09 septembre 2014

Les musulmans de France prennent la défense des chrétiens d'Orient

Le Figaro publie "l'Appel de Paris", lettre solennelle des musulmans de France qui dénoncent (enfin) la barbarie de l'Etat islamique. Ce document est co-signé par

"[...] le recteur et président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Dalil Boubakeur, Patrick Karam, président de la coordination «Chrétiens d'Orient en danger», et plusieurs autres signataires. Dont Abderrahmane Dahmane, président du Conseil des démocrates musulmans de France, et deux vice-présidents du CFCM: Anouar Kbibech, président du Rassemblement des musulmans de France (RMF) représentant une partie des mosquées marocaines, et Ahmet Ogras, président de la Coordination des musulmans turcs de France (CCMTF).

Manque l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). Injoignable à ce sujet, elle boude effectivement le CFCM, mais elle avait condamné l'État islamique par un communiqué sans ambiguïté le 25 juillet intitulé «Déportation de chrétiens en Irak».[...]

Voici le texte :

L'Appel de Paris

"«Les signataires de l'Appel de Paris se sont retrouvés en ce moment particulier de l'histoire de l'humanité où  le monde assiste à une flambée inégalée d'extrémisme et de violence au Moyen-Orient instrumentalisant l'islam comme étendard.

Des barbares sont en train de perpétrer les pires crimes contre l'humanité et menacent actuellement les populations mais aussi la stabilité et la paix entre  les peuples de toute la région.

Les signataires dénoncent sans ambiguïté les actes terroristes qui constituent des crimes contre l'humanité et déclarent solennellement que ces groupes, leurs soutiens et leurs recrues ne peuvent se prévaloir de l'islam. Ces agissements d'un autre âge, tout comme les appels inconsidérés au djihad et les campagnes d'endoctrinement des jeunes ne sont fidèles ni aux enseignements ni aux valeurs de l'islam.

Les signataires prennent à témoin la communauté musulmane pour demander à tous les responsables politiques de redoubler de vigilance face aux menées subversives qui ciblent les jeunes musulmans d'Europe, particulièrement les plus fragiles d'entre eux.

Les signataires tiennent à réaffirmer leur soutien aux frères chrétiens d'Orient, pour la plupart arabes, ainsi que pour toutes les autres minorités de la région, qui sont victimes actuellement d'une grave campagne destructrice menée par ces groupes terroristes menaçant leur existence même.

Ils affirment sans ambiguïté le droit inaliénable de leurs frères chrétiens d'Orient, une des plus anciennes composantes de cette région, à rester et à vivre sur leur terre dans la dignité et la sécurité et pratiquer leur foi en toute liberté, comme cela a toujours été. Cette Terre Sainte, berceau de civilisation, où les trois religions monothéistes ont coexisté depuis des siècles. Il y va de l'avenir de la région.

Comment imaginer un Moyen-Orient amputé d'une partie de son identité qui a contribué à son épanouissement civilisationnel? C'est pourquoi les signataires appellent à la prise de conscience du drame vécu actuellement par les chrétiens en Orient.»"

Posté le 9 septembre 2014 à 00h17 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (29)

07 septembre 2014

Des vertus du couteau de cuisine

Non, il ne s'agit pas d'une nouvelle rubrique culinaire sur votre blog favori, mais d'une réflexion qui vient à l'esprit après l'étude de faits récents dans le monde islamique : les deux journalistes américains qui ont été égorgés récemment l'ont été avec un couteau, genre couteau de cuisine, et un fait divers mis en ligne par le Parisien (édition de Lyon) relate qu'un homme en a poignardé un autre en marmonnant "Allah akhbar", armé d'un couteau de cuisine, ceci parce que le premier allumait tranquillement une cigarette dans la rue. Il va de soi qu'on a une fois de plus affaire à un "déséquilibré" en proie à "de sérieuses difficultés psychologiques", et que son appartenance à la religion de paix et d'amour n'a strictement rien à voir avec ses pulsions meurtrières. On soulignera au passage que le meurtrier était connu des services de police pour "cambriolages et outrages" et qu'il jouissait malgré cela de sa complète liberté. Des commentaires ?

Posté le 7 septembre 2014 à 15h35 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (16)

04 septembre 2014

Une école musulmane illégale dans le Loiret

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Une école musulmane a ouvert ses portes lundi à La Chapelle-Saint-Mesmin, dans le Loiret.

Ce n’est pas seulement la première école musulmane du Loiret, c’est une école ouverte dans l’illégalité la plus complète.

« Le maire Nicolas Bonneau (PS) a constaté, ce lundi, l’accueil de public dans les locaux. Il a ensuite adressé un courrier aux services de l’Etat pour demander le passage d’une commission de sécurité. »"

Qu'en pense Najat Vallaud-Belkacem ?

Posté le 4 septembre 2014 à 14h21 par Michel Janva | Lien permanent

"Nous devrons sans doute accepter de rogner sur nos libertés"

Nathalie Goulet, sénatrice centriste apparentée UDI de l'Orne, qui vient d'annoncer sa candidature à la présidence du Sénat, a demandé la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les réseaux djihadistes. Elle répond au Point :

G"On évalue à un millier le nombre de Français partis rejoindre l'État islamique en Syrie et en Irak, un chiffre sans doute sous-évalué. Pour eux, c'est simplissime : il suffit de prendre un bus porte de Bagnolet, de s'arrêter à Istanbul, d'aller à Antalya puis, de là, passer en Syrie où ils seront pris en charge. La situation est très grave. L'État islamique a dans ses caisses 500 millions de dollars. Je vous rappelle que, pour financer les attentats du World Trade Center, il a suffi d'un million de dollars à al-Qaida.

[...] La situation est bien plus grave qu'à la veille des attentats du 11 Septembre. La Syrie, l'Irak comportent désormais des zones de non-droit. Au niveau européen, en incluant la Turquie, il faut surveiller de façon accrue les flux financiers, renforcer les contrôles aux frontières, rétablir les autorisations de sortie du territoire pour les mineurs. Nous sommes dans une situation d'exception qui appelle des moyens d'exception. Nous devrons sans doute accepter de rogner sur nos libertés."

Posté le 4 septembre 2014 à 07h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

03 septembre 2014

La France détient le record du nombre d'islamistes

Lu sur VA :

"Le site d’information américain Business Insider a établi une statistique sur l’origine des Occidentaux ayant rejoint les troupes de l’État islamique : la France arrive largement en tête avec 700 recrues, suivie par le Royaume-Uni (400) et l’Allemagne (320)."

Posté le 3 septembre 2014 à 16h33 par Michel Janva | Lien permanent

Est-ce raciste de dire que NVB est marocaine et musulmane ?

Extrait de l'article de Minute sur Najat Vallaud-Belkacem, qui fait déjà du bruit :

M"Pour Najat Vallaud-Belkacem, le parcours semble impeccable. Née en 1977 dans un village du Rif marocain, deuxième d’une famille de sept enfants, elle est venue s’installer en France en 1982 pour y rejoindre avec sa famille son père, ouvrier dans le bâtiment, et s’est engagée au PS en 2002 après la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de la présidentielle. Volant de promotion en promotion au sein de la gauche française et des institutions républicaines, la jeune femme se définissait elle-même en avril 2014 dans « La Voix du Nord » comme un « pur produit de la République », exemple d’« intégration heureuse » mais refusant d’être « la caution de la diversité ». Pourtant, dans le même article, elle continuait ainsi : « Que je le veuille ou non, j’ai une responsabilité particulière, avec trois caractéristiques trop rares en politique, à la fois jeune, issue de l’immigration et femme. » [...]

Et s’il y a une identité que Najat Vallaud-Belkacem assume assez bien, c’est sa double nationalité franco-marocaine. Ainsi en 2009, lors d’un « nouvel an berbère » à l’hôtel de ville de Lyon, dans une intervention filmée, elle déclarait très clairement : « J’appartiens à cette culture depuis ma naissance, que j’ai beau avoir changé de pays, m’être installée en France, c’est une culture à laquelle je suis extrêmement attachée, un pays auquel je tiens beaucoup. » On notera la nuance : Najat est « installée » en France mais « appartient » à sa culture berbère marocaine… Et lorsque, en conclusion, le journaliste l’interrogeant lui demande : « Bientôt les Berbères à l’Elysée ? », celle-ci, rigolarde, lui répond : « Inch Allah ». Et oui ! S’il y a bien une spécificité Vallaud-Belkacem, c’est qu’elle est la première musulmane à être ministre de l’Education nationale ! Une musulmane non pratiquante mais de tradition, ce qui ne manque pas de sel pour une femme de gauche : « Je suis croyante. Musulmane par héritage en quelque sorte. C’est une histoire de culture, de tradition, de racines… », déclarait-elle à « La Vie » en mars 2013, ajoutant : « Je n’ai pas réinterrogé cela. Je n’ai pas été une pratiquante régulière. Quand j’étais plus jeune, je me tournais vers Dieu pour l’appeler à l’aide quand un ami était gravement malade ou, plus prosaïquement, pour qu’il m’aide à réussir un examen… » Et quand des musulmans demanderont des aménagements du rythme scolaire durant la période du ramadan, elle sollicitera à nouveau le point de vue d’Allah ?"

Et celui qui dit que je suis Français et catholique est-il aussi un raciste ?

Posté le 3 septembre 2014 à 07h21 par Michel Janva | Lien permanent

31 août 2014

Voilà ce qui nous attend

Extraits du discours de Manuel Valls à La Rochelle :

V

Posté le 31 août 2014 à 15h23 par Michel Janva | Lien permanent

24 août 2014

La laïcité : un instrument de combat contre toute religion qui n’est pas d’Islam

Communiqué de Gilbert Collard, Député du Gard :

"Un laïc, c’est étymologiquement [...] un membre du peuple chrétien qui n’appartient pas au clergé. Drôle de voir les bouffeurs de curé revêtir un mot qui leur va comme une mitre. [...] Aujourd’hui, en même temps que la laïcité est attaquée de toute part, ce mot prend un sens différent, partisan, comme s’il y avait la bonne et la mauvaise laïcité. L’idée de neutralité, chère aux pères fondateurs, n’existe plus. La laïcité n’est plus neutre. Elle n’est même plus historique. Elle veut déraciner les racines judéo-chrétiennes de la France : Jeanne d’Arc, le souvenir que chez nous « La Patrie est née du cœur d’une femme, de sa tendresse et de ses larmes, du sang qu’elle a donné pour nous… », que  Clovis a reçu le baptême en l’an 500, que de Gaulle déclarait : « Pour moi, la France est un pays chrétien » ; nos églises, vieilles pierres des prières de nos pères, s’effondrent dans l’indifférence. Au nom de la laïcité, on interdit ou on tolère, on condamne ou on encense, empêchant l’émergence d’une laïcité apaisée, aboutissant à une laïcité à géométrie variable. Elle est un instrument de combat socialiste contre toute religion qui n’est pas d’Islam, pourquoi ? Alors que chacun a le droit de vivre sa foi, chacun dans le respect, pourquoi ? Une juridiction à Colmar rétablit le délit de blasphème en condamnant Christine Tasin à 3000 euros d’amende parce qu’elle a dit : « l’Islam est une saloperie » ! Voltaire et son « écrasons l’infâme », adressé au christianisme, 3000  louis d’amende ! Condamnera-t-on demain l’outrancière comme elle, qui affirmera : « le christianisme, le judaïsme est une saloperie ! », ce que ne se privent pas, du reste, de beugler des  manifestants pro-palestiniens. Ménard, qui n’a rien d’un maire pénard, organise le 15 août 2014, une messe dans les arènes de Béziers ; scandale ! Soutane ! Satan ! L’inconsumable, Alexis Corbière des ânes trempe sa plume dans son bénitier pour fulminer : « Mépris évident de la laïcité, la féria de Béziers est née en 1968 à l’initiative d’un élu SFIO, laïque reconnu qui n’aurait pas toléré cela. La fausse laïcité version Le Pen et Ménard n’est que le masque d’un racisme institutionnel. » Vous remarquerez, au passage, que le Corbière des Ânes distribue des baptêmes de « laïque reconnu » ! Un nouveau label. Ainsi organiser une messe en faveur des chrétiens d’Orient persécutés par le fanatisme religieux est un acte « de racisme institutionnel » ! Ce même 15 août 2014, comme chaque année, une messe est organisée à Metz, jour de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie ; des élus y assistent ! Cette messe commémore un événement tragique de l’occupation. Des militants d’une association « les profanes »,  inconnue jusqu’alors, en profitent pour distribuer des « kits laïcs » avec des bouchons d’oreilles pour dénoncer la présence, profanatrice de la laïcité, des élus… Toute la presse en parle ! Que ne peut –on distribuer des kits anti-connerie pour nous boucher les oreilles. Pourquoi tous ces chantres de la laïcité ne s’indignent-ils pas quand la mairesse de Paris dépense aux frais du contribuable, peut – être laïque, 70 000 euros pour fêter le ramadan, que je respecte ? Pourquoi n’exigent-ils pas qu’on honore dans les mêmes conditions le Vendredi saint où la fête de Kippour? Pourquoi acceptent-ils que Hollande souhaite un bon ramadan ? Pourquoi tolèrent-ils que le premier ministre participe au repas de rupture du jeune ? Pourquoi supportent-ils le communautarisme qui tétanise l’école ? Pourquoi ont-ils admis, sans rien moufter, qu’au sein du conseil du culte musulman existe une commission chargée « de proposer des orientations sur l’enseignement du fait islamique destinées aux établissements scolaires » ?

Ils ont des bouchons d’oreilles sélectifs ou ils sont bouchés à l’émeri ?

À quand une laïcité sans discrimination, sans arrière- pensées électoralistes, qui place chacun sur un pied d’égalité devant les divers modes d’emploi de l’accès  à son Dieu !"

Posté le 24 août 2014 à 19h51 par Michel Janva | Lien permanent

20 août 2014

Interdiction sur le territoire de l’exhibition des drapeaux et emblèmes terroristes

C'est une pétition de l'Observatoire de la christianophobie :

Posté le 20 août 2014 à 10h44 par Michel Janva | Lien permanent

04 août 2014

Le communautarisme en maillot de bain

Le personnel de deux des trois piscines de Châlons-en-Champagne menace de faire valoir son droit de retrait, tant les tensions sont fortes avec la communauté musulmane : insultes, menaces, chantage, requêtes communautaristes (port du voile, de la djellaba)... depuis quelques années, on ne peut pas dire que tout baigne. Après l'agression d'un agent de sécurité la semaine dernière (qui risque de perdre l'usage de son oeil), voici la goutte d'eau qui a fait déborder le bassin :

"« un homme, qui s’est annoncé comme le représentant des jeunes qui posent problème » selon la direction de Régis-Fermier, a demandé s’il était possible de réaliser quelques entorses au règlement. En clair, qu’on laisse les jeunes qui le demandent entrer en short. « Selon lui, les tensions pourraient disparaître s’il y avait un assouplissement des règles pour certains mais également si l’un des agents de sécurité pouvait être remplacé par un représentant de la communauté maghrébine choisi par eux-mêmes », s’étonne la responsable de Régis-Fermier."

Posté le 4 août 2014 à 23h20 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

02 août 2014

Annemasse : expulsion du dernier maraîcher pour une mosquée

Il y a quelques décennies, les maraîchers étaient partout au Brouaz, ce quartier situé à l’entrée d’Annemasse (74). Aujourd’hui, la ville haut-savoyarde, faisant office de banlieue de Genève, n’en compte plus qu’un, un résistant au nom prédestiné : Pierre Grandchamp.

La ville veut vendre son terrain pour y faire construire une mosquée.

Posté le 2 août 2014 à 14h25 par Michel Janva | Lien permanent

01 août 2014

"Le Ramadan est une période où les gens sont à fleur de peau"

En fin de semaine dernière, un centre de loisirs à Perpignan a dû être délocalisé suite à une série d'agressions. Des pneus ont été crevés. Quelques voyous sont venus insulter les animatrices et la directrice du centre parce qu'elles portaient des shorts. Certains seraient même allés jusqu'à pénétrer à l'intérieur du centre pour menacer le personnel. Le directeur départemental explique :

"Le Ramadan est une période où les gens sont à fleur de peau. Notamment ceux qui boivent ou qui fument le reste de l'année"

Suite à ces incidents, les responsables ont demandé que la structure soit exceptionnellement délocalisée pour sa dernière semaine d'ouverture en juillet. La municipalité, incapable de faire régner l'ordre et la sécurité, a donc donné satisfaction à l'association.

Posté le 1 août 2014 à 10h52 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (24)

31 juillet 2014

Pour qu'un musulman devienne un vrai Occidental, il faut qu'il se convertisse au christianisme

Claude Sicard est agronome, docteur en économie, spécialiste du développement. Il est l'auteur de deux livres sur l'islam, L'Islam au risque de la démocratie et Le face-à-face islam chrétienté. Quel destin pour l'Europe?

Il répond au Figarovox :

"Le Coran, qui est véritablement «la parole de Dieu» pour les musulmans, délivre aux croyants de cette religion des messages que, nous, citoyens de pays démocratiques, considérons être indubitablement des incitations à la haine. En sorte que normalement la diffusion de ces messages devrait tomber sous le coup de la loi. Citons quelques sourates pour illustrer notre propos:

L'attitude vis-à-vis des incroyants: «Ô vous qui croyez, combattez ceux de vos voisins qui sont infidèles» (9,123) ; ou encore: «Tuez les polythéistes partout où vous les trouverez» (9,25) ; et aussi: «Ô Prophète, incite les croyants à combattre: vingt braves d'entre eux terrasseront 200 infidèles» (8,65), etc. Avec, pour déculpabiliser les croyants qui en viendraient à tuer des infidèles et qui s'en émouvraient, cette sourate qui leur dit: «Ce n'est pas vous qui les avez tués, c'est Dieu» (8,17).

L'attitude vis-à-vis des juifs: «Ô croyants, ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens» (5,51).

D'une façon générale, il faut avoir en mémoire cette sourate où il est dit: «Mahomet est l'envoyé de Dieu. Ses compagnons sont durs envers les infidèles, et miséricordieux entre eux». Dans une société telle que la conçoit l'islam, il faut savoir qu'il n'y a de place que pour des croyants. Les uns sont dans la bonne voie (les musulmans), les autres, «les gens du Livre» qui tiennent à rester dans l'erreur, sont admis: ils ont le mérite de croire en Dieu, et on les tolérera donc, mais en en faisant des citoyens de second rang, dits des «dhimmis». Ces citoyens de second rang se trouveront en permanence brimés dans leur vie de tous les jours, et la situation leur deviendra finalement insupportable. Les incroyants, quant à eux, seront persécutés: ils devront soit se convertir à l'islam soit être éliminés. [...]

Certes, on trouve dans la Bible des passages violents. Mais la distinction fondamentale qui est à faire entre la Bible et le Coran se trouve dans le fait que la Bible a été rédigée par des hommes, alors que le Coran est par nature la parole de Dieu. Il faut rappeler que les musulmans nous disent que le message de Dieu délivré aux hommes a depuis la nuit des temps toujours été le même: les prophètes qui ont précédé Mahomet ont été des hommes «inspirés par Dieu» (Moise et Jésus étant les deux principaux d'entre eux). Du fait qu'ils étaient des hommes, le message qu'ils ont délivré était imparfait, mal compris, tronqué… Le message de Dieu a finalement été recueilli dans son intégralité par Mahomet a qui Dieu a dicté son message: c'est donc le message auquel on doit se conformer, car c'est le message parfait, et il n'y en aura plus d'autre. Quand on lit dans le Coran des passages qui prônent la violence, il s'agit donc bien d'injonctions délivrées par le Tout-Puissant, des messages que l'on ne peut donc qu'exécuter si l'on est un croyant sincère et soucieux de son devenir après la mort.

[...] En effet, la distinction entre «islam radical» et «islam soft» est sans fondement. Elle est l'effet des arrangements que nos sociétés occidentales tentent de trouver pour ne pas condamner les musulmans dans leur refus d'adopter nos valeurs et de se conformer à la manière que nous avons, nous Occidentaux, de concevoir l'organisation de nos sociétés.[...]

Intégrer des musulmans dans une société occidentale qui a pour fondement le christianisme est une utopie. Les musulmans tiennent à conserver leur identité, et on ne peut pas le leur reprocher. [...] On pourrait dire de façon provocatrice que pour qu'un musulman devienne un vrai Occidental, il faut en fait qu'il se convertisse au christianisme. Certes, les Européens sont en majorité agnostiques, mais même cet agnosticisme s'est construit avec une culture et une tradition judéo-chrétienne. Il faut appréhender les problèmes d'intégration avec les approches des anthropologues, et ne pas rester sur des idées simplistes. Le Coran dit aux chrétiens qu'ils sont dans l'erreur: comment donc des musulmans adopteraient-ils les thèses de ces gens que le Prophète a ordonné de combattre? Le message antichrétien est dans le livre saint de l'islam: il ne facilite pas l'intégration des musulmans dans nos sociétés occidentales, des sociétés fondées, il ne faut pas le négliger, sur les valeurs et les traditions chrétiennes."

Posté le 31 juillet 2014 à 19h21 par Michel Janva | Lien permanent

Des cellules dormantes de djihadistes en France

Samuel Laurent, ni chercheur ni journaliste, consultant international, a pu approcher des djihadistes en Libye, en Syrie et en Somalie. Il estime qu'il existe un réseau implanté en France, prêt à commettre plusieurs attentats de grande ampleur. Il répond au Point :

"[...] En revanche, il existe un autre réseau en France, piloté par l'émir Abou Hassan, qui sélectionne les meilleurs combattants français des cellules djihadistes syriennes pour les former à des cellules dormantes sur notre territoire.

Comment fonctionne cette cellule ?

Après avoir combattu en Syrie, ils sont envoyés en Somalie où ils s'entraînent dans le massif de Galgada, aux frontières du Puntland et du Somaliland. Il s'agit d'un petit nombre d'hommes - une vingtaine par an - formés durant quelques mois aux sabotages et aux attentats suicide avant de revenir en France en passant par le Maghreb. Ils abandonnent leur identité et coupent tout lien avec leur famille restée dans l'Hexagone. Une trentaine d'agents sont déjà en France. Une stratégie qui confine à la perfection.

Comment échappent-ils aux services de renseignements ?

Ils pratiquent la Taqiya, l'art de la dissimulation. Ils mènent une vie discrète, "normale". Les célibataires doivent se marier, à une femme arabe, qui travaille, mais qui ne portera jamais le voile. Lui ne porte ni la barbe ni la djellaba. Leurs enfants doivent fréquenter de bonnes écoles. L'agent est encouragé à éviter les contacts au sein de sa propre communauté, à dénigrer, si besoin, publiquement l'islam radical. Piégé, arrêté, torturé, il ne livrera que quelques éléments fragmentaires, sans pouvoir compromettre les cadres d'al-Qaida qui règnent sur l'organisation française, ni même les autres kamikazes dont il ignore jusqu'à l'existence. Il est sous les ordres d'un homme, l'émir Abou Hassan, qu'il n'a jamais rencontré.

Cet homme, comme l'émir Abou Youssef en Somalie, a exigé de relire vos écrits, pourquoi ?

Parce qu'à travers moi, ils veulent faire passer un double message : affirmer leur présence dans notre pays et démontrer leur capacité de nuisance.

Quelles sont leurs intentions ?

Riposter à toute action de la France contre les musulmans, avec pour seul étendard : "Si l'ennemi se bat dans ton pays, porte la guerre chez lui." Mais rendre coup pour coup n'est pas leur seul but, l'objectif final du salafisme, c'est la conquête du monde où chaque État devra adopter l'islam et la charia.

Au cours de votre enquête, vous n'avez rencontré ni opérateurs ni lieutenants, mais avez exigé de voir les armes dont ils disposaient sur notre territoire, qu'avez-vous découvert ?

Des armes redoutables. J'ai vu un lanceur Kornet H133 équipé de son missile qui peut atteindre une cible à plus de cinq kilomètres, des SA-24, ces missiles air-sol, les plus sophistiqués au monde, des fusils de sniper, des explosifs, des munitions, des kalachnikovs et deux mortiers ! Du matériel de guerre utilisé en Irak. Al-Qaida possède une structure quasiment parfaite dans notre pays avec des armes et des agents qui exploitent les failles de notre système et contournent ses forces pour s'y infiltrer sans éveiller les soupçons. Et l'aveuglement de nos services de sécurité leur a permis de se nicher au plus profond de la société. Longtemps. Pour y attendre un petit bout de papier glissé sous une pierre qui leur donnera l'ordre d'attaquer. [...]"

Posté le 31 juillet 2014 à 00h34 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

30 juillet 2014

"La Voie du Musulman" : décryptage

Alors que Bernard Cazeneuve estime que le livre "La Voie du Musulman" ne fait pas l'apologie du terrorisme et que

"On ne peut pas interdire des livres dès qu'ils sont choquants. S’il n'y a pas d'appel à la haine ou d'apologie au terrorisme, on ne peut pas l'interdire. Ce n'est pas un délit de prôner le djihad, ce n'est pénalement pas répréhensible. [...] Si l'on prend la Bible, c'est pareil, il y a également des passages choquants et pourtant, on ne va pas l'interdire"

Abdallah Zekri, président de l'Observatoire des actes islamophobes du CFCM, n'est pas du tout d'accord avec le ministre de l'intérieur :

« Ce que les gens retiennent, ce sont ces phrases sur le jihad qui heurtent le lecteur et le bon musulman »[...] « Ce sont des paroles que je condamne avec force. Ces passages appellent à la guerre, à la haine et à la terreur. »

Joachim Véliocas, directeur du blog "l'observatoire de l'islamisation",  pointe justement tous les passages de "La Voie du Musulman" qui sont à la fois des appels à la haine et font l'apologie du terrorisme :

 

Invité du JT de TV Liberté, Joachim Véliocas déplore l'incurie du gouvernement et le silence des médias (à 2'40") :

 

A l'heure où les Chrétiens d'Irak se font chasser de leur pays par les islamistes utilisant les méthodes décrites noir sur blanc par des livres tels que "La Voie du Musulman", il est très étonnant que ces livres soient vendus en France avec la bénédiction de notre ministre de l'intérieur.

Posté le 30 juillet 2014 à 23h25 par Marie Bethanie | Lien permanent

Des détenus soumis à l'islam

Minute a pu consulter une note de renseignement de la gendarmerie du 19 juillet, rendant compte du climat qui règne dans la prison du Pontet (Vaucluse) depuis le début du ramadan :

P« Depuis le commencement du ramadan, certains jeunes incarcérés qui ne sont pas de confession musulmane mangent et boivent aux mêmes horaires et au même rythme que certains musulmans pratiquants quand ces jeunes détenus sont placés en cellule avec des musulmans qui font le ramadan. On leur fait des reproches et par peur de représailles, certains se sentent obligés de se plier aux exigences de certains pratiquants musulmans. Il y a un risque pour des non-musulmans, proches des musulmans pratiquants, de se faire em brigader dans une pratique dure de l’islam. »

« Les agents pénitentiaires ne parlent pas de cette situation par crainte vis-à-vis de la hiérarchie ».

« Une majorité des détenus d’origine chrétienne ou athée mangent halal et ne mangent plus de porc. […] A la maison d’arrêt, les idées des Frères musulmans sont très implantées et suivies par des détenus. »

« Les jeunes détenus faibles psychologiquement sont les principales cibles et cèdent à la pression en se pliant aux exigences de leurs co-détenus. »

Posté le 30 juillet 2014 à 20h03 par Michel Janva | Lien permanent

29 juillet 2014

Un livre pronant le jihad et la Bible "c'est pareil"

... selon le ministère de l'intérieur.

La polémique autour du livre intitulé "La voie du musulman", vendu dans des grandes surfaces à l'occasion du Ramadan, enfle. L'auteur de ce livre édité en avril 2014, le cheikh algérien Abu Bakr Al-Jazairi, y évoque longuement "la guerre sainte, le djihad". Et l'on y lit ces paroles d'une grande finesse (© Manuel Valls) :

"Le djihad a pour but de comprendre et de contenir les mécréants, ennemis de l'Islam et de la communauté musulmane. C'est un devoir pour tout musulman que tous les croyants sont appelés à accomplir"

"les musulmans doivent installer toutes sortes d'usines d'armement pour fabriquer tout genre d'armes en usage dans le monde".

"les musulmans doivent aussi se perfectionner et s'améliorer dans l'art militaire défensif et offensif pour se défendre ou attaquer au moment opportun pour que le verbe de Dieu triomphe".

"L'hérétique : c'est le musulman qui renie sa religion, devient juif, chrétien ou athée, de son propre gré. On le somme dans un délai de trois jours pour revenir à l'Islam, s'il refuse, il sera passible de la peine de mort".

Alerté au sujet de ce livre "salafiste aux propos radicaux", le ministère de l'intérieur estime :

"On ne peut pas interdire des livres dès qu'ils sont choquants. S’il n'y a pas d'appel à la haine ou d'apologie au terrorisme, on ne peut pas l'interdire. Ce n'est pas un délit de prôner le djihad, ce n'est pénalement pas répréhensible".

"Si l'on prend la Bible, c'est pareil, il y a également des passages choquants et pourtant, on ne va pas l'interdire".

Posté le 29 juillet 2014 à 19h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (31)

28 juillet 2014

Allah Akbar en plein cœur de Nice

Samedi 26 juillet a eu lieu un rassemblement musulman place Garibaldi à Nice :

 

 

Le gouvernement propose d'accueillir les chrétiens persécutés en France. Mais récemment à Sarcelles, des chaldéens disaient :

"nous sommes partis pour fuir les islamistes et nous les retrouvons ici".

Posté le 28 juillet 2014 à 18h50 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

26 juillet 2014

La manifestation pro-palestinienne dérape à nouveau

La manifestation interdite tourne à l'émeute comme c'était prévisible :

RIMG0797 RIMG0796
Une quarantaine de personnes ont été interpellées.

RIMG0795

0

Un journaliste agressé :

J

1

Autres photos ici ou ici.

Posté le 26 juillet 2014 à 19h00 par Michel Janva | Lien permanent

"Je ne suis pas quelqu'un de violent. Ça a été la pression du ramadan"

Mercredi, alors qu'il faisait des courses, à Blagnac, peu avant 21 heures, un jeune couple a été lynché sans motif apparent.

Les trois prévenus, retrouvés grâce à une enquête des policiers, ne cherchent pas à nier. Ils s'excusent :

«On venait faire des courses pour la rupture du jeun du ramadan. Je ne suis pas quelqu'un de violent. Ça a été la pression du ramadan. C'était gratuit, ils ne méritaient pas ça.»

Son avocat convient :

«Rien ne permet de l'affranchir de sa culpabilité. S'il y a une responsable, c'est la bêtise. Aujourd'hui, il a retrouvé sa lucidité. Au-delà de l'émotionnel, il faut le juger avec recul.»

Alors que la procureur avait requis 18 mois de prison ferme à son encontre, il a été condamné à 18 mois de prison dont six mois avec sursis mise à l'épreuve. Ses complices, âgés de 19 ans et 20 ans, ont écopé de 12 mois dont huit avec sursis. Tous les trois sont partis en prison.

Posté le 26 juillet 2014 à 18h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

25 juillet 2014

"Nous soutenons toutes les résistances et la lutte armée"

Lu dans Le Monde alors que la manifestation de demain en faveur de la Palestine a de nouveau été interdite :

"[...] Si le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, formé d'organisations historiques comme la Ligue des droits de l'homme, le Parti communiste ou la CGT, affiche des revendications consensuelles et pacifistes, ce sont des associations aux revendications plus radicales qui ont appelé les sympathisants de la cause palestinienne à manifester pour la première fois, le 13 juillet. Ce jour-là, c'est un collectif informel sans nom officiel, composé d'une bande d'amis trentenaires, militants de longue date, qui pilote les événements car les acteurs traditionnels « ne bougent pas », disent-ils. Ce réseau est formé d'un noyau réduit de militants, mais sa capacité de mobilisation sur les réseaux sociaux et sur le terrain compense cette faiblesse. Il réunit des membres de l'Union générale des étudiants de Palestine (GUPS), du Mouvement des jeunes Palestiniens (PYM France), de Génération Palestine, de l'Union juive française pour la paix (UJFP), du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) ou du Parti des indigènes de la République (PIR).

De leur propre aveu, cet appel à la mobilisation est le fruit de réunions improvisées en catastrophe. Leurs associations étaient plus ou moins en sommeil depuis la forte mobilisation contre l'opération « Plomb durci » menée fin 2008-début 2009 par Israël. Le collectif informel l'avoue, sa revendication ne porte pas seulement sur la paix. Il appelle, par exemple, au retour des réfugiés palestiniens ainsi qu'à la libération des prisonniers politiques. Il soutient aussi le Hamas, que rejette le Collectif national. L'un des membres du GUPS, née en 1959 et l'une des rares associations palestiniennes présentes en France, interprète ce besoin d'autonomie comme une réaction au « langage du Collectif national, qui depuis longtemps est politiquement un peu mou. On préfère s'organiser en dehors d'eux ».

Plus que des divergences politiques, Omar Al-Soumi, du Mouvement des jeunes Palestiniens, explique que ses amis et lui n'ont plus voulu dépendre d'un Collectif national bien peu représentatif à ses yeux. [...] Pour séduire les Français issus de l'immigration, le collectif table aussi sur un autre discours : la lutte contre colonialisme. [...]

Omar Al-Soumi assume pourtant que des groupes très religieux et proches du Hamas comme le Collectif du cheikh Yassine défilent à leur côté : « Cela ne nous dérange pas dans la mesure où nous soutenons toutes les résistances et la lutte armée. La diplomatie et la négociation n'ont jamais abouti. »"

Posté le 25 juillet 2014 à 15h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

Collision dans l'Aube : la faute au ramadan ?

L'autopsie du conducteur du minibus, qui a percuté mardi un poids lourd provoquant la mort de 6  personnes dont 5 enfants, a révélé un faible taux de glucose qui aurait pu générer un malaise hypoglycémique avant l'accident.

Selon le procureur, le jeune homme de 25 ans «s'était alimenté très légèrement» à l'occasion du pique-nique avec les enfants, «mais n'observait pas le jeûne du Ramadan, contrairement aux rumeurs qui circulent».

Après l'audition des rescapés et des témoins, il apparaît que le minibus s'est progressivement déporté vers la voie de gauche avant de percuter de plein fouet le poids lourd venant en sens inverse. Ni l'alcool ni la vitesse ne sont en cause dans cet accident.

Posté le 25 juillet 2014 à 10h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

24 juillet 2014

Dhimmitude : pas seulement à Mossoul

Lu ici :

  • "Le 6 juin, un État islamique "auto-proclamé" s'empare de Mossoul (Irak). Le 16 juillet, il décrète, avec hauts parleurs et minarets,
  • que les chrétiens de Mossoul ont à choisir entre trois possibilités :
  • - soit de se convertir à l'Islam,
  • - soit de payer la jiziah (impôt d'assujettissement imposé aux dhimmis),
  • - soit d'être tués "par l'épée" s'ils ne partent pas.
  • Leurs maisons sont "taguées" avec un "N" (nazaréen !).
  • Les chrétiens qui n'étaient pas encore partis (entre 100 et 200 familles… ils étaient 100000 il y a dix ans !) ont quitté la ville précipitamment. Ce qui n'a pas empêché qu'ils soient molestés aux barrages en sortant de la ville. Certains ont été pillés, frappés, dépouillés de leurs argent, bijoux, téléphones portables. Des passeports ont été déchirés… [...]

Où sont les réactions des organismes officiels de l'islam ? Entend-on la voix des musulmans "modérés" ?  En fait l'épuration de "Mossoul" est tout à fait conforme aux "us et coutumes" de l'islam. Entre la conversion forcée et l'élimination physique ou l'obligation de fuir, il est proposé le statut de dhimmi : celui qui n'a pas voulu se convertir, on le "protège" à condition qu'il paie un impôt spécial (jiziah) et subisse discriminations, vexations, restrictions de libertés (à géométrie variable selon que l'on a plus ou moins besoin des dhimmis…).

Un musulman, même plus on moins modéré, ne peut pas aller franchement contre cette stratégie que l'islam applique depuis quatorze siècles en s'appuyant sur ses textes de référence. D'où ces silences.

Ici : incubation

Il faut savoir que cette stratégie est déjà appliquée de façon feutrée en France. Ainsi, dans certaines zones urbaines (grands ensembles, zones pavillonnaires...) où musulmans et non musulmans cohabitent, la dhimmitude se met en place en douceur. Une opération "porte à porte". Deux ou trois musulmans sonnent chez des non-musulmans avec un Coran. Proposition faite : "vous vous convertissez... en échange, nous allons vous protéger". Exactement le schéma "protection-assujettissement" de la dhimmitude."

Posté le 24 juillet 2014 à 22h18 par Michel Janva | Lien permanent

Les terroristes de “terroir”

Mathieu Guidère, islamologue, professeur des universités à Toulouse 2, déclare à Présent :

"Depuis l’affaire Merah, on se retrouve en présence de nouveaux profils de jihadistes et de terroristes. Ce sont les terroristes de “terroir”, ce que les Américains appellent les homegrows. [...]Ce ne sont plus des individus qui arrivent de l’extérieur comme on l’a vu dans les années 1990, avec des Algériens envoyés en France par des organisations pour perpétrer des attentats. Il n’y a plus le lien direct et opérationnel avec une organisation terroriste quelconque. Il n’y a plus de formation, de financement, de commandement directement établis. Ces hommes agissent de leur propre fait, selon un schéma qui peut s’inspirer d’une organisation ou d’une idéologie, mais sans être eux-mêmes impliqués dans ces groupes. C’est aussi pour cela qu’on parle de “loups solitaires”. Mais ça n’empêche pas des organisations de valider leurs opérations ou de revendiquer leurs actes s’ils estiment que certains codes ont été respectés. [...]

Il n’y a plus la formation qui peut durer plusieurs années dans un camp d’entraînement en Afghanistan ou ailleurs. Ces individus ont eux-mêmes l’initiative de l’action, ils vont rechercher l’information sur Internet et les réseaux sociaux, avant de s’auto-radicaliser et de passer à l’action avec leurs propres moyens, leurs propres financements. A partir du moment où Ben Laden est mort, où il n’y a plus eu de leader charismatique, on a vu apparaître ces actions terroristes individuelles. [...] L'individualisation du terrorisme est le phénomène qui va occuper au cours de ces prochaines années les services de renseignement et de sécurité."

Posté le 24 juillet 2014 à 12h00 par Michel Janva | Lien permanent

23 juillet 2014

«L'été sera chaud, c'est la fin du ramadan, il faut faire attention»

La manifestation, cette fois autorisée, en faveur des Palestiniens, qui a lieu aujourd'hui à Paris, inquiète le chef de l'Etat.

Posté le 23 juillet 2014 à 09h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Les chaldéens de Sarcelles : "nous sommes partis pour fuir les islamistes et nous les retrouvons ici"

La communauté compte 20000 membres en France, dont 8000 vivent dans la ville du Val-d'Oise. La plupart ont fui l'Irak et les islamistes après la chute de Saddam Hussein et le début des exactions contre les chrétiens.

Qu'ils viennent de Turquie ou d'Irak, les Chaldéens de Sarcelles se mobilisent pour la diaspora. Une manifestation a été organisée le 8 juillet et un appel aux dons lancé. «Les dons affluent, la communauté est très généreuse», indique le père Sabri Anar, curé de la paroisse chaldéenne de Sarcelles.

Les fidèles estiment que toute l'attention des Français est portée sur les morts à Gaza et pas assez sur l'Irak. «C'est au moins aussi grave», tonne la secrétaire de l'église Saint-Thomas. Quant aux violences de dimanche, «nous sommes partis pour fuir les islamistes et nous les retrouvons ici», regrette Habib.

Posté le 23 juillet 2014 à 09h25 par Michel Janva | Lien permanent

800 Français ont rejoint la guérilla en Syrie

Deux hommes et une femme soupçonnés d'appartenir à un groupe djihadiste préparant des «actions violentes» ont été interpellés à Albi. Deux sont revenus, en avril et en mai, d'un séjour de 3 mois en Syrie. L'un d'eux pourrait même être un recruteur de candidats au djihad dans cette zone.

Bernard Cazeneuve a déploré l'augmentation, en quelques mois, de 56% du nombre des ressortissants français, qu'il évalue à 800 personnes, engagés dans des opérations de guérilla en terre de djihad, notamment au Moyen-Orient.

Posté le 23 juillet 2014 à 00h00 par Michel Janva | Lien permanent

21 juillet 2014

Irak : silence des musulmans "modérés"

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

Que disent les musulmans modérés ? » sur l’ultimatum de l’État Islamique contre les chrétiens de Mossoul, s’est interrogé hier le cardinal Béchara Boutros Raï, O.M.M., patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, dans une homélie. « Nous n’avons entendu aucune voix le dénonçant ». En France non plus, Éminence, nous n’avons entendu aucune voix du Conseil français du culte musulman, « instance représentative du culte musulman en France », dénoncer cet infect ultimatum… "

Posté le 21 juillet 2014 à 22h46 par Michel Janva | Lien permanent

12 juillet 2014

Le "numéro vert" de Bernard Cazeneuve

Au mois d'avril, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve avait mis en place un dispositif qui devait selon lui permettre de prévenir le départ de candidats au jihad : un "numéro vert" pour contacter le "Centre national de prévention à la radicalisation" et éviter le jihadisme. L'observatoire de l'islamisation  (vidéo) a composé ce numéro pour évoquer les livres incitant au jihad en vente libre chez Carrefour. Ces livres, comme vous le savez déjà, sont un appel au meurtre des "apostats" (entendez, tous ceux qui ne pratiquent pas l'islam) et à leur mise en esclavage, et n'importe qui peut y avoir accès en toute liberté pour se former au jihad. Mais la personne qui répond au téléphone n'a pas l'air très concernée et se défile en répondant que ce numéro est seulement destiné à prévenir le départ des gens au jihad. Ce "numéro vert" sert-il vraiment à quelque chose?

 

 

 

Posté le 12 juillet 2014 à 09h00 par Marie Bethanie | Lien permanent

09 juillet 2014

Hicham el Berkani, l'imam normand de Tahiti

Alors que Tahiti est une terre essentiellement chrétienne, un imam, arrivé en septembre 2013, a monté un centre islamique (Centre Islamique de Tahiti) avec un projet de construction d'une mosquée à Papeete, à la grande inquiétude des habitants, qui y voient le début d'une invasion islamique orchestrée par la métropole. En effet, l'imam, Hicham el Berkani, en dépit de ses liens avec les milieux salafistes, aurait reçu le soutien du ministère de l'intérieur pour ouvrir sa mosquée.

" Hicham el Berkani est arrivé à Tahiti le 10 septembre dernier après avoir été en contact régulier avec Anas Yacoubi, qui réside depuis plusieurs années en Polynésie française. Au fil des discussions sur un forum islamiste, il a pris l’initiative de fonder une association cultuelle et culturelle avec pour but de créer une salle de prière à l’intention des musulmans du fenua ["fenua", le pays]. Le Centre islamique de Tahiti a été déclaré au Haut-commissariat 13 jours après son arrivée. Hicham el Berkani en est le président, Anas Yacoubi le trésorier.(...)Hicham el Berkani, lui, a effectué une partie de sa formation théologique en Égypte et à la mosquée de Médine en Arabie Saoudite, deux lieux réputés du salafisme, le dernier étant d’obédience wahhabite, le courant le plus radical du sunnisme. Un courant traditionaliste qui prône le retour à l’islam des origines et à l’application de la charia.

A son retour en métropole, il aurait également fréquenté la mosquée Bilal de Saint-Denis, autre lieu de culte affilié au salafisme. Et c’est bien cette proximité avec ces milieux radicaux qui ont éveillé l’attention des autorités."

Les autorités polynésiennes s'inquiètent aussi du fait que les Etats-Unis ont refusé la présence d'Hicham el Berkani sur le sol américain, ce qui les conforte dans l'idée que cet homme est potentiellement dangereux.

L'imam tente de rassurer sur sa personne et ses intentions :

"J’ai grandi dans un petit village de Normandie." Son interdiction de transiter sur le sol américain ? "Cela arrive souvent, par rapport à la politique américaine très restrictive. De grandes personnalités sont également interdites de territoire américain", répond-il."

A Tahiti, on s'inquiète de l'aide financière apportée par les mosquées de métropole, et certains vont même jusqu'à penser que les militaires français envoyés en mission sur l'archipel sont choisi pour leur appartenance à l'islam, au détriment des Polynésiens, afin de noyauter la population par des mariages avec des filles de Tahiti. 

Les Polynésiens se lèvent en masse contre le projet de mosquée au coeur de Papeete, et le CIT (Centre Islamique de Tahiti) a déjà été profané par du sang et une tête de porc, ce qui rend les lieux impurs aux yeux des musulmans.

Des pétitions circulent pour s'opposer à la construction de la mosquée de Papeete, et Gaston Flosse, élu de la République, Président de la Polynésie française autonome, a annoncé samedi qu'il aurait signé une pétition lancée sur une page Facebook ("Pas de mosquée à Tahiti") mais aussi une pétition pour l'expulsion de l'imam Hicham el Berkani, qui aurait déjà réuni 2500 signatures. Une marche de protestation contre la mosquée de Tahiti est prévue le 12 juillet à Papeete.

Posté le 9 juillet 2014 à 10h00 par Marie Bethanie | Lien permanent

Ali M. voulait faire péter le musée du Louvre

Les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieur l’ont arrêté alors qu’il s’apprêtait à gagner un maquis du Sud algérien. Le cas d’Ali M. n’est pas isolé, prévient le juge Marc Trévidic. Les spécialistes du renseignement en témoignent : les succès d’Abou Bakr al-Baghdadi, qui vient de proclamer la création d’un califat à la frontière irako-syrienne, suscitent déjà de nouvelles vocations.

Au nom de la lutte contre le terrorisme Bernard Cazeneuve propose de renforcer la surveillance... d’Internet, « principal lieu d’endoctrinement et de radicalisation des jeunes candidats au départ ». Sic. Ce n'est pas pour nous rassurer. A quand la surveillance des mosquées, des imams et des frontières ?

Posté le 9 juillet 2014 à 07h51 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

08 juillet 2014

Promotion chez Carrefour

Il s'agit d'une promotion très particulière, celle de l'islam, dont certains magasins Carrefour se font le héraut à l'occasion du ramadan, n'hésitant pas à mettre en rayon des livres prônant la violence et la discrimination à l'égard des chrétiens.

Ramadan carrefour(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Le site Aleteia et l'Observatoire de la Christianophobie relaient l'information, également pointée du doigt par le site du Figaro, qui parle de mannequins revêtues d'un voile islamique.

"Deux des livres qui y sont vendus contiennent des textes qui constituent des discriminations manifestes contre les chrétiens. L’un, par exemple, tiré de l’ouvrage de l’imam Nawani, "Les 40 Hadiths", préconise la mort pour les « apostats » (cas d’un musulman qui se convertirait au christianisme). L’autre de Abu Bakr al Jazairi, "La Voie du musulman", rappelle l’interdiction de toute construction d’églises dans les pays musulmans… "

Revenant sur ces livres dans un second post, Daniel Hamiche, de l’Observatoire de la christianophobie, précise  que "La Voie du Musulman" (du cheikh saoudien Abu Bakr el Jazâïrî) rappelle le devoir d’éradiquer toutes les religions non musulmanes, et au moyen de toutes les armes d’attaque nécessaires. Est prescrite aussi la lapidation des époux volages et des homosexuels. Quant à l’imam Nawawi dans "Les Jardins des Saints", il veut répandre dans le monde entier le combat pour l’Islam et la pratique de l’esclavage."

Une lectrice de l'Observatoire de la Christianophobie a lancé une pétition destinée à Carrefour, que vous pouvez signer ici.

Posté le 8 juillet 2014 à 09h30 par Marie Bethanie | Lien permanent

07 juillet 2014

Emeute du ramadan à Lyon

Dimanche en fin d'après midi, des échauffourées ont eu lieu près de la place Bahadourian, où les familles faisaient leurs emplettes avant la rupture du jeûne du ramadan. 5 policiers en patrouille ont été pris à parti.

Posté le 7 juillet 2014 à 07h52 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

06 juillet 2014

La religion n'est plus l'opium du peuple

A Saint-Denis s'est tenue la « Fête du Parti communiste français », entre tombola, visionnage des « quarts de finale de la coupe du monde sur grand écran », et rupture du jeûne du ramadan leurs « amis et camarades musulmans ».

Posté le 6 juillet 2014 à 17h50 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

03 juillet 2014

Pierre et Kevin en vacances en Syrie...

Le Figaro change le nom du mineur parti faire le djihad en Syrie, et l'appelle... Pierre :

"À 17 ans, Pierre* a déjà passé sept mois en Syrie avec son frère aîné, Kévin*. Alors qu'il vient de rentrer en France, après avoir fui la brigade d'al-Qaida dans laquelle il se trouvait, l'adolescent niçois est maintenant confronté à la case prison. Mis en examen pour homicide volontaire et association de malfaiteurs terroristes, il se trouve en détention provisoire depuis samedi à Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Un sort qu'il conteste avec son père qui l'a aidé à s'enfuir de Syrie. Son objectif, dit-il, n'était pas de mourir en martyr mais d'aider les Syriens qui souffrent. [...]

* Les prénoms ont été modifiés"

Posté le 3 juillet 2014 à 22h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

01 juillet 2014

9 juillet : soirée Ramadan à la mairie de Paris

Voici un courriel envoyé aux différents responsables de la direction du patrimoine et de l'architecture (DPA) de la mairie, pour les inviter à un acte “cultuel” : la rupture du jeûne du ramadan à « 21 h 59 » pétantes le 9 juillet :

"A l'occasion du Ramadan, la Maire de Paris invite les agents dans les salons de l’Hôtel de Ville, le mercredi 9 juillet 2014 à 20h, à la soirée « La lila de Paris » évènement aux senteurs du jasmin et aux couleurs des gnaouas du Maroc.

Programme :

  • 20h00 : Le groupe ZORNA
  • 20h45 : La chanteuse OUM
  • 21h59 : Rupture du jeûne
  • 22h20 :  ZORNA
  • 22h30 à 23h45 : TAGNAWIT – Spectacle de musique et de danse Gnaoua.  

A cette occasion, la Direction du Patrimoine et de l’Architecture dispose de 16 invitations qui seront réparties en proportion de l’effectif de chaque service technique et selon leur ordre d’arrivée. Il vous appartient donc d’en informer les agents placés sous votre responsabilité et de me faire parvenir le plus rapidement possible les demandes de places."

Posté le 1 juillet 2014 à 09h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (29)

30 juin 2014

"Jeûne" du ramadan : la production de pâtisserie augmente de 60%

Sic. Entendu sur BFMTV, au cours d’un reportage.

Posté le 30 juin 2014 à 17h23 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

27 juin 2014

"L’islam a toute sa place en France"

Manuel Valls en visite à l’Institut du monde arabe :

« Au-delà des musulmans de France, c’est toute une nation qui reconnaît, ici, la grandeur, la finesse et la diversité de l’islam. C’est toute une nation qui dit aussi que l’islam a toute sa place en France, parce que l’islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir, à mille lieues de ceux qui en détournent et en salissent le message. »

Posté le 27 juin 2014 à 15h43 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (35)

25 juin 2014

Des livres sur l'art de la guerre du Jihâd à Carrefour

On y lit des choses aussi sympathiques que ceci :

"Toute sorte de jihad tend à proscrire toute autre adoration que celle de Dieu, l'Unique" (…)

"Le mérite du jihad et de la mort en martyr pour la Cause de dieu est exprimée en termes nets dans les annonces véridiques divines et dans les hadith authentiques du Prophète (S.B sur lui) qui font du jihad l'oeuvre la plus méritoire et l'acte de dévotion le plus distingué"

"L'art de la guerre, non seulement en vue de repousser les éventuels assauts de leurs ennemis, mais aussi pour être en mesure d'assurer la suprématie de la parole de Dieu" page 628 d'une édition Ennour 2011.

"se doter de toutes sortes d'armements et de se perfectionner dans l'art militaire, non seulement défensif, mais aussi offensif (…)"

Posté le 25 juin 2014 à 18h55 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

Le djihadiste français tué en Belgique possédait un arsenal dernier cri

La justice belge a découvert que le jihadiste français abattu en Belgique il y a un an détenait des armes ultra-sophistiquées et des listes de noms des services antiterroristes :

"Il était « blindé d'armes technologiques » de dernier cri lorsque la police antiterroriste belge a voulu l'intercepter sur l'autoroute entre Bruxelles et Tournai en mars 2013. Elle le soupçonnait de préparer un attentat au moment de Pâques. Refusant de s'arrêter, Hakim Benladghem, 39 ans, a été abattu au volant de sa voiture. Ce Français originaire de Meurthe-et-Moselle était installé depuis 2009 à Anderlecht, rue de la Courtoisie... dans la banlieue de la capitale belge. Aujourd'hui, l'enquête de la police fédérale belge révèle les liens étroits de cet homme, présenté comme un solitaire, avec la mouvance salafiste toulousaine et les organisateurs de filières jihadistes afghanes. Un solitaire très entouré encore une fois.

Lorsque son domicile d'Anderlecht a été perquisitionné, les policiers belges ont retrouvé des fusils d'assaut allemands HK neufs dont la vente est réservée aux unités antiterroristes de gouvernements clairement identifiés. Mais aussi un bouclier blindé identique à celui utilisé par les gendarmes en France, des munitions par kilos, des systèmes de vision et de visée nocturne dernier cri, un gilet pare-balles avec des plaques en céramique et des masques à gaz ultra-performants. Il disposait de rations, de réserves d'eau et même d'un kit médical comprenant des garrots automatiques et des seringues auto-injectables de produits d'urgence pour faire face à des blessures graves. Une partie de son appartement était piégée : il avait anticipé l'assaut de son domicile. [...]"

Posté le 25 juin 2014 à 07h38 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

24 juin 2014

Terrorisme islamiste (français)

Après Merah qui a tué en France, après Nemmouche qui a tué en Belgique, on apprend qu'un Français (originaire des Comores) a été arrêté au Liban avant de commettre un attentat. Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé.

Posté le 24 juin 2014 à 18h16 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

20 juin 2014

2 ou 3 djihadistes français par jour

Chaque jour, ils seraient deux ou trois à quitter le territoire français pour aller mener le djihad en Syrie, selon Pierre-Henri Digeon, le directeur de la Police de l'air et des frontières d'Orly.

Posté le 20 juin 2014 à 13h40 par Michel Janva | Lien permanent

17 juin 2014

Islam et charcuterie ne font pas bon ménage

Un symptôme de la présence grandissante de l'islam dans notre pays :

"Les industriels de la charcuterie ont connu en 2013 une année noire, avec 1.100 emplois supprimés et pour la première fois depuis trois ans une production en repli, s'est alarmée mardi leur fédération (Fict). [...]

"Le bannissement de la charcuterie en restauration collective pour des raisons confessionnelles ces trois/quatre dernières années pèse et on n'arrive pas à redresser la barre", commente Robert Volut."

Posté le 17 juin 2014 à 22h15 par Michel Janva | Lien permanent

16 juin 2014

La base géante des Frères Musulmans à Bordeaux dévoilée

Lu ici:

"L’information a été révélée par le quotidien portugais Público. C’est un cabinet d’architecte portugais qui a été choisi par les musulmans de Bordeaux, afin de construire le vaste centre islamique voulu par Alain Juppé dans le quartier de la Bastide. Alain Juppé a mis à disposition un vaste terrain municipal cédé pour une Grande Mosquée (Sud Ouest du 5 avril 2013).

D’après Público, cette mosquée avoisinerait un coût de plus de 24 millions d’euros, pour une surface de 12 000 mètres carrés ! L’espace dédié au culte pourra accueillir plus de 4000 fidèles, soit le plus vaste local religieux de toute la région.

Ce projet démesuré, dans les tuyaux depuis une dizaine d’années, est soutenu par le maire de Bordeaux, mais également par les socialistes, dont l’ancien candidat aux municipales, Vincent Feltesse, avait versé 50 000 euros sur sa réserve parlementaire." [suite]

Posté le 16 juin 2014 à 08h32 par Marie Bethanie | Lien permanent

14 juin 2014

Pour contrer l'islam radical: des imams formés en province

Si vous ne connaissez pas encore l'institut Al-Ghazâlî, sachez qu'il s'agit d'un organe de la Grande Mosquée de Paris, chargé entre autres de la formation des imams.

Christiane Taubira expliquait hier que "les problèmes ne viennent pas de l'exercice du culte, mais d'imams qui s'improvisent et qui appellent à la haine et à la violence [dans les prisons]." Le ministre de la Justice est soutenu par le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, qui veut

 « faire en sorte qu'il y ait des imams formés qui savent ce qu'est l'islam, en ont la culture et vont l'expliquer en prison ». [...]

C'est là qu'intervient l'institut Al-Ghazâlî, qui va ouvrir des formations d'aumôniers musulmans en province. "Un moyen de contrer les imams autoproclamés et d'éventuelles dérives radicales"

Seront donc ouvertes, à partir de la rentrée prochaine, des annexes de l'institut Al Ghazali, dans le Nord, à Marseille, Lyon, Clermont-Ferrand, Besançon, Perpignan… (Des "séminaires musulmans", en quelque sorte, puisque l'on parle désormais d'"aumôniers musulmans"...) Reste à savoir si le discours de ces gens-là sera "radicalement" différent des "dérives radicales" actuelles, selon le souhait de nos ministres.

Posté le 14 juin 2014 à 15h46 par Marie Bethanie | Lien permanent

12 juin 2014

Nouveau dérapage du sénateur PS Jean-Pierre Michel

Le sénateur PS de Haute-Saône a déclaré à propos des djihadistes :

« Les terroristes d’un jour sont des héros le lendemain »

Posté le 12 juin 2014 à 07h43 par Michel Janva | Lien permanent

11 juin 2014

Environ 850 djihadistes français potentiels

Loïc Garnier, ancien patron de la brigade criminelle devenu chef de l'unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), déclare au Figaro :

"Aujourd'hui en France, plusieurs centaines de gens potentiellement dangereux ou exprimant des velléités de départ vers le djihad sont sous surveillance. C'est une question majeure de sécurité mais aussi un enjeu de santé publique puisque nous sommes face à un nombre important de très jeunes individus qui n'imaginent pas qu'ils vont mettre en jeu leur vie et leur santé mentale… [...]

Nous savons que certains jeunes individus, des djihadistes européens parmi lesquels figurent des Français, sont pris en charge par des cadres d'al-Qaida qui les entraînent dans le but de mener des attentats en Europe. Sélectionnés sur des critères notamment linguistiques, sur leurs capacités à se fondre parmi la population occidentale et à frapper le moment venu avec toute la détermination nécessaire, ils apprennent les techniques de fabrication de bombes artisanales, l'art de la dissimulation et tout le sang-froid voulu pour commettre un attentat suicide. Ayant fait l'objet d'un «lavage» de cerveau, ils ne sont plus dans un combat contre Bachar le dictateur mais aux sources de la dialectique d'al-Qaida qui dit: «Là où tu es, frappe le mécréant, frappe l'apostat.» Nous sommes face à une menace protéiforme, à un phénomène que l'on a jamais connu. C'est aujourd'hui notre plus grande inquiétude.

[...] Sachant que la surveillance d'une seule personne 24 heures sur 24 suppose un minimum d'une vingtaine de fonctionnaires à renouveler tous les deux jours pour éviter qu'ils se fassent repérer, il est impossible, ni même souhaitable, d'épier tout le monde.

[...] Pour l'heure, on dénombre environ 850 djihadistes français potentiels, dont 31 sont décédés et certains ont pris la route du retour. [...]"

Posté le 11 juin 2014 à 09h25 par Michel Janva | Lien permanent

05 juin 2014

EELV dénonce le djihadisme New Age

Question de Esther Benbassa, Sénatrice EE-LV, au ministre de l'Intérieur :

" Monsieur le Ministre, L'antisémitisme en France est désormais sur une pente meurtrière. Les attentats de Toulouse, puis de Bruxelles l’ont démontré. Leurs protagonistes, l’un avéré, l’autre présumé, ont suivi des parcours similaires : sortie prématurée du milieu scolaire, petite délinquance, radicalisation islamique en prison, voyages d'initiation au djihad au Moyen-Orient. Ils symbolisent le lien coupé avec la société française. Leur dérive nous interpelle sur l'école, sur les modalités d'encadrement de nos jeunes, sur ces mouvements de jeunesse qui ne remplissent plus leur rôle, inaptes à pallier la déstructuration du modèle familial patriarcal duquel sont en principe issus ces futurs djihadistes, endoctrinés dans la haine du Juif et d'Israël au nom d'un islam extrémiste ingurgité sur internet, et gagnant bientôt l’Orient, où cet endoctrinement se double d'un apprentissage du terrorisme. Si les mesures annoncées hier par le ministre de l’Intérieur au conseil des ministres sont nécessaires, la question que ces actes terroristes nous posent n’est pas seulement d’ordre sécuritaire. Le djihadisme New Age, en France, est d’abord un problème sociétal. La prison en est devenue le réservoir. L'abandon à soi-même, la promiscuité, aussi, la fréquentation de salafistes fraîchement convertis y préparent au pire, quand une peine de probation éviterait à certains le passage par la case prison pour de petits délits. La future réforme pénale aidera peut-être à résoudre au moins cet aspect des choses. Le diagnostic sociologique étant posé, les regains actuels d’un antisémitisme polymorphe ne peuvent pourtant que raviver, chez les Juifs, la mémoire du génocide qui a annihilé 6 millions d'entre eux ici-même, en Europe, dont 73 000 en France. Intolérable, cet antisémitisme doit être combattu par tous les moyens, comme l'islamophobie, la xénophobie et tous les racismes. Ces actes antisémites ne peuvent être ramenés à une affaire entre Juifs et musulmans. Les arabo-musulmans de France eux-mêmes pâtissent par réaction d’une aggravation du rejet indistinct et injuste dont ils sont déjà victimes. En fait, ce sont nos sociétés, démocratiques, libres, progressistes, que ces actes prennent pour cible et déstabilisent. Monsieur le Ministre, les discours d’apaisement et les messages de sympathie ne suffisent plus. Que compte faire le Gouvernement pour changer la donne en profondeur et rétablir les conditions d’un vivre ensemble acceptable ?

Posté le 5 juin 2014 à 14h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

30 Français morts en Syrie

"Plus de 30 ressortissants français" partis combattre en Syrie y ont trouvé la mort, a annoncé hier soir François Hollande.

Posté le 5 juin 2014 à 07h15 par Michel Janva | Lien permanent

04 juin 2014

Mehdi, ce brave garçon

Décrit par ses proches ou ses avocats comme

« Quelqu’un de gentil, d’intelligent, scolarisé, qui avait fait une année d’université »...« un peu discret »...« attachant, intelligent, ni religieux, ni violent »

Mehdi Nemmouche, 29 ans, est le prototype du brave garçon. Ce bon petit gars a néanmoins été arrêté à Marseille, un peu par hasard certes, au cours d'une perquisition douanière dans le bus qui le ramenait de Bruxelles. Les douaniers recherchaient des stupéfiants. Ils ont trouvé Mehdi Nemmouche. Fouillant ses bagages, ils sont tombés sur

"un arsenal impressionnant : une kalachnikov à crosse rétractable, avec 261 munitions, et une arme de poing de calibre 38, avec 57 cartouches."

"Dans ses bagages, les douaniers qui l’ont interpellé ont aussi retrouvé une caméra portative, comme celle qu’avait utilisée Mohamed Merah pour filmer les massacres de Toulouse et de Montauban, un appareil photo numérique, ainsi qu’un drap portant une inscription de l’État islamique en Irak et au Levant, l’un des plus violents groupuscules djihadistes sévissant en Syrie. L’exploitation de l’appareil photo a permis aux enquêteurs de découvrir une vidéo : une voix off, sans doute celle de Nemmouche, revendique l’attentat du Musée juif de Bruxelles, qui a fait quatre victimes, le 24 mai. Mardi, l’individu était encore en garde à vue au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), pour “assassinat, tentative d’assassinat, détention et transport d’armes en lien avec une entreprise terroriste”.[...]

Le CV de Mehdi est déjà impressionnant:

" Né en 1985 à Roubaix, d’origine algérienne mais de nationalité française, Nemmouche a le profil classique du délinquant multirécidiviste. Condamné à sept reprises (la première fois en 2004 par le tribunal des enfants de Lille pour vol avec violences), il a déjà fait cinq séjours en prison : trois ans ferme en 2007 pour tentative de vol aggravé, deux ans ferme en 2009 pour vol à main armée… Il aura passé plus de cinq ans en détention, à Sequedin, Grasse, Salon-de-Provence, Le Pontet, Toulon. Il en était sorti en décembre 2012."

En prison, il devient pieux:

"Comme Mohamed Merah, c’est derrière les barreaux qu’il s’est radicalisé, au contact d’un “directeur spirituel” qui l’aurait converti au djihad. Il se laisse pousser la barbe et « s’illustre par son prosélytisme extrémiste, fréquentant un groupe de détenus islamistes radicaux et faisant des appels à la prière collective en promenade », précise le procureur de Paris, François Molins. Il utilise même, pour lancer ces appels, la chaîne hi-fi mise à sa disposition dans sa cellule. « Il était très respecté par les autres détenus : je pense même qu’il était craint ! », affirme l’un de ses gardiens, qui se souvient aussi qu’il ne manquait de rien : « Il recevait de nombreux mandats. »

Lieu de retraite spirituelle idéal, la prison est pour Mehdi l'occasion d'approfondir sa foi. Il fait du prosélytisme. Il a beaucoup d'amis comme lui, à tel point que les syndicats de surveillants de prison s'en inquiètent, et que le secrétaire général de FO Pénitentiaire écrit en 2013 à François Hollande:

« Nos détentions se sont ghettoïsées, laissant le prosélytisme islamique galopant s’installer et fédérer ses forces, préparant ses attaques et ses troupes à l’intérieur d’une institution républicaine : la prison ! C’est grave ! »[...]

Lorsque Mehdi sort de prison, en décembre 2012, il est devenu un saint homme. Il part pour la Syrie, où il reste plus d'un an, jusqu'à ce que l'Allemagne signale sa réapparition à la France, en mars 2014. Il était bien fiché par la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur), ce bel organe créé par Manuel Valls pour éviter à tout prix une nouvelle affaire Merah. Mais la fiche ne fait pas tout apparemment, et Mehdi est libre de ses mouvements, personne ne le surveille, sans doute parce que des "braves garçons" comme lui, il y en a tellement qu'on ne sait plus où donner de la tête. 

Posté le 4 juin 2014 à 22h20 par Marie Bethanie | Lien permanent


     Archives > France : L'Islam en France

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > France : L'Islam en France