22 février 2017

La protection civile perd sa croix

Avant :

Unknown-6

Après :

Unknown-5

Minute a donc interrogé Vincent Renard, le directeur de la communication de l’association :

"Et là, notre interlocuteur semble tomber des nues ! Le débat sur les signes ostentatoires comme les pressions constantes pour imposer une laïcité conçue comme une lutte contre le christianisme lui semblent totalement étrangères. Il semble de bonne foi et nous sommes les premiers à lui poser la question, voire, pire, il semble que nous soyons les premiers à nous poser la question. « Il n’y a jamais eu de caractère religieux à la protection civile, pas plus hier, qu’aujourd’hui » nous répond-il, ce qui n’est pas entièrement vrai mais passons. Qu’il y ait ou non une croix sur le logo de la Protection civile est une question qui ne l’intéresse pas. Notre directeur de la communication a un nouveau logo : il est content. Rien à voir, rien à dire, fermez le ban. Nous insistons. Vincent Renard nous transmet donc le « story telling » de ce nouveau logotype, autrement dit le laïus du graphiste pour expliquer sa création. On y lit : « Une zone blanche sépare désormais le triangle bleu du cercle orangé : créant un espace d’apaisement, elle symbolise l’action selon les trois piliers de l’organisation : Aider, Secourir, Former. Toujours dans un souci d’efficacité, la mention “Protection Civile“, redondante avec le bloc typographique du logotype, est supprimée du sigle. » A aucun moment il n’est fait mention de la suppression de la croix. Pas un mot sur le sujet. Pas le moindre indice d’une intention maligne, d’une inquiétude ou d’une question sur cette croix. Rien. Comme nous le disait le directeur de la communication, « c’est un non-sujet ». Autrement dit, on peut supprimer une croix de l’emblème d’une association connue et reconnue sans que personne ne se pose de question à ce sujet, sans que personne ne se rende compte de l’énormité de la chose. « C’est un non sujet », et c’est peut-être ça le pire."

Posté le 22 février 2017 à 08h12 par Michel Janva | Lien permanent

20 février 2017

Un cimetière vandalisé dans le Nord

Des dégradations sur une trentaine de tombes ont été découvertes, hier, au cimetière de Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque, dans le Nord. Des tombes ont été abîmées et dispersées sur l'ensemble du cimetière.

Le préfet de région, Michel Lalande, a condamné dans un communiqué "avec la plus grande fermeté la dégradation des tombes. Ces actes inacceptables visant des sépultures portent une atteinte intolérable aux valeurs les plus fondamentales de la République."

Posté le 20 février 2017 à 08h43 par Michel Janva | Lien permanent

15 février 2017

Bernard Antony condamne le dérapage anti-catholique de Florian Philippot

Suite au tweet dénué de sens de Florian Philippot à propos de Macron, Bernard Antony réagit :

"Alors que je développais dans une émission pour Radio-Libertés toute mon indignation sur les propos d’Emmanuel Macron sur la culture française qui, selon lui, n’existe pas et sur ses déclarations abjectes, ses faits et ses gestes en Algérie, on me faisait passer le dernier tweet en date à son encontre de Monsieur Philippot, la tête pensante du Front National.

Ce dernier, avec l’humour gloussant qui le caractérise, a proféré ceci : « avec En Marche sur l’eau, le christique Macron veut multiplier les visas d’Algérie vers la France comme son ancêtre multipliait les pains ».

C’est donc tout ce que monsieur Philippot a trouvé à dire pour répliquer aux insultes macroniennes contre l’œuvre de la France en Algérie !  

On demeure pantois devant une telle débilité de sarcasme anti-chrétien. Philippot se vautre là dans le registre des grosses plaisanteries qui émaillaient les « agapes fraternelles » où les frangins du Grand Orient sous la III° République s’esbaudissaient en s’empiffrant de lard le Vendredi Saint.

Malgré tout ce que je jugeais d’insatisfaisant dans un certain nombre des trop nombreux 144 engagements du programme de gouvernement de Marine Le Pen, notre à priori était de convier l’Institut du Pays Libre à décider d’un vote pour le « moindre mal » politique qu’elle semble incarner. Il va de soi que si elle ne sanctionnait pas le dérapage anti-catholique de son vice-président et porte-parole, comme elle l’a fait pour d’autres dérapages, nous serions au regret d’envisager une autre attitude.     

Car Philippot et Macron injurient de même notre identité française et chrétienne."

Posté le 15 février 2017 à 19h03 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (17)

Profanation à la Madeleine: prison avec sursis confirmée pour une ex-Femen

La cour d'appel de Paris a confirmé aujourd'hui la condamnation d'une ancienne militante des Femen, Eloïse Bouton, à un mois de prison avec sursis pour exhibition sexuelle lors d'une action dans l'église de la Madeleine à Paris.

Le 20 décembre 2013, la jeune femme s'était dirigée, torse nu, vers l'autel de l'église. Elle portait sur le dos l'inscription "Christmas is cancelled" (Noël est annulé) et sur le ventre "344e salope", en référence au manifeste de 343 femmes appelant à la dépénalisation de l'avortement en 1971. Elle avait ensuite déposé des morceaux de foie de veau censés représenter l'avortement de l'enfant Jésus.

Posté le 15 février 2017 à 17h25 par Michel Janva | Lien permanent

Réfugiés : Devrait-on accorder un statut prioritaire aux chrétiens ?

Communiqué de Bill Donohue, de la Catholic League des États-Unis, le 31 janvier, c’est-à-dire avant l’imbroglio politico-juridique qu’a créé le décret présidentiel de Trump imposant un moratoire à l’accueil de réfugiés de pays reconnus comme « particulièrement préoccupants » par le Président… Obama. Traduction par Christianophobie Hebdo :

Unknown-30"En novembre 2015, le Président Barack Obama avait déclaré, lors d’une conférence de presse du G20, que la proposition d’accorder un statut prioritaire aux réfugiés chrétiens de Syrie était « honteuse ». Il déclara : « Nous n’appliquons pas de critère religieux à notre compassion ». Maintenant il critique le Président Donald Trump pour faire bon usage de cette initiative. Ce qui est vraiment honteux, c’est l’hypocrisie d’Obama et celle de ses supporters. Selon la logique des critiques de Trump, Obama a utilisé un critère religieux pour empêcher les réfugiés chrétiens syriens d’entrer aux États-Unis, et c’est ce que Trump tente aujourd’hui de rectifier.

En outre, ces réfugiés le sont devenus en grande partie à cause de l’échec de la politique d’Obama au Moyen-Orient. La politique d’Obama d’accorder un statut prioritaire aux musulmans a été si flagrante qu’elle a attiré l’attention de Daniel Manion, juge à la Cour d’appel des États-Unis. En novembre, il a exprimé sa préoccupation sur l’absence quasiment totale de chrétiens parmi les réfugiés chrétiens. Il a remarqué que « sur les près de 11 000 réfugiés admis jusqu’à la mi septembre, seuls 56 étaient chrétiens ». Il a remarqué aussi qu’alors que « peut-être 10 % de la population syrienne sont composés de chrétiens, il n’y a eu d’admis aux États-Unis cette année que 0,5 % de réfugiés chrétiens ».

Ce n’est pas convaincant de dire qu’Obama n’a pas explicitement utilisé un critère religieux contre les chrétiens. Ses défenseurs ne peuvent pas gagner sur les deux tableaux. Si Obama n’a pas utilisé de critère religieux, alors Trump non plus – il n’y a pas de proscription des musulmans. Le décret présidentiel de Trump a été rédigé pour bloquer les réfugiés de Syrie et de six autres nations dirigées par des musulmans – il ne cible pas les musulmans. Car s’il y avait une « proscription des musulmans » [« Muslim Ban »], alors toutes les nations majoritairement musulmanes auraient été désignées. Elles ne l’ont pas été.

Devrait-on accorder un statut prioritaire aux chrétiens ? Absolument. Et pour une raison primordiale : ce sont les gens les plus persécutés sur terre. Ce n’est pas de la compassion que de traiter sur un pied d’égalité toutes les religions quand la répartition des victimes de la persécution religieuse – et les raisons de ces persécutions – sont si énormément inégales. Des millions de chrétiens ont été tués sous Hitler mais ils ne furent pas objets d’un génocide comme le furent 6 millions de juifs. Cela fait une différence. […] Pew Research Center signale une étude d’octobre dernier où l’on découvre qu’une majorité d’Américains estime que les États-Unis ne sont pas obligés d’accepter les réfugiés venant de Syrie. Bien sûr, des décisions sur un sujet d’une telle importance humanitaire ne peuvent pas être orientées que sur des sondages : les aspects moraux exigent un traitement présidentiel. Peu importe. Les résultats de cette étude devraient modérer ceux qui affirment désormais que le Président Trump a ouvert la boîte de Pandore : il fait ce que le peuple veut. En outre, cette boîte a été ouverte par Obama, lorsqu’il a accordé un traitement préférentiel aux réfugiés musulmans, victimes […] de ses décisions désastreuses en matière de politique étrangère. Le correctif apporté par Trump est une réponse directe à ces réalités."

Posté le 15 février 2017 à 08h58 par Michel Janva | Lien permanent

13 février 2017

Le populisme chrétien

Posté le 13 février 2017 à 22h06 par Michel Janva | Lien permanent

Quels moyens réels le ministre compte mettre en œuvre afin de protéger les chrétiens ?

Question écrite du député Bompard au ministre de l'intérieur sur l'augmentation des actes christianophobe en France :

"Jacques Bompard attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur la hausse significative d'actes christianophobes au sein du territoire français. Dans ses commentaires sur les chiffres quant aux actes racistes, antisémites, antimusulmans et antichrétiens, il évoque les « meilleures armes » et « notre bien le plus précieux » afin de lutter contre ces actes : les « valeurs de la République ». Alors quand il constate le bilan positif de l'année 2016 en se félicitant de la baisse des actes antisémites, racistes, antimusulmans, il convient de se demander où sont les chrétiens dans ce bilan positif. Nulle part.

En effet, derrière ces « résultats tout à fait encourageants », il est aisé de constater que les sites chrétiens ont été atteints par des profanations, du vandalisme ou des vols. Ces actes christianophobes ont augmenté de 17,4 % entre 2015 et 2016 et de 245 % entre 2008 et 2016. Il le note lui-même dans son discours. Alors que le nombre d'actes antimusulmans a baissé de 58 % entre 2015 et 2016, personne ne semble prendre la mesure de ce qui se passe alors.

Ces chiffres peuvent alors engendrer deux possibilités. La première : constater que ses politiques et son plan d'action mis en place ne sont pas efficaces à la vue de l'augmentation affolante des actes christianophobes. La deuxième solution consiste à penser que les chrétiens sont moins bien protégés et que les actions portées par le Gouvernement ne sont pas suffisantes pour les chrétiens. La première semble impossible lorsqu'on voit comment se félicite le ministre des résultats qu'il décrit. Quoi qu'il en soit, l'augmentation des actes christianophobes ne peut être sous-estimée voire occultée comme cela est fait. À l'heure où l'on se dit en guerre contre le terrorisme islamiste et que l'on veut unifier le pays comme le ministre lui-même l'explique dans son discours, peut-être serait-il temps de se ranger derrière les réelles valeurs de la France, derrière ses racines. Or les racines françaises sont chrétiennes. Le Gouvernement se félicite de voir les actes antisémites, racistes et antimusulmans baisser mais ne s'inquiète pas tant que ça que la christianophobie augmente dans un pays de culture chrétienne. C'est là le réel enjeu de ce qu'il souhaite minimiser.

Le silence du Gouvernement face à tous ces actes devra bien un jour être rompu. Ce jour-là, il faut espérer que le Gouvernement traitera avec la même intensité les actes islamophobes et les actes christianophobes ; alors peut-être il sera atteint un début d'égalité. Il ne restera alors plus qu'à assumer les racines chrétiennes de la France. Ainsi, quand il envoie un préfet témoigner de l'amitié du Gouvernement auprès des musulmans lorsqu'une mosquée a été taguée (mosquée de Perpignan, taguée dans le nuit du 9 au 10 décembre 2016), on ne peut s'empêcher de penser que ce même 9 décembre 2016 était découvert un dispositif incendiaire devant la paroisse Saint-André de Toulouse et qu'à ce jour, nul préfet n'était venu témoigner de l'affection du Gouvernement. La protection effectuée par l'État est en effet bien réelle et il explique même que ce sont en majorité des édifices chrétiens qui sont protégés. Il y a, ainsi, 2 400 édifices chrétiens qui bénéficient d'une protection sur 4 320 lieux de cultes protégés. Le nombre d'édifices chrétiens protégés est finalement assez peu à la vue du nombre de lieux de cultes chrétiens en France. De plus, à la vue de l'augmentation des attaques christianophobes, cela ne semble pas suffire. Finalement, une haine anti-chrétienne semble bien s'établir en France au moment où l'islam radical ne cesse de s'étendre. Il lui demande quels moyens réels il compte mettre en œuvre afin de protéger les chrétiens et la culture chrétienne en France et s'il va laisser la France se perdre en reniant ses racines chrétiennes et en voyant le christianisme se faire harceler de plus en plus."

Posté le 13 février 2017 à 17h16 par Michel Janva | Lien permanent

09 février 2017

Incendie criminel dans la cathédrale Notre-Dame à Bastia

FullSizeRender-7

Posté le 9 février 2017 à 09h40 par Michel Janva | Lien permanent

08 février 2017

Pour France info, les martyrs japonais du XVIIe sont comparables aux djihadistes d'aujourd'hui

Sans complexe, France Info fait un rapprochement entre les missionnaires morts martyrs pour leur foi et les fous d'Allah qui foncent dans la foule avec leur camion ou trucident les spectateurs d'un concert :

"Les Jésuites du film ne posent pas de bombes ; le verbe est leur seule arme. Mais en connaissant le sort de leurs frères, torturés, mort au nom de Dieu en terre japonaise, leurs successeurs ne savaient-ils pas qu’ils s’envoyaient à la mort et qu’ainsi leur sacrifice ferait office de martyr ? Les kamikazes islamistes d’aujourd’hui, ressemblent fort, dans leur objectif, aux "bombes humaines" jésuites du XVIIe siècle, leur dénominateur commun étant la mort pour propager leur croyance."

Posté le 8 février 2017 à 11h42 par Michel Janva | Lien permanent

05 février 2017

"Le catholicisme ne privilégie pas la vérité"

Trouvé dans la poubelle de BFM-TV :

Posté le 5 février 2017 à 18h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (22)

03 février 2017

La statue de la Vierge à Publier a été déplacée

895670829_B9711001815Z.1_20170202103922_000_G318EVQP0.1-0.jpgLu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Tous les recours judiciaires ayant été épuisés, la mairie de Publier (Haute-Savoie) n’avait plus d’autre choix que de se soumettre aux décisions de justice. C’est l’épilogue (provisoire ?) d’une bien triste affaire (voir ici et ). La Libre Pensée doit éprouver de la jubilation. Elle ne l’emportera pas au Paradis…"

Posté le 3 février 2017 à 07h57 par Michel Janva | Lien permanent

02 février 2017

Ouganda : 15 chrétiennes violées dans leur église par des islamistes

Dans le silence des médias aux ordres

"Le 15 janvier dernier, un pasteur et 8 chrétiens ont été portés disparus après l’attaque perpétrée par un groupe musulman, durant une réunion de prières. Les 90 hommes attaquants ont fait irruption dans la réunion de prières de l’église Katira, ont enfermé la congrégation, battu les 80 membres présents avec des bâtons et violé 15 femmes, d’après les sources locales.

Le pasteur de l’église, Moses Mutasa se trouvait dehors en train de discuter avec des visiteurs étrangers. Le pasteur Musa Mukenye, responsable de plusieurs églises de la région Iki-iki, confie au autorités locales et à la police, ne pas savoir ce qu’il est advenu de lui"

Posté le 2 février 2017 à 21h11 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Nicolas Bay dénonce la banalisation de ces actes christianophobes

Communiqué de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen :

11"D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, les dégradations et vols visant des lieux chrétiens sont en hausse de 17,4% par rapport à 2015. Entre 2008 et 2016, les atteintes aux sites chrétiens ont explosé, avec une augmentation de 245% !

Malgré cette forte hausse des actes anti-chrétiens commis en France ces derniers mois et ces dernières années, les pouvoirs publics restent silencieux et inactifs. Aucune déclaration de Bernard Cazeneuve condamnant la banalisation de ces actes christianophobes, ni aucune trace d’indignation de la part d’un membre du gouvernement.

La haine anti-chrétienne qui se développe à vive allure dans notre pays devrait pourtant alerter les pouvoirs publics dans la mesure où, dans un contexte d’expansion de l’islam radical, celle-ci est annonciatrice de nouveaux drames.

Le gouvernement doit d’urgence prendre conscience de la gravité du phénomène et mettre en œuvre immédiatement les mesures efficaces pour sanctionner fermement les délinquants et criminels auteurs de ces actes odieux."

Posté le 2 février 2017 à 21h05 par Michel Janva | Lien permanent

01 février 2017

Castellucci s'en prend à Jeanne d’Arc

Cet homme salit tout ce qu'il touche. L'oratorio dramatique écrit par Paul Claudel et composé par Arthur Honegger, Jeanne au bûcher, vient d'être massacré par l'immonde Romeo Castellucci à l’Opéra de Lyon.

Notre pure héroïne est transformée en un être “transgenre” se promenant sur scène, nue.

Une lettre ouverte au ministre de la culture est lancée.

Posté le 1 février 2017 à 11h24 par Michel Janva | Lien permanent

Les atteintes aux sites chrétiens ont augmenté de 245% entre 2008 et 2016

2015 avait enregistré un record d'actes racistes, antisémites et antimusulmans: ils ont nettement reculé en 2016, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur :

  • Baisse de 58,5% des actes antisémites (335 en 2016 contre 808 l'année précédente)
  • baisse de 57,6% des actes antimusulmans connaissent (182 contre 429)
  • baisse de 23,7% des actes racistes au sens strict (hors actes antisémites et antimusulmans) (608 contre 797).

Point noir : les atteintes aux sites chrétiens (lieux de culte et sépultures) ont augmenté de 245% entre 2008 et 2016. Avec 949 faits en 2016, en hausse de 17,4% par rapport à 2015les actes visant des lieux chrétiens représentent 90% du total des atteintes aux lieux de culte (chrétiens, juifs ou musulmans), selon la Place Beauvau.

Posté le 1 février 2017 à 09h15 par Michel Janva | Lien permanent

29 janvier 2017

La France trouvera-t-elle la voie du changement salutaire?

_UNE_N°159-1 Le numéro de Politique Magazine de Février est paru. En voici l'éditorial, par Hilaire de Crémiers.

Les Français sortiront de la campagne présidentielle usés, fatigués, plus divisés que jamais. Tous les regroupements électoraux – et, en fait, électoralistes – qui s’effectueront au second tour seront faux, viciés.

Il n’y a pas de véritable principe de rassemblement. Ni à gauche, ni à droite. Les divisions s’accentueront. Le pays se ressentira d’une profonde insatisfaction. Des catégories entières s’estimeront lésées et, jusque dans les administrations, le malaise pourra provoquer d’étranges ruptures.

Le prochain président doit le savoir : on ne succède pas en vain à Nicolas Sarkozy et à François Hollande. Le système ne s’est pas amélioré ; il a empiré. La question est de savoir maintenant s’il est seulement améliorable. Non, car la mécanique sociale et politique que les Français sont censés avoir choisie et qui les broie régulièrement et maintenant continûment, est implacable et ne leur laissera aucun répit. Jusqu’au jour où…

Il en est un qui l’a parfaitement expliqué aux gens de gauche : c’est Jean-Claude Michéa. Dans son dernier livre Notre ennemi, le Capital (Climats), il reprend sa même critique pertinente de la gauche culturelle, celle qui domine singulièrement le Parti socialiste. Et, d’une manière générale, toute la gauche, celle des médias en particulier.

En maniant sans fin des concepts aussi sommaires que vides de sens – tel « le Progrès » indéfini – ces gens d’appareil, de pouvoir et d’argent, pensent soulever les masses populaires ; mais, en vérité, le peuple en lui-même se trouve dupé par des politiciens et des élites avides de carrières. Des discours, des mots, toujours des mots, qui concrètement jettent les pauvres gens dans la déréliction : le peuple y perd progressivement tout, patrie, nation, famille, travail, amis, solidarités. Au profit de qui ?

Et au service de quoi ? Selon la phraséologie ordinaire, « le parti de demain » ne doit-il pas toujours l’emporter sur « le parti d’hier » ? Mais cette rhétorique est celle même de la finance apatride et du capitalisme mondialisé ! N’est-ce pas sur les lois dites « sociétales » – on l’a constaté encore dernièrement – que la rencontre et la complicité des deux pôles du socialo-libéralisme est la plus évidente ?

Ce livre si éclairant, quoi qu’on pense par ailleurs au sujet des notions mêmes de capital et de capitalisme, semble comme destiné à Macron qui prétend sortir du monde politicien – ni gauche, ni droite – et qui en est, en fait, le dernier avatar ! Mais, tout aussi bien, il vise tous les autres, de gauche comme de droite. Un peu de lumière vraie dans tant de fausses dialectiques !

Reste que le monde est en train de bouger. Et « la bougite » chère à la culture de gauche et au capitalisme financier est prise en défaut. « Le changement, c’est maintenant », le slogan de campagne de François Hollande, si stupide par ailleurs, pourrait recouvrir une tout autre réalité. À l’image de ce qui se passe un peu partout. Quoi que fasse Donald Trump, les Américains ont décidé d’être américains « d’abord ». Et il est probable que ce sera aussi classique que surprenant. Pareillement l’Angleterre de Theresa May.

Et de même pour la Russie de Poutine. Quand Xi Jinping au Forum de Davos se fait le chantre du libre-échange, c’est qu’il défend la Chine éternelle. L’Europe n’échappera pas à ce mouvement. Et la France ? C’est le sens du dossier que présente en ce début d’année 2017 Politique magazine. La nation France n’est pas morte. À elle de se réveiller. Dans la ligne de son histoire.

Posté le 29 janvier 2017 à 19h09 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (4)

28 janvier 2017

Une centaine d'hosties consacrées a été volée

Title-1485553690Jean-Yves Guetz, sacristain de l’église St-Martin à Maxéville, a découvert qu’un vitrail du chœur avait été brisé pour ouvrir l’accès à des malfaiteurs. Lesquels ont ensuite éventré un tabernacle en marbre posté sur l’autel, en ont descellé le contenu, un coffre-fort, et l’ont emporté. Le coffre contenait en effet deux ciboires et une centaine d’hosties consacrées. Le tout s’est passé à 00 h 05 précises, comme en attestent les images recueillies par la caméra postée sur le pont à l’arrière de l’édifice.

Une enquête est ouverte, la police scientifique a procédé au relevé des empreintes, et une entreprise a été dépêchée pour obstruer momentanément le vitrail brisé. Le père Daniel Baron, curé de la paroisse, déclare :

« Et ça, c’est très grave ! » « Il s’agit d’hosties consacrées ! C’est en cela que c’est une profanation. S’il ne s’agissait que d’un simple vol, pourquoi ne pas prendre aussi les chandeliers sur l’autel par exemple, qui ont plus de valeur que nos ciboires ? » « Non, moi je suis certain que ce sont les hosties qu’ils visaient. » Mais dans quel but ? « Ne serait-ce que pour les messes noires ! »

Un rite pénitentiel de réparation est programmé dimanche 29 à 11h, suivi d’une messe.

Posté le 28 janvier 2017 à 17h53 par Michel Janva | Lien permanent

26 janvier 2017

Manuel Valls transpire l'intolérance et le laïcisme anti-catholique

Voici les propos adressés à Benoit Hamon par Manuel Valls hier soir lors du débat en vue de la 5ème pour la présidentielle de 2017 :

"Comme toi j’ai dû avoir une éducation catholique chrétienne et ensuite, grâce à l’école publique on s’émancipe de tout ça"

C'est bizarre alors qu'il faille créer des centres de déradicalisation pour les islamistes si ça marche si bien pour les petits catholiques... Seraient-ils moins dangereux ?

Posté le 26 janvier 2017 à 11h49 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

16 janvier 2017

Fournes en Weppes (59) : un calvaire profané

Du Figaro

"Ce matin, un employé municipal de Fournes-en-Weppes (Nord) a découvert la statue du Christ repeinte en rose, comme le rapporte La Voix du Nord. Deux employés ont passé l'après-midi à essayer de retirer la peinture rose avec de l’eau puis un produit anti-tag. De nombreuses marques subsistaient. L'auteur des faits n'est pas encore connu et la raison du geste aussi. La staute est située au-dessus du premier monument aux morts de Fournes-en-Weppes construit juste après la Première Guerre mondiale par les catholiques".

Posté le 16 janvier 2017 à 22h23 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

13 janvier 2017

Dans les faits divers en France : "Il veut acheter une arme pour tirer dans une église"

L'article complet de la Dépêche. Il n'est pas long et c'est le seul quotidien à parler de ce détail : 

"Les propos d'un homme, visiblement déterminé, ont alerté de jeunes gens, dimanche, dans la cité de Bourbaki, dans le quartier des Minimes à Toulouse. Ce dernier cherchait absolument à se procurer une arme à feu. Il expliquait à qui voulait l'entendre qu'il souhaitait «aller tirer dans une église». Face à ces propos inquiétants, les témoins ont immédiatement contacté la police qui s'est rendue sur place. L'homme a été interpellé sans difficultés et placé en garde à vue. Connu pour quelques problèmes psychiatriques et des agressions, il ne s'agit pas d'un homme radicalisé. Le suspect, âgé de 33 ans, a été vu par un médecin au sein du commissariat central. Il a été hospitalisé d'office dès dimanche soir".

Posté le 13 janvier 2017 à 23h05 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

11 janvier 2017

Hausse globale des persécutions contre les chrétiens

Selon le directeur de Portes Ouvertes France, Michel Varton, interrogé par Eugénie Bastié dans Le Figaro :

INF942646b6-d71a-11e6-af62-787f14c203b5"[...] Dans 21 des 50 pays de l'index, 100 % des chrétiens sont persécutés. Nous effectuons un travail de recherche selon divers critères qui nous permet d'établir un score sur 100. Ce qui nous frappe, c'est l'augmentation des persécutions en Asie du Sud-Est. On parle beaucoup du Moyen-Orient et de l'Afrique subsaharienne, mais en termes d'intolérance, le troisième foyer de l'Asie du sud-Est est en train de les rattraper. On observe par exemple une hausse de la violence en Inde (attaques, tabassages, femmes violées): on estime que 15 chrétiens y sont attaqués chaque jour. Les violences et l'intolérance envers l'Église augmentent aussi au Vietnam, au Laos, au Bangladesh, au Bhoutan. Il y a un retour du nationalisme et de l'identité majoritaire dans tous ces pays, qu'ils soient de tradition communiste, musulmane, hindouiste ou bouddhiste.

Et la Chine ?

La Chine reste au même niveau qu'en 2015. Le réveil des chrétiens en Chine est le plus grand de l'histoire: on est passé de 600.000 à 100 millions de chrétiens en l'espace de 40 ans. Le gouvernement chinois est très inquiet de voir l'Église grandir, et essaie de la contrôler. [...]

La plupart des pays où l'on persécute les chrétiens sont à majorité musulmane. Est-ce une tendance récente?

Il y a évidemment un retour de la persécution des chrétiens dans les pays musulmans, avec une progression constante de l'extrémisme islamique depuis les années 1970. Dans certains pays, il y a un effet d'imitation de l'État islamique par certains groupes, comme au Bangladesh ou en Afrique. L'islam devient moins tolérant, c'est un phénomène mondial. Aujourd'hui, dans certains pays arabo-musulmans les femmes chrétiennes qui ne sortent pas voilées sont harcelées. [...]

La Corée du Nord reste pour la 16ème année consécutive en tête de notre classement. Le régime pratique un mélange de communisme, de philosophie de l'indépendance et de culte de la dynastie. Il n'y a tout simplement pas de liberté de conscience. On ne peut pas croire. Si on découvre que quelqu'un croit en Dieu, il disparaît, envoyé dans un camp, lui ses enfants, ses parents, ses cousins, toute sa famille. Des dizaines de milliers de chrétiens sont dans des camps ou en exil à l'intérieur du pays. Il ne faut pas oublier que la Corée du Nord était un pays très chrétien: on appelait Pyongyang la «Jérusalem d'Orient». Il y a des restes de cette église qui reste aujourd'hui souterraine. On estime à 300.000 personnes la communauté chrétienne, qui vit sa foi dans le secret le plus complet. [...]'

Posté le 11 janvier 2017 à 07h09 par Michel Janva | Lien permanent

09 janvier 2017

Un immigré gambien met le feu à une crèche dans une église

A Foggia en Italie. Le Gambien de 25 ans a déclaré à la police qu’il était musulman et qu’il voulait détruire des symboles chrétiens. Padamalgam.

Posté le 9 janvier 2017 à 08h53 par Michel Janva | Lien permanent

07 janvier 2017

La crèche de la cathédrale de Saint-Etienne incendiée

870x489_img_2385Un incendie volontaire a détruit la crèche de Noël de la cathédrale Saint-Charles à Saint-Étienne, vendredi 6 janvier. Des fidèles présents sont parvenus à éteindre les flammes avec l'eau du bénitier. Les faits ont eu lieu vendredi entre 17h45 et 18 heures avant l'office en deux endroits de la cathédrale.

Un autre feu a été allumé sous une chapelle de la Vierge. 

Dans un communiqué, le maire de la ville, Gaël Perdriau, dénonce "la profanation d'un lieu de culte".

Posté le 7 janvier 2017 à 13h46 par Michel Janva | Lien permanent

06 janvier 2017

L'augmentation des actes christianophobes en France est de 36,9 %

Selon le décompte effectué par Daniel Hamiche sur son Observatoire.

"le mois de décembre fut particulièrement “lourd” car 26 lieux ont été touchés : le nombre le plus important de toute cette année 2016, juste après janvier et ses 24 lieux touchés. En nombre d’actes christianophobes différents, décembre vient en troisième position avec 34 actes, plus d’un par jour… – il y en eut 35 en mai et 131 en avril (mais ce chiffre énorme tient essentiellement à l’attaque par des pirates de quelque 106 sites internet chrétiens). En nombre de départements touchés, décembre en a compté 20, un peu moins que mai qui fut un mois “record” avec 22 départements touchés.

Cette dernière synthèse pour l’année 2016, nous permet de tirer un bilan provisoire des actes de christianophobie en France sur les douze moins écoulés. J’ai enregistré 374 actes différents (contre 273 en 2015, soit une augmentation de 36,9 % !)."

Posté le 6 janvier 2017 à 12h07 par Michel Janva | Lien permanent

28 opérateurs pastoraux catholiques tués en 2016

Les “opérateurs pastoraux catholiques” sont les prêtres, diacres, religieux et religieuses et laïcs en mission ecclésiale, notamment les catéchistes. Les informations récoltées par l’agence Fides, font état de 28 personnes tuées : 14 prêtres, neuf religieuses, un séminariste et quatre laïcs.

Neuf prêtres et trois religieuses ont été tuées en Amérique en 2016. L’un des pays les plus dangereux pour le clergé est le Mexique, marqué à la fois par un fort catholicisme populaire, mais aussi par un anticléricalisme historiquement virulent et par le trafic de drogue, qui entretient un climat de terreur dans certaines régions. Dans les États du Veracruz et du Michoacan, des prêtres ont été enlevés et torturés en raison de leur opposition aux trafiquants de drogue et de leur défense des droits humains. Un prêtre connu pour son action contre le narcotrafic a également été tué en Argentine.

Trois prêtres, deux religieuses, deux laïcs et un séminariste ont été tués en Afrique.

L’Asie a également été frappée avec sept opérateurs pastoraux tués : un prêtre, quatre religieuses, et deux laïcs.

Un prêtre a été tué en Europe : le père Jacques Hamel, tué dans son église de Saint-Étienne du Rouvray en Normandie le 26 juillet, et dont la procédure de béatification est déjà amorcée.

Ces statistiques officielles concernant les opérateurs pastoraux en mission ecclésiale ne recouvrent pas toutes les victimes des persécutions anti-chrétiennes, qui sont probablement des milliers, notamment compte tenu des exactions des djihadistes en Irak et en Syrie. 

Posté le 6 janvier 2017 à 08h38 par Michel Janva | Lien permanent

05 janvier 2017

Un spectacle chorégraphique “païen” dans une église à Caen

Unknown-39L’église Notre-Dame-de-la-Gloriette est aujourd’hui fréquemment utilisée pour des concerts de musique classique. Depuis 1987, le diocèse de Bayeux et Lisieux prête l’église à la Maîtrise de Caen qui y donne 20 auditions par an le samedi midi, ainsi que des concerts dans le cadre de la programmation du Théâtre de Caen. En mai prochain, cette église accueillera un spectacle intitulé

« Le Sacre du Printemps : un ballet païen »

La chorégraphe autrichienne Christine Gaigg est connue pour ses scènes de théâtre pornographiques.

Daniel Hamiche a fait part de ses inquiétudes à l’évêque diocésain et attend une réponse. De con côté, la section départementale du Parti de la France a exprimé ses craintes d’une possible profanation du lieu sacré. 

Posté le 5 janvier 2017 à 08h37 par Michel Janva | Lien permanent

31 décembre 2016

Quimperlé : des statues de la crèche de Noël brisées

Dans l'église Sainte-Croix, mitoyenne de la gendarmerie, deux des personnages en plâtre de la crèche de Noël gisent au sol, brisés.

Posté le 31 décembre 2016 à 18h40 par Michel Janva | Lien permanent

29 décembre 2016

Agressions au couteau le jour de Noël sur le chemin de la messe

Notre-Dame de Longeborgne est un ermitage situé au-dessus du village de Bramois (commune de Sion), en Valais (Suisse).

Trois personnes ont été blessées à l’arme blanche le dimanche de Noël sur le chemin de Longeborgne. Un quatrième homme, peut-être l’agresseur, a été retrouvé mort.

Un septuagénaire blessé raconte :

«Je monte tous les dimanches là-haut pour la messe». «Arrivé à mi-parcours, j’ai vu un homme blessé et un autre homme qui s’est approché de moi en courant. Il m’a donné un coup de lame derrière l’oreille, avec un couteau ou un cutter.» «Je n’ai pas vu l’arme, car il a surgi dans mon dos».

Le Père François Huot, recteur de l'Ermitage, a indiqué s'être occupé du septuagénaire blessé :

"Il saignait beaucoup à la joue et nous a dit qu'il y avait quelqu'un qui arrêtait les gens, les massacrait si on peut dire, les agressait pour qu'ils n'arrivent pas à monter".

Posté le 29 décembre 2016 à 10h00 par Michel Janva | Lien permanent

28 décembre 2016

Baisse des actes antisémites et antimusulmans. Hausse des actes antichrétiens

Les actes antisémites et antimusulmans sont en recul de 65% et 60%, entre janvier et novembre 2016, d'après les chiffres du gouvernement.

Alors qu'en 2015, 808 actes et menaces antisémites avaient été dénombrés, le chiffre encore provisoire de cette année dégringole à 294.

Concernant les plaintes déposées pour actes et menaces antimusulmans, après 429 plaintes en 2015, il n'y en a plus que 173 sur la période de janvier à novembre 2016.

Il reste à connaître les chiffres antichrétiens... L'Observatoire de la christianophobie dénombrait 339 actes de christianophobie de janvier à novembre 2016. En hausse par rapport aux 271 lieux différents touchés en 2015 (contre 186 en 2014).

Posté le 28 décembre 2016 à 10h39 par Michel Janva | Lien permanent

27 décembre 2016

Un prêtre séquestré

Un prêtre s'est fait séquestrer pendant une heure ce matin, près de Chinon dans l'Indre-et-Loire.

L'agresseur, âgé d'une cinquantaine d'années, a menacé au couteau le prêtre et l'a contraint à monter en voiture vers 10 heures. Il aurait alors tenu des propos confus, au sujet de son père à l'hôpital, avant de relâcher le prêtre une heure plus tard environ. Le suspect a été interpellé par la gendarmerie vers 11h30.

L'homme a déjà eu affaire à la justice pour des affaires de cambriolage et dégradations.

Posté le 27 décembre 2016 à 13h56 par Michel Janva | Lien permanent

La crèche interdite de Paray Le Monial

Avant l'interdiction :

6a00d83451619c69e201bb09634594970d-250wi

Après :

C0mPSdBXcAAfGWx

Posté le 27 décembre 2016 à 10h57 par Michel Janva | Lien permanent

Le nombre de chrétiens tués pour leur foi dans le monde en 2016, s’élèverait à 90 000

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Selon Massimo Introvigne, directeur du Centro Studi Nuove Religioni (CESNUR), le nombre de chrétiens tués pour leur foi dans le monde en 2016, s’élèverait à 90 000 – et l’année n’est pas finie –, quant aux chrétiens empêchés de professer librement leur foi, ils seraient entre 500 et 600 millions…"

Posté le 27 décembre 2016 à 10h47 par Michel Janva | Lien permanent

24 décembre 2016

Le tribunal ordonne le retrait de la crèche de Noël de la mairie de Paray-le-Monial

Creche_bethleem_paray-le-monial_plan_largeCette crèche a été confectionnée par des personnes handicapées à Bethléem en Palestine, ville jumelée avec Paray-le-Monial. Pour le maire, Jean-Marc Nesme (LR), qui n'était pas présent à l'audience, cette crèche a une valeur culturelle.

"Le christianisme a eu une grande influence sur la civilisation occidentale, d’un point de vue culturel, historique, juridique… ".

Selon la LDH

"Il n’y a aucune tradition de crèche en Bourgogne".

Le juge des référés ordonne la suspension de la décision du maire d'installer une crèche dans les locaux de la mairie, jusqu'à ce qu'il soit statué au fond sur la légalité de cette décision. Le juge administratif demande au préfet de Saône-et-Loire de "pourvoir à l'exécution" de cette décision. Il condamne aussi la commune à payer 1 000 euros à la Ligue française des Droits de l'Homme. La mairie dispose d'un délai de 15 jours pour déposer un recours.

L'histoire bégaie : à la veille de Noël, ordre est donné d'expulser la sainte famille.

Posté le 24 décembre 2016 à 12h02 par Michel Janva | Lien permanent

22 décembre 2016

Hérode moderne

A Wimille, tout près de Boulogne-sur-Mer, il y avait une crèche :

IMG_5558

IMG_5559

IMG_5561

Posté le 22 décembre 2016 à 18h20 par Michel Janva | Lien permanent

20 décembre 2016

Un prêtre attaqué, ligoté et dépouillé dans son presbytère

A Palaiseau :

Photo Juvénal (livre sur Marie)"Rutumbu Juvenal, le prêtre en charge de la paroisse de Palaiseau, a été attaqué par deux hommes encagoulés et armés vendredi soir au centre pastoral, où il tient une permanence pour ses fidèles. Des déboires qu’il a racontés en célébrant la messe ce dimanche pour « rassurer » les gens. « Ils pensaient que j’avais fait un AVC et que j’étais tombé, vu comme mon visage est tuméfié », sourit-il.

Mais s’il parvient à en plaisanter avec le recul, sur l’instant, le père Juvenal, 62 ans, a bien cru qu’il allait rejoindre son Créateur : « Ces derniers temps on sait qu’on est des cibles, avoue le prêtre né au Rwanda. Il y a les passages des militaires de Vigipirate pour nous protéger, donc quand ces deux hommes sont entrés cagoulés avec leur pistolet j’ai cru à des islamistes. Je pensais que c’était fini. » Comme beaucoup, l’homme d’église avait « gardé en mémoire ce qu’il s’est passé à Saint-Étienne-du-Rouvray », où un prêtre avait été égorgé en juillet dernier. « Mais quand ils m’ont dit : on sait que vous êtes riches, donnez-nous votre argent, je me suis dit que j’étais sauvé.

Ligoté avec les étoles qu’il utilise pendant la messe

Malgré tout l’agression est violente. Les deux hommes frappent le prêtre au visage et lui intiment l’ordre de se mettre au sol. Comme il n’obtempère pas assez vite, ils lui donnent également un coup au niveau genou. Une fois allongé, l’ecclésiastique est ligoté au niveau des pieds et des mains avec les étoles qui lui servent d’écharpe pendant les messes. Les deux voleurs lui dérobent sa montre et s’organisent pour visiter le centre pastoral qui est le lieu de travail de l’homme d’église.

« L’un des deux me gardait, l’autre fouillait partout, relate le père Juvenal. Ils m’ont pris 150 € dans une enveloppe qui était dans mon sac. C’est tout ce que j’avais, je venais juste de recevoir cette somme qui provient de la vente de mon dernier ouvrage*. » Les agresseurs s’emparent aussi des clés du presbytère, l’endroit où vit le père Juvenal situé juste à côté. « J’ai attendu quelques minutes pour être sûrs qu’ils soient partis là-bas et j’ai commencé à me débattre pour desserrer mes liens péniblement », relate la victime.

« Nous n’avons pas d’argent, mais comme nous vivons parfois dans de beaux endroits… »

Le prêtre parvient à se libérer et file par la sortie de derrière pour se réfugier chez ses voisins et appeler les secours. « Je voyais la lumière de chez moi allumée, on y est allé ensuite avec la police et ils avaient tout retourné », soupire Rutumbu Juvenal. Les deux hommes se sont envolés sans rien emporter d’autre."

Posté le 20 décembre 2016 à 08h41 par Michel Janva | Lien permanent

Référé contre la crèche provençale installée en mairie de Beaucaire

Aujourd'hui au tribunal administratif de Nîmes, la Ligue des Droits de l'Homme contestera l'installation par la mairie (FN) de Beaucaire d'une crèche de Noël provençale :

Capture d’écran 2016-12-20 à 08.01.57

Et voici l'objet du litige :

Beaucaire Julien Sanchez Creche Noel Hotel de Ville (12)

Beaucaire Julien Sanchez Creche Noel Hotel de Ville (5)

Posté le 20 décembre 2016 à 08h05 par Michel Janva | Lien permanent

16 décembre 2016

Le Saint-Siège souligne l’augmentation des actes antichrétiens en Europe

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a organisé mercredi 14 décembre une conférence sur la lutte contre l’intolérance et la discrimination, au cours de laquelle le représentant permanent du Saint-Siège auprès de cette organisation a évoqué les actes antichrétiens.

Mgr Janusz Urbanczyk est intervenu au sujet de la lutte contre l’intolérance et la discrimination à l’égard des chrétiens, en Europe.

Posté le 16 décembre 2016 à 19h35 par Michel Janva | Lien permanent

Horreur, une crèche catholique à la mairie

I

0 Réaction du maire FN :

Posté le 16 décembre 2016 à 12h13 par Michel Janva | Lien permanent

Amazon a retiré les “paillassons Jésus”

Rapide succès de la pétition lancée par l'Observatoire de la christianophobie que vous avez été nombreux à signer.

"Si dans le menu déroulant “paillassons” le sous-menu “paillassons Jésus” est toujours présent, lorsqu’on clique sur ce dernier on tombe sur une page avec deux propositions d’objets qui n’ont rien à voir avec Jésus ou la religion chrétienne. Par précaution, j’ai fait une recherche avec “Jésus” sur tout le catalogue en ligne : il y a 20 pages et des centaines d’objets mais plus aucun “paillasson Jésus”. Amazon a donc tenu compte de notre pétition – signée par près ou plus de 2 000 personnes, je n’ai pas si tôt le matin la possibilité d’en avoir le compte – et a supprimé de son catalogue de vente ces paillassons offensants. J’espère ne plus jamais les y revoir."

Merci à l'entreprise d'avoir retiré ces objets de la vente.

Posté le 16 décembre 2016 à 06h55 par Michel Janva | Lien permanent

15 décembre 2016

Toulouse: Une bombe incendiaire devant une église

Les policiers de Toulouse enquêtent sur la découverte d’une bombe artisanale sur le parvis de l’église Saint-André, dans le quartier de la Roseraie. La trouvaille remonte au jeudi 8 décembre dans la matinée mais elle n’a été dévoilée que ce jeudi.

L’engin incendiaire a été repéré par un paroissien contre la porte de l’édifice. Caché dans une boîte de la taille d’un carton à vin, il était constitué de deux bouteilles d’allume-feu pour barbecue, reliées par du fil électrique. Des petits cubes d’allume-feu piqués de cierges magiques pour anniversaire étaient collés aux bouteilles. Les bougies étaient consumées, sans que leurs étincelles déclenchent le dispositif. 

Au ministère de l'intérieur, il n'y a pas eu de réaction. Pourtant c'est plus grave que des inscriptions sur une mosquée.

Posté le 15 décembre 2016 à 21h32 par Michel Janva | Lien permanent

Jésus n'est pas un paillasson [Addendum]

L'observatoire de la Christianophobie lance une pétition à destination de la société Amazon, pour qu'elle retire de la vente les paillassons à l'effigie de Jésus.

Paillassons Jesus - copie

 

Addendum vendredi 16 décembre : 

Amazon ayant, dans la nuit du 15 au 16 décembre, supprimé de son catalogue de vente en ligne tous les “paillassons Jésus” offensants pour les chrétiens, ce dont nous remercions l’entreprise, notre pétition n’a plus lieu d’être son objet ayant été satisfait.

Posté le 15 décembre 2016 à 09h48 par Michel Janva | Lien permanent

11 décembre 2016

Chrétiens en France : 2 poids, 2 mesures

La onzième émission de la série Terres de Mission, avec Guillaume de Thieulloy et Daniel Hamiche sur TV Libertés, est en ligne.

  • l'ostracisation des chrétiens au nom de la laïcité
  • Charlotte d'Ornellas présente son dernier livre "Ne nous laissez pas disparaître" sur Grégoire III Laham, Patriarche Actuel de l'Eglise catholique Melkite.

Posté le 11 décembre 2016 à 17h56 par Michel Janva | Lien permanent

Attentat contre une église en Egypte

6450333lpw-6451496-article-jpg_3954882Une bombe a été lancée ce matin autour de 10 h dans la chapelle Saint-Pierre-et-Saint-Paul attenante à la cathédrale Saint-Marc au Caire. 25 morts ont été dénombrés. 

La communauté copte n'avait pas connu d'attentat aussi meurtrier depuis l'explosion d'une voiture piégée à Alexandrie le 1er janvier 2011, qui avait fait 23 morts et 79 blessés à la sortie d'une église.

Le président égyptien, Abdel-Fattah al-Sissi a décrété un deuil national de trois jours et déclaré dans un communiqué : 

« La douleur ressentie par les Égyptiens ne sera pas vaine, mais elle aura pours effet notre décision intransigeante de pourchasser et de déférer au tribunal quiconque a aidé à ce crime odieux en l’incitant, en l’aidant, en y participant ou en l’accomplissant ».

Posté le 11 décembre 2016 à 17h53 par Michel Janva | Lien permanent

09 décembre 2016

Crèche de Noël incendiée dans une église à Metz

Un ou plusieurs individus sont entrés dans l’église Notre-Dame et ont mis le feu à la crèche. Une personne présente sur les lieux témoigne :

« Il y a eu beaucoup de fumée. Après le choc on a réagi vite et on a fait une chaîne d’eau assez rapidement. Puis les pompiers et la police sont arrivés. Ça aurait pu être pire, les flammes attaquaient déjà la tenture accrochée au plafond ». 

Posté le 9 décembre 2016 à 07h10 par Michel Janva | Lien permanent

05 décembre 2016

A Publier (Haute-Savoie), il faut supprimer la sainte Vierge

Cette affaire dure depuis 2012 (voir ici et ) et l'on voit que les laïcistes de la Libre Pensée ne lâchent rien. Le tribunal administratif de Grenoble a, pour la deuxième fois, ordonné le déplacement d’une statue de la Vierge Marie, installée depuis 2011 dans un parc communal à Publier (Haute-Savoie). La décision fait suite à un jugement similaire, rendu en janvier 2015, mais que le maire divers-gauche, Gaston Lacroix, avait choisi d’ignorer faute « d’injonction des services de l’État ».

Cette fois le tribunal, dans son jugement en date du 24 novembre, menace la commune d’une astreinte de 100 euros par jour si la statue n’est pas retirée du domaine public communal sous trois mois.

« Je suis un élu républicain, garant de la laïcité. On va trouver un terrain privé », a réagi le maire.

Posté le 5 décembre 2016 à 07h22 par Michel Janva | Lien permanent

03 décembre 2016

Inscriptions christianophobes sur les murs du séminaire catholique de Bordeaux

Seminaire-bordeaux-510x269Selon Infos Bordeaux

"Ce n’est pas la première fois que les activistes d’extrême-gauche ciblent des lieux emblématiques de la religion chrétienne dans la capitale girondine. A chaque fois, les catholiques sont surpris par le silence des autorités politiques et médiatiques."

Posté le 3 décembre 2016 à 19h36 par Michel Janva | Lien permanent

01 décembre 2016

Bonne nouvelle, les chrétiens reviennent en politique

Le père Matthieu Rougé est curé de Saint-Ferdinand des Ternes à Paris et professeur de Théologie politique à l'École cathédrale de Paris et au Collège des Bernardins. Il écrit dans Le Figarovox :

"Un grand quotidien libertaire faisait sa Une, la semaine dernière, sur «l'intrusion» des catholiques dans le débat politique: «Au secours! Jésus revient». Et un - magnifique - dessin de la France délimitée par un chapelet d'introduire un long dossier qui oscille entre le grinçant et le virulent. [...]

Ce qui est nouveau, ce n'est pas que les catholiques fassent partie -avec d'autres - du paysage national et donc de sa structuration politique, mais l'outrance, faite d'inculture et d'intolérance, avec laquelle cette réalité est appréhendée. Comment prétendre, dans un pays en état d'urgence, en lutte contre le terrorisme, où un prêtre paisible et bienveillant a été égorgé en pleine Messe en raison de sa foi, que le problème essentiel de notre pays serait l'indiscrétion politique des catholiques? Il est vrai que le quotidien libertaire déjà mentionné avait présenté cet été l'assassinat du Père Hamel, le lendemain même de son martyre, avant tout comme le risque de donner trop d'importance aux racines catholiques de la France…

Mais que chacun se rassure: les catholiques ne souhaitent pas à investir le champ politique de manière confessionnelle. Leur foi elle-même leur apprend - et a appris à l'Occident - à distinguer la sphère spirituelle et la sphère temporelle. Les catholiques n'attendent pas des politiques d'abord qu'ils leur parlent ou qu'ils parlent d'eux mais bien plutôt qu'ils servent authentiquement la dignité de toute personne humaine et promeuvent le bien commun sous toutes ses formes. 

La violence des affrontements de ces dernières semaines, ainsi que l'intolérance religieuse qui l'a souvent accompagnée, met en lumière en réalité un vide philosophique. Une sorte de barbarie partisane entre en lutte contre le sérieux et la sérénité qui devraient caractériser le débat authentiquement politique. Contrairement à ce que semble imaginer une partie du monde médiatique, les citoyens résistent à cette mise en scène de l'agressivité et à ce goût de la caricature. Quoi qu'il en soit des options partisanes des uns ou des autres, il est significatif que les primaires des Verts comme des Républicains aient accordé une prime précisément au sérieux, éventuellement un peu austère, et à la sérénité. Pour ce qui les concerne, les chrétiens continueront de se faire, résolument et imperturbablement, les avocats de la raison dans le champ politique. C'est la tâche que se donne un prochain colloque de l'Académie Catholique de France sur «la dignité et la vocation du politique», qui rassemblera des observateurs et des acteurs de toute confession et de toute sensibilité. C'est aussi ce qui sous-tend l'alerte lancée par le très placide Président de la Conférence des évêques, Mgr Georges Pontier, à l'égard de la tentation législative liberticide de verrouiller les espaces d'accueil et de discernement éthique des jeunes femmes enceintes en détresse. Le grand philosophe agnostique Jürgen Habermas en appelait, il y a une dizaine d'années, à la contribution que les religions pourraient et devraient apporter - avec d'autres - à la reconstruction d'un socle éthique sans lequel aucun consensus social suffisant n'est possible. Peut-être faut-il du coup interpréter l'invective: «Au secours! Jésus revient» comme une apostrophe, une invitation aux chrétiens pour qu'ils contribuent à secourir une société en crise. Peut-être cette invective et cette apostrophe constituent-elles aussi, sans le savoir ni le vouloir, une prophétie pour cette époque de décomposition sociale et de recomposition spirituelle: «Jésus» - et son message de paix, d'attention aux pauvres et d'universalité respectueuse de chacun - a beaucoup à dire à notre temps.

Posté le 1 décembre 2016 à 12h14 par Michel Janva | Lien permanent

29 novembre 2016

Le cimetière de Milay(58) profané

Encore sans doute le geste d'un "déséquilibré" dans la novlangue républicano-cathophobe.

Posté le 29 novembre 2016 à 18h17 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

28 novembre 2016

Toulouse : L'église de l'Immaculée-Conception badigeonnée d'huile de vidange

15134776_701664299983857_802531501399288819_n-630x0

Source

Posté le 28 novembre 2016 à 21h00 par Michel Janva | Lien permanent

Soutien à Valérie Boyer contre les laïcistes

Posté le 28 novembre 2016 à 17h30 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie