21 juin 2014

Les chrétiens terrés face aux musulmans en Irak : "Si je dois mourir en protégeant cette église, je le ferai"

La conquéte musulmane se poursuit en Irak et les chrétiens ne sont pas dupes car ils savent qu'elle est menée dans le sang et la destruction : 

"Barricadés et terrorisés, les chrétiens de la ville irakienne de Bartala se sentent piégés, à la merci des insurgés sunnites qui contrôlent la ville toute proche de Mossoul et abandonnés par le gouvernement fédéral.

Bartala, qui compte 30.000 habitants, se trouve à seulement 20 km de Mossoul (nord), deuxième ville d'Irak et la première à être tombée aux mains des insurgés sunnites qui ont lancé la semaine dernière une vaste offensive dans le pays.

Depuis que la police a fui la ville à l'approche des insurgés, les habitants ne peuvent plus compter que sur une force de quelque 600 habitants chrétiens et les Peshmergas, les forces kurdes, pour les protéger.

Mais cette protection semble bien dérisoire face aux insurgés armés et bien entraînés. Et les chrétiens de Bartala, et ceux de Mossoul s'y étant réfugiés, amers, se sentent pris au piège entre les insurgés -- qui les considèrent comme des infidèles -- et le gouvernement, qui a échoué à les protéger.

"Le gouvernement s'en fiche de nous --nous avons vu comment l'armée s'est enfuie et nous a laissés condamnés à une mort certaine", déclare Saba Yussef une habitante qui héberge depuis peu sa belle-mère ayant fui Mossoul.

"Maintenant, nous nous en remettons à nos gardes, aux Peshmergas et à Dieu car nous n'avons pas de véritable protection face aux insurgés s'ils arrivent", ajoute-t-elle.

"Pour être honnêtes, nous avons peur. Nous savons que, si l'EIIL décide de venir, ils vont prendre toute la ville", déclare Milad Jibrael, faisant référence à l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui mène les insurgés sunnites ayant lancé depuis le 9 juin une offensive, prenant de larges parties de quatre provinces du pays.

Avec son ami d'enfance Tahrir Mounir, il fait partie d'une force locale qui protège les quatre églises de la ville.

"Je resterai ici quoi qu'il arrive. Si je dois mourir en protégeant cette église, je le ferai", ajoute-t-il dans l'église Maryam al-Adra.

Des barricades ont été dressées autour des églises de la ville, et des points de contrôle tenus par des chrétiens et des Peshmergas contrôlent les voitures qui entrent dans Bartala.

Les forces sont faiblement armées, mais cela n'empêche pas le responsable kurde local Idriss Sorchi de se déclarer confiant quant à leur capacité de repousser un assaut d'insurgés.

"Nous pouvons protéger cette ville et nos régions", affirme-t-il, assurant que, si les insurgés sont lourdement armés, notamment grâce aux armes abandonnées par l'armée irakienne, les Peshmergas ont également des ressources" (suite).

Posté le 21 juin 2014 à 12h15 par Le Salon Beige | Lien permanent

Golgotha picnic annulé en Pologne

En effet, devant l’immense mobilisation du peuple polonais contre cette intolérable atteinte à leur foi et à leur identité, les organisateurs ont prudemment préféré renoncer.

Posté le 21 juin 2014 à 09h59 par Michel Janva | Lien permanent

Serge Raffy compare Al Qaïda et l'Eglise

Lu sur Riposte Catholique :

"Serge Raffy, écrivain et rédacteur en chef au Nouvel Observateur, et fervent supporter de François Hollande au sujet duquel il a écrit le livre François Hollande, itinéraire secret durant la campagne présidentielle, publie un livre, Tuez-les tous ! au sujet, comme cela manquait, des cathares. L’homme, qui raconte que l’idée lui est venue lorsqu’il a été touché par l’affaire Merah et le conflit haineux qui le sous-tendait entre juifs et musulmans, a naturellement eu la bonne et très « correcte » idée de transposer ce climat dans un monde exclusivement chrétien, le XIIIe siècle français. Et d’expliquer qu’à cette époque, les catholiques « n’étaient pas mieux qu’Al-Qaida ou Boko Haram » car ils avaient « le même principe totalitaire ». Un propos, comme souvent, indigent tant sur le plan philosophique qu’historique, puisque l’on sait depuis maintenant des dizaines d’années que les persécutions de la méchante Église catholique contre les gentils cathares ont toujours été très largement exagérées, voire simplement inventées. Un nouveau hors-sujet plein de contre-vérités, qui devrait, comme c’est déjà le cas, ravir au plus haut degré les médias de l’oligarchie, jamais trop heureux de pouvoir diffuser une image faisandée du catholicisme."

Posté le 21 juin 2014 à 09h30 par Michel Janva | Lien permanent

28 juin : manifestation de soutien aux chrétiens d'Orient à Toulouse

0

Posté le 21 juin 2014 à 08h14 par Michel Janva | Lien permanent

20 juin 2014

La persécution anti-chrétienne est supérieure à celle des premiers siècles

Le Pape a reçu le Congrès international organisé par l'Université LUMSA et la St.John's University (La liberté religieuse selon le droit international et conflit global des valeurs, Rome 20 - 21 juin) :

"C'est un motif de souffrance de constater que tant de chrétiens de par le monde subissent plus que d'autres de multiples discriminations. La persécution anti-chrétienne est supérieure de nos jours à celle des premiers siècles de l'Eglise. Il y a plus de martyrs chrétiens qu'avant que Constantin concède la liberté de culte il y à dix sept siècles."

Posté le 20 juin 2014 à 15h36 par Michel Janva | Lien permanent

Création de "CHREDO" à l'Assemblée

Voici un communiqué de la CHREDO (Coordination Chrétiens d’Orient en Danger):

"La Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO), présidée par Patrick Karam, se félicite que sa proposition de créer un groupe d’études sur les Chrétiens d’Orient à l’Assemblée nationale vient enfin, après plus de neuf mois de lobbying intense, d’être acceptée par le Bureau de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale. [...]

La situation actuelle des chrétiens en Orient et particulièrement en Syrie et en Irak, l’avancée des rebelles djihadistes de l’État Islamique d’Irak et au Levant (EIIL), rendaient plus cruciale la création d’un groupe d’études qui devrait permettre aux parlementaires de se saisir au quotidien et de manière pérenne de la situation des Chrétiens, pourchassés, persécutés et menacés de disparition en Orient.

Le Groupe d’études pourra également examiner les solutions concrètes en réponse aux besoins les plus urgents et saisir le parlement et le gouvernement pour prendre toutes les mesures propres à assurer la protection de ces minorités.

La Coordination entend travailler étroitement avec les parlementaires afin que ses autres propositions soient également retenues."

Posté le 20 juin 2014 à 07h04 par Marie Bethanie | Lien permanent

18 juin 2014

Guyane : le président du Conseil général refuse de payer les prêtres

Malgré le procès qu'il a perdu :

"le président du conseil général, Alain Tien-Liong, déclare ouvertement qu’il ne paiera pas, parce que le conseil général n’a plus d’argent et que les sommes qui devaient être attribuées aux prêtres ont servi à financer 23 nouveaux pompiers… Il ajoute qu’il va saisir le Conseil d’État, et même attaquer l’État en justice, pour demander le remboursement des salaires versés depuis 1946, année de la création du département. Soit 70 millions d’euros…

En attendant, le conseil général est condamné à verser 300 € de frais de justice par prêtre, soit 8.000 € au total"

Posté le 18 juin 2014 à 18h53 par Michel Janva | Lien permanent

Meriam libérée de ses chaînes

... mais toujours en prison. Alors qu'elle avait dû accoucher en prison, enchaînée, la jeune Soudanaise Meriam Yahia Ibrahim Ishag, condamnée à mort pour apostasie, vient d'être libérée de ses chaînes et transférée sur ordre du médecin à la clinique de la prison, d'après son avocat: « Après l’accouchement, les conditions se sont améliorées », a-t-il déclaré, mais « une prison est une prison » (…)

" [...] Ambassadrice « de bonne volonté » de l’Organisation des Nations Unies depuis août 2001, l’actrice américaine Angelina Jolie s’est vue refuser l’entrée sur le territoire soudanais alors qu’elle devait participer, à Khartoum, à un événement organisé par la société civile. Aucune raison n’a été avancée par les autorités soudanaises pour justifier cet empêchement. On sait, toutefois, que l’actrice a fait partie de ces nombreuses personnalités du show-business à manifester contre la condamnation de Meriam Yahia Ibrahim. [...]

Cet adoucissement de la peine de Meriam est-il lié à la mobilisation internationale en faveur de la jeune femme; est-il possible de faire reculer le gouvernement soudanais pour obtenir la libération complète et sans conditions de Meriam ? Les prières sont plus que jamais d'actualité.

Posté le 18 juin 2014 à 18h49 par Marie Bethanie | Lien permanent

Les chrétiens d’Orient servent de variable d’ajustement aux diplomaties occidentales

Discours de Jean-Frédéric Poisson, président du PCD, lors du rassemblement de soutien aux chrétiens d'Irak :

"[...] depuis plus de 40 ans maintenant, les Chrétiens d’Orient servent de variable d’ajustementaux diplomaties occidentales. C’était vrai pour les Chrétiens du Liban il y a 40 ans, c’est vrai pour les Chrétiens de Syrie depuis quelques années, c’est de plus en plus vrai pour les Chrétiens d’Irak depuis, grosso modo, que la guerre entre les Sunnites et les Chiites avec l’Irak s’est étendue sur cette partie du territoire.

Deuxièmement, nous sommes non seulement face à une crise politique majeure, mais nous sommes confrontés à une guerre qui durera sans doute très longtemps entre les Sunnites et les Chiites dans cette région. Cette guerre, l’Occident ne la comprend pas. Elle ne comprend pas non plus la volonté d’un certain nombre de Chiites terroristes qui sont en train de constituer autour de Mossoul et sur les terres du Kurdistan, un Etat qui promet d’être riche, puissant, très déterminé à porter la violence en dehors de ses propres frontières.

Malheureusement, la diplomatie française, et ça n’a pas commencé avec ce gouvernement, a ignoré les dangers que représentaient des alliances beaucoup trop solides avec des gens qui sont nos ennemis sur le plan économique comme ils le sont sur le plan culturel et diplomatique. Je parle des Saoudiens, du Qatar et de quelques autres Etats dont le respect des droits de l’homme et de l’intégrité des territoires ne sont pas la première préoccupation.

[...) Il ne faut pas s’étonner qu’un gouvernement qui méprise les Chrétiens sur son propre sol soit peu enclin à les défendre en dehors de son territoire. [...]"

Posté le 18 juin 2014 à 10h23 par Michel Janva | Lien permanent

17 juin 2014

A Cayenne, la justice se prononce en faveur des prêtres

Lu ici:

"Mi-mai, l’évêque de Cayenne, Mgr Emmanuel Lafont, avait reçu un avis l’avertissant que 26 des 38 prêtres de son diocèse ne seraient plus payés par le conseil général. Chaque année, ces salaires représentent environ une enveloppe d’un million d’euros. Une particularité fondée sur la survivance d’un droit ancien mais toujours en vigueur, l’ordonnance royale de Charles X, prise en 1828. Ces dispositions ont été confirmées à plusieurs reprises par le Conseil d’État. [...]

Le tribunal administratif de Cayenne a suspendu, lundi 16 juin, la décision du conseil général qui avait cessé, fin mai, de payer le clergé catholique du département, en dépit du droit local. Depuis le mois dernier, 26 des 38 prêtres du diocèse ne touchent plus les 1 500 € mensuels qui constituent leur traitement. [...]"

Posté le 17 juin 2014 à 21h36 par Marie Bethanie | Lien permanent

16 juin 2014

Arrestation d'un suspect concernant l'assassinat de l'abbé Walker

La police de Phoenix confirme l'arrestation d'un suspect dans le meurtre du prêtre de la Fraternité Saint-Pierre.

Posté le 16 juin 2014 à 18h28 par Michel Janva | Lien permanent

Jacques Bompard interpelle le ministre sur les chrétiens d'Orient

Au ministre des affaires étrangères et du développement international sur la situation tragique des chrétiens dans le nord de l'Irak :

"Les chrétiens irakiens, 1 million avant 2003, sont régulièrement persécutés depuis la chute de Sadam Hussein. Les deux tiers d'entre eux ont aujourd'hui quitté le pays. Ils ne seraient plus que 300 000, alors que leur présence remonte aux premiers temps du christianisme. En 2013 après avoir été accusés de blasphèmes 21 chrétiens Irakiens ont été exécutés par des musulmans. En outre 33% des accusations de blasphèmes en Irak sont portés sur des chrétiens dans un pays où ils ne représentent pourtant que 2% de la population. Les crimes à leur encontre sont réguliers: assassinat et enlèvement de prêtres et religieuses, obligation pour les femmes de porter le voile, chrétiens forcés de se convertir ou menace de mort. Ils sont poussés vers l'exil. La prise de Mossoul, deuxième ville du pays, et l'encerclement de Qaraqosh, ville chrétienne, par les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant mardi 10 juin 2014 est une tragédie. Cherchant à éviter les massacres, des milliers de personnes fuient leurs villes vers le Kurdistan irakien qui se retrouve submergé. L'Etat islamique en Irak et au Levant a pour but de créer un Etat islamique qui s'étendraient sur le Liban, la Syrie et L'Irak. Il est notamment présent en Syrie ou il a pris l'ascendant sur d'autres factions de la rébellion. Il est responsable de terribles exactions telles que des crucifixions de chrétiens. L'armée gouvernementale irakienne, qui devait tenir, s'est effondrée, laissant les populations livrées à elles-mêmes. Les conséquences du contrôle de la région par les djihadistes, pour le patrimoine mondial, sont terribles. On y trouve des églises du VIIème siècle, et des trésors architecturaux. Certaines églises de Mossoul ont déjà brûlé déjà. Le sort des chrétiens d'Irak, une nouvelle fois en danger, est extrêmement préoccupant. Il demande à M. le ministre des affaires étrangères et du développement international quelle est sa position face à de tels groupes et de telles menaces sur les chrétiens d'Irak."

Et au même ministre à propos des nouvelles alarmantes de la prise de Mossoul, de Tikrit, et de nombreuses villes de la province de Ninive dans le nord de l'Irak :

"L'armée gouvernementale s'est effondrée après quatre jours de combats face aux djihadistes et plus de 500 000 personnes fuient dans un espoir de survie, laissant tout derrière elles, vers le Kurdistan irakien submergé. Les massacres et destructions sont déjà terribles dans ces territoires. A Mossoul, des églises, dont certaines datent du VIIème siècle sont en feu et la prise de Qaraqosh entraînerait un massacre. L'Etat islamique en Irak et au Levant qui a la volonté de créer un Etat islamique au Levant, à cheval sur le Liban, la Syrie et l'Irak, s'est renforcé avec le conflit syrien en accueillant de nombreux combattants locaux et étrangers, parfois français. Il s'est imposé comme un des principaux groupes de « rebelles ». En Syrie, il est surtout responsable de crucifixions de chrétiens, d'exécutions publiques de soldats alaouites, de destructions des sanctuaires chrétiens et d'assassinat de chefs rebelles concurrents. Au début de l'année ses forces étaient estimées à plus de 10 000 combattants. En Irak, c'est la première fois que des insurgés prennent toute une province dans le pays, où l'EIIL contrôle déjà Fallouja et plusieurs secteurs de la province occidentale d'Al-Anbar, voisine de Ninive. La situation des populations du nord de l'Irak est donc alarmante. Au regard de la sympathie de la diplomatie française pour la « rébellion syrienne », il lui demande la confirmation qu'aucun argent français, ni armes françaises, n'ont été perçus par l'Etat Islamique en Irak et au Levant, argent qui servirait au massacre des populations civiles irakiennes et notamment chrétiennes."

Posté le 16 juin 2014 à 16h51 par Michel Janva | Lien permanent

Des Femen profanent la cathédrale de Madrid

Deux excitées se sont enchaînées à un crucifix dans la cathédrale de l’Almudena à Madrid, vendredi 13 juin pour demander le droit à l’avortement. Les deux Femen ont été mises en examen.

Posté le 16 juin 2014 à 07h52 par Michel Janva | Lien permanent

14 juin 2014

Le Front national soutient les chrétiens d’Orient

Karim Ouchikh, conseiller de Marine Le Pen à la culture, à la francophonie et à la liberté d’expression, Président exécutif du SIEL, Conseiller municipal de Gonesse, communique :

"Les insurgés se réclamant de L’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), groupe fondamentaliste sunnite, étendent irrésistiblement leur emprise sur l’Irak. L’EIIL progresse désormais vers Bagdad. La spectaculaire prise de Mossoul provoque le départ massif des chrétiens. Le témoignage de Monseigneur Amel Shimon Nona, archevêque chaldéen de Mossoul, est accablant :« Il ne reste probablement plus aucun chrétien à Mossoul. »

En détruisant l’État baasiste de Saddam Hussein, dictature autoritaire mais respectueuse des équilibres ethniques et religieux, et notamment des minorités chrétiennes, l’intervention américaine de 2003, soutenue par de nombreux pays européens, a déstabilisé toute la région. Le soutien des États-Unis et de l’Union européenne aux factions rebelles extrémistes en Syrie renforce et légitime une barbarie qui s’enracine partout.

Avec Marine Le Pen, le Front national et le Rassemblement Bleu Marine soutiennent les chrétiens d’Orient menacés par la montée du fondamentalisme islamiste. Seule une politique étrangère équilibrée dans le monde arabe, le rejet des ingérences prétendument humanitaires, guidées en réalité par l’appétit économique des multinationales américaines et une diplomatie véritablement non alignée, pourront empêcher l’embrasement du Moyen-Orient."

Posté le 14 juin 2014 à 18h42 par Michel Janva | Lien permanent

Rassemblement de soutien aux chrétiens d'Irak

Voici quelques photos du rassemblement de cet après-midi au Trocadéro en soutien aux chrétiens d'Irak et d'Orient. Entre réalisme et Espérance, une assemblée grave et recueillie. Christine Boutin et Jean-Frédéric Poisson, ceint de son écharpe de député. Les drapeaux chaldéens comme bannières de ralliement. 

0

1

3

Posté le 14 juin 2014 à 15h39 par Michel Janva | Lien permanent

Des chrétiens expulsés par la police israélienne

Lu ici :

"Biram: D'importantes forces de police accompagnées d'agents de l'Administration des terres d'Israël ont délogé le 11 juin 2014 les descendants des habitants du village chrétien de Biram, en Haute-Galilée. Ils ont coupé l'eau et l'électricité que les propriétaires des ruines de ce village, dont leurs parents ont été expulsés par l'armée israélienne en 1948, avaient réinstallées provisoirement."

Posté le 14 juin 2014 à 15h33 par Michel Janva | Lien permanent

12 juin 2014

14 juin : rassemblement de soutien aux chrétiens d'Orient

Un rassemblement de soutien aux chrétiens d'Orient suite à l'actualité dramatique en Irak, sous l'impulsion du Parti Chrétien-Démocrate, rassemblera

Le rassemblement déclaré aura lieu samedi 14 juin à 14h30 au Trocadéro.

Posté le 12 juin 2014 à 21h48 par Michel Janva | Lien permanent

L’histoire des 800 bébés inhumés dans une tombe collective était un canular

Lu ici :

"Cette histoire est un canular répandu dans les médias grand public et était, pour eux, simplement trop bonne pour être vraie. Il est révélateur que, maintenant qu’on a découvert que l’on brûlait des corps de bébés dans des incinérateurs pour récupérer de l’énergie, les médias ont ignoré le fait pendant longtemps, alors qu’une rumeur concernant des religieuses agissant il y a près d’un siècle a fait les choux gras de tous les médias grand public. Ils ont laissé percer le bout de l’oreille. Admettons-le : ils ne se soucient aucunement des bébés, ils ne se soucient que d’attaquer l’Église et de faire apparaître les catholiques comme des hypocrites.

Il n’y a qu’un péché dans le monde des médias grand public, c’est l’hypocrisie. Mais, voyez-vous, la seule personne sans péché dans cette affaire, c’est le nihiliste. [...]

Bien que les médias attribuent l’allégation d’avoir « jeté les corps dans une fosse septique » à Catherine Corlesse, historienne amateur locale, elle le dément. Sa tentative de corriger cette affirmation erronée a été racontée par le journal Irish Times samedi, mais les médias grand public qui avaient si joyeusement répandu la suggestion d’origine l’ont presque totalement passé sous silence [...].

Finbar McCormick, professeur de géographie à l’Université Queen’s de Belfast, a sévèrement gourmandé les médias pour avoir décrit la dernière demeure de ces enfants comme une fosse septique. Il a ajouté « Cette structure peut être décrite de façon plus adéquate comme étant un puits servant de caveau, une méthode d’inhumation utilisée récemment encore aujourd’hui dans plusieurs régions d’Europe.

« Au XIXème siècle, on a construit des puits chemisés de briques et couverts d’une grande dalle qui servaient souvent aussi de pierre tombale horizontale. Ce type de sépulture était commun dans les cimetières urbains au XIXème siècle et on en construit encore beaucoup dans les pays méditerranéens. J’en ai récemment vu en construction dans un cimetière croate. Le puits était maçonné par des blocs de béton, recouvert à l’intérieur de plâtre et avait une couverture faite de grandes dalles de béton.

« De nombreuses maternités dans les hôpitaux irlandais disposaient d’une sépulture commune pour les enfants mort-nés ou morts peu après la naissance. Cette sépulture pouvait se trouver dans un cimetière voisin, mais aussi dans une zone réservée sur le terrain de l’hôpital. »

Pour quiconque est familier de l’Irlande (j’y ai été élevé pendant les années 50 et 60), l’histoire de religieuses qui auraient volontairement jeté des bébés dans une fosse septique n’a aucun sens. Bien que certaines de ces religieuses aient peut-être été des mégères du genre « Je suis bien meilleure que tout le monde », s’il y a quelque chose dont elles étaient imprégnées, c’était la crainte de Dieu et donc il est peu vraisemblable qu’elles aient pu traiter des restes humains de la façon outrageusement blasphématoire qu’implique l’histoire de la fosse septique.

Alors, que reste-t-il de cette histoire ? Un fait semble incontestable : les conditions de vie dans les orphelinats irlandais jusqu’aux années 60, et même plus tard, semblent sorties d’un roman de Dickens. Le taux de mortalité y était très élevé. Mais qui blâmer pour cela ? Une partie importante du problème semble avoir été la pauvreté générale de l’époque (l’institution au centre de ce scandale a fonctionné des années 20 jusqu’au début des années 60). Les orphelinats irlandais manquaient désespérément d’argent, et ils étaient abominablement surpeuplés, ce qui signifiait que si un bébé attrapait une maladie contagieuse, tous allaient l’attraper. Un des dangers les plus importants était la tuberculose, maladie alors incurable qui se répandait comme un feu de brousse dans des locaux surpeuplés. [...]"

Posté le 12 juin 2014 à 15h27 par Michel Janva | Lien permanent

11 juin 2014

Mossoul où une église est incendiée : 35.000 chrétiens en 2003, plus aucun aujourd’hui.

C'est la triste réalité d'une ville qui n'intéresse personne, un pays où l'islam reprend forme, persécute et tue des centianes de chrétiens. Seuls des médias loin du système nous racontent cette tragédie

"Ce mercredi, les terroristes liés à l'EIIL ont incendié une église à Mossoul dans le quartier al-Wahada.

Selon le journaliste de Farsnews, citant des sources locales, les terroristes liés à l'EIIL ont incendié une église à Mossoul dans le quartier al-Wahada. A la suite de leur échec il y a quelques jours dans l'occupation de la ville de Samarra, les groupes terroristes liés à l'EIIL  ont pris d'assaut la ville de Mossoul, dans la province de Ninive avant de prendre aujourd'hui le gouvernorat, l'aéroport et quelques autres importants dans l'Est de cette ville".

Ou encore l'AED

 Nous n’avons jamais rien vu de tel. Une grande ville comme Mossoul en proie au chaos et aux attaques par des groupes ! ». C’est par ces mots que s’exclame Mgr Amel Shimon Nona, archevêque chaldéen de Mossoul, contacté ce mercredi après-midi 11 juin par l’AED. Il témoigne du sort de Mossoul, deuxième ville de l’Irak, assiégée depuis près de deux jours.

Les affrontements, déclare l’évêque, ont débuté jeudi 5 juin, mais étaient dans un premier temps limités à certaines zones de la partie ouest de la ville. « L’armée a commencé à bombarder les zones ciblées, mais plus tard dans la nuit, entre lundi et hier, tout à coup les forces armées et la police ont abandonné Mossoul, la laissant à la merci des assaillants. » Plus de la moitié des habitants et l’ensemble de la communauté chrétienne se sont immédiatement enfuis vers la plaine voisine de Ninive. « Jusqu’à 5 heures hier matin, nous avons accueilli les familles en fuite et nous avons essayé de leur trouver un hébergement dans les écoles, dans les salles de classe de catéchisme, dans des maisons abandonnées» explique Mgr Nona. L’archevêque se trouve maintenant à Tall Kayf, un village situé à environ trois kilomètres de Mossoul.

L’attaque serait opérée par l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL), l’organisation terroriste liée à Al-Qaïda connue pour ses violentes attaques anti-chrétiennes commises en Syrie".

Posté le 11 juin 2014 à 23h14 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (0)

10 juin 2014

Annulation des représentations de "Golgota Picnic"

Rodrigo Garcia, le nouveau directeur du Théâtre des Treize vents, à Montpellier, a annulé les représentations de son spectacle Golgota Picnic, prévues les 11 et 12, et 13.

En cause, non pas une manifestation de Civitas, mais une grès des comédiens.

Posté le 10 juin 2014 à 15h57 par Michel Janva | Lien permanent

07 juin 2014

Tarascon : des tombes profanées au cimetière catholique

Vu ici

"La police enquête sur une possible profanation de tombes au cimetière Saint-Lazare de Tarascon. Quatre sépultures anciennes semblent avoir été ouvertes. L'alerte a été donnée jeudi par une famille".

Posté le 7 juin 2014 à 16h42 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (2)

06 juin 2014

"Aujourd'hui les tags, demain les bombes"

Voici le tag signé "LGBT" sur le local de "L'unité du monde par l'Eglise catholique" rue Servandoni à Paris (6e) au pied de St-Sulpice.

IMG00088-20140606-0914

Posté le 6 juin 2014 à 12h35 par Michel Janva | Lien permanent

Incendie dans la sacristie de l’église Saint-Clément, à Rouen

Un homme a été interpellé.

Posté le 6 juin 2014 à 07h34 par Michel Janva | Lien permanent

05 juin 2014

Dérision antichrétienne : Leclerc n'est pas clair

Bernard Antony encourage les militants de l’AGRIF et tous les chrétiens à exprimer leur indignation auprès de cette entreprise jadis connue pour son caractère social-chrétien voulu par son fondateur. Pour contacter le service Marketing de Leclerc : 01 49 87 41 55.

L’AGRIF va saisir la régie publicitaire de la RATP et le service marketing Leclerc.

Vous pouvez écrire aussi à [email protected]

Un lecteur a eu droit à cette réponse :

"Nous avons pris connaissance de vos remarques concernant une publicité choquante. La satisfaction de nos clients étant notre priorité, nous avons transmis, ce jour, votre remarque au service concerné."

Posté le 5 juin 2014 à 08h42 par Michel Janva | Lien permanent

04 juin 2014

Service minimum

Réponse du ministre à une question posée en novembre 2013 :

"M. Jacques Bompard attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur l'attaque de l'église de Saint Nicolas du Chardonnet le 17 novembre 2013. Celle-ci a été commise pendant une messe dominicale hautement symbolique pour les fidèles et par ailleurs constitutive de l'identité française depuis des milliers d'années. Des projectiles ont été jetés alors que de jeunes enfants se trouvaient dans l'assemblée. Les médias n'ont pas jugé utile de souligner l'évènement mais nombre de catholiques s'attendent à une réaction du ministère qui ne vient pas. Cette agression s'est déroulée dans un climat de christianophobie délétère qui tend nombre de croyants alors que des journalistes et autres personnages publics se sont fendus de déclarations notoirement haineuses sans jamais avoir été inquiétés par la justice. Par ailleurs de nombreux cimetières et lieux de cultes chrétiens sont pris pour cible par des groupes extrémistes sur le motif de la haine de l'autre et de l'intolérance. Il n'est pas normal que les chrétiens de France se sentent retranchés du reste de la communauté nationale. Ils ont le sentiment de ne pas bénéficier de la même protection et de la même sollicitude des autorités que les autres communautés religieuses quand leurs lieux de culte sont attaqués ou leur foi mise à l'index. Il lui demande si son intérêt est circonscrit aux synagogues et aux mosquées ou s'il compte enfin prendre la mesure de la christianophobie ambiante qui règne en France."

Texte de la réponse

"Le ministre de l'intérieur condamne toutes les formes de violence et de provocation, notamment au sein d'un lieu de culte, qui sont contraires aux valeurs républicaines. Celles-ci offrent à chacun la possibilité de s'exprimer librement, de croire ou de ne pas croire tout en garantissant aux croyants de pouvoir pratiquer leur religion dans la dignité et le respect mutuel. Il rappelle également que le ministre du culte desservant assure la police du culte à l'intérieur de l'édifice et qu'à ce titre il peut demander le concours de la force publique pour expulser les perturbateurs ou déposer plainte après les faits."

Posté le 4 juin 2014 à 16h09 par Michel Janva | Lien permanent

03 juin 2014

Les "espaces culturels" Leclerc et l'art du blasphème

La nouvelle campagne publicitaire des supermarchés Leclerc détourne un tableau célèbre du peintre Caravage: Le souper à Emmaüs.

Leclerc-poulet-800x599

Pour joindre les supermarchés Leclerc, un numéro: 09 69 39 55 59 (Numéro cristal : appel non surtaxé). 

Posté le 3 juin 2014 à 21h24 par Marie Bethanie | Lien permanent

Un cimetière vandalisé dans l'Aveyron

A Decazeville dans l'Aveyron, une quinzaine de tombes du cimetière Miramont ont été la cible de vandalisme. Le commissariat de Decazeville a ouvert une enquête. Un ou plusieurs individus se sont introduits dans le cimetière et sont passés dans des allées en s'en prenant aux plaques funéraires, brisant surtout les photos des défunts. Les tombes elles-mêmes n'ont pas été ouvertes.

Des tombes ont également été dégradées au cimetière de Fareyrès à Decazeville sans que l'on puisse encore déterminer précisément s'il s'agit de dégradations volontaires ou si elles sont dues à des intempéries et chutes d'objets. Ainsi, une pierre tombale présente un énorme trou. D'autres pierres tombales sont légèrement ou franchement écartées de leur position initiale.

Posté le 3 juin 2014 à 14h19 par Michel Janva | Lien permanent

01 juin 2014

Le Soudan nie avoir annoncé la libération de Meriam

Au moins c'est clair :

"Les autorités soudanaises ont nié dimanche avoir annoncé que la chrétienne condamnée à mort pour apostasie serait libérée "dans les prochains jours", affirmant que les déclarations en ce sens attribuées la veille à un responsable avaient été sorties de leur contexte."

Posté le 1 juin 2014 à 19h36 par Michel Janva | Lien permanent

Soudan : libération sous surveillance de Meriam ?

A propos de la prochaine “libération” de Meriam Yahya Ibrahim de la prison où elle est enchaînée depuis 105 jours, l'Observatoire de la christianophobie rappelle que la peine de mort pour apostasie à laquelle Meriam a été condamnée, ne pourrait être appliquée que deux ans après la naissance de l’enfant qui vient de naître, soit pas avant la fin mai de 2016.

"Quant à peine de 100 coups de fouet, elle ne pouvait être appliquée qu’après la naissance de la petite Maya : mais on ignore si la loi ubuesque soudanaise donne un délais précis : une semaine, une mois, après le sevrage, deux ans ? Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que s’il est désormais probable que Meriam sera prochainement libérée – une maman ne peut pas s’occuper d’un enfant en bas âge et d’un nourrisson en prison et, a fortiori, dans une prison soudanaise infestée de toutes sortes de vermines –, il ne s’agira que d’une “liberté surveillée” et, je le crains, “étroitement surveillée”, et à titre transitoire. Il n’est absolument pas question, à lire attentivement la déclaration d’Abdullahi Alzareg, sous-secrétaire au ministère des Affaires étrangères de Khartoum – l’homme qui ose dire aux médias occidentaux que « le Soudan garantit la liberté religieuse et est attaché à la protection de la femme » ! – d’une abrogation de la peine de fouet et de la sentence de mort. Au contraire, sa déclaration comporte une remarque assez curieuse : « Elle sera libérée et n’aura pas d’autres chefs d’inculpation à affronter ». De quels « autres chefs d’inculpation » s’agit-il ? Mystère… Il est donc hors de question de relâcher la pression et il est donc même tout à fait indiqué de commencer une pression sur le gouvernement français qui est d’une mutisme assourdissant sur cette affaire."

Posté le 1 juin 2014 à 18h09 par Michel Janva | Lien permanent

30 mai 2014

Meriam fait la une du Times

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"La “une” du grand quotidien britannique, une institution de la presse outre-Manche, est consacrée à l’abominable “affaire Meriam” ! Quel quotidien de la presse française a fait de même ?"

M

Meriam Ibrahim condamnée à la pendaison pour avoir épousé un chrétien, a accouché enchaînée et à la même le sol d’une cellule de la prison (…) Les gardiens de la prison ont refusé de la libérer de ses chaînes lorsque le travail a commencé.

Posté le 30 mai 2014 à 14h32 par Michel Janva | Lien permanent

29 mai 2014

Une église attaquée par les musulmans à Bangui : au moins 11 morts dont un prêtre

La situation en Centrafrique se dégrade : 

"Onze personnes ont été tuées mercredi à Bangui dans l'église Notre-Dame de Fatima attaquée par des musulmans, rapportent des témoins.

Quelques heures plus tôt, un accrochage avait eu lieu entre miliciens chrétiens antibalaka et habitants du quartier musulman de PK5, précisent-ils.

Selon le père Frédéric Nakombo, secrétaire général de la commission épiscopale Justice et Paix, des hommes armés ont lancé des grenades dans l'église avant d'ouvrir le feu sur la foule, tuant notamment le prêtre Paul Emile Nzalé.

Jonas Bekas, prêtre de la paroisse, a quant à lui fait état de 11 morts après cette attaque qui a débuté vers 15h00 (14h00 GMT). Cinq mille chrétiens déplacés par les violences s'étaient, d'après lui, installés dans l'église.

"Le bilan sera probablement plus élevé parce qu'il y a beaucoup de blessés. Cela aurait été bien pire si les antibalakas n'étaient pas venus nous défendre", a-t-il souligné.

Interrogé par Reuters, l'un des déplacés installés dans l'église a dit avoir dénombré 28 corps et un cameraman de Reuters a également parlé de plusieurs dizaines de tués" (suite).

Posté le 29 mai 2014 à 22h55 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (3)

Ras-le-bol du curé du Creusot (71) dont l'église est régulièrement vandalisée

Cathophobie ordinaire dans un silence extraordinaire : 

"Cierges cassés et jetés dans l’herbe, fauteuil brûlé, napperons volés, troncs endommagés… Ces deux dernières années, l’église Saint-Charles a connu son lot d’actes de malveillance. Un phénomène qui, si on ne peut pas parler de montée en puissance au regard de la moindre gravité des faits, tend cependant à « monter en fréquence » selon Robert Kasprzyk, organiste, et Jean Petiot, animateur de chant et de liturgie.

« Tout récemment, un coup a été porté sur un mur et a décollé le plâtre sur 50 centimètres. Une latte a été arrachée sur le portillon d’accès à l’étage. Le panneau d’affichage à l’entrée a été arraché. Plus grave, des pages d’une bible ont été déchirées », pointent du doigt les deux membres de l’équipe d’animation pastorale, passablement écœurés par ces détériorations en série. Des faits nouveaux qui viennent s’ajouter à de bas comportements que les animateurs préfèrent ne pas aborder. Provocation contre le culte catholique ? Robert Kasprzyk préfère penser à de la simple « voyouterie ».

Face à cette situation, une réunion a été organisée mardi soir au sein de la paroisse Saint-Joseph, qui comprend les églises Saint-Charles, Saint-Eugène, Saint-Henri et Saint-Laurent. Décision a été prise d’envoyer un courrier en mairie afin de demander l’organisation de rondes autour du lieu de culte, et de contacter la presse pour appeler à la vigilance habitants et commerçants du secteur" (suite).

Posté le 29 mai 2014 à 20h43 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (8)

27 mai 2014

Soudan : Meriam vient d’accoucher, en prison

0Des centaines de personnes se sont rassemblées hier au soir à Paris, à proximité de l’ambassade du Soudan, pour exiger la libération de Meriam Yahia Ibrahim Ishag, chrétienne soudanaise condamnée par le régime islamiste de Khartoum à 100 coups de fouets pour “adultère” (alors qu’elle est marié religieusement à un chrétien) et à la pendaison pour “apostasie”.

Elle vient d'accoucher ce matin dans sa prison.

Posté le 27 mai 2014 à 12h22 par Michel Janva | Lien permanent

Jérusalem : incendie de l’église de la Dormition

Pendant la visite du pape.

Posté le 27 mai 2014 à 07h25 par Michel Janva | Lien permanent

26 mai 2014

Une église vandalisée une deuxième fois en un mois

Ici :

"L'église du bourg de Montaut a été la cible d'une tentative de cambriolage samedi après-midi, en plein jour. Hier matin, les stigmates de l'effraction étaient toujours visibles lors de la messe dominicale de la paroisse Notre-Dame-du-Piémont. Cette affaire a ainsi causé une certaine émotion parmi les fidèles.

Les faits ont été découverts samedi à 16 h 30 par Étienne Cazenave, qui venait fermer l'église. Ils ont donc été commis entre 13 h 30, heure où une paroissienne est venue déposer les fleurs, et 16 h 30.

Le ou les cambrioleurs est/sont entré(s) dans l'église qui était ouverte, comme tous les jours. La porte qui mène à la sacristie, derrière l'autel, a ensuite été fracturée. Puis un placard a été forcé et toutes les armoires visitées. Même l'horloge comtoise a été ouverte pour vérifier qu'il n'y avait rien à l'intérieur. Le cierge pascal est tombé et s'est cassé".

Posté le 26 mai 2014 à 20h18 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (3)

Manifestation devant l'ambassade du Soudan

0

1Lien

Posté le 26 mai 2014 à 18h07 par Michel Janva | Lien permanent

Rappel : Manifestation devant l’ambassade du Soudan ce soir à Paris

Rendez-vous lundi 26 mai, dès 19 h. Ambassade du Soudan 11 rue Alfred Dohodencq à Paris.

S

Posté le 26 mai 2014 à 09h21 par Michel Janva | Lien permanent

23 mai 2014

Vandalisme contre des sites chrétiens en Europe

Vidéo réalisée par l'Observatory on Intolerance and Discrimination against Christians in Europe :

 

Posté le 23 mai 2014 à 07h34 par Michel Janva | Lien permanent

20 mai 2014

"Menaces et défis posés par la christianisation de la Malaisie"

C'est le programme d'un colloque organisé à Shah Alam, capitale de l’Etat de Selangor, en Malaisie, par la Faculté des études islamiques contemporaines. Et les musulmans y ont fait intervenir de faux apostats du christianisme.

Posté le 20 mai 2014 à 16h27 par Michel Janva | Lien permanent

Guyane : recours de Mgr Lafont

Suite à l'arrêt brutal du traitement des prêtres, et ayant pris conseil auprès du nonce à Paris, Mgr Lafont va contester la décision du conseil général. Comme elle ne s’appuie sur aucun texte de loi et viole l’ordonnance de 1828, la justice devrait donner raison à l’Eglise. Mais la Justice, c’est Taubira. Et la président du Conseil général de Guyane est Alain Tien Liong, indépendantiste ami de Christiane Taubira.

Posté le 20 mai 2014 à 16h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)


     Archives > Cathophobie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Cathophobie