03 janvier 2014

Père Boulad : l'islam est totalitaire dans son essence

Le père Boulad, interrogé dans Valeurs actuelles, voit venir une guerre de religion en Europe et révèle un projet de pénalisation de propos contre l'islam :

B

Posté le 3 janvier 2014 à 12h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

28 décembre 2013

Dessins de vacances de Noël

Des parents ont mis leurs enfants (6 et 9 ans) dans un centre de loisirs dans l'ouest parisien. Ces enfants sont rentrés chacun avec leur dessin :

1

Posté le 28 décembre 2013 à 13h48 par Michel Janva | Lien permanent

21 décembre 2013

Un Français part en Syrie avec sa fille de 20 mois

Un Français serait sur le point de rejoindre un groupe islamiste en Syrie avec sa fille de 20 mois. La mère s'est tournée vers la justice et le président pour obtenir de l'aide. Selon cette femme de 25 ans, qui vit dans l'Ain, son mari, 25 ans également et dont elle est séparée, n'a pas ramené sa fille le 14 octobre après avoir passé la journée avec elle, comme chaque lundi. Elle a porté plainte. Le père, qui serait en Turquie pour rejoindre le Front al-Nosra en Syrie, est désormais visé par une enquête pour soustraction de mineur.

Marié en septembre 2011 et alors installé à Lyon, le couple s'était séparé en juillet 2012. Son époux s'est "radicalisé après un voyage à La Mecque", lui demandant par exemple de porter le voile, lui reprochant de travailler ou lui interdisant de faire écouter de la musique à leur enfant.

Posté le 21 décembre 2013 à 17h33 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

20 décembre 2013

2 "Français" tués au Yémen

2 Français ont été tués au cours d'affrontements entre salafistes et houtistes. L'un d'eux, surnommé Abou Jamal al-Maghrebi, serait originaire de Nice, avec une ascendance marocaine. Une poignée d'autres Français - une demi-douzaine, accompagnés de leurs familles - seraient toujours prisonniers du blocus imposé par les houthistes.

Ce n'est pas la première fois que des salafistes français meurent à Dammaj. Le 4 janvier 2012, le site Ansar al-Haq annonçait la mort d'un «frère français, qui s'était organisé pour faire rentrer en France sa femme et ses trois enfants» avant de violents combats contre les houthistes. En 2007, un autre Français avait été tué, et un Franco-Algérien blessé dans une attaque houthiste. Depuis, les services de renseignements scrutent d'éventuels retours dans l'Hexagone de ces électrons libres de la guerre sainte. 

Posté le 20 décembre 2013 à 09h28 par Michel Janva | Lien permanent

18 décembre 2013

Clarifier : une association pour éclairer sur l'islam

L'association Clarifier, qui édite la Petite feuille verte, pséente son plan d'action pour 2014 :

"En priorité : Développer la formation selon deux « cibles » : les élus locaux et les ecclésiastiques.

1/ Aider les élus locaux à agir selon les lois de notre pays, face à des actions ou des revendications communautaristes. A cet effet :

  • élaborer un argumentaire sur les dispositifs légaux dont disposent les élus face aux tentatives d’actions communautaristes ;
  • développer un réseau d’élus locaux demandeurs de formation et susceptibles d’être intéressés par nos séminaires et analyser finement les attentes des uns et des autres et leur situation face aux revendications communautaristes ;
  • monter, organiser et gérer avant la fin 2014 autant de séminaires de formation que nécessaires ;
  • accompagner, conseiller les maires sur les questions spécifiques qui peuvent se présenter à eux ;
  • recruter un chargé de mission pour assurer ces trois dernières phases.

2/Mieux informer les ecclésiastiques sur l’Islam. A cet effet :

  • développer un réseau d’ecclésiastiques demandeurs de formation et susceptibles d’être intéressés par nos séminaires ;
  • monter, organiser et gérer avant la fin 2014 autant de séminaires de formation que nécessaires ;
  • recruter un chargé de mission, à terme probablement différent du précédent, pour assurer ces deux phases.
Parallèlement :
  • Amplifier la diffusion de nos PVF en passant à 30 000 destinataires.
  • Améliorer la qualité, la pertinence, l’adéquation et l’impact de notre site.
  • S’insérer dans les medias pour présenter les objectifs et moyens d’action de CLARIFIER.

Posté le 18 décembre 2013 à 12h10 par Michel Janva | Lien permanent

Ces jeunes Français partis faire le Jihad semblaient bien intégrés

Lu dans Islam Confidentiel :

"Le reportage consacré par Nice-Matin à « ces jeunes Azuréens qui font le djihad » (édition du 18 novembre 2013) fait froid dans le dos. Selon notre confrère, une dizaine, au moins, de jeune adultes de la région niçoise sont partis, « du jour au lendemain », à la fin du mois de septembre, faire le djihad en Syrie. Si l’affaire éclate, c’est que des mamans ont décidé de parler. Le secret de famille devenait trop lourd à porter. On notera que ce sont des mères, et non des pères, qui brisent le silence.

Le témoignage le plus poignant est celui de Samia. Elle a la cinquantaine. Son fils Farid, tout juste majeur, lui a dit qu’il voulait voir Istanbul. Un matin, il est parti. Elle ne sait pas comment il a financé son voyage. Quelque temps plus tard, elle a trouvé une lettre dans sa boîte. Non affranchie. Quelqu’un l’avait déposée à Saint-Laurent-du-Var. Elle n’a jamais su qui. Dans cette lettre, dont elle a reconnu l’écriture, il lui disait la vérité. Il était parti en Syrie, à Alep. « Je vais me battre pour le djihad, contre ceux qui tuent nos frères. Je le fais pour Allah et pour vous tous. Si je devais mourir ici, 65 de mes proches iront automatiquement au paradis grâce à mon martyr. » Depuis, elle a eu au téléphone ce fils qu’elle connaissait fêtard et qui n’était de culture musulmane que par tradition familiale. Elle ne le comprend plus. « On lui a mangé le cerveau. » Un jour qu’elle lui demandait de revenir, il l’a traitée de « juive ». Mais une autre fois, il a pleuré. 

A la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), on nous avoue que les services de renseignement sont impuissants à empêcher ces départs. A quel titre, d’ailleurs ?"

Posté le 18 décembre 2013 à 07h33 par Michel Janva | Lien permanent

La mosquée de Paris met les femmes au sous-sol

Lu dans Islam Confidentiel :

"Le torchon brûle, à la Grande Mosquée de Paris, entre les hommes et les femmes depuis qu’un panneau a été apposé pour indiquer aux femmes où elles devaient désormais se rendre pour prier : au sous-sol !

Si les femmes n’ont jamais été autorisées à prier avec les hommes, il leur était du moins permis de se réunir à l’heure de la prière au même étage, à proximité. Or des hommes se sont plaints de cette promiscuité… bruyante. La femme glousse, c’est bien connu… Ce que les hommes n’imaginaient pas, c’est que maintenant, les musulmanes se révoltent.

Sur Facebook, les expulsées ont créé un groupe public pour étaler l’affaire en plein jour : « Les Femmes dans la mosquée ». Elles confirment le caractère machiste de leur éviction : « Nous avons demandé des explications officielles sur ce nouvel aménagement et l’administrateur général nous a répondu que cette décision avait été prise suite à une demande des fidèles-hommes trop gênés par le comportement bruyant de certaines femmes. » Elles rétorquent, d’une part, qu’il arrive aussi aux hommes d’être « dissipés » mais qu’il n’a jamais été envisagé de fermer leur salle de prières, d’autre part que si tout le monde priait ensemble, cela permettrait de « mieux se concentrer sur l’activité de prières et de méditation à l’image des hommes », plutôt que de parler chiffons.

La mesure d’éloignement semble avoir eu l’effet inverse de celui exigé par le Coran puisque, écrivent ces femmes, « au contraire, il a été décidé d’abandonner les femmes assidues à leur sort, dans cette nouvelle salle isolée au soussol, devenu un vrai salon de thé et une garderie : aucune possibilité d’être concentrée et de profiter de la beauté architecturale de cette mosquée historique propice au recueillement ! »

On apprend au passage, et ce n’est pas le moins intéressant, que la Grande Mosquée de Paris, dirigée par Dalil Boubakeur, par ailleurs président du Conseil français du culte musulman (CFCM), est, hormis pour la prière du vendredi, « totalement sous-exploitée puisque vide au 3/4 ». Voilà qui relativise grandement les exigences en matière de lieux de culte dans Paris ainsi que les explications qui étaient fournies pour justifier les prières quotidiennes dans la rue…"

Posté le 18 décembre 2013 à 07h25 par Michel Janva | Lien permanent

16 décembre 2013

Une relation interreligieuse vraie ?

C'est ce que tend à montrer, avec prudence, l'Abbé de Tanouarn, interrogé suite au colloque "catholiques musulmans : partenaires ou adversaires ?", auquel il a participé. Extraits.

"La rencontre publique entre un imam et un prêtre catholique manifeste une volonté de se connaître, de ne pas rester, dans la même société, les uns à côté des autres, en s’ignorant, en entretenant toutes sortes de préjugés sur des personnes que l’on jugerait de manière purement abstraite, uniquement à travers leur doctrine."

"Pascal ne parlait pas des musulmans qu’il ne côtoyait pas, mais il parlait des juifs en disant : il y a une plus grande différence entre un chrétien spirituel et un chrétien non spirituel qu’entre un juif spirituel et un chrétien spirituel. Je crois que les auditeurs de notre débat ont ressenti cela d’une manière ou d’une autre."

"L’intégrisme coranique s’appuie sur les textes violents du Coran (en particulier ceux de la sourate 9). L’intégrisme catholique (que l’on devrait appeler plutôt intégralisme quand il est non violent) ne peut pas s’appuyer sur une quelconque recommandation de violences envers les autres religions qui serait dans l’Évangile : il n’y en a pas."

"Je ne crois pas à un front du sacré, car je ne crois pas à une unité du sacré. (...) Non, toutes les formes de sacré ne se valent pas. Un front ? Où est le front ? J’aurais tendance à invoquer les anges qui chantent dans la nuit de Noël : « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté… » Le front, il est le fait de tous ceux qui aiment le bien."

Posté le 16 décembre 2013 à 22h09 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (0)

05 décembre 2013

Vrai laïciste ou anticatholique m[o]squé[e] ?

Le candidat du Front de gauche à Bordeaux s'oppose à la construction d'une église au nom de la laïcité... mais soutient l'érection d'une mosquée.

Posté le 5 décembre 2013 à 23h48 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (9)

04 décembre 2013

Des immigrants de deuxième génération « laïques et parfaitement intégrées »

... habitant la France, l'Allemagne, la Suède et la Belgique, sont partis en Syrie combattre aux côtés des rebelles.

Qu'est-ce que cela aurait été si ces individus n'avaient pas été intégrés à notre société laïque.

Posté le 4 décembre 2013 à 16h03 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

03 décembre 2013

L'islam, un mot tabou

Voilà un article du Figaro magazine, consacré au "refus de naturalisation pour les étrangers qui refusent l’égalité homme-femme", article dans lequel le terme "islam" ou "musulman" n'apparaît pas. Extrait :

"D'après le ministère de l’Intérieur, 46 000 naturalisations ont été accordées en 2012, un chiffre que souhaite doubler Manuel Valls.

Mais l'État peut imposer son véto en cas d' « indignité » ou « défaut d'assimilation autre que linguistique », d’après la circulaire signée en 2011 par Claude Guéant. Pour l'indignité, il peut s'agir d'avoir commis des faits répréhensibles ou des fraudes aux aides sociales. « Entre également dans le champ les comportements prosélytes contraires aux valeurs républicaines », précise le document.

Le « défaut d'assimilation » concerne, quant à lui, les cas de polygamie, d'excision, ou de négation des principes de laïcité. Et enfin le rejet de l’égalité homme-femme par « l'adoption au quotidien d'attitudes discriminatoires vis-à-vis des femmes, telles que le refus de leur serrer la main révèle un défaut d'assimilation » tout comme « l'autorité abusive » du déclarant envers sa femme, ses filles ou ses sœurs (confinement, mariage forcé, interdiction de travailler...)."

C'est clairement l'islam qui pose problème, mais chut : il ne faut pas le dire.

Posté le 3 décembre 2013 à 19h30 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

02 décembre 2013

Islam de France : les femmes envoyées prier à la cave

Lu ici :

"La République française déverse un flot de subventions pour lutter contre un  «Islam des caves». En vain ? Malgré de somptueux locaux, la Grande Mosquée de Paris considère que la cave demeure le meilleur endroit pour les femmes… 

C’est grâce à une pétition en ligne des fidèles musulmanes, que nous apprenons que les femmes sont contraintes de se rendre au sous-sol de la mosquée pour aller prier. L’intitulé de la pétition est on ne peut plus clair : «Rompre avec la relégation des femmes dans le sous-sol de la mosquée de Paris».

Dans la pétition, les fidèles musulmanes manifestent leur ras-le-bol contre «l’invisibilisation des femmes dans les lieux de culte» – synonyme d’un profond «malaise dans les rapports hommes-femmes» – et réclament de la part des autorités religieuses musulmanes de France, qu’elles «se positionnent sur la place des femmes dans leur communauté».

Une réaction du côté du ministère des droits de la femme?

Posté le 2 décembre 2013 à 07h45 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (7)

29 novembre 2013

Vous avez dit islamophobie ?

Voici quelques actes "islamophobes" recensés par  le Collectif contre l’islamophobie en France :

  • Une femme inscrite dans un club sportif se voit exclue pour cause de port du voile
  • Un élève est renvoyé d’un lycée privé catholique pour port de djellaba
  • Une proposition de loi est déposée en vue d’interdire le versement de prestations sociales aux foyers polygames.
  • La ville de Cannes impose un cahier de charges extrêmement rigoureux relatif à la construction d’une mosquée : pas de minaret, pas de muezzin, pas de fonds étrangers.
  • L’école nationale d’ingénieurs de Metz affiche sur ses murs une note d’interdiction du port du voile en son sein.
  • Une agence bancaire refuse l’entrée à une cliente voilée sous prétexte de sécurité
  • Plusieurs femmes se voient obligées de retirer leur voile lors des examens de conduite.

Avec des faits comme ceux là, pas étonnant que l'islamophobie grimpe, sans blague.

Posté le 29 novembre 2013 à 07h40 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

28 novembre 2013

«Si tu ne te convertis pas à l’islam, tu es un homme mort»

Cela ne se passe ni en Afghanistan, ni en Arabie Saoudite.

Cela se passe en France.

Incarcéré à Fresnes (Val-de-Marne), un prisonnier a subi les pressions et menaces d’un codétenu musulman.

Posté le 28 novembre 2013 à 16h06 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

27 novembre 2013

La justice oblige une prison à servir des repas halal

C'est l'halalicité dans les prisons.

Posté le 27 novembre 2013 à 20h47 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Le christianisme, religion la plus agressée en France

Alexandre del Valle, journaliste et géopolitologue, compare notamment les chiffres de l'Observatoire de l'islamophobie (qui pointe une augmentation de 11% des actes islamophobes sur les 9 premiers mois de l'année par rapport à l'année précédente) et ceux de l'Observatoire de la christianophobie :

Selon l’Observatoire national contre l’islamophobie, les actes islamophobes sont en hausse de 11,3% sur les neufs premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2012.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/ophislamophobie-ou-sentiment-anti-religieux-global-chiffres-actes-anti-musulmans-antisemites-ou-anti-chretiens-et-maniere-dont-o-909624.html#kvbjyexoJ3g8UEt6.99

"L'augmentation des actes islamophobes est inquiétante. Pour autant les agressions de musulmans en raison de leur appartenance religieuse sont-elles plus importantes que les agressions christianophobes  ?

Les chiffres sont difficilement comparables car l'Observatoire de l'islamophobie dans son recensement ne fait pas la distinction entre ce qui relève de la critique de l'islam et ce qui relève de l'agression tandis que les critiques de la religion chrétienne ne sont pas classées dans la catégories des actes christianophobes. Les chiffres de l'islamophobie englobent les "actions et menaces", mais sur les 157 actes recensés très peu concernent des agressions physiques ou des destructions de mosquées. Il s'agit essentiellement de critique de la religion islamique et on y inclut par exemple des gens très "laïcards" qui seraient un peu blasphémateurs. En revanche, depuis 9 mois l’Observatoire de la christianophobie a recensé 250 manifestations publiques de christianophobie : notamment 8 agressions de prêtres, 17 tentatives d’incendies et incendies d’églises ou de lieux de culte chrétiens, 25 cas de profanations et actes de vandalisme de cimetières chrétiens et 70 cas de profanations d’églises et actes de vandalisme contre et dans des lieux de culte chrétiens.

Selon les critères du ministère de l'Intérieur, les lieux de culte qui sont le plus souvent sabotés et endommagés sont de très loin ceux de l’Église catholique. Pour donner un exemple précis, depuis plus de 15 ans à Perpignan dans la paroisse de Saint-Jacques, il a fallu mettre des barbelés ainsi que tout un système de sécurité autour de la paroisse car les prêtres étaient constamment agressés. Les cas d'incursion dans les églises comme on l'a encore vu récemment dans la cathédrale Notre-Dame de Paris avec les Femens sont banals contre les chrétiens. Lorsqu'on lit les rapports concernant l'islamophobie, on s’aperçoit que les cas de vandalisme de mosquées sont rares : peinture d'un drapeau français ou envoie d'une matière porcine sur les murs. Ces cas marginaux sont présentés quasiment comme des agressions physiques alors qu'il y a des cas d'agression de prêtre régulièrement. Par contre, les rares imams qui ont été agressés ces dernières années l'ont été par des organisations islamiques radicales comme ça été le cas pour l'imam Chalghoumi à Drancy qui est toujours sous protection policière.

Qu'en est-il des actes antisémites ?

Le Crif publie régulièrement des rapports et on dépasse de très loin les chiffres des cas islamophobes : 614 actes antisémites ont ainsi été recensés en 2012. Les critiques à l'encontre des juifs s'inscrivent souvent dans le cadre de l'antisémitisme traditionnel. Ils dépassent le blasphème et visent directement l'identité des juifs indépendamment de ce qu'ils pensent. Les chrétiens ont le palmarès du nombre d'agression au niveau mondial, mais au niveau de l'expression de la haine, les juifs avancent les chiffres les plus importants. Enfin, les agressions physiques de non musulmans contre des musulmans sont très rares alors que les cas d'agressions antisémites par les musulmans existent comme l'a notamment montré  l’emblématique affaire Halimi.

Comment expliquez-vous que les actes christianophobes soient moins médiatisés que les actes islamophobes ou antisémites ?

Étant donné que le christianisme est assimilé à la religion du "blanc", de l'Européen, du colonisateurs ou de l'Américain néo-conservateur évangéliste, il cumule toutes les tares. C'est la religion du "méchant", du croisé, de ceux qui ont conquis l'Amérique latine et imposés l'esclavagisme. La religion chrétienne est vraiment attachée à la figure du méchant homme blanc occidental, ce qui est tout à fait à relativiser, mais qui est ancré dans l'idéologie des européens eux-mêmes. Je n'accuse pas une idéologie qui viendrait d'ailleurs. La première raison de ce deux poids deux mesures, c'est la haine envers le christianisme des Européens eux-mêmes. Les chrétiens eux-même véhiculent un certain nombre de poncifs anti-chrétiens qui sont le résultats de la pure ignorance. Je vois souvent des paroissiens dire "nous à l'époque des croisades", "nous à l'époque de l'inquisition". Ils ont intégré une représentation négative d'eux-mêmes alors que la réalité est souvent plus complexe. Il faut rappeler que l'inquisition a tué moins de personnes en trois siècles que trois mois de la Révolution française sous Robespierre."

Posté le 27 novembre 2013 à 18h57 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (8)

Port du voile à la crèche = faute grave

La cour d'appel de Paris a confirmé ce matin le licenciement, pour "faute grave", d'une salariée voilée de la crèche privée Baby-Loup à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines).

La Cour de cassation avait annulé le licenciement qu'elle avait considéré comme "discriminatoire" s'agissant d'une "crèche privée".

Posté le 27 novembre 2013 à 09h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

25 novembre 2013

Le Marché du Halal en France en vogue sur le blog de l'agence française pour les investissements inernationaux

Tout va très bien pour ce marché classé par la très officielle agence dans les secteurs d'excellence : 

"La France est le leader sur le marché du Halal en Europe, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne. Fin 2011, le chiffre d’affaires généré par les produits et plats-préparés à base de viande Halal vendus en hyper et supermarchés en France était de 160 millions d’euros (avec une croissance de 10.5% par an).

La plupart des consommateurs de nourriture Halal représente une population jeune et active qui aime sortir pour manger. Ils aiment les produits innovants ce qui incident les acteurs de ce secteur à toujours proposer de nouvelles offres.

Le marché est segmenté en fonction des différents types de viandes, les consommateurs choisissant principalement entre le bœuf et les volailles. Les saucisses sont depuis 20 ans le produit le plus consommé (...)".

Posté le 25 novembre 2013 à 23h16 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

L'antiracisme et son couplet islamiste

Le 7e couplet de la vraie-fausse bande originale du film "La Marche" (qui se veut un hommage à la "Marche des beurs" de 1983) fait tousser les rédactions :

"D't'façon y a pas plus ringard que le raciste / Ces théoristes veulent faire taire l'islam / Quel est le vrai danger : le terrorisme ou le taylorisme ? / Les miens se lèvent tôt, j'ai vu mes potos taffer / Je réclame un autodafé pour ces chiens de 'Charlie Hebdo.'"

Ce n'est pas le 3e "vers" mais le dernier qui gêne le plus les journalistes. Le directeur de Charlie Hebdo se dit effaré :

"J'aimerais simplement que la production m'explique le rapport entre une marche antiraciste et fraternelle en 1983 et un chant religieux communautariste qui appelle à brûler un journal satirique antiraciste en 2013".

Et de fustiger "l'extrême-droite musulmane" (sic). Le producteur du film s'explique comme il peut :

"J'ai apporté mon soutien à cette chanson qui n'a jamais été prévue pour la BO du film. J'ai prêté des éléments sonores du film qui ont été intégrés à la chanson et j'ai donné mon accord pour que la typographie de la pochette et de l'affiche du film soit la même. Je n'avais pas à valider les paroles."

Nulle part ne sont posées les questions qui fâchent :

  • Comment se fait-il qu'une dizaine de rappeurs renommés prenne la peine de composer une chanson, dont le titre est similaire à celui du film, sans obtenir que celle-ci figure dans la bande originale ?
  • Comment une production peut-elle apporter un tel soutien à la composition d'une chanson qui n'est pas destinée à faire partie de sa bande originale ?
  • A supposer que le producteur dise vrai, quelle était donc la destination de cette chanson ?

Serait-il envisageable qu'elle ait été écrite pour le fameux concert de rap que l'Elysée veut organiser pour rendre hommage à la Marche des beurs ?

Posté le 25 novembre 2013 à 18h19 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (7)

24 novembre 2013

L'allahicité à la sauce parisienne

L'Institut du Monde arabe et le département des "Arts de l'Islam" au Louvre ne suffisaient sans doute pas. La Ville de Paris inaugure dans quelques jours un Institut mi-musée... mi-mosquée dont la seule construction aura coûté plus de 28 millions d'euros. Bertrand Delanoë se défend de porter atteinte à la sacro-sainte "laïcité" :

"Vous inaugurez le 28 novembre l’Institut des cultures d’Islam (ICI), à la Goutte-d’Or, dans le 18e. Pourquoi avez-vous initié ce projet mi-culturel ?
D’abord, parce que Paris avait besoin d’un lieu d’échange et de partage qui fasse toute leur place aux cultures de l’Islam. Nous sommes là au coeur de la vocation universelle de la capitale, dont l’identité s’enrichit de toutes les traditions, de toutes les cultures et de toutes les spiritualités de celles et ceux qui y vivent. Au plan culturel, cet institut trouve donc sa place dans la politique de dialogue d’ouverture sur le monde que nous conduisons depuis 2001. Avec le Louxor, il doit participer pleinement au renouveau et à la vitalité du 18e. Au plan cultuel, nous n’avons fait que mettre à disposition des musulmans de Paris des salles de prière qu’ils ont intégralement financées et dont chacun sait qu’ils avaient cruellement besoin.

Certains pointent un accroc au principe de laïcité. Ne craignez-vous pas de relancer la polémique sur la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État?
Entre le domaine culturel et le domaine cultuel, il y a une cohabitation que j’assume et qui ne contredit ni la lettre ni l’esprit de la loi de 1905. Il n’y a, en revanche, pas la moindre confusion. Ce qui relève de la culture est porté par la collectivité parisienne. Ce qui relève du culte est porté par des fonds privés. Dès lors que cette séparation est clairement établie, nous ne contrevenons pas à la laïcité. Bien au contraire. Nous faisons vivre ce beau principe à l’épreuve de la réalité, qui est loin d’être simple."

Seuls les élus du Parti de gauche ont voté contre le projet. Alexis Corbière, l'homme qui veut voir disparaître Montmartre, s'explique :

"Les dépenses qu’a engagées la Ville de Paris sont imaginées au point de départ, pour permettre l'exercice d'un culte. Sans cela, jamais ce projet n'aurait vu le jour. C’est à ce titre que la Ville devient maître d'oeuvre de la construction de deux lieux de cultes, nichés dans ces Instituts inédits.

Avec une telle usine à gaz juridique, Bertrand Delanoë fabrique un monstre politique aux contours nettement anti-laïques. (...) De plus, ce projet est source d’injustice car ce que Paris consentira à un culte, elle n’a pas prévu de le consentir à d’autres.

D’autres interrogations demeurent. Les jours de grandes prières, les mètres carrés des salles de prières seront insuffisants pour l'usage cultuel. Comment les choses se passeront-elles alors ? On nous annonce que les fidèles utiliseront alors les parties culturelles, mais à quelle condition financières ? Est-ce qu'à cette occasion, les activités “ laïques ” et culturelles d'un équipement municipal devront cesser ou seront-elles soumises aux règles religieuses ?"

Posté le 24 novembre 2013 à 22h18 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (12)

22 novembre 2013

"Ils ne pourront pas récupérer ce « tueur fou » pour leur politique d’intoxication verbale"

L'article de Frédéric Aimard :

"Des marginaux mythomanes qui, fascinés par la violence, rêvent d’un coup d’éclat plus ou moins idéologique et plus ou moins suicidaire, il y en a toujours eu et il y en aura encore. Certaines sociétés semblaient fournir plus que d’autres de tels dangereux déséquilibrés, celle des Etats-Unis par exemple, avec un nombre d’armes à feu incalculable, dont la possession est considérée là-bas comme une liberté fondamentale. Mais les sociétés européennes rejoignent de plus en plus ce « modèle ». Sociologues et psychologues des foules ont certainement beaucoup d’explications à nous fournir, car, souvent, la folie individuelle n’est pas une maladie sans racines historiques et sociales.

Cet Abdelhakim Dekhar, qui a terrorisé Paris l’espace de quelques jours avec son fusil, est un repris de justice qui vient donc de l’ultra-gauche et serait également fasciné par l’islamisme... En quelque sorte l’anti Anders Breivik, ce tueur fou « sous influence », comme le présentait Le Monde, notre quotidien de référence sur le mode « suivez mon regard »...

Finalement ce « profil étrange » (selon le quotidien Libération qui en perd son latin), est la seule bonne nouvelle de ce sinistre fait divers. On imagine en effet la grossière récupération politicienne à laquelle se seraient livrés l’actuel gouvernement et la bienpensance journalistique s’il s’était agi d’un compagnon du malheureux Esteban Morillo, ce militant d’extrême-droite de vingt ans qui a tué, d’un coup de poing (car la violence n’a pas besoin de grands moyens techniques pour sombrer dans le crime), l’activiste gauchiste Clément Méric... [1]" (suite).

Posté le 22 novembre 2013 à 16h15 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

14 novembre 2013

L'imam avoue être l'auteur des tags sur la mosquée de Pau

Et on en avait profité alors pour faire une fois encore culpabiliser la population : 

"Des tags pour le moins atypiques ont été découverts lundi matin sur le mur de l’enceinte de la mosquée de Pau. Ce sont des inscriptions en arabe de couleur verte mentionnant : « an nassara(les chrétiens ou mécrants), ad dhalimin (les injustes), al mounafiqin (les hypocrites) » (...)

L’élan islamophobe continue. Semaine après semaine, le nombre de profanation (sic) augmente et touche l’ensemble du territoire français". 

Posté le 14 novembre 2013 à 19h01 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

13 novembre 2013

La charia, faut pas charrier

En Polynésie, les manifestants ne prennent pas de gants pour dénoncer l'islam :

Posté le 13 novembre 2013 à 21h26 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

Allahicité à l'université

Les professeurs de l'IUT de Sceaux, qui dépend de l'université Paris XI, on t reçu ce message :

"Le directeur de l'IUT demande que les évaluations qui ont lieu pendant les fêtes religieuses soient rattrapées pour les étudiants absents en raison de ces fêtes.

C'est la cas de la journée du 15/10/2013.

Merci donc de faire ces rattrapages."

Le 15 octobre c'était la fête de l'Aïd... Ceux qui ont donc séché ont donc droit à un temps de révision supplémentaire.

Le directeur de cet IUT est Jean-Gilles Mbianga : [email protected]

Posté le 13 novembre 2013 à 15h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

05 novembre 2013

Aulnay : modification du PLU pour construire une école coranique

Lu sur l'Observatoire de l'islamisation concernant la ville d'Aulnay :

"Le conseil municipal du 17 octobre 2013 a été mouvementé à plus d’un titre : après une longue délibération sur le projet d’aménagement du terrain de l’ancien centre des impôts (Croix-Blanche), les conseillers municipaux ont poursuivi les délibérations jusqu’au projet de modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) sur une parcelle jouxtant la RN2 et le Vélodrome (ancien commerce Karcher). L’objectif initial n’était pas clairement exprimé, Guy Challier, adjoint à l’urbanisme en charge de la présenter bottant en touche à maintes occasions. Cette parcelle était vouée au développement économique et au sport mais la modification du PLU permettra d’implanter un équipement d’intérêt général (cf délibération n° 27). Or, après de longues discussions au conseil municipal, Guy Challier et le Maire ont admis qu’une école privée verra certainement le jour le long de la RN2, proche du Vélodrome, proche de là où se situe les ruines d’anciens commerces (Karcher, station service). (...)  il s’agit d’une école privée musulmane où le Coran (Islam) serait enseigné. Pour rappel, un projet mené par l’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française avait été évoqué sur le terrain de l’ancienne école Bougainville.(...) M'hammed Henniche, Secrétaire général de l'UAM-93 et un proche de l'EMJF, nous a confirmé le projet, en ajoutant que cette école sera bien portée par l’EMJF."

Posté le 5 novembre 2013 à 07h39 par Michel Janva | Lien permanent

30 octobre 2013

Les djihadistes, bras armé de la diplomatie française ?

Lu sur Islam Confidentiel :

"À 64 ans, Alain Marsaud dispose d’une solide connaissance des réseaux terroristes. Avant de se lancer en politique, il a été juge d’instruction, spécialisé dans la lutte antiterroriste. Il a même dirigé, de 1986 à 1989, le Service central de lutte antiterroriste du parquet de Paris. Depuis juin 2012, il est député (UMP) de la 10e circonscription des Français établis hors de France, qui recouvre une grande partie de l’Afrique et une partie du Moyen-Orient, dont la Syrie.

Le 10 septembre 2013 à l’Assemblée nationale, il a posé une question écrite à Christiane Taubira, ministre de la Justice, au sujet des individus de nationalité française partis faire le djihad en Syrie. « Selon nos services de renseignement, il apparaît qu’il est impossible de mettre en oeuvre quelques mesures coercitives que ce soit ou procédures pénales [à leur égard]. En effet, lorsque ces djihadistes reviennent en France, ils ne peuvent être interpellés, mis en garde à vue, et éventuellement mis en examen car il est considéré qu’ils agissent dans le cadre d’une action certes violente, mais dans la droite ligne de celle de la diplomatie française. » Et d’enfoncer le clou : « Doit-on considérer dès lors que ces personnes seraient parties prenantes ou le bras armé de notre action diplomatique en Syrie et seraient, en quelque sorte, des collaborateurs occasionnels du service public de l’engagement de la France en Syrie ? » Si ce n’était pas le cas, il faudrait modifier la loi afin que ces individus, « qui présentent à coup sûr un danger éminent pour l’ordre public à l’occasion de leur retour en France », puissent être juridiquement neutralisés.

Un mois plus tard, Christiane Taubira n’a toujours pas répondu à Alain Marsaud…"

Posté le 30 octobre 2013 à 15h50 par Michel Janva | Lien permanent

Des imams laïcs

Lu sur Islam Confidentiel :

I

Posté le 30 octobre 2013 à 15h43 par Michel Janva | Lien permanent

De 900 à 2300 mosquées en France

Samedi 26 octobre, « On n’est pas couché », France 2 (via Minute)

Alain Finkielkraut déclare :

« En 1983, il y avait 900 lieux de culte musulman en France. Aujourd’hui, il y en a 2300. En Seine-Saint-Denis, il y a aujourd’hui 145 lieux de culte musulman contre 117 lieux de culte catholique. Pour un pays islamophobe, la performance est intéressante. Pendant ce temps-là, dans tous les pays de l’arc arabo-musulman, les chrétiens sont contraints à fuir et les églises sont attaquées ou détruites! »

Posté le 30 octobre 2013 à 08h22 par Michel Janva | Lien permanent

29 octobre 2013

Un carré musulman à La Courneuve

Un carré musulman a été inauguré aujourd'hui au cimetière intercommunal de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), destiné à compléter le cimetière musulman de Bobigny, aujourd'hui proche de la saturation.

Posté le 29 octobre 2013 à 17h47 par Michel Janva | Lien permanent

27 octobre 2013

Le mercredi des Cendres vaut-il l'Aïd ?

Voilà deux semaines, Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault assistaient à la célébration de la fête de l'Aïd à la Grande mosquée de Paris. A cette occasion, le Premier ministre affirmait aux musulmans :

"À travers vous, je salue une grande religion de France. Je mesure la place qui est la sienne dans notre pays et dans notre histoire. J'entends la parole que vous portez pour rassembler les femmes et les hommes autour d'un message de paix et de concorde, dans le cadre de la République et en accord avec ses principes et ses valeurs. Je vous le redis avec force : toute atteinte au libre exercice du culte est intolérable et toutes les croyances religieuses doivent pouvoir s'exprimer dans notre pays dans le respect des lois de la République, de la laïcité et des convictions de chacun."

Dans une vidéo mise en ligne aujourd'hui, Mgr di Falco saisit la balle au bond :

"Et le premier ministre d'assurer les musulmans de la détermination du gouvernement à combattre les discriminations et à défendre la liberté de conscience et le libre exercice du culte, qui comptent parmi les fondements de notre nation.

Alors Monsieur le ministre, dans la logique de votre démarche, je suppose que vous avez prévu d'exprimer avec autant de force et de conviction la détermination de votre gouvernement à combattre les discriminations dont les chrétiens font l'objet et c'est pour cela que j'ai l'outrecuidance de vous inviter chez vous, dans la cathédrale de Gap - les cathédrales étant propriété de l'Etat - pour le mercredi des Cendres, au début du carême ou le dimanche de Pâques à votre convenance. Nous vous accueillerons avec tout le respect qui est dû à votre haute fonction."

Posté le 27 octobre 2013 à 15h28 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (3)

24 octobre 2013

Apprendre à se repérer dans une mosquée au programme de 5e

L’histoire se passe dans un collège de Bordeaux, et est narrée par Islam Confidentiel (via) :

« Le document que nous reproduisons est un exercice exigé par un professeur d’une classe de 5e – les enfants ont autour de 13 ans – dans un collège de Bordeaux ! L’enfant doit apprendre à « se repérer dans une mosquée » ! Il doit donc situer, sur le plan fourni, qui est celui de la mosquée de Kairouan, en Tunisie, l’emplacement de la qibia (le mur indiquant la direction de La Mecque…), du minaret, du mirhab (« cavité symbolisant la présence de Mohammed », le nom de Mahomet étant ici orthographié au plus proche de sa transcription de l’arabe), ou encore le minbar (l’équivalent de la chaire pour l’imam), ce qui est aussi l’occasion pour les enfants d’apprendre plein de mots nouveaux…

Une initiative (malheureuse) du professeur ? Même pas. Celui-ci n’a fait qu’utiliser le manuel d’histoire-géographie de 5e publié par les éditions Belin, qui s’ouvre par un chapitre consacré aux débuts de l’islam. On y lit que cette religion a produit une « civilisation brillante », on y apprend la liste des « premiers califes » (jusqu’au XIIIe siècle…), on y découvre que, sous domi­nation mahométane, « les autres religions sont autorisées et encadrées par certaines règles contrai­gnantes », ce qui pourrait être l’occasion d’apprendre aux élèves le sens du mot euphémisme… Après quoi on peut passer à « l’Occident féodal », où l’on voit que les paysans ne travaillaient toute l’année que pour payer les impôts que les seigneurs (chrétiens) exigeaient d’eux.

Mémoricide d’un côté, construction d’une mémoire factice sur des bases erronées de l’autre. Il n’y manque que l’adresse de l’imam le plus proche, pour la conversion ».

Posté le 24 octobre 2013 à 08h33 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (31)

18 octobre 2013

Papeete : le maire interdit tout rassemblement dans la mosquée

Un imam a rejoint Tahiti depuis à peine un mois. Hishan El-Barkani a quitté la Seine-Saint-Denis pour débarquer à Tahiti, « sur une idée, comme ça ».

« Je me suis dit que je voulais aller à l’autre bout du monde et je me suis retrouvé à Tahiti ».

Ben voyons : quelques jours plus tard le Centre islamique de Tahiti est enregistré. Mi-octobre la mosquée est inaugurée à Papeete. L’association dispose d’un stock d’ouvrages de documentation théologique, et de finances.

Le 16 octobre, la mairie interdisait tout rassemblement en ce lieu, parce qu’aucune des procédures légales n’a été respectée.

Posté le 18 octobre 2013 à 15h43 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

Un Français djihadiste arrêté en Afghanistan

Lu ici :

"Selon une information d'Europe 1 dévoilée ce matin, un jeune Français parti faire le djihad a été arrêté par des Américains, il y a un an, près de la frontière pakistanaise. L'individu de 27 ans, originaire du Cameroun, s'appelle Franck et serait connu de la justice pour escroqueries et menaces de mort. Il a effectué un passage de trois mois en prison, fin 2010. A l'époque, aucune alerte n'avait été donnée sur une éventuelle radicalisation du jeune homme. Il avait simplement été vu dans la communauté salafiste bordelaise."

Posté le 18 octobre 2013 à 07h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

16 octobre 2013

Exproprié pour la construction d'une mosquée

Pierre Grandchamp se trouve exproprié de son maraicher, où 15 salariés travaillent, à Annemasse pour permettre la construction d'une mosquée. Pour le moment, les recours juridiques ont échoué, mais il refuse de quitter son maraicher estimant que d'autres terrains existent pour la mise en place d'une nouvelle mosquée. Pierre Grandchamp a une épouse marocaine et deux enfants. Il existe une friche industrielle juste à côté de l'actuelle mosquée avec le site de l'ancien hôpital. Par ailleurs, le projet de la mosquée sur le terrain maraicher inclut un parking souterrain, alors qu'il s'agit d'un ancien marais, donc d'un sol peu propice à ce genre de fondations. La vente du terrain préempté par la municipalité est prévue à 30 % en-dessous du prix du marché.

Il s'est pourvu en cassation, mais ce n'est pas suspensif de la décision. Il doit avoir quitté les lieux, et renvoyé ses salariés, au 18 décembre.

Posté le 16 octobre 2013 à 10h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (23)

15 octobre 2013

Crèche Baby Loup : la question de la liberté religieuse revient sur le tapis

Nouveau procès, nouveau rebondissement dans l'affaire de la crèche Baby Loup. Fait rarissime, le procureur général de la cour d'appel de Paris va contredire jeudi la cour de Cassation, qui avait donné raison à la salariée de la crèche, licenciée pour avoir exigé de porter le voile islamique :

"François Falleti invoque le problème de la montée des communautarismes pour justifier sa décision [de contester le jugement de la cour de Cassation] : « Il apparaît donc que la volonté affichée de l'association Baby Loup d'appliquer dans le cadre de ses activités le principe de neutralité religieuse correspond à une préoccupation actuelle et largement répandue dans la société française. Elle répond aussi à une attente forte de parents de jeunes enfants confrontés au développement des communautarismes qu'ils n'entendent pas se voir imposer au nom de leur propre liberté de conscience », écrit-il."

L'occasion de relire cette analyse de Joël Sprung, "La liberté religieuse n'est pas négociable", dont voici la conclusion :

"Cela est logique : pour tous ceux, chrétiens, juifs ou musulmans, qui refuseront de se convertir à l’athéisme et continueront de vivre en France, l’appartenance à leur communauté religieuse prendra toujours plus d’intensité à mesure que la république cherchera à cloisonner ce qui est si cher à leur conscience et à leur vie. Et la république athée aura alors à affronter un communautarisme qu’elle aura délibérément suscité."

[Addendum :]

Fort opportunément, le Grand Orient de France vient d'apporter son soutien à la crèche Baby Loup.

Posté le 15 octobre 2013 à 21h38 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (7)

Aujourd'hui c'est la fête de l'allahicité

Voici l'authentique déclaration de Jean-Marc Ayrault :

"Je vous remercie chaleureusement de votre accueil, ici à la Grande Mosquée, magnifique édifice qui constitue depuis 1926 - bientôt un siècle - le lieu symbolique de rassemblement des musulmans de France.

En ce jour de la grande fête de l’Islam, l’Aïd el Kebir, célébrée partout dans le monde, je voudrais adresser, à tous les musulmans de France, mes vœux les plus sincères. Je sais que ce jour exceptionnel est l’occasion pour les familles musulmanes de se retrouver. Je souhaite donc que cette journée soit pour chacune et chacun d’entre vous un moment de rassemblement familial, de joie et de bonheur.

A travers vous, je salue une grande religion de France. Je mesure la place qui est la sienne dans notre Pays et dans notre Histoire. J’entends la parole que vous portez pour rassembler les Femmes et les Hommes autour d’un message de paix et de concorde, dans le cadre de la République, et en accord avec ses principes et ses valeurs.

Je sais aussi les préoccupations qui sont les vôtres lorsque des fidèles sont la cible de discriminations ou que la liberté d’exercer son culte est menacée.

Aussi, je veux vous assurer de la détermination du Gouvernement à faire respecter la liberté de conscience et le libre exercice des cultes, qui comptent parmi les fondements de notre Nation. Je vous le redis avec force : toute atteinte au libre exercice du culte est intolérable, et toutes les croyances religieuses doivent pouvoir s’exprimer dans notre Pays dans le respect des lois de la République, de la laïcité et des convictions de chacun.

Monsieur le Recteur, Mesdames et Messieurs, l’Islam de paix et de concorde, est partie prenante de notre pays et des valeurs qui le fondent."

Très heureuse fête de l’Aïd el Kebir à vous toutes et tous !

Les passages en caractère gras sont d'origine.

Posté le 15 octobre 2013 à 17h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (37)

Un gymnase réquisitionné pour l'Aïd au détriment des élèves

Communiqué de Philippe Meunier, dputé de la 13ème circonscription du Rhône et secrétaire National UMP aux Libertés Publiques, co-fondateur du « Collectif de la Droite Populaire »:

"Le maire socialiste de Décines-Charpieu (Rhône) sombre dans le communautarisme. La Municipalité socialiste de Décines-Charpieu a décidé d'interdire aux lycéens du lycée "Charlie Chaplin" de se rendre à leur cours de sport en réquisitionnant leur gymnase pour la fête de l'aïd. Le Parti Socialiste sombre dans le communautarisme au détriment des principes fondateurs de notre République."

Posté le 15 octobre 2013 à 12h45 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Construction de mosquées : les musulmans appellent à faire battre des maires

Lu dans Islam Confidentiel :

"La liste circule sur Internet. Elle a été établie par un site francophone musulman dont les animateurs sont courageusement anonymes. L’un se dit ingénieur et chimiste et se fait appeler Brahim Z. ; l’autre, Daoud B., « grand voyageur », dit juste qu’il « a su s’adapter à beaucoup de situations compliquées », sans préciser où. Cette liste, intitulée « Ces maires qui s’opposent à la construction des mosquées… La liste (utile pour 2014) », appelle explicitement à faire battre des maires sortants lors des élections municipales de l’an prochain. [...] Cinq élus sont particulièrement ciblés : Hervé Chevreau, maire (DVD) d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), pour l’« humiliation » qu’il a fait subir aux fidèles par la fermeture d’une mosquée (cf IC n° 1) et pour exiger un droit de regard sur le choix de l’imam ; Grégoire Super, maire (UMP) de Locminé (Morbihan), pour avoir affirmé : « Il est évident que tant que je serai maire de Locminé, il n’y aura pas de mosquée à Locminé » ; Édouard Jacque, maire (UMP) de Longwy (Meurthe-et-Moselle), pour avoir refusé un permis de construire à une mosquée, ce qui lui avait déjà valu, en juillet dernier, de voir plusieurs centaines de musulmans venir manifester leur colère devant la mairie ; Jean Rottner, maire (UMP) de Mulhouse (Haut-Rhin), pour avoir, après bien des tergiversations, refusé un projet de mosquée (cf IC n° 12) ; et Éric Raoult, maire (UMP) du Raincy (Seine-Saint-Denis), pour l’ensemble de son oeuvre. Une vingtaine d’autres maires sont dans le collimateur, comme Xavier Lemoine (PCD) à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) ou Jacques Bompard (Ligue du Sud) à Orange (Vaucluse)."

Posté le 15 octobre 2013 à 10h10 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

11 octobre 2013

La mairie de Belfort organise l'Aïd

C'est cela l'allahicité.

Posté le 11 octobre 2013 à 07h58 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

09 octobre 2013

"Itinérance interreligieuse" pour une école catholique

Lu dans Islam Confidentiel :

"Le centre scolaire Saint-Charles, à Pontarlier dans le Doubs, est un établissement catholique sous contrat avec l’État. Dans sa circulaire pour la rentrée 2013-2014, la directrice du collège, Florence Marchand, rappelait qu’il « est sous tutelle de la Congrégation des Soeurs de Saint-Charles, fondatrice de l’établissement […] ; ceci signifie que le Centre scolaire tend à vivre au quotidien le projet pédagogique de Charles Demia ». Ce prêtre, oeuvra, au XVIIe siècle, pour la scolarisation des enfants pauvres dans un cadre leur permettant d’acquérir de solides connaissances catholiques. Le 24 septembre pourtant, emmenés par leur professeur d’histoire-géographie, les élèves des classes de 5e sont allés visiter la mosquée turque de la ville dans le cadre d’un « programme d’itinérance interreligieuse ». Ils ont aussi vu l’église et la synagogue. « C’est important de connaître plusieurs religions et les lieux où elles sont pratiquées » a expliqué la responsable de l’enseignement religieux de l’école. Durant une heure et demie, les enfants ont pu poser des questions à l’imam par l’intermédiaire… d’un traducteur : l’imam, qui est turc, ne parle pas français. Le traducteur était le délégué des parents d’élèves de l’association turque de Pontarlier."

Posté le 9 octobre 2013 à 07h18 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

08 octobre 2013

Nouvelle mosquée à Sens

Conseil municipal ce jour, mardi 8 octobre 2013, à Sens :0
Il s’agit de la parcelle mitoyenne de l’école Sainte-Paule et face au lycée Saint-Etienne.

Posté le 8 octobre 2013 à 14h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

02 octobre 2013

Floraison de mosquées à Annemasse

Lu dans Islam Confidentiel :

"À Annemasse, en Haute-Savoie, il y a déjà une mosquée de 300 places et cinq salles de prière. Mais les musulmans voient plus grand et ils viennent de recevoir l’appui du maire, le socialiste Christian Dupessey, ancien dirigeant de la Fédération de l’Éducation nationale (FEN). Celui-ci a signé un compromis de vente pour un terrain sur lequel la « communauté musulmane » pourra bâtir « un lieu de culte digne de ce nom ». Le projet, de 1 800 m2, s’élèvera sur un terrain actuellement occupé, dans des conditions contestées, par un maraîcher."

Posté le 2 octobre 2013 à 14h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

01 octobre 2013

Lézignan-Corbières ne servira plus de menu hallal

La mairie de Lézignan-Corbières, dans l'Aude, a décidé de servir le même repas à tous les enfants de sa cantine scolaire. En effet, ses services n'arrivent plus à répondre aux demandes spéciales. Le directeur général des services a adressé aux parents un courrier déclarant que la municipalité était tenue,

"en application de l'égalité de traitement des usages et du principe de laïcité, de servir le même repas aux enfants sans tenir compte des régimes alimentaires dictés par des considérations religieuses".

"Si le service ne vous convient pas (...) il convient de procéder à la radiation de votre enfant".

M. Le Moal, directeur de l'école publique Frédéric Mistral, déclare :

"Entre les végétariens et végétaliens, les familles maghrébines n'ayant pas les mêmes demandes que les familles turques également musulmanes, et des familles juives demandant à avoir les mêmes droits, il devenait difficile de composer avec tous les régimes".

Posté le 1 octobre 2013 à 21h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (20)

Orléans : un militaire agressé pour avoir combattu les djihadistes

A Orléans, un militaire de 22 ans a été violemment pris à parti le 27 août dernier. Ce jour-là, un voisin, connaissant sa profession, lui aurait reproché de « défendre les intérêts de la France au Mali », raconte un enquêteur. Joignant le geste à la parole, il frappe le militaire à la tête avec une clé de voiture, ce qui lui vaudra cinq points de suture. L’agresseur s’en prend également à sa propre sœur qui tente de s’interposer.

Peu de temps après, le même militaire est de nouveau la cible du même homme alors qu’il patiente tranquillement à un arrêt de tram. Coups de pied, coups de poing : l’agresseur aurait menacé de mort le soldat, lui disant « qu’il n’a pas à intervenir contre des djihadistes ».

L'agresseur, âgé de 29 ans, né en Libye et de nationalité tchadienne, est connu de la justice. Le parquet a requis son incarcération en vue d’une comparution immédiate.

Posté le 1 octobre 2013 à 07h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

28 septembre 2013

Les djihadistes français s'entraînent en Syrie, et après ?

Lu dans Islam confidentiel :

"À deux reprises en une semaine, le juge antiterroriste Marc Trévidic a sonné l’alarme sur l’augmentation du risque terroriste en France : plus de deux cents djihadistes de nationalité française sont en Syrie. D’où cette crainte « Quand le conflit syrien n’existera plus, on aura affaire à pas mal de jeunes qui auront été entraînés, armés, pris en main par de vrais terroristes. Et qui pour certains d’entre eux […] voudront continuer le djihad chez eux. C’est à moyen terme qu’on peut avoir peur. »

Posté le 28 septembre 2013 à 10h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

25 septembre 2013

Le conseil régional PS du Nord-Pas-de-Calais subventionne Miss Burka

Et se défend

"Catherine Génisson, vice-présidente (PS) du conseil régional en charge de la culture, assume le choix d'avoir subventionné la création de la géante Miss Burka qui aurait dû défiler pour la première fois à Roubaix le 1er avril."

Posté le 25 septembre 2013 à 22h55 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (7)

Islam Confidentiel : une lettre consacrée à l'actualité musulmane

De Guillaume de Thieulloy :

"Comme moi, vous savez que l'islam est l'un des sujets majeurs de notre temps. Les bruits de guerre en Syrie en sont un nouveau signe. Mais comment oublier aussi, en France, l'affaire Merah ou les toutes récentes émeutes de Trappes? Cette question majeure nécessite d'être envisagée avec lucidité et sans tabou. Or, la "grosse presse" ne cesse d'édulcorer la réalité.

Tandis que les politiciens, dans leur écrasante majorité, se lancent à corps perdus dans une effarante compétition de "lèche-babouches". Comme vous et moi l'avons encore constaté à l'occasion du ramadan, cet été: il n'y avait pas un soir où un politicien, un maire, un ministre n'était pas invité à une "rupture de jeûne" - quand ils n'y invitaient pas eux-mêmes aux frais du contribuable!,Voit-on un tel engouement pour les fêtes chrétiennes?

Face à cet état de fait, il y a, bien sûr, cet espace précieux pour la liberté d'expression qu'est internet. Mais combien de messages farfelus recevons-nous chaque jour?

Il manquait un véritable organe de presse consacré à l'étude de l'islam et des musulmans, notamment en France. Sans tabou et sans fantasme. Pour combler cette carence, j'ai demandé à mon ami Bruno Larebière, excellent journaliste et ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Minute" (qui n'est pas réputé pour donner dans le "politiquement correct"!), de lancer avec moi "Islam confidentiel".

Comme son nom l'indique, "Islam confidentiel" est une lettre confidentielle consacrée à l'islam et aux musulmans. Chaque semaine, nos lecteurs reçoivent 4 pages bourrées d'informations, notamment sur "l'islam de France" dont parlent si souvent nos politiciens sans rien en connaître! La recherche de ces informations inédites exige beaucoup de temps, d'argent, d'énergie... et un excellent réseau d'informateurs. Comme toutes les lettres confidentielles! Et, croyez-moi, Bruno ne manque de contacts ni dans les commissariats (où les policiers n'en peuvent plus d'être si souvent muselés par le Pouvoir), ni dans les rédactions (qui sont surinformées, mais où l'omerta règne sur les sujets qui fâchent)... ni même dans les mosquées!

Grâce à ces contacts, nous avons pu publier plusieurs "scoops" sur les bisbilles qui ont entouré, au début de l'été, les élections au Conseil français du culte musulman. Nous avons aussi pu donner à nos lecteurs des renseignements de première main sur les dessous des émeutes à Trappes. Et nous suivons avec attention la question sensible de l'infiltration islamique dans l'armée française ou le parcours des dizaines de djihadistes "français" qui massacrent en Syrie...

Mais, à la différence de la plupart des lettres confidentielles, j'ai tenu à ce que "Islam confidentiel" soit accessible au plus grand nombre de lecteurs - car je crois que tous les citoyens français ont droit à une information objective et approfondie sur cette question majeure pour notre avenir. C'est pourquoi nous avons fixé un prix déjà largement inférieur à ce que pratiquement la plupart des autres lettres confidentielles, qui se vendent souvent à 1000 euros, 2000 euros ou plus encore par an. "Islam confidentiel", lui, n'est vendu qu'à 3 euros le numéro. Ce qui, compte tenu de la masse exceptionnelle d'informations, n'est déjà vraiment pas cher! Mais je voudrais faire plus encore: je voudrais vous permettre de découvrir cette publication unique en son genre en profitant d'une réduction exceptionnelle de 33%."

Posté le 25 septembre 2013 à 15h12 par Michel Janva | Lien permanent

24 septembre 2013

Un Français tué en Syrie

En résumé

"Abou Mohammad al Fransi, un Français converti à l'islam, a été tué dimanche dans le sud de la province d'Alep alors qu'il combattait contre les forces du régime".

L'Internationale islamiste est une réalité.

Posté le 24 septembre 2013 à 19h40 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (4)

23 septembre 2013

Suisse : votes pour la conscription et contre la burqa

Comme disait une pub: le bon sens près de chez nous! Lu sur l'AFP :

"Les Suisses ont très largement voté dimanche pour le maintien de la conscription, un vote perçu comme une confirmation identitaire pour cette nation de huit millions d'habitants.

La surprise est venue d'une autre question posée dans le seul canton du Tessin, voisin de l'Italie, où les électeurs devaient approuver une interdiction de se cacher le visage dans les lieux publics, une initiative considérée comme une loi contre le port de la burqa.

Au niveau fédéral, 73,2% des votants ont dit non à la proposition du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA), formé notamment de socialistes, d'écologistes et de féministes.

Les électeurs du canton du Tessin ont voté à 66% (46% de votants) pour une interdiction de se dissimuler le visage dans les lieux publics. Ce canton de 350.000 habitants deviendrait ainsi le premier canton suisse à interdire le port du voile islamique intégral dans les lieux publics".

Finalement, nos "grands démocrates européens" vont finir par ne plus donner la parole au peuple car c'est trop dangereux. Quand on regarde l'UE, on voit que c'est le cas depuis longtemps et cela arrive à grands pas en France.

Posté le 23 septembre 2013 à 11h55 par Lois Spalwer | Lien permanent | Commentaires (4)

22 septembre 2013

Chelles : des musulmans se sont invités au conseil municipal pour demander des explications au maire

Eh oui, ça se passe comme ça en France et personne ne parlera de communautarisme, surtout pas le le maire qui leur a donné satisfaction.

Mus

Posté le 22 septembre 2013 à 21h35 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (16)


     Archives > France : L'Islam en France

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > France : L'Islam en France