25 octobre 2014

UMP : seul Mariton promet l'abrogation de la loi Taubira

Dans son numéro 66, le magazine de l'Union (UMP) publie la profession de foi des 3 candidats à la présidence de l'UMP. Hervé Mariton est le seul à proposer explicitement "l'abrogation de la loi Taubira".

  2014-10-24 19.40.50

Posté le 25 octobre 2014 à 15h04 par Michel Janva | Lien permanent

24 octobre 2014

Nos prêtres bientôt en prison pour leur refus de "marier" des homosexuels ?

Un ami prêtre, lecteur du Salon beige, nous propose l'article suivant :

"Partout où sont votées des lois sur l’homophobie, sur la reconnaissance des unions civiles ou « mariages gay », partout où l’on soutient que les droits des homosexuels à ne pas être discriminés prévalent sur tous les autres droits, l’on constate à plus ou moins brève échéance, que les prêtres ou les pasteurs qui refuseront de célébrer les noces de couples d’homosexuels pourront être condamnés.

On n’en est pas encore là en France ? Pour combien de temps encore ?

Aux Etats Unis, qui ont pourtant une grande tradition de respect pour la liberté religieuse, cela arrive déjà :

Le 7 octobre 2014 par décision judiciaire, l’état de l’Idaho a été contraint de célébrer des mariages gay, malgré le vote d’un référendum populaire qui s’y opposait.

Le 15 octobre ont eu lieu les premières célébrations.

Mais une fois cette bataille contre l’Etat gagnée, le lobby LGBT en a entamé une nouvelle contre les églises et les communautés religieuses pour obliger les prêtres et les pasteurs à les « marier ».

Le 17 octobre, deux homosexuels ont contacté un couple de pasteurs protestants, Donald et Evelyn Knapp (qui fêterons dans trois ans leurs noces d’or), pour exiger d’être « mariés » dans leur église pentecôstale de Cœur d’Alene. Les pasteurs ont refusé au nom de la doctrine de leur église.

Le lobby LGBT fait donc intervenir le maire, Steve Widmyer,qui, comme dans beaucoup d’Etats américains, a des pouvoirs de police et peut effectivement envoyer en prison qui viole ses ordres.

En l’occurrence, la notification que le maire adresse aux pasteurs est de célébrer immédiatement le « mariage » de ce « couple » gay sous contrainte d’une amende de 1 000 $ et d’une peine de 180 jours de prison par jour de retard dans la célébration de ce mariage.

Comme le maire, - qui est plus fort en mathématique qu’en matière de liberté religieuse -, a expliqué, "cela signifie que si ce couple de pasteurs devaient maintenir leur refus durant un mois ils devront s’acquitter d’une amende de 30 000 $ et passer 14 ans en prison."

Le maire soutient qu’en cela il n’y a pas violation de la liberté religieuse, parce que, à la différence de ce qui se passe dans l’église catholique, le mariage dans ces églises protestantes n’est pas gratuit mais soumis au paiement d’une somme fixe. En outre, sur demande, l’église s’occupe des fleurs, de la musique et, pour régularité fiscale, remet une facture émanant d’une société spécialement constituée.

On pourrait penser que cela met à l’abri d’une telle mésaventure l’Eglise catholique. Mais il est évident que le lobby cherche à construire un cas « pilote », et qu’ensuite il soutiendra que même dans l’Eglise catholique, ceux qui s’y marient font une offrande, laquelle constitue un quelconque paiement.

Heureusement, « l’alliance Defending Freedom », une organisation de défense de la liberté religieuse, de la vie et de la famille, a compris l’enjeu national de ce cas et a pris en main la défense des pasteurs Knapp, notifiant à la ville de Cœur d’Alene un acte de citation qui a eu pour effet de bloquer l’exécution de la notification du maire.

La bataille juridique s’annonce longue et décisive pour la liberté religieuse aux Etats Unis.

Dans cette bataille il y a un parallèle avec le cas du maire de Houston, Texas, qui par une ordonnance, exige de pasteurs « suspects » qu’ils transmettent à la mairie les textes des homélies où est mentionnée l’homosexualité afin de vérifier s’ils sont passibles d’être incriminés selon la loi sur l’homophobie.

Dans ce cas aussi, les pasteurs sont défendus par l’ « Alliance Defending Freedom »."

Source.

Posté le 24 octobre 2014 à 15h56 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (19)

LMPT 33 s'étonne de l'Observatoire bordelais de l'Egalité créé par Juppé

Image

Posté le 24 octobre 2014 à 13h54 par Michel Janva | Lien permanent

Accueil de Nicolas Sarkozy par LMPT 83

Nicolas Sarkozy était de passage mercredi soir à Toulon pour sa campagne électorale interne. LMPT 83 a rappelé nos positions non négociables : l’intérêt supérieur de l’enfant, l’altérité sexuelle homme-femme, le mariage homme-femme, la filiation père-mère-enfant, la liberté d’éducation des parents et enfin le respect de la démocratie !

0

Photo 1

FOT37B1

Posté le 24 octobre 2014 à 08h39 par Michel Janva | Lien permanent

Le député Sylviane Buteau calomnie la Manif pour Tous

Lettre ouverte des parlementaires vendéens de la droite et du centre à Sylviane Bulteau, Député de la 2ème circonscription de la Vendée :

"Vous avez déclaré dans la presse que l’agression homophobe dont a été victime une personne dimanche dernier à La Roche-sur-Yon était le résultat de « l’agitation entretenue par la Manif pour Tous et de ses soutiens locaux, au premier rang desquels on trouve l’ensemble du spectre de la droite départementale vendéenne ».

Ces accusations sont graves. Elles ont choqué de nombreux Vendéens car elles sont à la fois calomnieuses et dangereuses.

Calomnieuses pour toutes celles et ceux qui ont commis « le crime » de ne pas penser comme vous et de ne pas appartenir au même parti que vous. Il faut avoir le sectarisme chevillé au corps pour faire le lien entre d’un côté des élus démocratiquement élus ou des familles qui ont simplement exprimé leurs convictions profondes, et de l’autre côté des skinheads endoctrinés. Par ailleurs, qualifier ces extrémistes « d’esprits fragiles ou trop facilement influençables », c’est atténuer leur responsabilité dans cet acte odieux qui doit être sévèrement puni.

Vos accusations sont également dangereuses car vous faites le jeu de ceux que vous prétendez combattre : procéder par amalgame ou désigner des pseudo-coupables, ce sont des procédés misérables qui ne sont pas dignes d’un responsable public. Cette attitude ne vous grandit pas et rabaisse la fonction parlementaire que vous êtes censée incarner. Il est de votre responsabilité de ne pas renforcer les tensions et les divisions qui font le lit de tous les extrémismes.

Madame la Députée, nous sommes profondément choqués et indignés qu’une élue de la République utilise un drame humain à des fins politiciennes. La politique n’excuse pas tout. Elle ne vous autorise pas tout. Ce n’est pas parce que la gauche est décrédibilisée sur le terrain des idées et des résultats que tout est bon pour vous faire remarquer.

Pour notre part, nous continuerons de défendre nos convictions en faisant le choix du respect, du dialogue et de l’intelligence, et nous refuserons de céder comme vous le faites aux insultes faciles et aux insinuations ridicules."

Posté le 24 octobre 2014 à 08h23 par Michel Janva | Lien permanent

22 octobre 2014

Polémique entre le FN et La Manif Pour Tous

Il a été reproché à LMPT de ne pas faire apparaître d'élus FN lors de la vidéo d'élus diffusée le 5 octobre. Voici une réponse qui a été faite par l'équipe de LMPT à quelqu'un qui s'étonnait de cette absence :
  • C'est vrai, et c'est une erreur technique de notre part que nous regrettons. Le 5 octobre aucun élu n'a pris la parole sur les podiums. A la place, un clip (réalisé à partir de vidéos tournées pour le 2 février) devait transmettre des messages forts. La Manif Pour Tous est constituée uniquement de bénévoles. Nous n'avons pas eu suffisamment de temps en amont pour re-visualiser cette vidéo pour nous assurer que personne n'y manquait. De là à en conclure que nous sommes "affiliés" à un parti politique, il y a un pas à faire, celui de la calomnie. Nous aurions aimé nous en expliquer avec certains cadres FN qui n'ont pas daigné nous contacter avant de dénoncer ce prétendu traitement de défaveur. Nous reconnaissons volontiers l'erreur, nous refusons qu'on nous prête de mauvaises intentions pour cela.
  • Ces vidéos, réalisées la veille du 2 février, ont été diffusées durant la manifestation avec des élus de toutes les sensibilités politiques (dont Marion Maréchal Le Pen et Jacques Bompard). Elles sont toujours en ligne sur internet.
  • Une vidéo récapitulative de la Manif du 5 octobre a été diffusée dans les jours qui ont suivi (quoiqu'elle soit beaucoup moins mise en avant par ces mêmes personnes qui nous reprochent la précédente) : on peut y reconnaître notamment Marion Maréchal Le Pen. C'est normal: nous sommes a-partisan, elle était là ceinte de son écharpe comme représentante de la Nation, et à ce titre, avait droit à cet égard.

Voici la vidéo mentionnée. On y voit Marion Maréchal-Le Pen à 1mn12.

Posté le 22 octobre 2014 à 19h46 par Michel Janva | Lien permanent

Mariage : atteinte à la liberté de conscience en Espagne

En Espagne, un conseiller municipal du parti populaire refuse de marier deux lesbiennes et le parti des Verts de Barcelone le critique durement. Mais où est la liberté de conscience ?

Le conseiller municipal du parti populaire Oscar Ramirez allègue de son ‘objection de conscience’ pour refuser de marier A et E, deux jeunes femmes voulant se marier en novembre. La Mairie insiste sur le fait que les représentants ne sont pas dans l’obligation de marier. La célébration de mariages civils est un pouvoir octroyé par le Code civil aux juges, aux maires et aux conseillers municipaux. Chaque district est autonome et le représentant peut tout à fait, pour raisons de conscience ou autre, laisser un autre conseiller municipal faire la cérémonie.

Ramirez critique le sectarisme des Verts qui le critiquent violemment, expliquant qu’il s’agit d’une ‘question personnelle’. Depuis l’approbation des mariages gays en 2005, la liberté était donnée aux représentants d’agir ‘chacun selon ce qu’il lui semble le mieux’.

Le parti des Verts ne se contente pas de ces explications et signale qu’il portera l’affaire au prochain Conseil LGBT. « On ne peut pas empêcher l’exercice d’un droit civil paradigmatique, pour lequel le maire et les conseillers municipaux doivent s’engager à autoriser un mariage, indépendamment de l’identité sexuelle des contractants », assure le conseiller Vert Janet Sanz, se plaignant du manque de présence du parti populaire au conseil LGBT.

Mais devant les arguments de Sanz, on peut se demander où demeurent les droits de Ramirez au sujet de la liberté de conscience.

Posté le 22 octobre 2014 à 14h19 par Le Salon Beige | Lien permanent

FN : le LGBT Pierre Ducarne suspendu ? Rien n'est moins sûr

Lu dans Minute :

"La plus grande confusion règne sur le sort réservé à Pierre Ducarne, qui conduisait la liste du Rassemblement Bleu Marine à Nancy aux dernières élections municipales. Mercredi dernier 15 octobre, après la parution dans nos colonnes de la photo le montrant derrière un stand d’une association LGBT, information reprise par Le Salon beige, un lecteur dudit Salon affirmait que le jeune homme avait été aussitôt suspendu et allait être traduit devant la commission de discipline du Front national pour son activisme mais aussi pour ses propos peu amènes à l’égard de Bruno Gollnisch. Info ou intox? 

Le FN n’a pas confirmé, nos sources non plus et, au 19 octobre, Pierre Ducarne n’avait reçu aucune convocation ni signification de sa suspension. D’ailleurs, peut-il être exclu… d’une formation à laquelle il a toujours juré ne pas appartenir? Lors d’un reportage consacré en janvier dernier par la radio Le Mouv aux « VRP juniors » du FN, Pierre Ducarne avait en effet affirmé être « un pur produit “Bleu Marine” » et n’avoir jamais pris sa carte du Front national! Ce que l’intéressé confirmait ces derniers jours: « Je ne peux pas être suspendu car je n’ai aucune fonction. »"

Posté le 22 octobre 2014 à 07h17 par Michel Janva | Lien permanent

21 octobre 2014

Quand le maire de Rome s'inspire de la circulaire Taubira

Le maire de Rome, Ignazio Marino (gauche), a enregistré samedi seize "mariages" d'hommes et de femmes homosexuels conclus à l'étranger, alors que la loi italienne n'autorise pas le pseudo mariage homosexuel. (AFP)

"Les couples, accompagnés de leurs familles et parfois de jeunes enfants, sont venus les uns après les autres pour faire transcrire leur union dans les registres des mariages de la ville. M. Marino a qualifié ces enregistrements de simples actes d'état civil.

Le préfecture de Rome a aussitôt réagi en appelant à annuler ces enregistrements, qui sont illégaux et non valides selon la loi italienne, le mariage gay n'étant pas reconnu." [...]

La circulaire Taubira pour la reconnaissance en France des bébés nés à l'étranger par GPA, alors que la loi l'interdit, a dû donner des idées au maire de Rome, qui a accommodé sauce italienne le contournement de la loi. Après tout, pourquoi se gêner; l'expérience prouve que l'on ne risque rien...

Posté le 21 octobre 2014 à 20h18 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (3)

Le syndicat de la magistrature favorables aux bébés éprouvettes pour homosexuelles

A la suite de la légalisation, de fait, des PMA pour les lesbiennes par la Cour de cassation, le syndicat de la magistrature s’est permis de faire part de son approbation publique, et de son souhait de voir la loi aller plus loin, sur son compte Twitter

Posté le 21 octobre 2014 à 09h47 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

20 octobre 2014

Encore une association LGBT légitimée dans l'Education nationale

Par arrêté de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, en date du 9 octobre 2014, l'association Contact France - dialogue entre les parents, les gais et lesbiennes, leurs familles et amis qui apporte son concours à l'enseignement public, est agréée pour une durée de cinq ans. L'agrément est étendu à ses structures territoriales. 

Posté le 20 octobre 2014 à 19h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Union des personnes de même sexe : un concept inacceptable

Hilarion de Volokolamsk, délégué orthodoxe, responsable des relations externes du Patriarchat de Moscou, assure au sujet des unions entre personnes de même sexe :

L’Eglise ne peut pas trahir la vérité. Nous ne pouvons pas dire aux gens qu’un tel type de comportement qui a toujours été condamné par l’Eglise, est devenu soudain permis.’

Hilarión assure que

le thème de la famille est un problème sérieux, spécialement aujourd’hui en Europe et en Amérique du Nord, où les politiques, le système éducatif et les médias s’acharnent à promouvoir une idée de la famille aux antipodes de la position traditionnelle de nos Eglises, selon laquelle la famille est fondée sur l’union conjugale entre un homme et une femme.’

Il explique en outre que

‘dans beaucoup de pays, sont approuvées les lois approuvant comme modèle familial alternatif l’union des personnes de même sexe. Il existe un vif débat parmi les chrétiens de notre époque sur la façon d’affronter ces nouvelles formes d’union voulant imiter l’institution familiale. De fait, il y a des communautés protestantes qui appliquent ce vocabulaire aux unions de même sexe, mais pour les Eglises, enracinées dans la Sainte Tradition, à savoir l’Eglise Catholique Romaine et l’Eglise Orthodoxe, ce concept est inacceptable.’

Posté le 20 octobre 2014 à 09h23 par Michel Janva | Lien permanent

19 octobre 2014

Manif Pour Tous à Stuttgart

Aujourd'hui, sous un soleil radieux :

4

R

0

1

2

Posté le 19 octobre 2014 à 18h38 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

Les élites du monde, le néo-marxisme et l’idéologie sexualiste

Alexey Komov, Directeur des affaires internationales de la Fondation Saint Basile le Grand , Représentant russe du congrès mondial des familles (WCF), Ambassadeur du WCF auprès de l’ONU, Président de FamilyPolicy.ru, a prononcé une conférence lors d'une table ronde organisée par la Fédération des Associations Familiales Catholiques (AFC) à Paris, lundi 13 octobre. La voici :

"Avant de commencer à travailler sur des projets à l’international, j’étais dans le management et le conseil en immobilier. Durant plusieurs années j’ai ensuite travaillé au Département des relations ecclésiastiques extérieures de l’Eglise orthodoxe russe, en tant que responsable des relations avec les institutions de la société civile à l’étranger, m’exprimant entre autres lors de différentes conférences internationales. Aujourd’hui dans ce domaine, je continue à coordonner les activités internationales de la Commission patriarcale pour la Famille, la protection de la maternité et de l’enfance sous la direction de mon père spirituel, l’archiprêtre Dimitri Smirnov, chef de ce ministère de l’Eglise (au même titre que Mgr Paglia l’est au Vatican).

Le père Dimitri Smirnov a été le premier à lever la voix contre l’avortement et pour la défense des valeurs de la famille en Russie, et ce, même à l’époque de l’Union Soviétique, il y a de cela 25 ans. Il est en quelque sorte le parrain du mouvement pro-vie et pro-famille russe, et l’un des prédicateurs les plus populaires de l’Eglise orthodoxe russe. Il y a quatre ans il m’a béni d’avoir établi des contacts avec le reste des chrétiens de l’ouest, résistant aujourd’hui aux idéologies athées néo-libérales du Genre et aux droits des LGBT. Depuis lors, de nombreux contacts ont été développés au sein de 80 pays et, du 10 au 12 septembre dernier, se tenait ainsi à Moscou, un grand forum international sur le thème « Famille nombreuse et avenir de l’humanité », au cœur même du Kremlin et à la principale cathédrale de Russie, la cathédrale Saint Sauveur. Construite grâce aux dons du peuple pour commémorer la victoire sur Napoléon, puis détruite par les communistes athées dans les années 1930, elle vit se construire sur ses ruines une immense piscine extérieure, le Seigneur n’ayant pas permis que se finalise le projet communiste de créer sur ces lieux un gigantesque palais de congrès communiste sur le haut duquel devait trôner une statue géante de Lénine. De 1994 à 1997, la cathédrale du Christ sauveur a été reconstruite sous une forme encore meilleure que l’originale. Cette cathédrale est un véritable symbole de la renaissance spirituelle de la Russie, au cours de ces 20 dernières années : lorsqu’ont été ouverts plus de 30 000 églises et 800 monastères, des millions de jeunes gens vinrent à l’église. C’est un miracle évident après 70 années d’athéisme  militant de l’Union Soviétique, et des millions de nouveaux martyrs  et c’est en réalité pour les chrétiens occidentaux modernes. Il prouve que cette renaissance miraculeuse du christianisme est également possible pour l'Occident, qui connaît aujourd'hui une lourde vague de propagande anti-chrétienne et d’apostasie.

Nous voyons aujourd’hui ces initiatives d’imposer sur toute société les idéologies radicales et révolutionnaires, en particulier la théorie du genre qui dit que le sexe d’une personne n’est pas donnée par Dieu, mais est plutôt une sorte de construction sociale. Selon différentes versions il y a cinq, ou même plus, genres différents (LGBTQI) que toute personne a le droit de choisir librement. C’est une attaque contre l’être humain lui-même, contre les fondements mêmes de la nature humaine. Toutes ces théories artificielles ne sont par prouvées par la véritable science et ne sont que les manipulations idéologiques des faits. Mais cela ne dérange personne et nous constatons que les élites internationales répandent ces idées étranges par les  Nations Unies, l’UNICEF et d’autres organisations internationales.

Pourquoi tout cela ? je pense que dans le passé beaucoup d’énergie a été consacrée au combat de la « guerre froide » entre pays capitalistes et pays socialistes. Il y a 20 ans le monde s’est uni idéologiquement et les élites mondiales ont commencé la diffusion de leur agenda à travers le monde. Nous pouvons voir leur opiniâtreté à imposer les idées révolutionnaires dont beaucoup ont clairement des racines néo-marxistes. Et cela s’est en grande partie produit en raison des activités de l’école de la pensée dite « de Francfort », très active dans les années 1920-1940. Les théoriciens de cette école -Marcuse, Adorno, Horkheimer, Fromm, etc- ont fusionné les idées de Karl Marx et de Sigmund Freud, donnant naissance au concept de la révolution sexuelle des années 1960, aux drogues, psychédéliques et autres « révolutions « et « émancipations ».

De là, provient aussi l’idéologie du mouvement radical « vert », le mouvement des droits des animaux (au détriment des droits des peuples), pour la forte incidence des avortements et –plus récemment- pour l’idéologie du genre et pour la révolution homosexuelle, qui développe toujours plus les idées du féminisme radical et tant d’autres. Leurs racines remontent au néo-marxisme, à ce désir de transformer la société de façon révolutionnaire.

De là, cette idéologie alimentée par un puissant mouvement mondial pour la réduction de la population (néo-malthusianisme), pour contrôler le marché de la nourriture (plantes génétiquement modifiées ne pouvant se reproduire d’une année à l’autre, et des géants tels que « Monsanto » ayant le contrôle).

En considérant l’histoire de cette question, nous verrons que quand il n’y eut pas cette révolution mondiale, dont rêvait les Bolcheviques, menée par Lénine et Trotski, les Marxistes commencèrent à analyser le «  pourquoi » de cet échec et conclurent que les cerveaux du prolétariat devaient être « lavés » de l’idéologie bourgeoise principalement chrétienne et que cette chrétienté devait être détruite. Lors d’une nouvelle étape historique ils fixèrent l’objectif « lavage du cerveau » de l’Europe chrétienne et des valeurs familiales Par exemple il y avait un hongrois marxiste, Georges Lukas, qui, sous la République soviétique hongroise de Bela Kun, introduisit pour la première fois des leçons de libération sexuelle à l’école, afin d’élargir les bases « bourgeoises » de la société. Il réalisa que le moyen le plus simple de toucher les jeunes était l’éducation sexuelle. Lukas était ministre de l’éducation dans cette terre, qui a existé durant une courte période de 1919 à 1920.

Ainsi l’éducation sexuelle qui est aujourd’hui imposée par les Nations Unies, l’association internationale du planning familial, relève du marxisme pur, dans cette idée de décomposition de la société et dans la promotion de la révolution mondiale. Pour plusieurs raisons de nombreux marxistes étrangers furent contraints de quitter l’Union soviétique entre 1920 et 1930. Ils se sont installés à Francfort am Main. A l’issue de leur réflexion ils conclurent que la nouvelle étape historique ne devait pas consister à prendre les gares et les télégraphes, comme les Bolcheviques en Russie en 1917, mais qu’il fallait,  en accord avec le communiste italien Antonio Gramsci, entamer « une longue marche à travers les institutions », c’est à dire maîtriser les institutions de base telles que le cinéma, la télévision, les médias, les universités et, par eux, transmettre leurs idées, révolutionnant ainsi la société. Et après cette transformation culturelle progressive et ce « lavage de cerveau », le pouvoir politique devait tomber aux pieds des marxistes, apportant ainsi la victoire de la révolution mondiale. Beaucoup de dirigeants ont poussé plus loin cette théorie, en utilisant activement les idées de Freud. Ils en sont arrivés à la conclusion que  le prolétariat était réprimé auparavant par la mentalité bourgeoise, chrétienne, dans le domaine du mariage, des relations sexuelles, et le rejet de toutes ces choses qui soi disant empêchent le peuple d’être heureux, au point que ses désirs secrets, fantasmes (libido) ne puissent s’épanouir pleinement.

Et au XX° siècle, dans cette même optique de destruction, nous avons entendu ces appels sans fin à consommer de la drogue, de l’alcool, à écouter de la musique, censée contribuer à libérer les instincts intérieurs, appelés péchés dans le christianisme, nous les avons entendus dire que viendrait la révolution mondiale, le bonheur mondial, que l’humanité retournerait à son âge d’or. Une telle théorie, qui est presque maintenant un « mainstream » en sociologie dans l’Ouest, est dénuée de tout fondement scientifique. C’est, en fait, la théorie purement religieuse, bien que privilégiée par certaines personnes respectables, philosophes et autres. L’âge d’or de l’humanité est considéré comme un état primitif, quand la personne n’était pas séparée de la nature et en faisait partie.

Quand l’homme à commencer à s’en écarter, à se différencier lui de la nature, en tant que personne, les problèmes commencèrent : il y eut la propriété privée, la division entre « moi » et « pas moi » et tous les autres malheurs, et il est nécessaire, disent-ils, de retourner à l’état primitif de libération totale et de destruction de l’individualité ( ce qu’a bien écrit  Shafarevich un jour dans son livre « le socialisme en tant que phénomène dans l’histoire du monde »)  George Soros, par exemple, soutient le mouvement mondial pour la légalisation de la drogue et de la prostitution, et se considère comme un adepte de cette nouvelle idéologie.

De plus, ces révolutionnaires pensent qu’une fois la femme et l'homme supprimés, on commencerait à se relacher. D’où, le mouvement féministe, qui a commencé avec les suffragistes, le mouvement pour l'égalité des genre/sexes, et sur ​​le fait que nous voyons maintenant - l'insuffisance des choses différentes.

Les enfants aussi, disent-ils, devraient avoir le droit, comme ils ont prévu de supprimer les parents. Nous voyons des publicités pour diverses "lignes directes" pour les enfants qui, profitant du système juvénile peuvent se plaindre de leurs parents à la moindre provocation. C'est aussi une partie de l'idéologie révolutionnaire pour renverser l'ordre des choses établi par Dieu, l'autorité du père et entraîner la destruction de la famille.

Selon les théories néo-marxiste, ce n’est pas le proletariat qui entraîne l'idéologie révolutionnaire dans le nouvel environnement, mais plutôt les diverses minorités: les immigrants, les étudiants, les minorités nationales et religieuses, et, surtout, les minorités sexuelles. Nous voyons que les activistes homosexuels jouent un rôle central dans le renversement de l'ordre social existant et sont «sur le point d'attaque ». Si vous regardez le monde d'aujourd'hui, nous constatons que la question du mariage gay est devenue un "point critique" dans la politique mondiale. Par exemple, lorsque la Russie a adopté une loi interdisant la promotion de l'homosexualité auprès des enfants, une vaste campagne internationale a commencé à appeler à un boycott des Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Il semble que ce point est plus important que le pétrole, le gaz, etc. Les élites mondiales étaient très déçues et ont fait pression sur la Russie. En même temps, par exemple, en Arabie Saoudite (où il ya beaucoup de pétrole et de nombreuses bases militaires américaines), la punition pour l’homosexualité est beaucoup plus sévère qu'en Russie. Mais pour une raison quelconque, cela ne pose absolument aucun problème à Barack Obama et ses homologues en Europe occidentale. Nous voyons comment les valeurs de la famille sont devenus un outil de la géopolitique.

C'est sur cette base que les sociétés sont maintenant divisées en Occident. Nous nous souvenons des récentes manifestations de plusieurs millions en France contre la légalisation du «mariage gay». De même, la majorité de la population américaine est contre ca (comme démontré par les référendums sur ces questions). Maintenant, voici la ligne d’attaque la plus importante sur les valeurs traditionnelles.

Aujourd'hui, Hollywood et les principales universités aux Etats-Unis et en Europe sont dominés par les marxistes culturels. A l’opposé, les gauchistes modernes et les «communistes» en Russie, sont paradoxalement conservateurs sur les questions sociales. En Russie, dans le spectre socio-politique des 20 dernières années, il ya eu beaucoup de confusion: on ne sait pas qui est réellement à gauche, et qui est à droite. Ici, nous devons garder à l'esprit que l'URSS n'a pas connu toutes les révolutions sexuelles et narcotiques occidentales des années 1960-1970, parce qu'elle était derrière le "rideau de fer".

Nous avons eu cette vague destructrice beaucoup plus tôt (dans les années 1920) quand elles ont été promus par Trotsky (l’URSS a été le premier pays du monde à légaliser l'avortement et le divorce. Le concept de l'amour libre a été prêchée et pratiqué par Madame Kollontaï, et l'homosexualité a été dépénalisée à la même époque). Mais sous Staline, toutes ces choses là ont été enlevés et le bon sens et le pragmatisme ont à nouveau prévalu. Après la deuxième guerre mondiale, jusqu'à la fin de l'Union soviétique au début des années 1990, il y a eu un retour aux valeurs familiales. Ziouganov et d'autres dirigeants actuels de «gauche» en Russie font l'éloge de ce «bon vieux temps» avec les valeurs normales qui ont dominé dans les années 1970-1980 dans l’Union soviétique. C'est tout le paradoxe du spectre socio-politique de la Russie moderne.

Mais il convient de noter que la Russie n'est plus un pays communiste, et ce depuis 23 ans ; le communisme n'a aucune chance de renouveau, parce que les Russes ont souffert plus que toute autre nation du monde de l'oppression de ce système. Les très nombreux mensonges et la désinformation concernant la Russie dans les médias libéraux occidentaux ne sont pas là, hélas, pour le dire. Ils suivent d’autres objectifs.

En général, nous pouvons dire que les libéraux occidentaux, sont socialistes et athées, tandis que les conservateurs favorisent l'initiative privée et les valeurs chrétiennes et familiales. Ce dernier aspect pourrait devenir une plate-forme commune qui unirait tous les conservateurs de la planète. Dans ce schéma, la Russie a une réelle chance historique de devenir l'un des leaders du renouveau pro-famille à l’international. En Russie, de nombreuses lois favorables à la famille ont été mises en œuvre au cours des dernières années. La publicité des avortements sont maintenant interdites. La propagande agressive du mode de vie des LGBT devant les mineurs est également interdite. Pour chaque deuxième enfant né, l'état donne maintenant 10 000 dollars, et un terrain pour la naissance du troisième enfant.

Aussi, nous voyons actuellement un phénomène très intéressant: l'Amérique et la Russie au cours des 30 dernières années ont complètement changé la place de leur fonction dans le monde. Si auparavant l'Union Soviétique soutenait les mouvements de libération révolutionnaires et nationales à travers le monde (alors que l’Amérique conservatrice tentait de limiter ce processus), aujourd'hui c’est la Russie qui sert de modérateur et qui tente de stabiliser la situation en Syrie, au Moyen-Orient, en Ukraine et dans d'autres régions aujourd’hui déstabilisé par le soutien des Etats-Unis aux « révolutions de couleur » et au « printemps arabe » (qui s’est d’ailleurs transformé en « hiver anti-chrétien »). Ainsi, le monde a radicalement changé, et il est très important que la Russie reprenne son rôle historique dans le monde, afin qu’il comprenne ce qu’est l’idée nationale Russe, et que le monde construise avec la Russie, toute sa politique. Le pur pragmatisme ne suffit pas ici, car il est important de se battre au niveau des idées et des significations. Si la Russie adopte une position forte sur la défense des valeurs familiales, sur le droit de l'enfant d'avoir un père et une mère, alors la majorité du monde deviendrait subitement nos alliés idéologiques. Je prie pour que cette prise de conscience deviennent une priorité de notre pays.

Dans le même temps, nous devons être conscients du fait que les élites modernes n'ont souvent pas de nationalité. Bien que la majorité de leurs représentants sont maintenant bien établi en Amérique et en Grande Bretagne, il existe encore une communauté transnationale, qui comprend des gens de différentes nations, et de traditions différentes. La partie la plus influente de l'élite mondiale estime qu'il est nécessaire de poursuivre une politique de libéralisation, qui comprend en particulier la reconnaissance des mariages de même sexe. La plupart des peuples de l'Ouest résistent cela. Nous savons à propos des millions de personnes qui ont manifestés en France contre la loi du soi-disant « mariage gay » l'année passe et week-end dernier. Mais en dépit de cette protestation populaire, les lois sont imposées aux français, parce qu'il y a cette ligne suicidaire de changer la nature humaine. Les élites se fixent des objectifs plus larges, ils veulent changer la structure sociale de la société, afin de renverser le concept du bien et du mal, et la nature même de l'homme. Pour eux, cette tâche occulte et “religieuse” semble être plus important que les intérêts nationaux des nations souveraines.

La majorité de la richesse économique et financière du monde s’est relié au Système de la Réserve Fédérale des États-Unis, qui est une société privée ayant le monopole d'imprimer de l'argent et de préter, avec intérêt aux États-Unis. Les élites qui contrôlent les réserves d'or, les flux financiers, les mass médias et la politique de pays, ne cherchent pas l’intérêt du peuple américain. Ces gens au pouvoir ont un objectif de la transformation du monde, de la construction d'une nouvelle société fondée sur l'idéologie qui comprend un ensemble spécifique de vues. Cependant, il existe plusieurs groupes parmi les élites qui sont parfois en concurrence entre eux. Mais la partie la plus conservatrice est beaucoup plus faible. Par exemple, la part des fondations et des projets conservateurs représentent moins de 5% des 300 milliards de dollars qui transit chaque année aux États-Unis comme dons de charité. Les 95% restants vont aux divers projets d’orientation libérale, soutenue activement par ces grands philanthropes tels que la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation Ford, Rockefeller, Hewlett et Packard, George Soros, etc. Ils visent à diminuer la population mondiale au nom de la lutte contre "le réchauffement climatique" (qui n'est pas étayé par des preuves scientifiques sérieuses) et sous couvert de plan pour la famille, ils nous servent la contraception et l'avortement, la promotion des droits LGB, la légalisation de la drogue et de la prostitution, et à l'avenir peut-être la pédophilie. Et tout cela est fait au nom du mal compris  “bonheur de l'humanité”, qui doit être libérée des entraves "oppressives de l'obscurantisme religieux."

L’élite mondial poursuit en réalité des plans religieux (lucifériens) et occultes. Nous connaissons l'existence dans presque toute l'histoire de l'humanité, des diverses sociétés secrètes professant la gnose, la connaissance occulte, qui est soit une parodie de l'Église ou anti-Eglise. Elles sont bien toujours vivaces, et aujourd'hui encore florissante.

Mais ici je voudrais vous avertir d'une chose importante. Tout ce que j’ai dit précédement pourrait donner l'impression que les forces du mal sont si dominantes dans le monde, que le but de chaque individu s’orienterait dans la mauvaise direction. En réalité, un Dieu Tout-Puissant et Juste contrôle tout ce qui se passe dans le monde, et même les méchants sont utilisés par lui pour les bonnes chose.

 Nous savons comment ce monde prendra fin - le dernier chapitre de la Bible nous le dit dans l'Apocalypse de Jean. Une focalisation excessive sur le mal est nuisible à l'âme humaine, car elle porte atteinte à la lutte contre le péché qui est en chacun de nous. Mais en fermant les yeux à cela, ne pas vouloir savoir qui se cache derrière beaucoup de mauvaises choses dans le monde – c’est aussi de l'auto-tromperie. Nous devons bien évidemment séparer les faits avérés, des fantasmes et de la fiction. Mais qu’on le veuille ou non, toutes ces sociétés secrètes ont vraiment un impact important.

Beaucoup de choses sont évidentes sans pour autant rentrer dans la « théorie du complot ». Par exemple, toute personne normale sait qu'un enfant a besoin d'une maman et d’un papa. Cependant, cette normalité est maintenant contestée, alors que dans le même temps le phénomène tout à fait anormal et malsain de l'homosexualité est loué par "défilés de la fierté".

En réalité, pas plus de 3 à 5% de la population (et peut-être même moins) sont LGBT, et ils imposent leur mode de vie malsain à la grande majorité des citoyens. Où est donc la démocratie, et le respect des droits de la majorité? Sans le soutien des élites et des lobbies très puissants tout cela serait absolument impossible.

Par exemple, le droit de tuer un bébé à naître innocents. Que diriez-vous plutôt du droit humain fondamental de vivre? Maintenant, une minute avant la naissance du bébé, ce dernier n'est pas considéré comme un être humain et peut être légalement tué, déchiré en morceaux et jeté à la poubelle.

Ou encore, regardons quel genre de jouets sont vendus pour les enfants dans les magasin modernes : environ 70% sont des monstres horribles pour les garçons ou des poupées prostituée ou sorcières pour les filles. C’est comme si une main invisible préparait nos enfants à une vie en enfer, et voulait les introduire à l'avance auprès de ses habitants.

Ou enfin, la plupart du contenu de films ou d’émissions de télévision est anti-chrétien, et le plus pervers des films reçoit bien souvent les récompenses les plus prestigieuses dans les festivals de cinéma.

Vous devez être conscient du fait que la majeure partie des plus grandes entreprises de médias et du cinéma dans le monde, est détenue par seulement cinq grandes sociétés: AOL Time Warner, The Walt Disney Company, Sony, Viacom, Vivendi Universal. Donc, en réalité, il y a un contrôle très strict de tous les grands médias par un groupe élitiste minuscule qui suit son ordre du jour.

Selon les statistiques, les mass médias et Internet sont aujourd'hui les principaux éducateurs des enfants et des jeunes générations. De la naissance à 17 ans, il ou elle va consommer un total de plus de 60 000 heures sous influence des mass-médias (télévision, cinéma, Internet, etc). C’est 6 fois plus que le temps passé à l'école, 30 fois plus que le temps passé à communiquer avec les parents, et 60 fois plus que le temps passé par les jeunes dans l'église, à la mosquée ou à la synagogue. Est-ce la morale et l'éthique que les médias modernes enseignent à nos enfants? Vous connaissez vous-mêmes la réponse ...

Nous voyons tous qu’il y a aujourd’hui une lutte acharnée contre l'église chrétienne. Pas besoin de donner des exemples, ils abondent. Il y a bien une politique globale menée par certains milieux puissant, aussi destructeur que clairement anti-chrétien. Cependant, nous savons aussi que nous devons rester vigilant et courageux, pour la victoire qui sera notre, car le Christ "a déjà conquis le monde."

Posté le 19 octobre 2014 à 14h48 par Michel Janva | Lien permanent

16 octobre 2014

GPA et allocations familiales : le rateau du soir pour le gouvernement

Lu sur Twitter : 

"En France, si t'as des enfants, il ne faut pas être riche, mais si tu n'as pas enfants et que tu es riche...tu peux en acheter".

Posté le 16 octobre 2014 à 21h18 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (1)

L’usage de termes de l’idéologie gay fait du mal aux homosexuels

Joseph Sciambra, né en 1969, quitta une vie de gay extrême à San Francisco, qu’il a eu de 1988 à 1999, et se remit entre les mains de Dieu pour pratiquer la chasteté ; il critique le langage de la ‘relatio’ du Synode parce qu’au-delà du langage en apparence ‘accueillant’ est acceptée l’idéologie gay qui dans la vie réelle meurtrit les personnes homosexuelles.

Joseph Sciambra a connu les aspects les plus obscurs du monde gay, il fut acteur porno amateur, guide sexuel professionnel et eut des relations avec plus de mille homosexuels. C’est après une violente orgie qui se termina à l’hôpital qu’il expérimenta une vision de la condamnation et de la présence proche de Dieu, et avec l’aide de sa mère et de l’Eglise et il changea sa vie.

Il est convaincu que l’Eglise doit être accueillante et aimable pour les personnes attirées par le même sexe, mais qu’elle doit être en même temps claire sur la nécessité d’abandonner les pratiques homosexuelles.

Accueillir et écouter ? oui, c’est le principe.

‘J’ai vu un grand nombre de personnes gays malheureuses et loin de la foi à cause d’un excès de jalousie chrétienne les accablant de condamnation mais pas d’amour. Je découvris plus tard que lorsqu’une personne souhaite quitter le monde gay, il n’a souvent besoin que d’un ami désintéressé qui l’écoute. Elle n’a pas besoin à ce moment là de dogme ou de catéchisme, mais d’être reconnue. Une fois la relation établie, viendra le moment de décider quand et comment transmettre la vérité de Jésus Christ. Il faut se souvenir que ces personnes sont profondément blessées, elles souffrent et ont soif de sympathie, de compassion et de prières.’

Ils veulent changer l’Eglise.

Sciambra critique le langage de la ‘relatio’ qui n’aide pas les homosexuels à changer et à sortir de l’idéologie gay. Au contraire, les activistes gays au sein du monde catholique se réjouissent de la ‘relatio’, comme Francis de Bernardo du lobby Bew Ways Ministry, condamné par la doctrine de la foi en 1999, qui dit : ‘un changement dans le langage déclenche une réaction en chaîne, il entraînera un changement dans la pratique pastorale puis dans l’enseignement.’ Les gays militants ne veulent pas se changer eux-mêmes, ils veulent changer l’Eglise pour qu’elle accepte leur style de vie malsain.

Sciambra explique la base psychologique de ce phénomène.

‘Le peu de gens en dehors du monde gay qui comprennent la mentalité gay, sont très sensibles à la manipulation et à certaines pensées de groupes. L’immense majorité des homosexuels furent abîmés petits, par l’absence du père, ou l’abus d’une figure d’autorité. Sans thérapie nous traînons cela jusqu’à la vie adulte. Pour cette raison les hommes gays se méfient des figures paternelles, tout en désirant leur amour et leur approbation. L’Eglise Catholique, avec sa hiérarchie masculine et son leader (le Pape) agitera toujours et fascinera les hommes gays. Nous voulons que l’Eglise, qui tient lieu de notre père naturel, nous accepte… mais avec nos conditions.’

Sciambra, qui depuis de nombreuses années annonce l’Evangile en missionnaire, fait promotion de la chasteté et de la transformation auprès des homosexuels, dit que du moins aux USA il y a une multitude de groupes, ‘pasteurs, missions, communautés de foi, organisations’ proposant aux gays une spiritualité sans chasteté, sans les encourager à changer de vie, ‘peu importe combien cette vie est nocive pour leur corps, leur esprit et leur âme.’ Pour cette raison l’Eglise Catholique ne doit pas imiter ces groupes et se doit d’annoncer la vérité.

Ce que Sciambra a vu en tant que missionnaire est que les gays sont justement attirés par sa chasteté et son renoncement aux relations sexuelles. L’Eglise, pour attirer et aider les gays, doit maintenir sa position radicale et exigeante. ‘C’est la vérité crue du catholicisme qui captive, elle ne doit pas être emballée’, insiste-t-il.

Posté le 16 octobre 2014 à 19h15 par Le Salon Beige | Lien permanent

Mgr Stankevičs : "Les relations homosexuelles sont en train de détruire notre identité humaine"

Dans une entrevue au cours du Synode, l’archevêque Zbigņevs Stankevičs de Riga en Lettonie, protesta fortement contre la promotion du courant homosexuel par le monde occidental à travers le monde entier. Selon lui, l’Occident laïc utilise toujours plus son pouvoir et sa richesse pour intimider les pays en développement et leur faire accepter l’homosexualité et le ‘mariage’ de même sexe. ‘Nous sommes mis sous pression, ils veulent le promouvoir et l’imposer.’

ZIl explique que la Lettonie n’expérimente pas le chantage et la pression subis par certains pays africains dont les investissements à l’étranger sont menacés par les nations riches occidentales, en réponse à leur législation restreignant l’activité homosexuelle ; en effet la Lettonie n’a pas de loi interdisant expressément la pratique de l’homosexualité. Mais elle a reçu ces dernières années de nombreuses visites d’ambassadeurs occidentaux (dont des américains) venant faire la promotion de l’agenda homosexuel. Des groupes activistes étrangers ont également organisé des gay prides, mais il précise que ceux qui assistent à ces marches sont surtout des occidentaux. A l’inverse un mouvement de prière chrétienne qu’il organisa contre ces marches fut bien reçu par les lettoniens.

Mais ‘toute l’Europride’ a pour projet de  venir en Lettonie l’an prochain pour influencer non seulement la petite nation baltique, mais la voisine Russie avec qui nous entretenons des liens culturels étroits.

Il précise néanmoins que l’agenda homosexuel n’est pas dans le meilleur intérêt pour la Lettonie. Ici ‘les personnes homosexuelles ne sont pas discriminées, elles ont les mêmes droits que tous et si elles réclamaient de nouveaux droits, ce seraient des privilèges.’ Autoriser le ‘mariage’ à la suite des activistes homosexuels occidentaux, serait ‘approuver le désordre intrinsèque’ (de l’homosexualité). ‘Les relations homosexuelles sont contre nature, et depuis un point de vue chrétien c’est un péché, nous ne pouvons pas le promouvoir.’ Il dit qu’il n’y a pas de droit humain basique au ‘mariage’ homosexuel, ou ‘si c’est le cas les droits humains ont mal été compris’ par les groupes de pression.

Les chrétiens sont trop politiquement corrects au sujet du mariage homosexuel. Ils se taisent quand ils devraient proclamer la vérité. Nous sommes appelés à évangéliser le monde contemporain… et nous sommes invités à ne pas avoir honte du bien contenu dans notre message – même si ce message vient à l’encontre du politiquement correct, et même si le message n’est pas en accord avec la majorité.’

‘Le message chrétien est la promotion de la personne humaine pour aider celle-ci à parvenir à la réalisation de notre être humain. Les relations homosexuelles sont en train de détruire notre identité – pas seulement notre identité chrétienne, mais également notre identité humaine, l’identité de l’homme et celle de la femme.’

‘Il nous faut expliquer cela, car nous ne sommes pas contre les homosexuels, mais en faveur de ces personnes. Nous sommes conviés à défendre chaque personne, mais invités aussi à désarmer le mensonge et la carence de vérité dans ces relations. ‘

Posté le 16 octobre 2014 à 18h25 par Le Salon Beige | Lien permanent

Pierre Bergé : "La PMA et la GPA existeront un jour"

L'oligarque Pierre Bergé était invité sur France Inter ce matin, pour réaffirmer :

Posté le 16 octobre 2014 à 08h04 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

15 octobre 2014

Mères porteuses : proposition de loi contre les fraudeurs

Une grosse centaine de députés a déposé une proposition de loi

"visant à lutter contre les démarches engagées par des Français pour obtenir une gestation pour autrui".

Extrait de l'exposé des motifs :

"Fin janvier 2013, une circulaire du Ministère de la Justice a été rédigée afin de faciliter la délivrance de certificats de nationalité française aux enfants conçus par GPA à l’étranger.

La Cour de cassation a rendu de nombreux arrêts qui vont à l’encontre de cette circulaire. La Cour confirme qu’en l’état du droit, il est justifié de refuser la transcription d’un acte de naissance établi à l’étranger « lorsque la naissance est l’aboutissement, en fraude à la loi française, d’un processus d’ensemble comportant une convention de gestation pour le compte d’autrui, convention qui, fut-elle licite à l’étranger, est nulle » en droit français.

Fin juin 2014, sans se prononcer sur le choix des autorités françaises d’interdire la gestation pour autrui, les juges de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) ont estimé que le refus de la France de transcrire des actes de filiation réalisés aux États-Unis à la suite de naissance par « mère porteuse » portait atteinte à « l’identité » des enfants.

Cette nouvelle disposition risque de faciliter le recours à la pratique de la gestation pour autrui. Les couples qui auront, contre rémunération, obtenu une GPA à l’étranger, pourront légaliser la situation de l’enfant. Si l’on souhaite s’opposer aux contrats de « mères porteuses » portant atteinte à la dignité humaine et au corps de la femme et dont l’enfant est l’objet du contrat niant ainsi son statut de personne humaine, il convient donc de renforcer notre dispositif législatif de lutte contre cette pratique.

Dans le texte présenté, l’article 1er renforce les sanctions à l’encontre des agences qui organisent ce trafic d’être humain en doublant les peines actuellement prévues par la loi. L’article 2 punit les personnes qui ont recours à cette pratique illicite ainsi que les démarches auprès d’agences organisant la GPA."

Posté le 15 octobre 2014 à 21h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

FN : le militant LGBT suspendu

Suite à l'information de Minute, relayée ici ce matin, un lecteur déclare que Marine Le Pen aurait suspendu Pierre Ducarne, ancien candidat FN à la mairie de Nancy et militant LGBT. Il serait convoqué en commission de discipline, non seulement pour ce motif mais aussi pour des propos agressifs tenus contre Bruno Gollnisch.

Le FN s'est gardé de communiquer sur ce sujet.

Posté le 15 octobre 2014 à 18h39 par Michel Janva | Lien permanent

"Réécrire la loi Taubira ça veut dire l'abroger ! J'y suis favorable"

Bruno Retailleau, président du groupe UMP au Sénat, était l'invité de l'émission La Preuve par 3 sur Public Sénat.

Posté le 15 octobre 2014 à 10h18 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

“Cherche mère porteuse juive, QI untel”

Trouvé dans Minute :

"Mardi 7 octobre, « C à vous », France 5 Daniel

Cohn-Bendit est favorable à la GPA tout en reconnaissant que son adoption poserait quelques minuscules problèmes: « J’ai fait une conférence dans une université aux Etats-Unis. Elle était annoncée et autour, il y avait des petites annonces: “Cherche mère porteuse juive, QI untel”, ou “Cherche sperme musulman, QI untel”, c’était sur deux pages, c’était effrayant. Avec la GPA, on choisit l’enfant, on choisit le quotient d’intelligence, et c’est un problème. Il faut souhaiter que la GPA soit autorisée mais encadrée. » Par qui? Par le docteur Mengele?

Posté le 15 octobre 2014 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent

Candidat LGBT : même au FN

Lu dans Minute :

"Le samedi 27 septembre, Pierre Ducarne, qui conduisait la liste FN aux municipales à Nancy, s’est fait plaisir. Il est allé tenir tout l’après-midi, lors de la fête des associations, le stand d’un collectif LGBT qui regroupe onze associations représentant « la communauté homosexuelle, bi et transsexuelle » de la ville lorraine dans laquelle elle va prochainement ouvrir une Maison LGBT ! Il s’y est même fait prendre en photo, enlacé avec un beau gosse, et a posté le cliché sur Twitter en pied-de-nez « aux sectaires ». Colère de Bruno Gollnisch, qui a demandé : « Un membre-candidat du FN peut-il légitimement participer à ce type d’initiative? Poser la question… » Poser la question, c’est seulement poser la question. Car personne ne lui a apporté la réponse qu’il attendait…"

Posté le 15 octobre 2014 à 07h39 par Michel Janva | Lien permanent

14 octobre 2014

La secrétaire d'Etat aux droits des femmes en visite à Rennes et Chartres-de-Bretagne mercredi

LMPT 35 communique ce qui suit :

Capture d’écran (8)

D'après Ouest France :

"Pascale Boistard participera, en début d'après-midi, à la signature de la convention régionale avec Pôle emploi, destinée à renforcer la mixité des emplois dans les actions de recrutement et d'insertion.

Epicerie sociale à Chartres

Au programme de sa visite ensuite : une présentation de "Rennes Territoire d'excellence" à l'Hôtel de Ville de Rennes ; une présentation du Cluster Egalité et une rencontre avec les partenaires sociaux d'Aiguillon Construction et le conseil régional de Bretagne.

La secrétaire d'Etat rencontrera aussi les femmes bénévoles de l'Épicerie sociale "La Marionnais" à Chartres-de-Bretagne."

Amis d'Ile et Vilaine, à vos drapeaux !

Posté le 14 octobre 2014 à 18h56 par Marie Bethanie | Lien permanent

3.6% des Pacs concernent des unions entre personnes de même sexe

En 2013. Et sur 168 000 Pacs cette année là, le tiers a été dissous. Il suffit pour cela d'une simple lettre recommandée. La répudiation, c'est maintenant.

Posté le 14 octobre 2014 à 18h02 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

13 octobre 2014

Le film Pride, qui a reçu la Queer Palm à Cannes, projeté à des élèves d’un lycée privé

Une info Vigi-gender :

"Mardi 14 octobre, le film Pride, qui a reçu la Queer Palm à Cannes en 2014 (prix LGBT), fait l’objet d’une sortie pour les terminales du lycée privé Saint Joseph de Bruz (35).

Cette sortie obligatoire, dite pédagogique, est organisée par les professeurs d’anglais.  Voici le mot fourni aux parents."

Film-Pride-Lycée-Catho-de-Renne-st-Joseph-de-Bruz

"Ce film est un film de propagande LGBT. Il n’a pas sa place à l’école, dont la neutralité doit être respectée.

Voici ce que dit de ce film le fondateur de la Queer palm sur le site d’Allociné.

Pour contacter la Direction départementale de l’enseignement catholique: 02 99 54 20 20"

Posté le 13 octobre 2014 à 23h38 par Marie Bethanie | Lien permanent

Gilbert Collard : la loi Taubira devra être abrogée pour mettre un terme au fric-frac de la famille

De Gilbert Collard, Député du Gard :

"Le 22 septembre 2014, la Cour de cassation, notre plus haute juridiction, a, dans sa solennité, désormais avant-gardiste, émis un avis péremptoire au terme duquel l’épouse d’une femme inséminée à l’étranger par le « don » d’un donneur anonyme peut adopter l’enfant en France !

Elle décide donc, allant plus loin que le Législateur, malgré les décisions contraires de plusieurs juridictions, que l’enfant conçu selon une loi étrangère peut être adopté par la femme de la mère, en contravention à la loi française… Il est tout de même incroyable que la gardienne des lois autorise la fraude à la loi.

Les hypocrites diront qu’il ne s’agit là que d’un avis que la Cour de cassation peut émettre depuis une loi de 1991 et que les juridictions pourraient s’en affranchir. La bonne blague ! La Cour a toujours le dernier mot, à quoi bon s’opposer à un avis qui a valeur d’ultimatum ? Il annonce les arrêts de rigueur qui frapperont les récalcitrants !

Cet avis aux amateurs d’un droit de la famille classique a la gueule d’un arrêt posant un principe qui comble une lacune volontaire de la loi sur le mariage pour tous, lacune politique visant à ne point donner du grain à moudre aux opposants. En un mot, la Cour de cassation fait le sale boulot d’un Législateur qui n’a pas voulu assumer jusqu’au bout les conséquences d’une loi contraire à l’évidence biologique.

Les réactions ravies du ministre de la Justice en sont l’aveu : « Cet avis met fin à plusieurs mois d’insécurité juridique pour les familles homoparentales. » « L’adoption est désormais clairement ouverte, sous toutes ses formes, à tous les couples mariés conformément à la loi du 17 mai 2013. » Tout est dit ! Tout est fait ! Le législateur en trouille avec l’opinion publique n’a pas osé étendre la procréation médicalement assistée aux couples homos, laissant la Cour de cassation, sous couvert d’un avis qui a force de loi, mais qui s’appelle un avis, la pilule -si j’ose dire en ce domaine- passe mieux, accomplir la basse besogne.

En même temps, la France était condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme, au nom du droit de l’enfant au respect de sa vie privée, pour avoir refusé qu’un contrat de mère porteuse licite dans le pays porteur, produise ses effets en France en matière de filiation… Comme quoi la destruction de la famille passe par la fenêtre quand on fait semblant de lui fermer la porte.

Désormais, soyons clair, la marchandisation de l’être humain, au seul bénéfice des égoïsmes procréateurs à tout prix, et il est élevé, est permise sans aucune considération de l’intérêt de l’enfant du siècle de fous qui nous guette. Le respect de tous ne doit-il pas commencer par la réaffirmation que la vie n’est pas un produit achetable, un jeu d’ego en mal de bébé trans-frontière, une explosion exploitable des repères ?

Il n’y a qu’une réponse : cette loi réactionnaire, qui nous renvoie à la chute de l’Empire romain où les locations de ventre existaient, devra être abrogée pour mettre un terme au fric-frac de la famille !"

Posté le 13 octobre 2014 à 22h45 par Michel Janva | Lien permanent

Mères porteuses : Jacques Toubon soutient la décision de la CEDH

Le nouveau Défenseur des droits ne veut pas défendre les enfants ni les femmes rendues en esclavage. Il déclare :

«La Cour européenne des droits de l'homme a dit qu'il était conforme à la convention internationale des droits de l'enfant de donner une identité aux enfants. Nous pensons, nous le Défenseur des droits, qu'il faut effectivement mettre en application en France, et c'est la responsabilité du gouvernement, la transcription à l'état civil, c'est-à-dire donner une identité en France à ces enfants».

Allez violer tranquillement la loi, la France fermera les yeux et fera comme si de rien n'était.

Posté le 13 octobre 2014 à 20h55 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

Ils ne pensent qu'à ça

La nouvelle exposition du musée d'Orsay, "Attaquer le soleil", consacrée au marquis de Sade, ouvrira ses portes mardi 14 octobre. Des vidéastes ont signé un court clip sur le site du musée pour mettre le futur visiteur dans l'ambiance... Le ton est donné :

« le caractère violent de certaines œuvres et certains documents est susceptible de heurter la sensibilité des visiteurs »

Mais qui peut bien être le directeur du Musée d'Orsay, pour organiser ce type d'exposition et autoriser ce genre de clip ? Il s'agit de Guy Cogeval, qui a fêté son "mariage" avec son compagnon en invitant 400 personnes dans les galeries du musée :

"A la fin de l’année, le ministère a également ouvert une petite enquête sur un épisode curieux survenu au musée d’Orsay. Parfois critiqué pour son attitude envers le personnel, Guy Cogeval, son président, s’est vu reprocher par le Canard enchaîné d’avoir fêté son mariage avec son compagnon brésilien en invitant 400 personnes dans les galeries. Le 11 octobre au soir, veille des épousailles, le musée a effectivement prêté le café et les galeries de l’exposition «Masculin-masculin» à un organisateur de soirées gays, Spirit of Star."

Posté le 13 octobre 2014 à 10h48 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Les juges LGBT contre la loi et la démocratie

L'interdiction des mariages homosexuels en vigueur depuis 16 ans en Alaska a été déclaré contraire à la constitution par la justice fédérale. Dans son arrêt, le juge Timothy Burgess estime qu'en interdisant aux homosexuels "les avantages et la dignité du mariage", l'Etat de l'Alaska se rend coupable de discrimination à leur égard. Son arrêt interdit aussi aux autorités locales de refuser de reconnaître les mariages prononcés dans d'autres Etats des Etats-Unis où ils sont légaux.

Le gouverneur républicain Sean Parnell a réagi en annonçant qu'il ferait appel de ce jugement.

"En tant que gouverneur de l'Alaska, j'ai le devoir de défendre et de faire respecter la loi et la constitution de l'Alaska".

Un référendum a fait inscrire en 1998 l'interdiction du mariage homosexuel dans la constitution locale.

Posté le 13 octobre 2014 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

12 octobre 2014

La Manif Pour Tous en Slovaquie

Posté le 12 octobre 2014 à 15h14 par Michel Janva | Lien permanent

11 octobre 2014

Les ignares du Guide du Routard

Trouvé page 176 du Guide du Routard sur Rome, qui reprend un gros bobard inventé par des LGBT revisitant l'histoire de l'Eglise :

RVous pouvez écrire ici au Guide du routard papier.

Posté le 11 octobre 2014 à 19h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

L'appel des Sentinelles

Appel reçu des Sentinelles :

"Les cohortes de la Manif pour Tous ont battu le pavé parisien, dans la joie et le bruit, témoignant du refus des politiques mises en œuvre par le pouvoir en place. Vous êtes indignés depuis ces premières levées de bouclier de 2012, mais que ferez-vous d'ici la prochaine manifestation ?

Une poignée de sentinelles parisiennes veulent vous suggérer quelque chose.

Les sentinelles veillent silencieuses et pacifiques, debout face aux lieux de pouvoir pour interpeller la conscience de ceux qui nous gouvernent. Elles veulent chaque jour leur reprocher leurs politiques, leurs lois, leurs idéologies, et leur façon brutale de les imposer au pays.

Presque tous les jours depuis le 24 juin 2013, des sentinelles sont venues veiller Place Vendôme ou ailleurs à Paris. Dans d'autres villes des sentinelles veillent régulièrement. Leur détermination a eu raison des intempéries, du froid, de la lassitude et de la police.

Vous pouvez les rejoindre et consacrer une partie votre temps à veiller, debout, en silence, pacifiquement, sans slogan ni signe distinctif, devant un lieu de pouvoir. Veiller de 10 minutes à 3 heures ou plus. Veiller en lisant un livre, ou en jouant sur votre smartphone. Veiller avec de la musique dans votre casque ou en écoutant les bruits de votre ville. Veiller sans se lasser d'être bienveillant, même avec le passant qui vous insulte ou le policier qui tente de vous intimider. Veiller en province, en banlieue ou à Paris. Veiller sans se soucier d'obtenir un résultat immédiat, tangible et palpable. Veiller un jour et revenir un autre jour, et recommencer encore et encore. Veiller malgré la météo. Veiller en répondant aux passants sur le sens de cette lutte. Veiller sous le regard condescendant de ceux qui imaginent que vous avez perdu, et dont vous aimeriez éveiller les consciences.

Vous êtes les bienvenus chez les sentinelles.

Que les poignées deviennent des armées."

Posté le 11 octobre 2014 à 16h30 par Le Salon Beige | Lien permanent

LGBT : le Banana Café transformé en Fight Club

Un fait divers qui en dit très long sur nos élites :

"Le 28 septembre 2014, une fête célébrait la première année de mariage entre Jean-Luc Roméro, maire adjoint du XIIème arrondissement de Paris et son conjoint Christophe Michel. Un évènement à l'ambiance débridée qui se déroulait au Banana Café, une boite gay du Marais. Parmi les convives de marque qui assistaient à la fiesta, une amie proche de Roméro, l'ancienne compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler.

Mais, selon nos confrères de France Dimanche, la soirée qui avait démarré chic et select aurait viré à la baston de fête foraine lorsque Valérie Trierweiler, "éméchée" d'après les informations de l'hebdomadaire, s'en serait violemment pris à Valérie de Senneville, l'épouse de Michel Sapin, actuel ministre des Finances et des comptes publics, également présente à la petite sauterie. Une ancienne amie qui aurait, semble-t-il, eu le mauvais goût de tourner le dos à l'ex-Première Dame depuis la sortie de son brûlot en forme de règlement de comptes, Merci pour ce moment. L'alcool libérant la parole, Valerie Trierweiler aurait sommé la femme du ministre de s'expliquer sur son comportement. Le ton serait très vite monté et, dans un Banana Café transformé soudain en Fight Club, les deux femmes auraient troqué la parole contre le bourre-pif, la journaliste star de Paris-Match et rivale de Julie Gayet dans le cœur de François Hollande giflant, griffant et tirant les cheveux de Valérie de Senneville."

Posté le 11 octobre 2014 à 12h04 par Michel Janva | Lien permanent

Au synode, un couple africain souhaite une contre-offensive contre le mariage gay

Les Africains s'élèvent, de plus en plus fermement, contre les tentatives invasives d'importation sur le continent noir des pratiques homosexuelles, qu'ils qualifient d'occidentales. Un couple catholique africain est intervenu vendredi dans le cadre du synode sur la famille, pour demander à l'Eglise d'engager "une contre-offensive déterminée" contre l'introduction du mariage gay et de ses conséquences en Afrique. 

Thumbnail_1412953948

"L'Eglise, ont-ils demandé, doit donner clairement sa position sur les  questions liées au 'genre', face à la grande offensive des organisations  internationales qui font adopter, sous couvert de programmes de santé et  droits reproductifs" des conceptions "contraires à la vision du monde des  Africains".

"Les évêques africains sont les plus virulents. Ils reprochent régulièrement une forme de colonialisme culturel et économique de l'Occident - à travers les  programmes bilatéraux et multilatéraux (ONU, grandes ONGs) - conditionnant  l'octroi d'aides à l'acceptation des visions des pays occidentaux sur la santé  reproductive (contraception, avortement, préservatif) et l'homosexualité." (AFP)

Posté le 11 octobre 2014 à 11h59 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (13)

Génération Identitaire occupe le siège de l’UMP

Une information du blog "Le Rouge et le Noir" :

"Génération Identitaire occupe actuellement le siège de l’UMP pour dénoncer l’ambiguïté du parti sur la loi Taubira et demander à ce que celle-ci soit abrogée et non réécrite."

Capture d’écran (13)

Capture d’écran (14)

Capture d’écran (15)

Capture d’écran (16)

Posté le 11 octobre 2014 à 10h43 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (38)

10 octobre 2014

Père Daniel Ange : ne pas se taire, jusqu'au martyre, pour sauver les enfants

 

Dans l'émission de Famille chrétienne "Trois minutes en vérité", le Père Daniel Ange réagit aux propos de Mgr Pontier, qui, quelques jours avant la Manif pour tous de dimanche dernier, avait privilégié "la réflexion" des évêques au "combat contre une loi future".

Posté le 10 octobre 2014 à 17h34 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (15)

1 500 euros pour une association lesbienne militante

C'est la subvention qui sera votée lundi par le Conseil municipal de Strasbourg.

Posté le 10 octobre 2014 à 16h25 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

S'ils ne veulent pas abroger la loi Taubira, nous appellerons nos 2 millions d’adhérents à ne pas voter pour eux

François Billot de Lochner, président de la Fondation de service politique et du collectif France Audace, donnait une conférence en région parisienne. À propos de la loi Taubira, un auditeur lui posait la question suivante :

« Comment vous positionnerez- vous par rapport aux candidats de droite à la prochaine présidentielle ? ».

La réponse fut la suivante :

« Il faut que Nicolas, Alain, François et autres NKM aient bien conscience que s’ils ne se prononcent pas d’une façon claire et définitive sur l’abrogation de cette loi inique, nous appellerons nos 140 associations partenaires, représentant plus de 2 millions d’adhérents, à ne pas voter pour eux. Les élites politiques de droite doivent comprendre qu’une loi qui change radicalement la civilisation, et même l’humanité, ne peut qu’être abrogée. Pour les futurs candidats, ce n’est même pas une question de courage politique : c’est une simple évidence humaine. Leur courage, ou plutôt leur intelligence politique, doit consister à comprendre que nous ne serons plus leurs éternels cocus ! »

À bon entendeur, salut !

Posté le 10 octobre 2014 à 11h41 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (36)

Des Sentinelles pacifiques attaquées par les LGBT : un prêtre à l'hôpital

Ce weekend en Italie un prêtre a été blessé alors que des centaines de veilleurs debout pro famille étaient insultés et attaqués violemment par des homosexualistes et des anarchistes contre-manifestants, dans 100 villes à travers l’Italie. Les organisateurs déclarèrent qu’environ 10000 personnes participèrent aux événements contre la dénaturation du mariage et l’agenda LGBT.

Dans la ville de Rovereto, alors que les veilleurs debout avaient obtenu un permis pour l’utilisation de la place, les anarchistes  les attaquèrent violemment et la police, prévenue de ce genre de menaces, ne se rendit pas sur les lieux. Deux personnes furent conduites à l’hôpital, le prêtre Fr. Matteo Graziola, et une jeune femme.

Les veilleurs debout, surnommés « ultra catholiques », sont de plus en plus exposés aux attaques et à la violence des anarchistes, qui lancent des bouteilles, sèment le chaos, « même avec des chiens », répandent des fumigènes, « miment des  scènes érotiques », et crient des blasphèmes en présence des enfants et de mères poussant leurs bébés dans leurs landaus.

A Bologne en plein chaos, la police au lieu de disperser les radicaux violents décida de faire partir les veilleurs ; c’est alors que les radicaux passèrent dans les rangs de la police qu’ils attaquèrent, pour s’en prendre ensuite aux veilleurs. Une autre démonstration « pacifique » contre les veilleurs montrait le conseiller municipal de Bologne, Kathy La Torre, des responsables de l’organisme Arcigay, et des drapeaux de la Refondation Communiste et Jeunesse Communiste.

A Turin et Aoste le même genre de scène se déroula, où les veilleurs se trouvèrent confrontés à des foules hurlant des insultes dans des mégaphones et tentant de franchir la barrière de contrôle.

En face, les veilleurs debout demeuraient impassibles, sans attaquer en retour. Quoiqu’en dise la presse italienne, les veilleurs debout sont une organisation non partisane, sans dénomination, issus de tous milieux sociaux, religions et âges, lisant silencieusement, espacés en rang, dans des places publiques. Les groupes se font appeler « méthode de résistance citoyenne » et soulignent que le but est la liberté d’expression et le droit pour les enfants d’être élevés dans une famille où il y a une maman et un papa.

On est en train de voir criminalisé toute expression d’objections morales ou sociologiques aux activités homosexuelles.  Il est temps que la police protège les démonstrateurs pacifiques pro mariage, de ceux qui semblent n’avoir aucun scrupule pour faire usage de violence, même envers les enfants. La police semble souvent trop souvent arriver trop tard et ne rien faire ; une plainte va être légalement portée contre elle à Rovereto auprès du ministre de l’intérieur.

Les agitateurs violents sont très souvent d’extrême gauche et soutenus majoritairement par les médias. Dans les années 70, lors des grandes manifestations communistes en Italie, lorsque les communistes attaquaient et que les ennemis du partis se défendaient, c’étaient ces derniers qui se faisaient arrêter et accuser de causer le chaos. On retrouve ici le même schéma.

Ce n’est pas tout. L’attaque ce weekend par les anarchistes, communistes et homosexualistes contre les veilleurs qui avaient obtenu un permis, ne semble pas être une coïncidence.

« Dans dix endroits différents il y a au même moment des violences sur la place ? bien sûr que ce n’est pas un accident. Ce sont des activistes professionnels. Ils le font intentionnellement, essayant de provoquer une réaction de notre partEt vous pouvez être certain que si l’un de nous réagit nous seront arrêtés. Ces groupes sont riches, clairement bien financés, ils jouissent d’un support solide du gouvernement et de l’Union Européenne.»

Posté le 10 octobre 2014 à 11h23 par Le Salon Beige | Lien permanent

Légalisation du Pacs au Chili

Il avait été proposé que le PACS soit appliqué uniquement aux paires homosexuelles, car en ce qui concerne les couplesle mariage doit être sauvegardé tel qu’il existe aujourd’hui, et que cela introduirait une duplicité. Mais cette proposition fut refusée. Car si on cantonne le PACS aux relations homosexuelles, alors « ce n’est pas un PACS, c’est un mariage déguisé. »

Les églises évangéliques, présentes dans les tribunes, furent accusées d'homophobie, au nom de l’égalité de tous en tant que fils de Dieu...

Lors du débat sur la garde d’enfant par le concubin ou le conjoint civil du père ou de la mère, cela a été accepté du moment « qu’il a contribué significativement à son éducation. » L’opposition accuse de discrimination anti mariage, où les critères décidant des gardes d’enfant sont bien plus complexes. Mais la clause fut approuvée à la majorité.

Le projet de loi a donc été approuvé pour l’ouverture du PACS aux personnes majeures, hétérosexuelles ou de même sexe, les parties devenant concubins civils ou couple civil.

Posté le 10 octobre 2014 à 10h33 par Le Salon Beige | Lien permanent

Me Jérôme Triomphe : la loi Taubira est abrogeable

Posté le 10 octobre 2014 à 08h15 par Michel Janva | Lien permanent

Bénir des unions entre personnes de même sexe ?

Quelle drôle d'idée. Et pourtant c'est un prêtre qui l'a émise. Thibaud Collin répond sur son blog :

"Le père Guggenheim se situe dans une perspective qu’il nomme « théologie de la rencontre et de l’écoute ». Il affirme que « l’importance accordée à l’homosexualité dans la société et dans l’Eglise » ne doit pas être seulement vue comme la marque d’une idéologie mais « aussi révélatrice du travail de l’Évangile dans les cœurs ». Fort d’une telle lecture des signes des temps, le père Guggenheim envisage la possibilité « d’esquisser une vision chrétienne de l’homosexualité ». En attendant son prochain livre qui devrait nous éclairer sur ce qu’il entend par là, on peut comprendre ce qui à ses yeux légitime une telle vision : le constat que certaines « personnes homosexuelles souhaitent rester chrétiennes, tout en vivant un amour humain authentique étant donné ce qu’elles sont ». Notons que le père Guggenheim change subrepticement de registre, passant des personnes à la tendance considérée en elle-même.  Ce qui justifie pour lui le passage d’un registre à l’autre est ce qu’il désigne comme « l’amour authentique » vécu par ces personnes. Effectivement comment nier que la nature de cet amour relève de ce qu’il faut bien appeler l’homosexualité ? Dès lors au nom de ce qu’il y a d’authentique dans cet amour, une vision chrétienne de l’homosexualité ne serait-elle pas envisageable ? Cela pourrait s’incarner dans ce qui n’est pour l’instant présenté que comme une hypothèse, « la reconnaissance d’un amour fidèle et durable entre deux personnes homosexuelles, quel que soit leur degré de chasteté », reconnaissance s’incarnant dans une bénédiction.

Il me semble qu’une telle proposition repose sur de graves confusions touchant aussi bien la méthode que le contenu. Le père Guggenheim souligne avec justesse la nécessaire attitude d’écoute et de rencontre que tout baptisé, et a fortiori tout pasteur, doit avoir envers qui que ce soit. Certes dans la perspective de l’évangélisation qui est celle du synode, le Christ offrant le salut à tous, tous doivent être rejoints, là où ils en sont. Mais une telle attitude d’écoute des personnes implique-t-elle nécessairement de bénir pour autant ce qu’elles vivent ? Une bénédiction n’est-elle pas à la fois approbation et soutien ? Il est parfaitement compréhensible qu’une personne se sente rejetée lorsque son interlocuteur se désintéresse ostensiblement de ce qui constitue des contenus importants de sa vie, et il faut veiller à ne pas blesser l’autre. De là conclure que l’accueil des personnes homosexuelles passera par la reconnaissance de « l’amour authentique » qui les unirait est une fausse piste.

Que signifie « amour authentique entre personnes de même sexe » ? De deux choses l’une : soit il s’agit d’une complicité, d’une proximité chaste, relevant donc de l’amitié entre personnes de même sexe, et qui ne peut de fait s’apparenter à une union homosexuelle ; on peut alors effectivement en  « dire du bien », sans aller jusqu’à une bénédiction en bonne et due forme pour éviter toute confusion ; soit il s’agit d’un sentiment amoureux et d’une attirance sexuelle dans lesquels l’autre est vu comme un objet de jouissance (quelque soit le vécu subjectif qui lui peut être sincère) tel que Karol Wojtyla le démontre dans Amour et responsabilité. Dès lors parler ici d’ « amour authentique quelque soit le degré de chasteté » est une contradiction dans les termes. Gardons-nous de confondre la bénédiction des personnes et la bénédiction de ce qu’elles vivent, tout comme le jugement de ce qu’elles vivent n’a rien à voir avec le jugement de ce qu’elles sont. Gardons-nous aussi d’absolutiser la recherche de communion qui doit, elle aussi, rester au niveau des personnes mais savoir trouver le recul sur les actes.

Nous avons vu de grands théologiens découvrir dans les années 1950/60 la classe ouvrière et qui, au nom du « dialogue, de la rencontre et de l’hospitalité », en arrivèrent à bénir les revendications de certains syndicalistes avant de devenir de fidèles compagnons de route du Parti communiste, oubliant l’incompatibilité de Marx avec l’Evangile ! C’est un peu comme si Jésus avait pensé que pour rejoindre Zachée il lui fallût d’abord dire du bien de la corruption des collecteurs d’impôts. Dans ce cas, qu’aurait-il eu encore à lui apporter ?

La miséricorde divine est offerte à tous quelque soit sa situation mais la miséricorde présuppose la vérité à l’aune de laquelle chacun peut découvrir sa misère et accueillir le don de la grâce."

Posté le 10 octobre 2014 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

09 octobre 2014

La posture politique de La Manif Pour Tous

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et l’un des porte-parole de La Manif pour tous, analyse la réussite des grandes marches parisiennes et bordelaises du dimanche 5 octobre 2014. Extraits :

"La question de fond que nous posions depuis octobre 2012 est désormais placée au centre du débat politique, et pour longtemps. C’est un immense résultat. Nous avons mis la France devant le choix anthropologique qui constitue l’enjeu de société majeur de notre temps : au-delà de la loi Taubira et de ses conséquences que nous contestons toujours, il s’agit de savoir si la procréation humaine doit obéir aux lois d’un marché ultralibéral mondialisé, ou si l’intérêt de l’enfant nécessite la préservation de la famille, écosystème de base de toute société, et de l’enfant contre toute marchandisation.

Grâce à la ténacité paisible de nos manifestants, ce débat est enfin reconnu comme sérieux au sein de chaque grande famille politique. Ces derniers temps, plusieurs prises de position et appels au gouvernement émanant de la gauche, de mouvements féministes et même d’écologistes comme José Bové, ont finalement légitimé notre dénonciation de la marchandisation du corps. [...]

Aucun parti, aucun syndicat, aucun autre mouvement n’a jamais réussi à organiser sur trois années civiles six immenses défilés pacifiques, chacun d’ampleur historique. L’immense mouvement social déjà foisonnant, né de la résistance à la loi Taubira, est désormais installé dans le paysage politique français. C’est à mes yeux le point de départ de l’alternative culturelle que nous préparons, avec des échéances à court, moyen et long terme… sur lesquelles nous devons peser.

Vous assumez donc une posture politique ?

Oui. Et qui fait réellement preuve de sens politique, au sens noble du terme. Sans doute notre constance, notre cohérence et notre altruisme tranchent-ils avec la versatilité égotique qui marque les joutes partisanes. Au fil des années, la parole de nombre des chefs de partis s’est décrédibilisée. Ces paroles ne résonnent qu’à court terme parce qu’elles ne sont pas fondées sur des convictions. [...]

Pensez-vous que votre mouvement social offre réellement cette vision dont la France a besoin ?

Je crois même qu’avec ce qui se passe en France naît un nouvel espoir dans le monde. Les mouvements de nombreux pays, constatant le réveil de ce que je nomme « l’âme de la France », nous le disent. Les tribus gauloises — et j’embrasse par cette expression l’accumulation des identités particulières qui forgent notre nation aujourd’hui — apparaissaient comme désordonnées, au regard du centralisme démocratique qui ne veut voir qu’une tête. En réalité, ce foisonnement est le signe d’une créativité, d’une générosité, d’un courage et d’un esprit de rébellion propres à notre nation.

Quand le pouvoir bascule dans la toute-puissance, quand il s’arroge le droit de transgresser des lois fondamentales, un vent de révolte se lève toujours dans notre pays. La contestation fait partie de nos gènes. [...]"

Posté le 9 octobre 2014 à 22h17 par Michel Janva | Lien permanent

"Monsieur le Premier Ministre, nous ne croyons plus aux déclarations d’intention"

Elizabeth Montfort et Nicole Thomas-Mauro, anciens députés au Parlement européen, ont écrit une lettre ouverte à Manuel Valls :

"Monsieur le Premier Ministre,

Vous avez déclaré lors d’une interview dans un quotidien que : « La France est opposée à la légalisation de la GPA qui est, il faut le dire, une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes. »

Mais vous n’en tirez pas toutes les conséquences : votre gouvernement a refusé de faire appel de la condamnation de la CEDH pour le refus de la France d’inscrire à l’état civil des enfants nés de la GPA. Ce qui revient à accepter implicitement cette pratique.

Vous ajoutez : « le gouvernement exclut totalement d’autoriser la transcription automatique des actes étrangers, car cela équivaudrait à accepter et normaliser la GPA. J’ajoute qu’il est incohérent de désigner comme parents des personnes ayant eu recours à une technique clairement prohibée… tout en affirmant qu’ils sont responsables de l’éducation des enfants, c’est-à-dire chargés de la transmission de nos droits et de nos devoirs. Il ne faut pas laisser dire non plus que ces enfants sont sans filiation ni identité. Ils ont une filiation et une identité, mais établies à l’étranger. »

Mais c’est précisément le motif de la condamnation de la CEDH qui ne demande pas d’autoriser la GPA en France, mais d’inscrire à l’état civil français des enfants nés de la GPA à l’étranger. Et comme votre gouvernement n’a pas fait appel de cette condamnation, vous serez obligé d’inscrire ces enfants à l’état civil français.

Monsieur le Premier Ministre, n’ayant plus les moyens de vous opposer à la condamnation de la CEDH , allez-vous annuler la circulaire de votre ministre de la Justice qui demande de fournir un certificat de nationalité française aux enfants nés de la GPA ? Cette circulaire Taubira est une première reconnaissance des effets de la GPA en matière de filiation.

Vous continuez : « Nous devons nous attaquer à ces filières, à ces officines qui chassent sur le territoire des États interdisant la GPA pour acquérir des parts de ce marché de l’humain de plus en plus attractif. » Or, depuis plusieurs années des sociétés américaines à buts très lucratifs viennent proposer leurs services dans de grands Hôtels parisiens afin de démarcher des clients potentiels pour un montant avoisinant parfois 100 000 €. Ni vous, en tant que Premier ministre, ni votre Secrétaire d’Etat aux Droits des Femmes n’avez jamais condamné ces pratiques commerciales qui font de la femme, la victime d’un nouvel esclavage moderne et de l’enfant, l’objet d’un contrat.

Monsieur le Premier Ministre, quelle suite comptez-vous donner à la plainte déposée il y a dix mois déjà et qui n’a fait l’objet d’aucune réponse à ce jour ? Vous avancez plus prudemment sur le recours à l’AMP pour des couples de femmes :"La position du gouvernement sur ce sujet est claire : nous n’avancerons pas plus loin sur cette question tant que nous n’aurons pas l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE)."

Monsieur le Premier Ministre, allez-vous faire voter un loi pour que les Tribunaux ne suivent pas l’avis de la Cour de Cassation qui recommande l’adoption de l’enfant né volontairement de père anonyme pour pouvoir être adopté par la « conjointe » de la mère, alors que cette pratique est interdite en France ? Vous terminez vos propos ainsi : « Je crois que, dans ces moments de crise d’identité, la famille est un repère, un pôle de stabilité. Elle a évolué, certes, et c’est notre rôle que de l’accompagner. Mais en même temps, la famille, la filiation et l’intérêt de l’enfant doivent rester des repères fondamentaux. »

Vous n’avez cessé de détruire ces repères, d’abord par la Loi Taubira qui entraîne automatiquement le recours à l’AMP et à la GPA pour des personnes de même sexe et qui brouille les repères fondateurs de la filiation. Maintenant c’est par l’asphyxie de la Politique familiale que vous continuez à remettre en cause le rôle structurant de la famille dans la société.

Monsieur le Premier Ministre, nous ne croyons plus aux déclarations d’intention. Nous vous demandons solennellement des décisions et des actes clairs en accord avec vos propos. Alors vous serez crédible ! Aurez-vous ce courage pour les enfants et pour la France ?"

Posté le 9 octobre 2014 à 17h23 par Michel Janva | Lien permanent

Jean-Christophe Fromantin et l'adoption par les paires homosexuelles

Jean-Christophe Fromantin, catholique pratiquant, marié et père de quatre enfants, candidat à la présidence de l'UDI (Union des démocrates et indépendants), était interrogé par KTO sur ses positions au sujet de la GPA, la PMA, l'adoption d'enfants par des paires homosexuelles :


J.C. Fromantin : « Adoption simple à la place d... par KTOTV 

Récapitulons :

  • il veut "retravailler" la loi Taubira, pas l'abroger
  • il est donc obligé de tenir compte du "légitime désir d'enfants" des paires homosexuelles
  • il refuse la PAM et la GPA
  • il refuse l'adoption plénière
  • il propose donc l'adoption simple

Question à Monsieur Fromantin : si lui et son épouse - ce qu'à Dieu ne plaise - venaient à disparaître, aimerait-ils que leurs quatre enfants soient élevés par une paire homosexuelle, dans le cadre d'une adoption "simple" ? Finalement, plutôt que d'essayer de trouver la quadrature du cercle, ne serait-il pas plus simple d'abroger Taubira ?

Posté le 9 octobre 2014 à 16h59 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (26)

GPA : quand on viole la loi, il faut en assumer les conséquences

Comment faire respecter en France l'interdit de l'esclavagisme moderne, c'est-à-dire le recours aux mères porteuses, si ceux qui violent la loi ne rencontrent aucun obstacle ? Interrogé par LCI, le député Jean-Frédéric Poisson a assumé un discours cohérent :

"Il faut maintenant l'interdiction stricte de cette pratique sur le territoire national, et en interdire également toutes les conséquences. Ça veut dire que les parents de cet enfant, qui sont allés à l'étranger, qui ont recouru à une mère porteuse, et qui dans la plupart des cas l'ont payée, c'est à dire qui ont instrumentalisé le corps d'une autre personne pour atteindre leurs objectifs. Et bien ils doivent tirer les conséquences de leur responsabilité. C'est à dire qu'ils doivent s'établir à l'étranger s'ils le souhaitent, là où c'est permis."

"En France c'est interdit, il faut que les conséquences soient également interdites, il n'y a pas d'autre solution. Pour les enfants c'est pareil. Dans mon esprit les parents sont responsables des enfants."

Posté le 9 octobre 2014 à 15h30 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (4)

« Les relations homosexuelles détruisent notre identité humaine »

Riposte Catholique relaie les propos très fermes de Mgr Zbigņevs Stankevičs, archevêque de Riga en Lettonie, au sujet des relations homosexuelles :

"L’archevêque de Riga (Lettonie), Mgr Zbigņevs Stankevičs, a dénoncé la pression du monde occidental visant à promouvoir l’homosexualité dans le monde. C’est ce qui ressort d’un entretien vidéo donné au site LifeSiteNews.com . Mgr Zbigņevs Stankevičs participait au synode romain sur la pastorale de la famille. Pour l’archevêque de Riga, l’occident sécularisé userait de son pouvoir et de sa richesse pour que les pays en voie de développement acceptent l’homosexualité et le « mariage » entre personnes de même sexe. Concernant la Lettonie, même si le pays n’a pas adopté de législation promouvant ou restreignant les activités homosexuelles, Mgr Zbigņevs Stankevičs a rappelé que les petits pays reçoivent les visites d’ambassadeurs occidentaux défendant le « gay agenda ».  « Les relations homosexuelles sont contre nature », a souligné l’archevêque de Riga. « Du point de vue chrétien, c’est un péché, et nous ne pouvons promouvoir cela ». Le » mariage » entre personnes de même sexe ne saurait être assimilé à un droit de l’homme. L’archevêque a également souligné que les « chrétiens sont trop politiquement-corrects » quand ils s’opposent au « mariage » entre personnes de même sexe. « Ils gardent le silence au lieu de proclamer la vérité. » Des paroles claires et sans équivoque. Bien loin de ce que l’on a pu entendre dans certains pays occidentaux, y compris de la part d’évêques et de clercs. Les évêques des pays de l’Est ont moins de pudeur que certains de leurs confrères occidentaux. On est heureux d’entendre ces paroles à l’issue d’une journée synodale."

Posté le 9 octobre 2014 à 13h54 par Marie Bethanie | Lien permanent

Abrogation de la loi Taubira et du Pacs

La charge de Philippe Arino contre l'Union civile :

"Tolérer l’Union civile, c’est reconnaître qu’un amour pourrait se baser sur l’exclusion de la sexualité et de la différence, et en particulier de la différence la plus fondatrice de notre existence : la différence des sexes. Et ça, c’est une croyance grave, en plus de surréaliste. Je me demande même comment une femme qui se dit catholique [Frigide Barjot] arrive à soutenir une telle exclusion de la différence des sexes. Tout comme je me demande comment une Ludovine de la Rochère, qui soi-disant ne tiendrait pas le même discours que Frigide Barjot, arrive à faire croire qu’elle s’oppose au PaCS tout en s’interdisant de parler d’homosexualité. Cette attitude relève de la même stratégie d’évitement du vrai. Les deux femmes adoptent exactement le même discours, finalement : l’une comme l’autre soutiennent le PaCS en ne parlant pas d’homosexualité, en disant « oui » à l’Union civile sans s’expliquer ou en lui disant « non » sans s’expliquer non plus. Frigide soutient le PaCS plus ouvertement et franchement que Ludovine; Ludovine, par un « non » jamais explicité, le soutient par défaut, par omission. La cohérence et la franchise dans l’erreur d’un côté, la lâcheté silencieuse et l’incohérence dans la Vérité de l’autre. La peste ou le choléra. La même phobie de l’homosexualité (qui s’appelle au fond homophobie).

Existe-t-il une troisième voie ? Bien sûr. Je le crois. Celle que je développe sur mon site (article 1, article 2, article 3, et sur l’article 4), celle que je lis dans la plume de certains amis, que j’entends aussi de la part de Béatrice Bourges (qui n’est absolument pas l’extrémiste que beaucoup de gens engagés à LMPT imaginent : elle a compris que notre mouvement souffrait de ne pas assumer son appartenance religieuse, sa couleur catholique, et qu’il n’était pas seulement un « mouvement de conscience » mais bien un mouvement religieux, spirituel, en même temps que politique. Sans Jésus, pas d’unité possible et pas de Vérité possible. C’est exactement ce que je crois, et ce que Béatrice, avec ses Précurseurs, défend. Les Précurseurs et les CUCH sont frères.)."

Sur la nécessité d'abroger le Pacs, lire ce post.

Posté le 9 octobre 2014 à 09h54 par Michel Janva | Lien permanent

Loi Taubira : la position UMP du jour

C'est celle de Nadine Morano :

"L'ex-ministre Nadine Morano (UMP) a estimé mercredi qu'il n'y aurait pas d'abrogation de la loi Taubira ouvrant le mariage aux couples homosexuels, si son camp revenait au pouvoir. Sur BFM TV et RMC, l'eurodéputée a déclaré : "Il n'y aura pas d'abrogation de cette loi." "Si nous revenons au pouvoir, au regard de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays, nous aurons d'autres priorités", économie, emploi, modèle social, a dit celle qui eut en charge le portefeuille de la famille (2008-2010). "L'abrogation ne se fera pas", selon elle. Faut-il interdire la nationalité française aux enfants nés par GPA (Gestation pour autrui) pratiquée à l'étranger ? "Non", a répondu Nadine Morano. "J'essaye de penser aux droits de l'enfant." S'il vit en France, lui interdire d'avoir sa nationalité, je trouve ça inacceptable, étonnant", a-t-elle commenté, alors que certains redoutent une ouverture en creux à la GPA, via ces procédures de régularisation."

Posté le 9 octobre 2014 à 07h13 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (32)


     Archives > Homosexualité : revendication du lobby gay

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Homosexualité : revendication du lobby gay