26 mars 2017

Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 27 mars au 02 avril 2017)

Agenda en ligne - Me contacter : mariebethanie.lesalonbeige@yahoo.fr

Lundi 27 mars 2017
  • Châlons-en-Champagne - devant le Palais de Justice, de 18h00 à 19h30 : Sentinelles
  •  Maisons Laffitte- Place de la bibliothèque de 19h00 à 20h00
 
Mardi 28 mars 2017
  • Beauvais de 21h à 22h  - Place Jeanne Hachette
  • Bourges 179e veillée de 21h à 22h à côté de la mairie rue Jacques Rimbault
  • Reims - Place Royale, à 20h00
  • Cholet - de 21h00 à 22h00 place Travot
 
Mercredi 29 mars 2017
  •  Bondy : de 19 h 00 à 20 h 00 ,devant la gare SNCF
 
Jeudi 30 mars 2017
  • Montélimar de 20h30 à 21h30, sur les Allées Provençales
  • Orléans; aux pieds de Jeanne, place du Martroi  172° veillée de 20h30 à 21h30
 
Vendredi 31 mars 2017
  • Bordeaux Sentinelles Place Pey Berland de 19h à 20h

Posté le 26 mars 2017 à 21h57 par Marie Bethanie | Lien permanent

Des policiers pris pour cible

Le commissariat de police de Boissy-Saint-Léger a été pris pour cible, peu après 23 heures, vendredi. 2 cocktails Molotov ont atterri dans la cour du bâtiment.

La même nuit, des fonctionnaires ont également été visés à Saint-Maurice. Intervenant pour un différend dans un hôtel, ils ont essuyé des jets de projectiles de la part d’une quinzaine d’individus.

La nuit dernière une patrouille de police a essuyé plusieurs tirs rue des Rosiers à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis.

Posté le 26 mars 2017 à 16h56 par Michel Janva | Lien permanent

Mur des cons : la justice prend son temps

Communiqué de Philippe Schmitt :

"Le procès du "Mur des Cons" aura lieu du 4 au 7 décembre ... 2018, plus de cinq ans après les faits! La date d'audience a été fixée le 21 mars par la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris. Ainsi la présidente du « syndicat » de la magistrature aura bénéficié d’un « quinquennat » avant d’être invitée à rendre des comptes … ce délai laisse songeur …"

Posté le 26 mars 2017 à 16h03 par Michel Janva | Lien permanent

24 mars 2017

Situation tendue en Guyane : l'évêque bloqué

C7XSlWbWwAA4biuUn lecteur du Salon Beige en visite sur place nous informe que sa visite tombe à l'eau en raison de "mouvements sociaux". En effet, la presse indique qu'un mouvement social paralyse tous les secteurs de l'économie : établissements scolaires et boutiques fermées, barrages routiers improvisés, manifestations...

Mgr Lafont, évêque de Cayenne, devait prendre un avion pour Paris cet après-midi mais ils ont bloqué les accès à l'aéroport. Mgr Lafont a aussi dû annuler une visite à la prison de Cayenne. Du coup il est allé faire des visites "pastorales" aux groupes qui tiennent les barricades. Il semble qu'il y a été très bien accueilli. 

Selon notre lecteur, il y a des milices cagoulées qui circulent dans les rues pour forcer les commerçants à baisser le rideau de fer.

Les stations services sont fermées. Les deux vols d'aujourd'hui vers Paris ont été annulés. Il n'y a plus de Gouvernement. Les gendarmes sont désabusés: "on ne peut rien faire...Ici c'est la Guyane." Cayenne est ville morte.

Posté le 24 mars 2017 à 15h08 par Michel Janva | Lien permanent

23 mars 2017

Mercredi 29 mars 2017, Café-Histoire de Toulon : La catastrophe écologique vue par les alter-cathos

Communiqué du Café-Histoire de Toulon :

1) Vous trouverez ici le texte de la causerie du mois de février 2017, du professeur professeur agrégé d'Histoire-géographie Philippe Franceschetti, sur : Les catholiques durant la IIe guerre mondiale. Sa conférence d'origine (1h40) peut être écoutée sur la médiathèque du diocèse de GAP (cliquer ici) .

2) Le Café Histoire de Toulon vous rappelle la prochaine causerie du mercredi 29 mars 2017 devant les Amis du Pub Le Graal.  Cette causerie, de Luc Richard, portera sur le thème : La catastrophe écologique vue par les alter-cathos. Pour illustrer la tendance actuelle de passage du global au local, elle sera suivie d'un témoignage sur L'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) Le potager de Gaïa. Ce projet de maraîchage biologique, s’inscrit dans une éthique d’agriculture paysanne à échelle humaine et redonne vie à un terroir agricole d'Evenos où les cultures en restanques s’épanouissent avec une vue grandiose donnant sur les gorges d’Ollioules et à l’horizon la mer... Lors des questions-réponses, on pourra se procurer auprès de nos amis de La Librairie de l'Enfant Jésus, l'ouvrage dirigé par Luc Richard La catastrophe écologique, fruit pourri du capitalisme ainsi que l'encyclique Laudato Si et le dernier numéro de la revue LIMITE. Pour nous préparer à cette causerie vous trouvez, grâce au Salon Beige, (cliquer ici) une synthèse de l'Encyclique Laudato Si (adaptation d'articles publiés par Alain Vignal).

Richard 2 bis

Mercredi 29 mars 2017 à 20 h
Le Graal, Pub associatif des Missionnaires de la Miséricorde 
377 avenue de la République, 83000 Toulon - Entrée gratuite

Posté le 23 mars 2017 à 13h23 par Marie Bethanie | Lien permanent

22 mars 2017

29 mars : conférence de Guillaume Bernard à Marcq en Baroeuil

Afc_conférence29mars_Debord

Posté le 22 mars 2017 à 15h36 par Michel Janva | Lien permanent

Nos ancêtres les Arabes. Ou nos descendants ?

Vu dans la devanture d'une librairie à Paris :

IMG_20170321_185446

IMG_20170321_185443

Posté le 22 mars 2017 à 08h24 par Michel Janva | Lien permanent

21 mars 2017

Le couvre-feu pour les mineurs justifié par l’augmentation de la délinquance

C'est ce qu'a jugé la cour administrative d’appel de Marseille, validant l’arrêté pris en 2014 par Robert Ménard sur le couvre-feu des mineurs:

« La cour estime […] que ces mesures sont légalement justifiées par l’augmentation de la délinquance au cours des années 2011, 2012, 2013 et 2014 dans les zones concernées, où des mineurs sont notamment mis en cause, et dont l’arrêté doit renforcer la protection ».

Posté le 21 mars 2017 à 19h20 par Michel Janva | Lien permanent

Le parallèle de Fillon entre l'islam et le catholicisme (loi de 1905) est un non-sens historique

Une réaction de Benoît Dumoulin sur les déclarations de François Fillon au sujet de la laïcité et de l'islam hier soir :

Ob_63232f_cartes-postales-commune-7"Certes, ce n'était pas le coeur du sujet hier soir mais ce point a recueilli mon attention. Quelqu'un pourrait rappeler à François Fillon que son parallèle entre l'islam et le catholicisme  au sujet de la loi de 1905 n'a pas lieu d'être et est un non-sens historique ? L'argument qui consiste à demander aujourd'hui à l'islam une soumission que les catholiques ont fini tant bien que mal par accepter après 1905, sous-entend plusieurs choses : 
 
-Que les Catholiques d'hier étaient animés d'un même esprit de conquête que certains Musulmans radicalisés d'aujourd'hui. C'est oublier que la distinction du temporel et du spirituel est un héritage du christianisme et que la laïcité est elle-même un concept chrétien, même s'il fut dévoyé par la suite. Dresser un parallèle entre les deux, c'est instiller l'idée qu'à l'époque, les Catholiques voulaient instaurer une sorte de califat chrétien contre lequel la République aurait dû réagir, comme elle le fait aujourd'hui avec le salafisme. En gros, cela revient à mettre l'encyclique Vehementer Nos de saint Pie X au même niveau que la doctrine des frères musulmans.
 
-Deuxième sous-entendu : la République aurait eu raison d'agir comme elle l'a fait en 1905 à l'égard du catholicisme, c'est ce qui la légitime aujourd'hui pour agir de la même manière face à l'islam radical. Or, la manière dont a été conduite la politique anticléricale à l'époque est hautement condamnable : du point de vue du droit, l'expulsion des congrégations est liberticide et la rupture unilatérale du Concordat est contraire à l'esprit d'un traité bilatéral qui suppose de pouvoir en négocier l'évolution en concertation avec l'autre partie, à savoir le Vatican. De plus, cela s'est traduit par une véritable spoliation des biens du clergé, notamment son patrimoine immobilier.
 
Du point de vue politique, la séparation a été menée dans un esprit de trouble public et de vexation à l'égard des Catholiques, notamment lors de la querelle des Inventaires qui a causé un mort. Enfin, sur le plan philosophique, la séparation était animée d'un esprit laïcard selon lequel la religion n'a pas sa place dans l'espace public, esprit sectaire qui est encore aujourd'hui partagé par une certaine frange de la gauche, notamment Mélenchon et Hamon.
 
Ce n'est que grâce à l'apaisement du temps et à une jurisprudence libérale du Conseil d'État que la séparation a pu entrer dans les moeurs et être acceptée par les Catholiques, du moins comme un compromis précaire qui permet de sauvegarder une certaine liberté que le carcan des Articles organiques adossé au Concordat corsetait. Reste que les mobiles qui l'animèrent à l'époque étaient hautement condamnables et le demeurent aujourd'hui".

Posté le 21 mars 2017 à 13h49 par Marie Bethanie | Lien permanent

20 mars 2017

Pas raciste cette affiche ?

Vu dans les transports en commun à Montpellier :

Affiche TRAM Montpellier

Voilà qui nous rappelle la campagne anti-fraude de la RATP.

Posté le 20 mars 2017 à 18h46 par Michel Janva | Lien permanent

24 mars: colloque Epargne et bien commun

Colloque-Epargne-Bien-commun-e1487266781809

Posté le 20 mars 2017 à 15h05 par Michel Janva | Lien permanent

19 mars 2017

Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 20 au 26 mars 2017)

Agenda en ligne - Me contacter : mariebethanie.lesalonbeige@yahoo.fr

Lundi 20 mars 2017 :
  • Bergerac - Place du palais de justice de  20H00 à 21H00
 
Mardi 21 mars 2017
  • Beauvais - de 21h à 22h  - Place Jeanne Hachette
  • Bourges - 178e veillée de 21h à 22h à côté de la mairie rue Jacques Rimbault
  • Cholet - de 21h00 à 22h00 place Travot
  • Reims - Place Royale, à 20h00
 
Mercredi 22 mars 2017
  • Bondy - de 19 h 00 à 20 h 00 ,devant la gare SNCF
  • Rouen - à 19h30 à la Halle aux toiles
 
Jeudi 23 mars 2017
  •  Châteauroux - place Roger Brac, parvis de l'église Notre-Dame: 20h30 à 21h30
  • Orléans - aux pieds de Jeanne, place du Martroi, 171° veillée de 20h30 à 21h30
 
Vendredi 24 mars 2017
  • Bordeaux - Sentinelles - Place Pey Berland de 19h à 20h

Posté le 19 mars 2017 à 21h19 par Marie Bethanie | Lien permanent

Attentat au FMI à Paris : la piste de l'ultra-gauche

Unknown-16Et oui ce n'est pas un coup de l'extrême-droite :

"Après l’explosion d’un courrier piégé dans les locaux du Fonds monétaire international à Paris, jeudi 16 mars en fin de matinée, l’enquête « s’oriente » vers la piste de l’ultragauche grecque [...]Un lien a été rapidement fait avec un autre acte du même type, commis à Berlin, mercredi 15 mars et revendiqué jeudi au matin par le groupe anarchiste grec nommé « Conspiration des cellules de feu ». Un plan baptisé du nom de « Nemesis » (« justice » en grec). [...]

La Conspiration des cellules de feu est un groupuscule relativement connu des services de police européens. Apparu en 2008, il s’inscrit dans la mouvance anarchiste et d’extrême gauche toujours active en Grèce. Il a depuis été à l’origine de plusieurs actions violentes, notamment contre la résidence d’un procureur en 2009, contre le tribunal de Salonique ou encore contre le Parlement grec, en 2010. [...]"

Qu'en pensent nos nombreux candidats d'extrême-gauche à la présidentielle ?

Posté le 19 mars 2017 à 15h16 par Michel Janva | Lien permanent

18 mars 2017

Un "déséquilibré" abattu à Orly

C7MTvONX4AAZKBQUn homme a tenté de dérober l'arme d'un militaire (une femme) de l'opération Sentinelle ce samedi 18 mars à l'aéroport d'Orly, puis s'est réfugié dans un commerce de l'aéroport. Le militaire a tiré sur l'individu, qui a été abattu. Le terminal Sud a été entièrement évacué.

Come l'homme est mort, il va être difficile de lui faire subir une analyse psychiatrique. On ne sait pas encore trop s'il a criée "votez Hollande" ou s'il cherchait le bar... L'homme était connu pour des affaires liées au trafic de stupéfiants et a été sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une procédure de droit commun. Il a été suivi par les services car il était soupçonné de s'être radicalisé en prison, mais cette surveillance a été interrompue...

L'homme abattu avait tiré sur un policier lors d'un contrôle d’identité à Garges les Gonesses vers 6h50.

Posté le 18 mars 2017 à 11h25 par Michel Janva | Lien permanent

Conférence-débat “Deux défis majeurs pour la France” lundi 27 mars à Versailles

2

Posté le 18 mars 2017 à 11h05 par Michel Janva | Lien permanent

22 mars : conférence d'Alexandre Del Valle à Toulouse

Affiche Del Valle

Posté le 18 mars 2017 à 09h14 par Michel Janva | Lien permanent

7 avril à Angers : l'avenir politique de la France et de la guerre à droite

0

Posté le 18 mars 2017 à 08h37 par Michel Janva | Lien permanent

17 mars 2017

24 mars : conférence de Xavier Lemoine à Avon (77)

Capture d’écran 2017-03-16 à 21.14.48

Posté le 17 mars 2017 à 22h14 par Michel Janva | Lien permanent

Gleenend : pour en finir avec l'infidélité

Campagne contre un site qui a ruiné des mariages, poussant aux conflits puis à des divorces qui font encore souffrir :

C7H4UKtXUAAuGR6

C7B5j1lWkAERNBk

Posté le 17 mars 2017 à 17h32 par Michel Janva | Lien permanent

21 mars : conférence de Charles Beigbeder à Paris

Capture d’écran 2017-03-16 à 21.23.33

Posté le 17 mars 2017 à 14h23 par Michel Janva | Lien permanent

Deux personnes égorgées à Paris

Lu sur France Soir :

"Deux personnes ont été découvertes égorgées ce vendredi 17 dans la matinée dans la cour d'un immeuble du XIe arrondissement de la capitale, rue de Montreuil.

Un homme a déjà été arrêté, a priori très rapidement après son passage à l'acte pésumé. Celui-ci est ainsi soupçonné d'être l'auteur de cet horrible double homicide, perpétré à coups d'arme blanche. Les victimes auraient reçu des coups de couteau directement dans la carotide, l'une des principales artères du corps humain, selon LCI qui en premier a relaté les faits.

Le mobile des faits n'est pas encore connu, mais la piste familiale est largement privilégiée. Les deux victimes sont le père et le frère de la personne arrêtée. Ces informations restaient encore, à ce stade vendredi en milieu de journée, en attente de confirmation par les autorités. Le Figaro, citant une source policière, avance pour sa part que le suspect aurait crié "Allah Akbar!" au moment de trancher la gorge aux membres de sa famille."

Posté le 17 mars 2017 à 12h28 par Michel Janva | Lien permanent

16 mars 2017

Des enfants jouent un drame pédophile

Jean-Frédéric Poisson a adressé une lettre ouverte au Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas :

Five_1Monsieur le Garde des Sceaux,

Il se joue, en ce moment une pièce au théâtre Nanterre-Amandiers dans laquelle le metteur en scène Milo Rau fait jouer à des enfants de 8 à 13 ans un « spectacle » retraçant l'horrible affaire Dutroux : Five easy pieces, une série de "pièces d'enfants pour un public adulte". Une volonté délibérée d’utiliser l’innocence de jeunes enfants

« C'est un thème qui m'intéresse dans le théâtre depuis toujours, le statut du spectateur, le voyeurisme, ce qui se passe quand on regarde des enfants jouer cette affaire qui est peut-être un des derniers tabous de notre temps, la pédophilie, la mise en scène du corps de l'enfant et de l'émotion des enfants. » (15/03/2017, Le Parisien)

Milo Rau affirme lui-même que son souhait est d'utiliser de jeunes enfants pour déranger son public et s'adresser à ses penchants les moins nobles. Un « spectacle » traumatisant et malsain. Faire incarner par ces enfants une histoire dont ils ne peuvent pas mesurer la gravité, les entraine à leur insu dans une situation indécente et traumatisante. L’implication d'enfants mineurs dans une telle représentation n'est pas sans poser de lourdes questions. Comment ont-ils été préparés à ces rôles? Leur image, leur conscience et leur intégrité ont-elles été respectées? Leur parents ont-ils été dûment informés et leur consentement personnellement recueilli? Sur ces différentes questions, quelles actions les services que vous dirigez ont-ils engagées afin de s'assurer que sur le respect des droits fondamentaux des enfants et des familles, toutes les garanties sont présentes? Ceci au-delà de considérations morales qui me font regarder cette «œuvre» comme un pur scandale, mais il est vrai que cela ne relève pas de la compétence de votre ministère. Jusqu’où irons-nous dans l’instrumentalisation malsaine du corps des enfants et de l’atteinte à leur dignité ?

Pour empêcher ces dérives, Jean-Frédéric Poisson invite à signer cette pétition réclamant l’arrêt de cette pièce.

Posté le 16 mars 2017 à 21h05 par Michel Janva | Lien permanent

Quand les gauchistes veulent défendre l'honneur de l'Armée française

Tout est possible : voilà nos amis les gauchistes qui défendent l'intégrité de l'Armée française et s'inquiètent qu'une petite association soit nommée par arrêté du ministre "partenaire de la défense nationale".

Il s'agit de SOS Chrétiens d'Orient, qui apporte son soutien aux chrétiens persécutés d'Orient, ceux-là même qui sont oubliés par nos politiques qui avaient jugé que les terroristes d'Al Nosra faisaient " du bon boulot" (merci Fabius). 

Mais la spécialité de Libé, c'est la chasse à tout ce qui est de droite, tout ce qui est "controversé", "sulfureux", "pas bien" :

"Mais SOS Chrétiens d’Orient présente aussi un visage plus controversé, où la politique se mêle à l’action caritative. Fondée et dirigée par deux proches du député d'extrême droite Jacques Bompard – l'un son assistant parlementaire, l'autre ancien titulaire du poste – l’organisation ne cache pas son parti pris en faveur de Bachar al-Assad, présenté en évident rempart des chrétiens syriens. «L’alternative qui s’impose aujourd’hui est triviale : c’est soit al-Assad, soit le djihadisme international, intolérant et ultra-violent», expliquait en 2014 l’actuel président de «SOS», Charles de Meyer à l’édition francophone du site russe Sputnik.

Une position qui reflète le consensus en vigueur à l’extrême droite et dans une partie de la droite, et à laquelle s’ajoute un solide appui à l’irruption russe sur le terrain syrien, à partir de l’automne 2015. Ce tropisme politique a poussé l’Œuvre d’Orient à se démarquer explicitement de la jeune ONG, mettant ses donateurs en garde contre toute récupération de la cause des chrétiens d’Orient «à des fins de politique intérieure française». D’autant que SOS Chrétiens d’Orient n’hésite pas à jouer les intermédiaires au profit de personnalités politiques françaises en déplacement en Syrie. Par exemple début 2016 pour les députés Thierry Mariani (LR), Nicolas Dhuicq (LR) et Jean Lassalle (non inscrit), dont la visite s’était conclue par une rencontre avec Bachar al-Assad.

L’attribution de ce statut couronne une stratégie de séduction dirigée vers la défense. En juin l’association avait organisé un grand raout son et lumière dans la cour des Invalides. La voici aujourd’hui «partenaire de la défense nationale». Contacté par Libération, Charles de Meyer relativise néanmoins la portée du dispositif :

 «C’est une jolie trouvaille militaire : on met deux employés à disposition de la réserve un jour par semaine, et on reçoit le label en échange. Il me semble qu’on s’engage à les laisser être mobilisés en cas de besoin. Pour nous, les avantages sont inexistants, je crois, si ce n’est l’utilisation du logo "partenaire de la défense nationale"».

Ce qui n’est pas rien pour une association en quête de respectabilité pour ses opérations de lobbying."

Il ne manquerait plus que ça : que SOS Chrétiens d'Orient devienne une association respectable. Mais où va-t-on ?

Hormis l’utilisation de cette pastille, la qualité de partenaire de la défense nationale n’ouvre formellement aucun droit.

Posté le 16 mars 2017 à 18h44 par Michel Janva | Lien permanent

Fusillade dans une école en France (oui : pas aux Etats-Unis)

Comme l'a dit Hollande à Trump :

"Ici, il n'y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule".

Une fusillade a eu lieu au lycée Alexis de Tocqueville à Grasse, aujourd'hui. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées. Un lycéen a été interpellé. Les faits se sont produits aux alentours de 13 heures. Un adolescent de 17 ans, élève du lycée, a été interpellé en possession d'un fusil, d'un revolver et de deux grenades.

Posté le 16 mars 2017 à 16h34 par Michel Janva | Lien permanent

Attentat au colis piégé au siège du FMI à Paris

Une assistante de direction a été blessée aux mains et au visage lors de l’ouverture d’un courrier qui a explosé au siège parisien du Fonds monétaire international (FMI), dans le 16e arrondissement de Paris. L’explosion s’est produite peu avant midi. Il semble que ce soit un engin pyrotechnique ou un gros pétard.

Le parquet antiterroriste a été saisi de l’enquête en flagrance, notamment ouverte pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Selon François Hollande :

« Nous sommes encore en face d’un attentat, il n’y a pas d’autre mot face à un colis piégé ». « Nous sommes toujours visés ». « Nous devons rechercher toutes les causes et trouver les coupables. Nous le ferons avec obstination, persévérance et jusqu’au bout ».

Posté le 16 mars 2017 à 16h28 par Michel Janva | Lien permanent

Les porteurs de la trisomie 21 présentés positivement à la télévision

A l'approche de la journée de la trisomie 21, le 21 mars, les initiatives se multiplient.

Mardi 14 mars, Mélanie a présenté la météo sur France 2, après le journal de 20 heures :


VIDEO. Regardez la météo présentée par Mélanie Ségard, une jeune femme trisomique

L'émission de LCI du samedi 18 mars "Au cœur de nos différences"à 14h portera sur la vie avec un chromosome en plus, avec des témoignages de parents d'enfants porteurs de cette trisomie.

Voilà qui nous change de l'ostracisme exercé par le CSA, avec l'affaire de Dear future Mom.

Mais cela ne doit pas nous faire oublier que 96% des enfants à naître détectés porteurs de la trisomie 21 sont éliminés avant leur naissance. La Fondation Jérôme Lejeune (qui a présenté son rapport d'activité 2016organise le mardi 21 mars à 15 h 30, une conférence ouverte à tous au Parlement européen de Bruxelles sur la recherche au bénéfice des personnes porteuses de trisomie 21.

Posté le 16 mars 2017 à 09h08 par Michel Janva | Lien permanent

La clause Molière pour contourner la directive sur les travailleurs détachés

Images-7Bernard Cazeneuve a vivement critiqué mercredi la clause Molière, mesure qui vise à imposer le français sur les chantiers. Pour le Premier ministre, elle s’apparente à « une clause Tartuffe » dont les promoteurs visent « à tirer profit électoral ».

Cette clause a été créée en mai 2016 par l’adjoint au maire d’Angoulême Vincent You (ancien vice-président du FRS, l'ancêtre du PCD, et chef de cabinet de Christine Boutin au ministère du Logement). L’objectif était de s’assurer que les travailleurs puissent communiquer entre eux afin de renforcer la sécurité sur le chantier. Il s’agit par ailleurs d’éviter le recours aux travailleurs étrangers pour lesquels les entreprises peuvent payer des charges jusqu’à 30% moins chères qu’en France. 5 régions ont déjà adopté cette clause de préférence nationale sans le nom.

Imposer le français sur les chantiers publics pour compliquer l’emploi de travailleurs détachés inquiète Bruxelles, où les législateurs tentent de s’accorder sur un encadrement renforcé du détachement des travailleurs. La député européenne Élisabeth Morin-Chartier LR explique :

« J’ai alerté, y compris dans mon propre parti, sur le fait que cette clause contrevenait aux libertés fondatrices de l’UE, car elle rompt l’égalité entre citoyens de l’UE ». « Cette clause entérine une discrimination des travailleurs sous couvert de sécurité ».

Le président du Medef, Pierre Gattaz, s’est opposé à cette clause, car cela coûte plus cher aux entreprises d'embaucher des Français :

« Vous commencez comme ça, et puis après vous commencez à faire du favoritisme, et puis ensuite vous fermez les frontières françaises, et puis vous finissez par sortir de l’euro ».

Marine Le Pen a pour sa part estimé que

« c’est du patriotisme honteux. Comme on n’ose pas dire clairement les choses et demander la suppression de la directive détachement des travailleurs (…), on prend des chemins contournés ».

Posté le 16 mars 2017 à 08h53 par Michel Janva | Lien permanent

15 mars 2017

SNI rachète 62 hôtels pour les transformer en... hébergements d'urgence

Hallucinant :

"Suite à la consultation lancée par l'Etat pour sélectionner de opérateurs à même d'assurer une prestation d'hébergement d'urgence, SNI, la filiale immobilière à vocation d'intérêt général de la Caisse des dépôts a annoncé, ce 15 mars 2017, la création d'un fonds à impact social "Hémisphère". La première opération de ce dispositif porte sur le rachat de 62 hôtels F1. Après restructuration, ils permettront la création de 6.000 places d'hébergement d'urgence. Avec l'acquisition d'autres immeubles en marge de cette opération, ce seront ainsi 7.700 places qui seront ouvertes.

Et c'est pour loger qui ? 

Posté le 15 mars 2017 à 17h40 par Michel Janva | Lien permanent

14 mars 2017

Olivier court 80 km pour les Karenni à l'Ecotrail de Paris

80 km : c'est la distance du trail qu'Olivier va courir au profit de l'association Village Karenni en Birmanie ! Les dons de la collecte seront entièrement reversés au profit du pensionnat/orphelinat de Loïkaw. Pour encourager Olivier et soutenir les Karenni faites un don sur la cagnotte Leetchi !

Posté le 14 mars 2017 à 21h29 par Michel Janva | Lien permanent

Quand la grande muette prendra la parole

C'est le titre d'un ouvrage distribué par Apopsix.Capture-daacran-2017-03-08-a-12-08-16

Les événements dramatiques qui se sont déroulés sur notre propre sol depuis quelques années et surtout récemment sont autant de signaux d'alarme totalement ignorés par ceux qui nous gouvernent et qui ont plongé le peuple dans la désespérance et l'exaspération. Cette exaspération alimente une colère qui ne cesse de monter et qui conduit à une radicalisation des esprits. Alors, si la primauté du politique sur le militaire n'est absolument pas contestée, la Grande Muette, garante de la continuité historique directement liée à la sécurité et à la protection de son peuple, doit à présent, devant le danger imminent qui menace le pays, briser le silence pour rappeler aux responsables politiques leurs obligations à l'égard de la Nation. Cela devient même un devoir lorsque l'État trahit la Nation, comme c'est le cas depuis plusieurs années, et que l'intérêt supérieur du pays est en cause.

Le présent essai se présente sous la formes d'un recueil de chroniques, éditoriaux, tribunes, interviews, discours, communiqués, lettres ouvertes de l'auteur diffusés depuis 2009 jusqu'à aujourd'hui. Ces différents textes sont ordonnés chronologiquement dans le temps. Cela permet au lecteur de suivre l'évolution de la situation sur un laps de temps de huit années et de constater, sur de nombreux points, l'aggravation de cette dernière en raison du déni des réalités des responsables politiques, de leur manque de vision à long terme et de la prise de décisions contraires aux intérêts de la Nation. L'ensemble de ce recueil aboutit à une conclusion : l'évolution dramatique de la situation de la France, et d'ailleurs de l'Europe, par la faute des responsables politiques qui ne veulent pas admettre la stratégie de conquête d'un islam incompatible avec la démocratie et qui mènent le pays vers le chaos, nécessite que la Grande Muette brise à présent son silence pour provoquer un sursaut. Cette conclusion est, en fait, devenue l'introduction qui finalement pose le problème d'entrée pour expliciter le titre donné à l'ouvrage. Le recueil qui suit vient ainsi alimenter et justifier cette introduction ou cette conclusion.

Merci à Stratediplo de nous l'avoir signalé.

Posté le 14 mars 2017 à 11h54 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes recommande... d'avoir plus d'argent

Créé en janvier 2013 par décret du Président de la République, le Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les hommes s’implique sur les questions de parité à l’échelle nationale comme européenne. Les travaux produits par le HCE, au cours de son premier mandat souhaitent mettre en lumière chiffres et diagnostics, proposer des analyses et formuler des recommandations. L’objectif est de pointer du doigt les inégalités actuelles qui subsistent entre les femmes et les hommes et de développer, améliorer, les politiques publiques suivant le prisme de la parité. 

Composée d’un secrétariat général, l’institution dispose à sa tête d’une Présidente, Danielle Bousquet. Les 72 membres et 30 membres associés du Conseil ont effectué, en 3 ans, 167 réunions de commission, 15 assemblées plénières – soit 500 heures de réunions réunissant ses membres.

Extrait du décryptage réalisé par France Renaissance du rapport d'activité 2013-2015 du HCE :

"Pour améliorer la situation et s’assurer que le travail mené depuis des années puisse se développer, le Haut Conseil recommande l’animation d’un réseau de référents égalité hommes-femmes dans chaque cabinet ministériel pour que les hauts fonctionnaires dans chacun des ministères puissent à leur tour s’appuyer sur un réseau de référents égalité dans chacune des directions. De plus, il serait selon le HCE nécessaire d’établir un tableau de bord interministériel de l’égalité fixant son horizon à partir d’objectifs précis, d’échéanciers et d’indicateurs de suivi chiffrés. Enfin, le HCE souhaiterait voir les allocations budgétaires fournies par le ministère en charge des droits de femmes, sensiblement augmenter puisqu’il ne reçoit chaque année « que » 26 millions d’euros. Un budget « qui demeure toujours et sans conteste le plus petit budget de l’Etat », déplore-t-on. Avec une enveloppe totale de 180 millions d’euros par an, le HCE souligne le caractère « largement insuffisant » de son budget."

Posté le 14 mars 2017 à 11h48 par Michel Janva | Lien permanent

Les étudiants de Science Po déconnectés du réel

C60vzMaWoAQFWsQ.jpg-large

Posté le 14 mars 2017 à 09h13 par Michel Janva | Lien permanent

13 mars 2017

Max Guazzini admire Benoit XVI et Philippe de Villiers

Dans son autobiographie, en vente à partir du 16 mars, Max Guazzini, ancien président du directoire du groupe de radios NRJ, du club du Stade français Paris rugby et ancien vice-président de la Ligue nationale de rugby de 2012 à 2016, écrit :

C6ydzwfWYAAfJGQ

C6ydzwZWcAAI5B0

Posté le 13 mars 2017 à 17h31 par Michel Janva | Lien permanent

La déradicalisation, ça rapporte gros

Pendant des mois, Sonia Imloul a été présentée comme l’un des chantres de la déradicalisation en France. Et son association, la Maison de la prévention et des familles, installée en plein cœur de la Seine-Saint-Denis, comme un modèle en la matière. Les autres départements étaient invités à s’en inspirer. 

Le préfet lui avait alloué 25000 euros puis 35000 euros de subvention dans le courant 2014. Merci au contribuable.

Les journalistes la louaient. Merci pour les "Fakes news". 

Bernard Cazeneuve était venu partager un couscous. Bravo pour le discernement.

Sonia Imloul comparaît devant la 12e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour détournement de fonds publics, blanchiment et travail dissimulé. Où sont passés les 60 000 euros alloués à la maison de la prévention ? 

Posté le 13 mars 2017 à 14h10 par Michel Janva | Lien permanent

12 mars 2017

Moi, c'que j'comprends pas

Un jeune chef d'entreprise catholique, lecteur du Salon Beige, nous propose le texte suivant, écrit par ses soins :

Moi, c'que j'comprends pas

ImagesMoi c'que j'comprends pas c'est tous ces ptis cathos qui s'enthousiasment pour un gars qui est pour l'avortement de manière schizophrénique. Le type dit, quand même !, « en privé je suis contre, les gars, je suis un mec bien ! Mais en public il faut que je sois pour, sinon les méchants médias vont pas vouloir que je sois au pouvoir ». Et du coup il court voter, comme un gentil clébard, pour dire que l’avortement c’est comme la liberté d’opinion, c’est un droit fondamental. Alors qu’on soit catho et qu’on vote pour lui par défaut, je peux l'entendre, mais de là à manifester pour lui... 

Moi c'que j'comprends pas c'est ces gens qui se disent souverainistes et qui soutiennent le gars qui a voté Maastricht, imposé Lisbonne, signé le Traité Budgétaire et qui aurait aimé qu’on réintègre le commandement intégré de l’OTAN. C’est un peu comme si un taulard qui voulait s’évader organisait sa cavale avec le gardien de prison… y’a des moments quand même…

Moi c'que j'comprends pas c'est comment les gens de droite peuvent croire que ce gars va lutter contre l'immigration alors qu’il a rien fait à ce sujet pendant les 5 ans où il a été 1er ministre. Y'a pas eu moins d'immigration sous Fillon que sous Valls ! Et ça c’est pas rien, ça rappelle le coup de Sarko sur le kärscher, il parlait beaucoup mais dans les faits(sses)…

Moi c'que j'comprends pas c'est ces gars de Sens Commun qui soutiennent Fillon à la vie à la mort et qui ne demandent rien en retour. Soit ils sont stupides et ne comprennent pas que la politique est un rapport de force, soit ils négocient des places au chaud et seront vites noyés dans le Système. Le plus drôle c'est que le lendemain, leur idole a quand même proposé à l'UDI de revenir au bercail...

Alors j’veux bien être gentil, j’veux bien dire qu’il est pas forcément coupable pour l’affaire Pénélope, mais de là à oublier tout ce qu’il a (pas) fait, c’est non. Chirac a berné la droite en 95 avec un programme digne de celui du FN d'aujourd’hui, pour finalement appliquer une politique de gauche. Sarko a tenu un discours identitaire et sécuritaire en 2007 pour être aussi laxiste (ou presque) que son prédécesseur. Fillon nous fait le même coup en jouant sur les racines chrétiennes & compagnie.

Alors les copains, votez pour qui vous voulez : la nationaliste Le Pen, le schizo Fillon ou le mondialiste-libéral-immigrationiste Macron (je passe sur l’universaliste Hamon ou le révolutionnaire de salon Mélenchon). Mais soyez pas surpris d'être cocus. En attendant, plutôt que de s’épuiser à défendre ces gens, engagez-vous ! Engagez-vous dans la société civile qui, elle, changera la France. Engagez-vous dans des associations pour faire le Bien. Engagez-vous dans l'enseignement pour éduquer nos enfants. Engagez-vous dans le journalisme pour permettre au pluralisme d'exister de nouveau. Allez évangéliser dans les rues plutôt que de vous essouffler à manifester. Bougez-vous mais pas pour un politicard qui vous décevra tellement que vous finirez par vous désengager de tout.

Posté le 12 mars 2017 à 21h49 par Marie Bethanie | Lien permanent

L'Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 13 au 19 mars 2017)

Agenda en ligne - Me contacter : mariebethanie.lesalonbeige@yahoo.fr

Page Facebook des Veilleurs - Page Wikipedia des Veilleurs, mise à jour récemment.

Lundi 13 mars 2017
  • Châlons-en-Champagne - sur les marches de l'Hôtel de Ville, de 20h30 à 21h30
 
Mardi 14 mars 2017
  • Beauvais de 21h à 22h  - Place Jeanne Hachette
  • Bourges 177e veillée de 21h à 22h à côté de la mairie rue Jacques Rimbault
  • Reims - Place Royale, à 20h00
  • Cholet - de 21h00 à 22h00 place Travot
 
Mercredi 15 mars 2017
  •  Bondy : de 19 h 00 à 20 h 00 ,devant la gare SNCF
 
Jeudi 16 mars 2017
  • Montélimar de 20h30 à 21h30, sur les Allées Provençales
 
Vendredi 17 mars 2017
  • Bordeaux Sentinelles Place Pey Berland de 19h à 20h

Posté le 12 mars 2017 à 21h38 par Marie Bethanie | Lien permanent

La censure de l'oligarchie frappe... Qui ? Devinez ! [Add.]

L'Eglise catholique bien sûr ! Quelle question !! Cet article (confirmé ici) nous apprend que l'affiche de campagne du denier du culte dans le diocèse de Gap a été interdite d'affichage public par les farceurs dits "autorité de régulation professionnelle de la publicité" (ARPP), sous prétexte qu'elle discréditerait les politiques.

Quelle farce ! C'est vrai qu'avec les Guignols de l'Info, les révélations des Canards plus boiteux les uns que les autres du système médiatique aux ordres, les politiciens de la République fromagère étaient jusqu'ici protégés de toute forme de dérision. Ci-dessous l'objet du délit.

C6janKPXUAAhw0S

Mais pendant ce temps-là, toutes les pubs les plus dégueulasses sont étalées aux yeux de tous.

Vous pouvez demander des explications auprès de l'ARPP, par courriel, ou en appelant à ce numéro:  01 40 15 15 40.

Addendum: l'ARPP ayant été consultée par plusieurs de nos lecteurs, elle a répondu à ceux-ci en les orientant vers cet article, qui étaie l'idée que l'ARPP n'aurait qu'un rôle de conseil auprès des agences publicitaires.

Posté le 12 mars 2017 à 18h48 par Paula Corbulon | Lien permanent

11 mars 2017

25-26 mars : formation à l'objection de conscience à Nantes

WE Objection Nantes

Posté le 11 mars 2017 à 08h56 par Michel Janva | Lien permanent

10 mars 2017

Le maire de la ville de Charvieu-Chavagneux (38) a suspendu les cours d'arabe et de turc

Monsieur Gérard Dezempte, Maire de Charvieu-Chavagneux en Isère (38) a suspendu les Enseignements de Langues et Cultures d'Origine (ELCO). En effet, il a été décidé de suspendre les cours de turc et d'arabe qui se déroulaient dans l'une des écoles de la commune.

Voici la lettre réponse adressée à Madame l'Inspectrice d'Académie.

ELCO 1 ELCO 2
ELCO 3

Posté le 10 mars 2017 à 17h19 par Michel Janva | Lien permanent

Divine Box, la box mensuelle des meilleurs produits monastiques, sort en avril sa première box

Super-logo-divine-boxDivine Box c’est l'aventure dans laquelle se sont lancés deux frère et soeur pour valoriser le savoir-faire monastique gourmet et l’épicerie fine Made in Abbayes. Côme, encore étudiant sur les bancs d’HEC Entrepreneurs, explique :

“Les produits monastiques sont sains, artisanaux, délicieux et de grande qualité: tout ce que désirent les consommateurs aujourd’hui. Mais nous avons constaté qu’il était parfois difficile de se procurer ces produits”.

Et effectivement l'artisanat monastique a tout pour plaire : les confitures sont élaborées avec les fruits du verger, les terrines avec les animaux de la ferme du monastère, et le vin avec les vignes de l’abbaye. Bref, c’est naturel, sain et Made in France !

Le concept : Divine Box, c’est une box mensuelle de produits monastiques avec une nouvelle thématique chaque mois avec par exemple : box des monastères spéciale apéro, autour de la vigne, à la découverte du chocolat etc...

Les clients peuvent s’abonner pour 3 mois, 6 mois, ou sans engagement de durée, et peuvent choisir deux tailles : la Divine Box des curieux (environ 5 produits), ou la Divine Box des gourmands (environ 7 produits). Tout est scrupuleusement testé, goûté et sélectionné par la fine équipe pour être ensuite livré chez vous chaque mois. Des surprises et un petit livret explicatif sur les produits monastiques et les abbayes du mois accompagnent même chaque box !

Posté le 10 mars 2017 à 16h23 par Michel Janva | Lien permanent

Les régimes totalitaires exécutent leurs ennemis, les démocraties les clouent au pilori

De Véronique Nguyen, professeur adjoint à HEC, dans Le Figaro :

"Les démocraties libérales sont si imbues de leur supériorité qu'elles n'admettent pas que ce sont leurs insuffisances qui conduisent les électeurs à voter en masse pour les candidats populistes. Plutôt que de réfléchir à la manière dont elles ont façonné les conditions de leur propre rejet et dont elles pourraient se transformer, elles préfèrent couvrir d'opprobre les critiques qu'elles ne veulent pas entendre. Quand les régimes totalitaires exécutent les ennemis du peuple, les démocraties clouent au pilori les ennemis de la liberté et de la prospérité. Ne faut-il pas être un odieux fasciste pour remettre en cause les principes qui nous ont conduits, depuis cinquante ans, vers toujours plus de paix et de progrès?

Les manœuvres d'intimidation des foules égarées par la minorité «éclairée» ne font, non seulement plus le poids face aux souffrances du quotidien, mais elles précipitent les évolutions qu'elles voudraient précisément éviter. Voyant leurs légitimes demandes méprisées ou ignorées, les électeurs «antisystème» deviennent de plus en plus insensibles au glorieux triptyque libéral: hausse ininterrompue du PIB, absence de conflit armé majeur, extension sans précédent des droits individuels. Que veulent donc ces masses obscurantistes qui ne sont pas comblées par un système pourtant conforme aux préconisations de l'autoproclamée science économique?

La sécurité, tout simplement. Vivre sans peur est devenu un privilège. Une majorité d'individus vit dans la crainte de ne pas avoir d'emploi, de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à boucler ses fins de mois, de subir une agression ou, depuis peu, un attentat terroriste. Le chômage et le terrorisme constituent à égalité, chacun à plus de 30%, la principale préoccupation des Français (INSEE, 2016). [...]"

Posté le 10 mars 2017 à 16h05 par Michel Janva | Lien permanent

Le port d'arme : un sujet moins tabou

Des associations françaises militent pour le port d’armes en France. Une question de moins en moins tabou. Si le sujet fait souvent débat Outre-Atlantique, la question du port d’arme a fait irruption récemment dans le débat public français, notamment depuis la vague d’attentats islamistes qui a touché le pays ces dernières années. En France, le port d’arme était libre jusqu’en 1939, date à laquelle il est prohibé par un décret temporaire. Aujourd’hui, le port d’armes est strictement interdit aux “pays des droits de l’homme” et peut être sanctionné par 5 ans de prison. Invoquant le droit fondamental de se défendre face à la délinquance, des organisations pro-arme, comme l’Institut Mirabeau ou le groupe ARPAC, l’Association Pour le rétablissement du port d’arme citoyen, voient le jour en France.

Posté le 10 mars 2017 à 08h06 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (28)

09 mars 2017

Le délire idéologique de fonctionnaires dhimmis qui veulent intégrer nos enfants à l’oumma

Yves Daoudal n'en croit pas ses yeux :

2095643069"J’avais vaguement entendu parler du projet de « la » ministre marocaine de l’Education nationale française de donner des cours d’arabe à l’école primaire. En me disant que c’était sans doute pour la progéniture de ses congénères. Mais voici que ça m’arrive dans la figure, dans un petit village du Centre Bretagne.

Mon petit-fils est revenu chez lui avec un formulaire, dont « l’objet » est son « inscription à un enseignement optionnel de langue vivante étrangère dans le premier degré ». Langue vivante étrangère. Vous avez le choix entre… l’arabe, et le turc.

On dirait qu’il y a comme une discrimination, non ? Ou alors l’anglais, l’allemand et l’espagnol sont devenus des langues mortes. Ou moins vivantes que celles de l’islam… Et pourquoi pas le breton, qui est pourtant une langue étrangère pour le ministère jacobin (islamo-jacobin) ?

Et où vont-ils trouver des professeurs d’arabe et de turc par ici ? C’est le délire idéologique de fonctionnaires dhimmis qui veulent déjà intégrer nos enfants à l’oumma…"

Posté le 9 mars 2017 à 21h43 par Michel Janva | Lien permanent

Extrême gauche et droite libérale : les deux faces de la même monnaie ?

Après la remarquable émission de réinformation politique sur les élections présidentielles que nous vous avons proposée le mois dernier, nous livrons aujourd'hui à votre soif de formation intellectuelle une émission consacrée à la philosophie, qui émet en particulier une critique sévère et argumentée du libéralisme politique.

I-Moyenne-3384-essai-sur-le-catholicisme-le-liberalisme-et-le-socialisme.net

Comme vous le constaterez, l'argumentaire mobilise des philosophes de toutes les époques, mais pas/peu d'auteurs chrétiens. Ceci n'empêche certainement pas de faire une longue route avec ceux qui tirent les mêmes conclusions de présupposés différents. Néanmoins, afin de creuser ce sujet crucial pour "penser clair et marcher droit", nous vous suggérons les lectures suivantes.

Donoso Cortès, Essai sur le catholicisme, le libéralisme et le socialisme

Louis Veuillot, L'illusion libérale.

Les positions du Magistère sur le libéralisme.

Don Felix Sarda y Salvani, Le libéralisme est un péché.

Posté le 9 mars 2017 à 11h41 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (3)

L’outil de suppression de la famille réside dans la suppression du foyer fiscal

Lu dans Politique Magazine :

Unknown-8"La destruction fiscale de la famille traditionnelle est un objectif des idéologues qui nous gouvernent, à défaut de diriger notre pays, depuis des décennies. La politique fiscale des derniers quinquennats a été ouvertement anti-familiale.

Ces dernières évolutions apparaissent comme d’aimables plaisanteries en comparaison de ce qui pourrait attendre le contribuable responsable d’une famille nombreuse si les visées idéologiques de la gauche étaient poursuivies jusqu’à leur terme. [...]

Mais tout ceci n’est qu’un avant-goût de ce qui attend les familles si la gauche lance sa dernière bataille contre la famille en imposant l’individualisation de l’impôt sur le revenu.

Le prélèvement direct s’appuie sur la notion de foyer, c’est-à-dire le feu autour duquel la famille se rassemble. Or la famille constitue, depuis la disparition des corps intermédiaires, le dernier bastion de résistance à un Etat tout-puissant qui a pour objectif de créer une société d’individus atomisés incapables de lui résister et attendant de lui qu’il les prennent en charge de la conception jusqu’à l’incinération. Au plan fiscal, l’outil de suppression de la famille réside dans la suppression du foyer fiscal et l’individualisation de l’impôt sur le revenu : E. Macron veut permettre aux foyers d’opter pour une imposition séparée des conjoints , B. Hamon a prévu de l’imposer.

Le prélèvement à la source a déjà pour objectif dissimulé de contraindre les contribuables à opter pour une imposition séparée. Ce mécanisme, ahurissant par sa complexité qui provient de l’extrême complexité de l’impôt lui-même, est incohérent en ce qu’il ne supprime pas entièrement l’année de décalage entre le paiement de l’impôt et la perception du revenu. Sa mise en place impliquait, au préalable, de simplifier les règles fiscales. Or, dans une tradition politique bien française, on s’est contenté de modifier le mode de recouvrement, sans toucher à l’impôt lui-même. Le système inventé par le gouvernement ne dispense donc pas des régularisations de fin d’année et de l’imputation des crédits et réductions d’impôt sur l’année suivante.

Conséquences de la suppression du foyer fiscal

L’instauration d’un taux de prélèvement proportionnel sur les revenus versés par les tiers (employeurs, caisse de retraite …) risque d’entraîner la disparition rapide du foyer fiscal, dès lors que le législateur a prévu que les conjoints pourront opter pour une imposition séparée, afin que le taux de prélèvement tienne compte du niveau de revenus de chacun de ses membres.

Une telle mesure vise, en réalité et au regard de l’absence d’égalité salariale entre les hommes et les femmes, à inciter celles-ci à demander une imposition individuelle afin de ne pas supporter un taux de prélèvement identique à celui de leur mari. Au final, le foyer paiera le même montant global d’impôt sur le revenu mais chacun des deux aura le sentiment d’avoir contribué proportionnellement à ses moyens.

L’individualisation de l’impôt et la suppression du foyer fiscal vont nécessairement s’accompagner d’un alourdissement de l’impôt. La suppression de l’imposition par foyer provoquera mécaniquement la suppression du mécanisme du quotient familial. [...]"

Posté le 9 mars 2017 à 07h52 par Michel Janva | Lien permanent

Immigration : Robert Ménard face aux négationnistes de la réalité

Robert Ménard dénonce les accusations qui ont été portées contre lui par les six associations qui lui reprochaient ses propos sur le nombre d’enfants issus de l’immigration dans certaines écoles de Béziers. Il n’a fait que décrire une réalité :


Robert Ménard : "J'ai du mal à imaginer que je... par bvoltaire

Posté le 9 mars 2017 à 07h40 par Michel Janva | Lien permanent

08 mars 2017

Protégeons la dignité des femmes, prévenons l'addiction à la pornographie

Communiqué de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe :

"Alors que la Journée internationale de la Femme est observée par les institutions politiques dans le monde entier aujourd’hui, la Fédération européenne des Associations familiales catholiques (FAFCE) souhaite attirer l'attention sur la dignité de la femme, souvent bafouée par la pornographie, où la femme est réduite à un objet. 

En 2015, NBC News rapportait que, globalement, l’industrie pornographique a une valeur estimée de 97 milliards de dollars. Il y a un cercle vicieux entre la pornographie, l’exploitation et les abus sexuels, et la traite des être humains. L’exploitation sexuelle est la raison principale de la traite humaine dans l'Europe occidentale et centrale. Selon une étude du Parlement européen sur l’exploitation sexuelle et la prostitution de 2014 "la traite des êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle serait l'une des activités illicites les plus lucratives d'Europe, les groupes criminels en retirant environ 3 milliards de dollars par an".

Le marché de la prostitution est un phénomène hautement globalisé et "industrialisé", où des millions de femmes et d'enfants issus de milieux défavorisés partout dans le monde sont achetés et vendus par des cercles criminels à des macro-bordels qui peuvent exploiter des centaines de victimes à la fois. L'addiction à la pornographie crée une demande pour les formes les plus extrêmes de pornographie, conduisant à son tour à perpétuer l'exploitation et la traite de femmes et d'enfants, qui sont victimes de cette forme d'esclavage moderne. 

Alors que l'Union européenne est en train de revoir sa Directive sur les services de médias audiovisuels, il y a une opportunité de renforcer la protection des mineurs des contenus nocifs, qui peut à son tour contribuer à prévenir l'addiction à la pornographie. L'exposition des enfants à la pornographie a un impact énorme sur leur compréhension de la sexualité et en particulier de la femme et de sa dignité, puisque les femmes sont souvent représentées comme des objets dans ce contexte.

La FAFCE a lancé un appel aux Députés européens pour leur demander de protéger les enfants contre les contenus audiovisuels nocifs, tels que la pornographie et la violence. L'appel, qui est  encore ouvert, a déjà reçu l'appui de 14 organisations internationales et européennes."

Posté le 8 mars 2017 à 22h06 par Michel Janva | Lien permanent

15 mars : conférence de Jean Sévillia à Pau

Pau 2017

Posté le 8 mars 2017 à 17h33 par Michel Janva | Lien permanent

A l'origine des allocations familiales

Jean-Marc Proust rappelle qu'avant le monopole de la sécurité sociale, il y a eu des chrétiens qui ont oeuvré pour une politique familiale :

"Dans la mémoire collective, notre histoire sociale se résume à quelques symboles: les congés payés en 1936, la sécurité sociale en 1945. C’est négliger ce qui les précède comme si la loi se faisait en un jour. L’histoire a retenu la généralisation, ignorant la genèse. De même que nombre d’ouvriers bénéficiaient de congés payés avant 1936, les assurances sociales n’ont pas été inventées en 1945, lorsqu’elles ont devenues universelles et obligatoires. Il faut remonter une trentaine d’années plus tôt pour qu’Émile Romanet «invente» les allocations familiales. [...] Fervent catholique, il s’intéresse de près au sort des ouvriers. L’aide sociale est alors erratique et tient souvent davantage de la charité que des droits. Les syndicats se focalisent sur les salaires et la famille est plus une menace qu’un enjeu. Aussi, est-ce à la fois par le secteur public (ainsi du supplément journalier de 5 centimes par enfants accordé aux salariés du ministère de la Marine en 1860) et par le courant chrétien-social que surgit un «mouvement d’aide à la famille.»

Car, tout au long du XIXe siècle, le courant chrétien-social porte des idées novatrices: ainsi de Charles de Montalembert, qui demande l’interdiction du travail des enfants, de Frédéric Ozanam ou d’Armand de Melun, révoltés par l’étendue de la misère ouvrière, ou encore d’Albert de Mun, qui fonde des cercles ouvriers, sans oublier Frédéric Le Play qui publie La réforme sociale en France en 1864. Avec l’encyclique Rerum novarum  (1891) qui pose la question de la justice dans le salaire, plusieurs industriels vont mettre ces idées en application.

Peu après, Léon Harmel, industriel champenois, entend créer une «usine chrétienne», où les ouvriers gèrent des caisses de secours ou de crédit, des cercles d’études ou des associations religieuses… Il crée un «supplément familial au salaire».

« Cette institution, bien qu’entièrement alimentée par la caisse patronale, est gérée complètement par une commission ouvrière, qui se réunit chaque semaine, prend connaissance des salaires insuffisants et les complète en nature, au gré des familles. »

Dans le département de l’Isère, où travaille Romanet, les premiers réseaux de protection sociale se sont constitués au XIXe siècle: on y trouve plusieurs sociétés de charité, bienfaisance ou de prévoyance, des caisses de retraites des ouvriers… Entre logement et famille, chez les patrons chrétiens, la fibre sociale est intimement liée à la foi. Ils n’hésitent pas à assumer ce qui nous apparaît aujourd’hui comme du paternalisme. [...]

Avec la confiance de Joya père, puis fils, Émile Romanet s’emploie régulièrement à améliorer le sort des ouvriers, faisant grincer quelques dents dans le patronat… En 1906, il crée un conseil d’usine, préfiguration des comités d’entreprise, et met en œuvres diverses mesures: retraite supplémentaire, salle de lecture, jardins ouvriers, bureau de placement… Pour qu’il devienne le «père» des allocations familiales, il faut juste un déclic. Qui survient le 6 octobre 1916, en pleine bataille de Verdun, lorsque le gouvernement invite les Français à souscrire un emprunt de guerre. Romanet relaie l'information auprès des ouvriers. Ceux-ci lui disent qu’ils n’ont pas les moyens d’y participer, «avec leurs charges de famille.» Et l’invitent à faire une «petite enquête» pour voir «ce qui se passe dans les familles ouvrières». [...]

Peu après, Romanet convainc le Syndicat patronal. En novembre les «bonifications familiales» sont généralisées dans l’Isère, en Savoie et Haute-Savoie –avec quelques mesquineries ici ou là. [...]

Au même moment, et sans se connaître, Émile Romanet et Émile Marcesche ont alors l’intuition des caisses de compensation, alimentées par des cotisations des employeurs en proportion des heures travaillées et des salaires versés. Cette mutualisation des charges donne l’élan nécessaire à la généralisation des allocations familiales. En avril 1918, le Syndicat patronal des constructeurs mécaniciens et fondeurs de l’Isère, Savoie et Haute-Savoie donne l’exemple. Après-guerre, plusieurs branches industrielles s’en emparent: Syndicat national des constructeurs mécaniciens et fondeurs, Union des industries métallurgiques et minières, Bâtiments et travaux publics… En parallèle, sous «l’influence des cercles catholiques et des syndicalistes chrétiens (la CTFC)», les caisses de compensation interprofessionnelles se développent: 81 en 1922 , 160 en 1925, 230 en 1930, pour 1,8 millions de salariés bénéficiaires. Seul le petit commerce y reste hostile.

La suite est plus connue. En 1928 et 1930, sous Poincaré, la loi sur les assurances socialescouvre la maladie, la vieillesse et l'invalidité, puis, en 1932, le dispositif des allocations familiales est généralisé par la loi Landry. Toutes ces mesures seront unifiées en octobre 1945 dans le cadre global et obligatoire de la Sécurité sociale. L'État a pris le relais des initiatives patronales."

L'Etat a surtout confisqué les caisses d'allocations familiales et monopolisé ce système qu'il contrôle désormais et qu'il peut mettre... sous condition de ressource.

 

Posté le 8 mars 2017 à 15h39 par Michel Janva | Lien permanent

14 mars à Paris : conférence d'Olivier Pichon sur le populisme

Capture d’écran 2017-03-04 à 14.42.08

Posté le 8 mars 2017 à 14h42 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > France : Société

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > France : Société