24 mai 2016

Laurent Wauquiez au Grand Orient de France

WLaurent Wauquiez, vice-président des Républicains et président d’Auvergne-Rhône-Alpes, participera, le 10 juin, à une Tenue Blanche Fermée organisée par la loge lyonnaise du Grand Orient de France et interdit aux non-initiés.

Le thème de la rencontre est «Redonner du sens la la République».

En 2011, alors maire du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez avait déjà disserté devant les francs-maçons de sa ville. Le Monde rapportait qu’il avait alors expliqué que la maçonnerie, c’est

"comme le chocolat : on peut tout savoir de sa couleur, de son terroir d’origine, on peut connaître le prix et l’emballage, mais tant qu’on n’a pas eu du chocolat dans la bouche, on n’en connaît pas le plaisir".

Posté le 24 mai 2016 à 18h06 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (28)

19 mai 2016

Un ancien Vénérable Maître dénonce le pouvoir de la franc-maçonnerie

Serge Abad-Gallardo, architecte français âgé d’une soixantaine d’années, a passé 24 ans au sein d’une obédience maçonnique, celle du Droit Humain (une émanation du Grand Orient de France). Son livre J’ai frappé à la porte du Temple (Éd. Pierre Téqui), sous-titré « Parcours d’un franc-maçon en crise spirituelle » est le témoignage des années que l’auteur a passé dans la franc-maçonnerie. Après sa conversion au christianisme (il était déjà baptisé, mais s’était éloigné de l’Église), il a compris que la religion catholique et l’idéologie maçonnique étaient incompatibles et a décidé d’en sortir. Il répond à Aleteia :

SergeAbad_ACIPrensaBlancaRuiz_300415"[...] Je crois que Dieu m’a laissé si longtemps dans l’erreur de la franc-maçonnerie (24 ans, jusqu’à devenir Vénérable Maître et accéder aux plus hauts grades) afin qu’aujourd’hui aucun maçon ne puisse me dire – comme certains ont tenté de le faire, en toute mauvaise foi – que je n’ai rien compris. Je suis passé par divers stades. Tout d’abord, comme je l’explique dans mon livre, j’ai pris conscience de la présence du Christ à mes côtés. Cela a débuté en 2002, quand j’ai rencontré un prêtre franciscain près d’Aix-en-Provence. Ses paroles m’ont paru maçonniques et m’ont plu parce que je pensais qu’il existait des liens entre la franc-maçonnerie et le catholicisme, mais j’ai compris au fur et à mesure que le sens de ses paroles était fondamentalement différent.

Par exemple ?

Lorsque la franc-maçonnerie parle de « Lumière », elle parle d’une « Connaissance », d’un savoir ésotérique, hermétique et occulte. Alors que ce Franciscain me parlait de la « Lumière » comme étant l’Amour de Dieu pour nous. Encore un exemple, quand la franc-maçonnerie reprend à son compte : « Cherchez et vous trouverez » (Matt. 7 – 7 NDLR), il s’agit d’aller chercher et de trouver au fond de soi-même. C’est la parole hermétique maçonnique « V.I.T.R.I.O.L. » (Visita Interiorem Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem : Visite l’intérieur de la terre, et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée). Les paroles de l’Évangile ne signifient rien de tout cela en réalité : elles nous révèlent que Dieu nous cherche avant même que nous ne pensions à Le chercher. C’est Dieu qui donne l’Amour à l’homme, non le contraire. L’amour de l’homme est une image de l’Amour de Dieu. Dieu nous a faits à son image. Tout ceci n’a rien à voir avec la magie, l’occultisme ou des formules symboliques ! Je suis sorti de cette rencontre avec le Franciscain complètement bouleversé, et j’ai senti la présence du Christ à mes côtés. Je ne pouvais imaginer qu’Il m’aimait de cet Amour immense que je ressentais à présent dans tout mon être. Il n’y a pas de mots pour le décrire. [...]

En 2012, j’ai expérimenté ce que l’on peut appeler « le Mal absolu ». J’ai vu jusqu’où va la noirceur de l’âme humaine. Par la sorcellerie et la magie, j’ai constaté la présence du diable et son œuvre maléfique dans une vie. Cela peut paraître incroyable et je n’ai pas d’autre choix que de raconter les choses telles qu’elles se sont passées. Le monde s’est refermé sur moi. En quelques mois, j’ai perdu mon emploi, un bon salaire, la maison où nous habitions, mon voilier de 12 mètres, ma voiture de sport, mes amis… Je me sentais totalement perdu et ne trouvais plus de repères dans la franc-maçonnerie. Personne ne vous y explique pourquoi le mal existe dans le monde par exemple. Ni comment le combattre. L’idée m’est venue de faire une retraite quelques jours à l’abbaye de Lagrasse. Là bas, devant le Christ en croix, je me suis mis à pleurer et me suis rendu compte que ce Christ pleurait avec moi. Cet Amour fut comme une lumière. J’ai passé une semaine avec les moines, et mon cœur s’est ouvert totalement à l’Amour du Christ.

Et c’est à ce moment que vous êtes sorti définitivement de la franc-maçonnerie…

Tout ce que j’y vivais m’a paru faux, ou du moins tiède. Je ne pouvais plus y rester après avoir compris que la franc-maçonnerie est totalement incompatible avec la foi catholique.

A-t-elle réellement le pouvoir que lui prête sa légende ?

Oui, ce pouvoir, elle l’a ! En France, depuis 2012, une majorité de ministres du gouvernement sont maçons. Les grands maîtres du Grand Orient, du Droit Humain ou de la Grande Loge veulent changer la société. Des lois comme l’avortement, l’euthanasie ou le mariage homosexuel correspondent aux idées maçonniques d’émancipation de l’individu qui n’en réfère plus qu’à lui même, sans autre limite morale que celle qu’il se fixe. Un grand maître de la Grande Loge de France, Pierre Simon, a avoué que toutes ces lois étaient pensées et mûries en loges avant même d’être débattues par les députés.

Et elle conspire ?

La franc-maçonnerie croit en sa propre « utopie ». Autrement dit, tout ce qui est possible à un être humain, peut et doit lui être permis. La morale découle du pacte social et pas de la loi naturelle voulue par Dieu. Sans enfer ni paradis, sans jugement dernier ni rédemption, il n’y a pas d’autre mode de vie possible que l’hédonisme : le plaisir et le bonheur en cette vie sont l’unique but à poursuivre. Le Salut éternel n’existe pas, il faut jouir de la vie présente. La franc-maçonnerie conspire, dès lors, contre toute façon de penser qui ne serait pas la sienne et ne suivrait pas cet objectif."

Posté le 19 mai 2016 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

18 mai 2016

La directrice d'un collège catholique invite parents et professeurs à une conférence du Grand Orient de France

Cette histoire illustre le relativisme qui sévit actuellement au sein des établissements catholiques sous contrat.

Image1La directrice d'un collège en Gironde a décidé d'inviter parents d'élèves et professeurs à une conférence donnée par Jean-Michel Quillardet, Grand Maître de la loge franc-maçonne du Grand Orient de France (GODF). Cette conférence a lieu à Sainte-Foy-la-Grande. Est-il utile de rappeller ici que le GODF est une loge très hostile à l'Eglise catholique, comme le montre ce communiqué publié en 2011 à l'occasion du débat sur la bioéthique. De même, l'Eglise a rappelé maintes fois qu'il n'est pas possible d'être catholique et franc-maçon. On peut donc en déduire assez facilement la teneur des propos qui pourront être tenus à cette conférence dont le thème est "Actualité de la laïcité". Il est donc particulièrement dangereux d'envoyer ainsi des catholiques sans les mettre un minimum en garde.

Mais le pire dans cette histoire, c'est que certains professeurs et parents d'élèves, s'étant légitimement offusqués d'une telle invitation, ont reçu cette réponse hallucinante de la part de la directrice :

"Réponse donnée l'année dernière, suite à une annonce de conférence de la Loge [Ce n'est donc pas la première fois, NDPC] :

Hélas l'Eglise n'est pas détruite  à cause de la Franc-Maçonnerie. Ne leur donnez pas autant de pouvoir ! Mais plutôt  à cause de ses guerres  et scandales internes...

Certains d'entre vous m'ont fait part avec honnêteté d'ailleurs, de leur "étonnement" pour ma transmission concernant la conférence de la loge Maçonnique du Grand Orient de France (...) Votre étonnement est de bon aloi puisque la réflexion commence avec l 'étonnement ! Ce docteur ès sciences intervient sur l'Humanisme dont les valeurs sont enseignées à nos élèves et partagées par toutes les religions et les personnes de bonne volonté... Mr Portnoff est franc-maçon comme l'étaient Mozart, Flemming , Montesquieu... L'Ethique d'Ouverture qui est la mienne exclut d'exclure qui que ce soit ; en outre, vous me connaissez, je suis réfractaire à tout diktat. Faisons comme si ce monsieur Portnoff était un publicain ! "

La directrice, qui n'est probablement pas franc-maçonne, évoque les valeurs d'humanisme mais n'évoque Dieu à aucun moment. Cette réponse est tout à fait éclairante sur la trahison de certains responsables d'écoles catholiques. Cette trahison, hélas, n’est pas isolée. et elle a le mérite de venir au grand jour. Il s'agit d'un élément objectif pour dénoncer la collusion de membres de l’Eglise catholique en France avec la Franc-maçonnerie.

Pour conclure, je laisse la parole à des parents d'élèves concernés : "On ne discute pas avec le diable pour le convertir !... On prie et Dieu fera le reste !"

Vous habitez en Gironde et vous vous sentez concernés, il est possible de joindre l'enseignement catholique de Gironde au 05.56.43.66.80 ou à l'adresse mail suivante en leur envoyant une copie de ce post : ddec33@orange.fr . Ils devraient rapidement savoir de quel collège il s'agit...

Posté le 18 mai 2016 à 18h18 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (21)

11 mai 2016

Marion Maréchal Le Pen donne du travail aux franc-maçons

Le grand maître du Grand Orient déclare avoir du pain sur la planche suite aux propos de Marion Maréchal le Pen, saoulée par les valeurs de la République...

Le Telegramme 09 mai 2016

Posté le 11 mai 2016 à 12h13 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (21)

01 mai 2016

Franc-maçon papers : analyse des documents

Il y a quelques semaines, le site stopmensonges a mis en ligne une énorme quantité de documents internes à la Franc-maçonnerie, article qui lui a valu une plainte et qui a depuis été supprimé. Une petite étude de ces archives montre qu'en réalité de nombreux documents étaient présents en plusieurs exemplaires, certains présentaient des corruptions (a priori pour faire disparaître des noms), et que les documents les plus intéressants avaient été omis. Il y a par exemple les courriers accompagnant les annuaires, mais pas les dits annuaires, ou encore de nombreuses pages sur les sanctions contre des frères exclus, ou les nécrologies, mais rien sur les nouveaux initiés. Ces documents ne concernent hélas que la Grande Loge de France. On ne rentrera pas dans la question de savoir s'il s'agit d'une vraie fuite, d'une fuite organisée où alors d'une simple collecte de documents qui pourrait avoir été accessible par ailleurs, mais les noms de personnes citées sont intéressant à connaître.

Parmi les membres de la GLDF, nous avons les députés : Élie Aboud (LR), Philippe Doucet (PS) Jean Launay (PS) Philippe Meunier (LR) et les sénateurs : Gérard Larcher et Jacques Gautier. Nous apprenons que le grand maître reçoit les vœux de Patrick et Isabelle Balkany, et qu'il a reçu une invitation, qu'il a déclinée, pour le Banquet Républicain de Jean-Louis Borloo. De nombreux autres parlementaires sont cités. Des conférences ont été donnés par : Jean-Claude Boulard, Antoine Karam, Françoise Laborde, Gérard Longuet, Victorin Lurel, Michel Mercier, Ségolène Royal, Rama Yade, Corinne Lepage, Roselyne Bachelot. Jean-Louis Touraine écrit dans «  Le Journal de la Grande Loge de France ». Philippe Duron, Georges Ginesta ont participé à la construction de nouveaux temples.

On apprend que la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (MIVILUDES), organisme directement attaché au cabinet du Premier Ministre, a été présidé par un maçon Jean-Michel Roulet, avant d'être présidé par Georges Fenech qui est à ce titre reçu par différentes loges. On apprend d'ailleurs que

« Le GM rappelle également que la GLDF est représentée es qualités à la MIVILUDES sous la direction du Grand Secrétaire. »

Diverses personnalités ont invité la Grande Loge de France dans leur activité : Alain Claeys, Roger Karoutchi, Bruno Lemaire, Jean-Sébastien Vialatte, et d'autre ont été présents lors de leurs évènements : Roland Ries, Jacques Bigot, Raphaël Nisand, Malek Boutih, Jean-Marie Cavada, Elisabeth Guigou, Yvette Roudy, Jean Leonetti, Miguel Angel Martínez, Bernard Guetta, Patricia Allémonière, Antoine Sfeir, Xavier Darcos, Valérie Pécresse , Nathalie Kosciusco-Morizet.

Pour conclure, un petit extrait de ces documents :

« Les relations avec les milieux politiques n’ont pas été omises : réception par le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Brice Hortefeux ; accueil en nos locaux, rue Puteaux, de Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat, avec des perspectives d’audition par les Commissions de Travail sénatoriales ; audition à l’Assemblée Nationale ; rencontres avec Madame Anne Hidalgo, Première Adjointe au Maire de Paris, Monsieur De Villepin, Ancien Premier Ministre, Monsieur Louis Schweitzer, Président de la Halde, Monsieur Georges Fenech, Président de la Miviludes. »

Ailleurs on lit :

« Nous faisons cela par civisme. Nous ne voulons pas que Marine Le Pen passe. »

(merci à Benjamin Leduc)

Posté le 1 mai 2016 à 16h00 par Michel Janva | Lien permanent

26 avril 2016

Ces brigandes qui intriguent...

Brig

Rivarol a enquêté sur les Brigandes et publie aujourd'hui le fruit de ses investigations .

Un autre site nous a été signalé sur ce groupe de jeunes filles, plus ancien, plus analytique et moins journalistique.

Présentation : 

"Nous donnons ici toutes les preuves de l'affirmation suivante :

Les chanteuses formant le chœur "Les Brigandes", très réputé dans les milieux de la droite nationale, sont :

  • -prises en main idéologiquement
  • -et produites médiatiquement
  • -par des représentants de loges gnostiques ("maçonnerie blanche" soi-disant chrétienne et monarchique, mais qui se définit elle-même en fait comme "gnostique, "occultiste", "hérmétique", "anti-jésuite", "écosophique", "elfique" etc) ;
  • -pour diffuser à petites doses, et à leur insu, l'idéologie gnostique anti-chrétienne.

Ces agents de la "maçonnerie blanche" et de la gnose reprennent les thèmes chers à la droite nationale (monarchie, héros comme Jeanne d'Arc, Charette ou Primo de la Rivera, lutte contre le Grand Orient, contre la république, contre le sionisme, contre le "système" etc.) :

  • -pour amadouer le "peuple de droite"
  • -pour dissimuler leur discours
  • -pour distiller l'idéologie gnostique, en particulier les phantasmes anti-jésuites.

Toutes les preuves de ce que nous avançons sont disponibles sur internet, pour peu qu'on sache chercher. Nous donnerons le maximum de lien et de copies d'écran. Toutes nos affirmations viennent de données publiques, y compris les identités, les pseudos utilisés, les adresses, les numéros de téléphone, les photographies : tout cela a été publié sur internet par les intéressés, ou bien figure dans les registres légaux (greffe du commerce etc.).

Ce que nous avons appris par d'autres moyens que par internet, n'est pas publié ici.

Nous avons fait de longues recherches et procédé à de nombreux recoupements, pour trouver les identités des personnes, les lieux de leurs actions, leurs relations etc. Les anonymats, souvent bien protégés, ont tous été "craqués".

Nous révélons les identités, les liens d'influence, les techniques de manipulation dont sont victimes les naïves Brigandes : en premier lieu, nous tombons le masque de X... et de Y..., propagateurs de la pensée gnostique délirante de A....

En revanche, nous ne donnerons pas le nom des Brigandes elles-mêmes, estimant qu'il s'agit de pauvres créatures naïves et manipulées. Par exemple, le chef de chœur Marianne (dont nous savons tout : nom, date de naissance, parents, études, profession etc. etc. etc.) semble authentiquement chrétienne et catholique : nous pensons qu'elle n'est pas consciente que son mari Z... lui fait propager un discours "hermétique" anti-chrétien. Nous épargnerons aussi "Antoine", en raison de son jeune âge, et parce qu'il est lui aussi manipulé nous semble-t-il.

Pour ne pas nuire à leur succès professionnel, nous ne donnerons pas non plus l'intitulé complet des U*** S***, groupe musical professionnel auquel participent Z... et sa femme Marianne.

En résumé, nous démasquons sans pitié les manipulateurs, et non les manipulés.

Nous mettons en garde tous les naïfs de la droite nationale, qui soutiennent ce chœur sans rien savoir de la manipulation et du message gnostique habilement diffusé.

Nous demandons aux organisateurs de manifestations catholiques (par exemple, le défilé à Jeanne d'Arc, le 8 mai prochain), de ne pas promouvoir les Brigandes, en raison du message anti-chrétien qu'elles propagent.

Enfin, nous exhortons les Brigandes à se soustraire à cette détestable influence gnostique et anti-chrétienne, et à recentrer leur chœur sur la vraie Foi et sur les vrais combats".

Posté le 26 avril 2016 à 22h00 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (21)

02 avril 2016

Vallaud-Belkacem fait la tournée des loges pour présenter son plan anti-complots...

L'indépendance de la république vis-à-vis de la franc-maçonnerie, ce n'est pas pour demain. Le ministre de leur éducation dite nationale était aujourd'hui à la grande loge de France avant de passer son second oral devant le grand orient le 7 avril prochain.

Posté le 2 avril 2016 à 22h34 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (7)

21 mars 2016

Conférence le 31 mars à Lille : De la franc-maçonnerie au Christ

Untitled

Posté le 21 mars 2016 à 10h03 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

19 mars 2016

LGBT : rififi chez les franc-maçons

Les Grandes Loges de Georgie et du Tennessee ont exclu tous les frères homosexuels de leurs obédiences.

Aussi, les Grandes Loges de Californie et de Washington D.C ont rompu leurs relations avec ces deux obédiences, suivie par la Grande Loge Régulière de Belgique. Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la GLNF (Grande Loge Nationale Française), a décidé de mettre la question à l’ordre du jour du prochain Souverain Grand Comité.

Posté le 19 mars 2016 à 10h36 par Michel Janva | Lien permanent

08 mars 2016

#Journée de la femme : c'est la gauche et la franc-maçonnerie qui se sont opposées au vote des femmes

 

Posté le 8 mars 2016 à 15h50 par Marie Bethanie | Lien permanent

07 mars 2016

La république sacrilège

Jean-Louis Debré, ex-président du Conseil Constitutionnel, a récité une "prière" républicaine, qu'il lit parfois devant ses visiteurs et devant Marianne :

"Salut Marianne pleine de force, le peuple est avec toi. Le fruit de tes entrailles, la République, est béni. Sainte Marianne, délivre-nous vierge de la liberté, des rois et des papes. Ainsi soit-il".

Posté le 7 mars 2016 à 18h45 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (41)

21 février 2016

2 avril : colloque franc-maçon pour les jeunes avec Najat Vallaud-Belkacem

Il semble que "l'Eglise de la République" cherche à redorer son image auprès de la jeunesse, voire à recruter.  La Grande Loge de France (GLDF) et la Grande Loge Féminine de France (GLFF) organisent un colloque le 2 avril au Palais Brongniart pour :

"Loin des idées bizarres et fausses que l'on trouve parfois sur les réseaux sociaux, des franc-maçonnes et des francs-maçons dialogueront directement avec les jeunes. Sans tabou et en toute liberté."

Sic. Le tout en présence de... Mme Najat Valaud Belkacem, Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Ce qui prouve bien la collusion entre cette secte et le gouvernement.

Voilà le programme :

Table Ronde N°1 de 10 heures à 12 heures : Partager l’essentiel ? Une ambition ? avec Dounia Bouzar, anthropologue, créatrice du CPDSI (Centre de prévention des dérives sectaires liées à l'Islam)
et Robert de Rosa, franc-maçon de la Grande Loge de France, directeur de la rédaction de PVI (Points de Vue Initiatique, la revue de la Grande Loge de France).

Table Ronde N°2 : Aimer aujourd’hui ? Passion, Curiosité ? Avec André Manoukian, musicien, pianiste, compositeur, animateur d'émission (juré de l'émission "Nouvelle Star", sur D8) et Charline Rasse, membre de la Grande Loge Féminine de France.

Table Ronde N°3 : Travailler encore demain ? Une envie ? Avec Alain Graesel, passé Grand Maître de la Grande Loge de France.

En 1985, l'Eglise expliquait pourquoi l'adhésion à la franc-maçonnerie est incompatible de la foi catholique :

"Toutefois, pour un chrétien catholique, il ne lui est pas possible de vivre sa relation avec Dieu de deux façons, c’est-à-dire en la scindant sous une forme humanitaire: supraconfessionnelle, et sous une forme interne: chrétienne. Il ne peut entretenir de relations de deux sortes avec Dieu, ni exprimer son rapport avec le Créateur par des formes symboliques de deux natures. Ceci représenterait quelque chose de totalement différent de cette collaboration, évidente pour lui, avec tous ceux qui sont engagés dans l’accomplissement du bien, même à partir de principes différents. D’autre part, un chrétien catholique ne peut pas, simultanément, participer à la pleine communion de la fraternité chrétienne et considérer son frère chrétien, par ailleurs, selon l’optique maçonnique, comme un «profane».

Même, comme on l’a déjà dit, s’il n’y avait pas obligation explicite de professer le relativisme en tant que doctrine, la force relativisante d’une telle fraternité, en raison de sa logique intrinsèque elle-même a cependant en soi la capacité de transformer la structure de l’acte de foi si radicalement qu’elle ne serait plus acceptable pour un chrétien «auquel sa foi est chère» (Léon XIII).

Ce bouleversement de la structure fondamentale de foi s’opère en outre, en général, de manière atténuée et sans que l’on s’en aperçoive: la solide adhésion à la vérité de Dieu, révélée dans l’Église, devient simple appartenance à une institution considérée comme une forme expressive particulière à côté d’autres formes expressives – également plus ou moins possibles et valables – de l’orientation de l’homme vers l’éternel.

La tentation d’aller dans cette direction est aujourd’hui d’autant plus forte en raison du fait qu’elle correspond entièrement à certaines convictions qui prévalent dans la mentalité contemporaine. L’opinion que la vérité ne peut être connue est une caractéristique typique de notre époque et, en même temps, un élément essentiel de sa crise générale."

Posté le 21 février 2016 à 11h59 par Michel Janva | Lien permanent

Najat Vallaud-Belkacem parraine le Colloque sur la Jeunesse organisé par la franc-maçonnerie

Lu ici :

"A l'occasion du dîner de la Grande Loge de France qui a eu lieu le samedi 26 juin 2015 [26 septembre - NDMB], Mme Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, a annoncé qu'elle parraine le grand Colloque sur la Jeunesse qui sera organisé le samedi 2 avril au Palais Brongniard à Paris conjointement par la Grande Loge de France et la Grande Loge Féminine de France."

Image
A quand la séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat ?

Posté le 21 février 2016 à 10h01 par Marie Bethanie | Lien permanent

26 janvier 2016

Construction d'une loge maçonnique à Redon

Comme l'indique le journal municipal. La CCPR (communauté de communes du pays de Redon) vend (à quel prix ?) un terrain pour ériger un temple :

Photo

Ce n'est pas une société secrète, mais l'identité des membres est tenue secrète... Allez savoir.

Posté le 26 janvier 2016 à 19h41 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

25 janvier 2016

Et si la miséricorde effaçait la notion même de péché?

Tribune délirante de La Croix qui appelle l'Eglise à davantage de miséricorde envers les francs-maçons, laissant croire que Rome a infléchi sa position vis-à-vis de la franc-maçonnerie en même temps que cette dernière s'en prenait moins à l'Eglise. Au point finalement que la réconciliation serait proche... au nom de la miséricorde qui, primant sur les dogmes, supprimerait même le péché que ces mêmes dogmes auraient créés. Mais c'est un manquement grave à la miséricorde que de voiler ou de cacher la vérité du péché sans laquelle il ne peut y avoir ni repentir ni pleine miséricorde.

Alors, permettons-nous cette piqûre de rappel sur l'enseignement de l'Eglise, constant et inchangé depuis toujours, pris à la source et loin de tout relativisme ou discutaillerie du café du commerce : 

"Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion".

Posté le 25 janvier 2016 à 19h56 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (24)

11 janvier 2016

La franc-maçonnerie en débat aux Mardis de l’Essec

C'est demain avec le grand maître du GODF :

"Entrée libre et gratuite. Le débat a lieu ce mardi, à 20 heures, au grand amphithéâtre de l’Essec, sur le campus de Cergy, 1, avenue Bernard Hirsch".

Posté le 11 janvier 2016 à 22h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

04 janvier 2016

Xavier Bertrand aurait démissionné du Grand Orient de France

Comme si cela le soustrayait de toute influence maçonnique :

Unknown-7"le tout nouveau président LR de la Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie n’en a fait aucune publicité pendant l’élection régionale si délicate pour lui : il n’est plus membre du GODF. Contrairement aux supputations de certains, Xavier Bertrand n’a pas caché l’information pour mieux récupérer les voix des socialistes maçons du Nord-Pas-de-Calais. Dès le mois de juin, il avait parlé de sa démission à une journaliste du Point.

La discrétion aura caractérisé son parcours maçonnique, long de 17 années. Comme l’a révélé L’Express en 2008, Xavier Bertrand a été initié le 11 mars 1995 au sein de la Loge Les Fils d’Isis à l’Orient de Terguier (Aisne). Discrétion, donc, puisque cet atelier se réunit à une petite trentaine de kilomètres de sa ville de Saint-Quentin (Aisne) : il ne voulait pas croiser des politiques alors qu’il allait devenir adjoint au maire.

«Si on me pose la question, je ne me déroberai pas.»

Discrétion, mais sans tabou ni secret. Il disait à ses frères de loge : «Si on me pose la question, je ne me déroberai pas.» En 2008, donc, lorsque Christophe Barbier lui parle de mes informations, il accepte de répondre à ses questions… quelques heures après avoir demandé l’avis d’Alain Bauer.

Xavier Bertrand s’était déjà mis en quasi sommeil de sa loge à partir de 2004, lorsqu’il devient secrétaire d’Etat chargé de l’Assurance maladie. Un frère des Fils d’Isis se souvient de ce qu’il croit être sa dernière planche, dans le cadre d’une Tenue Blanche Ouverte, sur le thème de… l’assurance maladie. [...]"

En 1985, la Congrégation pour la doctrine de la foi expliquait l'incompatibilité entre la franc-maçonnerie et l'Eglise :

"[...] Il faut rappeler en premier lieu que la communauté des «maçons libres» et ses obligations morales se présentent comme un système progressif de symboles d’un caractère comportant un strict engagement. La discipline rigide de l’occulte qui y règne renforce par ailleurs le poids de l’interaction de signes et d’idées. Ce climat de secret comporte par dessus tout pour les inscrits le risque de devenir l’instrument de stratégies qui leur demeurent inconnues.

Même si l’on affirme que le relativisme n’est pas assumé en tant que dogme, on propose cependant en réalité une conception symbolique relativiste et, ainsi, la valeur relativisante d’une telle communauté morale-rituelle, loin de pouvoir être éliminée, apparaît au contraire déterminante.

Dans un tel contexte, les diverses communautés religieuses auxquelles appartiennent chaque membre des Loges ne peuvent être considérées que comme de simples institutionnalisations d’une vérité plus vaste et insaisissable. La valeur de ces institutionnalisations apparaît donc comme inévitablement relative en regard de cette vérité plus vaste qui se manifeste au contraire plutôt dans la communauté de la bonne volonté, c’est-à-dire dans la fraternité maçonnique.

Toutefois, pour un chrétien catholique, il ne lui est pas possible de vivre sa relation avec Dieu de deux façons, c’est-à-dire en la scindant sous une forme humanitaire: supraconfessionnelle, et sous une forme interne: chrétienne. Il ne peut entretenir de relations de deux sortes avec Dieu, ni exprimer son rapport avec le Créateur par des formes symboliques de deux natures. Ceci représenterait quelque chose de totalement différent de cette collaboration, évidente pour lui, avec tous ceux qui sont engagés dans l’accomplissement du bien, même à partir de principes différents. D’autre part, un chrétien catholique ne peut pas, simultanément, participer à la pleine communion de la fraternité chrétienne et considérer son frère chrétien, par ailleurs, selon l’optique maçonnique, comme un «profane».

Même, comme on l’a déjà dit, s’il n’y avait pas obligation explicite de professer le relativisme en tant que doctrine, la force relativisante d’une telle fraternité, en raison de sa logique intrinsèque elle-même a cependant en soi la capacité de transformer la structure de l’acte de foi si radicalement qu’elle ne serait plus acceptable pour un chrétien «auquel sa foi est chère» (Léon XIII).

Ce bouleversement de la structure fondamentale de foi s’opère en outre, en général, de manière atténuée et sans que l’on s’en aperçoive: la solide adhésion à la vérité de Dieu, révélée dans l’Église, devient simple appartenance à une institution considérée comme une forme expressive particulière à côté d’autres formes expressives – également plus ou moins possibles et valables – de l’orientation de l’homme vers l’éternel. La tentation d’aller dans cette direction est aujourd’hui d’autant plus forte en raison du fait qu’elle correspond entièrement à certaines convictions qui prévalent dans la mentalité contemporaine. L’opinion que la vérité ne peut être connue est une caractéristique typique de notre époque et, en même temps, un élément essentiel de sa crise générale.

C’est précisément en considérant tous ces éléments que la Déclaration de la S. Congrégation affirme que l’inscription aux associations maçonniques «demeure interdite par l’Église» et que les fidèles qui s’y inscrivent «sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la Sainte Communion». [...]"

Posté le 4 janvier 2016 à 07h58 par Michel Janva | Lien permanent

14 décembre 2015

Abattre un arbre c'est comme décapiter des innocents

L'Eglise de la République, le Grand Orient de France et la Fédération française du Droit Humain du Valenciennois, se lamente de l'abattage de l'arbre de la laïcité :

"[...] Par cet acte aussi lâche qu’imbécile ces intégristes tentent de tuer le vivre-ensemble que représente cette loi. Leur fanatisme se nourrit des mêmes recettes que Daech, et leur geste, symbole du rejet de l’autre et de l’exclusion mortifère, n’appelle aucun pardon.

Vous vouliez la mort de la République, continuez, et vous ne réussirez qu’à la renforcer. Vous avez détruit un arbre, mais d’autres repousseront car le symbole qu’il représente est impérissable. Tous les défenseurs de la laïcité, du vivre-ensemble paisible et de la République condamnent fermement votre acte odieux.Tous se retrouveront prochainement pour en planter un nouveau. Aucun groupuscule quel qu’il soit ne parviendra à tuer nos idéaux de Liberté, de Fraternité, et d’Egalité."

Posté le 14 décembre 2015 à 19h01 par Michel Janva | Lien permanent

12 décembre 2015

La République est en danger

1725457781_B977303648Z.1_20151210194345_000_GAL5PLC7N.1-0.jpgMercredi, des francs-maçons, auquel se sont associées la ville de Valenciennes, la fac et la chaîne parlementaire LCP, organisait la Fête de la laïcité à Valenciennes. Un arbre de la laïcité avait été planté.

Il a été décapité ce jeudi.

Pourtant la décapitation est une grande tradition républicaine, non ?

Posté le 12 décembre 2015 à 18h33 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (29)

09 décembre 2015

Allez interpeller les franc-maçons à Tours

Lors de leur séance de propagande le 17 décembre, et demandez la séparation de l'Etat et du Grand Orient de France :

IMG_20151208_185926

Posté le 9 décembre 2015 à 10h43 par Michel Janva | Lien permanent

08 décembre 2015

Leur démocratie : le Grand-Orient de France donne ses ordres à Masseret

Les jeux sont clairs dans leur république : 

"Le Grand Maître du Grand Orient de France demande à Jean-Pierre Masseret, candidat PS dans le Grand Est de se retirer, dans une interview auJDD.

"J’appelle, en tant que Grand Maître du Grand Orient, au désistement républicain, qu’il vienne de la gauche ou de la droite : les partis arrivés en troisième position doivent se retirer. L’esprit républicain doit prévaloir sur toute autre considération. C’est, par exemple, ce que j’ai fait valoir lundi matin à Jean-Pierre Masseret en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Mais l’exigence républicaine s’adresse, j’insiste, à la droite comme à la gauche.", explique Daniel Keller.

L'élu socialiste qui refuse pour l'instant de se retirer est lui même franc-maçon, et a notamment présidé un groupe d'élus se réclamant de cette obédience, comme l'a rappelé lundi FTVI. L'avenir dira si l'appel du Grand Maître aura plus de poids que ceux, insistants, de la rue de Solférino".

Posté le 8 décembre 2015 à 22h50 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (4)

07 décembre 2015

Le Grand Orient de France donne ses consignes

Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient, déclare au JDD :

Unknown-24"J’appelle, en tant que Grand Maître du Grand Orient, au désistement républicain, qu’il vienne de la gauche ou de la droite : les partis arrivés en troisième position doivent se retirer. L’esprit républicain doit prévaloir sur toute autre considération. C’est, par exemple, ce que j’ai fait valoir lundi matin à Jean-Pierre Masseret en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Mais l’exigence républicaine s’adresse, j’insiste, à la droite comme à la gauche."

A quand la séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat ?

Posté le 7 décembre 2015 à 21h41 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (38)

01 décembre 2015

La similitude des mesures du Grand Orient de France et de l’AMF

La Ligue du Sud met en parallèle la charte sur la laïcité, proposée l'an passé par le Grand Orient de France, et le Vade Mecum de l'Association des Maires de France.

A quand la séparation du Grand Orient de France et de la République, au nom d'une saine laïcité ?

Posté le 1 décembre 2015 à 16h35 par Michel Janva | Lien permanent

30 novembre 2015

La « loi maçonnique » influence incontestablement le fonctionnement des Tribunaux

Lu sur La Tribune :

"[...] Un administrateur judiciaire, membre de la Grande Loge nationale française, reconnaît l'existence et la puissance de la « fraternelle » des Tribunaux de commerce (réunion des loges d'une même activité professionnelle), qui cohabite (ou se confond, selon les cas) avec le réseau, tout aussi influent, des syndicats patronaux Medef et CGPME appelés à désigner les juges. Et François Péron lui-même en aurait été averti, lors de son installation à Lyon, par un ancien président du Tribunal de commerce local. La « loi maçonnique » influence incontestablement le fonctionnement des Tribunaux de commerce. [...]"

Posté le 30 novembre 2015 à 09h41 par Michel Janva | Lien permanent

23 novembre 2015

Le Vade mecum de l'AMF, un manifeste issu des loges

Interrogé par Thierry Vincent dans Famille chrétienne, Xavier Lemoine revient sur le Vade mecum sur la laïcité présenté par l'Association des maires de France (AMF), dont il estime que les outrances laïcistes sont le meilleur moyen d'attiser les tensions au sein de la société. "Vade mecum*" le mal nommé car il ne donne pas vraiment envie de le suivre !


Xavier-lemoine_article[...] "Il y a deux manières de voir la laïcité. Elle peut être soit unilatérale, si l'on considère que c'est l'État qui impose sa vision aux religions, soit bilatérale s'il s'agit d'un dialogue, dans lequel les religions ont aussi l'occasion de s'exprimer sur leur vision de cette notion. En l'occurrence, c'est clairement la première solution qui a présidé à la rédaction de ce vade-mecum.

Pour éclairer ses réflexions, l’AMF a d’abord écouté les interventions de Jean-Louis Bianco de l’Observatoire de la Laïcité, de Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient de France, et de Gérard Delfau. Ce sont ces discours qui ont orienté le travail. Les représentants des religions chrétiennes, juive et musulmane n'ont été entendus qu'en toute fin de parcours, alors que nous étions déjà en phase de prérédaction. Très marqué idéologiquement, le document final tient en suspicion les religions et fait de la laïcité un ensemble normatif contraignant qui oblige les consciences sur des sujets sensibles. Ne pas y adhérer, c'est déjà ne plus être laïc ni même républicain ![...]

Certes, tous les maires ne sont pas membres de l'AMF, je n'en fais moi-même plus partie, mais il reste difficile de s'en démarquer clairement et publiquement. La pression des pairs et du groupe est forte.

Certaines propositions visent directement la religion catholique. La demande d’interdiction des crèches de Noël dans les mairies est sans doute la plus symbolique. Pourquoi l’AMF fait-elle de ce point une priorité, a fortiori dans le contexte actuel ?

Ces gens-là font la chasse aux crèches alors que la mairie de Paris organise chaque année un repas de l'iftar pendant le ramadan… En réalité, les revendications de l’islam leur servent de prétexte pour remettre un tour de vis général, donc à l’Église, tout en restant incapables d’imposer ces recommandations aux musulmans eux-mêmes. Pour aller plus loin encore dans la bienveillance à l’égard de l’islam, on transforme leurs faits religieux en faits culturels.

C'est un mécanisme idéologique d'une très grande perversité. Il ne faut pas oublier que la franc-maçonnerie, grande ennemie de l’Église catholique, est très influente au sein de l'AMF. Comme en atteste le fait d’avoir confié l’ouverture et l’orientation des débats à Messieurs Daniel Keller et Gérard Delfau (lui-même membre de la loge Fidélité et Travail de Montpellier, affiliée au Grand Orient de France, Ndlr).

Que peuvent faire les maires qui, comme vous, sont en désaccord profond avec l’AMF, pour faire entendre une autre voix ?

Depuis les lois sur l’intercommunalité, les maires sont de moins en moins libres de leurs prises de positions, car ils sont obligés de passer des accords politiques pour les budgets. Cela annihile toute expression d’une pensée originale, car on risque alors à chaque fois de rompre des équilibres politiques et financiers, dont on ne veut et ne peut pas se voir privé.

L’AMF est une grosse machine aux rouages subtils et très bien organisés. Essayer de la changer « de l’intérieur » serait illusoire. En revanche, les maires susceptibles de se démarquer de l’AMF ont besoin d’être encouragés et soutenus par les citoyens qui les approuvent et ainsi leur donner le courage de s’exprimer sur des sujets comme la laïcité. Ils ont le devoir de se mobiliser et d’être acteurs de la vie politique locale, et pas uniquement se comporter en consommateurs, en ne votant qu’une fois tous les six ans.

Il y a toute une génération en train de se former, qui a déjà pris la parole et s’est fait largement rabrouer sur ce type de sujets. Mais nous n’en sommes qu'aux prémisses du combat qu’elle a à mener."

Les principales propositions du vade-mecum de l'AMF

  • Une loi pour interdire les crèches dans les mairies : l’AMF estime que la présence de crèches de Noël dans les mairies est incompatible avec la laïcité. Elle souhaite une « clarification législative » en réponse à des décisions de justice contradictoires rendues à ce sujet l'année passée.
  • Davantage de neutralité des élus : l’AMF « invite les élus, dans leur action publique, à s’abstenir de faire montre de leurs propres convictions religieuses ou philosophiques », notamment lorsqu’ils participent en tant qu’élus à des cérémonies religieuses.
  • Renforcement du contrôle des écoles hors contrat : l'AMF prône « un régime de déclaration plus encadré et, surtout, un renforcement du contrôle a posteriori, par l’État, de la réalité de la pratique des structures éducatives privées hors contrat ».
  • Appel à ne plus soutenir les manifestations chrétiennes : l'AMF « invite les maires à être attentifs aux potentielles entorses à la laïcité dans le cadre du soutien apporté à des manifestations considérées comme traditionnelles (processions, troménies, baptêmes de navires, bénédiction de bâtiments, etc.) ».
  • Critique de l'Église : l'AMF a choisi de faire figurer en annexe du vade-mecum l'intervention devant le « Groupe Laïcité » de Gérard Delfau, président de l'association ÉGALE qui défend la laïcité. Après avoir présenté les lois Neuwirth (autorisant la contraception), Veil (autorisant l'avortement) et Taubira (autorisant le mariage homosexuel) comme des « avancées en matière de laïcité » (sic), il souligne que l'Église catholique a essayé jusqu'au bout d'empêcher leur adoption »."

Le Manifeste (Vade mecum) de l'AMF peut être consulté ici.

*Vade mecum : venez avec moi.

Posté le 23 novembre 2015 à 17h47 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (27)

16 novembre 2015

17 novembre : dialogue avec les organisations maçonniques au Parlement européen

Unknown-69Demain après-midi, dans le cadre de l'article 17 du Traité européen, instituant un dialogue avec les Eglises et les organisations philosophiques, des franc-amçons viendront exposer leurs idées sur le rôle de l'éducation pour lutter contre le radicalisme et le fondamentalisme... Voilà un sujet d'actualité... Outre quelques huiles du Parlement, on trouve :

  • Pierre Galand, Président de la Fédération Humaniste Européenne
  • Yvette Ramon, Grand-Maître de l'Ordre Interntional maçonnique Le Droit Humain
  • Nieves Bayo Gallego, Grand Maître de la Grande Loge Symbolique Espagnole
  • Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient de France
  • Keith Porteous Wood, Directeur exécutif de la UK National Secular Society

Posté le 16 novembre 2015 à 20h44 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

07 novembre 2015

Des membres éminents du Grand Orient nommés au CESE

Unknown-53Le 5 novembre, 43 personnalités ont été nommées au sein du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE). Parmi ces nouveaux membres proposés par le Premier Ministre Manuel Valls, les membres du GODF entrent en forces. Sont en effet nommés à la fois le Grand Maître du GODF en exercice Daniel Keller et l’ancien Grand Maître Philippe Guglielmi. L’un comme l’autre sont désignés

 «en raison de leur expérience dans le domaine social, culturel, sportif ou scientifique, dans le secteur du logement social ou en raison de leur action en faveur des personnes handicapées ou des personnes retraitées».

On compte au moins trois autres frères du GODF dans cette promotion du CESE:

  • Patrick Molinoz pour sa «compétence en matière d’environnement et de développement durable». Il est maire PRG de Venarey-les-Laumes (Côte-d’Or), vice-président de l’AMF où il préside la Commission Laïcité.
  • Jean-Marie Cambacérès, pour son «expérience dans le domaine économique». 
  • Bernard Amsalem, en raison de son «expérience dans le domaine social, culturel, sportif ou scientifique, dans le secteur du logement social ou en raison de leur action en faveur des personnes handicapées ou des personnes retraitées». 

L’indemnité mensuelle de chaque membre du CESE est de 1829,08€ à laquelle s’ajoutent 1883,95€ de frais mensuels. C'est cher payé pour mettre des papiers à la poubelle.

Posté le 7 novembre 2015 à 18h33 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

Un "ouragan maçonnique"

Lu ici :

Capture d’écran 2015-11-07 à 18.25.42"Le 28 octobre, la Grande Loge de Géorgie, au sud-est des Etats-Unis, a décidé d’interdire l’homosexualité dans ses rangs. Le Grand Maître Douglas W. McDonald a publié un édit, après approbation par le parlement de son obédience à une courte majorité, qui affirme que «l’homosexualité est contraire à la loi morale»… et une «offense à la discipline»!

Cette décision réactionnaire n’est pas en tant que tel un événement au sud des Etats-Unis. L’événement majeur c’est que, cette fois, cet édit issu d’une obédience revendiquant 40000 frères provoque un tollé au sein du monde des “frères trois points” américains, un «ouragan maçonnique»

Posté le 7 novembre 2015 à 18h27 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

22 octobre 2015

Laurent Wauquiez chez les franc-maçons à Lyon

W

Posté le 22 octobre 2015 à 12h30 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (27)

15 octobre 2015

La bataille des crèches continue

A quelques jours d'intervalle, les cours administratives d'appel de  Paris et de Nantes ont rendu des décisions exactement opposées :

  • Saisie par les laïcards de la Libre Pensée, qui avaient perdu en première instance, la Cour administrative d'appel de Paris a interdit à la mairie de Melun d'installer de nouveau une crèche dans sa cour, au motif qu'il s'agirait "d'un emblème religieux", donc "contraire au principe de neutralité des services publics". Dans son jugement, rendu le 8 octobre, la Cour va même jusqu'à imposer à la mairie le versement de 1 500€ d’indemnités aux "libres penseurs" au titre des frais de justice. 
  • Le 13 octobre, la Cour administrative d'appel de Nantes a au contraire annulé l'interdiction faite, en première instance, au Conseil général de Vendée d'installer une crèche dans son hall. La Cour estime au contraire que la crèche s’inscrit "dans le cadre d’une tradition relative à la préparation de la fête familiale de Noël, ne revêt pas la nature d’un signe ou emblème religieux" et qu’elle n’est pas ostentatoire.

MelunLe maire de Melun, Gérard Millet, annonce faire appel devant le conseil d’Etat et va « réfléchir rapidement » s’il installera quand même une crèche à la mairie à Noël. Sinon, « un grand panneau expliquera pourquoi la crèche est absente », prévient-il.

Ce qui est navrant, c'est qu'il faille démontrer qu'une crèche ne revêt aucun caractère religieux pour la défendre. De ce point de vue, les laïcards ont gagné.

Posté le 15 octobre 2015 à 15h43 par Louise Tudy | Lien permanent

07 octobre 2015

La franc-maçonnerie fait sa promotion à Périgueux

0.06.23 1.07.28
2.08.08
On relira avec intérêt le témoignage de Serge Abad-Gallardo, qui a passé 24 ans au sein d’une des obédiences les plus importantes de France, celle du Droit Humain, émanation du Grand Orient de France. Il déclarait en mai dernier :

"La franc-maçonnerie croit en sa propre « utopie ». Autrement dit, tout ce qui est possible à un être humain, peut et doit lui être permis. La morale découle du pacte social et pas de la loi naturelle voulue par Dieu. Sans enfer ni paradis, sans jugement dernier ni rédemption, il n’y a pas d’autre mode de vie possible que l’hédonisme : le plaisir et le bonheur en cette vie sont l’unique but à poursuivre. Le Salut éternel n’existe pas, il faut jouir de la vie présente. La franc-maçonnerie conspire, dès lors, contre toute façon de penser qui ne serait pas la sienne et ne suivrait pas cet objectif."

Posté le 7 octobre 2015 à 07h34 par Michel Janva | Lien permanent

30 septembre 2015

Chalon-sur-Saône : pas de poisson le vendredi à la cantine

La victoire du maire de Chalon-sur-Saône tient en ces quelques mots :

"Nous mettons la religion à la porte de la cantine".

Il ne s'agit donc pas d'une victoire contre l'islam et ses obligations alimentaires, comme pourraient le penser les bobos, mais bien d'une victoire du laïcisme contre la religion.

(merci à LG)

Posté le 30 septembre 2015 à 16h06 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (14)

29 septembre 2015

Les franc-maçons à l'épreuve de la liberté d'expression

Voyant son orientation sexuelle et son appartenance à la franc-maçonnerie révélées dans un ouvrage de la journaliste Raphaëlle Bacqué, édité par Grasset, le banquier d'affaires Emmanuel Goldstein avait saisi la justice pour atteinte à la vie privée. Dans son ordonnance de référé, la magistrate du Tribunal de Grande Instance de Paris a jugé au contraire

"qu’il «est incontestablement utile au débat d’intérêt général» de connaître l’identité de la personne qui a permis à [l'ancien directeur de Sciences Po] Richard Descoings d’être invité dans une tenue blanche fermée (TBF) [pour y défendre son projet de réorganisation de l'école]. Pour la juge, cette information éclaire le fonctionnement de l’Etat (puisque Sciences Po Paris a la «charge de former des hauts fonctionnaires de l’Etat»).

Cette jurisprudence rejoint celle de la Cour de cassation, et de plusieurs cours d’appel, depuis dix ans qui jugent que la révélation de l’appartenance maçonnique d’un responsable politique ne peut pas être sanctionnée au titre de l’article 9 du Code civil (droit au respect de sa vie privée), car c’est une «question d’intérêt général» ou qu’il y a un but légitime d’informer le public."

Posté le 29 septembre 2015 à 17h10 par Louise Tudy | Lien permanent

28 septembre 2015

Najat Belkacem chez les franc-maçons

NPour le 5ème Dîner de la Grande Loge de France (GLDF), 3 invités sont venus soutenir les 200 participants :

  • le Défenseur des droits Jacques Toubon parlant du droit d’asile,
  • le philosophe Abdennour Bidar discourant sur l’unité dans la spiritualité de l’Islam
  • le ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem vantant la transmission de la morale laïque à l’école.

La socialiste a déclaré

«Je sais ce que la République et l’Ecole doivent à la Franc-Maçonnerie depuis deux siècles, comme le droit à la contraception doit beaucoup à la GLDF»

A quand la séparation du régime et de la secte maçonnique ?

Posté le 28 septembre 2015 à 11h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

26 septembre 2015

Le Grand Orient de France est heureux de vous convier à un colloque sur l'euthanasie des enfants!

Eh là, que personne ne parle de complotisme à deux balles : 

Go

Posté le 26 septembre 2015 à 11h14 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (14)

25 septembre 2015

L'euthanasie des enfants, nouvel objectif du Grand Orient de France

Le Grand Orient de France organise le 3 octobre un colloque sur "la fin de vie des enfants". Parmi les intervenants, 

  • le sénateur belge Philippe Mahoux, "père" de la loi sur l'euthanasie en Belgique, qui a plaidé et obtenu son extension aux enfants
  • le député français Jean-Louis Touraine, auteur d'un amendement en faveur d'une "aide médicalisée active à mourir" lors de l'examen de la proposition de loi Clayes-Leonetti
  • Alexandre Mauron, un professeur de bioéthique à Genève, qui trouve satisfaisante la légalisation du suicide assisté en Suisse

Dans son communiqué, la commission du Grand Orient qui organise la conférence (via MPI) envisage de soustraire les enfants à l'autorité parentale :

"Les débats ont repris sur la question de la fin de vie. Suivant la demande du Président de la République Française, Monsieur François Hollande, un important travail a été réalisé pour modifier la loi actuellement en vigueur. (...)

Aujourd’hui, le rapport de présentation et texte de la proposition de loi de MM. Alain Claeys et Jean Léonetti, créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie constitue en quelque sorte « l’aboutissement » sur la question. 

Les propositions faites à partir de ce rapport ont été fortement amendées, quelques batailles juridiques et médiatiques à propos d’un malade en fin de vie, mettent en évidence l’extrême difficulté d’aborder l’espace sacré que représente la mort. 

Cependant la question de la fin de vie des enfants est, pour ainsi dire, très peu abordée.

A ce sujet, nous pensons qu’une réflexion complémentaire s’impose. En effet, il est difficile de réduire cette partie concernant les enfants, au seul statut de mineurs placés sous l’autorité parentale.

Nous souhaitons pouvoir aborder ce sujet sous l’angle médical, juridique, éthique et philosophique, en mettant en avant la question de l’autonomie des mineurs. 

L’objectif de ce colloque est donc d’informer et de débattre mais aussi au travers de la singularité de la fin de vie es enfants, d’éclairer les débats philosophiques et législatifs sur la fin de vie."

Posté le 25 septembre 2015 à 13h06 par Louise Tudy | Lien permanent

09 septembre 2015

28 obédiences maçonniques européennes unies en faveur des immigrants

Lu ici :

"L’initiative est sans précédent, 28 obédiences maçonniques européennes (dont 8 françaises) ont signé un communiqué commun [A découvrir ici. NDL] sur les «migrants», qu’il vaut mieux appeler les réfugiés.

Je n’avais jamais vu une telle mobilisation trans frontière sur un sujet humaniste des francs-maçons. Il s’agit des sœurs et des frères de 16 pays  : Autriche, Belgique, Croatie, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Luxembourg, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Suisse et Turquie.

Ces 28 obédiences «en appellent aux gouvernements européens pour qu’ils mettent en œuvre les politiques communes indispensables à un accueil digne et humain de populations en détresse et en péril»… en regrettant «l’incapacité des Etats à surmonter les égoïsmes nationaux» (...)

Pour la France, huit obédiences sont signataires : GODF, GLFF, GLDF, FFDH, GLMF, GLMU, Oitar, Glisru."

On comprend mieux l'empressement de l'UE.

 

Posté le 9 septembre 2015 à 21h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

Obligation pour tout élu franc-maçon de se dévoiler

En Suisse :

F"Le bureau du Grand Conseil (Parlement) du canton du Valais doit proposer une modification de son règlement introduisant une obligation pour tout élu franc-maçon de se dévoiler. L'information, publiée la semaine dernière dans Le Nouvelliste, le quotidien de Sion, révèle que cette initiative a été prise par les démocrates-chrétiens, la principale formation du canton, et l'Union démocratique du centre, un parti d'extrême droite comme son nom ne l'indique pas. Canton bilingue de 330 000 habitants, le Valais est l'une des régions les plus catholiques de Suisse. [...] Cette proposition du bureau du Grand Conseil valaisan vise tout particulièrement la Grande Loge suisse Alpina, reconnue par la Grande Loge d'Angleterre, la principale obédience helvétique, dont les effectifs sont estimés entre 4 000 et 5 000 membres."

A quand la même chose en France ?

Posté le 9 septembre 2015 à 11h26 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

06 septembre 2015

En France, il y a 135.000 à 140.000 francs-maçons, dont "plein" de journalistes

C'est un franc-maçon qui le dit... dans la presse. Rappelons-nous le passage de Manuel Valls et d'autres responsables politiques.

Posté le 6 septembre 2015 à 21h45 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

05 septembre 2015

Il y a plein de journalistes franc-maçons

Unknown-3Auteur du Petit Dictionnaire des (vrais et faux) frères, l'ancien grand maître du Grand Orient Alain Bauer a indiqué qu'il y a aujourd'hui en France 135 000 à 140 000 francs-maçons, dont "plein" de journalistes

L'auteur considère que la franc-maçonnerie a subi une "considérable perte d'influence" : avant la Seconde Guerre mondiale, 50% de la classe politique appartenait à une loge. Aujourd'hui, ils ne sont que 10%. Quant à François Hollande, "beaucoup de gens autour de lui" sont francs-maçons.

A quand la séparation de l'Etat et de la franc-maçonnerie ?

Posté le 5 septembre 2015 à 12h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

30 août 2015

Le Grand Orient ouvre un poste de lobbyiste sur l'UE

Voici l'offre :

IMAG03241

Le Convent du Grand Orient de France (GODF) s'est tenu les 27, 28 et 29 août à Reims. Le ministre de la Ville, Patrick Kanner, était présent à un évènement le 26 août.

Dans son rapport d’activité de 53 pages, le Grand Maître Daniel Keller (réélu pour une troisième année) écrit :

«La Franc-Maçonnerie travaille à l’amélioration de l’homme et de la société, mais à mesure que nous avançons cet objectif semble devenir de plus en plus lointain etincertain. L’horloge du monde s’est déréglée. Les attentats de Paris en Janvier, leur réplique à Copenhague et à Tunis,la renaissance d’une barbarie à visage inhumain à travers un monde en proie aux convulsions et au chaos n’offrent quela promesse d’un soleil noir qui jetterait sur l’humanité un manteau de douleur.

Un tel monde ne peut laisser le Franc-Maçon silencieux et inerte. Le moment est venu de comprendre que tout repli serait une trahison et qu’au contraire nous devons être plus que jamais les combattants d’une cité meilleure.(…) L’Histoirenous prend à témoin et nous ne pourrons pas dire un jour que nous ne savions pas.»

La franc-maçonnerie va-t-elle prendre les armes contre l'islamisme ? Non :

« Tel est le sens des manifestations que le Conseil de l’Ordre a promu tout au long de l’année, qu’il s’agisse du tour de France sur l’antimaçonnisme et la crise des valeurs de la République ou des Utopiales Maçonniques

«C’est aussi la raison pour laquelle nous avons souhaité affirmer des positions, notamment sur la question de la laïcité dans le souci de mettre un terme à la confusion croissante qui entoure un vocable consubstantiel à la République

Mais les dogmes, dans la franc-maçonnerie, tous les maçons vous diront que cela n'existe pas.

Posté le 30 août 2015 à 23h45 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

23 juillet 2015

Un violeur d'enfants membre du Grand-Orient de France

Unknown-11Le Grand Orient de France a sanctionné le présumé violeur d’enfants de six ans Romain Farina, directeur d’une école élémentaire de Villefontaine (Isère). Transféré en prison le 25 mars 2015, la Chambre suprême de justice maçonnique de son obédience l’a suspendu le 24 avril 2015 «de ses droits et qualités maçonniques» «à titre conservatoire, temporaire et exceptionnel».

Ce frère aurait déjà été condamné en 2008 pour recel d’images pédopornographiques. Ce qui ne l'a pas empêché de devenir ensuite directeur d'école élémentaire...

Les juges maçonniques soulignent que leur frère a reconnu les faits au cours de sa garde à vue.

Posté le 23 juillet 2015 à 08h35 par Michel Janva | Lien permanent

12 juillet 2015

15 juillet : conférence sur la franc-maçonnerie à Carnac

S. Abad-Gallardo

Posté le 12 juillet 2015 à 07h26 par Michel Janva | Lien permanent

23 juin 2015

Pape François : "La franc-maçonnerie dominait ... Ce fut l'un des pires moments"

A Turin, le pape a rencontré des jeunes. Répondant aux questions de trois d'entre eux sur la signification de l'amour, de la confiance dans la vie et de l'importance du partage des idéaux, il a écarté le discours qu'il avait préparé. Voici un résumé de ses réponses:

''L'amour, la vie, les amis...ces trois mots sont importants pour la vie et tous les trois ont pour racine commune la volonté de vivre. L'amour a deux niveaux: Tout d'abord, l'amour est plus dans les actes que dans les paroles... Rappelez-vous que Dieu a commencé à parler de l'amour quand il s'est engagé envers son peuple, quand il a fait une alliance avec lui, quand il l'a sauvé. Ce sont des gestes faits d'amour, des actes d'amour".

Ensuite "l'amour est toujours quelque chose d'offert, de communiqué. Il faut savoir écouter et répondre à l'amour, qui est dialogue et communion... L'amour n'est ni sourd ni muet. Il communique" mais est "très respectueux de la personne, n'utilise pas l'autre, car il est chaste et respecte le caractère sacré de l'autre. Pardonnez-moi si je vous dis quelque chose que vous n'attendiez pas: Faites l'effort de vivre un amour chaste. Ceci est la conséquence de ce que...l'amour se sacrifie pour l'autre. L'amour est un service. Lorsque Jésus a lavé les pieds de ses apôtre, leur a enseigné qu'ils étaient destinés à se servir mutuellement''.

On constate souvent un sentiment de méfiance face à la vie, "parce que certaines situations nous semblent peu dignes d'être vécues."

''Je vous comprends lorsque vous dites de ne pas avoir confiance dans la vie. Nous vivons aujourd'hui la culture du déchet. Ce qui est inutile économiquement est jeté... Avec cette culture de rejet peut on encore compter sur la vie?... Un jeune qui ne peut travailler ou étudier a honte de ne pouvoir fonder un foyer... Combien de jeunes se suicident? Combien vont combattre au côté de terroristes, pour au moins faire quelque chose, avoir un idéal?... Voilà pourquoi Jésus a dit de ne pas placer dans les richesses et dans le pouvoir notre sécurité. Comment puis-je vivre une vie qui ne détruit pas, une vie qui ne rejette pas les gens? Comment puis-je vivre une vie qui me déçoit tant?... Nous devons aller de l'avant avec nos projets et construire une vie ne déçoive pas. Etre impliqué dans un projet pour construire quelque chose aide à vivre... Abandonnez le sentiment de méfiance envers la vie...et allez s'il le faut à contre-courant... Vous les jeunes qui vivez" le marasme économique, rejetez les "valeurs consuméristes et hédonistes qui sont des bulles de savon. Elles ne conduisent pas au progrès. Faîtes des choses constructives, même modestes, pour" répondre à vos idéaux. Ce sera le meilleur antidote à cette méfiance de la vie, la meilleure réponse à une culture qui ne propose que le plaisir... Le secret est de bien comprendre où l'on vit, sur cette terre... A la fin du XIX siècle, les conditions de la jeunesse étaient terribles. La franc-maçonnerie dominait et l'Eglise ne pouvait pas faire grand chose. Il y avait l'anti-cléricalisme et même le satanisme... Ce fut l'un des pires moments et des pires endroits de l'histoire de l'Italie... Or c'est à cette époque que se sont manifestés beaucoup de saints" en Piémont. Pourquoi? "Parce qu'ils ont réalisé qu'ils devaient aller à l'encontre de cette culture et de ce mode de vie. Il faut vivre la réalité. Et si cette réalité est de verre et non de diamant, je la regarde pour ce qu'elle est et la fait mienne, au service des autres''.

Posté le 23 juin 2015 à 07h08 par Michel Janva | Lien permanent

18 juin 2015

Xavier Bertrand aurait démissionné

... de la franc-maçonnerie.

Subira-t-il le sort de Brigitte Barège, sœur embarrassante pour son obédience, la GLFF, suite à ses propos sur l'homosexualisme. Elle est aujourd'hui poursuivie pour détournement de fonds publics, complicité et recel de ce délit, faux et usage.

Posté le 18 juin 2015 à 22h38 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

30 mai 2015

La France maçonnique

Posté le 30 mai 2015 à 21h02 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

23 mai 2015

La charte de la loge maçonnique de Valls

Une charte, un mode de pensée, un ordre d'action où l'on reconnaît Manuel Valls (source).

Obtenir et conserver les pleins pouvoirs :

"L'homme sans maîtres ne nourrit pas d'illusion sur les pouvoirs libérateurs, l'égalité ne pouvant être fille de l'autorité. Mais il sait aussi que nier un seul pouvoir, c'est laisser à d'autres pouvoirs la possibilité de prendre la place".

Le laïcisme moderne ou la négation de toute transcendance : 

"L'homme sans dieux ne reconnaît pour valeurs que celles forgées par l'Homme pour l'Homme. Mais il sait aussi que, si rien n'est éternel ni sacré, le besoin de sacralisation et l'interrogation métaphysique sont deux composantes de l'aventure humaine. Il proclame que tout pas nouveau franchi vers l'explication de l'ensemble des phénomènes humains ne peut être que le fait d'hommes libres, acceptant d'inclure leurs propres croyances et leurs valeurs dans le champ de la connaissance".

Déni de toute loi supérieure, de toute antériorité, de la notion même de vérité : 

"L'homme sans maîtres ni dieux, disponible pour toutes les remises en cause, doit mettre ses énergies au service de la construction des utopies qui assureront le progrès social de l'Humanité. [...]  

Résolument tournée vers l'avenir de l'Homme, confiante dans sa liberté créatrice, la franc-maçonnerie progressiste, fidèle à ses principes, doit être l'un des lieux privilégiés où s'élaborent les nouvelles utopies constructives qui féconderont les sociétés futures. Imaginatif et débarrassé de tout préjugé, le Franc-maçon, sans maîtres ni dieux, se doit d'intégrer, jusque dans ses rêves les plus fous, les contraintes de compétence et les exigences de raison qui s'imposent à tout bâtisseur".

Et malgré cela, dès qu'est abordée la puissance de la franc-maçonnerie, même les catholiques hurlent aux loups, voire au complot... Elle a de beaux jours devant elle et un Valls peut dérouler tranquillement.

Posté le 23 mai 2015 à 23h09 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (10)

22 mai 2015

Animateur d'une radio chrétienne et franc-maçon

UnknownJean du Camp d’Orgas est animateur de l’émission Regard santé sur la radio RCF Bordeaux. Dans la revue « Franc Maçonnerie magazine » de janvier 2015,il évoque son appartenance au Grand Orient de France  et « sa progression dans les degrés qui m’a permis d’être à l’unisson de ceux qui ne pensent pas comme moi ». 

Voici ce qu'écrivait la Congrégation pour la doctrine de la foi en 1985 :

"[...] Il faut rappeler en premier lieu que la communauté des «maçons libres» et ses obligations morales se présentent comme un système progressif de symboles d’un caractère comportant un strict engagement. La discipline rigide de l’occulte qui y règne renforce par ailleurs le poids de l’interaction de signes et d’idées. Ce climat de secret comporte par dessus tout pour les inscrits le risque de devenir 1’instrument de stratégies qui leur demeurent inconnues.

Même si l’on affirme que le relativisme n’est pas assumé en tant que dogme, on propose cependant en réalité une conception symbolique relativiste et, ainsi, la valeur relativisante d’une telle communauté morale-rituelle, loin de pouvoir être éliminée, apparaît au contraire déterminante.

Dans un tel contexte, les diverses communautés religieuses auxquelles appartiennent chaque membre des Loges ne peuvent être considérées que comme de simples institutionnalisations d’une vérité plus vaste et insaisissable. La valeur de ces institutionnalisations apparaît donc comme inévitablement relative en regard de cette vérité plus vaste qui se manifeste au contraire plutôt dans la communauté de la bonne volonté, c’est-à-dire dans la fraternité maçonnique.

Toutefois, pour un chrétien catholique, il ne lui est pas possible de vivre sa relation avec Dieu de deux façons, c’est-à-dire en la scindant sous une forme humanitaire: supraconfessionnelle, et sous une forme interne: chrétienne. Il ne peut entretenir de relations de deux sortes avec Dieu, ni exprimer son rapport avec le Créateur par des formes symboliques de deux natures. Ceci représenterait quelque chose de totalement différent de cette collaboration, évidente pour lui, avec tous ceux qui sont engagés dans l’accomplissement du bien, même à partir de principes différents. D’autre part, un chrétien catholique ne peut pas, simultanément, participer à la pleine communion de la fraternité chrétienne et considérer son frère chrétien, par ailleurs, selon l’optique maçonnique, comme un «profane». [...]"

Posté le 22 mai 2015 à 07h58 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (22)

19 mai 2015

Manuel Valls fut membre de la loge maçonnique "ni maîtres ni dieux"

Lu sur ce blog franc-maçon :

Une-LExpress-20-mai-2015-226x300"Le long passage de Manuel Valls au Grand Orient de France, de 1989 à 2005, est très étonnant à au moins deux titres. Primo le fait que l’actuel Premier ministre n’en parle jamais, pas plus que les journalistes qui signent des biographies ou des portraits de lui dans la presse écrite ou audiovisuelle. Deusio, par le choix de sa loge-mère, « ni maîtres ni dieux», où il fut initié en 1989, un atelier de trublions, de rebelles, de libertaires, d’anarchistes, de socialistes autogestionnaires ou de communistes… Surprenant pour ceux qui voient en lui à Matignon l’incarnation du social-libéralisme sécuritaire. Au terme de plusieurs semaines d’enquête, L’Express publie ce 20 mai un dossier de couverture titré «Un franc-maçon nommé Valls».

Contrairement à une légende logique mais fausse, son ami de trente cinq ans Alain Bauer n’est pour rien dans l’entrée en maçonnerie de Manuel Valls. Bauer a été initié en 1981 au GODF avant de devenir Grand Maître en 2000. Il assure n’avoir jamais parlé de franc-maçonnerie avec son ami Manuel jusqu’en 1995. J’ai découvert que le parrain de Manuel Valls fut en fait le rocardien Jean-Pierre Antebi, à l’époque Grand Secrétaire aux Affaires extérieures au Conseil de l’ordre du GODF, et que les deux hommes ont été présentés par le frère Yves Colmou (27 ans plus tard, il est aujourd’hui l’un de ses plus proches conseillers à Matignon). C’est Antebi qui a entraîné Valls dans la loge qu’il avait contribué à fonder en 1986, « ni dieux ni maîtres ».

Dans mon article, je raconte l’histoire singulière de la création de cette loge «poil à gratter» pour laquelle le Grand Maître de l’époque Roger Leray a manifestement eu plaisir à allumer les feux en 1986. Il est rare que la naissance d’une loge soit un tel événement. Exceptionnel également qu’un atelier soit lancé avec la lecture d’une charte, un texte audacieux, percutant. Et toujours en vigueur. J’en publie dans L’express de larges extraits.

J’ai pu rencontrer plusieurs anciens vénérables maîtres (qui se faisaient appeler «maillet d’Orient») de Ni maîtres ni dieux où Manuel Valls venait «s’encanailler», alors qu’il était déjà un socialiste ambitieux, conseiller au cabinet de Michel Rocard, à Matignon.

Dans ce dossier que publie L’Express, je dresse le portrait du parrain de Valls, toujours resté dans l’ombre, Jean-Pierre Antebi, un courtier en assurances partagé entre trois passions militantes : le PS, le GODF et la Licra. Un homme haut en couleurs emporté par la maladie en 2007, à l’âge de 64 ans. Il était si fier de sa recrue pour laquelle il voyait il y a un quart de siècle un destin de président de la République !

Manuel Valls restera six ans et demi à «ni maîtres ni dieux» avant de changer de loge fin 1995, car les jours des tenues (réunions) deux fois par mois n’étaient pas compatibles avec ses obligations au siège du PS. Là, il ne cherche pas midi à quatorze heures : il demande à Alain Bauer d’organiser son transfert dans la loge dont il est le vénérable maître, L’Infini maçonnique. Tout ce récit permet de mieux comprendre quel animal politique il est devenu -d’Evry à Matignon-, sa colonne vertébrale, ses valeurs, ses convictions. Il manquait une pièce au puzzle Valls."

Posté le 19 mai 2015 à 07h35 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

14 mai 2015

La franc-maçonnerie aboutit à une impasse

Editorial d'Aymeric Pourbaix dans Famille chrétienne :

Numero-1948-samedi-16-mai-2015-les-pieges-de-la-franc-maconnerie_large"Pourquoi l’Europe est-elle fatiguée, vieillissante, moins féconde d’enfants et d’idées, inter­rogeait le pape François en novembre dernier à Strasbourg ? La réponse se trouve pour partie… dans la Grande Arche de la Défense ! 

Dédiée à la « Fraternité » et aux Droits de l’homme lors de son inauguration pour le bicentenaire de la Révolution française, ce cube évidé pouvait contenir Notre-Dame-de-Paris tout entière, selon les dépliants touristiques de l’époque. Comme un symbole du triomphe de la Raison humaine sur la « sainte folie » des cathédrales, ainsi que l’analysait Georges Weigel, brillant esprit catholique américain. Triomphe qui n’a donc pas empêché le « suicide démographique » de l’Europe, et sa perte de vitalité…

D’où une question de Weigel, toujours actuelle : laquelle de ces deux cultures protège le mieux les droits de l’homme et les fondements moraux de la démocratie ? L’espérance d’un monde parfait, du règne et de la volonté de l’homme, ou bien l’espérance, biblique, du règne de Dieu ? La première, celle qui pré­domine aujourd’hui, a été portée depuis le XVIIIe siècle par une société philosophique, la franc-maçonnerie. Si son pouvoir réel reste difficilement mesurable, son influence sur les esprits et les lois est indéniable, comme le montre notre enquête.

Sauf qu’aujourd’hui, ce projet prométhéen d’édifier une cité sans Dieu bat de l’aile. « Le bonheur est une idée neuve en Europe », disaient les révolutionnaires en 1789. Deux cents ans plus tard, l’espoir humain d’un paradis terrestre est sérieusement écorné. Se donnant l’apparence de la fraternité, mais exaltant les droits individuels – de la contraception à la GPA – au détriment de la dignité universelle et intangible de l’homme, la franc-maçonnerie aboutit à une impasse. Le cube est vide… Et laisse béante la grande question existentielle de la mort, avec pour seul ersatz de réponse l’euthanasie. L’Être suprême de la Révolution s’avère inconsistant et incapable de changer quoi que ce soit à notre monde.

L’espérance chrétienne, elle, ouvre une autre perspective : celle de la vie éternelle, communion d’amour avec un Dieu personnel et miséricordieux. Cette hauteur de vues, cette dimension verticale, modifie la donne dès ici-bas : sur ce Dieu, et Lui seul, pourra être fondé un nouvel humanisme.

Ici, point de secret réservé à une élite, mais un salut offert à tous. C’est pourquoi les chrétiens, vrais fils de la Lumière reçue d’en haut, doivent en faire le cœur de leur annonce missionnaire, plutôt qu’un vague humanitarisme horizontal : l’Église n’est pas une ONG… Sans oublier ce que disait saint Pie X au sujet de la franc-maçonnerie : « Soyez donc inébranlable sur les principes, mais que votre charité s’étende à tous les hommes, furent-ils les pires ennemis de l’Église »."

Posté le 14 mai 2015 à 14h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)


     Archives > Franc-maçonnerie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Franc-maçonnerie