29 mars 2015

Christianophobie

De Vivien Hoch dans l'hebdomadaire papier Christianophobie :

"Le rapport 2015 sur la christianophobie en France fut plutôt bien reçu, mais certains chrétiens se sont montrés réticents envers le fait de « jouer au jeu victimaire » comme les autres communautés. On nous rétorque également que l’Église est une « communauté de foi », par opposition à une communauté ethnique, sociale ou politique, et que, par conséquent, les chrétiens ne peuvent pas être discriminés. En gros, que les chrétiens n’ont pas à se défendre comme les autres. Entretenons-nous réellement les « mythes phobiques » lorsque nous parlons de christianophobie ? Jouons-nous au petit jeu pervers de la « concurrence victimaire » lorsque nous comptons et analysons les actes antichrétiens ? Ceux qui nous reprochent de recenser ces actes antichrétiens sont, comme les kantiens : ils ont les mains pures, mais c’est parce qu’ils n’ont pas de mains. Le grand acquis de la Révélation, c’est bien que Dieu s’est incarné pour s’entremêler au coeur des affaires humaines, qu’elles soient personnelles ou collectives.

Si, comme l’a affirmé Jean-Paul II, « le Christ est la pierre angulaire de la construction et de la reconstruction des sociétés de L l’Occident chrétien » (Mémoire et identité), on ne peut pas dire qu’il soit aujourd’hui bien accepté dans ces sociétés-là. Bien au contraire. Nous avons perdu, depuis 40 ans toutes les batailles séculières, sur les thèmes les plus capitaux qui touchent à l’humanité : présence de la transcendance, caractère sacré de la vie humaine, solidarité volontaire, conditions de production du beau et du bien, préservation du patrimoine religieux et cultuel…

Comme l’écrit Michel De Jaeghere dans son Enquête sur la christianophobie de 2005, les chrétiens font l’objet d’un triple procédé : la marginalisation (« vous êtes une minorité »), le discrédit organisé (suivant une intense campagne de désinformation) et la disqualification de la hiérarchie de l’Église. Cela passe aussi par le silence devant les actes antichrétiens : combien de profanations, d’injures publiques ou d’attentats symboliques sont objets d’une indignation médiatique ou politique ?

Si la « phobie » signifie une « hostilité sociale envers un groupe de personne », et si la discrimination est le « fait de distinguer et de traiter différemment quelqu’un ou un groupe par rapport au reste de la collectivité », le christianisme dans son ensemble – et plus particulièrement le catholicisme, ses symboles, son patrimoine et sa hiérarchie – est bien l’objet d’une discrimination et d’une « phobie », parce qu’il est l’objet d’un traitement différencié. C’est le fameux deux poids, deux mesures que nous subissons régulièrement. Ne pas s’en rendre compte, c’est faire le jeu des agresseurs, des idéologues antichrétiens et d’une société pervertie jusqu’à la racine."

Posté le 29 mars 2015 à 07h47 par Michel Janva | Lien permanent

26 mars 2015

Mgr Ravel : le ministère de la défense cède au lobby LGBT

Suite à l'attaque du média LGBT Yagg contre l'évêque aux Armées, qui avait osé rappeler la doctrine de l'Eglise et la loi naturelle dans la revue mensuelle de l’aumônerie militaire catholique aux armées, qui affiche le logo officiel du ministère, nous apprenons que

«cette publication ne pourra plus porter le logo du ministère de la Défense, les textes n'étant relus par aucune autorité».

Posté le 26 mars 2015 à 09h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

25 mars 2015

L'église de Maurepas vandalisée

Lu ici

"L’église Notre-Dame de Maurepas, située en centre-ville, a été victime d’actes de dégradation le week-end dernier. C’est notamment le grand crucifix ornant l’extérieur qui a été tordu (photo) comme si l’on avait cherché à le désolidariser du mur. « Cela ressemble quand même fort à un acte antireligieux comme on a pu en voir aussi dans les mosquées et les synagogues ces derniers temps », déplore Patrick Kerep, diacre de la paroisse d’Elancourt-Maurepas.

Le curé de la paroisse, le père Laurent Thuillier a déposé plainte contre X. « Je condamne fermement ces actes odieux, souligne le maire (UMP) Grégory Garestier. Nous ferons tout pour retrouver les auteurs de ces actes avec la police. »

Posté le 25 mars 2015 à 18h13 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (0)

En Inde, les attaques se multiplient contre les chrétiens

Cet article du Point rappelle les exactions dont fait l'objet la minorité chrétienne d'Inde, qui vont en s'amplifiant depuis l'avènement au pouvoir en mai 2014 du Parti du Peuple indien, le BJP, parti nationaliste qui promeut l'hindouisme au détriment des minorités religieuses (une ministre souhaite même que le texte sacré de l'hindouisme, le Bhagavad-Gita, devienne "livre national", alors que l'Inde est une "démocratie laïque"). La situation est préoccupante :

[...]"Ces dernières attaques poussent les chrétiens, mais aussi les musulmans, à se sentir en danger, dénonce le père Savarimuthu, porte-parole de l'archidiocèse catholique de Delhi. Le gouvernement n'engage aucune action concrète pour protéger les chrétiens et punir les coupables. Il ne contient pas les extrémistes. Le RSS [la matrice pro-hindoue affiliée au BJP] et les autres groupes radicaux ont carte blanche." Dans le sillage de l'avènement du BJP, les brigades de l'Hindutva sont puissantes. L'objectif de cette idéologie est d'établir une souveraineté hindoue, l'islam et le christianisme étant perçus comme des religions "étrangères".

Posté le 25 mars 2015 à 12h55 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (5)

24 mars 2015

Vol d'une statue de l'archange saint Michel en Saône et Loire

SA Lessard-en-Bresse, un un employé municipal a découvert dimanche que la statue de l’archange Saint-Michel avait été volée. Jocelyne Michelin, maire de Lessard-en-Bresse, est furieuse :

« Cette statue a plus une valeur spirituelle que marchande ». « Elle est en pierre blanche et non en marbre et elle pèse plus de 300 kg ». « Il faut au minimum deux personnes, du matériel et un camion pour s’en emparer ».

La commune a fait venir les gendarmes pour constater le vol et prendre sa plainte. Cette statue de l’archange Saint-Michel veille depuis 65 ans sur la réplique de la grotte de Lourdes dans celle des Libaux.

« En 65 ans, c’est la première fois qu’un vol est commis dans ce lieu ». « La grotte des Libaux a été construite en 1950 par les habitants de Thurey, Lessard-en-Bresse, Vérissey et Tronchy sur une propriété privée prêtée à Lessard-en-Bresse et à l’évêché pendant 99 ans. Il y a régulièrement du passage car les gens viennent visiter ce lieu de culte ».

Posté le 24 mars 2015 à 16h47 par Michel Janva | Lien permanent

23 mars 2015

Condamné à une peine de prison ferme pour blasphème anti-chrétien

Ce n'est pas en France mais en Egypte :

"La Cour de Cassation égyptienne a confirmé la peine de cinq années de réclusion décidée par les précédents degrés de jugement à l’encontre du prédicateur Ahmed Mahmoud, connu également sous le nom d’Abu Islam, condamné pour avoir déchiré des pages d’une copie de la Bible au cours d’une manifestation organisée en septembre 2012 devant l’Ambassade des Etats-Unis en Egypte, à laquelle il avait participé pour enflammer la foule. Les militants salafistes, dans le cadre d’une exaltation collective, avaient réduit en cendres la copie de la Bible déjà maltraitée par le prédicateur. La Cour de Cassation égyptienne a également condamné Ahmed Mahmoud à une amende de quelques 1.000 USD.

La manifestation dans le cadre de laquelle fut brûlée une copie de la Bible avait été organisée afin de protester contre le film « L’innocence des musulmans » mis en ligne sur Youtube, que les responsables chrétiens du Proche-Orient avaient eux aussi condamné comme offensant à l’égard de l’islam, le film ayant servi de prétexte à des réactions violentes dans de nombreux pays à majorité musulmane. La confirmation de la condamnation prend de l’importance en ce que le procès à l’encontre du prédicateur a été le premier à être intenté en Egypte pour un cas de blasphème et d’offense à la religion ne concernant pas l’islam mais le Christianisme."

Posté le 23 mars 2015 à 21h38 par Michel Janva | Lien permanent

22 mars 2015

L'EI dynamite un monastère syriaque du IVe siècle

Lu ici :

"C’est en juin 2014 que les « combattants » de l’État Islamique  s’étaient emparés du  monastère de Mar Behnam, abritant une petite communauté de neuf moines syriaques catholiques près de Qaraqosh, une ville majoritairement chrétienne et leur ont enjoint de quitter les lieux. Les moines avaient demandé de pouvoir conserver certaines reliques mais les islamistes les ont chassés, sans leur permettre d’emporter quoique ce soit. Selon des témoins, les moines durent marcher plusieurs kilomètres avant d’être pris en charge par des Peshmergas kurdes qui les ont conduits vers Qaraqosh."

Monastrey

Ce petit bijou d'architecture chrétienne du sud-ouest de Mossoul, datant du IVe siècle,  a été dynamité par les brutes de l'EI, on ne sait pas très bien quand, bien que les photos du désastre aient été publiées jeudi sur les réseaux sociaux proches des milieux islamistes.

Monastry

Un crime.

Posté le 22 mars 2015 à 15h26 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (10)

19 mars 2015

Vol à l'église St-Patern à Vannes

Le sceptre de la Vierge à l'enfant a disparu.

Posté le 19 mars 2015 à 11h21 par Michel Janva | Lien permanent

"Le calice mis au sol et les hosties éparpillées"

L’église Saint-Denis d’Avion près de Lens a été profanée. Le tabernacle ne fermait plus vraiment.

Posté le 19 mars 2015 à 10h39 par Michel Janva | Lien permanent

18 mars 2015

Le désastreux bilan effectué par "l'observatoire de la christianophobie"

Vivien Hoch était invité de TV Libertés hier pour présenter le rapport de l'Observatoire sur la christianophobie :

Posté le 18 mars 2015 à 10h09 par Michel Janva | Lien permanent

21 mars : conférence sur la condition des chrétiens dans le monde

Conférence_Conditions_des_chrétiens_dans_le_monde-__Font ainebleau_21-03-15(1)

Posté le 18 mars 2015 à 07h50 par Michel Janva | Lien permanent

17 mars 2015

Violences christianophobes en Inde

1c37617bb203b03cd7cebfe9243feUne manifestation d'environ 2000 personnes a protesté pacifiquement contre les violences faites aux femmes en Inde, où les viols se multiplient, comme celui, particulièrement révoltant, d'une religieuse âgée de 75 ans, agressée vendredi soir. Les violeurs, au nombre de 6 d'après les caméras de vidéosurveillance, ont manifesté leurs intentions christianophobes en déchirant des écrits religieux et en dégradant une statue du Christ. La communauté chrétienne d'Inde, largement minoritaire, est inquiète des persécutions qui se multiplient contre les chrétiens.

Posté le 17 mars 2015 à 15h25 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (3)

Le lobby LGBT veut faire taire Mgr Ravel

Le lobby LGBT dénonce l'évêque aux Armées car il ose rappeler la doctrine de l'Eglise et la loi naturelle dans l'organe de son diocèse, la revue mensuelle de l’aumônerie militaire catholique aux armées, qui affiche le logo officiel du ministère. C'en est trop pour Yagg, qui souhaite réduire au silence la voix de l'Eglise.

Posté le 17 mars 2015 à 08h10 par Michel Janva | Lien permanent

16 mars 2015

Rapport 2015 sur la christianophobie en France

Le Rapport 2015 sur la christianophobie en France vient de paraître. C’est un document sans équivalent qui traite et qui classe tous les actes de christianophobie en France que l'Observatoire de la christianophobie a signalés tout au long de l’année 2014.

Ce document est gratuit. Vous pouvez le télécharger ici.

Posté le 16 mars 2015 à 18h23 par Michel Janva | Lien permanent

Marion Maréchal-Le Pen : les chrétiens sont en France les victimes d’une tradition anticléricale

Marion Maréchal-Le Pen est interrogée par Le Rouge et Le Noir. Extraits :

"Vous dénoncez l’amendement à la loi Macron sur les jours fériés dans les départements et les régions d’outre-mer comme un « délire laïcard ». Soutiendrez-vous une saisie du Conseil constitutionnel sur ce « cavalier législatif » si un nombre suffisant de députés étaient prêts à le faire ?

Absolument. Car je crains que cette disposition ne porte les prémices d’une application en métropole d’ici quelques années. Je ne souhaite pas revenir à une laïcité extrémiste que l’on a pu connaitre sous la terreur où l’on débaptisait les villes portant le nom de saints et où on supprimait le calendrier leur faisant référence. La France n’est pas seulement une république sans passé ni racine, elle n’est pas née en 1789 à moins de considérer que le château de Versailles et le mont Saint-Michel n’appartiennent pas à l’histoire de France ! Elle est avant tout un pays de langue française, de culture gréco-latine avec de profondes racines chrétiennes qui ont façonné ses paysages, son droit, la mentalité de son peuple… C’est tout cela que nous défendons en nous opposant aux délires d’une gauche qui souhaite faire de la laïcité une arme de destruction massive de notre identité chrétienne mais aussi le cheval de Troie de l’islam en France.

Femen, profanations de cimetières et de lieux de cultes catholiques, chrétiens d’Orient… Les chrétiens sont-ils méprisés et ignorés en France contrairement aux autres religions ?

Les chrétiens sont indéniablement en France les victimes d’une profonde tradition anticléricale qui fait partie de l’ADN de la gauche et a fini par contaminer la droite. Les élites se pressent pour aller inaugurer des mosquées, se targuent de violer la loi de 1905 au nom du droit « de rattrapage » de l’islam, organisent des réceptions pour fêter le ramadan aux frais du contribuable (à la mairie de Paris)… Tout le monde y va de son tweet ou de sa déclaration publique pour souhaiter un bon ramadan aux musulmans quand il n’y a jamais un mot pour Pâques… Ce comportement est typique de l’amour de l’autre et de la haine de soi qui caractérisent aujourd’hui la classe politique française. La lutte contre l’islamophobie (216 actes de toute nature en un an) est sur toutes les lèvres, tandis que la christianophobie est passée sous silence alors même qu’aujourd’hui les chrétiens sont les croyants les plus massacrés dans le monde à cause de leur religion et que les catholiques sont les premières victimes des profanations en France.

Vous aviez pris la défense des racines chrétiennes de la France. Que sont-elles précisément ? Un simple aspect historique et culturel ou quelque chose de plus profond et d’intrinsèque à la grandeur de la France ?

Parler des racines chrétiennes est déjà un début de réponse. Les racines sont ce qui permet à l’arbre de se nourrir, de se dresser solidement implanté dans le sol et de tenir bon face aux orages et aux bourrasques. La chrétienté est tellement présente dans notre quotidien que l’on ne la voit même plus : dans le nom de nos villages, de nos gares, de nos édifices où survivent encore ici et là quelques niches abritant des statuts de saints ; dans chacune des paroisses sur lesquelles se sont construites nos communes ; dans notre droit calqué en partie sur le droit canon, dans nos valeurs républicaines (la fraternité mais aussi la laïcité, résultat d’une longue réflexion sur la parole de Jésus : « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ») ; dans nos mentalités européennes si promptes à culpabiliser et tellement enclines à secourir « le faible » ; dans les prénoms de nos compatriotes… En ouvrant les yeux, il est aisé de comprendre qu’il est impossible de gommer toute référence à la religion chrétienne sans faire disparaître ce que nous sommes. [...]

Un rapport de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée, et le soutien que lui apporte la ministre de la Santé, prônent tout un ensemble de mesures pour « faciliter l’accès à l’avortement ». Quelle est votre position sur ce sujet qui risque de revenir bientôt à l’Assemblée ?

Manifestement ils n’en auront jamais assez. Nous sommes évidemment dans la suite logique du texte de loi adopté récemment qui fit de l’avortement un droit fondamental. Mécaniquement, tous les garde-fous encadrant le recours à l’avortement vont être considérés comme une entrave à ce droit… Je suis particulièrement inquiète de la remise en cause de la clause de conscience permettant au médecin de ne pas pratiquer cette opération. Je serai en tout cas présente pour m’y opposer."

Posté le 16 mars 2015 à 11h52 par Michel Janva | Lien permanent

15 mars 2015

Provocation contre le pape avant sa visite à Naples

Alors que le Pape François doit se rendre à Naples le 21 mars, une publicité géante représente une religieuse à demi dévêtue.

Posté le 15 mars 2015 à 22h43 par Michel Janva | Lien permanent

Un élu socialiste du Haut-Rhin vole un crucifix au Conseil général

et le suspend au-dessus de son lit veut par ce geste rouvrir le débat sur la laïcité au sein des instances républicaines et le Concordat de 1801 qui régit en Alsace-Moselle les rapports des cultes et de l'Etat. Il dit avoir été pris d'un "coup de sang" à la vue de ce Christ en bois polychrome du XVIIe siècle, qui ornait, en vertu du Concordat, les murs du Conseil général depuis 2005.

"Le président UMP du Conseil général du Haut-Rhin, Charles Buttner, a très vivement réagi à cette affaire de "vol du Christ". "Le Conseil Général du Haut-Rhin a décidé de porter plainte contre Pierre Freyburger", a indiqué M. Buttner dans un communiqué, évoquant "un geste insensé, irresponsable ; une blessure faite à l'Alsace ; un acte indigne d'un élu de la République".
Les élus de la majorité alsacienne du CG68 ont évoqué un geste "aussi odieux qu'antidémocratique"."[...]

M. Freyburger, candidat malheureux à la mairie de Mulhouse, compte faire remettre le crucifix à un prêtre du Haut-Rhin. La simple vue du Christ provoque vraiment de curieuses maladies chez certaines personnes...

Posté le 15 mars 2015 à 19h02 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (13)

Les Libres Penseurs sont des imposteurs

Pierre Cassen de Riposte laïque est interrogé dans l'hebdomadaire papier "Christianophobie". Extraits :

"[...] Je me méfie du terme « christianophobie », car je lutte contre ceux qui veulent faire de « l’islamophobie » un délit. Pour moi, on a le droit d’être christianophobe ou athéophobe, c’est-à-dire de ne pas aimer un dogme, cela fait partie de la liberté d’expression, et de l’absence de délit de blasphème dans notre pays (même s’il est moins risqué de s’en prendre au catholicisme qu’à l’islam). Par contre, si vous parlez des agressions répétées contre les Églises et les symboles chrétiens en France, là, on est dans le vandalisme, et, à l’image des Femen, on doit tomber sous le coup de la loi. Je n’oublie pas le massacre des chrétiens dans le monde, qui sont le fait, presque exclusivement, de musulmans radicalisés, quand ceux-ci ont un rapport de forces favorable.

Que pensez-vous de la polémique autour des crèches de Noël dans les bâtiments publics ?

Je pense d’abord que les prétendus Libres Penseurs qui ont lancé la charge contre la crèche du conseil général de Vendée sont des imposteurs. Je n’ai pas oublié que la Libre Pensée défendait le voile islamique à l’école, en 2003. La mobilisation des Français autour de ces crèches est un réflexe identitaire qui n’est pas incompatible avec nos principes laïques. Je suis favorable aux crèches, comme aux symboles païens de notre Histoire commune, dans les lieux publics, mais je ne veux pas pour autant qu’on recléricalise les mairies, en y commérant des fêtes juives, chrétiennes, chinoises, bouddhistes ou des Adventistes du 7e jour. En ce sens, autant j’approuve la crèche de Robert Ménard, mairie de Béziers, autant je suis hostile à la commémoration de la fête juive d’Hanouka dans la même mairie, et bien sûr à la fête du ramadan célébrée chaque année par la mairie de Paris."

Cover_christianophobie_hebdo_titre_cover

Posté le 15 mars 2015 à 08h27 par Michel Janva | Lien permanent

13 mars 2015

Février 2015 : 28 actes de christianophobie en France

Recensés par l'Observatoire de la christianophobie.

Posté le 13 mars 2015 à 07h43 par Michel Janva | Lien permanent

11 mars 2015

Pakistan : un jeune chrétien battu à mort par la police

Lue sur l'Observatoire de la christianophobie, l'histoire de cette femme accusée à tort de vol par son employeur musulman, dont le fils lui a été rendu sans vie par la police, qui l'avait battu à mort sans raison.

Posté le 11 mars 2015 à 08h51 par Marie Bethanie | Lien permanent

10 mars 2015

Nancy : des catholiques injuriés à la sortie de la messe

Dimanche 8 mars, alors qu'ils sortaient de l’église Saint-Epvre à Nancy suite à la messe de 11 h, les catholiques ont vu une manifestation à caractère féministe s’arrêter devant l’église et l’ensemble des paroissiens, pour les insulter, les humilier, blasphémer des horreurs sur l’Église, le Christ et la Vierge Marie. 

Posté le 10 mars 2015 à 07h40 par Michel Janva | Lien permanent

09 mars 2015

Sarkozy a reçu des représentants des chrétiens d'Orient

Le conférencier du Qatar n'a pas fait un petit détour par le nord de l'Irak ni par la Syrie, mais il a rencontré en France certains de ces chrétiens en France, comme il le dit sur son compte Facebook :

"Je suis ému et bouleversé d'avoir reçu hier Monseigneur Kaigama, archevêque de Jos au Nigéria, Père Sabri Anar, curé de la paroisse chaldéenne de Sarcelles, et Sœur Hanan Youssef, religieuse au Liban dans un camp de réfugiés syriens, dans cette période tragique d’atteintes furieuses et délibérées contre leurs peuples. Dans notre Occident en quête d’un supplément d’âme, je veux vous dire que le courage de leur témoignage de foi et de résistance nous édifie."

10857258_10152643438386078_6515130463424536005_o

Posté le 9 mars 2015 à 22h33 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (29)

Hellfest : opération Jéricho

A l'occasion des 10 ans du festival de musique metal "Hellfest" qui a pris pour habitude de programmer 15 à 20% de groupes promotionnant l'antichristianisme, l'occultisme et le satanisme, avec à ce jour plus de 1 500 000 euros de deniers publics, le "Collectif Pour un Festival Respectueux de Tous" lance "l'opération Jéricho" .

TROMPE~2

Elle est ainsi introduite :

« Il faut toujours prier comme si l'action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante » Ste Thérèse de Lisieux

« Demander la victoire et ne pas se battre je trouve que c’est mal élevé » Charles Péguy

Cette opération associe donc Prière & Action et démarre aujourd'hui. Toutes les infos utiles sont ici.

Posté le 9 mars 2015 à 07h09 par Michel Janva | Lien permanent

08 mars 2015

Défendre les chrétiens, en Orient et ailleurs

L'institut pour la démocratie et la coopération (IDC), dont nous avons déjà relaté certaines activités (ici, , ...), co-organisait le 2 mars dernier une conférence sur les droits des chrétiens, notamment mais non seulement au Moyen-Orient. Cette conférence avait lieu à Genève, en parallèle des nombreuses activités du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Trois ministres des affaires étrangères y ont pris la parole, ceux d'Arménie, du Liban, de la Russie.

 

La vidéo ci-dessus relate en anglais les principales interventions (version sous-titrée en anglais disponible). John Laughland (directeur des études de l'IDC), a notamment stigmatisé le silence coupable des autorités françaises, qui ne ratent pas une occasion de dénoncer les actes antisémites ou islamophobes, mais omettent presque toujours le caractère christianophobe des actes voulus comme tels par les auteurs (exemples des 21 coptes que F. Hollande a seulement qualifié de victime, en passant sous silence leur confession).

Cette conférence a notamment été l'occasion pour la Russie de mettre en valeur sa posture de défenseur des Chrétiens d'Orient, et de dénonciateur de la laïcisation agressive en Occident. Le texte de l'intervention de Sergueï Lavrov est disponible ici.

Posté le 8 mars 2015 à 20h03 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (4)

06 mars 2015

Les César des démolitions d'églises

 

Une remarque : 1953, c'était bien sous la IVe République.

Posté le 6 mars 2015 à 17h14 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

18h : manifestation devant l'Assemblée pour les chrétiens de Syrie

Communiqué de l’association Chrétiens de Syrie pour la Paix :

"Quatre ans de guerre, ça suffît… Le silence envers ce qui se passe en Syrie est assourdissant. Les chrétiens de Syrie, appellent à un rassemblement de solidarité avec le peuple syrien et particulièrement avec nos frères enlevés par les islamistes à Hassaké-Syrie. Nous lançons un crie de cœur à toutes les consciences pour qu’ensemble nous œuvrions pour la paix. Venez nombreux nous soutenir dans notre démarche pacifique. Rendez-vous aujourd’hui, vendredi 6 mars, de 18 h à 20 h place du Président Édouard Herriot aux abords de l’Assemblée nationale. Nous comptons sur votre présence et vous remercions de partager cet appel."

Posté le 6 mars 2015 à 16h28 par Michel Janva | Lien permanent

La Courneuve : des fidèles braqués dans une église

Rien ne les arrête :

"Deux malfaiteurs s’en sont pris, jeudi 5 mars vers 21 h 30, à des fidèles d’une église évangélique, implantée cours des Maraîchers à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).

Les deux braqueurs ont fait irruption dans le lieu de culte, visage encagoulé et munis de fusils à canon scié. Après avoir menacé cinq personnes qui se recueillaient, les malfrats leur ont dérobé leurs téléphones portables ainsi que leurs sacs à main. Leur forfait accompli, les braqueurs ont aussitôt pris la fuite."

Posté le 6 mars 2015 à 16h26 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

Appel de Jacques Julliard et Jean d'Ormesson pour les chrétiens d'Orient

Dans Le Figaro :

"Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître jusqu'au dernier? Il n'est plus possible d'ignorer l'entreprise de purification ethnique et culturelle qui les vise et qui se traduit par une persécution généralisée de la part des islamistes.

Tout récemment, vingt et un coptes ont été enlevés d'Égypte et égorgés en Libye dans l'indifférence générale. Quelques jours plus tard, c'est deux cents chrétiens assyriens qui ont été enlevés en Syrie par l'organisation de l'État islamique. Leur sort inspire les plus vives inquiétudes. On ne compte plus dans l'ensemble du Proche-Orient les enlèvements, les meurtres,les viols, les destructions d'églises, les déplacements massifs de populations qui sont sur place depuis deux mille ans.

Une telle situation constitue un déni d'humanité qui regarde l'humanité tout entière. La paix ne régnera jamais dans cette région si le fanatisme et l'intolérance y font la loi. C'est pourquoi nous nous adressons à la conscience universelle. Et nous demandons au gouvernement français d'intervenir pour obtenir une réunion spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU afin que soit mis un terme au génocide culturel qui est en train d'être commis."

Posté le 6 mars 2015 à 10h37 par Michel Janva | Lien permanent

05 mars 2015

Veillée de prière à Aix en Provence le 6 mars pour les chrétiens d'Orient

350 chrétiens assyriens ont été enlevés par les barbares du prétendu Etat Islamique. Nous ne pouvons pas rester indifférents à ces persécutions des descendants des chrétiens des premiers jours. Nous ne pouvons pas rester indifférents à l'éradication de toute présence chrétienne  dans les pays du Moyen Orient. C'est pourquoi nous devons répondre très nombreux à cet appel de l'archevêque d'Aix en Provence :

"Je vous invite à me rejoindre, ce vendredi 6 mars à 19h00 à la cathédrale Saint-Sauveur.De là nous partirons pour une procession silencieuse jusqu’au sanctuaire de Notre-Dame de la Seds pour une nuit de prière.

Bien uni à vous dans le Christ Sauveur.

+ Christophe Dufour

Archevêque d’Aix et Arles"

Posté le 5 mars 2015 à 23h12 par Michel Janva | Lien permanent

04 mars 2015

Tentative d'incendie d'une église dans l'Essonne

Lu ici :

"Les gendarmes étaient présents ce mercredi matin dans l’église de Maisse (Essonne). Les enquêteurs de la brigade de recherche d’Evry se penchent sur plusieurs départs de feux perpétrés dans l’enceinte de l’édifice religieux. Les faits auraient été commis entre 10 heures mardi et 9 h 15 ce mercredi.

A première vue, peu de dégâts, mais peu de doute sur la piste criminelle. Le ou les incendiaires ont-ils également dérobé des objets ? C’est ce que tentait de vérifier ce mercredi matin le curé de la paroisse chargé de faire l’inventaire.

Posté le 4 mars 2015 à 21h15 par Michel Janva | Lien permanent

Tentative d'arrachage d'un tabernacle à Châteauroux

Lu dans La Nouvelle République :

"Des dégradations ont été commises dans l'église Notre-Dame, hier, à Châteauroux, ou un ou plusieurs individus ont tenté d'arracher un tabernacle. Une plainte a été déposée."

Posté le 4 mars 2015 à 08h51 par Michel Janva | Lien permanent

03 mars 2015

Opération Noun à l'Assemblée nationale

Devant l'Assemblée Nationale, rassemblement silencieux pour dénoncer les massacres et le silence qui tue :

Photo 1

Photo 2

Photo 3

Le député Yannick Moreau :

IMG_4958

Posté le 3 mars 2015 à 20h53 par Michel Janva | Lien permanent

02 mars 2015

Après les déséquilibrés, voici le... vent !

Expliquer à chaque fois que la profanation était l'oeuvre d'un déséquilibré, cela commençait sans doute à faire louche. 

Alors voici maintenant l'hypothèse des coups de vent, qui pourraient être à l'origine de dégradations constatées en février dans le cimetière de Saint-Béat (Haute-Garonne).

Toutefois, l'hypothèse d'une profanation n'a pas encore été exclue, selon procureur, qui ne semble pas vouloir passer pour être ridicule.

Posté le 2 mars 2015 à 21h40 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Des Français partent combattre aux côtés des chrétiens de Syrie

2 témoignages paraissent ce jour dans la presse :

  • Bastien, 24 ans, de Pont-Saint-Esprit dans le Gard, veut se battre contre les jihadistes pour défendre les chrétiens.
  • Victor, 27 ans, ancien sous-officier du RPIMA, habitant le Tarn-et-Garonne, part lutter contre les combattants de l'État islamique sous la bannière de SMC (Syriac Military Council), une milice chrétienne co-fondée par un ressortissant suisse.

Posté le 2 mars 2015 à 07h41 par Michel Janva | Lien permanent

Manifestation pour les chrétiens d'Orient à Sarcelles

Communiqué de Karim Ouchikh, Président du SIEL :

"Répondant en ce dimanche 1er mars à l’appel du Comité de Soutien aux Chrétiens d’Irak, nous étions plusieurs centaines de personnes à défiler silencieusement à Sarcelles pour soutenir la cause des chrétiens d’Orient, dans un département, le Val d’Oise, qui abrite la communauté Assyro-Chaldéenne la plus importante de France.

Une foule compacte communiait avec ferveur à la pensée de ces chrétiens innombrables du Moyen-Orient, aujourd’hui persécutés, pourchassés, décimés, martyrisés.

Leurs assassins sont connus : les barbares de l’Etat islamique qui opèrent en toute impunité aux confins de l’Irak, de la Syrie ou de la Libye. Leurs méthodes sont radicales : user de moyens toujours plus sanguinaires et spectaculaires avec une rage et une détermination qui font froid dans le dos. Leur but de guerre est évident : éradiquer toute présence chrétienne dans une vaste aire géographique qui a pourtant vu naître la religion du Christ, deux mille ans plus tôt. En Syrie, des centaines de chrétiens, de tous âges et de toutes conditions, sont déplacés ces jours-ci, déportés en zones inconnues, promis à un sort terrible que chacun pressent avec effroi au souvenir du martyr subi voici peu en terre libyenne par les 21 coptes égyptiens.

Quoique soutenue par la Conférence des évêques de France, la manifestation de solidarité ne fut guère relayée par les médias et peu de personnalités nationales s’y sont pressées, à l’exception notable de Mgr Lalanne, évêque de Pontoise, de  François Pupponi (PS) et Jérôme Chartier (UMP), respectivement députés maires de Sarcelles et de Domont.

En ce jour de recueillement, il ne fut pas question de rechercher la moindre responsabilité politique à ce drame historique : les apprentis sorciers qui, aux Etats-Unis comme en France, ont armé sans états d’âme les terroristes islamistes ou qui soutiennent toujours ces pétromonarchies qui financent inlassablement le djihad dans le monde, devront tôt ou tard répondre de leurs actes insensés. 

Nul n’a davantage songé, à cet instant précis, à promouvoir quelque issue concrète que ce soit à cette tragédie inédite : les puissances historiques qui peuvent encore influer sur le cours des évènements, de la Russie aux Etats-Unis, de la France au Royaume-Uni, sans oublier les acteurs régionaux, de l’Egypte à la Turquie, auront tôt fait à se gendarmer effectivement, sans pouvoir éternellement se dérober à leurs responsabilités diplomatiques et militaires.

Un seul mot d’ordre occupait alors les esprits en cette matinée du 1er mars : résister. Résister dans la prière et le recueillement.

Résister à la barbarie islamiste qui dévaste des contrées entières, avec une violence inouïe, en emportant tout sur son passage, églises, villages et vies humaines. Résister à une idéologie totalitaire qui veut tout abolir, y compris l’empreinte culturelle du passé, en saccageant musées, bibliothèques et mausolées. Résister à une entreprise de nature génocidaire qui voudrait éradiquer les particularismes locaux et les minorités religieuses, au premier rang desquelles les communautés chrétiennes dont la présence vénérable, entre le Tigre et l’Euphrate, à Kobané comme à Mossoul, se confond avec une terre biblique qui fut rien moins que le berceau sacré de l’humanité.

Résister pour éviter que les chrétiens d’Orient ne sortent définitivement de l’Histoire."

Posté le 2 mars 2015 à 07h16 par Michel Janva | Lien permanent

01 mars 2015

La fédération départementale PS de Haute-Savoie adopte une motion contre la Vierge

Lu ici :

"Hier [vendredi 27], dans le cadre du débat national sur la laïcité, la fédération du Parti socialiste de Haute-Savoie représentée par son premier secrétaire, Guillaume Mathelier, a adopté une motion pour que le préfet fasse appliquer la décision du tribunal administratif de Grenoble du 29 janvier dernier, concernant la Vierge de Publier. Cette statue avait été financée à hauteur de 34 846, 50 euros par la Ville. Depuis, une association cultuelle a remboursé cette somme à la commune, mais l’emblème religieux se trouve toujours sur le domaine public. Cette motion a été préparée par la section du PS d’Évian - Publier et son secrétaire, Alain Prigent."

Lire ici l'historique de cette affaire.

Posté le 1 mars 2015 à 15h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Du 6 au 13 mars 2015 : participez à la Nuit des Témoins

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ. Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

  • Avignon : vendredi 6 mars, 20h Eglise du Sacré-Cœur avec Mgr Cattenoz
  • Saint Germain en Laye: dimanche 8 mars, 20h30 Eglise Saint-Germain avec Mgr Aumônier
  • Dijon : mardi 10 mars, 20h30, Cathédrale Saint-Bénigne avec Mgr Minnerath
  • Troyes: mercredi 11 mars, 20h, Eglise Saint-Bruno avec Mgr Stenger
  • Toulouse : jeudi 12 mars, 20h, Cathédrale Saint-Etienne avec Mgr Le Gall
  • Paris : vendredi 13 mars, 20h, Cathédrale Notre-Dame de Paris

L’AED invite des grands témoins pour honorer les martyrs de la foi, prêtres, religieuses, religieux et laïcs engagés ayant perdu la vie ces derniers mois par fidélité au Christ. Au cours de la Nuit des témoins, ils donneront leur témoignage sur la réalité de la situation des chrétiens dans leur pays respectif:

  • Mgr Sleiman, Irak Archevêque latin de Bagdad
  • Mgr Kaigama, Nigeria Archevêque de Jos, Président de la Conférence des Evêques du Nigeria
  • Sœur Hanan Youssef, Libanreligieuse du Bon-Pasteur, en charge de réfugiés syriens et irakiens à Beyrouth
  • P. Bernardo Colmenares, Colombie prêtre diocésain colombien

T

Posté le 1 mars 2015 à 07h38 par Michel Janva | Lien permanent

28 février 2015

La concurrence victimaire, une tentation qui guette aussi les catholiques ?

Une chronique de Guillaume de Prémare, délégué général d'Ichtus, sur Radio Espérance :

"Nous assistons à une inflation exponentielle de polémiques et d'indignations à la Une de l'actualité. La guerre des mots et des expressions occupe l'espace disponible de nos cerveaux déjà proches de la saturation. La centrifugeuse médiatique devient un impitoyable accélérateur de particules. Nous sommes dans une ère de déraison, à un moment historique où tant d'enjeux mériteraient de convoquer l'intelligence et l'expérience. Ce grand spectacle permanent traduit une incapacité désormais structurelle à penser la raison politique dans l'espace public, laquelle est ruinée par les éléments de langage, les "story telling" des communicants. La préoccupation première des politiques est : "quelle histoire allons-nous raconter ? Et avec quels mots ?"

Par exemple, je suis frappé par la montée en puissance d'un élément de langage qui désigne les "discours de haine" comme péril n°1 de notre temps. Ce ne sont plus les faits qui structurent l'actualité, ce sont les mots. Ce que l'on nomme "discours de haine" désigne en fait une zone grise aux contours flous, un maelström difficile à cerner, un ennemi multiforme presque indéfinissable et qu'il ne faut surtout pas définir. Ce qui compte, c'est la sensation qui est en suspension dans l'air, le "nauséabond" comme on dit, c'est-à-dire une odeur dont on peine à identifier l'origine et la nature exacte. On y mélange allègrement : Dieudonné, le Front national, le populisme, l'apologie du terrorisme, toutes les "phobies", les profanations de cimetières, souvent liées à des jeux de rôles morbides, la débilité insignifiante de supporters de foot, les poussées de fièvre adolescentes sur Twitter ou Facebook, etc. La scénarisation hystérique de ce pot-pourri de la "haine" interdit de distinguer les phénomènes, de les hiérarchiser, de les analyser, de les penser et le cas échéant, de les ramener à leur juste mesure.

Dans ce contexte, tout prend des proportions démesurées et le débat public devient une immense plainte, un concours de pleurnicheries, un florilège de concurrence victimaire, une guerre civile médiatique larvée entre communautés. Or, les communautés devraient au contraire constituer un espace d'intermédiation entre l'espace commun et les attachements particuliers des citoyens. Mais de plus en plus, ceux qui prétendent les représenter ont tendance à en faire un outil politique grégaire de tribus perdues dans la contemplation narcissique de leur "moi" outragé et souffrant : "Je souffre donc je suis", "Je souffre donc j'existe dans l'espace politique et médiatique." Adieu raison politique, adieu, bien commun.

Je crois que ce phénomène a de quoi inquiéter les communautés catholiques. Sans y prendre garde, elles risquent d'être gagnées par contagion à cette manie nombriliste, qui fait voir le réel sous le prisme quasi exclusif de son propre narcissisme tribal. Ici se prépare la guerre de tous contre tous."

L'exemple des profanations de cimetières me paraît un peu complexe pour ne pas être commenté : il s'agit bel et bien d'un acte et non d'un discours. En revanche, il est vrai que cet acte n'est pas nécessairement commis contre une communauté religieuse, même si celle-ci sera tentée de l'interpréter ainsi. La chronique peut être discutée dans les commentaires.

Posté le 28 février 2015 à 16h10 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (15)

Aidons les chrétiens réfugiés dans la cathédrale d'Hassake

Un message de Marc Fromager, Directeur national de l'AED, qui implore de l'aide, même modeste, pour aider les chrétiens qui fuient les hordes de l'Etat islamique :

"Chers amis,

Prions pour les martyrs coptes (photo: un égyptien)21 chrétiens égyptiens ont été exécutés en Libye la semaine dernière, simplement parce qu'ils étaient "des gens de la Croix fidèles à l'Église égyptienne". Plus de 350 chrétiens assyriens viennent d'être enlevés en Syrie par l'État islamique (Daech), et à l'heure où je vous écris, leur sort est plus qu'inquiétant.

_ Les chrétiens capturés sont ceux qui n'ont pas réussi à fuir face à l'avancée de l'État islamique dans la région de Khabour. Terrifiées, les familles de 35 villages ont rejoint Hassake et Qamishly. 

27 février 2015 : réfugiés dans la cathédrale d'HassakéPrès de 1200 familles y sont maintenant réfugiées, dans l'espoir que la région soit libérée par les combattants et les soldats kurdes du PYD (photo ci-contre: dans la cathédrale d'Hassake, nous avons reçu cette photo hier). Les personnes déplacées ont besoin de matelas, de couvertures, d'oreillers, de chauffage, de vêtements, de nourriture, de produits d'hygiène et pour nourrissons, ainsi que de médicaments. Chers amis, si vous le pouvez, je vous invite à faire un don, même modeste, pour aider les chrétiens de Syrie qui souffrent. Nous venons de promettre une aide d'urgence de 2,3 millions d'euros. 

_Bougies dans la chapelle d'un camp de réfugiés en Irak (Mar Elia, Erbil)Les djihadistes mettent en scène des exécutions et des destructions en s'adressant, selon leurs propres mots, au "Peuple de la Croix". En ce temps de Carême, c'est à nous maintenant, à l'instar de Simon de Cyrène, d'aider nos frères à porter leur Croix, en exerçant la charité et en priant le Seigneur pour qu'ils survivent. Car ils sont menacés de disparition et cette perspective est d'une absolue tristesse.

Je vous remercie par avance pour votre prière et votre générosité, et je vous souhaite un saint Carême, aux côté des chrétiens qui souffrent. 

Marc Fromager,

Directeur national de l'AED

signature 

PS : je vous propose également une initiative spirituelle pour ce temps de Carême : aller à la messe au nom de tous ceux qui ne le peuvent pas. Découvrez-la ici. "

Posté le 28 février 2015 à 15h26 par Marie Bethanie | Lien permanent

27 février 2015

Mépris à l'encontre des chrétiens : un prêtre de Chambéry écrit à Hollande

L'abbé Jean-Claude Brunetti, prêtre du Prado, du diocèse de Chambéry, a écrit le 18 février une lettre ouverte à François Hollande :

"Monsieur le Président de la République

Considérez-vous que les chrétiens de France soient des membres à part entière de la République ?

Je ne vous écris pas dans un esprit de revendication, ma lettre est simplement l'expression d'une déception et d'une peine sincère, celle de me sentir en tant que membre d'une institution et en tant que personne particulière, non reconnu et pratiquement méprisé par les responsables de mon pays.

Ces derniers temps vous avez souvent parlé de "nos compatriotes musulmans", des "juifs de France", pour lesquels vous avez multiplié les gestes de solidarité et vous avez eu entièrement raison, compte-tenu des événements tragiques des 7 au 9 janvier.

Deux personnes qui se reconnaissaient dans le christianisme ont perdu la vie dans ces événements. On a peu parlé d'elles, rien d'anormal à cela, car elles n'ont pas été tuées en raison de leur religion, elles assuraient simplement la sécurité des autres…

Mais, lorsque 21 coptes d'Egypte sont assassinés en Libye, assassinat clairement défini comme une menace adressée "au peuple de la Croix, fidèle à l'Eglise égyptienne ennemie" et que l'Elysée parle à deux reprises de "l'assassinat sauvage de 21 ressortissants égyptiens"… cela me blesse profondément.

A Paris et à Copenhague on tue des Français ou des Danois parce qu'ils sont Juifs, mais en Libye on tue des Egyptiens…

Ce parti-pris d'ignorance est vraiment le signe d'un mépris pour les chrétiens, c'est du moins comme cela que je le ressens, monsieur le Président.

Car il y a plein d'autres choses qui me blessent : Quand, par exemple, vous dites que "l'islamoterrorisme", comme l'appelle votre Premier ministre, est d'abord dirigé contre les musulmans modérés, c'est vrai que des musulmans sont victimes de DAECH, mais le "d'abord" est sans doute un peu fort, il ne faut pas oublier que, de par le monde, le christianisme est la religion la plus persécutée (très souvent par les tenants d'un islam sinon terroriste, du moins fondamentaliste), comme le souligne l'étude documentée récemment parue aux éditions XO, intitulée "Le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde."

Je rappelle, à ce sujet, que la France avait "généreusement" promis d'accueillir 500 chrétiens de Syrie, choisis dans la marée des réfugiés. Il me semble que nous ayons des difficultés à remplir le contrat, dites-moi si je me trompe…

Il est souvent question des dégradations de mosquées ou de synagogues, ce qui est déplorable, bien évidemment, mais le fait que l'évêque de l'Ain ait été amené à prendre la décision de laisser les tabernacles dans toutes les églises de son diocèse, vides et portes ouvertes pour dissuader les auteurs de profanations de ciboires et d'hosties, ne mérite pas qu'on en parle…

Je comprends très bien que l'institution Eglise ne vous attire pas spécialement, elle n'a pas toujours eu une histoire glorieuse, Mais c'est le propre de toute institution, en connaissez-vous une de parfaite ? La République elle-même n'a-t-elle pas quelques cadavres dans ses placards ? Est-ce une raison pour ne pas l'aimer, pour ne pas souhaiter qu'elle s'améliore ?

Il y a aussi le fait que récemment certains chrétiens aient pu prendre des positions qui vous agacent… Que des citoyens ne pensent pas comme vous, c'est la gloire de la République et de la liberté d'expression dont vous êtes un ardent défenseur.

Seulement à ce sujet, il y a, me semble-t-il, deux libertés, celle des membres de l'intelligentsia reconnue qui peuvent se moquer de tout, c'est-à-dire ne rien respecter, et ceux qui, au nom du respect, justement, mettent un frein à leur expression. C'est-à-dire qu'il y a les "Charlie" et les autres, ceux que Charlie appelle des "cons" (je vous prie d'excuser cette licence de langage qui n'en est hélas plus une).

J'ai dans les premiers jours qui ont suivi les terribles événements de début janvier défilé avec tous les autres (enfin, beaucoup !) pour manifester le refus de la barbarie par toute la nation (dont je suis membre !) mais, pour autant, la philosophie de Charlie, bien sympathique à beaucoup d'égard, me paraît trop hexagonale et pour être précis, bien trop "bobo parisien", pour être la mienne ! Je ne publierai pas des caricatures pour le plaisir de proclamer que je suis libre, en ne prenant pas en compte que, dans d'autres pays, (et c'était prévisible, puisque ça avait déjà eu lieu) d'autres payeraient de leur vie ma liberté.

Il est vrai que ce n'étaient que des chrétiens nigériens… enfin, des "ressortissants nigériens" comme ont dû dire vos services… et puis quelques églises qui ont brûlé, rien à voir, circulez.

Ma lettre est sans doute plus marquée d'amertume que je ne l'aurais voulu en commençant, et peut-être, bien que je m'en défende, ma vision est-elle un peu déformée. J'espère cependant ne pas avoir été injuste envers vous.

J'ai simplement voulu vous dire, en tant que citoyen d'un pays que j'aime au moins autant que vous, combien votre humanisme rétréci et votre laïcité à géométrie variable me déçoivent.

Je vous conserve le respect dû à vos fonctions, cette lettre en est d'ailleurs un signe. Je vous souhaite la meilleure fin de mandat possible."

Posté le 27 février 2015 à 22h09 par Michel Janva | Lien permanent

"Notre inconscient n'est plus chrétien mais antichrétien"

Pourquoi une telle indifférence médiatico-politique en France à l'égard du martyre des Chrétiens d'Orient ? Bertrand Vergely, philosophe et théologien, répond à Atlantico :

"dans le climat antichrétien actuel, dire que des chrétiens se font massacrer en Syrie et en Libye apparaît à toute une partie de l’opinion très antichrétienne comme de la propagande chrétienne. C’est dire ce que l’antichristianisme a réussi à faire. Il est parvenu à nous rendre méchant voire monstrueux. La haine du christianisme est telle que parler d’un chrétien que l’on tue est perçu comme une atteinte à la laïcité. Non seulement être chrétien en France consiste à se taire, mais en plus à devoir se taire quand on tue des chrétiens. Michel Onfray dans son Traité  d’athéologie appelait de ses vœux un nettoyage urgent de nos inconscients trop imprégnés, selon lui,  par les miasmes du christianisme.  Constatons-le : c’est fait. Notre inconscient n’est plus chrétien mais antichrétien."

Interrogé également, le journaliste Sébastien de Courtois, qui anime l'émission "Chrétiens d'Orient" sur France Culture :
"J’ai vu des articles mensongers publiés sur des sites internet réputés pour leurs scoops politiques, dire des bêtises sur l’État islamique, des approximations sur l’histoire des chrétiens d’Orient alors que tout est disponible sur Wikipédia… Je rêve d’une pleine page de Libé en une dénonçant ces mêmes crimes, je leur ai écrit à ce sujet, les réponses sont polies mais rien ne suit. (...)
Les chrétiens qui sont assassinés [et enlevés] dans le Khabour actuellement avaient déjà fui les massacres de Sémel en 1933, en Irak, et avant cela ceux du Hakkâri en 1915 dans le sud-est de la Turquie… Hassaké et Qamishli sont des villes qui ont été construites par des ingénieurs français pendant la période du mandat en Syrie, comme les immenses travaux d’irrigation qui ont permis de les sédentariser pour faire vivre ces familles. Et nous ne sommes pas capables de leurs consacrer une heure d’émission à la télévision ?"

Posté le 27 février 2015 à 10h39 par Louise Tudy | Lien permanent

"Génocide des chrétiens d'Orient : où sont passés les défenseurs des droits de l'homme?"

Maxime Tandonnet, dans le Figarovox, reprend à son compte le terme de "génocide" appliqué par Jean d'Ormesson aux Chrétiens d'Orient :

[...] "Ce génocide, comme tous les grands génocides de l'histoire, se déroule dans la passivité et la lâcheté de la communauté internationale. Une poignée de Kurdes déterminés, dont de nombreuses femmes, a montré que l'État islamique était loin d'être invincible. Dès lors, l'échec de la communauté internationale à mettre fin au massacre, ou bien son indifférence, est incompréhensible. L'histoire retiendra les noms des dirigeants qui n'ont pas bougé le petit doigt face à ce génocide. La France a certes pris des initiatives, dont l'envoi du porte-avion Charles de Gaulle, mais elle ne peut pas être seule, engagée sur tous les fronts, dans la lutte contre la barbarie. Le silence des milieux politiques et intellectuels, en Europe et dans le monde, est une abomination. Où sont-ils passés les défenseurs des droits de l'homme? Pourquoi une telle indifférence face au sort de minorités chrétiennes ?

Serait-ce la vieille haine de la religion chrétienne -écraser l'infâme- qui s'exprime dans cet abandon? Une intervention armée d'une coalition internationale, pour mettre fin à un génocide, cela n'aurait strictement rien à voir avec les opérations militaires passées qui ont eu pour effet de déstabiliser des États et de répandre le chaos au Moyen-Orient. Cette fois-ci nous sommes dans une situation radicalement différente, celle d'un génocide en cours, comparable au «Kamputchéa» des Khmers rouges dans les années 1976-1979, ou au Rwanda dans les années 1990, pour ne parler que des génocides récents. Le refus d'agir, dans de telles circonstances, relève de la non assistance à personne en danger, voire de la complicité passive de la part de la communauté internationale." [...]

Posté le 27 février 2015 à 09h03 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (18)

Vols à répétition dans les églises

Lu dans Le Figaro :

"Depuis début février, les églises des régions de Dijon et de Lyon sont victimes de vols récurrents d'objets sacrés. Vendredi 6 février, de premiers cambriolages sont signalés sur le site de l'église de l'Ain. Le 7 février, le Bien Public rapporte que l'église d'Orgelet a aussi été victime d'un cambriolage. D'autres vont suivre.

Dans la semaine qui suit, c'est au tour de deux autres lieux de culte de la région d'être visités, à Digna, puis à Beaufort. A chaque fois, le constat est identique. Ce sont des objets de valeur qui manquent: une Vierge et des calices en argent, ou un Christ en ivoire ont par exemple été dérobés. A Digna, une Vierge noire offerte par l'évêque de Kyoto a aussi disparu.

Quelques jours plus tard, des églises de Villefranche-sur-Saône, Anse, Pollionnay et Savigny connaissent le même genre de visites. La dernière affaire, celle de Pollionnay, remonte au week-end dernier. [...]"

Et aucune réaction de nos professionnels de l'indignation Hollande, Valls, Cazeneuve...

Posté le 27 février 2015 à 07h44 par Michel Janva | Lien permanent

Le mouvement de destruction de la réalité chrétienne de notre pays

Editorial de Philippe Maxence, pour L'Homme Nouveau :

Une-1585-blog"L’odieux crime perpétré par l’État islamique envers 21 coptes a bouleversé le monde entier. Personne au monde n’a caché leur qualité de chrétiens et le Pape François les a qualifiés de martyrs. Seule, la France, républicaine et laïcarde, s’est singularisée. À tel point que L’Œuvre d’Orient a réagi avec force, exigeant « que l’appartenance religieuse chrétienne des victimes ne soit pas escamotée. Elle demande que cela soit clairement mentionné dans les communiqués de la Présidence de la République et que la France présente ses condoléances au Patriarche copte. » Moins sanglante dans sa portée, la loi Macron, qui désorganise étatiquement l’économie sans laisser aux professions la liberté de s’organiser et au travail de s’effectuer, participe du même mouvement de destruction de la réalité chrétienne de notre pays, soumis à la dictature de l’impératif financier. Les conséquences seront de longue portée, entraînant à terme une temporalité différente avec des dimanches devenus des jours ordinaires.

Dans Théologie de l’Histoire (DMM), le Père Calmel rappelait que l’Histoire se comprend vraiment à la lumière de l’Apocalypse et que, malgré son renouvellement incessant, elle « présente cependant des caractères fixes et immuables, notamment l’évangélisation que rien ne saurait arrêter ; ensuite l’hostilité tantôt ouverte, tantôt sourde et contenue, du Dragon et des deux Bêtes contre la Femme ; enfin la victoire du Christ et des bienheureux. » Nous sommes en ces temps. C’est le Christ qui vainc, malgré nos défaites apparentes."

Posté le 27 février 2015 à 07h27 par Michel Janva | Lien permanent

Syrie : 350 chrétiens capturés

C'est le dernier chiffre, communiqué par l'Aide à l'Eglise en Détresse. Il faut y ajouter 15 morts et 5000 déplacés.

Pendant ce temps, notre gouvernement s'indigne de la visite de 4 parlementaires au pouvoir en place en Syrie.

Posté le 27 février 2015 à 07h23 par Michel Janva | Lien permanent

26 février 2015

220 chrétiens enlevés en Syrie

Lu ici :

"Des djihadistes de l'Etat islamique ont enlevé ces trois derniers jours 220 chrétiens assyriens dans des villages du nord-est de la Syrie, rapporte jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme. L'OSDH explique que les enlèvements se sont produits lors de la capture d'une dizaine de villages situés non loin de la ville d'Hassaka. Cette région du nord-est de la Syrie est le théâtre d'affrontements entre djihadistes de l'Etat islamique et combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG)."

Posté le 26 février 2015 à 12h02 par Michel Janva | Lien permanent

Le Progrès évoque les vols dans les églises

En Une :

VLes articles à lire sur le Forum catholique.

Posté le 26 février 2015 à 09h26 par Michel Janva | Lien permanent

Le Croissant rouge refuse d'aider les chrétiens

Mgr Jacques Behnan Hindo, l’évêque syro-catholique d’Hassaké, déclare à Radio Vatican :

Unknown-11"Il y a une chose que je voudrais dire : la Croix Rouge aide, fournit de l’argent au Croissant Rouge. Or, le Croissant Rouge ne donne absolument rien aux chrétiens. Hier, il y a eu le Croissant Rouge, UNHCR, etc, qui se sont baladés devant les télévisions, qui ont parlé comme s’ils avaient aidé les gens. Or, ils n’ont distribué, même pas une livre syrienne. Jusqu’à maintenant, le Croissant Rouge n’a rien donné aux chrétiens, et ce depuis quatre ans. Je l’ai dit sur une grande chaîne arabe et là, je vous le dis aussi. Il faut que la Croix Rouge le sache. Il faut qu’il le sache. Ici, les responsables sont tous des Frères musulmans ou apparentés. Je le dis à voix haute parce que cela m’exaspère et me révolte.

Alors de qui provient l’aide que vous recevez ?

Par exemple, de l’Œuvre d’Orient, du Vatican, de la Congrégation orientale. Sinon, la Croix Rouge ne donne rien puisqu’elle donne tout au Croissant Rouge et le Croissant Rouge, ici, ne distribue même pas un milliardième de ce qu’il reçoit, rien aux chrétiens.

Que se passe-t-il par exemple, lors d’une grande distribution, si une personne s’avance et dit qu’elle est chrétienne ?

À chaque fois qu’un chrétien se présente chez eux, ils disent « rien ». Tandis que nous, à l’Église, Caritas, etc, nous donnons aux chrétiens, aux musulmans, à tout le monde. Eux ne donnent rien."

Posté le 26 février 2015 à 08h02 par Michel Janva | Lien permanent

Femen : Blesser les catholiques, oui, mais les musulmans, non

Lu sur Nouvelles de France :

"Dans « Le Tube » du 21 février 2015 sur Canal +, on apprend que la prostituée de luxe Eloïse Bouton « a pris ses distances avec les Femen ». Héloïse Bouton, c’est cette délinquante qui, en décembre 2013, a uriné et mimé un avortement devant l’autel de l’église de la Madeleine à Paris. Elle a été condamnée en décembre 2014 à un an de prison avec sursis pour « exhibition sexuelle » par le tribunal correctionnel de Paris. A Canal +, elle explique pourquoi elle s’est éloignée des Femen :

« à une époque, Inna a fait un tweet sur le Ramadan en disant que l’islam était vraiment une religion stupide, etc. Le tweet, pour moi, était maladroit. Je vois ce qu’elle voulait dire mais du coup, ça a blessé les personnes et non l’institution puisque c’est cela qu’elle devait cibler à la base, parce que c’est l’institution qui peut opprimer les femmes comme les autres religions. Mais du coup, forcément, ça blesse des gens qui sont déjà discriminés et moi, ça, à titre individuel, ça me pose un problème. »

Uriner et simuler un avortement devant l’autel d’une église, cela ne blesse personne, peut-être ?"

Posté le 26 février 2015 à 07h29 par Michel Janva | Lien permanent

25 février 2015

Inde : Les hindouistes s'en prennent à Mère Teresa

Le chef de l’organisation nationaliste hindoue RSS a accusé de prosélytisme la fondatrice des Missionnaires de la Charité.

L’œuvre réalisée par Mère Teresa aurait pu être bonne, mais elle était menée dans un but précis : convertir au christianisme les personnes à qui elle venait en aide. » Tels sont les propos qu’a tenus Mohan Bhagwat, chef du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS - Corps national des volontaires), le 23 février dernier au Rajasthan. Des propos mettant en cause la fondatrice des Missionnaires de la Charité et qui ont amené les responsables de l’Eglise catholique en Inde à réagir vivement."[...]

Topic

La Conférence des évêques catholiques de l’Inde a aussitôt réagi :

"Par un communiqué en date du 24 février, l’épiscopat indien dénonce avec « douleur » et « inquiétude » le fait que « la réputation d’une personne aussi sainte que Mère Teresa » soit mise en cause en « attribuant des motifs cachés » à une vie « toute entière consacrée à l’aide humanitaire apportée aux pauvres et aux malades ». « Mère Teresa n’a jamais eu d’ordre du jour caché, pas plus qu’elle n’a utilisé son œuvre pour couvrir des conversions. Elle a toujours affirmé que son principal souci était d’apaiser les souffrances des gens et d’aider les pauvres et les souffrants à mener une vie digne et apaisée. A la question sans cesse répétée des motifs qui la poussait à offrir un service si effacé aux pauvres et aux souffrants, elle a toujours répondu qu’elle voulait aider un hindou à vivre en meilleur hindou, un musulman à vivre en meilleur musulman et un chrétien à vivre en meilleur chrétien, dans le respect de la dignité d’être humain de chacun. (…) "[...]

Christianophobie tous azimuts.

Posté le 25 février 2015 à 22h36 par Marie Bethanie | Lien permanent


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie