27 avril 2015

«Le risque de guerre civile paneuropéenne est réel»

Hollandais, Thierry Baudet enseigne le droit public à l'Université de Leyde. Il déclare au Figarovox :

"[...] En raison de l'immigration de masse et des aspirations politiques naturelles des musulmans devenus très nombreux, nous prenons le risque d'un retour à l'état de guerre civile paneuropéenne. C'est une raison supplémentaire pour ne pas permettre l'arrivée de ces réfugiés sur nos côtes.

[...] Il n'y a rien de plus anti européen que l'Union européenne avec ses centaines de milliers de pages d'harmonisations législatives, son projet monétaire suicidaire, son tropisme immigrationiste coupé de la réalité et sa politique étrangère sans vision à long terme. [...]

Pour commencer, je pense à nouveau qu'il est primordial de bien distinguer «l'Europe» de l'«UE». Les deux termes sont souvent confondus, et cela constitue une pollution terrible de la discussion. Je suis autant «européen» que je suis Néerlandais-aux racines françaises- ou occidental, membre de cette grande famille judéo-chrétienne où se retrouvent entre autres les Amériques, Israël, la Russie, l'Australie ou la Nouvelle-Zélande. Ma défense de l'État-nation, par conséquent, n'entraîne pas d'exclusivisme national. Pour défendre l'État-nation, je fais valoir que la politique est plus efficace au niveau national parce que c'est au niveau des États-nations que la démocratie et la primauté du droit s'épanouissent pleinement. Cela ne signifie pas qu'il n'existe pas une civilisation européenne ou que les pays ne doivent pas coopérer les uns avec les autres mais simplement que cette coopération devrait toujours avoir lieu sur la base de la participation souveraine et non sur la base de l'intégration politique, qui a malheureusement été la tendance dominante depuis plusieurs décennies. [...]"

Posté le 27 avril 2015 à 11h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

26 avril 2015

"Vous ne resterez pas comme des poissons rouges dans la forteresse européenne"

Fatou Diomé, écrivain franco-sénégalais sénégalo-français, un bagout à faire peur, ne mâche pas ses mots au sujet des migrants noyés aux portes de l'Europe, et bien sûr, "stigmatise" les blancs :

"Ces gens là qui meurent sur les plages, et je mesure mes mots, si c'était des blancs, la terre entière serait en train de trembler ! Mais là, ce sont des noirs et des arabes (...) Si on voulait sauver les gens, on le ferait, mais on attend qu'ils meurent d'abord !"[...]

 "Monsieur, vous ne resterez pas comme des poissons rouges dans la forteresse Européenne ! A l'heure d'aujourd'hui, l'Europe ne sera plus jamais épargnée, tant qu'il y aura des conflits ailleurs dans le monde (...)"

Quand le bocal Europe aura accueilli tous les poissons de toutes les couleurs, les poissons rouges européens seront morts, mais les autres aussi, madame Diomé, car le bocal aura explosé. 


Naufrage des Migrants, Fatou Diome dénonce l... par massthiam1 

Posté le 26 avril 2015 à 18h14 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (23)

"Il faut créer du travail en Afrique pour endiguer l’immigration illégale"

2008-02-17-Card.Njue%2002Des paroles de S.Em. le Cardinal John Njue, Archevêque de Nairobi et Président de la Conférence épiscopale du Kenya, qui déclare qu'il faut créer de nouvelles opportunités d’emploi en Afrique pour endiguer les flux migratoires illégaux en direction de l’Europe.

Il déplore d'autre part la fermeture programmée du camp de réfugiés de Dadaab, le plus grand camp de réfugiés au monde, affirmant que les complices des intégristes somaliens se cachaient au sein de la structure.

"Officiellement, 350.000 personnes vivent dans le camp situé non loin de la frontière somalo-kenyane" a indiqué le Cardinal Njue. "On soupçonne que la milice islamique se soit infiltrée à Dadaab. Fermer le camp signifie punir les innocents, les mettant en danger en les renvoyant en Somalie".

Posté le 26 avril 2015 à 10h04 par Marie Bethanie | Lien permanent

25 avril 2015

Alpes-Maritimes : plus de 800 migrants interpellés en cinq jours

Le Point.fr :

"Ces migrants, qui proviennent pour la plupart d'Afrique noire, ont été interpellés depuis dimanche aux différents points de contrôle des Alpes-Maritimes.

Selon Laurent Laubry, secrétaire départemental du syndicat Alliance, cette "explosion brutale [est] liée à l'arrivée des beaux jours et à la reprise des flux de bateaux quand la mer se calme". Sur l'ensemble du premier trimestre 2015, la police aux frontières a, selon lui, procédé à plus de 2 200 interpellations de migrants dans le département, soit le double de l'année précédente."[...]

Refoulés vers l'Italie, tous retentent leur chance de passer la frontière, parfois même dans l'heure qui suit.

Posté le 25 avril 2015 à 12h01 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (9)

24 avril 2015

Kouchner veut "une flottille européenne de secours" en Méditerranée

Kouchner, l'autre bonne conscience de notre époque, qui au passage a l'air d'ignorer que notre marine n'a plus beaucoup de bateaux, est déçu par les mesures décidées par l'Europe pour empêcher les bateaux clandestins d'arriver en mode sous-marin sur nos côtes. Il trouve que l'Europe n'en fait pas assez.

 

Vraiment, dans tous les domaines, ces gens sont fous.

Posté le 24 avril 2015 à 11h22 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (24)

"Au nom des droits de l'homme, on doit oublier qu'on ne leur a pas demandé de venir"

"Ce ne sont pas la France, ou l'Italie, ou l'Europe, ou la Méditerranée qui tuent, mais les Droits de l'homme qui tuent." Eric Zemmour.

 

Posté le 24 avril 2015 à 10h59 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (12)

23 avril 2015

Ils pourraient être un demi-million à tenter leur chance en 2015

10680_1091624...pour traverser la Méditerranée et venir s'installer en Europe :

"Un demi-million de migrants pourraient tenter cette année une dangereuse traversée de la Méditerranée, avec plusieurs milliers de morts, si rien n'est fait pour lutter ceux qui organisent ces trafics d'êtres humains, estime l'Organisation maritime internationale (OMI), une institution de l'ONU"

Posté le 23 avril 2015 à 15h51 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

En 2100, un homme sur deux sur la planète sera Africain

Lu sur le blog de Bruno Gollnisch :

"L’institut géopolitique des populations , présidé par Yves-Marie Laulan, le souligne à l’occasion d’un prochain colloque, « en ce début du XXI° siècle, un nouveau péril terrifiant vient assombrir encore davantage l’avenir de ce malheureux continent (africain) que l’on pourrait croire décidément voué au malheur. C’est une explosion démographique à venir, inouïe, sans précédent dans l’histoire du monde. Ce phénomène, selon les prévisions des Nations Unies, pourrait porter la population africaine au chiffre véritablement hallucinant de 4,2 milliards de personnes, soit autour de 47 % de la population mondiale prévue pour la fin de ce siècle. En 2100, un homme sur deux sur la planète vivrait en Afrique ! Cela alors que l’Afrique n’est, de toute évidence, nullement préparée à affronter ce prodigieux défi démographique. En conséquence, l’Afrique, naguère sous peuplée, va-t-elle devenir un continent maudit, surpeuplé et affamé, livré à tous les déchirements que la misère extrême peut engendrer. Sans compter que son déversoir naturel serait inévitablement une Europe d’abord réticente, puis un jour peut-être, hostile ».

Nos dirigeants actuels sont-ils de taille à affronter cette menace colossale, à côté de laquelle la migration des peuples (volkerwanderung), les invasions barbares du Vème siècle,  les ravages des huns ou l’invasion des troupes islamiques en Europe au moment de l’hégire  pourraient  passer pour d’aimables gaudrioles anecdotiques ?"

Posté le 23 avril 2015 à 12h33 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (18)

Cardinal Parolin : sensibiliser les migrants au danger de l’exil

PDans un entretien au quotidien italien La Stampa, le secrétaire d’État du Saint-Siège estime que l’Église catholique

« pourrait aussi faire une œuvre de persuasion majeure, faisant prendre conscience des graves risques auxquels sont confrontés les réfugiés ».

Parmi les survivants des traversées périlleuses

« l’un pensait que la Méditerranée fusse seulement un fleuve » : « Beaucoup ne savent pas ce à quoi ils font face ou ont été trompés. »

Le cardinal considère que l'Italie ne peut gérer seul en Europe ce phénomène et appelle à

« créer dans les pays de provenance les conditions qui permettent de rester et non de favoriser l’exode ».

Posté le 23 avril 2015 à 11h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

22 avril 2015

Asile politique restrictif et immigration zéro contre dogmatisme socialiste

Posté le 22 avril 2015 à 09h35 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

Plus les jeunes sont intégrés, plus il y a risque de radicalisation

Marion Van San est chercheuse au RISBO, un institut de recherche dans le domaine de l’enseignement et affilié à la Faculté de sciences sociales de l’Université Erasmus de Rotterdam. Ses études depuis 2009 sur le phénomène de radicalisation bousculent beaucoup d'idées reçues. Voici un extrait de ses écrits traduits par Fdesouche :

"Le débat mené en Belgique est imprégné d’idées reçues qui empêchent toute analyse appropriée du phénomène. Selon ces idées toute faites, ces jeunes gens partiraient pour la Syrie parce qu’ils sont victimes d’une société qui ne les acceptent pas et qui ne leur offre pas d’opportunités. Ce point de vue (...) n’est cependant pas étayé par les données empiriques.

Que ce soit dans les recherches sur l’extrémisme islamique, ou même dans les recherches sur le terrorisme en général, la conclusion est toujours la même : les gens concernés ne sont pas toujours issus d’un niveau social bas, ils ne sont pas marginalisés ou frustrés, et ne présentent pas de troubles psychiatriques. Les familles dont sont issus les jeunes Belges partis ne sont pas toutes de classe inférieure, leurs enfants ne sont ni sous-qualifiés, ni frustrés. Concernant les discriminations dont ils se disent victimes, on n’a généralement que peu de preuve empirique.

Ces dernières années, de nombreuses recherches internationales ont eu lieu sur le radicalisme et l’extrémisme. Ce qu’elles montrent est que les jeunes hommes et femmes qui se radicalisent, et qui cèdent parfois à l’extrémisme, sont souvent issus de familles de la classe moyenne. Il y a aussi quelques cas de jeunes issus de la classe supérieure. N’oublions pas que les pirates de l’air des attaques du 11 septembre venaient de familles riches. Un autre point à noter, le faible statut social et le manque d’opportunité sont le lot de la grande majorité des gens, mais seuls quelques uns d’entre eux deviennent extrémistes(...)

Un autre stéréotype habituel dans le débat en Belgique est que (...) cela, la radicalisation serait le résultat d’une intégration qui a échoué. Les chercheurs appellent ce phénomène le paradoxe de l’intégration, il sert de terreau fertile à la radicalisation. Ce paradoxe signifie que les enfants et petits-enfants d’immigrés, qui sont nés et ont grandi ici, attachent une grande importance à la société dans laquelle ils vivent. Ils veulent être acceptés socialement et font tout ce qu’ils peuvent pour s’intégrer. Le résultat est qu’ils ont des attentes sociales plus élevées que les autres et sont plus sensibles aux exclusions et aux (prétendues) discriminations. Les expériences négatives peuvent les détourner de la société et les conduire à chercher refuge dans une recherche d’identité dangereuse.

Je crois pouvoir dire que plus les jeunes sont intégrés, plus il y a risque de radicalisation.

Cette thèse est appuyée par de nombreux éléments. Souvent les jeunes radicalisés étaient très occidentalisés avant leur radicalisation. Ils buvaient de l’alcool et consommait souvent de la drogue. Par la suite, ils ont commencé à s’intéresser de plus en plus à la religion, ils se sont convertis à l’Islam pour finir par se radicaliser en très peu de temps. La plupart avait terminé leurs études ou avaient un travail et des amis issus de groupes ethniques différents (...)

Nous savons que lutter contre la pauvreté ne suffit pas à combattre contre le radicalisme et l’extrémisme. Il ne faut pas non plus mettre trop d’espoir dans les propositions de lutte contre le chômage des jeunes. Je ne fais pas ici d’appel à changer fondamentalement les politiques actuelles de lutte contre la pauvreté, ni à arrêter de lutter contre le racisme sur le lieu de travail ou sur le marché de l’emploi. Mais nous devrions pas entretenir l’illusion que ces mesures vont freiner le radicalisme et l’extrémisme. (...)"

Posté le 22 avril 2015 à 07h58 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

la Libye est perçue comme une porte d’entrée de l’Europe

Si les propositions de René Otayek, politologue spécialiste de l’Afrique, du monde arabe et de l’islam, à propos des immigrés clandestins, relèvent de l'angélisme habituel dans ce domaine (solution humanitaire, accueil élargi...), son analyse de la situation en revanche rejoint tout à fait celle de Bernard Lugan :

Mais ces flux migratoires existaient sous le régime libyen précédent ?

"Depuis la chute du régime de Kadhafi, en 2011, il n’y a plus aucun contrôle des frontières, et pour les migrants d’Afrique subsaharienne, surtout venus d’Ethiopie, d’Erythrée ou de Somalie, tous ceux qui aspirent à fuir la guerre, la pauvreté, la famine, la Libye est perçue comme une porte d’entrée de l’Europe. Ce régime avait beaucoup de défauts, mais il donnait le sentiment de vouloir contrôler ces flux de clandestins. Du moins ceux-ci étaient instrumentalisés pour monnayer les soutiens de pays européens. Aujourd’hui, ce sont les djihadistes qui profitent de ce commerce quasiment esclavagiste, faire traverser la mer aux migrants, pour se constituer un trésor de guerre."

La France qui a participé au renversement du régime libyen est-elle selon vous en cause ?

"Le constat de la responsabilité européenne, et plus précisément française et britannique, n’est plus à faire. L’intervention militaire était peut-être justifiée pour protéger les populations civiles menacées par la répression contre la rébellion libyenne. Pour autant la coalition franco-britannique n’avait pas pour mandat d’éliminer physiquement Kadhafi, et le jour d’après n’a pas été du tout anticipé. On a abattu les quelques insitutions qui existaient sans les remplacer par quoi que ce soit. Et de cet état de chaos s’exportent vers le nord des immigrants de plus en plus nombreux, et vers le sud le terrorisme international. Ce qui s’est passé au Mali ne peut pas être dissocié de la crise libyenne, même si la guerre civile avait ses dynamiques internes – fragilité de l’État, marginalisation et sous-développement du nord, que les Touaregs vivaient très mal."

Posté le 22 avril 2015 à 07h37 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

21 avril 2015

Migrants : les conseils de l'Australie à l'UE

Tony Abbott, premier ministre d'Australie, estime que si les pays de l'Union européenne suivaient le modèle australien, beaucoup de vies seraient sauvées.

XVMea8edeae-e84d-11e4-a52f-192866a70126

"Pour Tony Abbott, seul le refoulement systématique des bateaux chargés de migrants est efficace. "Des centaines, peut-être des milliers de personnes se sont noyées en essayant d'atteindre l'Europe depuis l'Afrique. Le seul moyen d'empêcher ces tragédies est de mettre fin (à l'arrivée) des bateaux", a-t-il déclaré mardi à des journalistes.

"Il est urgent que les Européens adoptent une politique très ferme qui puisse mettre fin au trafic d'êtres humains en Méditerranée", a-t-il ajouté."[...]

Posté le 21 avril 2015 à 23h09 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (8)

Pause sourire

La solution pour venir à bout de l’immigration en Europe (Nouvelles de France).

Sans-titre

Posté le 21 avril 2015 à 19h33 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (21)

Migrants : Malte demande une intervention contre les passeurs criminels

Lu dans Présent :

P"Alors que la plupart des pays européens n’en finissent plus de pleurer sur une situation dramatique qu’ils ont contribué à créer par leur incurie en matière d’immigration, du côté de La Valette, on ne s’embarrasse pas avec le politiquement correct. Jugeant « insuffisante » la proposition de blocus de son homologue italien Matteo Renzi, le Premier ministre maltais Joseph Muscat et son ministre des Affaires étrangères George Vella ont en effet demandé lundi à ce que l’on intervienne militairement contre les passeurs, en allant notamment les traquer jusque dans les eaux libyennes.

Selon le Times of Malta, George Vella a ainsi déclaré que la création d’une coalition chargée de combattre les trafiquants d’êtres humains, avec un mandat des Nations Unies lui permettant de les attaquer militairement, est aujourd’hui « du devoir de la communauté internationale ». Une déclaration à laquelle Joseph Muscat devait ajouter : « le temps est venu d’agir en Libye ». En effet, poursuivait-il, « à moins que des mesures ne soient prises autour de la Libye, ces scènes seront amenées à se reproduire ». [...]"

Posté le 21 avril 2015 à 15h44 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

L'Europe doit organiser le retour des migrants dans leur pays d’origine

A l'inverse de Michel Barnier (UMP), Stéphane Ravier, sénateur FN des Bouches-du-Rhône, souhaite que la politique vis-à-vis de l'immigration clandestine change :

"Aujourd'hui, à cause de Nicolas Sarkozy et de l'anarchie qui règne en Libye, ce sont les trafiquants, les terroristes qui envoient sur nos côtes des centaines de milliers de clandestins que l'Europe se croit obligée d'accueillir alors que nous comptons déjà dans notre pays près de 5 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres et une crise du logement sans précédent.

J'ai eu beau lire la déclaration des Droits de l'Homme, dans les 17 versets qui la composent, je n'y ai pas lu que la France devait être le Christ des nations, que la France devait accueillir toute la misère du monde. Il faut organiser le retour de ces migrants dans leurs pays d'origine, comme l'a fait l'Australie.

Nous n'avons pas les moyens d'accueillir ces gens. Il faut les décourager de venir, leur faire savoir qu'en venant ici, les marines italienne et française les reconduiront dans leurs pays d'origine. Et s'ils arrivent à mettre un pied sur notre sol, il faut leur faire savoir qu'ils n'obtiendront rien: ni Aide médicale d’État, ni CMU, ni logement. Il faut changer la loi. Le droit d'asile doit revenir ce qu'il était à la base: accueillir quelques centaines, tout au plus quelques milliers, en étant extrêmement vigilants sur les dossiers présentés par ces demandeurs qui seraient menacés dans leur vie, mais pas pour délit d'opinion ou pour orientation sexuelle comme c'est le cas aujourd'hui"

Posté le 21 avril 2015 à 07h26 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (11)

Il faudra accueillir plus de réfugiés en France

C'est l'opinion de Michel Barnier (UMP), ancien ministre des affaires étrangères et ex-commissaire européen :

"Il faudra accueillir plus de réfugiés en France"

Michel Barnier espèrait être désigné par l'UMP comme tête de liste aux régionales en Rhône-Alpes face à Laurent Wauquiez...

Posté le 21 avril 2015 à 07h09 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

20 avril 2015

Drames des migrants: Mgr Galantino demande une autocritique de l'UE

Mgr Nunzio Galantino, secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI), réagit à la suite de la mort des 12 chrétiens jetés à la mer par d’autres migrants.

"J’attends que les États-Unis, l’Europe et les autres disent au moins une parole. Au moins une ! D’autocritique sur ce qu’ils ont fait dans le passé. Si nous sommes sérieux, nous devons dire aussi qu’une grande partie de cette situation a été favorisée, sinon créée, par certains types d’interventions imprudents, des interventions derrières lesquelles on découvre toujours plus qu’il n’y avait que des intérêts : pas l’envie d’exporter des valeurs, la démocratie !"

Posté le 20 avril 2015 à 11h21 par Michel Janva | Lien permanent

"Aucune chance, vous ne vous installerez pas en Europe"

Ce n'est pas un slogan du Front National mais celui que vient d'adopter l'Union européenne pour mettre un frein définitif aux vagues d'immigration clandestines qui déferlent quotidiennement en Europe via la Méditerranée :

"Les bateaux interceptés seront systématiquement refoulés vers l’Afrique, avec un  message limpide, thème d’une campagne de communication de la commission européenne : « No way, you will not make Europe home » (aucune chance, vous ne  vous installerez pas en Europe)" (source)

Pourtant, l'immigration est devenue un sujet de crispation, notamment lors des dernières élections. (...), l'Union Européenne va mener une politique extrêmement sévère de lutte contre l'immigration clandestine à travers l'opération "frontières souveraines". Les bateaux d'immigrés sont ainsi interceptés en pleine mer, avant même d'atteindre les côtes de l'Europe. Placés dans des camps provisoires, les passagers hommes, femmes et enfants sont ensuite transférés dans des centres de rétention basés en pleine mer ou sur les îles de la Méditerranée, en attendant que leur dossier soit examiné." (source)

L'Union européenne ne veut plus accueillir aucun migrant clandestin. Les malheureux  interceptés dans la mer Méditerranée seront donc à l'avenir immédiatement  transférés en... Lybie ! (source)

4923203
Vous l'aurez compris, il ne s'agit ni de l'Union européenne ni de la France mais de l'Australie qui a décidé depuis 2013 de prendre des mesures politiques courageuses. Et ça marche. Les arrivées de bateaux de clandestins en Australie sont passés de 276 en 2012, 302 en 2013, 1 en 2014 et 0 à ce jour en 2015.

CAXjZXnUUAA4KVU

Tout est question de volonté politique. Ce n'est pas l'extrême droite qui gouverne en Australie...

Posté le 20 avril 2015 à 08h29 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (14)

Nicolas Sarkozy, pompier pyromane et hypocrite

Image2Source

Posté le 20 avril 2015 à 07h58 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

17 avril 2015

Les routes migratoires pour briser la forteresse européenne

Source

Posté le 17 avril 2015 à 17h25 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

16 avril 2015

L'Italie alerte sur un «tsunami» de réfugiés

Au lendemain de l’arrivage de 8500 migrants en trois jours et de la disparition de 400 personnes selon les ONG, les services secrets ont lancé l’alerte sur un «tsunami» de réfugiés en vue au cours des deux prochains mois.

« Ceux qui consacrent une attention professionnelle aux flux migratoires en provenance de la Libye estime que l’Italie a deux mois, trois au maximum, avant que s’abatte sur nos côtes méridionales un «tsunami» de déshérités : 250 000 selon les optimistes, 500.000 pour ceux qui pensent que le «bassin» plus ample », prévient le «Corriere della Sera». La fourchette reste inférieure de moitié à celle (500 000 à un million de réfugiés en 2015) évoquée par le Directeur exécutif de l’agence Frontex, Fabrice Leggeri, en mars dernier, mais contestée jusqu’ici par le gouvernement italien. Mais il suffit de rappeler que l’Italie a dû faire face à un flux de 170 000 réfugiés pour toute l’année 2014 pour se rendre compte de l’ampleur du drame humain en préparation. Depuis le début de l’année, plus de 19 000 migrants ont déjà débarqué sur les côtes méridionales italiennes et les centres d’accueil sont au bord de l’explosion….."

Posté le 16 avril 2015 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (14)

La vision cosmopolite et mondialiste de la Ligue des Droits de l'Homme

On se souvient des critiques et accusations dont le maire FN de Mantes-La-Ville, Cyril Nauth, avait fait l'objet de la part de son opposition suite à sa décision de supprimer les subventions à la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme. La mise en ligne du procès-verbal du conseil municipal permet de connaître ses arguments de manière plus détaillée comme le montre cet échange (p.69) :

"Monsieur BENMOUFFOK dit qu’il avait fait savoir d’emblée qu’elle serait destinée à être supprimée et avant de supprimer cette subvention, il a aussi demandé à la Ligue des Droits de l’Homme d’évacuer les locaux qu’elle occupait. Il trouve que c’est un signe politique extrêmement fort, au-delà du symbole même, cela signifie clairement que l’ennemie qui est désignée aujourd’hui par le Front National, c’est la Ligue des Droits de l’Homme, c'est-à-dire cette institution de la République.

Monsieur NAUTH pense que c’est réciproque, comme elle fait de la politique beaucoup plus que du social, contrairement à ce qu’elle prétend, elle aussi les a désignés depuis très longtemps comme un ennemi. En ce qui concerne la République, il se trouve qu’ils n’ont sûrement pas la même vision de la République que la LDH. Lui, il est effectivement un défenseur de la République, mais de la République Française. Il est très attaché à sa souveraineté. Il n’a pas de vision cosmopolite, mondialiste comme la LDH. Effectivement, il ne soutient pas cette vision de République sans frontières qui accueille toute la misère du monde. La principale activité de la LDH est, par exemple, d’aider les étrangers clandestins, à demeurer sur le territoire national.

Effectivement, le Front National a toujours lutté contre l’immigration clandestine, non pas par haine des étrangers ou des clandestins car se sont souvent de pauvres malheureux qui ont quitté leur pays d’origine dans l’espoir de trouver un monde meilleur. Le problème, s’est que nous n’avons plus en France, aujourd’hui, la capacité d’accueillir toute la misère du monde et c’est en partie la raison pour laquelle il a pris cette décision (...)"

Posté le 16 avril 2015 à 06h49 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

L’islam est inconciliable avec l’Occident

C'est une étude qui fait du bruit au Canada. En effet, 42% des Canadiens musulmans interrogés conviennent que "l’islam est inconciliable avec la société occidentale, et à fortiori n’est absolument pas soluble avec leur monde environnant".

Par ailleurs, 60% des Canadiens juifs et chrétiens pensent la même chose. Les Canadiens se présentant comme laïques partagent cet avis à 46%.

Cela désole le directeur de l'étude, Jack Jedwab, mais aussi tous les tenants du politiquement correct :

"C’est déconcertant de constater que les résultats de notre sondage montrent toujours que plus de 60 pour cent des Canadiens perçoivent l'Occident et la société islamique comme inconciliables. Cela nous met face à une impasse. C’est un coup dur pour le dialogue interreligieux"

Posté le 16 avril 2015 à 06h38 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

13 avril 2015

A Calais, le "nouveau Sangatte" s'installe tranquillement

Un article du Figaro dépeint le quotidien de la "nouvelle jungle", l'endroit dédié aux milliers de migrants qui déferlent sur Calais dans l'espoir de passer en Angleterre, et qui pour beaucoup, s'installent :

"Près de mille migrants sont déjà présents sur le site de cette ancienne décharge. Plusieurs dizaines de nouveaux s'y installent chaque jour.[...]Des centaines d'abris de fortune sont en construction: cabanes, tentes, cases africaines, constructions en dur… Preuve que la communauté est en voie de sédentarisation sur ce Sangatte à ciel ouvert, une église orthodoxe, une mosquée, deux restaurants et quatre épiceries fabriqués de bric et de broc ont été édifiés, témoignent les associations locales, la police et la préfecture."[...]

L'éloignement du nouveau Sangatte (5 km) permet aux habitants de Calais de souffler un peu, avec une baisse des délits. Néanmoins, ce lieu de passage originellement transitoire, a toutes les chances de devenir l'antichambre de la naturalisation, grâce à Bernard Cazeneuve qui incite les migrants à la demande d'asile, dont le nombre de dossiers est aujourd'hui en hausse, ce qui inquiète la cour des Comptes :

"Aujourd'hui, la sous-préfecture de Calais en enregistre à elle seule 55 à 60 par semaine."[...]

Les socialistes bradent tranquillement notre pays; il leur en sera demandé des comptes.

Posté le 13 avril 2015 à 10h51 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (3)

«La politique d'asile est devenue la principale source d'arrivée d'immigrants clandestins en France»

Ce n'est pas le FN qui le dit mais la Cour des comptes dans un rapport de 113 pages. Les magistrats chiffrent le coût de l'asile à plus de 2 milliards d'euros par an pour la collectivité nationale. Deux fois plus que les estimations des autorités. Car au coût de ceux qui arrivent s'ajoute celui de ceux qui ne repartent pas : seulement 1 % des déboutés quitteraient le territoire français. Sur les éloignements, la Cour assure qu'il a été noté une “forme de renoncement” dans certaines préfectures à cause de l'absence de directive claire du gouvernement.

Posté le 13 avril 2015 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

03 avril 2015

L'immigration inquiète le gouvernement

Une note rédigée par le ministre de l'Intérieur assigne à l'ensemble des préfets les «objectifs et priorités 2015» sur le front de la lutte contre l'immigration irrégulière. Dans ce document de six pages daté du 26 mars, estampillé de la mention «confidentiel» et que Le Figaro s'est procuré, Bernard Cazeneuve veut conjuguer une «politique migratoire équilibrée» et «détermination sans faille» contre les réseaux criminels.

Le nombre de franchissements clandestins aux frontières de l'Union européenne a bondi de 250 % en janvier et février 2015 par rapport à la même période de 2014.

Parmi les priorités assignées aux préfets, figure la lutte contre les filières d'immigration clandestine, contre la «fraude documentaire et à l'identité», notamment les fausses reconnaissances de liens de filiation et «l'exécution des décisions d'éloignement des ressortissants des pays tiers», hors Union Européenne.

En revanche, la note ne parle pas de la sortie du traité de Schengen, ni de la fermeture des pompes aspirantes de l'immigration (AME...). Les préfets vont devoir faire des moulinets dans le vide.

Posté le 3 avril 2015 à 10h04 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

24 mars 2015

Je suis catholique et vous ne me convertirez pas

Lu ici :

"Ces motsJe suis catholique et vous ne me convertirez pas – n’ont pas été prononcés par le photographe de guerre Teun Voeten en Irak ou en Syrie mais en… Belgique. Plus précisément à Molenbeek-Saint-Jean, commune bruxelloise où Teun Voeten a vécu huit ans et qu’il a quittée, contraint, car «C’est devenu une enclave ethnico-religieuse».

Dans un entretien publié par brusselnieuws.be, Teun Voeten, qui a photographié les sans-abris à New York, la violence des cartels de la drogue au Mexique et la guerre au Rwanda, en Bosnie, au Libéria, en Irak et en Afghanistan, explique qu’il ne peut plus vivre à Molenbeek.Teun Voeten raconte comment les problèmes socio-économiques sont rejoints ici par une dimension politico-religieuse et parle de « l’impérialisme islamique » qui s’y est développé."

Posté le 24 mars 2015 à 05h09 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

21 mars 2015

La France a accordé 1500 visas d'asile à des chrétiens d'Orient

... depuis le mois de juillet. Environ 200 personnes ont été conviées dans les jardins du ministère de l'Intérieur, pour une cérémonie sur l'accueil de chrétiens venus d'Irak et de Syrie, en présence de François Hollande, qui a déclaré :

«Je veux saluer la pleine intégration qui est la vôtre, cette volonté d'être pleinement, maintenant, ici en France, et de pouvoir apporter votre talent, votre culture et votre volonté d'être utiles à la France, car vous êtes utiles à la France». «Merci pour le courage dont vous avez fait preuve». 

Pourquoi, il y a d'autres immigrés qui ne s'intègrent pas ?

le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a ajouté :

«Vous êtes tous les bienvenus chez nous», «les chrétiens sont parmi les premières victimes du projet criminel d'épuration religieuse que Daech cherche à imposer à l'ensemble des territoires qu'il contrôle aujourd'hui».

Posté le 21 mars 2015 à 17h33 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

14 mars 2015

Mungo Shematsi, d'origine congolaise, du PS au FN

Mungo Shematsi, enseignant d'origine congolaise, installé en France depuis trente ans, est tête de liste FN dans le canton de Saint-Etienne-2. Il déclare au Figaro :

Front_des_atypiques_fn"Auriez-vous pu vivre en France si le FN avait été au pouvoir?

J'avais fait une demande officielle de réfugié politique et ensuite de naturalisation. Si on me l'avait refusée, j'aurais essayé de rejoindre un autre pays. Mais si le FN vient au pouvoir, les conventions internationales ne seront pas remises en question. Je n'ai pas entendu Marine Le Pen le dire. En revanche, elle s'est engagée à stopper l'immigration.

L'immigration est-elle une chance?

Pas toujours. Une immigration apportant de la valeur ajoutée est une chance mais celle qui devient une charge pour la nation ne l'est pas."

Posté le 14 mars 2015 à 20h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

Le Monde fait-il le jeu du Front National ?

En rapportant cette réalité :

"Le nombre de migrants entrés illégalement dans l'Union européenne (UE) a plus que triplé en ce début d'année 2015, a rapporté vendredi 13 mars le nouveau patron de l'Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des Etats membres de l'Union européenne (Frontex), Fabrice Leggeri, ajoutant que le mouvement risquait de se poursuivre au printemps."

D'habitude c'est le journaliste du Monde Samuel Laurent qui désintox ce genre d'informations dans les médias en dénonçant des articles qui font le jeu du FN. Mais si même Le Monde s'y met... c'est que cela doit être vrai.

Posté le 14 mars 2015 à 10h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

09 mars 2015

Entre 500 000 et un million de migrants en provenance de Libye

Ce n'est pas le cri d'alarme d'un théoricien du grand remplacement, mais l'avertissement du directeur exécutif de Frontex, Fabrice Leggeri.

Posté le 9 mars 2015 à 17h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

06 mars 2015

Un député veut des statistiques ethniques

Ce n'est pas un député du FN, mais un député PS. Mais c'est pour la discrimination positive (la bonne) :

"tripler en cinq ans le nombre de fonctionnaires de police issus de l'immigration".

Posté le 6 mars 2015 à 16h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

Les clandestins de Calais logés au Touquet ?

Lu dans Les Echos du Touquet :

"Suite à la visite de Bernard Cazeneuve à Calais, les pouvoirs publics veulent trouver des solutions d'accueil des migrants en dehors de la cité des six bourgeois. Il y a quelques semaines, selon nos informations, une délégation du Ministère serait venue sur la Côte d'Opale pour étudier des solutions d’hébergement entre Calais et Berck. Plusieurs sites auraient été repérés: un hôtel au Touquet, un autre à Camiers, des HLM à Etaples et à Berck. Il s'agirait d'affecter ces logements en hébergements d'urgence, pour désengorger Calais.

Au Touquet, l'hôtel d'Artois a retenu l'attention des autorités. Cet établissement a fermé il y a deux ans car un arrêté de péril imminent avait été pris. Depuis, l’immeuble est toujours là, inoccupé. Quelques travaux d'urgence suffiraient à le rendre habitable, et à faire lever l'arrêté. Son propriétaire, M. Barlet, n'a pas confirmé le projet d'hébergement pour migrants, mais ne l'a pas démenti non plus.« Pour l'instant, rien n'est fait », a dit M. Barlet, qui ne se montre pas hostile à une telle solution à titre transitoire.

A la mairie du Touquet, on est dans l'expectative. Même s’il n’a eu aucune information officielle, dès qu'il a eu vent de cette affaire, Daniel Fasquelle a écrit au Préfet de région et au Ministre de l'Intérieur pour leur rappeler que l'immeuble en question était frappé par un arrêté de mise en péril et qu'il avait fait l'objet d'une fermeture administrative. Inutile de dire que la municipalité n’est pas enthousiaste à l’idée de voir s’installer une cinquantaine de migrants en plein centre-ville du Touquet !"

Posté le 6 mars 2015 à 12h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

Travail au noir : le président PS de l'Isère épinglé

Ce n'est absolument pas un problème au PS : en 2007, Jérôme Cahuzac avait été condamné pour avoir fait travailler une femme sans papier,

"une femme de ménage philippine sans papier employée au noir et payée en liquide de juillet 2003 à novembre 2004 pour 40 heures mensuelles à raison de 250 € par mois."

5 ans plus tard, en 2012, Cahuzac était nommé Ministre du Budget.

Unknown-15Aujourd'hui nous apprenons que la famille du président PS de l'Isère employait au noir une Roumaine. Pendant près d'un an, Camelia s'est occupée sept jours sur sept de la mère très âgée du président socialiste du conseil général de l'Isère, Alain Cottalorda. Elle explique avoir été recrutée en Roumanie par ce dernier et l'une de ses sœurs, et n'avoir jamais été déclarée malgré ses demandes. L'élu se dégage de toute responsabilité. Camelia espérait une vie meilleure en France, loin de sa Roumanie natale où le Smic est à 190 euros brut. Elle a découvert « la vie d’esclave ». 10 mois durant, d’octobre 2013 à juillet 2014, elle a travaillé dans l’illégalité totale, non déclarée, donc sans les droits de base prévus par le Code du travail français : ni contrat de travail, ni couverture sociale, ni repos compensateurs. Elle a travaillé du lundi au dimanche, 12 heures par jour en moyenne lorsqu’elle n’était pas d’astreinte la nuit, pour une rémunération « au noir » de 1 200 euros.

L'immigration, cette chance pour la France, et pour le PS.

Posté le 6 mars 2015 à 07h05 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

05 mars 2015

Dans les pharmacies, c'est gratuit

De Louis Lorphelin dans Présent :

Present_logo"Chaque jour, le déficit de la Sécurité sociale (SS) se creuse un peu plus dans nos pharmacies, avec la bénédiction des pouvoirs publics. Dans cette pharmacie, au cœur d’un quartier remplacé ethniquement d’une grande ville de province, c’est le bal des voilées et des sans-papiers tous les jours. Ainsi par exemple, une Malienne fait le plein de médicaments avant de rentrer six mois au pays. Au moins 10 000 euros de trithérapie et autres traitements s’envolent avec elle, à croire qu’elle soigne tout son village avec. Magie de la CMU (couverture maladie universelle) et de l’AME (aide médicale d’Etat) : elle repart sans payer un centime. Au passage, elle prend en sus une quinzaine de tubes de Dexeryl dont on se de- mande bien pourquoi il est encore pris en charge par la SS, ainsi que 60 boîtes de Doliprane. On ne sait jamais, avec la climatisation dans l’avion, un mauvais rhume est si vite arrivé ! Pendant ses six mois d’absence, elle aura pris soin de sous-louer son logement social à la famille en leur laissant sa carte vitale. Bien que cette pratique soit passible de 5 000 euros d’amende, elle ne sera jamais inquiétée. La SS ferme les yeux.

Cette opération « médicaments sans frontières » est possible grâce à un ajustement de la loi de Marisol Touraine sur la sécurité sociale votée en juin 2014. Elle permet désormais une sortie de territoire avec six mois de traitement, sur simple attestation sur l’honneur. Avant, il fallait quand même que le « Français culturellement diversifié » se rende au centre de la SS, afin d’obtenir un tampon d’autorisation de trois mois de traitement pour départ à l’étranger avant que le pharmacien ne lui délivre le tout. Et prière de servir le client – pardon, le patient – avec le sourire, même si ces sosies de candidats au djihad refusent d’adresser la parole à une femme derrière le comptoir (blanche et non voilée de surcroît). 

Encore mieux, un praticien m’a raconté avoir un jour été menacé de mort par une femme en niqab, manifestement mécontente d’avoir été prise sur le fait en train de voler à l’étalage. Ces grands voiles sont quand même si pratiques : on peut y cacher plein de choses en dessous. Mais les services de police ne donnent jamais suite malgré la présentation des bandes de vidéo surveillance. Mieux, il est proposé aux victimes de ces vols quotidiens de déposer une main courante mais on les dissuade toujours de porter plainte par une attente interminable au commissariat. Il ne faut surtout pas aggraver les statistiques de la délinquance ! [...]"

Posté le 5 mars 2015 à 23h31 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

Immigration : le réseau des faux malades

Lu sur Novopress :

"Il y a les mariages blancs, la fausse paternité, les réfugiés politiques factices, les mariages gays qui n’en sont pas. Les filières d’immigration clandestine toujours en quête de trous d’air dans la législation française ne sont pas en mal d’imagination. Ils fabriquent aussi, par le biais de prises de sang faites sur de vrais patients, de faux malades du sida afin qu’ils soient régularisés en France. Il est en effet prévu dans nos largesses de régulariser systématiquement des étrangers porteurs de pathologies lourdes comme le VIH."

Voir le reportage de TF1.

Posté le 5 mars 2015 à 07h23 par Michel Janva | Lien permanent

Quand les djihadistes touchent 550 000 euros d'allocations

Lénine disait : "Les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons".

A en croire le DailyMail, les Occidentaux sont en train de fournir gratuitement les couteaux avec lesquels les islamistes les égorgerons :

"Depuis quelques semaines, l'Angleterre a découvert le visage  de l'horreur en celui de Mohammed Emwazi, alias "Jihadi John". Le jeune homme  s'est révélé pour sa barbarie aux côtés des combattants de l'Etat islamique. A  chaque vidéo de décapitation d'otages, le djihadiste apparaît encagoulé de noir (...) Ce mercredi, on apprend que "Jihadi John" et sa famille ont  touché plus de 550 000 euros d'allocations et d'aides de la part de l'Etat

Réfugié en Grande-Bretagne, la famille Emwazi avait obtenu  l'asile en 1996 après avoir fui le Koweït. La famille avait dit craindre pour sa  vie et pour ses six enfants. Depuis leur arrivée, les parents de Mohammed Emwazi  n'auraient jamais travaillé.

Dans le détail, la famille aurait vécu dans cinq maisons  différentes, dont le loyer de l'une d'entres elle s'élevait à 620 euros par  semaine. Le propriétaire d'une maison à Little Venice, un quartier de Londres,  assure que le Conseil municipal de Westminster a payé ce loyer mensuel pendant  quatre ans alors que l'allocation logement en Angleterre n'est versée que  pendant 13 semaines. A cela, s'ajouterait 55 000 euros d'allocations et d'aides  par an dont aurait bénéficié la famille Emwazi."

Et combien de djihadistes dans les 230 000 entrées de clandestins en Europe en un an (chiffre en hausse de 153%) ? Stop ou encore ?

Posté le 5 mars 2015 à 04h39 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

04 mars 2015

Incitation à l'immigration clandestine

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Voilà deux ou trois jours qu’on nous bassine avec le « meilleur apprenti de France » qui est un clandestin, ira ou n’ira pas au Sénat recevoir sa médaille… Finalement il ira, parce que Gérard Larcher considère que sa réussite « mérite d’être saluée ».

Il s’agit évidemment d’une opération de propagande immigrationniste, dans laquelle Gérard Larcher lui-même joue un rôle d’idiot utile.

Apparemment, il ne se rappelle pas qu’en 2011 il avait accueilli au Sénat une jeune Rom clandestine, « meilleure apprentie de France », sans que ça fasse la une des médias.

Mais cette foi il fallait que ça fasse la une des médias… car on ne sait pas assez que les clandestins sont des gens brillants, et qu’il faut donc les régulariser, et qu’il faut de plus en plus d’immigrés.

En 2012 et en 2013 aussi, il y avait eu un clandestin « meilleur apprenti de France ». (Mais pas en 2014, curieusement.)

Bref, ou bien les jeunes clandestins sont vraiment extraordinaires, ou bien il y a vraiment énormément de clandestins, ou bien on se fout vraiment de nous."

Posté le 4 mars 2015 à 16h32 par Michel Janva | Lien permanent

+153% d'entrées d'immigrés clandestins en Europe

Les conséquences de la déstabilisation de l'Afrique du Nord (Libye) et du Proche-Orient (Syrie-Irak) se font sentir sur l'Europe. Les entrées clandestines en Europe ont augmenté de 153%, soit plus de 230 000 illégaux en un an. Le Figaro a décortiqué le dernier rapport de l'agence Frontex.

De juillet à septembre 2014, avec plus de 110 000 passages, par terre et surtout par mer, recensés en trois mois, il est entré en Europe quasiment trois fois plus de clandestins que durant le pire trimestre du printemps arabe de 2011.

Les États de l'Union ont signifié 112 362 refus d'entrée aux migrants (-13 %) en 2014. Ils ont également procédé à 157 324 renvois de clandestins (-2 %). Le nombre de séjours illégaux vient de passer la barre historique des 400 000 détectés en douze mois (+21 %). Les demandes d'asile ont dépassé les 470 000 (+38 %), dont près de 70 000 en France.

Et ce n'est pas fini : l'agence Frontex évoque un réservoir de 140 000 migrants syriens en Égypte, qui commencent à affluer.

Posté le 4 mars 2015 à 09h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

03 mars 2015

Immigration : le parlement européen choisit Cécile Kyenge

Le Parlement européen a confié à Cécile Kyenge le rôle de co-rapporteur (avec le Maltais Roberta Metsola) sur 

« l’initiative stratégique concernant la situation en Méditerranée et la nécessité d’une approche globale de l’immigration dans l’UE ».

FDesouche rappelle :

  • Cécile Kyenge a reconnu avoir pénétré illégalement sur le territoire italien lors de son arrivée (lire).
  • Elle est issue d’une famille de 38 enfants nés des quatre femmes de son père (wikipedia)
  • Elle se définit comme « une femme noire et fière de l’être » (lire)
  • Elle demande la suppression de la notion d’immigrant clandestin (lire)
  • Pour Cécile Kyenge : «L’Italie est un pays métis» (relire) et «multi-ethnique» (relire)
  • Cecile Kyenge veut plus d’Africains en Italie et en Europe (relire)
  • Pour Cecile Kyenge, « l’Europe doit ouvrir davantage ses frontières » (relire)
  • Selon elle, « l’Europe a évité le déclin démographique grâce à l’immigration ». (relire)
  • Elle veut « un président noir en Italie« . Elle en « rêve tous les jours » (relire)
  • Elle demande une loi européenne interdisant les partis qu’elle estime ‘racistes’(relire)
  • En Italie, elle a fait intensément campagne pour que les enfants d’immigrants deviennent citoyens italiens dès la naissance. (relire)
  • Elle veut éradiquer l’idée « qu’il n’y a pas d’Italiens noirs » (relire

Posté le 3 mars 2015 à 07h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (21)

02 mars 2015

Bientôt des clandestins de Calais dans votre commune ?

Lu sur Novopress :

"Plutôt que de tenter de stopper l’immigration clandestine, l’État a trouvé une autre solution qui consiste à obliger certaines communes à héberger des clandestins chez eux.

C’est ainsi que la petite commune de Pouilly-en-Auxois a du accueillir plusieurs dizaines de Soudanais, Tchadiens ou Érythréens qui squattaient à Calais. C’est une ancienne caserne de gendarmerie qui a été reconvertie en centre d’accueil pour immigrés clandestins."

Posté le 2 mars 2015 à 15h29 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

26 février 2015

Des cours d'arabe à l'école primaire

C'est à Fréjus, ville dont le maire est FN. Est-ce une provocation de l'Académie à l'encontre de la mairie ? En tous cas, les parents sont choqués que l'on propose 1h30 à 3h de cours hebdomadaires d'arabe en primaire. Et les élus FN réagissent (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :

IMG_2685

Posté le 26 février 2015 à 10h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

22 février 2015

Faux père de 21 enfants nés de 19 mères différentes

Un Nantais de 28 ans avait reconnu un total de 21 enfants nés de 19 mères différentes entre 2004 et 2009. Le service central du parquet civil, basé à Nantes, a signalé la bizarrerie à la police. L'homme, de nationalité française, vient d'être mis en examen pour reconnaissance de paternité à des fins frauduleuses. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir effectué de fausses reconnaissances d'enfants afin de leur transmettre la nationalité française et de permettre à leur mère d'obtenir un titre de séjour. Les femmes, d'origines africaines ou sud-américaines, habitent pour la plupart en région parisienne.

Posté le 22 février 2015 à 17h13 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

20 février 2015

Hébergement d'urgence : c'est gratuit c'est l'Etat qui paie !

Lu ici :

"L'hébergement d'urgence dans les hôtels vient d'être pointé du doigt dans un rapport. En théorie, cette solution est provisoire, mais la réalité est tout autre : cet hébergement peut durer des années. Dans les hôtels sociaux, on retrouve des familles en difficulté, logées ici par le Samu social. Une équipe de France 2 a rencontré l'une d'entre elles. Un couple géorgien avec un enfant qui habite dans l'hôtel depuis 2010, en attendant une éventuelle régularisation. Elle ne débourse rien. En effet, c'est l'État qui règle la facture.

En amont, l'organisme a négocié des ristournes avec le patron de l'hôtel. La chambre double passe de 65 euros à 30, assure Belaid Belharet, le gérant de l'établissement. Une manière pour le patron de remplir son hôtel toute l'année. Ainsi, pour 13 chambres, il reçoit près de 15 000 euros d'argent public chaque mois. Et chaque nuit, l'État paie une chambre à 30 000 personnes. Ils n'étaient que 11 000 en 2013."

Comme dirait Hollande : ce n'est pas cher, c'est l'Etat qui paie.

Posté le 20 février 2015 à 17h04 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

19 février 2015

Invasion de l'Europe : quand la réalité rejoint la fiction

En lisant ces deux romans de fiction, Le Camp des Saints de Jean Raspail et Soumission de Michel Houellebecq, vous pourrez les confronter à ce qui se déroule de l'autre côté de la Méditerranée. Cette information du Daily Mail fait froid dans le dos (source) :

1769263_soumission"Les forces militaires de l’Etat Islamique (ISIS) ont la ferme intention de consolider leurs positions portuaires en Libye mais également de « se mélanger » de façon anonyme aux demandeurs d’asile afin de pouvoir traverser la Méditerranée et d’être accueillis en Europe.

CampdesSaints-WLe journal Il Messagero a écrit « Dès que notre pays a envisagé de vouloir agréger une intervention militaire terrestre en Libye (lire ici), ISIS a de suite prévenu que 500.000 à 700.000 migrants étaient prêts à embarquer sur des centaines de bateaux en direction de l’Europe"

Posté le 19 février 2015 à 08h45 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

14 février 2015

Affaire Leonarda : fin du roman-feuilleton

Si tout va bien, nous ne devrions plus entendre parler de la douce Léonarda, qui a fait trembler la république :

Th"La cour d’appel de Nancy a confirmé le jugement du tribunal administratif de Besançon : la requête de la famille de Leonarda Dibrani contre son expulsion du territoire français est rejetée.

En première instance, le tribunal administratif de Besançon avait allégué « l’absence de perspectives d’insertion économique et sociale en France de Monsieur Dibrani et de toute insertion dans la société française de Madame »."

Le "feuilleton Léonarda" aura coûté près d'un demi-million d'euros à la France, pour une seule famille. Et tous les ans, il entre en France de 100 000 à 200 000 immigrés clandestins...

Posté le 14 février 2015 à 13h28 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (13)

13 février 2015

Très forte augmentation de la population musulmane en Grande-Bretagne

 Lu ici :

"En une décennie le nombre d’enfants musulmans en Angleterre et Pays de Galles a doublé, un élève sur 12 est éduqué dans la foi islamique.

Un tiers des musulmans en Angleterre et au Pays de Galles sont âgés de 15 ans et moins. Une analyse de recensement de 2011 déclare que la population musulmane a augmenté de 75 %. Le nombre de musulmans au Royaume-Uni a augmenté de 1,5 millions en 2001 à 2,7 millions en 2011. Cette étude a été effectuée par le Muslim Council of Britain (MCB). Dans certaines parties de Birmingham plus de 80 % des élèves sont musulmans" (Source en anglais)

Et en France ?

Posté le 13 février 2015 à 14h39 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (2)

12 février 2015

Stéphane Tiki : après le scandale, le mensonge ?

Lu sur Nouvelles de France :

"Stéphane Tiki l’aurait assuré devant la direction de l’UMP : sa demande de naturalisation est en cours. Selon certaines sources à l’intérieur du principal parti d’opposition, en effet, l’ex-leader des Jeunes pop’, qui n’a pas de titre de séjour français, a soutenu avoir demandé la nationalité française il y a un an et demi.

Or, selon Europe 1, il y a bien eu une demande… mais il y a six ans. Et surtout, cette demande a été rejetée en 2009, et Stéphane Tiki n’a pas déposé de recours. Depuis, plus rien. Aucune trace au sein de l’administration d’une nouvelle demande de sa part. Le patron des jeunes pop, camerounais, et membre de la « Droite forte » au sein de l’UMP, n’a donc plus le moindre titre de séjour depuis début 2011."

Posté le 12 février 2015 à 09h52 par Michel Janva | Lien permanent

11 février 2015

Les dessous de la Castellane

Cet article lu sur Boulevard Voltaire pose une question intéressante, celle des dessous financiers de la Castellane. En effet, Valls qui pleurniche sur l'apartheid et veut "casser les ghettos", venu jouer les gros bras et s'auto-congratuler devant les caméras de la baisse de la délinquance à Marseille a été démenti à coups de fusil, ou plutôt de kalachnikov : la délinquance est toujours là, et les ghettos comme celui de la Castellane pourraient bien être plutôt des ghettos dorés, toutes proportions gardées :

[...] "Mais diable, que s’est-il passé ? Les subventions de la Castellane étaient insuffisantes ? Les dealers se sont engueulés avec leurs élus et ont promis de « foutre le feu » ? Le prix de la « paix sociale » s’est envolé à la Bourse de Marseille ? On va nous dire que la Castellane est un quartier misérable où survivent des populations abandonnées. Mais il existe un indicateur qui ne ment jamais : le prix de l’immobilier. Pour avoir une idée des prix les plus élevés en France et pour savoir où est la vraie pauvreté, il suffit d’être un peu curieux sur Internet . À la Castellane, le prix moyen est de 1.850 €. C’est sûr, comparé à une vue sur mer ou les pieds dans l’eau, c’est pauvre. Mais comparé à un bled de 600 habitants dans le Doubs, c’est très riche. Les grandes villes françaises sont riches, immensément riches, et ces criminels n’en sont que les sales gosses mal élevés à qui l’on passe tout depuis 40 ans à coups de vacances au ski, de « travailleurs sociaux » et de centres de loisirs. Si vraiment il n’y avait pas d’argent en banlieue, et que de la misère, qu’est ce qui soutiendrait les cours immobiliers ? En réalité, il y a de l’argent : celui de la drogue, celui des aides sociales et celui des puissances étrangères. Il y a de la richesse : celle des points de vente que se disputent ces voyous.

La réalité est que ces criminels pratiquent une forme de racket, et que les hommes politiques acceptent de jouer le jeu pour tenter de sauver la face devant les caméras, tétanisés qu’ils sont devant la montée inexorable du FN." [...]

Posté le 11 février 2015 à 09h41 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (7)


     Archives > Europe : politique , Immigration

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Europe : politique , Immigration