08 février 2016

Vols et vandalisme dans des églises du Morbihan

Samedi 6 février, l’église paroissiale de Kervignac (diocèse de Vannes) a été l’objet de vandalisme : les divers papiers au fond de l’église ont été étalés par terre, un parapluie (oublié et laissé au fond de l’église) en miettes, les cierges cassés et jetés par terre, tous les confessionnaux ouverts, les fleurs jetées aussi, la nappe de l’autel en chiffon.

Dimanche, deux vases Napoléon III ont été volés juste avant la messe de 9 h 30 en la paroisse Saint-Patern, à Vannes.

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Pluneret avait été vandalisée le jeudi 28 janvier.

Posté le 8 février 2016 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent

02 février 2016

8 février : prière de réparation suite au vandalisme dans une chapelle à Lyon

Voici un communiqué du Père Bernard, supérieur de la Famille Missionnaire de Notre-Dame, suite de la profanation hier soir dans la petite église de leur foyer de Lyon relatée ce matin :

Capture d’écran 2016-02-02 à 21.19.37"Notre chapelle de Lyon, 14 rue Louis Blanc (6ème arrondissement), a été l’objet d’une profanation, ce lundi er 1 février 2016 à 17h10. Voici le témoignage de la responsable de ce Foyer, Sœur Véronique :

« Nous sommes depuis 2 jours devant des « attaques » dans notre chapelle. Samedi soir, nous avions remarqué que tous nos tracts du fond de la chapelle avaient disparus. Ce dimanche, c’est la feuille d’annonce qui a été enlevée et aujourd’hui, horreur, c’est la statue de Notre Dame des Neiges qui a été attaquée. A 17 h, j’étais dans la petite chapelle, quand tout-à-coup un grand bruit. Je vais voir et c’est avec effroi que je vois Notre Dame des Neiges par terre, la tête pulvérisée. Sœur Rosa est allée voir dans le jardin devant la chapelle, où se trouvent des mamans avec leurs enfants. L’une d’elles dit avoir vu des jeunes barbus entrer et sortir précipitamment. »

Nous ne voyons pas pour quelle raison on a pu ainsi s’attaquer à la statue de Notre-Dame des Neiges. Nous organiserons, lundi 8 février, en cette même chapelle, 14 rue Louis Blanc, une prière de réparation. A 17h30 : chapelet. A 18h : Messe en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie, Notre-Dame des Neiges. Nous prierons pour ceux qui sont responsables de cette profanation : que leur cœur ne s’endurcisse pas. Nous invitons tous ceux qui se sentent agressés dans leur Foi par une telle profanation que tous les hommes religieux ne peuvent que condamner. En vous remerciant de vos prières, je vous assure des prières de tous les membres de notre Communauté et nous vous remercions de prier Dieu avec nous en réparation."

Posté le 2 février 2016 à 21h22 par Michel Janva | Lien permanent

Une chapelle vandalisée à Lyon

Lyon_gde_chapelle_facade_150La chapelle qui abrite la Famille Missionnaire de Notre-Dame à Lyon a subi plusieurs attaques ces derniers jours (vol de tracts et de feuilles d'annonces). Beaucoup plus grave, un individu s'est introduit dans la chapelle lundi vers 17h00 et s'en est pris à la statue de la Sainte Vierge qui a été retrouvée à terre avec la tête pulvérisée.

Posté le 2 février 2016 à 13h00 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (2)

Plus c'est gros, plus ça passe... (Add.)

Dans une tribune intitulée "La France sans les musulmans ne serait pas la France", Abdelkader Abderrahmane sert aux lecteurs du Monde une soupe insipide d'idées convenues et politiquement correctes. Voici l'extrait le plus hallucinant :

"Alors que l’Europe médiévale était entourée de superstition, de fanatisme, de fatalisme, et d’autres irrationalités, le monde arabo-musulman, sous l’impulsion des dynasties Omeyyade et Abbasside, représentait au contraire la bayt al hikma, ou la « maison de la sagesse et du savoir ». Et c’est ce savoir qui a permis aux Européens de sortir des ténèbres de l’ignorance dans laquelle ils étaient plongés, débouchant ainsi sur la Renaissance et les Lumières."

Il faut relire en toute urgence "Pour en finir avec le Moyen Age" de Régine Pernoud et "Historiquement correct. Pour en finir avec le passé unique" de Jean Sévilla...

Addendum :  En 2011, Abdelkader Abderrahmane soutenait les islamistes :

"Il est donc particulièrement difficile de voir un quelconque danger dans leurs propos et position (...) Les Islamistes sont destinés à jouer un rôle politique actif dans cette phase de transition démocratique des pays arabes. Respectons enfin le résultat des urnes (...) Et faisons confiance à la clairvoyance des Islamistes arabes (...) Ils méritent amplement une chance de démontrer qu’ils peuvent, dans un système électoral pluriel et démocratique, être, eux aussi, compétents dans la gestion de leurs pays. Il est urgent de laisser aux Islamistes la possibilité de diriger et de s’affronter aux réalités et logiques politico-économiques séculières de la gouvernance d’un Etat."

On attend avec impatience de savoir s'il condamne l'Etat islamique ou s'il le considère comme une nouvelle "maison de la sagesse et du savoir"...

Posté le 2 février 2016 à 06h57 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (25)

01 février 2016

Sacrilège dans l'église de Bruyères-le-Châtel (91)

Dimanche matin, la messe dans l’église Saint-Didier de Bruyères-le-Châtel a été annulée après la découverte du saccage de l’intérieur de l’édifice. Un vitrail a été cassé. Le tabernacle a été retourné, le ciboire dérobé, la sacristie retournée. D’autres objets ont été volés. Dimanche après-midi, après la venue des gendarmes, l’édifice classé aux Monuments historiques est resté fermé au public. Mgr Dubost, évêque d’Evry, a déclaré :

« C’est une vraie attaque contre l’église catholique »

Une paroissienne précise :

« Ce n’est malheureusement pas la première fois, souligne Anne. Déjà, l’an passé, des graffitis avaient été tagués sur le panneau d’illustration ». « Là, c’est beaucoup plus grave. Des hosties consacrées ont été emportées. Pour quelqu’un de non croyant, ça ne représente sans doute pas grand-chose. Pour nous, c’est le plus grave. C’est le corps du Christ. C’est Jésus qu’on attaque ».

Posté le 1 février 2016 à 11h42 par Michel Janva | Lien permanent

30 janvier 2016

Pétition à Hachette jeunesse contre la réécriture christianophobe du Club des Cinq

A signer sur l'Observatoire de la christianophobie.

Posté le 30 janvier 2016 à 17h22 par Michel Janva | Lien permanent

Mgr Jeanbart : "que voulez-vous attendre d’un Laurent Fabius qui se prend pour Dieu le Père en décidant qui mérite ou non de vivre sur cette Terre ?"

De Charlotte d'Ornellas :

"De passage en France à l’occasion de la Nuit des témoins organisée chaque année par l’Aide à l’Église en détresse, l’archevêque grec-melkite d’Alep, Monseigneur Jeanbart, en avait gros sur le cœur. Après avoir décrit la situation dramatique que vivent les Alépins, l’évêque syrien s’est adressé au parterre de journalistes qui étaient venus l’écouter. 

« Les médias européens n’ont cessé d’étouffer le quotidien de ceux qui souffrent en Syrie et se sont même permis de justifier ce qui arrive dans notre pays en reprenant des informations sans ne jamais les vérifier », a-t-il lancé, fustigeant notamment les agences de presse créées pendant la guerre, « détenues par l’opposition armée », à l’instar de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, source incontournée des médias occidentaux.

« Il faut que vous compreniez qu’entre l’État islamique et le gouvernement syrien, notre choix est vite fait. On peut condamner le régime pour certaines choses, mais vous n’avez jamais cherché à être objectifs », a-t-il encore accusé. 

À la question de savoir s’il avait pu expliquer sa position aux autorités françaises, Monseigneur Jeanbart a répondu qu’il avait essayé, avant de s’entendre dire qu’il fallait être « moins critique ».

Pour lui, pourtant, l’Occident n’a cessé de taire les exactions de l’opposition armée, tout en accablant le gouvernement syrien et son président. « Bachar el-Assad a beaucoup de défauts, mais figurez-vous qu’il a aussi des qualités », a-t-il expliqué, « les écoles étaient gratuites, les hôpitaux aussi, les mosquées comme les églises ne payaient aucune taxe, mais quel gouvernement de la région fait des choses pareilles, soyez honnêtes ? Souvenez-vous aussi que si nous préférons aujourd’hui soutenir le gouvernement, c’est parce que nous redoutons l’instauration d’une théocratie sunnite qui nous priverait du droit à vivre sur notre propre terre. »

« Oui, j’ai tenté de dire toutes ces choses aux autorités françaises, mais que voulez-vous attendre d’un Laurent Fabius qui se prend pour Dieu le Père en décidant qui mérite ou non de vivre sur cette Terre ? » a-t-il finalement répondu, visiblement las (Laurent Fabius avait affirmé que Bachar el-Assad ne « mériterait pas d’être sur la Terre »). 

« Est-il possible que la France – que j’aime et qui m’a éduqué par le biais des communautés religieuses installées en Syrie – ait tant changé ? Est-il possible que ses intérêts et son amour de l’argent aient pris le pas sur les valeurs qu’elle défendait autrefois ? » a encore déclaré l’archevêque avec amertume.

À la question du positionnement des évêques français, l’évêque pakistanais également présent n’a pas voulu répondre. C’est donc Monseigneur Jeanbart qui a repris le micro.

« La conférence des évêques de France aurait dû nous faire confiance, elle aurait été mieux informée. Pourquoi est-ce que vos évêques se taisent sur une menace qui est aujourd’hui la vôtre également ? Parce que les évêques sont comme vous tous, élevés dans le politiquement correct. Mais Jésus n’a jamais été politiquement correct, il a été politiquement juste ! » a-t-il lâché. 

« La responsabilité d’un évêque est d’enseigner, et d’utiliser son influence pour transmettre la vérité. Pourquoi vos évêques ont-ils peur de parler ? Bien sûr qu’ils seront critiqués, mais cela leur donnera l’occasion de se défendre, et de défendre cette vérité. Il faut bien se souvenir que le silence est parfois un signe d’acquiescement. »

C’est également la politique migratoire des pays occidentaux que l’archevêque a critiquée.

« L’égoïsme et les intérêts servilement défendus par vos gouvernements finiront par vous tuer vous aussi. Ouvrez les yeux, n’avez-vous pas vu ce qui s’est récemment passé à Paris ? » a encore ajouté l’archevêque, avant de conclure en suppliant : « Nous avons besoin que vous nous aidiez à vivre chez nous ! […] Je ne peux accepter de voir notre Église deux fois millénaire disparaître. Je préfère mourir que de vivre ça. »"

Posté le 30 janvier 2016 à 15h19 par Michel Janva | Lien permanent

29 janvier 2016

Ce soir vendredi 29 janvier, nuit des témoins à Notre-Dame de Paris à 20h

T

Posté le 29 janvier 2016 à 11h12 par Michel Janva | Lien permanent

Le Club des Cinq ne va plus à la messe

Dans sa réécriture des aventures du Club des cinq, les éditions Hachette ont remplacé une scène où les enfants vont à la messe par une scène où ils vont au marché !

Leur dieu c'est leur ventre.

Posté le 29 janvier 2016 à 08h18 par Michel Janva | Lien permanent

27 janvier 2016

Immigrés : des chrétiens persécutés par des musulmans près de Dunkerque

Réfugiés chrétiens à Grande-Synthe persécutés par les musulmans (en France !) : Minute a recueilli un témoignage qui fait froid dans le dos. Extraits :

"Effectivement, un de nos frères iraniens vient d’être assassiné pour sa foi dans le camp de réfugiés de Dunkerque [Grande-Synthe, où se trouve le camp, est une commune limitrophe de Dunkerque, Ndlr]. Il venait de se convertir au christianisme, ce qui est un « crime » si on en croit le Coran.

[...] [L]es chrétiens sont malmenés sur le site de Grande- Synthe où la majorité des migrants est musulmane : un jeune chrétien a eu le nez cassé, plusieurs ont reçu des coups de couteau, pour les faits les plus graves. Sans parler donc de ce jeune chrétien iranien qui a été assassiné. [...] Il est mort dans la nuit du 10 décembre 2015. Il s’appelait Mohammed. Après sa conversion au christianisme, Mohammed et d’autres chrétiens ont été pris à partie et menacés par la mafia islamiste qui dirige le camp. Puis, comme Mohamed a refusé de revenir à l’islam, ils l’ont égorgé pendant la nuit. Comme je vous le disais, les islamistes ont aussi attaqué les autres chrétiens : Cyrus a reçu un coup de couteau à la tête, Alireza a eu le nez cassé et a été dépouillé de 10 000 livres [environ 13 000 euros, Ndlr]. Deux femmes chrétiennes iraniennes ont également été agressées et ont fui depuis en Allemagne.

[...] Il y a eu une enquête de la police avec interrogatoire minutieux des témoins. Il y a eu des arrestations. Les islamistes qui étaient impliqués dans le meurtre (la mafia qui contrôlait le camp) ont été arrêtés. Du coup, les islamistes se sont calmés quelque peu. [...]"

Posté le 27 janvier 2016 à 07h54 par Michel Janva | Lien permanent

25 janvier 2016

Eglise Sainte Marie Magdeleine de Plan-de-Cuques vandalisée : messe de réparation par monseigneur Pontier

Sur le site du diocèse.

Posté le 25 janvier 2016 à 18h34 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

24 janvier 2016

Et encore un cimetière profané

Trois mots dans la presse locale... la routine, le j'menfoutisme de "responsables" politiques et religieux...

Posté le 24 janvier 2016 à 11h53 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

23 janvier 2016

L'enseignante qui menaçait les catholique est "dépressive"

Une enseignante stagiaire de 24 ans, étudiante à l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (Espé) de Lyon, a été présentée au parquet de Lyon pour « apologie du terrorisme » et « menace de crime contre les personnes en raison de la religion ». Elle a menacé des membres  du personnel et des "élèves de religion catholique" de l'établissement. Elle a été identifiée par l'adresse IP d'un ordinateur, qu'elle utilisait à la bibliothèque des sciences de l'université.

Aujourd’hui on sait que c’est une « Réunionnaise » « instable » et « dépressive »…

N'allez pas imaginer que lire le Coran rend dépressif : personne n'a dit qu'elle est musulmane. Et allez prendre vos pilules de Padamalgam.

Posté le 23 janvier 2016 à 19h55 par Michel Janva | Lien permanent

Encore une église vandalisée

Ca s'est passé à Plan de Cuques (Bouches de Rhône).

PDC

Posté le 23 janvier 2016 à 19h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (8)

22 janvier 2016

Persécution anti-chrétienne et assassinat dans le camp de Grande-Synthe

Daniel Hamiche relaie cette information (source), que les grands médias se garderont bien de diffuser. Ce n'est malheureusement une surprise pour personne ici car on pouvait s'attendre à ce que des réfugiés chrétiens se fassent assassiner dans les camps de migrants en France, étant donné ce qu'on sait qu'ils subissent en Allemagne :

"Notre frère Daniel O. nous rapporte de terribles nouvelles de la situation des migrants dans nord de la France. Les chrétiens iraniens subissent des persécutions de la part des réfugiés musulmans. Deux pasteurs nous font part des conditions suivantes, au travers de deux courriels récents. Voici le premier courriel, d’un premier pasteur : « Nous avons  fait, à la demande des migrants iraniens, une réunion spéciale cet après midi à l’Église. Ils étaient une vingtaine de jeunes hommes. Attentifs et ouverts, plusieurs ont répondu à l’appel et 3 d’entre eux souhaitent être baptisés en nous expliquant que ça n’était pas possible en Iran. Nous confirmons que les chrétiens sont malmenés sur le site de Grande-Synthe où la majorité des migrants est musulmane. Un jeune chrétien  a eu le nez cassé, un autre a reçu 2 coups de couteau, et un autre encore après avoir été maltraité est introuvable. On a juste retrouvé quelques unes de ses affaires. Qu’est il devenu ?  [Il a été retrouvé mort après l’envoi de ce mail ; il a été assassiné] […]

Voici le deuxième mail : « La situation des migrants chrétiens de Grande-Synthe est préoccupante et devient particulièrement critique. Nous avons dû prendre la décision, hier soir de loger une quinzaine d’entre eux, dans les locaux de l’Église. Car ils ont étés malmenés la nuit de lundi à mardi et plusieurs ont reçus des coups de couteaux… L’un d’eux a été tué la semaine passée aux abords du camp… Durant ces quinze derniers jours, plusieurs chrétiens de l’Église ont puisé sur leurs propres fonds pour les loger à l’hôtel ; mais cette solution ne peut être reconduite, (près de 800 € en moins de quinze jours ». C’est dans ce camp de Grande-Synthe (Dunkerque) que notre frère iranien a été assassiné pour sa foi. Je n’ai rien trouvé à ce sujet dans les médias. Ce sont des islamistes mafieux qui ont pris en otage le camp, négocient les passages en Angleterre et font même payer pour l’accès aux douches installées par la municipalité. Et dans ce camp on assassine en toute impunité les musulmans qui veulent bénéficier de la liberté de conscience et devenir chrétiens parce que, soi disant, le Coran l’interdit."

Posté le 22 janvier 2016 à 18h45 par Marie Bethanie | Lien permanent

21 janvier 2016

L'église Saint-Jacques de Montauban vandalisée

Relayons cette info de la presse locale : 

"On a appris, hier, que l'église Saint-Jacques, située en centre-ville, a été la cible de souillures, le 14 janvier.

Un ou des inconnus se sont introduits dans l'édifice religieux avant de renverser des bougies et de maltraiter des tringles à rideaux.

Avant de quitter les lieux, ils ont inscrit sur les murs une expression familière que la décence nous invite à ne pas reproduire… Le commissariat de police a constaté les faits et ouvert une enquête pour essayer de retrouver les auteurs de cet acte condamnable".

Posté le 21 janvier 2016 à 21h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

Une crèche vandalisée à Chamaret (Drôme)

A force de les montrer du doigt... : 

"Dimanche, sûrement dans l’après-midi et en plein jour, plusieurs santons de la crèche installée dans l’église de Chamaret, ont été décapités. La personne qui s’occupe d’ouvrir l’église tous les jours a constaté et découvert les faits en fin de journée".

Posté le 21 janvier 2016 à 17h41 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

En Inde, si une église est attaquée, la police reste passive

Etonnant article de Libé, dans sa rubrique "discriminations", qui prend fait et cause pour les chrétiens persécutés : 

"L'arrivée au pouvoir du nationaliste hindou Narendra Modi a placé les 25 millions de chrétiens d'Inde dans une situation délicate. Les prêtres subissent des pressions tandis que les nouveaux croyants sont soumis à des campagnes de reconversion.

L’homme est discret, peu connu en Occident. Il parle doucement mais fermement. De passage la semaine dernière en France, John Dayal, ancien journaliste à New Delhi et fondateur du Conseil des chrétiens en Inde, est le messager de l’inquiétude grandissante de la minorité chrétienne dans son pays. L’arrivée au pouvoir, en mai 2014, de Narendra Modi, le Premier ministre, membre du parti de la droite nationaliste hindoue (BJP, Parti du peuple indien) a singulièrement fait monter la tension. L’activiste chrétien dénonce les exactions et les pressions contre les pasteurs et les prêtres commises au quotidien. «Si une église est attaquée, la police assiste en demeurant totalement passive», raconte-t-il. «L’impunité est criante, estime John Dayal, né dans une famille catholique. C’est une persécution surprenante, exercée par une religion qui bénéficie d’une image de paix, et elle a lieu dans une démocratie.»

En Inde, les communautés chrétiennes s’inquiètent d’un durcissement de la législation. Trois ministres du gouvernement Modi ont déclaré publiquement soutenir un projet de loi anticonversion.«Cela impliquerait un changement de la Constitution. Pour le moment, les nationalistes hindous ne disposent pas d’une majorité suffisante au Parlement pour y parvenir», explique John Dayal à Libération.

A travers le concept politique d’hindutva, les nationalistes hindous considèrent l’islam ou le christianisme comme des idéologies importées qui pervertissent l’identité indienne. Des campagnes de reconversion sont menées régulièrement à travers le pays. Selon Claire Lacroix, l’une des responsables de l’association Portes ouvertes, qui milite pour les droits des minorités chrétiennes à travers le monde, des convertis se verraient proposer de l’argent (3 000 dollars, soit environ 2 700 euros) pour revenir à l’hindouisme. Chaque année, l’association publie un index mondial de persécution des chrétiens, et pour la première fois en 2015, l’Inde figure dans les vingt premiers. Portes ouvertes a donc invité John Dayal lors de la présentation de son classement" (suite).

Posté le 21 janvier 2016 à 14h55 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

Les étudiants volaient dans l'église par jeu...

Et s'ils tentaient de voler dans une synagogue ou une mosquée?

"A Poitiers, un vol pour le moins insolite... élucidé ! Depuis six mois, plusieurs objets de culte de l'église Saint-Porchaire avaient disparu. Un vol qui avait ému les fidèles. Le diocèse avait porté plainte. Finalement, les policiers viennent de les retrouver.

Nous sommes fin juillet. Et ce soir-là, à Saint-Porchaire, on oublie de fermer les portes à clé dans l'église. Dans la nuit, des voleurs s'introduisent et dérobent un lutrin en bois en forme d'aigle, 2 prie-Dieu et un tapis. Au matin, c'est la stupeur. Une main-courante est rapidement déposée au commissariat. Les semaines passent. Puis un bruit circule chez les fidèles. L'aigle aurait été aperçu dans l'appartement d'un étudiant à Poitiers !

Finalement, il y a dix jours, les policiers perquisitionnent le domicile. A l'intérieur, deux colocataires. Dont l'un avoue tout. Oui, c'est bien lui le voleur. Ce jeune de 25 ans qui est inscrit à l'université en administration économique et sociale (AES) a agi avec un autre étudiant. Leur motivation ? Lors de fin de soirées arrosées, ils ont pris l'habitude de se lancer un défi, toujours le même : rapporter le "trophée" le plus original trouvé sur leur chemin".

Posté le 21 janvier 2016 à 13h35 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (4)

19 janvier 2016

Les actes antichrétiens ont augmenté de 20% en 2015

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Les chiffres doivent être détaillées demains lors d'une conférence de presse (bizarrement, l'invitation ne mentionne que les actes racistes, antisémites et antimusulmans : un acte antichrétien de plus ?), mais Bernard Cazeneuve a déjà livré quelques chiffres à La Croix :

"Les atteintes aux lieux de culte et cimetières chrétiens, au nombre de 810, ont eux progressé de 20%."

Le ministre déclare aussi :

"Depuis début 2015, j’ai déjà décidé de 40 mesures d’expulsion à l’égard de prêcheurs de haine ou de pseudo-imams autoproclamés. L’état d’urgence a permis de procéder à 45 perquisitions dans des mosquées et divers lieux de cultes radicalisés, dont 10 ont été fermés.

Trois associations pseudo-cultuelles ont par ailleurs été dissoutes par le conseil des ministres. Cela n’avait jamais été fait auparavant. Ma détermination est totale, car je sais que l’immense majorité des musulmans souffrent du dévoiement de leur religion par une poignée d’individus qui tiennent des propos inacceptables [...]

Les racines chrétiennes de la France sont incontestables au regard de son histoire. Ce qui est contestable, c’est de vouloir en faire un motif d’exclusion de ceux qui ne sont pas chrétiens ou d’oublier la contribution qu’ils ont apportée eux aussi à l’histoire de notre pays."

Posté le 19 janvier 2016 à 19h26 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

18 janvier 2016

Les Chrétiens sont de plus en plus persécutés dans le monde, essentiellement dans les pays musulmans

Lu ici :

Image1"La persécution contre les chrétiens a encore augmenté en 2015, et celle-ci touche de plus en plus de pays. C’est ce qui ressort de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2016, publié par l’ONG Portes Ouvertes, qui recense chaque année les 50 pays dans lesquels les chrétiens sont le plus gravement persécutés.

En 2015, pour la 14ème année consécutive, c’est la Corée du Nord qui se retrouve en tête de classement, car dans ce pays le gouvernement considère le christianisme comme « ennemi de l’État ». Viennent ensuite l’Irak, l’Érythrée, l’Afghanistan et la Syrie (...) Selon l’ONG au moins 7 100 chrétiens ont été assassinés en 2015 pour des raisons liées à leur croyance, soit une augmentation de plus de 63% par rapport à l’année dernière. Le Nigeria est le pays où le plus de chrétiens ont été tués pour leur foi, et Boko Haram, précise le document, est responsable de la plupart des violences commises contre les chrétiens dans ce pays.

Du reste, les pays africains sont nombreux dans le classement de l’Index mondial. Si bien que les 6 pays qui comptent le plus grand nombre de chrétiens assassinés pour leur foi en 2015 sont tous des pays d’Afrique Subsaharienne : Nigeria, Centrafrique, Tchad, République Démocratique du Congo, Kenya, Cameroun.

Cette région d’Afrique constitue le premier foyer d’extrémisme islamique au monde après le Moyen-Orient. D’ailleurs, parmi les tendances relevées par l’ONG dans son rapport, on note que cet islamisme est la première source de persécution antichrétienne. Il en est responsable dans 35 pays, sur les 50 que compte l’Index, que ce soit dans les pays du Moyen-Orient, d’Afrique Subsaharienne ou d’Asie.

Au Moyen-Orient et en Afrique, « le désir d’exterminer les églises sur certains territoires est sans précédent » lit-on dans ce rapport. « Au Nigeria, en Syrie, en Irak, au Soudan, en Somalie, au Kenya, la persécution a pour but de chasser les chrétiens de leurs terres ancestrales ». Si bien que dans certains de ces pays « des villes et des régions entières se vident de leur population chrétienne ».

L’influence de l’islamisme et notamment du groupe État Islamique « a pour effet une radicalisation des sociétés musulmanes » analyse l’ONG qui déplore dans le même temps « un rejet de plus en plus grand de toute présence chrétienne » dans ces sociétés.

Toujours selon l’Index mondial, au moins 2 406 églises ont été visées (attaques, destructions, fermetures arbitraires…) en 2015. C’est là aussi plus du double par rapport à l’année précédente. « Une attaque sur une église, souligne Portes Ouvertes, peut avoir un effet destructeur sur tous les chrétiens qui fréquentaient cette église ». « Une église détruite et qui n’est jamais reconstruite reste un témoin de la vulnérabilité des chrétiens et de l’impunité des persécuteurs » (...)

Sans-titre

A ceux qui tenteraient de tirer des conclusions hâtives à propos de la religion dominante dans les pays concernés par ces persécutions, à l'exception de la Corée du Nord communiste, je vous renvoie immédiatement au post de Marie ...

Posté le 18 janvier 2016 à 06h58 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

16 janvier 2016

L'ouverture de nos frontères contribue à détruire les pays du Moyen-Orient

Le père Fadi Najjar, jeune prêtre grec-melkite catholique d’Alep, déclare à Christianophobie Hebdo :

"Aucun chrétien ne pensait à partir avant la guerre ; aujourd’hui, l’hémorragie chrétienne est dramatique. Nous vivons les mêmes horreurs que tous les Aleppins, mais les chrétiens se sont sentis trahis par les pays occidentaux plus que n’importe qui. Je n’ai pas peur de dire que l’Europe chrétienne nous a trahis, et qu’elle est en partie responsable de cette disparition si préoccupante.

Vous en voulez à l’Occident ?

Évidemment. Ils ont créé et alimenté l’islamisme le plus destructeur et l’Europe le regrettera un jour… La France le sait déjà trop bien. Quelle tristesse de voir que vous goûtez au même mal que nous, alors que nous vous prévenons depuis des années.

Que pensez-vous de la politique d’immigration de l’Europe ou du Canada ?

Mais pourquoi ces pays ouvrent-ils subitement leurs frontières ? C’est une catastrophe évidemment ; cela contribue à la destruction de notre pays. Pour moi, ces politiques d’immigration sont une trahison, a fortiori lorsque des pays historiquement chrétiens facilitent le départ des chrétiens syriens. [...]"

Posté le 16 janvier 2016 à 11h31 par Michel Janva | Lien permanent

14 janvier 2016

Incendie d'églises : le sénateur Fournier dénonce l'approche sélective du gouvernement

Aujourd'hui, lors des questions au gouvernement, le sénateur maire de Nîmes Jean-Paul Fournier (LR) a évoqué la christianophobie :

Unknown-20"On assiste à une recrudescence des actes de vandalisme contre les lieux de culte, musulmans, mais aussi chrétiens. Ces attaques sont inadmissibles. Elles portent atteinte à notre culture, quelle que soit notre étiquette, nos convictions. Elles appellent des sanctions exemplaires car elles portent atteinte à la République, la protection de lieux de culte étant le corollaire de la laïcité. Or l'approche sélective des faits crée la division. Nous exigerons au contraire la plus grande fermeté."

M. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement, a répondu :

"L'incendie de l'église Saint-Louis à Fontainebleau a traumatisé les croyants et toute la population. Un patrimoine remarquable a été détruit. Le ministre de l'intérieur s'est rendu sur place. Une enquête est ouverte et les auteurs seront poursuivis. Les attaques sont malheureusement fréquentes. 524 églises ont subi des dégradations cette année ainsi que 122 mosquées et 25 synagogues. Aussi le Gouvernement a décidé de renforcer la sécurité : 4 307 lieux de culte sont sous protection ; le Gouvernement y consacre 27 millions d'euros. La laïcité, c'est aussi la défense des lieux de culte et le Gouvernement sera implacable."

Posté le 14 janvier 2016 à 19h34 par Michel Janva | Lien permanent

Encore une église vandalisée

Dans un petit village de Normandie, dans le silence des médias, l'indifférence des excités de la république, l'ignorance des défenseurs de leurs pseudo valeurs républicaines.

Posté le 14 janvier 2016 à 19h18 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

Le gouvernement chinois continue d'édifier une Eglise séparée de l’Eglise catholique

Le cardinal Joseph Zen Ze-kiun se montre profondément pessimiste sur la nature des relations entre les catholiques et le gouvernement chinois. Alors que l’année 2015 semblait débuter par la promesse d’un rapprochement entre le Vatican et le Parti, le cardinal estime :

Unknown-18«Je me souviens qu’au début de l’année dernière, le journal Wen Wei Po [quotidien de Hongkong contrôlé par Pékin - NdT] annonçait avec enthousiasme que « les relations entre la Chine et le Vatican [auraient] bientôt une bonne issue ». Peu après, le secrétaire d’Etat du Saint-Siège déclarait que « les perspectives (étaient) prometteuses et que les deux parties (souhaitaient) dialoguer ». De mon côté, je nourrissais quelques doutes face à cette bouffée d’optimisme inattendue, je n’en voyais pas la raison. Plus de mille croix ont été retirées du sommet des églises (et dans certains cas les églises elles-mêmes ont été démolies). Après autant de temps, nous ne pouvons plus nourrir l’illusion que cette campagne d’abattage des croix n’était qu’un excès de zèle exagéré de la part de quelque responsable local. Plusieurs séminaires ne fonctionnent plus. Les étudiants du Séminaire national de Pékin ont été contraints de signer une déclaration de fidélité envers l’Eglise indépendante [schismatique, soumise au régime NDMJ], en s’engageant aussi à concélébrer la messe avec des évêques illégitimes (faute de quoi ils n’obtiendraient pas leur diplôme de fin d’études). Le gouvernement édifie peu à peu une Eglise qui est désormais objectivement séparée de l’Eglise catholique universelle. Par des propositions alléchantes ou bien par des menaces, il incite les membres du clergé à accomplir des actes allant à l’encontre de la doctrine et de la discipline de l’Eglise, en reniant leur conscience et leur dignité.».

Posté le 14 janvier 2016 à 07h40 par Michel Janva | Lien permanent

13 janvier 2016

Index annuel de persécution des chrétiens : des croix sur le revers des vestes demain à l'Assemblée?

Le top 5 des pays totalitaires où les chrétiens sont martyrisés : Corée du Nord, Irak, Erythrée, Afghanistan, Syrie.

 

Posté le 13 janvier 2016 à 19h26 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

2 000 églises et près de 800 mosquées protégées par l'Etat

Hier, à l'Assemblée nationale, Valérie Lacroute, député Les Républicains, a interrogé Manuel Valls :

L"Monsieur le Premier ministre, dans la nuit de samedi à dimanche, un incendie criminel a ravagé l’église Saint-Louis de Fontainebleau. Un autel du XVIe siècle a été entièrement brûlé, des hosties consacrées jetées sur le sol, et l’Enfant-Jésus de la crèche volé. Un peu plus tard, c’est un autre incendie, probablement accidentel, qui a détruit l’église de Veneux-les-Sablons, avant la chute mystérieuse d’une croix en forêt de Fontainebleau. Ces actes inqualifiables ont suscité de nombreuses réactions d’indignation, à Fontainebleau ainsi que dans tout le pays. Ils ont profondément choqué les membres de la communauté catholique.

M Jean Glavany. Il n’existe pas de communauté !

Mme Valérie Lacroute. … et aggravé leur inquiétude face à la recrudescence, ces derniers mois, d’actes antichrétiens en France. Je veux leur exprimer toute ma compassion et ma solidarité. En visant le cœur de la foi catholique, les criminels n’ont pas seulement insulté la communauté des croyants : ils ont offensé la communauté nationale tout entière, car lorsqu’un culte est profané et des sépultures dégradées, ce sont la République et ses valeurs qui sont piétinées. Après les attentats de Paris, de telles profanations contribuent à entretenir un climat de peur et de suspicion. Quelles que soient les motivations de leurs auteurs, elles doivent être condamnées avec la plus grande fermeté. Je salue la venue du ministre de l’intérieur hier soir à Fontainebleau, mais regrette la réaction trop tardive du Gouvernement face à des événements si graves dans le contexte actuel. Nos concitoyens n’attendent pas seulement de l’État du réconfort et du soutien : ils en attendent des actes concrets. Monsieur le Premier ministre, pouvez-vous nous assurer que tout sera entrepris pour retrouver les auteurs de ces actes et les sanctionner sévèrement ? Pouvez-vous nous assurer que la protection des lieux de culte sera renforcée dans notre pays ?"

Réponse de Bernard Cazeneuve :

"Madame la députée, nous étions hier soir ensemble à Fontainebleau, avec les représentants des forces de sécurité, les élus, et le représentant du procureur de la République. Vous insistez sur la nécessité d’assurer la protection des lieux de culte. Je veux ici rendre hommage aux dizaines de milliers de policiers et de gendarmes qui, depuis le mois de janvier dernier, par des gardes statiques et dynamiques, assurent la protection de l’ensemble de ces lieux en France.

Comme vous étiez en ma compagnie hier soir à Fontainebleau, vous avez, comme moi, entendu l’évêque et le prêtre de la paroisse de Saint-Louis remercier chaleureusement l’État et les forces de sécurité pour le travail accompli depuis des mois, et notamment pour leur engagement au moment de Noël, qui a permis aux messes de se dérouler dans un climat de sécurité absolue. Si la laïcité est la possibilité de croire et de ne pas croire, elle offre aussi à ceux qui ont fait le choix, par l’exercice de leur libre arbitre, d’une religion, la liberté de la pratiquer.

Il n’y a donc pas lieu, madame la députée – et je me réjouis que cela n’ait pas été le cas hier soir au moment de ma visite – de polémiquer sur ce sujet. Tous les lieux de culte sont protégés, soit, en permanence, plus de 2 000 églises [sur plusieurs dizaines de milliers NDMJ], près de 800 mosquées et un très grand nombre de synagogues.

En effet, l’État a une responsabilité particulière, qu’il assume par l’engagement des forces de l’ordre : assurer la protection de tous les lieux de culte. Vous indiquez que notre réaction a été tardive : je rappelle que les faits ont eu lieu le matin, et qu’il a fallu, pour des raisons tenant aux particularités de l’enquête, obtenir des informations, que j’ai communiquées dès le dimanche. Je me suis rendu hier sur place ; nous y étions ensemble. Lorsque l’essentiel est en jeu, nous devons laisser les polémiques de côté."

Posté le 13 janvier 2016 à 17h14 par Michel Janva | Lien permanent

12 janvier 2016

Incendie certainement criminel dans l'église Saint-Nicolas à Nantes

Lu ici:

"Un incendie s'est déclenché dimanche dans l'église Saint-Nicolas à Nantes, annonce aujourd'hui la police. 

Selon les témoignages enregistrés par la police, une dame aurait vu deux personnes trainer autour d'une table. Elle se serait aperçu de l'incendie alors que les deux individus quittaient l'église. La vieille dame aurait elle-même éteint le feu."

Posté le 12 janvier 2016 à 21h35 par Michel Janva | Lien permanent

Allemagne : les chrétiens persécutés par les musulmans dans les camps de réfugiés

Lu ici :

"Le supérieur du monastère Saint-Georges (situé à 100 km de Berlin) et membre du Conseil de l’intégration auprès du Chancelier fédéral d’Allemagne, l’higoumène Daniel (Irbits), a adressé une lettre au ministre fédéral pour les attributions spéciales et directeur de la chancellerie fédérale d’Allemagne, Peter Altmaier, dans laquelle il a exprimé sa préoccupation au sujet de la situation des réfugiés chrétiens en Allemagne, qui sont exposés à des persécutions de la part des musulmans dans les camps pour migrants. Dans certains cas, la situation est sérieuse à ce point, que les chrétiens veulent revenir chez eux.

Le père Daniel a écrit : « Avec grande préoccupation et honte, nous avons appris, ces derniers jours, que les migrants chrétiens de Syrie, Érythrée et d’autres pays sont exposés, dans les camps pour réfugiés, à des outrages, des persécutions et des harcèlements violents de la part de leurs voisins musulmans. Cela concerne aussi la minorité religieuse des yazidis. Les cas ne sont pas rares, lorsque le harcèlement va jusqu’aux blessures et menaces de mort. Ce sont les ex-musulmans convertis au christianisme, qui sont particulièrement exposés. Conformément à la tradition islamique, ceux-ci doivent être châtiés pour avoir apostasié l’Islam. Ils sont exposés à une violente pression et craignent pour leur vie, car pour les musulmans radicaux, les « apostats » perdent tout droit à la vie. Pour beaucoup d’entre eux, la possibilité de demeurer la nuit dans les camps pour réfugiés est donc exclue, et ils sont contraints pour cette raison de dormir, par exemple, dans l’église évangélique-luthérienne de la Sainte-Trinité située à la Südendstrasse, dans le quartier de Berlin-Steglitz. Un certain nombre de chrétiens arrivants du Moyen Orient éprouvent des pressions si fortes qu’ils veulent revenir chez eux, parce que leur situation là-bas leur semble un moindre mal, comparée aux conditions dans les sites allemands de réfugiés. Nous considérons cela incompatible avec les buts de la culture allemande et de la politique d’offre d’asile, et il est honteux que de telles conditions prévalent dans l’octroi d’un abri en Allemagne. Les chrétiens recherchent une protection en Allemagne et ce faisant, en partie pour les raisons susmentionnées, ils se sentent ici moins en sûreté que dans les pays d’où ils sont issus. Cela va à l’encontre de la politique allemande à l’égard des réfugiés, laquelle dans une mesure importante comporte des buts nobles et désintéressés. Il ne peut et il ne doit y avoir aucun « rabais » sur le droit en vigueur ici. Qui plus est, l’Allemagne offre aux gens de confession musulmane la liberté religieuse dans les camps pour réfugiés et, il leur est permis notamment de construire des mosquées improvisées là où ils sont réinstallés. En outre, il est inacceptable, de notre point de vue, que les forces de police n’interviennent que rarement, voire jamais, dans la résolution des conflits religieux. Quelles que soient les causes que l’on invoque pour cela, c’est précisément là que les droits fondamentaux dans notre pays ont besoin d’une protection particulière. Il n’y a pas d’alternatives à cela. Aussi, nous vous demandons d’exercer la pression nécessaire pour que soit assurée l’observance de la législation allemande dans les centres pour demandeurs d’asile et, jusqu’à ce que cela soit possible à mettre complètement en place, d’accepter les propositions du clergé des différentes confessions chrétiennes d’Allemagne, et de garantir que les chrétiens soient logés séparément des musulmans. Notre société ne doit pas permettre que des gens qui, en Allemagne, cherchent à être protégés de la guerre et de la terreur, trouvent en réalité, ici, le contraire de ce qui leur était promis par les politiciens allemands. Nous vous en prions, faites le nécessaire pour que la disposition des Allemands à recevoir des réfugiés s’étende aussi aux chrétiens et aux yazidis, sans quoi, dans le cas contraire, la belle parole de « culture d’accueil des réfugiés » peut s’avérer simplement une farce ». Comme l’a raconté l’higoumène Daniel au site russe « Pravmir », il aide lui-même, actuellement, une famille de réfugiés de Damas. Le chef de famille est un Arabe qui a étudié en Russie, son épouse est russe, et ils ont une petite fille. « Ils sont arrivés, il y a environ deux mois en Allemagne. Ils sont chrétiens. On les a transférés de camp en camp, on ne leur donne pas d’argent pour la nourriture, ils sont à trente dans une chambre. Dans le camp où ils sont maintenant, il n’y a que deux familles chrétiennes de Syrie. Aussi, on peut s’imaginer les pressions qui sont exercées sur eux pour des motifs religieux. Il y a beaucoup de camps semblables, et de telles familles ne sont pas rares. Aussi, nous sommes simplement appelés à aider, comme nous le pouvons, de telles familles » a souligné l’higoumène Daniel.

Posté le 12 janvier 2016 à 21h30 par Michel Janva | Lien permanent

Le cardinal Sarah soutient les fidèles de Fontainebleau après la profanation

CYiNnE2WMAYXhNq

Posté le 12 janvier 2016 à 19h25 par Michel Janva | Lien permanent

11 janvier 2016

Incendies et profanations anti-chrétiennes de Fontainebleau, l’AGRIF se porte partie civile

L'Agrif indique :

"Ces actes s’inscrivent dans un climat de haine anti-chrétienne de différentes origines. Il y a d’une part la haine islamiste mais il y a aussi la haine développée dans Charlie-Hebdo qui, sous le couvert d’une liberté de dérision anti-religieuse, s’en prend principalement à la religion chrétienne avec les mêmes ingrédients de pornographie blasphématoire et de venimeux sarcasmes qui préparaient les persécutions des différents régimes totalitaires, depuis celle de 1793 jusqu’au nazisme et au communisme."

Posté le 11 janvier 2016 à 19h41 par Michel Janva | Lien permanent

Finalement Bernard Cazeneuve ira à Fontainebleau

Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens Commun et déléguée nationale des Républicains en charge des programmes de formation, écrit dans Le Figarovox à propos de l'incendie criminel d'une église à Fontainebleau :

"Chaque jour, près de deux lieux de culte ou de sépulture chrétiens sont vandalisés en France. Mais ce qu'il y a de plus révoltant, c'est que ce saccage massif de notre patrimoine bénéficie systématiquement de l'indifférence la plus totale, tant de nos responsables politiques que des grandes chaînes d'information. Silence assourdissant hier soir. Le ministre des Cultes, Bernard Cazeneuve, s'est pourfendu d'un simple communiqué. Fleur Pellerin semble quant à elle avoir réservé ses larmes à la disparition de David Bowie plutôt qu'au saccage d'une église classée monument historique par son propre ministère en 1949."

Finalement, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendra à l'église Saint-Louis à Fontainebleau ce lundi à 18 heures.

Posté le 11 janvier 2016 à 14h25 par Michel Janva | Lien permanent

Fontainebleau : Mgr Nahmias célèbrera une messe de réparation le 17/01

Communiqué du diocèse de Meaux :

"L’église Saint-Louis de Fontainebleau a été victime, dans la nuit de samedi à dimanche, d’un incendie criminel, d’actes de vandalisme et d’une profanation.

En raison de la gravité des faits commis, une messe de réparation sera célébrée, par Mgr Jean-Yves Nahmias, évêque de Meaux, ce dimanche 17 janvier 2016, à 10 h 30 en l’église Saint-Louis de Fontainebleau.

Le diocèse de Meaux invite les catholiques du pôle missionnaire de Fontainebleau à se retrouver, nombreux, autour de leur évêque, ou à s’unir par la pensée et la prière à cette célébration.

En cette année de la Miséricorde, le diocèse confie à Notre Seigneur Jésus Christ et à sa Mère, la Très Sainte Vierge Marie, cette épreuve tout en restant dans la confiance et l’espérance.

L’Eglise en France, ainsi que l’ensemble des catholiques de Seine-et-Marne, sont en union de prière avec les paroissiens des églises de Fontainebleau et Veneux-les-sablons.

Mgr Jean-Yves Nahmias remercie vivement les responsables de l’autorité publique, les pompiers et les policiers pour la rapidité et l’efficacité de leur intervention.

Un autre incendie s’est déclaré dans la matinée à Veneux-les-Sablons, près de Fontainebleau. Les premières constatations effectuées orientent plus vers une hypothèse accidentelle.

Pour manifester son soutien et sa proximité aux catholiques du secteur, Mgr Jean-Yves Nahmias ira présider la messe du dimanche 24 janvier 2016 à 11h."

Posté le 11 janvier 2016 à 12h23 par Michel Janva | Lien permanent

Incendies de Fontainebleau : le FN dénonce le service minimum du gouvernement

Communiqué de Wallerand de Saint Just Président du groupe FN au Conseil régional d'Île-de-France :

"Fontainebleau, la Croix de Guise, Veneux-les-Sablons : plusieurs édifices catholiques de Seine-et-Marne ont souffert de sérieuses dégradations ce week-end. Si l'incendie de Veneux semble accidentel, celui de l'église Saint-Louis de Fontainebleau et la Croix de Guise renversée, ont bien pour origine le crime et l'intention de nuire.

Ces tristes événements viennent rappeler à tous que, bien qu'elles soient quasi systématiquement passées sous silence à la différence d'autres cultes, les profanations de lieux de culte ou de cimetières catholiques représentent pas loin de 85% des actes de ce genre en France. En ces temps troubles où chaque parole devrait être au renforcement de l'unité nationale, nous ne pouvons que nous interroger sur le service minimum fourni par le gouvernement. Nous attendons que soient condamnés ces actes scandaleux avec la même énergie qu'il sait le faire dans d'autres circonstances. Rappelons à toute fin utile que le principe de la laïcité est de donner à chaque religion la même valeur, dans sa séparation de l'Etat comme dans la condamnation des attaques qui pourraient la toucher."

Posté le 11 janvier 2016 à 12h04 par Michel Janva | Lien permanent

Fontainebleau: ce n’est pas le « réconfort » et le « soutien » du ministre que nous attendions, mais ses excuses

Suite au communiqué de Bernard Cazeneuve d'hier soir, Daniel Hamiche écrit :

  1. Le 8 janvier, le ministre de l’Intérieur se fendait d’un communiqué relatif à la « Profanation de la grande mosquée de Perpignan », et exprimait son « indignation ». L’incendie criminel de l’église Saint-Louis de Fontainebleau s’est aussi accompagné de profanations – et même d’un sacrilège. Le mot de « profanation » est, absent, dans ce dernier cas, du communiqué ministériel et « l’indignation » pour l’affaire de la mosquée réduite à une « vive émotion » pour celle de l’église…
  2. Cazeneuve a dépêché sur les lieux le préfet de Seine-et-Marne. Il eût mieux fait de s’y rendre lui-même. Après tout, Fontainebleau est à portée de voiture et il n’est pas (encore) nécessaire qu’un convoi ministériel soit escorté de véhicules blindés. Il a bien su trouver le temps pour aller, la veille, déguster le « thé de la fraternité » dans une mosquée…
  3. Cazeneuve n’aurait-il pas mieux fait en révoquant son préfet incapable d’assurer la sécurité de nos lieux de culte en cette période « d’état d’urgence » ? Le préfet n’a pas fait son boulot, d’autant plus que l’église Saint-Louis était de toute évidence “fragilisée” par l’échafaudage de sa façade offrant un cheminement tout indiqué pour les malveillants ce qui aurait dû motiver une surveillance “renforcée”.
  4. Ce n’est pas de « réconfort et de soutien » dont nous avons besoin, mais de protection ! Pas de mots mais des actes. Qu’on se le dise : le ministère de l’Intérieur est incapable d’assurer la protection de nos lieux de culte. Cazeneuve devrait le reconnaître officiellement plutôt que de nous lasser de ses rodomontades sur sa « détermination à assurer la protection de tous les lieux de culte ». Une détermination sans moyens, c’est de la rodomontade, et sans véritable intention, c’est un mensonge.
  5. Ce n’est donc pas le « réconfort » et le « soutien » du ministre que nous attendions, mais ses excuses !

Posté le 11 janvier 2016 à 11h41 par Michel Janva | Lien permanent

10 janvier 2016

Entre les deux églises incendiées, la croix de Guise (1563) détruite

Posté le 10 janvier 2016 à 23h01 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

Incendie de 2 églises : Message de Bernard Cazeneuve

CYYVCLXWQAAHmmZ

Source.

Posté le 10 janvier 2016 à 20h02 par Michel Janva | Lien permanent

Incendie criminel dans l'église Saint-Louis de Fontainebleau

Deux incendies d'églises ont eu lieu ce matin dans la région de Fontainebleau, dont l'un, celui de l'église Saint-Louis, est d'origine criminelle :

09ccd274-b794-11e5-9ff9-00151780182c_1
"A Fontainebleau, le sinistre est d’origine criminelle avec trois mises à feu en différents points de l’édifice. Il s’est déclaré vers 7 h 15. [...]

L’incendie a touché la chapelle de Franchard où les flammes ont détruit l’autel du XVIIe siècle et la statue de Franchard du XIVe siècle. Un départ de feu a eu lieu également sur quelques fauteuils du chœur de l’église. Enfin, le sinistre a touché la chapelle Saint-Joseph, où plusieurs statues ont été renversées « ce qui laisse penser à des actes de profanation », confie le père José Antonini, curé du pôle missionnaire de Fontainebleau. Aucun blessé n’a été recensé." [...]

L'autre incendie, d'origine accidentelle, a eu lieu à Veneux-les-Sablons.

Si Cazeneuve a le temps, au sortir de sa grand messe républicaine, il trouvera peut-être 2 mn pour "condamner fermement", dialogue inter-religieux oblige, ce énième attentat contre un édifice du culte catholique.

Posté le 10 janvier 2016 à 15h05 par Marie Bethanie | Lien permanent

08 janvier 2016

95% des lieux de culte dégradés sont chrétiens ? Ça n'a guère de sens pour Libé

Dans un article politique, Libération conteste l'affirmation de Nicolas Bay, qui affirme que les actes antichrétiens représentent 95% des dégradations des lieux de culte :

"D’après les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur, sur 591 actes contre des lieux de culte recensés en 2014, 467 visaient des sites chrétiens. Soit 79%.

En intégrant les profanations de sépultures, le Figaro indiquait, en avril dernier, que ce chiffre montait à 807 exactions, dont 673 à l’encontre de sites chrétiens, soit 83%."

83% et non 95% : donc tout va bien pour Libé.

En effet, les actes contre les mosquées ou les synagogues sont islamophobes ou antisémites. Au contraire, les actes contre les lieux chrétiens ne sont animés d'aucune idéologie. Sic. Merci Libé pour ce grand moment de christianophobie.

Posté le 8 janvier 2016 à 19h16 par Michel Janva | Lien permanent

06 janvier 2016

Il existe en Europe et dans les pays occidentaux une réelle persécution à l’égard des chrétiens

Monseigneur Nicolas Sawaf, archevêque grec-melkite catholique de Lattaquié, en Syrie, déclare à Christianophobie Hebdo :

"Que dire aux chrétiens qui fuient le service pourtant indispensable pour le pays ?

Je dois leur parler avec force et douceur ; ils sont libres et je ne peux les obliger en rien. Tous les fidèles du monde le rappellent régulièrement à leurs prêtres et évêques d’ailleurs ! Se battre est parfois nécessaire, mais pour défendre quoi ? Voilà la question qui résonne dans la tête de beaucoup de nos jeunes fidèles.

Que craignez-vous pour ces fidèles qui partent ?

Qu’ils perdent la foi au contact d’un Occident si déchristianisé ! Ici, comme dans tout l’Orient, nous grandissons dans une ambiance religieuse, alors que le matérialisme des sociétés occidentales est un immense danger pour les âmes. Le désert spirituel de l’Europe est parfois terrifiant… Il explique d’ailleurs pourquoi certains Français de souche rejoignent même les rangs de l’État islamique : ils y ont trouvé une cause, et le relativisme les a empêchés de discerner sur la bonté ou non de cette cause. Et puis soyons honnêtes jusqu’au bout, l’Europe n’est pas un havre de paix si parfait : si la persécution des chrétiens est visible ici, elle n’est pas moins réelle chez vous.

C’est-à-dire ?

Les situations sont incomparables, mais il existe en Europe et dans les pays occidentaux une réelle persécution à l’égard des chrétiens. Quand on interdit les croix dans les écoles ou les hôpitaux, que l’on impose la théorie du genre, que l’on ne fête plus un « joyeux Noël », c’est une forme de persécution. Elle est religieuse, mais elle est surtout contre l’Homme. On retrouve bien l’aspiration de l’idéologie maçonnique : tuer l’Homme pour le récupérer. Mais gardons l’espérance. L’histoire du christianisme est liée à celle de la persécution des chrétiens. Pour avoir la résurrection, il nous faut passer par la Croix. Il ne faut surtout pas chercher le martyre, mais s’y attendre et s’y préparer oui."

Posté le 6 janvier 2016 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

04 janvier 2016

René Girard, la violence et le sacré

Vincent Trémolet de Villers dans le Figaro Vox revient sur la Une débile de Torchon Hebdo, et cite René Girard (La Violence et le Sacré, chez Fayard), pour qui il se pourrait bien que Dieu soit innocent de ce dont on l'accuse...

"Dieu court toujours et si l'on en croit le dessin de Riss dans Charlie Hebdo, la police antiterroriste ne l'a pas encore mis hors d'état de nuire. Le coupable a une longue barbe comme dans les fresques de Michel-Ange, des sandales comme un moine. Il est coiffé d'un triangle frappé d'un œil, symbole de la Trinité ou de la franc-maçonnerie: au choix. Accroché à sa robe blanche entachée de sang, une kalachnikov.
Le message est limpide: Dieu est la cause première des attentats qui, depuis le 7 janvier dernier et le carnage de Charlie Hebdo, traumatisent notre pays.

Au pays de Voltaire, il est courant de mettre Dieu en examen.[...]

La vérité est que la folie des hommes s'empare de toutes nos passions pour les dérégler. On tue au nom de Dieu, on tue par dépit amoureux, on tue par aveuglement idéologique, on tue par ambition: faut-il s'en prendre à l'amour, aux idées, à la politique?[...]

La religion, cependant, par sa dimension eschatologique, promet, comme les idéologies, des lendemains radieux. La mort sur terre peut ouvrir à la vie du ciel. Les frères Kouachi en tuant les «blasphémateurs» et en mourant sous les balles des «croisés» pensaient rejoindre le paradis d'Allah. C'est cette même espérance qui entraîne un homme à se transformer en bombe devant un restaurant McDonald's au cri de «Dieu est grand» («Allah akbar»). Une solution sommaire s'impose, alors, à l'esprit: la religion, c'est la guerre, supprimons le sacré et nous supprimerons la violence. René Girard, l'auteur de La Violence et le Sacré (Fayard) n'écrivait-il pas «c'est la violence qui constitue le cœur véritable et l'âme secrète du sacré»? C'est ainsi que l'on oppose les joies quotidiennes (et précieuses) que sont une conversation à la terrasse d'un café, un match de football, un concert de rock, aux déraisons théologiques, à la verticalité mortifère qui condamnent, au nom de Dieu, ceux qui profitent de ces plaisirs minuscules. [...]

Par ailleurs, si René Girard établit l'unité de tous les rites, il n'en a jamais tiré la conclusion que toutes les religions ont le même rapport à la violence. Dans un entretien au Figaro Magazine en 2007, reprenant à son compte le discours de Ratisbonne de Benoît XVI, il expliquait pourquoi, selon lui, la Croix n'est pas le Croissant: «Il ne faut pas faire semblant de croire que, dans leur conception de la violence, le christianisme et l'islam sont sur le même plan.» Plus loin, il montrait comment le christianisme renverse cette permanence du lynchage, parce que c'est Dieu lui-même qui, pour désarmer la violence, s'en fait le réceptacle, le bouc émissaire absolu. «La Croix, poursuit Girard, c'est le retournement qui dévoile la vérité des religions révélées. La religion chrétienne, c'est le bouc émissaire révélé. Une fois que le bouc émissaire a été révélé, il ne peut plus y en avoir et, donc, nous sommes privés de violence

Et l'anthropologue de conclure: «Ceux qui attaquent le christianisme ont raison de dire qu'il est indirectement responsable de la violence, mais ils n'oseraient pas dire pourquoi: c'est parce qu'il la rend inefficace et qu'il fait honte à ceux qui l'utilisent et se réconcilient contre une victime commune.» La Croix n'éteint pas les kalachnikovs, mais elle les rend, à jamais, vaines et coupables."

Posté le 4 janvier 2016 à 21h12 par Marie Bethanie | Lien permanent

La campagne de Patrick Molinoz commence mal

Nous vous avions récemment informé des insultes ("cramoisies") du maire de Vénarey les Laumes (21), vice président de l'AMF, à l'égard des défenseurs des crèches publiques.

Patrick Molinoz vient de faire l'objet d'un malheureux bombage sur le mur d'une gare assez tristounette... et n'hésite pas à porter plainte.

M

Par ailleurs Molinoz sera peut être candidat en février à la législative partielle pour remplacer François Sauvadet. Sa campagne commence mal.

Posté le 4 janvier 2016 à 15h36 par Michel Janva | Lien permanent

Nous attendons la conversion prochaine de Charlie Hebdo

U

Posté le 4 janvier 2016 à 11h21 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (33)

03 janvier 2016

« Nique l’Eglise », « Antifa » inscrits sur l'église et une crèche incendiée : le silence du gouvernement

Lu dans la presse locale à peine émue : 

"Le personnage de l’Enfant Jésus a été incendié dans la crèche quasi grandeur nature de Hachimette, jeudi 31 décembre vers 22 h, tandis que les visages de ses parents et un mur de l’église catholique adjacente ont été tagués.

« Un passant a remarqué que le panneau en bois représentant Jésus était en feu : il est parvenu à le sortir de la crèche, si bien que le début d’incendie n’a pas eu le temps de se propager », rapporte Jean-Marie Muller, maire de Lapoutroie, dont fait partie le hameau de Hachimette.

Par ailleurs, les visages de Marie et Joseph – ainsi qu’une partie du corps de ce dernier et de la tête d’un mouton - ont été grossièrement recouverts de peinture noire. Et juste à côté de la crèche, sur un mur de l’église attenante, a été inscrit en noir, sur environ un mètre carré : « Nique l’Eglise » et « Antifa », avec la lettre « A » majuscule entourée d’un cercle, traditionnel symbole de l’anarchisme. En revanche, « Antifa » semble faire référence à une mouvance antifasciste, dont certaines branches auraient appelé, voilà plusieurs mois, à s’en prendre aux églises. Mais le sens de ces actes de vandalisme reste obscur".

Posté le 3 janvier 2016 à 19h23 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (8)

31 décembre 2015

Charlie Hebdo appartiendrait donc au patrimoine culturel français ?

La question doit être posée puisque le ministère de la Culture twitte ce qui suit, un appel à acheter le numéro spécial de Torchon Hebdo tiré à 1 million d'exemplaires le 6 janvier.

Le ministère de la Culture a tout de même oublié que Noël appartient aussi au patrimoine culturel français, à défaut de mieux, et n'a pourtant pas jugé bon de souhaiter un Joyeux Noël à ceux qui le financent. Joyeux Charlie Hebdo, Fleur Pellerin.

Posté le 31 décembre 2015 à 11h40 par Marie Bethanie | Lien permanent

28 décembre 2015

La crèche municipale de Giraumont (54) brûlée

La traditionnelle crèche municipale de la commune de Giraumont est partie en fumée dans la nuit de dimanche à lundi.

Posté le 28 décembre 2015 à 17h27 par Michel Janva | Lien permanent

Pas-de-Calais : crèche et église vandalisées à Aix-en-Issart

Et là, pas de réaction de nos allahicistes Manuel Valls et Bernard Cazeneuve.

Posté le 28 décembre 2015 à 17h08 par Michel Janva | Lien permanent

27 décembre 2015

Vandalisation de la grotte des Libaux à Lessard-en-Bresse

Pour ce genre de fait, Manuel Valls est bien muet. La commune a déposé plainte et s’apprête, en lien avec le curé de la paroisse Sainte Trinité en Bresse, à remettre en état ce site érigé en 1950 à la mémoire de la vierge Marie.

0

Posté le 27 décembre 2015 à 22h34 par Michel Janva | Lien permanent

Allo le gouvernement? Un lieu de prière profané

Valls et Cazeneuve ne s'émeuvent pas, il s'agit d'un site catholique

"2 500 euros de dégâts et 100 euros en petite monnaie dérobés. Dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 décembre 2015, la réplique de la grotte de Lourdes, dans le quartier de l’Eure,au Havre (Seine-Maritime) a été pillée et dégradée. Vers 3h du matin, les policiers ont rapidement interpellé deux suspects. Ils s’agit de deux jeunes de 18 ans, repérés sur le toit d’un hangar. Dans leurs poches et leur sac, les forces de l’ordre auraient retrouvé de nombreuses pièces, ainsi que du cannabis. Les mis en cause ont été placés en garde à vue".

Posté le 27 décembre 2015 à 16h36 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

24 décembre 2015

Flashmob pour attirer l’attention sur les chrétiens opprimés

A Budapest le troisième dimanche de l’Avent, 13 décembre, sur un marché de Noël. À l’initiative des Franciscains, des centaines d’instrumentistes et de chanteurs se sont réunis pour attirer, avant Noël, l’attention sur les chrétiens persécutés.

Posté le 24 décembre 2015 à 18h17 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie