08 décembre 2017

Pourquoi la condamnation des 5 de Poitiers est scandaleuse ?

Damien Rieu répond en vidéo

Posté le 8 décembre 2017 à 17h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Des miroirs à l'entrée d'établissements pour que les jeunes filles puissent se revoiler

Posté le 8 décembre 2017 à 08h42 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

07 décembre 2017

Condamnation des militants qui étaient montés sur le toit de la mosquée de Poitiers

A mettre en relation avec le laxisme dont ont bénéficié les Femen qui étaient entrées dans violemment des églises (Notre-Dame et La Madeleine) :

DQds5W7WAAIjNJP.jpg-large

Posté le 7 décembre 2017 à 19h42 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

06 décembre 2017

L’Intérieur donne son accord aux islamistes pour la réouverture de la mosquée de Stains

SL’Intérieur accepte la réouverture de la mosquée de Stains, fermée depuis novembre 2016 car repérée comme un lieu influent de la mouvance salafiste. Or, l’interlocuteur qui a obtenu cette faveur est le secrétaire général de l’UAM93 qui fédère les principales mosquées du département, M’Hammed Henniche. Dans l'enquête Mosquées Radicales (DMM,2016), Joachim Véliocas, de l'Observatoire de l'islamisation, exposait les prises de positions ultra-radicales de cette association, qui, sur son site Internet officiel, défend le port du niqab et élève la Charia au dessus des lois de la république, le tout avec une tonalité très agressive :

Le principal contributeur des contenus du site de l’UAM93 se nomme Daniel Youssef Leclerc. Converti à l’islam en 1984 par le mouvement Tabligh, il créa l’association Intégrité. Leclerc, vieux routier de l’islamisme hexagonal, fut désigné membre permanent de la Ligue islamique mondiale (LIM) en 1999, instrument de l’Arabie Saoudite. Interrogé en 1992 par Jean-Paul Mari, un journaliste du Nouvel Observateur, Leclerc alors président de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF, intégrée au CFCM), avait déclaré que

« Si demain on avait une majorité dans ce pays, pourquoi est-ce qu’on imposerait pas la Charia progressivement ? Ca vous dérange? Tant pis ! »

Posté le 6 décembre 2017 à 15h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

05 décembre 2017

Une épicerie halal obligée de fermer

Unknown-36L'office HLM de Colombes, présidé par un maire LR, a attaqué la supérette pour demander la rupture du bail. Le tribunal de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, a ordonné lundi la résiliation du bail en raison de l'absence à la vente de porc et d'alcool. Estimant que l'enseigne Good Price n'est donc pas "un commerce d'alimentation générale", la justice a donc demandé l'expulsion des locataires.

Le litige opposait depuis plusieurs mois un office HLM et l'épicerie halal accusée de "non-respect" d'un bail pour "alimentation générale". Le tribunal écrit :

"Abstraction faite de l'aspect confessionnel, il convient de retenir que l'orientation spécifique de l'activité vers la vente de produits destinés non pas à toute clientèle mais à des acheteurs spécifiques (produits halal, produits orientaux) est restrictive et ne correspond pas à la notion large d'alimentation générale".  

Ce local commercial avait été loué pour "un commerce généraliste d'alimentation". Or, en ne vendant ni porc ni alcool, la supérette ne respecte pas ce contrat. 

N'hésitez pas à remercier le maire de Colombes, Nicole Goueta.

Posté le 5 décembre 2017 à 08h49 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (14)

30 novembre 2017

Le Grand Remplacement n'existe pas mais la proportion de musulmans en France pourrait atteindre 18% en 2050

... selon une étude américaine :

"Selon une étude du Pew Research Center publiée jeudi, la population musulmane en Europe va croître d'ici à 2050, même si l'immigration est nulle. La communauté musulmane représentait en 2016 4,9 % des habitants des 28 pays membres de l'Union européenne (Royaume-Uni compris), mais aussi la Norvège et la Suisse. En se basant sur trois scénarios, l'institut américain indépendant, reconnu pour ses recherches en matière de démographie religieuse, estime que les musulmans pourraient représenter entre 7,4 et 14 % de la population européenne à l'horizon 2050 (...)

Les musulmans de France, évalués par Pew à 5,7 millions en 2016 (8,8 % de la population), continueraient de former la première communauté musulmane d'Europe dans l'hypothèse d'une « immigration zéro » (8,6 millions, 12,7 %). Ils seraient 12,6 millions (17,4 %) avec le scénario médian et 13,2 millions (18 %) dans l'hypothèse d'une forte immigration (...)"

Et qui est assez naïf pour croire à l'immigration zéro ?

Posté le 30 novembre 2017 à 22h19 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

Voici la carte du grand remplacement qui n'existe pas

0L'étude estime à 53% le taux de musulmans parmi les migrants arrivés en Europe entre 2010 et 2016. Pour la France, Pew Research Center estime que les musulmans représentent actuellement 8,8 % de la population – une légère hausse comparée aux 7,5 % de sa précédente étude, en 2011. En fonction de l’importance de l’immigration, l’étude prévoit un chiffre compris entre 12,7 et 18 % en 2050, soit un nombre total de musulmans allant de 8,6 à 13,2 millions dans l’Hexagone.

Posté le 30 novembre 2017 à 10h52 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

29 novembre 2017

Plus de mosquées que d'églises en Seine-Saint-Denis

Lu dans Minute :

Capture d’écran 2017-11-28 à 22.31.48

Posté le 29 novembre 2017 à 13h31 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

Les étudiants musulmans arrivent 3e aux élections du conseil d’administration des universités du Nord de la France

Lu dans Minute :

2849_page_01"[...] Troisième, avec 514 voix, soit tout de même 10 % des suffrages exprimés. Un résultat qui leur permet de décrocher un siège sur les six à pourvoir ! Certes, EMF [Etudiants musulmans de France] est encore loin des résultats de la liste « interassos » qui se taille la part du lion avec 3 000 voix et trois élus, mais avec son élu au sein du conseil d’administration, l’association musulmane fera jeu égal avec l’Unef, qui ne place, elle aussi, qu’un seul représentant malgré un score deux fois plus élevé. Bref, les musulmans s’imposent comme la force politique montante dans les facultés lilloises !

[...] Dans la profession de foi de Active ta fac !, rien ne laisse sous-entendre de quelconques revendications communautaristes. Le programme électoral est des plus basiques : simplification des procédures d’inscription, élargissement des plages horaires des BU, les bibliothèques universitaires, accompagnement des étudiants, etc. Bien démago, comme tous les programmes des listes étudiantes, mais pas très original. Rien en tout cas, qui fasse une différence entre une liste « musulmane » et une liste associative étudiante de base. [...]

Répondant à nos questions, le responsable se dit ainsi opposé aux menus halal au restaurant universitaire, opposé également aux salles de prières dans les facs. Quand nous l’interrogeons sur les prières organisées sous les escaliers d’un bâtiment de l’université de Lille 3, il nous répond ne pas être au courant de ces faits, pourtant connus de tous ! « Nous serons surement accusés de communautarisme », reconnaît-il lucide. « Mais la vérité est autre. Nous la connaissons et c’est ce qui compte. »

Alors pourquoi se déclarer « étudiant musulman », si ce n’est pas pour défendre les étudiants... musulmans ? Mohamed Machta nous explique. « Nous revendiquons les principes de laïcité. Cependant, nous avons une éthique et des valeurs qui s’inspirent de l’islam au sein de notre association. C’est donc la raison du M de EMF », accompagnant sa réponse d’une smiley. Quelles sont ces valeurs ? « Solidarité, partage, humilité, respect et excellence »... L’islam, c’est vraiment hyper cool.

Alors, communautaristes les Etudiants musulmans de France ? Difficile de prétendre le contraire... Entre le soutien au Secours islamique de France, les quêtes pendant le ramadan, les « iftar solidaires » et les cours d’histoire de la civilisation musulmane, EMF affiche bel et bien la couleur. D’ailleurs, tous les étudiants que nous avons interrogés confirment le communautarisme du syndicat étudiant. « Les femmes tractent entièrement voilées ; les types de l’EMF ciblent leur public, pour récupérer tous les votes des minorités », nous détaille ainsi un étudiant lillois en lettres, qui préfère rester anonyme... Pire, il y a deux ans, les mêmes « avaient fait venir des barbus de 35 ou 40 ans pour venir tracter et parler en arabe aux étudiants de Lille 3. » « En revanche, continue notre interlocuteur, les têtes de liste EMF ont un look d’étudiant lambda. »

[...] L’agenda de ces étudiants lambdas, sympas et bien intégrés, est tout aussi loin d’être innocent. Un exemple, l’année dernière, Etudiants Musulmans de France lançait la branche française du projet international « Advise Islamophobia ». Advise, pour Advocating Against Islamophobia In Education. Il s’agit d’un projet « intra européen visant à développer des stratégies de plaidoyer auprès des étudiant.es sur les questions d’islamophobie et autres formes de discrimination », projet soutenu par la fondation Soros.

Des réunions, des débats, des colloques, des week-ends de formation sont donc organisés pour mobiliser les étudiants contre l’islamophobie, à Nancy, Lille, Paris ou encore à Marseille. Parmi les intervenants, des membres du Parti des Indigènes de la République, comme Fatima Ouassak, pour qui « l’école est utilisée par les Blancs comme outil pour transmettre leurs privilèges à leurs enfants, et comme arme pour entraver le champ des possibles des nôtres », des proches de l’UOIF, comme Yanis Khalifa, devenu suppléant du député macroniste de Seine-Maritime, Sira Sylla [...]». « Si Khalifa est discret, ajoutions-nous, c’est que la maison-mère d’EMF a une réputation légèrement sulfureuse. Etudiants musulmans de France est le bras de l’UOIF, la branche française des Frères musulmans, dans l’université française ! Or jusqu’à très récemment, il était effectivement membre de son bureau national. »

[...] Dans le même ordre d’idée, les étudiants musulmans ont publié avec le très islamiste CCIF, le Collectif contre l’islamophobie en France, un guide de lutte contre l’islamophobie à l’université donnant tous les conseils pratiques aux étudiants pour garder leur voile, jeûner pendant le ramadan ou faire tranquillement sa prière, avec tous les articles des différents codes sur lesquels s’appuyer, ainsi que la jurisprudence, seuls manquant les 06 des avocats auxquels faire appel en cas de « discrimination ».

Interrogé sur ces liens avec l’UOIF et le CCIF, Mohamed Machta, notre responsable lillois décline : « Aucune section ne dépend de l’UOIF. » Alors, pourquoi, chaque année, l’association a-t-elle un stand à la Rencontre annuelle des musulmans de France, le grand raout de l’UOIF au Bourget ? « C’est une opportunité de se faire connaître des étu- diants. » Effectivement, on peut voir les choses comme ça...

Les rapports avec le CCIF, eux, semblent encore plus difficiles à assumer. La réponse se fait, tout un coup, plus hésitante. « Nous n’avons, que je sache, aucun lien avec le CCIF », commence notre interlocuteur. Et quand nous lui présentons la preuve de ces liens entre les deux organisations, il avoue : « Aujourd’hui, le CCIF lutte contre l’islamophobie en France, soit contre la discrimination. Je trouve que c’est une bonne initiative. » [...]"

Posté le 29 novembre 2017 à 10h13 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

26 novembre 2017

Forum à Ligugé le 2 décembre - comment annoncer Jésus aux musulmans ?

Capture d’écran 2017-11-20 à 20.37.52 Capture d’écran 2017-11-20 à 20.38.13

Posté le 26 novembre 2017 à 07h55 par Michel Janva | Lien permanent

25 novembre 2017

Les Identitaires devant le Bataclan

23795488_1326195560822583_4303711808253292173_n

Interdits de manifester, des militants de Génération identitaire se sont rassemblés devant le Bataclan cette après-midi pour dénoncer l’islamisme qui a fait tant de morts dans notre pays :

Ce n’est pas parce que l’État interdit à la jeunesse de manifester contre ceux qui tuent nos frères et nos sœurs que nous baisserons la garde. Bien au contraire, nous combattrons l’islamisme dans toute l’Europe, avec ou sans l’autorisation de ceux qui ont décidé de les protéger.

Posté le 25 novembre 2017 à 19h17 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (23)

29 novembre : causerie de l'abbé Loiseau à Toulon, sur l'Islam, un défi pour l'identité chrétienne

L

Posté le 25 novembre 2017 à 15h09 par Michel Janva | Lien permanent

24 novembre 2017

Islamisation ordinaire de la France : réveillons-nous !

Posté le 24 novembre 2017 à 10h02 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

23 novembre 2017

Christophe Castaner : porte-parole du gouvernement, chef du parti unique, et imam

Posté le 23 novembre 2017 à 18h08 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (32)

Michel Houellebecq : "L’intégration des musulmans ne pourrait fonctionner que si le catholicisme redevenait religion d’État"

VALEURS4226_001Extrait d'une longue interview de Michel Houellebecq dans Spiegel et traduite dans le numéro à paraître de Valeurs actuelles :

"Au fond, l’intégration des musulmans ne pourrait fonctionner que si le catholicisme redevenait religion d’État. Occuper la deuxième place, en tant que minorité respectée, dans un État catholique, les musulmans l’accepteraient bien plus facilement que la situation actuelle. Ils n’arrivent pas à se faire à l’État laïc, porteur d’une liberté de religion qu’ils ne comprennent pas. Le prophète Mahomet ne pouvait pas imaginer l’existence d’un athée "

Posté le 23 novembre 2017 à 14h25 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

22 novembre 2017

24 novembre à Toulon : conférence d'Annie Laurent sur l'islam

IMG_0180

Posté le 22 novembre 2017 à 08h02 par Michel Janva | Lien permanent

20 novembre 2017

Saint Jean-Paul II : "Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle (...) elle se nomme l'islamisme"

Extrait d'une conférence donnée par Mgr Mauro Longhi sur Jean-Paul II traduite sur le site Benoit-et-moi

51732_jean-paul-ii-croix-portrait-hors-serie"Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l'Opus Dei, très souvent en contact étroit avec le Pape polonais au cours de son long pontificat (...) De 1985 à 1995, le jeune économiste bocconien Mauro Longhi (qui sera ordonné prêtre en 1995) a accompagné et accueilli le Pape Wojtyla dans ses promenades à ski et en montagne (...) Parmi les nombreuses anecdotes racontées, cependant, l'épisode qui a le plus frappé le public de l'ermitage de Bienno, et qui s'inscrit dans le cadre de l'une des nombreuses promenades sur le Massif du Gran Sasso, est sans doute celui qui concerne l'Islam et l'Europe :

C'est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l'une de ses visions nocturnes, il me dit: "Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire" - se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. "Elle se nomme l'islamisme. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Occident vers l'Orient", et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l'Egypte, et ainsi de suite jusqu'à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: "Ils envahiront l'Europe, l'Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d'araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Eglise du troisième millénaire, vous devrez contenir l'invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue intégralement"».

Posté le 20 novembre 2017 à 21h38 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

19 novembre 2017

La libre pensée contre la croix à Ploermël et pour les "prières" de rue à Clichy

Une pensée vraiment libre? Argument bidon que de comparer les occupations statiques de rue qui troublent l'ordre public aux processions mobiles catholiques!

"Ces manifestations s’apparentent à des processions religieuses. La loi de 1905 prévoit donc que c’est la loi commune aux manifestations qui s’applique en la matière. Si « elles ne constituent pas un trouble manifeste à l’ordre public » selon les termes de la législation, elles sont autorisées comme toute manifestation sur la voie publique.

Il faut être bien bas du Front pour assimiler les prières de rue le vendredi après-midi à « l’occupation allemande » entre 1940 et 1944. Chacun sait que l’occupation nazie sous le Régime de Vichy ne durait que trois heures le vendredi après-midi !

Si la Mairie de Clichy s’entête dans cette démarche provocatrice et conflictuelle, les choses ne pourront que s’envenimer encore plus. Il faut revenir à la raison dans cette affaire".

Posté le 19 novembre 2017 à 22h19 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

18 novembre 2017

Mais où se trouve ce bar ?

Images-4Tout le monde le cherche :

Posté le 18 novembre 2017 à 14h34 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

17 novembre 2017

Ils manifestent contre les prières de rue mais acceptent toutes les mosquées

Rémi Muzeau, maire LR de Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, est à l’origine de la manifestation, très médiatisée, d’élus en écharpe tricolore, le 10 novembre dernier, contre des prières de rue. Il a été interrogé par Minute. Extrait :

2847_page_01"J’ai rendez-vous jeudi prochain avec le préfet et avec cette fameuse association qui organise les prières de rue.

Qu’attendez-vous de ce rendez-vous ?

J’attends de ce rendez-vous que le préfet comprenne que les revendications de cette association ne sont pas plausibles. On ne peut pas donner un nouveau lieu de culte à chaque croyant qui le demande ! A Clichy, il y a deux églises, deux mosquées et une synagogue. Il y a tout ce qu’il faut pour répondre aux besoins des croyants de la ville.

Après, si l’Etat veut vendre des terrains pour construire une nouvelle mosquée... L’Etat possède trois hectares à Clichy – les anciens locaux de l’Inalco (l’Institut national des langues et civilisations orientales, Ndlr) –, il peut vendre, il n’y a pas de problème, je ne m’y opposerai pas.

Vous ne seriez donc pas opposé à une troisième mosquée à Clichy ?

Je ne me suis jamais opposé à une troisième mosquée. Et je ne m’opposerai ni à une quatrième, ni à une cinquième, ni à une sixième mosquée ! Pourquoi voulez-vous que je m’y oppose ? Tant qu’elle respecte les règles de réception du public... Vous savez, à Clichy, nous avons des orthodoxes qui se réunissent dans une salle ; des témoins de Jéhovah qui respectent les règles ; il n’y a aucun problème.

D’ailleurs, nous avons à Clichy un centre culturel et cultuel [musulman] de 1 500 m2 sur trois niveaux. C’est un bâtiment municipal pour lequel nous avons signé un bail emphytéotique de 99 ans. D’ailleurs, Hamid Kazed (président de l’Union des associations musulmanes de Clichy et organisateur des prières de rue, Ndlr) était présent à l’inauguration. [...]"

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». Allah aussi.

Posté le 17 novembre 2017 à 09h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Intrusion islamiste au carmel de Verdun

Title-1510864651Vendredi 10 novembre, vers 17 h, au moment de l’office de Vêpres, deux individus d’une trentaine d’années, barbus et vêtus normalement, pénètrent dans le Carmel de Verdun. Après avoir discuté avec la sœur présente à l’accueil, cette dernière leur a dit que l’office allait commencer. Ils lui ont demandé s’ils pouvaient aller dans la chapelle. Elle a dit oui. 

Une fois dans la chapelle, ils ont prié en arabe pendant les vêpres. Ils se sont présentés comme des annonciateurs et leur ont dit : "si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer".

A l’issue de l’office, l’un des deux hommes « aurait rédigé les mots « Allah Akbar » sur le livre d’or de l’église ». Les deux hommes sont enfin repartis comme ils étaient venus en remerciant la sœur pour son accueil.

Les deux individus ont été interpellés à Verdun le 11 novembre et placés en garde à vue dans les locaux du commissariat. À l’issue de celle-ci, ils ont été déférés devant le procureur de la République de Verdun, le 13 novembre, puis placés sous contrôle judiciaire par le Juge des libertés et de la détention. Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Verdun pour être jugés à l’audience du 28 avril 2018 à 8 h 45 du chef de violences volontaires aggravées (sans incapacité totale de travail et en réunion). Les violences, dans ce cas, sont des violences psychologiques. Ils encourent une peine de trois ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.

Posté le 17 novembre 2017 à 08h19 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (20)

15 novembre 2017

Comprendre Nicolas Hénin

Nicolas Hénin est un journaliste français de presse écrite, radio et télévision, consultant pour plusieurs administrations et médias, dont BFM TV. Enlevé le 22 juin 2013 et retenu otage en Syrie, il est libéré avec trois autres otages français, le 18 avril 2014.

Il vient d'écrire un ouvrage intitulé Comprendre le terrorisme. Il semble important d'informer le grand public des idées et des a priori du spécialiste terrorisme de BFMTV. Extrais choisis :

9782213705477-001-T« Au terrorisme indépendantiste, les Français répondent par une grande violence, avec des arrestations massives, de la torture, des exécutions et le siège de la Casbah d’Alger. Les Algériens se retrouvèrent face au dilemme de choisir quel type de terrorisme ils préféraient ». p. 29. Les Algériens ont surtout été abandonnés par la France, et forcés de se rallier au FLN par la terreur que celui-ci pratiqua.

« Plus récemment, les attentats du 22 juillet 2011, à Oslo et sur l’île d’Utøya (Norvège, 77 morts) par Anders Behring Breivik s’inscrivent dans la même lignée d’extrême-droite se revendiquant du christianisme ». Rappelons que Breivik était franc-maçon.

« D’autant que l’idée même de radicalisation est hautement culturelle et qu’un Saoudien très moyen, téléporté dans un village français alarmerait probablement son voisinage. Et en retour, beaucoup de Saoudiens considèrent que la vision française de la laïcité est « extrémiste » ou « radicale ». p.60.

« D’autre part, il faut rappeler l’importance de l’émotion dans ce processus. Beaucoup de djihadistes partis en Syrie l’ont fait sur un coup de tête ». p.82.

« Comme l’a montré Marc Sageman, la radicalisation est affaire de réseaux sociaux. »p.90. Mais pas de mosquée...

Pour combattre les radicalisés :

« Des révolutions éclatent, en l’espace de quelques mois, en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen et en Syrie. Les djihadistes n’ont joué aucun rôle dans le déclenchement de ces révolutions. […] Le coup d’Etat d’Abdel Fattah al-Sissi a mis un terme à l’expérience démocratique égyptienne ». p.150-1. L'expérience démocratique égyptienne était celle des Frères Musulmans...

Parlant de l’EI.

Unknown-5« En Occident, il joue sur les discours islamophobes qu’il cherche à développer de façon à rendre invivable l’environnement pour les musulmans et les pousser soit à une action violente sur place, soit à émigrer en terre d’islam. » p.153-4. 

« Pourquoi pas un pacte par lequel tous les médias s’engagent à ne mentionner les tueurs que par des initiales, à ne pas publier leurs photos, à ne pas donner les détails biographiques qui permettent de les identifier ». p.160.

« Dans le cas du djihadisme, une dialectique s’installe entre les partisans des terroristes et les xénophobes et islamophobes, qui concourt à réduire la zone grise. »p.244.

Posté le 15 novembre 2017 à 09h05 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Le meilleur hommage à rendre aux victimes est de prendre les mesures qui s’imposent

Nicolas Dupont-Aignan fait part de son mécontentement devant les commémorations du 13 novembre au micro de Boulevard Voltaire.

"Le meilleur hommage qu’on puisse rendre aujourd’hui aux victimes est de prendre les mesures qui s’imposent pour qu’il n’y ait plus de nouvel attentat. A ce titre, il y a plusieurs défis. Comment empêcher les djihadistes de revenir en France? Ce n’est pas fait! Comment donner des moyens à nos forces armées? Ce n’est pas fait! Comment faire en sorte que nos prisons ne soient pas gangrenées par l’islamisme? Ce n’est pas fait ! Comment revoir le fonctionnement judiciaire? Je veux bien qu’il y ait des commémorations. C’est normal. Je comprends l’émotion des familles et des Français. Mais je ne veux pas de commémorations pour tout mettre sous le tapis et ne pas prendre les mesures qui protègent les Français."

Posté le 15 novembre 2017 à 08h44 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

14 novembre 2017

L’islamisme radical est une agression directe sur notre civilisation. Cependant, il y a aussi un autre adversaire

Mardi 14 novembre se déroule à Paris un colloque intitulé « L’esprit de défense en Île-de-France », organisé à l’initiative du groupe Front national au conseil régional d’Île-de-France. Le philosophe et écrivain Thibaud Collin intervient à ce colloque. Il répond aux questions de Boulevard Voltaire.

DOnZfuHXcAU6rn-"L’islamisme radical est une agression directe sur notre civilisation. Cependant, il y a aussi un autre adversaire. C’est un adversaire peut-être plus diffus, mais non moins important parce qu’il est plus intérieur. Marcel Gauchet parle de « l’individu total ». Il y a eu le totalitarisme de l’État total : le communisme et le nazisme. Aujourd’hui, nous faisons face à une forme plus sournoise du totalitarisme, peut-être moins violente au premier abord, et aux caractéristiques bien différentes. Il s’agit de cet « individu total » auquel tout devrait être dû, et qui refuse de recevoir comme un don tout ce qui a été accumulé et travaillé par les générations précédentes. D’ailleurs, bien souvent, il refuse d’assumer cette fonction de transmission et d’enrichissement de ce patrimoine. Ce patrimoine ne se réduit pas simplement à des monuments.

Cet individualisme est une forme de nihilisme et d’hédonisme. Il empêche de mobiliser en nous l’esprit de défense. Cet esprit de défense implique de se défendre contre cet adversaire qui nous traverse chacun. L’hédoniste, ce n’est pas simplement mon voisin, c’est moi sous un certain rapport qui peut, à un moment, se dire « à quoi bon ? », « pourquoi pas ? » Toutes ces questions me mettent sur la pente d’une forme de nihilisme où je n’ai plus rien à transmettre. J’aime rappeler le livre de Philippe Muray Chers djihadistes… écrit après le 11 septembre 2001 qui montre que, plus encore que le djihadisme, le véritable ennemi peut être un certain esprit de négation qui peu à peu ruine de l’intérieur ce que nous sommes et qui nous traverse chacun."

 

Posté le 14 novembre 2017 à 21h28 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

Islamo-gauchisme : c'est la guerre entre Mediapart et Charlie Hebdo

Voici le dernier éditorial de Charlie :

  M

Posté le 14 novembre 2017 à 17h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Padamalgam : il y a une vingtaine de musulmans "de la planète entière" contre le terrorisme

CHier avait lieu à Paris, une marche des musulmans contre le terrorisme. Cette marche organisée pour commémorer le deuxième anniversaire des attentats du 13 novembre avait aussi pour but de s'opposer au terrorisme islamique. Cette marche partie du mur de la Paix au Champ de Mars s'est terminée au Bataclan. Organisée par l'écrivain Marek Halter, cette marche a réuni des musulmans "de tous horizons" (selon RTL) pour commémorer le deuxième anniversaire de ces attentats. Ils étaient une vingtaine (25 selon FDesouche)... RTL écrit sans honte :

"Des Imams et des musulmans de la planète entière étaient présents afin de marcher pour la paix et s'opposer au terrorisme islamique."

Mohamed Amghar a confié au micro de RTL :

"J'étais aussi invité par le maire de Saint-Denis au Stade France, mais j'ai choisi de venir ici pour marcher".

On se dispute les musulmans modérés...

Posté le 14 novembre 2017 à 15h52 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Après les bougies, les ballons

Non, nous sommes pas chez Walt Disney ni à la fête à Neuneu, il s'agit bien de la commémoration des attentats terroristes qui ont fait 130 morts.

DOh1xo3X4AAQaRW

Ballon4

Ballon1

Et pendant ce temps, les islamistes de Clichy-La-Garenne vont porter plainte contre les élus qui ont manifesté vendredi durant la prière dans la rue.

Posté le 14 novembre 2017 à 08h35 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (30)

13 novembre 2017

Dérapage d’Emmanuel Macron sur l’islam

Posté le 13 novembre 2017 à 16h43 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

2 ans après le massacre au Bataclan : "L'islamisme n'est pas une chose grave"

MMediapart choisit mal son moment... Mis en cause dans l'affaire Tariq Ramadan, à propos des frasques duquel les journalistes sont accusés d'avoir sciemment fermés les yeux, Jade Lindgaard, co-présidente de la Société des journalistes de Mediapart, refuse de s'indigner contre l'islamisme en invoquant la neutralité journalistique :

"Notre rôle de journaliste n'est pas de dire : ça c'est grave, ça c'est moins grave, ça c'est tragique, ça c'est terrible".

Natacha Polony lui a rappelé les réactions d'Edwy Plenel à la tuerie perpétrée dans la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

"Dès le lendemain de l'attentat, [ses textes] mettaient en avant l'islamophobie, comme si c'était le contexte d'islamophobie en France qui avait causé les attentats. [...] Edwy Plenel a toujours présenté les faits comme si c'est parce qu'il y avait une forme de 'racisme d'État' en France que des musulmans…"

En réponse, Jade Lindgaard revendique "la notion de racisme d'État", dénonçant un "système généralisé de racisme dans ce pays" : "ça, nous le pensons". Puis assure

"l'islamisme, en tant que tel, n'est pas en soi une chose grave, c'est un phénomène qu'il faut comprendre et expliquer".

Le 13 novembre 2015, des musulmans massacraient à Paris 130 personnes et en blessaient 413 blessés.

Posté le 13 novembre 2017 à 16h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

11 novembre 2017

Toulon le 29 novembre : L'Islam un défi pour l'identité chrétienne

Thumbnail-2

Posté le 11 novembre 2017 à 08h49 par Michel Janva | Lien permanent

10 novembre 2017

Manifestation contre une prière musulmane dans la rue : la presse dénonce... les élus

Entre Le Parisien et Le Lab c'est un festival :

Capture d’écran 2017-11-10 à 17.35.45

Capture d’écran 2017-11-10 à 17.36.38 Capture d’écran 2017-11-10 à 17.41.50A Clichy aujourd'hui, des élus ont manifesté et chanté la Marseillaise devant la prière de rue organisée par des musulmans. 3 conseillers régionaux d'Ile de France du FN se sont associés à cette manifestation menée notamment par Valérie Pécresse (LR) et Rémy Muzeau Maire de Clichy La Garenne.

Posté le 10 novembre 2017 à 17h44 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (22)

09 novembre 2017

Le "Monsieur islam" du ministère de l'Intérieur savait (presque?) tout sur Tariq Ramadan

Avant de lire ceci, prenez votre dose de Padamalgam 500mg :

Unknown-41"Bernard Godard est un des experts français de l'islam. Entre 1997 et 2014, il a été considéré comme le "Monsieur islam" du ministère de l'Intérieur, conseillant successivement Jean-Louis Debré, Jean-Pierre Chevènement, Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux ou encore Manuel Valls. Il connaissait donc très bien Tariq Ramadan, islamologue suisse, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, habitué à masquer son fondamentalisme religieux derrière des discours modernistes, agissant comme un véritable gourou pour de nombreux croyants, et aujourd'hui accusé de viol par plusieurs femmes, notamment deux qui ont porté plainte.

Mais le connaissait-il au point de "savoir" ? C'est la question posée par L'Obs ce 31 octobre. Et la réponse de celui qui connaît tout de la montée de l'islamisme radical en France fait peur :

"Qu'il avait beaucoup de maîtresses, qu'il consultait des sites, que des filles étaient amenées à l'hôtel à la fin de ses conférences, qu'il en invitait à se déshabiller, que certaines résistaient et qu'il pouvait devenir violent et agressif, ça oui. Mais je n'ai jamais entendu parler de viols. J'en suis abasourdi."

Quand on pense à ce que subissent certains évêques pour des faits remontant à 25 ans, c'est nous qui sommes abasourdis...

Posté le 9 novembre 2017 à 19h26 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

Quand des élus communistes soutiennent des terroristes islamistes

B

Posté le 9 novembre 2017 à 16h48 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

07 novembre 2017

Le Gouvernement ne combat pas la radicalisation islamique en prison

Posté le 7 novembre 2017 à 12h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

06 novembre 2017

Comment pourrions-nous donc contrer l'islamisme sans nous voir accusés de porter atteinte au Coran ?

Écrivain algérien vivant toujours dans son pays, Boualem Sansal est interrogé dans le numéro de novembre du mensuel La Nef. Extrait :

Couverture297"[...] Je tiens à alerter sur ce qui, à mon avis, est le problème numéro 1 de notre époque : l’islamisation conquérante dont l’islamisme est une composante forte. J’ai assez étudié la montée des idéologies en Europe dans les années 1930 pour voir une grande similitude entre ces deux phénomènes. L’histoire se répète. Hier comme aujourd’hui nous voyons sans croire, nous entendons sans comprendre, et ainsi, peu à peu, la société bascule dans la nouvelle idéologie.

La différence est qu’avec l’islamisme, on a affaire à une idéologie religieuse, alors que les précédentes étaient athées. N’est-ce pas plus redoutable ?

L'islamisme est une doctrine totalitaire, il ne vise pas que la prise de pouvoir, il entend transformer le monde et le soumettre définitivement à la charia. Il est d'autant plus dangereux qu'il puise sa raison d’être et ses arguments dans un livre, le Coran, que les musulmans, unanimement, considèrent comme étant la parole de Dieu, indiscutable et éternelle. Comment pourrions-nous donc contrer l'islamisme sans nous voir accusés de porter atteinte au Coran et indigner toute l’Oumma ? C'est en ce sens que le problème est un défi redoutable pour nous. Les islamistes le savent et en font le cœur de leur stratégie de conquête. [...]

Dans votre essai Gouverner au nom d’Allah, paru en 2013, vous regrettiez « le silence assourdissant » des intellectuels musulmans. À présent, vous constatez qu’un nombre croissant d’entre eux sont décidés à œuvrer en vue d’une émancipation de la pensée islamique. Faut-il y voir un signe encourageant ?

Dans leurs pays, les intellectuels musulmans qui se livrent à ce combat courent de grands risques : ils sont dénoncés, condamnés ou assassinés ; en Occident, le politiquement correct prôné par une certaine élite leur impose le silence au motif, selon elle, que la dénonciation de l’islamisme pousse à l’amalgame et stigmatise les musulmans, fait le jeu de l’extrême droite et, à terme, provoquerait la guerre civile. Il y a d’autres raisons en arrière-plan : les marchés que représentent les pays musulmans, la culpabilité avec laquelle cette élite s’autoflagelle en espérant on ne sait quelle rédemption ou quelle retombée électorale.

Mais, à bien voir, les intellectuels musulmans sont très timorés dans leur critique, quand ils ne font pas carrément l’impasse sur, précisément, ce qui dans l’incréé et intouchable Coran pose problème, quand ils compensent leur peu de hardiesse par un discours qui enjolive exagérément l’islam et, par là, conforte les islamistes ainsi que les élites occidentales qui, par aveuglement ou pusillanimité, se sont persuadées que magnifier l’islam fait reculer l’islamisme. Or, le refus de la critique et du débat mène droit à la catastrophe. En outre, les échecs et les excès de la modernité et de la démocratie sont si nombreux (consumérisme, inégalités, injustices, pollution, etc.) que celles-ci ne peuvent plus offrir une alternative alléchante. Si bien que combattre les promesses délétères et éteindre l’incendie que la Nahda a allumé aux quatre coins du monde paraît aujourd’hui réellement au-dessus de nos forces.

La Tunisie, avec ses projets de loi favorables à la femme, est souvent présentée comme à l’avant-garde dans ce domaine. Qu’en pensez-vous ?

La situation de la femme régresse dramatiquement dans tous les pays musulmans, y compris et surtout en Tunisie où, dans la période bourguibienne, elle avait obtenu de nombreux droits. Mais cela ne doit pas faire illusion : là comme ailleurs, hommes et femmes vivent sous le joug d’un système archaïque violent. La régression est plus forte dans ce pays, comme si les conservateurs voulaient faire payer à la Tunisienne les droits acquis en violation de la tradition patriarcale et de la charia. Cela explique peut-être le succès du salafisme en Tunisie, comme pour empêcher à jamais le retour de ces bidaâ (innovations impies). Il faut savoir que le monde arabe, uni par l’islam sunnite, exerce sur les États membres une police vétilleuse. Quand l’un d’eux se permet une bidaâ, il est vite rappelé à l’ordre et, en cas d’entêtement, on lui appliquera des sanctions telles que l’assassinat (cf. le sort réservé au président égyptien Sadate), le coup d’État, la mobilisation des mosquées et des foules, qui l’amèneront tôt ou tard à résipiscence. [...]

 

Posté le 6 novembre 2017 à 15h16 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

03 novembre 2017

Procès Merah : un verdict pour «acheter la paix dans les banlieues»

Unknown-32Abdelkader Merah, 35 ans, le frère de l’auteur des attentats terroristes de 2012 à Montauban et Toulouse, a été condamné à 20 ans de réclusion avec deux tiers de sûreté. Avec les remises de peines automatiques, il pourrait n'en faire que 13. Ses avocats sont satisfaits de la peine prononcée. Abdelkader Merah a été acquitté du crime de complicité d’assassinats. Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime de Mohamed Merah, estime :

 

« Je suis vraiment déçue, mon fils est mort pour rien. Je pense qu’ils [les magistrats de la cour] n’ont pas été jusqu’au bout ». « On est trop naïf en France. Il faut qu’on se réveille pour protéger notre pays, pour protéger nos enfants ».

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a exprimé sa crainte que les « terroristes islamistes » voient dans ce verdict « un signe de faiblesse ».

Le Front national a dénoncé un verdict « dérisoire et incroyablement laxiste ».

« Ce verdict est une injure à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme islamiste qui frappe la France depuis 2012 ».

Des avocates de la partie civile se disent déçues par cette décision qu’elles jugent destinée à «acheter la paix dans les banlieues».

Posté le 3 novembre 2017 à 08h44 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

Une mosquée fermée pour apologie du terrorisme, réouvre à Fontenay-aux-Roses

Unknown-34La préfecture avait fait fermer la mosquée des Blagis à Fontenay-aux-Roses (92) il y a un mois. L’état d’urgence terminé, le lieu rouvre ce vendredi.

Pour motiver sa décision, la préfecture faisait état de propos « constituant une provocation à la haine ou à la violence » et qui « font l’apologie du terrorisme » tenus, à deux reprises, début septembre. Il avait notamment été dit que «des terroristes étaient des musulmans qui ont la foi», «qu’on leur avait fait du mal et qu’ils avaient riposté», ou encore que «le monde musulman était persécuté par les Occidentaux en Birmanie, en Syrie, en Libye et en Irak». L’arrêté préfectoral précise aussi qu’il «a été constaté que des fidèles portaient le voile intégral sur la voie publique».

La nouvelle loi antiterroriste, signée par le président Macron, définit de nouveaux critères, qui ne sont pas ceux qui ont présidé à la fermeture décidée au mois de septembre...

Posté le 3 novembre 2017 à 08h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

01 novembre 2017

4 novembre : conférence-débat à Quimper sur «  Le halal, sujet tabou ? »

Samedi 4 novembre à Quimper ( Finistère) conférence-débat du Dr Alain De Peretti sur «  Le halal, sujet tabou ? », de 15h à 17h.

Salle 1 des Halles Saint François.

Participation 5€.

Renseignements et inscriptions à REAGIR (02 98 90 64 87).

Posté le 1 novembre 2017 à 08h41 par Michel Janva | Lien permanent

31 octobre 2017

Réouverture progressive des onze mosquées fermées

Annonce ce matin du ministre de l'Intérieur :

Posté le 31 octobre 2017 à 14h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

Chronique de l’islamisation ordinaire de la France

Chronique-islamisation

Billot de Lochner

A commander ici.

Posté le 31 octobre 2017 à 11h27 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > France : L'Islam en France , Liberté d'expression

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > France : L'Islam en France , Liberté d'expression