05 juillet 2015

Lapsus révélateur

"enchants", une contraction d'"enfants achetés" ?

Bergé

Posté le 5 juillet 2015 à 21h31 par Louise Tudy | Lien permanent

04 juillet 2015

La Cour de Cassation vient de rétablir l'esclavage en France

Selon le député Jean-Frédéric Poisson :

"Aujourd'hui, la Cour de Cassation vient de rétablir l'esclavage en France en reconnaissant la transcription des enfants nés de GPA dans l'Etat Civil français.

Cette décision nous place au coeur du débat sur le "mariage gay" et la question du "droit à l'enfant".

Retrouvez mon entretien à Famille Chrétienne, en cliquant ici.

Le corps de la femme peut-il être instrumentalisé au bénéfice du désir d'une autre personne ?

C'est l'heure de vérité !

Pour battre en brèche cette décision, il est absolument obligatoire d'abroger la loi Taubira.

Le Parti Chrétien-Démocrate continuera à temps et contre temps ce combat pour la dignité humaine.

Je compte sur vous, on ne lâche rien !"

Posté le 4 juillet 2015 à 09h45 par Michel Janva | Lien permanent

01 juillet 2015

La Ligue du Sud s'oppose à la PMA pour tous

Communiqué :

"La Ligue du Sud est particulièrement défavorable à la réforme de la Procréation Médicalement Assistée de 2011 permettant aux couples hétérosexuels d’avoir un enfant par fécondation in vitro sans condition de vie commune. Si l’infertilité est une souffrance dont il est louable que la science soit parvenue à amoindrir les duretés, le mythe du Progrès ne doit pas ouvrir la possibilité à toutes les dérives.

Lors du débat ayant entrainé la destruction du modèle naturel du mariage lors des premières années du quinquennat de François Hollande, les opposants au saccage du mariage rappelaient que les coteries LGBT chercheraient à imposer l’extension universelle de la GPA. C’est chose faite avec le concours du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, tout un programme, qui demande la libéralisation complète de ces solutions en principe réservées à des cas limites. Rappelons que grâce à la belle mobilisation de La Manif Pour Tous, l’ouverture de la GPA aux couples de femmes était retirée de la loi famille en janvier 2014.

L’approche utilisée dans le rapport est paradoxale : elle est issue exclusivement des fameuses théories du genre. Rappelons que le Haut Conseil est dépendant du premier ministre qui rappelait vertement, comme sa chère amie Belkacem, que ces théories n’existaient pas. Pourtant on lit en introdu ction : « Ainsi, les personnes homosexuelles transgressent les normes du genre et sont disqualifiées dans leur identité d’homme « masculin » et de femme « féminine » ». D’ailleurs la PMA reposant sur l’anonymité du donneur et le rapport préconisant d’instaurer une « déclaration commune anticipée de filiation » la société en arriverait à créer une filiation ignorant volontairement la différence des sexes, l’équilibre dans l’éducation par un père et une mère. La PMA pour les duos lesbiens reviendrait au couronnement d’un totalitarisme idéologique ignorant complètement et la nature humaine et la Nature elle-même.

L’argumentaire utilisé note bien les objectifs réels de forces à l’œuvre depuis des décennies maintenant en faveur du saccage du mariage. Ainsi la Haute Cour prétend justifier le passage à la PMA pour les duos lesbiens au motif que le nombre de divorces aurait explosé et que les femmes seules élevant les enfants de leur précédente union est très majoritaire. Il ne viendrait donc pas à l’idée de ce groupe sans légitimité que c’est justement à un approfondissement des engagements qu’il faudrait procéder pour retrouver ordre et équilibre dans notre société ? Les souffrances des enfants de familles éclatées n’intéressent visiblement pas ces pseudos féministes qui prônent la coexistence d’autres normes à côté de la famille nucléaire, fruit de millénaires de civilisation.

La Ligue du Sud répète qu’elle défend une conception traditionnelle de la famille. Par pragmatisme et souci du bien commun, elle considère que la Politique se doit de soigner les situations sociales intolérables, en rupture de l’ordre naturel. La moraline LGBT cependant n’a rien à faire en politique : elle utilise les individus au service de son idéologie et veut remplacer les familles par des atomes, les enfants par des projections hédonistes insoucieuses de l’avenir de notre société."

Posté le 1 juillet 2015 à 20h54 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

GPA : 2 personnes LGBT condamnées pour provocation à l'abandon d'enfant

Lu sur Infos Bordeaux :

"Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné aujourd’hui un « couple » homosexuel à 7500 euros d’amende chacun, pour « provocation à l’abandon d’enfant ».

Ces homosexuels, « mariés » ont eu recours à une mère porteuse pour donner naissance à une petite fille, âgée aujourd’hui de 6 mois. Ils avaient trouvé une agence basée à Chypre, qui les avait mis en relation avec une femme de nationalité bulgare. Celle-ci était venue en famille à Bordeaux début 2015 afin d’accoucher.

Cette pratique illégale a donc été condamnée, et ce jugement pourrait faire jurisprudence dans le débat actuel sur la GPA (Gestation pour Autrui)."

Posté le 1 juillet 2015 à 15h31 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Haut conseil à l'égalité femmes-hommes veut des enfants privés de père

Le Haut conseil à l'égalité femmes-hommes rend ce 1er juillet un avis favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux paires de femmes.

Dans un document intitulé "Contribution au débat sur l'accès à la PMA", cette instance créée en janvier 2013 sous l'égide du Premier ministre et chargée "d'animer le débat politique sur la question de l'égalité" recommande "d'étendre l'accès à la PMA à toutes les femmes sans discrimination".

L'instance souhaite également que les actes de PMA soient pris en charge par la sécurité sociale. Le Haut conseil recommande enfin d'instaurer la possibilité d'une "déclaration commune anticipée de filiation" pour les homosexuelles, actant ainsi le fait que l'enfant n'ait pas de père.

Cet avis arrive au même moment que celui du Défenseur des droits. Jacques Toubon devrait exprimer un avis favorable sur le sujet ce 1er juillet lors de son audition au Sénat.

Posté le 1 juillet 2015 à 15h12 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Défense du mariage aux Etats-Unis : on ne lâche rien

Extrait d'un article de Présent :

" Brian Brown, président de NOM [National Organization for Marriage], ne se contente pas de se lamenter sur les gravats du vendredi 26 juin. Il réagit, appelle à la résistance et lance les grandes lignes d’une contre-attaque. Un plan en trois volets.

D’abord, exiger du Congrès à Washington et des gouvernements des Etats qu’ils votent une loi, le First Amendment Defense Act, dans le but de protéger les défenseurs du mariage contre une probable discrimination sectaire.

Ensuite, entamer une longue et rude campagne afin de tenter de faire passer, aussi bien sur la colline du Capitole que dans les trois-quarts des cinquante Etats, un amendement constitutionnel scellant une fois pour toutes dans le bronze la loi naturelle qui dicte que le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme.

Enfin, multiplier les appels aux électeurs pour qu’ils incitent les différents concurrents aux primaires républicaines à hisser la définition du mariage au niveau des grands débats précédant l’élection présidentielle de novembre 2016.

« Nous nous retrouvons, note Brown, dans la logique de Roe versus Wade, le verdict de la Cour suprême qui, en janvier 1973, a légalisé l’avortement : même usurpation de pouvoir. Dans les deux cas, la Constitution n’est qu’un paravent. » Un paravent pour camoufler de sombres manipulations politico-idéologiques. Et une partie de bras-de-fer laïque que dénonça le pape François qui, en l’occurrence, insista surtout, comme le rappelle Mgr Thomas Tobin, évêque du Rhode Island, sur « l’attentat de la Cour suprême visant à détruire le plan de Dieu pour la famille humaine ». Mgr Tobin, qui ferraille depuis cinq ans sur la brèche du « mariage » gay, prévoit dans l’avenir, comme beaucoup d’autres évêques ici, un âpre combat et des persécutions de dissidents. [...]"

Posté le 1 juillet 2015 à 15h07 par Michel Janva | Lien permanent

GPA : la fin du mythe des « fantômes de la République »

Communiqué de La Manif Pour Tous :

"La Cour de cassation doit rendre ce vendredi un avis très attendu sur la reconnaissance des GPA réalisées à l’étranger pour des ressortissants français. L’argumentation des partisans de la légalisation de la GPA et de son business abject repose sur l’existence supposée des « fantômes de la République », ces enfants nés de GPA à l’étranger mais non reconnus par la France. « C’est un mensonge : il faut mettre fin à ce mythe des « fantômes de la République » s’indigne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. A la veille de manifestations de grande ampleur organisées en octobre dernier par La Manif Pour Tous, le Premier Ministre lui-même le rappelait dans une interview accordée au journal La Croix : « Il ne faut pas laisser dire non plus que ces enfants sont sans filiation ni identité. Ils ont une filiation et une identité, mais établies à l’étranger. »

Cet argument fallacieux se retrouve une nouvelle fois au cœur d’une décision de justice. Il est clair que les militants pro-GPA cherchent à détourner le regard d’une opinion publique de plus en plus choquée par la réalité sordide d’une pratique qui conduit à  l’arrachement volontaire et programmé de l’enfant à sa mère dès sa naissance et à l’asservissement des femmes réduites à la valeur de leur utérus. Chaque jour, de nouvelles vois s’élèvent pour appeler à mettre un terme à cette pratique odieuse de la GPA qui utilise et exploite la misère humaine comme une matière première.

Les partisans de la légalisation de la GPA sont devenus ces spécialistes pour transformer des inexactitudes voire des mensonges en vérité auto-proclamée. Ainsi, contrairement à ce qu’ils affirment, la CEDH n’a jamais condamné la France pour refus de retranscrire à l’état civil français des enfants nés de GPA à l’étranger. La CEDH s’est contenté de demander que la vie privée de ces enfants soit respectée par la République française. « Personne ne sait exactement ce que cela signifie concrètement et les juristes s’arrachent les cheveux pour essayer d’analyser cette décision dont les conclusions ont été manipulées par des groupes de pression en faveur de la GPA » dénonce Ludovine de La Rochère.

Alors que l’avis de la Cour de cassation sera rendu ce vendredi, La Manif Pour Tous tient à rappeler les risques des conséquences des recommandations du Procureur général. Si, conformément au souhait de Jean-Claude Marin, l’état civil mentionne le lien de filiation biologique de l’enfant à l’égard de son père, rien ne s’opposera à ce que le conjoint du père engage une procédure d’adoption qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel (grâce à la loi Taubira) qui aura pour résultat la reconnaissance totale par la France des GPA réalisées à l’étranger. « Il y a un choix de société qui s’impose à la conscience collective. Toute forme de reconnaissance de la GPA est incompatible avec les valeurs de la République » conclue Ludovince de La Rochère."

Posté le 1 juillet 2015 à 14h26 par Michel Janva | Lien permanent

Le refus de l’enseignement d’Humanae vitae mène au "mariage" LGBT

Extrait d'un article de Christophe Geffroy dans La Nef sur le oui irlandais à la dénaturation du mariage :

N"[...] Ce manque d’engagement de la plupart des évêques a sans doute favorisé le vote en faveur du « oui ». Mais le Père Sean [religieux investi dans une paroisse de Dublin], ainsi que l’abbé Michael Nevin, qui est l’un des trois prêtres à célébrer la forme extraordinaire à St. Kevin’s, importante paroisse de Dublin, ont bien insisté sur le fait que le mal était profond et ancien.

Pour le Père Sean, il faut au moins remonter à l’esprit de Mai 68 et au refus de l’enseignement d’Humanae vitae (1968), l’encyclique de Paul VI rejetant la contraception. Il aime citer la philosophe G.E.M. Anscombe qui affirmait que si l’on n’acceptait par Humanae vitae, on ne pourrait plus rien arrêter derrière. Le grand mal de nos sociétés occidentales est pour lui la déconnexion opérée entre sexualité et procréation. Car à partir de là, rien n’empêche la sexualité de s’exercer dans n’importe quelle condition, hors mariage, mais aussi entre personnes de même sexe, sans parler de la procréation artificielle (PMA, GPA). Pour le Père Sean, c’est à ce moment que s’accomplit la rupture entre l’Église et une partie des fidèles catholiques.

Autre aspect sur lequel insistent nos deux prêtres : l’abandon de la foi dans les écoles catholiques d’Irlande qui scolarisent 90 % des élèves du primaire. En Irlande, le catéchisme est enseigné par les professeurs dans le cadre de l’école, il n’y a pas de catéchisme en paroisse comme en France, si bien que les prêtres n’ont qu’un accès très limité à cet enseignement pourtant essentiel pour transmettre la foi. Or, beaucoup de maîtres n’ont plus la foi et ne peuvent donc la transmettre. Le Père Sean se souvient que lorsqu’il avait 17 ans, en 1991, les jésuites de son école vantaient la contraception ! En Irlande, il y a chaque année une « semaine LGBT » dans toutes les écoles (donc y compris catholiques)… Et Mgr Martin s’étonne après que beaucoup de jeunes soutiennent le « mariage » gay !"

Posté le 1 juillet 2015 à 14h09 par Michel Janva | Lien permanent

30 juin 2015

La République LGBT

Lu ici :

"Le sénateur PS Luc Carvounas va épouser le 11 juillet son compagnon, en présence de Manuel Valls, Jean-Christophe Cambadélis, Anne Hidalgo et Cécile Duflot."

Ce "compagnon" c'est Stéphane Exposito. Ancien chef de cabinet d'Harlem Désir, il est actuellement chef de cabinet du Secrétaire d'Etat Pascale Boistard.

Il y a très peu de personnes homosexuelles. Mais elle sont visiblement surreprésentées en politique.

Posté le 30 juin 2015 à 14h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (25)

Tous les Etats membres de l’UE doivent dénaturer le mariage

C'est Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, qui le dit.

Il est temps de sortir de cette "Union" également contre-nature.

Posté le 30 juin 2015 à 14h26 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Chez Orange, on affiche sa sexualité pour bosser

Chez Orange, il n'y a plus d'homme ni de femme, plus de jeune ni de moins jeune... Les salariés se définissent désormais par leurs pratiques sexuelles :

Pub interne Orange2 - Copie

Posté le 30 juin 2015 à 08h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (34)

2 fillettes torturées par 2 femmes

Les articles de presse en ligne (ici et ) se gardent bien de dire que les femmes, dont l'une est la mère des 2 filles, ont des relations contre-nature. En cette période de GayPride, cela ferait mauvais genre.

Posté le 30 juin 2015 à 07h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

29 juin 2015

Pas facile de suivre les positions de Valérie Pécresse

Posté le 29 juin 2015 à 19h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (22)

La Cour suprême des Etats-Unis impose la dénaturation du mariage : vers la persécution religieuse

De Reinformation.tv :

"La communauté « gay » des Etats-Unis est folle de joie après la décision de 5 juges sur 9 de la Cour suprême d’imposer à tous les Etats de l’Union d’autoriser le « mariage » des couples de même sexe. C’est la pleine saison de la Gay Pride dans le monde entier. Le lobby LGBT exulte. Il a raison, écrit le juge John Roberts dans son opinion dissidente. « Si vous faites partie des nombreux Américains – quelle que soit leur orientation sexuelle – qui sont en faveur de l’extension du mariage de même sexe, n’hésitez pas à célébrer la décision de ce jour. Célébrez le fait que vous avez atteints un but désiré. Célébrez la possibilité d’exprimer d’une nouvelle façon l’engagement envers un partenaire. Célébrez la possibilité d’obtenir de nouveaux avantages. Mais ne célébrez pas la Constitution. Elle n’est pour rien dans cette affaire ». En revanche, l’objectif profond, ou à tout le moins l’effet de la décision, est évident : la décision Obergefell v. Hodges contredit toutes les convictions religieuses traditionnelles et ouvre la voie à la persécution religieuse.

Le juge Antonin Scalia a qualifié la décision de « putsch judiciaire ». Cinq juges ont confisqué le pouvoir, contredit la volonté du peuple, passé par pertes et profits des référendums défavorables au « mariage » des couples de même sexe, renversé la propre jurisprudence de leur Cour qui est simplement chargée d’interpréter la Constitution et non de créer le droit, pour imposer leur point de vue subjectif. Intolérable confiscation du pouvoir ; ce « gouvernement des juges » se constate partout dans les prétendus « Etats de droit » où des magistrats non élus deviennent « législateurs suprêmes » par leur propre volonté, et surtout celle de l’établissement qui pourrait les arrêter d’un mot mais trouve là un moyen puissant pour contourner la volonté du peuple et la démocratie. [...]

Si la gauche libérale qui a imposé le « mariage gay » pensait vraiment que le mariage est le meilleur cadre pour l’épanouissement des enfants, pourquoi favorise-t-elle le divorce facile et a-t-elle tout fait, dans de si nombreux pays du monde, pour mettre sur le même plan le mariage légitime et l’union libre, les enfants légitimes et les enfants nés hors mariage ?

La réponse se trouve dans la déification de l’autonomie humaine. La décision Obergefell v. Hodges montre de manière éclatante combien l’ingénierie sociale en cours dans le monde entier repose sur la fausse promesse : « Vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » Comble du nominalisme et du libéralisme, elle s’autorise à donner le sens qu’elle veut au mot « mariage », sans tenir compte des réalités, et elle impose le relativisme qui est la marque du libéralisme, refusant toute transcendance, toute vérité, toute loi supérieure à la volonté humaine. Le juge Anthony Kennedy, qui a voté pour la reconnaissance du « mariage » gay, l’exprime ainsi : les gens ont le droit « dans le cadre de la légalité, de définir et d’exprimer leur identité ». Lors d’une décision libéralisant l’avortement en 1989, il disait déjà : « Au cœur de la liberté se trouve le droit de définir sa propre conception de l’existence, du sens, de l’univers, et du mystère de la vie humaine ». Ni Dieu, ni maître !

La persécution religieuse est contenue dans la légalisation du mariage gay

La conséquence logique de cette autonomie érigée en absolu, on la connaît depuis la Révolution française : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ! » Benoît XVI résumait cela en trois mots : « Dictature du relativisme. » Il n’y a pas de place dans un monde où les hommes sont maîtres pour celui qui veut se soumettre à une vérité qui le dépasse, à la réalité qui s’impose à lui. Il s’ensuit que la persécution religieuse est contenue en germe – voire davantage – dans la reconnaissance du « mariage » des couples de même sexe.

Le juge Kennedy le laisse entendre lorsqu’il explique : « Parmi ceux qui considèrent que le mariage homosexuel est un mal il en est beaucoup qui parviennent à cette conclusion sur la base de prémisses religieuses ou philosophiques décentes et honorables, et cette décision ne dénigre ni leurs personnes ni leurs croyances. Mais lorsque cette opposition sincère et personnelle se transforme en loi adoptée et en politique de l’Etat, la conséquence nécessaire est qu’on met l’imprimatur de l’Etat lui-même sur une exclusion qui va bientôt déprécier ou stigmatiser ceux à qui leur propre liberté est alors refusée. »

Cette formule ampoulée – mais surtout très dangereuse – affirme en réalité le refus de permettre qu’un Etat définisse le mariage selon la réalité, selon sa définition traditionnelle, parce que cela constituerait une discrimination à l’égard des homosexuels qui veulent en bénéficier. On n’a plus le droit de s’y opposer qu’à titre individuel, sans que cela puisse avoir de conséquences sur le plan public : voilà la conclusion logique.
Le juge Clarence Thomas – juge noir auteur lui aussi de sa propre opinion dissidente – a mis en évidence les « conséquences potentiellement désastreuses pour la liberté religieuse ». Mais aussi pour le statut fiscal favorisé des institutions religieuses…

La Cour suprême ne protège plus la liberté religieuse

Alexander Marlow de Breitbart.com observe à son tour : « Si vous regardez la manière dont la Cour est parvenue à sa décision, vous verrez qu’elle ouvre la porte à une plus grande discrimination à l’égard des Eglises. Bientôt ils s’attaqueront aux Eglises. Tel est le prochain programme. (…) Les chrétiens seront accusés de sectarisme tout simplement parce qu’ils exerceront leur droit constitutionnel qui proclame la liberté de religion. » [...]"

Posté le 29 juin 2015 à 15h40 par Michel Janva | Lien permanent

Guerre de civilisation ? Mais quelle civilisation ?

Vincent Trémolet de Villers, rédacteur en chef des pages débats/opinions du Figaro et du Figarovox, écrit :

"«Guerre de civilisation» : les mots du premier ministre claquent de leur force belliqueuse et transportent avec eux un imaginaire où se mêlent Soliman le Magnifique, la bataille de Lépante, Samuel Huntington, Oussama Ben Laden et George W. Bush. Si le mot «guerre» est difficilement discutable - comment qualifier autrement une froide décapitation signant l'allégeance à un groupe, Daech, qui a appelé à tuer les Français par tous les moyens (couteaux, pierres, automobiles…) -, celui de «civilisation» est moins évident. Et même, disons-le, inapproprié.

Si l'on regarde vers l'État islamique, une telle barbarie peut-elle porter le nom qui évoque le rayonnement des nations et des empires à travers les siècles, le génie des sociétés à protéger ce qui fait, en l'homme, l'humain?

Si l'on regarde vers l'Occident, de quelle civilisation parle le premier ministre? S'agit-il de la «certaine lumière spirituelle» chère à Saint-Exupéry? «La civilisation, disait-il, est un lien invisible, parce qu'elle porte non sur les choses mais sur les invisibles liens qui les nouent l'une à l'autre.» Ce peut être Haendel comme le déjeuner à la ferme sous les oliviers. Le grand Dante et le chevrier que le petit Marcel Pagnol croisait sur les sentiers du Garlaban.

Manuel Valls songe-t-il à Homère, Virgile, saint Augustin, Érasme, Cervantès, Michel-Ange, Shakespeare, Pascal, Bach, Goya, Hugo,Pasteur, Marie Curie, Proust, Simone Weil, Camus, qui ont porté au plus haut le génie occidental: la liberté intérieure, l'exigence de l'esprit, l'élévation de l'âme, la galanterie, le soin du plus faible? Ou a-t-il en tête un club de consommateurs, de «déambulateurs approbatifs» (Muray), qui applaudit Conchita Wurst devant le Parlement européen, qui a remplacé la sociabilité par «le vivre ensemble», la morale commune par le tri sélectif, et dont la seule fierté réside dans le mépris vis-à-vis de tout ce qui le précède et l'adoration de lui-même?

Cette question, la seule qui vaille, un de nos esprits les plus acérés se l'est posée en 2002, un an après les attentats du 11 Septembre. Dans un texte prophétique, Chers djihadistes (Mille et Une Nuits), Philippe Muray voyait venir non pas une guerre de civilisation, mais plutôt un choc entre deux incultures, deux barbaries. Inconsolable et gai, il faisait mine d'abord de s'amuser de cette impasse. «L'Occident s'achève en bermuda», écrivait-il, avant de lancer aux djihadistes cette menace: «Craignez le courroux de l'homme en bermuda. Craignez la colère du consommateur, du voyageur, du touriste, du vacancier descendant de son camping-car! Vous nous imaginez vautrés dans des plaisirs et des loisirs qui nous ont ramollis. Eh bien nous lutterons comme des lions pour protéger notre ramollissement.»

Quelle civilisation?

Lorsqu'elle a présenté son projet de loi pour le mariage entre personnes de même sexe, Christiane Taubira avait évoqué, avec un réel enthousiasme oratoire, «un changement de civilisation». On ne saurait mieux dire. La décision de la Cour suprême d'autoriser le mariage gay dans les cinquante États américains a confirmé son discours. C'est le monde ancien que cet arrêt enterre. Celui de la génération. Un monde nouveau vient de naître. Ils furent nombreux à s'en féliciter sur les réseaux sociaux, à opposer le drapeau arc-en-ciel colorant la Maison-Blanche au drapeau noir du Califat. [...]"

Posté le 29 juin 2015 à 09h57 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

Les livres vantant l'homoparentalité retirés des écoles

... à Venise.

Élu le 15 juin, le maire de centre-droite vénitien Luigi Brugano veut tenir une de ses promesses de campagne: nettoyer les écoles maternelles et primaires des livres traitant du thème de l'homoparentalité et de l'adoption par des personnes de même sexe.

«C'est aux parents d'éduquer leurs enfants sur ces choses, pas aux écoles.»

Posté le 29 juin 2015 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

28 juin 2015

Marche des "fiertés"

Non, il ne s'agit pas d'échappés d'un asile. C'est un comportement qui fait "genre" dans le régime socialiste :

CImrV_RWUAA1qT-

Posté le 28 juin 2015 à 20h04 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (43)

"Il n’y a pas de civilisation qui ait survécu à la glorification de l’homosexualité"

Le cardinal Carlo Caffarra a accordé un entretien au journal italien Il Tempo à la veille de la marche pour la famille à Rome le 20 juin. Extrait de la traduction de Jeanne Smits :

"Plusieurs réflexions m’ont traversé l’esprit à l’occasion de la motion votée par le Parlement européen. La première est celle-ci : c’est la fin. L’Europe est en train de mourir. Et peut-être même n’a-t-elle aucune envie de vivre, car il n’y a pas de civilisation qui ait survécu à la glorification de l’homosexualité. Je ne dis pas : à l’exercice de l’homosexualité. Je parle de la glorification de l’homosexualité. Et je fais une incise : on pourrait observer qu’aucune civilisation n’est allée jusqu’à  proclamer le mariage entre personnes de même sexe. En revanche, il faut rappeler que la glorification est quelque chose de plus que le mariage. Dans divers peuples l’homosexualité était un acte sacré. De fait, l’adjectif utilisé dans le Lévitique pour juger la glorification de l’homosexualité à travers le rite sacré est celui d’« abominable ». Elle avait un caractère sacré dans les temples et dans les rites païens.

C’est si vrai que les deux seules réalités civiles, appelons-les ainsi, les deux seuls peuples qui ont résisté pendant de nombreux millénaires – en ce moment je pense surtout au peuple juif – ont été ces deux peuples qui ont été les deux seuls à contester l’homosexualité : le peuple juif et le christianisme. Où sont les Assyriens ? Où sont les Babyloniens ? Et le peuple juif était une tribu, il paraissait n’être rien par rapport aux autres réalités politico-religieuses. Mais la réglementation de l’exercice de la sexualité que nous rencontrons, par exemple, dans le livre du Lévitique, est devenu un facteur de civilisation extrêmement important. Voilà ma première pensée : c’est la fin.

Ma deuxième réflexion est purement de foi. Devant de tels faits je me demande toujours : mais comment est-il possible que dans l’esprit de l’homme puissent s’obscurcir des évidences aussi originelles, comment est-ce possible ? Et je suis arrivé à cette réponse : tout cela est une œuvre diabolique. Littéralement. C’est le dernier défi que le diable lance au Dieu créateur, en lui disant : « Je vais te montrer comment je construis une création alternative à la tienne et tu verras que les hommes diront : on est mieux ainsi. Toi, tu leur promets la liberté, je leur propose d’être arbitres. Toi, tu leur donnes l’amour, moi je leur offre des émotions. Tu veux la justice, et moi, l’égalité parfaite qui annule toute différence.

J’ouvre une parenthèse. Pour quoi dis-je : « création alternative » ? Parce que si nous retournons, comme Jésus nous le demande, au Principe, au dessein originel, à la manière dont Dieu a pensé la création, nous voyons que ce grand édifice qu’est la création est érigée sur deux colonnes : la relation homme-femme (le couple) et le travail humain. Nous parlons maintenant de la première colonne, mais la deuxième aussi est en train de se détruire… Nous sommes, par conséquent, face à l’intention diabolique de construire une création alternative, qui défie Dieu dans l’intention de voir l’homme finir par penser qu’on se trouve mieux dans cette création alternative ? [...]" 

Posté le 28 juin 2015 à 17h48 par Michel Janva | Lien permanent

27 juin 2015

LMPT dénonce l’instrumentalisation de deux institutions par des lobbies

Deux éminentes institutions, Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes et Le Défenseur des droits, s’apprêteraient, d’après le quotidien Le Monde, à rendre des avis favorables sur l'ouverture de la PMA aux femmes et aux célibataires, c’est à dire la PMA « sans père ».

On ne peut que regretter que ces éminentes institutions soient ainsi instrumentalisées : laisser fuiter dans la presse la publication prochaine d’avis de cette nature à la veille de la gay pride parisienne décrédibilise l'objectivité de ces organismes, à moins qu’ils ne soient victimes d’une manipulation. Les gay pride sont organisées par le lobby LGBT, organisation ultra minoritaire et radicale qui ne représente pas l’ensemble des personnes homosexuelles, très loin s’en faut. En dépit des scandaleuses subventions et soutiens divers à leurs revendications extrémistes (comme lors de la gay pride de Rouen qui a défrayé la chronique en appelant ouvertement à la légalisation de la GPA !), les gay pride restent des évènements d’ampleur modeste comme le souligne également le quotidien Le Monde (« Deux ans après le mariage pour tous, les militants peinent à se remobiliser »).  Alors, pourquoi se laisser impressionner et céder ?

L’annonce de ces rapports du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes et du  Défenseur des droits est d’autant plus choquante que le rôle du Défenseur des droits est explicitement de défendre les droits de l’enfant. Or, comme l’énonce dans son article 7 la Convention internationale des droits de l'enfant (convention la plus signée dans le monde et notamment par la France), "l’enfant a le droit d'être élevé, dans la mesure du possible, par ses parents." Nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme ! Il est manifestement nécessaire de rappeler cette évidence. Aussi, deux femmes ou deux hommes ne peuvent être les parents d'un enfant.

La PMA « sans père » revient à nier la réalité de notre humanité en privant délibérément des enfants de leur père. Pourtant, tous les psychothérapeutes ne cessent de dire et de répéter que la première cause, en France, des graves difficultés des enfants et des jeunes, est l'absence du père ! Il est par ailleurs notoire que les enfants nés de don anonyme de sperme souffrent de ne pas connaitre leur origine et leur père, comme les orphelins privés de parents par un accident de la vie. Les témoignages sont extraordinairement nombreux et nier cette réalité est aussi irresponsable qu’injuste pour les enfants à venir.

Ludovine de La Rochere, Présidente de La Manif Pour Tous et elle-même mère de famille, rappelle qu’"un père et une mère sont irremplaçables et ne sont pas interchangeables : deux femmes, quelles que soient leurs qualités - ce n’est pas la question -, ne remplaceront jamais un père." Faire fi de l’intérêt de l’enfant, oublier nos responsabilités d’adultes vis-à-vis des enfants, n’est pas envisageable pour notre civilisation.

La Manif Pour Tous anime actuellement un « Tour de France pour la famille » pour informer sur les dangers de la PMA sans père et de la GPA qui mettent gravement en cause la dignité des femmes et des enfants. Si d’aventure le projet de PMA « sans père » devait avancer à nouveau, de nouvelles manifestations d’ampleur seront organisées. Comme ils le démontrent régulièrement depuis l’automne 2012, les Français sont immensément nombreux à dénoncer sur les pavés de ces provocations que sont ces projets de déconstruction de la filiation et donc la famille et de la société.

Courage, Monsieur le Défenseur des droits ! Osez défendre les droits des enfants à avoir un père et une mère !

Posté le 27 juin 2015 à 09h42 par Michel Janva | Lien permanent

30 juin : LMPT à Rouen

TDF Rouen image

Posté le 27 juin 2015 à 09h42 par Michel Janva | Lien permanent

26 juin 2015

La Cour Suprême des Etats-Unis détruit le mariage

La Cour suprême des Etats-Unis a décidé aujourd'hui, par 5 voix contre 4, que la Constitution devait accorder aux personnes du même sexe le droit de se marier.

Aux termes de cette décision, la dénaturation du mariage deviendra légale dans les 50 Etats américains.

Posté le 26 juin 2015 à 16h36 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (25)

SOS Homophobie se réjouit des futurs programmes scolaires

Le ministère de l’éducation nationale publie au Bulletin officiel du 25 juin 2015 les arrêtés fixant les horaires et les programmes pour l’enseignement moral et civique mis en place à la rentrée de septembre 2015. SOS Homophobie s'en réjouit et le fait savoir dans un communiqué :

"Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a, aujourd’hui, rendu publics les programmes du nouvel enseignement moral et civique. SOS homophobie salue avec force l’intégration de la lutte contre l’homophobie dans les programmes scolaires de l’école élémentaire et du collège (...)

L’intégration de l’homophobie dans les programmes scolaires constitue une avancée historique qui permettra de lutter, dès le plus jeune âge, contre les stéréotypes et les préjugés qui conduisent à l’homophobie, d’aider chaque jeune à trouver sa place à l’École et dans notre société, quelle que soit son orientation sexuelle. Dans un contexte particulièrement difficile, elle donne aux enseignant-e-s la légitimité nécessaire pour aborder la question de la lutte contre l’homophobie à l’École.

Cette mesure constitue une décision exemplaire qui participe à la construction d’une société de tolérance, de respect et de diversité.

Néanmoins, SOS homophobie regrette que la transphobie reste exclue des programmes scolaires. Notre association sera donc particulièrement attentive à l’inclusion de toutes les dimensions des LGBTphobies dans ce nouvel enseignement, aux ressources pédagogiques et aux formations qui seront proposées aux enseignant-e-s."

Parents, vous êtes prévenus...

Posté le 26 juin 2015 à 13h58 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

Faible mobilisation en vue pour la Gay Pride

Il va être difficile de gonfler les chiffres demain, lors de la Gay Pride. Mais cela va être encore indispensable pour éviter de montrer que le lobby LGBT ne mobilise plus. Le lobby se défend en déclarant que moult combats ont été gagnés et donc que les militants ont moins de revendication.

Mais le problème réside dans l'absence de consensus autour de la location d'utérus et la vente d'enfants (GPA), qui, officiellement, ne fait pas l'objet de revendication, mais que le lobby LGBT défend.

Posté le 26 juin 2015 à 10h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

25 juin 2015

La Manif Pour Tous à Bondy le 24 juin

Par TV Libertés :

Posté le 25 juin 2015 à 23h09 par Michel Janva | Lien permanent

Loi Taubira : la girouette Bruno Le Maire

Au meeting de Sens Commun le 15 novembre 2014, Bruno Le Maire réclamait la réécriture de la loi Taubira (vidéo) pour lever les ambigüités sur la filiation et la GPA :

"Je n'ai qu'une parole et je tiens promesse [...] Voilà la position que je continuerai à défendre".

Le 22 juin, il déclare exactement l'inverse à Sens Commun :

"Mais je préfère le dire : vouloir réécrire cette loi nous entraînera dans des débats sans fin qui rouvriront des divisions de la société française. Ce n’est pas souhaitable. Pour moi, l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel."

Posté le 25 juin 2015 à 07h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (26)

24 juin 2015

France LGBTiste

A l’exposition universelle de Milan, le drapeau arc-en-ciel flotte fièrement devant le pavillon de la France. Le pavillon de la France est entre celui du Vatican et celui d'Israël, comme pour rappeler l'origine judéo-chrétienne de notre vieille Gaule...

FullSizeRender

L’adresse du directeur du Pavillon : philippe.mille@franceagrimer.fr

Celle de la Responsable de communication : margot.arrault@franceagrimer.fr

Posté le 24 juin 2015 à 09h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

22 juin 2015

"Le sens de l'histoire" selon Pierre Bergé

Avec ce genre de tweet, il va nous rendre favorables à l'euthanasie...

Posté le 22 juin 2015 à 07h27 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (28)

21 juin 2015

Succès de la manifestation italienne pour défendre la famille

La Manif Pour Tous se réjouit et se félicite de l’immense succès de la mobilisation populaire à Rome où une marée humaine arborant les célèbre drapeaux bleu, blanc et rose a défilé dans le calme et la détermination. Les familles sont venues de toute l’Italie pour dire non au projet de Matteo Renzi d’une union entre personnes de même sexe permettant l’adoption d’enfant.  Ludovine de La Rochère explique :

 « Il s’agit d’un mariage qui ne dit pas son nom et qui ouvre la porte à l’adoption pour les couples de même sexe. Il est urgent de bloquer ce projet pour l’intérêt des enfants qui ne doivent pas pouvoir être privés d’un père ou d’une mère ». « Bravo aux Italiens qui ont réussi une mobilisation historique que personne n’avait vu venir ! C’est un peu comme en 2012 en France lors du lancement du mouvement social contre la loi Taubira. Le succès italien d’aujourd’hui marque une étape importante dans la mobilisation pour bloquer la déconstruction de la société et le bouleversement de civilisation souhaité par un lobby LGBT aussi extrémiste et radical que minoritaire, y compris parmi les personnes homosexuelles ».

Fort du succès de la manifestation, Jacopo Coghe, le Président de La Manif Pour Tous Italia, va venir en France dans les prochaines semaines pour rencontrer les élus pour évoquer avec eux la contestation qui monte en Europe contre l'idéologie du genre et déconstruction de la famille. Avec la France, et l’Italie, La Manif Pour Tous est aussi en cours de déploiement en Allemagne, en Finlande et dans d’autres pays de l’Union Européenne.

Rome1

Posté le 21 juin 2015 à 15h37 par Michel Janva | Lien permanent

20 juin 2015

Avec la Gay Pride ils croient être libres

A Lyon, on ne dirait pas :

IMG_0630

 

Il faut dire qu'avec le soutien de ces dinosaures :

FullSizeRender-8

FullSizeRender-9

 

Le Préfet a donné l'ordre de ne pas compter les rangs clairsemés, ce qui permet au lobby de sortir des chiffres sans rapport avec la réalité :

IMG_5718

FullSizeRender-10

Posté le 20 juin 2015 à 18h30 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

27 juin : LMPT à Saint-Brieuc

TDF stbrieuc

Posté le 20 juin 2015 à 09h47 par Michel Janva | Lien permanent

19 juin 2015

L'homosexualité utilisée comme arme pour réduire l'espèce

C'est une expérience que mène le célèbre musée d'histoire naturelle de Londres : 

"Attention, cette femelle n'en est peut-être pas une. Le prestigieux Musée d'histoire naturelle de Londres mène une expérience destinée à contrôler les populations de mites, qui consiste à piéger les mâles en les entraînant dans des accouplements homosexuels. Les essais ont permis de faire baisser de moitié le nombre de ces papillons.

Concrètement, des phéromones femelles sont installées en petite quantité sur des tablettes de cire. Au contact de la cire, les mâles récoltent des phéromones, devenant du même coup attirants pour les autres mâles de l'espèce. Ces phéromones "submergent leurs sens à un tel point qu'ils en deviennent incapables d'identifier une femelle", explique Georgina Donovan, porte-parole d'Exosect, une entreprise britannique impliquée dans l'expérience".

Posté le 19 juin 2015 à 15h28 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

18 juin 2015

Manifestation contre la vente d'enfants par GPA

Ludovine de La Rochère interrogée :

Image1

La manifestation :

Image1-2

Le discours de Ludovine :

Image1-3

Image1-4

Devant le palais de justice :

Image1-5

 

Photo

Et l'inévitable directeur du Salon Beige :

CHzR4AMWgAIG5xS

 

CHzXcVNWgAAxtav

Ludovine annonce une surprise le 29 juin.

Le sénateur FN David Rachline est intervenu : "la GPA est une des conséquences de la Loi Taubira. Nous ne devons pas lâcher !"

CHze4adWoAI9678.jpg-large

Egalement Charles Beigbeder :

CHzckMDXAAIia0v

 

Matthieu Colombani (PCD) lit une lettre de Jean-Frédéric Poisson :

CHzaY9TWUAI4-Wv

Hervé Mariton :

CHzT6CyWwAE-Z2a

Jean-Christophe Fromantin :

CHzNVmfWsAAveha

D'autres élus :

CHzP1YiWwAASkeZ

Posté le 18 juin 2015 à 22h01 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

16 juin 2015

La presse LGBT ne rapporte pas

Alors que le magazine Têtu, qui n'a jamais été bénéficiaire en vingt ans d'existence, est actuellement en redressement judiciaire, le site Yagg annonce qu'il pourrait fermer dans les mois qui viennent :

"Aujourd'hui, nous nous retrouvons donc à nouveau dans une situation d'urgence. Nous avons largement communiqué jusqu'ici sur notre objectif de 3 000 abonné.e.s avant la fin de l'été. Il est plus que jamais d'actualité. Grâce à la campagne Ulule et aux premiers abonné.e.s depuis le lancement de l'offre, nous sommes à un peu moins de 1200. Le chiffre de 3000 ne semble donc pas inaccessible… Pour être totalement transparent.e.s, si nous ne l'atteignons pas dans les deux ou trois mois qui viennent, nous ferons face à des difficultés de trésorerie difficilement surmontables."

Posté le 16 juin 2015 à 22h58 par Louise Tudy | Lien permanent

Robert Ménard reçoit La Manif Pour Tous

Aujourd'hui à Béziers :

"La présidente de la Manif Pour Tous, Ludovine de la Rochère était à Béziers ce mardi pour rencontrer des élus locaux et des militants. En compagnie d’Albéric Dumont, vice-président de la Manif Pour Tous et Lionel Lumbroso, porte-parole du mouvement, elle s’est entretenue plus d’une heure avec le maire de Béziers. Les représentants et militants du mouvement de défense de la famille ont pu par la suite rencontrer les conseillers départementaux biterrois.

Hier, Ludovine de la Rochère était à Montpellier pour une conférence sur la gestation pour autrui (GPA). une pratique illégale en France à laquelle la Manif Pour Tous s’oppose formellement, refusant ainsi la « la marchandisation de l’enfant et l’asservissement des femmes sur fond de business lucratif ».

Ludovine de la Rochère en a profité, lors d’une conférence de presse, pour rappeler l’opposition catégorique de son mouvement à Dominique Reynié, candidat des Républicains aux élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Elle a déclaré que « les positions de Dominique Reynié (…) vont radicalement à l’encontre de ce que défend La Manif Pour Tous, qui est le droit de l’enfant à avoir un père et une mère. Dominique Reynié s’est déclaré de manière très précise(…) favorable à l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe, favorable à l’adoption et favorable à la PMA et à la GPA. (…) Nous combattrons cette candidature »."

Posté le 16 juin 2015 à 20h25 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

15 juin 2015

Accueil de Christiane Taubira à Rennes mardi 16 juin ?

Christiane Taubira est annoncée aux assises nationales de la protection de l'enfance (sic). Un thème idéal pour parler du traumatisme des enfants adoptés par des paires homosexuelles ou pour parler de GPA :

"Christiane Taubira, ministre de la Justice, n'était pas venue en visite officielle à Rennes depuis décembre 2013 (...) Ce mardi, elle passera un peu plus de deux heures dans la capitale bretonne, au deuxième et dernier jour des 8es Assises nationales de la protection de l'enfance, dans la salle du Liberté.

Son arrivée est prévue à 14 h 30 et son intervention à la tribune, à 16 h. La Garde des Sceaux quittera Rennes à 16 h 50."

Posté le 15 juin 2015 à 14h58 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

Les "thérapies de conversion" pour les homosexuels dans l'oeil du cyclone

Toujours dans le "FridayFax" de C-Fam, on s'aperçoit que les lobbies LGBT, appuyés aux Etats-Unis par Obama, luttent contre toute aide que l'on pourrait apporter aux homosexuels en souffrance, et exigent qu'on les laisse se débrouiller tout seuls face à leur mal-être, exactement comme l'Etat français, qui interdit qu'on apporte une aide aux femmes en détresse qui veulent avorter, préférant les laisser seules face à leur souffrance sans autre alternative que le meurtre.

Les "thérapies de conversion", qui tentent d'apporter une aide aux homosexuels qui veulent en sortir, sont donc décriées et combattues (actions en justice et menaces de mort) par ceux qui pensent que l'homosexualité n'est qu'une forme de sexualité parmi d'autres et qu'elle n'a pas besoin d'être traitée. Obama a lancé un appel la semaine dernière demandant la fin des "thérapies de conversion".

Posté le 15 juin 2015 à 09h32 par Marie Bethanie | Lien permanent

Un rapport de l'ONU réclame de nouveaux droits pour les LGBT

Un nouveau rapport de l'ONU fait du "rentre-dedans" pour tenter d'imposer de nouveaux droits aux LGBT, alors même que ces prétendus droits, notamment le "mariage" entre personnes de même sexe, ne font pas partie des attributions de l'ONU (FridayFax de C-Fam) et n'y sont pas mentionnées, sauf accidentellement :

"Le rapport documente le rythme rapide du lobby LGBT dans la bureaucratie de l’ONU. Trente nouveaux postes de la matrice de toutes les agences de l’ONU ont été couverts comme « points clés » pour les « Droits LGBT », une expansion drastique si l’on considère que le terme « d’orientation sexuelle » est apparu seulement dans une résolution de l’ONU, et même dans ce cas, pas à travers un consensus.[...]

Il prie instamment les pays de reconnaître la préférence sexuelle des personnes « à leur demande », sans tenir compte de leur sexe biologique ou de leur statut marital, pour « promulguer une législation intégrale anti-discrimination » en se basant sur les LGBT tant dans la sphère politique que dans la privée, et offrir la « reconnaissance légale et la protection des couples du même sexe » au même niveau que les couples mariés, même si l’on se rend compte que « le droit International n’exige pas des Etats qu’ils reconnaissent les couples du même sexe ».

En accord avec le rapport, les gouvernements doivent faire face « pro activement »  aux barrières contre « les droits des LGBT », « y compris les attitudes et les pratiques discriminatoires ». On répète l’accusation sur le fait que la doctrine de l’Eglise Catholique sur l’homosexualité contribue à « la stigmatisation et à la violence contre les adolescents LGBT et contre les enfants élevés par les couples du même sexe ».

Il demande l’interdiction de « thérapies de conversion » pour les personnes qui luttent contre l’attirance envers leur même sexe, ainsi que l’interdiction d’interventions chirurgicales pour réparer les organes sexuelles de garçons et de filles qui sont nés avec des défauts anatomiques, communément appelés « intersexuels ».

Le rapport dénonce 76 pays qui pénalisent l'homosexualité, mais ne mentionne pas les 13 pays d'Europe qui ont intégré dans leur constitution que le mariage est exclusivement entre un homme et une femme.

"Le rapport souligne la façon dont les programmes de télévision populaires intègrent désormais « des personnages LGBT de façon positive », ainsi que le fait que des célébrités parlent ouvertement sur le sujet. En même temps, il dit que 34 pays du monde garantissent le statut légal aux couples du même sexe.

Enfoui à la fin du rapport, on déplore l’absence d’un bureau pour « les droits des LGBT » dans le système des droits de l’homme de l’ONU. La mise en place d’un bureau de ce type a échoué à plusieurs reprises par manque d’accord entre les pays."[...]

La technique employée est éprouvée : demander beaucoup, pour obtenir juste ce qu'on veut.

Posté le 15 juin 2015 à 09h09 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (13)

14 juin 2015

16 juin : LMPT à Saint-Gilles-du-Gard

Affiche St-Gilles - 16jun15.Jjpg

Posté le 14 juin 2015 à 10h09 par Michel Janva | Lien permanent

13 juin 2015

15 juin : LMPT à Montpellier

Affiche Montpellier - 15jun15

Posté le 13 juin 2015 à 22h09 par Michel Janva | Lien permanent

Mariage homosexuel: Nicolas Sarkozy «assez impressionné» par le oui des Irlandais

Lu ici :

"Nicolas Sarkozy a eu beau se prononcer pour l’abrogation de la loi autorisant le mariage homosexuel pendant sa campagne pour la présidence de l’UMP (rebaptisée depuis Les Républicains), il s’est dit samedi « assez impressionné » par le oui des Irlandais au mariage homosexuel.

« Les Irlandais ont répondu oui. J’en tire la conclusion très simple : chaque fois qu’on donne la parole au peuple, le peuple prend la parole avec le sens de la responsabilité », a-t-il ajouté devant plusieurs centaines de nouveaux adhérents à son parti à Paris. Selon l’ex-chef de l’État, « à partir du moment où le vote a choisi, chacun doit respecter cette décision »."

Donc, quand le peuple avait dit "non" à la constitution européenne par voie de référendum, le peuple avait déjà "le sens de la responsabilité". Alors pourquoi sa décision n'a-t-elle pas été respectée ? Le fait que Nicolas Sarkozy se dise "assez impressionné" par le vote des Irlandais veut-il dire qu'il va encore une fois changer d'avis ?

Posté le 13 juin 2015 à 20h59 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (25)

Parmi les LGBT, il y a les HSH

Ils s'appellent désormais les "HSH". C'est plus abstrait que les sodomites... Ainsi GayLib écrit dans un communiqué :

"GayLib se félicite de l'amendement du député UDI Arnaud Richard voté à l'unanimité le 3 avril dernier ouvrant le don du sang aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH)."

Posté le 13 juin 2015 à 10h12 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

Les financiers des invertis de la Gay Pride de Bordeaux

Ils sont là et certains (tous ?) vivent de l'argent public :

2015-06-13-partenaires-lgpbordeaux

Posté le 13 juin 2015 à 09h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

11 juin 2015

Le maire de Croix au meeting de La Manif Pour Tous

Lu dans La Voix du Nord :

DSC_0287"La Manif pour tous s’offre en ce moment un petit « Tour de France » et, pour son passage obligé dans le Nord, les organisateurs ont choisi Croix comme ville étape. Pourquoi Croix plutôt que Lille ou Dunkerque ? Peut-être parce que le maire Régis Cauche (Les Républicains) a été de toutes les manifestations contre le mariage homosexuel – c’est lui qui le dit. On l’a effectivement aperçu à Paris en première ligne avec Michèle Alliot-Marie notamment.

DSC_0296Avec son adjointe à la petite enfance Catherine Laveissière et son adjoint à l’éducation Arnould Vanderstuyf, Régis Cauche a été très applaudi quand Nathalie Duriez, la présidente régionale de la Manif pour tous, a salué ce maire « qui nous a toujours soutenus dans notre combat ». On ne saurait dire si André Hibon a applaudi de bon cœur mais, en tout cas, lui aussi était là parmi les 200 à 250 personnes réunies à la salle Dedecker. Le maire et son opposant divers droite ont beau ne pas s’entendre, ils partagent visiblement certaines valeurs. [...]"

Posté le 11 juin 2015 à 21h45 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (0)

Marie-Christine Arnautu revient sur le vote du rapport Noichl

Marie-Christine Arnautu, député FN au Parlement européen, revient sur le débat sur le rapport Noichl et la propagande LGBT au Parlement européen. Elle renouvelle son opposition à la PMA et aux mères porteuses :

Posté le 11 juin 2015 à 07h48 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

10 juin 2015

La gay pride interdite dans le Vieux-Lyon

Le Préfet du Rhône a pris la décision de ne pas autoriser le parcours choisi :

« C’est une question de sécurité et de trouble à l’ordre publique. Le parcours validé par les associations organisatrices devait passer par le Vieux-Lyon, ce qui n’a jamais été le cas les années précédentes. 18.000 personnes sont attendues. Cela pourrait entraîner des problèmes de sécurité. »

Risque de trouble à l'ordre public ? Mais le défilé homosexualiste est un trouble à l'ordre public.

Posté le 10 juin 2015 à 18h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

Les homosexuels ont-ils joué un rôle dans la montée du nazisme au pouvoir ?

Sur TV Libertés, Olivier Pichon et Jean-Christophe Mounicq reçoivent Philippe Simonnot pour son livre paru chez Dualpha "Le Rose et le brun"

. L’énigme qui hante la civilisation occidentale, les causes de la montée du nazisme en Allemagne.


  1. Pour Philippe Simonnot le Reich était largement « en avance » sur tous les autres pays sur le plan de la pratique homosexuelle, marquée de caractères secondaires, germanisme, hellénisme, paganisme, racisme ... 


  2. Évocation du début du XXe siècle, scandale de Krupp dénoncé par la presse de gauche pour ses penchants pédophiles et son suicide consécutif.


  3. Le retournement de 1934 l’assassinat de Röhm et les ambigüités de la lutte contre les homosexuels.


  4. les intellectuels contemporains et la question homosexuelle, de Reich et Marcuse à Eribon, l’occultation ou l’erreur d’interprétation. Une question interdite, maudite, sacrilège.


Le grand tabou : Les homosexuels ont-ils joué un rôle dans la montée du nazisme au pouvoir ?

Posté le 10 juin 2015 à 09h02 par Michel Janva | Lien permanent

09 juin 2015

Intervention du député Arnautu contre le rapport Noichl

Intervention de Marie-Christine Arnautu au Parlement européen lors du débat sur la stratégie de l'Union pour l'égalité entre les femmes et les hommes de l'après 2015 :

Posté le 9 juin 2015 à 20h29 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

LGBT+ : qui veut traduire ?

Yves Daoudal rapporte la décision du « conseil des directeurs de la Fierté de la Communauté LGBT+ de Londres », qui a décidé d’interdire le défilé, qui doit avoir lieu le 27 juin, au groupe LGBT de l’UKIP.

Le communiqué donne une définition de « LGBT+ » :

"lesbian, gay, bisexual, trans*, queer, questioning, intersex, non-binary, asexual, polysexual, genderqueer and gender variant"

Posté le 9 juin 2015 à 16h50 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

Avant, on était pour ou on était contre. Maintenant, il faut imaginer !

Extrait du discours prononcé par Nicolas Sarkozy devant quelques 200 Français en Israël :

"L’engagement politique n’a jamais été autant important qu’aujourd’hui. Pourquoi ? Parce qu’il y a quelques années, l’engagement politique était idéologique. On n’avait même pas besoin de réfléchir. On était dans un camp ou dans un autre (...)

Aujourd’hui, l’engagement politique est beaucoup plus complexe. Il s’agit d’imaginer quel sera le monde multipolaire dans lequel vous aurez à vivre et à construire vos vies d’adultes. Jamais le débat politique n’a été aussi complexe, aussi difficile, n’a nécessité autant d’imagination… Parce qu’au fond, il y avait quelque chose d’automatique: on était pour ou on était contre. Maintenant, il faut imaginer !"

On comprend mieux désormais pourquoi il est si difficile pour Nicolas Sarkozy de se positionner pour ou contre l'abrogation de la loi Taubira dénaturant le mariage. Pourtant, il n'est pas besoin de réfléchir longtemps pour comprendre ou "imaginer" comment fonctionne la nature et pourquoi un enfant a besoin d'un papa et d'une maman...

Posté le 9 juin 2015 à 12h12 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (12)

Jacques Toubon propose de légaliser la vente d'enfants

Dans un Rapport du Défenseur des droits au Comité des droits de l’enfant des Nations unies publié aujourd'hui (lien pdf), Jacques Toubon fait cette recommandation :

"En conformité avec la jurisprudence européenne et dans l’intérêt supérieur de l’enfant, prendre les mesures de nature à garantir à l’enfant né à l’étranger d’une gestation pour autrui la possibilité de faire établir sa filiation à l’égard de ses parents."

Quels parents ? Ceux qui achètent ou ceux qui vendent ?

Si c'est en conformité avec la jurisprudence européenne, alors cette recommandation consiste à valider dans la loi française la vente et l'achat d'enfant à l'étranger, conçu par mère porteuse.

Si c'est dans l'intérêt supérieur de l'enfant, alors il faut condamner ce commerce humain et refuser de reconnaître comme parents ces esclavagistes modernes.

Posté le 9 juin 2015 à 11h55 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)


     Archives > Homosexualité : revendication du lobby gay

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Homosexualité : revendication du lobby gay