22 juin 2017

La bénédiction d'une GayPride devait se faire dans la cathédrale : Le peuple s'est rebellé

C'est aux Pays-Bas, où un évêque a cru qu'il pouvait violer une cathédrale. C'était sans compter sur le peuple des baptisés :

DC8vb4tXUAA81Qz

Posté le 22 juin 2017 à 23h43 par Michel Janva | Lien permanent

20 juin 2017

Le cardinal Burke sur TV Libertés

Ancien préfet du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique, plus haute instance judiciaire de l’Eglise catholique, aujourd’hui patronus de l’Ordre Souverain et Militaire de Malte le cardinal Burke fut qualifié de “grand cardinal” par le pape Benoît XVI. Il répond, avec une grande douceur mais aussi une inébranlable fermeté, aux questions sur le pèlerinage de Chrétienté de la Pentecôte dont il a célébré la messe de clôture à Chartres, l’actualité du message de Fatima, l’importance du motu proprio Summorum Pontificum dans la vie de l’Eglise et enfin le sens des dubia qu’il a, avec trois autres cardinaux, adressé au souverain pontife à propos des interprétations possibles de l’exhortation apostolique post synodale Amoris Laetitia.

Posté le 20 juin 2017 à 11h11 par Michel Janva | Lien permanent

18 juin 2017

Chrétiens du Pakistan : Le père Parvez témoigne en France du 19 au 30 juin

Image001

Posté le 18 juin 2017 à 09h43 par Michel Janva | Lien permanent

07 juin 2017

29 juin - Son et Lumière au Val de Grâce pour les chrétiens d'Alep : action humanitaire et civilisationnelle

Charles de Meyer, président de SOS Chrétiens d’Orient, organise une soirée exceptionnelle à l’Abbaye royale du Val-de-Grâce (1, place Alphonse Laveran – 75005 Paris). Spectacle unique Son & Lumière : Martyr et espérance des chrétiens d'Orient de saint Paul à nos jours. Deux projections du Son & Lumière : 21h30 et 22h30. Charles de Meyer répond à nos questions.

8154ff63-e06b-4c9b-98d7-a463a665066bPourquoi organiser une soirée en juin pour les Chrétiens d’Orient le 29 juin prochain ?

Il est important que la communauté des soutiens des chrétiens d'Orient se réunisse. SOS Chrétiens d'Orient est un formidable succès populaire : bientôt cent mille familles lui feront confiance, encore davantage de personnes prient et se mobilisent pour les pays dans lesquels nous intervenons, enfin une vraie génération s'est formée au sein de notre association avec près de mille volontaires partis en mission à compter de cet été. Ce rayonnement se fonde d'abord sur le lien de confiance que nos chefs de missions sont parvenus à établir sur le terrain au Liban, en Syrie, en Irak, en Egypte, au Pakistan, en Jordanie. Ils ont su montrer qu'avec la charité et l’espérance nos volontaires pouvaient soulever des montagnes.

Je me souviens encore des colis qui s'empilaient dans mon petit appartement : nous construisons désormais un lycée au cœur de Bagdad et participons à la réfection de la cathédrale d'Homs. Que de chemin parcouru ! Un chemin qui ouvre de nouvelles perspectives ! Nous nouons actuellement des contacts dans toute l'Europe, notre directeur général, Benjamin Blanchard, enchaîne les avions de Dublin à Washington pour témoigner, j'étais moi-même invité de l'assemblée des chrétiens d'Orient sous le patronage du président libanais Michel Aoun grâce à l'intermédiaire de Fouad Abou Nader. Notre association a gagné sa place dans le concert des associations œuvrant au Proche-Orient en développant une approche chrétienne et dynamique des enjeux !

Ces ambitions exigent toujours davantage de fonds ! Un seul exemple : j’étais en décembre dernier dans tous les bastions chrétiens aux frontières du Liban. Al-Nawraj, notre association partenaire au Liban, et notre délégation avons reçu des centaines de dossiers. Il y 10 jours, j’inaugurai une série de projets (générateur, couveuse, centre de formation professionnel) pour une valeur de 150 000 dollars. Comme vous pouvez le constater, notre capacité d’adaptation va de pair avec un besoin de financement grandissant.

Aussi, pour faire face à des projets encore plus coûteux dans d’autres pays, nous devons continuer à mobiliser. C’est le cas à Alep, dans le quartier arménien, où nous avons besoin de 300 000 euros pour reconstruire une centaine de maisons.

En venant ce jeudi 29 juin, vous témoignerez ainsi de votre souci pour l’enracinement des communautés chrétiennes au Proche Orient et de votre solidarité avec ceux qui subissent des persécutions parce qu’ils confessent le Christ.

Comment est née cette idée de spectacle ?

Nous voulions faire cette soirée dans un lieu lové dans l’histoire de notre pays et notamment dans son histoire chrétienne. En effet, notre action n’est pas simplement humanitaire, elle se veut civilisationnelle : nous voulons retisser des liens entre la chrétienté française et les chrétientés orientales.

Le concours de Richard Millet, du père de Pomerol, de Charlotte d’Ornellas est venu incarner l’engagement des Français pour leurs frères orientaux. Le texte de Richard Millet sublime l’histoire des martyrs orientaux pour expliquer leur actualité et peindre le sens de leur témoignage. Enfin la cohorte d’écrivains qui viennent signer leurs ouvrages montrent que l’esprit français se révolte contre l’indifférence devant le sort fait à nos frères aînés dans la foi.

Vous le voyez le cahier des charges pour la société de production du son et spectacle, la société Edel, était exigeant. Elle a su y répondre avec brio et virtuosité ! Je ne peux vous en dire plus : il vous reste à venir à notre rencontre le jeudi 29 juin prochain !

Venez prier et apprendre aux côtés des chrétiens d’Orient et à leur seul bénéfice !

Pourquoi soutenir particulièrement la communauté arménienne d’Alep?

Alep est une des villes les plus importantes. C’est un carrefour et un joyau ! L’évidence est que cette ville a souffert : bombardements, exactions terroristes, privations. Les chrétiens qui ont fait le choix d’y rester sont des héros qui méritent notre admiration et notre sollicitude.

La quartier de Midan jouxtait des places fortes de certaines factions islamistes. Il a donc particulièrement souffert. Notre chef de mission en Syrie y a tissé une belle relation de confiance. C’est donc tout naturellement que nous avons pris la décision d’y investir les fonds récoltés à l’occasion de cette soirée.

Posté le 7 juin 2017 à 08h29 par Michel Janva | Lien permanent

06 juin 2017

Springprozession de saint Willibrord à Echternach (Luxembourg)

IMG_0263Comme annoncé la procession dansante (Springprozession) annuelle de saint Willibrord à Echternach (Luxembourg) a eu lieu le mardi 6 juin 2017. Des milliers de personnes y ont participé malgré des conditions atmosphériques quasi hivernales : température fraîche et fortes pluies.

Elle était menée par monseigneur HOLLERICH, archevêque de Luxembourg. Le cardinal MARX, archevêque de Munich et Freising, a donné l’homélie de départ. Deux évêques français y étaient présents : monseigneur LAGLEIZE (Metz) et monseigneur STENGER (Troyes).

Monsieur Yves WENGLER  boumgmestre d'EchternachLa plupart des participants venaient du Benelux et d’Allemagne. Des pèlerins du diocèse de Carlowe (Irlande) étaient présents. Monsieur Yves WENGLER, bourgmestre d'Echternach, a participé à la procession avec les hommes de la ville.

Pour la prochaine procession rendez-vous est pris pour le 22 mai 2018.

IMG_0253

 

Posté le 6 juin 2017 à 19h10 par Michel Janva | Lien permanent

Les relations actuelles entre Rome et la Fraternité St Pie X

Dans « Terres de Mission », l’émission religieuse de TVLibertés animée cette semaine par Guillaume de Thieulloy, trois sujets :

  • Eglise en France : Guillaume d’Alençon, délégué à la pastorale familiale du diocèse de Bayonne présente une initiative intéressante : les accueils Louis et Zélie Martin. «  L’accueil Louis et Zélie »  est un centre d’orientation familiale qui a pour objectif d’accompagner chacun, homme ou femme, dans toutes les situations délicates et importantes de la vie. La structure  est constituée d’une équipe de professionnels et de bénévoles.
  • Eglise universelle : L’abbé Barthe évoque les relations actuelles entre Rome et la Fraternité St Pie X.  Le Pape François multiplie les gestes en direction des catholiques traditionalistes. Cela ne va pas sans susciter des  réactions  et des interrogations au sein de la Fraternité fondée par Mgr Marcel Lefebvre.
  • Eglise en marche : Bernard Antony, président de Chrétienté Solidarité et du Centre Charlier vient présenter son Université d’été qui se déroule, début Août, à l’est de Toulon, au domaine de Castille. Le thème retenu est : «  Révolutions et Subversions du XVIIIè siècle à nos jours ». L’occasion, pour les intervenants, de mettre en exergue l’abomination du communisme depuis cent ans, à travers le monde.

Posté le 6 juin 2017 à 07h29 par Michel Janva | Lien permanent

03 juin 2017

17 juin : soutien aux Chrétiens d'Orient La Valette du Var

Capture d’écran 2017-05-29 à 19.17.34

Capture d’écran 2017-05-29 à 19.18.04 

Posté le 3 juin 2017 à 19h17 par Michel Janva | Lien permanent

29 mai 2017

Les 35 chrétiens assassinés en Egypte ont refusé d'abjurer leur foi

Deux autocars transportant des familles coptes qui se rendaient en pèlerinage au monastère de saint Samuel le Confesseur ont été attaqués par des jihadistes. Au moins 35 morts, dont de nombreux enfants, et 25 blessés :

"Les hommes masqués ont ordonné aux chrétiens se rendant dans un monastère de descendre de l'autocar et d'abjurer leur foi, ont raconté les rescapés de l'attaque perpétrée vendredi en Egypte.

"Ils leur ont demandé de renier leur foi chrétienne, un à un, mais tous ont refusé", lâche dans un souffle père Rashed.

Alors les hommes armés les ont froidement abattus, en leur tirant dans la tête (...)"

Tweet de l’évêque Jérémie, président du Centre culturel copte au patriarcat du Caire :

 A l’issue de la prière du Regina Caeli ce dimanche 28 mai, le Pape François a fait part de ses pensées après les récents attentats terroristes en Egypte et à Manchester.

"Je souhaite de nouveau exprimer ma proximité à mon cher frère le Pape Tawadros II et à toute la nation égyptienne, qui il y a deux jours a subi un autre acte de violence féroce, a dit François depuis la fenêtre du palais apostolique. Les victimes, a rappelé le Saint-Père, parmi lesquelles des enfants, étaient des fidèles et se rendaient dans un sanctuaire pour prier, ils ont été tués après qu’ils aient refusé de renier leur foi chrétienne. Que le Seigneur accueille dans sa paix ces courageux témoins, ces martyrs, et convertisse les cœurs des terroristes."

Posté le 29 mai 2017 à 06h06 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

26 mai 2017

6 juin : procession de saint Willibrord à Echternach (Luxembourg)

3099079_m3w678h382q75v62291_urn-newsml-dpa-com-20090101-140610-99-06129_large_4_3La procession (Springprozession) de saint Willibrord aura lieu à Echternach (Luxembourg) le mardi 6 juin 2017.

Elle se déroule chaque année le mardi de Pentecôte. Cette procession remonte vraisemblablement au moyen âge, mais ses origines sont imprécises. Elle est quasiment inconnue en France mais populaire au Benelux et dans la partie occidentale de l’Allemagne, qui se trouve à quelques centaines de mètres de la basilique, sur la rive gauche de la rivière frontalière la Sûre, affluent de la Moselle. Elle attire chaque année quelque 10 000 pèlerins venus de tout le Luxembourg, de Belgique, des Pays-Bas et d’Allemagne.

De nombreux prélats y participent autour de l’archevêque de Luxembourg. Cette année l’homélie de départ sera donnée par le cardinal MARX, archevêque de Munich et Freising, président de la conférence épiscopale allemande. Il fut préalablement évêque de Trèves, ville allemande distante d’Echternach d’une quarantaine de kilomètres. Comme l’an dernier des pèlerins du diocèse de Metz sont annoncés.

Pour de plus amples détails il convient de se reporter sur le site de l’archidiocèse de Luxembourg et la rubrique Willibrordus Bauverein. L’essentiel est hélas rédigé en allemand.

Les deux processions suivantes auront lieu les 22 mai 2018 et 11 juin 2019.

Cette procession est classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO. Sa tradition est très vivace à Echternach et dans une bonne partie du Luxembourg. Avec la langue luxembourgeoise, dont la pratique connaît un regain par l'écrit et les médias, elle contribue à l'âme du pays et au rappel de ses racines chrétiennes. Au point de vue historique elle fut interdite par les Français (1793-1815) et les Allemands pendant les deux guerres mondiales. Au musée d'Echternach, qui se situe juste à côté de la basilique, dans l'ancienne abbaye, on voit un film et des photographies saisissants de la procession de 1945 (22 mai), qui s'est déroulée au milieu des ruines dues à la bataille des Ardennes de décembre 1944. Il n'est pas rare que des membres de la famille grand-ducale y participent. L'an dernier y est venue une délégation de la CDU allemande (parti d'Angela Merkel). Imaginerait-on en France la présence officielle de membres de LR ou de l'UDI à une manifestation religieuse, par exemple à un pèlerinage à Chartres ?

Posté le 26 mai 2017 à 08h50 par Michel Janva | Lien permanent

25 mai 2017

Apparitions de Notre Dame à Fatima : quelles conséquences pour nous?

Entretien avec l'abbé Alexis Garnier, aumônier général du pèlerinage de Notre Dame de Chrétienté, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre. Une vidéoformation proposée par Notre Dame de chrétienté

Posté le 25 mai 2017 à 08h58 par Michel Janva | Lien permanent

23 mai 2017

Terres de Mission : Notre Dame de Fatima, 100 ans

En 3 parties :

  • Eglise universelle : le pèlerinage du pape à Fatima les 12 et 13 mai
  • Eglise en France : 100 ans Notre Dame de Fatima
  • Eglise en France : pèlerinage de Pentecôte de Chartres à Paris les 3, 4, 5 juin : Mon Cœur Immaculé sera ton refuge

Posté le 23 mai 2017 à 06h47 par Michel Janva | Lien permanent

21 mai 2017

14-17 septembre 2017 : Rome attend le peuple Summorum Pontificum

Le programme complet des cérémonies romaines pour le 10ème anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum sera communiqué le 31 mai.

En attendant, les organisateurs nous prient de rappeler aux groupes intéressés qu'ils ont la possibilité de s'adresser à Via Sacra pour organiser leur séjour. 

Le pèlerinage commencera jeudi 14 septembre par une journée de conférences à l'université Angelicum et trouvera son sommet dans la procession solennelle du samedi 16 septembre qui mènera les pèlerins vers la basilique Saint-Pierre où sera célébrée une messe pontificale à midi.

Dans la vidéo que nous vous proposons, Mgr Sample, archevêque de Portland, explique l'importance de cet événement qui manifeste la splendeur de la liturgie traditionnelle au cœur de l'Église.

Posté le 21 mai 2017 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent

17 mai 2017

21 mai : Don Nicolas Bux à Paris

DON_N_BUX

Posté le 17 mai 2017 à 14h27 par Le Salon Beige | Lien permanent

12 mai 2017

Et dans le brouhaha de nos vies et le vacarme de la politique, 400 000 personnes prient en silence à Fatima

Veillée de prière du centenaire des apparitions

C_p2e1yXkAAwdaF

C_pK5tmXsAAFMei

C_p2e2TXsAMEwKu

Posté le 12 mai 2017 à 22h52 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

09 mai 2017

Diffusion du message de Fatima

Capture d’écran 2017-05-09 à 19.05.40Comme vous le savez, le Salon beige participe activement à la diffusion du message de Fatima, à l'occasion du centenaire des apparitions (les premières datent du 13 mai 1917).

Vous pouvez télécharger notre petit livret de présentation des messages de la Vierge ici.

Vous pouvez profiter de l'occasion pour vous consacrer et consacrer votre famille au Coeur immaculé de Marie. Voici plusieurs liens pour cela:

Enfin, vous pouvez participer à des veillées de prière ou des pèlerinages près de chez vous. Notre confrère Infocatho a recensé un grand nombre de manifestations paroissiales et diocésaines.

Si vous avez connaissance d'événements non recensés, vous pouvez les signaler ici.

Ce centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima est, en tout cas, une bonne occasion pour nous convertir, d'abord, mais aussi pour prier pour la France et pour la paix dans le monde, en suppliant la Vierge, destructrice de toutes les hérésies, selon la forte parole du Pape saint Pie X, de stopper la diffusion des erreurs modernes qui ont ensanglanté le XXe siècle et risquent encore d'ensanglanter le XXIe.

Posté le 9 mai 2017 à 19h06 par Le Salon Beige | Lien permanent

08 mai 2017

Litanies de Sainte Jeanne d'Arc

Posté le 8 mai 2017 à 08h11 par Michel Janva | Lien permanent

07 mai 2017

17 au 24 août : pèlerinage à Fatima

Fatima-bordeaux-carrrr

Posté le 7 mai 2017 à 08h18 par Michel Janva | Lien permanent

02 mai 2017

Centenaire des apparitions de Fatima : prions pour la France et pour la paix dans le monde

Capture d’écran 2017-05-02 à 20.22.09Les élections ne nous font pas oublier le centenaire de Fatima. Le Salon beige vient de publier une petite brochure de présentation des apparitions et des messages de Notre-Dame. N'hésitez pas à la télécharger et à la diffuser autour de vous.

C'est ici: https://www.lesalonbeige.fr/fatima2017/

Posté le 2 mai 2017 à 20h22 par Le Salon Beige | Lien permanent

30 avril 2017

Au pied de la Trump Tower...

Chémeré partout ! Trois Pères de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier au pied de la Trump Tower, photographiés par un journaliste de la New York Times.

1493298875452

Posté le 30 avril 2017 à 09h02 par Michel Janva | Lien permanent

18 avril 2017

Orthodoxes et catholiques célèbrent Pâques à Moscou

L’équipe de RT a pris des images des deux messes de Pâques, dont l’une a été célébrée dans la grande cathédrale de Notre-Dame du Don du monastère Donskoï, et l’autre dans cathédrale de l’Immaculée-Conception à Moscou.

Posté le 18 avril 2017 à 07h01 par Michel Janva | Lien permanent

16 avril 2017

Pâques à Solesmes

Posté le 16 avril 2017 à 10h14 par Michel Janva | Lien permanent

Alleluia, Resurrexit sicut dixit !

Posté le 16 avril 2017 à 00h28 par Michel Janva | Lien permanent

15 avril 2017

Samedi saint : office des ténèbres

Posté le 15 avril 2017 à 08h38 par Michel Janva | Lien permanent

Samedi Saint

800px-Michelangelo's_Pieta_5450_cropncleaned

Posté le 15 avril 2017 à 07h28 par Michel Janva | Lien permanent

14 avril 2017

L’Eglise copte, « Eglise des martyrs »

Photo_2017-04-14_12-15-30L’Eglise copte est l’une des plus anciennes au monde. Descendant traditionnellement de Saint Marc, avec près de 18 millions de fidèles d’après les registres de baptême, elle est l’une des plus nombreuses d’Orient. Elle est également appelée « Eglise des martyrs » à cause des persécutions qu’elle subit depuis le IVème siècle. L’Eglise copte se compose d’une branche orthodoxe très majoritaire, d’une branche catholique ainsi que d’une branche évangélique.

Leur nom venant directement de la racine grecque du nom « Egypte », les coptes sont souvent considérés comme les habitants originels de l’Egypte. Aujourd’hui, bien que minoritaires, ils représentent une part non négligeable de la population, pesant dans le débat public, notamment par la voix du patriarche Copte Orthodoxe, Sa Sainteté le Pape Théodore II.

Photo_2017-04-14_12-16-08En effet, si les persécutions ont malheureusement ponctué l’histoire copte, c’est à partir du XXe siècle et l’apparition de la fraternité islamiste des frères musulmans qu’une idéologie ouvertement hostile aux chrétiens va être propagée dans la société égyptienne.

Photo_2017-04-14_12-16-27Ces dernières années marquent un regain de violences envers les chrétiens d’Egypte, frappés la nuit du 31 décembre 2011 par un attentat dans une église faisant 21 morts et 79 blessés. Leur engagement contre Mohamed Morsi en 2013 leur vaut les foudres des frères musulmans : plus cinquante églises ont alors été incendiées. En 2015, 21 coptes sont décapités par l’Etat islamique en Libye qui déclare la guerre aux chrétiens d’Egypte. Le 11 décembre dernier, une bombe explosait en l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul située au sein du patriarcat, faisant 25 morts et 31 blessés. La semaine dernière, lors du dimanche des Rameaux, deux bombes explosaient en pleine messe, l’une à Tanta, l’autre à Alexandrie,  faisant 45 morts.

Photo_2017-04-14_12-16-42Derrière ces attentats se trouve la volonté des islamistes de « nettoyer » le Proche-Orient de ses chrétiens en les poussant au départ. Déjà au début du mois de mars dernier, l’Etat islamique avait appelé à frapper les chrétiens où qu’ils se trouvent en Egypte. Ce qui avait obligé les chrétiens du village de El Arish dans le Sinaï à être évacués. SOS Chrétiens d’Orient, présent depuis plus d’un an en Egypte avait alors organisé une mission d’urgence pour apporter des biens de première nécessité.

En ce vendredi Saint, prions pour ceux qui portent leur croix depuis les premiers siècles du christianisme et qui chaque jour témoignent de leur courage et de la force de leur Foi face aux persécutions.

Posté le 14 avril 2017 à 20h00 par Michel Janva | Lien permanent

Vendredi saint : office des ténèbres

Posté le 14 avril 2017 à 15h00 par Michel Janva | Lien permanent

Vendredi Saint. "Tout est consommé"

Cristo_crucificado

Posté le 14 avril 2017 à 12h00 par Michel Janva | Lien permanent

Le meilleur du temps est à vivre à la lumière de Dieu

FIC127557HAB40Les pages de ce livre sont lumineuses ; elles proviennent d'un manuscrit datant de la deuxième moitié du XVIIIe siècle et découvert en 2011. 

Ces écrits d'un Chartreux jaillissent comme une source. Ils disent, dans un style authentique, que le meilleur du temps est à vivre à la lumière de Dieu.

« Tout bien considéré, s'il y a quelque affaire d'importance dans ce monde, c'est certainement celle-là qui doit décider de notre sort pour toute une éternité. »

Vocation, avenir, épreuve, joie sont ici exprimés avec des formules et des mots ciselés dans le silence et la solitude d'un ermitage. Puissent-ils redonner à tous l'espérance, la foi et l'amour.

Posté le 14 avril 2017 à 10h48 par Michel Janva | Lien permanent

13 avril 2017

Jeudi saint : lavement des pieds, messe du soir et office des ténèbres

Posté le 13 avril 2017 à 20h37 par Michel Janva | Lien permanent

Jeudi Saint : Ubi caritas et amor, Deus ibi est

JuevesSantoLa_Última_Cena_(Juan_de_Juanes)_(restaurada)

Posté le 13 avril 2017 à 20h18 par Michel Janva | Lien permanent

Le carême vécu par les Maronites

Au Liban, l’Eglise maronite est l'une des plus importantes et le carême, une période liturgique phare pour de nombreux habitants du pays du Cèdre.

Des volontaires se recueillent au sein d'une paroisse  maroniteNancy Hashem et Jad Hanna, deux jeunes libanais maronites, ont accepté de répondre à nos questions concernant ce temps de carême.

Nancy explique que le carême est important pour elle car “c’est une période que l’on vit pour le Christ en s'unissant avec l'Eglise catholique et en offrant ses peines au Christ lui-même.” Tous les jours, Nancy se rend à l’église à 7 h du matin pour “combattre le mal par la prière comme a dit Jésus Christ.” Elle a aussi décidé de jeûner tous les jours de la semaine jusqu'à midi et de ne manger aucun produit venant des animaux - viande, œuf, poisson, produits laitiers etc. Elle explique que cette pratique “est déclarée chaque année par une lettre de leur Patriarche”- Monseigneur Bechara Boutros Rahi, 77e patriarche maronite d'Antioche et de tout l'Orient.

Nancy  à droite  et deux volontairesPour aller encore plus loin dans ce temps de “lutte spirituelle” comme l’expliquait le Père Dominique Ellabaki, prêtre maronite de Beyrouth, la jeune femme raconte qu’elle fait “de bonnes actions” durant le carême en travaillant sur elle “pour dépasser ses faiblesses et réparer ses péchés” avant la Résurrection du Christ. Cette lutte spirituelle dont parlait le Père Dominique doit être gagnée “par la prière et l’abstinence mais aussi par l’ouverture du cœur et le partage des biens, du temps et des dons dont Dieu nous a comblé”.

Père Dominique Ellabaki  prêtre maronite de BeyrouthJad, quant à lui, explique que “Le carême est un chemin de rencontre avec Dieu”, un temps durant lequel il se prépare “pour acquérir la Volonté et les plans de Dieu dans sa vie”. Ce jeune homme libanais voit le carême comme un retour vers le Père “à travers la Passion du Fils par l'intermédiaire de l'Esprit Saint”. Le carême le prépare à la Résurrection du Christ, à la Vie Éternelle pour se rappeler toujours que cette vie terrestre est furtive. Jad poursuit en précisant qu’en tant que maronite, il est appelé à vivre ce carême “avec austérité” comme beaucoup de chrétiens orientaux, tout en adhérant à la participation ecclésiastique et liturgique avec les membres de l'église.

St CharbelÀ la fin du carême viendra la Semaine Sainte où le carême deviendra pour lui plus intense, en jeûnant complètement du Jeudi Saint jusqu'au Samedi à midi lorsque les cloches, annonçant la Résurrection du Christ, retentiront. Jad et Nancy terminent en ajoutant que pour eux, les Maronites, le carême “solidifie leur foi et fortifie leur présence en Orient”.

Posté le 13 avril 2017 à 20h00 par Michel Janva | Lien permanent

Du Vendredi Saint eu 23 avril : neuvaine à la Divine Miséricorde

Capture d’écran 2017-04-13 à 19.33.10

Posté le 13 avril 2017 à 19h34 par Michel Janva | Lien permanent

10 avril 2017

Églises d’Orient : Les syriaques orthodoxes

RawEn 451 un concile œcuménique réunit 343 évêques à Chalcédoine. L'assemblée publia des professions de foi affirmant que le Christ est pleinement Homme et pleinement Dieu. Le concile condamna donc le monophysisme. Le patriarche d'Alexandrie refusa cette position et rejeta donc les canons du Concile. De nombreuses communautés syriennes sortirent alors de la communion avec les églises acceptant le concile.  

Au VIème siècle, l’impératrice Théodora, épouse de Justinien, décida de soutenir les syriaques et nomma deux évêques qui parcoururent l’Asie Mineure et la Syrie, ordonnant de nombreux prêtres, diacres et évêques. L’Église Syriaque Orthodoxe était née.

Comment cette Église autocéphale vit son carême ?

En sus des quarante jours représentant la traversée du désert par le Christ, dix jours sont ajoutés pour les morts. Le Carême dure ainsi 50 jours avec deux jours de jeûnes par semaine : le mercredi et le vendredi. Le mercredi commémore le jour où les juifs commencèrent à comploter contre Notre Seigneur Jésus-Christ, c'est  « le mercredi des mouvements », et le vendredi, parce qu’il symbolise la crucifixion du Seigneur. 

Pour la période du Carême aucune nourriture d'origine animale n’est tolérée, de la viande jusqu’au lait. Chaque jour, deux messes sont célébrées.

En raison des durées variables du Carême, le jour de Pâques n'est pas toujours la même qu'avec l’église latine. 

Le patriarche syriaque orthodoxe est Sa Béatitude Ignace Ephrem II Karim. SOS Chrétiens d'Orient travaille au quotidien avec sa communauté.

Posté le 10 avril 2017 à 20h00 par Michel Janva | Lien permanent

Terres de mission : direction spirituelle, Proche-Orient et Luthériens

La chaîne Youtube de l'abbé Benoît est ici.

Posté le 10 avril 2017 à 10h06 par Michel Janva | Lien permanent

09 avril 2017

Célébration des Rameaux à Qaraqosh en Irak

Quelques photos sur Le Figaro dans les ruines d'une église incendiée par les djihadistes de l'Etat islamique :

20170409PHOWWW00257

20170409PHOWWW00259

20170409PHOWWW00261

Posté le 9 avril 2017 à 19h32 par Michel Janva | Lien permanent

Les informations de Maria Valtorta validées par la science

Intervention de François-Michel Debroise lors de la conférence de presse pour la parution de la nouvelle traduction de « L’Evangile tel qu’il m’a été révélé » le 23 mars 2017 à Paris.

Posté le 9 avril 2017 à 08h26 par Michel Janva | Lien permanent

08 avril 2017

Le nombre de catholiques augmente

Le Vatican a publié l’Annuaire pontifical 2017 et l’Annuaire des statistiques de l’Eglise 2015. Dans un communiqué publié le 6 avril 2017, le Vatican note un recul dans certains domaines et sur certains continents, mais un accroissement global de l’Eglise catholique.

  • les évêques sont 5.304, +3,9 % en cinq ans, en particulier en Asie (+5,4 %) et en Europe (+4,2 %)
  • les prêtres sont 415.656, en diminution de 136 par rapport à 2014. Un chiffre qui est pourtant positif en Afrique (+1.133), en Asie (+1.104), en Amérique (+47), et en Océanie (+82). Globalement, les ordinations sacerdotales ont augmenté de 0,83 % entre 2010 et 2015.
  • Les religieux non prêtres sont passés de 54.665 à 54.229 mais ont augmenté en Afrique et en Asie.
  • Les religieuses sont passées de 721.935 à 670.320 mais pas en Afrique (augmentation de 66.375 à 71.567) ni en Asie (de 160.564 à 166.786).
  • Les séminaristes étaient 116.843 en 2015, contre 118.990 en 2010. Mais en Afrique, leur nombre n’a cessé d’augmenter (+ 7,7 %).

Le nombre de catholiques baptisés a augmenté passant de 1,272 milliard en 2014 à 1,285 milliard en 2015, avec une augmentation relative de 1 %, ce qui représente 17,7 % de la population totale

  • en Afrique on enregistre une augmentation de 19,4 %, – de 186 à 222 millions. Les baptisés africains sont passés de 15,5 % du total des catholiques mondiaux à 17,3 % entre 2010 et 2015
  • en Europe les catholiques sont 286 millions en 2015 c’est-à-dire 1,3 millions de moins qu’en 2014.

Posté le 8 avril 2017 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent

07 avril 2017

Pèlerinage de Pentecôte 2017 : "Sainte Marie Mère de Dieu"

Ouverture des inscriptions le dimanche 9 avril.

Posté le 7 avril 2017 à 15h30 par Marie Bethanie | Lien permanent

22 avril : Colloque international à Rome « Faire la clarté – Un an après Amoris lætitia »

Lieu : Hôtel Columbus, Via della Conciliazione, de 10h à 16h30 :

Capture d’écran 2017-04-06 à 20.21.03

Posté le 7 avril 2017 à 13h16 par Michel Janva | Lien permanent

06 avril 2017

Démission de l'évêque d'Aire et Dax, Mgr Gaschignard

TéléchargementLe Pape François a accepté, ce jeudi 6 avril 2017, la démission de l'évêque d'Aire et Dax, Mgr Hervé Gaschignard. Âgé de 57 ans, il occupait cette responsabilité depuis 2012, après avoir été évêque auxiliaire de Toulouse de 2007 à 2012.

Extraits du communiqué du diocèse :

[...]Depuis quelques temps, des rumeurs persistantes circulaient dans le diocèse sur des paroles déplacées et des attitudes inappropriées de l’évêque dans sa relation pastorale aux jeunes. Elles sont remontées jusqu’au Saint-Siège.[...]

Jusqu’à la nomination d’un successeur à Mgr Gaschignard, le pape François a nommé comme Administrateur Apostolique du diocèse Mgr Bernard Charrier, évêque émérite de Tulle. C’est un homme reconnu pour sa sagesse. Il rejoindra la communauté diocésaine dès le lundi 10 avril pour la messe chrismale à Tartas."[...]

Posté le 6 avril 2017 à 13h03 par Marie Bethanie | Lien permanent

Église et immigration : conférence de Laurent Dandrieu à Nantes ce soir 6 avril

Tract LD V2

Posté le 6 avril 2017 à 10h24 par Le Salon Beige | Lien permanent

05 avril 2017

Eviction du Pr. Mercier : les évêques belges soutiennent l'Université !

Suite à la réaction de nombreux catholiques à l'éviction du Pr Mercier de l'Université catholique de Louvain, les évêques de Belgique ont tenu à préciser : 

"Chère Madame, cher Monsieur,

Vous avez envoyé aux évêques francophones de Belgique une pétition lancée par la Fédération Pro Europa Christiana à propos de M. Stéphane Mercier, chargé de cours invité à l’Université catholique de Louvain (UCL). Vous nous écrivez que S. Mercier « ne fait qu’exprimer la position officielle de l’Église catholique en ce qui concerne l’avortement ». Or, M. Mercier précise dans ses notes de cours : « Ce qui est proposé ici est un argument philosophique, pas un argument théologique » (La philosophie pour la vie. Contre un prétendu ‘droit de choisir’ l’avortement, § 2). M. Mercier se situe au point de vue philosophique. 

Le point de vue de l’Église implique, par contre, une approche théologique et pastorale. Ainsi le pape François écrit-il, dans sa lettre apostolique « Misericordia et misera » (2016), au § 12, qu’il accorde à tout prêtre la faculté d’absoudre du péché d’avortement ; il ajoute : « Je voudrais redire de toutes mes forces que l’avortement est un péché grave, parce qu’il met fin à une vie innocente. Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu’il n’existe aucun péché que la miséricorde de Dieu ne puisse rejoindre et détruire quand elle trouve un cœur contrit qui demande à être réconcilié avec le Père. »

Telle est la position de l’Église. M. Mercier ne la développe pas car son objectif est d’ordre philosophique et non théologique. C’est pourquoi les évêques de Belgique francophone, formant le pouvoir organisateur de l’Université catholique de Louvain, appuient les autorités académiques de l’UCL dans leur démarche consistant à vérifier si M. Mercier a répondu aux exigences pédagogiques du cours d’initiation à la philosophie qu’il devait donner. Les autorités académiques n’ont pas à se prononcer sur une question théologique ou religieuse, mais sur la mise en œuvre d’un cours de philosophie. Cela est parfaitement conforme à la Constitution apostolique de S. Jean-Paul II « Ex corde ecclesiae », sur le fonctionnement et la mission des Universités catholiques. Dans cette optique les évêques ont publié ce 28 mars le communiqué suivant. 

Déclaration des évêques francophones suite à la suspension des cours de M. Stéphane Mercier, chargé de cours invité, à l’UCL.

« Concernant la suspension des cours de M. Stéphane Mercier, chargé de cours invité à l’UCL, les évêques font confiance à la procédure interne menée actuellement par l’UCL.

Les évêques espèrent que la discussion qui vient de surgir contribuera à une discussion sereine sur l’avortement dans la société. »

« Les évêques sont opposés à l’avortement en raison du respect pour la vie. Selon le droit belge, il n’existe pas de droit à l’avortement. La loi prévoit que l’avortement peut être pratiqué moyennant certaines conditions stipulées par la loi sans entraîner de poursuites pénales. La loi prévoit ainsi dans quels cas l’avortement est autorisé ou non. Mais comme tel, l’avortement est un délit et relève toujours du droit pénal. »

« Même si l’Eglise est opposée à l’avortement, elle fait la distinction entre la personne et l’acte. L’Eglise comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées. La gravité de l’avortement est un drame pour l’enfant, pour ses parents et pour la société. Par compréhension pour ces situations dramatiques, les évêques tiennent à ce que l’on parle toujours avec nuance et tact des personnes et des couples qui font le choix de l’avortement. Bruxelles, le 28 mars 2017. »

Les évêques resteront vigilants par rapport à la mise en œuvre de cette déclaration.

En vous remerciant de votre contribution à la clarification de cette question très actuelle, nous vous prions d’agréer, chère Madame, cher Monsieur, l’expression l’expression de nos salutations distinguées.

Les évêques francophones de Belgique"

Rappelons tout de même, concernant "le tact et la nuance" visiblement reprochés au professeur par nosseigneurs les évêques, que

  • la Constitution du Concile Vatican II Gaudium et Spes parle de l'avortement comme d'un "crime abominable", terme repris par saint Jean-Paul II dans Evangelium Vitae
  • dans son discours au Corps diplomatique du 13 janvier 2014, le pape François a déclaré "l’avortement nous fait horreur"

Posté le 5 avril 2017 à 20h14 par Michel Janva | Lien permanent

31 mars 2017

“L’Évangile de la famille, joie pour le monde”

C'est le thème de la VIIIe Rencontre mondiale des Familles, qui aura lieu à Dublin du 21 au 26 août 2018. Le Pape François indique :

2018-familles.png"On pourrait se demander : l’Evangile continue-t-il à être joie pour le monde ? Et encore : la famille continue-t-elle à être une bonne nouvelle pour le monde d’aujourd’hui ?

Je suis certain que oui ! Et ce “oui” est solidement fondé sur le dessein de Dieu. L’amour de Dieu est son “oui” à toute la création et à son cœur, qui en est l’homme. C’est le “oui” de Dieu à l’union entre l’homme et la femme, ouverte et au service de la vie à chacun de ses stades ; c’est le “oui” et l’engagement de Dieu pour une humanité si souvent blessée, maltraitée et dominée par le manque d’amour. La famille, par conséquent, est le “oui” du Dieu Amour. C’est seulement à partir de l’amour que la famille peut manifester, répandre et re-générer l’amour de Dieu dans le monde. Sans l’amour on ne peut pas vivre comme enfants de Dieu, comme époux, parents et frères.

Je désire souligner combien il est important que les familles se demandent souvent si elles vivent à partir de l’amour, pour l’amour et dans l’amour. Ce qui concrètement, signifie se donner, se pardonner, ne pas s’impatienter, anticiper l’autre, se respecter. Comme la vie familiale serait meilleure si chaque jour on vivait les trois mots simples “s’il-te-plaît”, “merci”, “pardon”. Tous les jours nous faisons l’expérience de fragilités et de faiblesses et c’est pourquoi nous avons tous, familles et pasteurs, besoin d’une humilité renouvelée qui façonne le désir de nous former, de nous éduquer et d’être éduqués, d’aider et d’être aidés, d’accompagner, de discerner et d’intégrer tous les hommes de bonne volonté. Je rêve d’une Eglise en sortie, non pas auto-référentielle, d’une Eglise qui ne passe pas à distance des blessures de l’homme, d’une Eglise miséricordieuse qui annonce aux cœurs la révélation du Dieu Amour qui est la Miséricorde. C’est cette miséricorde qui nous renouvelle dans l’amour ; et nous savons combien les familles chrétiennes sont lieu de miséricorde et témoins de miséricorde ; après le Jubilé extraordinaire elles le seront encore plus, et la Rencontre de Dublin pourra en offrir des signes concrets."

Posté le 31 mars 2017 à 13h39 par Michel Janva | Lien permanent

De très nombreux fidèles ont été profondément troublés par des célébrations marquées par un subjectivisme superficiel et dévastateur

Du 29 mars au 1er avril se tiennent à Herzogenrath, au nord d'Aix-la-Chapelle, les 18èmes rencontres liturgiques de Cologne, intitulé : « La source de l’avenir », à l’occasion du 10e anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum. Ne pouvant être présent lors de cette rencontre, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte divin, a adressé aux organisateurs un message reproduit par le site de L'Homme nouveau. Extrait :

27854821810_040f50fdd8_o_810_500_55_s_c1"[...] La liturgie doit nous placer face à face avec Dieu dans une relation personnelle et d’intense intimité. Elle doit nous plonger dans l’intimité de la Très Sainte Trinité. Parlant de l’usus antiquior dans  sa Lettre d’accompagnement de Summorum Pontificum, le pape Benoît XVI disait que « aussitôt après le Concile Vatican II, on pouvait supposer que la demande de l’usage du Missel de 1962 aurait été limité à la génération plus âgée, celle qui avait grandi avec lui, mais entre-temps,  il est apparu clairement que des personnes jeunes découvraient également cette forme liturgique, se sentaient attirées par elle et y trouvaient une forme de rencontre avec le mystère de la Très Sainte Eucharistie qui leur convenait particulièrement ». Il s’agit d’une réalité incontournable, un vrai signe de notre temps. Quand les jeunes sont absents de la sainte liturgie, nous devons nous demander : pourquoi ? Nous devons veiller à ce que les célébrations selon l’usus recentior facilitent aussi cette rencontre, qu'elles conduisent les gens sur le chemin de la via pulchritudinis qui mène au Christ vivant et à l’œuvre dans son Église aujourd’hui à travers ses rites sacrés. En effet, l’Eucharistie n’est pas une sorte de « dîner entre amis », un repas convivial de la communauté, mais un Mystère sacré, le grand Mystère de notre foi, la célébration de la Rédemption accomplie par Notre Seigneur Jésus-Christ, la commémoration de la mort de Jésus sur la Croix pour nous libérer de nos péchés. Il convient donc de célébrer la sainte messe avec la beauté et la ferveur d’un saint Curé d’Ars,  d’un Padre Pio ou d’un Josemaria, et c’est la condition sine qua non pour qu’on parvienne « par le haut », si je puis dire, à une réconciliation liturgique (cf. Entretien au site internet catholique Aleteia, du 4 mars 2015). Je refuse donc avec vigueur que nous occupions notre temps en opposant une liturgie à une autre, ou le Missel de saint Pie V à celui du bienheureux Paul VI. Il s'agit plutôt d'entrer dans le grand silence de la liturgie, en se laissant enrichir par toutes les formes liturgiques, qu’elles soient d’ailleurs latines ou orientales. En effet, sans cette dimension mystique du silence et sans un esprit contemplatif, la liturgie demeurera une occasion de déchirements haineux, d'affrontements idéologiques et d’humiliations publiques des faibles par ceux qui prétendent détenir une autorité, au lieu d'être le lieu de notre unité et de notre communion dans le Seigneur. Ainsi, au lieu de nous affronter et de nous détester, la liturgie devrait nous faire parvenir tous ensemble à l’unité dans la foi et à la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ… et, en vivant dans la vérité de l’amour, nous grandirons dans le Christ pour nous élever en tout jusqu’à Lui, qui est la Tête (cf. Ep 4, 13-15) [cf. Entretien à La Nef, octobre 2016, q. 9].

Comme vous le savez, le grand liturgiste allemand Mgr Klaus Gamber (1919–1989) désignait par le mot : « Heimat »cette maison commune ou « petite patrie » qui est celle des catholiques réunis autour de l’autel du Saint Sacrifice. Le sens du sacré, qui imprègne et irrigue les rites de l’Eglise est corrélatif, indissociable de la liturgie. Or, ces dernières décennies, de très nombreux fidèles ont été malmenés, voire profondément troublés par des célébrations marquées par un subjectivisme superficiel et dévastateur, au point de ne pas reconnaître leur « Heimat », leur maison commune, et pour les plus jeunes, de ne l’avoir jamais connue ! Combien sont partis sur la pointe des pieds, en particulier les plus petits et les plus pauvres d’entre eux ! Ils sont devenus en quelque sorte des « apatrides liturgiques ». Le « mouvement liturgique », auquel les deux formes sont associées, vise donc à leur rendre leur« Heimat », et, ainsi, à les réintroduire dans leur maison commune, car nous savons bien que, dans son œuvre de théologie sacramentaire, le cardinal Joseph Ratzinger, bien avant la publication de Summorum Pontificum, avait mis en évidence que la crise de l’Eglise et donc la crise et l’affadissement de la foi, provient en grande partie de la manière dont nous traitons la liturgie, selon le vieil adage : lex orandi, lex credendi. [...]"

 

Posté le 31 mars 2017 à 08h51 par Michel Janva | Lien permanent

30 mars 2017

Retisser un lien entre les chrétientés occidentale et orientale

Charles de Meyer, président de SOS Chrétiens d'Orient, est interrogé par RCF :

Posté le 30 mars 2017 à 20h51 par Michel Janva | Lien permanent

28 mars 2017

Incontournable témoignage d'un missionnaire français sur le martyre des chrétiens en Corée du Nord

Ici à partir de 1h15

Posté le 28 mars 2017 à 22h16 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

L'hommage du cardinal Sarah à Jérôme Lejeune


Cardinal Sarah : du transhumanisme à la GPA... par bvoltaire

Posté le 28 mars 2017 à 21h25 par Michel Janva | Lien permanent

26 mars 2017

Le nouveau site du Pèlerinage Populus Summorum Pontificum

Voici le lien vers le nouveau et définitif site du Pèlerinage Populus Summorum Pontificum spécialement mis en ligne pour les 10 ans du Motu Proprio :

Capture d’écran 2017-03-23 à 19.16.40

Posté le 26 mars 2017 à 09h15 par Michel Janva | Lien permanent

25 mars 2017

Le cardinal Sarah rend hommage au professeur Jérôme Lejeune

C7wuQNDWkAAkca9Le Cardinal Robert Sarah s'est recueilli sur la tombe de Jerôme Lejeune, avant de prononcer une conférence en l'église Saint-Augustin à Paris, dont voici la substance :

Permettez-moi d’introduire cette brève conférence par ces mots du Professeur Jérôme Lejeune :

"Si on veut vraiment attaquer le Fils de l’homme, Jésus-Christ, il n’y a qu’un moyen, c’est d’attaquer les fils des hommes. Le christianisme est la seule religion qui dit : ˝votre modèle est un enfant˝, l’enfant de Bethléem. Quand on vous aura appris à mépriser l’enfant, il n’y aura plus de christianisme dans ce pays".

On peut affirmer que le combat du Pr. Lejeune avec les seules armes de la vérité et de la charité s'inscrit dans la bataille entre Dieu et Satan. L’Eglise catholique, tel David face à Goliath, dispose seulement du petit caillou de l’Evangile de la Vie et de la Vérité, il s'agit d'une bataille âpre et décisive, qui sera longue et s’apparente à celle des fins dernières décrites dans la Bible. Soyons conscients que, une nouvelle fois, l’Eglise constitue le dernier rempart contre la barbarie, il ne s’agit plus d’Attila et de ses Huns, ni des divers totalitarismes qui ont ensanglanté le monde, il s’agit d’une barbarie aseptisée en laboratoire, que l’opinion publique ne perçoit pratiquement pas. Oui, il s’agit bien d’un combat… à la vie et à la mort. 

Si ce n’était pas le cas les pouvoirs publics tenteraient-ils de faire taire les sites internet dits « pro-vie » en inventant un délit d’entrave numérique à l’avortement ? Les défenseurs de la vie ont été verbalement lynchés pour avoir osé rappeler que l’avortement n’est pas un droit, mais un crime.

Jérôme Lejeune, contre vents et marées, est resté fidèle au Christ et à l’Evangile. Pendant sa longue maladie qui l’a arraché prématurément à l’affection des siens, on a vu comment meurt un chrétien à l’aube de Pâques. Sa vie se partageait entre deux domaines: son activité de chercheur et le service auprès des malades. Il était animé par le souci de guérir, ou de soulager les souffrances physiques et morales provoquées par la maladie et le handicap. La charité qui animait le Professeur Lejeune unissait donc les deux aspects de sa vocation au service du malade, cette vertu théologale de la charité fut bien la voie royale que Jérôme Lejeune emprunta. Nul n'a oublié son sourire lumineux et rayonnant et son regard rempli de cet amour du prochain. Quoi de plus concret que la présence quotidienne auprès des malades et des familles? On peut donc considérer que sa vie fut comme un prolongement de l’Incarnation de Jésus, venu parmi nous pour nous guérir et nous sauver.

C7x8rWkXUAEJpTcAu sujet du Professeur Lejeune, on peut donc vraiment parler d’une spiritualité de l’Incarnation. « Fiat », c’était la réponse si pure, parfaite et sans réserve de la Vierge Marie, que lui-même adressait à Dieu chaque jour de sa vie. Dès lors, comme la Très Sainte Vierge Marie, Jérôme Lejeune a consenti à laisser Dieu agir. Comme Jésus, qui était devenu le mendiant de l’Amour de cette humanité pécheresse, le Professeur Lejeune, par son silence quémandait la compassion de ses contemporains pour les plus faibles, dont il s’était fait la voix, lui qu’on avait réduit au silence. Martyr de la vie et de la vérité, il l’a été pleinement, y compris dans son silence, son silence qui, loin d’être l’aveu d’une faiblesse, a constitué une force capable de renverser les montagnes d’égoïsme et d’indifférence.

C7xuot7XgAEe_FMAujourd’hui, personne ne peut se montrer insensible et indifférent devant l’obligation impérieuse de défendre l’enfant à naître. Le signe clinique le plus impressionnant, indiquant que nous allons vers l’abîme , c’est la puissance dramatique du refus de la vie. Si le Pr Lejeune était encore de ce monde, il ne ferait que suivre la ligne intangible de la défense de la dignité de la personne humaine. Il se serait donc opposé au faux et scandaleux « mariage » homosexuel, à ces aberrations que sont la PMA, et la GPA et il aurait combattu avec une énergie sans pareille la théorie proprement délirante et mortifère dite du « genre » ou « gender ». Avec le transhumanisme, ce sera le triomphe de l’eugénisme et de la sélection du meilleur capital génétique parmi tous les êtres. Le transhumanisme va réaliser, grâce aux techno-sciences, le rêve prométhéen du nazisme. Le refus d’accueillir et de laisser vivre ceux qui gênent, manifeste une profonde méconnaissance de la valeur de la vie humaine. 

Ainsi, le Pape François nous appelle à une mobilisation générale pour la Vie ! Le pr Lejeune, a accueilli dans son « hôpital de campagne » qu'est l'hôpital Necker des Enfants-malades, ces blessés de la vie. L’hôpital Necker, ce « lazaret » des temps modernes est bien une œuvre admirable de charité et de compassion qui continue aujourd’hui. Je veux remercier toutes les associations qui œuvrent pour que la vie soit promue et protégée, tout comme la famille qui en est le sanctuaire. La vie est un don de Dieu, un don que Dieu a confié à la famille. C’est donc dans la famille que la vie trouve sa source, qu’elle trouve le cadre qui répond et à sa dignité et à sa destinée. Dans la vie de chaque personne, même la plus faible et la plus blessée, l'image de Dieu resplendit et se manifeste dans toute sa plénitude. Chaque homme est appelé à une plénitude de vie qui va bien au-delà des dimensions de son existence sur terre puisqu'elle est la participation à la vie même de Dieu. Telle était la conviction du Pr Lejeune, et telle est encore aujourd’hui la conviction inébranlable de la Fondation qui porte son nom.

Je vous remercie pour votre attention et vous invite à continuer de vous battre au côtés du Professeur Jérôme Lejeune. "Il n’y a point d’Homme avec un grand H. Il y a des hommes, des personnes, et chacun d’eux est respectable" Pr. Jérôme LEJEUNE.

Posté le 25 mars 2017 à 19h17 par Michel Janva | Lien permanent

23 mars 2017

Vendredi 24 mars, adoration eucharistique de l'Alliance Saint Jean-Marie Vianney

Communiqué de l'Alliance Saint Jean-Marie Vianney :

L'Alliance Saint Jean-Marie Vianney propose une adoration eucharistique pour consoler le Cœur Sacerdotal de Jésus des outrages eucharistiques et des fautes sacerdotales.
A saint Joseph de Pont-du-Las entrée sur la gauche, de 20h à 22h vendredi 24 mars.
Les Adorations sont dirigées par l'abbé Lambilliotte, aumônier nommé par monseigneur Rey.
 
D'autre part, une récollection, ouverte à tous, est proposée également, le vendredi 7 avril  de 9h à 16h, toujours au Pont-du-Las. 
2 conférences, messes, confessions, chemin de croix, adorations.
Inscription au 06.59.64.68.47
 
L'Alliance St Jean-Marie Vianney est constituée de deux branches, les membres priants et les membres jeûneurs.

1/ Une prière quotidienne d’engagement unissant les différents membres.

Cette prière est le seul engagement obligatoire à tous.

2/ Membres jeûneurs, pas plus d’une fois dans la semaine.

 Le jeûne est plus puissant que les discours.

  • Jeûne de l’Eglise
  • Jeûne au pain et à l’eau
  • Récitation de la prière de l’Alliance tous les jours 

3/ Les membres priants

  • Récitation de la prière de l’Alliance tous les jours (voir ci-dessous).Leurs prières ne sont pas exclusivement réservées pour le sacerdoce.
  • Offrande d’une journée de leur semaine pour les intentions de l’Alliance et tout spécialement pour demander de saintes et nombreuses vocations.
  • Les autres jours, ils peuvent continuer à faire de petits sacrifices. 
Prière de l'Alliance

Mon Dieu,

Avec saint Jean-Marie Vianney, je vous prie pour tous vos prêtres.

Je vous demande pour eux la sainteté.

Je vous demande qu'ils aiment profondément leur sacrifice et qu'ils le vivent avec amour.

Je vous demande pour eux l'obéissance, l'esprit de détachement, une inaltérable et limpide chasteté, ainsi que l'abnégation, l'humilité, la douceur, le zèle, le dévouement.

Je vous demande qu'aucune âme ne les approche sans vous aimer d'avantage.

Je vous demande, mon Dieu, de semer par eux dans le monde, des grâces mariales, qui révèlent à quel point Marie est notre Mère.

Et pour qu'il en soit ainsi, pour que votre règne s'étende et s'affermisse par eux sur la terre, Je vous promets, O Jésus, de m’immoler avec Vous, de tout mon cœur.

 Ainsi soit-il.

Posté le 23 mars 2017 à 13h07 par Marie Bethanie | Lien permanent


     Archives > Homosexualité : revendication du lobby gay , L'Eglise : Vie de l'Eglise

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Homosexualité : revendication du lobby gay , L'Eglise : Vie de l'Eglise