03 juin 2014

Les "espaces culturels" Leclerc et l'art du blasphème

La nouvelle campagne publicitaire des supermarchés Leclerc détourne un tableau célèbre du peintre Caravage: Le souper à Emmaüs.

Leclerc-poulet-800x599

Pour joindre les supermarchés Leclerc, un numéro: 09 69 39 55 59 (Numéro cristal : appel non surtaxé). 

Posté le 3 juin 2014 à 21h24 par Marie Bethanie | Lien permanent

Un cimetière vandalisé dans l'Aveyron

A Decazeville dans l'Aveyron, une quinzaine de tombes du cimetière Miramont ont été la cible de vandalisme. Le commissariat de Decazeville a ouvert une enquête. Un ou plusieurs individus se sont introduits dans le cimetière et sont passés dans des allées en s'en prenant aux plaques funéraires, brisant surtout les photos des défunts. Les tombes elles-mêmes n'ont pas été ouvertes.

Des tombes ont également été dégradées au cimetière de Fareyrès à Decazeville sans que l'on puisse encore déterminer précisément s'il s'agit de dégradations volontaires ou si elles sont dues à des intempéries et chutes d'objets. Ainsi, une pierre tombale présente un énorme trou. D'autres pierres tombales sont légèrement ou franchement écartées de leur position initiale.

Posté le 3 juin 2014 à 14h19 par Michel Janva | Lien permanent

01 juin 2014

Le Soudan nie avoir annoncé la libération de Meriam

Au moins c'est clair :

"Les autorités soudanaises ont nié dimanche avoir annoncé que la chrétienne condamnée à mort pour apostasie serait libérée "dans les prochains jours", affirmant que les déclarations en ce sens attribuées la veille à un responsable avaient été sorties de leur contexte."

Posté le 1 juin 2014 à 19h36 par Michel Janva | Lien permanent

Soudan : libération sous surveillance de Meriam ?

A propos de la prochaine “libération” de Meriam Yahya Ibrahim de la prison où elle est enchaînée depuis 105 jours, l'Observatoire de la christianophobie rappelle que la peine de mort pour apostasie à laquelle Meriam a été condamnée, ne pourrait être appliquée que deux ans après la naissance de l’enfant qui vient de naître, soit pas avant la fin mai de 2016.

"Quant à peine de 100 coups de fouet, elle ne pouvait être appliquée qu’après la naissance de la petite Maya : mais on ignore si la loi ubuesque soudanaise donne un délais précis : une semaine, une mois, après le sevrage, deux ans ? Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que s’il est désormais probable que Meriam sera prochainement libérée – une maman ne peut pas s’occuper d’un enfant en bas âge et d’un nourrisson en prison et, a fortiori, dans une prison soudanaise infestée de toutes sortes de vermines –, il ne s’agira que d’une “liberté surveillée” et, je le crains, “étroitement surveillée”, et à titre transitoire. Il n’est absolument pas question, à lire attentivement la déclaration d’Abdullahi Alzareg, sous-secrétaire au ministère des Affaires étrangères de Khartoum – l’homme qui ose dire aux médias occidentaux que « le Soudan garantit la liberté religieuse et est attaché à la protection de la femme » ! – d’une abrogation de la peine de fouet et de la sentence de mort. Au contraire, sa déclaration comporte une remarque assez curieuse : « Elle sera libérée et n’aura pas d’autres chefs d’inculpation à affronter ». De quels « autres chefs d’inculpation » s’agit-il ? Mystère… Il est donc hors de question de relâcher la pression et il est donc même tout à fait indiqué de commencer une pression sur le gouvernement français qui est d’une mutisme assourdissant sur cette affaire."

Posté le 1 juin 2014 à 18h09 par Michel Janva | Lien permanent

30 mai 2014

Meriam fait la une du Times

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"La “une” du grand quotidien britannique, une institution de la presse outre-Manche, est consacrée à l’abominable “affaire Meriam” ! Quel quotidien de la presse française a fait de même ?"

M

Meriam Ibrahim condamnée à la pendaison pour avoir épousé un chrétien, a accouché enchaînée et à la même le sol d’une cellule de la prison (…) Les gardiens de la prison ont refusé de la libérer de ses chaînes lorsque le travail a commencé.

Posté le 30 mai 2014 à 14h32 par Michel Janva | Lien permanent

29 mai 2014

Une église attaquée par les musulmans à Bangui : au moins 11 morts dont un prêtre

La situation en Centrafrique se dégrade : 

"Onze personnes ont été tuées mercredi à Bangui dans l'église Notre-Dame de Fatima attaquée par des musulmans, rapportent des témoins.

Quelques heures plus tôt, un accrochage avait eu lieu entre miliciens chrétiens antibalaka et habitants du quartier musulman de PK5, précisent-ils.

Selon le père Frédéric Nakombo, secrétaire général de la commission épiscopale Justice et Paix, des hommes armés ont lancé des grenades dans l'église avant d'ouvrir le feu sur la foule, tuant notamment le prêtre Paul Emile Nzalé.

Jonas Bekas, prêtre de la paroisse, a quant à lui fait état de 11 morts après cette attaque qui a débuté vers 15h00 (14h00 GMT). Cinq mille chrétiens déplacés par les violences s'étaient, d'après lui, installés dans l'église.

"Le bilan sera probablement plus élevé parce qu'il y a beaucoup de blessés. Cela aurait été bien pire si les antibalakas n'étaient pas venus nous défendre", a-t-il souligné.

Interrogé par Reuters, l'un des déplacés installés dans l'église a dit avoir dénombré 28 corps et un cameraman de Reuters a également parlé de plusieurs dizaines de tués" (suite).

Posté le 29 mai 2014 à 22h55 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (3)

Ras-le-bol du curé du Creusot (71) dont l'église est régulièrement vandalisée

Cathophobie ordinaire dans un silence extraordinaire : 

"Cierges cassés et jetés dans l’herbe, fauteuil brûlé, napperons volés, troncs endommagés… Ces deux dernières années, l’église Saint-Charles a connu son lot d’actes de malveillance. Un phénomène qui, si on ne peut pas parler de montée en puissance au regard de la moindre gravité des faits, tend cependant à « monter en fréquence » selon Robert Kasprzyk, organiste, et Jean Petiot, animateur de chant et de liturgie.

« Tout récemment, un coup a été porté sur un mur et a décollé le plâtre sur 50 centimètres. Une latte a été arrachée sur le portillon d’accès à l’étage. Le panneau d’affichage à l’entrée a été arraché. Plus grave, des pages d’une bible ont été déchirées », pointent du doigt les deux membres de l’équipe d’animation pastorale, passablement écœurés par ces détériorations en série. Des faits nouveaux qui viennent s’ajouter à de bas comportements que les animateurs préfèrent ne pas aborder. Provocation contre le culte catholique ? Robert Kasprzyk préfère penser à de la simple « voyouterie ».

Face à cette situation, une réunion a été organisée mardi soir au sein de la paroisse Saint-Joseph, qui comprend les églises Saint-Charles, Saint-Eugène, Saint-Henri et Saint-Laurent. Décision a été prise d’envoyer un courrier en mairie afin de demander l’organisation de rondes autour du lieu de culte, et de contacter la presse pour appeler à la vigilance habitants et commerçants du secteur" (suite).

Posté le 29 mai 2014 à 20h43 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (8)

27 mai 2014

Soudan : Meriam vient d’accoucher, en prison

0Des centaines de personnes se sont rassemblées hier au soir à Paris, à proximité de l’ambassade du Soudan, pour exiger la libération de Meriam Yahia Ibrahim Ishag, chrétienne soudanaise condamnée par le régime islamiste de Khartoum à 100 coups de fouets pour “adultère” (alors qu’elle est marié religieusement à un chrétien) et à la pendaison pour “apostasie”.

Elle vient d'accoucher ce matin dans sa prison.

Posté le 27 mai 2014 à 12h22 par Michel Janva | Lien permanent

Jérusalem : incendie de l’église de la Dormition

Pendant la visite du pape.

Posté le 27 mai 2014 à 07h25 par Michel Janva | Lien permanent

26 mai 2014

Une église vandalisée une deuxième fois en un mois

Ici :

"L'église du bourg de Montaut a été la cible d'une tentative de cambriolage samedi après-midi, en plein jour. Hier matin, les stigmates de l'effraction étaient toujours visibles lors de la messe dominicale de la paroisse Notre-Dame-du-Piémont. Cette affaire a ainsi causé une certaine émotion parmi les fidèles.

Les faits ont été découverts samedi à 16 h 30 par Étienne Cazenave, qui venait fermer l'église. Ils ont donc été commis entre 13 h 30, heure où une paroissienne est venue déposer les fleurs, et 16 h 30.

Le ou les cambrioleurs est/sont entré(s) dans l'église qui était ouverte, comme tous les jours. La porte qui mène à la sacristie, derrière l'autel, a ensuite été fracturée. Puis un placard a été forcé et toutes les armoires visitées. Même l'horloge comtoise a été ouverte pour vérifier qu'il n'y avait rien à l'intérieur. Le cierge pascal est tombé et s'est cassé".

Posté le 26 mai 2014 à 20h18 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (3)

Manifestation devant l'ambassade du Soudan

0

1Lien

Posté le 26 mai 2014 à 18h07 par Michel Janva | Lien permanent

Rappel : Manifestation devant l’ambassade du Soudan ce soir à Paris

Rendez-vous lundi 26 mai, dès 19 h. Ambassade du Soudan 11 rue Alfred Dohodencq à Paris.

S

Posté le 26 mai 2014 à 09h21 par Michel Janva | Lien permanent

23 mai 2014

Vandalisme contre des sites chrétiens en Europe

Vidéo réalisée par l'Observatory on Intolerance and Discrimination against Christians in Europe :

 

Posté le 23 mai 2014 à 07h34 par Michel Janva | Lien permanent

20 mai 2014

"Menaces et défis posés par la christianisation de la Malaisie"

C'est le programme d'un colloque organisé à Shah Alam, capitale de l’Etat de Selangor, en Malaisie, par la Faculté des études islamiques contemporaines. Et les musulmans y ont fait intervenir de faux apostats du christianisme.

Posté le 20 mai 2014 à 16h27 par Michel Janva | Lien permanent

Guyane : recours de Mgr Lafont

Suite à l'arrêt brutal du traitement des prêtres, et ayant pris conseil auprès du nonce à Paris, Mgr Lafont va contester la décision du conseil général. Comme elle ne s’appuie sur aucun texte de loi et viole l’ordonnance de 1828, la justice devrait donner raison à l’Eglise. Mais la Justice, c’est Taubira. Et la président du Conseil général de Guyane est Alain Tien Liong, indépendantiste ami de Christiane Taubira.

Posté le 20 mai 2014 à 16h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Nue sur un autel : le ministère plaide la relaxe

En juillet 2009, une chorégraphe dansait nue sur l'autel de la chapelle de Saint-Pierre de Mahalon, près d'Audierne en Bretagne, dans le cadre d'un festival d'art contemporain. Elle est jugée par le tribunal correctionnel de Nantes ce lundi pour injure publique envers un particulier en raison de sa religion. L'association Croyances et Libertés l'attaque pour avoir « délibérément outragé un autel » considéré comme le « lieu le plus sacré de la foi chrétienne ».

« On ne peut pas dépasser la ligne rouge, gronde l'avocat de l'association. Cela porte atteinte à la communauté catholique. Si l'on peut danser et se mettre nu dans les églises, il y a la transgression d'un interdit fondamental. »

Le procureur Pierre Lecat observe un vide juridique entre « la liberté de religion et celle d'expression. »

« Le blasphème a disparu de notre code pénal. Il n'est pas puni, pas réprimé. Or, l'injure est une attaque personnelle et directe ». « Cette danse nue et silencieuse sur un autel sacré est choquante, outrageante. Au sens du blasphème. (...) Mais quel est le message puisque l'on parle d'injure ? L'artiste nous indique qu'elle ne sait pas elle-même... » 

L'artiste se défend en évoquant une simple « performance artistique »

« réalisée dans le cadre d'un festival d'art contemporain. Pour ménager un effet de surprise, elle aurait refusé de dévoiler aux organisateurs le contenu de sa performance. »

Posté le 20 mai 2014 à 07h14 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

18 mai 2014

"Tous les jours, il y a des chrétiens qui sont assassinés, crucifiés, lapidés"

Marine Le Pen a évoqué le sort des chrétiens, en répondant à une question au sujet des actions de Boko Haram. Évoquant le sort des lycéennes nigérianes enlevées par Boko Haram, Marine Le Pen a souhaité qu'on "élargisse le débat" pour parler davantage des "persécutions" infligées aux chrétiens, ce dimanche sur France 3.

"Bien sûr, je suis sensible à leur sort, mais de manière plus générale, je suis sensible à l'augmentation spectaculaire des persécutions à l'égard notamment des chrétiens, de la part - exclusivement il faut bien le dire - des fondamentalistes islamistes". "Tous les jours, il y a des chrétiens dans le monde qui sont assassinés, crucifiés, lapidés", "les religions chrétiennes sont les premières à faire l'objet de persécutions".

Posté le 18 mai 2014 à 19h23 par Michel Janva | Lien permanent

Guyane : l'Etat viole le Concordat

Le conseil général de Guyane ne paiera plus le salaire des prêtres, jusqu'alors rémunérés par l’Etat, comme en Alsace et en Moselle :

"Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, a reçu un courrier le 14 mai 2014, lui indiquant que les 26 prêtres recevant actuellement un salaire du conseil général avaient été rayés d’office à partir du 1er mai dernier. Pour mémoire, le diocèse étant sous le régime du Concordat, les prêtres étaient jusqu'à maintenant rémunérés par l’état, comme en Alsace et en Lorraine.

Non seulement le diocèse a reçu la nouvelle de cette radiation a posteriori, avec quatorze jours de retard. Mais, plus bizarrement encore, selon ce même courrier, le conseil général continuerait de verser le salaire de l'évêque de Cayenne ! Un évêque ne serait donc pas un prêtre aux yeux des juristes créatifs du département... Juridiquement, tout cela semble des plus étonnants, ce qui ne change rien, dans l'immédiat, à la situation financière compliquée dans laquelle se trouvent les 26 prêtres du diocèse. [...]

Ni la date ni la procédure n’ont fait l’objet d’une négociation entre le Conseil Général et l’évêché de Cayenne. Il s’agit donc là d’une décision non négociée et qui met brutalement le diocèse dans une situation impossible. [...] Au-delà de sa brutalité, faut-il voir dans cette décision une volonté délibérée de s'attaquer à l'Eglise catholique par pure idéologie ? Il appartiendra à Alain Tien-Long, président du conseil général, membre du parti indépendantiste guyanais et proche de Christiane Taubira, de s'expliquer sur cette soudaine remise en cause unilatérale du régime du Concordat en Guyane."

Addendum

Un lecteur me fait remarquer que, en réalité, la Guyane n'est pas sous le régime du Concordat, même si la loi de Séparation de 1905 ne s'y applique pas. Elle possède un régime propre qui remonte à une Ordonnance de Charles X de 1828, en vertu de laquelle le clergé catholique -- et lui-seul -- est rémunéré par (à l'époque) le Gouverneur, et aujourd'hui le Conseil général. L'Ordonnance de Charles X n'a jamais été abolie, et est donc toujours en vigueur, ce que naguère le Conseil d'Etat a rappelé.

Posté le 18 mai 2014 à 19h20 par Michel Janva | Lien permanent

17 mai 2014

Tristesse : ce qu'est devenue l'église Saint Louis de Tourcoing

Un "lieu culturel" avec bal tango pour l'inauguration...

Posté le 17 mai 2014 à 20h25 par Le Salon Beige | Lien permanent

Le candidat EELV Pascal Durand veut combattre les "cathos"

Le candidat écologiste qui se présente en Ile-de-France pour les élections européennes du 25 mai déclare dans ce journal LGBT :

"Je ne crains rien ni personne. On est dans le monde réel, on sait qu’on a des adversaires et on les traitera en tant que tels. Les miens ne sont pas au PS ou dans les autres partis mais dans les lobbys anti-avortement, cathos, réactionnaires ou d’extrême droite. On se battra démocratiquement, avec nos armes, que sont le dialogue et le verbe. On n’a pas peur d’eux. Et on ne leur laissera pas le terrain."

Maintenant vous imaginez un candidat déclarant la même chose, en remplaçant "cathos" par "musulmans" ou "juifs"...

Posté le 17 mai 2014 à 16h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (27)

16 mai 2014

"Une terrible quantité de cas de vandalisme contre des sites chrétiens"

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"L’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination à l’encontre des chrétiens en Europe a publié hier son rapport annuel. Il a enregistré 241 cas d’intolérance en 2013, tant au niveau institutionnel qu’individuel. Ces cas sont répartis en trois catégories : faits de haine (dont les actions des Femen en France), intolérance dans la législation et la politique, intolérance dans les arts et les médias.

L’Observatoire souligne qu’il a enregistré ces dernières années « une terrible quantité de cas de vandalisme contre des sites chrétiens et des lieux de culte », mais qu’il n’y a pas de statistiques sur le vandalisme contre les sites chrétiens parce que les gouvernements ne séparent pas les données selon les religions. Le rapport relate 133 cas dans 11 pays.

L’intolérance envers les chrétiens dans les domaines du droit et de la politique concernent surtout des limitations du droit à l’objection de conscience (dont celui des pharmaciens en France), des restrictions à la liberté de parole, des politiques d’« égalité » discriminatoires, des limitations des droits des parents en matière d’éducation sexuelle, ainsi que la liberté de réunion. Le rapport 2012 avait recensé 41 lois de 14 pays d’Europe qui font obstacle au libre exercice de la foi pour les chrétiens. Le rapport 2013 souligne les problèmes d’objection de conscience concernant l’avortement et l’euthanasie, ainsi que pour les officiers d’état civil pour le « mariage » homosexuel, ou la légitimité de critiquer des pratiques musulmanes ou l’adoption par des homosexuels, etc. En ce qui concerne la liberté de réunion, l’Observatoire évoque le droit de se réunir pour prier devant les avortoirs.

L’Observatoire remarque : « Au lieu de s’attaquer au très grand nombre d’actes de vandalisme antichrétien, le président Hollande a annoncé la création d’un Observatoire national de la laïcité, chargé de surveiller les organisations religieuses quant à de potentiels “excès”. Le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls mettait l’accent sur diverses organisations catholiques, déclarant que “tout excès sera minutieusement enregistré au cas où nous devrions à avoir à les dissoudre”. » [...]"

Posté le 16 mai 2014 à 15h46 par Michel Janva | Lien permanent

26 mai : Veillée de solidarité et d’indignation devant l’ambassade du Soudan

C

Posté le 16 mai 2014 à 11h56 par Michel Janva | Lien permanent

14 mai 2014

Cambriolage dans une église à Marseille

Un lecteur m'informe que l'ensemble des troncs de l'église desservie par l'abbé Michel-Marie Zanotti Sorkine à Marseille ont été fracturés.

Posté le 14 mai 2014 à 14h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

13 mai 2014

Au Mexique aussi le président avait sous-estimé la résistance de la population

De Marie-Noëlle Tranchant dans Le Figaro à propos des Cristeros :

"[...] Les trois années sanglantes de ce qu'on va appeler la Cristiada sont la conséquence d'une politique de plus en plus ouvertement hostile à l'Église, depuis que la guerre civile de 1910 a amené les révolutionnaires au pouvoir. Dans un pays profondément catholique, l'Église reste la principale institution sociale. La Constitution de 1917, promulguée par le président Carranza, comporte plusieurs articles durement répressifs pour faire disparaître le culte de l'espace public, limiter l'éducation religieuse et bannir les prêtres de la vie politique. Cependant, précise Jean Meyer, «Carranza et son successeur, le président Aîvaro Obregon (1920-1924), laissent ces articles sans décrets d'application ». Malgré des attaques ponctuelles, l'heure est à la prudence. Cette relative conciliation sera brisée par l'arrivée au pouvoir du président Plutarco Elias Galles, en 1924, homme politique de grande envergure, mais violemment anticatholique. Très vite, il active les décrets d'application par une « loi Galles » assortie de sanctions pénales pour les contrevenants. Elle prend effet le 1er août 1926, et ce jour-là « le gouvernement envoie des fonctionnaires et des policiers pour sceller les portes des églises après avoir fait leur inventaire. Un peu partout, fes gens se soulèvent spontanément, et le sang coule »

L'attitude inflexible de Calles va bientôt aboutir à l'affrontement. Décidé à éradiquer non seulement le pouvoir du clergé mais la pratique et le sentiment religieux, le président a sous-estimé la résistance de la population, qui avait pourtant montré son attachement au catholicisme par diverses manifestations et une pétition au gouvernement de deux millions de signatures demandant la réforme de la Constitution. Calles tranche « Lei loi ou les armes » Ce sera les armes. [...]"

Mal lui en a pris.

Posté le 13 mai 2014 à 16h14 par Michel Janva | Lien permanent

11 mai 2014

Incident christianophobe à Anvers

Traduction de cet article néerlandais :

"À Essen [banlieue d'Anvers], des musulmans se sont rendus coupables de violences ce dimanche à la terrasse d’un café. Ils ne toléraient pas de voir la croix que portait un diacre sur ses vêtements et l’ont agressé verbalement. La situation s’est compliquée quand le patron du café s’est interposé. Cinq blessés.

Le diacre permanent Léo Van Gink était assis à la terrasse du café « ‘t Gildenhuys », lorsqu’éclata un incident. Des musulmans qui avaient remarqué la croix sur son costume l’ont traité de pédophile. « Je ne pouvais tolérer cet écart de langage, je leur ai donc demandé de s’en aller » déclare Richard Arnouts, le patron du café, sur son lit d’hôpital. Les musulmans n’ont pas obtempéré et se sont mis à le frapper. L’homme est en ce moment à l’hôpital avec une vertèbre cassée. Ils ont également blessé quatre autres personnes. “Ma femme a le petit doigt cassé, mon beau-frère a le tympan déchiré et la cheville foulée” explique Arnouts. Le diacre, lui aussi, en état de choc, a été conduit à l’hôpital. L’incident s’est terminé à l’arrivée de la police. Les coupables ont été arrêtes, mais la police se refuse à tout commentaire."

Posté le 11 mai 2014 à 20h24 par Michel Janva | Lien permanent

10 mai 2014

Encore une église profanée

Quelques lignes dans le Figaro et un communiqué de l'évêque de Bayonne, Lescar et Oloron :

"Dans la soirée du 9 mai, l’église de Notre-Dame de la Plaine a été vandalisée.

Si le tabernacle n’a pas été profané, une ou plusieurs personnes ont délibérément mis le feu à l’autel (dont la nappe et la partie supérieure ont été brûlés) ainsi qu’à la croix du sanctuaire. Le cierge pascal a été renversé et brisé. Des excréments ont même été trouvés près du baptistère…

Ce n’est pas la première fois que la paroisse est victime d’actes de profanation puisqu’en octobre 2010, le tabernacle de l’église Saint-Laurent avait été forcé et les hosties consacrées, jetées à terre.

Des actes de cette nature, qui s’en prennent aux symboles les plus explicites de notre foi, laissent hélas supposer qu’il ne s’agit pas uniquement d’actes de vandalisme, mais plus vraisemblablement, d’une manifestation de haine antichrétienne.

Une plainte ayant été déposée par M. l’abbé François Mata, curé de la paroisse Sainte-Marie de Billère, une enquête est en cours ; l’église de Notre-Dame de la Plaine sera donc fermée au public durant quelques jours.

Une Messe de réparation doit être célébrée par M. l’abbé François Mata aujourd’hui même (samedi 10 mai) à 18h30, à l’église Saint-Laurent ainsi que demain (dimanche 11 mai) à 10h30 à l’église Saint-François-Xavier.

Que les services de police et les pompiers qui se sont immédiatement rendus sur place, ainsi que le maire de la commune qui nous a soutenus, en soient vivement remerciés. Enfin et surtout, que les fidèles et les habitants de la paroisse de Billère sachent bien que je partage la peine et l’indignation qui sont les leurs et que je prie pour eux".

Posté le 10 mai 2014 à 22h05 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (0)

09 mai 2014

UMP : demandons la création d'un secrétariat national de lutte contre la christianophobie

À l'UMP, les personnes homosexuelles ont droit à leur secrétariat national de lutte contre l'homophobie. Ce concept recouvre peut-être des réalités ; toujours est-il que la christianophobie est, elle, bien réelle, quotidienne, massive, subventionnée et que l'anticléricalisme est souvent médiatiquement et politiquement admis.

Contre le deux poids, deux mesures dans le traitement de la haine, mobilisons l'UMP : demandons la création d'un secrétariat national de lutte contre la christianophobie !

Posté le 9 mai 2014 à 17h42 par Michel Janva | Lien permanent

Deux Femen coupent la parole à un cardinal

Au Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix s’est fait couper la parole par 2 excitées du groupe Femen, alors qu’il livrait le message du pape lors d’une manifestation pro-vie à Ottawa hier.

L’événement qui a lieu tous les ans sur la colline du Parlement regroupe des milliers de manifestants opposés à l’avortement, dont notamment plusieurs députés conservateurs. C’est la quatrième fois que le cardinal y participe. 

Mgr Lacroix soutient ne pas accorder d’importance à cet incident qu’il juge tout de même malheureux.

«On est dans un pays où l’on s’exprime librement, mais aussi on doit respecter les autres. Je ne trouve pas cela très respectueux. Quand elles parlent, je ne les interromps pas et je ne vais pas les agresser de telle façon».

Le cardinal a expliqué sa présence devant le parlement canadien :

«Au Québec, depuis presque 40 ans l’avortement est possible, mais malheureusement c’est devenu pour plusieurs un moyen de contraception. Quand on parle de 30 000 avortements par année seulement au Québec, c’est inacceptable».

Posté le 9 mai 2014 à 17h36 par Michel Janva | Lien permanent

Asia Bibi : l'ONG Citizen Go se mobilise et nous appelle à prier

Reçu d'un lecteur.

Bonjour X,

Enfin, nous sommes au Pakistan. Il y a quelques mois nous vous avions dit que nous partirions dans les prochaines semaines. Le voyage a dû être suspendu parce que, la veille du départ, alors que les billets étaient achetés et l'hôtel réservé, l'ambassadse et la nonciature nous ont appelé pour nous interdire le déplacement, pour des raisons de sécurité. Enfin, nous sommes au Pakistan. Nous y sommes, grâce à vous et à beaucoup d'autres comme vous, qui avaient soutenu cette campagne pour la libération d'Asia Bibi.

Le Président de CitizenGO, Ignacio Arsuaga, me demande de vous écrire de Lahore dans le Pendjab au Pakistan, après un voyage de 20 heures durant lequel nous avons perdu une valise contenant des chargeurs de l'appareil photo et de l'ordinateur ainsi que des objets personnels.

Nous sommes là pour soutenir Asia Bibi, la pakistanaise chrétienne accusée de blasphème et condamnée à mort. Nous parlons avec ses parents et ses avocats. Le fait que les chrétiens soient une minorité ne signifie pas, ne devrait pas signifier qu'ils soient traités comme des parias de deuxième classe. Nous ne le permettrons pas. Nous n'allons pas les laisser seuls. Pouvons-nous compter sur vous ?

Le plus important est de faire connaître la situation des chrétiens au Pakistan : ils sont persécutés, emprisonnés, leurs maisons sont brûlées... Vraiment !! Pouvez-vous partager cette vidéo avec votre famille et vos amis ?

 

Voilà ce que me dit Ignacio Arsuaga de là-bas :

"J'ai osé aller voir les chrétiens pakistanais afin de leur dire que nous prions pour eux. Ils m'ont répondu avec une émotion qui a m'a touché. Ils l'ont fait avec une humilité qui m'a ému le coeur d'une façon que vous ne pouvez imaginer. Ils ont besoin de nos prières au milieu de leur marginalisation et de leur pauvreté, mais nous avons besoin des leurs dans le désert spirituel de notre société. Je compte sur vous pour continuer à dire aux chrétiens pakistanais qu'ils peuvent avoir confiance : nous ne les abandonnerons pas".

97 % de la population pakistanaise est musulmane. Les 3 % restant sont chrétiens, mais aussi parsis, hindous, etc. Ils sont, nous sommes, la minorité de la minorité. Et de plus, méprisés et humiliés. Sur qui l'ont peut cracher sans ménagement.

C'est pourquoi nous avons voulu aller au Pakistan. Pour faire cesser cette injustice. Le chemin à parcourir est long. Non seulement pour tenter de sortir Asia Bibi de prison, mais également pour sensibiliser les pays occidentaux à la situation des chrétiens persécutés dans des pays comme le Pakistan. Selon des organisations internationales au Pakistan sont assassinées chaque année 1 000 femmes. Près de 100 000 chrétiens sont tués chaque année et 150 millions sont persécutés. Asia Bibi ne fait malheureusement pas exception. Le Pakistan est un des pays les plus dangereux au monde pour les femmes chrétiennes.

La pétition à signer est ici.

Posté le 9 mai 2014 à 17h33 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (2)

08 mai 2014

15 mai : l'AED organise un concert de soutien pour les chrétiens persécutés

Affiche Concert web

L’AED organise le 15 mai à Versailles un concert de soutien aux chrétiens persécutés qui vise particulièrement les jeunes. Le groupe de reggae chrétien Les Guetteurs présentera son nouvel album. Les fonds seront reversés aux projets prioritaires de l’AED.

En partenariat avec le Salon Beige, l'AED vous propose 20 % de réduction sur le tarif normal grâce au code « LSB ». Billets à commander ici.

Posté le 8 mai 2014 à 12h06 par Michel Janva | Lien permanent

06 mai 2014

Des chrétiennes vendues comme esclaves par les musulmans

Le groupe islamiste armé Boko Haram a revendiqué l'enlèvement de plus de 200 lycéennes mi-avril dans le nord-est du Nigeria :

«J'ai enlevé vos filles Je vais les vendre sur le marché, au nom d'Allah».

Les lycéennes enlevées seront traitées en «esclaves», «vendues» et «mariées» de force, selon ce chef qui déclare avoir enlevé les lycéennes parce que «l'éducation occidentale doit cesser» et que les filles «doivent quitter» l'école et «être mariées». 

90% de ces jeunes filles sont chrétiennes.

Posté le 6 mai 2014 à 21h46 par Michel Janva | Lien permanent

Le martyre des chrétiens d'Orient vu par un chrétien... d'Occident

Sur Nouvelles de France, Melchior de Solages s'attache à démontrer l'antichristianisme des médias occidentaux et conclut sur une note d'espoir: le lien spirituel établi entre chrétiens d'Orient et d'Occident.

Posté le 6 mai 2014 à 11h37 par Michel Janva | Lien permanent

Genève : procès contre l'Eglise à l'ONU

L’Eglise catholique fait face, depuis hier, à un assaut de critiques et d’accusations devant le Comité de l’ONU contre la torture :

"Pour la deuxième fois en quatre mois, l’Eglise catholique se trouve rattrapée par les affaires de pédophilie et est contrainte de rendre des comptes devant un organe onusien. En janvier dernier, les représentants du Vatican avaient déjà dû s’expliquer devant le Comité de l’ONU sur les droits de l’enfant après la publication d’un rapport accablant.

Hier, les représentants de l’Eglise catholique ont fait face à un nouvel assaut de critiques et de condamnations, cette fois devant le Comité des Nations Unies contre la torture. Les experts onusiens ont pointé du doigt le manque de réaction et l’absence de mesures pour traiter des cas d’enfants abusés sexuellement par des prêtres. [...]

Le nonce apostolique auprès de l’ONU, Mgr Silvano Tomasi, a expliqué que les actes commis par des prêtres en dehors du territoire du Vatican ne relevaient pas de la Convention contre la torture ratifiée par le Saint-Siège mais des Etats et des juridictions où les faits ont été commis. [...]"

Ces accusations sont injustes quand on sait combien l'Eglise a pris ce sujet à coeur et a introduit toute une série de règles strictes pour répondre à ce problème. Aucune autre institution n'en a fait autant.

Posté le 6 mai 2014 à 07h50 par Michel Janva | Lien permanent

Les éditions Bayard mettent au pilon un ouvrage de Plantu

Les 8.000 exemplaires du recueil «Caricaturistes : Fantassins de la démocratie», coordonné par Plantu, ont été pilonnés, en raison d'un dessin outrageant envers Benoît XVI, sur le thème de la pédophilie au sein de l’Eglise catholique. 

Ce dessin immonde a fait l'objet de poursuites de la part de l'Agrif. Le procès qui devait se tenir en septembre 2013 a été reporté au 1er juillet 2014.

Bravo aux éditions Bayard, qui ont demandé à Plantu de retirer ce dessin. Suite à son refus, la maison d’édition a donc décidé d’envoyer les 8000 exemplaires imprimés au pilon. 

Posté le 6 mai 2014 à 06h58 par Michel Janva | Lien permanent

03 mai 2014

Multiplication des viols contre les fillettes au Pakistan

Lu ici :

"Depuis le viol, le jour de Pâques, de Saira, une petite fille chrétienne âgée de 7 ans, par quatre musulmans, l’Eglise multiplie les assemblées de prière et les manifestations contre les violences sexuelles envers les mineures, qui deviennent de plus en plus fréquentes dans le pays. [...]

Les milieux chrétiens et les ONG locales confirment l’actuelle recrudescence des agressions sexuelles contre les enfants, soulignant que ces quelques cas médiatisés ne représentent que le haut de l’iceberg, la plupart des familles subissant d’importantes pressions pour ne pas dénoncer les agresseurs et porter plainte."

Posté le 3 mai 2014 à 16h34 par Michel Janva | Lien permanent

02 mai 2014

Le pape pleure sur les chrétiens crucifiés

« J’ai pleuré, quand j’ai vu dans les médias » la nouvelle des « chrétiens crucifiés », confie le pape François lors de l'homélie de ce 2 mai 2014 à Sainte-Marthe :

« Aujourd’hui encore, il y a des gens qui, au nom de Dieu, tuent et persécutent. Mais aujourd’hui encore, beaucoup, comme les apôtres, sont heureux d'avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. »

Dans un témoignage au micro de Radio Vatican le 18 avril, Soeur Raghida, ancienne directrice de l’école du patriarcat gréco-catholique à Damas, parlait de crucifixions en Syrie :

« dans les villes ou villages occupés par les éléments armés, les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane, ndlr) soit la mort... à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent "alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés". Et bien non, on sera crucifiés. Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. »

Posté le 2 mai 2014 à 23h16 par Michel Janva | Lien permanent

Encore une église dégradée

Cette fois, c'est l'église Saint-Michel de Locmiquélic (Morbihan).

Posté le 2 mai 2014 à 19h22 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (0)

L'Occident pire que l'islam pour les chrétiens d'Irak

Sa Béatitude Louis Raphael Ier Sako a lancé un nouveau cri d’alarme sur le risque d’une disparition totale des communautés chrétiennes autochtones d’Irak :

« Il y a quelques jours, je me suis rendu dans la ville de Hilla où, dans les années 90, vivaient 287 familles chrétiennes. Elles ne sont plus que 21. A Bagdad, il existe 21 paroisses chaldéennes ; beaucoup ont été fermées ou regroupées. Dans la paroisse de l’Ascension, à al-Mashtal, avant la chute du régime, il y avait 5.000 familles et, chaque année, 240 jeunes recevaient la première communion. Le 25 avril, j’ai célébré les communions pour seulement 13 garçons et filles ».

« L’intervention occidentale dans la région n’a pas résolu les problèmes mais, au contraire, elle a provoqué davantage de conflits et de chaos. Franchement, 1.400 ans d’islam ne nous ont pas déraciné de nos terres, ni de nos églises, alors que les politiques de l’Occident nous ont dispersés et éparpillés à travers le monde entier. »

Posté le 2 mai 2014 à 16h33 par Michel Janva | Lien permanent

01 mai 2014

Au nom du Fils, un flop anti cathos

Posté le 1 mai 2014 à 21h50 par Le Salon Beige | Lien permanent

Retour de SOS Chrétiens d'Orient, en visite en Irak à Pâques

 

Posté le 1 mai 2014 à 11h00 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Cathophobie , Immigration , Pays : Allemagne

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie , Immigration , Pays : Allemagne