30 avril 2017

De nombreux prêtres rejoignent le collectif Antioche en faveur de Marine Le Pen

Gabrielle Cluzel a interrogé l'un des prêtres du collectif Antioche, que Le Salon Beige a révélé, qui a décidé de voter Marine Le Pen :

"Mon Père, vous êtes, avec quelques autres, à l’origine du collectif Antioche, dont on a découvert, il y a quelques jours, l’existence sur Le Salon beige, et qui réunit « des prêtres et des religieux de tous âges, ruraux et urbains, à différents niveaux de la hiérarchie ecclésiastique ». Pouvez-vous expliquer aux lecteurs de Boulevard Voltaire l’objectif de ce collectif et les raisons qui vous ont poussés à le créer ?

ImagesIl est normal que les ecclésiastiques aient des opinions politiques diverses. Cela ne nous choque pas, dans les limites d’une analyse un peu approfondie des choses, puisque nous avons aussi parfois à éclairer les consciences, et dans celles des « points non négociables ». Ce qui est devenu insupportable – d’où notre prise de parole -, c’est l’injonction anti-Le Pen. Elle est aggravée par le fait qu’elle se fait l’écho, assez servile reconnaissons-le, de la sphère médiatique. Comme s’il n’y avait pas de graves interrogations à se poser sur les positions des autres partis politiques en matière de mondialisme, de défense de la vie ou d’atteinte à la dignité humaine par la réduction à l’économisme. Et je ne parle même pas des sujets sociétaux qui vous sont si chers, carrément évacués. Ramener le débat à la question migratoire en s’appuyant sur une seule phrase de l’Évangile, c’est indigne des citoyens français auxquels on s’adresse. Ouverture contre fermeture, c’est du chamanisme, pas de la politique. « Accueillir l’autre » en oubliant l’enfant à naître, c’est illogique. Nous citons volontiers les propos du pape François, dans Laudato si’, modèle de réflexion plus équilibrée sur les grands enjeux actuels. Nous nous inspirons de l’enseignement de Jean-Paul II (Mémoire et identité, par exemple), de son personnalisme enraciné et universel sans idéologie. Mais qui écoute le pape dans les circuits officiels, au-delà des propos convenus.

Le lendemain de la publication de votre communiqué, Le Salon beige a dit avoir reçu de nombreux messages d’ecclésiastiques souhaitant s’associer à votre démarche, au point qu’a été mis en ligne un formulaire (anonyme) de soutien. D’autres que vous ressentent donc ce malaise ? D’où viennent ces prêtres, principalement ?

L’écho pris par cette initiative nous a surpris nous-mêmes. Le noyau de départ est plutôt jeune, pas forcément « tradi » au sens habituel du terme. Le formulaire a réuni à cette heure une centaine de signataires. Franchement, les chiffres ne nous intéressent pas beaucoup. Nous n’avons aucun projet de perpétuer un lobby ou un groupe de pression dans l’Église. C’est l’argument qui sera employé contre nous.

Il ne fait pas sens. Le but est simplement d’alerter. Et si Emmanuel Macron avait été moins net dans ses propos, mieux entouré, nous aurions eu des scrupules à intervenir. Hélas, personne ne peut en douter, il a affirmé qu’il essayerait d’abolir toutes les frontières qui restent, géographiques, économiques, humaines, aux dépens des plus faibles. Voter Marine Le Pen est envisageable pour un catholique : la preuve, de nombreux prêtres le feront.

L’autre danger, c’est le rejet de la parole épiscopale, non pour son orientation politique, mais pour son simplisme et son unilatéralisme. S’il y avait un malaise, il serait là. Ce sont toujours les mêmes qui parlent, toujours dans le même sens, toujours avec les mêmes messages… À mon tour de poser une question : Mme Cluzel, vous êtes catholique, vous êtes une personnalité reconnue, engagée dans les grands débats de la société. Vous a-t-on proposé de vous exprimer dans les colonnes de La Croix ou devant la CEF (Conférence des évêques de France) ?

On a compris qu’il était important pour vous tous de garder l’anonymat. Pourtant, certains ecclésiastiques, parfois haut placés, ne se cachent pas pour professer des idées de gauche. L’inverse est impossible ?

Sur l’anonymat, deux aspects se conjuguent. D’une part, nous sommes obligés – comme les évêques, en principe – à conserver une réserve. Nos églises sont des lieux qui ne peuvent se cantonner à recevoir les seuls membres de tel ou tel parti. Nous voulons protéger notre travail quotidien de pasteurs. D’autre part, un confrère disait autrefois : « C’est l’arme des bâillonnés par les comités. » En termes contemporains, c’est la protection du « lanceur d’alerte ». Je pourrais vous donner d’innombrables exemples de la façon dont le système évoqué plus haut, bien huilé quoique vacillant, fait rentrer dans le rang tous ceux qui lui déplaisent. Rappelez-vous la façon dont le pauvre curé de Wisembach, dans les Vosges, a été réduit en poussière en 2015, en vertu du vieux principe : « Selon que vous serez puissants ou misérables. »

Sur l’expression d’une position divergente, la réponse est non. Il n’est pas possible, aujourd’hui, d’avoir des prises de position publiques différentes. Le problème, c’est que la parole est bien plus difficile à enchaîner qu’autrefois. Les évêques devraient aussi se rendre compte que nous aurions tout à gagner à élargir nos perspectives, à établir un vrai débat où chacun pourrait librement s’exprimer. La vérité nous rendra libres. N’ayons pas peur !"

Posté le 30 avril 2017 à 20h05 par Michel Janva | Lien permanent

Madame Elisabeth, princesse et martyre

La cause de béatification de la princesse, dernière soeur de Louis XVI vient d'être relancée. Selon le père Snoëk, postulateur :

« Madame Élisabeth a choisi d’assumer son célibat en le vivant comme un don de soi fait aux autres. Or ce qui guette parfois les célibataires non consacrés, c’est le repli sur soi. C’est en cela qu’elle est un beau modèle aujourd’hui. »

A l'occasion de l'anniversaire de son martyre, plusieurs messes seront célébrées. Pour en savoir plus à son sujet, venez à la conférence présentée ci-dessous.

20170510_elisabeth

Posté le 30 avril 2017 à 19h27 par Paula Corbulon | Lien permanent

16 au 22 août : retraite pour jeunes filles au Barroux

Retraite prêchée au Monastère Notre-Dame de l’Annonciation, pour jeunes filles de 17 à 29 ans, du 16 au 22 août 2017.

Conférences, offices en grégorien (forme extraordinaire), promenades, entretiens avec moines et moniales…

Inscriptions et renseignements : Abbaye Notre-Dame de l’Annonciation (Mère Rafqa) - 750 chemin des Ambrosis - 84330 Le Barroux (Téléphone : 04 90 65 29 29).

Capture d’écran 2017-04-22 à 16.16.20

Posté le 30 avril 2017 à 10h53 par Michel Janva | Lien permanent

13 mai : Senlis fête Notre-Dame de Fatima

Capture d’écran 2017-04-28 à 16.57.17

Posté le 30 avril 2017 à 09h57 par Michel Janva | Lien permanent

Il y a 120 ans, l'incendie du Bazar de la Charité

Incendie-Bazar-ChariteA l’occasion du 120e anniversaire de l’incendie du Bazar de la Charité, une messe sera célébrée en la chapelle Notre-Dame-de-Consolation, 23, rue Jean-Goujon, 75008 Paris, le jeudi 4 mai à 18 heures 30, à la mémoire des victimes.

L'association des descendants organise une visite du site le même jour à 14 heures (inscription préalable à bazardelacharite@yahoo.fr) et recevra à l'issue de la messe dans les locaux construits il y a plus d'un siècle.

Sur ces lieux, cent-vingt cinq personnes venues vendre au profit des nécessiteux trouvèrent la mort le 4 mai 1897. Parmi elles, la duchesse d'Alençon, soeur de l'impératrice d'Autriche, fut comptée au nombre des victimes, au milieu de nombreuses responsables d'oeuvres catholiques, paroisses, écoles, orphelinats.

Posté le 30 avril 2017 à 09h37 par Michel Janva | Lien permanent

Retraites monastiques à Saint-Pierre de Solesmes

Capture d’écran 2017-04-22 à 16.22.41

Posté le 30 avril 2017 à 08h21 par Michel Janva | Lien permanent

29 avril 2017

Mgr Rey : "Voter en conscience c’est ignorer les consignes du prêt-à-penser"

Posté le 29 avril 2017 à 15h22 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Prière pour la France du 29 avril au 7 mai

A dire quotidiennement et à diffuser :

JehannePère Céleste, si bon et si miséricordieux, qui nous avez créé et racheté par Votre Fils, nous vous demandons pardon pour tous les péchés commis depuis plusieurs siècles qui ont conduit la France à la situation actuelle et nous vous prions pour la paix de notre pays.

Seigneur Jésus, qui êtes mort pour nous, par votre Précieux Sang et votre Sacré Coeur, venez régner sur la France.

Esprit-Saint, vous le Consolateur et lʼAvocat, intercédez pour nous et venez embraser la France du Feu de votre Amour et de votre Vérité.

Sainte Trinité, nous vous confions toutes les âmes du purgatoire, particulièrement les prêtres qui vous sont si chers, en vous demandant leur intercession pour notre pays.

Vierge Marie, Reine de France, qui aimez tant vos enfants et souffrez pour eux, en ce centenaire de vos apparitions à Fatima, nous confions la France à votre Coeur Immaculé, nous vous implorons de régler la situation de notre pays. Reine des anges, qui avez écrasé la tête de lʼennemi, envoyez votre Armée à notre secours.

Saint Joseph, à qui la France a été consacrée par Louis XIV, nous vous demandons par avance la grâce en lʼhonneur de votre fête du 1er mai, que notre pays soit sauvé.

Saint Michel, qui êtes apparu au mont Gargano le 8 mai, et qui en ce jour avez guidé Sainte Jeanne dʼArc, venez au secours de notre pays et des âmes rachetées par le sang du Christ, avec tous vos anges.

Sainte Jeanne dʼArc, qui avez commencé à libérer Orléans un 7 mai, et Sainte Thérèse de lʼEnfant-Jésus, patronnes secondaires de la France, intercédez pour nous.

Tous les saints de France, qui avez tant prié pour notre pays, et tous les saints du Ciel, venez au secours de la France.

Saints anges veillez sur nous.

(Suggestion : chapelet à la Divine Miséricorde et chapelet à la Vierge ou rosaire)

Posté le 29 avril 2017 à 14h53 par Michel Janva | Lien permanent

Camp choral avec les chanoines de Lagrasse

Capture d’écran 2017-04-22 à 20.12.25

Posté le 29 avril 2017 à 07h53 par Michel Janva | Lien permanent

28 avril 2017

30 avril : messe pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à une MESSE pour la FRANCE le Dimanche 30 Avril 2017 à 10h00, en la chapelle du Couvent (Château de Castelnau d'Estrétefonds) Maison de Notre-Dame du Bon Accueil Couvent des Petites Sœurs de Marie, Mère du Rédempteur 2, rue Capech - 31620 Castelnau d'Estrétefonds (diocèse de Toulouse).

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Posté le 28 avril 2017 à 21h57 par Michel Janva | Lien permanent

Mgr Alain Planet donne délégation pour recevoir les consentements matrimoniaux à tous les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X

Unknown-28Suite à la lettre de la Commission Ecclesia Dei du 27 mars 2017 informant les évêques que le pape avait approuvé des dispositions visant à assurer la validité de mariages célébrés par des prêtres de la Fraternité Saint-Pie-X, Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne, par décret qui sera bientôt publié, donne sans restriction, sur tout le territoire de son diocèse, délégation pour recevoir les consentements matrimoniaux à tous les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X dans toutes les chapelles de cette Fraternité.

Les mariages qu’ils célèbreront seront inscrits sur les registres de la chancellerie diocésaine. Il en sera de même si les mariages sont célébrés dans des églises paroissiales.

Posté le 28 avril 2017 à 15h35 par Michel Janva | Lien permanent

27 avril 2017

28 avril - 6 mai : neuvaine d'adoration eucharistique pour la France

Capture d’écran 2017-04-27 à 20.57.01

Posté le 27 avril 2017 à 23h52 par Michel Janva | Lien permanent

Neuvaine à Saint Michel Archange du 29 avril au 7 mai

Capture d’écran 2017-04-26 à 20.37.23Le dimanche 7 mai prochain au soir ce sera aussi le début de la fête de st Michel Archange, en mémoire des apparitions de Saint Michel Archange sur le mont Gargan en Italie (fête instituée par Saint Pie V). Une neuvaine pour la France s'impose naturellement du 29 avril au 7 mai au saint patron secondaire de notre pays.

Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat. Soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, Prince de la Milice céleste, repoussez, par la force divine, satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Ainsi soit-il.

On me signale aussi une neuvaine pour l’intercession de Sœur Josépha:

A 9 jours des élections, nous lançons une neuvaine pour la France du samedi 29 avril au dimanche 7 mai. Une neuvaine, 9 textes journaliers pour supplier le Ciel pour la France et nous abandonner au Cœur de Jésus.

Posté le 27 avril 2017 à 17h33 par Michel Janva | Lien permanent

Aux ecclésiastiques qui voteront Marine Le Pen

Plusieurs lecteurs ecclésiastiques nous ont fait part de leur approbation du communiqué du collectif Antioche et nous ont demandé comment ils pouvaient soutenir. Vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous en précisant bien si vous êtes prêtre ou religieux, séculier ou régulier, rural ou urbain, etc.:

Posté le 27 avril 2017 à 08h31 par Le Salon Beige | Lien permanent

26 avril 2017

Des ecclésiastiques, dont des évêques, voteront Marine Le Pen

Le collectif Antioche réunit des prêtres et des religieux de tous âges, ruraux et urbains, à différents niveaux de la hiérarchie ecclésiastique, qui ont souhaité prendre leurs distances par rapport à l'hystérie électorale ambiante – qui n'a, hélas, pas épargné certains bureaux de la Conférence épiscopale. Il nous a demandé de publier le communiqué suivant:

La Conférence des évêques de France (CEF), tout en affirmant ne pas le faire, donne des consignes de vote aux catholiques français. C’est un fait puisqu’elle a dénoncé ouvertement un parti politique, et un seul. Son porte-parole l’a déclaré en 2015 : « la position de l'Église en France sur le Front national n’a pas varié ». Selon lui : « le rejet de l’étranger, le refus de l’accueil de l’autre, une conception et une vision de la société renfermées sur la peur, posent problème » et un « certain nombre de points développés par le Front national ne sont pas conformes à la vision que l’Évangile nous invite à défendre ». Il s’est fendu d’une déclaration bien orientée, dès le soir du 1er tour à 22h.

Nous ne discutons pas ce droit de dénonciation. Une question se pose, pour s’en tenir à l’enjeu du 2e tour de 2017. Qu’en est-il du programme de M. Emmanuel Macron, ultra-libéral oligarchique, mondialiste, transhumaniste, technocratique, anti-famille, européiste, euthanasique, abortif et eugéniste assumé ? Bon nombre de points ne sont pas plus conformes à l’Évangile ou aux principes non négociables de l’Église que chez son adversaire, en particulier si l’on en croit le Pape François et Laudato si’.

Une méthode honorable (et surtout courageuse) aurait été de rechercher le positif dans chaque programme proposé au vote des Français. Il aurait été possible ensuite, avec équité, d’énumérer les points négatifs de l’un ou l’autre candidats. Chaque catholique aurait été ensuite renvoyé à sa conscience d’adulte, pour faire son choix en toute responsabilité, sans être traité comme un mineur. Au lieu de cela, un discours flou, parfaitement tendancieux, mêle chantage moralisant et péché par omission.

Pourquoi ce « deux poids, deux mesures » ?

Force est donc de constater que les propos de la CEF se trompent de cible avec une régularité d’horloge depuis 30 ans. Ils ne sauraient donc plus ni mobiliser ni intimider quiconque, en tout cas pas nous. Nous ne regardons plus la télévision depuis longtemps, nous ne lisons plus vos déclarations, Messeigneurs… Nous étions à la Manif pour Tous et à la Marche pour la Vie et vous n’y étiez pas… La situation s’aggrave chaque jour. Nous partageons la souffrance d’un peuple que vous fréquentez bien peu. Tout cela interroge, pour parler votre jargon.

Voilà pourquoi, sans « appeler » à voter, ni « canoniser » personne ni aucun programme, sans donner de leçons de morale à quiconque, sans jouer sur la peur, soucieux du bien commun politique dans le « moindre mal », nous disons paisiblement que nous voterons pour Mme Le Pen dans deux semaines.

Pour soutenir cette initiative cliquez ici.

Posté le 26 avril 2017 à 18h45 par Le Salon Beige | Lien permanent

Le Chapitre Saint Martin vous invite à sa route 2017 de Sisteron à la Sainte Baume

Posté le 26 avril 2017 à 13h13 par Michel Janva | Lien permanent

1er mai : messe de la Saint Joseph à Metz

Messe saint joseph

Posté le 26 avril 2017 à 11h55 par Michel Janva | Lien permanent

23 avril 2017

27 avril : récollection pour dames à Paris

La prochaine récollection pour dames de l'abbé Le Coq (FSSP) aura lieu jeudi 27 avril, au Monastère de la Visitation (68 avenue Denfert-Rochereau, Paris 14e, métro Denfert-Rochereau ou Raspail). Rappel du programme :

  • 9h : temps de recueillement dans la chapelle du monastère de la Visitation (68 avenue Denfert-Rochereau, 75014 Paris
  • 9h30 : Messe célébrée par l'abbé Le Coq et confessions par l'abbé Damaggio 
  • 10h45 : Premier enseignement 
  • 11h30 : Pause-café 
  • 11h45 : Second enseignement 
  • 12h30 : Déjeuner tiré du sac pour celles qui sont disponibles (chacune apporte, si possible, un plat salé ou sucré, et/ou une boisson pour 4/5 personnes).

Plus d'informations au 0754822777 ou par courriel à florence.chopard@sfr.fr.

La dernière date de l'année scolaire sera le 11 mai.

Posté le 23 avril 2017 à 09h56 par Michel Janva | Lien permanent

Pèlerinages de Chartres : Rejoignez les chapitres Saints Benham et Sarah et unissez-vous aux chrétiens d’Orient

Affiche Pèlerinage PARIS-CHARTRES 2017Les 3,4 et 5 juin prochain rejoignez les milliers de marcheurs lors du pèlerinage de Pentecôte ! 

De Paris à Chartres ou de Chartres à Paris, venez marcher, prier, méditer en union avec les chrétiens d'Orient, dans les chapitres Saints Benham et Sarah. 

Nous vous attendons nombreux pour ces trois jours exceptionnels ! 

PARIS-CHARTRES : Région Paris-Est - Inscription sur www.nd-chretiente.com

CHARTRES-PARIS : Région Paris – Inscription sur www.pelerinagesdetradition.com

Posté le 23 avril 2017 à 08h19 par Michel Janva | Lien permanent

20 avril 2017

22 avril : chapelet pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à un CHAPELET pour la FRANCE le Samedi 22 Avril 2017 de 14h30 à 15h30, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Posté le 20 avril 2017 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent

19 avril 2017

Le cloître intérieur avec Louis et Zélie

De Guillaume d'Alançon :

"Combien de jeunes sont-ils laissés à eux-mêmes durant leurs études ? Loin de leurs parents et de leur base, ils sont comme un arbre transplanté des rives verdoyantes d’un gave vers un désert aux nombreux mirages. Ils ont l’impression de contrôler la situation mais, faute de racines bien profondes, ils se dessèchent et confondent l’air du Ciel avec les fumées de Satan. Que de paradis artificiels aujourd’hui : la drogue, le sexe, l’alcool, les mondanités, la séduction… Pour que le feuillage des âmes reste toujours vert, il suffit de s’accrocher aux sacrements, à la Parole de Dieu, au service des pauvres, à un directeur spirituel, à la prière silencieuse… et aux bons amis qui nous aident à avancer.

Ecoutons sainte Zélie Martin, éducatrice remarquable, qui écrit à son petit frère : «  Je suis (…) dans une grande inquiétude à ton sujet. Mon mari me fait, tous les jours, de tristes prophéties. Il connaît Paris, et il me dit que tu seras en butte à des tentations auxquelles tu ne résisteras pas, parce que tu n’as pas assez de piété. Il me raconte ce qu’il a éprouvé lui-même, et ce qu’il lui a fallu de courage pour sortir victorieux de tous ces combats (…). Prie, et tu ne te laisseras pas entraîner par le torrent. »

Et comment édifier notre citadelle intérieure ? Comment trouver en nous le cloître, ce refuge pour l’homme qui veut chercher Dieu ? Nous aussi devrions tous avoir une arcade de cloître dans notre cœur ; romane ou gothique, peu importe. Plongés dans le monde, notre bouée est cette chambre secrète, réclusion intérieure, où nous pouvons rencontrer Dieu dans le secret, seul avec le Seul, mais pourtant jamais moins seuls… que lorsque nous sommes seuls. Même marié, saint Louis Martin va régulièrement « faire retraite » dans cette petite cellule qu’il appelle « le Pavillon ». Là, dans le silence, il se renouvelle au contact de la divine présence.

Ecoutons encore Zélie qui s’adresse une nouvelle fois à son frère cadet : « Tu habites tout près de Notre-Dame des Victoires [sanctuaire parisien fondé par Louis XIII]. Eh bien ! Entres-y seulement une fois par jour pour dire un Ave Maria à la Sainte Vierge. Tu verras qu’elle te protègera d’une manière toute spéciale, et qu’elle te fera réussir en ce monde, pour te donner ensuite une éternité de bonheur. (…) J’ai reçu d’elle des faveurs que moi seule connais. »

Saint Louis et Zélie Martin, priez pour que nous gardions comme un trésor cette vie intérieure que nous portons en nous comme un vase d’argile, comme une flamme fragile. Qu’elle brûle toujours et nous façonne à l’image de Jésus et de Marie."

Posté le 19 avril 2017 à 17h14 par Michel Janva | Lien permanent

Comment votent les catholiques de France ?

Petite synthèse réalisée pour les intentions de vote en 2017 et le vote de 2012 :

L'émission "L'Heure des Pros" sur CNews a organisé un débat sur ce thème. Malheureusement, malgré un plateau pour une fois équilibré, le sujet n'a pas été traité correctement sur le fond sans même aborder les statistiques pourtant connues et citées dans la vidéo ci-dessus. Pire, la polémique sur l'avortement mise en scène par Bruno Roger-Petit de manière hystérique a plombé le débat, telle une Femen surgissant et faisant oublier le thème du débat


L'Heure des Pros du 17/04/2017 by CNEWS

Il est toujours surprenant de voir ce sujet abordé sans évoquer au minimum les textes de l'Eglise elle-même. C'est ce qu'aurait du faire le prêtre présent sur la plateau de télévision. Ensuite, il est évident que l'électorat catholique se répartit de manière très diverse en fonction du niveau de pratique et de sensibilité personnelle. Il y a néanmoins une tendance au vote à droite au grand désarrois des "cathos de gauche".

Le 30 mars 2006, le pape Benoit XVI évoquait la notion de points non négociables lors d'un discours faisant aujourd'hui référence en termes d'engagement des catholiques en politique :

"En ce qui concerne l'Église catholique, l'objet principal de ses interventions dans le débat public porte sur la protection et la promotion de la dignité de la personne et elle accorde donc volontairement une attention particulière à certains principes qui ne sont pas négociables. Parmi ceux-ci, les principes suivants apparaissent aujourd'hui de manière claire:

  • la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu'à sa mort naturelle;
  • la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille - comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage - et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d'union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent à sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable;
  • la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants.

Ces principes ne sont pas des vérités de foi, même si ils reçoivent un éclairage et une confirmation supplémentaire de la foi; ils sont inscrits dans la nature humaine elle-même et ils sont donc communs à toute l'humanité".

Ces points non négociables sont à nouveau évoqués dans l'exhortation apostolique Sacramentum Caritatis (22 février 2007) au paragraphe 83 :

"Cela vaut pour tous les baptisés, mais s'impose avec une exigence particulière pour ceux qui, par la position sociale ou politique qu'ils occupent, doivent prendre des décisions concernant les valeurs fondamentales, comme le respect et la défense de la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle, comme la famille fondée sur le mariage entre homme et femme, la liberté d'éducation des enfants et la promotion du bien commun sous toutes ses formes. Ces valeurs ne sont pas négociables. Par conséquent, les hommes politiques et les législateurs catholiques, conscients de leur grave responsabilité sociale, doivent se sentir particulièrement interpellés par leur conscience, justement formée, pour présenter et soutenir des lois inspirées par les valeurs fondées sur la nature humaine. Cela a, entre autres, un lien objectif avec l'Eucharistie (cf. 1 Co 11, 27-29). Les Évêques sont tenus de rappeler constamment ces valeurs; cela fait partie de leur responsabilité à l'égard du troupeau qui leur est confié."

Enfin, la "Note doctrinale concernant certaines questions sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique" publiée sous l'autorité du Cardinal Ratzinger (24 novembre 2002) est un document de référence pour tout catholique voulant mettre en conformité son vote avec l'enseignement de l'Eglise.

Est-ce trop demander aux journalistes que de s'intéresser à leur sujet de manière approfondie et sérieuse plutôt que de le traiter de manière superficielle ?

Posté le 19 avril 2017 à 13h06 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (4)

27 mai : journée des familles à Sorgues (84)

Capture d’écran 2017-04-17 à 12.21.10

Capture d’écran 2017-04-17 à 12.21.24

Posté le 19 avril 2017 à 12h21 par Michel Janva | Lien permanent

18 avril 2017

Présidentielle : une autre veillée de prière

17523169_10155151667397152_316539408237906492_n

Posté le 18 avril 2017 à 23h14 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Aucun catholique ne peut accepter le principe d’une société sans Dieu

Du père Michel Viot :

"[...] Depuis plusieurs années, la Laïcité est redevenue ce qu’elle était à sa naissance sous ce nom, aux alentours des années 1905 : une idéologie quasi religieuse conçue pour éradiquer le catholicisme de France. Les deux guerres mondiales ont ralenti son effet dévastateur (voir à ce sujet mon dernier livre, Il y a quelque chose de pourri au royaume de France). Dans la troisième guerre mondiale, déjà commencée selon le Pape François, le catholicisme est à nouveau désigné comme l’ennemi. Il promeut des principes moraux et une doctrine sociale incompatibles avec ce que certaines puissances entendent faire subir aux hommes. La France, dans cet ensemble est une cible privilégiée à cause de son influence culturelle et même spirituelle sur la francophonie, sur l’Europe et sur une partie de l’Afrique. Et je ne parle pas ici du reste de son influence. La poursuite de la déchristianisation d’Etat de la France, par la Laïcité, s’inscrit dans la lutte que mènent ces puissances. Que l’Etat et ceux qui le représentent soient « laïcs », au sens de neutres, me conviendrait parfaitement. C’est ce que j’ai connu dans ma jeunesse à l’école de la République et dans les institutions. Mais nos dirigeants politiques actuels, tout comme leurs différents héritiers spirituels qui prétendent les remplacer, ne sont pas neutres : ils sont anti catholiques ! Les lois qu’ils ont promulguées l’attestent, comme la toute dernière, celle de madame le ministre Rossignol sur le délit d’entrave à l’avortement, qui ironie du sort, pourrait même faire condamner ceux qui appliqueraient toutes les dispositions de la loi Veil de 1975, si ce n’est Madame Veil elle-même pour les discours qu’elle tenait en défendant son projet de loi ! En dignes héritiers des Lumières du XVIIIe siècle, les grandes consciences détentrices du « privilège du cœur » et du progrès permanent persévèrent dans la volonté de méconnaître, ou mépriser, la réalité des religions et la prégnance culturelle et historique du christianisme en France.

À l’inverse ceux qui parmi les dirigeants musulmans ont des visées impérialistes voient se produire avec intérêt la « déconstruction » spirituelle de la France. Le rejet officiel du catholicisme, son dénigrement à toute occasion, l’élévation de la Laïcité à la hauteur de 4ème devise de la République manifesteraient que la France est bel et bien devenue un désert religieux. La place est donc à prendre. Et l’on ne s’embarrassera pas de scrupules sur les moyens pour y parvenir, quitte à exploiter, même en la condamnant, la violence des islamistes. Les « blasphèmes » ne se punissent-ils pas ? Aussi, ceux qui prétendent défendre la paix civile en renforçant la Laïcité, ne font qu’augmenter les risques de conflits. Plus ils multiplieront les lois transgressant la Loi naturelle, plus ils affaibliront le pays et l’exposeront à un terrorisme d’autant plus vengeur et cruel qu’il aura le sentiment d’agir au nom de Dieu. Les « enfants terribles » du président actuel, ceux qui se disputent son héritage, n’ont pas plus compris cela que lui.

Aucune voix catholique ne doit leur permettre d’atteindre leur but, parce qu’aucun catholique ne peut accepter le principe d’une société sans Dieu, qui méprise la vie humaine par la promotion de l’avortement, transforme l’enfant en bien de consommation, la maternité en commerce, et légalise en les organisant le suicide et l’euthanasie."

Posté le 18 avril 2017 à 21h12 par Michel Janva | Lien permanent

Présidentielle : prier pour discerner

Une belle idée à diffuser

C9mo-hUXsAERrIm

Posté le 18 avril 2017 à 21h01 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

Terres de mission et la conversion des musulmans

L’émission de Pâques du 16 avril, reçoit, pour la partie “Eglise en France”, Daniel Hamiche, rédacteur en chef de l’Observatoire de la Christianophobie, pour présenter l’action entreprise pour faire fermer les mosquées salafistes trop nombreuses en France – et où un discours de haine anti-chrétienne continue à s’exprimer en toute impunité.

Comme en réponse à ce discours de haine, Jean-Yves Nerriec, de la mission Angélus, consacrée à l’évangélisation des musulmans, explique que les musulmans sont nombreux à désirer se convertir (et beaucoup d’entre eux ont reçu le baptême dans la nuit de Pâques), mais qu’il faut avoir le courage de leur annoncer l’Evangile et de leur dénoncer certains propos inadmissibles contenus dans le Coran.

Enfin, François-Michel Debroise présente la mystique italienne Maria Valtorta, auteur d’une oeuvre dense et riche écrite sous la dictée du Christ : “L’Evangile tel qu’il m’a été révélé” – qui vient de faire l’objet d’une nouvelle édition en langue française.

Posté le 18 avril 2017 à 13h04 par Michel Janva | Lien permanent

17 avril 2017

Caen : toute une famille baptisée en même temps à Pâques

Capture d’écran 2017-04-17 à 12.18.00

Posté le 17 avril 2017 à 12h19 par Michel Janva | Lien permanent

Prolonger la joie pascale, et l’accompagner de l’envie et de la fierté

Hervé Rolland, Délégué Général de Notre-Dame de Chrétienté, écrit dans L'Appel de Chartres :

Herve-rolland2012"Chers pèlerins (et candidats-pèlerins) français, permettez-moi de vous adresser un message direct !

Comme nous sommes dans la joie de Pâques, dans l’immensité de la Résurrection de Notre Seigneur, il m’est facile de vous proposer un programme simple : prolonger cette joie, et l’accompagner de l’envie et de la fierté. Pourquoi ces trois priorités ? Parce que ce sont celles qui nous manquent le plus en ce moment.

La joie tout d’abord, afin que nous, Français, puissions lutter contre notre penchant favori : râler… Les Français ne font presque plus que cela ! Bien entendu, les motifs pour se plaindre sont nombreux et ces derniers mois ont vu se multiplier les mauvaises nouvelles, jusqu’à l’horreur d’un prêtre assassiné à l’autel. On peut aussi évoquer les attaques continuelles contre la Vie, la Famille, l’école, l’autorité, dénoncer la paralysie de certains responsables politiques, détailler les difficultés économiques, bref, on peut multiplier les raisons d’être inquiet.

Pourquoi râle-t-on ? Parce qu’on a peur, tout simplement. Voilà pourquoi on trouve si facilement des ‘camarades de râlerie’, grande spécialité française. Avec eux, on partage ses frustrations et on essaie de vider sa peur. Râler nous met en sécurité, surtout râler à plusieurs. Arrêter de râler, c’est changer d’état d’esprit, c’est reprendre sa vie en main. Oui, le monde est anxiogène, mais a-t-il vraiment existé un âge d’or où ‘c’était mieux avant ?’. Nos frères chrétiens durement persécutés aujourd’hui dans tant de pays (on parle de 215 millions d’entre eux !) ne subissent-ils pas un sort bien plus grave que le nôtre ? Cette attitude de peureux et de geignards ne convient à des chrétiens : Jean-Paul II a été clair. Lui qui affronta directement la tyrannie, en fit son premier message de Pape élu: ‘N’ayez pas peur’.

Retrouvons l’envie. L’envie de dire au monde, à nos contemporains qu’il y a aussi une Bonne Nouvelle, que Dieu nous attend dans l’éternité, qui commence aujourd’hui. Que sa Mère, la Sainte Vierge, tant de fois apparue sur notre terre de France, nous regarde et parle pour nous à son Fils. Elle qui de son ‘Fiat’ librement donné, a changé l’histoire de l’humanité. C’est elle, la Mère de Dieu, que nous prierons sur les routes de Chartres en juin. Si nous n’annonçons pas l’Evangile, avec joie, si nous n’en avons pas envie, qui le fera ? Nous avons envie que les choses changent ? Alors, ayons envie de partager le bonheur d’être catholiques. Pour cela, mobilisons-nous, préparons notre pèlerinage, invitons-y nos amis, des camarades d’école, d’université, de travail. Dites-leur « Venez et voyez ».

Enfin, la fierté. On nous observe, on nous regarde passer sur les routes. Lisez les témoignages de Français convertis à l’Islam : pour la plupart d’entre eux, c’est la fierté affichée par les Musulmans qui a été déterminante. Et nous, qui portons l’amour du Christ, Dieu fait homme, celui qui est la Voie, la Vérité, la Vie, montrons-nous une telle fierté ? Français, notre patrie est ‘fille aînée de l’Eglise’, elle lui a donné tant de saints. Notre fierté, partageons-la ! A chaque Pentecôte, nous déployons nos étendards, nos croix, nos bannières, nous prions et nous chantons : parce que nous sommes heureux et fiers d’appartenir au Christ et à son Eglise, et de l’annoncer haut et fort. Et fiers d’être Français, le ‘pays que Dieu aime’.

Oui, ‘Vive le Christ qui aime les Francs’, proclame déjà la loi de Clovis.

Français, rendez-vous samedi 3 juin 6h30 à ND de Paris, avec tous ceux que vous aurez invités.

Ps : chers pèlerins étrangers qui lisez cette tribune, vous serez là aussi et nous nous réjouissons de vous retrouver !"

Pour les inscriptions c'est par ici.

Posté le 17 avril 2017 à 11h22 par Michel Janva | Lien permanent

Forum Jésus le Messie à Paris les 13 et 14 mai

Capture d’écran 2017-04-14 à 07.42.25

Posté le 17 avril 2017 à 08h38 par Michel Janva | Lien permanent

16 avril 2017

Chapelet pour la France le jeudi à 20h30 dans le chœur de l'Abbatiale Saint Ouen de Rouen

Capture d’écran 2017-04-15 à 20.21.17

Posté le 16 avril 2017 à 20h21 par Michel Janva | Lien permanent

14 avril 2017

Mgr Lebrun répond à Infocatho et TVNC

Il revient sur la béatification du Père Hamel, sur les "divorcés remariés" et les élections :

Posté le 14 avril 2017 à 07h15 par Michel Janva | Lien permanent

13 avril 2017

Attentat islamique en France : ouverture aujourd'hui du procès en béatification du père Jacques Hamel

Le Pape a accordé de réduire le délai normal : 

"Le procès en béatification du père Jacques Hamel, prêtre catholique égorgé en juillet 2016 par deux jihadistes dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, s'est officiellement ouvert ce jeudi 13 avril 2017 en la Cathédrale Notre Dame de Rouen. L'annonce officielle en a été faite par l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, lors de la messe chrismale, la cérémonie de la Semaine sainte au cours de laquelle sont bénites les "saintes huiles" des sacrements, en présence de tous les prêtres du diocèse.

A l’issue de la messe chrismale une prière d’intercession a été distribuée.

Le pape François avait exceptionnellement accepté à l'automne de raccourcir le délai avant l'ouverture de ce procès en béatification, habituellement fixé à cinq ans. S’il aboutit positivement, le martyr du Père Jacques Hamel sera alors officiellement reconnu selon le critère de l’Eglise catholique : avoir subi la mort pour sa foi en Jésus Christ. Le défunt aura alors le titre de bienheureux".

Texte de la prière d'intercession :

Père Hamel

 

Posté le 13 avril 2017 à 18h36 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

Quelques chiffres sur la Fraternité Saint-Pierre en France

Une-1636Interrogé dans L'Homme Nouveau, le supérieur du district de France de la Fraternité Saint-Pierre, l’abbé Benoît Paul-Joseph, déclare :

"[...] En octobre 1988, quand l’abbé Denis Coiffet reçoit, le premier, la responsabilité du district de France, la Fraternité Saint-Pierre est présente dans trois diocèses et dessert quatre apostolats. Trente ans après, nous sommes présents dans 36 diocèses de France et desservons 56 apostolats. [...] il y a dix ans, la Fraternité Saint-Pierre était présente dans 11 écoles hors contrat, à ce jour elle est présente dans 22 établissements et huit prêtres du district de France sont supérieurs d’une école primaire ou d’un collège-lycée. Il s’agit pour nous d’un véritable virage dans nos activités missionnaires. [...]"

Posté le 13 avril 2017 à 13h52 par Michel Janva | Lien permanent

17 mai : pèlerinage à Pontmain

Le 17 mai 2017, à Pontmain (Mayenne), en ce mois de Marie, la Supplique mensuelle à Dieu pour le retour du Roi comportera également un « pèlerinage-marche » à la Sainte Vierge afin de l’implorer pour qu’Elle intercède auprès de son divin Fils. Marche depuis l’église de Fougerolles du Plessis qu’à celle de Pontmain, deux églises qui ont pour caractéristique commune de posséder une Vierge Marie enfant, une « Santissima Bambina », dévotion à Marie Enfant qui nous est venue d’Italie. Les pèlerins marcheront ainsi de « Santissima Bambina à Santissima Bambina ». La distance est de 12kms. 

Programme 

Pour tous ceux qui souhaitent se joindre à cette marche. Deux rendez-vous sont fixés :

  • 9h15 devant l’église paroissiale de Pontmain. Un covoiturage sera effectué pour conduire les pèlerins à Fougerolles du Plessis (12kms).
  • 9h30 directement à l’église de Fougerolles du Plessis. (un covoiturage est prévu le soir pour les personnes ayant laissé leur voiture en ce lieu) 
  • Avant la marche prière à Marie Enfant dans l’église de l’Immaculée Conception auprès de la statue.
  • 10h00 départ de la marche vers Pontmain en priant et en chantant.
  • Arrivée à Pontmain vers 12h30 aux pieds de la Bambina dans l’église.
  • 12h45 repas soit au Bocage, soit à la Belle Dame ou tiré du sac.
  • 14h00 supplique à Dieu pour le retour du roi, comme d’habitude à la chapelle des Missions au rez-de-chaussée de la Maison des Oblats derrière le choeur de la basilique 

Informations : Pour tout renseignement complémentaire prière de contacter « chouandecoeur@orange.fr » , ou téléphoner au 06 07 50 26 58 

Posté le 13 avril 2017 à 13h37 par Michel Janva | Lien permanent

21 avril : "Quelle foi pour la France ?" avec le Père Nicolas Buttet

Affiche 21 avril 2017

Posté le 13 avril 2017 à 10h26 par Michel Janva | Lien permanent

12 avril 2017

Semaine Sainte à Albi et Castres

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.40.56

Posté le 12 avril 2017 à 18h41 par Michel Janva | Lien permanent

Vendredi Saint : chemin de croix dans les rues de Bordeaux

Chemin-de-croix-bordeaux

Posté le 12 avril 2017 à 07h55 par Michel Janva | Lien permanent

11 avril 2017

Avez-vous fait votre aumône de carême ?

Afin de boucler le budget du toit de l'église avant la fin du carême, il manque environ 23.000 € sur 150.000 €. Pour faire votre aumône de carême, c’est par ici.

Posté le 11 avril 2017 à 19h10 par Michel Janva | Lien permanent

Ténèbres baroques à Champeaux (77)

Affiche

Posté le 11 avril 2017 à 13h43 par Michel Janva | Lien permanent

09 avril 2017

20 mai : 2e journée nationale des amis de Maria Valtorta

MARIA VALTORTA journée nationale 2017 - Visuel web

Posté le 9 avril 2017 à 10h24 par Michel Janva | Lien permanent

Vénération de la Sainte Epine à Sées

Affiche Sainte-Épine 2017 2

Posté le 9 avril 2017 à 08h02 par Michel Janva | Lien permanent

08 avril 2017

Mgr Xavier Malle nommé évêque de Gap

Xavier-Malle-cure-IB-187x300Le pape François a nommé aujourd'hui Monsieur l'Abbé Xavier Malle, Doyen de Chinon et Curé et recteur du sanctuaire de Notre-Dame de la Prière de l'Île Bouchard, évêque de Gap.

Né le 14 septembre 1965 à Valenciennes, l’abbé Malle a fait des études de droit et de science politique à Nancy avant d’entrer à Sciences Po à Paris. En 1994, il entre à la Communauté de l’Emmanuel, à Namur (Belgique), puis en 1995 il part au séminaire français de Rome et étudie à l'Université pontificale grégorienne. Il est diplômé d’étude universitaire en droit, de l’Institut d’études politiques de Paris et il a obtenu en 2001 une Licence en théologie spirituelle.

Les lecteurs du Salon Beige le connaissent déjà un peu, en raison de ses méditations et neuvaines de prière pour la France (ici et ).

Posté le 8 avril 2017 à 17h37 par Michel Janva | Lien permanent

13 avril : SOS Chrétiens d'Orient à Rouen

ROUEN - Arthur du Tertre - 13 avril 2017

Posté le 8 avril 2017 à 09h40 par Michel Janva | Lien permanent

13-14 mai : forum à Paris sur l'évangélisation des musulmans

Capture d’écran 2017-04-05 à 21.06.53

Capture d’écran 2017-04-05 à 21.07.03

Posté le 8 avril 2017 à 09h05 par Michel Janva | Lien permanent

07 avril 2017

Du 8 avril au 8 mai : Trentain à Saint Michel

Capture d’écran 2017-04-07 à 15.53.24 Capture d’écran 2017-04-07 à 15.54.21

Posté le 7 avril 2017 à 19h43 par Michel Janva | Lien permanent

Pèlerinage de Pentecôte 2017 : "Sainte Marie Mère de Dieu"

Ouverture des inscriptions le dimanche 9 avril.

Posté le 7 avril 2017 à 15h30 par Marie Bethanie | Lien permanent

Libora : groupe de soutien à toutes les personnes désireuses de se défaire de la pornographie

Cropped-bannic3a8re-homepage-finale-0180% des jeunes de 14 ans ont été confrontés à des images pornographiques. 70% des jeunes hommes de 15 à 20 ans surfent sur le porno et 35% des jeunes femmes.

Libora est la contraction de Liberi oratione qui, du latin, se traduit par libérés par la prière. Le but est de fédérer un mouvement de soutien, par la prière et le jeûne, pour toutes les personnes touchées par la pornographie et désireuses de s’en défaire ; pour combattre la pornographie, faire l’expérience de la miséricorde et se soutenir pour lutter avec le Christ.

Libora propose de prier et de jeûner pour toutes les intentions qui lui seront confiées sur le thème de la pornographie. Par le biais du site internet Libora.org, toute personne peut confier une intention (anonymat garanti) pour elle ou pour une tierce personne. Cette intention sera alors confiée à une équipe de 9 personnes qui prieront et jeûneront pendant 9 jours : 1 pers/jour qui jeûne et 9 pers/jour qui prient.

Depuis le mois d’octobre 2016 le groupe libora c’est 4 équipes (Lille, Paris, Lyon et Aix en Provence) soit 36 priants et jeûneurs qui se sont mobilisés pour 13 intentions qui ont été confiées.

Posté le 7 avril 2017 à 14h55 par Michel Janva | Lien permanent

Les bénédictines du Pesquié lancent un appel pour financer le terrassement du parvis de leur abbatiale

L’Abbaye Notre-Dame du Pesquié, composée d’une cinquantaine de moniales bénédictines, est installée au cœur des montagnes des Pyrénées ariégeoises à une dizaine de kilomètres de Foix. Suivant la Règle de saint Benoît nous vivons selon la devise ora et labora, la prière et le travail. Le chant grégorien qui constitue la liturgie monastique aide l’âme à se tourner vers Dieu et à intercéder pour le monde. Notre travail agricole et artisanal nous permet de subvenir en grande partie à nos besoins."

"Le but est d’aménager l’espace en favorisant l’impression de paix monastique tout en satisfaisant les nécessités de fonctionnement de l’abbaye : 

  • définir la partie réservée aux moniales, 
  • desservir la ferme, 
  • délimiter les accès pour les fidèles, les clients, les livreurs… et créer un parking, 
  • dégager l’église abbatiale des talus environnants et sauvegarder un espace de silence."

Credofunding

Posté le 7 avril 2017 à 14h03 par Michel Janva | Lien permanent

8 avril : rosaire pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à un ROSAIRE pour la FRANCE le Samedi 08 Avril 2017 de 14h00 à 16h00, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Posté le 7 avril 2017 à 08h17 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > FR , France : Politique en France , L'Eglise : L'Eglise en France

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > FR , France : Politique en France , L'Eglise : L'Eglise en France