22 mai 2015

Évolution des atteintes aux lieux de cultes depuis 2008 en France

Posté le 22 mai 2015 à 18h40 par Michel Janva | Lien permanent

Syrie : le Père Jacques Mourad a été enlevé jeudi dans son monastère

Lu ici :

M"La veille, il avait envoyé un message qui pourrait s’avérer sinistrement prémonitoire. «Les extrémistes de Daech s’approchent de notre ville. A Palmyre, ils ont tué beaucoup de gens en coupant leur tête. Priez pour nous, SVP.» Le Père Jacques Mourad a été enlevé jeudi dans son monastère de Mar Elias, à Qaryatayn, un gros bourg planté au milieu du désert syrien, à une centaine de kilomètres de Palmyre.

«Beaucoup d’hommes en armes sont arrivés cet après-midi. Ils l’ont mis dans un véhicule et sont repartis. Ils ont aussi pris sa voiture et son ordinateur. Depuis, nous n’avons aucune nouvelle de lui», déplore au téléphone Marie Rose, qui partageait au quotidien la vie de Mar Elias. Sous le choc, les membres de la petite communauté se sont réunis dans la cour centrale: craignant le pire, ils ont abandonné le monastère pour se réfugier chez l’habitant."

Posté le 22 mai 2015 à 10h38 par Michel Janva | Lien permanent

20 mai 2015

Profanations sataniques de lieux de culte

De l'agence Apic :

"Plusieurs lieux de culte chrétiens et hindous, ainsi qu'un cimetière de l'île française de La Réunion, dans l'Océan indien, ont été profané. Outre les destructions de tombes ou de statues, des inscriptions telles ue «666» ont été retrouvées.

Ces profanations ont mis les gendarmes de La Réunion sur le pied de guerre, en Île Maurice voisine. Parmi les lieux de prière dégradés par les vandales figurent des statues de la Vierge, deux temples tamouls et un cimetière chrétien. Dans un des temples tamouls, le prêtre évoque même des actes de sorcellerie. C'est la deuxième fois en six mois que ce lieu de prière est saccagé. Des statues ont été brisées ou défigurées. Le mode opératoire des vandales est sensiblement le même sur tous les sites touchés. Des tags à la peinture rouge sont apposés aux murs, ainsi que des inscriptions sataniques telles que «333», «666» Satan», des tridents et une étoile de David, tracés à la bombe aérosol. Ce qui pourrait être une indication qu'il s'agit d'une même personne ou d'un même groupe de personnes" (suite).

Posté le 20 mai 2015 à 23h58 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

L'église et le cimetière de Sarpourenx (64) profanés

A la rubrique des faits divers d'une république à l'égalité à géométrie variable : 

"Des individus s’en sont pris à l’église de Sarpourenx, dans la nuit de samedi à dimanche. « On a rien entendu», témoigne Madeleine, responsable de l’édifice, qui occupe la maison mitoyenne. «C’est une personne venue se recueillir qui nous a prévenu dimanche matin. Quand je me suis aperçu des dégâts, j’ai été complètement scandalisée. » Madeleine a retrouvé l’édifice saccagé : déjections, mégots et allumettes dans le bénitier, poignée de la sacristie cassée, orgue déterioré... A l’extérieur, le vase à fleurs de la Vierge a été brisé sur une tombe".

La mairie a porté plainte à la gendarmerie d'Orthez.

Posté le 20 mai 2015 à 22h17 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

26 mai : Conférence sur les Chrétiens d’Orient à Saint-Mandé

Patrick Beaudouin, maire de Saint-Mandé et ancien député, organise le mardi 26 mai 2015 à 20h à l’Hôtel de ville de Saint-Mandé une conférence ayant pour thème « Chrétiens d’Orient, d’Afrique et d’ailleurs…du rejet au génocide.. ? » au cours de laquelle interviendront Monseigneur Pascal GOLLNISCH, Directeur général de l’Œuvre d’Orient, et Pierre LELLOUCHE, Député de Paris et Ancien Ministre.

Le maire déclare :

« Partout dans le Monde la communauté chrétienne est persécutée, victime d’une christianophobie croissante. En Irak et en Syrie, bien sûr, où les chrétiens n’ont d’autres choix que de se convertir, fuir, ou mourir, mais également en Afrique où ils sont pris pour cible par les fondamentalistes islamistes ».

« En France, comme l’attentat déjoué de Villejuif l’a mis en lumière, les Chrétiens sont également une cible, au même titre que l’a été la communauté juive en Janvier dernier ».

« Avec une Eglise criblée de balles au début du mois de mai à Tourcoing et des actes de profanation de lieux de cultes en constante augmentation –700 lieux de cultes chrétiens profanés en 2014, 104 depuis Janvier 2015 – la christianophobie existe aussi en France »

« Il est de mon devoir d’élu de la République d’alerter l’opinion publique sur ces actes ignobles qui se passent hors de nos frontières et sur la trainée de haine qui s’étend à l’intérieur même de notre pays. Là est le but de cette conférence. »

Posté le 20 mai 2015 à 20h23 par Michel Janva | Lien permanent

Marseille : rassemblement de soutien aux victimes des génocides chrétiens

Les veilleurs de Marseille et plusieurs associations de chrétiens de rites orientaux organisent un rassemblement en soutien aux victimes des génocides chrétiens d'Orient et d'Afrique :

Là-bas, le massacre continue... Ici l'indifférence persiste.
Là-bas l'état islamique et Boko Haram persécutent les chrétiens, juifs, yézidis... alors, on fait quoi ?
Hier les arméniens, puis les juifs, aujourd'hui tous les chrétiens, et demain ?
Pour témoigner notre soutien aux victimes des génocides chrétiens d'Orient et d'Afrique,


    rendez-vous le vendredi 5 juin à 18h30 sous l'ombrière du Vieux Port de Marseille, si possible, avec un détail vestimentaire orange.


Pour toute question ou aide à l'organisation,contacter genocidechretienorientafrique@gmail.com

GENOCIDE_CHRETIENS_tract

Posté le 20 mai 2015 à 15h00 par Marie Bethanie | Lien permanent

26 mai : conférence du père Boulad au centre Charlier

B

Posté le 20 mai 2015 à 13h07 par Michel Janva | Lien permanent

17 mai 2015

"Touche pas à Jean-Paul II" : l'ancien maire de Ploërmel lance une souscription

... pour contourner la loi. Une manifestation en faveur du maintien de la statue de Jean-Paul II, croix comprise, était organisée hier à Ploërmel :

Ploërmel

"Finalement 350 personnes se sont déplacées avec comme chef d’orchestre du rassemblement Paul Anselin. L’ancien maire de la commune, celui qui a fait venir la statue. « J’ai pris la décision de venir aujourd’hui car le collectif organisateur m’a contacté. J’ai pu juger de leur bonne foi. Ceux sont des catholiques bretons avec qui je veux travailler. Ils vont rejoindre l’association que je viens de créer, « l’association nationale pour le maintien de la statue Jean-Paul II à Ploërmel » dont Hervé de Charette (ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac) est le président. », lance Paul Anselin. (...)

Dans son discours Paul Anselin annonce qu’il lance une souscription volontaire en vue d’acheter le terrain sur lequel se situe la statue. « Rejoignez nous en nombre. Les Ploërmelais et d’autres deviendront propriétaires d’un bout de terrain. Vos dons seront possibles via le site internet www.touchepasamonpape.org que nous allons créer. »

Posté le 17 mai 2015 à 19h47 par Louise Tudy | Lien permanent

16 mai 2015

Une jeune fille agressée car elle portait un crucifix

En Italie, une fille de 12 ans a été agressée par un Africain car elle portait un crucifix.

Posté le 16 mai 2015 à 11h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (22)

Encore un tabernacle profané

En Haute-Garonne.

Posté le 16 mai 2015 à 11h29 par Michel Janva | Lien permanent

20 mai : rassemblement pour les chrétiens d'Orient à Paris

Flyer rassemblement 20 mai 18h00

Posté le 16 mai 2015 à 07h02 par Michel Janva | Lien permanent

15 mai 2015

Terrible bilan au Nigéria

Le « rapport sur la situation des activités de Boko Haram dans le diocèse catholique de Maiduguri » comptabilise un total de 5000 catholiques tués et 10000 orphelins. Plus de 350 églises du diocèse ont été sérieusement attaquées, et « un bon nombre d’entre elles ont été détruites plus d’une fois ». Plus des trois quarts du diocèse étant sous le contrôle de Boko Haram, le rapport relate que 22 des 40 centres paroissiaux et aumôneries du diocèse ont été désertés et occupés par les terroristes. 26 des 46 prêtres de la région sont actuellement déplacés, ainsi que 200 catéchistes et 30 sœurs. Quatre des cinq couvents du diocèse ont été fermés.

Posté le 15 mai 2015 à 08h09 par Michel Janva | Lien permanent

14 mai 2015

La statue de Jean-Paul II : de Ploërmel à la Hongrie ?

Jozsef Michl, maire de Tata, à 70 km au nord-ouest de Budapest en Hongrie, a déclaré :

« Si la France, pays de la liberté, n'en veut pas, nous serions heureux de l'avoir ici, dans notre ville »

« C'est scandaleux que cela puisse arriver au XXIe siècle, comme s'il y avait un problème avec les racines chrétiennes de l'Europe »

Posté le 14 mai 2015 à 18h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

6ème profanation dans le diocèse de Saint-Claude

6ème profanation d’une église dans ce diocèse du Jura depuis février dernier :

"Vendredi 8 mai au soir, un bénévole de l’église Saint-Germain du quartier d’Azans-la-Bedugue de Dole, a constaté que la porte du tabernacle avait été fracturée et forcée, sans doute à l’aide d’un des quatre candélabres de l’autel où est placé le tabernacle. Le ciboire qui s’y trouvait a été tordu, jeté au sol, piétiné puis replacé dans le tabernacle. Pour le Père Jacques Fouchard, curé à la retraite qui loge dans le presbytère de l’église, il y a dans cet acte odieux « une réelle volonté de profaner… ». Aucun vol n’a, en effet, été constaté dans l’église. Ce n’est donc pas le même modus operandi que pour les cinq autres églises du diocèse, puisque, dans ces cas, la profanation du tabernacle et des Saintes Espèces avait pour objet le vol. Une plainte a été déposée."

Posté le 14 mai 2015 à 15h25 par Michel Janva | Lien permanent

Un statut officiel pour les combattants chrétiens d'Irak

Lu dans l'hebdomadaire de la christianophobie :

"Le gouvernement de Bagdad et le gouvernement régional du Kurdistan irakien semblent sur le point d’accorder un statut particulier aux combattants chrétiens des Unités de protection de la plaine de Ninive (Nineveh Plain Protection Units), branche armée du Mouvement démocratique assyrien (MDA), financée en grande partie par l’American Mesopotamian Organization (Santa Clarita, Californie), pour la lutte commune contre l’État Islamique en Irak et au Levant dans le gouvernorat de Ninive. C’est ce que révèle une récente dépêche de l’Assyrian International News Agency traduite par nos soins:

Le président du groupe parlementaire Al-Rafidain, Yonadam Kanna, a révélé lundi [4 mai] l’existence d’une concertation entre le gouvernement fédéral [Bagdad] et le gouvernement régional du Kurdistan sur le déploiement de 570 volontaires chrétiens de la région de la plaine de Ninive dans les combats contre les gangs terroristes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

« Le gouvernement fédéral a donné son accord pour que se tienne une concertation entre la composante des volontaires chrétiens constituant un régiment de 570 volontaires de la population de la plaine de Ninive, et le gouvernement régional du Kurdistan pour les questions d’armement et de répartition sur les lignes de front des combats contre les gangs de l’EIIL », a déclaré Kanna à Shafaq News. Kanna a ajouté que « la force de protection de la plaine de Ninive aura son rôle propre et ne sera incorporée ni dans les Unités de Mobilisation Populaire [force paramilitaire à majorité shiite, mise en place officiellement le 8 mai] ni dans les Peshmergas, lors de ses opérations dans la plaine de Ninive selon l’article 140 de la Constitution ». [Yonadam Kann a également précisé] que « nous sommes présentement en concertation avec Bagdad et le gouvernement [du Kurdistan] sur les tâches de la force de sécurité »."

Posté le 14 mai 2015 à 09h28 par Michel Janva | Lien permanent

11 mai 2015

Incendie criminel d’une chapelle à Lille

Mais il n’y a pas eu de profanation.

Posté le 11 mai 2015 à 17h26 par Michel Janva | Lien permanent

Profanations sataniques à La Réunion

Après la Vierge au Parasol profanée le 28 avril dernier, cinq autre lieux ont été la cible de profanations sataniques sur l'île de La Réunion depuis le week-end dernier :

20583b79d2f6085732cd3b8630d3351b"Un cinquième site a été visé par des inscriptions sataniques. Tout a été marqué sur les murs du cimetière de l’Est à Saint-Denis. Un "Satana" dans l’enceinte et des "333", "666" et autres pentacles sur l’extérieur. Un trident a aussi été dessiné sur une dalle à l’intérieur.

Depuis ce week-end, quatre lieux ont été ciblés par des tags sataniques. Le temple tamoul de Bois Rouge à Saint-André, celui de Bel Air à Sainte-Suzanne mais aussi l’oratoire de la Vierge de Notre Dame de Lourdes à Sainte-Anne.

Sur ces trois sites religieux, des tags "333", "666" et "Satan" ont été découverts. Dans l’enceinte des temples, les restes de ce qui semble être des rites de sorcellerie ont été retrouvés."

Faudra-t-il attendre qu'une mosquée ou une synagogue soit profanée à son tour pour que Manuel Valls réagisse ? 

Posté le 11 mai 2015 à 17h18 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

Le sous-entendu anti-catholique proprement haineux du livre de Todd

Dans le JDD, Franck Margain, vice-président du parti chrétien-démocrate, répond aux propos d'Emmanuel Todd. Extraits :

"[...] Mais il y a un aspect fondamental et pour le coup très grave qui n'a pas suffisamment été relevé et dénoncé. C'est le sous-entendu anti-catholique proprement haineux de ce livre. Il assimile, de manière sous-jacente, le catholicisme au racisme, à la traîtrise, à l'antirépublicanisme, le mot catholique sous sa plume prend des allures d'insulte.

Il parle ainsi de la France "antidreyfusarde, catholique, vichyste" ; de l'esprit inégalitaire du traité de Maastricht qui "nous vient du catholicisme et de Vichy". Pourquoi ces rapprochements douteux? C'est le répugnant slogan "catho-facho" habillé d'un bas de soie. Il explique que l’influence du catholicisme sur les mentalités est à l'origine de "l’accès d’hystérie" du 11 janvier. Le catholicisme est donc assimilé à une cause de folie.

Il parle de la "France périphérique, historiquement antirépublicaine", là où l'on trouve les "catholiques zombies". Les catholiques antirépublicains? Ou héritiers d'un esprit antirépublicain ou qui habitent des régions historiquement antirépublicaine donc quelque part antirépublicains? Et il n'a trouvé que ce terme très dépréciatif de "catholiques zombies" pour désigner les gens dont la culture est influencée par le catholicisme, sans être eux-mêmes réellement catholiques.

C'est ainsi qu'il désigne François Hollande, dont les parents sont catholiques, comme "la parfaite incarnation du catholicisme zombie". Il explique par exemple que l'incapacité à décider de ce président vient des traces de catholicisme qui subsistent en lui. Emmanuel Todd confond dans cette page humilité et indécision, et montre là toute son ignorance du catholicisme. En tout cas, ce qu'il semble détester chez Hollande c'est la trace (hypothétique) de catholicisme qu'il détecte chez lui! Si même une légère influence le répugne...

Donc, si on suit bien sa sémantique et ce qu'on détecte comme un présupposé idéologique, on a l'impression que pour lui, le catholique est un fasciste, traître à son pays, antirépublicain, fou, voire un être maléfique mort-vivant. Les catholiques seraient-ils devenus la nouvelle "anti-France", Monsieur Todd?

Si on remplaçait le mot "catholique" par tout autre groupe religieux, ce livre aurait certainement connu un autre sort. Mais qu'importe. Ce pseudo-intellectuel médiocre dans tout ce qu'il fait, se décrédibilise tout seul. Et il peut, autant qu'il le souhaite, déplorer l'existence des racines chrétiennes de la France, ça ne changera rien. Si tous les évènements historiques de ces derniers siècles n'ont pas réussi à éliminer le catholicisme de notre pays, ce n'est pas lui qui y réussira."

Posté le 11 mai 2015 à 09h57 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

10 mai 2015

16 mai : rassemblement à Ploërmel

11059547_880033225395229_3773606320948518354_n

Posté le 10 mai 2015 à 07h25 par Michel Janva | Lien permanent

09 mai 2015

Les coupes pas très catholiques du Parisien

'L'émouvante lettre d'adieu de Henri Fertet, résistant de 16 ans fusillé en 43" publiée le 8 mai dans le Parisien a subi quelques coupes, faute de place dans la version papier, probablement. Hasard ? Aucune référence catholique ou à "la France éternelle" n'a échappé aux coups de hache du journaliste. Vous pouvez comparer en cliquant sur l'image :

Fertet 2

Posté le 9 mai 2015 à 15h27 par Louise Tudy | Lien permanent

08 mai 2015

"Je pensais que la France était encore un pays chrétien…"

Cet aveu blessé est celui d’une jeune fille irakienne arrivée en France l’été dernier et rapporté dans l'hebdomadaire Christianophobie.

"Et elle ajoutait : « Je peux vous assurer que le gouvernement n’aurait jamais osé détruire une église chez nous, nous aurions tous été dans la rue. » Nous sommes la proie de deux totalitarismes qui se répondent : l’un, islamiste, terrorise franchement ; l’autre, progressiste, étouffe les Français depuis des décennies. Tous deux ont un ennemi commun : le christianisme et chacune des traces, très nombreuses, qu’il a laissées dans notre pays. Après la statue de la Sainte Vierge à Publier, c’est à la Croix qui surplombe une statue de Jean-Paul II que s’est attaquée la Libre Pensée dans le Morbihan et les intégristes laïcards viennent de remporter une nouvelle manche de leur combat judiciaire.

Tandis que les djihadistes de l’État Islamique menacent de l’autre côté de la Méditerranée « tous les pays chrétiens » en pointant leur sabre vers l’Europe, l’Europe ne cesse de renier ce qui l’a fondée. « C’est triste, parce que les Français auront rapidement à combattre la même menace islamiste que nous, et ils ne sauront même pas pourquoi ils mourront », poursuit cette jeune fille. Si le calvaire des chrétiens d’Orient nous semble bien lointain, le nôtre est pour eux une évidence. À l’empoisonnement continu de nos âmes par mille et une déclarations de politiciens apostats, s’ajoute désormais la crainte de l’attentat. Avant-hier Bagdad, hier Alep, et demain Paris. Notre soutien aux chrétiens d’Orient doit s’accompagner d’une lutte déterminée en France : celle que nous menons contre la haine antichrétienne. Si l’État Islamique vise la France, c’est parce qu’il la considère comme chrétienne. Ayons au moins la force de nous préparer à affronter ces soldats diaboliques pour la seule bonne raison : celle de notre fidélité au Christ. Rien d’autre ne peut fournir l’espérance nécessaire à ce double combat que nous livrons, les chrétiens d’Orient nous le rappellent sans cesse, bien conscients que nous souffrons également d’un totalitarisme « progressisme » mortifère…"

Posté le 8 mai 2015 à 09h49 par Michel Janva | Lien permanent

07 mai 2015

Croix retournées à Oyonnax : "aucune motivation religieuse"

Communiqué de Christophe Boudot, tête de Liste FN aux Elections Régionales Auvergne Rhône-Alpes :

"Le mois dernier, 25 lieux de culte ou de mémoire chrétiens ont été victimes d’actes de christianophobie.

Une enquête a été ouverte mardi 5 Mai concernant la profanation de tombes à Oyonnax dans l’Ain. Une source judiciaire proche de l’enquête précise qu’« aucune motivation religieuse n’apparaît actuellement dans ces dégradations »…. C’est un peu court, ce sont pourtant bien des croix qui ont été retournées.

Christophe Boudot, Président du Groupe FN à la Région, et Maxime Chaussat, Secrétaire Départemental FN de l’Ain condamnent vivement ces actes odieux et répétés et demandent que les auteurs de ces actes inqualifiables soient retrouvés et condamnés. Ils s’associent respectueusement à la douleur des familles dont la mémoire des défunts a été profanée."

Posté le 7 mai 2015 à 17h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

06 mai 2015

Avril 2015 : 25 lieux victimes d'actes antichrétiens

...recensés par l'Observatoire de la christianophobie.

Posté le 6 mai 2015 à 17h48 par Louise Tudy | Lien permanent

France : églises caillassée ou cible des balles

A Lacanau en Gironde, une église a été caillassée.

A Tourcoing dans le Nord, 8 impacts de balles ont été découverts dans quatre vitres de l'église Saint-Thomas. Dans un communiqué, le maire de la ville Gérald Darmanin a condamné :

« Ces actes, dangereux et lâches, ne pourront rester impunis. Même si, pour l’heure, nous ne pouvons confirmer que des personnes étaient visées, tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité des habitants. S’il s’agit d’une atteinte à un édifice religieux, et quelle que soit la religion représentée, nous combattrons avec la plus grande fermeté les phénomènes de radicalisation ».

Posté le 6 mai 2015 à 11h26 par Michel Janva | Lien permanent

04 mai 2015

L'église de Champigny (94) taguée

Lu ici :

"Le quartier de Cœuilly s’est réveillé couvert de tags, en fin de semaine dernière. Palissades de travaux, commerces, murs de maisons, rien, visiblement, n’a été épargné. Ni même l’église Notre-Dame-du-Sacré-Coeur-de-Coeuilly, dont la porte a été recouverte d’un « A » cerclé, symbole de l’anarchisme et des initiales « NTM » sur un pilier.

« Que dire ? On est devant de la bêtise, déplore le père Jean-Pierre Gay. C’est le plaisir d’abîmer pour rien ». 

Posté le 4 mai 2015 à 23h49 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

L'église de Valenciennes (59) vandalisée et les Saintes Espèces profanées

ValLe Diable se déchaîne

"Triste vision, ce lundi, à l’église du Sacré-Cœur qui se trouve le long de l’avenue Dampierre, à Valenciennes. Tabernacle renversé, hosties parsemées dans les allées de l’église… « L’hostie, c’est le Christ vivant. C’est de la profanation. Et de la tristesse, comme si on avait touché à quelqu’un qui nous est cher », réagit l’abbé Jean-Marie Launay, qui est ensuite allé déposer plainte, une fois les constatations des policiers achevées.

C’est vers 16 heures que l’abbé Launay a été avisé. « L’un des trois piliers de notre église a été alerté par un fidèle qui était passé dans l’église pour prier », explique-t-il. Prévenus à leur tour, deux équipages du commissariat de police de Valenciennes se sont rendus très vite sur place, afin de procéder aux constatations d’usage. À l’entrée de l’église du Sacré-Cœur, un vase a été brisé. Mais c’est surtout l’autel, situé au fond de l’église qui attire l’attention. La nappe de l’autel présente des marques de brûlures tout du long. Sur l’autel, le tabernacle massif a été renversé, sans que les individus malveillants ne semblent parvenus à l’ouvrir.

« Ils avaient vraiment le désir de trouver les hosties qui sont sacrées. C’est le corps du Christ», rappelle l’abbé Launay. Et d’expliquer que les profanateurs se seraient ensuite dirigés vers le second tabernacle. « Ils ont ramené le ciboire qui contenait les hosties. Est-ce qu’ils en ont mangé ?, s’interroge le prêtre. En tout cas, ils en ont répandu dans toute l’allée. Et la grande hostie qu’on présente aux fidèles était consacrée. Et elle a été brisée en deux, il y en avait la moitié par terre. » Pour quelle raison l’église du Sacré-Cœur a ainsi été vandalisée et profanée ? « À quel dessein ?, se demande l’homme d’église. Un pari ? On a prié tout de suite pour ceux qui ont causé ces dégâts. Et on fera un culte de réparation pour demander pardon pour les profanateurs. Sans doute dans quinze jours, le jour des communions, pour expliquer aux enfants que certains en ont voulu au corps du Christ qu’ils vont recevoir pour la première fois. »

Posté le 4 mai 2015 à 22h40 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

L'église de Simandre (71) vandalisée

Lu ici :

"Ces derniers jours, de nombreuses dégradations ont été constatées dans l’église et au nouveau bâtiment du stade municipal.

Les responsables de l’entretien de l’église ont constaté que les cierges mis à la disposition des paroissiens avaient été allumés. Par ailleurs, les allumettes étaient dispersées dans le chœur. Des livres ont également été déchirés. Une nappe de l’autel a aussi été dégradée avec des inscriptions au feutre. « Nous avons remarqué que ces actes avaient lieu les mercredis. Aussi, par mesure de sécurité, nous avons décidé de fermer l’église durant ces vacances scolaires de printemps. »

Posté le 4 mai 2015 à 21h49 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Non au suicide programmé de l’identité chrétienne de la France

Communiqué de Karim Ouchikh, Président du SIEL :

"Fin avril, le tribunal administratif de Rennes a ordonné le retrait du domaine public d'un monument à Jean Paul II érigé sur une place de la ville de Ploërmel (Morbihan), au motif que la composition de l’ouvrage, - une arche, abritant la statue du pape, surplombée d'une croix - présenterait, par sa disposition et ses dimensions, un caractère ostentatoire contraire aux dispositions de la Constitution et de la loi de 1905.

Ce jugement déconcertant s’inscrit dans la prolongement de contentieux qui avaient déjà décidé, à la fin de l'année dernière, du retrait de plusieurs crèches de lieux publics, non sans susciter l’émotion légitime d’une opinion publique attachée partout à la préservation des symboles culturels qui ont façonné notre inconscient collectif.

Le SIEL s’élève contre la dérive laïciste d’une jurisprudence administrative qui tend à faire une application restrictive de la loi de séparation des Églises et de l’État. Si la loi de 1905 impose à l’État et aux collectivités locales une obligation de neutralité à l’égard de la pratique des religions en France, elle ne leur autorise pas pour autant à bannir de l’espace public les représentations puissantes de l’identité chrétienne de notre pays. La France repose sur une civilisation vénérable dont les traits culturels sont essentiellement chrétiens : admettre cette réalité historique manifeste, en consacrant la prééminence du fait chrétien dans le rapport que nous devons entretenir avec les différentes composantes de l’identité française, n’implique nullement une quelconque rupture de l’égalité juridique des cultes qui se pratiquent sur notre sol. A rebours d’une vision désincarnée de l’identité de notre pays, qui ferait la part belle aux seuls ‘’principes républicains’’, le SIEL rappelle son profond attachement à une conception  charnelle de l’identité de notre pays qui, loin de renier son héritage chrétien, s’appliquerait fidèlement à en cultiver le génie."

Posté le 4 mai 2015 à 17h06 par Michel Janva | Lien permanent

Chrétiens du Kosovo : Jacques Bompard interpelle Fabius

Jacques Bompard attire l'attention du ministre des affaires étrangères et du développement international sur la détresse des serbes orthodoxes du Kosovo :

"Solidarité Kosovo, association créée en 2004, dénonce les atteintes aux serbes orthodoxes depuis 1999 : 150 églises et monastères détruits, 250 000 serbes chassés de la terre de leur ancêtres, 1 300 personnes kidnappées et jamais retrouvées. Les enjeux sont nombreux : culturels car il s'agit de la destruction d'une part de nos racines européennes, humains, sociaux... Dans l'Atlas de l'intolérance publié par le Figaro magazine en 2013-2014, le Kosovo est une zone où les chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi. Ces atteintes à la liberté des peuples de vivre dignement quelle que soit leur religion sont abjectes. Outre les déplacements, enlèvements, il continue d'exister une persécution des serbes orthodoxes. Ils sont 120 000 à vivre dans des enclaves dignes de ghettos. Il lui demande s'il compte agir en faveur de ces populations martyres."

Posté le 4 mai 2015 à 13h49 par Michel Janva | Lien permanent

Tentative d'incendie criminel de l'église Saint Mathieu à Perpignan

Communiqué de Xavier BAUDRY, Conseiller Municipal FN-RBM de Perpignan :

"Le Groupe d'élus municipaux et communautaires "Perpignan Ensemble", présidé par Louis Aliot dénonce avec force la tentative d'incendie criminel de l'église Saint Mathieu, en centre-ville de Perpignan!

Ce que le quotidien local appelle des "odeurs de fumée" s'avère être, selon les premières constatations des services d'Incendie et de Secours, une tentative d'incendie volontaire.

Le Front National/Rassemblement Bleu Marine assure les habitants du quartier, ainsi que les paroissiens de l'église Saint Mathieu, de leur soutien.

Cet incendie s'étant déclaré peu avant la messe dominicale, il aurait pu avoir des conséquences dramatiques!

Les élus FN-RBM de Perpignan exigent par ailleurs, que tous les moyens soient donnés aux services de Police et de Justice, afin que l'enquête puisse être menée à son terme, et les coupables sévèrement punis.

Nous demandons instamment à Madame la Préfète, d'assurer la sécurité de nos édifices religieux historiques, et de procéder au redéploiement des effectifs de Police, plus occupés actuellement aux contrôles routiers qu'à assurer la sécurité publique, en cette période de menace terroriste élevée.

Il est par ailleurs étonnant que, malgré la présence d’une caméra de vidéo-surveillance municipale, surplombant la façade de l’édifice religieux, les trafics de stupéfiants se perpétuent dans un laxisme le plus total… Preuve de l’efficacité relative d’une vidéo-surveillance, dont les délinquants n’ont plus peur!"

Posté le 4 mai 2015 à 12h21 par Michel Janva | Lien permanent

Encore un sacrilège

Le tabernacle de l’église Saint-Vincent à La Teste-de-Buch (Gironde) a été forcé et le Saint-Sacrement aurait été profané.

Posté le 4 mai 2015 à 07h11 par Michel Janva | Lien permanent

02 mai 2015

Marre qu'on s'attaque aux symboles chrétiens ? Réagissons !

Le 15e Festival européen de la photo de nu à Arles tape dans la christianophobie à l'aide de son affiche, exhibant une femme nue sur une croix, "œuvre" nommée "crucifixion" par son auteur. L'Observatoire de la christianophobie propose à ses lecteurs d'écrire (avec courtoisie) aux organisateurs pour leur exprimer leur indignation. Ci-dessous, un extrait d'un mail écrit par un lecteur de l'Obs, à titre d'exemple...

[...]"Le catholique que je suis vous fait passer le message suivant : fichez-nous la paix, passez vos nerfs sur d’autres (par souci de pluralisme) il y a des sujets plus intéressants que la haine du christianisme (de surcroît ce n’est pas bon pour la santé) comme les millions de chômeurs victimes de l’ultra libéralisme associé au socialisme, le terrorisme musulman qui trouve son fondement dans le Coran… Une dernière chose, ne remplacez pas cette affiche par une femme nue devant le mur des lamentations ou devant la Kaaba, ça tomberait sous le coup de la loi, vous savez, la provocation à la haine envers un groupe de personnes ou une religion, je ne voudrais pas que vous ayez des ennuis ! Croyez-moi, le mieux serait de vous occuper de vos fesses laïques. Très courtoisement…" 

Posté le 2 mai 2015 à 13h25 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (20)

01 mai 2015

La ligne de l’athéisme agressif commence par des brimades et finit en génocide

Daniel Rabourdin, habitant aux États-Unis, est en passe de réussir son pari : boucler le tournage d’un documentaire relatant les guerres de Vendée, mettant l’accent sur l’aspect génocidaire de la répression. Financée uniquement par des dons de particuliers, La Rébellion cachée porte pour la première fois au cinéma cette histoire délibérément dissimulée aux Français. Il répond à Présent :

"Je pense avoir encore 20 % de post-production à accomplir qui correspondent à 30 000 euros à trouver. En gros, j’ai en face de moi 85 minutes de docudrame. Je dois choisir les voix professionnelles de 30 acteurs. Ils liront les lettres de femmes et hommes de Vendée ainsi que les missives des soldats et généraux engagés dans l’extermination. Je dois finir les cartes géographiques avec une belle présentation à l’ancienne. Il me faut encore trouver des photos de haute qualité de peintures, ainsi que deux ou trois perles spirituelles dans les archives. Bref, beaucoup de montages de raffinement, avec un grand contrôle qualité de chaque seconde selon les barèmes de l’industrie. Après les doublages, etc.

Acteurs, techniciens, historiens (Reynald Sécher, Stéphane Courtois)... Comment avez-vous réussi à mobiliser toutes les compétences nécessaires pour mener à bien ce tournage ?

Dans les faits, ce n’est pas trop difficile. Il suffit de dire la vérité quant à ses intentions, de proposer une barre élevée dès le début. Si les potentiels partenaires ne sont pas d’accord à ce moment, pas besoin de continuer. J’ai travaillé avec ceux qui voulaient de la qualité et du résultat dans la journée, dans l’heure. Les Vendéens ont été formidables de cette façon. Et beaucoup de catholiques de tradition à travers la France ainsi qu’en Amérique. « Je n’ai pratiquement pas de budget, voulez-vous travailler pour la cause ? ». Si les gens disent oui, nous avançons immédiatement. Pas de formulaires, pas de longs débats, pas de « gueuletons », mais un travail par téléphone à tout moment et surtout un esprit de corps.

Quelle est votre motivation dans la réalisation de ce documentaire ? Le souci de la vérité historique, ou avez-vous aussi des liens plus personnels avec la Vendée ?

J’ai goûté au respect des chrétiens dans le nouveau monde ainsi qu’à la légèreté d’être, quand on n’a plus la pression culturelle des descendants du Règne de la Terreur. Quand je séjourne chez moi en France, je ressens à nouveau cette oppression (à la télévision, dans les écoles...). Je me rappelle comment, à 14 ans, je devais me défendre des professeurs communistes qui raillaient la foi catholique. Je me suis dit alors que c’était après tout non pas un abus sexuel mais un abus sur les âmes que ces instituteurs font endurer aux enfants. La Rébellion Cachée veut montrer l’arrêt de bus final de cette oppression que fut le génocide de la Vendée. De la même façon que l’arrêt final du communisme fut le Goulag et l’arrêt final du National-socialisme fut Auschwitz. La ligne de bus de l’athéisme agressif commence par ces brimades que les chrétiens endurent tous les jours en France. Et dans le passé il a fini par un génocide. Veut-on à nouveau cela ?

Péché originel de la République, le génocide vendéen est un sujet sensible. Ne craignez-vous pas la censure des diffuseurs en France, comme en ont été victimes des films comme l’Apôtre ou Cristeros ?

Vous avez raison : péché originel… Mais crainte ? Bien au contraire : je suis enthousiaste et je m’amuse aussi beaucoup. Par chance, nous avons des frères dans d’autres pays qui sont libres de leurs mouvements. Autant en profiter. A Hollywood, j’ai rencontré pendant trois mois des jeunes catholiques qui ne demandent pas mieux que de travailler pour la Vendée : des acteurs, des écrivains, des compositeurs. Même les Carmélites d’Anaheim (Los Angeles) prient pour nous. Des professionnels tout aussi motivés en France attendent de passer à l’action pour la version francophone."

Posté le 1 mai 2015 à 11h34 par Michel Janva | Lien permanent

30 avril 2015

Retrait de la statue de Jean-Paul II du domaine public de Ploërmel

Le laïcisme fanatique a encore frappé :

"Pour le tribunal administratif de Rennes, la statue de Jean-Paul II de Ploërmel, et la croix qui la surplombe, n’a pas à rester sur le domaine public. Saisi par la fédération de la Libre pensée morbihanaise le 26 mars dernier, il vient de rendre son jugement en délibéré. Il confirme le caractère illégal de son implantation en 2006 dans le centre-ville de Ploërmel.

L’association demandait le déplacement de la statue pour être en accord avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. Le rapporteur public avait proposé d’enlever la croix et l’arche, « symboles ostentatoires de la religion ». Le tribunal administratif a suivi sa proposition.

« Le tribunal s’est prononcé en faveur de la suppression de la croix », confirme Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel qui note qu’elle fait partie de l’œuvre. « Si on enlève la croix, c’est l’auteur qui peut nous attaquer… »

Œuvre de l’artiste russe Zourab Tsereli, la statue est protégée par la loi sur la propriété intellectuelle et son auteur a fait savoir à l’ancien maire de Ploërmel, Paul Anselin, qu’il s’opposerait à toute modification de l’ensemble.

Si la croix ne peut être désolidarisée de la statue, c’est le monument entier qui devra quitter le domaine public. « Nous n’en sommes pas là », prévient le maire de Ploërmel qui attend la réception du jugement écrit du tribunal administratif.

« Nous aurons six mois pour décider si nous faisons appel devant le conseil d’État. »Une autre hypothèse est également évoquée : le déclassement de la place du domaine public. Patrick Le Diffon fait savoir qu’il utilisera tous les recours possibles avant toute décision légale. La statue de Jean-Paul II n’est donc pas prête à quitter sa place renommée récemment « Saint Jean-Paul II », mais elle est en sursis."

Cette statue avait été vandalisée en 2007. Et si la Libre Pensée était cohérente, elle devrait demander la destruction de l’église, qui se trouve au centre de la ville, sur la voie publique...

Posté le 30 avril 2015 à 18h51 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (23)

29 avril 2015

Charlie Hebdo : Luz ne caricaturera plus Jésus-Christ

Non, en fait, il a déclaré :

"Je ne dessinerai plus le personnage de Mahommet, il ne m'intéresse plus".

Posté le 29 avril 2015 à 17h57 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (33)

Hortefeux : "Aujourd’hui, la religion chrétienne est la plus persécutée au monde !"

Brice Hortefeux déclare à Famille chrétienne :

"Aujourd’hui, la religion chrétienne est la plus persécutée au monde ! Le pape François a raison de le dénoncer à temps et à contretemps. On estime à cent cinquante millions le nombre de chrétiens persécutés ou en passe de l’être. Le risque est évidemment moins élevé en Occident, mais il ne doit pas être sous-estimé. La tension, hélas, ne peut que se renforcer… [...]

Place Beauvau, avez-vous été témoin d’attentats islamistes déjoués à la dernière minute ?

Je peux vous le confirmer. Et je me souviens notamment d’une réunion de crise organisée au milieu de la nuit. Les services américains et ceux d’un pays du Maghreb nous avaient laissé entendre qu’un attentat devait se produire dans la journée. Cet attentat ne s’est heureusement pas concrétisé. La direction du renseignement intérieur arrive à déjouer plusieurs attentats chaque année.

Le gouvernement de François Hollande est-il gêné pour défendre les catholiques ?

Pour ma part, j’ai toujours été partisan d’une affirmation forte des racines chrétiennes de la France. Cela n’enlève rien au respect des autres religions. Mais je suis plus que jamais convaincu qu’il faut refuser le communautarisme. À l’heure où il tente de mettre le pied dans la porte, il faut la refermer tout de suite !

Les responsables catholiques ont appelé au dialogue. Est-ce naïf dans la situation actuelle ?

Le dialogue est bon pour la vie de tous les jours. Cela est valable naturellement en matière religieuse. Mais il faut distinguer les choses. Le christianisme et l’islam sont des religions de nature différente. Le catholicisme n’aspire aujourd’hui qu’à jouer son rôle spirituel alors que le Coran se veut aussi une constitution, un code civil et un code pénal !

Quel regard devons-nous porter sur l’islam ?

Nous sommes tous un peu partagés sur l’islam. D’un côté, il y a des propos lucides et apaisants de Dalil Boubakeur, le très sage recteur de la mosquée de Paris. Simultanément, nous sommes témoins des atrocités commises dans le monde au nom de l’islam. Il s’agit d’une minorité, certes, mais elle sait trouver les mots pour susciter des fanatismes inacceptables et dangereux."

Posté le 29 avril 2015 à 12h23 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

Poissy : la statue de St Louis renversée de son socle

La statue du Bon Roi saint Louis a été dégradée, dans la nuit de dimanche à lundi à Poissy.

Posté le 29 avril 2015 à 10h27 par Michel Janva | Lien permanent

28 avril 2015

Cambriolage dans l'église Saint-Germain à Pernand-Vergelesses (21)

La haine de Dieu et des chrétiens s'étend

"Six tableaux (sur quinze) représentant les étapes du Chemin de la croix, accrochés sur les murs de la nef de l’église Saint-Germain à Pernand-Vergelesses, actuellement en travaux de réfection de toiture, ont disparu. Les habitants du village connaissent bien ces tableaux car ils ont été réalisés en 1986 par un paroissien, habitant le village, Guy Rossignol, alors professeur aux Beaux-Arts de Beaune, aujourd’hui décédé.

Ces tableaux de format 25 x 25 cm sont en bois et plâtre, peints de couleurs vives ; leur disparition a entraîné dans le village et la paroisse une grande émotion. C’est un préjudice artistique, spirituel et sentimental pour tous ceux qui les ont admirés et qui ont connu leur auteur. Une plainte a été déposée à la gendarmerie de Nuits-Saint-Georges".

Posté le 28 avril 2015 à 23h54 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les Saintes espèces volées à Aix-les Bains

Lu ici

"Dimanche après-midi, la porte du tabernacle de l’église Notre-Dame à Aix-les-Bains a été forcée par un ou plusieurs individus. A l’intérieur, un ciboire (vase en laiton dans lequel les hosties sont conservées) a été dérobé. Quelques heures plus tard, des papiers ont été brûlés devant la porte d'entrée de cette même église. Aucun dégât n’est à déplorer. Une enquête a été ouverte".

Posté le 28 avril 2015 à 22h53 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

La Vierge au Parasol vandalisée à La Réunion

Lu ici et ici :

Img_0856"Durant la nuit du 28 au 29 avril, la Vierge au Parasol a été la cible de vandales. Des tags et inscriptions sataniques ont été découverts, le maire de Sainte-Rose Bruno Mamindy-Pajany est scandalisé. "Satan et de retour" : ce message mal orthographié est inscrit à proximité de la Vierge au Parasol et il a choqué les habitants de Sainte-Rose, les touristes mais également le maire de la commune. Des "fausses croix gammées" ont également été découvertes mais selon les gendarmes, ces reproductions seraient mal réalisées. Une étoile de David a également été taguée sur le visage de la Vierge.

En direct du Journal Télévisé d’Antenne Réunion, Bruno Mamindy Pajany a dénoncé cet acte de vandalisme.

"On est choqués, on est blessés, tous les Sainte-Rosiens sont blessés. J’ai eu l’information dès 8 heures et j’ai tout de suite appelé le curé (...) Aujourd’hui, toute la commune de Sainte-Rose est blessée. La Vierge au Parasol : c’est notre identité, c’est notre patrimoine et cela a un sens pour nous. Les gens sont touchés dans leurs chairs, dans leurs coeurs parce que cela se répète souvent. Il faut arrêter ! Dans un monde difficile comme aujourd’hui, il faut se respecter ! (...) On veut tous se mobiliser pour défendre notre Vierge. On fera le nécessaire pour protéger ce site".

La Vierge au Parasol doit maintenant être nettoyée.

Une enquête est ouverte :

"Quiconque détiendrait des informations permettant d'e retrouver les auteurs de cet acte de vandalisme est invité à contacter la gendarmerie de Sainte-Rose au 02.62.47.20.20"

7729206-11962737

Posté le 28 avril 2015 à 19h37 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

Sacrilège à Hendaye

Extrait du communiqué de monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, suite à la profanation de l’église Saint-Vincent de la paroisse Notre-Dame de la Bidassoa d’Hendaye où, vendredi 24 avril 2015, le ciboire, contenant les hosties consacrées, ainsi que la lunule contenant l’hostie utilisée pour l’Adoration du Très Saint Sacrement, ont été volés, sans dégradation ni effraction.

«[...] Quand le vol d’objets de culte, les dégradations d’églises ou de cimetières chrétiens, en hausse constante dans notre pays, atteignent durement nos consciences, combien plus la profanation de l’hostie consacrée, essence même de notre foi, heurte notre cœur ! Il ne s’agit plus de symboles, mais de la réalité même qui nous pousse à aller adorer Jésus-Christ en personne, à la messe ou à l’adoration eucharistique, sous l’apparence des hosties qui viennent précisément d’être volées. Comme l’exprimait l’abbé Jean-Marc Lavigne : « on touche au sacré, ce qui est grave, mais aussi à la vie intime de chacun ». Par son caractère gravissime, cet acte atteint directement la réalité la plus sacrée de notre culte et la communauté catholique tout entière à l’heure même où celle-ci est meurtrie par les persécutions de ses frères d’Afrique et d’Orient.

Au nom de toute notre communauté catholique, et en particulier d’Hendaye, je supplie le ou les auteurs de ce sacrilège de prendre la mesure de l’acte qu’ils ont commis en dérobant ces objets sacrés et de rendre le plus rapidement possible les hosties présentes dans le ciboire et la lunule volés. [...]"

Posté le 28 avril 2015 à 17h15 par Michel Janva | Lien permanent

Vols des Saintes Espèces à Annonay

Lu dans Le Dauphiné :

"vendredi matin, l’église Saint-François a été touchée au cœur, avec un vol à haute valeur symbolique.

Le tabernacle de l’église annonéenne a été fracturé et son contenu, ciboire et lunule, dérobé. Les deux objets contiennen [...] les hosties consacrées. [...] Une plainte a été déposée en gendarmerie par la paroisse Sainte-Claire d’Annonay-Vocance. « On ne peut pas banaliser ce type d’actes », justifie le père Gérard Colomb. [...]

« Nous sommes perplexes, confie l’autre prêtre de la paroisse, le père Jean-Yves Bertier. On ne comprend pas pourquoi cela a été fait. » En effet, s’il s’agit d’un voleur de métaux, il sera déçu, le butin en laiton étant bien maigre. L’acte de malveillance, la profanation voire l’usage des récipients dans des cultes sataniques sont quelques-unes des autres thèses avancées.

« J’ai donné une prière de réparation samedi soir et une dimanche matin », explique le père Colomb. Une réponse apaisée et adaptée à « un dégât plus spirituel que matériel »."

Posté le 28 avril 2015 à 17h12 par Michel Janva | Lien permanent

27 avril 2015

Le flop du droit au blasphème version Reporters sans frontières

lu ici :

"Au lancement de l’initiative "Proclamation pour la liberté", Reporters sans frontières comptait recueillir la signature de nombreux responsables religieux de France. Trois mois plus tard, l'objectif est encore loin d'être atteint.[...]

Annoncée au soir de la marche républicaine du 11 janvier par le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, puis lancée début février avec le soutien du président de l'Observatoire de la laïcité, Jean-Louis Bianco, la "Proclamation sur la liberté d’expression" avait pour but de recueillir un maximum de signatures de responsables religieux de France avant la date symbolique du 3 mai, journée mondiale de la liberté de la presse.

Charlie-hebdo-cover-m

Au total, RSF n’a pu recueillir que 30 signatures. Le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, le président de la Fédération protestante de France, François Clavairoly, et la présidente de l'Union bouddhiste de France, Marie-Stella Boussemart, ont soutenu, dès le départ, ce plaidoyer, à la différence du président de la conférence épiscopale, l’archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier.

Finalement, l'identité des signataires de la proclamation est à l'image des premiers soutiens. Les 27 autres signataires comprennent dix responsables religieux musulmans, huit protestants, six juifs, deux catholiques n'ayant pas respecté l'interdiction de leur hiérarchie et un aumônier des prisons et des hôpitaux.[...]

Un flop dont une partie pourrait être attribuée à l'interdiction donnée par Mgr Pontier de soutenir l'initiative de RSF, ce qui prouve que l'Eglise catholique a encore du poids en France. Esprit du 11 janvier, es-tu encore là ?

Posté le 27 avril 2015 à 09h05 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (7)

26 avril 2015

Centenaire d'un autre génocide : 200 000 chrétiens victimes de la grande famine au Liban entre 1 915 et 1918

Série de photos (certaines peuvent choquer).

Gg

La grande famine méconnue et oubliée. Même au Liban.

Autre article qui présente ce meurtre d'un tiers de la population du Liban

Une table ronde avec historiens, archivistes et spécialistes s'est tenue le 23 avril avril sur ce génocide. A découvrir ici (Plus de cent photos ici) : 

"C’est en 1916 que Gibran Khalil Gibran publie depuis son exil aux États-Unis « Mon peuple est mort », afin d’attirer l’attention du monde sur le joug ottoman et la famine qui frappe le Liban. Quant aux archives des pères jésuites, nous pouvons les considérer comme des archives nouvelles et inédites. Ces archives contiennent souvent des lettres envoyées par les jésuites en Europe ou ailleurs, ou encore aux autorités locales ou étrangères (sorte de correspondance diplomatique), mais elles proviennent surtout des fameux « diaires » que les pères jésuites consignaient – et consignent toujours – que ce soit à titre personnel ou parce qu’on leur en a confié la charge dans la résidence où ils se trouvent. Il y a peu d’archives photographiques sur cette époque. Car les pères « photographes » de cette époque, essentiellement les pères Antoine Poidebard et Joseph Delore, ont été mobilisés et rappelés en France dès le début de la guerre. Par ailleurs, cette activité devenait très dangereuse et suspecte aux yeux des ottomans, car elle dénonçait un drame que l’on cherchait à étouffer et à nier. » 

Et d’ajouter : « tout au long de ces années de guerre les jésuites entretiennent des correspondances avec certains ambassadeurs et consuls, mais aussi avec les Ottomans. Je me suffirai de citer deux extraits de deux lettres. La première est envoyée par un père jésuite anonyme en 1915, et dans laquelle il demande aux officiers ottomans de ne pas couper les arbres et les vignes du domaine de Bikfaya, car c’est tout ce qu’il reste aux pères pour réchauffer et nourrir les orphelins affamés, alors qu’il fait dehors – 8 degrés. La seconde envoyée le 3 septembre 1915 au P. Paul Mattern, Supérieur de la Mission des jésuites à Beyrouth, par l’ambassadeur François Georges-Picot (le signataire de l’accord Sykes-Picot) depuis l’ambassade de France à Londres : « J’exprime mon espoir de voir bientôt la Turquie vaincue, et notre rentrée possible à Beyrouth ; et comme vous l’avez vu dans les journaux, notre drapeau flotte depuis trois jours sur l’île d’Arouad, coin de terre syrienne au nord de Tripoli, affirmant l’avenir qui se prépare… ». 

Puis il a tenu à rendre hommage au P. Alex Bassili, et au P. Sélim Abou sans lesquels ces archives seraient restées muettes".

Posté le 26 avril 2015 à 09h35 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

25 avril 2015

Inculture : le père Matthieu Rougé répond à Daniel Cohn-Bendit

Répondre à l'inculture des journalistes (comme Moreira) ou des politiques, ce n'est pas surréagir, c'est instruire. Par amour pour la vérité. Généralement, les chrétiens qui refusent de réagir le font, non pas par charité, mais par ignorance. Ainsi, le père Matthieu Rougé, curé de Saint-Ferdinand-des-Ternes à Paris répond sur le Figarovox à Daniel Cohn-Bendit, qui a osé déclarer :

«Les États-Unis c'est, dans beaucoup d'États, la peine de mort. C'est, si vous voulez, la civilisation judéo-chrétienne, c'est l'idée de la vengeance: ‘œil pour œil, dent pour dent'».

Pour le père Rougé, «Dany le rouge» fait, un contre-sens majeur sur la portée de la loi du talion dans l'histoire des civilisations et des religions :

"Le commandement «œil pour œil, dent pour dent» se trouve bel et bien dans les Écritures (Exode 21, 24) mais il y constitue une injonction à limiter la violence et non pas à la laisser se développer. La sensibilité humaine, livrée à elle-même, est toujours tentée de réagir plus violemment que l'agression subie. Les conflits individuels et collectifs ne cessent de le manifester. La première étape de la pédagogie biblique consiste donc à prescrire la proportionnalité de la riposte.

Il ne s'agit que d'une première étape puisque Jésus, dans son «Discours sur la Montagne», universalise la Loi de Moïse en l'approfondissant: «Vous avez appris qu'il a été dit: Œil pour œil, et dent pour dent. Eh bien, moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant». Et le Christ d'ajouter: «si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre» (Matthieu 5, 38-39). Cette consigne est le plus souvent mal interprétée: Jésus ne demande pas à ceux qui ont été frappés de s'anéantir devant leurs agresseurs mais bien plutôt de tenir paisiblement leur position, sans riposter à la violence par la violence mais sans succomber pour autant à une quelconque lâcheté.

Ainsi la culture judéo-chrétienne est-elle une culture de la paix et du pardon, dont l'assimilation de la loi du talion a constitué une étape significative. Aujourd'hui encore, la proportionnalité de la riposte, dans les conflits armés comme dans les joutes oratoires, est parfois une première étape nécessaire et bienfaisante en vue de la désescalade de la violence. La marche suivante réside dans la fermeté paisible ou la forte douceur dont le ton est donné par la deuxième béatitude: «Heureux les doux, ils obtiendront la terre» (Matthieu 5, 5). [...]"

Posté le 25 avril 2015 à 20h41 par Michel Janva | Lien permanent

Paul Moreira, "l'idiot utile" des Frères musulmans ?

Paul Moreira, ce journaliste qui prétend si bien connaître les Evangiles qu'il y débusque des appels au meurtre qui n'existent pas de la part du Christ, n'a pas l'air de bien savoir non plus de quoi il parle lorsqu'il évoque le monde musulman, comme le démontre Joachim Véliocas, dans une enquête qu'il présente sur son blog, l'Observatoire de l'islamisation. A se demander si Paul Moreira ne serait pas "l'idiot utile" de la cause islamiste...

Posté le 25 avril 2015 à 11h06 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (10)

Elbeuf (76) : encore un cimetière profané

Lu ici

"Les profanations commises dans le cimetière de Caudebec-lès-Elbeuf, au sud de Rouen (Seine-Maritime), en début de semaine, ne semblaient pas être motivées par un motif religieux. « Aucune référence religieuse, politique ou ethnique dans ces dégradations : juste de la casse stupide et totalement gratuite, sur des tombes très anciennes et sans famille identifiée », expliquait le maire de la ville, Laurent Bonnaterre, mercredi 22 avril 2015, annonçant sa volonté de porter plainte « contre ces actes ignobles que je condamne avec la plus grande fermeté ». Ces dégradations auraient été constatées dans la soirée de mardi.

C’est désormais l’indignation dans la commune voisine de Saint-Aubin-lès-Elbeuf ! Là encore des tombes « anciennes » ont été détériorées, dans le cimetière de la commune, dans la nuit du jeudi au vendredi 24 avril 2015. Là encore, aucune inscription. Plusieurs stèles ont été renversées. Selon nos informations, le gardien du cimetière aurait repéré des « personnes », à l’ouverture, vendredi matin, les faisant fuir. Une enquête a été ouverte. 

Le maire de la commune, joint par Normandie-actu, Jean-Marie Masson, a décidé de porter plainte et a demandé à ce que le cimetière soit fermé « pour laisser les policiers faire leur travail ». Plus d’informations à venir sur Normandie-actu".

Posté le 25 avril 2015 à 10h59 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

24 avril 2015

Le courage de nos frères chrétiens d'Orient nous engage

L'Abbé Pierre-Hervé Grosjean est interrogé par Valeurs Actuelles :

"Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont récemment évoqué pour la première fois les menaces qui pèsent sur les chrétiens en France, est-ce une bonne chose d’en parler ?

C'est la même haine qui massacre nos frères chrétiens en Irak, en Égypte, au Kenya ou en Libye et qui veut aujourd'hui nous viser en France. Pourquoi faudrait-il le taire ? Il faut au contraire prendre conscience qu'à travers les chrétiens, c'est une certaine "vision de l'homme, une vision de la vie collective" qui est visée, comme le disait le Cardinal Vingt-Trois. Cette vision, les terroristes veulent la nier, répandant ici et ailleurs la violence, la division, la mort. Le message de Paix que porte l'Evangile leur est insupportable. Raison de plus pour le proclamer et continuer à le transmettre ! [...]

Les chrétiens doivent-ils faire plus attention ?

Ces barbares terroristes veulent nous faire vivre dans la peur... Ne leur donnons pas ce plaisir. La meilleure réponse à leur haine est d'être encore plus nombreux à prier dans nos églises ! S'ils provoquent malgré eux notre réveil, un regain de ferveur chez les chrétiens, et l'unité de tous les français dans ce combat contre leur haine et pour la paix, ils auront tout perdu, quels que soient les coups qu'ils pourraient nous porter. Vigilance, oui. Peur, non. Le courage de nos frères chrétiens d'Orient, bien plus touchés pour l'instant, nous engage !"

Posté le 24 avril 2015 à 19h29 par Michel Janva | Lien permanent

Il paraît qu'il y a une fatwa contre Paul Moreira

Oui mais (pas d'amalgame) c'est une fatwa émise par des catholiques si l'on en croit le journaliste qui affirmait qu'il y avait plus d'appels au meurtre dans l'Evangile que dans le Coran :

"la réacosphère catho me voue au bûcher".

Puis il s'enfonce et soutient mordicus :

"Oui, Jésus condamne à mort

L'autre référence est plus terrible, à mon sens. C'est dans Mathieu (23-33 à 23-39). Il s'agit de l'épisode où Jésus s'en prend aux Pharisiens (les prêtres juifs gardiens du Temple) :

"Serpents ! Race de vipères ! Le feu du dépotoir (nb : le dépotoir c'est la Géhenne, une vallée près de Jérusalem où les gens mouraient dans la torture et d'intenses souffrances, elle deviendra synonyme d'enfer), voilà le verdict ! Comment pourriez-vous y échapper ? C'est pourquoi, je vous envoie des prophètes, et des sages, des scribes, vous tuerez les uns, vous en mettrez d'autres en croix (...) Ainsi retombera sur vous le sang d'Abel, le juste, et celui de Zacharie (...), mort par votre main. Croyez-en ma parole, tout cela retombera sur cette génération." 

Jésus les voue ou les condamne (verdict) à une mort horrible. Il bluffe, il n'a pas vraiment le rapport de forces mais l'intention est là : qu'ils meurent dans ce monde terrestre (et non pas après le jugement dernier comme il m'a parfois été objecté)."

Daniel Hamiche a déjà répondu à cette interprétation. Il faut ajouter que Notre-Seigneur ne menaçait pas, mais prophétisait, comme souvent dans l'Evangile, et une trentaine d'années après, cette génération a connu la guerre civile, entre les Pharisiens, membres du Sanhédrin, et les Zélotes. En 69, lorsque Vespasien devient empereur, Titus fait le siège du Temple de Jérusalem, qu'il rasera. Selon Flavius Josèphe, les Romains firent 97 000 prisonniers et 1 100 000 personnes périrent. Dans les dernières poches de résistance, notamment à Massada, tous les défenseurs se suicident avec femmes et enfants... Le peuple juif fut alors totalement dispersé.

Posté le 24 avril 2015 à 18h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (30)

Protection des églises

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé les préfets à renforcer la vigilance près des églises dès samedi. En raison des attentats qui ont échoué, et non en raison des profanations quotidiennes. Mais si cette protection peut permettre de lutter contre le vandalisme, c'est déjà ça de gagné. Le ministre indique que "si l'Eglise catholique de France (...) ne formule aucune demande", elle souhaite toutefois que "tout ceux qui les fréquentent puissent bénéficier de la vigilance que les pouvoirs publics manifestent à l'égard".

Le ministre de l'Intérieur demande aux autorités de poser des "affichettes VIGIPIRATE sur les portes d'accès aux édifices", de "limiter le nombre de ces accès", d'accorder une "attention particulière aux colis ou bagages abandonnés" et rappelle la "nécessité de signaler aux services de police et de gendarmerie tout comportement inhabituel".

D'autre part, il est demandé d'informer les responsables des sites religieux sur "la possibilité de subventionner des dispositifs de vidéoprotection" pour "couvrir notamment l'accès principal".

Posté le 24 avril 2015 à 08h23 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie