25 avril 2014

La France a-t-elle encouragé les djihadistes français à aller en Syrie ?

Alain Marsaud, ancien juge antiterroriste, actuel député UMP des Français de l'étranger et président du groupe de travail sur la Syrie à l’Assemblée nationale, a déclaré sur RFI que les djihadistes français qui combattent actuellement en Syrie sont les alliés de la diplomatie française.

Il estime que le Quai d'Orsay a encouragé ces djihadistes à aller combattre Assad et s'inquiète même de découvrir des opérations de manipulation du gouvernement français pour permettre leur départ en Syrie.

Posté le 25 avril 2014 à 09h38 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

24 avril 2014

Promotion du Djihad au rassemblement de l'UOIF au Bourget

Joachim Véliocas a effectué un reportage au Rassemblement des Musulmans 2014 de l'UOIF, au Bourget. Eloquent.

Pendant ce temps, le gouvernement brasse du vent en élaborant des mesures pour empêcher que de jeunes Français n'aillent faire le djihad en Syrie. 

Posté le 24 avril 2014 à 11h10 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

23 avril 2014

« Check-point » entre le monde des cités et celui de l'école

Et c'est Le Monde qui raconte l'entrée dans un lycée à Marseille :

"Loubna et Alain contrôlent le « check-point » entre le monde des cités et celui de l'école. Deux conditions pour passer : carnet de correspondance et chevelure libre. Sans qu'on lui demande quoi que ce soit, Samia ôte la partie supérieure de sa tenue couvrante, son jilbeb. Elle roule dans son sac la cape, assortie à sa jupe, qui couvrait ses cheveux et flottait sur son buste, enfile son long gilet et rejoint ses copines. A l'entrée de La Calade, le déshabillage est quotidien. « Parmi nos 500 élèves, une dizaine arrive en tenue intégrale », recompte mentalement la proviseure Marie-Pierre Van Huffel qui reconnaît l'augmentation du phénomène.

Posté le 23 avril 2014 à 09h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

22 avril 2014

Hollande ira à l’Inauguration de l’exposition « Hajj, le pèlerinage à la Mecque »

C'est dans l'agenda officiel de ce mardi 22 avril, à 11h.

Posté le 22 avril 2014 à 07h49 par Michel Janva | Lien permanent

Un régiment de djihadistes "français" en Syrie

L'ex-juge anti terroriste Marsaud estime que c'est l'équivalent d'un régiment de djihadiste français qui est présent en Syrie (ici à 0mn50). Soit minimum 1000 hommes.

Posté le 22 avril 2014 à 07h17 par Michel Janva | Lien permanent

21 avril 2014

L’homme était visiblement perturbé

... selon le sous-préfet.

Une homme s'est rendu dimanche de Pâques dans une église de Dole (Jura). Vêtu d’une djellaba et d’une coiffe, il a installé un tapis, à gauche de l’autel, alors que la messe de Pâques était en train d’être célébrée. Il a lu des versets du Coran avant d’écrire quelques lignes en arabe dans le registre paroissiale.

Posté le 21 avril 2014 à 00h09 par Michel Janva | Lien permanent

18 avril 2014

Congrès de l'UOIF : Ludovine de la Rochère mais pas Farida Belghoul

Le 31ème congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) s'est ouvert aujourd'hui au Parc des expositions du Bourget (Seine-Saint-Denis). Il se tiendra jusqu'à lundi. Pour cette édition, l'UOIF, proche des Frères musulmans, a mis la cellule familiale au centre des débats, en choisissant pour thème:

"Quelles valeurs pour un monde en mutation? L'homme, la famille, le vivre ensemble."

Malgré ses inquiétudes sur l'idéologie du genre, l'UOIF a condamné les Journées de retrait de l'école (JRE), et n'a pas voulu inviter Farida Belghoul. Parmi les conférenciers invités on trouve les frères Hani et Tariq Ramadan, petits-fils du fondateur des Frères musulmans, Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour Tous, et le Père Christophe Roucou, chargé des relations avec l'islam à la Conférence des évêques de France.

Posté le 18 avril 2014 à 18h15 par Michel Janva | Lien permanent

16 avril 2014

La dénaturation du mariage au menu du Rassemblement annuel des musulmans de France

Le Rassemblement annuel des musulmans de France, qui se tient à partir de vendredi, a choisi le thème de la dénaturation du mariage et de l'idéologie du genre pour sa 31e édition.

Posté le 16 avril 2014 à 16h25 par Michel Janva | Lien permanent

Michel Onfray se finkielkrautise

Lu dans Minute :

"Samedi 12 avril, « On n’est pas couché », France 2

Le fait que les maires FN aient décidé de rétablir la viande de porc dans les cantines scolaires, là où elle avait été supprimée, scandalise Laurent Ruquier mais pas le philosophe Michel Onfray, l’un des invités de l’émission: « Moi je trouve que ce n’est pas inintéressant, comme il n’est pas inintéressant de poser la question de la viande halal aussi. Si on ne veut pas manger de porc, ce que je comprends, on peut aussi ne pas vouloir manger de viande halal. S’il y a des interdits alimentaires, il faut prendre en considération tous les interdits alimentaires! » Onfray devrait se méfier, déjà que certains l’accusent de se finkielkrautiser… D’un autre côté, si ça mène à l’Académie! "

Posté le 16 avril 2014 à 07h50 par Michel Janva | Lien permanent

15 avril 2014

Jusqu’à 90% de musulmans dans des établissements catholiques

Selon les secteurs géographiques, les écoles privées catholiques peuvent accueillir jusqu’à 90% de musulmans, estime l’Enseignement catholique. L’établissement privé catholique Jean Baptiste de la Salle, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) accueille 2.00 élèves, dont une majorité d’origine étrangère. 

Ce phénomène semble avoir pris de l’ampleur avec le temps, puisqu’un document intitulé «Musulmans en école catholique» a été publié en 2010 par la direction de l’Enseignement catholique, afin de «répondre à des interrogations croissantes» des professeurs et directeurs d’école.

Les musulmans plébiscitent le sérieux de ces établissements. Espérons simplement que les élèves musulmans puissent découvrir la religion catholique.

Posté le 15 avril 2014 à 07h50 par Michel Janva | Lien permanent

13 avril 2014

Développement des Missionnaires de la Miséricorde divine

L’abbé Loiseau, supérieur des Missionnaires de la Miséricorde divine, est interrogé dans Présent. Extraits :

Quelle est l’histoire de la communauté ?

Elle est née en 2005, à la suite du décès de Jean-Paul II. J’avais fait part à mon évêque, Mgr Rey, d’un certain nombre d’intuitions missionnaires. Un soir, il m’appelle en me disant : « Il faut que tu fondes pour mettre en œuvre tes projets apostoliques. » C’est avec deux séminaristes et trois recrues que nous avons pu commencer la communauté. Trois charismes caractérisent la communauté : la Miséricorde Divine telle qu’elle fut révélée à sainte Faustine, la liturgie dans la forme extraordinaire avec l’adoration eucharistique tous les jours pendant une heure, et l’esprit missionnaire, avec une intention particulière pour les musulmans.

La communauté assure elle-même les cours pour l’année de propédeutique. Les séminaristes suivent ensuite leur formation au séminaire diocésain de la Castille et rentrent à la paroisse pour bénéficier de la messe dans la forme extraordinaire. C’était un défi que des prêtres soient formés dans un séminaire diocésain, alors qu’ils vont célébrer dans la forme extraordinaire. En outre, chaque trimestre, nous suivons une session de philosophie ou de théologie au Barroux. Nous avons déjà eu deux ordinations sacerdotales. Nous aurons deux nouveaux prêtres ordonnés à la cathédrale dans la forme extraordinaire le jeudi de l’Ascension. Nous sommes quatorze en tout et nous attendons des propédeutes pour l’année prochaine.

Où exercez-vous votre apostolat ?

L’évêque nous a confié, depuis 2005, l’église Saint-François de Paule, sur le port de Toulon, qui est devenue la première paroisse personnelle en France avec la forme extraordinaire. C’était deux ans avant le motu proprio Summorum Pontificum, ce fut prophétique. C’était vraiment le souhait de Mgr Rey de donner la possibilité à des fidèles attachés à la forme extraordinaire d’avoir une vie paroissiale authentique et missionnaire.

Nous assurons aussi, à Toulon, des aumôneries d’universités et d’écoles, ainsi que des services diocésains. Nous exerçons également notre apostolat à l’église Saint-Charles de Marseille, où la messe dans la forme extraordinaire est célébrée tous les dimanches. En septembre prochain, nous aurons un nouveau lieu d’apostolat dans le diocèse de Toulon. Enfin, nous prêchons des retraites et nous organisons des camps pour les enfants (camp Saint-Michel), pour les adolescents (camp Jean-Paul II) et des camps de formation et d’évangélisation des plages (camp Spes) pour les étudiants et jeunes professionnels."

A propos de l'islam :

"C’est le grand défi de notre époque. La progression de cette religion est indéniable en Europe. Il existe plusieurs causes : l’immigration, les conversions d’Européens à l’islam, un plus fort taux de natalité parmi ces populations. Aujourd’hui, en France, tout catholique est confronté à la question musulmane. Si la question politique de l’intégration et de la maîtrise de l’immigration se pose, les catholiques ont le devoir d’annoncer la foi aux musulmans. Or une certaine conception du dialogue interreligieux a bloqué l’évangélisation auprès des musulmans. Pourtant, Jean-Paul II et Benoît XVI ont encouragé la mission auprès des hommes des autres religions. Il existe donc une urgence à proclamer l’Evangile aux musulmans, c’est une question de survie pour l’avenir du christianisme dans notre pays. Si l’islam est une religion complexe qui comprend plusieurs courants, il ne faut pas oublier qu’elle repose en priorité sur une opposition au Dieu trinitaire, à l’Incarnation et à la Rédemption, en des termes souvent extrêmement violents. De plus, sa conception de la révélation comme parole incréée a favorisé au cours de son histoire les courants les plus fondamentalistes, d’où la difficulté pour les musulmans d’envisager les questions de la liberté religieuse, de la distinction entre les pouvoirs temporel et spirituel, et de la dignité de la personne humaine.

Beaucoup de musulmans se considèrent aujourd’hui dans une période eschatologique où l’ensemble du monde doit devenir terre d’islam. En effet, l’islam a toujours profité des situations où le christianisme était plus faible ou divisé. C’est donc un devoir pour les catholiques de considérer l’islam comme une priorité missionnaire. [...]

Il importe de créer une culture de la mission vis-à-vis des musulmans, car il existe encore un blocage dans plusieurs secteurs de l’Eglise. Il me paraît important de ne pas en rester à un dialogue interreligieux horizontal. Le dialogue doit conduire à l’annonce, il faut retrouver le sens de la vraie disputatio, une recherche de la vérité dans la Révélation, car sinon beaucoup de musulmans risquent de mépriser les chrétiens. Les catholiques peuvent affirmer paisiblement leur foi vis-à-vis de leurs frères musulmans sans leur manquer de respect. Je pense même que cette annonce est un devoir. Mais il importe aussi que nos communautés paroissiales soient particulièrement accueillantes vis-à-vis des personnes issues de l’islam. Il faut bien saisir, en effet, le poids psychologique de « l’oumma » (la communauté musulmane) qui considère le changement de religion comme le péché le plus grave méritant la mort. [...]"

Posté le 13 avril 2014 à 16h18 par Michel Janva | Lien permanent

11 avril 2014

Recrutée pour le jihad en quelques clics

Céline Martelet, reporter de RMC, s'est glissée dans la peau d'une jeune française de 23 ans convertie à l'islam. Pendant plus d'un mois, la journaliste se crée une nouvelle identité sur Facebook, où elle se rebaptise "Khadija", et manifeste de l'intéret pour le jihad. Les sollicitations ne tardent pas. Trois jours après la création de sa page, des jihadistes français en Syrie l'approchent pour l'inviter à les rejoindre.

Posté le 11 avril 2014 à 22h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

Islamisation de l'école

Une note confidentielle des services de renseignements, datée du 28 novembre 2013, montre comment les musulmans exercent une guerre «d'usure» au sein des établissements scolaires, face à la laquelle le corps enseignant est démuni. Port du voile dans les cours de récréation, revendications de repas halal à la cantine, absentéisme au moment des fêtes religieuses, prières clandestines dans les gymnases ou les couloirs, ..., les musulmans imposent leur religion à l'école.

Le rapport révèle des taux d'absentéisme frisant les 90% dans des quartiers sensibles de Nîmes ou Toulouse. Ces parents sont-ils convoqués comme ceux qui osent participer à la JRE ?

Posté le 11 avril 2014 à 07h41 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

08 avril 2014

Lettre ouverte à Marine Le Pen sur la laïcité et le laïcisme

Madame la Présidente,

Vous avez récemment déclaré:

"Il n’y a aucune raison pour que le religieux entre dans la sphère publique, c’est la loi."

Le contexte indiquait manifestement qu'il s'agissait de refuser des menus "halal" dans les cantines des communes dirigées par le Front national. Ce refus nous paraît légitime à la fois pour des raisons sanitaires, pour des raisons de respect de l'identité française, et pour des raisons de résistance au prosélytisme de l'islam radical.

Cependant, vos propos nous semblent extrêmement inquiétants. Ils témoignent, en effet, d'une interprétation de la laïcité qui nous paraît aussi totalitaire que l'islam radical lui-même. Il ne s'agit, en réalité, pas d'une saine laïcité, mais bel et bien de laïcisme.

Pour notre part, nous sommes catholiques, et c'est en catholiques que nous nous engageons au service de la cité. Naturellement, nos convictions religieuses et nos convictions patriotiques sont distinctes; mais elles sont aussi parfaitement unies.

Il est probable que vos mots ont dépassé votre pensée et qu'en défendant la laïcité, vous vouliez simplement dénoncer un totalitarisme politico-religieux. Mais nous aimerions être sûrs que la lutte contre l'islam radical ne vous conduit pas à opter pour un autre totalitarisme politico-religieux, celui du laïcisme maçonnique, aussi opposé à nos traditions, à notre identité, et à nos libertés, que le premier.

Nous comptons donc sur vous pour nous rassurer en explicitant votre pensée.

Dans cette attente, nous vous prions d'agréer, Madame la Présidente, l'expression de nos hommages respectueux.

Posté le 8 avril 2014 à 15h38 par Le Salon Beige | Lien permanent

07 avril 2014

Le lycée musulman de Lille : 1er lycée de France

Complaisance à l'égard des musulmans ou résultat de l'islamisation de la France, le lycée sous contrat avec l'Etat Averroès de Lille a été désigné meilleur lycée de France en 2013 pour son dixième anniversaire.

Posté le 7 avril 2014 à 15h35 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (26)

06 avril 2014

Laïcisme : même Marine Le Pen s'y met

Le laïcisme n'est pas la réponse adéquate aux revendications musulmanes en France, laquelle France reste un pays aux racines chrétiennes. Medias-presse écrit :

"Marine Le Pen, présidente du Front National recevait cette semaine à Nanterre les élus des onze communes gérées par son parti depuis les dernières élections municipales. Au menu, il a été question des repas servis dans les cantines scolaires de ces municipalités. A ce sujet la présidente du FN a été très claire: « Nous n’accepterons aucune exigence religieuse dans les menus des écoles.« 

Si les médias du système n’y ont vus qu’une énième provocation à l’égard des musulmans, personne ne s’est en revanche inquiété de l’impact d’une telle mesure sur les catholiques. Car si certains musulmans ne mangent pas de porc, certains catholiques ne mangent pas de viande le vendredi…

De plus, communiquer autour de détails organisationnels dans des cantines scolaires, est-ce prioritaire quand pendant ce temps le gouvernement socialiste fait tout pour pervertir les enfants avec l’enseignement de la théorie du genre via les « abcd de l’égalité » dans les écoles ?

Au lieu de cantine, n’eut il pas été préférable de communiquer sur une légitime préoccupation quant aux associations qui  sont /seront autorisées à intervenir dans les écoles dépendant de ces municipalités ?

Chacun ses priorités, le Front National a les siennes, Marine Le Pen préférant faire remarquer qu’ « Il n’y a aucune raison pour que le religieux entre dans la sphère publique, c’est la loi. »

La laïcité et la lutte contre les « communautarismes » figureront donc parmi les priorités des nouveaux édiles du Front National. Car « UMPS » oblige: « Bien souvent la laïcité n’est pas appliquée » se plaint Marine Le Pen. Quoi qu’il en soit, il est évident qu’il faudra autre chose pour faire la différence et ne pas décevoir les français…

Néanmoins dans cette logique, on en arrive à se demander si les processions catholiques du 15 août, les parvis de messe le dimanche, les écoles privées ou le port d’habits religieux ne seront pas prohibés à l’avenir dans les municipalités FN au nom de la « laïcité »?

Ces prises de positions démagogiques du FN dé-diabolisé sont alarmantes pour les catholiques qui préféreraient entendre, avant d’être contraint d’aller la chercher ailleurs, une réaffirmation  claire et ferme des racines chrétiennes de la France.

Malheureusement, on dirait de plus en plus que Jean-Luc Mélenchon a un sérieux concurrent à gauche avec le Front National dé-diabolisé de Marine Le Pen."

Posté le 6 avril 2014 à 12h19 par Michel Janva | Lien permanent

L'emploi du terme «islamophobie» est une arme qui vise la liberté d'expression

Michèle Tribalat, qui a mené des recherches sur les questions de l'immigration en France et aux problèmes liés à l'intégration et à l'assimilation des immigrés et de leurs enfants, répond au Figarovox :

"Clairement, l'emploi du terme «islamophobie» est une arme qui vise très directement la liberté d'expression et la réintroduction de la condamnation du blasphème, à défaut d'avoir réussi à en faire un délit. L'OCI ( Organisation de la coopération islamique) milite activement auprès des Nations unies pour que la blasphème soit reconnu et vienne limiter la liberté d'expression. L'OCI déclare que l'islamophobie est une nouvelle forme de racisme caractérisée par la xénophobie, une description négative et des stéréotypes sur les musulmans qui se comparent à l'apartheid, apartheid qu'il faut incessamment démanteler. L'OCI se vante d'ailleurs des bons résultats qu'elle commence à obtenir auprès des dirigeants occidentaux auprès desquels elle fait miroiter les avantages en termes de paix civile qu'il y aurait à limiter la liberté d'expression lorsqu'elle offense les musulmans. [...]

La grande habileté des militants musulmans engagés dans la lutte contre l'islamophobie (CCIF) a été d'étendre l'empire de ce terme aux crimes et délits commis contre des musulmans parce que musulmans. Actes évidemment odieux et condamnables. Ils ont établi un continuum entre la critique de l'islam et le fait de s'en prendre à des personnes de confession musulmane, ce qui permet de criminaliser tout ce qui se trouve sur ce continuum. Pour l'OCI, l'islamophobie c'est surtout les productions artistiques, littéraires ou autres et les décisions occidentales posant des limites à l'affirmation de l'islam en Occident (Minarets suisses, loi sur le voile en France…) qui, on se le rappelle valent à certains de vivre sous protection policière. C'est ce que vise l'OCI lorsqu'elle parle d'intolérance et non les bouffées de violence et de dévastation qui embrasent différents points de la planète à chaque fois que la liberté d'expression lui semble avoir dépassé les bornes du supportable. Malheureusement, le mal est fait. Pour la CNCDH, comme pour le CCIF et l'OCI, l'islamophobie est un racisme déguisé qui abuse de la liberté d'expression."

Posté le 6 avril 2014 à 11h37 par Michel Janva | Lien permanent

03 avril 2014

Le clientélisme ne paie plus

Aveu d'Elie Brun, maire sortant (battu) UMP de Fréjus, le soir du 2nd tour, à propos des musulmans :

«Avec ce que j’ai fait pour eux putain. Ils iront faire leur mosquée tous seuls, qu’ils m’emmerdent plus.»

Posté le 3 avril 2014 à 09h50 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

30 mars 2014

La subvention pour Miss Burka

Lu ici :

"Catherine Génisson, vice-présidente (PS) du conseil régional en charge de la culture, assume le choix d'avoir subventionné la création de la géante Miss Burka qui aurait dû défiler pour la première fois à Roubaix le 1er avril."

Posté le 30 mars 2014 à 18h36 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

28 mars 2014

Un musulman explique comment la gauche a perdu cet électorat

Voici un enregistrement audio de ce jour sur RMC (durée : 1mn). 

2014-03-28_12h_RMCinfo_Vote_musulmans

 

Posté le 28 mars 2014 à 19h06 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (25)

27 mars 2014

La brigade djihadiste française en Syrie

BFMTV diffuse un document montrant des jihadistes francophones en Syrie, qui se sont filmés avec leurs propres téléphones portables à la mi-février. Il s'agit d'un témoignage des actions menées par leur brigade, composée d'une vingtaine de Belges et d'une vingtaine de Français, et qui fait partie du mouvement de l'Etat islamique en Irak au levant, le plus radical de Syrie.

Les journalistes ont pu retracer le parcours de ces jihadistes francophones dans la ville syrienne d’Azaz, à huit kilomètres de la frontière turque, où les islamistes ont semé la terreur pendant six mois, avant de quitter les lieux. Pendant plusieurs jours, ces jeunes gens ont filmé leur quotidien. Le sourire aux lèvres, ils semblent prendre cette guerre sainte comme un jeu. Mais on y voit notamment de jeunes jihadistes parlant français traîner, jusqu'à une fosse commune, les corps décapités de civils et de rebelles tués lors de violents combats.

Posté le 27 mars 2014 à 16h14 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

22 mars 2014

L'enseignement musulman s'organise

M

Posté le 22 mars 2014 à 14h19 par Michel Janva | Lien permanent

21 mars 2014

Une Française membre d'al-Qaida arrêtée en Syrie

Barbara Marie Rigolaud, une Française de 35 ans vivant à Nanterre, a été arrêtée puis relâchée par les forces kurdes près d'Alep, dans le nord de la Syrie. Elle militait au sein du Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaida, qu'elle aurait rejoint récemment après avoir fait partie de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), l'autre branche djihadiste. 

Posté le 21 mars 2014 à 18h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

19 mars 2014

Voile : offensive musulmane à l'école

Selon Le Figaro, les mères voilées repartent à l'offensive pour abroger la circulaire Chatel de 2012 interdisant les sorties scolaires aux accompagnatrices voilées. Mais elles n'agissent pas seules. Il y a derrière elles le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF). Se disant indépendant, cet organisme de lutte contre l'islamophobie a déjà été pointé pour avoir manifesté sa volonté de rendre l'islam majoritaire en France. Marwan Muhammad, porte-parole de cet organisme, avait lors d’une conférence tenue à la mosquée d’Orly, reconnu que l’islam est un système social global -donc totalisant- et espéré que la société française deviendra islamique.

Au Blanc-Mesnil (93), les mamans du collectif «Sorties scolaires: avec nous!» viennent d'envoyer une lettre au ministre de l'Éducation lui demandant un rendez-vous. Le ministère de l'Éducation n'a pas indiqué quelle suite il comptait donner à cette demande. 4 ou 5 écoles sur la trentaine que compte la commune ont fini par céder aux revendications. À Lyon et à Bordeaux, elles s'organisent aussi avec succès. Idem dans le Nord, à Noyelles-sous-Lens. À Nice, une mère voilée vient de saisir la justice administrative.

Posté le 19 mars 2014 à 09h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

18 mars 2014

Projet d'abattoir halal abandonné dans la Creuse

Un projet d'abattoir rituel près de Guéret a été abandonné par son porteur, suite aux résistances locales. Mustafa Masri, PDG d'un groupement de bouchers halal, la Sovialim (Société des Viandes du Limousin), indique que la société "a le regret d'annoncer qu'elle met fin à son projet d'abattoir sur la Creuse".

"Vu l'acharnement et les menaces à l'encontre de nos interlocuteurs creusois par certains groupuscules de France mal intentionnés", et "vu le climat de stigmatisation des musulmans et des juifs qui s'installe autour de ce projet".

Le projet avait le soutien du maire PS de Guéret Michel Vergnier. Le projet s'est heurté depuis deux ans à une résistance cristallisée autour du collectif NARG (Non à l'abattoir rituel de Guéret). Le NARG s'est défendu :

"M. Masri nous associe à des groupuscules d'extrême droite, nous accuse d'attiser les haines racistes (...) nous comptons porter plainte pour diffamation".

Posté le 18 mars 2014 à 15h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (22)

12 mars 2014

L'argent public de la mosquée s'évade à Chypre

M

Posté le 12 mars 2014 à 14h43 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Nice : la ville aux mosquées et aux djihadistes

Philippe Vardon, diplômé en droit et sciences politiques, publie ce mercredi L’Imam Estrosi, un livre-enquête sur l’islamisation de Nice et les rapports que le député-maire (UMP) de Nice entretient avec l’UOIF. Il répond à Minute :

E"[I]l y a bien aujourd’hui à Nice dix-huit lieux de culte musulmans. J’en donne la liste précise en annexe de mon livre. Il ne s’agit pas forcément de petites mosquées (en opposition à la fameuse Grande Mosquée que les musulmans de Nice réclament depuis des années), puisque certaines peuvent accueillir plusieurs centaines de personnes! En ajoutant à ces dix-huit mosquées, celles, actuellement en travaux, dont l’ouverture est prévue à l’est et l’ouest de la ville, nous arrivons donc à vingt. Tout cela s’inscrit dans une certaine logique, car, après avoir affiché pendant quelque temps son soutien au projet de mosquée centrale et « clairement identifiée », la municipalité estrosiste est désormais favorable à « davantage de lieux de taille raisonnable ».

En qualifiant Estrosi d’imam, n’allez-vous pas un peu trop loin?

L’imam est littéralement « celui qui conduit », et avec Christian Estrosi, on se trouve dans ce schéma. C’est notamment par son entremise que la majorité des mosquées niçoises sont aujourd’hui gérées par l’Union des musulmans des Alpes-Maritimes (Umam), association faisant partie de la fameuse Union des organisations islamiques de France (UOIF), dont la proximité avec les Frères musulmans est de notoriété publique. C’est sur cette association qu’Estrosi s’appuie pour contrôler l’islam à Nice. [...]

[N]otre ville est tout particulièrement touchée par les départs de jeunes musulmans vers la Syrie. Des réseaux envoyant des apprentis djihadistes s’entraîner en Afghanistan et en Indonésie y ont été démantelés, une enquête a été menée sur une base de soutien logistique aux islamistes tchétchènes. Je rappelle aussi qu’en 2009, à l’issue d’une manifestation protestant contre les bombardements israéliens sur Gaza, plusieurs centaines d’émeutiers avaient affronté les forces de l’ordre dans le centre ville, certains criant « Allah Akbar »! [...]

Posté le 12 mars 2014 à 09h22 par Michel Janva | Lien permanent

10 mars 2014

8 djihadistes arrêtés dans le Val de Marne

Une partie des membres de ce groupe, qui menaient des entraînements en région parisienne, était en lien avec le Front Al-Nosra, affilié à al-Qaïda.

Posté le 10 mars 2014 à 22h27 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

« Les musulmans portent une responsabilité phénoménale dans le passage de la loi Taubira »

Et c'est Farida Belghoul qui le dit.

Posté le 10 mars 2014 à 07h26 par Michel Janva | Lien permanent

09 mars 2014

Affaire Merah : l'énorme bourde de François Hollande au dîner du Crif

Albert Chennouf-Meyer, le père d'Abel Chennouf, militaire tué par Mohamed Merah à Montauban, a protesté dans une lettre ouverte à François Hollande, après que celui-ci a qualifié dans un discours son fils de musulman, alors que le jeune homme était catholique.

"Lors de votre intervention au dîner du Crif (...), vous affirmiez dans votre discours (...) que Merah avait assassiné quatre juifs et trois musulmans". "Mon épouse Katia, Tony et Sabrina mes enfants et moi-même, nous nous élevons et condamnons fermement votre inculture, votre agression verbale et votre mépris vis-à-vis de notre enfant Abel Samy Arnaud, qui est catholique de son état et non musulman". "Je vous saurai gré de ne plus citer le prénom de mon fils, laissez-le dormir en paix".

Hollande avait osé déclarer :

"C'est le fanatisme et non l'islam, qui a guidé le bras assassin de Merah à Toulouse et à Montauban lorsqu'il a abattu Jonathan, Gabriel, Arieh, Myriam, Imad Ibn Ziaten, Mohamed Legouad et Abel Chennouf. Quatre juifs, trois musulmans. Tous Français".

Posté le 9 mars 2014 à 15h55 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (32)

07 mars 2014

"Le ramadan fait partie de notre calendrier commun"

C'est ce que déclarait Manuel Valls lors du début du ramadan, le 19 juillet 2013.

Pour le Carême, on attendra.

Posté le 7 mars 2014 à 08h16 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

"La victoire passe par l'alliance des catholiques et des musulmans"

Farida Belghoul répond à l'Action Française 2000. Extraits :

A"Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, si les manifestations avaient, à mes yeux, l'avantage d'avoir réuni beaucoup de monde, il me paraissait indispensable d'aborder ce combat en empruntant de nouvelles formes de mobilisation, d'une part, et, d'autre part, de trouver le moyen d'intégrer les quartiers populaires. De plus, je suis convaincue depuis novembre 1989 que la victoire passe par l'alliance des catholiques et des musulmans. Je l'ai écrit dans une contribution avant de quitter définitivement le mouvement beur. [...]

Je suis une musulmane pratiquante et je le suis devenue lorsque j'ai découvert, à vingt-huit ans, qu'il y avait des saints en islam. La sainteté a tout de suite été la seule réalité spirituelle qui m'ait attirée, dans la mesure où elle engage l'individu à la fois dans les pratiques cultuelles de l'homme ordinaire et qu'en même temps elle appelle à un dépassement positif de l'homme. [...]

Le féminisme est une mauvaise réponse à une bonne question. La bonne réponse aurait été de travailler sur la complémentarité. Aujourd'hui, je pense qu'il vaut mieux le rejeter en bloc, même si je sais que, dans ma jeunesse, des éléments constitutifs du féminisme m'ont permis de me construire telle que je suis. À l'époque, nous avions affaire à une sorte de féminisme modéré tout de même. De nos jours, face aux Femen et aux Judith Butler, je ne peux que vomir. Le féminisme se révèle être une arme de destruction massive des enfants, donc de l'humanité. [...]

La théorie du genre révèle merveilleusement ce qu'est en vérité l'égalité. Nous devons avoir le courage - et l'honnêteté intellectuelle - de voir qu'il s'agit en fait d'uniformisation et de cristallisation du monde. Je crois que la cristallisation, en effet, est dans notre horizon, mais cela n'empêche pas que, jusqu'à notre dernière goutte de sang, nous devons proclamer la beauté de la Création et tout sacrifier pour sa protection. Un jour, la dernière heure viendra, nous n'en connaissons pas la date ; cette ignorance doit nous conduire à espérer que notre génération, et la suivante, et la suivante encore, soient épargnées. Louer Dieu, c'est protéger son oeuvre. Il est seul juge à décider quand clore ce cycle et en appeler un autre..."

Posté le 7 mars 2014 à 07h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (39)

06 mars 2014

Carême : le communiqué (qu'aurait pu écrire) Manuel Valls

Communiqué de Manuel Valls :

"À l'occasion du Carême, Manuel Valls, ministre de l'intérieur, en charge de la relation avec les cultes, exprime à l'ensemble des Catholiques de France ses vœux de bonheur et de prospérité.

Comme il en existe pour tous les cultes, ce temps de jeûne est un moment de rassemblement autour de rites religieux que la République laïque respecte et protège. Le Gouvernement reste à cet égard déterminé à lutter contre toutes les discriminations et à faire en sorte que ce Carême soit un mois de paix et de fraternité pour les fidèles du culte catholique.

Manuel Valls ira à la rencontre des catholiques de France au cours de ce mois, à l’occasion des ruptures du jeûne."

"Ruptures du jeûne" ?! Bon d'accord, j'ai encore triché. Il s'agit du communiqué du 9 juillet 2013, à l'occasion du début du ramadan, revu et corrigé par mes soins. Le 17 juillet 2013, Manuel Valls avait ainsi participé à une rupture du jeûne. A ma connaissance, il ne s'est pas rendu hier dans une église pour entendre qu'il redeviendra poussière... La laïcité en France ne reconnaît qu'une religion : l'allahicité.

De son côté, le président de la République n'avait communiqué qu'à l'occasion de la fin du ramadan. Il devrait donc communiquer pour les fêtes pascales.

Posté le 6 mars 2014 à 10h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

05 mars 2014

"Moi, si je veux, je rentre en France et je fais tout péter"

Un journaliste de France Culture a passé trois heures sur Skype avec deux jihadistes français qui combattent en Syrie. L'un deux explique que Mohamed Merah n'est "pas une idole" :

"Il représente juste une chose : il représente une jeunesse qui revient à l’islam, il représente une jeunesse fière, il représente une jeunesse qui sait ce qu’elle veut. Ça veut dire que nous, au jour d’aujourd’hui, on a des papiers européens. Moi, si je veux, je rentre en France et je fais tout péter [Rires]".

Posté le 5 mars 2014 à 14h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

04 mars 2014

Un Français musulman "modéré" meurt en Syrie

Un djihadiste grenoblois de 23 ans est mort mi-février à Homs, en Syrie. Bilel, étudiant en licence d'économie et pompier volontaire, avait quitté Grenoble en voiture le 5 juillet 2013 avec d'autres jeunes Français partis combattre en Syrie. Sa sœur Oumaïna, 22 ans, étudiante en BTS, précise :

"Mon frère avait la tête sur les épaules. Il disait qu'il voulait aider le peuple syrien en apportant des médicaments et de la nourriture et aussi en combattant le régime de Bachar al-Assad". "Mon frère était courageux, généreux et toujours honnête. On est fier de son courage"

Selon l'AFP, Bilel est issu d'une famille de musulmans modérés. Qu'est-ce que cela aurait été si la famille était immodérée ?

Posté le 4 mars 2014 à 15h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

26 février 2014

Connaissez-vous Albert Ali?

Ecrivain, membre du Rassemblement des Musulmans souverainistes, il a participé à la conférence de presse pour l'interdiction de la propagande de la théorie du Gender à l'école, organisée à l'initiative de Farida Belghoul, et que nous avions largement évoquée ici.

Il a accordé un rapide entretien à notre confère Le Rouge et Le Noir, qui nous permet d'en savoir plus à son sujet.

 

Posté le 26 février 2014 à 13h21 par Paula Corbulon | Lien permanent

25 février 2014

Peut-on agir de concert avec certains musulmans ?

La réponse de Bernard Antony sur son blog :
"Il y a quelque analogie entre ce que fut jadis, au XX° siècle, la question de l'unité d’action dans l’ordre politique et social, avec les communistes et, aujourd’hui, celle de l’unité d’action avec les musulmans.
 
Beaucoup de chrétiens, ignorants de l’idéologie communiste, notamment sur la religion, séduits par les trompeuses mains tendues de la praxis léniniste, ne voyaient aucune difficulté à faire « un bout de chemin » avec les collaborateurs en France des persécuteurs des chrétiens en URSS et ailleurs. De fil en aiguille bien huilée, beaucoup devinrent ainsi des « compagnons de route », les fameux « idiots utiles » tels que les désignait Lénine.

La plupart de ces derniers glissèrent ainsi de l’abandon des convictions catholiques à la conversion au communisme, non pas, du moins au début, par ralliement idéologique mais par la séduction des pratiques unitaires, les faisant passer de la sympathie pour les individus au ralliement à leur idéologie.

Aujourd’hui, la plupart des chrétiens d’Occident ne connaissent pas plus l’islam que leurs aînés ne connaissaient hier le marxisme-léninisme. Ils ne savent pas plus de la Taqiya islamique, l’art de la séduction par le double langage, que de la dialectique marxiste. Ils ignorent à peu près tout sur ce que l’islam, par son Coran et ses hadiths, enseigne sur les « infidèles », et notamment sur ceux désignés comme « les gens du Livre » : juifs, zoroastriens et chrétiens.

Les uns et les autres doivent être assujettis au statut de la dhimmitude. Mais pour les chrétiens qui commettent le seul péché impardonnable, celui d’associer d’autres dieux à Dieu, s’ils ne se convertissent pas, c’est l’enfer qui les attend. Dogme, on en conviendra, qui ne peut être tout à fait sans conséquences le mode de relations inter-religieuses ici-bas…

Parmi les chrétiens, il y a beaucoup de naïfs, souvent excusables. Car les papes et surtout le dernier, ne parlent pas aujourd’hui sur l’islam aussi clairement que Pie XI et Pie XII sur le communisme. Mais il y en a aussi pour affirmer, comme hier certains théologiens du « dialogue » avec le communisme, qu’ils ne tomberont pas dans les pièges de l’unité d’action avec l’islam. On veut l’espérer.

Cela dit et bien réfléchi, de même que jadis Pie XI appelait à l’union de tous les hommes de bonne volonté contre le communisme « intrinsèquement pervers », on ne saurait être à rebours sur un principe d’exclusion des musulmans français qui se dressent contre « l’intrinsèquement pervers » du nihilisme révolutionnaire au pouvoir dans notre pays, contre son œuvre de désintégration sociale, dans un explicite déni d’humanité.

Et surtout lorsque, comme madame Farida Belghoul, ils sont déterminés, talentueux et sympathiques.

Mais la sympathie pour les personnes, l’accord circonstanciel même sur des points très importants ne doivent pas faire disparaître la nécessaire vigilance sur les phénomènes de pesanteur, de conditionnement et de progression des idéologies, et notamment de celle de l’islam dont on ne voit aucune part dans le monde qu’il rompe avec son fondement et sa constante séculaire de théocratie totalitaire, ni qu’il accepte dans un seul des cinquante pays où il règne le principe de la liberté religieuse et donc de l’égalité civile pour tous."

Posté le 25 février 2014 à 15h56 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (25)

23 février 2014

La mairie de Colombes (92) soudoie les électeurs musulmans

A Colombes le projet de deuxième grande mosquée mécontente les riverains, les Coptes qui voulaient agrandir leur église sur le terrain choisi jouxtant leur lieu de culte, et les commerçants car une galerie commerciale sera incluse dans le projet pour le financer (5,6 millions de travaux !). 300m2 seront dédiés aux commerces halal. 

Le terrain municipal, d'une valeur de marché estimée à 4 millions d'euros, pourrait se louer 20 000 euros/an.  Il sera mis à disposition pour 1 euro symbolique par an suite à une délibération du conseil municipal dirigé par le maire socialiste Philippe Sarre. 

Posté le 23 février 2014 à 23h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

19 février 2014

De plus en plus de musulmans mettent leurs enfants dans une école catholique

Chawki Belaliat, père musulman de deux enfants, raconte :

"Depuis quelque temps, beaucoup de familles musulmanes me questionnent sur l'école catholique. Elles s'inquiétaient déjà des questions de sexualité et d'homosexualité abordées à l'école. Avec ces rumeurs de théorie du genre, elles s'affolent. Ce qui les fait revenir sur terre, c'est le prix".

Dans une école privée, il a trouvé des valeurs proches des siennes:

«Des croyances qui ne seront pas tournées en dérision, une atmosphère, des valeurs de fraternité et de partage, des exemples de personnes qui ont une foi et qui ont réussi.»

Posté le 19 février 2014 à 13h34 par Michel Janva | Lien permanent

Hollande répète que l'islam est compatible avec la République

Verra-t-on François Hollande se rendre dans la cathédrale Notre-Dame de Paris pour rendre hommage aux soldats catholiques tués lors de la Grande Guerre ? Non. Le chef de l'Etat rend hommage aux soldats français, sans distinction de religion. Enfin presque. HIer, François Hollande s'est rendu à la grande mosquée de Paris pour un hommage aux soldats musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales. Hollande a profité de cet instant mémoriel pour rappeler que l'«islam de France» et son «message d'ouverture» étaient «parfaitement compatibles avec les valeurs de la République».

Cette sortie s'apparentait surtout à une opération électoraliste. En 2012, plus de 80% des électeurs de confession musulmane avaient voté pour Hollande. Mais une partie de cet électorat, excédée notamment par les débats sociétaux (mariage pour tous, PMA, genre, etc.), se détournerait de la gauche. Début février, le ministère de l'Éducation nationale avait recensé une centaine d'écoles publiques perturbées par des absences d'élèves, essentiellement musulmans, après des appels à la JRE. Malek Boutih analyse :

«Chez les musulmans, la frange la plus religieuse et pratiquante est à l'unisson du monde catholique sur ces sujets-là. La gauche est clairement en perte de vitesse chez cet électorat, qui a été perturbé.»

Posté le 19 février 2014 à 07h21 par Michel Janva | Lien permanent

15 février 2014

Vincent Peillon veut développer l'enseignement de l'arabe à l'école

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a annoncé jeudi à Aix-en-Provence des moyens supplémentaires pour le développement de l'enseignement de la langue et de la culture arabes, pour répondre aux attentes de la "jeunesse" de l'autre côté de la Méditerranée. Le ministère va notamment ouvrir un plus grand nombre de postes d'enseignants d'arabe aux concours et doubler d'ici trois ans le nombre de sections spécifiques dites "langues et cultures méditerranéennes" et "orientales", en collèges et lycées.

Posté le 15 février 2014 à 11h50 par Michel Janva | Lien permanent

14 février 2014

L’évangélisation des musulmans

L'Appel de Chartres publie dans son dernier numéro un résumé de l'intervention de l'abbé Fabrice Loiseau prononcée lors de l'université d'automne de l'association Notre-Dame de Chrétienté. Il est le fondateur en 2005, dans le diocèse de Fréjus - Toulon, des Missionnaires de la Miséricorde Divine, Institut de prêtres séculiers particulièrement dédié à l’évangélisation, notamment celle des musulmans. Extrait :

"Il n’y a pas de convergence possible entre l’Islam et le Christianisme ; ces deux religions sont totalement incompatibles, puisque l’islam rejette absolument la personne du Christ, en tant que Dieu fait homme. [...] Les musulmans ont droit aussi à la Vérité et à notre charité : l’Eglise a toujours été missionnaire. Alors, comment faire ? Quelques recommandations :

  • considérer les musulmans non comme des ennemis, mais comme des hommes pieux trompés par leur religion.
  • se souvenir que le dialogue a pour finalité l’annonce de l’évangile : tous les papes n’ont cessé de le rappeler, y compris depuis Vatican II.
  • aborder les individus et pas les groupes (car la pression du groupe est très grande chez les musulmans) et de préférence par des personnes du même sexe (à cause du statut de la femme dans l’islam)
  • s’efforcer de comprendre à qui on a affaire et prendre conscience des tensions que subissent nos interlocuteurs, à cause de la pression sociale (les us et coutumes) et du passé colonial (les algériens sont beaucoup plus susceptibles que les marocains et les tunisiens)
  • écouter d’abord et ne pas attaquer directement, en critiquant le coran (la plupart des jeunes musulmans le connaissent mal et seront vexés de recevoir une leçon), mais plutôt interroger sur ce qu’il affirme dans tel ou tel domaine et proposer de le consulter avec votre interlocuteur pour vous permettre de montrer où est l’erreur.
  • de même ne pas dénigrer a priori Mahomet (qui était loin d’être un saint homme), mais rechercher avec votre interlocuteur ce que l’on sait de ses faits et gestes pour en tirer des conclusions.
  • ne faire aucune concession laissant entendre que l’islam nous a séduits ou que nous partageons leur admiration pour Mahomet (il ne faut pas l’appeler « le prophète », puisque nous savons qu’il ne l’était pas).
  • rendre compte de ce qui fait la particularité et la beauté de notre religion : l’amour (chez les musulmans il semble inexistant, même et surtout dans les relations conjugales)
  • montrer que nous sommes attachés aux Saintes Ecritures (s’y référer et être capable d’en donner des citations par coeur).
  • témoigner de notre vie de prière individuelle et communautaire : les musulmans ne sont absolument pas choqués par le culte public rendu à Dieu : processions, pèlerinages… Au contraire.
  • témoigner également par une belle liturgie. Il faut un renouveau liturgique. S’inspirer de ce que font les orthodoxes.
  • témoigner de notre charité pour tous les hommes, quels qu’ils soient (chez les musulmans la charité est réservée aux seuls musulmans)."

Posté le 14 février 2014 à 07h43 par Michel Janva | Lien permanent

12 février 2014

L'arabe n'est pas la deuxième langue de France

Yves Daoudal démonte la désinformation colportée dans une tribune du Monde, plaidant pour que l'arabe soit enseigné dans le service public :

"Il y a une erreur grossière dans ce propos, qui permet d’expliquer l’erreur qui sous-tend tout le texte et enlève toute force à son titre : l’arabe n’est pas du tout la deuxième langue de France. A supposer qu’il y ait véritablement davantage de locuteurs de ce que ces enseignants appellent « l’arabe » que de locuteurs des parlers occitans (par exemple), ou du corse, ou du basque, il ne s’agit pas de la langue arabe, mais d’un des patois maghrébins, qui sont si éloignés de l’arabe véritable que les Maghrébins du Maghreb comprennent beaucoup mieux leurs dirigeants quand ils s’expriment en français que quand ils font leurs discours officiels en arabe classique. Et en France, dans les banlieues, cela devient un véritable sabir.

En réalité, l’apprentissage de l’arabe dit littéral ou classique (qui est l’arabe parlé au Machrek : Syrie, Liban, Palestine, Irak) sert uniquement, chez nous, à apprendre le Coran puis à s’endoctriner davantage dans l’islam, c’est-à-dire dans l’islamisme."

Posté le 12 février 2014 à 22h11 par Michel Janva | Lien permanent

29 janvier 2014

L'allahïcité règne au lycée français de Doha

La France et le Qatar ont signé un accord qui a permis de régler "certains problèmes" au lycée Voltaire de Doha et institue une séparation des sexes au niveau du secondaire et l'enseignement de la religion musulmane. L'accord a été signé en présence du ministre délégué aux Français de l'étranger, Hélène Conway-Mouret. Le procureur général du Qatar et président du conseil d'administration de l'école, Ali ben Fetis Al-Marri, a déclaré :

"Il y a trois questions qui sont importantes pour les Qataris et les Arabes qui fréquentent cette école, et ce sont l'enseignement de la charia islamique, de la langue arabe et de la séparation entre garçons et filles à partir d'un certain âge".

"Nos amis français se sont montrés compréhensifs, car l'essentiel pour nous est d'avoir des Qataris francophones attachés à leur langue et leur religion".

Fin 2012, le proviseur de cet établissement privé ouvert en 2007, Franck Choinard, avait dû partir précipitamment en raison d'un conflit : il était menacé d'un procès à la suite d'une plainte d'une employée pour "attitude antimusulmane".

Auparavant, les dirigeants qataris contestaient le contenu de certains livres d'histoire et de sciences naturelles. 

Posté le 29 janvier 2014 à 09h47 par Michel Janva | Lien permanent

21 janvier 2014

Construction de mosquées : le coup de pouce de 80 mairies

S'appuyant sur de nombreux extraits d'articles de journaux, l'Observatoire de l'islamisation a établi une liste non exhaustive de "80 mairies qui aident l'islam". Comprendre : qui ont accordé des moyens pour la construction d'une mosquée - souvent une subvention ou la mise à disposition d'un terrain municipal contre un loyer sous le prix du marché. Parmi elles, 40 mairies PS et 25 mairies UMP. Front de gauche, Parti radical, UDi et Modem sont aussi représentés.

Une vidéo accompagne le document, insistant sur le fait que les mosquées ainsi construites avec les aides municipales tombent souvent sous la coupe de l'UOIF, proche des Frères musulmans. Et de citer à ce propos les exemples de Poitiers (mise à disposition d'un terrain, subvention de 150 000 €) et de Nantes (subvention de 200 000 €).

Posté le 21 janvier 2014 à 18h11 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (14)

20 janvier 2014

Ces Français qui se battent en Syrie pour le Jihad

Qu'il s'agisse de mineurs qui rejoignent Al-Quaïda ou de ces centaines de jeunes fascinés par le Jihad, le problème reste entier pour la sécurité des Français, car au retour, ils sont tous considérés comme des héros par une frange de la population de plus en plus fanatisée.

La question de l'islam en France se pose en termes concrets.

Posté le 20 janvier 2014 à 10h59 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

18 janvier 2014

Le racisme sans race

Intéressante analyse de l'abbé de Tanouarn, sur son blog. Extrait.

"François Hollande y fait allusion assez clairement en ces termes (pris au vol tout à l'heure pendant la Conférence de presse) : "Il y a des actes antichrétiens, avec des personnes qui pensent que l'on doit aller s'exhiber dans les églises. Aucun de ces actes ne doit être accepté". Bravo François. Tu parles d'or. Reste à faire...
 
Caroline Fourest ne s'y est pas trompée. L'antichrétienne de choc a twitté tout à l'heure : "Le lobby catho tient sa victoire. Hollande ne sait plus faire la différence entre racisme et blasphème. Grave" C'est que Caroline est restée archéo. Elle ne voit pas que, comme l'explique Pierre André Taguieff dans son Dictionnaire du racisme, le racisme évolue dans notre société. Nous en sommes aujourd'hui, dans le multiculturalisme de fait qui caractérise la société française, à "un racisme sans race", qui passe par le mépris systématique de la culture de l'autre, c'est-à-dire de ce qui pour l'autre est sacré. Si l'on veut éviter la concurrence mémorielle, avec des conséquences qui pourraient être dramatiques pour la paix sociale, il s'agit de respecter et de faire respecter ce qui est sacré pour l'autre.
D'après Caroline Fourest, le racisme est grave et le blasphème n'est pas grave. Mais justement le blasphème est une forme de ce racisme sans race qu'est le mépris systématique de la culture de l'autre. Et si l'on accepte de faire objectivement un peu d'histoire de l'Eglise, on est bien obligé de considérer que les juifs n'ont pas eu le monopole de la culture du mépris à leur encontre. Il y a une culture du mépris contre le christianisme (qui est parfois le fait des mêmes personnes tant l'antijudaïsme et l'antichristianisme peuvent paraître liés chez certains). Elle est mortifère, non qu'elle ait provoqué un génocide en Occident, c'est vrai, mais elle contribue à désocialiser les chrétiens en général, les prêtres en particulier, souvent montrés du doigt à cause de cette légende noire."

Posté le 18 janvier 2014 à 14h09 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (6)

08 janvier 2014

Des musulmans recrutent en France pour le Jihad

Lu ici :

"dix jeunes, âgés d'une vingtaine d'années, auraient quitté ensemble Strasbourg à la mi-décembre, pour faire la guerre aux côtés d'Al-Qaïda en Syrie. Ils auraient fait croire à leur famille qu'ils allaient de l'autre côté de la frontière française, à Francfort, en Allemagne, afin de prendre des vacances à Dubaï. Mais en réalité, ils ont pris l'avion pour Antalya, au sud de la Turquie où, via un réseau, ils ont pu rejoindre d'autres djihadistes dans un camp d'entraînement, avec de gagner la Syrie. Sur les dix jeunes concernés, un seul n'a pas pris l'avion; à l'aéroport, ses parents ont réussi à stopper l'embarquement. Les parents sont sans nouvelles, et ne comprennent pas comment ces jeunes, loin d'un Islam radical, ont pu se laisser embrigader. Tout semble se dérouler très vite, notamment grâce aux réseaux sociaux, mais aussi via des recruteurs basés en France. L'un d'eux serait installé dans la région Rhône-Alpes."

Posté le 8 janvier 2014 à 09h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

06 janvier 2014

A Dinan, des parents s'opposent à la visite "pédagogique" de la Grande Mosquée de Paris

En matière de "lutte contre les discriminations", le lycée professionnel Ker Siam de Dinan n'a rien trouvé de mieux que de prévoir, dans le cadre d'un voyage pédagogique, une visite de... la Grande Mosquée de Paris. Cités par Breizh Info, des parents s'y opposent. Extrait :

"« Comment, vous, responsable d’un lycée public, républicain et laïque, pouvez-vous proposer la visite d’un tel lieu de culte où, en son propre sein, la discrimination y est pratiquée à chaque prière par la séparation des hommes et des femmes ? » écrit un parent d’élève au proviseur adjoint". (...)

« De toute façon, le voyage ne se fera pas si cette visite est maintenue. » affirme la mère d’un autre élève, également révoltée par cette proposition. « L’école est là pour transmettre un savoir, une culture générale, il faut arrêter avec ce qui s’apparente de plus en plus avec de la propagande. Nos enfants ne connaissent déjà pas ou peu l’histoire de Bretagne ou l’histoire de France, alors pourquoi ne pas insister d’abord sur cet apprentissage ? »."

Posté le 6 janvier 2014 à 22h54 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (19)

Des assurances-vie "charia compatibles"

Proposer des produits communautaristes, quitte à écorner son image, un pari gagnant ?

En juillet 2012, Swiss Life annonce le lancement de la première assurance-vie respectant les préceptes de l'islam en France. Entre autres obligations, les fonds doivent faire l'objet d'une autorisation donnée par une autorité religieuse. Comme le halal en somme. L'auteur du site Ma vie, mon argent, est sceptique :

"Pas sûr que le bilan commercial de cette affaire soit positif. Il y a plus à perdre à prendre parti dans le communautarisme pour une compagnie d’assurance et de placements qu’à rester neutre."

Sauf qu'aujourd'hui, Swiss Life dit être satisfait du démarrage de son assurance-vie, et envisager la création d'un compte courant conforme à la finance islamique. Par ailleurs, Vitis Life, une compagnie luxembourgeoise appartenant à des Qataris, lance à son tour une assurance-vie charia compatible sur le marché français.

Posté le 6 janvier 2014 à 16h10 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (5)


     Archives > France : L'Islam en France

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > France : L'Islam en France