12 décembre 2017

2 femmes agressées à la sortie de la messe à Lyon, par des clandestins

0

Posté le 12 décembre 2017 à 12h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

06 décembre 2017

Une exposition de crèches à l’Office de tourisme de La Ferté-Macé fait trembler les laïcards

1Afin d’animer le hall d’accueil, l’Office de tourisme de La Ferté-Macé organise régulièrement des expositions : peinture, sculpture, photographie, ou bien encore collection de fèves, et prochainement en janvier, philatélie. Pour cette fin d’année, le président Yves Jeanne a prévu de proposer une exposition de crèches.

« J’ai cette idée depuis un an, confie le responsable de la structure. Quand je suis allé au Salon multicollection d’Ecouché, j’ai rencontré le maire de La Courbe, qui est lui-même collectionneur de fèves. Il connaît quelqu’un qui a une collection de crèches et qui va nous en prêter ».

Afin d’enrichir l’exposition, Yves Jeanne a également utilisé les réseaux sociaux pour lancer un appel à des personnes pouvant en prêter. Il était loin d’imaginer les réactions hostiles :

Comment un lieu financé par des fonds publics peut-il accueillir une telle exposition ?

Il y a en France une loi datant de 1905 qui a séparé l’Eglise et l’Etat. Le rappel à la loi sur la laïcité est on ne peut plus d’actualité. Or, faire une crèche est un acte religieux qui n’a pas sa place dans un lieu public. Pourquoi ne pas faire cette expo à l’église de la Ferté ? ».

« des représentations d’un évènement religieux dans un espace accueillant tout public, cela me gêne.

Qu’il y en ait une seule ou une collection, cela ne change pas la symbolique de la crèche : c’est une mise en scène de la Nativité, c’est-à-dire de la naissance de Jésus de Nazareth, avec en premier lieu la Sainte Famille et surtout l’Enfant-Jésus dans la crèche ».

« c’est dans un bâtiment appartenant au culte qu’il faut faire cela, pas dans un bâtiment ouvert à tous : croyants de toutes les religions et non croyants. L’office de tourisme est un service local de tourisme, qui doit respecter les principes qui caractérisent un service public, notamment celui de la neutralité ».

Yves Jeanne trouve ça ridicule :

« C’est ridicule. Déjà, je n’ai pas demandé à notre conseillère de faire une crèche dans le hall, mais il s’agit d’une exposition de crèches, c’est différent. De plus, faire une telle expo dans l’église, demanderait une surveillance et donc une personne en permanence ».

« Si ces personnes ne veulent pas de religieux, dans ce cas il faut supprimer tous les jours fériés qui s’y rapportent ! A mes yeux, cette expo est avant tout culturelle. Si demain, des représentants d’autres religions proposent d’exposer certains objets, j’accepterais. Aujourd’hui, on peut se demander où se trouve la frontière entre la culture, l’art et l’application de la loi de 1905 ? ».

Posté le 6 décembre 2017 à 16h13 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

04 décembre 2017

Le maire de Ploërmel envisage de vendre à l'évêché et de déplacer sur un terrain privé la statue de Jean-Paul II

PLe maire (LR) de Ploërmel, Patrick Le Diffon, déclare :

"Ce qui se dessine, c'est le déplacement du monument vers un espace privé à proximité. L'évêché prend en charge l'acquisition et le déplacement de la statue". "Le monument quittera l'espace public, pour un espace privé, hors du champ d'application de la loi de 1905". "Pour éviter tout recours, on pense qu'il est préférable de céder la statue. J'ai sollicité une estimation des Domaines qui ne se sont pas encore prononcés".

La statue devrait être déplacée de quelques dizaines de mètres seulement sur le terrain d'un établissement privé catholique. Le projet de vente et de déplacement, qui nécessite la délivrance d'un permis de construire, devrait être présenté lors d'un conseil municipal en début d'année prochaine.

Une autre option était de vendre le terrain sur lequel est implantée la statue à une école privée située à sa proximité immédiate. Mais elle nécessitait une procédure administrative plus longue et aurait pu faire l'objet de nombreux recours.

Posté le 4 décembre 2017 à 13h58 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

La Croix-Rouge de Belgique demande à ses antennes de supprimer les crucifix

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

505792923"La Croix-Rouge de Belgique a intimé l’ordre à ses antennes locales de supprimer les crucifix accrochés dans les locaux de ses antennes locales. Au nom de l’impartialité et de la neutralité.

Ce qui a du mal à passer en certains endroits, comme à Verviers, où l’on fait le lien avec saint Nicolas auquel on retire sa croix après lui avoir fait perdre son compagnon noir (là ce n’était pas de la diversité mais du racisme…), ou avec le marché de Noël de Bruxelles devenu Plaisirs d’hiver…

D’ici à ce qu’à la Kroarouje belge (un nom impénétrable) ils découvrent ce qu’ils ont dans le dos…"

Posté le 4 décembre 2017 à 08h31 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (25)

30 novembre 2017

L'eurodéputé FN Christelle Lechevalier dénonce la dégradation d'une église

Suite au vandalisme de l'église Sainte-Croix dans la Manche, Christelle Lechevalier, député européen FN, a demandé au Préfet de condamner ces actes scandaleux :

Posté le 30 novembre 2017 à 17h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

28 novembre 2017

La tradition de l’évêque de Myre ou la fête commerciale du « Saint Nicolas » ?

Communiqué de DLF 54 :

23915836_1910247502348707_5573500129609233034_n"Si Saint Nicolas est traditionnellement connu comme le patron de la Lorraine et des enfants, c’est aussi une marque commerciale dont le nom fût déposé à l’INPI par l’ancien maire de Nancy, André Rossinot.

Ce premier aspect pourtant défendu publiquement par l’actuel maire Laurent Hénart quand il s’agît de demander des subventions au conseil régional les années précédentes, laisse subsister quelques doutes.

En effet, le grand concert pour enfants de la Saint Nicolas salle Poirel se trouve être à la même heure que la messe du dimanche matin. C’est le comble de l’ironie pour les catholiques pratiquants, aussi bien petits que grands.

Rappelons que Saint Nicolas, par sa catholicité, est porteur d'universalisme. Cet universalisme qui reconnait les diversités et qui conduit à toutes les luttes pour la fraternité et le respect des cultures.

Il est regrettable qu'en cette circonstance, la Mairie de Nancy déroge à ce principe en excluant de ce concert, de facto, les catholiques."

Posté le 28 novembre 2017 à 19h38 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

27 novembre 2017

On ne communiquera jamais assez sur les persécutions contre les chrétiens d’Orient

Charles de Meyer, président de SOS Chrétiens d'Orient, est interrogé dans Valeurs Actuelles. Extrait :

Capture d’écran 2017-11-27 à 21.08.49"Certains trouvent que vous communiquez beaucoup, voire trop…

Pour ma part, je trouve qu’on ne communiquera jamais assez sur les crimes et persécutions commis contre les chrétiens d’Orient. Ce qui se passe au Proche-Orient depuis quelques années — ou en Turquie depuis un siècle — est extrêmement grave. Mais pour vous répondre complètement, oui, nous vivons avec notre époque et avons intégré l’importance de la communication dans nos paramètres. L’information et la sensibilisation de l’opinion publique sont même inscrites dans nos statuts ! Nous avons en outre la chance de nous appuyer sur une équipe très jeune, soutenue par des centaines de volontaires venus sur le terrain. Forts de cette expérience, ils sont les mieux placés pour faire connaître au grand public nos actions en faveur des chrétiens d’Orient. [...]"

Posté le 27 novembre 2017 à 21h10 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

26 novembre 2017

Manifestation à Ploërmel

Au moins 300 personnes sont actuellement rassemblées devant la statue de Jean Paul II à Ploërmel (56) pour dénoncer la décision du conseil d’Etat qui demande le retrait de la croix de ce monument situé sur un parking public.

DPkModbWsAAnJ3H

DPkModdW4AASSuQ

DPkModdWAAETu6t

DPkMognX0AALoMp

DPkL2mkX0AEHJTh

DPkG8hQWAAAYeGq

IMG_70301 IMG_70351

IMG_70471

IMG_70511

Posté le 26 novembre 2017 à 15h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Palerme : une école bannit les symboles catholiques, les enfants se rendent en classe munis d’un chapelet

Plusieurs parents d’élève de l’école de Palerme dont le directeur a diffusé une circulaire interdisant les moments de prière collective, ont envoyé en classe leurs enfants un chapelet au cou. Une façon de protester contre la décision du directeur, Nicolò La Rocca, qui a décidé de retirer les statues de la Vierge et de Jésus ainsi que les images de saints et du Pape des couloirs et des salles de classe.

Maurizio Lupi, coordinateur national de Area Popolare (centre-droit chrétien), a dénoncé :

«Une interdiction obscurantiste et incompréhensible».

Renato Schifani de Forza Italia (droite) a ajouté :

«Un geste dicté par la volonté d’imposer le laïcisme et l’anticléricalisme»

Alessandro Pagano de la Ligue du Nord :

«interdire à des enfants de 3 à 6 ans de prier à l’école est une chose indigne» 

Posté le 26 novembre 2017 à 15h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

24 novembre 2017

Préservons la Croix de Ploërmel

Communiqué de Jean-Frédéric Poisson :

Images-5"La France est indissociable de son Histoire et de sa culture chrétiennes. Ses racines culturelles et spirituelles constituent des attachements vitaux de l’Homme et nourrissent le sentiment d’appartenance à une civilisation millénaire. Cette fierté d’appartenance est indispensable au renforcement de la cohésion nationale et à la défense de notre bien commun. Nous aimons notre histoire car elle forge notre identité. Au-delà de leurs croyances personnelles, les Français sont attachés aux symboles à leur héritage chrétien qui façonne notre pays et nos paysages depuis des siècles. Notre société ne serait pas aujourd’hui ce qu’elle est, sans cet héritage précieux qui participe à la définition de l’identité profonde de la France.

Le retrait de la Croix de Ploërmel ordonné par le Conseil d’Etat est, une fois de plus, une grave attaque contre notre propre culture nationale et européenne. Cette décision n’a aucun sens. C’est un véritable masochisme culturel ! Une civilisation qui se coupe de ses racines est une civilisation qui meurt… Localement, Marie de Blic, secrétaire générale du PCD, représentera notre mouvement auprès des initiatives de soutien visant à préserver les symboles de civilisation dont nous pouvons être fiers.

Posté le 24 novembre 2017 à 18h10 par Michel Janva | Lien permanent

23 novembre 2017

« Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes. »

VLe saint curé d'Ars n'aura jamais eu autant raison que dans cette église du Limbourg néerlandophone où une vache crucifiée est exposée... Sauf que dans cette paroisse, il y a toujours un prêtre...

L'œuvre de Tom Herck a en effet été installée dans une église où des messes sont toujours célébrées.

Une manifestation d'indignation a eu lieu le 19 novembre.

Posté le 23 novembre 2017 à 15h42 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

Nouveau délire laïciste : la croix du cimetière le gêne [Add : il est débouté]

Vienne-l-affaire-de-la-croix-de-princay-pourrait-etre-soumise-au-conseil-d-etat_image_article_largeUn laïciste demande la suppression, au nom de la loi de 1905, d'une croix ornant le portail d'entrée du cimetière municipal de Prinçay, dans la Vienne, où vivent 230 âmes.

 Le tribunal administratif de Poitiers rendra sa décision ce jeudi.

En février dernier, le maire de Prinçay précisait à l'Observatoire de la christianophobie :

  1. Le portail a été refait a priori en 2004 et validé par l’Architecte des bâtiments de France.
  2. La personne qui demande d’enlever la croix habite Périgueux (+ de 250 km de Prinçay), son papa enterré dans le cimetière de Prinçay depuis 2002, n’habitait pas Prinçay et n’était pas originaire de Prinçay.
  3. J’ai refusé à deux reprises (depuis août dernier) d’enlever cette croix. Mais devant l’importance que prend l’affaire, j’ai demandé à mon conseil municipal de prendre une décision.
  4. Dernière précision, il existe une croix sur la tombe de son papa.

Addendum 15h30 : Le jugement de ce jour vient de confirmer que la croix du nouveau portail du cimetière peut rester en place et que le plaignant, Philippe Bonn, est débouté et condamné à 1 200 € de frais de justice. Il a deux semaines pour faire appel.

Posté le 23 novembre 2017 à 08h28 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (21)

19 novembre 2017

L'église de Landerneau taguée

Entrefilet

"Dans la nuit de samedi à dimanche, l’église Saint-Houardon de Landerneau a été victime d’actes de vandalisme. Des inscriptions y ont été taguées.

Une inscription « Dieu est mort », citation de Friedrich Nietzsche dans Le Gai Savoir, et une autre représentant une croix renversée, ont été découvertes ce dimanche sur les murs de l’église Saint-Houardon, à Landerneau".

Posté le 19 novembre 2017 à 18h08 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

17 novembre 2017

5 décembre : colloque de l'Aide à l'Église en Détresse

Affiche colloque

Posté le 17 novembre 2017 à 18h10 par Le Salon Beige | Lien permanent

16 novembre 2017

La crèche de la mairie FN d'Hénin-Beaumont jugée illégale

Communiqué de la mairie d’Hénin-Beaumont :

23559369_1693981900676390_8568769609218636195_n« Condamnée pour avoir installé... une crèche de Noël »

La cour administrative d’appel de Douai vient d’interdire l’installation d’une crèche de Noël au sein de la mairie d’Hénin-Beaumont et de condamner la ville à verser 1.500 euros à un conseiller municipal communiste qui est à l’origine de cette plainte.

Cette décision scandaleuse viole toutes les traditions de notre pays et confirme la dérive des juridictions administratives qui interdisent les crèches de Noël l’hiver mais autorisent le burkini l’été.

Il est particulièrement inquiétant de voir la justice et certains élus avoir pour priorité la destruction de la magie de Noël plutôt que la lutte contre l’insécurité, l’immigration illégale et le chômage."

Posté le 16 novembre 2017 à 19h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

Les franc-maçons honorent les Femen

SHEVCHENKO-CLR-20171-1024x563Anna Shevchenko, Ukrainienne de 27 ans et figure majeure du groupe Femen, a obtenu le «Grand Prix International» du maçonnique Comité Laïcité République, présidé par l’ancien Grand Maître du GODF Patrick Kessel, le 14 novembre dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Paris en présence du maire PS Anne Hidalgo et de deux anciens ministres de l’Intérieur socialistes Manuel Valls et Jean-Pierre Chevènement.

Anne Hidalgo, dans son discours d’accueil, n’a pu s’empêcher de saluer en Shevchenko «une belle personnalité laïque qui défend les droits et l’émancipation des femmes». Et, dans son allocution, la militante féministe de s’élever «contre les extrémismes religieux, la domination patriarcale et cléricale, l’autorité masculine liberticide… qui veulent les femmes discrètes». 

Cette militante, réfugiée en France depuis 2012, avait notamment investi la cathédrale de Paris, seins nus et couverte de slogans hostiles au Pape.

C'est l'alliance logique des anti-cléricaux.

Posté le 16 novembre 2017 à 08h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (27)

15 novembre 2017

Parlement européen : défense des chrétiens persécutés

Intervention de Marie-Christine Arnautu (FN) en séance plénière du Parlement européen

"Au siècle dernier, les dictatures communistes et l’Empire ottoman persécutèrent violemment les chrétiens, certains régimes athées, tels les laïcards français, les républicains espagnols ou les révolutionnaires mexicains en firent autant.

Aujourd’hui, ils sont encore nombreux à souffrir et mourir à cause de leur foi. Les rapports de l’Aide à l’église en détresse et de Portes Ouvertes sont alarmants : près de 200 millions de chrétiens, 50 pays concernés.

En Chine communiste, des réfugiés chrétiens sont renvoyés en Corée du Nord avec seule issue la mort ou les camps d’internement. Au Moyen-Orient et en Afrique, ils sont victimes de l’islamisme institutionnel ou djihadiste. En Inde, les fondamentalistes hindous multiplient les brimades… La liste est longue.

Si les dirigeants européens veulent être entendus, ils doivent être cohérents. Il est hypocrite de s’apitoyer sur le sort des chrétiens persécutés puis refuser de rappeler les racines chrétiennes de l’Europe dans les traités, et vilipender les dirigeants polonais, hongrois, russes ou américains pour leur attachement à l’identité chrétienne de leurs peuples. Respectez d’abord nos traditions et notre héritage spirituel malmenés par des décennies d’individualisme consumériste et d’accommodements “raisonnables” avec l’islamisme !"

Posté le 15 novembre 2017 à 19h40 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

Des eurodéputés au Pakistan pour aider Asia Bibi

Lu dans Christianophobie Hebdo :

A

Posté le 15 novembre 2017 à 10h52 par Michel Janva | Lien permanent

L'Eglise Saint Michel du Vieux Lugo a été profanée et vandalisée

1200px-Eglise_du_vieux_lugos_-_gironde_-_franceAppel des Amis De Saint Michel Du Vieux Lugo (Gironde) : 

"L'Eglise Saint Michel du Vieux Lugo a été profanée et vandalisée le 10 novembre dernier. Cet édifice roman du XIème siècle situé sur l'emplacement d'un village aujourd'hui disparu est classé monument historique pour ses peintures médiévales, en particulier pour celles relatives au pèlerinage de St Jacques de Compostelle. L'ensemble du mobilier a été saccagé et les statues de la Vierge, de Saint Michel et de Saint Christophe ont été détruites. Heureusement les peintures murales n'ont pas été atteintes.

L'association des Amis de St Michel du Vieux Lugo, très affectée par ce drame, cherche à remettre les lieux en état et remplacer les trois statues brisées. Toute aide financière ou don de statue sera bienvenu.

Merci d'avance.

Les Amis de St Michel Du Vieux Lugo

31 rue Bois Perron, 33830 Lugos

vieux.lugo@gmail.com "

P1030925 (1)

Posté le 15 novembre 2017 à 08h50 par Michel Janva | Lien permanent

14 novembre 2017

A force de renier ses racines chrétiennes, l'UE porte une responsabilité dans la persécution de 215 millions de Chrétiens

Intervention de Christelle Lechevalier, Député français (FN) au Parlement Européen

Posté le 14 novembre 2017 à 15h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

12 novembre 2017

Angoulême : la couronne de Notre-Dame d'Obezine a été volée

23559607_10214988897660050_4740694409460289498_nLa couronne de Notre-Dame d'Obezine, un diadème évalué entre 40 000 et 60 000 euros, a été volée cette nuit.

La sacristine de la cathédrale a découvert l'échelle et les vitraux cassés ce dimanche matin à 8h45 en ouvrant les lieux. 

23376485_10214988898020059_4689634047785463358_n

Posté le 12 novembre 2017 à 16h05 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

11 novembre 2017

Encore deux églises cambriolées

A Dieppe (77) : 

"Vol d’œuvres d’art - Dieppe, église Saint-Jacques - Huit tableaux ont été volés dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 novembre dernier. D’après le journal InfoNormandie, les voleurs ont escaladé un échafaudage et fracturé une porte, avant de couper les tableaux au cutter et de les emporter, de manière apparemment « très soigneuse » selon le prêtre de la paroisse (voir le site Tendance Ouest). D’autres informations, enfin, ont été données par Paris-Normandie dans un article paru hier".

La Chapelle Sous Rougement (90) :

"« Voler dans une église, ça ne nous serait jamais venu à l’idée… » Léon Gautherat n’en revient toujours pas. Depuis des années, ce paroissien a pris à cœur d’ouvrir le lieu saint de Lachapelle-sous-Rougemont tous les matins à 7 h 30 pour le refermer vers 18 h.

Mais ce lundi 23 octobre, quand il est revenu en fin d’après-midi, il a bien senti que quelque chose n’était pas comme d’habitude. « J’ai décidé d’avancer jusqu’au chœur pour vérifier. » La porte de la sacristie, qui était fermée à clé, avait été forcée. « Le meuble a été entièrement fouillé. Tous les objets qui avaient de la valeur ont été emportés. » La paroisse a perdu deux ostensoirs, un calice, un bénitier, ainsi que trois chasubles, qui ont vraisemblablement permis d’emballer le butin. Il ne reste que les boîtes qui contenaient les objets précieux.

« Ça fait mal. Il y avait de très belles choses », témoigne Léon, encore sous le choc. « Les objets avaient été offerts à la paroisse par des habitants de la commune, aux XVIIIe  et XIXe   siècles. » Par chance, les chasubles brodées avec des fils à l’or fin ont été mises en lieu sûr depuis plusieurs années.

« L’église a déjà été cambriolée il y a trois ou quatre ans », ajoute Léon Gautherat. Là, l’autre salle de la sacristie avait été forcée au pied de biche. « Les voleurs avaient même creusé le mur pour arriver à ouvrir le tabernacle dans lequel est enfermé le ciboire. » (...)

L’adjoint est plus lucide sur les véhicules qui traversent sa commune. La RD 83 passe juste devant l’édifice. « On recense chaque jour 2 500 camionnettes immatriculées dans les pays de l’Est. Régulièrement, on en croise qui s’arrêtent devant toutes les maisons pour observer. Elles stationnent souvent aux Errues et sur le parking de la station-service, à Roppe. » « Les objets religieux se revendent très bien, il y a un marché », insiste l’adjoint, impuissant malgré tout face à cette nouvelle délinquance internationale".

Posté le 11 novembre 2017 à 16h55 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (9)

10 novembre 2017

Lettre ouverte de députés européens du FN concernant la situation des chrétiens de Turquie

Lettre ouverte de Marie-Christine Arnautu, Nicolas Bay, Edouard Ferrand et Bruno Gollnisch adressée hier au Délégué permanent de Turquie auprès de l'UE concernant la situation des chrétiens de Turquie.

Capture d’écran 2017-11-10 à 17.50.45 Capture d’écran 2017-11-10 à 17.51.23
Capture d’écran 2017-11-10 à 17.52.11
Capture d’écran 2017-11-10 à 17.53.04

Posté le 10 novembre 2017 à 17h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

09 novembre 2017

Défaite d'un pro-vie en Virginie

Christianophobie Hebdo nous informe de la cathophobie de son adversaire victorieux :

Unknown-39"Les électeurs de Virginie se rendent aux urnes [mardi 7novembre] pour élire un nouveau gouverneur. La compétition voit s’affronter le Républicain pro vie Ed Gillespie et le Démocrate d’extrême gauche Ralph Northam (photo).

Les puissants groupes pro-avortement calomnient Ed Gillepsie en l’accusant d’être un «fanatique extrémiste ». Son crime ? Être catholique. Ed Gillepsie n’a jamais demandé que le contrôle des naissances devienne illégal. De fait, aucun candidat d’importance ne l’a demandé depuis des décennies. Mais au seul motif qu’Ed Gillepsie est catholique, NARAL [NARAL Pro-Choice America] a fait paraître des publicités contre lui. Cette campagne n’est rien d’autre que du pur sectarisme anticatholique. Les catholiques de Virginie ont besoin de savoir ce qui se passe.

Le lobby de l’avortement hait Ed Gillepsie par ce qu’il est pro vie. Et s’il devient gouverneur il signe- ra les lois pro-vie, ce qui réduire le nombre des avortements et fera sortir de l’argent des poches de l’industrie milliardaire en dollars de l’industrie de l’avortement. Il est difficile de trouver une opposition plus marquée sur la question de l’avortement que dans cette course pour le poste de gouverneur de Virginie. Ed Gillepsie est pro vie et il n’en a pas honte.

NARAL a vanté le Démocrate Ralph Northam comme étant le «champion indéfectible» de l’avortement. De fait, Ralph Northam a même mené campagne à l’intérieur d’établissement d’avortement dans toute la Virginie au début de l’année. Difficile d’imagine une adhésion aussi grotesque à la culture de mort. Les catholiques constituent le deuxième groupe religieux en Virginie et il est celui qui s’y développe le plus rapidement."

La Virginie est un Etat démocrate où Clinton l'avait emporté lors de la présidentielle. Il n'empêche que le candidat démocrate a vu son adversaire progresser dans les sondages, d'où cette campagne infâme. Ralph Northam  finalement gagné à 53,9%.

Posté le 9 novembre 2017 à 08h18 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

07 novembre 2017

Faut-il se réjouir ou se désespérer que la Croix demeure un signe de contradiction ?

Bonne question d'Eric Letty dans Monde & Vie :

M"Si l’on considère « l’affaire » de la croix de Ploërmel sous un angle simplement politique ou sociologique, on est conduit à déplorer une nouvelle agression contre le christianisme, à laquelle le Conseil d’État, plus haute juridiction administrative de la République laïque, a donné, si j’ose dire, sa bénédiction. Après onze années de conflit, la Fédération morbihannaise de la libre pensée a obtenu, non pas l’enlèvement de la statue du pape Jean-Paul II de la place qui porte son nom, mais l’arasement de la croix qui la surplombe et choque, paraît-il, les pudeurs laïcardes. Soulignons au passage l’effarante erreur commise par les conseillers d’État en dissociant ainsi la statue de la croix, alors que les éléments de l’œuvre ne peuvent être séparés sans l’accord de son auteur, le sculpteur Zurab Tsereteli, qui en garde la propriété intellectuelle. S’il n’y consent pas, il faudra conserver la croix ou retirer aussi la statue – à moins que le lieu où l’ensemble a été érigé ne soit entre-temps privatisé.

Rien de neuf, finalement, sous le soleil blafard de la Révolution. Même s’ils se croient déjà victorieux, les héritiers des Lumières et des « bouffeurs de curés » continuent la guerre déclarée depuis deux cents ans au catholicisme. La libre pensée, ainsi que la Ligue des droits de l’homme qui l’a soutenue dans son offensive contre l’« obscurantisme » ploërmelais, sont des antennes de la franc-maçonnerie toujours à l’ouvrage pour déraciner le christianisme du terreau français auquel il est intimement mêlé depuis l’origine, et la bataille autour de la croix de Jean-Paul II n’est qu’un épisode de celle plus globalement livrée contre les crèches de Noël ou les sonneries des cloches des églises de village. Elle fait écho à la prière à Marianne, pastichant le Notre Père, que prononça au sein du Conseil constitutionnel le plus constamment médiocre des politiciens de la République, Jean-Louis Debré, lorsqu’il présidait cette institution.

Beaucoup de catholiques de bonne foi ne comprennent pas cette inimitié enragée du clan laïciste à l’encontre de Jésus Christ, de son Église et de la civilisation issue du christianisme, alors que l’Évangile appelle bienheureux les artisans de paix et professe l’amour du prochain. C’est le cas, par exemple, du courageux maire de Ploërmel, Patrick Le Diffon, qui déplore à juste titre le conflit noué autour de la statue de Jean-Paul II et renvoie dos à dos les « extrémistes des deux bords ». Or, la réaction de nombreux catholiques – même s’il arrive qu’elle prenne, notamment sur Internet, une forme outrancière – n’est qu’une réponse au fanatisme laïciste et une défense légitime face à des assauts incessants. C’est un autre angle de lecture de cette affaire : une partie non négligeable des chrétiens – sans doute faut-il y voir un effet de la Manif pour tous – est aujourd’hui consciente de sa force lorsqu’elle s’unit pour résister.

Il n’est pas surprenant que les autres religions, en particulier l’islam, ne fassent pas l’objet des mêmes attaques, ni des mêmes rigueurs. L’islam, en effet, n’est pas concerné par cette querelle autour de la Vérité. Par expérience, les prophètes de l’athéisme et les prosélytes de l’anti-religion, la secte des ennemis de Dieu, savent que c’est l’Église qu’ils doivent abattre parce que c’est à elle que Jésus, Notre-Seigneur, a confié les paroles de la vie éternelle. En ce sens, cet acharnement contre elle des laïcistes et de la franc-maçonnerie porte témoignage ; c’est l’hommage du vice à la vertu. 

Posté le 7 novembre 2017 à 08h22 par Michel Janva | Lien permanent

01 novembre 2017

Profanations en série d'églises en Haute-Savoie

Le-tabernacle-de-l-eglise-d-abondance-a-ete-force-photo-le-dl-bernard-auzou-1509540283Lu ici :

"Constatés mardi, les faits datent de dimanche et lundi. Plusieurs églises, au nombre desquelles celles d’Abondance, La Chapelle d’Abondance, Châtel et Vacheresse, Saint-Jean d’Aulps, Morzine et les Gets, ont été profanées.

Les portes de celles qui étaient closes ont été forcées à l’aide d’un pied de biche et à l’intérieur, les malfrats ont fait main basse sur différents objets, dont des calices. Dans certaines églises, le tabernacle contenant les hosties consacrées par le prêtre ont été volées ainsi que les ciboires qui les contenaient.

Des troncs ont aussi été vidés. Les auteurs pourraient être deux hommes, ceux-ci ont été aperçus sur l’un des sites. Une enquête est ouverte."

Posté le 1 novembre 2017 à 19h42 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

30 octobre 2017

Un prêtre insulté : « Espèce de mécréant ! Espèce de porc ! »

Un prêtre de Werl en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, témoigne :

« Samedi en début d’après-midi, je prends place pour payer à la caisse du Lidl de Werl. Je portais mes habituels vêtements de prêtre de tous les jours, j’étais donc reconnaissable en tant que prêtre. Le supermarché était pas mal rempli et, si j’ai bien vu, toutes les caisses étaient ouvertes. Il y avait encore trois clients devant moi et encore un autre derrière moi.

Juste devant moi se trouvait une dame, sans doute d’origine (?), vêtue d’un long manteau marron-beige et d’un foulard marron foncé. Elle était en train de poser ses emplettes sur le tapis de caisse. Soudain, celui qui était à l’évidence le mari de cette femme l’a rejointe. Lorsqu’il m’a vu, il a commencé à m’injurier dans sa langue maternelle. Il ne faisait aucun doute que c’étaient bien des injures. Je n’ai pas réagi, d’aucune manière. Mais l’homme en question a alors saisi mon chariot et s’est mis à le secouer et à le pousser en tous sens tout en continuant à m’injurier. Là-dessus, je me suis senti obligé de réagir et ai dit à ce monsieur sur le ton normal de la politesse qu’il pouvait tranquillement me parler en langue allemande, langue que je comprenais fort bien. Il a aussitôt changé de langue et m’a injurié en ces termes : « Espèce de mécréant ! », « Espèce de porc ! » Sans rien dire, j’ai aussitôt composé sur mon portable le numéro de la police qui s’est déclarée incompétente. Aucune des personnes qui nous entouraient n’a dit quoi que ce soit.»

Padamalgam.

Posté le 30 octobre 2017 à 18h57 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

27 octobre 2017

Une chrétienne violée par des musulmans : la police refuse la plainte

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Une chrétienne de 12 ans, Meshal a été kidnappée, violée, et torturée à la cigarette par trois musulmans à Sheikhupura, dans le Pendjab.

La mère a voulu porter plainte. La police a refusé d’enregistrer la plainte et de lancer des poursuites…"

Posté le 27 octobre 2017 à 16h40 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

Réfugiés : les chrétiens d’Orient vantent la politique hongroise

D'Olivier Bault dans Présent :

8975-p1-conf-aide-chretiens-hongrieune"Du 11 au 13 octobre, la capitale hongroise accueillait une conférence internationale sur la persécution des chrétiens. Parmi les personnalités présentes pour discuter de la situation des chrétiens et de la meilleure manière de les aider, alors qu’ils constituent de loin le groupe religieux le plus persécuté dans le monde, il y avait le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui est lui-même un calviniste pratiquant, le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto, le ministre hongrois des Ressources humaines Zoltan Balog, en charge du secrétariat d’Etat pour l’aide aux chrétiens persécutés mis en place l’année dernière à Budapest, l’envoyé spécial de l’UE pour la promotion de la liberté de religion et de croyance en dehors de l’Union européenne Jan Figel, un catholique slovaque, l’archevêque catholique chaldéen d’Erbil (Irak) Bashar Warda, l’archevêque syriaque orthodoxe de Mossoul (Irak) Nicodemus Daoud Sharaf, le primat de l’Eglise syriaque orthodoxe Ignace Ephrem II Karim, le primat de l’Eglise syriaque catholique Ignace Joseph III Younan, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, le métropolite Hilarion de Volokolamsk (Russie) et bien d’autres encore. Plus de la moitié des 300 participants provenaient de 32 pays différents et dix Eglises chrétiennes étaient représentées.

Ce que l’on retiendra de cette conférence, c’est la critique des politiques européennes par les chrétiens d’Orient. C’est ainsi par exemple que le patriarche syriaque orthodoxe Ignace Ephrem II Karim a dénoncé l’absence de réaction de l’Occident face à la disparition rapide des chrétiens en Syrie, qui a perdu ces dernières années 40-45 % de sa population chrétienne, et en Irak où il ne reste plus que 10-20 % de la population chrétienne du début des années 2000. Si l’Occident se souciait vraiment des chrétiens, a-t-il dit, « il essaierait de faire quelque chose », et c’est pourquoi les efforts d’une Hongrie isolée dans son propre camp sont particulièrement appréciés. « Nous nous faisons tuer par des groupes qui sont parfois soutenus par les puissances occidentales », a encore accusé le patriarche. Le patriarche catholique chaldéen de Bagdad, Louis Raphaël Ier Sako, a fait transmettre par Mgr Bashar Warda ses profonds remerciements au gouvernement hongrois pour l’aide fournie dans cette « situation tragique ». Il a par exemple mentionné une donation de 2,4 millions de dollars du gouvernement hongrois pour faciliter le retour de 1 000 familles chrétiennes dans la ville irakienne de Telleskof, tombée aux mains de l’Etat islamique en 2014.

Les membres du gouvernement hongrois ont eux aussi dénoncé le mur du silence en Occident en ce qui concerne les persécutions dont sont victimes les chrétiens au Moyen-Orient et dans le monde, accusant cette politique d’être volontaire, car ces persécutions remettent en cause la vision libérale-libertaire actuelle qui voudrait présenter le christianisme comme une religion agressive et discriminatoire. Viktor Orban a, quant à lui, violemment critiqué la négation par l’Europe de ses racines chrétiennes et sa politique d’immigration qui laisse venir de dangereux extrémistes et qui risque de transformer complètement le continent, sa culture, sa composition ethnique et son identité chrétienne."

Posté le 27 octobre 2017 à 13h37 par Michel Janva | Lien permanent

26 octobre 2017

La statue de Jean-Paul II oui, la croix non

Unknown-6Le Conseil d’Etat a ordonné la suppression de la croix qui surplombe la statue de Jean-Paul II à Ploërmel. Cela fait suite à l'acharnement des laïcistes locaux :

La parade aurait été de vendre le terrain où se trouve la statue, qui devenait ainsi un terrain privé. Il en avait été question mais manifestement l’idée a été abandonnée.

Posté le 26 octobre 2017 à 08h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

25 octobre 2017

Vers l'interdiction des signes religieux dans des hôpitaux canadiens

Unknown-5Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Est-de-l'Île-de-Montréal a confirmé avoir lancé une réflexion pour se doter d'un «cadre de référence en soins spirituels». Parmi les sujets débattus : les signes religieux portés par certains prêtres employés dans les établissements liés au CIUSSS. La direction assure toutefois qu'elle n'a pas encore pris de décision à ce sujet.

Le CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal emploie 17 intervenants en soins spirituels, dont 8 sont des religieux qui portent le col romain. 

Ces derniers mois, des membres du personnel ont fait valoir à la direction que, selon eux, le port du col romain ne cadrait pas tout à fait avec l'esprit du service qui devrait être offert. Ils ont trouvé une oreille attentive du côté de l'Association des intervenants et intervenantes en soins spirituels du Québec, qui confirme s'être penchée sur la question et dont le porte-parole explique doctement :

«Le col romain, c'est un symbole fort au Québec. Ce n'est pas un symbole religieux comme les autres, comme une kippa ou un voile, par exemple. C'est un symbole d'autorité religieuse».

Le regroupement professionnel craint que des gens soient réticents à demander de l'accompagnement en matière d'aide médicale à mourir, d'avortement ou de questions liées à la communauté LGBT si un membre du personnel de l'établissement affiche un col romain... Selon ces hypocrites, un musulman va encourager des LGBT ou un rabbin va encourager l'euthanasie d'un patient...

Posté le 25 octobre 2017 à 11h05 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

«La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde» le 15 novembre

Le film La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde sort au cinéma le Lucernaire à partir du 15 novembre.

53, rue Notre Dame des Champs 75006 Paris

Séances mercredi et jeudi à 20 h 30.

Vendredi, samedi et dimanche : 14 h 30 - 16 h 30 - 18 h 30 - 20 h 30

Posté le 25 octobre 2017 à 08h59 par Michel Janva | Lien permanent

24 octobre 2017

Syrie : le cauchemar des chrétiens de la vallée du Khabour

Une émission de France 24 diffusée en septembre :

Posté le 24 octobre 2017 à 11h41 par Michel Janva | Lien permanent

20 octobre 2017

Pendant que les médias nous gavent d'islamophobie en France : 104 églises profanées en 4 mois.

Du boulevard Voltaire : 

"Le site lagauchematuer.fr a relevé que, du 1erjanvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats. Une par jour. Cela va du tabernacle vandalisé à l’église incendiée, en passant par des tags démoniaques défigurant chœur et autel. Le site propose « un panorama de cette christianophobie ordinaire ».

Mais il y a pire statistique encore. Sur un autre site spécialisé dans l’observation des actes de christianophobie, dirigé par Daniel Hamiche (www.christianophobie.fr), sont répertoriés l’ensemble des actes commis contre des églises, des lieux de culte, de dévotion, des écoles et des sites Internet chrétiens en France. La synthèse mensuelle de ces actes est tout simplement ahurissante ! Et totalement ignorée du gouvernement et de ses complices les médias. Pendant les quatre premiers mois de l’année, ce sont 170 actes qui ont été relevés par cet observatoire, dont 104 concernent des églises ! Une interruption de messe aux cris de Allahu Akbar, le caillassage de l’église de Lacanau, une sacristie incendiée, des tags anarchistes sur une église de Tours. Car ces actes christianophobes ne sont pas toujours le fait des adorateurs d’Allah mais souvent, aussi, celui de jeunes satanistes ou de cette secte des antifas, les milices armées de notre Premier ministre, qu’il ne veut surtout pas dissoudre pour entretenir un certain désordre sur notre sol. Et c’est peut-être bien là son seul bilan positif" (suite).

Posté le 20 octobre 2017 à 18h38 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

165 actes christianophobes recensés entre janvier et août 2016

Selon la synthèse de l'Observatoire de la christianophobie. Dont 104 églises profanées en 4 mois. Le plus souvent dans le silence politico-médiatique.

Posté le 20 octobre 2017 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent

18 octobre 2017

24 heures pour la liberté religieuse avec l'AED

Posté le 18 octobre 2017 à 11h24 par Michel Janva | Lien permanent

La persécution des chrétiens dans le monde d’aujourd’hui

Du canadien Jacques Tremblay :

''Les persécutions religieuses sont des mauvais traitements infligés à des personnes, ou à des groupes, en raison de leurs croyances. Saviez-vous qu’il existe, encore aujourd’hui, des chrétiens qui sont persécutés à cause de leur foi ?

Chaque année, l’association d’origine protestante Portes Ouvertes publie un rapport détaillé concernant la persécution des chrétiens dans le monde. Chiffres à l’appui, on estime à 215 millions le nombre de chrétiens gravement persécutés dans 50 pays. Ces données montrent que le christianisme est la religion dont les membres souffrent le plus de persécutions à travers le monde.

Ces faits correspondent aux données publiées par l’association catholique Aide à l’Église en détresse qui démontre, dans le rapport intitulé « Persécutés et oubliés ? », comment la persécution des chrétiens est un phénomène qui est en train de s’aggraver: des églises sont incendiées, des chrétiens sont pressés de se convertir, des violences collectives sont exercées contre les foyers chrétiens, des enlèvements et viols de jeunes filles chrétiennes sont commis, etc.

Ces persécutions ne cessent de croître partout dans le monde, en particulier au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie du Sud-Est. D’autres rapports abondent dans le même sens: ceux du département d’État américain qui, chaque année, recense les atteintes à la liberté de religion, ceux d’Amnesty International, et ceux du Conseil œcuménique des Églises (à majorité protestantes); tous concluent à la dégradation de la situation des chrétiens (catholiques, protestants, orthodoxes) dans le monde.

Des données à considérer

En 2016, au moins 1 173 chrétiens ont été tués dans le monde en raison de leur foi. C’est peut-être six fois moins qu’en 2015 (où il y a eu 7 100 chrétiens assassinés), mais c’est encore beaucoup trop !

Le pays où les persécutions contre les chrétiens sont les plus fortes est la Corée du Nord. Là-bas, le christianisme est vécu de manière souterraine. Le simple fait de posséder une Bible y est considéré comme un crime contre l’État. S’ils sont découverts, les chrétiens et leur famille risquent les travaux forcés à vie, ou la mort. On estime à 300 000 le nombre de chrétiens obligés de se cacher dans ce pays.

En 2016, le pays où a été tué le plus grand nombre de chrétiens est le Nigéria, avec 695 assassinats, et le pays où a été ciblée le plus grand nombre d’églises est le Pakistan, avec 600 attaques perpétrées. Les pays d’Afrique où les persécutions contre les chrétiens sont les plus fortes sont la Somalie et le Soudan. Il faut également mentionner l’Érythrée; là-bas, pentecôtistes et chrétiens orthodoxes sont dans le viseur des autorités.

Il convient de mentionner quelques autres pays où les chrétiens sont gravement persécutés: le Mali, l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Yémen, la Libye et l’Arabie Saoudite. On observe également une hausse de la violence en Inde (attaques, tabassages, femmes violées). Notons également qu’en Chine, où les chrétiens ont déjà subi une persécution sévère, seules les activités religieuses sous le contrôle de l’État sont autorisées; ainsi, les catholiques qui désirent rester fidèles au Vatican doivent vivre dans la clandestinité.

Quelques faits publiés dans les médias

Le problème de la persécution des chrétiens n’intéresse pas encore suffisamment les médias. Cependant, ces derniers ont tout de même relaté quelques faits qui méritent notre attention. En 2010, une chrétienne pakistanaise – Asia Bibi – a été condamnée à mort en raison d’une fausse accusation de blasphème envers l’Islam. Elle est actuellement en prison, et son sort demeure incertain.

En 2014, des djihadistes ont crucifié, en Syrie, des chrétiens qui refusaient de prononcer la profession de foi musulmane. Témoin de ces atrocités, Sœur Raghida a donné une entrevue sur les ondes de Radio Vatican dans laquelle elle explique comment les chrétiens de Syrie subissent le martyre d’une façon extrêmement inhumaine.

En 2015, des djihadistes de l’organisation ‘’État islamique’’ égorgent 21 chrétiens coptes égyptiens en Libye.

En 2016, le père Jacques Hamel, un prêtre catholique français, est assassiné par deux terroristes islamistes alors qu’il célébrait la messe. Il est le seul prêtre catholique assassiné en Europe en 2016, sur un total de 28 assassinés cette année-là dans le monde.

Bref, le phénomène de la persécution des chrétiens doit être davantage connu si nous voulons défendre, d’une manière crédible, les droits humains.''

Posté le 18 octobre 2017 à 11h22 par Michel Janva | Lien permanent

Le plus grand danger auquel nous devons faire face aujourd’hui, c’est l’indifférence d’une Europe qui nie ses racines chrétiennes

Du 11 au 13 octobre s’est tenue à Budapest une réunion internationale sur la persécution des chrétiens, organisée par le gouvernement hongrois. Chistianophobie Hebdo a traduit une partie du discours d’accueil du Premier Ministre Viktor Orbán. Extrait :

Unknown-8"[...] Aujourd’hui, je voudrais dire quelques mots sur cette forme de persécution des chrétiens.Nous nous sommes rassemblés ici, venant du monde entier, pour trouver des réponses à une crise qui n’a été que trop longtemps cachée. Nous sommes venus de différents pays et, pourtant, quelque chose nous relie : responsables d’Églises chrétiennes et hommes politiques chrétiens. […] Dans le Livre d’Ezéchiel nous lisons que, si le veilleur voit l’ennemi approcher mais qu’il ne sonne pas l’alarme, le Seigneur le tiendra pour responsable de la mort de ceux qui ont été tués à cause de son inaction.

Bien des fois au cours de notre histoire, nous les Hongrois nous avons dû nous battre pour rester chrétiens et Hongrois. Pendant des siècles, nous avons combattu sur les frontières méridionales de notre patrie pour défendre toute l’Europe chrétienne. […] Ici, dans cette salle, se trouvent des personnes plus âgées que moi qui ont fait l’expérience de première main de ce que c’est que d’avoir vécu en chrétien fidèle sous un régime despotique. Pour nous, toutefois, par une cruelle et absurde ironie de l’Histoire nous voici vivant comme des membres d’une communauté assiégée. Où que nous vivions dans le monde – que nous soyons catholiques, protestants, orthodoxes ou Coptes –, nous sommes membres d’un seul corps et d’une seule, diverse et grande communauté. Notre mission est de préserver et de protéger cette communauté. Cette responsabilité exige de nous, d’abord et avant tout, que nous libérions le discours public sur la situation présente des chaînes du politiquement correct et des incantations sur les droits de l’homme. […] Nous sommes tenus à utiliser un langage direct quand nous décrivons les événements qui se déroulent autour de nous […].

La vérité commence toujours par l’exposé des faits. Et c’est un fait que le christianisme aujourd’hui est la religion la plus persécutée au monde […] Le monde doit comprendre qu’en fait la persécution contemporaine des chrétiens annonce un processus mondial. Le monde doit comprendre que l’expulsion par la force de communautés chrétiennes et les tragédies de familles et d’enfants vivant dans certaines régions du Moyen-Orient et de l’Afrique ont une plus vaste signification : elles menacent en fait nos valeurs européennes. Le monde devrait comprendre que ce qui est en jeu aujourd’hui, n’est rien moins que l’avenir du mode de vie européen et de notre identité. Nous devons nommer par son nom ce à quoi nous sommes affrontés. Le plus grand danger auquel nous devons faire face aujourd’hui, c’est l’indifférence, le silence apathique d’une Europe qui nie ses racines chrétiennes. […] Et pourtant, on force l’Europe à poursuivre une politique d’immigration qui a pour résultat de laisser entrer sur le territoire de l’Union européenne des extrémistes […]. Un groupe d’intellectuels et de responsables politiques en Europe, veut créer […] une société mélangée qui, dans […] quelques générations, transformera complètement la composition culturelle et ethnique de notre continent, et par conséquent son identité chrétienne."

Posté le 18 octobre 2017 à 08h25 par Michel Janva | Lien permanent

17 octobre 2017

Projections du film sur la persécution des chrétiens dans le monde

CaptureRaphaël Delpard, romancier et cinéaste français, vient de réaliser un film documentaire sur La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde, cette éradication sournoise et violente qui touche 210 millions de femmes, d’hommes et d’enfants dans 50 pays…

Enrichis de nombreux témoignages de rescapés, ce film de 90 minutes doit être vu et connu de tous. En attendant la vidéo de ce film, qui devrait être commercialisée en janvier prochain, vous pourrez le découvrir à Paris mais dans une seule salle, celle du Lucernaire (53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris).

Séances à 20 h 30 : mercredis 15 et 22 novembre, jeudis 16 et 23 novembre.

Séances à 14 h 30, 16 h 30, 18 h 30 et 20 h 30 : vendredis 17 et 24 novembre, dimanches 19 et 26 novembre.

Ne ratez pas ces rares occasions et informez votre carnet d’adresses.

Ci-dessous, la bande annonce du film :

Posté le 17 octobre 2017 à 17h41 par Michel Janva | Lien permanent

13 octobre 2017

Alexis Corbière confond « marital » et « marial » ! Vite, des cours de caté

Posté le 13 octobre 2017 à 16h21 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)


     Archives > Cathophobie , Immigration

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie , Immigration