27 mai 2015

La Commission européenne demande à la France d'accueillir 6750 demandeurs d'asile

Mais à part cela, il n'y a pas de quota.

Posté le 27 mai 2015 à 13h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

"Condamnés, mais nourris et logés par le contribuable français"

Indésirables mais non expulsables. En vertu d'une loi européenne, un ancien terroriste du GIA ne peut être réexpédié en Algérie, et vit donc à l'hôtel depuis 6 mois aux frais du contribuable français. Ils sont 9 dans ce cas.

 

Posté le 27 mai 2015 à 10h32 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (7)

26 mai 2015

Quotas d'immigrants : François Hollande et Manuel Valls mentent aux Français

Plusieurs articles font état d'une soi-disante opposition du président français et de son premier ministre à la volonté de la commission européenne d'imposer des quotas de réfugiés aux différents pays de l'UE. Yves Daoudal a décrypté pour nous ce mensonge et ce double langage en citant notamment les propos sans ambiguïté de Natasha Bertaud, porte-parole de la Commission européenne :

"La France soutient notre proposition. Nous avons parlé avec le gouvernement français mardi, après les déclarations de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve, et il nous a répété qu’il était d’accord avec notre mécanisme contraignant de relocalisation des demandeurs d’asile afin de répartir l’effort entre les 28 États membres (...)

C’est manifestement le mot « quota » qui pose problème alors même qu’il ne figure pas dans nos propositions. Il y a aussi une confusion avec l’immigration de travail"

Dès le début, le Salon Beige avait signalé que cette idée de "quotas" était une initiative...française. 

Posté le 26 mai 2015 à 13h17 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

25 mai 2015

A Argenteuil, le maire PS finance la construction d'une nouvelle mosquée

...en ne faisant pas payer le loyer, d'un montant estimé à 82 000€ à ce jour, du local de substitution prêté par la mairie pendant les travaux de construction d'un nouvelle mosquée. Il y a pourtant déjà plus de 10 mosquées à Argentueil :

"À Argenteuil, le maire PS sortant Philippe Doucet fait partie de ces élus qui ont une double lecture de la loi de 1905, notamment lorsqu’il s’agit du culte musulman (...) Il existe aussi de nombreux lieux de culte protestants, une synagogue, ainsi que la plus grande mosquée d’Europe, dans le quartier Val d’Argent Nord. Inaugurée le 29 juin 2010 par l’ancien Premier ministre François Fillon, la mosquée Al-Ihsan compte 3 000 m2 aménagés dans un ancien garage Renault. Onze ans de travaux ont été nécessaires à ce bâtiment orné d'une façade mauresque typique coiffée d’un dôme et d’un petit minaret, comme dans les pays arabes (...)

En tout, plus de dix lieux de culte musulmans ont été référencés sur la ville. À Argenteuil, on estime que près d’un tiers de la population est musulmane [Mais comment le savent-ils ?]. De quoi pousser l’ancien maire PS à lancer le chantier d’une nouvelle mosquée en 2013. Afin de satisfaire les fidèles, il a signé, le 3 octobre 2013, un contrat de location avec le responsable de la future mosquée pour mise à disposition d’un local appartenant à la mairie. Le loyer annuel est de 60 000 euros. Pourtant, à ce jour, pas un centime n’a été perçu par la mairie d’Argenteuil.

En caméra discrète, Séverine Lebrun a interrogé le futur gérant de la mosquée, dans les locaux gracieusement prêtés par l’ancien maire PS. Celui-ci, un peu pris de court, s’explique sur les 82 000 euros de loyers impayés : "Ce n’est pas une question de loyer. On avait un accord entre nous et eux [la mairie d’Argenteuil, ndlr]. Ils nous prêtent le local jusqu’à la construction de la mosquée." Mais qu’en est-il alors de la convention signée par les deux parties portant sur le montant d’un loyer mensuel ? "On a signé une convention, mais après j’ai dit non, je ne paye rien. Donc il [ndlr, Philippe Doucet] nous a dit : "vous restez jusqu’à nouvel ordre", a affirmé le futur responsable de la mosquée As Salam."

Posté le 25 mai 2015 à 07h24 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

23 mai 2015

"L'émigration tue l'Afrique - l'immigration tue l'Europe"

Génération identitaire a brièvement occupé cet après-midi le balcon des locaux de la Commission européenne à Paris en déployant une banderole :

Un communiqué de Génération identitaire dénonce

"la politique menée par la Commission européenne" et les pays de l'UE, au moment où "l'Europe est confrontée à un afflux sans précédents d'immigrés clandestins en provenance du continent africain."

Posté le 23 mai 2015 à 19h10 par Marie Bethanie | Lien permanent

22 mai 2015

Attentat à Tunis : le suspect était arrivé en Italie par un bateau de migrants

OdR07CRUn Marocain soupçonné d’avoir participé à l’attentat du musée Bardo en Tunisie, qui a fait 22 morts le 18 mars, a été arrêté mardi soir dans une commune de la région de Milan.

Un mois avant le massacre, le Marocain de 22 ans, Abdel Majid Touil avait été identifié en février 2015 au Port Empedocle (Sicile). Il était arrivé à bord d’un bateau de 90 migrants. A l’époque, une mesure d’expulsion avait émise contre lui.

Posté le 22 mai 2015 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

20 mai 2015

Montpellier : des mères voilées réclament quelques blancos à l’école…

Le 13 mai, environ 80 mères voilées du quartier du Petit-Bard à Montpellier ont bloqué pendant une heure la circulation des trams, afin de protester contre la "ghettoïsation" de leurs enfants, qui sont condamnés à vivre leur scolarité presque exclusivement entre eux, les enfants "de souche" étant scolarisés ailleurs. Elles réclament donc plus de mixité sociale dans les écoles de leurs enfants, estimant à juste titre que de les laisser entre eux est un obstacle majeur à leur intégration.

Causeur revient sur cet évènement, qui montre que l'intégration à la société française est peut-être finalement un souci pour ces mères de famille, quoique veuille bien en dire Valls qui nous accuse d'un appartheid qu'il n'arrête pas de le promouvoir sur notre sol :

"« Dès que l’on connaît les codes scolaires, on use de stratégies d’évitement », explique au Figaro la porte-parole de nos mamans en colère. L’article précise que Fouzia, 38 ans, est « arrivée du Maroc à l’âge de 11 ans », et a fait tardivement « des études d’histoire à l’université, en civilisation gréco-romaine » parce que « c’est important de revenir aux racines ».

Au passage, elle fait preuve d’une franchise que seule permet une arrivée récente sur le territoire français. A propos des bahuts-ghettos où l’on veut la contraindre à inscrire ses rejetons, elle pose la question : « Dans ces écoles, il n’y a quasiment plus de Blancs. Comment nos enfants vont pouvoir se sentir français ? » Vous avez bien lu. Désormais, ce sont les immigrés les plus récents qui exigent qu’il y ait « quelques white, quelques blancos » de plus dans l’école de leurs enfants. Et réclament d’être confrontés à un minimum d’autochtones, pour avoir une chance de s’approprier leur culture."

Et Causeur de soulever une question intéressante : ce sont les mères qui réclament que leurs enfants soient au contact des "autochtones". Mais les pères sont aux abonnés absents.

"A ce train-là, SOS Racisme ou la Licra vont finir par intenter un procès à ces mauvais immigrés qui refusent de se définir par leur « différence » et de rester sagement parqués entre « stigmatisés ». En attendant, une amie enseignante en banlieue parisienne, dont la quasi-totalité des élèves est d’origine africaine, nous fait cette remarque : « Les mamans, toujours les mamans… mais où sont les hommes ? » Tiens donc, c’est vrai ça, les pères semblent nettement moins pressés que leurs femmes de s’imprégner de la culture libérale occidentale. Par peur que leurs fillettes se croient autorisées à boire de la bière ou à porter des minijupes ?"[...]

Ou parce qu'il est bien plus commode de se poser en victime d'une société qui refuse une intégration à l'envers que de tenter d'en adopter le mode de vie ?

Posté le 20 mai 2015 à 14h47 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (15)

Vers l'internement forcé d'un second maire UMP ?

Après Robert Chardon, maire UMP de Venelles, dont on est sans nouvelle depuis ses propos sur le culte musulman, c'est au tour de Didier Barachet, maire UMP d'Ardentes, de prendre le risque d'une exclusion de l'UMP...et d'un internement en hôpital psychiatrique suite à la diffusion de cette image sur son compte facebook :

KQdpaJQ

Posté le 20 mai 2015 à 11h48 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (13)

Référendum sur l'immigration : en Hongrie c'est possible

Communiqué de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Secrétaire général du Front National :

"Dans l’hémicycle du Parlement européen, Victor Orban a donné hier aux eurocrates, pour lesquels les directives de la commission de Bruxelles sont paroles d’Évangile, une leçon de démocratie. En réponse à des attaques outrancières, il a affirmé : « Nous voulons que l’Europe reste le continent des Européens et que la Hongrie appartienne aux Hongrois : c’est notre droit. »

En effet, alors que la Hongrie est, après la Suède, le pays de l’Union européenne qui accueille le plus de réfugiés proportionnellement à sa population, le peuple hongrois se prononce actuellement sur la politique d’immigration dans le cadre d’un référendum.

Une initiative populaire qui devrait servir d’exemple à tous les dirigeants européens, dont la politique d’immigration massive démontre chaque jour son lot de conséquences catastrophiques, économiques mais aussi identitaires et sécuritaires.

En indiquant clairement que la Hongrie n’avait pas vocation à accueillir toute la misère du monde aux dépens de ses intérêts, Victor Orban envoie un signal d’insoumission aux technocrates : la souveraineté et la prise de décision doivent revenir exclusivement au peuple, maître chez lui et donc libre de décider de ses propres lois.

À l’heure où les directives et traités européens empêchent toute prise de décision pragmatique conformément aux intérêts de chaque nation, cet exemple de défiance à l’égard de la commission de M. Juncker invite à l’optimisme. Si le peuple français le veut, alors le Front national pourra lui aussi prendre les dispositions nécessaires pour stopper ce torrent migratoire qui plombe les comptes publics, désagrège l’unité nationale et génère le communautarisme, terreau de l’islamisme radical."

Posté le 20 mai 2015 à 11h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

19 mai 2015

Nous encourageons les jeunes Africains à rester dans leurs pays

C'est le message des responsables chrétiens du Ghana :

"(...) Ils l’ont fait dans un communiqué commun, relayé notamment dans l’édition anglaise de Radio Vatican. Dans ce texte, publié à l’issue de leur rencontre annuelle à Osu-Accra, le 10 mai dernier, les représentants de la Conférence épiscopale catholique du Ghana et ceux du Christian Council du pays, qui regroupe les Églises protestantes, ont dit leur tristesse "d’apprendre la mort de nombreux migrants africains qui périssent dans les déserts d’Afrique du Nord et en Mer Méditerranée". Mais, au lieu d’en rendre responsables les gouvernements européens, évêques et pasteurs ont "appelé les États et les gouvernements africains à adopter des mesures proactives pour réduire cette menace. Nous invitons avec force les gouvernements africains à faire tout leur possible pour créer les environnements politiques et socio-économiques propices et les possibilités d’emploi qui sont nécessaires pour notre jeunesse au chômage de plus en plus nombreuse". La Conférence épiscopale et le Christian Council se sont ensuite adressés aux jeunes Africains eux-mêmes.

"Nous encourageons aussi les jeunes Africains à rester dans leurs pays et à travailler dur pour gagner leur subsistance quotidienne. Ils ne doivent pas s’imaginer que l’Europe et d’autres endroits hors d’Afrique garantissent automatiquement une vie de confort et de plaisir"

Posté le 19 mai 2015 à 20h33 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (2)

18 mai 2015

Des quotas d’enfants « blancs » dans les écoles ?

De Bernard Antony :

"[...] La mixité sociale, selon « Le Figaro » de ce jour, c’est celle qu’ont exigé le 13 mai une cinquantaine de mères enfoulardées en colère à Montpellier et manifestant parce que « il n’y a quasiment plus d’enfants de Blancs » (sic) dans les écoles de La Paillade et autres quartiers à forte proportion de populations d’origines étrangères. « Comment nos enfants vont pouvoir se sentir Français ? » a demandé Fouzia, la porte-parole de ces mères.

L’article de Caroline Beyer est tout à fait intéressant. Elle n’omet pas de mentionner le cas de cette « maman non maghrébine, qui, venue inscrire ses enfants à l’école du quartier, n’est plus reparue ».

Peut-être va-t-il falloir alors imposer des quotas d’enfants « blancs » dans ces écoles pour espérer intégrer la majorité des non-blancs et les faire « se sentir français » ?

Faut-il faire remarquer ici que la référence à la race est une absurdité. La vérité c’est qu’il ne s’agit pas du tout d’une question de « blancs » ou de « non blancs ». La vérité, qui oserait le nier, c’est qu’il s’agit d’une question d’enfants non musulmans, parmi une énorme majorité d’enfants musulmans ! Et pour ces enfants non musulmans si minoritaires, qui oserait affirmer que leur scolarité se déroulera sans lourdes difficultés relationnelles ?

Ainsi on me rapporte le cas, à Castres des difficultés d’enfants pourtant arabes parmi d’autres enfants arabes. Ces petits enfants arabes, les malheureux, récemment arrivés en France, ont échappé au pire chez eux en Irak. Seulement voilà, ce sont des enfants catholiques. Et c’est ainsi que réfugiés chez nous, ils subissent déjà des insultes et une discrimination de la part des enfants musulmans qui regardent à la maison les émissions d’Al Jezeera.

Ceci est abominable, insupportable. Mais je n’entends guère s’exprimer les repentances de ceux qui, par leur niaiserie, leur bêtise, leur inculture, leur démagogie, sont responsables d’une situation qui va aller de mal en pire. [...]"

Posté le 18 mai 2015 à 16h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

Un "carnet rose" qui en dit long

Vu sur Facebook : les annonces de l'état-civil de Villeneuve-Saint-Georges (94) en disent long sur la génération montante. Inutile de rechercher des pseudo fiches ou des prétendues listes, la colonne "bienvenue aux bébés" parle d'elle-même.

Sans-titre

(cliquer pour agrandir)

Posté le 18 mai 2015 à 16h21 par Marie Bethanie | Lien permanent

François Rebsamen (PS) : "Les statistiques ethniques existent"

Le 05 octobre 2010, l’ex-maire socialiste de Dijon, François Rebsamen répondait à une question du Monde sur le refus des statistiques ethniques : 

« Je ne sais pas comment répondre à cette question sans faire le lit du Front national. C’est un vrai sujet. Ces statistiques existent, en réalité, mais ne font pas l’objet de communications officielles. Elles existent y compris dans les commissions d’attribution de logements. Faudrait-il les rendre publiques ? J’en doute… »

Donc on a le droit de faire des statistiques ethniques, mais pas de rendre publics les résultats.

Posté le 18 mai 2015 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

Nous allons prendre la Suède. Et toute l'Europe.

Sur une chaine de télévision en langue arabe, un journaliste, qui dit avoir été musulman, interroge un musulman vivant en Suède. Ce dernier exprime librement sa vision de l’Islam. A écouter dans son intégralité :

 

Daniel Hamiche avait consacré un article à ce journaliste surnommé Brother Rachid qui est un musulman converti au christianisme évangélique.

Posté le 18 mai 2015 à 07h28 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (11)

13 mai 2015

Vous êtes étranger en situation irrégulière ?

Pas d'inquiétude, la République française s'occupe de tout : simulations, explications...

Capture d'écran du site cmu.fr :

  Cmu1
Cmu2

Posté le 13 mai 2015 à 12h01 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (18)

Pas un seul migrant intercepté en mer ne sera renvoyé contre son gré

Ce sont les paroles du chef de la diplomatie de l’Union européenne Federica Mogherini. La Grande-Bretagne a décidé de s'opposer à cette folie auto-destructive préonisée par la commission européenne et propose, par la voix de son ministre de l'intérieur, madame May, de suivre l'exemple de l'Australie :

"L’UE devrait travailler à établir des sites d’accueil sécurisés en Afrique du Nord, avec un programme actif de retours (...)

Je suis en désaccord avec la suggestion de la chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini, selon laquelle pas un seul réfugié ou migrant intercepté en mer ne sera renvoyé contre son gré. Une telle approche ne peut que favoriser la traversée de la Méditerranée et encourager plus de personnes à mettre leur vie en péril"

Posté le 13 mai 2015 à 11h50 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (19)

306 djihadistes passés par la Syrie sont actuellement en France

Extraits de l'interview donné par le procureur de la République de Paris, François Molins, dans un entretien au Figaro :

"Il n’y a aucune raison d’être optimiste. La menace n’a jamais été aussi forte, notamment en raison de l’implication de la France dans la lutte contre Daech [acronyme arabe de l’Etat islamique]. Depuis fin 2013, le nombre des dossiers a explosé de 180 % ! (...)

Il y a les aguerris, d’autant plus dangereux qu’ils reviennent endurcis par les combats (...) La dernière catégorie est le profil du déséquilibré psychiatrique ou psychique qui peut avoir prêté la main à des actions abominables et qu’il faut à la fois punir et traiter (...)

Nous sommes face à des radicaux qui agissent dans la discrétion. Ils peuvent avoir des vies de famille normales, comme cela semble le cas pour Sid Ahmed Ghlam, qui voulait frapper le mois dernier à Villejuif. En apparence, ces individus semblent seuls mais, quand on gratte un peu, on s’aperçoit qu’ils agissent au nom de groupes terroristes sur des cibles correspondant à des mots d’ordre donnés par Daech ou Djabhat Al-Nosra [Front Al-Nosra] (...)

Nous voulons juger le plus rapidement possible les dossiers syriens. A ce jour, seuls 11 individus l’ont été. Le plus lourd est à venir puisque nous traitons actuellement des dizaines de dossiers avec 169 personnes mises en examen, dont 106 en détention provisoire (...)

Ce terrorisme low cost fait peur, car il est plus difficile à détecter. Il y a vingt ou trente ans, nous travaillions sur des cellules structurées et identifiées. Maintenant, nous sommes face à des individus venus de nulle part, adeptes de la “taqiya” – la technique islamique de la dissimulation –, et qui n'émettent que des signaux très faibles, quasiment indécelables par les services de renseignement (...)"

La Taqiya est la loi de la dissimulation qui est préconisée par le Coran et à laquelle les musulmans font appel à chaque fois qu’ils le jugent nécessaire pour la propagation ou la préservation de l’Islam. Le mensonge et l’hypocrisie sont alors des vertus pour tout musulman face à des non-musulmans.

Posté le 13 mai 2015 à 09h36 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

Un think tank proche du PS fait des listes ethniques

Lu dans Minute, qui fait sa une sur l'affaire Ménard :

"Dans un petit ouvrage paru l’an dernier, Perpignan, une ville avant le Front national ?, les auteurs ont procédé exactement comme Robert Ménard. Pour mieux comprendre « les relations entre comportements électoraux et présence d’une population originaire des mondes arabomusulmans », ils ont dressé « un tableau statistique permettant de quantifier le nombre de personnes ayant un prénom d’origine arabo-musulmane » à partir des listes électorales ! Et ils ont pu établir que… « les personnes originaires des mondes arabo-musulmans représentent 10,7 % de l’électorat à Perpignan » !

Où est la différence avec le comptage auquel Robert Ménard a procédé ? Il n’y en a pas. Ou plutôt si : le livre en question est édité par la Fondation Jean-Jaurès, un « think tank » qui se présente pudiquement comme « proche du Parti socialiste » ! Et cet ouvrage (au demeurant passionnant) est signé par trois auteurs irréprochables dont Nicolas Lebourg, es qualités de « spécialiste des extrêmes droites », et Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’Ifop. Ce qui suffit à établir la preuve que les statistiques ethniques, à défaut d’être autorisées, sont largement tolérées, à condition de ne pas en déduire que le résultat qu’on découvre pose des problèmes, et à l’identité, et à l’économie de la France."

Posté le 13 mai 2015 à 07h42 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

12 mai 2015

Londres refusera les quotas de migrants

Lu ici :

"La Grande-Bretagne a annoncé aujourd'hui qu'elle ne participerait pas à la politique de redistribution des réfugiés entre les pays de l'Union européenne que doit proposer demain l'exécutif européen (...) Le Royaume-uni est fier d'avoir toujours accordé l'asile à ceux qui en ont le plus besoin mais nous ne pensons pas qu'un système contraignant de relocalisation est la solution", dit un communiqué."

La France qui est à l'origine de cette idée, se portera sans doute volontaire pour prendre la "part" de la Grande-Bretagne.

Avec la pression que subit actuellement le premier ministre, David Cameron, au plan intérieur pour organiser un référendum sur la sortie de l'UE, il est très probable que la commission européenne autorisera cette nouvelle "exception britannique" pour ne pas froisser les électeurs britanniques...Loin d'être une reconnaissance de souveraineté de la Grande-Bretagne, ceci s'inscrit déjà dans la grande manipulation de l'opinion britannique pour que l'issue du référendum soit conforme à la volonté de la commission européenne et de David Cameron... 

Posté le 12 mai 2015 à 13h26 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (2)

L'Europe doit trouver tous les moyens pour arrêter le flot des migrants

Communiqué du député Jean-Frédéric Poisson, président du PCD :

"Une nouvelle fois, l'incapacité des autorités européennes à trouver la bonne politique est démontrée.

Il est clair pour tout le monde, en tout cas pour les habitants des pays de l'Union Européenne, que notre continent n'est pas en mesure d'accueillir les migrants venus d'Afrique dans des conditions décentes.

Dès lors, il ne s'agit pas de tenir pour acquise la situation actuelle, qui est gravissime et insupportable.

Le devoir de l'Europe consiste d'abord à trouver tous les moyens d'arrêter sans délai ce flot de migration depuis l'Afrique, et de trouver avec les pays concernés les moyens politiques de stabilité et de développement.

Cette orientation est la seule susceptible de répondre aux aspirations des peuples d'Afrique et à leurs besoins fondamentaux, tout autant qu'à la volonté des peuples européens. Une politique de quotas ne peut se concevoir que dans la mesure où ce préalable de développement équilibré est établi.

En renonçant à suivre la seule politique qui soit à la fois exigeante et juste, l'Union Européenne montre une fois de plus son incapacité à régler les difficultés que rencontrent les peuples européens. Ça n'est pas surprenant, c'est inquiétant."

Posté le 12 mai 2015 à 10h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

La marine escorte les migrants hors des eaux territoriales

Ca se passe en Indonésie

"La nouvelle destination de ce vaisseau, arrivé lundi au large d'Aceh, province située sur la pointe nord de l'île de Sumatra, avec 400 personnes à bord, n'était pas connue. "Il a été remorqué hors du territoire indonésien", a déclaré à l'AFP Manahan Simorangkir, ajoutant que les autorités indonésiennes avaient ravitaillé le navire en fuel. "On ne les force pas à aller en Malaisie ou en Australie. Ce n'est pas notre problème. Notre problème, c'est qu'ils ne viennent pas en Indonésie car ce n'est pas leur destination", a-t-il ajouté. Il s'est refusé en particulier à préciser si le bateau se dirigeait vers la Malaisie, sa destination supposée".

Aussi simple que ça.

Posté le 12 mai 2015 à 07h16 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

11 mai 2015

La France veut (aussi) imposer des quotas de migrants

On apprend que la volonté du président de la Commission européenne d'imposer des quotas obligatoires de migrants à chaque pays de l'Union européenne est non seulement soutenue par le gouvernement français mais que ce dernier en revendique en être à l'origine :

"La France soutient la politique de redistribution des réfugiés entre les pays de l'Union européenne, que proposera mercredi l'exécutif européen, a déclaré lundi le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

"Cette proposition (...) s'inspire d'une partie des propositions faites par la France", a-t-il dit sur RTL. "Il est normal qu'il y ait une répartition du nombre des demandeurs d'asile entre les différents pays de l'Union européenne", a-t-il ajouté."

L'Union européenne tourne donc définitivement le dos aux conseils que le premier ministre de l'Aaustralie, Tony Abbott, avait prodigué à l'Union européenne en avril dernier :

"Des centaines, peut-être des milliers de personnes se sont noyées en essayant d'atteindre l'Europe depuis l'Afrique. Le seul moyen d'empêcher ces tragédies est de mettre fin (à l'arrivée) des bateaux. Il est urgent que les Européens adoptent une politique très ferme qui puisse mettre fin au trafic d'être humains en Méditerranée"

On peut donc se demander pourquoi la Bulgarie envisage d'étendre de plus de 130 kms ce mur de barbelés qui la sépare de la Turquie :

Image2

Posté le 11 mai 2015 à 15h44 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (10)

L'UE veut imposer des quotas de migrants

L'Union Européenne montre au quotidien sa volonté de ne respecter ni la volonté des peuples ni la souveraineté des nations qui la composent : 

"L'équipe Juncker veut mettre en place un «mécanisme de distribution» pour les seuls réfugiés qui «ont clairement besoin d'une protection internationale», d'après le document de travail consulté par Le Figaro. Pour chacun des pays de l'UE, la clé de répartition tiendrait compte du PIB, de la population, du taux de chômage et du nombre de demandeurs d'asile déjà volontairement pris en charge.

Ce serait un système temporaire, face à l'urgence, en application de l'article 78.3 du traité de Lisbonne. Mais l'ambition est affichée de pousser plus loin, dès la fin de l'année: un système «permanent», «automatique» et «obligatoire» de transfert à travers toute l'Europe des échoués de la Méditerranée et autres demandeurs méritant l'asile, selon les textes en préparation. Ces quotas, quel que soit leur nom, sont de la dynamite politique."

Posté le 11 mai 2015 à 08h19 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (11)

Infantilisation des migrants

Contrairement à ce que raconte Amnesty International, les "migrants" ne fuient pas le chaos en Libye; ils transitent par la Libye en profitant du chaos :

"La "cruauté" et les violences auxquelles les migrants installés en Libye ou transitant par ce pays sont confrontés les poussent à tenter la dangereuse traversée de la Méditerranée au risque de leur vie, pour rejoindre l'Europe, affirme Amnesty International lundi."

Posté le 11 mai 2015 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

06 mai 2015

Elèves étrangers : "nous avons pris en compte la nationalité et le prénom de l’enfant"

Non ce n'est pas une déclaration de Robert Ménard. Mais du sociologue Georges Felouzis... en 2006 :

"Pourquoi avoir choisi le thème de la ségrégation ethnique comme sujet d’étude ?

C’est un sujet encore assez tabou dans l’Éducation nationale. Or, on constate un fort décalage sur ce thème entre la vision officielle de l’école et la perception que les acteurs sociaux du système éducatif ont sur le terrain.

Comment avez-vous travaillé ?

Nous avons étudié l’ensemble des enfants scolarisés au collège dans l’académie de Bordeaux, soit 144 000 élèves, en partant des données du rectorat. Pour construire un indicateur nous permettant d’accéder aux élèves étrangers et issus de l’immigration, nous avons pris en compte deux éléments significatifs : la nationalité et le prénom de l’enfant.

Avez-vous constaté une ségrégation ethnique ?

Oui. Elle est même plus forte que la ségrégation scolaire ou sociale. Dans certaines zones urbaines, il faudrait que 80 % des élèves issus de l’immigration changent d’établissement pour que la situation corresponde à une répartition moyenne. Autre observation : 10 % des établissements scolarisent 40 % des élèves originaires d’Afrique noire, du Maghreb et de Turquie. Le fait que l’académie de Bordeaux ne soit pas l’une de celles où l’on trouve le plus d’enfants issus de l’immigration montre en outre la force de ce phénomène."

Posté le 6 mai 2015 à 14h49 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

05 mai 2015

Robert Ménard interpelle Manuel Valls

Dans une conférence de presse, le maire de Béziers dénonce avec sérénité le délire qui s'est emparé des politiciens suite à sa déclaration :

Suite. Sans se laisser démonter, il invite les journalistes à aller enquêter sur la scolarisation des enfants des ministres pour savoir quelles écoles ils fréquentent.

Posté le 5 mai 2015 à 23h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

Facile d'avoir des idées de gauche quand on vit dans les beaux quartiers

La double peine : elle fait des ménages pour payer l’école privée à son fils et payer des impôts pour offrir l’école publique aux immigrés. Témoignage sur RMC :

Posté le 5 mai 2015 à 22h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

Le ministère de l'Intérieur est très réactif

Les Français doivent se rassurer. Une perquisition a eu lieu dès cette après-midi à la mairie de Béziers... 

Dans une conférence de presse, Robert Ménard demande aux journalistes d'avoir le courage de faire une enquête et de dire aux Français dans quelles écoles sont inscrits les enfants de ministres :

 

Posté le 5 mai 2015 à 18h13 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (26)

Bernard Cazeneuve incite les migrants à demander l'asile en France

C'est ce que nous apprend un article du Figaro :

"Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est rendu à Calais aujourd'hui pour y observer les conditions d'accueil des migrants et les inciter à demander l'asile en France.

"Trop de migrants qui pourraient bénéficier de l'asile en France hésitent encore", dans l'espoir de gagner la Grande-Bretagne, a-t-il affirmé lors d'un discours. "Nous devons leur faire comprendre clairement que l'asile en France est la meilleure chance pour eux"."

Quant à Libération, ils ont rapidement changé le titre de leur article et évitent de citer les propos du ministre de l'intérieur.

Avant :

F9teS93Après :

3pPgFrc

Posté le 5 mai 2015 à 14h53 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (12)

30 avril 2015

"Avant même le droit d’émigrer, il faut réaffirmer le droit de ne pas émigrer"

Editorial de Charles-Henri d'Andigné dans Famille chrétienne :

E"Il aura donc fallu huit cents morts pour que l’Europe consente, enfin, à bouger. Qu’elle cesse de regarder ailleurs et de laisser l’Italie seule face cette question tragique des réfugiés. Une tragédie est un drame où tout le monde a raison. Qui ne comprend que les migrants cherchent à fuir une situation insupportable ? Qui ne conçoit que les pays européens, déjà aux prises avec une crise sévère et devant faire face aux problèmes liés à l’immigration, voient ces réfugiés arriver sans excès d’enthousiasme ?

Il y a là, à première vue, deux libertés qui s’affrontent. D’une part, rappelait le pape Benoît XVI en 2013, « chaque État a le droit de réguler les flux migratoires et de mettre en œuvre des politiques dictées par les exigences générales du bien commun ». D’autre part, ajoutait-il, «  le droit de la personne à émigrer […] est inscrit au nombre des droits fondamentaux, avec la faculté pour chacun de s’établir là où il l’estime le plus opportun pour une meilleure réalisation de ses capacités, de ses aspirations et de ses projets ». Selon qu’on penche vers tel ou tel bord de l’échiquier politique (selon aussi le quartier où l’on habite), on sera plus sensible à l’une de ces deux libertés.

Réguler les flux migratoires : plus facile à dire qu’à faire. À Strasbourg, l’an dernier, le pape François insistait avec raison sur la nécessité, pour l’Europe, d’agir sur les causes qui poussent les migrants à tenter de rejoindre ce qu’ils croient être un eldorado. Principalement les guerres et la pauvreté économique, les deux phénomènes étant liés. Or, les Occidentaux, loin de promouvoir la paix en Libye, ont semé le trouble et la guerre, se contentant d’en chasser le dictateur (après l’avoir courtisé) sans se préoccuper de la suite. Résultat : les réfugiés de Libye affluent en Europe. Quant au développement économique, où en est la coopération de l’Occident avec les pays africains ? Il serait peut-être temps d’y songer sérieusement.

Et puis, il y a le droit des personnes à émigrer, que personne ne nie. Mais il n’est en rien contradictoire avec la régulation des flux migratoires. Si on ne régule pas ces flux, les migrants continueront de risquer leur peau dans des rafiots de fortune ; et parvenus en Europe, ils continueront de vivre dans des conditions souvent déplorables. Les premières victimes de l’immigration à tout-va, ce sont les immigrés eux-mêmes.

  « Avant même le droit d’émigrer, disait encore Benoît XVI, il faut réaffirmer le droit de ne pas émigrer, c’est-à-dire d’être en condition de demeurer sur sa propre terre, répétant avec le bienheureux Jean-Paul II que “le droit primordial de l’homme est de vivre dans sa patrie”. »

Posté le 30 avril 2015 à 15h41 par Michel Janva | Lien permanent

29 avril 2015

Le président de la Commission européenne veut encore plus d'immigration

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui avait été le candidat soutenu par le PPE dont fait parti l'UMP, a demandé mercredi aux pays de l'Union européenne de faciliter l'immigration légale pour éviter les drames en Méditerranée :

"Nous devons travailler sur l'immigration légale. Si nous fermons les portes, les migrants entreront par effraction par les fenêtres"

La réaction des partis souverainistes ne s'est pas fait attendre :

"Ce sera une catastrophe si le message que nous lançons est que toute personne qui vient sera acceptée (...) Je suis désolé, mais nous ne pouvons pas les accueillir. 77% de nos concitoyens disent non à cela" (Nigel Farage,Ukip)

"Vous voulez la migration, c'est votre projet. Mais avez-vous demandé au peuple, aux Nations, ce qu'ils en pensent ? " (Marine Le Pen, FN)

Alors que certains membres du PPE ont fait semblant de s'y opposer également, l'eurodéputée verte allemande Ska Keller leur a déclaré avec une certaine ironie :

"Vous devriez écouter plus souvent M. Juncker. Il a été votre candidat et il est votre président"

C'est vrai qu'il faut être cohérent.

Posté le 29 avril 2015 à 15h32 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (10)

27 avril 2015

«Le risque de guerre civile paneuropéenne est réel»

Hollandais, Thierry Baudet enseigne le droit public à l'Université de Leyde. Il déclare au Figarovox :

"[...] En raison de l'immigration de masse et des aspirations politiques naturelles des musulmans devenus très nombreux, nous prenons le risque d'un retour à l'état de guerre civile paneuropéenne. C'est une raison supplémentaire pour ne pas permettre l'arrivée de ces réfugiés sur nos côtes.

[...] Il n'y a rien de plus anti européen que l'Union européenne avec ses centaines de milliers de pages d'harmonisations législatives, son projet monétaire suicidaire, son tropisme immigrationiste coupé de la réalité et sa politique étrangère sans vision à long terme. [...]

Pour commencer, je pense à nouveau qu'il est primordial de bien distinguer «l'Europe» de l'«UE». Les deux termes sont souvent confondus, et cela constitue une pollution terrible de la discussion. Je suis autant «européen» que je suis Néerlandais-aux racines françaises- ou occidental, membre de cette grande famille judéo-chrétienne où se retrouvent entre autres les Amériques, Israël, la Russie, l'Australie ou la Nouvelle-Zélande. Ma défense de l'État-nation, par conséquent, n'entraîne pas d'exclusivisme national. Pour défendre l'État-nation, je fais valoir que la politique est plus efficace au niveau national parce que c'est au niveau des États-nations que la démocratie et la primauté du droit s'épanouissent pleinement. Cela ne signifie pas qu'il n'existe pas une civilisation européenne ou que les pays ne doivent pas coopérer les uns avec les autres mais simplement que cette coopération devrait toujours avoir lieu sur la base de la participation souveraine et non sur la base de l'intégration politique, qui a malheureusement été la tendance dominante depuis plusieurs décennies. [...]"

Posté le 27 avril 2015 à 11h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

26 avril 2015

"Vous ne resterez pas comme des poissons rouges dans la forteresse européenne"

Fatou Diomé, écrivain franco-sénégalais sénégalo-français, un bagout à faire peur, ne mâche pas ses mots au sujet des migrants noyés aux portes de l'Europe, et bien sûr, "stigmatise" les blancs :

"Ces gens là qui meurent sur les plages, et je mesure mes mots, si c'était des blancs, la terre entière serait en train de trembler ! Mais là, ce sont des noirs et des arabes (...) Si on voulait sauver les gens, on le ferait, mais on attend qu'ils meurent d'abord !"[...]

 "Monsieur, vous ne resterez pas comme des poissons rouges dans la forteresse Européenne ! A l'heure d'aujourd'hui, l'Europe ne sera plus jamais épargnée, tant qu'il y aura des conflits ailleurs dans le monde (...)"

Quand le bocal Europe aura accueilli tous les poissons de toutes les couleurs, les poissons rouges européens seront morts, mais les autres aussi, madame Diomé, car le bocal aura explosé. 


Naufrage des Migrants, Fatou Diome dénonce l... par massthiam1 

Posté le 26 avril 2015 à 18h14 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (28)

"Il faut créer du travail en Afrique pour endiguer l’immigration illégale"

2008-02-17-Card.Njue%2002Des paroles de S.Em. le Cardinal John Njue, Archevêque de Nairobi et Président de la Conférence épiscopale du Kenya, qui déclare qu'il faut créer de nouvelles opportunités d’emploi en Afrique pour endiguer les flux migratoires illégaux en direction de l’Europe.

Il déplore d'autre part la fermeture programmée du camp de réfugiés de Dadaab, le plus grand camp de réfugiés au monde, affirmant que les complices des intégristes somaliens se cachaient au sein de la structure.

"Officiellement, 350.000 personnes vivent dans le camp situé non loin de la frontière somalo-kenyane" a indiqué le Cardinal Njue. "On soupçonne que la milice islamique se soit infiltrée à Dadaab. Fermer le camp signifie punir les innocents, les mettant en danger en les renvoyant en Somalie".

Posté le 26 avril 2015 à 10h04 par Marie Bethanie | Lien permanent

25 avril 2015

Alpes-Maritimes : plus de 800 migrants interpellés en cinq jours

Le Point.fr :

"Ces migrants, qui proviennent pour la plupart d'Afrique noire, ont été interpellés depuis dimanche aux différents points de contrôle des Alpes-Maritimes.

Selon Laurent Laubry, secrétaire départemental du syndicat Alliance, cette "explosion brutale [est] liée à l'arrivée des beaux jours et à la reprise des flux de bateaux quand la mer se calme". Sur l'ensemble du premier trimestre 2015, la police aux frontières a, selon lui, procédé à plus de 2 200 interpellations de migrants dans le département, soit le double de l'année précédente."[...]

Refoulés vers l'Italie, tous retentent leur chance de passer la frontière, parfois même dans l'heure qui suit.

Posté le 25 avril 2015 à 12h01 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (9)

24 avril 2015

Kouchner veut "une flottille européenne de secours" en Méditerranée

Kouchner, l'autre bonne conscience de notre époque, qui au passage a l'air d'ignorer que notre marine n'a plus beaucoup de bateaux, est déçu par les mesures décidées par l'Europe pour empêcher les bateaux clandestins d'arriver en mode sous-marin sur nos côtes. Il trouve que l'Europe n'en fait pas assez.

 

Vraiment, dans tous les domaines, ces gens sont fous.

Posté le 24 avril 2015 à 11h22 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (24)

"Au nom des droits de l'homme, on doit oublier qu'on ne leur a pas demandé de venir"

"Ce ne sont pas la France, ou l'Italie, ou l'Europe, ou la Méditerranée qui tuent, mais les Droits de l'homme qui tuent." Eric Zemmour.

 

Posté le 24 avril 2015 à 10h59 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (12)

23 avril 2015

Ils pourraient être un demi-million à tenter leur chance en 2015

10680_1091624...pour traverser la Méditerranée et venir s'installer en Europe :

"Un demi-million de migrants pourraient tenter cette année une dangereuse traversée de la Méditerranée, avec plusieurs milliers de morts, si rien n'est fait pour lutter ceux qui organisent ces trafics d'êtres humains, estime l'Organisation maritime internationale (OMI), une institution de l'ONU"

Posté le 23 avril 2015 à 15h51 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

En 2100, un homme sur deux sur la planète sera Africain

Lu sur le blog de Bruno Gollnisch :

"L’institut géopolitique des populations , présidé par Yves-Marie Laulan, le souligne à l’occasion d’un prochain colloque, « en ce début du XXI° siècle, un nouveau péril terrifiant vient assombrir encore davantage l’avenir de ce malheureux continent (africain) que l’on pourrait croire décidément voué au malheur. C’est une explosion démographique à venir, inouïe, sans précédent dans l’histoire du monde. Ce phénomène, selon les prévisions des Nations Unies, pourrait porter la population africaine au chiffre véritablement hallucinant de 4,2 milliards de personnes, soit autour de 47 % de la population mondiale prévue pour la fin de ce siècle. En 2100, un homme sur deux sur la planète vivrait en Afrique ! Cela alors que l’Afrique n’est, de toute évidence, nullement préparée à affronter ce prodigieux défi démographique. En conséquence, l’Afrique, naguère sous peuplée, va-t-elle devenir un continent maudit, surpeuplé et affamé, livré à tous les déchirements que la misère extrême peut engendrer. Sans compter que son déversoir naturel serait inévitablement une Europe d’abord réticente, puis un jour peut-être, hostile ».

Nos dirigeants actuels sont-ils de taille à affronter cette menace colossale, à côté de laquelle la migration des peuples (volkerwanderung), les invasions barbares du Vème siècle,  les ravages des huns ou l’invasion des troupes islamiques en Europe au moment de l’hégire  pourraient  passer pour d’aimables gaudrioles anecdotiques ?"

Posté le 23 avril 2015 à 12h33 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (18)

Cardinal Parolin : sensibiliser les migrants au danger de l’exil

PDans un entretien au quotidien italien La Stampa, le secrétaire d’État du Saint-Siège estime que l’Église catholique

« pourrait aussi faire une œuvre de persuasion majeure, faisant prendre conscience des graves risques auxquels sont confrontés les réfugiés ».

Parmi les survivants des traversées périlleuses

« l’un pensait que la Méditerranée fusse seulement un fleuve » : « Beaucoup ne savent pas ce à quoi ils font face ou ont été trompés. »

Le cardinal considère que l'Italie ne peut gérer seul en Europe ce phénomène et appelle à

« créer dans les pays de provenance les conditions qui permettent de rester et non de favoriser l’exode ».

Posté le 23 avril 2015 à 11h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

22 avril 2015

Asile politique restrictif et immigration zéro contre dogmatisme socialiste

Posté le 22 avril 2015 à 09h35 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

Plus les jeunes sont intégrés, plus il y a risque de radicalisation

Marion Van San est chercheuse au RISBO, un institut de recherche dans le domaine de l’enseignement et affilié à la Faculté de sciences sociales de l’Université Erasmus de Rotterdam. Ses études depuis 2009 sur le phénomène de radicalisation bousculent beaucoup d'idées reçues. Voici un extrait de ses écrits traduits par Fdesouche :

"Le débat mené en Belgique est imprégné d’idées reçues qui empêchent toute analyse appropriée du phénomène. Selon ces idées toute faites, ces jeunes gens partiraient pour la Syrie parce qu’ils sont victimes d’une société qui ne les acceptent pas et qui ne leur offre pas d’opportunités. Ce point de vue (...) n’est cependant pas étayé par les données empiriques.

Que ce soit dans les recherches sur l’extrémisme islamique, ou même dans les recherches sur le terrorisme en général, la conclusion est toujours la même : les gens concernés ne sont pas toujours issus d’un niveau social bas, ils ne sont pas marginalisés ou frustrés, et ne présentent pas de troubles psychiatriques. Les familles dont sont issus les jeunes Belges partis ne sont pas toutes de classe inférieure, leurs enfants ne sont ni sous-qualifiés, ni frustrés. Concernant les discriminations dont ils se disent victimes, on n’a généralement que peu de preuve empirique.

Ces dernières années, de nombreuses recherches internationales ont eu lieu sur le radicalisme et l’extrémisme. Ce qu’elles montrent est que les jeunes hommes et femmes qui se radicalisent, et qui cèdent parfois à l’extrémisme, sont souvent issus de familles de la classe moyenne. Il y a aussi quelques cas de jeunes issus de la classe supérieure. N’oublions pas que les pirates de l’air des attaques du 11 septembre venaient de familles riches. Un autre point à noter, le faible statut social et le manque d’opportunité sont le lot de la grande majorité des gens, mais seuls quelques uns d’entre eux deviennent extrémistes(...)

Un autre stéréotype habituel dans le débat en Belgique est que (...) cela, la radicalisation serait le résultat d’une intégration qui a échoué. Les chercheurs appellent ce phénomène le paradoxe de l’intégration, il sert de terreau fertile à la radicalisation. Ce paradoxe signifie que les enfants et petits-enfants d’immigrés, qui sont nés et ont grandi ici, attachent une grande importance à la société dans laquelle ils vivent. Ils veulent être acceptés socialement et font tout ce qu’ils peuvent pour s’intégrer. Le résultat est qu’ils ont des attentes sociales plus élevées que les autres et sont plus sensibles aux exclusions et aux (prétendues) discriminations. Les expériences négatives peuvent les détourner de la société et les conduire à chercher refuge dans une recherche d’identité dangereuse.

Je crois pouvoir dire que plus les jeunes sont intégrés, plus il y a risque de radicalisation.

Cette thèse est appuyée par de nombreux éléments. Souvent les jeunes radicalisés étaient très occidentalisés avant leur radicalisation. Ils buvaient de l’alcool et consommait souvent de la drogue. Par la suite, ils ont commencé à s’intéresser de plus en plus à la religion, ils se sont convertis à l’Islam pour finir par se radicaliser en très peu de temps. La plupart avait terminé leurs études ou avaient un travail et des amis issus de groupes ethniques différents (...)

Nous savons que lutter contre la pauvreté ne suffit pas à combattre contre le radicalisme et l’extrémisme. Il ne faut pas non plus mettre trop d’espoir dans les propositions de lutte contre le chômage des jeunes. Je ne fais pas ici d’appel à changer fondamentalement les politiques actuelles de lutte contre la pauvreté, ni à arrêter de lutter contre le racisme sur le lieu de travail ou sur le marché de l’emploi. Mais nous devrions pas entretenir l’illusion que ces mesures vont freiner le radicalisme et l’extrémisme. (...)"

Posté le 22 avril 2015 à 07h58 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

la Libye est perçue comme une porte d’entrée de l’Europe

Si les propositions de René Otayek, politologue spécialiste de l’Afrique, du monde arabe et de l’islam, à propos des immigrés clandestins, relèvent de l'angélisme habituel dans ce domaine (solution humanitaire, accueil élargi...), son analyse de la situation en revanche rejoint tout à fait celle de Bernard Lugan :

Mais ces flux migratoires existaient sous le régime libyen précédent ?

"Depuis la chute du régime de Kadhafi, en 2011, il n’y a plus aucun contrôle des frontières, et pour les migrants d’Afrique subsaharienne, surtout venus d’Ethiopie, d’Erythrée ou de Somalie, tous ceux qui aspirent à fuir la guerre, la pauvreté, la famine, la Libye est perçue comme une porte d’entrée de l’Europe. Ce régime avait beaucoup de défauts, mais il donnait le sentiment de vouloir contrôler ces flux de clandestins. Du moins ceux-ci étaient instrumentalisés pour monnayer les soutiens de pays européens. Aujourd’hui, ce sont les djihadistes qui profitent de ce commerce quasiment esclavagiste, faire traverser la mer aux migrants, pour se constituer un trésor de guerre."

La France qui a participé au renversement du régime libyen est-elle selon vous en cause ?

"Le constat de la responsabilité européenne, et plus précisément française et britannique, n’est plus à faire. L’intervention militaire était peut-être justifiée pour protéger les populations civiles menacées par la répression contre la rébellion libyenne. Pour autant la coalition franco-britannique n’avait pas pour mandat d’éliminer physiquement Kadhafi, et le jour d’après n’a pas été du tout anticipé. On a abattu les quelques insitutions qui existaient sans les remplacer par quoi que ce soit. Et de cet état de chaos s’exportent vers le nord des immigrants de plus en plus nombreux, et vers le sud le terrorisme international. Ce qui s’est passé au Mali ne peut pas être dissocié de la crise libyenne, même si la guerre civile avait ses dynamiques internes – fragilité de l’État, marginalisation et sous-développement du nord, que les Touaregs vivaient très mal."

Posté le 22 avril 2015 à 07h37 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

21 avril 2015

Migrants : les conseils de l'Australie à l'UE

Tony Abbott, premier ministre d'Australie, estime que si les pays de l'Union européenne suivaient le modèle australien, beaucoup de vies seraient sauvées.

XVMea8edeae-e84d-11e4-a52f-192866a70126

"Pour Tony Abbott, seul le refoulement systématique des bateaux chargés de migrants est efficace. "Des centaines, peut-être des milliers de personnes se sont noyées en essayant d'atteindre l'Europe depuis l'Afrique. Le seul moyen d'empêcher ces tragédies est de mettre fin (à l'arrivée) des bateaux", a-t-il déclaré mardi à des journalistes.

"Il est urgent que les Européens adoptent une politique très ferme qui puisse mettre fin au trafic d'êtres humains en Méditerranée", a-t-il ajouté."[...]

Posté le 21 avril 2015 à 23h09 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (8)

Pause sourire

La solution pour venir à bout de l’immigration en Europe (Nouvelles de France).

Sans-titre

Posté le 21 avril 2015 à 19h33 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (21)

Migrants : Malte demande une intervention contre les passeurs criminels

Lu dans Présent :

P"Alors que la plupart des pays européens n’en finissent plus de pleurer sur une situation dramatique qu’ils ont contribué à créer par leur incurie en matière d’immigration, du côté de La Valette, on ne s’embarrasse pas avec le politiquement correct. Jugeant « insuffisante » la proposition de blocus de son homologue italien Matteo Renzi, le Premier ministre maltais Joseph Muscat et son ministre des Affaires étrangères George Vella ont en effet demandé lundi à ce que l’on intervienne militairement contre les passeurs, en allant notamment les traquer jusque dans les eaux libyennes.

Selon le Times of Malta, George Vella a ainsi déclaré que la création d’une coalition chargée de combattre les trafiquants d’êtres humains, avec un mandat des Nations Unies lui permettant de les attaquer militairement, est aujourd’hui « du devoir de la communauté internationale ». Une déclaration à laquelle Joseph Muscat devait ajouter : « le temps est venu d’agir en Libye ». En effet, poursuivait-il, « à moins que des mesures ne soient prises autour de la Libye, ces scènes seront amenées à se reproduire ». [...]"

Posté le 21 avril 2015 à 15h44 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

L'Europe doit organiser le retour des migrants dans leur pays d’origine

A l'inverse de Michel Barnier (UMP), Stéphane Ravier, sénateur FN des Bouches-du-Rhône, souhaite que la politique vis-à-vis de l'immigration clandestine change :

"Aujourd'hui, à cause de Nicolas Sarkozy et de l'anarchie qui règne en Libye, ce sont les trafiquants, les terroristes qui envoient sur nos côtes des centaines de milliers de clandestins que l'Europe se croit obligée d'accueillir alors que nous comptons déjà dans notre pays près de 5 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres et une crise du logement sans précédent.

J'ai eu beau lire la déclaration des Droits de l'Homme, dans les 17 versets qui la composent, je n'y ai pas lu que la France devait être le Christ des nations, que la France devait accueillir toute la misère du monde. Il faut organiser le retour de ces migrants dans leurs pays d'origine, comme l'a fait l'Australie.

Nous n'avons pas les moyens d'accueillir ces gens. Il faut les décourager de venir, leur faire savoir qu'en venant ici, les marines italienne et française les reconduiront dans leurs pays d'origine. Et s'ils arrivent à mettre un pied sur notre sol, il faut leur faire savoir qu'ils n'obtiendront rien: ni Aide médicale d’État, ni CMU, ni logement. Il faut changer la loi. Le droit d'asile doit revenir ce qu'il était à la base: accueillir quelques centaines, tout au plus quelques milliers, en étant extrêmement vigilants sur les dossiers présentés par ces demandeurs qui seraient menacés dans leur vie, mais pas pour délit d'opinion ou pour orientation sexuelle comme c'est le cas aujourd'hui"

Posté le 21 avril 2015 à 07h26 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (11)

Il faudra accueillir plus de réfugiés en France

C'est l'opinion de Michel Barnier (UMP), ancien ministre des affaires étrangères et ex-commissaire européen :

"Il faudra accueillir plus de réfugiés en France"

Michel Barnier espèrait être désigné par l'UMP comme tête de liste aux régionales en Rhône-Alpes face à Laurent Wauquiez...

Posté le 21 avril 2015 à 07h09 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

20 avril 2015

Drames des migrants: Mgr Galantino demande une autocritique de l'UE

Mgr Nunzio Galantino, secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI), réagit à la suite de la mort des 12 chrétiens jetés à la mer par d’autres migrants.

"J’attends que les États-Unis, l’Europe et les autres disent au moins une parole. Au moins une ! D’autocritique sur ce qu’ils ont fait dans le passé. Si nous sommes sérieux, nous devons dire aussi qu’une grande partie de cette situation a été favorisée, sinon créée, par certains types d’interventions imprudents, des interventions derrières lesquelles on découvre toujours plus qu’il n’y avait que des intérêts : pas l’envie d’exporter des valeurs, la démocratie !"

Posté le 20 avril 2015 à 11h21 par Michel Janva | Lien permanent

"Aucune chance, vous ne vous installerez pas en Europe"

Ce n'est pas un slogan du Front National mais celui que vient d'adopter l'Union européenne pour mettre un frein définitif aux vagues d'immigration clandestines qui déferlent quotidiennement en Europe via la Méditerranée :

"Les bateaux interceptés seront systématiquement refoulés vers l’Afrique, avec un  message limpide, thème d’une campagne de communication de la commission européenne : « No way, you will not make Europe home » (aucune chance, vous ne  vous installerez pas en Europe)" (source)

Pourtant, l'immigration est devenue un sujet de crispation, notamment lors des dernières élections. (...), l'Union Européenne va mener une politique extrêmement sévère de lutte contre l'immigration clandestine à travers l'opération "frontières souveraines". Les bateaux d'immigrés sont ainsi interceptés en pleine mer, avant même d'atteindre les côtes de l'Europe. Placés dans des camps provisoires, les passagers hommes, femmes et enfants sont ensuite transférés dans des centres de rétention basés en pleine mer ou sur les îles de la Méditerranée, en attendant que leur dossier soit examiné." (source)

L'Union européenne ne veut plus accueillir aucun migrant clandestin. Les malheureux  interceptés dans la mer Méditerranée seront donc à l'avenir immédiatement  transférés en... Lybie ! (source)

4923203
Vous l'aurez compris, il ne s'agit ni de l'Union européenne ni de la France mais de l'Australie qui a décidé depuis 2013 de prendre des mesures politiques courageuses. Et ça marche. Les arrivées de bateaux de clandestins en Australie sont passés de 276 en 2012, 302 en 2013, 1 en 2014 et 0 à ce jour en 2015.

CAXjZXnUUAA4KVU

Tout est question de volonté politique. Ce n'est pas l'extrême droite qui gouverne en Australie...

Posté le 20 avril 2015 à 08h29 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (14)


     Archives > Immigration

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Immigration