31 octobre 2014

La CEDH rend justice à un prêtre accusé faussement d'abus sexuels

Un prêtre français, de la Congrégation Saint Jean, résidant en Suisse, avait été accusé faussement d'abus sexuels. La CEDH vient de lui donner raison, après 6 années !, et de condamnner la Suisse. Ce prêtre écrit :

"En réponse à la requête que j'avais adressée à la Cour européenne des droits de l'homme (CrEDH), par mon avocat à Genève, Me Thomas BARTH, la CrEDH a rendu un arrêt le 28 octobre 2014, par lequel elle condamne la Suisse pour violation de la présomption d'innocence, me donnant ainsi pleine et entière satisfaction.

Une ordonnance de classement juridiquement inacceptable

En présentant ma requête, je contestais radicalement la manière dont l'ancien procureur général de Genève Daniel ZAPPELLI avait rendu, le 28 septembre 2008, une ordonnance de classement me concernant. En effet, loin de se limiter, comme il aurait dû le faire, à la pure et simple constatation de la prescription des prétendus faits d'abus sexuels dont m'accusaient deux plaignantes et que j'ai toujours totalement contestés, il s'est permis d'affirmer dans son ordonnance, de la manière la plus scandaleuse qui soit, que j'avais commis des abus de détresse à l'égard de ces deux plaignantes.

Comme il se devait, ladite ordonnance de classement du procureur ZAPPELLI a d'abord été contestée devant l'ancienne Chambre d'accusation de Genève, puis devant le Tribunal fédéral, sans que justice ne me soit rendue, de sorte que c'est aujourd'hui la Suisse qui se trouve condamnée par la CrEDH pour violation de la présomption d'innocence. De fait, comment la CrEDH aurait-elle pu accepter que dans un État de droit je me trouve ainsi déclaré coupable par un procureur, sans que les prétendus faits dont je me voyais accusé n'aient pu donner lieu à aucune instruction, aucune procédure contradictoire, aucun jugement rendu par un tribunal compétent ?

Ma réputation détruite par l'ordonnance de classement

Au terme d'un très dur et long combat qu'il m'a fallu mener durant pas moins de six ans, il m'importe encore de dire avec force à quel point l'ordonnance de classement telle qu'elle fut rédigée par le procureur ZAPPELLI a été destructrice pour moi. En effet, cette ordonnance fut immédiatement communiquée à la presse qui en a fait largement état. De la sorte, elle venait accréditer et renforcer le véritable lynchage médiatique dont j'étais victime depuis janvier 2008. Mon honneur et ma réputation s'en trouvaient ainsi profondément détruits.

Usage scandaleux de l'ordonnance de classement dans la procédure canonique

Par ailleurs, l'ordonnance fut aussi communiquée à celui qui, en janvier 2008, avait dénoncé, de manière pour le moins suspecte, au procureur ZAPPELLI les prétendus faits dont j'étais accusé, à savoir Nicolas BETTICHER qui était, à l'époque, official (juge ecclésiastique) pour le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. Or celui-ci et/ou son  successeur à l'officialité de Fribourg n'a pas manqué d'utiliser par la suite cette ordonnance pour que soit engagée contre moi une procédure canonique (procédure disciplinaire pénale interne à l'Église catholique romaine). Je me suis ainsi trouvé victime d'une injustice criante, calomnié, réduit à néant (j'ai dû, suite à cette affaire, comme tous mes frères de la communauté de Genève, quitter la paroisse Saint-François dont j'étais curé), accablé, sans aucune possibilité de me faire entendre, ayant épuisé tous les recours possibles.

 

J'ai pu alors constater que l'ordonnance de classement du procureur ZAPPELLI était devenue le fondement de toute la procédure canonique : il était entendu une fois pour toutes que j'étais coupable puisque le procureur de Genève l'avait déclaré dans son ordonnance ! Dans ladite procédure canonique les affirmations gratuites du procureur lues dans l'ordonnance de classement étaient élevées au rang de preuve de ma prétendue culpabilité ! C'est ce procédé scandaleux qu'il me faut dénoncer une fois de plus aujourd'hui, avec, désormais, l'appui de l'arrêt rendu par la CrEDH qui réduit à néant toute la procédure canonique que j'ai eu à subir.

Je n'avais pourtant pas manqué d'avertir à maintes reprises l'autorité ecclésiastique, jusqu'au plus haut niveau (à Rome), que l'usage qui était ainsi fait de l'ordonnance de classement du procureur ZAPPELLI était parfaitement inacceptable, aussi longtemps du moins que la CrEDH ne s'était pas prononcée à son sujet. Mon énergique protestation n'a malheureusement jamais été entendue, ce que je ne peux que déplorer amèrement. De sorte qu'au terme de l'instruction menée par l'officialité de Fribourg, la Congrégation pour la doctrine de la foi m'a, dans un premier temps, condamné à la démission de l'état clérical, la sanction la plus lourde qui puisse être infligée à un prêtre. Fort heureusement, le recours que j'ai aussitôt formé à l'encontre de cette décision inique a finalement abouti à l'annulation de cette condamnation.

Une décision de la juridiction des Prud'hommes

Parallèlement, une décision de la juridiction des Prud'hommes de Genève intervenait dans
le même temps, condamnant la société Église catholique romaine de Genève, mon employeur à l'époque, pour la faute majeure commise par elle en 2008 : elle n'avait alors strictement rien fait pour me défendre alors que mon honneur était publiquement bafoué et que la presse allait jusqu'à faire courir à mon sujet des rumeurs fallacieuses de pédophilie ! Pas même un démenti ne fut apporté par l'Église à ces rumeurs insensées, alors que l'official BETTICHER avait une parfaite connaissance, depuis novembre 2007, de l'âge des deux plaignantes : il savait donc que l'une et l'autre étaient adultes à l'époque des prétendus faits allégués par elles.

L'arrêt de la CrEDH me réhabilite totalement

Mais c'est l'arrêt que rend aujourd'hui la CrEDH qui achève de me réhabiliter, puisqu'il réduit à néant tout ce qui dans l'ordonnance de classement du procureur ZAPPELLI a servi de fondement à la procédure par laquelle le juge ecclésiastique de Fribourg a cherché à me faire condamner. Je redis avec force que sans cette ordonnance de classement aucune procédure canonique n'aurait jamais pu être engagée à mon encontre : c'est, en effet, dans les affirmations du procureur, écrites dans l'ordonnance, que le juge ecclésiastique a
puisé les prétendues preuves de ma culpabilité !

Le sens de mon combat

La victoire que je remporte aujourd'hui devant la CrEDH, la réhabilitation que j'obtiens de la sorte donnent tout son sens au très dur combat qu'il m'a fallu mener durant six années. Je l'ai fait :
- pour défendre mon honneur, ainsi que la justice et la vérité, dans une affaire où j'ai à eu à subir la pire des injustices, la condamnation la plus lourde qui puisse être infligée à un prêtre ;
- pour défendre également les très nombreuses personnes que j'ai eu à soutenir durant de longues années dans l'exercice de mon ministère de prêtre et qui se trouvaient, par le fait même, atteintes, elles aussi, par la très lourde injustice dont j'étais victime ;
- pour défendre enfin l'institution de l'Église catholique romaine à laquelle j'appartiens, restant plus attaché que jamais à la tradition spirituelle qu'elle promeut.

Comment ne pas reconnaître qu'elle se doit, plus qu'aucune autre institution, de défendre la présomption d'innocence et de garantir les droits de la défense qui doivent être pleinement respectés dans toute procédure pénale quelle qu'elle soit ?

Annulation par la justice ecclésiastique de toute condamnation

Au lendemain de la décision rendue en ma faveur par la juridiction des Prud'hommes de Genève, l'évêché de Fribourg avait tenté de se défendre en faisant valoir qu'en jugeant le recours que j'avais formé devant elle, la Congrégation pour la doctrine de la foi avait substitué à la peine de démission de l'état clérical un « remède pénal » et que je restais donc condamné par l'Église. Une clarification s'impose à ce sujet. Selon les dispositions du Code de droit canonique (la législation interne de l'Église catholique romaine), un « remède pénal » représente la mesure la plus minime qui puisse être prise à l'encontre d'un prêtre et consiste dans une simple « monition canonique » – en d'autres termes, un avertissement. Plus précisément, elle repose sur un simple « soupçon » qui pourrait peser sur un prêtre. (Et il faudrait, d'ailleurs, se demander au passage quel ordre juridique digne de ce nom pourrait prévoir quelque mesure disciplinaire que ce soit sur la base d'un simple soupçon ! Comme institution, l'Église catholique ne gagnerait-elle pas à réformer sur ce point entre autres sa législation ?) Quoi qu'il en soit, est-ce à dire que j'étais encore soupçonné à l'époque ? Mais aujourd'hui que l'arrêt rendu par la CrEDH rétablit à mon égard une pleine et entière présomption d'innocence, plus aucun soupçon ne tient. A fortiori, qui donc oserait prétendre que je reste condamné à quoi que ce soit ?

Ce sont donc trois victoires successives qui me donnent aujourd'hui une pleine et entière réhabilitation :
- Le décret de la Congrégation pour la doctrine de la foi du 12 décembre 2012, qui casse la sentence de condamnation de démission de l'état clérical, en écartant tous les motifs de condamnation qui avaient été faussement mis en avant ;
- le jugement rendu par la juridiction des Prud'hommes de Genève le 13 mars 2013 ;
- et enfin l'arrêt rendu aujourd'hui par la CrEDH qui, en condamnant la Suisse pour violation de la présomption d'innocence, réduit à néant tout ce qui a été entrepris pour me faire condamner."

Posté le 31 octobre 2014 à 19h06 par Michel Janva | Lien permanent

7 novembre : veillée pour les chrétiens d'Orient à Lyon

0

Posté le 31 octobre 2014 à 10h22 par Michel Janva | Lien permanent

30 octobre 2014

Encore des églises vandalisées dans le Morbihan

Dans la presse locale

"L'église de Roudouallec a fait l'objet d'un vol de statues en début de semaine (Le Télégramme de mercredi). À Gourin aussi, un vol a été commis dans l'église paroissiale. « Le personne qui s'occupe de la sacristie est venue me voir mercredi en me signalant la disparation de chandeliers dans la sacristie. Effectivement, neuf chandeliers ont été volés.

Nous avons alors fait le tour de l'église et nous nous sommes rendu compte que la magnifique Pietà du XVIe, qui est classée, avait aussi été volée », explique le Père Jean-Yves Le Saux, curé du doyenné, qui a été déposé une plainte à la gendarmerie. Deux autres statues, celles de Saint-Sébastien et Saint-Jean Baptiste, ont aussi été volées.

« Ce sont des éléments de notre patrimoine qui ont une valeur inestimable », explique le Père Le Saux qui se dit « déconcerté et secoué » par ces vols".

Posté le 30 octobre 2014 à 22h28 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (1)

Samedi 8 novembre à 15h00 à Toulon : manifestons pour les Chrétiens d'Orient

Tou

Posté le 30 octobre 2014 à 21h34 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (0)

29 octobre 2014

Qui persécute l’Eglise en Chine ?

Aleteia : Un « observateur de l’Eglise en Chine » tenu à l’anonymat en raison de son rôle répond à l’article de l’universitaire Michel Chambon : « Qui persécute l’Eglise en Chine ? ».

"« Qui persécute l’Eglise en Chine ? » La réponse à cette question paraît évidente pour quiconque a vécu quelques années en Chine continentale : le Parti communiste chinois qui est au pouvoir à Pékin depuis 1949. La question, d’ailleurs, devrait être : « Qui persécute les religions en Chine ? » car les musulmans, les Tibétains et les adeptes du Falungong ne sont pas mieux traités que les chrétiens en Chine."

[article intégral]

Posté le 29 octobre 2014 à 10h35 par Marie Bethanie | Lien permanent

Inde : nouvelle attaque de chrétiens par des hindouistes

Une douzaine de chrétiens ont été gravement blessés dans une attaque menée le 25 octobre par l’organisation hindouiste du Bajrang Dal dans le village de Madota dans l’Etat du Chhattisgarh.

Posté le 29 octobre 2014 à 10h00 par Marie Bethanie | Lien permanent

28 octobre 2014

1er novembre : journée d'amitié avec les chrétiens d'Orient à Périgueux

C

Posté le 28 octobre 2014 à 15h35 par Michel Janva | Lien permanent

26 octobre 2014

Mimizan-plage : le local du Secours catholique saccagé

La plupart des jeux et des jouets qui étaient destinés à la braderie de noël sont irrécupérables.

Posté le 26 octobre 2014 à 15h57 par Michel Janva | Lien permanent

Dimanche 16 novembre : que ferons-nous ce jour-là pour les chrétiens persécutés ?

Sur son blog "l'Observatoire de la christianophobie", Daniel Hamiche interroge ses lecteurs pour une journée d'action en faveur des chrétiens persécutés dans le monde. Pour participer, merci de vous rendre directement sur son blog.

Posté le 26 octobre 2014 à 14h41 par Marie Bethanie | Lien permanent

Asia Bibi a écrit au pape François

Lu sur l'Observatoire de la Christianophobie :

"C’est une révélation que nous a faite hier le blogue Vatican Insider du quotidien italien La Stampa. Un de ses journalistes, Paolo Affatato, a obtenu une copie d’une lettre qu’Asia Bibi a adressée au pape François peu de temps après l’arrêt de la Cour d’appel de Lahore du 16 octobre dernier, confirmant la sentence de mort, en novembre 2010, d’un tribunal de première instance. Je n’ai sous les yeux que la version espagnole de cette lettre. Voici la traduction des extraits qu’en donne Vatican Insider."

  • « Pape François, je suis votre fille Asia Bibi. S’il vous plaît, priez pour moi, pour mon salut et pour ma liberté. Actuellement, je ne peux que me confier à Dieu qui est le Tout-Puissant et qui peut tout (…) Je m’accroche toujours à ma foi chrétienne et je place ma confiance en Dieu, notre Père, qui me défendra et me rendra ma liberté. Je me confie aussi à vous, Saint Père François, et à vos prières (…) Pape François, je sais que vous priez pour moi de tout votre cœur. Je sais que grâce à votre prière ma liberté pourra être possible. Et au nom de Dieu Tout-Puissant et de sa gloire, je vous exprime toute ma reconnaissance pour votre proximité en ce moment de souffrance et de déception (…) Mon seul espoir est de pouvoir revoir un jour toute ma famille réunie et heureuse. Je crois que Dieu ne m’abandonne pas et qu’il a un projet de bien et de bonheur pour moi, qui se manifestera d’ici peu. Je remercie toutes les personnes qui dans les communautés chrétiennes de par le monde prient pour moi et font tout leur possible pour m’aider ».

Dans cette lettre, la seconde qu’Asia Bibi adresse au pape François – la première le fut au lendemain de Noël 2013 –, elle remercie aussi la Renaissance Education Foundation de Lahore qui « aide mon mari Ashiq et ma famille ».

Voilà qui devrait exciter notre zèle à prier pour Asia Bibi et pour manifester concrètement notre condamnation que l’inique sentence de mort dont elle a été frappée, en signant notre pétition destinée aux autorités pakistanaises : c’est ici, et c’est urgent !

Posté le 26 octobre 2014 à 14h35 par Marie Bethanie | Lien permanent

25 octobre 2014

Discours pour Asia Bibi (suite 2)

Tous les discours sur islamisation.fr :

Discours de Christophe Bilek né Mohammed. Animateur de Notre-Dame de Kabylie

 

Discours de maître Jérôme Triomphe de l'Agrif (Alliance générale pour le respect de l'identité française)

 

Posté le 25 octobre 2014 à 15h59 par Marie Bethanie | Lien permanent

Dégrader 13 édifices religieux = 1 an de prison avec sursis

Avouez que ce n’est pas cher payé.

Posté le 25 octobre 2014 à 15h21 par Michel Janva | Lien permanent

Radio Notre-Dame évoque la manifestation pour Asia Bibi

Ici. Il y a également l'enregistrement des interventions.

"Plusieurs centaines de personnes se sont réunies pour plaider la libération d'Asia Bibi. Alors qu'Anne-Isabelle Tollet avait déconseillé sur Radio Notre Dame d'aller à cette manifestation, Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité-Persécutions, et plusieurs autres personnalités ont revendiqué l'importance de leur mobilisation. Ils ont adressé des messages de solidarité à Asia Bibi et ont prié à plusieurs reprises pour sa libération.

Il était important pour les nombreux chrétiens réunis hier soir dé démentir les propos d'Anne-Isabelle Tollet et de montrer l'urgence d'une mobilisation chrétienne pour soutenir Asia Bibi. Ainsi, Daniel Hamiche répond à la journaliste, et Bernard Antony explique que cette manifestation ne peut être que bénéfique pour Asia Bibi.

Deux avocats ont pris la parole. Me Fréderic Pichon a précisé que le rassemblement n'avait pas pour vocation de mettre de l'huile sur le feu, et que les chrétiens se rassemblaient en "artisans du bien commun". Mais selon lui, la concorde sociale ne s'effectue pas sur la base du mensonge et de l'aveuglement, d'où la nécessité de protester contre la pendaison d'Asia Bibi mais aussi de faire pression sur gouvernement français.

Puis, l'intervention de Me Jérôme Triomphe, avocat notamment des parties civiles de la Manif pour Tous, a été très remarquée. Il a dénoncé avec force le système de justice du Pakistan.

Plusieurs intervenants ont bien précisé que le rassemblement avait pour but de protester contre les dérives extrémistes de l'Islam plus particulièrement au Pakistan, puisqu'Asia Bibi en est la première victime. Ils se déclarent non islamophobes mais refusent la charia. Un prêtre a pris la parole pour expliquer que chacun est libre de pratiquer sa religion, mais pas de l'imposer aux autres.

Béatrice Bourges quant à elle a été beaucoup plus loin. Pour elle, le cas d'Asia Bibi est une occasion de montrer son refus de l'Islam en France.

L'exécution d'Asia Bibi approche à grand pas puisqu'il ne reste plus qu'une vingtaine de jours avant que le président pakistanais donne sa grâce présidentielle ou non. Pourtant, parmi les rangs hier, l'espoir était palpable. Arthur, jeune  manifestant, croit en la libération d'Asia Bibi.

Une autre manifestation pour Asia Bibi est prévue le 26 octobre prochain. Elle sera laïque cette fois, et se déroulera sur le parvis des Droits de l'Homme à 18 heures."

Posté le 25 octobre 2014 à 15h17 par Michel Janva | Lien permanent

Moines de Tibéhirine : nouveau refus d'Alger

Lu dans Présent :

"Les autorités algériennes viennent de refuser que les enquêteurs français ramènent des prélèvements pourtant prometteurs réalisés sur les crânes des religieux assassinés, si ce n’est des photos et des radios. Quelque chose à cacher ? En fin de compte c’était trop beau pour être vrai. L’accord donné par l’Algérie à la venue du juge Trévidic sur son sol n’était qu’un leurre diplomatique. Alger n’a jamais eu l’intention de faire avancer l’enquête et aujourd’hui, ils dénoncent carrément l’ingérence totale des juges français dans les affaires algériennes. 

Selon France Info, « les experts français étaient très optimistes. Ils pensaient pouvoir dire si les moines avaient été égorgés ou décapités après leur mort ». Et France Inter d’expliquer que « les toutes premières conclusions des experts français mettraient en doute la date officielle de la mort, le 21 mai 1996, date de la publication d’un communiqué du GIA qui annonçait l’exécution des moines, un mois après leur enlèvement ». La thèse officielle de l’Algérie est donc une nouvelle fois battue en brèche, ce qui expliquerait ce blocage. [...]"

Posté le 25 octobre 2014 à 13h55 par Michel Janva | Lien permanent

8 novembre : manifestation pour les chrétiens d'Orient à Toulon

Photo

Posté le 25 octobre 2014 à 11h52 par Michel Janva | Lien permanent

24 octobre 2014

Discours pour Asia Bibi (suite)

La suite des discours en faveur d'Asia Bibi (exclusivité Observatoire de l'islamisation) :

Discours de Bernard Antony président de Chrétienté Solidarité

 

Discours de Daniel Hamiche de Chritianophobie.fr

 

Posté le 24 octobre 2014 à 20h59 par Marie Bethanie | Lien permanent

Nos prêtres bientôt en prison pour leur refus de "marier" des homosexuels ?

Un ami prêtre, lecteur du Salon beige, nous propose l'article suivant :

"Partout où sont votées des lois sur l’homophobie, sur la reconnaissance des unions civiles ou « mariages gay », partout où l’on soutient que les droits des homosexuels à ne pas être discriminés prévalent sur tous les autres droits, l’on constate à plus ou moins brève échéance, que les prêtres ou les pasteurs qui refuseront de célébrer les noces de couples d’homosexuels pourront être condamnés.

On n’en est pas encore là en France ? Pour combien de temps encore ?

Aux Etats Unis, qui ont pourtant une grande tradition de respect pour la liberté religieuse, cela arrive déjà :

Le 7 octobre 2014 par décision judiciaire, l’état de l’Idaho a été contraint de célébrer des mariages gay, malgré le vote d’un référendum populaire qui s’y opposait.

Le 15 octobre ont eu lieu les premières célébrations.

Mais une fois cette bataille contre l’Etat gagnée, le lobby LGBT en a entamé une nouvelle contre les églises et les communautés religieuses pour obliger les prêtres et les pasteurs à les « marier ».

Le 17 octobre, deux homosexuels ont contacté un couple de pasteurs protestants, Donald et Evelyn Knapp (qui fêterons dans trois ans leurs noces d’or), pour exiger d’être « mariés » dans leur église pentecôstale de Cœur d’Alene. Les pasteurs ont refusé au nom de la doctrine de leur église.

Le lobby LGBT fait donc intervenir le maire, Steve Widmyer,qui, comme dans beaucoup d’Etats américains, a des pouvoirs de police et peut effectivement envoyer en prison qui viole ses ordres.

En l’occurrence, la notification que le maire adresse aux pasteurs est de célébrer immédiatement le « mariage » de ce « couple » gay sous contrainte d’une amende de 1 000 $ et d’une peine de 180 jours de prison par jour de retard dans la célébration de ce mariage.

Comme le maire, - qui est plus fort en mathématique qu’en matière de liberté religieuse -, a expliqué, "cela signifie que si ce couple de pasteurs devaient maintenir leur refus durant un mois ils devront s’acquitter d’une amende de 30 000 $ et passer 14 ans en prison."

Le maire soutient qu’en cela il n’y a pas violation de la liberté religieuse, parce que, à la différence de ce qui se passe dans l’église catholique, le mariage dans ces églises protestantes n’est pas gratuit mais soumis au paiement d’une somme fixe. En outre, sur demande, l’église s’occupe des fleurs, de la musique et, pour régularité fiscale, remet une facture émanant d’une société spécialement constituée.

On pourrait penser que cela met à l’abri d’une telle mésaventure l’Eglise catholique. Mais il est évident que le lobby cherche à construire un cas « pilote », et qu’ensuite il soutiendra que même dans l’Eglise catholique, ceux qui s’y marient font une offrande, laquelle constitue un quelconque paiement.

Heureusement, « l’alliance Defending Freedom », une organisation de défense de la liberté religieuse, de la vie et de la famille, a compris l’enjeu national de ce cas et a pris en main la défense des pasteurs Knapp, notifiant à la ville de Cœur d’Alene un acte de citation qui a eu pour effet de bloquer l’exécution de la notification du maire.

La bataille juridique s’annonce longue et décisive pour la liberté religieuse aux Etats Unis.

Dans cette bataille il y a un parallèle avec le cas du maire de Houston, Texas, qui par une ordonnance, exige de pasteurs « suspects » qu’ils transmettent à la mairie les textes des homélies où est mentionnée l’homosexualité afin de vérifier s’ils sont passibles d’être incriminés selon la loi sur l’homophobie.

Dans ce cas aussi, les pasteurs sont défendus par l’ « Alliance Defending Freedom »."

Source.

Posté le 24 octobre 2014 à 15h56 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (19)

Discours pour Asia Bibi

Les discours de la manifestation de Chrétienté Solidarité en faveur d'Asia Bibi, mis en ligne sur l'Observatoire de l'islamisation :

Discours de Richard Haddad, libanais maronite dirigeant l'association Chrétienté Solidarité qui organisait la manifestation (site internet)

 

Le discours de Béatrice Bourges

 

Les autres discours seront mis en ligne les 25 et 26 octobre.

Posté le 24 octobre 2014 à 15h35 par Marie Bethanie | Lien permanent

Asia Bibi : manifestation devant l'ambassade du Pakistan

Hier soir, à l'appel de Chrétienté-Solidarité, plusieurs centaines de personnes (2000 selon les organisateurs) se sont rassemblés à Paris à proximité de l'ambassade du Pakistan pour demander la libération d'Asia Bibi et la liberté religieuse. Parmi les participants, il y avait notamment Christian Vanneste, Béatrice Bourges, Daniel Hamiche, mais aussi des pakistanais :

1

3

Bernard Antony a déposé une lettre à l'attention de l'ambassadeur du Pakistan en France. Extrait :

"Excellence, votre grand pays ne mérite pas d’être, en ce début de XXI° siècle, associé à un acte que, par-delà tous nos légitimes patriotismes, réprouve notre commun attachement à la vérité et au respect de la dignité humaine. Puissiez-vous exprimer à votre gouvernement le souhait de tous pour qu’il fasse en sorte que la Cour Suprême de votre pays ne soit pas soumise à des pressions qui lui feraient rendre un arrêt contraire à la justice et à la miséricorde de Dieu. Mais puisse, sans même attendre cela, que l’innocente Asia Bibi bénéficie, de la part de la plus haute autorité de votre État, de la grâce que réclame l’humanité."

Par ailleurs, Bernard Antony a répondu à ceux qui ont contesté l'intérêt d'une telle manifestation, comme Anne-Isabelle Tollet, auteur de Blasphème, sur Radio Notre-Dame. Paradoxalement, Bernard Antony a déclaré :

"J'ai été très sensible aux encouragements de certains musulmans éclairés me disant : "Continuez à vous battre contre cette théocratie totalitaire archaïque qui nous étouffe  ! Oui, il est temps que notre croyance spirituelle ne soit plus liée par la carcan de la charia !""

Posté le 24 octobre 2014 à 07h23 par Michel Janva | Lien permanent

22 octobre 2014

150 à 200 millions de chrétiens persécutés

Le Livre noir de la condition des chrétiens dans le monde, sous la direction de Mgr di Falco, de l'Anglais Timothy Radcliffe, ancien supérieur mondial des Dominicains, et de l'Italien Andréa Riccardi, et coordonné par La Croix, livre un panorama de l'Irak à l'Arabie saoudite, du Nigeria au Soudan, de la Corée du Nord à la Chine, où 150 à 200 millions de chrétiens subissent chaque année une persécution. 

Posté le 22 octobre 2014 à 21h03 par Michel Janva | Lien permanent

Après Asia Bibi, Maria Bibi ?

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"On l’appelle Maria Bibi (aucun rapport de parenté avec Asia Bibi*). Elle a 19 ans. Le 14 octobre, elle a osé porter plainte contre un musulman pour mariage forcé.

Maria Bibi était voisine et camarade de classe de Mohammad Zohaib, 20 ans, à Nazimbad, près de Faisalabad. Le 5 août, Mohammad demanda à voir Maria pour leurs études. Personne n’y vit malice, mais Mohammad entraîna Maria à la mosquée, où elle fut obligée de se convertir à l’islam en récitant la chahada, et de se marier avec Mohammad en récitant devant l’imam la formule du nikah (mot qui veut dire proprement coït). Au bout de quelques jours, Maria réussit à s’échapper. Ce qui a provoqué la colère du jeune homme, qui a tenté plusieurs fois de la kidnapper, et a menacé ses parents des pires sévices s’ils ne la lui rendaient pas. Mais les parents ont tenu bon. Le 3 octobre, Mohammad Zohaib a déposé une plainte contre eux, et le lendemain ils ont dû s’expliquer devant le juge, de façon convaincante, car Mohammad retira sa plainte. Mais, le 13 octobre, il est revenu à la charge. Alors Maria, à son tour, a déposé une plainte contre lui. Exposant qu’elle a été mariée de force et qu’elle ne se convertira pas à l’islam."

Posté le 22 octobre 2014 à 18h26 par Michel Janva | Lien permanent

Pillage d'une église dans le Morbihan

Cette fois ce sont des statues qui ont été dérobées.

Posté le 22 octobre 2014 à 11h33 par Michel Janva | Lien permanent

20 octobre 2014

Profanations dans 2 églises de Mayenne

Une lectrice me signale deux nouvelles profanations en Mayenne dans les églises de Pommerieux et Saint Quentin les Anges. Dans ces deux églises le tabernacle a été ouvert et les Saintes Espèces dérobées.

Posté le 20 octobre 2014 à 22h47 par Michel Janva | Lien permanent

Ashiq Masih, l’époux d’Asia Bibi, n'a plus confiance dans la justice de son pays

Et on peut aisément le comprendre. Lu sur "l'Observatoire de la christianophobie" :

"Shamin Masih, de la British Pakistani Christians Association (Ilford, Essex, Angleterre), a pu rencontrer à Lahore Ashiq Masih, l’époux d’Asia Bibi, sitôt l’arrêt de la cour d’appel confirmant la sentence de mort prononcée contre Asia Bibi en novembre 2010 par un tribunal de première instance. Voici quelques déclarations d’Ashiq Masih en pleurs lors de son entretien avec Shamin Masih : « Cet appel était une lueur d’espoir, mais son rejet a brisé ma confiance dans le système juridique pakistanais ». Ashiq, présent à l’audience, a décrit la pression exercée sur les juges dans l’enceinte du tribunal où étaient présents de nombreux religieux et responsables musulmans hurlant : « Blasphématrice ! »,« Qu’on la tue !" Ashiq a également déclaré : « Je n’ai pas informé mes enfants du résultat de l’audience. Comment le pourrais-je ? J’ai trop peur de leur réaction, ils sont déjà tellement déprimés. Nous espérions tous son retour à la maison, et voilà ce qui est arrivé ». Les avocats d’Asia Bibi disposent de trente jours pour saisir la Cour suprême du Pakistan."

Posté le 20 octobre 2014 à 22h46 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (7)

Etre chrétien au Pakistan

Le triste sort des chrétiens au pays d'Asia Bibi :


CHRISTIANOPHOBIE - Être chrétien au Pakistan par Le_Gaulois_vengeur 

Posté le 20 octobre 2014 à 22h31 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (3)

Encore de l'art scatologique, utilisant la religion

Ces gens ressentent le besoin insatiable de tout salir. Le conseil régional de Bourgogne présente l’exposition Louis Calaferte - Regain : objets, collages et autres dessins, conçue par Tatiana Levy et Djamel Meskache, du 17 octobre au 7 novembre 2014. Galerie François Mitterrand, 17 boulevard de la Trémouille à Dijon. On y trouve cette horreur (et ien d'autres que la décence m'empêche de reproduire) :

IMG_9994

Addendum 20h10 : En réaction, les élus régionaux du Front national ont décidé de quitter les bancs de l'assemblée, cette après-midi. Les élus FN se sont offusqués de la présence d'une croix ornée de clous. M. Launay, élu FN de Saône-et-Loire, a déclaré :

"A l'heure où beaucoup de chrétiens sont exécutés parce qu'ils sont chrétiens, pensez-vous qu'il soit utile de promouvoir le blasphème ou le sacrilège ?"

Posté le 20 octobre 2014 à 15h30 par Michel Janva | Lien permanent

Asia Bibi : pétition à l’ambassade du Pakistan

L'Observatoire de la christianophobie lance une pétition à À S. E. M. Ghalib Iqbal, Ambassadeur de la République islamique du Pakistan en France :

"Monsieur l’Ambassadeur,
le monde civilisé a appris avec stupeur et horreur que la Haute Cour de Lahore, avait confirmé, dans son arrêt d’appel du 16 octobre, la sentence de mort prononcée en novembre 2010, contre la maman chrétienne Aasiya Noreen, connue internationalement comme Asia Bibi, par un juge de première instance en application de la honteuse loi sur le “blasphème” (section 295 du Code pénal du Pakistan).
La réprobation internationale enfle et elle ne cessera de s’amplifier devant une telle iniquité qui traduit le mépris dans lequel on tient au Pakistan la dignité humaine et des droits fondamentaux des personnes. L’image de votre pays en est irrémédiablement entachée.
Je vous prie donc de bien vouloir transmettre à M. Mamnoon Hussain, Président de la République islamique du Pakistan, et à M. le Premier Ministre Nawaz Sharif, ma protestation véhémente et ma demande que soit immédiatement libérée Asia Bibi.
Veuillez agréer, M. l’Ambassadeur, l’expression de mes sentiments distingués."

A signer ici.

Posté le 20 octobre 2014 à 11h51 par Michel Janva | Lien permanent

19 octobre 2014

Le SIEL appelle à manifester pour Asia Bibi

Communiqué de Karim Ouchikh, Président exécutif du SIEL, conseiller de Marine Le Pen à la Culture, à la Francophonie :

"Au terme d’un procès en appel manifestement inéquitable, la justice pakistanaise vient à nouveau de condamner pour blasphème Asia Bibi, cette mère de famille de cinq enfants emprisonnée depuis sa première condamnation en 2010. Son tort ? Avoir affirmé paisiblement son adhésion à la foi chrétienne.

Dans un pays qui n’a jamais toléré la liberté religieuse, Asia Bibi est victime d’une parodie de justice, servie par des institutions judicaires obscurantistes qui ne peuvent même pas lui reprocher d’avoir fait preuve d’actes de prosélytisme actif dans la manifestation de sa foi. Toujours incarcérée, dans des conditions de détention particulièrement éprouvantes, ses proches menacés, elle reste plus que jamais en situation de danger grave.

Nous ne pouvons admettre que l’Etat pakistanais, - qui ferma les yeux après les assassinats de Salman Taseer, gouverneur du Pendjab et de Shahbas Bahtti, ministre fédéral des minorités religieuses, tués voici peu pour avoir pris la défense d’Asia Bibi -, se rende à nouveau complice de pareils actes d’intolérance. Nous ne pouvons accepter que la liberté religieuse soit ainsi foulée aux pieds, au Pakistan comme ailleurs en terre d’Islam, par des Etats qui réclament dans le même temps le respect de cette même liberté fondamentale au bénéfice de leurs propres ressortissants, en France comme dans d’autres pays d’Europe.

Pour la défense de la liberté et l’égalité religieuse en terre d’Islam, nous ne pouvons abandonner Asia Bibi à son sort funeste : j’invite donc tous les Français à se mobiliser pour la sauver, en réclamant d’un même élan l’annulation pure et simple de sa condamnation à mort et l’abrogation immédiate de la loi inique pakistanaise contre le blasphème. Afin de joindre la parole aux actes, je demande à tous nos compatriotes à se joindre massivement à la manifestation organisée par Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité, à laquelle le SIEL s’associe par ma voix, en nous donnant rendez-vous ce jeudi 23 octobre prochain à partir de 19 heures devant l’ambassade du Pakistan (18, rue Lord-Byron – 75008 Paris)."

Posté le 19 octobre 2014 à 14h26 par Michel Janva | Lien permanent

17 octobre 2014

23 octobre : manifestation contre la pendaison d'Asia Bibi

De Bernard Antony :

"L’héroïque mère de famille catholique Asia Bibi ignominieusement emprisonnée depuis des années dans une geôle du Pakistan vient d’être condamnée à la pendaison sous le prétexte ubuesque d’une parole manquant de respect à l’égard du prophète de l’Islam.

Ceci prouve s’il en était besoin qu’entre l’Islam de l’Etat islamique au Levant et celle des Etats islamiques internationalement reconnus, il n’y a que quelques différences de degré et pas de nature.
Devant cette nouvelle atrocité islamique, Chrétienté-Solidarité appelle les chrétiens de ce pays et tous nos compatriotes épris de liberté et de respect de la dignité humaine à venir massivement manifester devant l’ambassade du Pakistan 18 rue Lord-Byron, dans le 8ᵉ arrondissement de Paris jeudi 23 octobre à partir de 19H."

A

Posté le 17 octobre 2014 à 12h26 par Michel Janva | Lien permanent

16 octobre 2014

Christianophobie : l'ambiguïté du ministre de l'Intérieur

Question de Jacques Bompard au ministre de l'intérieur sur  l'ambiguïté qu'il y a à revendiquer le respect de toutes les communautés religieuses, à l'exception de la religion catholique :

"En effet, à l'occasion de la visite de la mosquée de Carpentras le 4 octobre 2014, jour de la fête de l'Aïd, Monsieur le ministre de l'intérieur s'est présenté comme le ferme défenseur des communautés religieuses, incitant à ce qu'une plainte soit déposée « à chaque fois qu'une insulte ou qu'une attaque est proférée à l'encontre d'une communauté, d'un lieu de culte ». Monsieur le ministre de l'intérieur a ainsi ajouté qu'il n'accepterait « aucune attaque contre aucun culte ».

Les français seraient tout à fait disposés à croire en la bonne foi de Monsieur Cazeneuve si de telles déclarations protégeaient dans les faits la religion catholique, plutôt que de donner des garanties aux communautés musulmane et juive. En effet, les statistiques gouvernementales en la matière indiquent que la religion catholique est bien largement la plus visée par les insultes et attaques : de 2008 à 2012, les atteintes aux sites religieux visent majoritairement les sites chrétiens. A titre d'exemple, pour l'année 2012, 667 atteintes contre des sites religieux en France ont été recensées, dont 543 à l'encontre de sites chrétiens. Ainsi, en 2012, plus de 80% des actes de vandalisme et de profanation contre des sites religieux en France visent les chrétiens. Et l'année 2012 n'est pas une exception.

De plus, l'impunité juridictionnelle dont bénéficient les Femen, groupuscule étranger se revendiquant d'un féminisme radical, constitue une illustration supplémentaire du climat d'intolérance et d'hostilité subi par les catholiques en France. Violant la liberté de pensée et de religion de chaque individu, ces extrémistes ont à leur actif 19 actions subversives menées en France entre le 31 octobre 2011 et le 5 juin 2014, bénéficiant d'un relai complaisant des médias. Aucun représentant du gouvernement ne s'est scandalisé de telles insultes portées à la communauté catholique. Monsieur le député Jacques Bompard demande au gouvernement de prendre conscience de ces discriminations et d'agir pour y remédier."

Posté le 16 octobre 2014 à 16h12 par Michel Janva | Lien permanent

La mort pour la chrétienne Asia Bibi

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"La Haute Cour de Lahore, tribunal d’appel, a confirmé ce matin la condamnation à la peine capitale d’Asia Bibi.

La surprise est totale, car il est rarissime que les peines de mort pour « blasphème » soient confirmées en appel.

« Le juge a retenu valides et crédibles les accusations des deux musulmanes – deux sœurs – qui ont témoigné à propos du présumé blasphème commis par Asia Bibi. Ce sont celles avec lesquelles elle s’était disputée et qui avaient provoqué toute l’affaire », a expliqué l’un de ses avocats, Maître Shakir. « La justice est toujours plus entre les mains des extrémistes » – a-t-il ajouté précisant qu’en accord avec le mari d’Asia Bibi, un recours sera présenté devant la Cour Suprême, dernier degré de jugement au Pakistan."

Posté le 16 octobre 2014 à 14h08 par Michel Janva | Lien permanent

Prison avec sursis et 1500€ requis contre la Femen de La Madeleine

Eloïse Bouton, l’exhibitionniste de la Madeleine qui s’était livré à un mime d’avortement devant l’autel de l’église le 20 décembre 2013 a écopé mercredi 15 octobre de trois mois avec sursis et 1500 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris. Il ne s’agit pour l’heure que de réquisitions, le jugement a été mis au délibéré pour le 17 décembre prochain. Par ailleurs, 10 000€ ont été demandées par Me Delvolvé, au titre des dommages et intérêts.

 

Posté le 16 octobre 2014 à 12h03 par Michel Janva | Lien permanent

14 octobre 2014

Asia Bibi : son procès en appel le 16 octobre

C'est ce que nous rappelle Citizen Go et Hazteoir dans cette video, au sous-titrage hélas clairsemé. Ces deux mouvements nous invitent aussi à signer la pétition en faveur de notre soeur pakistanaise ici.

 

Posté le 14 octobre 2014 à 21h42 par Paula Corbulon | Lien permanent

Profanations et sacrilèges dans l'Ain

Le communiqué du diocèse existe. La presse l'annonce par cet entrefilet :

Photo (14)

Posté le 14 octobre 2014 à 19h11 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (11)

13 octobre 2014

Profanations dans le diocèse de Belley-Ars

Communiqué du diocèse de Belley-Ars :

"Samedi 11 octobre 2014, les paroissiens de Saint-Jean-de-Niost (groupement paroissial de Meximieux) et de Sainte-Julie (groupement paroissial de Lagnieu) ont découvert la porte du tabernacle de leurs églises violemment fracturées. Les ciboires (coupes dans lesquelles les hosties sont conservées) ainsi que les hosties consacrées qu'ils contenaient ont été emportés. Ces hosties consacrées par le prêtre au cours de la messe sont, pour les catholiques, le Corps du Christ, la présence réelle de Jésus parmi eux. Ces vols sont donc pour les communautés chrétiennes des profanations d’une extrême gravité. Quelles que soient les intentions réelles du ou des coupables, rien de plus offensant ne peut être commis contre Dieu, contre la foi chrétienne et contre les communautés catholiques.

Ces profanations ont eu lieu alors que jeudi dernier, déjà, l’église de Seyssel (Ain) a été la cible de vols : une des portes a été fracturée, une statue de Saint Nicolas, des croix et des chandeliers y ont été dérobés.

A la demande de Mgr Pascal Roland, évêque de Belley-Ars, et suivant l’usage de l’Eglise en cas d’une telle profanation, les églises de Saint-Jean-de-Niost et de Sainte-Julie sont fermées au culte. Le lundi 20 octobre, à 18h30, Mgr Pascal Roland viendra célébrer une messe de réconciliation et de réparation à Saint-Jean-de-Niost ; le P. Frédéric Pelletier, vicaire général du diocèse, célèbrera à la même heure la messe à Sainte-Julie. Ils remettront eux-mêmes le Saint-Sacrement (les hosties consacrées) dans le tabernacle. Il nous faut prendre la mesure de l’offense qui a été commise dans les lieux saints que sont les églises et de solennellement regarnir ce lieu de lumière et de foi.

L’Eglise regrette le fait que des objets sacrés comme les ciboires, fussent-ils précieux, soient volés ou dégradés. Elle considère toutefois ces vols comme secondaires car les hosties contenues dans ces ciboires sont pour les chrétiens infiniment plus précieuses que l’objet liturgique lui-même. Nous avons hélas tout lieu de supposer que c’est bien ces hosties qui étaient visées par cette agression. Même s’il est possible que ces actes soient le fait de « déséquilibrés », nous savons que le vol d’hosties consacrées fait souvent l’objet de cultes sataniques, et que les auteurs sont très conscients d’offenser directement le Christ et le culte catholique. Nous espérons que ce n’est pas le cas et que cette action est seulement un acte irréfléchi. Nous dénonçons en tout cas ces pratiques de ténèbres qui détruisent spirituellement leurs auteurs et qui sont un combat direct et maléfique contre l’Eglise et, au-delà, contre les valeurs de paix et de respect mutuel de notre société.

Les paroisses et les communes (propriétaires des églises et des objets de culte antérieurs à 1905) de Sainte-Julie et Saint-Jean-de-Niost ont immédiatement porté plainte auprès de la Gendarmerie et Mgr Roland a personnellement prévenu le Préfet de l’Ain ; mais l’essentiel n’est pas là. L’Église invite chaque chrétien à participer aux messes qui seront célébrées le 20 octobre, et à prier pour les personnes qui commettent ce genre d’action. Qu’elles en soient pardonnées si elles « ne savent pas ce qu’elles font ». Qu’elles se repentent si elles ont conscience de s’attaquer directement au Christ. Que cette épreuve soit, pour tous les chrétiens des paroisses de Sainte-Julie, Saint-Jean-de-Niost et du Diocèse de Belley-Ars, l’occasion de professer leur foi au Christ, présent dans ces hosties consacrées."

Posté le 13 octobre 2014 à 15h04 par Michel Janva | Lien permanent

11 octobre 2014

Des prêtres extorqués en Dordogne

... par des gens du voyage.

Posté le 11 octobre 2014 à 16h03 par Michel Janva | Lien permanent

09 octobre 2014

Nigéria : 185 églises détruites

Le bilan des violences perpétrées par les islamistes de Boko Haram au Nigeria est extrêmement lourd. Des centaines de milliers de civils sont en train de fuir alors que les églises sont détruites. 185 églises incendiées et plus de 190.000 personnes contraintes à l’évacuation : tel est le bilan au cours des deux derniers mois dans le Diocèse de Maiduguri, dont le territoire d’étend sur les Etats de Borno, Yobe et sur une partie de l’Etat d’Adamawa, dans le nord du Nigeria. C’est ce qu’indique le Directeur des Communications sociales du Diocèse, le Père Gideon Obasogie.

Au cours de ces deux derniers mois, 11 villes situées sur le territoire du Diocèse sont tombées entre les mains de Boko Haram. Les femmes sont victimes de violences sexuelles alors que se répand la pratique de décapitation des otages de la part des terroristes.

Le 7 octobre, s’est ouvert à Niamey, capitale du Niger, un sommet régional pour la lutte contre Boko Haram, qui menace actuellement également les pays limitrophes, ainsi que le démontre la mort de 7 personnes dans le nord du Cameroun.

Posté le 9 octobre 2014 à 07h42 par Michel Janva | Lien permanent

08 octobre 2014

Nice : l'église Saint-Pierre profanée

Des cambrioleurs ont défoncé deux portes avant d’accéder aux tabernacles qu’ils ont fracturés. Ils ont emporté des objets du culte.

Posté le 8 octobre 2014 à 11h49 par Michel Janva | Lien permanent

07 octobre 2014

Un prêtre et des chrétiens enlevés en Syrie

Lu ici :

"Un père franciscain et plusieurs chrétiens ont été capturés en Syrie par le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda engagée dans la guerre contre le régime, a indiqué l'ordre franciscain mardi.

Depuis leur capture dans la nuit de dimanche à lundi dans le village de Qounya (nord-ouest) près de la frontière turque, l'ordre franciscain est sans nouvelles de Hanna Jallouf, curé de Qounya, et de ses paroissiens, a ajouté la Custodie de Terre sainte sur son site internet."

Posté le 7 octobre 2014 à 13h30 par Michel Janva | Lien permanent

02 octobre 2014

L'église de Gahard (35) cambriolée

Et une de plus

"L;église de Gahard, dans le nord de l'Ille-et-Vilaine, a reçu la visite de cambrioleurs ces derniers jours. Un ciboire et deux calices ont été volés.

La maire de Gahard a provisoirement décidé de fermer les portes de l'église de cette commune située à une trentaine de kilomètres au nord de Rennes. Une réflexion est en cours pour savoir comment se préserver des actes de vandalisme et des vols dont l'édifice a été victime. 

Des troncs ont été forcés et des objets de culte ont disparu. Deux calices et un ciboire qui servaient lors des cérémonies religieuses".

Posté le 2 octobre 2014 à 20h03 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (8)

Refuser une subvention à une association christianophobe fâche le PS

Lors du dernier conseil municipal de Reims, Jean-Claude Philipot, conseiller FN, s'est opposé au vote de subventions à une association christianophobe. La gauche s'en est indigné. Jean-Claude Philippot justifie son refus de financer l’association Ex-Æquo :

« Cette association a un projet sociétal militant, d’autres associations militantes ne sont pas aidées de la sorte. En outre, cette association a démontré sa haine, son mépris pour la religion catholique, avec La sœur de la perpétuelle indulgence, par exemple. Il y a un mépris pour le christianisme. Ils ne font pas la même chose avec la religion musulmane, ils ont la trouille. »

Posté le 2 octobre 2014 à 13h47 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

01 octobre 2014

Nouvelles dégradations à la cathédrale Saint Charles de Saint-Etienne

Photo-christine-chaumeil

La cathédrale St Charles de St-Etienne subit régulièrement des dégradations, comme celles qui ont eu lieu hier après-midi : nappes jetées au sol, croix renversées, bénitiers souillés, les vandales ont également mis le feu et jeté des livres de messe sur le brasier. La police recherche trois jeunes filles. Qui seront sans doute relâchées avec un simple rappel à la loi ...

Voilà pourquoi si souvent nos églises restent fermées, alors qu'elles devraient pouvoir être un havre de paix, accueillant les prières et le repos des passants en présence de Dieu. Au lieu de cela, la christianophobie ordinaire pénalise tout le monde, qu'il soit chrétien ou non. Désolant.

Posté le 1 octobre 2014 à 01h04 par Marie Bethanie | Lien permanent

30 septembre 2014

Plantu relaxé pour son dessin ignoble

En France, vous n'avez pas le droit de caricaturer un politique en animal, mais vous pouvez dessiner le pape en train de sodomiser un enfant.

Poursuivi par l'AGRIF pour un dessin représentant le pape Benoît XVI sodomisant un enfant, le dessinateur Plantu a été relaxé. Selon la justice, le propos du dessin était

«de dénoncer, certes avec une violence qui, selon l'auteur, répond à celle qu'a constitué le silence institutionnel à l'égard des victimes, la réaction inappropriée de l'Église face à ces tragédies, qualifiée de "mur du silence" par le ministère fédéral allemand de la Justice».

Le tribunal a condamné l'Agrif à verser à Plantu 2.000 euros pour les frais de justice, mais a rejeté la demande de la défense du dessinateur, qui demandait la condamnation de l'Agrif pour procédure abusive.

Bientôt Plantu va faire le même avec un imam... et on verra si la justice sera aussi clémente.

Addendum : l'AGRIF fait appel de ce jugement.

Posté le 30 septembre 2014 à 15h38 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

27 septembre 2014

Rassemblement pour les chrétiens d'Irak à Pau

En ce moment, en présence d'un dominicain irakien arrivé de Bagdad et de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne :

WP_20140927_013

WP_20140927_013

WP_20140927_006

Posté le 27 septembre 2014 à 18h47 par Michel Janva | Lien permanent

26 septembre 2014

Retrait de la croix du cimetière pour ne pas troubler les autres religions

A Crotone en Italie, un conseiller de l’opposition Fabrice Meo rapporte qu'au moment de remplacer la grille du cimetière, la croix du centre de la grille a disparu. Et ce,  pour

« ne pas troubler la sensibilité des islamistes et des représentants des religions non chrétiennes. »

Posté le 26 septembre 2014 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

25 septembre 2014

Une chrétienne poignardée par un musulman

... en Italie.

Posté le 25 septembre 2014 à 16h25 par Michel Janva | Lien permanent

Des gauchistes s'en prennent aux catholiques à Berlin

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"L’église catholique de la paroisse du Sacré-Cœur (Herz-Jesu) de Berlin a été vandalisée et saccagée dans la nuit du 19 dernier, par des gauchistes – qui ont d’ailleurs “renvendiqué” l’acte sur leurs blogue –, au motif que la paroisse avait offert un local pour que s’y réunissent les chrétiens pro-vie organisateurs de la Marche pour la Vie (Marsch für das Leben) qui se déroulait le lendemain dans la capitale fédérale. La façade de l’église a été souillée de tags variés, ces bouteilles de peinture rouge jeté à l’intérieur, le mobilier détruit, les vêtements liturgiques souillés… La Marche pour la Vie a elle-même été la cible de la haine violente des gauchistes : de nombreux chrétiens qui y participaient ont été insultés et molestés. Il aura fallu attendre le 22 septembre pour que le maire de Berlin daigne faire un communiqué condamnant les violences contre les marcheurs pour la vie…

Posté le 25 septembre 2014 à 16h24 par Michel Janva | Lien permanent

23 septembre 2014

L’AED nominée pour le Prix Sakharov par le Parlement européen

Lu sur le site de l'AED :

"L’Aide à l’Eglise en Détresse est sélectionnée dans le cadre d’un groupe d’organismes comprenant l’Œuvre d’Orient et Open Doors International, coordonné par l’organisation française Chredo (Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger). Cette proposition est soutenue par M. Philippe Juvin, membre du Parlement européen (France, PPE), avec l’appui individuel de collègues issus de différents pays et familles politiques.

Parmi les sept nominations au Prix Sakharov se trouvent celle du Patriarche de l’Église catholique chaldéenne, Sa Béatitude Louis Raphael Sako ainsi que celle du professeur Mahmoud Al-Asali qui a été assassiné pour avoir défendu les droits des chrétiens à Mossoul le 20 Juillet 2014. L’AED a amplement encouragé cette proposition auprès des membres du Parlement européen pour maintenir l’attention axée sur la souffrance endurée par les chrétiens persécutés en Irak en ce moment. Deux nominations à la défense du droit fondamental à la liberté de religion et de l’esprit au cours de la même année sont très inhabituelles, reconnaissant par là même la prise de conscience croissante de l’Europe du danger encouru par les minorités religieuses à travers le Moyen-Orient."

Posté le 23 septembre 2014 à 19h04 par Michel Janva | Lien permanent

Le Goncourt du comique pour Véronique de Bure

Et la journaliste Libie Cousteau gagne le prix de l'article mesuré, critique et objectif pour avoir fait la publicité de cet ouvrage :

"J'ai mis mon fils chez les cathos relate les déconvenues de Véronique de Bure qui a scolarisé son enfant dans une école catholique. Un témoignage instructif sur l'archaïsme de cet enseignement."

Tellement archaïque que les listes d'attente à l'entrée de ces établissements sont dissuasives. En revanche, l'école publique n'a jamais aussi bien fonctionné...

Posté le 23 septembre 2014 à 07h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

21 septembre 2014

Manifestation à Paris pour les chrétiens d'Irak

1500 personnes (selon l'AFP) à 3000 personnes (selon la police) ont manifesté dimanche à Paris en soutien aux chrétiens d'Orient persécutés, à l'appel de plusieurs organisations chrétiennes, dont Civitas. Certains d'entre eux portaient symboliquement sur le front ou leur vêtement le caractère arabe "noûn" utilisé en Irak par les islamistes pour désigner les maisons chrétiennes (N comme Nazaréens) et qui est devenu un signe de solidarité avec les chrétiens d'Orient.

Joseph Fadelle, irakien converti et condamné à mort, a témoigné :

FRoueida Khoury,  franco-syrienne et présidente de  l’association  « Chrétiens de Syrie pour la Paix » :

K

L'abbé Pagès :

1

Des prêtres de la FSSPX :

Z

0

Daniel Hamiche :

H

3

4

Béatrice Bourges et Alain Escada :

B

Jany Le Pen, présidente de l'association "SOS enfants d'Irak" :

J

Posté le 21 septembre 2014 à 18h48 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Cathophobie , Institutions internationales

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie , Institutions internationales