26 avril 2016

A Mossoul, l'Etat islamique détruit le clocher de Notre-Dame de l'Heure offert par l'impératrice Eugénie

A l'heure où le Regina Coeli sonne encore aux cloches de nos villages : 

"Les membres de Daech ont fait exploser, dimanche 24 avril, l’église « Notre-Dame de l’Heure », l’une des plus célèbres de la ville de Mossoul, au nord de l’Irak. Elle était connue pour son horloge offerte par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, aux Pères dominicains qui avaient bâti cet édifice dans les années 1870.

Depuis que Mossoul est tombée aux mains de l’État islamique, le groupe terroriste s’est attaché à détruire systématiquement le patrimoine architectural de la ville irakienne, visant non seulement de nombreuses églises et monastères chrétiens, mais également d’autres sites de pèlerinage musulmans ainsi que des vestiges archéologiques et d’importants monuments assyriens.

Avant la guerre d’Irak de 2003, la ville de Mossoul, où cohabitaient aux côtés d’une majorité sunnite des minorités chrétiennes, shabaks, yézidis, kurdes, assyriennes, arméniennes et turkmènes, comptait plus de quarante églises et monastères.

À Bagdad, les sources officielles du Patriarcat de Babylone des Chaldéens attribuent l’acte aux militants de l’État islamique, une information confirmée sur Twitter par l’ambassade britannique en Irak. Selon des sources locales, les djihadistes avaient évacué la zone environnant l’église et volé tout qui pouvait être emporté avant de faire exploser les charges.

L’église latine caractérisait de manière unique le profil du centre historique de Mossoul, surtout grâce à l’horloge de son clocher, offerte par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Selon l’agence Fides, il n’est pas exclu que l’église ait été dévastée parce que considérée comme historiquement liée à la France" (suite).

Posté le 26 avril 2016 à 19h00 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (9)

Rome : la fontaine de Trévi, rouge du sang des martyrs chrétiens

ACN-20160422-39706-1024x752Le 29 avril 2016, à 20 heures, la Fontaine de Trevi à Rome se teintera de rouge pour rappeler le sang versé par tant de martyrs chrétiens qui, aujourd’hui, sont encore plus nombreux qu’aux premiers siècles de l’Église. (Pape François, 4 mars 2014). Par cette initiative, l’AED entend attirer l’attention sur la tragédie de la persécution des chrétiens. Comme l’expliquent le président, Alfredo Mantovano, et le directeur de la section italienne de l’AED, Alessandro Monteduro,

« la violation systématique du droit à la liberté religieuse, en particulier à l’encontre des chrétiens, doit devenir un sujet central du débat public pour éviter le risque d’indifférence et par conséquent de persistance d’une agonie insupportable ».

L’évènement se clôturera par la Prière du Pape Pie XII pour l’Église persécutée. 

 

Posté le 26 avril 2016 à 08h15 par Michel Janva | Lien permanent

25 avril 2016

Alerte au Nigéria : 10 000 chrétiens assassinés et 13 000 églises détruites entre 2006 et 2014

Les oubliés du monde, Africains et Catholiques, parviennent enfin à faire parler d'eux : 

"Quelque 10.000 chrétiens sont morts du fait de persécutions dans le nord du Nigeria à majorité musulmane de 2006 à 2014, a déclaré aujourd'hui Portes ouvertes, une organisation non gouvernementale basée à Strasbourg.

Les violences tels qu'enlèvements, massacres et attentats suicides commis par la secte Boko Haram, ne constituent qu'un aspect du problème, selon un rapport réalisé par cette association évangélique et adopté en février dernier par l'Association des chrétiens du Nigéria (Can). Les violences subies par les chrétiens dans les Etats du nord du pays, où la charia a été réinstaurée depuis les années 2000, procèdent aussi, selon Portes ouvertes, des élites locales, sur lesquelles s'était appuyé le pouvoir colonial britannique, et des bergers peuls musulmans, poussés par la désertification vers le sud majoritairement chrétien. "On estime qu'entre 2006 et 2014, entre 9000 et 11.500 chrétiens ont été tués, 13.000 églises ont été détruites, abandonnées ou fermées" et "1,3 millions de chrétiens n'ont plus de lieu de culte", nombre d'entre eux étant des "déplacés internes", estime cette étude.

Posté le 25 avril 2016 à 17h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (7)

24 avril 2016

106 sites internet cathos français piratés par des islamistes

Dans le grand silence des médias. Un site veille :

"Le bilan est lourd et impressionnant. Les djihadistes nous attaquent de l’intérieur et de l’extérieur. Les temps sont graves. Très graves. Un article de La Croix signale, le 19 avril, 106 sites catholiques touchés par les cyberjihadistes. D’autres auront peut-être été signalés depuis. Je l’ignore.

Le samedi 16 avril, de nombreux catholiques ont eu la mauvaise surprise de voir la page d’accueil du site de leur paroisse remplacée par un message en anglais plaqué sur un fond noir et surmonté d’un drapeau tunisien. Le texte était signé par un groupe de cyberdjihadistes tunisiens appelé la Tunisian Fallaga Team. Il y dénonçait, pêle-mêle, le « terrorisme à l’œuvre » contre les musulmans de Birmanie par les bouddhistes, celui à l’œuvre en Palestine par les « sionistes » ou encore au Mali par les « forces françaises ». La Tunisian Fallaga Team s’est vantée de son forfait sur sa page Facebook le 16 avril. Elle répertoriait l’attaque de 106 sites de paroisses et congrégations françaises situées à Quimper, Meaux, Lyon, Reims, Valence, Nantes, Puteaux, Sartrouville ou encore Paris. Le groupe qualifiait ces sites de « sites web catholiques de l’occupant français » (suite).

Posté le 24 avril 2016 à 13h12 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (4)

23 avril 2016

Eglise vandalisée à Carhaix (29)

Lu ici

"Dans la nuit de vendredi à samedi, un mineur a été interpellé suite à diverses dégradations. Des tags ont été réalisés sur l'église et un mur de l'école de l'Enfant-Jésus.

La façade de l'église Saint-Trémeur a été vandalisée dans la nuit de vendredi à samedi. Des tags ont été réalisés à deux endroits au niveau de l'entrée de l'église. Un troisième endroit a été ciblé : le mur de l'Enfant-Jésus.

Un mineur a été interpellé. Il s'est engagé à nettoyer les tags."

Posté le 23 avril 2016 à 23h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

Boxeurs & Saints, une BD anti-chrétienne ?

Boxeurs-amp-saintsLe site critiquesdepresse.com a vu la BD Boxeurs et Saints (éd. Delcourt) et pose la question de savoir si c'est encore une BD anti-chrétienne, tant la présentation qu'en fait un blog de Francetvinfo semble inquiétante. Merci à ceux qui ont lu cette BD de témoigner directement ici.

Posté le 23 avril 2016 à 14h48 par Michel Janva | Lien permanent

21 avril 2016

Hellfest : Une pétition pour dire « Stop à la haine, Respect pour tous »

Invitation signature pétition Salon BeigeL'association « Les Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » lance une pétition pour dire stop à la haine anti-chrétienne diffusée par certains groupes de métal intervenant dans le cadre de la programmation du festival Hellfest de Clisson.

« Nous ne souhaitons pas l'arrêt du festival mais un choix plus éclairé dans la programmation » rappelle l'association qui interpelle les pouvoirs publics. «Est-il normal qu'en France soit encouragé et largement subventionné par les pouvoirs publics un festival invitant des groupes de métal incitant clairement à la haine ? ».

Les groupes en question dont certains interviennent à Clisson depuis plusieurs années, multiplient les paroles de provocation en invitant, par exemple, à « tuer le prêtre » ou « pisser sur le Christ ».

La pétition donne d'autres exemples parmi de très nombreux. L'association demande donc aux autorités politiques concernées « la non programmation pour 2016 et les années futures des groupes incitant ouvertement à la haine, à la violence et à l'anti-christianisme » et « l'arrêt des subventions » au Hellfest tant que seront programmés des groupes de cette nature.

Sont plus particulièrement concernés MM. Bonnet, maire de Clisson et Grosvalet, Président du conseil départemental de Loire-Atlantique dont les collectivités financent toujours la manifestation. De son côté, la région Pays-de-la-Loire a supprimé ses subventions suite au refus du Hellfest de déprogrammer le groupe "Down" dont le leader a effectué lors d'un concert un salut nazi en criant "White Power".

Posté le 21 avril 2016 à 10h25 par Michel Janva | Lien permanent

18 avril 2016

Cathophobie de la télévision belge ? (Add)

KTO TV est distribué en Belgique par l'opérateur Proximus (équivalent de Orange).

Pour des raisons dites commerciales Proximus TV a décidé d'arrêter la diffusion de KTO à partir du 30/04/16.

Une pétition a été lancée pour le maintien de ce service. Elle a reçu un large soutien d'ambassadeurs de premier plan et recueilli à ce jour 25000 signatures.

Mais voici que l'opérateur est pris en flagrant délit de mensonge : il annonce que c'est KTO qui a décidé de se retirer, ce qui est totalement faux.

Pour signer la pétition c'est ici.

 

Addendum : Proximus va finalement continuer à diffuser KTO TV.

Posté le 18 avril 2016 à 13h50 par Marie Bethanie | Lien permanent

14 avril 2016

Christianophobie : la persécution en gants blancs

Lors de sa messe du mardi 12 avril, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe du Vatican,le pape François a dénoncé les persécutions contre l'Eglise :

"Il existe des persécutions sanglantes – être jeté aux fauves, ou être victime d’une bombe à la sortie de la messe – et des « persécutions en gants blancs, des persécutions culturelles, celles qui te confinent dans un recoin de la société, qui en viennent à te faire perdre ton travail si tu n’adhères pas aux lois qui vont contre Dieu Créateur ».

« La persécution, je dirais, c’est le pain quotidien de l’Église. Jésus l’a dit. Nous, quand nous faisons un peu de tourisme à Rome et allons au Colisée, nous pensons que les martyrs étaient ceux qui étaient tués avec les lions. Mais les martyrs n’ont pas été seulement ceux-là. Ce sont des hommes et femmes de tous les jours : aujourd’hui, le jour de Pâques, il y a à peine trois semaines… Ces chrétiens qui fêtaient Pâques au Pakistan ont été martyrisés justement parce qu’ils fêtaient le Christ Ressuscité. Et ainsi l’histoire de l’Église avance avec ses martyrs ».

« Mais, il y a une autre persécution dont on ne parle pas tellement, travestie de culture, travestie de modernité, travestie de progrès ».

« C’est une persécution, je dirais un peu ironiquement, « éduquée ». C’est quand l’homme est persécuté non pas pour avoir confessé le nom du Christ, mais pour avoir voulu manifester les valeurs du Fils de Dieu. C’est une persécution contre Dieu le Créateur, dans la personne de ses enfants ! Et ainsi nous voyons tous les jours que les puissances font des lois qui obligent à aller sur cette voie, et une nation qui ne suit pas ces lois modernes, ou au moins qui ne veut pas les avoir dans sa législation, en vient à être accusée, à être persécutée « poliment ». C’est la persécution qui coupe à l’homme la liberté de l’objection de conscience ».

« Le chef de la persécution polie, éduquée, Jésus l’a nommé : « le prince de ce monde ». Et quand les puissances veulent imposer des attitudes, des lois contre la dignité des enfants de Dieu, ils persécutent ceux-ci et vont contre le Dieu Créateur, a répété le Souverain pontife. C’est la grande apostasie. »

« Ainsi la vie des chrétiens avance avec ces deux persécutions. Mais le Seigneur nous a promis de ne pas s’éloigner de nous : « Soyez attentifs, soyez attentifs ! Ne tombez pas dans l’esprit du monde. Soyez attentifs ! Mais allez de l’avant ! Moi, Je serai avec vous.”»

Posté le 14 avril 2016 à 07h52 par Michel Janva | Lien permanent

Mariages forcés : le tabou de l'islam

Lu sur Aleteia :

Capture d’écran 2016-04-14 à 07.39.58"Après le film 14 millions de cris réalisé pour la Journée de la femme, après celui de Marie Gillain pour le compte de l’ONG Le Plan Belgique, c’est au tour de l’Unicef d’enfiler, tels des perles, les clichés sous couvert de traiter de la douloureuse question du mariage des mineurs. À croire qu’ils se sont donné le mot ! Chacun des trois réalisateurs utilise les mêmes références pour agrémenter leur mise en scène, faisant systématiquement référence au mariage occidental et chrétien. Dans chacun de ces trois cas, des images de préparatifs de la cérémonie (repassage, nœud de cravate, maquillage, etc.) alternent avec des scènes d’enfance (coloriage à même le sol, ourson à chaque recoin). La ressemblance avec les précédents volets est si troublante que nous serions tentés de publier à nouveau notre article consacré au précédent clip.

Comme d’ordinaire, la petite victime se retrouve seule contre tous, sa propre mère prenant part à l’odieux complot devant un parterre d’invités complices, eux-aussi, tandis qu’un mari libidineux lui passe froidement l’anneau au doigt. Le tout systématiquement servi dans un cadre digne des hôtels particuliers parisiens les plus cossus… « On aimerait savoir qui, de la vieille aristocratie française, de la grande bourgeoisie libérale ou de la clientèle des palaces, se livre encore au mariage forcé des mineurs », interrogions-nous dans notre précédent article. Rien n’a changé.

L’Église catholique, encore et toujours un rempart contre le mariage forcé

La robe blanche, le voile nuptial, l’alliance de la jeune fille, associé à des plans de vitraux, une fois de plus l’Église n’est pas épargnée. Nous ne résistons pas à l’envie de vous livrer tel quel ce que nous rappelions dans le précédent épisode d’une courte série dont on se lasse déjà :

Le clip prétend dénoncer le mariage des mineurs « dans le monde » mais se focalise sur l’image d’Épinal d’un Occident en costume et nœud papillon, où l’Église comme la société civile interdisent pourtant catégoriquement le mariage des mineurs de moins de 15 ans.

Au-delà de cet âge, l’État comme l’Église s’assurent scrupuleusement du consentement des époux. Tout particulièrement dans l’Église où il leur est demandé de rencontrer un prêtre ou un diacre au moins neuf mois avant la date du mariage, de suivre une formation et de se plier aux conditions posées par les diocèses de manière notamment à s’assurer que les quatre piliers du mariage sont bien réunis, tout spécialement celui de la liberté de consentement. L’Église catholique s’est ainsi érigée en véritable rempart face aux pratiques dénoncées dans ce clip.

Et si d’aventures un quatrième réalisateur venait à sévir, il y a fort à parier que nous soyons malheureusement contraints de republier cet article."

Posté le 14 avril 2016 à 07h41 par Michel Janva | Lien permanent

13 avril 2016

Incendie volontaire dans l'église de Lécluse (59)

Lu dans la Voix du nord, relayé par BFMTV

"L’alerte a d’abord été donnée par une voisine qui a vu des flammes à l’arrière de l’église vers 23 h 45. Il a fallu aux sapeurs-pompiers une bonne heure pour venir à bout du sinistre. Tout l’intérieur de la sacristie a brûlé et l’église elle-même a été sérieusement endommagée par les fumées. « Tout est noir de suie, du sol au plafond en passant par les murs », constate avec dépit Nicole Descamps, la maire de Lécluse.

L’un de ses vitraux, brisé, laisse en outre supposer que l’incendie de la nuit dernière serait dû à un geste volontaire. Ce que confirme, choquée, Mme Descamps : « Tout ce que je sais, c’est que l’incendie serait d’origine criminelle. Si c’est cela, c’est une abomination. Nous avions programmé des travaux pour cette année sur le clocher. Maintenant, il va falloir voir comment les choses vont se passer. »

Encore un déséquilibré sûrement...

Posté le 13 avril 2016 à 12h29 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

08 avril 2016

Une église dégradée dans les Vosges

L’église du village Maxey-sur-Meuse, situé à une dizaine de kilomètres de Neufchâteau, a subi des dégradations. Le maire a décidé de porter plainte.

« Ceux qui ont fait ça sont identifiés. Ce sont trois jeunes adultes du village, âgés d’une vingtaine d’années. Ce n’est pas la première fois que je vais voir gentiment leurs parents pour régler le problème mais ça n’a pas fonctionné. »

Les marches du parvis de l’édifice ont été abîmées, le monument aux morts situé à côté également. L’échafaudage qui entoure l’église a permis aux casseurs présumés d’entrer à l’intérieur pour briser des cierges.

Posté le 8 avril 2016 à 15h48 par Michel Janva | Lien permanent

Une quinzaine de tombes profanées à La Chapelle-du-Bard (Isère)

Le maire a porté plainte : les 2 cimetières ont été vandalisés.

Dans l'un, plusieurs tombes ont été endommagées avec des plaques funéraires brisées ou renversées, ou même inversées. Dans l'autre, toutes les croix ont été brisées.

Posté le 8 avril 2016 à 07h22 par Michel Janva | Lien permanent

Paris 17e : Profanation de la chapelle de Notre-Dame de la Compassion

Un lecteur m'informe que la chapelle haute à été profanée lundi dernier : des objets et surtout des hosties consacrées auraient été dérobées.

Une messe de réparation aura lieu vendredi à 19 h00.

Posté le 8 avril 2016 à 06h55 par Michel Janva | Lien permanent

06 avril 2016

Profanation d'une église dans le Puy de Dôme

T

Source : La Montagne.

P

Posté le 6 avril 2016 à 10h17 par Michel Janva | Lien permanent

Alsace-Moselle: appel pour la fin de l’enseignement religieux à l’école

Les ayatollah du laïcisme forcené reviennent à la charge sur le sujet épineux (pour eux) du Concordat :

"L’enseignement religieux en Alsace-Moselle, régi par le concordat et non par la séparation des Eglises et l’Etat, n’est pas conforme à trois principes constitutionnels (la liberté de conscience, la neutralité et l’égalité), selon les signataires d’un appel lancé par le collectif d’organisations laïques de ces trois départements.

«Le droit à l’égalité est bafoué à l’école élémentaire où l’heure de religion est incluse dans l’horaire obligatoire de 24 heures» par semaine et les élèves «sont ainsi privés de 180 heures de cours durant leur scolarité primaire», déplore l’appel, présenté lors d’une conférence à la fédération de parents d’élèves FCPE.

Figurent parmi les signataires la présidente de la FCPE Liliane Moyano, la secrétaire générale de la FSU Bernadette Groison, la présidente de la LDH Françoise Dumont, le secrétaire général de l’Unsa éducation Laurent Escure, le président de la Ligue de l’Enseignement Jean-Michel Ducompte, ou encore le professeur des sciences de l’éducation Philippe Meirieu.[...]

Le régime scolaire en Alsace et Moselle a toujours pour socle la loi Falloux de 1850, qui prévoit que l’enseignement primaire comprend l’instruction religieuse des quatre cultes reconnus par le régime concordataire alsacien-mosellan (catholique, luthérien, réformé et israélite)."

L'enseignement religieux étant déjà dans les faits largement facultatif en Alsace Moselle, on se demande ce qu'ils veulent de plus.

Lire ici le communiqué de la FCPE.

Posté le 6 avril 2016 à 09h35 par Marie Bethanie | Lien permanent

05 avril 2016

Quand Anne Hidalgo fait de la Maison de notre Père une "maison de trafic"

Au mépris de l’article 26 de la Loi de séparation des Églises et de l’État qui stipule : "Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte", et au mépris de ce qu'est une église : la Maison de Dieu, Anne Hidalgo n'a rien trouvé de mieux que d'organiser un débat à Saint-Eustache, dans le cadre de la "Nuit des débats", le 2 avril. L'Observatoire de la Christianophobie :

Cfewlh2weaamgfy

"De toute évidence, c’est un article dont Anne Hidalgo, maire PS de Paris, se soucie comme d’une guigne. Elle avait convoqué les Parisiens à débattre dans 128 lieux différents de la capitale pour la « Nuit des débats », et était personnellement présente pour discuter avec Edwy Plenel, patron de Médiapart, sur le thème « Que peut encore la politique ? » en… l’église Saint-Eustache. La soirée fut quelque peu perturbée vers 21 h 20 par l’irruption de militants de « Nuit debout », opposants à la réforme du droit du travail et occupant la place de la Bastille, venus sans doute montrer ce que peut encore la politique avec leur banderole « La République c’est public ». Et tout ce bazar dans une église et en violation de la loi…"

"Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment." (Evangile selon St Jean, chapitre 2, 13-25).

Posté le 5 avril 2016 à 15h54 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (20)

01 avril 2016

Salam alayki ya Mariam (السلام عليك يا مريم), Je vous salue Marie

"Je vous salue, Marie", récité en arabe par une jeune chrétienne syrienne, "Céline", sur un fond musical du disc-jockey Sachem, avec des images (RT TV) de la ville d'Homs, et la statue de la Vierge de Maaloula. Rejoindrons-nous les chrétiens d'Orient dans leur tragique destinée ?

 

Posté le 1 avril 2016 à 19h50 par Marie Bethanie | Lien permanent

31 mars 2016

Le Sénégal, théâtre de plusieurs profanations de cimetières catholiques

Depuis plusieurs années, les tombes chrétiennes sont profanées par dizaines dans ce pays où sont enterrés tant de soldats français :

"Au Sénégal, dans la banlieue est de Dakar, le cimetière catholique de Diokoul à Rufisque a été profané vendredi 25 mars 2016. Tandis que les chrétiens célébraient la Passion du Christ, des inconnus ont profité de l’absence du gardien des lieux pour s’introduire dans le cimetière où ils ont profané six tombes. Sur les tombes, des crucifix ont été cassés, des pots de fleurs et d’autres ornements saccagés.  

Après ces actes qu’il dénonce, l’abbé Stanislas Diouf, curé de la paroisse Ste-Agnès de Rufisque, n’exclue pas de saisir la police (...) Parmi les morts enterrés dans ce cimetière, figurent 15 soldats français, décédés entre 1905 et 1945.

En octobre 2012, le président sénégalais avait ordonné des enquêtes sur la profanation de deux cimetières chrétiens à Dakar. Une soixantaine de tombes au cimetière catholique Saint Lazare de Béthanie et plus d'une centaine de tombes à Bel Air avaient fait l'objet d’actes de vandalisme".

Posté le 31 mars 2016 à 19h39 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

30 mars 2016

Nous sommes tous des chrétiens du Pakistan !

Bernard Antony, président de l’AGRIF, président de Chrétienté-Solidarité, communique :

"Lorsque les fous furieux de la barbarie islamo-satanique massacrent chez nous ou à Bruxelles, tous les gens normaux éprouvent des sentiments de compassion pour les victimes et de colère contre les tueurs et ceux qui les inspirent.

Mais pourquoi ces horreurs ?

Les islamistes veulent bien sûr terroriser un Occident qu’ils méprisent afin que ses États ne se mêlent plus de freiner en Afrique et en Asie l’avancée de l’islamisation radicale selon une stricte application de la charia. La haine des musulmans salafistes et autres fondamentalistes va bien sûr aux juifs dont bien des versets du Coran et surtout des hadîths enseignent la détestation.

Mais c’est avec encore plus de haine qu’ils considèrent les chrétiens. En effet, sans cesse, revient dans ces livres l’affirmation incantatoire qu’ils commettent le plus abominable des péchés, le seul qu’Allah ne pardonnera pas, celui « d’associer d’autres Dieux à Dieu ». La doctrine musulmane désigne là le polythéisme païen mais surtout, avec horreur, la croyance chrétienne en la Sainte Trinité, un Dieu en trois personnes.

Le fait selon les musulmans d’ajouter deux dieux à Allah, c’est mériter pour l’éternité tous les tourments de l’enfer, mais pour les défenseurs du « prophète » les plus impitoyables, c’est dès ce monde qu’il faut châtier les chrétiens et les exterminer partout où cela est possible.

L’éradication du christianisme n’est pas seulement une réalité en Arabie Saoudite. Elle l’est en Afghanistan et pratiquement dans de très vastes zones des cinquante pays adhérents de l’OCI, l’Organisation de la Coopération Islamique. C’est désormais, comme dans bien d’autres pays, l’extermination génocidaire des chrétiens que visent au Pakistan les puissantes et nombreuses organisations islamistes de ce pays, alliées des taliban et autres forces fanatiques.

Il est abominable de dissimuler cela comme on s’efforce de le faire ignoblement dans le conglomérat politico-médiatique de l’idéologiquement correct qui domine les pays occidentaux et en premier les institutions de l’Union Européenne.

À Lahore, une fois de plus, ce sont bien les chrétiens fêtant Pâques en un parc de la capitale que visait l’attentat du 27 mars, et plus précisément leurs enfants.

Le tueur ne s’est pas soucié de la présence possible de quelques musulmans. Il était conditionné et missionné pour tuer le plus grand nombre possible de chrétiens ; les autres, ce n’était que dommage collatéral.

Au même moment, des milliers de ses coreligionnaires manifestaient pour exiger la mise à mort d’Asia Bibi dont l’atroce emprisonnement depuis des années ne suffit pas à satisfaire leur haine religieuse.

Aussi relativiser, occulter, nier systématiquement la réalité de l’exterminationnisme anti-chrétien par les couches musulmanes les plus radicales, c’est tout simplement le fait d’un insupportable négationnisme souvent mêlé d’un odieux racisme à l’égard des chrétiens d’Afrique ou d’Asie.

Pour nous, les corps déchiquetés des enfants de Lahore ou des marchés du Nigeria suscitent notre révolte tout autant que ceux des massacres de Bruxelles.

Mais au fait, que font donc concrètement contre ce terrorisme planétaire les grandes organisations de l’islam dit « modéré ». Que fait donc la puissante organisation de la coopération islamique ?

N’est-il point temps que l’on cesse de vendre dans les librairies islamiques et autres des Corans et des hadîths sans les mises en garde et avertissements qui s’imposent pour qu’il n’en soit fait qu’une lecture critique. Comme pour Mein Kampf !"

Posté le 30 mars 2016 à 17h01 par Michel Janva | Lien permanent

29 mars 2016

Calais : incendie volontaire de l'église Saint Pierre le lundi de Pâques (erratum)

Lu dans Valeurs Actuelles

"Cinq départs de feu, vraisemblablement d’origine criminelle, ont été constatés dans l’Eglise Saint-Pierre de Calais.

« Les auteurs ont dû profiter d’un moment où il n’y avait personne », a confié l’abbé Poidevin à la Voix du Nord. L’église Saint-Pierre de Calais a été victime ce dimanche de dégradations qui auraient pu s’avérer bien pires puisque les paroissiens ont découvert ce dimanche pas moins de cinq départs d’incendie à l’intérieur de l’édifice.  

 « Il y a des dégâts. Le petit orgue est abîmé, le lectionnaire a été brûlé, tout comme une nappe d’autel. Ils ont fait le tour de l’église et ont brûlé ce qu’ils voulaient » a souligné l’ecclésiastique en précisant qu’il s’apprêtait à déposer plainte au commissariat de la ville. La messe prévue ce mardi matin a été annulée et l’église, fermée pour les besoins de l’enquête. Une « messe de réparation » devrait toutefois y être organisée en fin de journée. Pour l’heure aucun suspect n’a été identifié".

 

Posté le 29 mars 2016 à 18h29 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (9)

Lahore: le déni d'un massacre anti­chrétien

Excellente tribune de Maxime Tandonnet : 

"L'attentat de Lahore au Pakistan, survenu le 27 mars 2016, semble avoir franchi un seuil supplémentaire dans l'atrocité par rapport aux tueries de ces derniers mois. En effet, parmi les 72 victimes décédées - auxquelles s'ajoutent 340 blessés - se trouvaient une trentaine d'enfants, volontairement ciblés. Ce carnage n'entraîne pourtant pas le même niveau d'émotion ni la même couverture que ceux qui ont récemment ensanglanté l'Europe, comme si la distance atténuait la compassion. Mais surtout, les réactions qu'il suscite sont révélatrices d'un état d'esprit qui prévaut dans le monde occidental. Cette tuerie, commise contre des chrétiens qui célébraient le jour de Pâques dans le parc de Gulshan-e-Iqbal, a été revendiquée par un mouvement islamiste pakistanais: «Nous avons perpétré l'attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible.» Il se rattache donc, sans aucun doute possible, à la logique de persécution et de destruction des minorités chrétiennes dans plusieurs pays à majorité musulmane, par des groupes islamistes radicaux (talibans, daesh, boko haram, al qaïda).

Or, nous assistons, dans les plus hautes sphères planétaires, à un véritable déni du caractère anti-chrétien de ces massacres. Les communiqués officiels en portent témoignage. Ainsi, celui de l'Elysée, d'une étonnante froideur, exprime «la solidarité de la France en ces moments douloureux aux autorités et au peuple pakistanais». David Cameron s'est dit «choqué» par les attaques terribles de Lahore. La Maison Blanche dénonce des «actes terroristes effroyables». Le secrétaire général des Nations-unies parle «d'actes terroristes épouvantables». Nulle part, dans les déclarations officielles, n'apparaît la simple vérité: le massacre de chrétiens, un jour de Pâques, par des islamistes radicaux.

La négation du caractère génocidaire de ce carnage - la volonté d'éradication d'une minorité - s'explique par des considérations géopolitiques, notamment le choix de ne pas attiser les tensions entre l'occident et le monde musulman et d'éveiller le spectre d'une «guerre de civilisations». Elle tient surtout au mépris envers des vies chrétiennes voire à la haine dont le christianisme fait l'objet dans une partie des élites planétaires. Le christianisme, en effet, se rattache à l'histoire de l'Europe ou du monde occidental, perçue à travers le souvenir d'une suprématie planétaire de cinq siècles et des empires coloniaux. L'idée de chrétiens «victimes» est contraire à l'idéologie qui voit dans le christianisme une religion réactionnaire (»écraser l'infâme»), la religion de l'ordre établi et de l'oppresseur. Que des chrétiens soient victimes en tant que chrétiens est de l'ordre de l'inconcevable, de l'incongru au regard de la pensée dominante, y compris dans une Europe honteuse d'elle-même, vouée à la repentance et à l'autoflagellation. Le silence des autorités morales et des défenseurs des droits de l'homme est assourdissant. France 24, a donné le ton du message politique et médiatique, dans un bel exercice de diversion: «Les musulmans restent les premières victimes du terrorisme au Pakistan».

Dès lors, dans l'aveuglement de l'idéologie, les dirigeants politiques répugnent à exprimer une compassion envers les minorités chrétiennes en cours d'extermination, même un jour de Pâques, où d'afficher un geste de solidarité aux conséquences imprévisibles en termes d'image personnelle et de posture. D'ailleurs, si l'Europe a ouvert ses portes à plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015, elle rechigne de plus en plus à accorder des visas spécifiques aux chrétiens d'Orient en cours d'extermination (en un an, -72% de visas accordés à ces derniers par la France). Le massacre des minorités chrétiennes se poursuit dans l' indifférence et la passivité des pays occidentaux" (suite).

Posté le 29 mars 2016 à 17h28 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (12)

5 avril à Lyon : conférence de Bernard Antony "face au nihilisme du soi-disant anti-racisme : le combat de l'AGRIF"

Cba

Posté le 29 mars 2016 à 11h29 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

28 mars 2016

Terrorisme islamiste en Europe : "Ils ont parlé de s'attaquer à une église"

Comme on l'a vu à Lahoré, la menace contre les chrétiens est une réalité : 

"Les attentats perpétrés en Belgique cette semaine n'étaient-ils qu'une version "allégée" des projets de la cellule Abdeslam? Son arrestation a-t-elle obligé ses complices à bouleverser leurs plans? Dans la planque des frères Bakraoui et de Najim Laachraoui à Schaerbeek, les trois auteurs des attentats de l'aéroport de Zaventem et de la station de métro de Maelbeek, la police a découvert 15 kg d'explosifs laissés sur place.

De retour de Paris, le 14 novembre, Salah Abdeslam avait promis qu'il se "vengerait". Selon nos informations, l'un des mis en cause a confié hors procédure à un de ses avocats que le commando projetait un gros coup et de "s'attaquer à une église". À la veille du week-end pascal, la menace, même ancienne, avait de quoi inquiéter les autorités belges. Samedi, le ministre de l'Intérieur et le bourgmestre de Bruxelles ont d'ailleurs déconseillé de se rendre à la grande marche contre la peur". 

Posté le 28 mars 2016 à 19h47 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (9)

Le Père Thomas Uzhunnalil a été crucifié le jour du Vendredi Saint - Erratum

IndexIl apparaît selon Médias-Presse-Info que le Père Tom Uzhunnalil, enlevé début mars par les islamistes qui avaient annoncé sa mise à mort par crucifixion, a été crucifié comme son Maître le jour du Vendredi Saint, une information donnée par le Cardinal de Vienne Christoph Schonborn.

IndexLe Père Uzhunnalil avait été enlevé par les islamistes le jour de l'assassinat de 4 missionnaires de la Charité, alors qu'il était dans la chapelle, occupé à consommer la sainte réserve eucharistique pour qu'elle ne tombe pas entre les mains de ces barbares. Requiescat in pace.

Erratum : Pour Daniel Hamiche, cette information reste une rumeur douteuse puisque non confirmée par les principaux intéressés dans cette affaire, à savoir : la direction des Salésiens et Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique pour l’Arabie méridionale. Tout semble venir de l'ORF (radio-télévision autrichienne) qui aurait signalé une annonce faite par le cardinal Schönborn à Saint-Étienne lors de la messe de la vigile pascale. Le site de l'archidiocèse de Vienne est muet. Le seul texte, sur le site, qui fasse référence au prêtre salésien enlevé le 4 mars à Aden, est du lendemain, dimanche 27 mars, et ne porte aucune information sur la prétendue crucifixion du prêtre. Nous continuons donc à garder l'espoir qu'il soit libéré.

Posté le 28 mars 2016 à 15h37 par Marie Bethanie | Lien permanent

27 mars 2016

Pakistan : au moins 70 chrétiens tués et 300 blessés dans un attentat-suicide alors qu'ils fêtaient Pâques (MAJ.)

LahoréLa guerre continue (source des chiffres). La plupart des victimes sont des femmes et des enfants : 

"Au moins 56 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées dans une explosion dimanche soir près d'un parc de Lahore, grande ville de l'est du Pakistan, où des chrétiens célébraient Pâques, selon un haut responsable local.

"Le bilan est monté à 56 morts. Les opérations de secours se poursuivent", a déclaré Muhammad Usman, un haut responsable administratif de la ville de Lahore, ajoutant que des militaires se déployaient sur le site.

"Nous avons requis l'aide de l'armée. Des militaires ont atteint le site et aident pour les secours et la sécurité", a-t-il dit.

Selon lui, des femmes et des enfants figurent parmi les victimes et le bilan pourrait monter encore, un certain nombre de blessés se trouvant "dans un état critique". Un précédent bilan faisait état de 25 morts.

"Apparemment il s'agit d'un attentat suicide. (...) Le parc était bondé en ce dimanche", a déclaré de son côté à l'AFP Haider Ashraf, un officier de police, soulignant que des billes métalliques avaient été retrouvés sur place.

En novembre 2014, un attentat suicide des talibans à Wagah, poste frontière avec l'Inde situé à la sortie de Lahore, avait fait plus d'une cinquantaine de morts.

La déflagration de dimanche s'est produite dans un parking près du parc Gulshan-e-Iqbal, proche du centre-ville, alors que la communauté chrétienne célébrait le dimanche de Pâques. Au cours des dernières années, des églises ont été la cible d'attaques à Lahore, fief du Premier ministre Nawaz Sharif dans la province du Pendjab.

Au Pakistan, des groupes islamistes armés ciblent à l'occasion la minorité chrétienne qui représente environ 2% de la population de ce pays majoritairement musulman sunnite de 200 millions d'habitants" (suite). 

L'émotion est à géométrie variable. On le savait. Mais devant un tel carnage, surtout un jour de Pâques, ça peut mettre en colère comme le souligne ce tweet : 

Une bombe faite d'explosif et de billes de métal pour multiplier les dégâts :  

Posté le 27 mars 2016 à 19h22 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (12)

26 mars 2016

Un musulman tué après avoir posté un message de paix envers les Chrétiens

Ce n'est pas en Arabie mais en Ecosse :

12391814_1639632822978217_5781559139983204590_n"Jeudi soir, Asad Shah, un commerçant musulman de 40 ans a reçu trente coups de couteau alors qu'il se tenait à l'extérieur de sa boutique. Un suspect a été arrêté par la police et celle-ci a déclaré que le crime avait été commis «pour des motifs religieux». L'agresseur de M. Shah serait un homme de 32 ans, lui aussi musulman. Son identité n'a pas été révélée par les forces de l'ordre.

Des témoins ont déclaré qu'un homme, barbu, portant un long habit religieux avait commencé à parler avec M. Asad dans sa langue maternelle avant de le frapper à la tête et de l'attaquer avec un couteau de cuisine. Avant de s'enfuir, l'agresseur se serait assis, goguenard, sur la poitrine de sa victime qui gisait dans une mare de sang. Touché à trente reprises, l'épicier d'origine pakistanaise est décédé de ses blessures après avoir été transporté à l'hôpital.

Quelques heures avant son assassinat, Asad Shah avait posté, sur sa page Facebook, un message de paix à l'intention des Chrétiens, souhaitant ainsi un «un bon vendredi et de joyeuses fêtes de Pâques, particulièrement à sa nation chrétienne bien aimée». Asad Shah utilisait régulièrement les réseaux sociaux pour prôner des messages de paix et de tolérance entre les religions. Jeudi soir, il avait d'ailleurs prévu d'organiser un débat en ligne avec des amis chrétiens portant sur l'importance de Pâques. L'homme de 40 ans été connu et apprécié des habitants de son quartier de Glasgow."

Posté le 26 mars 2016 à 18h23 par Michel Janva | Lien permanent

25 mars 2016

Des impacts de balle sur l’église de Thélus (62)

L'horloge visée ? L'enquête le dira... : 

"Y a-t-il matière à s’inquiéter ? « Nous vivons dans un contexte très particulier. Alors même cela peut paraître anodin pour certains, j’estime que l’affaire est à prendre au sérieux », explique Bernard Milleville qui, en 2011, quand des impacts de balle avaient déjà été découverts dans ce cadran ouest de l’église, avait plutôt opté pour un rappel à la loi dans toutes les boîtes aux lettres. Cinq ans plus tard, il ne pouvait pas s’en contenter.

L’information a été révélée publiquement sur le site Internet de la commune. Si elle alimente les conversations des Thélusiens ? Le maire l’ignore. Ce qui est sûr, c’est qu’elle va occuper la brigade de gendarmerie de Vimy, qui a enregistré la plainte déposée par le maire, et ouvert une enquête".

Posté le 25 mars 2016 à 11h10 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

#TousUnisContreLaHaine : Eric Ciotti dénonce l'absence de la christianophobie

12671971_954050304685968_3011086903800209675_o

Posté le 25 mars 2016 à 07h13 par Michel Janva | Lien permanent

23 mars 2016

Des rumeurs de crucifixion pour le Père Uzhunnalil ce Vendredi Saint

IndexDes rumeurs circulent sur une possible exécution du père salésien Tom Uzhunnalil par « crucifixion » le Vendredi Saint, le 25 mars prochain, jour de la Passion et de la mort du Christ sur la croix. Il avait été enlevé le 4 mars, jour de l'assassinat des 4 religieuses de Mère Teresa.

"Les rumeurs de tortures et exécution prochaine du père Tom, selon un plan orchestré par les djihadistes, ne sont absolument pas confirmées et jugées « apparemment privée de tout fondement » par les salésiens mais suffisamment alarmantes pour alimenter leurs craintes sur son sort et sur celui de « tant de personnes, de diverses religions et confessions, qui souffrent  un authentique martyre », dans diverses parties du monde. [...]

Sur les réseaux sociaux circulent également les images d’une lettre envoyée via fax et attribuée à Mère Sally, la supérieure des missionnaires de la charité à Aden, seule rescapée du massacre. Selon cette lettre, qui décrit l’attaque, la religieuse était allée à la recherche de l’aumônier pour l’avertir de ce qui était en train de se passer. Mais, celui-ci s’était déjà rendu compte de la situation aux cris qui fusaient dans le couvent et, au lieu de s’enfuir, était allé à la chapelle pour consommer toutes les hosties consacrées et ainsi éviter que les assaillants ne commettent des actes sacrilèges. Dans un autre passage, une sœur rappelle que le P. Uzhunnalil disait chaque jour : « Soyons prêts pour le martyre ».

« Nous ne savons rien, nous ne savons pas où il est ou s’il est encore vivant. Espérons et prions pour lui », a encore dit Mgr. Paul Hinder, OFM, Vicaire apostolique de l’Arabie du sud (cf. Fides)."

Nous unissons nos prières en cette semaine sainte pour le Père Tom Uzhunnalil.

Posté le 23 mars 2016 à 10h08 par Marie Bethanie | Lien permanent

Syrie : les deux tiers des chrétiens du pays sont partis

Lu dans Christianophobie Hebdo :

"Un évêque chaldéen catholique a prévenu que les deux tiers des chrétiens du pays déchiré par la guerre, l’ont quitté depuis le déclenchement du conflit en mars 2011, ce qui veut dire que près d’un million de croyants a fui le pays. Antoine Audo a déclaré à des journalistes qu’il y avait près d’un million et demi de chrétiens en Syrie en 2011, mais que cinq ans plus tard, il en reste environ 500 000. Des chrétiens et des millions d’autres civils syriens ont quitté le pays pour échapper à la guerre civile dans laquelle s’affrontent le gouvernement du Président Bashar el Assad, différents groupes rebelles musulmans qui tentent de prendre le pouvoir et l’organisation terroriste État Islamique [EI] qui est entré dans la bataille pour la prise de pouvoir en 2014. Audo a révélé qu’il n’y a plus que 40 000 chrétiens, sur une communauté qui en comptait 150 000, dans la ville d’Alep, et qu’ils sont soumis à des bombardements massifs et à d’autres épreuves depuis des années.[...]"

Posté le 23 mars 2016 à 09h16 par Michel Janva | Lien permanent

#TousUnisContreLaHaine du gouvernement français

De Vivien Hoch dans Christianophobie Hebdo :

"Le propre d’une société à tendance totalitaire (et c’est, hélas, le cas de notre société…), c’est d’imposer une unique vision du « Bien ». Ces derniers jours, le « bien », c’était la lutte contre la « haine », avec la campagne de propagande gouvernementale « #TousUnisContreLaHaine ». Des petites vidéos sont diffusées sur les chaînes de télévision et mettant en scène « Ici, une tête de porc sur la grille d’une mosquée. Là un jeune Noir roué de coups. Là encore un tag “mort aux juifs” sur une porte de synagogue ».

Le message est clair: les Français sont tout à fait intolérants envers les Noirs, les musulmans et les Juifs. C’est ainsi que le gouvernement français fait savamment « monter la sauce » du « vivre-ensemble ». Un grand oublié, comme d’habitude : les actes christianophobes. Tout est orchestré de façon à ce que le christianisme n’existe plus dans les statistiques de la haine et, in fine, dans les consciences. Quand le gouvernement a tenté de se justifier, il s’est enfoncé : « Il n’a pas [cherché] à être exhaustif, mais à se concentrer sur les faits statistiquement les plus nombreux, […] les agressions les plus fréquentes! » Réponse sidérante, si l’on veut bien tenir compte du fait que, selon les propres statistiques données occasionnellement par le ministère de l’Intérieur, les actes antichrétiens arrivent largement en tête ! La haine – la haine antichrétienne, en particulier –, elle est aussi dans le silence…"

Posté le 23 mars 2016 à 08h08 par Michel Janva | Lien permanent

22 mars 2016

Nouvelle profanation chez les soeurs Domini à Lyon

Lu ici :

« La chapelle de notre maison de Lyon (147, rue de Créqui – 69006) a été l’objet d’une nouvelle profanation, ce mardi 22 mars 2016 entre 10h30 et 11h00. C’est une religieuse de la Famille Missionnaire de Notre-Dame qui a découvert la statue de saint Joseph renversée dans la chapelle du foyer vers 11h20.

Après la profanation de la statue de Notre-Dame des Neiges le 1er février dernier, la communauté est consternée. Pourquoi un tel acte de vandalisme gratuit ?

Comble de la stupeur, la police aussitôt alertée et rapidement intervenue, nous apprend que, quelques minutes après l’incident survenu dans notre chapelle, la statue de saint Joseph de l’église saint Pothin toute proche, a subi le même sort et git, renversée, sur le sol.

Sur le socle de la statue, les nombreuses lettres adressées au grand protecteur des familles témoignent de l’attachement des personnes du quartier au bon saint Joseph. »

Posté le 22 mars 2016 à 21h41 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

21 mars 2016

Marion Maréchal-Le Pen : "On ferme les yeux sur l’augmentation d’actes christianophobes"

Vu sur Nouvelles de France :

"Marion Maréchal-Le Pen était reçue dimanche soir par Apolline de Malherbe dans BFM Politique. La députée Front national du Vaucluse a regretté « l’indignation à géométrie variable dans ce pays » à propos des actes antimusulmans. Selon elle, SOS racisme ne prend généralement pas en compte les dépôts de plainte raciste à l’égard des blancs. L’élue FN se pose des questions sur le nombre d’actes anti-blancs comparés aux actes anti-musulmans regrettant l’absence d’observatoire et souhaiterait une égalité de traitement. « On ferme les yeux sur l’augmentation d’actes christianophobes qui aujourd’hui explosent en France. Il existe un racisme anti-blanc dont on ne parle jamais en France », a-t-elle déploré."

 

Posté le 21 mars 2016 à 16h21 par Marie Bethanie | Lien permanent

19 mars 2016

Vitraux caillassés à l'église Sainte-Croix de Saint-Lo pendant l'office

Lu ici :

"Une pierre a été jetée contre un vitrail du chevet de l'église Sainte-Croix de Saint-Lô ce vendredi 18 mars dans la soirée. 
Au même moment se tenait dans l'édifice religieux une soirée de prière organisée par la paroisse. Près d'une centaine de fidèles étaient rassemblés dans l'église Sainte-Croix pour recevoir le sacrement de réconciliation (la confession). Un moment important pour les catholiques pendant le Carême et alors que le pape François a dédié cette année à la Miséricorde, donc au pardon. De nombreux jeunes de l'aumônerie des lycées publics de Saint-Lô étaient d'ailleurs présents".

Posté le 19 mars 2016 à 18h10 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

18 mars 2016

Au-delà des Pyrénées, les églises c'est sacré

Alors que les Femen, qui s'étaient dépoitraillées dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, n'avaient pas été condamnées par la justice française, en Espagne, la porte-parole de la mairie de Madrid, issue de Podemos, a été condamnée pour avoir retiré son t-shirt dans une chapelle en mars 2011.

L'élue du parti de gauche radicale devra s'acquitter d'une amende de 4320 euros sur douze mois. Le parquet avait requis un an de prison, peine maximale pour ce délit.

Posté le 18 mars 2016 à 17h14 par Michel Janva | Lien permanent

17 mars 2016

Etats-Unis : John Kerry reconnaît le génocide contre les chrétiens

Le Secrétaire d'Etat John Kerry a déclaré jeudi que l'Etat islamique est en train de commettre un génocide contre les chrétiens et les autres minorités au Moyen-Orient :

"À mon avis, Daesh est responsable de génocide contre des groupes dans les territoires sous son contrôle, y compris les Yézidis, les chrétiens et les musulmans chiites". 

Il a accusé ISIS de «crimes contre l'humanité» et «nettoyage ethnique».

Cette déclaration intervient suite à une campagne de plusieurs associations demandant la reconnaissance de ce génocide et au vote de la chambre des représentants.

Posté le 17 mars 2016 à 17h35 par Michel Janva | Lien permanent

L'opticien Krys de Carcassonne est un récidiviste

La publicité de Krys Carcassonne a énormément choqué et la mobilisation a payé puisque le goupe Krys s'est désolidarisé et que la publicité a disparu. Mais cet opticien n'en était pas à son coup d'essai et s'était déjà fait remarquer par une autre publicité de mauvais goût :

Cdqvy5twiaayhge-jpg-large

Posté le 17 mars 2016 à 11h07 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (17)

Que M. Valls garde ses leçons et prenne ses responsabilités comme l’Eglise depuis Benoit XVI a pris les siennes !

Tribune de Yann Baly :

"Le Premier Ministre du gouvernement socialiste de François Hollande vient à nouveau de se laisser aller à son penchant robespierrien de haine anti-catholique et maçonniquement correcte. Dans une pique acerbe, il invite le cardinal Barbarin à prendre ses responsabilités. Or, Mgr Barbarin a pris ses responsabilités face aux crimes pédophiles depuis qu’il a la charge de son siège épiscopal (...)

Barbarin a donc pris le dossier au sérieux. Ce n’est pas le cas de la République, des ses premiers ministres, de ses ministres de l’éducation nationale. M. Valls devrait balayer devant sa porte et s’occuper des nombreux cas d’instituteurs pédophiles récidivistes dont la liste des victimes ne semble pas émouvoir et scandaliser outre mesure les médias et l’établissement politique. On ne touche pas aux noirs hussards de l’ordre du temple scolaire !

Une rapide recherche suffit pour constater la multitude des cas de récidives ayant notamment pour cause l’inaction coupable du ministère de l’éducation nationale envers les enseignants pédophiles.

En 2015, le directeur d’une école de l’Isère est mis en garde à vue. Il reconnait le viol de 9 enfants. Depuis 14 autres familles ont porté plainte. Or en 2008, il avait été condamné à de la prison avec sursis pour détentions d’images pédophiles sans qu’aucune sanction ne soit prise par le ministère. Il a pu continuer tranquillement sa carrière et récidiver. A-t-on entendu à ce propos le tintamarre médiatique actuellement déchainé contre le Primat des Gaules ? M. Valls s’en est-il offusqué ? Lui et sa ministre Mme Belkacem ont–ils pris leurs responsabilités ?

Encore un exemple parmi d’autres : en février dernier, un ancien directeur d’école en Bretagne est lui aussi condamné pour crimes pédophiles. 11 familles se sont portées parties civiles. Or, l’enquête a montré qu’une plainte similaire avait été déposée en 2008, classée sans suites et aucune mesure prise en interne par l’Education nationale.

On notera aussi ce cas d’instituteur pédophile récidiviste dont la condamnation en 2008 n’avait pas ému outre mesure la gauche socialiste puisque ce dernier figurait sur des listes municipales PS et divers gauche en 2008 et 2014…

Que M. Valls, garde ses leçons et prenne ses responsabilités comme l’Eglise depuis Benoit XVI a pris les siennes !

Dernière minute : Mme Najat Vallaud-Belkacem annonce ce matin sur RTL que « l'Éducation nationale va passer au peigne fin » les casiers judiciaires des professeurs. Elle explique que l'expérimentation a déjà débuté dans l'académie de Reims. « Va passer », « expérimentation »… L’Etat républicain et le gouvernement de Valls le donneur de leçons n’en sont donc qu’aux prémisses de ce que l’Eglise a mis en place depuis plusieurs années avec Benoit XVI pour mettre hors d’état de nuire les pédomaniaques"

Posté le 17 mars 2016 à 05h48 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (20)

16 mars 2016

KRYS GROUP condamne la publication de son adhérent de Krys Carcassonne

Suite au post de Marie et aux nombreux courriers de nos lecteurs à KRYS, nous recevons ce message :

"KRYS GROUP condamne fermement et se désolidarise de la publication Facebook de son adhérent de Krys Carcassonne.

Il ne s'agit en aucun cas d'une campagne publicitaire de la marque mais d'une action individuelle et inappropriée d'un des opticiens de KRYS GROUP.

Le Conseil d'Administration de KRYS GROUP a demandé a son adhérent de retirer immédiatement cette publication et présente ses excuses à tous les personnes qui auraient pu être offensées."

Dont acte. Remercions Krys Group de sa réaction à la fois rapide et ferme.

Posté le 16 mars 2016 à 17h33 par Michel Janva | Lien permanent

L'opticien Krys de Carcassonne se permet des libertés avec la présomption d'innocence

Krys à Carcassonne se fait une publicité facile et cathophobe, avec l'affiche ci-dessous :

648x415_opticien-krys-carcassonne-hesite-payer-tete-cardinal-barbarin-derniere-publiciteOn peut contacter le magasin à ce numéro : 04 68 47 00 60 ou sur sa page Facebook, et/ou contacter le groupe Krys à Nanterre au 01.41.91.52.52

PS : la page Facebook du magasin n'est plus accessible actuellement. Débordée de messages sans doute ! Il ne nous reste plus qu'à téléphoner.

Posté le 16 mars 2016 à 15h13 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (12)

La Chambre des re­présentants qualifie de génocide les violences commises par l’État islamique contre les chrétiens

De Daniel Hamiche dans Chistianophobie Hebdo :

Unknown-17"La Chambre des re­présentants du Congrès des États­ Unis a adopté, lundi 14 mars au soir, la résolution dite HR 75, qui qualifie les violences commises par l’État islamique contre les chrétiens, et d’autres minorités ethniques ou religieuses, de génocide. La résolution a été votée à l’unanimité des députés présents : 393 oui, zéro non.

Cette résolution, non partisane, avait été déposée sur le bureau de la chambre basse le 9 septem­bre 2015 par le député catholique républicain du Nebraska Jeff Fortenberry et la députée démo­crate de Californie Anna Eshoo – d’origine assyrienne et catholique chaldéenne. Au fil du temps, la ré­solution avait obtenu les cosigna­tures de 141 députés républicains et 62 députés démocrates... Certes, une telle résolution n’est pas contraignante pour l’exécutif, mais elle constitue une nouvelle pression sur un gouvernement toujours hésitant à utiliser le mot de génocide pour qualifier les violences de l’État islamique contre les chrétiens. Le secrétaire d’État John Kerry dispose depuis le 9 mars du rapport documenté de In Defense of Christians et des Chevaliers de Colomb, qu’il avait lui­-même sollicité de leur part.

L’exécutif n’est plus désormais en mesure de tergiverser et il doit, conformément à la loi, proposer au Congrès une déclaration sur le génocide à la date butoir du jeudi 17 mars.
Quels effets en attendre ? La re­connaissance du génocide des chrétiens d’Orient imposerait aux États­-Unis l’obligation d’agir pour y mettre un terme et de contribuer à livrer les respon­sables de ce génocide devant les juridictions nationales et inter­ nationales.

Dans sa Directive présidentielle n° 10 sur la sécurité intérieure (2011), Obama ne précisait-­il pas : « Prévenir toutes atrocités de masse et tout génocide est d’un intérêt central pour notre sécurité nationale et une responsabilité morale centrale des États­-Unis » ? Encore faudrait-­il que les chré­ tiens soient compris dans cette déclaration sur le génocide qui, jusqu’à présent, ne semblait, pour l’exécutif, que s’appliquer aux Yézidis. Exclure les chrétiens d’une telle déclaration serait pour les États­-Unis une marque de déshonneur et une insulte à la justice et à la vérité que l’on doit aux chrétiens d’Orient."

Posté le 16 mars 2016 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent

15 mars 2016

Manuel Valls encore emporté par sa christianophobie légendaire

D'Yves de Kerdrel :

4528341-manuel-valls-le-vice-president"Le premier ministre a appelé ce matin le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, « à prendre ses responsabilités ». Ce qui signifie, dans l’esprit du premier ministre, à remettre sa démission. Emporté par sa christianophobie légendaire, dont il a déjà fait preuve lors de la répression disproportionnée des “manifs pour tous”, Manuel Valls a oublié trois points importants. D’abord, la justice est saisie dans le dossier où le cardinal Barbarin est éventuellement mis en cause. Comment peut-il se permettre de l’appeler à la démission alors que rien n’est encore établi par les magistrats ? Ensuite, la France est une république laïque et Mgr Barbarin a été nommé à son poste par le souverain pontife. Donc seul le pape peut le relever de ses fonctions. Et s’il ne l’a pas fait, c’est qu’il a sans doute de bonnes raisons. Enfin, avant de donner des leçons à l’Église catholique, le premier ministre devrait se rappeler que lorsqu’un instituteur pédophile a été maintenu en poste et même promu par l’Éducation nationale, il n’a pas fait preuve de la même sévérité en demandant la démission immédiate de Najat Vallaud-Belkacem… Toujours deux poids et deux mesures !"

Posté le 15 mars 2016 à 22h19 par Michel Janva | Lien permanent

Le Planning familial harcèle un pharmacien de Gironde

Lu sur Infos Bordeaux :

Timthumb.php"En 1995, Bruno Pichon, pharmacien catholique de la commune de Salleboeuf (2200 habitants) était poursuivi par l’Union des familles laïques et le Planning familial suite à son refus de vendre des contraceptifs. A l’époque, l’avocat du pharmacien dénonçait déjà un procès politique : « Cette affaire est cousue de fil blanc. Les parties civiles mènent un combat d’idées : pourquoi deux des plaignantes, dont l’une habite Bordeaux et l’autre Saint-André-de-Cubzac, ont-elles fait quarante kilomètres pour aller chercher des contraceptifs là où toute la France sait qu’on ne leur en délivrera pas ? ».

Suite à ce procès, ce père de famille nombreuse avait été condamné à payer 5.000 francs d’amende et à verser 1.000 francs de dommages et intérêts à chacune des trois femmes qui avait porté l’affaire devant la justice.

Plus de 20 ans après l’affaire, le Planning familial a décidé de repartir au combat. Ce mouvement proche du Parti socialiste annonce « reprendre la lutte contre les pratiques illégales de la pharmacie de Salleboeuf, qui refuse de vendre tous les types de contraceptifs » (…) Le Planning Familial 33 ne peut tolérer une telle pratique, qui va contre l’intérêt des femmes et contre les lois qui le protègent. Alerté-es par des femmes confrontées au problème, nous avons saisi l’Agence régionale de santé et l’Ordre des pharmaciens, afin que ces autorités prennent les mesures nécessaires pour faire cesser ces agissements. Nous vous tiendrons bien entendu au courant des suites de cette démarche, et des actions directes que nous mènerons ».

Selon le journal Imprimaturweb.fr, « le pharmacien, joint par téléphone, affirme qu’il n’y a pas de refus de vente et déclare qu’il est possible d’obtenir le médicament si la cliente lui demande de passer commande »."

Alors qu'il existe 556 pharmacies dans tout le département de la Gironde, il faut que les femmes aillent chercher leurs contraceptifs précisément dans cette pharmacie-là : si ce n'est pas du harcèlement, on se demande bien ce que c'est.

Posté le 15 mars 2016 à 13h52 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (25)

13 mars 2016

Drôme : une église souillée et taguée à Valence (Add)

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"[L]a façade de l’église Notre-Dame de Valence (Drôme) a été souillée et taguée sans doute cette nuit (samedi 12-dimanche 13 mars). Le constat en a été fait ce matin avant la messe qu’y célèbre, comme chaque dimanche matin, un prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre. L’origine anarchiste de cette profanation est peu douteuse…"

Profanation-eglise-notre-dame-valence-13-mars-2016-ensemble4-copie-3"Ni Dieu ni maître" à droite de la porte.

 Add : une seconde église, la chapelle ND de l'Annonciation, a été taguée à Valence, à proximité d'une caserne militaire.

 

 "Qu'elles soient de Dieu ou de l'Etat, toutes les armées sont dégueulasses"
écrit sans fautes d'orthographe ni d'accord... 

Posté le 13 mars 2016 à 19h21 par Marie Bethanie | Lien permanent

12 mars 2016

Busserotte-et-Montenaille (21) : la chapelle Saint-Ambroise a été vandalisée

Pierres arrachées, statues cassées, cette chapelle du 13e siècle est complétement saccagée. Le maire a décidé de porter plainte.

Posté le 12 mars 2016 à 19h54 par Michel Janva | Lien permanent

11 mars 2016

Les Chevaliers de Colomb demandent la reconnaissance du génocide des chrétiens

Capture d’écran 2016-03-11 à 19.51.39Les Knights of Colombus demandent à John Kerry, chef de la diplomatie américaine, de qualifier de génocide les atrocités commises par l'État islamique envers les chrétiens d'Orient. La célèbre organisation catholique, qui compte près de deux millions de membres, a publié un rapport détaillé de 278 pages, dénombrant 1131 chrétiens irakiens tués entre 2003 et le 9 juin 2014, décrivant précisément où et quand ils ont été exécutés. Il présente également 24 pages de témoignages collectés entre février et mars 2016, relatant 200 cas d'attaques (destructions de maison, viols, mise en esclavage, torture, etc..), ainsi que 125 cas d'attaques contre des églises irakiennes. En Syrie, les chrétiens qui ont composé jusqu'à 10 % de la population, seraient aujourd'hui moins d'un million.

Avec l'association In Defense of Christians, les Chevaliers de Colomb (Knights of Columbus) ont lancé, le 22 février, une pétition intitulée Stop the Christian Genocide (Halte au génocide des chrétiens) destinée, notamment, à faire pression sur le gouvernement Obama pour qu’il reconnaisse formellement que les atrocités commises contre les chrétiens d’Orient portent un nom : génocide. Le secrétaire d’État John Kerry tergiverse. On peut signer ici (plus de 90 000 signataires).

Pour appuyer cette pétition, les deux organisations ont réalisé une courte vidéo qu’elles diffusent, comme publicité, sur les chaînes de télévision aux États-Unis:

Posté le 11 mars 2016 à 19h56 par Michel Janva | Lien permanent

Mort du dernier Cristeros à 103 ans

Lu ici :

Sans-titre"Juan Daniel Macias Villegas était connu comme le dernier soldat survivant de la guerre Cristero à Jalisco (Mexique). Il est décédé d’un arrêt respiratoire le 18 février dernier, à l’âge de 103 ans, dans sa ville natale de San Julian.

Les funérailles de Juan Daniel Macías Villegas ont eu lieu à Saint-Joseph, en présence de ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants et arrière-petits-enfants. Une procession sur environ trois kilomètres s’est faite jusqu’au cimetière, aux côtés de la « Garde nationale Cristero », organisation catholique qui défend la mémoire des martyrs morts pendant la persécution religieuse au Mexique, au début du XXe siècle.

Juan Daniel Macías Villegas était né le 21 juillet 1912 au village de San Julian, alors appelé Rancho de los Verdes Palos. Il a été baptisé par le prêtre Narciso Elizondo, qui, quelques années plus tard, le bénira quand il prendra les armes. À 13 ans, il a commencé à se battre avec les « Cristeros » après s’être engagé avec le général Victoriano Ramirez et fait partie de son escadron « Les Dragons du 14 ».

UltimoCristeroJuanMacias_AlejandroMoreno__ReporteroGrafico_090316Il a participé à plusieurs campagnes dans la région des hautes terres de Jalisco et de Guanajuato, et lors de la seconde campagne Cristeros (1935- 1937), il se placera sous le commandement de Lauro Rocha.

Après la guerre, Juan Daniel Macias a vécu dans la communauté rurale de San Julian jusqu’au jour de sa mort. Cette localité avait été la première à prendre les armes, le 1er janvier 1927, contre les lois gouvernementales anticatholiques. Le gouvernement de Plutarco Elías Calles avait voté un amendement pour restreindre la liberté religieuse. Les persécutions furent terribles : l’armée et la police procédèrent à de nombreux emprisonnements et exécutions. Les Cristeros s’y opposèrent les armes à la main et le chapelet autour du cou."

Posté le 11 mars 2016 à 15h07 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

10 mars 2016

Papouasie occidentale : génocide des chrétiens

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown"L’hebdomadaire de l’archidiocèse de Brisbane (Australie), The Catholic Leader, fait état de la parution imminente d’un rapport de la Commission catholique Justice et Paix (de Brisbane) sur la Papouasie occidentale (Indonésie). Suite à une mission effectuée le mois dernier, la commission rapporte de nombreux témoignages d’intimidations, mauvais traitements, tortures, rapts et meurtres dont se rendent coupable tant la police que l’armée envers les dissidents politiques et les minorités, essentiellement contre les chrétiens qui étaient naguère majoritaires. En bref, il s’agit d’un « lent génocide » destiné à « remplacer le christianisme par l’islam ».

Sœur Susan Connelly, qui visitait la presqu’île en compagnie du directeur de la commission Justice et Paix, explique qu’elle a eu l’impression, en rencontrant les Papous, de se retrouver vingt ans en arrière, quand elle découvrit le Timor oriental (annexé par l’Indonésie, indépendant depuis 2002) : « La même omniprésence policière oppressive, la même suspicion, perplexité, frustration et tristesse, la même peur, le même espoir apparemment sans fondement. »

Les autorités indonésiennes « veulent mettre fin à tous les efforts des Papous pour promouvoir une discussion sur l’autodétermination, et elles n’apportent qu’une réponse militaire au désir irrépressible de nombreux Papous de promouvoir la cause de la liberté ».

Lorsque l’Indonésie devint indépendante, en 1945, la Papouasie occidentale resta sous le contrôle des Pays-Bas. Le territoire fut incorporé à l’Indonésie en 1969 après un référendum douteux. Les Papous, chrétiens, formaient alors 96% de la population. Aujourd’hui ils ne sont plus que 48%, à la suite d’une migration continue de musulmans venus des autres îles de l’Indonésie. Une migration destinée clairement à remplacer, par la violence s’il le faut (notamment l’incendie des maisons) les Papous dans tous les secteurs d’activité. Et les mosquées ont poussé comme des champignons."

Pas d'amalgame :  ce qui se passe en Papouasie n'a rien à voir avec la situation en France...

Posté le 10 mars 2016 à 16h09 par Michel Janva | Lien permanent

09 mars 2016

L'église de Saint-Germain-en-Laye touchée par un incendie

Une enquête est ouverte.

Posté le 9 mars 2016 à 19h21 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)


     Archives > Cathophobie , Religions : L'Islam

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie , Religions : L'Islam