien… Allo, Philippe de VILLIERS ?


https://www.retronews.fr/qui-sommes-nous

https://scinfolex.com/2016/04/03/retronews-ou-la-logique-du-premium-appliquee-au-domaine-public/

Rédigé par : Meltoisan | 12 juil 2018 09:32:37

CSA C'est Selon son Avis ...son acceptation d'une vision unique et soit disant juste de la société, alors que plus propagandiste tu meurs !Autant dire un outil de prêt à penser pour pensée unique et portée par on ne sait quel lobby (Souvent celui du profit financier et économique). Lieu d'endormissement et de rabaissement des consciences cf le petit film sur les enfants trisomiques heureux "Dear Mum", là ça dérange aussi ! CQFD

Rédigé par : logorrhée | 12 juil 2018 09:39:41


LaREM devient LaDEM : La Dictature en marche...

Loi Fake News, censure de TV Liberté, mise à mort financière du RN ( ex FN ), ici RT... ça commence à faire énorme !

Rédigé par : Cosaque | 12 juil 2018 12:28:09


+ mensonges sur la Syrie + enfumage PMA-GPA...

aidez-moi mais la liste devient très longue !

MACRON DEMISSION !

Rédigé par : Cosaque | 12 juil 2018 12:33:30

À propos nous attendons toujours les "preuves" de Macron. Que fait le CSA pour sanctionner l'Elysee?

Rédigé par : Stephe | 12 juil 2018 12:54:59

Comme le Conseil Constitutionnel et le CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental, le CSA a failli a sa mission. Tout le monde se rend compte de l'esprit partisan (de Gauche évidemment) de tous ces organismes qui, à l'origine, étaient constituées, justement, pour être neutres, défendre nos institutions et éviter qu'une "majorité de rencontre du moment" puisse l'emporter sur l'esprit "conservateur" du "bon peuple".
Tout est bon pour tenter, voire réussir, l'étranglement des porteurs des idées de droite : Radio Courtoisie (le CSA est en train de refuser le maintien de l'antenne de Cherbourg, sans parler des amendes, dont les montants sont sans rapport avec les faits reprochés), Le journal Présent, etc... Ah ! s'il s'agit de la pensée de Gauche, tout est fait pour les aider : subventions aux Associations ne représentant souvent qu'elles-mêmes, ainsi qu'aux journaux "bien pensants" : L'Humanité et autres.

Rédigé par : vaucenay | 12 juil 2018 12:58:56

Bien menée la défense de RT France pourrait mener à un objectif exactement opposé à celui de la censure en apportant les preuves de celles-ci.

Rédigé par : isabelle | 12 juil 2018 13:31:58

En même temps, nous (les français, le peuple, la France, tous les médias, …) attendons toujours :

1/ Le détail du financement de la campagne électorale présidentielle et l’origine des fonds pour tous les candidats

2/ le détail et l’origine du patrimoine de tous les candidats à l’élection présidentielle

3/ La preuve ou les preuves de l’existence d’une attaque chimique en Syrie et, si elle existe…, de son commanditaire qui ont permis un bombardement coûteux et inutile effectué par les forces de notre France

Mais que font les journalistes ?


À suivre …

Rédigé par : Meltoisan | 12 juil 2018 13:48:46

Le C.S.A est moins pointillieux avec les chaînes publiques françaises qui, elles, sont partiales et, parfois, malhonnêtes et qui ne donnent que rarement la voix à ceux qui ont des points de vue divergents en économie, en politique, en écologie, en sciences sociales, pour les affaires de moeurs, d'éthiques, etc...
Le C.S.A est un organe de pouvoir au service du pouvoir qui devrait être supprimé car la Loi, seule, permet de répondre à tous problèmes.
Tous ces "Conseils" sont superflux et ne servent qu'à octroyer une rente de confort à des "parasites" profiteurs ou vils et servils 'courtisans' ou 'serviteurs' du pouvoir auquel ils sont affiliés.

Rédigé par : Noël de Virdeuil | 12 juil 2018 15:05:35

Je ne vois pas comment ce régime agonisant pourrait empêcher la vérité de se répandre.

Rédigé par : San Juan | 12 juil 2018 20:30:23

dire la vérité est un crime!
rt versus csa
l'ambassadeur de france en hongrie limogé
etc.
le fachisme mussolinien prévoyait
1) de baillonner les opposants (on y est)
2)de les mettre en prison (le journaliste tommy robinson en angleterre)
3) les descendre

Rédigé par : patphil | 13 juil 2018 10:59:17

il y a quelqques jours la commission d'enquête internationale a démenti l'usage de gaz chimiques dans cette partie de laa syrie!
ils ont l'air malin tous ceux qui prétendaient avoir des preuves (comme en avait colin powell)

Rédigé par : patphil | 13 juil 2018 11:02:37

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige