16 janvier 2017

Fournes en Weppes (59) : un calvaire profané

Du Figaro

"Ce matin, un employé municipal de Fournes-en-Weppes (Nord) a découvert la statue du Christ repeinte en rose, comme le rapporte La Voix du Nord. Deux employés ont passé l'après-midi à essayer de retirer la peinture rose avec de l’eau puis un produit anti-tag. De nombreuses marques subsistaient. L'auteur des faits n'est pas encore connu et la raison du geste aussi. La staute est située au-dessus du premier monument aux morts de Fournes-en-Weppes construit juste après la Première Guerre mondiale par les catholiques".

Posté le 16 janvier 2017 à 22h23 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

13 janvier 2017

Dans les faits divers en France : "Il veut acheter une arme pour tirer dans une église"

L'article complet de la Dépêche. Il n'est pas long et c'est le seul quotidien à parler de ce détail : 

"Les propos d'un homme, visiblement déterminé, ont alerté de jeunes gens, dimanche, dans la cité de Bourbaki, dans le quartier des Minimes à Toulouse. Ce dernier cherchait absolument à se procurer une arme à feu. Il expliquait à qui voulait l'entendre qu'il souhaitait «aller tirer dans une église». Face à ces propos inquiétants, les témoins ont immédiatement contacté la police qui s'est rendue sur place. L'homme a été interpellé sans difficultés et placé en garde à vue. Connu pour quelques problèmes psychiatriques et des agressions, il ne s'agit pas d'un homme radicalisé. Le suspect, âgé de 33 ans, a été vu par un médecin au sein du commissariat central. Il a été hospitalisé d'office dès dimanche soir".

Posté le 13 janvier 2017 à 23h05 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

11 janvier 2017

Hausse globale des persécutions contre les chrétiens

Selon le directeur de Portes Ouvertes France, Michel Varton, interrogé par Eugénie Bastié dans Le Figaro :

INF942646b6-d71a-11e6-af62-787f14c203b5"[...] Dans 21 des 50 pays de l'index, 100 % des chrétiens sont persécutés. Nous effectuons un travail de recherche selon divers critères qui nous permet d'établir un score sur 100. Ce qui nous frappe, c'est l'augmentation des persécutions en Asie du Sud-Est. On parle beaucoup du Moyen-Orient et de l'Afrique subsaharienne, mais en termes d'intolérance, le troisième foyer de l'Asie du sud-Est est en train de les rattraper. On observe par exemple une hausse de la violence en Inde (attaques, tabassages, femmes violées): on estime que 15 chrétiens y sont attaqués chaque jour. Les violences et l'intolérance envers l'Église augmentent aussi au Vietnam, au Laos, au Bangladesh, au Bhoutan. Il y a un retour du nationalisme et de l'identité majoritaire dans tous ces pays, qu'ils soient de tradition communiste, musulmane, hindouiste ou bouddhiste.

Et la Chine ?

La Chine reste au même niveau qu'en 2015. Le réveil des chrétiens en Chine est le plus grand de l'histoire: on est passé de 600.000 à 100 millions de chrétiens en l'espace de 40 ans. Le gouvernement chinois est très inquiet de voir l'Église grandir, et essaie de la contrôler. [...]

La plupart des pays où l'on persécute les chrétiens sont à majorité musulmane. Est-ce une tendance récente?

Il y a évidemment un retour de la persécution des chrétiens dans les pays musulmans, avec une progression constante de l'extrémisme islamique depuis les années 1970. Dans certains pays, il y a un effet d'imitation de l'État islamique par certains groupes, comme au Bangladesh ou en Afrique. L'islam devient moins tolérant, c'est un phénomène mondial. Aujourd'hui, dans certains pays arabo-musulmans les femmes chrétiennes qui ne sortent pas voilées sont harcelées. [...]

La Corée du Nord reste pour la 16ème année consécutive en tête de notre classement. Le régime pratique un mélange de communisme, de philosophie de l'indépendance et de culte de la dynastie. Il n'y a tout simplement pas de liberté de conscience. On ne peut pas croire. Si on découvre que quelqu'un croit en Dieu, il disparaît, envoyé dans un camp, lui ses enfants, ses parents, ses cousins, toute sa famille. Des dizaines de milliers de chrétiens sont dans des camps ou en exil à l'intérieur du pays. Il ne faut pas oublier que la Corée du Nord était un pays très chrétien: on appelait Pyongyang la «Jérusalem d'Orient». Il y a des restes de cette église qui reste aujourd'hui souterraine. On estime à 300.000 personnes la communauté chrétienne, qui vit sa foi dans le secret le plus complet. [...]'

Posté le 11 janvier 2017 à 07h09 par Michel Janva | Lien permanent

09 janvier 2017

Un immigré gambien met le feu à une crèche dans une église

A Foggia en Italie. Le Gambien de 25 ans a déclaré à la police qu’il était musulman et qu’il voulait détruire des symboles chrétiens. Padamalgam.

Posté le 9 janvier 2017 à 08h53 par Michel Janva | Lien permanent

07 janvier 2017

La crèche de la cathédrale de Saint-Etienne incendiée

870x489_img_2385Un incendie volontaire a détruit la crèche de Noël de la cathédrale Saint-Charles à Saint-Étienne, vendredi 6 janvier. Des fidèles présents sont parvenus à éteindre les flammes avec l'eau du bénitier. Les faits ont eu lieu vendredi entre 17h45 et 18 heures avant l'office en deux endroits de la cathédrale.

Un autre feu a été allumé sous une chapelle de la Vierge. 

Dans un communiqué, le maire de la ville, Gaël Perdriau, dénonce "la profanation d'un lieu de culte".

Posté le 7 janvier 2017 à 13h46 par Michel Janva | Lien permanent

06 janvier 2017

L'augmentation des actes christianophobes en France est de 36,9 %

Selon le décompte effectué par Daniel Hamiche sur son Observatoire.

"le mois de décembre fut particulièrement “lourd” car 26 lieux ont été touchés : le nombre le plus important de toute cette année 2016, juste après janvier et ses 24 lieux touchés. En nombre d’actes christianophobes différents, décembre vient en troisième position avec 34 actes, plus d’un par jour… – il y en eut 35 en mai et 131 en avril (mais ce chiffre énorme tient essentiellement à l’attaque par des pirates de quelque 106 sites internet chrétiens). En nombre de départements touchés, décembre en a compté 20, un peu moins que mai qui fut un mois “record” avec 22 départements touchés.

Cette dernière synthèse pour l’année 2016, nous permet de tirer un bilan provisoire des actes de christianophobie en France sur les douze moins écoulés. J’ai enregistré 374 actes différents (contre 273 en 2015, soit une augmentation de 36,9 % !)."

Posté le 6 janvier 2017 à 12h07 par Michel Janva | Lien permanent

28 opérateurs pastoraux catholiques tués en 2016

Les “opérateurs pastoraux catholiques” sont les prêtres, diacres, religieux et religieuses et laïcs en mission ecclésiale, notamment les catéchistes. Les informations récoltées par l’agence Fides, font état de 28 personnes tuées : 14 prêtres, neuf religieuses, un séminariste et quatre laïcs.

Neuf prêtres et trois religieuses ont été tuées en Amérique en 2016. L’un des pays les plus dangereux pour le clergé est le Mexique, marqué à la fois par un fort catholicisme populaire, mais aussi par un anticléricalisme historiquement virulent et par le trafic de drogue, qui entretient un climat de terreur dans certaines régions. Dans les États du Veracruz et du Michoacan, des prêtres ont été enlevés et torturés en raison de leur opposition aux trafiquants de drogue et de leur défense des droits humains. Un prêtre connu pour son action contre le narcotrafic a également été tué en Argentine.

Trois prêtres, deux religieuses, deux laïcs et un séminariste ont été tués en Afrique.

L’Asie a également été frappée avec sept opérateurs pastoraux tués : un prêtre, quatre religieuses, et deux laïcs.

Un prêtre a été tué en Europe : le père Jacques Hamel, tué dans son église de Saint-Étienne du Rouvray en Normandie le 26 juillet, et dont la procédure de béatification est déjà amorcée.

Ces statistiques officielles concernant les opérateurs pastoraux en mission ecclésiale ne recouvrent pas toutes les victimes des persécutions anti-chrétiennes, qui sont probablement des milliers, notamment compte tenu des exactions des djihadistes en Irak et en Syrie. 

Posté le 6 janvier 2017 à 08h38 par Michel Janva | Lien permanent

05 janvier 2017

Un spectacle chorégraphique “païen” dans une église à Caen

Unknown-39L’église Notre-Dame-de-la-Gloriette est aujourd’hui fréquemment utilisée pour des concerts de musique classique. Depuis 1987, le diocèse de Bayeux et Lisieux prête l’église à la Maîtrise de Caen qui y donne 20 auditions par an le samedi midi, ainsi que des concerts dans le cadre de la programmation du Théâtre de Caen. En mai prochain, cette église accueillera un spectacle intitulé

« Le Sacre du Printemps : un ballet païen »

La chorégraphe autrichienne Christine Gaigg est connue pour ses scènes de théâtre pornographiques.

Daniel Hamiche a fait part de ses inquiétudes à l’évêque diocésain et attend une réponse. De con côté, la section départementale du Parti de la France a exprimé ses craintes d’une possible profanation du lieu sacré. 

Posté le 5 janvier 2017 à 08h37 par Michel Janva | Lien permanent

31 décembre 2016

Quimperlé : des statues de la crèche de Noël brisées

Dans l'église Sainte-Croix, mitoyenne de la gendarmerie, deux des personnages en plâtre de la crèche de Noël gisent au sol, brisés.

Posté le 31 décembre 2016 à 18h40 par Michel Janva | Lien permanent

29 décembre 2016

Agressions au couteau le jour de Noël sur le chemin de la messe

Notre-Dame de Longeborgne est un ermitage situé au-dessus du village de Bramois (commune de Sion), en Valais (Suisse).

Trois personnes ont été blessées à l’arme blanche le dimanche de Noël sur le chemin de Longeborgne. Un quatrième homme, peut-être l’agresseur, a été retrouvé mort.

Un septuagénaire blessé raconte :

«Je monte tous les dimanches là-haut pour la messe». «Arrivé à mi-parcours, j’ai vu un homme blessé et un autre homme qui s’est approché de moi en courant. Il m’a donné un coup de lame derrière l’oreille, avec un couteau ou un cutter.» «Je n’ai pas vu l’arme, car il a surgi dans mon dos».

Le Père François Huot, recteur de l'Ermitage, a indiqué s'être occupé du septuagénaire blessé :

"Il saignait beaucoup à la joue et nous a dit qu'il y avait quelqu'un qui arrêtait les gens, les massacrait si on peut dire, les agressait pour qu'ils n'arrivent pas à monter".

Posté le 29 décembre 2016 à 10h00 par Michel Janva | Lien permanent

28 décembre 2016

Baisse des actes antisémites et antimusulmans. Hausse des actes antichrétiens

Les actes antisémites et antimusulmans sont en recul de 65% et 60%, entre janvier et novembre 2016, d'après les chiffres du gouvernement.

Alors qu'en 2015, 808 actes et menaces antisémites avaient été dénombrés, le chiffre encore provisoire de cette année dégringole à 294.

Concernant les plaintes déposées pour actes et menaces antimusulmans, après 429 plaintes en 2015, il n'y en a plus que 173 sur la période de janvier à novembre 2016.

Il reste à connaître les chiffres antichrétiens... L'Observatoire de la christianophobie dénombrait 339 actes de christianophobie de janvier à novembre 2016. En hausse par rapport aux 271 lieux différents touchés en 2015 (contre 186 en 2014).

Posté le 28 décembre 2016 à 10h39 par Michel Janva | Lien permanent

27 décembre 2016

Un prêtre séquestré

Un prêtre s'est fait séquestrer pendant une heure ce matin, près de Chinon dans l'Indre-et-Loire.

L'agresseur, âgé d'une cinquantaine d'années, a menacé au couteau le prêtre et l'a contraint à monter en voiture vers 10 heures. Il aurait alors tenu des propos confus, au sujet de son père à l'hôpital, avant de relâcher le prêtre une heure plus tard environ. Le suspect a été interpellé par la gendarmerie vers 11h30.

L'homme a déjà eu affaire à la justice pour des affaires de cambriolage et dégradations.

Posté le 27 décembre 2016 à 13h56 par Michel Janva | Lien permanent

La crèche interdite de Paray Le Monial

Avant l'interdiction :

6a00d83451619c69e201bb09634594970d-250wi

Après :

C0mPSdBXcAAfGWx

Posté le 27 décembre 2016 à 10h57 par Michel Janva | Lien permanent

Le nombre de chrétiens tués pour leur foi dans le monde en 2016, s’élèverait à 90 000

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Selon Massimo Introvigne, directeur du Centro Studi Nuove Religioni (CESNUR), le nombre de chrétiens tués pour leur foi dans le monde en 2016, s’élèverait à 90 000 – et l’année n’est pas finie –, quant aux chrétiens empêchés de professer librement leur foi, ils seraient entre 500 et 600 millions…"

Posté le 27 décembre 2016 à 10h47 par Michel Janva | Lien permanent

24 décembre 2016

Le tribunal ordonne le retrait de la crèche de Noël de la mairie de Paray-le-Monial

Creche_bethleem_paray-le-monial_plan_largeCette crèche a été confectionnée par des personnes handicapées à Bethléem en Palestine, ville jumelée avec Paray-le-Monial. Pour le maire, Jean-Marc Nesme (LR), qui n'était pas présent à l'audience, cette crèche a une valeur culturelle.

"Le christianisme a eu une grande influence sur la civilisation occidentale, d’un point de vue culturel, historique, juridique… ".

Selon la LDH

"Il n’y a aucune tradition de crèche en Bourgogne".

Le juge des référés ordonne la suspension de la décision du maire d'installer une crèche dans les locaux de la mairie, jusqu'à ce qu'il soit statué au fond sur la légalité de cette décision. Le juge administratif demande au préfet de Saône-et-Loire de "pourvoir à l'exécution" de cette décision. Il condamne aussi la commune à payer 1 000 euros à la Ligue française des Droits de l'Homme. La mairie dispose d'un délai de 15 jours pour déposer un recours.

L'histoire bégaie : à la veille de Noël, ordre est donné d'expulser la sainte famille.

Posté le 24 décembre 2016 à 12h02 par Michel Janva | Lien permanent

22 décembre 2016

Hérode moderne

A Wimille, tout près de Boulogne-sur-Mer, il y avait une crèche :

IMG_5558

IMG_5559

IMG_5561

Posté le 22 décembre 2016 à 18h20 par Michel Janva | Lien permanent

20 décembre 2016

Un prêtre attaqué, ligoté et dépouillé dans son presbytère

A Palaiseau :

Photo Juvénal (livre sur Marie)"Rutumbu Juvenal, le prêtre en charge de la paroisse de Palaiseau, a été attaqué par deux hommes encagoulés et armés vendredi soir au centre pastoral, où il tient une permanence pour ses fidèles. Des déboires qu’il a racontés en célébrant la messe ce dimanche pour « rassurer » les gens. « Ils pensaient que j’avais fait un AVC et que j’étais tombé, vu comme mon visage est tuméfié », sourit-il.

Mais s’il parvient à en plaisanter avec le recul, sur l’instant, le père Juvenal, 62 ans, a bien cru qu’il allait rejoindre son Créateur : « Ces derniers temps on sait qu’on est des cibles, avoue le prêtre né au Rwanda. Il y a les passages des militaires de Vigipirate pour nous protéger, donc quand ces deux hommes sont entrés cagoulés avec leur pistolet j’ai cru à des islamistes. Je pensais que c’était fini. » Comme beaucoup, l’homme d’église avait « gardé en mémoire ce qu’il s’est passé à Saint-Étienne-du-Rouvray », où un prêtre avait été égorgé en juillet dernier. « Mais quand ils m’ont dit : on sait que vous êtes riches, donnez-nous votre argent, je me suis dit que j’étais sauvé.

Ligoté avec les étoles qu’il utilise pendant la messe

Malgré tout l’agression est violente. Les deux hommes frappent le prêtre au visage et lui intiment l’ordre de se mettre au sol. Comme il n’obtempère pas assez vite, ils lui donnent également un coup au niveau genou. Une fois allongé, l’ecclésiastique est ligoté au niveau des pieds et des mains avec les étoles qui lui servent d’écharpe pendant les messes. Les deux voleurs lui dérobent sa montre et s’organisent pour visiter le centre pastoral qui est le lieu de travail de l’homme d’église.

« L’un des deux me gardait, l’autre fouillait partout, relate le père Juvenal. Ils m’ont pris 150 € dans une enveloppe qui était dans mon sac. C’est tout ce que j’avais, je venais juste de recevoir cette somme qui provient de la vente de mon dernier ouvrage*. » Les agresseurs s’emparent aussi des clés du presbytère, l’endroit où vit le père Juvenal situé juste à côté. « J’ai attendu quelques minutes pour être sûrs qu’ils soient partis là-bas et j’ai commencé à me débattre pour desserrer mes liens péniblement », relate la victime.

« Nous n’avons pas d’argent, mais comme nous vivons parfois dans de beaux endroits… »

Le prêtre parvient à se libérer et file par la sortie de derrière pour se réfugier chez ses voisins et appeler les secours. « Je voyais la lumière de chez moi allumée, on y est allé ensuite avec la police et ils avaient tout retourné », soupire Rutumbu Juvenal. Les deux hommes se sont envolés sans rien emporter d’autre."

Posté le 20 décembre 2016 à 08h41 par Michel Janva | Lien permanent

Référé contre la crèche provençale installée en mairie de Beaucaire

Aujourd'hui au tribunal administratif de Nîmes, la Ligue des Droits de l'Homme contestera l'installation par la mairie (FN) de Beaucaire d'une crèche de Noël provençale :

Capture d’écran 2016-12-20 à 08.01.57

Et voici l'objet du litige :

Beaucaire Julien Sanchez Creche Noel Hotel de Ville (12)

Beaucaire Julien Sanchez Creche Noel Hotel de Ville (5)

Posté le 20 décembre 2016 à 08h05 par Michel Janva | Lien permanent

16 décembre 2016

Le Saint-Siège souligne l’augmentation des actes antichrétiens en Europe

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a organisé mercredi 14 décembre une conférence sur la lutte contre l’intolérance et la discrimination, au cours de laquelle le représentant permanent du Saint-Siège auprès de cette organisation a évoqué les actes antichrétiens.

Mgr Janusz Urbanczyk est intervenu au sujet de la lutte contre l’intolérance et la discrimination à l’égard des chrétiens, en Europe.

Posté le 16 décembre 2016 à 19h35 par Michel Janva | Lien permanent

Horreur, une crèche catholique à la mairie

I

0 Réaction du maire FN :

Posté le 16 décembre 2016 à 12h13 par Michel Janva | Lien permanent

Amazon a retiré les “paillassons Jésus”

Rapide succès de la pétition lancée par l'Observatoire de la christianophobie que vous avez été nombreux à signer.

"Si dans le menu déroulant “paillassons” le sous-menu “paillassons Jésus” est toujours présent, lorsqu’on clique sur ce dernier on tombe sur une page avec deux propositions d’objets qui n’ont rien à voir avec Jésus ou la religion chrétienne. Par précaution, j’ai fait une recherche avec “Jésus” sur tout le catalogue en ligne : il y a 20 pages et des centaines d’objets mais plus aucun “paillasson Jésus”. Amazon a donc tenu compte de notre pétition – signée par près ou plus de 2 000 personnes, je n’ai pas si tôt le matin la possibilité d’en avoir le compte – et a supprimé de son catalogue de vente ces paillassons offensants. J’espère ne plus jamais les y revoir."

Merci à l'entreprise d'avoir retiré ces objets de la vente.

Posté le 16 décembre 2016 à 06h55 par Michel Janva | Lien permanent

15 décembre 2016

Toulouse: Une bombe incendiaire devant une église

Les policiers de Toulouse enquêtent sur la découverte d’une bombe artisanale sur le parvis de l’église Saint-André, dans le quartier de la Roseraie. La trouvaille remonte au jeudi 8 décembre dans la matinée mais elle n’a été dévoilée que ce jeudi.

L’engin incendiaire a été repéré par un paroissien contre la porte de l’édifice. Caché dans une boîte de la taille d’un carton à vin, il était constitué de deux bouteilles d’allume-feu pour barbecue, reliées par du fil électrique. Des petits cubes d’allume-feu piqués de cierges magiques pour anniversaire étaient collés aux bouteilles. Les bougies étaient consumées, sans que leurs étincelles déclenchent le dispositif. 

Au ministère de l'intérieur, il n'y a pas eu de réaction. Pourtant c'est plus grave que des inscriptions sur une mosquée.

Posté le 15 décembre 2016 à 21h32 par Michel Janva | Lien permanent

Jésus n'est pas un paillasson [Addendum]

L'observatoire de la Christianophobie lance une pétition à destination de la société Amazon, pour qu'elle retire de la vente les paillassons à l'effigie de Jésus.

Paillassons Jesus - copie

 

Addendum vendredi 16 décembre : 

Amazon ayant, dans la nuit du 15 au 16 décembre, supprimé de son catalogue de vente en ligne tous les “paillassons Jésus” offensants pour les chrétiens, ce dont nous remercions l’entreprise, notre pétition n’a plus lieu d’être son objet ayant été satisfait.

Posté le 15 décembre 2016 à 09h48 par Michel Janva | Lien permanent

11 décembre 2016

Chrétiens en France : 2 poids, 2 mesures

La onzième émission de la série Terres de Mission, avec Guillaume de Thieulloy et Daniel Hamiche sur TV Libertés, est en ligne.

  • l'ostracisation des chrétiens au nom de la laïcité
  • Charlotte d'Ornellas présente son dernier livre "Ne nous laissez pas disparaître" sur Grégoire III Laham, Patriarche Actuel de l'Eglise catholique Melkite.

Posté le 11 décembre 2016 à 17h56 par Michel Janva | Lien permanent

Attentat contre une église en Egypte

6450333lpw-6451496-article-jpg_3954882Une bombe a été lancée ce matin autour de 10 h dans la chapelle Saint-Pierre-et-Saint-Paul attenante à la cathédrale Saint-Marc au Caire. 25 morts ont été dénombrés. 

La communauté copte n'avait pas connu d'attentat aussi meurtrier depuis l'explosion d'une voiture piégée à Alexandrie le 1er janvier 2011, qui avait fait 23 morts et 79 blessés à la sortie d'une église.

Le président égyptien, Abdel-Fattah al-Sissi a décrété un deuil national de trois jours et déclaré dans un communiqué : 

« La douleur ressentie par les Égyptiens ne sera pas vaine, mais elle aura pours effet notre décision intransigeante de pourchasser et de déférer au tribunal quiconque a aidé à ce crime odieux en l’incitant, en l’aidant, en y participant ou en l’accomplissant ».

Posté le 11 décembre 2016 à 17h53 par Michel Janva | Lien permanent

09 décembre 2016

Crèche de Noël incendiée dans une église à Metz

Un ou plusieurs individus sont entrés dans l’église Notre-Dame et ont mis le feu à la crèche. Une personne présente sur les lieux témoigne :

« Il y a eu beaucoup de fumée. Après le choc on a réagi vite et on a fait une chaîne d’eau assez rapidement. Puis les pompiers et la police sont arrivés. Ça aurait pu être pire, les flammes attaquaient déjà la tenture accrochée au plafond ». 

Posté le 9 décembre 2016 à 07h10 par Michel Janva | Lien permanent

05 décembre 2016

A Publier (Haute-Savoie), il faut supprimer la sainte Vierge

Cette affaire dure depuis 2012 (voir ici et ) et l'on voit que les laïcistes de la Libre Pensée ne lâchent rien. Le tribunal administratif de Grenoble a, pour la deuxième fois, ordonné le déplacement d’une statue de la Vierge Marie, installée depuis 2011 dans un parc communal à Publier (Haute-Savoie). La décision fait suite à un jugement similaire, rendu en janvier 2015, mais que le maire divers-gauche, Gaston Lacroix, avait choisi d’ignorer faute « d’injonction des services de l’État ».

Cette fois le tribunal, dans son jugement en date du 24 novembre, menace la commune d’une astreinte de 100 euros par jour si la statue n’est pas retirée du domaine public communal sous trois mois.

« Je suis un élu républicain, garant de la laïcité. On va trouver un terrain privé », a réagi le maire.

Posté le 5 décembre 2016 à 07h22 par Michel Janva | Lien permanent

03 décembre 2016

Inscriptions christianophobes sur les murs du séminaire catholique de Bordeaux

Seminaire-bordeaux-510x269Selon Infos Bordeaux

"Ce n’est pas la première fois que les activistes d’extrême-gauche ciblent des lieux emblématiques de la religion chrétienne dans la capitale girondine. A chaque fois, les catholiques sont surpris par le silence des autorités politiques et médiatiques."

Posté le 3 décembre 2016 à 19h36 par Michel Janva | Lien permanent

01 décembre 2016

Bonne nouvelle, les chrétiens reviennent en politique

Le père Matthieu Rougé est curé de Saint-Ferdinand des Ternes à Paris et professeur de Théologie politique à l'École cathédrale de Paris et au Collège des Bernardins. Il écrit dans Le Figarovox :

"Un grand quotidien libertaire faisait sa Une, la semaine dernière, sur «l'intrusion» des catholiques dans le débat politique: «Au secours! Jésus revient». Et un - magnifique - dessin de la France délimitée par un chapelet d'introduire un long dossier qui oscille entre le grinçant et le virulent. [...]

Ce qui est nouveau, ce n'est pas que les catholiques fassent partie -avec d'autres - du paysage national et donc de sa structuration politique, mais l'outrance, faite d'inculture et d'intolérance, avec laquelle cette réalité est appréhendée. Comment prétendre, dans un pays en état d'urgence, en lutte contre le terrorisme, où un prêtre paisible et bienveillant a été égorgé en pleine Messe en raison de sa foi, que le problème essentiel de notre pays serait l'indiscrétion politique des catholiques? Il est vrai que le quotidien libertaire déjà mentionné avait présenté cet été l'assassinat du Père Hamel, le lendemain même de son martyre, avant tout comme le risque de donner trop d'importance aux racines catholiques de la France…

Mais que chacun se rassure: les catholiques ne souhaitent pas à investir le champ politique de manière confessionnelle. Leur foi elle-même leur apprend - et a appris à l'Occident - à distinguer la sphère spirituelle et la sphère temporelle. Les catholiques n'attendent pas des politiques d'abord qu'ils leur parlent ou qu'ils parlent d'eux mais bien plutôt qu'ils servent authentiquement la dignité de toute personne humaine et promeuvent le bien commun sous toutes ses formes. 

La violence des affrontements de ces dernières semaines, ainsi que l'intolérance religieuse qui l'a souvent accompagnée, met en lumière en réalité un vide philosophique. Une sorte de barbarie partisane entre en lutte contre le sérieux et la sérénité qui devraient caractériser le débat authentiquement politique. Contrairement à ce que semble imaginer une partie du monde médiatique, les citoyens résistent à cette mise en scène de l'agressivité et à ce goût de la caricature. Quoi qu'il en soit des options partisanes des uns ou des autres, il est significatif que les primaires des Verts comme des Républicains aient accordé une prime précisément au sérieux, éventuellement un peu austère, et à la sérénité. Pour ce qui les concerne, les chrétiens continueront de se faire, résolument et imperturbablement, les avocats de la raison dans le champ politique. C'est la tâche que se donne un prochain colloque de l'Académie Catholique de France sur «la dignité et la vocation du politique», qui rassemblera des observateurs et des acteurs de toute confession et de toute sensibilité. C'est aussi ce qui sous-tend l'alerte lancée par le très placide Président de la Conférence des évêques, Mgr Georges Pontier, à l'égard de la tentation législative liberticide de verrouiller les espaces d'accueil et de discernement éthique des jeunes femmes enceintes en détresse. Le grand philosophe agnostique Jürgen Habermas en appelait, il y a une dizaine d'années, à la contribution que les religions pourraient et devraient apporter - avec d'autres - à la reconstruction d'un socle éthique sans lequel aucun consensus social suffisant n'est possible. Peut-être faut-il du coup interpréter l'invective: «Au secours! Jésus revient» comme une apostrophe, une invitation aux chrétiens pour qu'ils contribuent à secourir une société en crise. Peut-être cette invective et cette apostrophe constituent-elles aussi, sans le savoir ni le vouloir, une prophétie pour cette époque de décomposition sociale et de recomposition spirituelle: «Jésus» - et son message de paix, d'attention aux pauvres et d'universalité respectueuse de chacun - a beaucoup à dire à notre temps.

Posté le 1 décembre 2016 à 12h14 par Michel Janva | Lien permanent

29 novembre 2016

Le cimetière de Milay(58) profané

Encore sans doute le geste d'un "déséquilibré" dans la novlangue républicano-cathophobe.

Posté le 29 novembre 2016 à 18h17 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

28 novembre 2016

Toulouse : L'église de l'Immaculée-Conception badigeonnée d'huile de vidange

15134776_701664299983857_802531501399288819_n-630x0

Source

Posté le 28 novembre 2016 à 21h00 par Michel Janva | Lien permanent

Soutien à Valérie Boyer contre les laïcistes

Posté le 28 novembre 2016 à 17h30 par Michel Janva | Lien permanent

26 novembre 2016

L'église de Zuydcoote (59) profanée : la violence et la haine

1550878948_B9710332046Z.1_20161125175436_000_GC582AF1R.1-0Lu dans la presse locale : 

"C’est une femme qui se rendait au cimetière qui a aperçu la fumée sortante de l’église. Grâce à elle, de plus importants dégâts ont certainement été évités. Ce vendredi 25 novembre, entre midi et 13 h, l’édifice religieux de Zuydcoote a été complètement saccagé. Le ou les auteurs des faits se sont introduits dans le bâtiment, ouvert au public à cette heure de la journée, pour se livrer à un acte de destruction gratuit.

Tableau renversé, mobilier détruit et statues renversées : rien n’a été épargné. « La statue de Bernadette est complètement détruite. Celle de Marie est fichue. Je les avais restaurés il y a quelques années, ces statues avaient de la valeur », témoigne Anita Denaes, gardienne des lieux depuis 10 ans.

Le tabernacle a également été détruit, mais le ciboire qu’il protégeait est intact. C’est la première fois qu’un tel acte arrive dans la commune. Pour les paroissiens, le choc est immense. « C’est de la méchanceté gratuite. Visiblement, rien n’a été dérobé. Le but, c’était de casser. » (suite).

Série de photos  et vidéo.

Posté le 26 novembre 2016 à 11h01 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

15 novembre 2016

La liberté religieuse est en net recul

Selon le dernier rapport de l'Aide à l'Eglise en Détresse.

A

Ce rapport bisannuel couvre la période juin 2014-juin 2016. Il fait un point détaillé sur la situation de 20 pays pratiquant la persécution religieuse :

«Sur les 196 pays étudiés, 38 ont montré des preuves indubitables de violations importantes de la liberté religieuse».

Sur ces 38 pays, la situation a empiré dans un tiers des cas (37 %, soit 14 pays). Parmi les pays où la liberté religieuse a empiré, on trouve la Chine, le Pakistan, le Soudan, le Niger, ou encore les pays en guerre comme la Libye et le Yémen. Les pays où il y a eu une amélioration sont rares: le Qatar, l'Égypte (notamment en raison des signes encourageants pour l'unité nationale entre musulmans et chrétiens donnés par le général Al-Sissi), et le Bouthan.

Marc Fromager, directeur de l'AED, souligne :

«Force est de relever que cette dégradation est également la conséquence d'une augmentation considérable des attaques islamiques contre les chrétiens»

Depuis juin 2014,

"des attaques islamistes ont été perpétrées dans un pays sur cinq à travers le monde, dont 17 pays africains"

Posté le 15 novembre 2016 à 14h57 par Michel Janva | Lien permanent

08 novembre 2016

Les actes anti-chrétiens ont augmenté de 40% depuis le début 2016

Révélation de Xavier Raufer :

"[...] Atlantico révèle ici les chiffres fournis fin octobre à ce ministre par le Service central du renseignement territorial (nouveaux "Renseignements généraux") : de janvier à septembre 2016, les agressions ou déprédations visant des chrétiens ont augmenté de 40%.

Certes, ces actes visant des lieux de culte, des cimetières, etc., n'émanent pas tous d'islamistes déchainés. Divers dingos agissent aussi : "Gothiques", satanistes, etc. Quand même : + 40%. Et les dégâts sont bel et bien là. Silence de mort côté ministre... [...]

Il n’y a pas de différences dans la nature des infractions commises entre ces actes anti-chrétiens et les actes islamophobes. Graffitis, profanations de cimetières et d’églises, etc.: tels sont les principaux actes anti-chrétiens commis. Mais ce n’est pas tant la nature des infractions qui est importante, mais leur forte augmentation d’une part, et le silence du gouvernement d’autre part alors que celui-ci est le premier à dénoncer les actes islamophobes.

40%, c’est un chiffre énorme. Nous sommes un pays de 66 millions d’habitants où les choses vont plutôt doucement : déjà que quand la criminalité augmente de 2-3% par an, c’est considéré comme un drame, alors là je vous laisse imaginer…

Le gouvernement a raison de réagir lorsque survient un acte islamophobe, mais pourquoi ne le fait-il pas non plus pour les actes anti-chrétiens? Car ces deux natures d’actes dégradent le tissu social, y compris les actes anti-chrétiens. On pourrait aussi s’interroger sur le silence des évêques d’ailleurs à ce sujet."

Posté le 8 novembre 2016 à 10h38 par Michel Janva | Lien permanent

02 novembre 2016

Halloween : des enfants s’amusent à renverser pierres tombales et autres crucifix

Et après on s'étonne des viols de sépulture :

"Les beaux jours d’un week-end de la Toussaint prolongé ont permis de profiter de belles promenades et visites. La charmante cité médiévale de Provins était décorée pour Halloween, de citrouilles et de toiles d’araignées au kilomètre. De nombreux touristes arpentaient la Ville- Haute, costumés en sorcières, portant des masques de tête de mort ou revêtaient des tenues macabres. Une ambiance «  bon enfant » régnait malgré ce côté morbide.

Au pied de la Tour de César, quelle ne fut pas ma stupeur de voir des enfants s’amuser à renverser pierres tombales et autres crucifix  dans un cimetière factice. De jeunes bambins étaient invités  à fouiller, à chercher dans ce faux reposoir, des indices ou des récompenses dans le cadre d’un jeu. Les parents les regardaient avec ce sourire qui manifestait leur joie de voir leur enfant s’égayer. Mais pas un seul ne semblait choqué par l’absurdité de la situation. Les passants eux même ne paraissaient pas touchés par cette incongruité.

Comment ces enfants réagiront-ils le jour où ils commettront le même acte, mais dans un vrai cimetière et qu’ils seront alors condamnés ? La complicité sans doute inconsciente des parents et de la municipalité ne peut être pourtant que source de trouble et de désordre moral. Quelle différence entre jeu et réalité ?

Beaucoup ne respectent plus la vie, désormais on ne respectera plus la mort."

Posté le 2 novembre 2016 à 14h44 par Michel Janva | Lien permanent

27 octobre 2016

Orléans : l'église Saint-Paterne victime de vandalisme

Les policiers se sont rendus sur place.

Posté le 27 octobre 2016 à 20h21 par Michel Janva | Lien permanent

21 octobre 2016

De l’état de la christianophobie en France

C'est une note de la Ligue du Sud. Extrait :

  • "467 : c’est le nombre de profanations d’édifices religieux et de recueillement chrétiens en 2014
  • 50 : c’est le nombre d’individus mineurs, sur les 67 personnes au total, interpellées par les services du Ministère de l’Intérieur en 2012
  • 290 : c’est le nombre d’actes Christianophobes en France de janvier à août 2016, commis sur soixante départements différents
  • 20 : c’est le taux, en pourcentage, de progression d’actes christianophobes sur le territoire français pour l’année 2015 – par rapport à l’année précédente

Qu’il s’agisse des lieux patrimoniaux ou des associations à caractère chrétien, la Christianophobie connaît un regain de dynamisme depuis 2008. Passé de 129 à 467 entre 2008 et 2014, le nombre de profanations chrétiennes en France prend des proportions alarmantes. Qu’il s’agisse d’attaques militantes ou motivées par des groupes communautaires, les sources de ces atteintes varient. Le Ministère de l’Intérieur y percevait, au début du mois de janvier 2016, des motifs politiques (à connotation « anarchiste ») comme sectaire (à connotation « sataniste ») [...]"

Posté le 21 octobre 2016 à 12h27 par Michel Janva | Lien permanent

Un prêtre peut-il devenir président d'université ?

L'abbé Michel Deneken, jusque là vice-président aux compétences reconnues, a été élu à la présidence de l’université d’Etat de Strasbourg.

Si ses compétences ne sont pas remises en cause, sa qualité de prêtre perturbe les laïcistes qui contestent cette élection :

6155901_1-0-631788022_1000x625"Plus exactement c’est la prétendue allégeance au Vatican qui pose problème. Vision bien datée, aussi gallicane qu’anti-clériale, elle nourrit cependant une cabale contre le prêtre de l’université d’Etat qui pourtant ne précise aucune exclusion pour motif religieux à la présidence de l’institution.

Une nouvelle forme de discrimination à l’embauche pour cause d’allégeance risquant d’entraver la liberté et la laïcité de l’établissement.

Il faudrait aux postulateurs de la cause laïcarde mieux se renseigner. Les prêtres ne prêtent pas allégeance au Vatican pas plus qu’à leurs évêques. Si les prêtres séculiers doivent obéissance à leur évêque quant à la mission par eux confiés, ils restent libres de leur vie privée, à la différence d’un religieux.

Cette cabale idéologique vise ni plus ni moins qu’à garder la main-mise idéologique de la gauche sur l’ensemble du système pyramidale des mandarins de l’enseignement supérieur. Il est toutefois regrettable que des universitaires utilisent la désinformation pour fonder leurs arguments sans assise scientifique."

Posté le 21 octobre 2016 à 08h20 par Michel Janva | Lien permanent

19 octobre 2016

La ténébreuse alliance entre le président de la campagne d’Hillary Clinton et Georges Soros

Grâce aux révélations de Wikileaks, Bill Donohue, président de la Catholic League des États-Unis, a eu la confirmation de ce qu’il suspectait: il existe une ténébreuse alliance entre John Podesta, président de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton, et Georges Soros le financier de toutes les mauvaises causes. Et cette ténébreuse alliance vise tout benoîtement à la subversion de l’Église catholique… Voici le communiqué de Donohue traduit par Christianophobie Hebdo :

P"Hier, j’étais sur le point de demander à Hillary Clinton de virer John Podesta, président de sa campagne. À la lumière des dernières révé­lations de Wikileaks, elle n’a pas d’autre choix que de couper tout lien avec ce personnage. Cet homme veut à tout prix créer une mutinerie dans l’Église catholique et doit, à ce titre, être viré.

On sait depuis longtemps que George Soros est le donateur le plus influent des organisations anticatholiques. Nous savons dé­sormais grâce à Wikileaks ce que je suspectais depuis longtemps : John Podesta est le porte-parole le plus influent et le lanceur d’offensive de Soros. En 2012, Sandy Newman, fondateur du groupe de gauche Voices for Progress, avait demandé à Podesta son avis sur la meilleure manière de « semer des graines de révolution ». La révolution qu’il cherchait était la tentative de créer une scission à l’intérieur de l’Église catholique. Newman, qui est juif, avoua qu’il était un bizut dans sa tentative de subversion de l’Église catholique. Mais il était déterminé à la faire.

« Il faut un “Printemps catholique”, déclara Newman à Podesta, au cours duquel les catholiques eux-mêmes exigeront la fin d’une dictature moyenâgeuse et le début d’un peu de démocratie et de respect pour l’égalité de genre dans l’Église catholique. »

Podesta ne se contenta pas d’avaliser ce projet de créer une révolution à l’intérieur de l’Église catholique, il se vanta de travailler à ce projet depuis des années. « Nous avons créé Catholics in Alliance for the Common Good pour préparer un événement de cette nature », déclara-t-il.

« Tout pareil pour Catholics United. De même que pour les autres mouvement de type “Printemps”, je pense que celui-là doit partir du bas pour aller vers le haut ».

Il recommanda que Kathleen Kennedy Townsend soit consultée sur cette initiative. La preuve est irréfutable : ces deux groupes, Catholics in Alliance et Catholics United furent créés par Podesta et financés par Soros dans le but explicite d’organiser une révolte dans l’Église catholique. En 2008, l’archevêque Charles Chaput, qui était alors à Denver et qui est dé­sormais à Philadelphie, accusa ces deux groupes de « faire du tort » à l’Église catholique. […] Tout catholique qui penserait que la connexion Podesta-Soros n’est qu’une alliance militante de plus, s’abuserait lui-même. Ils ont créé et financé une campagne pour promouvoir la révolution dans l’Église."

Posté le 19 octobre 2016 à 10h12 par Michel Janva | Lien permanent

13 octobre 2016

Lyon : la vierge vandalisée fait son retour en grâce grâce à l'imprimante 3 D

Suite à la profanation de la statue de la Vierge au sein de la Famille Missionnaire de Notre-Dame à Lyon en mars dernier, la communauté a fait appel à une technologie particulière pour son remplacement. Beau reportage de France 3 Rhône-Alpes :


Le retour en grâce de la vierge

Posté le 13 octobre 2016 à 12h23 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

12 octobre 2016

Pakistan : le sort d'Asia Bibi se jouera demain

ADemain 13 octobre, la Cour Suprême du Pakistan se penchera sur le dossier d’Asia Bibi. Il s’agit de l’ultime recours en justice contre l’accusation de blasphème qui avait conduit le tribunal à prononcer la peine capitale à l’encontre d’Asia Bibi en 2010, décision suspendue en 2015. Pour des raisons de sécurité, Asia Bibi ne comparaîtra pas devant la Cour, sa tête ayant été mise à prix par les musulmans.

Quelle que soit l’issue du procès, la situation restera difficile à gérer pour le gouvernement pakistanais. La libération d’Asia Bibi serait perçue comme une faiblesse du régime pakistanais par rapport à la pression internationale. La minorité chrétienne pourrait alors être victime de représailles. Dans ce cas, Asia Bibi serait obligée de quitter rapidement le pays ainsi que toutes les personnes impliquées dans sa libération (avocats, juges…).

Le calvaire enduré par cette mère n'a que trop duré. Nous vous invitons à prier pour elle.

Posté le 12 octobre 2016 à 17h55 par Michel Janva | Lien permanent

11 octobre 2016

11 chaînes de télévision chrétiennes déclarées illégales

Au Pakistan :

P"Une récente ordonnance de la Pakistan Electronic Media Regulatory Authority, organisme du gouvernement pakistanais, a déclaré illégales 11 chaînes de télévision chrétiennes transmettant au Pakistan en langue urdu. Ainsi que l’a appris Fides, l’ordonnance, prise le 22 septembre dernier, indique comme « chaînes de télévision non autorisées » 10 chaînes de télévision par câble ou sur Internet gérées par des groupes chrétiens protestants que sont Isaac Tv, Gawahi Tv, God Bless Tv, Barkat Tv, Praise Tv, Zindagi Tv, Shine Tv, Jesus Tv, Healing Tv et Khushkhabari Tv ainsi que la Catholic Tv, chaîne catholique diocésaine de Lahore. « Tous les Directeurs généraux régionaux – indique le texte de l’ordonnance – sont invités à adopter les mesures nécessaires pour bloquer immédiatement la transmission des chaînes de télévision illégales dans leurs régions respectives ».

Le Père Mushtaq Anjum, religieux camillien pakistanais, qui s’intéresse aux communications et aux moyens de communication de masse, commente ainsi la situation pour Fides : « De fait, la proclamation de la Bonne Nouvelle est rendue illégale. Depuis un certain nombre d’années, au prix de notables efforts, les communautés chrétiennes ont organisé des réseaux télévisés, par câble ou par Internet, afin de parler aux chrétiens et de parler de la foi chrétienne. Les chrétiens ne disposent d’aucun espace sur les chaînes télévisées publiques. Nous désirons comprendre pourquoi les chaînes en question ont été déclarées illégales. Il s’agit là d’une autre norme discriminatoire qui frappe les non musulmans ».

« Nous demandons l’intervention du Ministre fédéral chrétien Kamran Michael – poursuit le prêtre – parce qu’il s’agit d’un véritable attentat contre la liberté de pratiquer sa propre religion et contre la vision du fondateur du Pakistan, Muhammad Ali Jinah, qui imaginait une société libre et non pas un pays islamique. En revanche, de cette manière, on continue à traiter les membres des minorités religieuses comme des citoyens de deuxième classe ». Le religieux camillien demande en outre au gouvernement de « bloquer ces actes d’intimidation et de révoquer cette interdiction ».

Posté le 11 octobre 2016 à 08h20 par Michel Janva | Lien permanent

10 octobre 2016

Les évêques dénoncent les discriminations subies par les chrétiens en Europe

400fLa rencontre annuelle du Conseil des Conférences Épiscopales d’Europe (CCEE) qui, cette année, fête ses 45 ans, a eu lieu dans la Principauté de Monaco, à l'invitation de l'Archevêque local, Mgr. Bernard Barsi. A Monaco, les Présidents des Conférences épiscopales ont élu la nouvelle Présidence du CCEE pour le quinquennat 2016-2021. Pour le Président, le choix s’est porté sur le Cardinal Angelo Bagnasco, Archevêque de Gênes et Président de la Conférence épiscopale italienne. Les Vice-présidents élus sont le Cardinal Vincent Nichols, Archevêque de Westminster et Président de la Conférence épiscopale d'Angleterre et du Pays de Galles, et l'Archevêque de Poznan, Mgr. Stanisław Gądecki, Président de la Conférence épiscopale polonaise.

L'Assemblée plénière a voulu remercier les membres de la Présidence sortante, le Cardinal Peter Erdö, Archevêque d'Esztergom-Budapest (Président de 2006 à2016) et l'Archevêque de Scutari-Pult, Mgr. Angelo Massafra, pour leur travail en faveur du bien l'Eglise et pour leur dévouement dans la promotion de la communion fraternelle entre les épiscopats européens.

Parmi les sujets abordés cette année:

  • la mission du CCEE dans l'Eglise en Europe;
  • la situation des chrétiens dans le monde, notamment en Terre Sainte;
  • les relations avec les Eglises orthodoxes, à la lumière de la récente rencontre de Cuba et de la déclaration commune du Pape François et du Patriarche Kirill.

A cet échange on participé également les représentants des organismes ecclésiaux continentaux pour l'Afrique (SECAM), l’Amérique latine (CELAM), l’Asie (FABC) et l’Océanie (FBCO) qui ont également informé les participants des défis auxquels l'Eglise doit faire face dans leurs continents respectifs.

La Conférence a pris fin avec l'adoption d'un message clair et fort visant à condamner la persécution des chrétiens dans le monde et les différentes formes d'intolérance ou de discrimination subies par les chrétiens en Europe. Message adopté par l’Assemblée Plénière

"En tant qu’Evêques Présidents des Conférences épiscopales d’Europe, réunis dans la Principauté de Monaco pour notre Assemblée annuelle, nous avons abordé le thème urgent et dramatique de la persécution des chrétiens, un phénomène qui sévit de plus en plus de par le monde. Nous condamnons très fortement ces évènements qui lèsent les droits de l’homme et notamment la liberté religieuse. Ce sont des manifestations irrationnelles alimentées, trop souvent, par un rappel à des motivations religieuses qui constituent un abus et un affront au Nom de Dieu.  

Saisissons donc le magistère éclairé du Pape François qui, maintes fois, a dénoncé l’injuste référence à Dieu dans la pratique de la violence; un concept soulignée même dans la déclaration conjointe entre le Pape François et le Patriarche Kirill (12 février 2016) et que nous avons voulu examiner dans le cadre de nos travaux.

Nous, les Evêques, réunis à Monaco, sous l’élan d’une préoccupation pastorale, demandons à tous ceux qui sont préposés aux gouvernements des peuples et des nations au niveau national et international, d’œuvrer pour garantir la dignité et l’intégrité des personnes et des communautés, notamment les plus vulnérables. Les religions, lorsqu’elles sont authentiques, essayent toujours d’être un facteur de croissance humaine et de développement intégral. En ce sens, nous souhaitons que même en Europe, où de nombreux signes socio-culturels vont dans le sens d’attribuer au christianisme un rôle marginal per le biais de pratiques discriminatoires, l’on considère avec attention le fait qu’une laïcité saine implique la reconnaissance de la juste valeur de la religion dans la société et dans la vie des peuples. 

Le fait d’ôter ou de nier la citoyenneté au Dieu de Jésus Christ n’est pas une garantie de développement mais c’est plutôt une attitude qui est à l’origine de l’appauvrissement spirituel et moral qui caractérise notre époque et qui, à la longue, génère également un appauvrissement social, économique et culturel.

A nos frères et sœurs chrétiens qui subissent la marginalisation et la discrimination, et notamment à tous ceux qui sont persécutés, nous voulons assurer notre proximité. Nous n’allons pas nous taire et surtout nous n’allons pas vous abandonner. En gardant à l’esprit tous ceux qui sont morts en confessant leur foi en Jésus Christ, nous rappelons la valeur éclairante de leur témoignage et l’engagement du nôtre. 

Dans cette Année de la Miséricorde, nous savons que notre espérance est enracinée dans la personne de Jésus Christ, Evangile du pardon et de paix pour tous ceux qui l’annoncent avec joie aux peuples du continent."

Posté le 10 octobre 2016 à 18h24 par Michel Janva | Lien permanent

07 octobre 2016

L'ONU et les Etats-Unis ont abandonné les réfugiés chrétiens

Selon The Wall Street Journal.

Posté le 7 octobre 2016 à 15h28 par Michel Janva | Lien permanent

05 octobre 2016

Le député Collard demande à la France de présenter ses excuses au Saint-Siège

Le député Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les suites à donner aux déclarations fracassantes, inopportunes et erronées, publiquement exprimées par le ministre de l’éducation nationale :

0"En effet, Madame Najat Vallaud Belkacem a violemment agressé le Souverain pontife en qualifiant la parole du pape de « légère et infondée » . La présente question n’est pas destinée à polémiquer sur la théorie dite du « gender » , dont l’enseignement a été effectivement imposé dans les nouveaux manuels scolaires. Le problème qui se pose désormais est de nature diplomatique : en effet, pour le Quai d’Orsay, le Souverain pontife est avant tout le Chef d’un État, le Vatican, qui vient d’être gravement insulté par une ministre de la République française. En d’autres temps, cette Ministre aurait été révoquée sur le champ ; mais elle est bizarrement restée en poste.

Dans ces conditions, M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si le Quai d’Orsay a d’ores et déjà présenté par la voie diplomatique ses excuses à l’Etat du Vatican ; ainsi qu’au Pape François 1er. N’oublions pas en effet que le Pape est le premier à avoir choisi ce prénom, par amour de notre beau pays."

Posté le 5 octobre 2016 à 16h48 par Michel Janva | Lien permanent

03 octobre 2016

Menacés par des musulmans, des réfugiés chrétiens cherchent à quitter leurs centres d’accueil

Ils importent la persécution :

T"Mehdi Davud se rend tous les dimanches après-midi dans une petite église protestante du quartier de Neukölln à Berlin. Il y assiste à un office en allemand, traduit en langue persane. Cet informaticien iranien de 33 ans est arrivé en Allemagne il y a un an et a suivi, tous les samedis, des cours de catéchisme avant d’être baptisé au printemps. « En Iran, on m’aurait tué pour oser changer de religion », explique ce trentenaire, au large sourire. Pourtant, ici aussi, au cœur même de la capitale allemande, il se dit mal à l’aise.

À son arrivée, il a été logé, avec 2 000 autres personnes, dans le plus grand foyer d’accueil de la ville, dans les anciens hangars de l’aéroport de Tempelhof. Ce qui l’a poussé à quitter ce centre n’est pas la promiscuité mais les menaces qu’il a reçues de la part de musulmans radicaux.

« Un petit groupe a commencé à nous demander pourquoi nous ne priions pas avec eux, le vendredi, et pourquoi nous lisions la Bible. Ils nous ont dit qu’un musulman n’avait pas le droit de changer de religion. Ils étaient 7-8 personnes au départ, puis une cinquantaine. J’ai eu peur. » [...]

La branche allemande de l’organisation évangélique Portes ouvertes a réalisé en début d’année une enquête auprès de 231 chrétiens irakiens, afghans et syriens (199 sont des convertis) logés dans des centres d’accueil : 204 disent avoir été victimes d’insultes, de menaces ou d’agressions physiques de la part de colocataires musulmans. Pour cette association, ceci ne serait que le « sommet de l’iceberg »"

Posté le 3 octobre 2016 à 08h21 par Michel Janva | Lien permanent

01 octobre 2016

34 tombes vandalisées dans le cimetière de Mitry-Mory (77)

Et toute la classe politique et religieuse s'en moque...

Posté le 1 octobre 2016 à 23h45 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

28 septembre 2016

Des catholiques terroristes ? C'est ce qu'on laisse entendre à l'Université de Lorraine

Sous le titre « Université de Lorraine : “des catholiques dynamitent des mairies et tuent le Président de la République” », le site Fdesouche a publié, ce jour, un document hallucinant. Il s’agit d’un double exercice pour les étudiants en licence de Droit de l’Université de Lorraine portant sur deux cas « d’infractions politiques et terroristes »… On n’en croit pas ses yeux ! Voici le texte :

946987exerciceciwitos1Les infractions politiques et terroristes

Exercice n° 2 : Cas pratiques

MATHIEU, est excédé par la politique « pudding » du Président de la République.

Lors du traditionnel défilé du 14 juillet, il abat le Président de la République d’une balle dans la tête. MATHIEU, qui est un ancien militaire, avait d’ailleurs tout prévu : il avait convaincu d’anciens frères d’armes – toujours en activité – de prendre le pouvoir et les avait envoyés à l’Assemblée nationale et au Sénat, concomitamment à l’assassinat du Président. Toutefois, les missionnaires, de pauvres provinciaux venus pour l’occasion dans la capitale, se sont perdus dans les rues de Paris… La République a été sauvée in extremis et MATHIEU a été arrêté.

Mathieu sollicite le bénéfice du régime des infractions politiques. Qu’en pensez-vous ?

JACQUES et JACQUELINE ont rejoint en 2013 le groupement catholique CIWITOS [allusion non dissimulée à l’association Civitas…] afin de pouvoir exprimer leur fervente opposition à la loi relative au mariage pour tous. À la suite de l’adoption définitive de la loi le 17 mai 2013, la plupart des membres de CIWITOS ont quitté le groupement. JACQUES, JACQUELINE et quelques-uns de leurs amis n’ont pas entendu abandonner aussi rapidement leur conviction : ils ont repris la direction de CIWITOS qui s’est fondamentalement radicalisé. Afin de marquer les esprits, ils ont décidé il y a quelques semaines, de dynamiter toutes les mairies célébrant des mariages de personnes de même sexe. Ils tiennent d’ailleurs un blog dans lequel ils invitent tous les citoyens à suivre leur démarche. Après avoir fait exploser quatre lieux de célébration la semaine dernière, Jacques et Jacqueline ont été arrêtés.

Le régime des infractions terroristes est-il applicable ? Le fait de tenir un blog pour faire la promotion de leurs actes est-il constitutif d’une infraction ?

174440exerciceciwitos2

Posté le 28 septembre 2016 à 21h20 par Michel Janva | Lien permanent

27 septembre 2016

Il ne faudrait pas croire qu’au XXIe siècle, la persécution des catholiques par un État laïciste ne puisse plus exister

Sur Réinformation.tv, Anne Dolhein relate la persécution que subit un carmel en Argentine :

25254"L’histoire du Carmel de Nogoyá, en Argentine, devrait sonner comme un signal d’alarme pour les catholiques du monde entier. Voici plusieurs semaines qu’il est au premier plan de l’actualité dans le pays, puisque, sur la foi d’accusations de « torture » des Carmélites relayées par la presse locale, la mère prière a été inculpée pour privation illégale de liberté à l’égard des religieuses dont elle a la charge maternelle. Il fallait d’abord prendre toute la mesure de l’affaire avant d’en parler ici : y avait-il du vrai dans les accusations d’une ancienne sœur assurant qu’elle avait été victime, comme les autres carmélites, de torture et de réduction en esclavage, de pénitences physiques barbares et de « torture psychologique » à longueur de journée ? Sans pouvoir porter un jugement certain, on a désormais un peu de recul : les témoignages des autres sœurs, le soutien sans ambiguïté apporté par les évêques d’Argentine, viennent confirmer avec assez de force qu’il a pu y avoir un montage d’autant plus facile à réaliser que tout ce qui concerne la pénitence catholique et le choix de la vie religieuse est absurde aux yeux du monde moderne. La justice argentine, elle, s’est jetée à bride abattue sur l’affaire. Il ne faudrait pas croire qu’au XXIe siècle, la persécution des catholiques par un État laïciste ne puisse plus exister. [Lire la suite]"

Posté le 27 septembre 2016 à 07h06 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie