Bolloré veut investir dans le livre
Jean-Marie Guénois : il n'y a pas de manipulation derrière le témoignage de Mgr Vigano

Commentaires : Peut-être aller au-delà du titre ?

Intéressante réflexion sur Infocatho :

"L’ingratitude du Net ne tient pas seulement à l’aridité d’un travail derrière l’écran ou au très solitaire travail de bénédictin à la recherche des bonnes informations, mais aussi à l’interaction non moins solitaire et anonyme des internautes. Outre les réactions violentes et épidermiques, que nous constatons très peu parmi les commentaires de nos articles (les spécialistes disent que cela témoigne d’une grande qualité de lectorat), le plus frappant est le nombre de commentaires fondés sur la seule lecture du titre. Si bien de nos articles, notamment en ce qui concerne la revue de presse du monde catholique, peuvent se suffire du titre que nous essayons de rendre le plus explicite possible, bien des réactions trouveraient leurs réponses à la lecture de l’article complet. Sur bien des sites, les commentaires sont surtout prétextes à s’attribuer une tribune pour parler de sujets parfois très éloignés de l’article lui-même. Il apparait, en revanche que nos lecteurs sont plus sobres. Mais nous ne pouvons qu’encourager à lire l’article avant de parfois sur-réagir."

La validation des commentaires est également très chronophage et c'est pourquoi je les ai fermés pendant les vacances. Dois-je les réouvrir ? A vous de me convaincre...

Commentaires

Julien

C'est scandaleux ! Laisser partir Rabiot au Barça serait une énorme erreur !

...

Plus sérieusement, le choix que vous faîtes de n'ouvrir que certains articles aux commentaires est plutôt équilibré. Nous aimerions parfois réagir à plus d'actualités, mais d'une part nous savons que votre temps est limité, et d’autre part nous comprenons aussi que les commentaires ne doivent pas être une exutoire mais bien plutôt une plus-value au billet : complément d'informations,d e liens ou d'idées.

Aurélien D'Haussy

Il faudrait aussi ne pas fermer les commentaires aux sujets délicats/sensibles ;)

Bon courage et en union de prières.

Nimier

D'avis de ne pas en mettre.
Gardez avec votre équipe, votre énergie et votre temps pour maintenir la grande qualité de vos sélections, lectures ainsi que vos commentaires associés.
Merci pour ce travail remarquable.

roissard

Les commentaires sont la participation. Or ous sommes à une époque où les peuples ont besoin d'être impliqués, ce qui n'est généralement pas le cas. D'où la "crise sans fin" des institutions (Politique, Eglise, Education, etc.) : ici les commentaires me semblent très utiles car ils font progresser l'implication de chacun et donc la force de tous.

Par contre il me parait indispensable que la forme en soit correcte et la plus grande courtoisie rigoureusement imposée.

A ces conditions les commentaires font la force d'un site.

Jerome

Pourquoi vous voulez les recouvrir? D'abord j attends la nouvelle lesalonbeige...

Zorro

Les réseaux sociaux sont suffisamment nombreux, pour permettre de s’exprimer et d’avoir effectivement sa « tribune »... ou pas.

Fermer les commentaires ? Oui, effectivement on peut s’en passer. Dans ce cas, ne faudrait-il pas alors que vous, SB, évitiez vos commentaires sur l’information postée (?), pour que l’info soit la plus neutre possible ; ainsi le lecteur ne sera pas influencé par vos propres commentaires et ne cherchera pas à réagir en cas de désaccord avec vous.

Vaste sujet qui devrait générer beaucoup de réactions.

Reine Tak

Les commentaires peuvent parfois être violents ils sont cependant à la mesure de la violence que nous subissons chaque jour.Faudrait-il y renoncer ? Je ne le pense pas car dans les temps difficiles que nous vivons où le bien est appelé mal et le mal appelé bien, il est important pour le lecteur de voir qu'il n'est pas seul à penser ainsi mais qu'il appartient à un monde qui n'accepte pas l'injustice, la pornographie, la pensée unique que l'on veut lui faire avaler.
J'espère que la rubrique des commentaires sera à nouveau ouverte et j'espère même qu'il y aura interaction entre les commentateurs.

Cril17

Votre lectorat n'est-il pas un lectorat de qualité ?

Oh!

Monsieur Janva,

Votre argument de chronophagie a du poids, car il est aussi valable pour le rédacteur, comme pour le commentateur. D'un autre côté, vous le soulignez vous-même, tout cela se fait dans un monde de solitude "accélérée" dirais-je, et lire des gens qui sont "proches" de vous, ou avec qui vous pouvez, afin !, réagir sans vous trouver à tout coup, devant un monument d'indifférence, ou une mentalité de bon petit soldat du prêt à penser, cela fait tout de même quelque bien.

Il y a quelques temps, je vous aurais dit, que des commentaires sont le signe de l'ouverture et de la qualité d'un blog tel que le vôtre, mais cette solitude "accélérée", par le vitesse des communications actuelles, fait aussi que les gens se contentent de l'illusion d'un échange, certes très relatif et pas toujours de bonne qualité, et se rencontrent en réalité encore moins qu'auparavant.

De mon côté, il me semble que nous sommes à présent, si l'on sort des discours "de confection", prêts à l'emploi, dans une sorte de pseudo-société, assez fortement autiste, aussi cela ne me choquerait pas outre mesure si vous décidiez, au lieu de passer votre temps derrière des écrans, d'aller voir quelques arbres et rencontrer quelques amis.

Enfin, je crois aussi que tout cette vie de société "électrique", qui s'arrête en réalité dès que vous n'avez plus de facture EDF, encourage l'espionite. On veut savoir qui est qui, qui répond et parfois on le déteste même avant d'avoir pu lui serrer la main, parce que l'on sait par la tante Hortense qui elle-même connaît le cousin du bedeau, qui a entendu cela sortant de la bouche de monsieur le curé qu'il s'agissait d'un tel, véritable trou noir de foutraquerie et de perversité.
Si l'on compte là dessus, que le nouveau concubin de la cousin gladis, passe son temps à pister les gens sur l'internet, cela donne peu l'envie du commentaire, dans une société où en réalité la culture de l'écrit, se perd, dans la robotisation des émotions "émoticônes" et de la grimace walt-disney.

Sans doute la prévenance ne se conçoit et ne se reçoit facilement que de bouche d'homme à oreille d'homme et les grands écrivains du temps passé, n'avaient pas d'écran pour interrompre ce rituel d'humanité.

Il est certain qu'il est plus agréable d'avoir l'impression que l'on peut entendre de vrais gens à propos d'une nouvelle, mais c'est une impression parmi d'autres, et participé un peu plus à la société "big-brother" fait pencher la balance du côté des "non-balances", c'est encore dans sa propriété, dans son royaume sans "téléphone intelligent", sans GSM et sans voyeurs, que l'on peut vraiment parler entre hommes.

Jean Robert

Commentaires modérés (validés) ou non, il importe que les choses soient dites clairement sur les motivations des différents choix éditoriaux réalisés. Chaque choix porte en outre des conséquences juridiques différentes.
S'il y a validation a priori, il importe pour le lectorat de connaître les critères de validation (afin d'éviter d'appliquer au Salon Beige les critiques qui pleuvent, à juste titre parfois, sur Facebook) et en cas de refus de commentaire de savoir pourquoi et en quoi il posait problème. Il peut ici s'agir d'une ligne éditoriale mais il est important de la connaître.

S'il y a validation a posteriori (modération), il importe de savoir pourquoi les commentaires ont été supprimés et pour quelle raison. En général, les raisons sont "purement" légales (injure publique le plus souvent).

Si les commentaires sont fermés, de même il est bon de fournir une explication - un trop grand nombre de commentaires, les vacances des éditeurs/modérateurs étant des raisons parfaitement valables surtout sur un site non-professionnel.

Sur le Salon Beige, il me semble que les commentaires apportent indéniablement quelque chose à l'article, que ce soit dans le sens de l'article ou dans un sens contraire, bref les commentaires sont souvent de qualité et éclairent le débat même si on n'est pas d'accord avec tous.

C.B.

Les commentaires (au moins ceux du S.B.) sont souvent une mine de précisions et d'informations complémentaires (qui d'ailleurs donnent parfois naissance à un billet nouveau sur le blog, preuve s'il en est de leur intérêt?). Sur des supports "mainstream", les commentaires donnent un aperçu de "l'air du temps"; il est intéressant de voir leur évolution en quelques années, reflet de l'évolution des lecteurs. Que les commentaires soient fermés pendant les vacances, qui ne le comprendrait? Qu'ils ne soient pas réouverts serait certainement dommage.
Un très grand merci à tous les contributeurs du Salon.

René Clémenti

Mea culpa.
Je suis le premier à dire que je passe trop de temps à écrire ici (je n'en fais nulle part ailleurs) des commentaires qui la plupart du temps n'apportent pas de réelle information, aucune valeur ajoutée au texte.
La seule chose que cela m'apporte, à moi, c'est de temps en temps une flatterie pour l'ego quand un de mes commentaires est approuvé par un autre commentateur... et le plaisir malsain de me relire moi-même.
Mais pour le Salon Beige, rien.
D'une façon plus générale, chaque fois qu'il m'arrive de me laisser aller à parcourir les commentaires laissés par les lecteurs sur d'autres médias (figaro.fr par exemple), je reste pantois devant leur vacuité abyssale et me dis toujours que cette rubrique ne sert décidément qu'à attirer des lecteurs seulement avides de lire leur propre prose.
Pardon, mais je suis donc partisan de leur fermeture définitive.
Dans le cas contraire, je fais la promesse de ne plus "commenter" sans apporter une vraie information (complément factuel, précision documentaire) au texte!

San Juan

Si vous fermez les commentaires, vous risquez de perdre des lecteurs d'une part, d'autre part, je crois qu'il est bon d'avoir en quelque sorte des "journalistes auxiliaires" à sa disposition, vu qu'il est impossible de couvrir tout et tout le temps. Je vous dis ca parce que c'est de par un commentaire sur SB que j'ai pu finalement comprendre les mécanismes tordus de la révolution. Et puis, on a toujours besoin d'un plus petit que soi, non ?

Christian

Qui d'un système qui permettrait de "noter" les commentateurs, et, à partir d'un certain niveau, de ne plus devoir les modérer? Cela n'économiserait-il pas du temps sans gâter la qualité des échanges?
En tout cas, en comparaison de votre remarquable travail de revue de presse, les commentaires sont un sous-produit intéressant mais pas essentiel. S'il faut les supprimer, so be it.

Benjamin F

Sincèrement ? Non. Cela n'apporte pas grand chose, et cet espace de liberté que je défends par principe, est trop souvent le défouloir des lecteurs les plus névrosés ou des provocateurs stériles habituels.
Ce que l'on cherche sur le SB ? L'info, et la vérité. Le commentaire de Monsieur Truc ou de Madame Machin, n'a aucune espèce d'intérêt.
Des faits et des documents, comme aurait dit Emmanuel Ratier. Point barre.

Gauvain

Le Salon Beige ,
est la référence .

PS Faites comme vous voulez ...

JaneDoe

D'abord bonne rentrée ;)
ensuite, concernant les commentaires, j'apprécie de voir les idées et débats concernant certains sujets.
Mais il faut que vous voyiez si cela vous prend trop de temps, car inutile de vous fatiguer trop !
Du coup, moi je dis oui aux commentaires, si vous êtes d'accord ;)

Irishman

Oui, s'il vous plaît, Monsieur Janva ! Je crois que vous devez réouvrir les commentaires, car ils nous permettent à tous de communiquer par l'intermédiaire d'autres infos, de partager nos expériences, et de témoigner de notre Foi, même s'il y a des réactions épidermiques et peut-être peu conforme à l'Evangile...

Je fais partie du lot !

Le SB est une véritable bulle d'oxygène dans cette glauque et nauséabonde du politiquement correct, et le fait de trouver d'autres commentaires allant dans le sens de nos opinions (le plus souvent) est revigorant !

Et enfin, quand il y a des commentaires qui vont à l'encontre des nôtres, eh bien je trouve cela passionnant ! Ca nous permet de réagir (en essayant de réfléchir d'abord, et ça, je l'avoue, j'ai du mal...) !

Longue vie au SB et à ses commentateurs !

EROUANI

Je trouve de nombreux commentaires trop brefs et plus épidermiques que réfléchis.
Certains relèvent du défouloir et confinent à la grossièreté. Ils ne donnent pas une bonne image du Salon Beige, que tout un chacun peut lire.
D’autres moins nombreux sont intéressants, apportent des connaissances et aident à se faire une opinion.
Je lis le salon Beige quotidiennement depuis de nombreuses années et y ai proposé des articles, dont la plupart ont été publiés.
J’ai rédigé de très nombreux commentaires en réaction à des articles m’intéressant et entrant dans la sphère de mes connaissances.
J’ai essayé au maximum de développer mon argumentation en pesant mes mots et surveillant mon style. Y suis-je parvenu ? Ce sont d’autres lecteurs et vous monsieur Janva, qui peuvent me le dire.
Personnellement je souhaite que les commentaires soient réouverts avec une sélection rigoureuse : réactions de fond sensées, phrases complètes, orthographe impeccable.

professeur Tournselol

"Aller au delà du titre", si les lecteurs doivent faire l'effort de lire l'article, il faut aussi que les journalistes, et les animateurs du Salon Beige, pèsent davantage les mots de titre, c'est en effet tentant de mettre un titre exagéré, racoleur, qui entraîne une désinformation.
Par exemple, le SB il y a quelques semaines, titrait : " Une église DISPARAIT dans un incendie " alors que seul le haut du clocher de l'église Ste Thérèse de Rennes a brûlé. Certains commentateurs s'interrogent sur le devenir de l'église "disparue" alors que le problème ne se pose pas.
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/08/bretagne-une-%C3%A9glise-dispara%C3%AEt-dans-un-incendie.html
Voir la photo après l'incendie.
https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/incendie-de-l-eglise-sainte-therese-rennes-faut-il-decrocher-les-cloches-5905601

Certes l'erreur est humaine, néanmoins il faut rester rigoureux.

remy

Les commentaires sont intéressants quand ils apportent une information, ou un argument supplémentaire.

CF

Je ne lis plus les commentaires et je pense que de clôturer les commentaires est source de sérénité et permet de prendre, de force parfois, le recul nécessaire. Ce qui est assez remarquable sur le salon beige, c’est que dés qu’1 erreur constatée et si des infos viennent compléter 1 article, il y a 1 addendum.
J’abonde sur le contenu de l’article en objet.

Merci pour le travail réalisé, merci pour ce travail salvateur de reinformation
In Christo

RH

Le titre est particulièrement important. Pas mal de fois, il m'a semblé que le titre des posts du SB étaient mal tournés, pouvant occasionner une incompréhension du post dans son ensemble par un grand nombre de lecteurs. Surtout pour ceux qui ne sont pas forcément "pointus" en matière religieuse ou politique.

Sur le côté chronophage, peut-être pourriez vous sous-traiter la validation auprès de certains lecteurs très volubiles en commentaires ? Après les avoir bien briefés, et bien sélectionnés, par exemple sur la qualité de leur prose.

lama12

Je pense que Michel JANVA devrait fermer les commentaires, pour deux raisons:

- c'est un gain de temps pour lui, afin de lui laisser du temps pour s'occuper de sa famille.

- certains commentaires sont trop longs; mieux vaut pour leurs auteurs envoyer des messages courts et pertinents directement au SB.

DUPORT

Je trouve les commentaires souvent fort intéressants et ce serait un erreur de les supprimer

Je comprends que cela puisse être chronophage et que vous les fermiez pour certaines occasions.

Il faudrait simplement limiter les commentaires à certains articles et ne pas les ouvrir systématiquement.

Peut être aussi limiter leur taille afin d'obliger une certaine concision

Un juste milieu.

Hubert

Et comment est-ce que je vous signale vos coquilles si vous fermez les commentaires ?!

[Par courriel. MJ]

Le Forez

Les commentaires sont, pour nous, un espace formidable de liberté qu il faut user avec précaution en restant toujours dans un certain niveau de correction vis à vis d autrui - comme on dit au rugby , viril mais correct - en apportant si possible une plus value par rapport au sujet , soit en y apportant un complément d information, même minime, soit en dépassant le sujet en amenant la réflexion sur autre chose . Ceci rend donc plus vivant vos sujets et augmente leur intérêt par nos " petites" réflexion s rajoutées même si tout est dit dans vos articles.
Reconnaissons que par rapport à certains sites oú le pire rencontre parfois le meilleur, les commentaires, que l on peut lire ici sont d une assez bonne tenue ; le chretien en general sait adopter une attitude encore à peu près adulte et responsable sans trop " se lâcher" , c est un avantage !
Maintenant je comprends que cela vous soit chronophage et qu il y a mieux à faire pour vous ; l équilibre n est pas simple ; peut être Mais cela reste suggestif , faudrait il ouvrir les commentaires sur moins de sujets , en sélectionner que quelques un , qui sont plus sensibles que d autres pouvant vraiment amener un débat constructif . C est aussi pour vous une reconnaissance de voir si vous êtes lus ou non et que vos messages aient une réelle portée médiatique ou non . Une sorte de baromètre sur l ´ intérêt que nous y portons.
En tout cas , je vous remercie, Mr Janva , d avoir laisser paraître la plupart de mes messages et je suis admiratif de la qualité de vos informations ainsî que de la rapidité à laquelle vous les portez à notre connaissance ( souvent bien avant les médias aux ordres.) . Chapeau pour votre travail ! Et merci pour tout ce que vous faites.
Pour les fermetures durant les vacances ? Aucun probléme , tout le monde a droit au repos .
Bien à vous et félicitations à toute votre équipe. Vous valez bien mieux que des sois-disant professionnels car vous y mettez tout votre coeur.

ODE

Bonjour, je postais beaucoup et mtnt plus du tout mais continue à vs lire quand je peux. Témoignage:

- vos articles depuis 15 ans ont contribué à me donner des arguments pour mes conversations. Sans compter l'éducation dans la foi pour les articles de fond et les extraits d'encycliques et homélies.

- les commentaires ont joué un autre rôle: notamment c'est en les lisant que j'ai découverts des artistes, des vidéos, des conférences, des livres et des films que je n'aurais pas découverts s'ils n'existaient pas. Je trouve qu'ils sont aussi une mine.

Ce n'est pas pour rien que ce site est un "salon" et qu'est-ce qu'un salon?

Merci pour tout

ode

Horace

y a t'il un lecteur qui soit convaincu que son commentaire ait pu changer quoi que ce soit ? Un commentaire est une bouteille jetée à la mer .... ensuite on ne sait sur qu'elle estran elle échouera ni qui va la trouver.

San Juan

Je me rappelle des commentaires de Patricia qui étaient simples et humbles. Ils décrivaient une vie difficile dans les banlieue au milieu de la "diversité", ils racontaient avec brio ce que jamais les mainstream ne rapporteront, Patricia méritait une tribune sur le SB.

Edgar Tirol

Non, ce n'est pas à vos lecteurs de vous convaincre qu'il faut maintenir un espace de commentaires sur votre site. Cela est une attitude condescendante qui montre, sans doute, pourquoi vous n'êtes pas satisfait de vos commentateurs.

Pour commencer, c'est à vous de nous dire si vous souhaitez réellement que vos lecteurs ajoutent cette plus-value à votre site, ce qui n'est nullement évident, à vous lire, depuis longtemps.

Il existe une infinité de sites sur Internet, de toutes tendances spirituelles et politiques, où tout un chacun peut laisser des commentaires. Vous laissez entendre que vous rendez un grand service en permettant à vos lecteurs de commenter, mais c'est l'inverse : ce sont vos lecteurs qui prennent la peine d'ajouter du contenu à votre site.

Je dirai tout de suite que la qualité moyenne des commentaires sur le Salon Beige n'est pas très élevée, mais à qui la faute ?

Votre politique en la matière est incompréhensible. Certains auteurs du Salon Beige ouvrent les commentaires, d'autres non. Certains, comme vous, les ouvrent sous certains billets, et pas sous d'autres (*). Enfin, cela change selon les saisons. Pour finir, la politique de modération est tout aussi erratique -- et clandestine.

Cela est une attitude tout à fait désinvolte, et n'encourage personne à faire des commentaires de qualité.

Vous dites que la relecture des commentaires est un travail, mais vous ne tenez pas compte du fait que les écrire est aussi un travail.

Pour ma part, je considère qu'un espace de commentaires de qualité constitue une grande part de l'intérêt d'un site -- et il ne manque pas de blogs qui réussissent cette alchimie.

Mais commencez par nous dire si vous, vous accordez du prix à l'expression de vos lecteurs. Après, on pourra discuter des modalités.
______

(*) Exactement comme les médias du système, au passage. Mais, eux, au moins, ils préviennent : "Les commentaires sont désactivés pour cet article".

Florilège

La présence de commentaires sur un site le rend tout de suite plus vivant. Personnellement, j'apprécie cette possibilité de réagir et de voir également la réaction des autres lecteurs. Certains compléments d'informations sont parfois intéressants. L'humour est aussi bienvenu.
Cette activité étant tout-à-fait chronophage, je comprends qu'il faille tout de même l'encadrer : limiter l'ouverture à certains articles, sélectionner, ne retenir que ce qui est synthétique, court et percutant.

Jerome

Et vous cher lecteurs pas de commentaire le dimanche hein ?

San Juan

D'accord avec Edgard Tirol et Florilège.

San Juan

Je crois aussi que les commentaires minent l’arrogante assurance et l’insolence imbécile des journalistes complices de la « bien pensance ». Ces journalistes grassement stipendiés sont épouvantés du mouvement populaire en cours, eux et leurs maitres sont en train de perdre pied, ils ont tellement peur « du peuple » qui se lève contre eux et leur agenda mondialiste, qu’ils parlent maintenant de « fake news » et de « populisme » ! Non, c’est une bataille des idées qui est en cours, une bataille où il ne sera pas fait de quartiers, une bataille pour la survie des peuples européens, une bataille pour la survie de la Chrétienté, alors, un blog contre-révolutionnaire sans troupes derrière lui, et bien ca n’existe pas.

Hubert

Les quelques coquilles que j'ai signalées par email sont restées en l'état. En revanche j'ai pu constater que celles que je signale dans les commentaires sont systématiquement corrigées. J'en avais déduit qu'il était plus facile de corriger une article lorsqu'il était ouvert à côté du commentaire en cours de validation que lorsqu'il vous faut passer du courriel à la bonne entrée du blog.

Pouvez-vous me confirmer que vous préférez les emails ?

[Oui je préfère les emails, que je lis avant les commentaires. Aviez-vous bien écrit à mon adresse ?
MJ]

Hubert

Merci pour la confirmation. Oui j'avais écrit à [email protected]

À bientôt par email donc !

Michel

Je cesse de vous lire puisque vous supprimez les commentaires.
Ce procédé est une façon de museler le lecteur.
Vous tombez dans le même panneau que ceux qui dirigent la France, c'est une dictature.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)