29 août 2016

Islamo-gauchisme : l'intelligentsia est devenue le vrai parti de la violence

Historien des gauches, éditorialiste à Marianne, Jacques Julliard écrit dans Le Figarovox :

Unknown-30"[...]  Pourquoi et comment une poignée d'intellectuels d'extrême gauche, peu nombreux mais très influents dans les médias et dans la mouvance des droits de l'homme, ont-ils imposé une véritable sanctuarisation de l'islam dans l'espace politique français? [...]

Parce que l'intelligentsia est devenue, depuis le début du XXe siècle, le vrai parti de la violence. Si elle préfère la Révolution à la réforme, ce n'est pas en dépit mais à cause de la violence. Sartre déplorait que la Révolution française n'ait pas assez guillotiné. Et si je devais établir la liste des intellectuels français qui ont adhéré au XXe siècle, les uns à la violence fasciste, les autres à la violence communiste, cette page n'y suffirait pas. Je préfère citer les noms des quelques-uns qui ont toujours témoigné pour la démocratie et sauvé l'honneur de la profession: Camus, Mauriac, Aron. Il doit y en avoir quelques autres. Je laisse le soin aux psychologues et aux psychanalystes de rechercher, dans je ne sais quel réflexe de compensation, une explication de cette attirance des hommes de plume et de parole pour le sang, en un mot de leur préférence pour la violence.

L'autre explication, je l'ai déjà suggéré, c'est ce qu'il faut bien appeler la haine du christianisme. Il est singulier de voir ces âmes sensibles s'angoisser des progrès de la prétendue «islamophobie», qui n'a jamais fait un mort, hormis les guerres que se font les musulmans entre eux, quand les persécutions dont sont victimes par milliers les chrétiens à travers le monde ne leur arrachent pas un soupir. Singulier que le geste prophétique du pape François, ramenant symboliquement de Lesbos trois familles de migrants musulmans, ne leur ait pas tiré un seul applaudissement. Ils ont abandonné la laïcité, mais ils ont conservé l'anticléricalisme. Pis, l'antichristianisme. [...]"

Posté le 29 août 2016 à 08h19 par Michel Janva | Lien permanent

Foix : un musulman menace d'égorger un prêtre

Unknown-29Un homme de trente ans a été interpellé jeudi par les policiers de la ville, alors qu’il avait menacé à plusieurs «reprises d’égorger un prêtre», en ponctuant ses propos de cris «Allah Akbar».

Il a été présenté au parquet de Foix et remis en liberté. 

Posté le 29 août 2016 à 08h01 par Michel Janva | Lien permanent

28 août 2016

Un peu d'amalgame entre le burkini et les religieuses catholiques

Unknown-28Rudy Salles, adjoint au maire de Nice, chargé du tourisme, et député UDI des Alpes Maritime, a déclaré au journaliste anglais Edward Stourton sur BBC Radio 4 le 25 août :

– Et pour les religieuses ? Seraient-elles autorisées à être sur la plage revêtues de leur habit ?

– Non, c’est la même chose.

Ou quand le laïcisme rejoint l'islamisme.

Posté le 28 août 2016 à 15h49 par Michel Janva | Lien permanent

27 août 2016

Bientôt le retour de Cristeros ?

Images-18Pour ceux qui connaissent l’histoire du Mexique ou qui la connaisse à travers le film « Cristeros »  sachez que la situation entre le Président élu en 2012 et l’Eglise catholique est, selon le Père Valdemar, porte-parole de l’Archidiocèse de Mexico, aussi tendue qu’en 1920.

Le terrible conflit actuel porte sur un amendement légalisant la dénaturation du mariage, alors que le Président avait courtisé l’Eglise et notamment Benoît XVI avant son élection, et qu’il avait promis de suivre « l’Agenda du Pape François ». Les Evêques, suivis par tous les fidèles, prennent cet « amendement » pour un coup de poignard dans le dos.

Prochaines étapes : manifestations massives prévues les 10 et 24 septembre.

Le 16 octobre, le pape François canonisera le jeune José Luis Sánchez del Río. Ses geôliers l'avaient forcé à marcher vers le cimetière après lui avoir coupé la plante des pieds et à marcher dans du sel. Sur ce sentier pierreux maculé du sang des pieds du pauvre José, son bourreau lui promet que s’il crie « mort au Christ Roi », il aura la vie sauve. José Luis répond au contraire par le cri de ralliement des cristeros : « Longue vie au Christ Roi ». Il doit ensuite creuser sa propre tombe. Exaspéré, son bourreau lui décharge son pistolet dans la tête.

Prions pour nos frères mexicains : viva Christo Rey !

Posté le 27 août 2016 à 15h14 par Michel Janva | Lien permanent

25 août 2016

100% Jésus : le 2 poids 2 mesures du CIO

Daniel Hamiche a contacté le CIO et publie les échanges de courriels.

Images-14"Le bandeau « 100 % Jesus » de Neymar entraîne immédiatement une réaction et une réprobation du CIO. Mais les hijabs de la sabreuses étatsunienne est des joueuses de volley de plages égyptiennes n’entraînent aucune réaction ou réprobation. On me suggère de m’adresser aux fédérations nationales comme si ces dernières pouvaient avoir « des règles […] y compris celles régissant les tenues vestimentaires » en contradiction avec la Charte olympique ! Vous noterez avec moi que ces messieurs du CIO parlent de « tenues vestimentaires » et non pas de signes ostensibles d’appartenance religieuse. Or le bandeau de Neymar n’est pas une tenue vestimentaire, et il ne l’a ceint qu’après la cérémonie officielle des remises des médailles (comme le montre notre image de “une”) ! Le CIO se moque de nous. Et c’est un sacré scandale. Des “grands” médias le reprendront-ils ? J’en doute. Et vous comprenez bien pourquoi".

Posté le 25 août 2016 à 19h13 par Michel Janva | Lien permanent

24 août 2016

L'affaire Asia Bibi sera examinée par la Cour Suprême du Pakistan

AsiabLu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"[L]a Cour suprême du Pakistan entendra la pétition déposée par les avocats d’Asia Bibi le 22 juillet 2015, au cours de la deuxième semaine d’octobre prochain. Le dépôt de cette pétition avait suspendu l’application de la sentence de mort contre l’infortunée Asia Bibi, condamnée à cette peine pour “blasphème” en première instance et en appel. Il s’agit là donc de l’ultime recours pour cette chrétienne d’obtenir, par la voie judiciaire, la vie sauve."

Cette affaire dure depuis 6 ans.

Posté le 24 août 2016 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent

17 août 2016

Vandalisme à l’église de Delme (57) (Add.)

Article réservé aux abonnés du Républicain Lorrain...

Add. : l'article est lisible dans les commentaires.

Posté le 17 août 2016 à 20h52 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (4)

“Allahou Akbar” dans l’église Saint-Félix à Nantes

Témoignage d'une lectrice de l'Observatoire de la christianophobie :

« Je suis entrée dans l’église Saint-Félix de Nantes. Il y avait là deux jeunes de 13/14 ans (me semble-t-il), à l’aspect un peu différent des jeunes que l’on voit dans les églises ; d’ailleurs on ne voit que très rarement deux petits jeunes tout seuls dans les églises, ils sont toujours accompagnés d’adultes à cet âge… Ces deux jeunes parlaient ensemble et montraient du doigt des parties de l’église. Rien à signaler de particulier donc, mais quand ils sont sortis ils ont crié “Allahou Akbar” ».

Posté le 17 août 2016 à 11h32 par Michel Janva | Lien permanent

16 août 2016

Honte pour les magistrats qui se contentent de mettre un bracelet électronique au Diable !

Extrait de la réaction du père Michel Viot sur son blog  à propos de la présence de pokemon dans le sanctuaire de Douaumont :

Sans-titre"(...) Mais tout est bien sûr relatif quand on construit un mur des cons sur lequel on affiche les photos des parents ou proches de victimes de tueurs ! Question : ces magistrats seront-ils sanctionnés ? Car certains se demandent si le mur des cons ne se serait pas récemment agrandi ! Quelques photos de paroissiens de Saint Etienne de Rouvray s’y trouveraient, et même des membres de la famille du Père Jacques Hamel. Mais, il s’agit peut-être là d’une supposition, provoquée très certainement par l’hostilité à la présidente de ce syndicat. Elle a en effet déployé beaucoup de zèle pour expliquer qu’il était parfaitement normal que l’un des tueurs du Père Hamel ait pu se retrouver « dehors » comme on dit, avec un bracelet électronique, sous contrôle judiciaire. Ayant été aumônier de prison pendant dix ans, je connais cette mesure et sais un peu comment elle fonctionne. En soi je l’approuve. Mais dans ce cas, vu les soupçons qui pesaient sur l’intéressé, vu l’état de guerre, vu enfin la menace terroriste, la question se pose de l’adéquation de cette forme de liberté « surveillée » !

Par ailleurs quand on administre une leçon de droit, n’est-il pas du devoir moral de l’autorité juridique de dire ce qu’elle préconise, pour qu’au moins à l’avenir, il ne soit plus possible de faire bénéficier de cette faveur une personne suspecte d’être liée au terrorisme, du moins pendant ce « temps de guerre » ? Mais voilà, il aurait fallu entrer dans la problématique de règlements d’exception, parfaitement légitimes sur le plan moral. Mais il faut pour cela mettre en avant la sécurité des français et non une idéologie particulière ! Peu importe donc, qu’un citoyen français meure égorgé ! Il est mort libre, dans un pays ne connaissant point de lois d’exception, avec des magistrats libres eux aussi, et même tellement libres que leurs principes sont placés au dessus des droits du peuple français au nom duquel il rendent leurs arrêts ! Et le « prononcé » témoignera pour ou contre eux devant le tribunal de Dieu quand ils y comparaîtront !

A ce propos, je rappelle que le Père Hamel, juste avant de mourir a agi en prêtre par ses dernières paroles ! Après avoir entendu les « incantations » de ses bourreaux, il a eu la force de dire : « arrière Satan ! ». C’est un exorcisme, un témoignage (le mot martyr signifie « témoin » en grec) et aussi un jugement ! Il a identifié l’adversaire et voulu l’expulser pour le faire disparaître ! Bel exemple pour l’Eglise… ! Honte pour les magistrats du syndicat qui se contentent de mettre un bracelet électronique au Diable !"

Posté le 16 août 2016 à 18h46 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (4)

06 août 2016

Florian Philippot trouve indécente l'évacuation de l'Eglise Sainte-Rita

Posté le 6 août 2016 à 06h51 par Michel Janva | Lien permanent

03 août 2016

L'abbé de Tanoüarn sur l'évacuation de Sainte Rita

TV Libertés a interrogé l'abbé de Tanoüarn sur l'évacuation de Sainte Rita ce matin : 

Posté le 3 août 2016 à 10h49 par Marie Bethanie | Lien permanent

02 août 2016

Chrétiens d'Orient, musulmans d'Occident : deux poids, deux mesures

Un tour d'horizon très éclairant pour notre avenir sur le sort des chrétiens d'Orient et le deux poids deux mesures qu'ils subissent, écrit par Patrick Karam, Docteur en Science politique, président de la Coordination des Chrétiens d'Orient en Danger (CHREDO), en collaboration avec Elie Haddad, médecin et vice-président de la CHREDO, pour le FigaroVox :

XVMa6278894-58bb-11e6-a611-9768727ce181

"Si les mouvements islamistes assassinent les Chrétiens en Orient, les convertissent par la force, les chassent de leur terre et les dépossèdent de leur bien, d'autres régimes à l'apparence plus «civilisés» les persécutent au quotidien dans le silence total de la communauté internationale, et singulièrement de l'Europe et de la France.

Il est temps que l'Occident lève le voile qu'il s'est imposé afin d'affronter la vérité, celle des discriminations institutionnelles normalisées dans les règlementations et les pratiques que font subir aux différentes communautés en Orient, les Chrétiens en particulier, les islamistes en cravate qui dirigent le monde arabe.

Les pressions exercées contre les chrétiens orientaux en raison de leur religion ont varié suivant les pays, les régimes et les moments. Une lecture historique et linéaire peut conduire à penser que la coexistence avec les populations musulmanes s'est faite de manière plutôt harmonieuse, avec quelques aléas suivant les périodes.

Avant les crises, en Irak et en Syrie, les chrétiens ne subissaient pas de pressions, ni d'intimidations d'ordre religieux de la part de régimes autoritaires autre que la répression politique commune à tous les nationaux. Ainsi la liberté religieuse qui existait dans ces deux pays permettait aux Chrétiens de pratiquer leur rite en toute liberté, le statut de la femme était évolué, des conversions et des mariages mixtes étaient possibles et chacun pouvait vivre suivant sa religion ou sa culture. Il y a aujourd'hui une régression globale, tant en Irak, que dans une partie de la Syrie mais aussi en Egypte et dans l'ensemble du monde arabe.

Dans la plupart des pays musulmans, les Chrétiens, pourtant présents depuis deux millénaires, ne peuvent occuper des postes de premier rang dans l'administration, l'armée ou la politique. En outre, différents métiers leur sont interdits et ils sont systématiquement écartés de toute prise de fonction qui leur donnerait une visibilité ou un pouvoir quelconque sur des musulmans. Parfois, ils ne bénéficient pas des avantages sociaux ou de l'accès à certaines universités. Ils sont les invisibles de la société et malheur à ceux qui voudraient contester les règles du jeu établies car la prison ou la mort sanctionneraient l'imprudent. D'ailleurs, même dans le cas où le délit n'existe pas, le blasphème, c'est à dire une critique de l'islam, réelle ou imaginaire, punit de mort le chrétien qui, sur simple dénonciation, sera lynché par des voisins. Dans certains pays, comme l'Egypte, la pratique de l'enlèvement, de la conversion et du mariage forcés de chrétiennes mineures étaient devenus monnaie courante.

En Occident, les musulmans issus de l'immigration ont les mêmes droits et bénéficient de tous les avantages économiques et sociaux des pays d'accueil. En France, le RSA, les logements sociaux, les minimas sociaux, les différentes allocations, notamment familiale, la gratuité de l'enseignement de l'école à l'université ou de l'accès aux soins, les mêmes règles s'appliquent à tous. Même si la discrimination peut subsister dans les faits, les lois qui l'interdisent sont renforcées et l'Etat ou des autorités indépendantes veillent à leur application. Ils peuvent briguer tous les postes et parfois des campagnes de recrutements les visent particulièrement comme par exemple à la RATP. Ils peuvent manifester sur la voie publique leurs désaccords avec le pays d'accueil en toute liberté et leur liberté d'expression n'est pas bridée par des lois spécifiques.[...]"

[Lire l'article entier ici]

Posté le 2 août 2016 à 22h08 par Marie Bethanie | Lien permanent

28 juillet 2016

La première source de persécutions de chrétiens dans le monde est l’extrémisme islamique

Le directeur de l’ONG Portes ouvertes, Michel Varton, répond à 20 Minutes :

"Dans votre rapport annuel, vous indiquez que la première source de persécutions de chrétiens dans le monde en 2015 est l’extrémisme islamique. Est-ce toujours le cas actuellement ?

Nous ferons le bilan à la fin de l’année, mais cela devrait toujours rester d’actualité. Depuis sept semaines par exemple, nous avons noté douze agressions d’extrémistes islamiques contre des coptes en Egypte. Mais la violence islamique a deux faces. L’une est visible, ce sont les meurtres notamment, les agressions, nous l’appelons le marteau. L’autre est invisible, c’est l’étau, c’est-à-dire une pression quotidienne, très présente, qui pèse sur la population. Les chrétiens sont victimes de nombreuses discriminations. Un travail peut leur être refusé du fait qu’ils ne sont pas musulmans, comme en Egypte. Il leur est plus difficile de trouver un appartement, d’obtenir une promotion, les prix sont plus chers pour eux… Et les musulmans qui souhaitent se convertir sont vus comme des traîtres et risquent la mort. [...]"

Posté le 28 juillet 2016 à 12h05 par Michel Janva | Lien permanent

27 juillet 2016

Saint-Etienne-du-Rouvray est une ville marquée par le Grand Remplacement et le développement d’un islam fanatique

Du député Jacques Bompard :

"Il y désormais une attaque islamiste hebdomadaire en France. Si l’on considère l’Europe entière, les attentats sont quotidiens.

L’écœurement devant le battage médiatico-politique pour prôner le « pas d’amalgame » a saisi beaucoup de Français. Sos Racisme essaye de se disculper en inventant une responsabilité d’extrême droite à l’Etat islamique. Les médias passent en boucle des condamnations musulmanes alors que la mosquée Al Azhar ne condamne toujours pas les actes islamistes violents. D’autres hésitent avant de savoir si Allahou Akbhar est une affirmation islamiste ou non.

Il est un aspect singulier de cette attaque qui n’est pas assez relevé : elle est christianophobe. C’est-à-dire que l’État islamique vise la France parce qu’elle est catholique et qu’elle participerait au monde « croisé ». Il faut dire clairement que l’État islamique ne cherche pas à nous diviser puisque la Nation française l’est déjà, il faut dire clairement que Daesh ne cherche pas à étendre la haine mais poursuit un objectif théologico-politique précis, il faut dire clairement que l’État n’a pas choisi de protéger efficacement les Églises.

Il faut dire également, comme on pouvait le lire dans le Figaro hier, que c’est une réponse identitaire qu’il faut apporter à cette attaque identitaire. Quand Dieu donne un martyr, il donne aussi un témoignage sur les solutions à apporter à nos drames. Face au millénarisme islamiste, c’est la transcendance chrétienne que nous devons porter. Ne pas construire de mosquées mais rétablir nos églises, ne pas accepter les signes extérieurs islamiques qui sont une offensive concrète. C’est en effet une attaque essentielle qui est portée contre notre civilisation comme on peut le lire chez l’abbé de Tanouarn :

« Adel K vient d’un monde a-chrétien, d’un monde encore moralement archaïque, où les victimes sont toujours coupables, ne serait-ce que parce qu’elles sont des victimes. Il a voulu montrer au Père Jacques sa culpabilité et la Puissance d’Allah. Allah ouakbar s’est-il écrié. Allah est le plus grand, il est vainqueur. Dans ce sacrifice de mécréant, qu’il a commandé (voyez la sourate 9 du Coran) et donc en quelque sorte commandité, dans ce sacrifice réalisé en son honneur, Allah désigne le vaincu, celui dont le sang coule sous le couteau. Ce crime, pour les musulmans radicaux, est une sorte d’ordalie. Un jugement de Dieu, qui déclare la non-violence chrétienne périmée et sonne l’heure de la violence sacrée, au nom de l’islam ».

Les assaillants firent des sermons en arabe, forcèrent le prêtre à s’agenouiller avant de l’égorger, et leur attaque fût immédiatement revendiquée. Saint-Etienne-du-Rouvray est une ville marquée par le Grand Remplacement et le développement d’un islam fanatique, offensif et prosélyte. Elle prouve que l’islamisation de la France est un phénomène qui « algérise notre pays ». Elle prouve que des racailles islamistes s’en prennent aux chrétiens, aux écoles, aux passants.

Poursuivons sur les détails disponibles. L’un des terroristes avait tenté de rejoindre les rebelles islamistes syriens et fût refoulé de Turquie. C’était un animateur des milieux islamiques, soumis à un contrôle judiciaire très relâché et libéré par un magistrat coupable alors qu’il aurait dû être maintenu en détention. La mise en scène macabre par un fiché S alors que les détails de l’attaque de Nice s’accumulent prouvent que les Français sont abandonnés à toutes les passions islamistes.

L’État est coupable et responsable. Des condamnés récidivistes et des Français de papiers, voilà le profil des islamistes qui passent à l’acte exprimant là ce qui réside en puissance dans maintes parties des écoles de l’islam. Des députés socialistes qui ont fait un théâtre de bien pensance au lendemain de l’attentat de la promenade des Anglais. Des ministres en place alors qu’ils sont coupables d’idéologie d’Etat.

La christianophobie sanglante de l’islamisme est violente, virulente et combattante. Il faut enfin que la Nation reprenne à un État incapable les moyens de se défendre."

Posté le 27 juillet 2016 à 14h39 par Michel Janva | Lien permanent

26 juillet 2016

Les chrétiens voient leurs droits limités dans les pays européens parfois sous prétexte de tolérance

À l’approche des cérémonies qui vont marquer le 135ème anniversaire de la fondation de la Société impériale orthodoxe de Palestine (SIOP), Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie (et lui-même membre de la SIOP…), déclare :

"Les chrétiens d’aujourd’hui sont exposés à une persécution très grave au Moyen-Orient et surtout en Syrie et en Irak. Leur nombre a considérablement diminué dans ces pays. L’exode des chrétiens de la région où le christianisme est né, serait, bien sûr, un énorme coup à toute l’Histoire d’un point de vue spirituel, non seulement pour la Terre Sainte, mais pour l’ensemble du Moyen-Orient. Par conséquent, avec la SIOP et nos organismes gouvernementaux, nous sollicitons activement les organisations internationales pour attirer l’attention sur ce problème aigu. Il y a dix-huit mois à Genève, avec des représentants du Vatican et nos collègues du Liban et de l’Arménie, nous avons tenu la première conférence sur la protection des chrétiens. Actuellement, nous préparons une deuxième conférence, qui sera plus importante. Il est prévu qu’elle se tienne à l’automne 2016 […] Il ne faut pas se limiter au Moyen-Orient […] Les intérêts des chrétiens dans d’autres parties du monde n’exigent pas moins d’attention, y compris dans les pays européens où parfois sous prétexte de tolérance, les chrétiens qui y sont majoritaires, voient leurs droits limités : on interdit aux chrétiens de célébrer publiquement leurs fêtes, de porter une croix. Cette tendance est très dangereuse."

Posté le 26 juillet 2016 à 07h20 par Michel Janva | Lien permanent

24 juillet 2016

Deux victimes chrétiennes de l’attentat de Nice inhumées comme des musulmanes

De l'Observatoire de la christianophobie :

"Parmi les victimes de l’attentat islamiste du 14 juillet à Nice, une jeune avocate Myriam Bellazouz, 29 ans, et sa mère, née Léa Mignacabal. Le bâtonnier de l’Ordre, Me Jacques Randon, a convié ses confrères à être présents en robe – comme c’est l’usage – le vendredi 22 juillet à 13 h 30 à l’Athanée de Nice où une prière serait dite par un imam puis à l’inhumation au cimetière de Caucade. Un  avocat ami de Myriam a alors avisé le bâtonnier que Myriam comme sa mère d’origine basque étaient chrétiennes et qu’on ne voyait pas ce qu’un imam venait faire au nom d’un père dont la mère et la fille étaient séparées depuis longtemps et au surplus décédé. Le confrère en question a été prié de “ne pas faire d’histoires dans les circonstances”. Il faut croire toutefois que sa protestation a été suffisamment vive puisque le bâtonnier s’est fendu d’une nouvelle circulaire informant le Barreau de Nice que sa présence n’était pas requise à l’Athanée “trop exigu”, mais seulement au cimetière. Les avocats de Nice se sont retrouvés très nombreux au cimetière, formant en robe une haie d’honneur, pour accompagner leur consœur et sa mère, à leur dernière demeure. Demeure ? Non point. La famille du père, venue d’Algérie, accompagnée du consul (limousine Mercédès avec chauffeur), a imposé l’inhumation selon le rite musulman, en pleine terre."

Posté le 24 juillet 2016 à 21h31 par Michel Janva | Lien permanent

21 juillet 2016

Profanation de l'église saint Pierre des Herbiers (85)

Ouest France :

"Dans la nuit de dimanche à lundi, quatre individus se sont introduits dans l’église Saint-Pierre, aux Herbiers. Ils ont renversé des bancs, des vases et ont également vidé un extincteur. L’un d’eux a déféqué sur l’autel. « C’est une profanation d’un lieu de culte, affirme un des membres de la paroisse. Ils ont même uriné dans le bénitier. »[...]

Aux-herbiers-des-degradations-dans-leglise-saint-pierre

Ces jeunes majeurs sont pour la plupart originaires de Haute-Normandie. Ils seront convoqués en novembre devant le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon et comparaîtront pour « dégradation et vol ».

Le procureur de la République, Hervé Lollic, précise que « la motivation anti-religieuse est également reconnue »."

Posté le 21 juillet 2016 à 08h07 par Marie Bethanie | Lien permanent

17 juillet 2016

Toulouse (31) : l'église Saint-Pierre-des-Chartreux vandalisée

Dans la presse locale

"L'église Saint-Pierre-des-Chartreux, située dans le centre ville de Toulouse, a été visitée dans la nuit de jeudi à vendredi. Des dégradations y ont été commises, selon le diocèse de Toulouse.

On ne sait pas encore s'ils ont fracturé la porte pour rentrer dans l'édifice mais un ou plusieurs individus se sont introduits, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans l'église Saint-Pierre-des-Chartreux, dans le centre ville de Toulouse.
Des icônes ont été renversées, la porte et le voile devant le tabernacle ont été brûlés et des traces de pas ont été repérées sur l'autel".

Posté le 17 juillet 2016 à 19h16 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

15 juillet 2016

Messe à la cathédrale de Nice pour les victimes de l'attentat

Posté le 15 juillet 2016 à 20h50 par Lahire | Lien permanent

Attentat de Nice : « Allah est grand, Allah est grand »

L'article de l'observatoire de la christianophobie.

Posté le 15 juillet 2016 à 20h44 par Lahire | Lien permanent

12 juillet 2016

Détériorations d'églises : Madagascar n'est pas épargnée

40 clochers ont disparu en moins d'un an.

Posté le 12 juillet 2016 à 20h55 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

Incendies dans les églises : la Suisse n'est pas épargnée

Un deuxième incendie dans la même église en moins d'un mois.

Posté le 12 juillet 2016 à 18h39 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

L’incendie de l’abbatiale d'Issoire était criminel

L’incendiaire a été interpellé par la gendarmerie et mis en examen. 

Posté le 12 juillet 2016 à 15h53 par Michel Janva | Lien permanent

11 juillet 2016

Plusieurs églises profanées ce week-end en Bretagne

Dans la nuit de samedi à dimanche, des inscriptions injurieuses ont été peintes en blanc sur les portes de la chapelle Notre-Dame [des Vertus] qui jouxte la mairie de Loudéac. Même inscription sur les portes de l’église de Laurenan, La Chèze et La Motte.

Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Loudéac pour tenter de retrouver le ou les auteurs de ces dégradations. 

Le ministère de l'Intérieur a dénombré, en 2014, 807 atteintes aux lieux de culte et aux sépultures dont 673 à l'encontre de sites chrétiens.

Posté le 11 juillet 2016 à 19h33 par Michel Janva | Lien permanent

09 juillet 2016

L'État Islamique a enlevé des chrétiennes en Libye et les a ré­duites à l’esclavage sexuel

Lu dans Christianophobie Hebdo :

"L'État Islamique a enlevé des chrétiennes en Libye et les a ré­duites à l’esclavage sexuel, selon un nouveau rapport d’Amnesty International. Dans un rapport intitulé “Une Libye pleine de cruauté” (Libya is full of cruelty), l’organisation de défense des droits a recueilli les témoignages de 90 migrants, dont 15 femmes, interrogés dans des centres d’accueil en Italie et en Sicile [remarque : la Sicile fait partie de l’Italie… ndt] après s’être échappés de Libye ces derniers mois. […] [Le rapport] cite le cas d’une jeune femme érythréenne âgée de 21 ans, et identifiée comme Amal, qui raconte qu’elle faisait partie d’un groupe de 11 Érythréennes chrétiennes enlevées par des militants de l’État Islamique en juillet 2015. Elles furent recluses pendant neuf mois, obligées de se convertir à l’islam et utilisées comme esclaves sexuelles."

Posté le 9 juillet 2016 à 07h47 par Michel Janva | Lien permanent

08 juillet 2016

Au moins 233 actes de christianophobie en 5 mois en France

L'Observatoire de la christianophobie a réalisé sa synthèse mensuelle, pour le mois de mai 2016, des actes de christianophobies commis en France.

32 actes ont été enregistrés dans 21 lieux différents de culte ou de dévotion, écoles, locaux et cimetières chrétiens, au cours du mois de mai.

Le document présente également ces actes de christianophobie par type et par département (22 départements touchés en mai).

Nous avons également compilés les chiffres pour les cinq premiers mois de l’année (janvier à mai) : au cours de cette période ont été enregistrés 233 actes de christianophobie en France.

Vous pouvez la recevoir gratuitement (au format PDF) en la demandant ici (en précisant bien synthèse mai 2017) avant mardi 12 juillet à midi.

Posté le 8 juillet 2016 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent

24 juin 2016

Témoignage d'un converti en Afrique du Nord

Un lecteur du Salon Beige, actuellement en Afrique du Nord, a accueilli dans sa chambre un chrétien qui, maintenant converti, est menacé de mort. Il a fait 8h de bus pour raconter son histoire et souhaite rejoindre la France où sa fiancée se trouve déjà ayant décidé de fuir pour les mêmes motifs. Voici un résumé du témoignage  :

Témoignage

Posté le 24 juin 2016 à 09h24 par Michel Janva | Lien permanent

22 juin 2016

La Fin des chrétiens d’Orient ?

Arte a consacré un documentaire de grande qualité sur les chrétiens d'Orient, rappelant qu'ils étaient là avant les musulmans :

"Minée par les persécutions, l’exil et le recul de ses droits, la communauté chrétienne va-t-elle disparaître du Moyen-Orient ? Un saisissant panorama de sa fragile condition dans cinq pays : l’Irak, la Syrie, la Turquie, l’Égypte et le Liban.

Au début du XXe siècle, un habitant du Moyen-Orient sur quatre était chrétien. Aujourd’hui, ils sont largement minoritaires (11 millions parmi 320 millions de musulmans). Chaque année, des milliers d’entre eux sont massacrés, souvent  parce qu’on les assimile à un Occident qui, pourtant, ne les soutient guère. Peu à peu, ils disparaissent de la région qui a vu naître leur religion. Ils descendent en effet des premiers chrétiens qui fondèrent des communautés religieuses au cours du Ier siècle, quand l’Europe était païenne. Au VIIe siècle, ils ont accompagné l’avènement de l’islam. Cet ample et passionnant documentaire explore leur fragile condition dans cinq pays : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Turquie et l’Égypte. D’une région à l’autre, leur position minoritaire les conduit souvent à s’allier au pouvoir en place en échange d’une protection incertaine."

Ce documentaire de 87mn peut être vu jusqu'au 16 juillet.

Pour soutenir les chrétiens d'Orient, vous pouvez assister à la Nuit aux Invalides jeudi 23 juin.

Posté le 22 juin 2016 à 07h08 par Michel Janva | Lien permanent

21 juin 2016

Poutine à la Nuit aux Invalides pour les chrétiens d'Orient, ce jeudi 23 juin

PEnfin presque... Frédéric Pons a en effet été invité à rejoindre la belle cohorte d'auteurs amis la belle cohorte d'auteurs amis qui viendront signer leur ouvrage. Il signera son "Poutine" paru chez Calmann-Lévy. Cette biographie politique, vous le devinez, n'est pas précisément dans le courant dominant. Mais le livre rencontre un beau succès.

Frédéric Pons y explique notamment la relation compliquée (mais désormais de plus en plus claire) de Poutine avec la religion, de la petite croix d'argent de son baptême secret à ses retraites spirituelles discrètes dans les monastères de Carélie du nord...

Programme de la soirée de jeudi :

  • De 20h30 à 22h : dédicaces, expositions
  • 22h15 : intervention de Marc Fromager et Charles de Meyer
  • 22h30 : Show monumental La Nuit aux Invalides

Pour s'inscrire.

Posté le 21 juin 2016 à 18h18 par Michel Janva | Lien permanent

15 juin 2016

Orlando, homophobie, islamisme : la grande confusion intellectuelle

Damien Le Guay, philosophe, déplore dans le FigaroVox que les commentaires de la majeure partie des médias sur la tuerie d'Orlando aient mis au second plan l'islamisme et aient insisté sur l'homosexualité des victimes, comme si elles étaient homosexuelles avant d'être américaines. Une bonne analyse :

"Quel ne fut pas mon étonnement, lundi 13 juin au matin, d'entendre, sur une radio du service public (France Culture), tout un débat non pas pour dénoncer un acte terroriste et compatir au sort de victimes particulières, mais pour défendre l'idéologie LGBT et incriminer toutes «les postures religieuses patriarcales», dont la chrétienne, qui seraient le terreau de l'homophobie. Caroline Fourest nous a expliqué qu'aux Etats-Unis «le magistère d'homophobie était exercé par les chrétiens intégristes» (alors que le terroriste se réclamait de l'Etat Islamique) tandis que Serge Hefez, doctement, indiquait que la «haine des homophobes» était provoquée par les remises en cause, par l'homosexualité, «des questions de genre et de l'ordre patriarcal». Pour la première, ce que fit d'Omar Mateen avait une différence de degrés et non de nature avec les convictions religieuses chrétiennes. Dans cette lignée Jean-Sebastien Herpin, secrétaire régional EELV, s'est cru autorité à tweeter lundi 13 juin: «la différence entre la manif pour tous et Orlando? Le passage à l'acte».[...]

Le problème avec ce genre d'interventions est qu'elles font de ces cinquante victimes des membres de «la communauté LGBT» avant que d'être des personnes et des citoyens américains. D'où, un peu partout, sur la tour Eiffel ou en Australie, des marques de sympathie aux couleurs du drapeau de l'internationale LGBT et non du drapeau américain. Comme si notre compassion, devait, avant que de se manifester, approuver l'idéologie LGBT et abandonner toutes convictions religieuses. Comme si on devait accepter l'idée que ces cinquante personnes auraient été victime de toutes les homophobies religieuses - et dont celle des islamistes serait simplement la moins hypocrite.

Nous assistons-là, dans ce genre de débat fermé, à trois types de confusions intellectuelles - qui se retrouvent à l'œuvre dans bien des situations autour des questions de genre ou d'homosexualité. D'une part une extension, au-delà du raisonnable, de «l'homophobie», au point d'incriminer tous les chrétiens à l'occasion du crime horrible d'un fou-furieux islamiste aux Etats-Unis. Tant que le terme «d'homophobie» ne sera pas rigoureusement défini, nous constaterons ces dérives injurieuses. Tant qu'il ne sera pas distingué de la haine meurtrière intolérable ou des possibles et respectables (je le crois!) remises en cause de l'impérialisme de la théorie du genre, toute discussion commune sera impossible. Seconde confusion: une manière de criminaliser tous ceux qui défendraient «l'ordre patriarcal» - bien qu'il soit la chose du monde la mieux partagée sur terre, hormis dans les pays occidentaux - et qui serait, par nature, une incitation, plus ou moins explicite, au meurtre ou à la persécution des homosexuels. Cet amalgame permet d'envoyer les contradicteurs dans l'enfer haineux de ceux qui refuseraient la nécessaire diversité multiculturelle. Nous avions vu cette même posture lors du débat sur le «mariage pour tous». Troisième confusion: celle entre l'homosexualité comme une liberté personnelle, et qui est à préserver, et l'idéologie LGBT qui elle, via la théorie du genre, doit s'imposer à tous et désaffilier les genres et ouvrir le champ des sexualités possibles. Les idéologues LGBT, dont les représentants ont tous leurs rond de serviette dans l'audiovisuel public, ne défendent pas une liberté d'indifférence (celles des sexualités de chacun) mais prônent, volontairement, des révolutions anthropologiques radicales.

Ces trois confusions volontaires, conduisent à un coup force permanent, une constante violence intellectuelle dans tous ces débats. Celui qui remet en cause l'un ou l'autre de ces jeux de mikado des sexualités flottantes autant qu'indéterminées est jugé «homophobe». Celui qui garde une conviction religieuse est d'une manière ou d'une autre «homophobe». Celui qui dirait sa solidarité vis-à-vis des victimes d'Orlando et qui serait contre «le mariage pour tous» est un complice du meurtrier. [...]

On préfère ici lutter contre les «assignations sexuelles» plutôt que de lutter, ailleurs, et surtout dans les pays musulmans, contre l'oppression bien réelle des homosexuels et des femmes, leurs humiliations, leurs condamnation à l'invisibilité sociale. Le multiculturalisme est aussi une guerre de civilisation, une manière de rendre l'entente impossible et la réconciliation improbable."

Posté le 15 juin 2016 à 18h28 par Marie Bethanie | Lien permanent

10 juin 2016

Le Point confond Judas et Ponce Pilate

L'article non signé a été écrit trop vite, sans doute sous le coup d'une colère à peine feinte. Il est à charge contre Mel Gibson, qui se préparerait à commettre un crime abominable : une suite à La Passion !

"Mais que va faire Mel Gibson dans cette galère ? Depuis dix ans, il connaît un enfer professionnel et personnel entre projets avortés, petits rôles insipides, alcoolisme, antisémitisme et on en passe. À croire qu'il aime les enquiquinements (pour rester poli) : le réalisateur a décidé de tourner la suite de son très controversé La Passion du Christ. Ce film (énorme carton au box-office de 600 millions de dollars pour un budget dérisoire) pour lequel il a été accusé d'attiser la haine envers les juifs. Ce film auquel on a beaucoup reproché sa violence à la limite du soutenable. Ce film, enfin, qui a mis un grand coup d'arrêt à sa carrière.

La Passion du Christ retrace les douze dernières heures de la vie de Jésus, de la trahison de Ponce Pilate à sa mort sur la croix [en fait le film se termine par la Résurrection... NDMJ]. La suite est très prévisible : elle se concentrera sur la résurrection du Messie... C'est son collaborateur de longue date, le scénariste Randall Wallace (Braveheart), qui a prêché la bonne parole dans les colonnes du magazine américain The Hollywood Reporter.

Le diplômé en religion, reconverti dans une carrière hollywoodienne, confie que la résurrection est justement sa "spécialité". Une garantie pour éviter de répéter les erreurs historiques "d'une bêtise absolue" – pour citer certains spécialistes – du premier volet ? "J'ai toujours voulu raconter cette histoire, précise Wallace. La Passion est seulement le commencement, il y a plein d'histoires à raconter." C'est sûr que si le tandem nous adapte toutes les Saintes Écritures, on n'est pas sorti... [...]"

Posté le 10 juin 2016 à 11h05 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (36)

08 juin 2016

Espagne : le cardinal Cañizares au tribunal pour délit d'opinion ?

En Espagne, le lobby LGBT passe à l'étape suivante de son rouleau compresseur. 200901011002Le cardinal Antonio Cañizares Llovera, ancien préfet de la Congrégation pour la discipline des sacrements et le culte divin, fait l’objet de plusieurs plaintes devant la justice pénale espagnole, suite à une homélie au cours de laquelle il avait défendu « le don précieux de la famille chrétienne » et dénoncé

« l’empire gay, certains courants féministes et l’idéologie du genre, la plus insidieuse de l’histoire de l’humanité ».

Une association venant en aide aux réfugiés a déposé plainte contre lui le 6 juin pour incitation à la haine. Le cardinal Cañizares, estime la plateforme dans un communiqué,

« représente un facteur ultra-conservateur qui voudrait renverser l’ordre constitutionnel et semble montrer une certaine nostalgie pour d’autres temps, lorsque les immigrés, les gays, les lesbiennes, les bisexuels, les transsexuels et les femmes étaient soumis au diktat d’une société gouvernée, de fait, par l’Église ».

Un collectif LGBT a aussi déposé une plainte contre le cardinal Cañizares pour ses propos « machistes et homophobes ». Une quarantaine d’entités se sont jointes à cette démarche, parmi lesquelles plusieurs partis politiques locaux. Ces derniers souhaiteraient faire voter une motion contre le cardinal au sein du Parlement de la communauté valencienne, une région autonome de la péninsule Ibérique, pour des prises de position « contraires à la Constitution, qui défend l’égalité de genre ».

Dans un communiqué diffusé sur le site de l’archevêché de Valence, le cardinal Cañizares se demande s’il est « homophobe de défendre la famille ». Il aurait reçu le soutien du pape par téléphone.

Posté le 8 juin 2016 à 22h13 par Michel Janva | Lien permanent

Encore une église cambriolée dans le Doubs

Et encore un chemin de Croix qui disparaît, cette fois dans l'église de Longechaux : 

"Il y a quelques jours, les habitants et paroissiens de Foucherans (Doubs) découvraient leur église vidée des 14 tableaux du chemin de croix, et bien même chose ce mardi dans l'église de Longechaux. Là encore, ce sont 14 tableaux constituant un chemin de croix qui se sont volatilisés (...)

Les gendarmes de Valdahon lancent donc un appel à témoins suite à ce vol de tableaux commis dans cette église. Ils rappellent aussi qu'un vol similaire a déjà eu lieu entre le 29 et le 31 mai 2016 dans l'église de Foucherans et encore un autre dans celle de Mouthe, toujours dans le Doubs, entre le 19 et le 21 mai 2016. Deux bustes-reliquaires datant du 18e siècle, en bois doré, représentant deux saintes, ont été volés.

Toute personne susceptible d'apporter des éléments sur ce vol est invitée à se manifester en appelant le numéro vert de la gendarmerie du Doubs, le 0 800 00 48 43".

Posté le 8 juin 2016 à 13h22 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

Neuville à Vire (14) : le cimetière profané (Add.)

Ici

"Une vingtaine de tombes a été saccagée dans la nuit du lundi 6 à mardi 7 juin 2016, au cimetière de Neuville à Vire (Calvados). C'est un particulier qui a alerté la gendarmerie dans la matinée. Les monuments dégradés se trouvent dans le haut du cimetière. Aucun événement semblable n'aurait été observé dans ce cimetière. 

"C'est effroyable, comment peut-on agir ainsi dans un cimetière ? Il faut vraiment être faible pour s'en prendre à des tombes", témoigne sous l'émotion une responsable de pompes funèbres venue constater les dégâts. Elle ne trouve pas les mots pour "ce petit monsieur qui tous les jours vient bichonner la tombe de sa femme".

Des plaques et la tête de certains monuments ont été renversées, d'autres ont été enlevées. La gendarmerie exclut l'hypothèse d'un acte antichrétien, antisémite, islamophobe. Les tombes n'ont pas été taguées".

Add. : l'intervention en vidéo du curé de la paroisse qui annonce une messe de réparation samedi.

Posté le 8 juin 2016 à 11h31 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (7)

07 juin 2016

"Où est ton frère ?"

Où est ton frère ? C'est la question que Dieu lance à l'humanité pour chacun de nos frères assassinés, torturés, disparus, et humiliés et qu'Il confie à chacun de nous. Le sang de nos frères crie au Ciel pendant que beaucoup continuent, bercés dans la médiocrité d'un monde facile et débarrassé des autres. H.M. Télévision veut être la voix de tant de témoins du Christ qui versent chaque jour leur sang afin de ne pas renoncer à leur foi et à tant d'autres qui vivent avec espérance et force les situations les plus difficiles pour vivre authentiquement le christianisme. 

Posté le 7 juin 2016 à 07h07 par Michel Janva | Lien permanent

02 juin 2016

Foucherans (25) : l'église cambriolée

Dans la presse locale

"Les gendarmes d'Ornans lancent un appel à témoin un peu particulier. Entre le 29 et le 31 mai, un cambriolage a eu lieu à l'église de Foucherans. Quatorze tableaux d'un chemin de croix ont été dérobés.

Difficile d'imaginer que ce vol soit passé inaperçu... A Foucherans (Doubs), quatorze tableaux d'un chemin de croix ont été dérobés lors d'un vol par effraction qui se serait produit entre le 29 et le 31 mai.

Les tableaux datent de 1870 et mesurent plus d'un mètre de haut sur 80 centimètres de large. Les gendarmes demandent donc à toute personne "susceptible d'apporter des éléments sur ce vol" de se manifester en contactant directement le numéro vert de la gendarmerie du Doubs au 0800.00.48.43".

Posté le 2 juin 2016 à 16h23 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

Les attaques au christianisme ne sont plus franches, elles sont menées par la frivolité du « contournement »

Voici la conclusion d'un article courageux de Javier Borrego Borrego, ancien juge à la CEDH, qui devient chercheur associé à l’ECLJ, et intitulé « Problèmes de frivolité  à la Cour européenne des droits de l’homme » :

Unknown-22a. Les temps ont changé. Les personnes attaquant les valeurs chrétiennes ne le font plus de manière directe, car elles savent que dans une lutte idéologique profonde et frontale, elles ne gagneront pas.

b. De nos jours, les attaques au christianisme ne sont plus franches, elles sont plutôt menées par la frivolité du « contournement », afin d’éviter d’aller au cœur des valeurs chrétiennes. En contournant les valeurs et en attaquant superficiellement le problème grâce à la méthode périphérique, ils remportent le succès avec les médias, qui en parlent comme d’une défaite des valeurs chrétiennes. C’est ce qui se produit à la Cour européenne des droits de l’homme, dans le traitement de certains procès relatifs aux droits à la vie et au mariage. Ces requêtes sont discréditées en utilisant le droit à la vie privée comme un droit périphérique, comme une application frivole de la Convention.

c. La frivolité est également présente dans d’autres organes de direction européens. Ainsi, au lieu que ce soit la Commission des questions juridiques et des droits de l’homme de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe qui étudie la question de l’objection de conscience des professionnels de santé prenant part aux avortements – comme pour l’objection de conscience analysée en 1967 et en 1977 dans le cadre du service militaire –, c’est la Commission des questions sociales, de la santé et de la famille qui a rédigé un rapport intitulé « Accès des femmes à des soins médicaux légaux : problème du recours non réglementé à l’objection de conscience » (doc. 11757 renvoi 3516 du 26 janvier 2009). Sous la prétention d’aider les femmes, ce rapport sanctifie l’avortement et l’euthanasie comme étant des droits, et nie l’existence d’une objection de conscience. Mais fort heureusement, il y eut à Strasbourg une fabuleuse réaction courageuse, et ce rapport fut rejeté.

d. Dans l’Évangile, Jésus dit que « les enfants des ténèbres sont plus astucieux que ceux de lumière ». A chaque fois que ceux qui veulent détruire les valeurs chrétiennes persistent dans leurs projets, mais en phase avec la frivolité qui règne dans la société actuelle, qu’ils recourent à des méthodes d’attaque détournées, nous devrions :

  1. Être conscients de la frivolité de ces nouvelles méthodes d’attaque détournées

  2. Réagir à ces méthodes, vivement et clairement, en déclarant à l’opposition que « le Roi n’a pas de vêtements ». Nous devons chercher et découvrir leurs pièges, et essayer d’être aussi astucieux et audacieux qu’eux, sans crainte ou complexe.

  3. Être proactif : la vérité rend libre. Courage !

Posté le 2 juin 2016 à 09h20 par Michel Janva | Lien permanent

29 mai 2016

Encore une église cambriolée

A Mouthe (25).

Posté le 29 mai 2016 à 15h17 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

28 mai 2016

Une fillette de Mossoul, brûlée au 4e degré, demande le pardon pour ses assassins

Lu dans Christianophobie Hebdo :

"Une gamine en train de mourir de ses brûlures infligées par les combattants fous de l’État Islamique, a, dans ses derniers mots, demandé à sa mère désespérée de leur par­donner. C’est un acte incroyable que celui de cette gamine de Mossoul, en Irak, demandant le pardon pour ses assassins, alors que, brûlée au quatrième degré, elle était en train de mourir dans les bras de sa mère.

L’EIIL [État Islamique en Irak et au Levant] a incendié la mai­son de cette famille chrétienne à Mossoul après avoir exigé d’elle l’argent de la djizîa, un impôt re­ ligieux [...]. Les terroristes se livraient à leur porte à porte habituel de mena­ces et ils lancèrent un ultimatum à la mère de cette gamine, dont le nom n’est pas connu. L’EIIL demanda à la famille de payer l’impôt ou de quitter immédiate­ment sa maison. Jacqueline Isaac, défenseur des droits de l’homme, a précisé : «Les combattants étrangers de l’EIIL étaient devant sa porte et lui ont dit : “Vous n’avez que deux choix : ou vous partez mainte­nant ou vous payez la djizîa”. Elle a répondu : “Je vais la payer mais accordez­-moi quelques secondes, ma fille est sous la douche”. Ils lui ont dit: “Pas une seconde” et ils ont mis le feu à la maison avec une torche depuis la salle d’eau où la gamine se douchait ».

Les flammes ont ravagé la mai­son de la famille. La mère et sa fille ont réussi à s’échapper, mais, quelques heures plus tard, cette dernière décédait de ses bles­sures catastrophiques. Mlle Isaac ajoute : « La gamine était brûlée au quatrième degré, et sa mère, faisant tout ce qu’elle pouvait pour la sauver, l’emmena aussi vite que possible vers un hôpital, mais l’enfant mourut dans ses bras. Les derniers mots que sa fille prononça furent : “Pardonne-­leur”. »

Les derniers mots de cette gami­ne, que l’on suppose avoir autour de 12 ans, ont bouleversé bien des personnes. Un porte­-parole de l’organisation charitable Open Doors a rappelé que « l’Irak était un des endroits les plus dangereux au monde pour les chrétiens. Des milliers ont été contraints par l’État Islamique autoproclamé de fuir leurs maisons. Malheureuse­ment, ce n’est qu’un exemple de plus des atrocités commises par les extrémistes dans la région, mais j’entends souvent ce type d’histoires incroyables, où des chrétiens pardonnent à ceux qui les persécutent. »

Posté le 28 mai 2016 à 07h43 par Michel Janva | Lien permanent

26 mai 2016

« Le sort des pandas importe plus que celui des chrétiens d’Orient ! »

Monseigneur Nicodème Daoud Sharaf, ancien archevêque syriaque orthodoxe de Mossoul, aujourd’hui déplacé au Kurdistan irakien, réalise une tournée de conférences en France, invité par l’association SOS Chrétiens d’Orient. Il répond à Christianophobie Hebdo :

Mgr-Nicodemus-Daoud-Sharaf-a-Saint-Eugene-15"Je remercie ceux qui se préoccupent de no­tre sort et je sais qu’ils sont nombreux, mais nous avons parfois l’impression que rien n’est fait par ceux qui peuvent agir. Notre quotidien est misérable depuis deux ans, mais je ne veux pas vous faire pleurer. Je veux vous décrire notre situation, vous dire la vérité de notre vie. Nous ne sommes plus qu’une minorité, nous les chrétiens d’Irak, alors que nous étions les premiers sur cette terre. Nous sommes aujourd’hui en grand danger de disparition. Nous avons récemment com­mémoré le centenaire du génocide, mais qui agit aujourd’hui contre celui qui se passe, alors que nous sommes entrés dans l’ère des droits de l’homme dont on parle sans cesse ?

Vous parlez de génocide ?

Pour l’Irak, c’est un fait... Les chrétiens ont quitté la plaine de Ninive qui a toujours été leur terre, nos églises sont régulièrement détruites par l’État islamique, nos docu­ments sont brûlés... Il y a une réelle volonté de nous faire disparaître de la carte. Je sais que de nombreuses personnes souffrent avec nous, bien sûr, mais qui pour nous protéger ? Ils veulent faire disparaître toute trace chré­tienne et nous empêcher de revenir. C’est une forme de génocide bien sûr.

Vous vous sentez abandonnés ?

Totalement. Nous avons vraiment l’impression que les responsables occidentaux se fichent que nous rentrions ou non sur nos terres. Personne ne s’en préoccupe réellement parmi les grands de ce monde. Cela fait deux ans que nous appelons au secours, que nous prévenons de la disparition de tout un peuple té­moin de l’Histoire... Les réactions sont bien lentes quand elles existent... Nous nous fichons des hon­neurs et des salutations ; nous voulons simplement avoir le droit de vivre chez nous. Toutes les com­munautés chiite, sunnite, kurde, ont leur terre. Nous qui sommes là depuis les origines n’en avons pas.

Que pourraient faire ces dirigeants occidentaux ?

Il faudrait une protection internationale pour que nous retrouvions nos maisons et notre terre. Nous ne pouvons plus faire confiance à personne en Irak. Beaucoup de sunnites ont trahi, le gou­vernement irakien n’existe pas réellement. Com­ment vivre encore dans ces conditions? Nous ne pouvons combattre à armes égales, nous n’avons pas (et refusons catégoriquement) la culture du meurtre et des trafics. Sans aide et sans protec­tion, nous disparaîtrons. Nous étions 1 600 000 en 2003, nous ne sommes plus que 300 000. Nous ne pouvons nous défendre seuls. Nous nous sentons totalement abandonnés parce que nous avons par­ fois l’impression que le sort des pandas importe plus que le nôtre..."

Posté le 26 mai 2016 à 07h55 par Michel Janva | Lien permanent

25 mai 2016

En France, deux églises vandalisées ou brûlées tous les trois jours en ce mois de mai

8358f677bfaf26f8b36937a84901df35Un vigoureux coup de gueule de Bertrand du Boullay sur Boulevard Voltaire, sur la cathophobie authentique qui règne en France, dans un silence assourdissant (ah non, pardon, j'oubliais qu'en général on "condamne fermement", c'est fort, ça, et très utile). Extraits :

"En France, nous en sommes à deux églises vandalisées ou brûlées tous les trois jours en ce mois de mai. Deux églises tous les trois jours ! [...]

Des comptes seront demandés à ceux qui se seront tus durant ces temps. Après la persécution infligée par l’islam et encouragée par les facilités immigrationnistes de Bruxelles viendra l’heure où nous ferons le Yad Vashem et le mémorial des Lucs de demain. Des nouveaux Simon Wiesenthal et des Serge Klarsfeld dresseront les listes des auteurs, des complices, de ceux qui savaient et se seront tus.

Que l’on songe aux chrétiens persécutés du Kosovo à l’Inde et du Maroc à Lagos : on tue, on rase les villages ; on prend les femmes et les enfants en esclavage. Tout cela est su. Tout cela est vu. Les vidéos abondent, les innombrables témoignages ne sont pas tenus sous le manteau. Mais rien n’y fait. Aucune déclaration enflammée à l’Assemblée des Nations unies. Ces crimes contre l’humanité-là ne rencontrent aucun écho. Deux des lycéennes esclaves de Boko Haram viennent d’être libérées. Deux contre 200 enlevées en 2014 et 200 autres en 2015 ! Colin Powell ou Barack Obama organisent-ils un plan d’action contre la seule arme de destruction massive « active » dans le monde entier : l’islam ? Oui, l’islam est l’arme génocidaire au nom de laquelle sont commis quotidiennement tant de crimes individuels ou massifs. Nulle Marie-Claude Vaillant-Couturier n’est invitée à témoigner dans un nouveau Nuremberg ; qui, d’ailleurs, n’est même pas convoqué. Craint-on que l’islam soit vainqueur ? Le Saint-Père tonne-t-il de sa voix forte ? Là-haut, Pie XII doit rigoler doucement des procès qu’on lui fit…

En France, cet accroissement se passe sans la moindre offuscation du monde politique. Le sujet est sensible ! C’est que l’on perd vite des voix, surtout si l’on accuse des auteurs faisant religion d’un autre culte que chrétien. [...]

Alors quid ? Les crimes et autres dols commis ne sont ni réparés ni comptabilisés. Catholiques et Français, nous avons la culture du pardon et de l’oubli. Mais quand même ! Que l’on songe à la Vendée massacrée ! Une repentance républicaine à ce sujet ? Pas l’ombre… En ira-t-il de même pour les actes christianophobes d’aujourd’hui ? La République nous hait. Les âmes vides des bourgeois futiles se taisent et refusent de voir une réalité pourtant accessible.

L’histoire de la persécution des chrétiens du XXIe siècle doit s’écrire maintenant, en vue d’un prochain jugement. Peut-être le dernier… Les évêques daigneraient-ils relayer ceci aux candidats de 2017 ? À moins qu’ils ne préfèrent rouvrir les catacombes…"

Posté le 25 mai 2016 à 14h43 par Marie Bethanie | Lien permanent

24 mai 2016

Eguelshardt (57) : une chapelle vandalisée

 

Dans le plus grand des silences...16 Vandalisme à Eguelshardt

Posté le 24 mai 2016 à 13h30 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

23 mai 2016

Perpignan (66) : l'église Saint-Paul cambriolée

Des tableaux du chemin de croix ont été dérobés.

Posté le 23 mai 2016 à 19h24 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

Albanie : transformation des églises en salles de concerts ?

Lu ici :

"Persécution en gant blanc ? « Dans une interview au journal albanais Gazeta Shqiptare, Mme Kumbaro, ministre albanaise de la culture, a déclaré que l’État transmettra une série de monuments en mains privées, étant donné qu’il n’est pas possible pour lui d’assumer leur conservation et leur restauration. Répondant aux questions des journalistes, qui lui demandaient si les monastères et les édifices cultuels de l’Église orthodoxe d’Albanie, actuellement propriétés de l’État, seraient rendus à celle-ci, la ministre a déclaré : « J’appelle les communautés religieuses à participer à la restauration des monuments. Par ailleurs, je considère que les églises sont des endroits merveilleux pour l’organisation de manifestations culturelles et publiques : concerts, expositions et forums ». »

Posté le 23 mai 2016 à 16h41 par Michel Janva | Lien permanent

22 mai 2016

Saint Germain Lembron (63) : l'église vandalisée

Chaque jour son lot

"L'église de Saint-Germain-Lembron a été vandalisée, ce vendredi, en début d'après-midi. Des individus ont vidé les deux extincteurs de la paroisse. La poudre contenue dans l'un des deux appareils s'est répandue dans toutes la nef , sur les bancs et jusqu'à l'autel de l'église. Les gendarmes ont effectué les constats d'usage.Deux baptêmes devaient avoir lieu dimanche. En raison des dégâts, les cérémonies se dérouleront en l'église du Breuil-sur-Couze à 11 heures". 

Posté le 22 mai 2016 à 21h20 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

Martigues : le curé agressé et l'église profanée

Le curé a eu un oeil au beurre noir et les hosties consacrées ont été renversées. Article de la Provence :

Ob_4a3bdd_video1Le curé publie ce communiqué :

"Ces deux derniers dimanches, trois événements concernant l’Eglise à Martigues ont blessé les catholiques, et au-delà, notre ville. En premier lieu un incendie volontaire dans l’église de la Madeleine à l’île ; puis une agression du père Benoît, curé de la paroisse, dans cette même église par une personne qui cherchait à y commettre un forfait ; enfin un acte de profanation du tabernacle contenant des hosties consacrées dans l’église de Jonquières. Trois actes graves contre des biens, des personnes et des symboles de l’Eglise catholique. 

Nous savons combien les agressions envers les signes et les personnes à cause de leur foi sont graves car portant atteinte à la dignité des personnes et à un pacte social hélas fragilisé. La foi catholique, ses symboles et ceux qui la professent méritent le respect comme toute forme d'expression religieuse ne troublant pas l'ordre public. 

Pour porter ces événements ensemble et dans la foi, nous invitons à nous rassembler jeudi 26 mai à 20h30, dans l’église Saint Genest de Jonquières, pour un temps de prière. Nous allons aussi voir avec la mairie pour une vidéosurveillance des églises."

Posté le 22 mai 2016 à 18h02 par Michel Janva | Lien permanent

Lorraine: les gendarmes découvrent une impressionnante collection d'objets religieux volés

Les gendarmes de Neuves-Maisons ont découvert lors d’une perquisition effectuée au domicile d’une personne décédée, une impressionnante collection d’objets religieux.

13116485_502860683235327_8830186688765506791_o

13217257_502860726568656_1811019320840674643_o
 

Posté le 22 mai 2016 à 17h56 par Michel Janva | Lien permanent

La fin des Chrétiens d'Orient ?

La question est posée par ce documentaire d'Arte. Les nombreuses mises en garde de presque tous les prélats d'Orient doivent nous alerter car ce qui arrive aux chrétiens d'Orient pourrait être le modèle de ce qui nous attend si nous ne réagissons pas.



Posté le 22 mai 2016 à 16h01 par Marie Bethanie | Lien permanent

21 mai 2016

Guigneville-sur-Essonne (91) : le cimetière profané

La liste s'étire de jour en jour.

Posté le 21 mai 2016 à 20h07 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

L'Occident devrait dire : "Je Suis Asia Bibi"

1170Asia Bibi est toujours en prison (depuis 6 ans et demi) pour avoir osé boire la même eau que ses collègues de travail musulmanes alors qu'elle-même était chrétienne, et pour avoir osé répondre à celles-ci qui voulaient qu'elle se convertisse à l'islam : "Je ne me convertirai pas. Je crois à ma religion et en Jésus Christ. Et pourquoi devrais-je être la seule à me convertir, pourquoi pas vous ?" Lu ici (article en anglais, traduction maison) :

[...] "C'est l'indolence et la cupidité de l'Ouest qui a condamné Asia Bibi à mort. Personne en Europe n'a envahi les rues pour cette femme courageuse, pour demander sa libération, ou pour protester contre les lois anti-chrétiennes du Pakistan. Même le pape François est resté silencieux. Le signe de sa réticence sont les 12 secondes de face-à-face du pape avec le mari de Bibi et sa fille, sur la place Saint-Pierre. François les a à peine effleurés tous les deux, alors que son prédécesseur, le pape Benoît XVI, avait plusieurs fois demandé publiquement qu'elle soit remise en liberté.

Le président américain Barack Obama, toujours prêt à la rhétorique et aux émotions oecuméniques, n'a jamais dit un mot des persécutions endurées par les chrétiens, ou demandé à ses alliés pakistanais de libérer Asia Bibi. [...]

Pendant longtemps, même les organes de presse "mainstream" américains sont restés silencieux sur les massacres de chrétiens - un martyr toutes les 5 minutes. Ce silence a été brisé par une courageuse dissidente de l'islam, Ayaan Hirsi Ali, qui a dédicacé à ce martyre de masse un essai magistral dans Newsweek. Les principales églises protestantes d'Amérique, trop occupées à diaboliser Israël, sont également restées silencieuses. En France, il a été impossible de simplement sponsoriser un évènement dont les recettes seraient en faveur de ces chrétiens [SOS Chrétiens d'Orient a quand même couru le Marathon de Paris en faveur des chrétiens d'Orient - NDMB]. La Régie du métro parisien a refusé des affiches en faveur de ces chrétiens - puis levé l'interdiction face aux protestations. Toutes les ONG laïques européennes comme Oxfam restent silencieuses, laissant la défense des chrétiens à des ONG héroïques comme Barnabas Fund. [...]

La guerre contre le "blasphème" étend ses conséquences profondes en Europe, où des douzaines de journalistes, dessinateurs et écrivains sont condamnés à mort pour une version différente du même "crime" que celui d'Asia Bibi : l'"islamophobie". Des fidèles catholiques comme Asia Bibi sont persécutés pour les mêmes raisons et par les mêmes gens qui ont assassiné les athées impénitents de Charlie Hebdo. Et ISIS [l'Etat islamique], qui a récemment fait exploser l'emblématique Notre-Dame de l'Heure (offerte par l'épouse de Napoléon III), ferait avec joie exploser la cathédrale de Chartres, l'un des plus grands trésors de France.

La libération de cette mère de cinq enfants Pakistanaise illettrée n'affecte pas seulement une communauté chrétienne éloignée. Elle nous concerne tous. Un peu de clairvoyance et un ralliement sous le slogan "Je suis Asia Bibi", serait-ce trop demander aux Occidentaux ?"

Posté le 21 mai 2016 à 00h19 par Marie Bethanie | Lien permanent


     Archives > Cathophobie , France : L'Islam en France , France : Politique en France

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie , France : L'Islam en France , France : Politique en France