19 septembre 2014

"Hollande se représentera"

C'est aussi crédible que de dire que "la théorie du genre, ça n'existe pas".

Il faut dire que l'auteur est le même : Najat Vallaud Belkacem.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 13h03 | Lien permanent | Commentaires (1)

Et voilà la loi sur les salles de shoot

Une proposition de loi déposée avant-hier à l’Assemblée nationale par le groupe socialiste et son Président Bruno Le Roux vise à permettre l’expérimentation des salles de shoot. Cette proposition de loi permet au gouvernement de ne pas être en première ligne, puisqu'il ne porte pas le sujet avec un projet de loi, et cela évite à ce même gouvernement l'obligation de rédiger une étude d'impact.

Pourtant, le dispositif de cet article est exactement identique à celui de l’article 8 de l’avant-projet de loi santé publique (copié-collé) !

Pendant que le gouvernement s'occupe d'économie et de sujets internationaux, le groupe parlementaire PS a les mains libres sur les sujets immoraux.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 12h51 | Lien permanent | Commentaires (1)

Etre prêtre au Moyen Orient

Alors que la guerre en Syrie et l'avancée des djihadistes de l'Etat islamique menacent la sécurité du Liban, le père Rachid, prêtre à Beyrouth depuis 20 ans, fait part de ses inquiétudes sur la situation des chrétiens d'Orient.

 

Marie Bethanie

Posté le 19 septembre 2014 à 12h41 | Lien permanent

La France entre en guerre contre l'Etat islamique...

... pour François Hollande. L'avis de Jean-Dominique Merchet

"C'était cousu de fil blanc, tant le tempo des opérations militaires est désormais dicté par l'agenda politique de François Hollande. Les premières frappes de l'armée de l'air contre des cibles de Daesh (Etat islamique) en Irak viennent d'avoir lieu, selon France 2, au lendemain de la conférence de presse du chef de l'Etat. Un communiqué de l'Elysée précise que les Rafale ont détruit ce matin à 9h40 un "dépôt logistique des terroristes" dans le nord-est de l'Irak. Cette localisation signifie que le bombardement a eu lieu non loin des lignes de front avec les Kurdes et non sur les arrières de Daesh.

Lundi, déjà, les premiers vols de reconnaissance avaient été annoncé au moment même de l'ouverture de la conférence internationale sur l'Irak à Paris. 

Les abonnés à L'Opinion peuvent lire mon article Pour François Hollande, la guerre d'abord, mis en ligne hier soir à 19 heures et qui commence par ces mots : "Les premières bombes françaises ne vont pas tarder à tomber en Irak. Cela se fera «vite», a assuré le président de la République lors de sa conférence de presse, alors que les milieux militaires expliquent que ces frappes, peu intenses, dureront sans doute longtemps".

Le Salon Beige

Posté le 19 septembre 2014 à 11h44 | Lien permanent | Commentaires (0)

Mme Arnautu défend les chrétiens d'Orient au Parlement européen

Intervention de Marie-Christine Arnautu au Parlement Européen le 18 septembre 2014 :

 

Dans cette autre vidéo elle annonce qu'elle sera présente à la manifestation du 5 octobre pour défendre la famille.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 10h38 | Lien permanent

Les Femen se divisent

L'actualité judiciaire des Femen est chargée. La semaine dernière, elles ont été relaxées pour l’affaire de Notre-Dame (le parquet a fait appel). Mercredi matin, une amende de 1 500 euros a été requise contre Iana Zhdanova pour avoir détruit la statue de Poutine au musée Grévin. Bientôt, ce sera au tour d’Éloïse Bouton, pour avoir simulé un avortement en l'église de la Madeleine. Elle a quitté le mouvement.

Les tensions internes croissent depuis leur arrivée en France et l'ambiance devient détestable. Oksana a refusé d’être membre de Femen France pour rester seulement Femen International. Depuis, la serrure de la porte de sa chambre a été cassée, ses affaires mises dehors. Elle a dû partir. Iana vit toujours là-bas, mais dans l’autre partie du bâtiment.

Grâce au statut de réfugiés politiques, elles touchent près de 500 euros par mois. 

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 10h10 | Lien permanent | Commentaires (8)

Projet de loi pro-vie : qui fait donc reculer le gouvernement espagnol ?

Cinq jours après, le gouvernement espagnol n'a toujours pas démenti le scoop du quotidien El Mundo, annonçant le retrait du projet de loi restreignant le recours à l'avortement. Pourquoi Mariano Rajoy renoncerait-il à cette promesse de campagne ? Voici la principale explication avancée par Famille chrétienne :

Le ministre de la Justice, qui porte le projet de loi "a fini par perdre la bataille politique dans son propre camp. Son adversaire le plus redoutable dans cette bataille a été Pedro Arriola, l’inamovible « Monsieur sondage » du PP depuis un quart de siècle. Selon ses calculs, à huit mois des élections locales et à un an des législatives, les dommages électoraux causés par le projet sont largement supérieurs à ses bénéfices. Et c’est lui que Mariano Rajoy a fini par écouter. Précision : Arriola est marié à Celia Villalobos, ancienne ministre de la Santé de José María Aznar et figure de proue de l’aile gauche du PP, surtout sur les sujets sociétaux. Celia Villalobos s’était montrée favorable au « mariage » homosexuel en 2005 et a toujours défendu l’avortement comme un « droit »."

Il est vrai que les bébés tués dans le ventre de leur mère ne votent pas.

Louise Tudy

Posté le 19 septembre 2014 à 10h09 | Lien permanent | Commentaires (2)

Proposition de loi pour dissoudre les groupes "antifas"

Des députés de l'opposition viennent de déposer une proposition de loi visant à élargir les conditions de dissolution des associations ou groupements de fait tels que les groupes « antifas ».

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 10h02 | Lien permanent | Commentaires (3)

Veillée pour les chrétiens d'Orient à Tours

Veillée_prière_19-sept-14

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 09h02 | Lien permanent

"Il n'y a plus de chef de l'Etat"

"et le gouvernement n'est plus un gouvernement."

Hilaire de Crémiers, reçu par Olivier Pichon sur TV Libertés

 

Paula Corbulon

Posté le 19 septembre 2014 à 08h58 | Lien permanent | Commentaires (0)

Manif du 5 octobre : « L’humain n’est pas une marchandise »

5Présent publie un numéro Hors série spécial Manif du 5 octobre, avec huit pages en couleurs. Il sort le 19 septembre en kiosque. Vous y trouverez des entretiens exclusifs avec Ludovine de La Rochère, Albéric Dumont, Marion Maréchal-Le Pen, Béatrice Bourges, Philippe Brillault, Les Antigones, Stop Gender etc.

Albéric Dumont y déclare notamment :

"Nous avons demandé à nos sympathisants, dès le mois de juin, de se tenir prêts pour une mobilisation de masse à la rentrée. Nous avions obtenu le retrait des fameux ABCD de l’Egalité qui, sous couvert d’« égalité fille-garçon », faisaient entrer l’idéologie du genre dans les établissements scolaires. Mais le gouvernement les a remplacés insidieusement par un dispositif plus dangereux dont la diffusion est plus large. Dès cette rentrée, la formation initiale de tous les professeurs va « s’enrichir » d’un module consacré à l’égalité entre les sexes. Pour les enseignants déjà en exercice, le ministre prévoit un système de formation continue. Une « mallette pédagogique » va également être mise à la disposition des profs sur la base des modules des ABCD.

La nomination de Najat Vallaud Belkacem, qui est une figure emblématique, est une provocation supplémentaire qui nous conforte dans notre choix de descendre dans la rue. Nous sommes le peuple, il est très en colère et vous verrez que nous serons encore plus nombreux.

La deuxième revendication c’est le retrait de la circulaire Taubira sur la GPA qui favorise l’accueil en France des enfants nés d’une mère porteuse à l’étranger. Pour nous, il s’agit d’une incitation à pratiquer la location d’utérus. Nous manifestons contre cette transformation de la femme en objet de consommation. Avec ce slogan : « L’humain n’est pas une marchandise »."

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 08h55 | Lien permanent

Nouveau succès avec des cellules reprogrammées

Alors que la France s'évertue à financer la recherche destructrice d'embryons humains, le Japon vient de connaître une première mondiale à partir de cellules reprogrammées (iPS) :

"Une équipe japonaise a réalisé vendredi la toute première intervention chirurgicale au monde d'implantation sur l'homme de cellules proches de cellules souches, créées à partir de cellules reprogrammées appelées pluripotentes induites (iPS). Cette intervention inédite, qui a duré environ trois heures, a eu lieu au Japon vendredi dans le cadre des premiers essais cliniques mondiaux sur l'humain de cette technique de médecine régénérative.

Elle a consisté à implanter dans l'oeil d'une patiente, une femme de 70 ans, un film mince de cellules créées à partir de cellules iPS, elles-mêmes issues de cellules adultes de la peau du bras de cette personne, a expliqué l'équipe médicale de la Fondation pour la recherche biomédicale et l'Innovation (Ibri) de Kobe (ouest), associée à Masayo Takahashi, directrice de projet à l'institut public Riken.

Le but de cette première opération sur l'homme, qui sera suivie de cinq autres, est d'abord de vérifier la sûreté d'une telle manipulation, notamment pour voir si les cellules n'évoluent pas en cancer, tout en espérant une amélioration de l'état de la personne concernée. Dans le cas présent, il s'agit de traiter une des formes de la maladie oculaire appelée dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), première cause de cécité des plus de 55 ans dans les pays industrialisés.

Les cellules souches pluripotentes induites (iPS) sont créées à partir de cellules adultes du patient ramenées à l'état quasi embryonnaire en leur faisant de nouveau exprimer 4 gènes (normalement inactifs dans les cellules adultes). Cette manipulation génétique a pour but de leur faire recouvrer la capacité de se différencier dans tous les types cellulaires, en fonction du milieu dans lequel elles se trouvent. L'usage de cellules iPS a l'avantage de ne pas poser de problème éthique fondamental, au contraire des cellules souches prélevées sur des embryons humains."

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 07h45 | Lien permanent

Réhabilitation d'une église abandonnée à Bruxelles

Samedi, c'est la réouverture de l'église Sainte-Catherine, à Bruxelles, et non pas avec un nouveau projet, comme l'avait annoncé la ville. L'église servira à nouveau pour la célébration du culte catholique, avec trois nouveaux et jeunes prêtres.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 07h41 | Lien permanent

Thaïlande : le business très lucratif des mères porteuses

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 07h38 | Lien permanent

Gad : les illettrés seraient-ils d'origine étrangère ?

Le diagnostic du ministre Macron passe sans doute à côté des causes réelles. Mais comme le dit Yves Daoudal, il vaut mieux être maladroit que raciste... :

"On a pu entendre le délégué FO bafouiller qu’il pouvait y avoir un problème d’illettrisme « pour certains salariés, notamment d'origine étrangère ». Si l’on cherche un peu, on trouve ceci, par exemple :

« Une forte proportion d’ouvriers d’origine étrangère chez Gad aurait aussi pesé sur l’état d’esprit ambiant, chacun demeurant dans l’entre-soi.On ne peut rien leur dire sans être traité de raciste, s’emporte Fabienne. J’ai été harcelée pour faire le ramadan ! Il y a aussi un racisme anti-Blancs.” »
C’était sur le site de Libération, le 28 octobre 2013."

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 07h28 | Lien permanent | Commentaires (3)

Forte participation au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse

Le "non" est en passe de remporter le référendum d'indépendance en Ecosse après le dépouillement de 26 des 32 circonscriptions, affichant une avance de huit points, à 54%, sur le camp du oui (46%). Il a fallu attendre toute la nuit pour le savoir, du fait de l'impressionnant taux de participation, qui s'établit à 84%.

Cette victoire du non est-elle un signe d'un attachement réel au Royaume-Uni ou une frilosité face au risque de perdre le confort de l'Etat-Providence ? Le Premier ministre, chef de file des nonistes, avait reconnu que le scrutin signifie «la mort du statu quo». Il a promis une autonomie accrue aux Ecossais s'ils renonçaient à l'indépendance, sous forme de nouvelles prérogatives fiscales. Mais maintenent que le non est passé, tiendra-t-il sa promesse ? Cette mesure fait des envieux parmi les Anglais, Gallois et Nord-Irlandais qui sollicitent aussi des compétences élargies.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 07h19 | Lien permanent | Commentaires (12)

L'Europe est morte à Pristina

Jacques Hogard, auteur du livre L'Europe est morte à Pristina, que nous avons mentionné ici et , évoquera son ouvrage le vendredi 19 septembre de 15.00 à 15.30, sur Radio Notre Dame (FM 100.7) dans l'émission "Planisphère". 

Paula Corbulon

Posté le 19 septembre 2014 à 07h14 | Lien permanent

C’est arrivé un 19 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 19 septembre : fête de sainte Emilie de Rodat, fondatrice des Sœurs de la Sainte-Famille de Villefranche-de-Rouergue.

Sainte du Rouergue rappelée à Dieu en 1854, qui après trois échecs de vie religieuse fonda la Congrégation des Religieuses de la Sainte Famille. Les unes se vouaient à l'instruction des filles pauvres, les autres allaient soigner les malades à domicile. A sa mort quarante maisons avaient été fondées dans divers pays.

Canonisée en 1950.

  • le 19 septembre 1356 : défaite de Poitier et capture du Roi Jean II le Bon.

Après la défaite de Crécy (1346), les Anglais contrôle totalement la Guyenne qui leur sert de base arrière pour effectuer des raids dans le Sud de la France. En 1356, le Roi de France ayant obtenu des États généraux l'argent nécessaire pour lever une armée, les hostilités peuvent reprendre. La bataille a lieu à Nouaillé-Maupertuis près de Poitiers. Une fois encore, les arcs anglais ont raison de la cavalerie française. La fine fleur de la noblesse est massacrée. Le Roi Jean le Bon, sur une élévation de terrain appelée le champ Alexandre, entouré de ses derniers fidèles, descend de cheval et fait mettre, à tous, pied à terre, pour recevoir le dernier assaut. Lui et son fils, Philippe le Hardi, sont faits prisonniers. Le Prince Noir va exiger une énorme rançon de quatre millions d'écus d'or qui va ruiner l'économie du Royaume.

  • le 19 septembre 1370 : mise à sac de Limoges par le Prince Noir.

Lire la suite "C’est arrivé un 19 septembre…"

Lois Spalwer

Posté le 19 septembre 2014 à 06h48 | Lien permanent | Commentaires (1)

18 septembre 2014

Il pleut dans la salle des fêtes de l'Elysée

Décidément, partout où Hollande se déplace, la pluie s'installe. Plusieurs journalistes ont noté que de l'eau est tombée du plafond dans la salle des fêtes de l'Elysée peu avant le début de la conférence de presse du président de la République.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 23h00 | Lien permanent | Commentaires (11)

Pause sourire

Eden

Le Salon Beige

Posté le 18 septembre 2014 à 22h54 | Lien permanent | Commentaires (4)

François Hollande n’a pas remis en cause sa politique anti-familiale

A l’approche des prochaines mobilisations, La Manif Pour Tous s’inquiète de la déconstruction de la politique familiale malheureusement confirmée par le Président de la République lors de sa conférence de presse d’aujourd’hui. Alors que François Hollande a fait le constat de son échec dans les domaines économiques et sociales, il n’a pas remis en cause sa politique anti-familiale.

Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour les familles en cette rentrée 2014. Alors que l’entrée en vigueur de la réduction déguisée mais bien réelle du congé parental n’a été suivie d’aucun décret d’application laissant les parents dans le flou le plus total, la CAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) a annoncé que l’Etat souhaite faire 1,4 milliard d’euros d’économies, remettant ainsi en cause l’objectif de créer 100 000 places de crèches d’ici 2017. C’est le directeur de la Sécurité Sociale, rattachée au Ministère de la Santé et des Finances qui a demandé au président de la CAF de réduire son budget de 1,4 milliard d’euros d’ici 2017. Pourtant, en juillet 2013, une convention d’objectifs et de moyens signée par la CAF avec l’Etat prévoyait que les ressources du Fonds National d’action sociale (qui finance les crèches, centres de loisirs et autres actions sociales en faveur des jeunes) augmentent de 7,5%, assurant ainsi la création de 200.000 nouvelle solutions d’accueil pour les 0-3 ans, dont 100.000 en crèche. Malgré le démenti de Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, La Manif Pour Tous dénonce cette nouvelle attaque portée aux familles.

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, déplore aussi :

« Autre menace qui pèse sur les familles, la suppression de la prime de naissance de 920 euros pour les familles de 2 enfants : si le gouvernement continue sur cette lancée, l’enfant va devenir un « produit » - puisqu’il conçoit l’enfant comme un objet en tolérant la GPA - de grand luxe accessible seulement aux plus aisés ! ». « Nous dénonçons également la réduction annoncée du congé parental à un an seulement au lieu de 3 ans pour les familles de 2 enfants, alors même qu’il n’y a pas assez de places en crèches pour garder ces enfants. Quelle incohérence dans ces mesures qui pénaliseront encore plus les familles ! Comment feront-elles demain ?".

La Manif Pour Tous invite les français à se mobiliser le dimanche 5 octobre pour exiger du gouvernement qu’il cesser son entreprise de déconstruction de la famille.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 22h33 | Lien permanent

Mgr de Kérimel : contre l'avortement nous avons des choses à dire et à faire

Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble, a présenté à La Croix l’état d’avancement du groupe de travail qu’il préside sur le thème « le phénomène social de l’avortement et éducation des jeunes ». Extrait :

"Nous avions prévu trois étapes. La première a consisté à faire le point sur la situation de l’avortement en France. Dans un deuxième temps, nous avons enquêté auprès des diocèses et auprès des associations de fidèles sur ce que fait l’Église dans ce domaine. Le troisième temps sera consacré à l’éducation des jeunes. [...]

Un premier constat marquant est que l’avortement s’installe dans les mœurs et les esprits. Et en même temps, il provoque beaucoup de souffrance. Même chez les médecins qui pratiquent des avortements, il y a de grosses questions qui demeurent. Un deuxième constat est le sentiment d’impuissance que nous pouvons avoir dans l’Église face à cette situation. Or il nous faut garder l’espérance et penser que nous avons des choses à dire et à faire. Nous ne pouvons pas nous contenter d’être dans la condamnation mais nous devons faire des propositions. Nous avons notamment des choses à faire dans le domaine de l’écoute et de l’accueil."

A noter que l'association Choisir la vie, fortement impliquée dans la Marche pour la vie chaque année en janvier, développe une action décentralisée au travers de sections locales ou de groupes régionaux autonomes, favorisant notamment le secours aux enceintes en difficultés. Et la Marche pour la vie permet de faire connaître cette action et de faire appel aux bonnes volontés pour cette action quotidienne indispensable.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 22h30 | Lien permanent

En état végétatif depuis 16 ans, il réagit à un film

Une équipe de chercheurs emmenée par le neuroscientifique Adrian Owen de l'université canadienne de Western Ontario ont d'abord proposé à une douzaine de patients, en bonne santé, de visionner quelques minutes de la série d'Hitchcock Bang! You're dead!, sous imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRM) afin d'observer et d'enregistrer leur activité cérébrale pendant la diffusion. Un extrait choisi pour son suspense intense.

Après avoir analysé l'activité cérébrale des volontaires ne présentant pas de lésion cérébrale, les chercheurs ont reproduit exactement la même expérience avec deux patients dans un état végétatif permanent, une jeune femme de 20 ans et un Canadien de 34 ans. Résultats : si la première patiente n'a pas réagi de manière probante au visionnage, l'activité du cerveau du second s'est révélée similaire à celles des douze personnes pleinement conscientes. "En fait, il est même presque impossible de distinguer son IRM de celle des autres", a expliqué Adrian Owen. Au moment où le suspense atteint son paroxysme, chez lui comme chez les autres, les scientifiques relèvent une intense activité des zones pariétale et frontale. Tout semble indiquer que le jeune homme est donc parvenu à suivre et à comprendre l'épisode diffusé.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 21h48 | Lien permanent

La défense de Cambadélis ne conteste pas ce qu'affirme Médiapart

Voici ce qu'affirme Médiapart :

"En 1984, il n'a ni licence, ni maîtrise, ni, a fortiori, DEA", affirme le journaliste, ce qui pourrait "handicaper (...) son projet de faire carrière au PS. Il ajoute : "Il a alors un projet insensé : usurper un doctorat. Son idée n'est pas de fabriquer un faux diplôme de doctorat de troisième cycle. Non ! Son idée c'est d'obtenir son doctorat, et de soutenir sa thèse devant un jury régulièrement réuni."

Pour se défendre, Cambadélis publie les fac similés de ses diplômes (sur son site)

Mais

  • Il n'y a pas de diplôme de Licence (ni diplôme antérieur).
  • il y a une attestation le dispensant de la maîtrise, sans que soit donnée une raison.

Conclusion :Médiapart pourrait donc avoir raison.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 21h38 | Lien permanent

Le Pape en France le 25 novembre

A suivre sur Twitter : #PapeStrasbourg

Pfs

Le Salon Beige

Posté le 18 septembre 2014 à 21h35 | Lien permanent | Commentaires (1)

Provocation contre le père d'un militaire tué par Merah

Lu sur le blog d'yves Daoudal :

"Albert Chennouf-Meyer est le père d’Abel Chennouf, le militaire assassiné à Montauban par Mohammed Merah. Il habite Manduel, dans le Gard. Il y a quelques jours, il a découvert à côté de chez lui une pancarte annonçant des travaux pour la création de locaux commerciaux et d’un lieu de culte. C’est-à-dire d’une mosquée. Personne n’était au courant dans le voisinage.

« À titre personnel, je vis très mal la chose, ayant perdu mon fils assassiné par un terroriste se réclamant de l’islam, explique-t-il. Vous comprendrez que lorsque j’apprends qu’une mosquée pourrait se construire en face de mon domicile, je le vive comme une provocation. »

L’émotion grandissant, le maire a pris position, mardi, contre le projet, et la pancarte a été retirée. Mais les riverains ont constitué une association « La Treille paisible » pour vérifier que l’affaire en restera là.

On rappellera qu’Albert Chennouf-Meyer, fils d’un Kabyle et d’une Alsacienne, est catholique pratiquant, comme l’était aussi son fils Abel : ses obsèques furent célébrées à la cathédrale de Montauban. On se souvient peut-être qu’Albert eut à subir les erreurs des journalistes qui s’étaient empressés de souligner que Mohammed Merah avait tué un musulman, et la gaffe de François Hollande qui, voulant montrer qu’il avait compris, avait parlé d’un jeune soldat « musulman d’apparence »…"

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 21h33 | Lien permanent

Pas de don pour Médecins du Monde

L'association prône la contraception et l'avortement universels.

Petite consolation : l'ONG n'a réussi à réunir que 420 médecins pour cet appel au meurtre.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 21h29 | Lien permanent

Prochaine veillée à Paris : le 5 octobre

IMG_20140917_211503Les Veilleurs étaient fidèles au rendez-vous pour la reprise hier à Paris à la place Maubert. Tout un symbole pour cette ancienne place d'exécution publique, qui fut aussi l'un des premiers lieux de barricades des Ligueurs du duc de Guise. Pratique aussi car c'est à 2 pas du commissariat et du musée de la Police de Paris ! Mais il n'y a pas eu de "sortie de classe" en GAV cette fois-ci...

L'équipe de Veilleurs a conçu de nouvelles formes d'action, avec des "équipes de dialogue" pour aller à la rencontre des badauds qui s'interrogent sur ces drôles de gens assis par terre, mais aussi des "expos volantes" : des équipes ponctuelles avec des panneaux pour présenter les Veilleurs en plein jour dans des lieux fréquentés.

La prochaine Veillée parisienne aura lieu le 5/10, après la manif LMPT.

Hier soir, le thème de la Veillée était la conscience, avec des allocutions remarquées de Jean-Marie Le Méné et d'un responsable de l'association Objection pour la conscience.

IMG_20140917_211430Albéric Dumont a également donné de bonnes nouvelles sur  la prochaine Manif du 5/10 : le début de la mobilisation est très encourageant. Expérience, aguerrissement, unité et persévérance y sont peut-être pour quelque chose !

Sa motivation principale est moins de faire pression sur les médias qui peuvent facilement piétiner des milliers de manifestants, mais de faire pression sur les partis politiques qui ont besoin des votes et qui ne pourront donc pas être insensible à une forte mobilisation. Plusieurs partis ont en effet des élections internes, et si certains partis sont clairs sur la volonté de revenir sur la loi Taubira, d'autres tergiversent encore.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 21h22 | Lien permanent

Un jeune Anglais fait fureur en faisant la promotion de la chasteté

"Phin Lyman n'avait pas imaginé que ses paroles auraient un tel retentissement. Ce jeune Anglais fait la couverture de tous les journaux. La raison: il est vierge et fier de l'être."

1400529760831.cached-e1409736765368[1]

"Qui aurait pensé qu'un jeune apparaîtrait dans tous les journaux du fait de sa décision de rester vierge jusqu'au mariage ? Nos grands-parents n'auraient probablement jamais pu l'imaginer, mais de nos jours c'est devenu quelque chose de peu commun. C'est en tout cas ce que croit The Guardian, un journal anglais qui n'a jamais été très orienté vers les valeurs chrétiennes. La nouvelle a causé un tel engouement que le même journal a publié trois éditions de la même nouvelle, qui a été reproduite par d'autres grands médias britanniques, notamment The Times et The Daily Breast, l'un des plus lus par le public jeune d'Angleterre.

"Sincèrement, je me demande : quel problème y a-t-il à attendre ? Pourquoi pensons-nous que tout doit être rapide ? Repas rapide, bronzage rapide, sexe rapide." C'est avec ces mots que Phyn Lyman a commencé une lettre ouverte écrite pour The Wellingtonian, une revue publiée dans son école, et qui a eu un si grand impact auprès de ses collègues de cours que les médias ont fait tout leur possible pour en obtenir l'exclusivité.

Curieusement, les statistiques démontrent que Phyn n'est pas seul, et de plus en plus de jeunes en Angleterre choisissent de s'abstenir de relations occasionnelles, et par ailleurs beaucoup ont découvert qu'avoir des relations avec plusieurs personnes ne satisfait pas leurs besoins émotionnels, mais les aggrave.

Ils sont déjà nombreux, les jeunes à succès qui ont plaidé pour la virginité jusqu'au mariage, reconnaissant que c'est le chemin le plus sûr pour vivre une bonne relation matrimoniale. Nous verrons combien d'autres jeunes se joindront à eux et répondront à cette invitation du Christ et de l’Église."

(InfoVaticana - Traduction: Espérance Nouvelle)

Marie Bethanie

Posté le 18 septembre 2014 à 21h16 | Lien permanent

Une église fermée : "la lourde facture du laxisme de la municipalité socialiste"

Ca se passe en Bretagne : 

"Pendant des années, Marcel Verger, le maire (PS) de Bouvron, a pu s’enorgueillir des réalisations de la commune, avec sa salle polyvalente « multiplexe culturel », ses travaux écolos, ses lampadaires éoliens et autres friches diverses réhabilitées en logements. Mais au sujet de l’église, fermée au culte pour vétusté début juillet dernier, il se montre plus discret. Silence radio sur ce dossier que les élus municipaux assurent ne pas connaître, bien que l’édifice, qui surplombe le bourg, soit visible à des kilomètres à la ronde.

C’est qu’il y a à dire sur la gestion municipale. Alors que la commune n’a pas hésité des années durant à investir des millions dans des aménagements plus ou moins utiles, elle n’a jamais crû bon d’investir les quelques milliers d’euros par an nécessaires pour entretenir les toitures, les verrières, visiter charpentes et clocher de l’église. Résultat : les vibrations des cloches fragilisent le clocher et les infiltrations d’eau aggravent l’état des voûtes et des toitures.

Les paroissiens sont unanimes : l’église était mal entretenue. « Il pleuvait dedans« , explique cette dame d’un certain âge. « Sur le toit, c’est presque une jachère fleurie« , précise un autre" (suite). 

Le Salon Beige

Posté le 18 septembre 2014 à 21h03 | Lien permanent | Commentaires (5)

C’est arrivé un 18 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 18 septembre  1180 : le Roi Louis VII le Jeune meurt à Paris, son fils Philippe II Auguste lui succède.
  • le 18 septembre  1544 : signature de la paix de Crépy-en-Laonnois.

Après la victoire française de Cérisoles, Charles Quint est sur le pont de perdre le Milanais. Il tente d'ouvrir un front au nord de la France avec l'appui d'un corps expéditionnaire anglais. Boulogne tombe mais les désertions et le manque d'argent s'aggravent dans les rangs des impériaux d'autant que les armées françaises contre-attaquent victorieusement et les font reculer. Les Français reprennent Montreuil-sur Mer.

La guerre entre François Ier et Charles Quint s'achève avec la paix de Crépy-en-Laonnois. Le Roi de France s'engage à renoncer aux conquêtes du Milanais, de l'Aragon, de Naples, de la Flandre et de l'Artois et l'empereur fait de même avec le duché de Bourgogne. Après des années de conflits, les deux belligérants fatiguent et commencent à manquer sérieusement de moyens financiers.

  • le 18 septembre  1559 : François II est sacré Roi en la Cathédrale de Reims.

Le Roi est trop jeune pour régner et en pleine guerre de religion c'est sa mère, Catherine de Médicis, qui devient régente.

  • le 18 septembre 1595 : Clément VIII accorde l'absolution à Henri IV, accusé d'hérésie, et le reconnaît comme Roi de France, en la Basilique St-Pierre de Rome.

Les ambassadeurs du Roi de France reçoivent du pape Clément VIII l'absolution pour Henri IV, sous le coup d'une accusation « d'hérésie » lancée dix ans plus tôt par Sixte Quint. Cela signifie que le Pape, en application des lois fondamentales du Royaume, reconnaît le Roi de Navarre comme Roi de France. La cérémonie a lieu à Saint-Pierre de Rome et se déroule en l'absence du Roi. Ce sont ses émissaires catholiques, Jacques Davy du Perron et Arnauld d'Ossat, qui reçoivent à sa place la bénédiction du souverain pontife.

Non seulement Clément VIII passe outre à la colère espagnole, mais il permet ainsi la fin à une guerre de religion qui a déchiré la France pendant trente ans. La France retrouve son rôle de Fille aînée de l'Eglise et le Roi de France redevient un puissant allié de la papauté.

  • le 18 septembre  1634 : Sully est nommé maréchal de France par Louis XIII.
  • le 18 septembre  1664 : le secrétaire des finances Colbert fait établir un tarif douanier général contre les marchands hollandais.

Lire la suite "C’est arrivé un 18 septembre…"

Lois Spalwer

Posté le 18 septembre 2014 à 18h43 | Lien permanent | Commentaires (3)

"Illettrés" est surtout un constat d'échec pour l'Education nationale

Etre "illettré" n'est pas une honte, sauf dans un pays comme la France, où le budget consacré à l'enseignement de la lecture et de l'écriture est aussi imposant. Une analyse intéressante :

"Emmanuel Macron, le rothschildien en charge de l’économie de la Hollandie n’avait pas été averti. Il est dans un pays où l’on ne peut rien dire, surtout pas des vérités en contradiction avec le politiquement et le sémantiquement correct.

Dans un pays où les voyous immigrés sont depuis 20 ans des "jeunes" et où il est interdit de dénoncer les terroristes d’Allah de l'Etat islamique en tant qu’islamique, il aurait dû se méfier sur le poids des mots et le choc des expressions. Dans un  pays où les balayeurs sont devenus des «  techniciens de surface » parler d’illettrés, c’est une insulte.
Ce n’est certes ni adroit ni compatissant et ça fait beaucoup après les « sans dents » mais c’est surtout une insulte pour ceux qui dirigent un système d'éducation pseudo nationale obligatoire avec 80 % , et plus si besoin, de réussite au bac et qui forme des analphabètes, des incultes et des illettrés. Si la démocratie nécessite l’honnêteté et la connaissance comme l'aristocratie exigeait honneur et courage, entre les pourris et les incultes, on est mal barré. La première des formations continues, ce devrait être d'apprendre à lire et à écrire pour tout Français à l'école ou dans une entreprise." [...]

La conclusion s'impose :

[...] "il y a pire que les illettrés, qui peuvent s’en sortir, il y a les autistes idéologiques, eux, perdus à jamais."
Marie Bethanie

Posté le 18 septembre 2014 à 17h19 | Lien permanent

Carrefour condamné pour avoir licencié une employée voilée

Le conseil des prud'hommes de Lyon a condamné la société Carrefour, accusée d'avoir licencié en 2010 une caissière voilée, à verser à celle-ci 10 000 euros de dommages et intérêts. De retour d'un congé parental, l'employée s'était en effet présentée à son travail avec un foulard sur la tête, au mépris du règlement de l'enseigne, qui se retranchait derrière le principe de "neutralité absolue". La caissière y avait alors opposé le principe de la liberté religieuse, et aujourd'hui, elle a gagné. Son avocat commente :

«Elle a eu l'impression d'être victime de discrimination. Cette décision lui permet d'être restituée dans sa dignité ». (Une dignité à 10 000 euros...)

Depuis cet épisode, qui trouve sa conclusion aujourd'hui, Carrefour a fait du chemin dans sa compréhension de la "diversité", allant jusqu'à exposer, on s'en souvient, des livres prêchant le jihad dans ses rayons, ainsi que des mannequins revêtus du voile islamique. Il est bien loin, le fameux "principe de neutralité absolue".

Marie Bethanie

Posté le 18 septembre 2014 à 17h03 | Lien permanent

Le livre polémique "Que font les petits garçons ?" en images [addenda]

Rappelons qu'il y a encore quelques jours (et depuis 2005), l'espace pédagogique de l'Académie de Nantes recommandait, à propos de cet ouvrage étudié en primaire,

"que la phase de découverte ait lieu en classe et que les albums ne soient pas empruntés pour être emmenés à la maison. Les réactions très négatives de certains adultes à l'égard du livre pourraient compromettre son exploitation."

Un blogueur a bravé l'interdiction et consulté ledit ouvrage :

"Les images sont choquantes, pas adaptées aux enfants et surtout parfois assez incompréhensibles. Celle-ci par exemple représente un enfant qui fait un cadeau (...)

Livre 1

L'intégralité du livre se présente de la même manière: à gauche le nom d'un garçon qui est systématiquement représenté par "un clone du petit garçon version fille". A droite, le même garçon cette fois habillé en garçon qui fait des activités complètement loufoques. Dès la première page, cela sent déjà très fort la théorie du genre. [Un exemple] :

Livre 2

Voici donc Joseph en plein rêve. Bien sûr, représenter Joseph le sexe à l'air est probablement totalement indispensable de la part de l’éducation nationale.

Livre 3
La légende de celle-ci était il me semble que l'enfant était en train de penser...
Livre 6
(...) L'enfant est un collectionneur. A-t'on déjà vu image plus glauque dans un livre pour enfant ?
Livre 4
Autres images.
 
Addendum : contrairement  à l'Académie de Nantes, celle de Rouen n'a pas encore censuré ses instructions scandaleuses concernant ce livre, pioché dans "la très officielle liste d’ouvrages du Ministère de l’Éducation Nationale". Plusieurs centres régionaux de documents pédagogiques (une émanation de l'EN) continuent de recommander la lecture de ce livre, par exemple ceux de Toulouse, ou de Besançon...
 
Addendum 2 : un lecteur me signale, du même "auteur", une représentation du martyre de Saint Sébastien détournée de façon "porno-gay". Mais padamalgam, "Que font les petits garçons ?" n'a rien à voir avec l'idéologie qui n'existe pas. Ceux qui y tiennent trouveront le lien dans les commentaires.
Louise Tudy

Posté le 18 septembre 2014 à 16h43 | Lien permanent | Commentaires (26)

Un musulman converti enlevé en Nouvelle-Zélande

Lu ici :

"Il y a cinq ans un ressortissant saoudien, Khalid Muidh Alzahrani, boursier du gouvernement d’Arabie Saoudite, arrivait à Christchurch en Nouvelle-Zélande pour apprendre l’anglais. Il apprit l’anglais mais se convertit aussi au christianisme et prit le nom de baptême de Daniel. Sachant le sort qui était réservé aux “apostats” dans son pays d’origine, il demanda l’asile politique à la Nouvelle-Zélande et il l’obtint. C’est alors que commencèrent ses problèmes. Partout dans le monde où existent des communautés de Saoudiens, notamment dans les universités, le gouvernement a soin d’y infiltrer des agents afin de surveiller ses ressortissants, officiellement pour que ces derniers « ne ternissent pas l’image de l’Arabie Saoudite ». Lorsqu’un converti saoudien est découvert, le gouvernement fait d’abord pression sur sa famille restée au pays. Et c’est ainsi que le converti commença à recevoir des messages menaçants de son frère. Il en reçus jusqu’au 31 juillet de cette année, date à laquelle deux personnes non identifiées se présentèrent à son appartement de Christchurch et l’emmenèrent avec eux. Les amis et relations du converti n’ont depuis plus de nouvelles de lui. L’ambassadeur d’Arabie Saoudite en Nouvelle-Zélande a déclaré que les services consulaires du royaume wahhabite avait procuré un billet d’avion à Daniel afin qu’il rentre au pays car il avait « insisté » pour rentrer pour voir sa mère… Curieusement, Daniel est parti sans bagages et la police a constaté que le repas qui était préparé sur la table à manger de son appartement, avait à peine été entamé… Interpol a confirmé que Daniel avait bien débarqué en Arabie Saoudite. Je pense que nous pouvons tous prier à ses intentions."

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 16h12 | Lien permanent

« La foi, c’est la vie. Si vous n’avez pas la foi, vous n’êtes pas vivant. »

Jeanne Smits a traduit l'entretien qu'a donné Myriam Ibrahim, la jeune femme qui a échappé à une sentence de mort au Soudan où elle avait été condamnée pour apostasie et adultère. Extrait :

"Il n’a fallu que six semaines pour qu’on vous déclare coupable d’apostasie et d’adultère. Vous ont-ils donné la possibilité de renoncer à votre foi chrétienne?

On m’a donné trois jours. En outre, des personnes de l’association des savants de l’islam sont venues me voir dans ma cellule. C’étaient des imams qui m’ont récité des sourates du Coran. Je faisais face à des pressions énormes.

Mais vous avez refusé. Vous étiez enceinte, vous aviez un petit garçon d’un an qui était avec vous dans la cellule de prison : n’a-t-il pas été très difficile de rester fidèle à votre foi ?

J’avais pour moi la confiance en Dieu : la foi était ma seule arme au cours de ces confrontations avec les imams, car c’est ce que je crois…

Pourquoi n’avez-vous pas tout simplement dit ce qu’ils avaient envie d’entendre, pour sauver votre vie ?

Si je l’avais fait, cela aurait été la même chose que de tout abandonner. Cela n’est pas possible parce que ce n’est pas vrai. C’est mon droit de suivre la religion de mon choix. Je ne suis pas la seule à avoir souffert d’une telle situation : il y a beaucoup de Myriam au Soudan et à travers le monde. Il n’y a pas que moi, je ne suis pas la seule.

Pensiez-vous qu’ils vous tueraient ?

La foi, c’est la vie. Si vous n’avez pas la foi, vous n’êtes pas vivant."

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 14h07 | Lien permanent

Ainsi va la politique française

Alors que le chef de l'Etat doit tenir une conférence de presse aujourd'hui, les mauvaises nouvelles s'accumulent, entre l'abaissement de la note de la France par Moody's, à VSD qui révèle que l'ouvrage de Valérie Trierweiler a atteint son but :

L

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 13h59 | Lien permanent | Commentaires (18)

115 députés dans le groupe d'études sur les chrétiens d'Orient

Photo 5Environ 115 députés ont constitué mercredi un groupe d'études sur les chrétiens d'Orient, qui a décidé aussitôt de soutenir une plainte déposée auprès de la Cour pénale internationale contre "la persécution et le génocide contre les Chrétiens d'Irak". Le groupe d'études regroupe des élus de toutes tendances, à l'exception du Front de gauche et des écologistes. Les deux co-présidentes sont Valérie Pécresse (UMP) et Véronique Besse (Non inscrite, MPF).

Les députés membres du groupe veulent être "la cheville ouvrière du pont humanitaire avec l'Irak", en créant dans leurs circonscriptions des comités de soutien aux chrétiens d'Orient qui rassembleront contributions financières et en nature. Le groupe veut aussi se pencher sur la question "du pillage des églises et des lieux de cultes" en Irak et Syrie, "la vente d'objets cultuels servant à financer le terrorisme".

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 12h08 | Lien permanent

La manifestation pour les chrétiens d’Orient reçoit l’appui d'Amine Gemayel

De l'institut Civitas :

"Nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer que la manifestation nationale de soutien aux chrétiens d’Orient qui se tiendra ce dimanche 21 septembre à Paris vient de recevoir le soutien de M. Amine Gemayel, ancien président de la République libanaise, et du Kataëb. Un représentant prendra la parole au cours de la manifestation.

La manifestation nationale de soutien aux chrétiens d’Orient a pour point de départ la place de l’Opéra à 14h.

La manifestation nationale de soutien aux chrétiens d'Orient a reçu le parrainage du Patriarche latin de Jérusalem. Joseph Fadelle a lui-aussi accepté de rejoindre le comité de parrainage de la manifestation nationale de soutien aux chrétiens d'Orient et y prendra la parole, lui qui a vécu personnellement la persécution en raison de sa foi dans le Christ.

Diverses associations soutiennent cette manifestation : SOS Chrétiens d’Orient, Chrétiens de Syrie pour la Paix, Aramic TV, SOS Enfants d’Irak, l’Association de Soutien aux Chrétiens Irakiens, SOS Outre-Mer, l’Observatoire de la Christianophobie, Chrétienté Solidarité, Riposte Catholique, Renaissance Catholique, l’Association Catholique des Infirmières et Médecins,...

Beaucoup de paroisses, particulièrement celles fréquentées par les différentes communautés de chrétiens orientaux, apportent également leur soutien à cette manifestation. Des élus nous ont également témoigné leurs encouragements."

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 12h01 | Lien permanent

Le point commun entre Cambadélis et Valls : pas de légitimité universitaire

Après l'article sur Cambadélis, Mediapart s'offre Manuel Valls en citant plusieurs pages du livre de Laurent Mauduit, qui rapportent des faits qui nous rappellent... le livre d'Emmanuel Ratier :

"L’histoire de Manuel Valls, qui croise celle de Cambadélis et de Le Guen, donne tout autant à voir sur la nécrose qui a gagné le PS. Elle donne à réfléchir sur ce parti qui s’est coupé des milieux populaires ; ce parti de technocrates hautains ou de professionnels de la politique n’ayant jamais travaillé de leur vie, ou si peu de temps, et qui sont souvent mobilisés autour d’une seule cause : la leur... C’est le point commun entre Cambadélis et Valls : ils n’ont pas de légitimité universitaire, n’ayant fait que de maigres études. Ils n’ont pas de légitimité professionnelle puisque leur ascension, c’est d’abord à d’obscures et dérisoires manigances dans les coulisses du Parti socialiste qu’ils la doivent. (...) Si ces nouveaux promus ont un passé commun, ils sont aujourd’hui des alliés : c’est Manuel Valls qui a personnellement insisté pour que Le Guen entre au gouvernement, lequel Le Guen a tout fait pour que son vieil ami Cambadélis décroche le poste de premier secrétaire du PS."

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 11h38 | Lien permanent | Commentaires (12)

Mgr Pascal Roland estime que manifester du 5 octobre est légitime

Dans une lettre, l'évêque de Belley-Ars répercute l'appel du pape à prier pour le prochain synode sur la famille et il évoque la manifestation du 5 octobre destinée à "promouvoir une saine vision de la famille et de la filiation"

R

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 11h30 | Lien permanent

Pourquoi nous devons manifester le 5 octobre : faire de l’abrogation de la loi Taubira un enjeu majeur pour la présidentielle de 2017

Ludovine de la Rochère explique aux lecteurs de Famille chrétienne pourquoi il faut manifester le 5 octobre :

0"Une manifestation doit rester un événement exceptionnel. Il n’est pas question de le banaliser et encore moins de manifester tous les trois mois. Nous avons mûrement réfléchi au meilleur moment cohérent du point de vue des projets de ceux qui nous gouvernent, du public et dans lequel il y aurait une convergence. Là, il y a la rentrée scolaire avec le plan égalité, l’avis attendu du Conseil d’Etat sur la circulaire Taubira, les arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’Homme sur la GPA juste avant l’été. Plusieurs mesures très graves contre les familles sont passées pendant l’été et d’autres sont annoncées.

Quel est votre ligne de conduite par rapport au gouvernement ?

Le gouvernement a manifestement peur que nous suscitions à nouveau une mobilisation importante et que nous lui créions des difficultés sociales. Il est de fait absolument nécessaire de lui montrer que nous sommes à nouveau nombreux et déterminés. Sans manifester trop souvent, il faut le faire. Nous devons impérativement faire bouger les lignes dans l’opinion publique à laquelle le pouvoir ment de manière éhontée. La circulaire Taubira sur la GPA est un mensonge. Dire que les enfants conçus par GPA sont apatrides et sont des « fantômes de la République » comme le dit Mme Belkacem est un mensonge : ils ont l’état-civil de leur lieur de naissance. Il faut retourner l’opinion publique sur ces sujets - le gender, la GPA - car c’est de l’opinion publique que viendra le changement sur ces questions sociétales.

Et où en est votre démarche par rapport à l’opposition ?

1Nos sujets ne sont ni de droite ni de gauche et nous interpellons tous les politiques. Mais il y a aussi clairement un enjeu politique. Il faut que les partis qui partagent nos analyses soient mis en face de leur responsabilité. En 2012-2013, nous avons été rejoints plutôt par des élus de droite. Et en ce moment, je sens qu’ils ne sont pas décidés. Ils ne sont pas prêts à des réformes courageuses. Donc il faudra les aider à être courageux. Il faut les convaincre que leurs électeurs sont très nombreux à attendre ce courage de leur part. Non seulement il faut qu’ils s’engagent mais il faut qu’une fois élus, ils le mettent en œuvre. Pour le moment, un certain nombre d’entre eux sont convaincus que le mariage entre personnes de même sexe n’est plus le problème et que les Français sont maintenant habitués. A ceux là, il faut montrer que c’est faux.

C’est précisément maintenant qu’un certain nombre de personnalités vont faire leurs annonces sur leurs intentions qu’il faut manifester. Nous avons choisi le 5 octobre aussi parce que c’est juste avant le congrès de l’UMP et de l’UDI.

Vous voulez dire que vous gardez comme cap l’abrogation de la loi Taubira en 2017 ?

Oui : et c’est maintenant qu’il faut leur rappeler que nous attendons l’abrogation de la loi Taubira pour 2017. C’est notre point d’attention, avec l’abolition universelle de la GPA. Nous ne sommes liés à aucun parti, mais notre devoir est d’interpeller tous ces partis qui veulent revenir au pouvoir demain.  Nous leur disons : menez cette abrogation. C’est pourquoi nous devons leur montrer que leurs électeurs sont très nombreux à l’exiger.

Bref, cette manifestation est importante autant pour s’opposer aux projets actuels du gouvernement que pour obliger la droite à avoir un programme favorable au respect de la famille.

Un des enjeux est de pousser Nicolas Sarkozy à s’engager sur ce sujet ?

3Il est opposé au mariage entre personnes de même sexe. Mais il considère le sujet très froidement. Pour l’instant, il pense qu’en jouant une ouverture au centre, il a une chance de l’emporter en 2017. Notre rôle est de lui faire comprendre qu’il perdra alors tous ceux qui sont ses électeurs naturels. Il doit comprendre que la droite sociétale est bien plus vitale pour lui que des centristes. Dire comme Alain Juppé ou Bruno Lemaire qu’on ne légalisera pas la PMA et la GPA ne suffit pas - elle est d’ores et déjà tolérée et si la droite n’abroge pas la loi Taubira, la gauche la fera passer à l’alternance suivante. Non la droite a suffisamment trahi sur ces sujets de société. Lorsque j’ai vu M. Sarkozy, je lui ai dit « vous craignez le Front National : or si vous ne vous engagez pas à faire nécessaire sur ces sujets fondateurs, vos électeurs vous quitteront et vous l’aurez. » Voilà le message que nous devons faire passer.

Voilà pourquoi il faut que nous soyons très nombreux le 5 octobre et voilà pourquoi, à l’approche de 2017, nous devrons maintenir la pression de manière constante et avec ténacité.

La double raison pour laquelle le mouvement doit se maintenir, c’est d’une part la résistance aux projets gouvernementaux – GPA et gender - et d’autre part, c’est de faire de l’abrogation de la loi Taubira un enjeu majeur pour la présidentielle de 2017."

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 09h53 | Lien permanent

L'Etat mis en cause dans un procès contre la pilule

Leslie Pervieux a pris la pilule Meliane en 2007. Elle a fait un AVC au début du mois de décembre 2010. Depuis, elle a perdu 50 % de l'acuité visuelle de son œil gauche et souffre de pertes de mémoire. Des séquelles handicapantes liées à l'AVC, dont des expertises médicales ont démontré qu'il était lié à la prise de la Meliane, contraceptif dit de troisième génération, mis en cause dans plusieurs dizaines de cas en France depuis que Marion Larat, autre jeune Bordelaise, a lancé la première en 2012 une procédure contre le laboratoire Bayer, fabricant de la Meliane. Depuis, plusieurs dizaines de plaintes contre ce moyen contraceptif, notamment des plaintes pénales, ont été déposées.

Son avocat est allé devant la commission d'indemnisation des victimes d'infractions. Il a, de plus, demandé et obtenu la publicité des débats - ouverture au public et à la presse. Dans les conclusions qu'il a développées à Bordeaux, Me Lafforgue met en cause les prescripteurs de la pilule incriminée, deux gynécologues et un médecin généraliste, le laboratoire Bayer ainsi que l'État, dont il souligne « la carence fautive dans la prévention des risques ».

La décision a été mise en délibéré au 15 octobre.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 08h22 | Lien permanent

Le gender à Saumur

Charles-Henri Jamin, ancien président du PCD, membre du bureau politique du PCD, élu à Saumur, dénonce le développement de l'idéologie du genre à Saumur :

 

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 07h33 | Lien permanent

Le président slovaque tente d'éviter un référendum sur la famille

L’Alliance pour la Famille (Aliancia za rodinu) a annoncé fin août avoir recueilli plus de 400 000 signatures en faveur de la tenue d’un référendum portant sur la protection de la famille. Dans ce pays qui compte 5.4 millions d’habitants, la pétition devait recueillir au moins 350 000 signatures.

Le président slovaque, Andrej Kiska, manquant à sa promesse de permettre au référendum de se tenir à la mi-novembre, en même temps que les élections locales, a demandé le 3 septembre à ce que les questions soient finalement examinée par la cour constitutionnelle pour vérifier qu’elles sont bien en accord avec la constitution. La réponse de la cour constitutionnelle devrait normalement être communiquée sous 60 jours.

Déçus de la décision du président slovaque, l’Alliance pour la Famille regrette que celui-ci n’ait pas communiqué les raisons de cette saisie.

Le président de la Conférence des évêques de Slovaquie (KBS) a déclaré que la décision du président est arrivée comme une surprise, et a souligné que l’Église continuera à soutenir le modèle de la famille comme l’union d’un homme et d’une femme, définissant l’institutionnalisation d’autres modes de vie comme une violation fondamentale de la base de la société.

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 07h29 | Lien permanent

Comment prendre le contrôle d’une nation

Méthode trouvée ici.

  1. Demandez a un banquier (Pompicsou- Rothschild) de devenir copain avec le gars intelligent qui gouverne le pays (De Gaulle), pour qu’il devienne premier ministre (1962)
  2. Faites tomber le gars intelligent qui gouverne (De Gaulle) avec une revolution (mai 1968)
  3. Faites élire le banquier (Pompicsou) à la tête du pays (1969)
  4. Faites lui voter une loi privant le pays du droit de créer sa propre monnaie (1973)
  5. Cela oblige ainsi l’Etat à emprunter auprès des banques et des investisseurs internationaux
  6. Attendez patiemment que les politiques dépensent plus que l’Etat n’encaisse (1973 – 1998)
  7. Créez une banque supranationale indépendante (BCE) battant sa propre monnaie (1998). S’il le faut appuyez vous sur un bel idéal (l’Europe) pour faire passer la pilule.
  8. Attendez patiemment que les politiques dépensent plus que l’Etat n’encaisse (1998 – 2012). Si ca ne va pas assez vite créez une bonne crise (Subprime 2008) pour qu’ils s’endettent plus vite
  9. Enfin mettez un ancien banquier (Mario Le Dragon – Goldman Sachs) à la tête de cette banque supranationale (2011)
  10. Attendez patiemment que les Etats soient en faillite pour leur imposer ce que vous avez decidé. Si ca ne va pas assez vite créez une crise, voire quelques guerres par ci par là.

Résultats:

La BCE tient desormais l’ensemble des pays de l’Union Europeenne par les « cojones ».

Quand vous devez x milliards à la banque, et que vous ne pouvez plus payer les y milliards d’interets, ce n’est plus vous qui decidez de votre vie, c’est la banque.

  • Les gagnants: Les proprietaires de Rothschild, Goldman Sachs & Cie
  • Les perdants: Le peuple
  • Les complices: Les politiques et les medias

Lire la suite "Comment prendre le contrôle d’une nation"

Paula Corbulon

Posté le 18 septembre 2014 à 07h25 | Lien permanent | Commentaires (34)

De la contraception à la stérilisation

De Jeanne Smits :

"le New York Times a publié samedi les résultats d’études sur le long terme de l’efficacité des moyens de contraception ou d’espacement des naissances. Elle est à connaître, puisque l’analyse des chiffres démontre à elle seule le lien intrinsèque entre contraception et avortement – là où la propagande habituelle veut faire croire que là où la contraception progresse, l’avortement régresse. [...]

L’efficacité d’un moyen contraceptif est exprimée dans l’article par le pourcentage de femmes auront une grossesse non désirée sur une période de dix ans dans le cadre de son utilisation habituelle. Ordinairement, les taux d’échec sont évoqués pour une période d’un an mais bien sûr, plus la durée augmente, plus le nombre de femmes qui concevront augmente aussi.

Utilisation habituelle ne veut pas dire parfaite : il est très rare, précisent les auteurs, que les couples se conforment systématiquement, surtout sur une période aussi longue, aux conditions optimales d’utilisation ; et puis il y a les défaillances de diverse s sortes. Pour chaque moyen étudié, on trouvera donc sur les graphiques très parlants publiés par le New York Times le taux d’échec en cas d’usage « parfait » et en cas d’usage « habituel » et donc le plus conforme à la réalité. [...]

Bref, aucune méthode n’est absolument efficace.

Et dans l’ensemble, on peut noter que pour les méthodes sans doute les plus répandues, comme la pilule ou le préservatif, largement plus d’une femme sur deux aura une grossesse en 10 ans d’utilisation : combien en 30 ans ?

Toutes ces méthodes – à l’exception des différentes formes d’auto-observation – ont pour point commun le refus de l’enfant par principe. Cela explique que dans un pays comme la France, quelque 70 % des « IVG » sont pratiquées sur des femmes utilisant une forme de contraception. Si celle-ci « rate », l’avortement est alors un simple moyen de rattrapage.

Les méthodes d’auto-observation, dites aussi « méthodes naturelles » sont celles – hormis le contraceptif masculin – qui affichent une plus grande distance entre l’utilisation parfaite et l’utilisation « typique ». [...] C’est en tout cas ce type de régulation des naissances qui, seul, peut être compatible avec un esprit d’ouverture à la vie.

Autre remarque, et elle me semble importante : que ce soient les pilules, les préservatifs ou autres contraceptifs de courte durée, elles affichent un taux d’échec assez important et ce sont donc elles que l’on retrouve chez ces femmes qui avortent « malgré » la contraception.

En revanche, ce qui fonctionne vraiment bien aux dires des partisans du contrôle de la population, outre la stérilisation qui est irréversible en principe, ce sont les dispositifs intra-utérins au cuivre ou au levonorgestrel ou, mieux encore, l’implant hormonal (enfin : pas toujours). [...]

Quoi qu’il en soit, on assiste depuis plusieurs années à une promotion forte de la contraception de longue durée, ce qui explique peut-être pour partie que la dénonciation de la contraception orale soit devenu enfin un thème accepté dans la grande presse, alors que leur nocivité était bien documentée au moins depuis la parution du livre d’Ellen Grant, Amère pilule, en 1985.

Faut-il s’en réjouir ? Les contraceptifs de longue durée, par définition, marquent un refus de la vie plus absolu que les autres et sont le reflet d’une mentalité de plus en plus gangrenée par la culture de mort. Elles bouleversent encore plus profondément l’état physique – et pourquoi pas psychique ? – des femmes, en les stérilisant durablement, c’est-à-dire en empêchant volontairement leur corps de fonctionner de manière saine. Ce faisant elles déresponsabilisent encore davantage que ne le font les autres contraceptifs artificiels."

Michel Janva

Posté le 18 septembre 2014 à 07h23 | Lien permanent

Attentat de l'EI contre le pape : l'ambassadeur d'Irak l'estime crédible

L'article de christianophobie.fr

Le Salon Beige

Posté le 18 septembre 2014 à 07h07 | Lien permanent | Commentaires (2)

La marche de Robert Bruce vers l'indépendance

En ce jour où les Ecossais votent pour obtenir - ou non - leur indépendance, votre Salon vous propose d'écouter la célèbre marche des soldats de Robert Bruce, qui fut roi d'Ecosse de 1306 à 1329. La tradition veut que Sainte Jeanne d'Arc soit entrée dans Orléans sur cette marche (d'où certaines des images de la vidéo), ce qui est probablement fantaisiste, mais n'enlève rien au plaisir de l'écouter.

 

Robert Bruce se fit couronner roi d'Ecosse le 25 mars 1306, sous le nom de Robert 1er. A la suite du célèbre héros écossais William Wallace, il se battit pour l'indépendance de l'Ecosse contre les rois d'Angleterre Edouard 1er et Edouard II. A la bataille de Bannockburn, en juin 1314, 5 à 6000 soldats écossais remportèrent la victoire contre près de 20 000 Anglais. Cette victoire, dûe au génie militaire de Robert Bruce, parachève l'indépendance du pays, qui restera indépendant jusqu’en 1707, quand le "Union Act" unifie les deux pays.

Le 18 septembre 2014 ne sera peut-être pas un nouveau Bannockburn, et les cornemuses de Robert Bruce ne sonneront peut-être pas à nouveau au rythme des tambours sur les landes écossaises. Mais on tournera néanmoins une large page de l'histoire, car en cas de victoire du "oui", l'indépendance de l'Ecosse serait proclamée le 24 mars 2016, soit 413 ans jour pour jour après l'accession au trône d'Angleterre du descendant de Robert Bruce, Jacques VI, qui réunissait de ce fait les deux couronnes d'Angleterre et d'Ecosse.

Ne sachant pas s'il faut ou non souhaiter bonne chance aux indépendantistes écossais, on se bornera à leur dire : "God bless you !"

Marie Bethanie

Posté le 18 septembre 2014 à 01h45 | Lien permanent | Commentaires (13)

17 septembre 2014

Prison ferme pour avoir profané une mosquée ! Ce ne sont pas des Femen...

...mais des épouses de gendarmes. Justice, où est ta victoire?

Le Salon Beige

Posté le 17 septembre 2014 à 22h11 | Lien permanent | Commentaires (16)


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2010 - Le Salon Beige