29 janvier 2015

Le groupe islamique Boko Haram veut massacrer tous les chrétiens du Niger

Une missionnaire écrit à l'Aide à l'Eglise en Détresse :

"Selon la religieuse, les protestations violentes « ont été planifiées », écrit-elle. « À Noël, Boko Haram voulait incendier toutes les églises du Niger et nous brûler vifs ! » Mais pour une raison inconnue, ça n’a pas eu lieu. Personne ne sait pourquoi. La coïncidence avec les dessins de Charlie Hebdo a mis le feu aux poudres. « Les chrétiens doivent mourir, ainsi, nous pourrons aller au ciel, expliquent les disciples de Boko Haram. Diabolique. Mais nous ne nous laissons pas diriger par la peur. L’amour est plus fort que la haine ». [...]

« Ça a commencé à Zinder : 5 morts. 4 dans l’église et le cinquième dans un bar. Le centre culturel français a été attaqué, complètement brûlé ainsi que la banque BRS. L’église où vivent les Pères blancs et les Sœurs de l’Assomption a également brûlé, ainsi que leur maison, voitures et l’école : tout a été brûlé. Ils n’ont plus rien, rien que leurs vies, et c’est assez pour être satisfaits. Ils ont pu fuir à temps et se cacher dans un camp militaire. Ils ont tout perdu, mais ils sont vivants ». À Niamey, déclare la sœur, il y a eu des explosions de violence « à grande échelle ». Elle décrit comment un groupe d’hommes à moto a commis des vols dans « les églises, les unes après les autres », puis les a détruites et brûlées. « Ils ont emporté tout ce qu’ils pouvaient utiliser, puis ils ont mis le feu avec des bidons d’essence. » Les églises protestantes et évangéliques ont également été incendiées. « Au total, une quarantaine d’églises, c’est incroyable ! » Mais des bars, restaurants et stations d’essence ont aussi été volés et brûlés. Puis ils se sont mis à attaquer les orphelinats. « Heureusement, il a été possible d’emmener les enfants auprès de la police, là où ils étaient en sécurité, mais ils ont vidé les stocks alimentaires », écrit la sœur. Selon la sœur missionnaire, les sœurs de Mère Teresa ont pu sauver un hôpital avec ses malades. Les manifestants violents voulaient mettre le feu à l’hôpital, mais les sœurs leur ont courageusement demandé : « Pouvons-nous d’abord emmener les patients avant que vous ne mettiez le feu ? Ces paroles ont touché les rebelles, c’est pourquoi ils n’ont pas touché à l’hôpital, même s’ils ont brûlé son église. »"

Posté le 29 janvier 2015 à 07h59 par Michel Janva | Lien permanent

28 janvier 2015

"Pour ses propos d’incitation à la discrimination, Manuel Valls doit démissionner du gouvernement ! "

Communiqué de Bernard Antony, président de l'Agrif, sur les propos de Manuel Valls rapportés ici ce matin :

"Avec justesse et justice, l’avocat Arno Klarsfeld vient de rappeler que « les juifs de France se souviendront toujours que si les 3/4 d’entre eux ont survécu c’est grâce à la population française et à l’Église ».

Manuel Valls, lui, qui s’était déjà signalé par son appétit pour la répression des manifestants pacifiques majoritairement chrétiens contre la dénaturation du mariage, vient de déclarer :
« Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens » (Libération 22/01/2015).

Cela est aussi offensant pour les chrétiens que stupide à l’égard de nos compatriotes juifs qui se passeraient bien de tels propos immédiatement exploités par les adeptes antisémites de la thèse du conspirationnisme juif.

En fait, Manuel Valls, après son irresponsable assertion lourde de justification de violences et de guerre civile, sur l’apartheid que subiraient certaines populations, a ainsi laissé plus que filtrer son aversion haineuse pour le christianisme. Ce qu’il voudrait, en fanatique jacobin, c’est l’éradication totale de ce qui demeure de chrétien dans notre société.

Cet orgueilleux inculte qui se réfère à un Voltaire qu’il n’a pas lu oublie que ce dernier à été certes très hostile à l’Église catholique mais encore plus aux juifs. M. Valls n’a évidemment pas lu l’ouvrage qui fait désormais autorité du professeur Arthur Hertzberg intitulé : « Les origines de l’antisémitisme moderne ».

Arthur Hertzberg, professeur à l’université de New York est président du Congrès juif américain et vice-président du Congrès juif mondial. Il est considéré comme l’un des plus grands penseurs modernes du judaïsme.

Rompant avec les idées reçues et le bourrage de crâne laïciste, il démontre irréfutablement que l’antisémitisme moderne raciste et exterminationniste est l’enfant des « Lumières », des Voltaire, d’Holbach, Diderot et d’un Marat et non du christianisme.

S’il n’y avait pas eu en zone occupée d’héroïques chrétiens de conviction, telle notre amie Rolande Birgy, « juste parmi les nations » et militante infatigable plus tard du respect de la vie, la réalité n’eut pas été celle qu’a évoqué avec raison Arno Klarsfeld.

Manuel Valls dit et fait n’importe quoi sur trop de sujets. C’est son émigration à lui vers d’autres endroits que Matignon que l’on peut souhaiter."

Posté le 28 janvier 2015 à 18h39 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (33)

Monseigneur Arbach : "nous sommes optimistes pour la Syrie"

Monseigneur Jean Abdo Arbach est archevêque catholique des Grecs melkites de Homs, Hama et Yabroud. Il répond à l'hebdomadaire Christianophobie :

"Dans le centre de la ville [de Homs], les gens commencent à revenir et à reconstruire leurs maisons. Mais trois raisons retiennent encore la plupart. D’abord l’hiver, qui est très froid à Homs. Il n’y a pas encore de fourniture régulière d’électricité, pas d’essence et la vie est rude. La deuxième raison, c’est qu’il n’y a pour l’instant ni travail, ni école. La troisième raison, c’est que les fidèles attendent que les prêtres et les évêques viennent se réinstaller ; c’est pour eux le signe qu’ils ne seront pas seuls et que la situation est assez sûre. C’est pourquoi nous avons immédiatement lancé les travaux de réparation de l’évêché et j’espère pouvoir m’y installer dès mars prochain. Mais le gouvernement travaille activement à rendre la ville vivable, nous avons désormais l’eau et l’électricité revient peu à peu… Doucement, la vie reprend.

Quel est l’état d’esprit de vos fidèles ?

Honnêtement, nous sommes optimistes pour la Syrie : nous savons, parce que nous le voulons, que nous réussirons à vivre à nouveau ensemble. Nous savons que le gouvernement veille à traquer tous les djihadistes qui se cachent dans la population et nous savons que notre pays retrouvera la paix. Quand ? C’est difficile de le dire. [...]"

Posté le 28 janvier 2015 à 12h26 par Michel Janva | Lien permanent

Les étranges jugements de Manuel Valls

B8ZOOldIcAID9O_

Cette étrange déclaration (à mettre en lien avec cet article) suscite quelques questions (liste non - exhaustive) :

  • Tous égaux devant la République, ou bien certains sont-ils plus égaux que d'autres ?
  • N'est-il pas paradoxal de reconnaître officiellement des catégories de citoyens en France au risque de développer encore un peu plus le communautarisme, alors qu'on ne cesse de réclamer à tort et à travers l'unité nationale derrière les "valeurs de la République" et d'exiger que la religion soit reléguée dans la sphère privée ?
  • Quels sont les critères retenus par Monsieur Valls qui lui permettent d'établir une échelle de valeur entre les citoyens de ce pays ? Des critères religieux ?
  • Etablit-il de ce fait un classement qualitatif des religions en France ?
  • Et du reste, comment Monsieur Valls sait-il qui est juif, qui est chrétien ? Fait-il établir des fiches, comme ses illustres prédécesseurs ?

Posté le 28 janvier 2015 à 09h01 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (69)

27 janvier 2015

Charlie et violences anti-chrétiennes : message du cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou

Cardinal-Philippe-Ouédraogo-404x330Un prélat qui parle fort : 

"Excellence Mgr Michel CARTATEGUY archevêque de Niamey

Excellence Mgr Laurent LOMPO, archevêque nommé de Niamey

Excellence Mgr Ambroise OUEDRAOGO, évêque de Maradi,

Chers frères dans l’épiscopat,

C’est avec une réelle affliction que nous avons suivi sur les médias, les scènes de violence qui ont marqué votre pays, et qui hélas ont malheureusement causé des pertes en vies humaines et la destruction de biens matériels dont des églises et des temples. « Les Pères ont mangé des raisins verts et les dents des fils en sont agacées » est-on tenté de s’exclamer à la suite du prophète Ezéchiel 18, 2.

Ce qui se passe en ce moment au Niger et dans d’autres pays devrait constituer une interpellation forte. Nous disons tous oui à la liberté sous toutes ses formes, mais en gardant toujours en esprit que « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». Avec le Pape François, nous affirmons que la liberté d’expression doit s’accompagner de réalisme et de prudence. Autant nous déplorons l’intégrisme et le terrorisme destructeur, autant faut-il également que nous dénoncions « la dictature de la pensée unique » qui constitue une autre forme d’intolérance.

La promotion de la « sacro-sainte liberté d’expression » ne devrait pas être aveugle au point d’ignorer et de nier la diversité multi culturelle et multi religieuse qui méritent considération et respect.

Nous déplorons l’amalgame fait avec raccourci par certains, qui ont vite confondu le christianisme avec l’Europe, l’Eglise avec Charlie Hebdo, qui a caricaturé de façon grossière Jésus, la Vierge Marie et le Pape.

Nous restons convaincus que tous les hommes et les femmes forment une même et unique famille humaine, au-delà des différences ethnique, culturelle et politique. Tous ont le droit et le devoir de contribuer à l’édification d’un monde plus humain, plus fraternel et solidaire.

Les Burkinabè- chrétiens et non chrétiens- tous solidaires, présentent leur compassion à leurs sœurs et frères du Niger, avec tout le souhait de les revoir tous engagés à reconstruire le beau climat de dialogue inter religieux et de cohésion sociale qui a toujours été une caractéristique du peuple nigérien.

Nous voulons assurer à tous et aux familles particulièrement endeuillées, nos sincères condoléances et l’expression de notre prière fraternelle.

+Philippe Card. OUEDRAOGO
Archevêque métropolitain de Ouagadougou

Posté le 27 janvier 2015 à 20h10 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (4)

Est-ce que les catholiques intégristes tuent les humoristes aujourd'hui ?

 

Posté le 27 janvier 2015 à 17h20 par Louise Tudy | Lien permanent

Profanation à Vierzon, des hosties consacrées dérobées

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Le père Alain Krauth, curé de la paroisse de Vierzon, et quelques fidèles, se sont rendus compte, dimanche 25 janvier, que le tabernacle de l’église Notre-Dame de Vierzon avait été fracturé et qu’un ciboire rempli d’hosties consacrées avait été dérobé. Le diocèse de Bourges parle « d’acte de profanation ». Mgr Armand Maillard, en accord avec le code de droit canonique, a décidé de suspendre temporairement le culte catholique dans l’église. Pour le compte de l’église, le curé a déposé une plainte auprès de la police. Une messe de réparation, décidée par Mgr Maillard, aura lieu vendredi 6 février, à 12 h 15, en l’église Notre-Dame. « Les catholiques ne peuvent qu’être blessés par cet acte qui touche des hosties consacrées, représentant pour eux une des manifestations de présence réelle du Christ dans la communauté » a déclaré le diocèse."

François Hollande a fait cette promesse, aujourd'hui, au Mémorial de la Shoah :

"A vous mes concitoyens, je veux vous dire que la France protégera tous ses enfants, qu'elle ne tolérera aucune insulte, aucun outrage, aucune profanation. Cela vaut pour tous les cultes."

La rubrique "cathophobie" du Salon beige ne devrait donc plus être alimentée à partir de ce jour. Voire.

Posté le 27 janvier 2015 à 16h28 par Louise Tudy | Lien permanent

25 janvier 2015

6 au 13 mars : Nuit des témoins

A

Posté le 25 janvier 2015 à 08h37 par Michel Janva | Lien permanent

24 janvier 2015

"Je sens une attaque déguisée contre l'Église catholique"

Claude Goasguen est interrogé dans Valeurs actuelles. Extrait :

"Le gouvernement parle beaucoup de laïcité…pourquoi êtes-vous inquiet ?

J’ai l’impression que le gouvernement tente d’assimiler sans le dire, l’Eglise catholique aux détracteurs de la laïcité. C’est suspect. Sous couvert de laïcisme, ce sont les chrétiens qui peuvent en être les victimes. On a l’impression d’entendre un esprit de revanche des laïcistes. Je sens une attaque déguisée contre l’Eglise catholique. Le gouvernement semble encourager un sentiment de revanche anticléricale qui se dessine dans ce mouvement de laïcisation. Il faut faire attention ! N’oublions pas qu’aujourd’hui au Niger ce sont des chrétiens qui paient de leur vie les conséquences de ce qui se passe ici."

Posté le 24 janvier 2015 à 10h06 par Michel Janva | Lien permanent

23 janvier 2015

Mauvaise foi et inculture journalistique

V__81F5

Qui veut se débarrasser de son chien l'accuse d'avoir la rage. Cet article du Monde, obligeamment fourni par un lecteur, montre sans ambiguïté que l'auteur considère le christianisme, pourtant fondateur de la France, comme un chien dont il convient de se débarrasser. Il établit en effet des parallèles totalement hasardeux entre les pratiques de l'islam et celles attribuées par les clichés déformants de l'Education nationale aux pratiques supposées des catholiques au cours de l'Histoire. Voudrait-il achever le travail d'éradication du christianisme en France qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Pour donner un exemple, ajoutant l'ignorance à la mauvaise foi, l'auteur prétend que Michel de Montaigne aurait été "jeté en prison pour avoir mangé du lard en carême", confondant Montaigne avec le poète Clément Marot, poète officiel de la cour de François 1er, dont une légende tenace raconte qu’il aurait été mis en prison sur dénonciation pour avoir mangé du lard, ce qui a priori est hautement fantaisiste. Si Clément Marot a été mis en prison, c’est à cause de ses sympathies pour la Réforme, et surtout à cause de ses habitudes d'irréformable libertin. Son séjour en prison fut adouci par les visites des notables de la ville de Chartres, où il était incarcéré, et il fut libéré sur intercession de l’évêque de Chartres (vous savez, les évêques, ces personnages qui brûlaient les hérétiques d’après certains journalistes très très bien informés du journal Le Monde).

Quant au massacre de la St Barthélémy, nul ici ne songera à en amoindrir l'impact. Les catholiques ne sont pas révisionnistes car ils ont horreur du mensonge, et ont pour habitude d'assumer leurs actes, fussent-ils anciens de 443 ans. 2000 protestants furent assassinés ce jour-là, et Jean Sévillia (Histoire passionnée de la France - Perrin - page 128) en parle comme d'un "drame", et d'une "énigme" aussi, car on ne sait pas de source sûre qui a donné l'ordre de ces assassinats. Si l'on veut absolument entrer dans la polémique, on mettra en pendant des massacres de catholiques par les protestants (la Michelade de Nîmes pour ne donner qu'un exemple, qui montre si besoin est que les massacres à l'époque étaient des deux côtés). Oser écrire que ce massacre eut lieu "pour la plus grande gloire de Dieu" n'a strictement aucun sens, car les catholiques -et les protestants aussi- savent bien, eux, que Dieu ne se réjouit jamais du massacre de ses enfants. Le Dieu des chrétiens, du moins. Les belligérants de l'époque en étaient d'ailleurs parfaitement conscients.

Utiliser des pratiques des temps troublés de la France comme les guerres de religion pour expliquer voire excuser celles, actuelles et autrement plus universelles et meurtrières, des Etats régis par l'islam, relève de l'imposture intellectuelle. La théocratie islamique ne saurait se comparer à la supposée théocratie pontificale, contre laquelle les rois de France ont toujours lutté et qui n'a jamais eu loisir de s'exercer en France. Il serait correct de la part de ce journaliste de se renseigner un minimum sur l'histoire de France avant d'écrire des inepties, qui ne font pas honneur à sa profession, pas plus qu'au journal pour lequel il travaille.

Posté le 23 janvier 2015 à 07h36 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (20)

21 janvier 2015

Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP) connaît-elle le dialogue avec les responsables religieux?

La question est posée. En effet, elle fait repeindre une des deux églises de sa commune sans même en prévenir le curé.

Put

"Transformation réussie? A vrai dire, la question n’est même pas là. «C’est la forme qui est très dérangeante, estime-t-on à Puteaux en mouvement. Certes, l’église est propriété de la municipalité. «Mais jamais la paroisse n’a été concertée lors ce chantier de restauration, s’insurge Sylvie Concelloni. Et une partie du mobilier peint appartient à la paroisse. Comme le bénitier ou une statue de la vierge en bois, une oeuvre d'artiste, qui a été peinte en beige», détaille Sylvie Concelloni. Des meubles et des statues auraient aussi été enlevés lors des dernières vacances et d'autres rajoutés.

«Cette histoire tombe mal après les attentats des derniers jours à Paris, poursuit la présidente de Puteaux en mouvement. Des millions de personnes sont descendues dans la rue défendre la laïcité et les valeurs de la République. Or, parmi ces valeurs, il y a le dialogue et le respect. Les citoyens catholiques de Puteaux y ont droit comme les autres. Repeindre le mobilier de leur église sans les prévenir, c’est un manque de respect.»

Cette mésaventure ne serait pas le premier exemple d’un manque de communication de la mairie de Puteaux envers ses paroissiens. «Depuis quelque temps, la municipalité a pris l’habitude de programmer des concerts le dimanche matin, à l’heure du culte, indique Christophe Grébert, autre conseiller municipal d’opposition à Puteaux qui a relayé les faits sur son blog. «Certes, l’édifice n’accueille plus de messes, ajoute Sylvie Concelloni. Mais on ne peut tout de même que s’étonner du détournement imposé d’un jour de culte chrétien».

Posté le 21 janvier 2015 à 21h55 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (4)

Niamey : l'église inaugurée en novembre a été brûlée

Le Père Nachon, prêtre des Missions Africaines de Lyon, avait fait construire et inauguré fin novembre l’église Saint Augustin à Niamey, qui vient d’être brûlée. Il déclare à l'AED :

« Nous sommes anéantis », m’écrivent l’archevêque de Niamey et les paroissiens de St Augustin que j’ai quittés fin novembre, au lendemain de la consécration de la nouvelle et si belle église.  Le 16 janvier,  en quelques heures, toutes les églises catholiques de Niamey et les temples protestants ont été attaqués et incendiés, sauf la cathédrale qui a pu être sécurisée.  Une horde en furie criait que le Prophète serait ainsi vengé, suite à la dernière caricature de Charlie Hebdo. Une émeute contre les chrétiens alors que cette publication est elle-même antichrétienne !

Jusqu’à présent, la petite minorité catholique de 25.000 fidèles  vivait en très bonne harmonie avec les 17 millions de musulmans. Mais ceux-ci, de plus en plus noyautés et manipulés par les djihadistes et Boko Haram, ont saisi l’occasion et se sont mis à crier « mort aux chrétiens » et les ont poursuivis. Tous les prêtres et religieuses, quasiment tous africains, ont reçu l’ordre de quitter leur domicile pour se mettre en des lieux sûrs. Beaucoup ont été accueillis par des musulmans, il faut le dire aussi….

Prions. La reconstruction des églises et surtout des cœurs sera longue et douloureuse. »

Posté le 21 janvier 2015 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

19 janvier 2015

La laïcité s'est couronnée elle-même de la tiare de papesse des religions

Le père Thierry- Dominique Humbrecht est un religieux dominicain, écrivain, théologien, philosophe, lauréat de l'Académie des sciences morales et politiques. Il écrit dans Le Figarovox :

"[...] L'enjeu, malgré les apparences, n'était pas celui de la liberté d'expression. Tout de même, le sympathique slogan «liberté des crayons» gagne à être examiné. Sa limite est de n'être pas un absolu. Un dessin ou un texte ne sauraient attenter à ce qui est par ailleurs dénoncé à grand spectacle, l'intolérance, l'injustice, la diffamation, la calomnie. Il faut choisir. Notre société postmoderne, libertaire d'un côté et moralisatrice de l'autre, n'a pas choisi. Elle joue sur les deux tableaux, comptant sur l'incohérence du menu peuple. La vérité du slogan est de rappeler la liberté de critique, vertu française.

Pourtant, au quotidien, nous la pratiquons si peu. Est-elle possible en entreprise, à l'école, à l'université, au bureau, devant son patron, ses collègues, son parti? Tout le monde rampe et se tait, de peur de perdre son poste, son pouvoir, son influence. Un exemple suffit: toutes les opinions (supposées respectables) sont-elles à égalité dans les médias? Soyons sérieux.

Le sous-entendu de l'orchestration de ces journées apparaît tout autre, autrement profond et problématique. Il est celui du théâtre de la laïcité, joué par elle-même. Ou plutôt du laïcisme, qui en est le moteur idéologique, agressif, intolérant, sectaire et récurrent, visant à faire disparaître les religions de toute vie sociale -politique mais aussi culturelle, éducative, universitaire, scientifique, médiatique, etc. Les religions seraient en elles-mêmes des régressions, elles s'opposeraient à la raison et seraient causes de divisions (la crèche) et de violences (les attentats). Elles devraient rester confinées dans l'espace privé, sous réserve qu'il ne trouble pas l'ordre, solaire et bienfaisant, d'une société athée.

Le théâtre politique auquel nous assistons est celui de l'unité d'une nation forgée par les seules valeurs de la laïcité. La laïcité s'est couronnée elle-même de la tiare de papesse des religions, impitoyable si elles bronchent, bonhomme si elles plient l'échine. Les catholiques sont habitués. La laïcité a été faite par eux, pour eux et contre eux. Leurs vertèbres se sont modifiées en conséquence. Ils ont inventé la distinction du temporel et du spirituel, qui n'existe que dans une civilisation chrétienne. D'où la difficulté de la laïcité à admettre qu'elle doit tout ce qu'elle est au christianisme et qu'elle n'est pas pertinente pour l'islam, qui ne reconnaît pas cette distinction. La laïcité est une fille prodigue de la providence chrétienne -selon laquelle Dieu rend l'homme responsable de ses actes-, mais pas de la théologie musulmane.

Les discours théologiques des partisans de la laïcité, qui ne manquent jamais d'en produire, sont à pleurer de bêtise ou à mourir de rire. Un laïcisme plus intelligent étudierait les théologies des religions, seule manière pour lui de les comprendre. Les religions ne sont pas bâties sur le même modèle. Le modèle auquel se réfère d'instinct la laïcité, ainsi d'ailleurs que la culture française, est le modèle chrétien, fondé sur la distinction de la nature et de la grâce. Il n'est pas universel, il est au contraire spécifique. L'amour, le salut, la responsabilité et le pardon sont-ils des valeurs religieuses universelles? Non. Elles sont bibliques. L'État et la culture laïque vont buter sur leurs propres limites. Leur ADN à la fois chrétien et antichrétien, cette volonté de poserla raison comme seul principe fédérateur, est pensé pour les chrétiens, moyennant pour eux quelques mutilations.

Ces journées révèlent le besoin d'un pays de trouver son âme mais aussi le vide spirituel d'une culture sans Dieu, et l'impuissance d'une laïcité arrogante d'y porter remède. Deux failles que les musulmans ont perçues depuis longtemps. Comme souvent, ce sont les chrétiens qui vont casquer."

Posté le 19 janvier 2015 à 19h06 par Michel Janva | Lien permanent

18 janvier 2015

Emeutes anti-Charlie Hebdo : chrétiens tués et églises brûlées au Niger

Les émeutes au Niger contre la Une de Charlie Hebdo ont continué hier. Alors que l'on répète le refrain du Padamalgam en boucle en France au sujet des musulmans, ce sont des chrétiens qui ont été visés hier et avant-hier en Afrique comme le rapporte l'Observatoire de la christianophobie :

"Dans un message à la nation, diffusé hier, Mahamadou Issoufou, Président du Niger, a annoncé que quatre corps calcinés de chrétiens ont été découverts dans les églises incendiées des faubourgs de Niamey. « Ceux qui persécutent les chrétiens n’ont rien compris » a-t-il déclaré. C’est le moins qu’on puisse en dire, mais les chrétiens, au Niger comme dans d’autres pays majoritairement musulman, constituent des boucs émissaires commodes… Le bilan des églises incendiées à Niamey s’élevait, hier au soir, à 23 sur les 45 que compte la capitale du Niger. Des Bibles ont été également déchirées et brûlées par les manifestants musulmans contre Charlie Hebdo.

Un cinquième corps calciné d’un chrétien a été retrouvé dans une église incendiée de Zinder où avait éclaté, vendredi dernier, la première manifestation contre Charlie Hebdo. Deux autres églises ont été incendiées à Maradi (à 600 km à l’est de Niamey) et encore une autre dans la ville de Gouré, à l’est du Niger. Un tel déferlement de violence antichrétienne ne s’était encore jamais produit au Niger. Les irresponsables de Charlie Hebdo en demanderont-ils pardon aux chrétiens ?"

Ajoutons que d'après RFI, à Zinder, la dizaine d'églises que compte la ville ont été incendiées ou saccagées. Les chrétiens qui s'étaient réfugiés à la mission catholique ont été exfiltrés par l'armée, car les manifestants voulaient les brûler vifs. 1 gendarme et trois manifestants sont morts.

Posté le 18 janvier 2015 à 16h13 par Louise Tudy | Lien permanent

16 janvier 2015

Les nostalgiques de l'islam

IMG_3206

Mais pas d'amalgame avec nos dirigeants islamophiles, je compte sur vous.

Posté le 16 janvier 2015 à 11h35 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (34)

L'Apôtre : provocation pour la communauté musulmane ?

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"[...] À Nantes, la Fédération des Associations Familiales Catholiques de Loire-Atlantique avait le projet depuis octobre dernier, d’organiser une projection-débat privée autour du film [L'Apôtre] pour ses adhérents. La date avait été arrêtée (ce 23 janvier), la salle réservée, les droits de diffusion réglés et les invitations lancées en décembre. La réalisatrice a reçu hier, jeudi 15 janvier, le courriel suivant des organisateurs :

« La DGSI [Direction générale de la Sécurité intérieure] nous a vivement conseillés d’annuler notre soirée débat du 23/01 autour de la projection du film “L’Apôtre”, devant les risques d’attentats, cette projection pouvant être perçue comme une provocation par la communauté musulmane. Devant ce cas de force majeure, nous sommes contraints d’annuler cette soirée. Nous ne savons pas pour l’instant à quelle date il nous sera possible de reprogrammer cette soirée. »

L’association Bible à Neuilly (Neuilly-sur-Seine, Hauts-de-Seine) avait programmé, pour le 12 janvier dernier, une projection-débat autour de L’Apôtre. Elle a du annoncer le 9 janvier dernier le « report » de cette soirée prévue au cinéma Le Village :

« Vu les circonstances actuelles, le Commissariat de Police de Neuilly nous a demandé de reporter la séance du ciné-débat organisée par Bible à Neuilly sur le film “L’Apôtre” prévue initialement lundi [12 janvier] prochain au cinéma Le Village. Les places déjà achetées pourront être utilisées pour la séance prochaine dont la date vous sera communiquée ultérieurement, dès qu’elle sera fixée. Nous regrettons ce report, d’autant plus que les places avaient déjà été presque toutes pré vendues et que ce film et le débat suscitent, par leur actualité, un très grand intérêt. »

Ces deux événements, que je ne peux qualifier autrement que de graves, appellent quelques commentaires de ma part.

1. Le film L’Apôtre, lors de son exploitation en salles, n’a enregistré aucune manifestation hostile de musulmans français. Aucune fatwa, que je sache, n’a été lancé contre lui ou sa réalisatrice. Il a été salué par la presse (y compris la presse de gauche…) comme un film équilibré et sensible sur la question de la conversion, et respectueux des musulmans – la plupart des acteurs du film sont musulmans ! Le film ne peut donc en rien être susceptible de « provocation » contre « la communauté musulmane ».

2. Je crois, et je le dis avec le plus de délicatesse possible, que les organisateurs ont eu tort de céder aux « demandes » et « conseils » des services de police. D’abord parce qu’en y déférant on laisse entendre qu’on reconnaît que ce film pourrait être, au fond, islamophobe et dangereux. Ensuite, parce que si les services de police ont des informations précises ou des rumeurs, leur devoir est de protéger les lieux où la liberté d’expression s’exprime et non d’interdire la liberté d’expression. Enfin, parce c’est un très mauvais service que l’on rend à la liberté d’expression dans notre pays, si on la sacrifie sur simple injonction administrative, sans jugement d’un tribunal ou arrêt d’un maire. Si on commence à se soumettre pour des choses aussi légères, c’est qu’on est prêt à faire aussi le sacrifice de plus grandes libertés. Le pouvoir saura bien tenir compte de ces deux modestes tests… Rien ne justifie qu’on accepte d’annuler ou de « reporter » la projection privée d’un film non interdit en France. Faudra-t-il que ceux qui ont acheté son DVD aillent se dénoncer au plus proche commissariat de police et le restituent à l’autorité ? J’exagère à peine… En tout cas, et je le maintiens, ces deux événements sont graves et lourds de menaces."

Posté le 16 janvier 2015 à 10h32 par Michel Janva | Lien permanent

14 janvier 2015

La revue Etudes retire les dessins de Charlie Hebdo

Ayant reçu bon nombre de messages de personnes scandalisées, la revue Etudes a fini par retirer les caricatures cathophobes qu'elle avait publiées le 11 janvier.

Posté le 14 janvier 2015 à 16h52 par Michel Janva | Lien permanent

13 janvier 2015

En ce moment, à l’église apostolique arménienne de Marseille, hommage au scout assassiné

Sans tambour, ni trompettes, ni émotion nationale... Triste et affligeant.

Sc

RIP

Eg

Posté le 13 janvier 2015 à 19h28 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (13)

Jets de pavés contre une église dans l'Ain

Allô Bernard Cazeneuve ?

Posté le 13 janvier 2015 à 07h22 par Michel Janva | Lien permanent

12 janvier 2015

Caricatures de Charlie dans la revue Etudes : un jésuite réagit

Le père Jean-François Thomas, jésuite français, a écrit en commentaire d'un post d'Yves Daoudal sur l'hypocrisie de la revue Etudes, qui a publié certaines caricatures de Charlie Hebdo :

"Tous les jésuites ne partagent pas cette horrible position. Voici la lettre que j'ai envoyée à l'autorité compétente. Il ne faut pas hésiter à faire savoir que vous êtes choqués en écrivant à qui de droit dans la Compagnie.

Cher Père,

N'ayant aucune illusion sur l'effet de ma protestation, je désire tout de même la formuler, sachant par ailleurs que bon nombre de jésuites de ma communauté ressentent la même chose sans oser ou pouvoir le faire. La page d'accueil du site d'Etudes de ces derniers jours est tout à fait indigne.

Tout d'abord, la Compagnie n'est pas Charlie. Nous ne partageons, j'espère, aucune des "valeurs" ordurières de cet hebdomadaire. L'horreur de l'attentat ne peut faire taire ce que ces journalistes n'ont cessé de détruire durant des décennies. La liberté d'expression n'est pas la liberté d'offenser jour après jour les croyants des religions honnies et de blasphémer contre Dieu lui-même. Point besoin de loi contre le blasphème. Le bon sens, le bon goût et le respect des autres suffisent pour ne pas l'utiliser. L'humour, même grinçant, peut faire rire. La vulgarité érigée à ce point en absolu fait plutôt pleurer et ne peut qu'attiser la haine de beaucoup. Le dernier numéro de Charlie Hebdo pour Noël était de nouveau une attaque scatologique du Christ, de la Sainte Vierge et de la foi chrétienne. Mettre en ligne au moins quatre caricatures anti catholiques, choisies parmi les plus "soft", dans une revue de la Compagnie est scandaleux. Je trouve que la pire est celle concernant Benoît XVI car elle est quasi diffamatoire. Quant à l'atteinte au drame de la Crucifixion, elle est pitoyable. Je ne savais pas que certains jésuites pouvaient trouver sujet à en rire. Personnellement j'en pleure chaque jour, à cause de mon péché et à cause de toutes les souffrances vécues dans leur chair par tant de chrétiens persécutés, bien moins souvent défendus par l'équipe des Etudes. Des journaux pourtant peu soupçonnables de cléricalisme et de religiosité, comme le Monde, ont émis déjà, et cela n'est que le commencement, bien des réserves quant au style Charlie Hebdo et aux méthodes de ses journalistes. Les Etudes furent une grande revue lorsque la Compagnie avait encore un sens profond de ce que catholique veut dire. Personnellement, je ne fais pas partie du troupeau qui s'applique à bêler en choeur, ni dans ce domaine, ni dans d'autres. Il serait heureux d'entendre une voix autorisée remettre les pendules à l'heure.

Fraternellement in Christo Jesu, Jean-François Thomas s.j."

Posté le 12 janvier 2015 à 17h59 par Michel Janva | Lien permanent

11 janvier 2015

Piratage du site du service des moniales de France

Il suffit de cliquer sur un menu pour voir s’afficher ce message :

Sdm
Quand on souhaite faire un copier-coller on reçoit un message : « Nik la France. »

Sdm 1

Posté le 11 janvier 2015 à 13h19 par Michel Janva | Lien permanent

10 janvier 2015

Rennes : une église vandalisée

Bien sûr encore l'oeuvre d'un "déséquilibré" dont les médias ne souhaitent pas faire le lit

"Ce matin, vers 10 h, les policiers ont effectué des constatations devant l'ancienne église catholique Sainte-Anne devenue, depuis juin dernier, une église orthodoxe roumaine, route de Lorient, à Rennes.

Deux grandes jardinières, posées sur les marches de l'édifice, ont été volontairement renversées et cassées cette nuit. Au même endroit, des croix à l'envers, symbole anti-chrétien, ont été dessinées sur le sol ainsi que sur une porte de l'église. Une enquête a été ouverte.

La nuit précédente, le centre culturel islamique en construction, route de Vezin-le-Coquet, avait été tagué avec des inscriptions en breton et en français".

La haine contre les religions...

Posté le 10 janvier 2015 à 18h06 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (5)

Et pendant ce temps, les blasphèmes publics continuent

BlasphèmeIl n'y a pas de liberté, fut-elle d'expression, qui puisse permettre de violenter l'intimité des personnes. Cette affiche n'offense que les catholiques en portant atteinte à Dieu, doivent penser ceux qui décrêtent ou pas l'émotion générale. Cependant, elle est visible dans l'espace public.

(La photo est volontairement réduite pour ne pas lui offrir ici une visibilité excessive. Ceux qui veulent la voir en taille plus grande n'ont qu'à cliquer dessus).

Posté le 10 janvier 2015 à 14h53 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (21)

Soutien aux chrétiens d'Irak

Je suisnoun(1)

Posté le 10 janvier 2015 à 14h52 par Michel Janva | Lien permanent

Le site de la paroisse étudiante de Toulouse hacké

site. Padamalgam

Hacké

Posté le 10 janvier 2015 à 11h06 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (6)

09 janvier 2015

Rouillé (86) : l'église Saint-Hilaire vandalisée

R86Lu ici sans tambours ni trompettes : 

"Il venait à l'église pour préparer la sonnerie du tocsin. Rouillé aussi se mobilisait, hier soir, après l'attentat commis à Paris. C'est à ce moment-là que l'employé communal a découvert avec stupéfaction que l'église avait été vandalisée.

En effet, dès la porte d'entrée, des morceaux de verre, de pots en terre, des fleurs jonchaient le sol.

En s'approchant, il s'est aperçu que l'autel situé dans la chapelle de la Vierge avait été victime de dégradations: des personnages provenant de la crèche située en face semblent avoir été jetés sur l'autel et la croix posée dessus en était tombée.

Le mage noir de la crèche a ainsi été cassé. 
Véronique Rochais-Cheminée, maire, était en réunion de communauté de communes quand elle a été alertée. Elle s'est rendue sur place tout de suite et a découvert les faits. 
« Les dégâts sont à la fois peu importants mais lourds de sens », a-t-elle réagi.« Symboliquement c'est grave. Aujourd'hui, on s'attaque aux symboles, ce qui a été fait n'est pas dramatique mais interroge sur le respect d'autrui. » 
Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Vivonne. Aucune interpellation n'a eu lieu dans ce dossier.

Posté le 9 janvier 2015 à 22h22 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (4)

08 janvier 2015

L'index mondial de la persécution 2015 : la persécution contre les chrétiens s'aggrave

Portes Ouvertes (Open Doors), l’ONG chrétienne protestante qui se consacre à la défense des chrétiens persécutés dans le monde, a rendu public hier son très attendu Index mondial de persécution (édition 2015 portant sur l’année 2014). Le bilan général montre une aggravation sensible des persécutions contre les chrétiens, ce que de nombreuses autres sources et études confirment par ailleurs. Lire la synthèse des six “tendances” mises à jour par Portes Ouvertes sur l'Observatoire de la christianophobie.

 

Posté le 8 janvier 2015 à 13h31 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (4)

07 janvier 2015

Terrible incident pour le Groupe Action Gay et Lesbien Loiret

C'est horrible ce qui est arrivé. Selon ce site de la mouvance LGBT, "l’homophobie se loge dans la galette des rois".

F"Plusieurs patissiers d'Orléans ont mis en vente des galettes des rois contenant des fèves reprenant le dessin du logo de la Manif pour tous à l'occasion de l'épiphanie. Des faits qui indignent les associations LGBT locales."

Où peut-on commander ces galettes ?

Posté le 7 janvier 2015 à 22h48 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (26)

06 janvier 2015

Encore une personne déséquilibrée

5 statues de la Vierge Marie, installées dans l'église Notre-Dame de Bressuire, au sein de la paroisse Saint-Hilaire-en-Bocage (diocèse de Poitiers), ont été retrouvées décapitées jeudi dernier.

L'enquête s'oriente vers un acte commis par une personne déséquilibrée.

Posté le 6 janvier 2015 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent

Pilleurs d'églises

Reportage de France 2 :

"Une nouvelle forme de délinquance se développe : le pillage d’églises. Les voleurs s’en prennent aux petits édifices souvent mal sécurisés et revendent leur butin à l’étranger et sur internet."

Posté le 6 janvier 2015 à 07h29 par Michel Janva | Lien permanent

05 janvier 2015

Le centenaire du génocide arménien

Le 23 avril prochain, l'Eglise orthodoxe prononcera la canonisation de nouveaux martyrs : les victimes du tristement célèbre génocide arménien par les Turcs, un million et demi d’hommes, de femmes et d’enfants morts à cause de leur appartenance ethnique et religieuse.

Topic

[...] "On ne le rappellera jamais trop : Le peuple arménien a été victime, au siècle dernier, d’un des plus monstrueux génocides ethnico religieux de l’histoire de l’humanité. « En 1915 et durant les années qui ont suivi, fait mémoire le patriarche dans sa lettre aux accents poignants, un million et demi de nos fils et nos filles ont subi la mort, la famine, la maladie ; ils ont été déportés et contraints à marcher jusqu’à la mort. Des siècles de créativité et d’objectifs atteints ont été détruits en un instant. Des milliers d’Eglises et de monastères et ont été profanés et détruits, les institutions nationales et les écoles rasées et démolies. Nos trésors spirituels et culturels ont été éradiqués et effacés ».
À ce tableau dramatique, qui a hélas des relents d’actualité, on peut ajouter les fosses communes remplies de victimes sans nom, les trains de déplacés incendiés, les seuls survivants de ce gigantesque massacre étant ceux qui réussirent à rejoindre l’Arménie actuelle, alors sous domination russe, la Syrie ou le Liban, ou encore d’autres pays comme la France. [...]

Pour autant, il ne s’agit pas de tourner la page, au mépris du devoir de vérité et de justice, insiste le patriarche, qui n’hésite pas à dénoncer « la négation criminelle de la Turquie ». Pour mémoire, celle-ci, et c’est une pierre d’achoppement pour son éventuelle entrée dans l’union européenne, n’a jamais voulu reconnaÎtre le génocide, reconnu – et condamné - par ailleurs officiellement par une vingtaine de pays (que le patriarche salue dans sa lettre, souhaitant qu’ils soient rejoints par d’autres). L’an dernier, le premier ministre Erdogan a bien présenté ses condoléances aux descendants des victimes. Un geste qui a été salué par le pape lui-même lors de son récent voyage en Turquie, et dont il a parlé comme d’une « main tendue ». Mais pour la majorité des arméniens d’aujourd’hui, ce geste est bien mince, au regard du calvaire enduré. « Le sang de nos martyrs innocents et les souffrances de notre peuple crient pour avoir justice », s’exclame le patriarche, qui, 100 ans après la tragédie, dénonce les « sanctuaires détruits, la violation de nos droits nationaux, la falsification et la distorsion de notre histoire ». Davantage de reconnaissance de la part de la Turquie pourrait aider au pardon. Mais en tout état de cause, en Turquie comme ailleurs, le pardon n’est pas l'oubli."

Posté le 5 janvier 2015 à 10h56 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (16)

L'église Saint-Pierre Notre-Dame-du-Rosaire de Plouguernével souillée

Et ce n'est pas la première fois.

Posté le 5 janvier 2015 à 07h58 par Michel Janva | Lien permanent

04 janvier 2015

Tag sur l'église Notre-Dame-la-Grande, à Poitiers

Une plainte devrait être déposée.

Posté le 4 janvier 2015 à 17h59 par Michel Janva | Lien permanent

Un calvaire vandalisé à Cabourg

Le Calvaire situé derrière l’église de Cabourg (Calvados) a été vandalisé dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Les statues de la Vierge Marie et de saint Jean qui flanquaient le Christ en Croix ont été descellées et jetées à terre.

Posté le 4 janvier 2015 à 15h06 par Michel Janva | Lien permanent

03 janvier 2015

Les coptes, cibles des jihadistes en Libye

RFI évoque 200 enlèvements de coptes en Libye au cours de l'année 2014, dont une vingtaine ces deux derniers jours :

"Les coptes sont devenus un gibier de prédilection pour les groupes jihadistes comme Ansar al-Charia et Fajr Libya qui considèrent les chrétiens comme des « mécréants » ont expliqué aux médias égyptiens d'ex-otages libérés. De plus, les jihadistes qui ont annoncé leur allégeance au groupe Etat islamique considèrent les coptes comme les complices des militaires qui ont évincé du pouvoir les Frères musulmans en Egypte. Selon ces témoins, près de 200 coptes ont été enlevés en Libye en 2014. La plupart ont été libérés contre une rançon payée en dollars mais certains ont été tués, leur famille n’ayant pas pu réunir la somme requise."

Posté le 3 janvier 2015 à 14h37 par Louise Tudy | Lien permanent

31 décembre 2014

La crèche les dérange : le petit Jésus volé

Lu ici :

"C'est une plainte peu ordinaire qu'a reçue lundi la police de Bailleul (Nord) : celle déposée par le curé de l'église Saint-Vaast pour le vol du petit Jésus ! A peine installée dans la crèche, la statuette a disparu, laissant pantois les paroissiens habitués à la voir depuis cinquante ans.

Pendant la messe, l'abbé Janin a lancé un appel pour sensibiliser les paroissiens, mais l'enfant Jésus reste introuvable. En porcelaine, l'objet pourrait valoir quelques centaines d'euros à la revente."

Posté le 31 décembre 2014 à 18h34 par Michel Janva | Lien permanent

30 décembre 2014

Retour de l'affaire Piss Christ : placement en détention

Dans l’affaire Piss Christ, qui date d'il y a presque 4 ans, 4 jeunes gens étaient suspectés d’avoir donné le coup de marteau dans le Piss Christ le 17 avril 2011 à Avignon. La presse locale avait même osé les qualifier de « profanateurs du Piss Christ »...

Le Parquet avait engagé une enquête préliminaire qui avait abouti à la garde à vue des quatre garçons, qui avaient tous nié leur participation. A l’issue de leur garde à vue, le parquet d’Avignon leur avait fait notifier une convocation devant le tribunal correctionnel d’Avignon.

Devant le tribunal, la Collection Lambert réclamait 400.000 € de dommages-intérêts et frais divers !

Le 19 juillet 2012, les avocats (Me Trémolet de Villers, Triomphe, Dassa-Le Deist et Bonneau) ont plaidé devant le tribunal correctionnel d’Avignon et ont fait annuler les poursuites.

Le Procureur avait alors annoncé qu’il allait engager de nouvelles poursuites et un juge d’instruction a été saisi en 2012.

Or, ce 29 décembre 2014, près de 4 ans après les faits, l’un des garçons qui est suspecté d’avoir donné le coup de marteau dans la vitre de protection du Piss Christ, a été mis en examen et immédiatement placé en détention provisoire !

Un référé-liberté a été déposé dès le lendemain sur le fondement de l’article 187-1 du code de procédure pénale. Le Président de la chambre de l’instruction statuera lui-même ce vendredi 2 janvier au plus tard sur cette détention.

Posté le 30 décembre 2014 à 22h29 par Michel Janva | Lien permanent

Les prêtres guyannais continueront d'être payés par le département

Lu ici :

"Il faudra finalement payer. Au terme d’un long feuilleton administratif et judiciaire, le tribunal administratif (TA) de Cayenne a ordonné, lundi 29 décembre, au président du conseil général de Guyane, Alain Tien-Liong, de « rétablir sans délai » le versement de la rétribution de 26 prêtres.

Leur rémunération mensuelle, versée par le département, avait été interrompue depuis la fin du mois de mai 2014 sur décision de l’élu guyanais. (...)

La rétribution des membres du clergé catholique de Guyane est toujours régie par une ordonnance royale de Charles X du 27 août 1828, qui « comprend le paiement des ministres du culte », a rappelé le tribunal dans sa décision. La loi de séparation des Églises et de l’État (1905) n’ayant jamais été promulguée dans les colonies, la situation juridique antérieure continue de prévaloir dans ce département au seul bénéfice du clergé catholique."

Posté le 30 décembre 2014 à 22h14 par Louise Tudy | Lien permanent

Le président du Parlement européen convoque Bruno Gollnisch

Car il a osé se plaindre d'un tableau blasphématoire :

Posté le 30 décembre 2014 à 11h34 par Michel Janva | Lien permanent

A quoi pourrait ressembler Noël dans 30 ans ?

Une chronique teintée d'humour noir :

"(...) À quoi pourrait bien ressembler Noël dans trente ans en France ? Disparue la crèche, cette manifestation gothique, dangereuse et tendancieuse, au nom de la laïcité et du "vivre ensemble". Même les églises n'oseront plus la dresser sur les parvis pour éviter toute polémique. Seuls les plus fervents catholiques, comme jadis sous la Révolution, oseront perpétuer encore la tradition au fond de leur salon. Le sapin ? Il est en plastique, interdiction de couper de vrais arbres, et tout juste toléré : pas d'étoile au sommet, qui pourrait rappeler celle de Bethléem, plus d'anges, ces créatures fantasques issues de textes sacrés, encore moins de guirlandes clignotantes, car les écologistes ont si bien oeuvré qu'il est désormais interdit, pour cause d'économies de bout de chandelle - c'est le cas de le dire -, d'utiliser ces serpentins électriques. Sans compter le sacro-saint principe de précaution qui a été brandi pour éviter tout risque d'incendie."

La suite ici.

Posté le 30 décembre 2014 à 00h01 par Louise Tudy | Lien permanent

28 décembre 2014

Une église saccagée la veille de Noël

A Berry-au-Bac, près de Laon. Un ou plusieurs individus se sont introduits dans l’église en cassant la grille qui protégeait un vitrail, puis le vitrail lui-même. Une fois à l’intérieur, ils ont fait main basse sur trois statues, dont deux avaient une valeur historique. L’une, représentant une Vierge, date du XVIIIe siècle et l’autre, à l’effigie de sainte Marthe à la Tarasque, du début du XVIe siècle. D’autres statues ont été jetées au sol. Les trois tabernacles ont été fouillés, mais ils ne contenaient aucun objet.

Puis, les cambrioleurs se sont emparés d’un extincteur et l’ont entièrement vidé dans l’édifice, dispersant jusque dans les moindres recoins une fine couche de poussière blanche. Ils sont ensuite sortis par la porte principale, qu’ils ont cassée.

Le maire a déposé plainte pour le cambriolage et le saccage de l’église.

Posté le 28 décembre 2014 à 17h34 par Michel Janva | Lien permanent

Allumons une bougie ! Flamme et lumière d’espérance pour la paix en Syrie

A l’occasion des fêtes de la Nativité, Sa Béatitude Gregorios III, patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem, a lancé un appel pour que chaque soir une bougie soit allumée « Flamme et lumière d’espérance pour la paix en Syrie ».

Sa Béatitude appelle tous les fidèles de l'Église grecque-melkite catholique du monde arabe comme ceux de la diaspora dans le monde entier, tous les croyants répandus à travers le monde, les organisations humanitaires, les institutions sociales... à allumer chaque soir une bougie et à faire une prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient et dans le monde.

Priez pour la paix en Syrie !

Prière pour la paix en Syrie

Dieu bon et tout puissant, fais en sorte de répandre la paix dans les cœurs en Syrie, tout comme à l'époque Tu as su convertir Saint-Paul sur le chemin de Damas, et que les gens qui ont fui puissent rapidement rentrer chez eux.

Bénis tous Tes fils qui sont devenus des refugiés et qui n'ont plus de maison. Témoigne de Ta miséricorde à tous ceux qui sont exilés, sans-abri et affamés.

Bénis tous ceux qui leur offrent de l'aide ; éveille la générosité et la compassion dans nos cœurs, par Jésus, le Christ, notre Seigneur, amen.

Posté le 28 décembre 2014 à 16h08 par Michel Janva | Lien permanent

27 décembre 2014

Le président souhaite un joyeux Noël au monde entier, pape compris

Sauf qu'il s'agit du président iranien Hassan Rohani. François Hollande fera de même quand les Sans-Dents auront des dents.

Posté le 27 décembre 2014 à 23h32 par Louise Tudy | Lien permanent

La Femen arrêtée au Vatican a été libérée

Alors qu'elles auraient pu la juger pour "outrage, actes obscènes dans un lieu public et vol" du santon du petit Jésus, les autorités judiciaires du Vatican ont préféré libérer la Femen arrêtée place Saint Pierre et lui interdire l'accès au Vatican et aux autres institutions ecclésiastiques.

Posté le 27 décembre 2014 à 23h10 par Louise Tudy | Lien permanent

A Ste Thérèse de Douai, les personnages de la crèche ont été décapités

Ainsi qu'une statue de Sainte Rita, le jour de Noël. La semaine précédente, des graffitis  avaient été découverts sur les murs de Ste Thérèse.

Douai

Posté le 27 décembre 2014 à 22h01 par Louise Tudy | Lien permanent

26 décembre 2014

La femen seins nus qui a dérobé l'enfant de la crèche place Saint Pierre pourrait être jugée au Vatican

Justice devrait être rendue

"La "femen" qui avait tenté jeudi de dérober la statuette de l'enfant Jésus sur la place Saint-Pierre était détenue aujourd'hui au Vatican, et pourrait être jugée, pour "offense, actes obscènes dans un lieu public et vol", a indiqué leVatican

La jeune femme blonde originaire d'Ukraine a été placée en cellule à la Gendarmerie vaticane. Le jour de Noël, elle avait couru seins nus jusqu'à la crèche au milieu de la place, alors bondée, avec écrit au feutre noir sur la poitrine "God is woman" (Dieu est une femme). Elle s'était emparée de la statuette de l'enfant Jésus qu'elle avait tenue à bout de bras avant d'être arrêtée par un gendarme. 

Elle pourrait avoir à répondre devant la justice vaticane d'"outrage, actes obscènes dans un lieu public, et vol", a indiqué le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. Elle reste incarcérée dans l'attente que le juge du Vatican confirme son état de détention. La justice du petit Etat peut décider de juger directement les actes commis sur son territoire, ou d'expulser vers l'Italie leurs auteurs. 

Posté le 26 décembre 2014 à 20h10 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (8)

Un autre prêtre assassiné

Lu ici

"Le cadavre d'un prêtre enlevé lundi a été trouvé hier dans l'Etat de Guerrero au Mexique, avec une balle dans la tête, deux mois après la découverte du corps d'un autre prêtre dans un fosse clandestine du même Etat, ont annoncé les autorités policières.

Le corps du père Gregorio Lopez Gorostieta a été retrouvé près du village de Tlapehuala, situé dans la zone de Tierre Caliente, en proie à la violence des narcotrafiquants, a indiqué un responsable de la police régionale.

L'enlèvement du prêtre avait provoqué mardi une manifestation de quelque 300 personnes, dont des dizaines de prêtres, dans les rues de Pungarabato, à 20 kilomètre du village, jusqu'à la cathédrale de la ville, pour supplier ses kidnappeurs de le laisser en vie.

Lopez Gorostieta avait été enlevé par un commando alors qu'il suivait les cours d'un séminaire à Pungarabato".

Posté le 26 décembre 2014 à 19h52 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (2)

Noël et croix interdits

Cela se passe en Chine :

"Le gouvernement de Wenzhou, dans l’est de la Chine, a interdit tout événement lié à la fête de Noël 2014 (...). Une note diffusée dans tous les établissements de la ville par le responsable de l’éducation du gouvernement local estime en effet que les écoles doivent fêter les célébrations traditionnelles chinoises, comme le solstice d’hiver, et non Noël, qui s’apparente selon ce texte à une « tradition occidentale ». (...)

Dans d’autres parties du pays, comme à l’université de Xi’an, capitale de la province du Shaanxi (centre du pays), les étudiants sont contraints, depuis plusieurs années, de regarder un documentaire sur Confucius le soir de Noël. Tout étudiant quittant la salle est sanctionné.

Par ailleurs, une campagne de démolition de croix et d’églises, menée par le pouvoir chinois dans la province du Zhejiang, au sud-est du pays, s’étend. Plusieurs centaines de croix ont déjà été détruites.

Selon l’ONG « China Aid Association », les destructions se répandent à présent dans d’autres provinces du pays. Dans le seul Zhejiang, 426 croix chrétiennes ont été démontées en novembre, rapporte l’agence d’information catholique Asianews.

À Dingqiao, des heurts ont eu lieu entre des représentants du Bureau des affaires religieuses, des ouvriers chargés du démantèlement de la croix et des fidèles locaux qui ont essayé de les empêcher d’agir. Des paroissiens ont été blessés dans les échauffourées, et certains ont été hospitalisés. (...)

Dans la province du Henan, la destruction d’une croix, le 18 décembre, a été le théâtre d’une lutte acharnée. Les autorités locales ont saisi le terrain appartenant à l’église et au pasteur. Ce dernier a été condamné à 12 ans de prison."

Posté le 26 décembre 2014 à 17h58 par Louise Tudy | Lien permanent

24 décembre 2014

Le Maroc va former 50 imâms de France en janvier malgré son intolérance religieuse

Lu sur l'Observatoire de l'islamistation :

Source : Marocco World News du 21 décembre.

"Une cinquantaine d'imâms vont être dépêchés au Maroc pour y suivre des cours sur la vie du chef de guerre Mahomet, et des cours de Coran. La France mise sur cette formation pour renforcer un "islam modéré" alors même que l'islam officiel au Maroc est l'école sunnite malékite, au contenu effrayant (lire en détail).  Le Conseil supérieur des Oulémas du Maroc (photo), instance suprême de l'islam dans le royaume, a rappelé en 2013 le bien fondé du meurtre des apostats. Un marocain s'étant converti au christianisme a été condamné en septembre 2013 à 30 mois de prison ferme.

3999662249

Depuis quelques années, les autorités ont durci leur lutte contre les conversions et appliquent la tolérance zéro du «prosélytisme». L’article 220 du code pénal marocain condamne «quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d’ébranler la foi des musulmans.» De nombreux étrangers ont déjà été expulsés du Maroc pour cela. On imaginerait le tollé si des prêcheurs musulmans étaient expulsés de France pour le simple fait de parler de Mahomet ! Autre signe d'intolérance, les non jeûneurs durant le ramadan écopent de peines prison ! C'est dans ce cas l'article 222 du code pénal marocain qui est appliqué, prévoyant jusqu'à six mois de prison pour ceux qui osent manger ...

Modération au delà de la Méditerranée, intolérance en deçà ?"

Posté le 24 décembre 2014 à 15h31 par Marie Bethanie | Lien permanent

23 décembre 2014

Une crèche de Noël crée la polémique à Castres

Lu ici :

"Après  Béziers et le Conseil Général de Vendée, c'est au tour de Castres d'être dans le collimateur des défenseurs de la laïcité. La fédération départementale de la libre pensée du Tarn demande à la mairie de retirer la crèche du marché de Noël, place Jean Jaurès. Le maire refuse de céder."

Crechecastres

[...]"Le maire répond en plaidant l'exception. La loi du 9 décembre 1905 permettant en effet de développer des emblèmes religieux dans le cadre d'expositions. Pour lui, la polémique n'est pas de mise et il compte bien maintenir  la crèche jusqu'au 30 décembre." [...]

La Libre-Pensée n'a décidément pas grand chose à faire pour s'occuper...

Posté le 23 décembre 2014 à 22h15 par Marie Bethanie | Lien permanent


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie