20 décembre 2014

Exclusion de Zemmour : I-Télé se saborde

Alors que la présence d'Eric Zemmour sur la chaîne permet d'obtenir des pics d'audience, I-Télé a décidé de se passer du célèbre chroniqueur et de son émission hebdomadaire dans Ça se dispute, avec Nicolas Domenach.

Que l'on ne vienne pas nous raconter ensuite que les milieu journalistique défend âprement la liberté d'expression, surtout quand celle-ci s'exprime dans un débat contradictoire. Après dix ans de collaboration avec la chaîne d'info du groupe Canal+, Zemmour est prié d'aller voir ailleurs. Avec une audience plus de deux fois inférieure à celle de BFM TV, i>Télé se tire donc une balle dans le pied. Selon Le Point :

"Le divorce Zemmour-i>Télé est d'abord une magnifique publicité (une de plus) pour Le Suicide français, le livre du journaliste déjà vendu à plus de 400 000 exemplaires. Il jette l'opprobre sur une chaîne qui souffre de n'avoir ni la légitimité de LCI ni le succès de BFM TV. L'hiver ne sera pas terminé que Zemmour aura trouvé une nouvelle famille d'accueil... Ironie du sort, le jour même où i>Télé liquidait sa figure de proue, Barack Obama affirmait que Sony Pictures a fait "une erreur" en renonçant à la sortie d'un film humoristique (The Interview) moquant Kim Jong-un, le leader du régime communiste de Corée du Nord."

On peut faire savoir à i-Télé ce qu'on pense de l'éviction d'Éric Zemmour :

i>TÉLÉ
Groupe CANAL+
1, rue Les-Enfants-Du-Paradis,
92652 Boulogne-Billancourt Cedex
Tél. : 01 71 35 55 55

communication.itele@canal-plus.com

Posté le 20 décembre 2014 à 12h50 par Michel Janva | Lien permanent

19 décembre 2014

Le populisme est le refus de renoncer à notre manière de vivre

Benoît-et-moi a traduit l'intégralité de l'entretien donné par Eric Zemmour dans le Corriere della Serra, qui fait couler beaucoup d'encre et déchaine les bobos du politiquement correct. Extraits :

"Votre livre est une espèce de manifeste réactionnaire et populiste.

«Mais je le revendique, moi, le populisme. Apparemment, la façade résiste, Paris est toujours belle, et les filles font encore tourner la tête, mais sous la surface tout est pourri. Le populisme est le refus de renoncer à notre manière de vivre».

Et qui serait responsable de cet attentat contre la vieille France?

«Le Monde a écrit que mon livre est complotiste. Mais je ne dénonce pas un complot, je critique une évolution de la société imposée par les élites françaises. Au cours des quarante dernières années, ces élites ont agi selon les trois D: dérision, déconstruction, destruction de la France, au nom des grands idéaux, c'est-à-dire l'Europe, la transparence, le progrès».

L'immigration, la modernité, la mondialisation, affectent tout le monde, pas seulement les Français

«C'est vrai, mais il n'y a qu'en France qu'il y a une telle haine de soi véhiculée par les élites. Elles ne font que nous répéter que nous ne sommes pas assez allemands ou américains, ou suédois. Tous les modèles sont bons, sauf le nôtre. Et puis en Italie, il n'y a pas un Etat fort, la société est habituée à se défendre. Nous, nous nous sentons trahis par l'Etat. Nous sommes le pays avec la première communauté musulmane d'Europe». [...]

Et alors que suggérez-vous? Déporter cinq millions de musulmans français?

«Je le sais, ce n'est pas réaliste, mais l'histoire est surprenante. Qui aurait pensé en 1940 qu'un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, allaient quitter l'Algérie et revenir en France ? Ou qu'après la guerre 5 ou 6 millions d'Allemands allaient quitter l'Europe centrale et orientale où ils avaient vécu pendant des siècles?».

Vous parlez d'exodes provoqués par des tragédies immenses.

«Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation de peuple dans le peuple, de musulmans au sein (dentro) des français, conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes vivent ici, en France, et ne veulent pas vivre à la française». [...]"

Posté le 19 décembre 2014 à 10h38 par Michel Janva | Lien permanent

18 décembre 2014

Islamophobie ? Christine Tasin relaxée en appel

Le 15 octobre 2013, Christine Tasin, présidente de « Résistance républicaine », avait fait le déplacement à Belfort pour y dénoncer l’installation d’un abattoir temporaire sur la place Robespierre [sic] à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-Kebir. Ses propos l’avait conduite devant le tribunal de Belfort qui l’avait condamnée à 3000 € d’amendes dont 1500 avec sursis pour injures et provocation à la haine raciale.

La cour d’appel de Besançon a prononcé aujourd'hui la relaxe pour Christine Tasin.

Posté le 18 décembre 2014 à 17h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

Zemmour : "La prochaine fois, qu'est-ce qu'ils vont faire? Envoyer mes lecteurs en prison ?"

Eric Zemmour dénonce la manipulation de l'interview qu'il a accordé au Corriere della Sera :


Éric Zemmour s'exprime face à la polémique par rtl-fr 

Plusieurs associations, dont les inévitables Cran et Licra, annoncent des actions en justice contre Eric Zemmour, sur la base, donc, de propos qu'il n'a pas tenus.

Posté le 18 décembre 2014 à 15h35 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (38)

17 décembre 2014

Bruno Gollnisch solidaire avec Eric Zemmour

Lu sur le blog de Bruno Gollnisch :

"(...) Le programme défendu par le FN vise justement à éviter cette « guerre civile » ou à tout le moins ce chaos social, économique, identitaire, qu’Eric Zemmour juge inéluctable. Contrairement à l’auteur du « suicide français », le FN ne sombre pas dans un fatalisme, bien étranger au génie de notre pays, de notre civilisation helléno-chrétienne. Sinon à quoi bon se battre? Aide-toi le ciel t’aidera!

Il n’en reste pas moins que Bruno Gollnisch, partisan de la liberté d’expression, du droit de penser en dehors des clous, exprime instinctivement sa solidarité avec Eric Zemmour qui voit s’abattre sur ses épaules les pires anathèmes et amalgames (...)

Nous ne pouvons que conseiller à nos belles âmes antiracistes, aux bourgeois du  PS, du Front de gauche, des médias, à tous les militants béats et /ou hypocrites du vivre-ensemble, de quitter les quartiers white, blancos comme dirait Manuel Valls, dans lesquels ils vivent tous. Qu’ils mettent leurs actes en conformité avec leurs propos, déménagent et s’installent dans les quartiers pluriels que décrit Eric Zemmour.

Ce serait là le signe d’un engagement citoyen fort et la preuve indubitable que M. Zemmour est un fou haineux aux fantasmes délirants. Après tout l’immersion dans le quotidien des Français est parait il très tendance dans les médias…"

Posté le 17 décembre 2014 à 19h08 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

Bruno Le Roux demande la censure de Zemmour

Tout le monde connaît Eric Zemmour mais tout le monde ne sait pas qui est Bruno Le Roux, le chef du groupe PS à l'Assemblée, qui demande la censure d'Eric Zemmour dans les médias :

Z"L’interview honteuse d’Eric Zemmour au Corriere della sera sur les musulmans de France est un « suicide » intellectuel et moral. Jamais depuis la guerre, un personnage public n’avait osé suggérer de déporter nos millions de compatriotes de confession musulmane. Jamais n’avait été théorisée une telle haine, une telle négation de leur appartenance à la communauté nationale.

On comprend mieux les tentatives de M. Zemmour pour réhabiliter le régime de Vichy. C’est dans sa politique raciste et discriminatoire qu’il puise son inspiration.

Il est temps que les plateaux télé et les colonnes des journaux cessent d’abriter de tels propos. L’islamophobie est un racisme qui ne doit plus avoir pignon sur rue dans la République."

Bref : Zemmour est devenu le diable de leur république.

Posté le 17 décembre 2014 à 14h20 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (62)

16 décembre 2014

Marianne voilée en Une = 5000€ d'amende

V5000 euros d’amende ont été requis aujourd'hui contre le directeur de la publication de Valeurs actuelles pour provocation à la haine envers les musulmans.

Yves de Kerdrel devait répondre de la Une de l’hebdomadaire du 22 septembre 2013, sur laquelle on pouvait voir une Marianne voilée d’un niqab.

Posté le 16 décembre 2014 à 22h10 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

Ce qui valorise la communication c'est le courage de parler avec franchise et liberté

Le Pape a reçu hier le personnel de TV 2000, la télévision de l'épiscopat italien, avec qui il a tenu à partager trois pensées :

"Les media catholiques ont une grande responsabilité dans la communication sociale, qu'ils doivent protéger de tout ce qui la déforme ou la plie à d'autres fins... Ils doivent maintenir le lien social et le préserver des déformations. La communication est souvent conditionnée par la propagande et les idéologies, par des intérêts économiques ou politiques. Or ce qui la valorise est d'abord le courage de parler avec franchise et liberté. Face à la mode, aux lieux communs et aux formules toutes faites, la liberté risque d'annuler la capacité même de communiquer. La communication doit donc éviter autant le remplissage que la clôture. Elle se remplit lorsqu'elle laisse notre perception jouer avec des slogans. Au lieu d'animer la pensée, elle l'éteint, et elle se ferme lorsqu'elle propose des profils personnels comme en mesure de résoudre chaque problème ou comme bouc émissaire sur qui décharger toute responsabilité". Le communicateur doit au contraire s'ouvrir, et "il sera d'autant plus fécond qu'il se laissera guider par l'action de l'Esprit, seul en mesure de bâtir l'unité et l'harmonie. Il doit parler à la personne entière, au coeur et à l'esprit...et ne doit pas se soucier de frapper les esprits... Cela nécessite d'être prêts à donner mais aussi à recevoir de l'autre". Mais s'il faut s'abstenir des péchés de désinformation, de calomnie et de diffamation...la culture de la rencontre est de plus en plus nécessaire dans un contexte de plus en plus pluriel. L'affrontement ne porte à rien. Créer la culture de la rencontre est votre voie".

Posté le 16 décembre 2014 à 07h04 par Michel Janva | Lien permanent

13 décembre 2014

Des sentinelles à Toulouse

La validation de la circulaire Taubira ne passe pas :

T

Posté le 13 décembre 2014 à 10h37 par Michel Janva | Lien permanent

11 décembre 2014

"Les cathos de gauche ont souvent des reflexes très hostiles"

François Foucart a été à la fois chroniqueur judiciaire et informateur religieux à France Inter. Il est aujourd'hui chroniqueur à L'Homme Nouveau. Il vient de faire paraître un nouveau livre, évoquant des affaires criminelles qu’il a suivies. Il déclare à Présent :

"Un journaliste doit être curieux, cultivé (ce qui est assez rare dans la jeune génération), savoir rédiger vite et bien et faire preuve d’un certain esprit de synthèse. Et naturellement, être « libre dans sa tête » et ne pas s’aligner sur les clichés proposés de façon permanente. Il doit toujours s’efforcer de comprendre les faits et les hommes qui sont derrière ; il n’est pas là pour insulter ou pour condamner.

Dans des affaires sensibles mais lointaines comme le procès Touvier, tout anachronisme est à éviter. Si l’on utilise les règles de lecture de 2014, le cheminement d’un milicien ou d’un collaborateur devient incompréhensible.

Vous avez été à la fois chroniqueur judiciaire et informateur religieux pour France Inter : quel lien voyez-vous entre les deux ?

On a écrit que je m’occupais d’une part des saints, d’autre part des voyous. C’est vrai que passer de Jean-Paul II à Omar Addad… Simplement, je me suis intéressé à tout ce qui est criminel, peut-être parce que j’ai une formation en psychologie et psychopathologie : il me semblait intéressant de savoir ce qui se passe dans la tête d’un homme ou d’une femme qui devient délinquant ou criminel. [...]

Quant à la rubrique religieuse, je l’ai prise car personne n’en voulait, n’y connaissant rien ! Les confrères ne connaissent pas la « maison Eglise », ils pensent qu’il s’agit d’une rubrique hors du temps, vaguement du domaine humanitaire… De plus, on savait que j’avais des convictions catholiques. J’avais même d’ailleurs, à l’époque, un oncle évêque : Mgr Jacques Guilhem, évêque de Laval.

Vous ne semblez pas porter dans votre cœur les cathos de gauche, contre lesquels on trouve quelques coups de patte dans votre ouvrage. Que leur reprochez-vous ?

Principalement de vouloir occuper le terrain de la presse à eux seuls. A France Inter, si l’on cherchait un interlocuteur, on trouvait toujours quelqu’un dans le genre de Mgr Gaillot. Les cathos de gauche ont souvent des reflexes très hostiles – que je n’ai jamais eus à leur endroit. J’étais souvent pris à partie dans le courrier des lecteurs par des prêtres de gauche, ou dans Télérama. Il était impensable pour eux de constater qu’il pouvait exister des cathos plutôt tradis, et qu’on devrait les laisser s’exprimer !"

Posté le 11 décembre 2014 à 11h56 par Michel Janva | Lien permanent

Jean-Paul Gourevitch vs AFP

ALe 11 septembre 2014, l’Agence France Presse s’est penchée sur le dernier livre de Jean-Paul Gourevitch, « Les Migrations pour les nuls » aux éditions First. Étonné que la célèbre collection « Pour les nuls » confie la rédaction de cet opus à un auteur indépendant, l’AFP a publié une dépêche totalement à charge. La journaliste militante, Charlotte Plantive, catalogue M. Gourévitch comme « un auteur très marqué à droite ». L'OJIM a analysé ce lynchage médiatique, toute la presse ne faisant que du recopiage de l'AFP.

Pourquoi ce procès en règle ? Parce que ce livre sort de la doctrine officielle sur l'immigration et ne fait qu’alimenter « un discours anti-immigrés et anti-élites qui profite à l’extrême droite ». La dépêche cite ainsi le directeur de recherche à l’Institut national des études démographies (Ined) François Héran :

« Le fait qu’un auteur comme celui-là soit chargé d’un livre d’initiation dans une collection aussi populaire est un signe révélateur de la lepénisation des esprits. »

Ce dont se plaint l'AFP, c'est qu'un chercheur hors du système puisse s'exprimer dans un média grand public.

Me Gilles-William Goldnadel, son avocat dénonce un article « totalement à charge » contre l’ouvrage, précisant que son client

« s’étonne que la dépêche stigmatise sa participation sous forme d’entretiens ou d’interventions à des manifestations organisées par les uns en oubliant celles organisées par les autres ou en niant qu’elles aient eu lieu ».

L’avocat reproche également à la journaliste de « soumettre de façon tendancieuse des éléments de langage extraits du livre uniquement à des personnalités de gauche ou d’extrême-gauche ».

Suite à cette polémique, le peu d’effort des éditions First pour promouvoir l’ouvrage fut visible. Pas sûr qu’une autre maison d’édition « généraliste » ne fasse appel à M. Gourévitch. Et l'OJIM interroge :

"Dans une société démocratique qui se respecte, un organe de presse fournissant près de 80 % de l’information des médias nationaux ne devrait-il pas souffrir d’un contrôle plus strict et d’obligations déontologiques accrues ? En soi, cet état de quasi-monopole est-il tolérable ?"

Posté le 11 décembre 2014 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

10 décembre 2014

Obama menace sérieusement la liberté de conscience et la liberté religieuse des catholiques

C'est la teneur d'un communiqué des évêques des Etats-Unis dont Yves Daoudal nous livre la traduction :

"Les règlements publiés le 3 décembre par le ministère du Travail mettent en application le décret présidentiel inacceptable que le président Obama a publié en juillet pour s’attaquer à ce que le gouvernement a décrit comme des discriminations selon « l’orientation sexuelle » et « l’identité de genre » dans l’emploi dans les entreprises fédérales.

Nous étudierons attentivement les règlements, mais nous notons tout de suite ce qui suit. Notre Eglise enseigne que « toute marque de discrimination injuste » envers ceux qui éprouvent une attirance homosexuelle doit être évitée (CEC 2358), mais il apparaît à première lecture que ces règlements interdisent beaucoup plus qu’une discrimination injuste. En particulier, il appert qu’ils interdisent aussi la désapprobation religieuse et morale des employeurs quant au comportement homosexuel, ce qui crée une menace sérieuse pour la liberté de conscience et la liberté religieuse, parce que « en aucun cas » (CEC 2357) des catholiques ne peuvent approuver un tel comportement. De très nombreuses autres personnes, dans un large éventail de différentes confessions religieuses, partagent cette même conviction.

En outre, les règlements mettent en avant la fausse idéologie de « l’identité de genre », qui ignore la réalité biologique et blesse les droits à la vie privée et le droit d’association tant des entrepreneurs que de leurs employés. En toute justice, le gouvernement ne doit pas exclure de contrats fédéraux des entrepreneurs simplement parce qu’ils ont des convictions religieuses ou morales, quand à la sexualité humaine et au comportement sexuel, qui diffèrent de l’opinion des actuelles autorités gouvernementales."

Posté le 10 décembre 2014 à 19h40 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

Noël : offrez un abonnement à Monde & Vie

M

Monde & Vie propose une promotion : un abonnement souscrit = un très bel album de musiques polyphoniques en cadeau.

Pour bénéficier tout de suite de l'Offre Noël : cliquez ici.

Posté le 10 décembre 2014 à 13h39 par Michel Janva | Lien permanent

08 décembre 2014

Les veillées et Sentinelles de la semaine

LUNDI 8 DECEMBRE 2014

  • Bergerac - Place du Palais de Justice à 20h
  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Orléans - place du Martroi à 20h30

MARDI 9 DECEMBRE 2014

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30
  • Clermont-Ferrand - Place de Jaude (s'il pleut, sous les arcades de la préfecture) à 20h30
  • Compiègne - Place de la Mairie à 20h30
  • Limoges - place d’Aine à 20h30
  • Montpellier - place des Martyrs de la Résistance à 20h30
  • Reims - Place Royale à 20h
  • Rennes - Place de la Gare à 21h : "pouvoir et autorité"
  • Saumur - Place Bilange à 20h30

MERCREDI 10 DECEMBRE 2014

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Cognac - Place François Ier à 21h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • Paris - place Vauban à 20h30

V

  • Rambouillet - devant la sous-préfecture à 20h30 : Sentinelles
  • Toulon - place Louis Blanc (face à St François de Paule) à 20h30

JEUDI 11 DECEMBRE 2014

  • Aix-en-Provence - devant l'IEP, face à la cathédrale à 20h30
  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30
  • Châteauroux - Place de la République à 20h30
  • Metz - place d'armes à 21h : veillée, bilan de l'année, projets pour 2015
  • Saint Etienne - place Jean Jaurès à 20h30
  • Vannes - au pied des remparts (côté préfecture) à 21h
  • Versailles - place du Marché à 21h : "Force de la loi et abrogation" avec Jacques Trémolet de Villers, avocat à la cour

VENDREDI 12 DECEMBRE 2014

  • Bordeaux - place Pey-Berland à 20h30 : Sentinelles
  • Carhaix- Place de la Tour d'Auvergne à 21h
  • Louviers - place Thorel à 20h
  • Moulins - devant la mairie à 20h30 : avec Anne Brassié et Stéphanie Bignon, auteurs de "Cessez de nous libérer"
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30
  • Sartrouville - Gare RER à 20h30

SAMEDI 13 DECEMBRE 2014

  • Nouméa - devant le Haussariat à 19h

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Les Sentinelles me contactent directement.

Posté le 8 décembre 2014 à 12h29 par Louise Tudy | Lien permanent

03 décembre 2014

Aymeric Chauprade privé de conférence à Saint-Cyr

Aymeric Chauprade raconte :

C"Il y a trois semaines, un sympathique professeur de Saint-Cyr soucieux d’instruire ses élèves sur le travail des parlementaires européens, me sollicite pour une conférence-débat portant sur la politique de défense européenne. Trois autres collègues parlementaires (Mme Alliot-Marie pour l’UMP, un Vert allemand et une « Libérale » polonaise) sont également saisis de la question par l’intéressé.

La visite et la conférence sont donc soigneusement préparées (les échanges d’email faisant foi) et doivent se tenir le 2 décembre au Parlement à Bruxelles. Mais voilà, c’est sans compter sur l’une des divisions de fonctionnaires qui échappe au déclin du budget de défense : la force zélée de l’autocensure. Cette force est capable de se projeter à tout moment sur n’importe quel théâtre d’opération où le Front National risque d’être crédible ; elle ignore tout problème de disponibilité opérationnelle, anticipe sans relâche la mauvaise humeur, peut-être même le courroux, du Ministre ou de son cabinet, et compte à son actif de nombreux faits de censure.

La leçon est simple. Peu importe que l’on soit géopolitologue, député et membre de la commission des affaires étrangères au Parlement européen, « accessoirement » professeur dix ans à l’Ecole de Guerre et autres écoles militaires françaises et étrangères…. Une seule « disqualification » compte aux yeux de l’UMPS et des lâches qui anticipent servilement ses attentes : le patriotisme."

Posté le 3 décembre 2014 à 22h14 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

02 décembre 2014

Nantes : Manuel Valls accueilli par tout le monde

VUne demi-douzaine de manifestations ont été organisées ce matin à l'occasion de la venue à Nantes et Saint-Nazaire de Manuel Valls pour les Assises de l'économie de la mer et du littoral.

Une quinzaine de bateaux de pêche ont remonté la Loire. 350 pêcheurs ont débarqué en cortège à la préfecture de région pour y être reçus par une conseillère du secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

A quelques mètres de la gare, une cinquantaine de militants de la réunification de la Bretagne, dont une quinzaine de Bonnets rouges, ont manifesté  avec une banderole: "La solution viendra de Bretagne, pas de Paris". Ils se sont ensuite dirigés vers la permanence du Parti socialiste, rejoints par une cinquantaine d'autres manifestants.

D'autres manifestants ont aussi défilé dans les rues comme l'association "Nantais pour la famille", proches de la Manif pour tous.

Posté le 2 décembre 2014 à 20h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

01 décembre 2014

David van Hemelryck relaxé

DLe meneur du collectif "Hollande démission", David van Hemelryck, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris dans deux affaires liées à des actions de contestation du chef de l'État.

Il était accusé d'avoir organisé les incidents du 11 novembre 2013, en marge de la cérémonie de commémoration de l'armistice de la Première Guerre mondiale sur les Champs-Élysées, en présence de François Hollande. Ce jour-là, plusieurs personnes avaient hué le président de la République.

Van Hemelryck était également poursuivi pour "organisation d'une manifestation non déclarée" le 30 novembre 2013 au Trocadéro à Paris. Il avait alors déployé une banderole, sur laquelle était inscrit "Hollande-démission.fr", avant d'être interpellé.

Posté le 1 décembre 2014 à 16h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Les veillées et Sentinelles de la semaine

LUNDI 1er DECEMBRE 2014

  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Orléans - Place du Martroi à 20h30

MARDI 2 DECEMBRE 2014

  • Bourg en Bresse - Cours de Verdun (devant le cinéma) à 21h
  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Cambrai - Marches de l’Hôtel de Ville à 21h
  • Carpentras - devant la Mairie à 21h
  • Chambéry - Place du Château à 20h
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30
  • Limoges - place d’Aine à 20h30
  • Périgueux - Place André Maurois à 20h45
  • Reims - Place Royale à 20h
  • Saumur - Place Bilange à 20h30

MERCREDI 3 DECEMBRE 2014

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Cognac - place François 1er à 21h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • La Tour du Pin - Place Antonin Dubrost à 20h30
  • Laval - devant la Mairie à 20h
  • Marseille - devant la Mairie à 20h30
  • Paris - devant l'Assemblée nationale à 19h30 : Sentinelles, pour sensibiliser les députés à la veille d'une proposition de loi interdisant la GPA

S

  • Rambouillet - devant la sous-préfecture à 20h30 : Sentinelles
  • Vienne - devant la Mairie à 20h30

JEUDI 4 DECEMBRE 2014

  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30

VENDREDI 5 DECEMBRE 2014

  • Bordeaux - Place Pey Berland à 18h30 : Sentinelles
  • Chartres - Portail sud de la cathédrale à 21h
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30
  • Sartrouville - Gare RER à 20h30

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Les Sentinelles me contactent directement.

Posté le 1 décembre 2014 à 12h07 par Louise Tudy | Lien permanent

24 novembre 2014

LMPT accueille Hollande à Metz

Le face à face :

Posté le 24 novembre 2014 à 21h19 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

Les Sentinelles n'étaient pas torse nu

Et si ç'avait été une Femen ?

La pelouse du Parlement européen, plus sacrée qu'une cathédrale.

Posté le 24 novembre 2014 à 21h07 par Louise Tudy | Lien permanent

Les veillées et Sentinelles de la semaine

Attention, changement de jour pour les veilleurs du Plessis-Trévise.

LUNDI 24 NOVEMBRE 2014

  • Bergerac - Place du Palais de Justice à 20h
  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Orléans - Place du Martroi à 20h
  • Strasbourg - dans la cour intérieure du Parlement européen à 18h : Sentinelles, pour appeler les députés européens, en séance plénière, à placer l'Homme et la famille au centre de leur politique

Strasbourg

MARDI 25 NOVEMBRE 2014

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30
  • Limoges - place d’Aine à 20h30
  • Melun - devant la Préfecture de 18h00 à 19h30 : Sentinelles
  • Reims - Place Royale à 20h
  • Rennes - Place de la Gare à 21h
  • Saumur - Place Bilange à 20h30

MERCREDI 26 NOVEMBRE 2014

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Cognac - Place François Ier à 21h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • Nantes - devant le monument des 50 otages / "Education et transmission" à 20h30
  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Saint Amand Montrond - Place carrée à 20h30

JEUDI 27 NOVEMBRE 2014

  • Aix-en-Provence - devant l'IEP à 20h30
  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30
  • Chateauroux - Place de la République à 20h30
  • Montélimar - Allées provençales à 20h30
  • Vannes - au pied des remparts (côté préfecture) à 21h

VENDREDI 28 NOVEMBRE 2014

  • Bordeaux - Place Pey-Berland à 20h30 : Sentinelles puis vin chaud et tisane

Bordeaux

  • Plessis-Trévise - sous le kiosque à musique, place du marché -“Altérité et Identité” à 20h
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30
  • Sartrouville - devant la Gare du RER E à 20h30

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Les Sentinelles me contactent directement.

Posté le 24 novembre 2014 à 09h43 par Louise Tudy | Lien permanent

23 novembre 2014

Mieux qu'un logo

Devant l'Assemblée nationale :

Logo

Posté le 23 novembre 2014 à 19h13 par Louise Tudy | Lien permanent

22 novembre 2014

Cabale contre un élu municipal qui qualifie l'avortement d'« acte barbare »

Lu sur le blog de Jeanne Smits :

J"Un conseiller municipal de la majorité de Bagnolet – ville dirigée par le PS – a provoqué l'indignation mardi soir en condamnant l'avortement au cours d'un débat du conseil communautaire Est Ensemble portant sur le vœu de reconstruire la maternité des Lilas. Jimmy Parat, vice-président du Conseil, a osé qualifier l'avortement d'« acte barbare » et de « meurtre ». Il paraît que toutes les représentants de toutes les formations politiques présentes ce soir-là ont « réagi ».

« Je reconnais que j’ai été cru et que mes propos n’étaient peut-être pas dignes d’un élu. J’ai été débordé par l’émotion, car, pour moi, c’est un sujet sensible », a-t-il expliqué par la suite. Jimmy Parat, élu sous l'étiquette Dynamique Citoyenne, qui a apporté son soutien au maire PS Tony Di Martino dès le soir du premier tour des municipales, n'a pas présenté d'excuses, malgré le tollé, se bornant à ajouter :

« J’aurais peut-être dû expliquer que je ne remets pas la loi en question, ni même la reconstruction de la maternité, mais que, pour moi, une maternité a d’abord vocation à accompagner des naissances. Et si les femmes ont le droit de disposer de leur corps, il faut aussi assumer ses erreurs. Ce n’est pas pareil en cas de viol, bien sûr. » 

Posté le 22 novembre 2014 à 15h37 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (30)

20 novembre 2014

Le patron de Valeurs actuelles cambriolé

VSelon nos informations exclusives, le directeur général du groupe Valmonde, éditeur de Valeurs actuelles, vient d’être l’objet d’un violent cambriolage à son domicile, dans le 15e arrondissement de Paris. Les malfrats ont commis leur méfait en pleine journée. Ils ont attaqué la porte d’entrée à la hache, et se sont surtout intéressés aux papiers conservés à son domicile par Yves de Kerdrel. La police prend ce cambriolage d’autant plus au sérieux qu’il intervient six semaines après que Valeurs actuelles a fait l’objet d’une visite ciblée avec le vol des disques durs du service politique. De fait, l’enquête a été exceptionnellement confiée à la police judiciaire. 

Ce cambriolage intervient quelques jours avant la publication par l'hebdomadaire d'un nouveau dossier sur le "cabinet noir" de l'Élysée, et tout juste un an après les premières révélations de Valeurs actuelles sur le sujet.

Posté le 20 novembre 2014 à 11h47 par Le Salon Beige | Lien permanent

Il est interdit de débattre de l'avortement

Lu sur Riposte catholioque :

"Dans la pure tradition anglaise du débat, Oxford avait invité deux journalistes à discuter de la proposition « This House believes Britain’s abortion culture hurts us all » (« Cette chambre considère que la culture de l’avortement en Grande-Bretagne nous est tous dommageable ») : opposé à Bryan O’Neill, journaliste athée libéral mais réputé favorable à la liberté d’expression, le journaliste catholique américain Timothée Stanley devait défendre l’affirmative de cette question dans le cadre somptueux du Christ Church College, un des plus vieux établissements d’Oxford. Cependant, révulsés à l’idée même que l’on puisse remettre en question le caractère sacral de l’avortement, quelques centaines d’élèves se sont fait un devoir de faire annuler l’évènement. Ce fut chose faite, et toutes les institutions qui auraient pu accueillir le débat en ont été dissuadées par des pressions d’associations d’élèves. Des groupes féministes ont par ailleurs critiqué Tim Stanley, et même son ex-futur contradicteur, qui avait le tort de vouloir débattre, pour oser parler d’un tel sujet en étant… des hommes.

Débattre de l’avortement est de facto devenu impossible. Une belle étape dans le cheminement unanime de l’humanité vers le Bien et le Progrès."

Posté le 20 novembre 2014 à 07h21 par Michel Janva | Lien permanent

19 novembre 2014

Pétition des familles plumées : 14 500 signatures

... à l'heure qu'il est. Vous pouvez ajouter la vôtre ici.

Familles plumées

Réduction du congé parental, allocations familiales placées sous condition de ressources, réduction du quotient familial... le collectif appelle toutes les familles à montrer qu'elles en ont assez de se faire plumer, en se réunissant devant les préfectures dimanche prochain, 23 novembre, de 14h30 à 16h30. Une quarantaine de manifestations est annoncée.

Posté le 19 novembre 2014 à 21h50 par Louise Tudy | Lien permanent

18 novembre 2014

20 novembre : opération Sentinelles

Pour les 25 ans de la Convention internationale des droits de l'enfant :

Sentinelles

Les Sentinelles se sont annoncées dans d'autres villes de France le 20 novembre :

  • Lyon - devant les marches du Palais de Justice, de 9h à minuit mais également mercredi et vendredi de 9h à 21h
  • Nantes - devant la Préfecture de 12h30 à 13h30
  • Pau - devant la Préfecture de 15h à 16h. Veillée spéciale place Clemenceau à 21h

Posté le 18 novembre 2014 à 23h06 par Louise Tudy | Lien permanent

17 novembre 2014

Accueil de Jean-Paul Delevoye à Versailles

En ce moment :


Accueil de JP Delevoye à Versailles 17/11/2014 par Le_Salon_Beige


Accueil de JP Delevoye à Versailles 17/11/14 par Le_Salon_Beige


Accueil de JP Delevoye Versailles le 17/11/14 par Le_Salon_Beige

Des militants ont réussi à entrer dans la salle. Une alerte incendie a été déclenchée puis 10mn de panne de courant...


Delevoye démission par Le_Salon_Beige

40mn plus tard, la conférence du président de l'institution inutile avait à peine commencé.


Accueil de Delevoye suite par Le_Salon_Beige

Philippe Brillault entre dans la salle comme porte-parole des 730 000 pétitionnaires :

IMG_3786

Le président du CESE se réfugie derrnière des artifices juridiques.

IMG_3776

Posté le 17 novembre 2014 à 20h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Veulent-ils nous faire taire ? On ne lâche rien

2

Posté le 17 novembre 2014 à 20h20 par Michel Janva | Lien permanent

Les veillées de la semaine [mise à jour régulière]

Lundi 17 novembre

  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Lyon - devant les marches du Palais de Justice de 9h à 21h : Sentinelles
  • Orléans - Place du Martroi à 20h30

Mardi 18 novembre

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourg en Bresse - Cours de Verdun (devant le cinéma) à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Carhaix - place de La Tour d'Auvergne à 21h00
  • Châlon-sur-Saône - Place de l’Hôtel de Ville à 20h45
  • Chambéry - Place du Château à 20h30
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30
  • Compiègne - devant la Mairie à 20h30
  • Limoges - place d’Aine à 20h30
  • Lyon - devant les marches du Palais de Justice de 9h à 21h : Sentinelles
  • Poitiers - au 6 avenue des terrasses à 21h
  • Reims - Place Royale à 20h
  • Saumur - Place Bilange à 20h30

Mercredi 19 novembre

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • La Tour du Pin - Place Antonin Dubrost à 20h30
  • Lyon - devant les marches du Palais de Justice de 9h à 21h : Sentinelles
  • Marseille - le Vieux Port devant la marie à 20h30
  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Saint Amand Montrond - Place carrée à 20h30
  • Saint-Marcellin - dans le kiosque du centre-ville à 21h
  • Toulon - Place de la Liberté à 20h30

Jeudi 20 novembre

  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30
  • Lyon - devant les marches du Palais de justice de 9h30 à minuit : Sentinelles
  • Metz - Place d’armes - à 21h
  • Nantes - devant la Préfecture de 12h30 à 13h30 : Sentinelles
  • Paris - 37 Quai d'Orsay à 19h30 : Sentinelles
  • Pau - devant la Préfecture de 15h à 16h : Sentinelles si 10 participants minimum s'inscrivent ici. A 21h, veillée spéciale pour la journée internationale des droits de l'enfant, Place Clemenceau
  • Versailles - Place du marché à 21h

Vendredi 21 novembre

  • Bordeaux - place Pey-Berland à 18h30 : Sentinelles
  • Châteauroux - Place de la République à 20h30
  • Lyon - devant les marches du Palais de Justice de 9h à 21h : Sentinelles
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30
  • Rodez - Maison des associations (avenue Tarayre) à 20h30 : café-philo organisé par les veilleurs sur le thème :"Y a-t-il une nature humaine et si oui laquelle ?"
  • Sartrouville - Gare RER à 20h30

Samedi 22 novembre

  • Sain-Raphaël - place Delayen sur le bord de mer à 16h30

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Posté le 17 novembre 2014 à 14h22 par Louise Tudy | Lien permanent

15 novembre 2014

L'abbé de Tanoüarn nouveau rédacteur en chef de Monde & Vie

Changement au sein du mensuel catholique :

M"Jean-Marie Molitor, qui dirige la publication, m’a demandé de prendre en charge la rédaction en chef de Monde & Vie qu’il assurait depuis quelques mois. Comment conjuguer christianisme et politique ? C’est la question récurrente. Le christianisme n’est pas et ne sera jamais un communautarisme. Mais c’est le levain dans la pâte humaine dont parle l’Évangile, un levain qui manifeste toujours, chez ceux qui l’ont laissé agir en eux, une liberté d’esprit et de coeur. Pour autant nous ne nous transformons pas en brebis dociles de chapelles putatives. Nous continuerons à nourrir une critique sereine de toutes les pseudo-modernisations du christianisme sans jamais confondre la foi chrétienne avec une forme quelconque de nostalgie pour un passé fantasmé. Le vin nouveau du Seigneur ne doit pas être mélangé dans de vieilles outres trop humaines avec des préoccupations stratégiques souvent myopes et périmées.

Notre ambition est de travailler pour un bien vraiment commun et de dépasser les conflits entre les catholiques. Il faut montrer la vigueur de la nouvelle génération, qui a manifesté sa force de conviction dans les grandes manifestations contre le mariage homosexuel, et qui cherche à s’engager, à se former sur tous les plans, à vivre de sa Foi, selon une expression souvent reprise par saint Paul. La perspective chrétienne, nationale et identitaire, est plus que jamais la seule alternative au gloubi-boulga que nous propose les vieux dinosaures de la mondialisation heureuse, de la laïcité comme religion civile, et de Mai 68 comme horizon libertaire de tous les « bonheurs ». La force de Monde & Vie c’est la liberté avec laquelle nous disons et redisons notre conviction : entre l’individualisme opaque et le mondialisme idyllique (deux faces de la même médaille), l’attachement de l’Occident aux nations qui l’ont animé est une nécessité vitale. « Les nations disait Jean Paul II à l’Unesco en 1980 sont les grandes institutrices des peuples ». [...]"

Posté le 15 novembre 2014 à 11h01 par Michel Janva | Lien permanent

14 novembre 2014

17 novembre : accueil de Jean-Paul Delevoye à Versailles

Jean-Paul Delevoye (président du CESE) sera à Versailles lundi 17 novembre à 20H30 pour une conférence sur le thème de la prison. La conférence commence à 20h30 à l'université inter âges de Versailles (impasse des gendarmes).

Accueil à partir de 20h à l'entrée de l'impasse des Gendarmes, avec drapeaux et sweat LMPT.

 

Posté le 14 novembre 2014 à 21h26 par Michel Janva | Lien permanent

12 novembre 2014

Christiane Taubira s'acharne contre Minute

Le parquet de Paris a fait appel du jugement qui a condamné le directeur de la publication de l'hebdomadaire Minute à 10 000 euros d'amende.

Le ministère public a également fait appel de la relaxe de M. Molitor et du dessinateur David Miège dans un autre dossier jugé à la même audience. En cause, un dessin paru fin octobre 2013 représentant un singe, versant une larme, au sujet duquel l'avocat déclarait : «Mon client porte plainte pour avoir été odieusement caricaturé en madame Taubira».


Taubira comparée à un singe: le directeur de... par leparisienAFP 

L'humour est désormais interdit dans ce pays.

A ce titre, Christian Schoettl, le maire de Janvry (Essonne) risque gros. Il vient d'appeler un lama femelle qui vient tout juste d’intégrer le parc animalier de Janvry, "Najat". Il explique :

"Tout a commencé avec l’arrivée d’un chameau qui faisait tout le temps non de la tête et qui déblatérait sans cesse. Nous l’avons eu au moment de la campagne de Mélenchon contre le Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005. Nous avons trouvé un air de famille alors nous l’avons appelé Méluche".

Est arrivé ensuite un wallaby – petit kangourou – blanc albinos qui sautait beaucoup et que l’édile a décidé de surnommer DSK.

« Nous l’avons privé de femelle pendant six mois, et, ensuite, nous l’avons installé avec une femelle que nous avons appelée Martine… Vous imaginez DSK, condamné à vivre avec Martine Aubry ? »

Les habitants de Janvry peuvent aussi rendre visite à Harlem, le taureau tibétain – « c’est un gros fainéant. Il est vraiment très chiant » – ou Boris, le lama, arrivé en même temps que Najat. « Boris est le mari de la ministre. On n’est pas salauds, on ne les a pas séparés », sourit Christian Schoettl qui justifie son choix :

"Notre commune est la dernière à maintenir son recours au Conseil d’État contre la réforme des rythmes scolaires. Dans ce combat, nous n’avons jamais pu avoir le moindre contact avec la ministre. Cela témoigne d’un certain dédain qui mérite bien un nom d’animal dans notre petit parc."

Aucune des personnalités visées n’a réagi :

« Le jour où nous n’aurons plus le droit de nous moquer du pouvoir, c’est que nous serons en dictature ».

Posté le 12 novembre 2014 à 20h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (14)

11 novembre 2014

"Hollande démission" précède le président

Un avion tirant une banderole "Hollande démission" a survolé en fin de matinée le mémorial de Notre-Dame-de-Lorette (Pas de Calais) consacré à la Première guerre mondiale que le chef de l'Etat doit inaugurer. François Hollande est attendu sur place vers 15H00.

H

Posté le 11 novembre 2014 à 14h01 par Michel Janva | Lien permanent

13 novembre : conférence sur l'objection de conscience

A Paris

H

Posté le 11 novembre 2014 à 07h29 par Michel Janva | Lien permanent

10 novembre 2014

Les veillées de la semaine

Lundi 10 novembre

  • Bergerac - Place du Palais de Justice à 20h
  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Orléans - Place du Martroi à 20h30

Mardi 11 novembre

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30 A CONFIRMER
  • Limoges - place d’Aine à 20h30
  • Lyon - Place de la Comédie à 20h45
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Montpellier - Place de la Préfecture à 20h30
  • Paris - Place de la Sorbonne à 20h30

Veilleurs

  • Reims - Place Royale à 20h
  • Saumur - Place Bilange à 20h30
  • Vernon - Hotel de ville à 20h

Mercredi 12 novembre

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Cognac - Place François Ier à 21h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Rennes - Place de la Gare à 21h
  • Saint Amand Montrond - Place carrée à 20h30

Jeudi 13 novembre

  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Blois - Place de la république, près du Monument aux Morts à 20h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30
  • Montélimar - Allées provençales à 20h30
  • Nouméa - devant le Haussariat à 19h
  • Vannes - au pied des remparts (côté préfecture) à 21h

Vendredi 14 novembre

  • Bordeaux - place Pey-Berland à 20h30 : Sentinelles puis vin chaud
  • Carhaix - Place de La Tour d'Auvergne à 21h
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30
  • Sartrouville - Gare RER à 20h30

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Posté le 10 novembre 2014 à 15h26 par Louise Tudy | Lien permanent

09 novembre 2014

Le Salon Beige dans Monde et Vie

Monde et vie m'a interrogé dans son dernier numéro, dans la suite de son enquête sur la droite en France. Voici l'entretien (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :

M

Posté le 9 novembre 2014 à 14h49 par Michel Janva | Lien permanent

15-16 novembre : colloque sur la liberté d'expression à Paris

AFFICHE UNIVERSITE ANNUELLE 2014 DU CLUB DE L HORLOGE

Posté le 9 novembre 2014 à 07h21 par Michel Janva | Lien permanent

06 novembre 2014

Contrôler la sexualité des animateurs à Versailles ? droit de réponse de Fabien Bouglé

Sur le Nouvel Obs :

"Bruno Roger-Petit a publié une analyse sur le Plus sur la base d’une information selon laquelle nous aurions demandé, lors du conseil municipal de Versailles du 2 octobre, que le maire vérifie "l’orientation sexuelle" des animateurs périscolaires. Cette information avait été relayée par quelques médias et a fait le "buzz" sur Internet. Elle était issue d’un blogueur amateur de Versailles, M. François Guerrier, qui avait repris sans en vérifier la teneur les propos de Mme. This Saint-Jean, conseiller municipal de Versailles et ancienne collaboratrice de M. Peillon, tenus dans la tribune du magazine de la ville.

Ces propos n'ont jamais existé

Le problème est que les propos homophobes et discriminatoires évoqués n’ont jamais existé que dans la tête des élus socialistes. Mathilde Lemaire, journaliste, a confirmé mercredi sur le site de France Info que les élus socialistes avaient menti, et que les propos qui nous avaient été attribués n’avaient jamais existé.

Je ne vais pas revenir sur le contexte qui nous amenés à évoquer la question de la neutralité dans les écoles de la République lors de ce conseil municipal. Le magazine "Yagg" vient de publier un article à ce sujet. Je profite plutôt de cette tribune pour mettre en relief plusieurs leçons que l’on peut tirer de cette affaire. 

Procès en "sorcélhomophobie"

Il convient désormais qu’on cesse de dénoncer et d’insulter les défenseurs de la famille traditionnelle en les taxant en permanence d'"homophobie" pour un oui ou pour un non.,L’homophobie est un délit prévu par le code pénal. Traiter des personnes d'"homophobes" sans fondement constitue également un délit pénal. Nous prétendons pouvoir débattre de l’opportunité de proposer telle ou telle activité dans les écoles. C’est notre liberté et notre droit.

La neutralité dans les écoles

L’intervention d’un lobby quel qu’il soit (religieux, philosophique, politique) est contraire au principe de neutralité de l’école laïque et républicaine. Cela a été encore affirmé récemment par le Conseil d’État (Conseil d’État, 15 octobre 2014, CNAFC, n° 369965) qui a rappelé le devoir de neutralité dans l’enceinte de l’école de la République et a annulé la décision de M. Vincent Peillon ministre de soutenir la ligne Azur.,C’est le cas pour tous les lobbys et donc également pour le lobby LGBT. Il ne doit pas y avoir d’exception LGBT. Le prosélytisme dans les écoles est interdit, et le lobby LGBT n’y échappe pas.

La liberté d’expression

A-t-on le droit de parler de thèmes comme l’idéologie du genre, la GPA et la PMA sans être taxé d’homophobie ? Certains voudraient empêcher le débat public sous ce prétexte. Nous sommes encore à ce jour dans un État de droit et la liberté constitue un pilier de la République.,Cette liberté nous permet encore de contester, de discuter des projets ou même des lois déjà adoptées. L’accusation d’homophobie est aujourd’hui  inacceptable et utilisée à des fins dogmatiques et liberticides.

Une autre façon de faire de la politique

Quel que soit le courant de gauche ou de droite auquel nous sommes sensibles, il n’est plus possible de procéder par le mensonge, l’invective et de porter ce type d’attaques. Est-il acceptable qu’un élu tweete pendant un conseil municipal ou à l’Assemblée nationale ? L’immédiateté transforme la perception que l’on a d’un événement. Il faut prendre du recul, et, manifestement, nos opposants ont été emportés par la perception qu’ils avaient ressentie.

Un journalisme de qualité

Il est incroyable que tant de médias aient donné du crédit à une information transmise par un blogueur à la déontologie discutable et issue d’une tribune politique forcément partisane. Une journaliste de qualité, professionnelle, reconnue par ses pairs, a fait un vrai travail d’investigation, d’une grande honnêteté, et a levé l’ambiguïté. Il en faut plus de cette trempe. Dans cette période de doute et de troubles dans notre pays, nous avons besoin de médias de qualité et professionnels."

Posté le 6 novembre 2014 à 18h00 par Michel Janva | Lien permanent

19-22 novembre : accueil de Christiane Taubira en Polynésie

Le Garde des Sceaux sera en visite en Polynésie du 19 au 22 novembre :

  • visite de la future nouvelle prison, 
  • visite de la future ancienne prison la plus peuplée de France
  • visite du palais de justice
  • visite du palais présidentiel

Faites lui bon accueil.

Posté le 6 novembre 2014 à 10h26 par Michel Janva | Lien permanent

05 novembre 2014

Tous les hommes politiques sont égaux, mais il y en a qui le sont plus que d'autres

Lu dans Minute :

"Jean-Marie Molitor est coupable d’injures publiques envers une personne, Christiane Taubira, à raison de son origine ou de son appartenance à une race déterminée, parce qu’on ne peut pas se moquer de Taubira comme on le ferait d’une vulgaire femme blanche. Ce n’est pas écrit ainsi mais c’est ce que signifie le jugement rendu le 30 octobre devant la XVIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Certes, reconnaît le tribunal, qui cite les fables de La Fontaine et le Bébête Show, la présentation d’une personne sous les traits d’un animal relève « d’une tradition ancienne et courante ». Certes, des hommes politiques ont souvent été caricaturés sous for me animalière, « notamment de singes, tel Jean-Marie Le Pen et de nombreux autres ». Mais il ne faut pas confondre le blanc menhir et le noir dessein: « La situation peut être différente lorsque la personne visée est de couleur noire puisque le rapprochement avec un singe est susceptible de conférer alors au message un aspect racial dans l’esprit du public. » C’est comme ça, pour être un peu daltonien, que Jean-Marie Molitor s’est ramassé une amende de dix mille euros qui l’a un peu fait grimper aux branches du cocotier.

Le tribunal a bien noté que « Minute » avait vocation à faire rire. Mais lui-même a ri jaune car il n’accorde qu’un côté « partiellement humoristique » à nos « jeux de mots à double sens ». Les juges se seraient esclaffés que l’amende eût peut-être été moins salée…

Trêve de plaisanteries. Cette condamnation est scandaleuse dans ses motivations. Le tribunal ne dit pas que l’intention de « Minute » était raciste – et pour cause, elle ne l’était pas et rien ne vient étayer cette thèse. Le tribunal explique que « les limites de l’humour ont été dépassées »! On peut savoir par quelle loi, quel décret, quel arrêté sont mesurées et fixées « les limites de l’humour »? Le tribunal explique également que certes, en pages intérieures, nous dénoncions l’instrumentalisation qui était faite, par Taubira, des attaques qui étaient portées contre elle, mais: a)qu’il était possible, chez un marchand de journaux ou sur internet, de voir la Une sans prendre connaissance des pages intérieures (on se pince!); b) que, même à l’intérieur du numéro, nous ne dénoncions pas ces attaques racistes! En somme, le tribunal nous reproche d’être maîtres de nos écrits et de parler de Taubira sans croire devoir écrire: « Bouh, c’est pas bien toutes ces méchancetés racistes que nous condamnons formellement. » [...]"

Posté le 5 novembre 2014 à 08h05 par Michel Janva | Lien permanent

04 novembre 2014

Versailles : Les conseillers municipaux PS diffament les conseillers municipaux de VFA

Communiqué de Versailles Famille Avenir, qui compte 2 élus au conseil municipal de Versailles :

"Parce que les conseillers municipaux de Versailles Familles Avenir veulent protéger les enfants dans les écoles contre l’idéologie du genre, ils sont traités d’« homophobes » par Mme This Saint-Jean, ancienne collaboratrice de Vincent Peillon et conseillère municipale de Versailles, et ses colistiers dans leur Tribune du journal Versailles. Ils les accusent d’avoir souhaité le recrutement des animateurs des activités périscolaires en fonction de leur « orientation sexuelle ».

Après consultation des avocats de VFA, ces propos totalement mensongers et inacceptables vont faire l’objet d’une plainte pour diffamation auprès du procureur de la République de Versailles. Suite à l’intervention d’un prostitué travesti militant, auteur de livres controversés et de textes poétiques d’un goût très douteux dans une école publique de Versailles, le groupe Versailles Familles Avenir a souhaité attirer l’attention du maire sur le devoir qui lui incombe, en tant que premier magistrat de sa commune, d’être le garant de l’ordre public et de veiller à ce que ne se renouvelle pas dans l’avenir ce type d’intervention, aussi bien dans les temps scolaires que périscolaires. Dans un souci de précaution, les élus de VFA ont interrogé le maire sur le recrutement des intervenants périscolaires de la Ville, soumis à un strict devoir de neutralité de l’école. Ainsi, le Conseil d’État (Conseil d’État, 15 octobre 2014, CNAFC, no 369965) a récemment rappelé le devoir de neutralité dans l’enceinte de l’école de la République et a annulé la décision de M. Vincent Peillon ministre de soutenir la ligne Azur.

Les élus de VFA s’insurgent contre les méthodes du groupe socialiste et divers gauche qui ne trompent plus personne aujourd’hui mais portent atteinte, au prétexte d’« homophobie », au débat public et à la liberté d’expression. Ils réaffirment leur attachement à la priorité que constitue pour eux le principe non négociable de protection des enfants qui interdit toute activité militante, tout prosélytisme, qu’il soit politique, religieux, ou idéologique dans l’enceinte de l’école. Ceci constitue un communiqué de presse et un droit de réponse conformément à la législation en vigueur."

Posté le 4 novembre 2014 à 18h18 par Michel Janva | Lien permanent

03 novembre 2014

Le but d'une "section" socialiste est de "sectionner" la liberté

L'auteur du livre le plus vendu en France n'a pas pu faire la conférence prévue à Deauville. Pourquoi ?

Parce que le Maire Philippe Augier (Nouveau Centre) a cédé aux pressions de... la section socialiste locale.

Le communiqué triomphant du secrétaire du PS locale ne permet pas d'en douter:

«Nous avons contacté M. Augier, maire de Deauville, pour lui faire part de notre indignation quant à la venue du polémiste Éric Zemmour, programmé au CID de Deauville le 31 octobre. Nous prenons acte, avec satisfaction, du report de cette conférence de M. Zemmour consécutive à notre demande et à l'intervention de monsieur le maire de Deauville. Cependant, il faut aller plus loin et annuler la conférence, notamment pour deux raisons: les mensonges de M. Zemmour et le non respect des Français de tradition juive.»

Posté le 3 novembre 2014 à 21h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

Les veillées de la semaine

Réservez dès à présent votre soirée du 11 novembre pour participer à la prochaine veillée parisienne.

Veilleurs

Lundi 3 novembre

  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Mâcon - Esplanade Lamartine à 20h sur la culture

Mardi 4 novembre

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourg en Bresse - Cours de Verdun (devant le cinéma) à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Cambrai - Marches de l’Hôtel de Ville à 21h
  • Carpentras - devant la Mairie à 21h
  • Chambéry - Place du Château à 20h30
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30
  • Clermont-Ferrand - Sous les arcades de la Préfecture à 20h30
  • Lille - Place de l’opéra à 21h sur “l’urgence de transmettre”
  • Limoges - Place d’Aine à 20h30
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Périgueux - Place André Maurois - à 20h45
  • Reims - Place Royale à 20h
  • Saumur - Place Bilange à 20h30

Mercredi 5 novembre

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • La Tour du Pin - Place Antonin Dubrost à 20h30
  • Laval - devant la Mairie à 20h
  • Marseille - le vieux port (devant la mairie) à 20h30
  • Rambouillet - parvis de la gare - 20h30
  • Saint Amand Montrond - Place carrée à 20h30

Jeudi 6 novembre

  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30
  • Chateauroux - Place de la République à 20h30
  • Roanne - place de l’Hotel de Ville à 20h

Vendredi 7 novembre

  • Bordeaux - place Pey-Berland à 18h30 : Sentinelles
  • Chartres - Portail sud de la Cathédrale à 21h
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30
  • Sartrouville - Gare RER à 20h30

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Posté le 3 novembre 2014 à 15h39 par Louise Tudy | Lien permanent

Farida Belghoul blâmée par l’éducation nationale

BL'enseignante Farida Belghoul a été sanctionnée d'un blâme pour avoir critiqué le ministre de l'éducation, a annoncé jeudi 30 octobre le rectorat de Versailles. Mme Belghoul peut contester cette sanction devant le tribunal administratif. Le rectorat précise la valeur de cette sanction :

«Un blâme, cela revient à lui dire que ce n'est pas bien, mais cela n'a pas de conséquences».

Sauf que, de blâme en blâme, elle risque la révocation.

Le rectorat de Versailles lui reproche (voir le courrier ici), outre « l’incitation des parents à retirer leur enfant de l’école (…) en méconnaissance de l’obligation d’assiduité », des « propos déplacés » à l’encontre du ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, présentée comme « la chouchoute du lobby trans, bi et cie » dans un billet daté du 26 août, jour de sa nomination rue de Grenelle.

Autre reproche fait à Farida Belghoul : avoir mis en ligne une vidéo où elle raconte être allée à Moscou pour rencontrer d’autres militants en vue de créer une « organisation internationale de défense de la famille traditionnelle ». Problème : elle était censée être en congé maladie.

Posté le 3 novembre 2014 à 07h08 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (32)

31 octobre 2014

Comité d'accueil pour Christiane Taubira à Montpellier

Hier, le ministre de l'Injustice n'a pas rencontré que des avocats à Montpellier...

 

Posté le 31 octobre 2014 à 01h28 par Louise Tudy | Lien permanent

30 octobre 2014

Crime de lèse-Taubira : Miège retrouve la banane mais pas Minute

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement dans le procès politique mené contre l'hedomadaire Minute :

Minute
  • Poursuivi pour "injure publique à caractère racial" pour la Une de Minute intitulée "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", le directeur de la publication, Jean-Marie Molitor, est condamné à 10 000 € d'amende (le parquet avait requis en plus 3 mois de prison avec sursis). Rappelons que c'est Jean-Marc Ayrault, alors premier ministre, qui avait signalé cette Une au procureur de Paris, Christiane Taubira laissant, quant à elle, des associations comme le Mrap et la Ligue des droits de l'homme se constituer partie civile à sa place.
  • MiègeJean-Marie Molitor et le dessinateur David Miège ont en revanche été relaxés pour le dessin présentant un singe en pleurs, dont l'avocat déclare : "Mon client porte plainte pour avoir été odieusement caricaturé en Madame Taubira !"
Rappelons qu'à chaque condamnation contre Minute, des associations comme le Mrap (qui ne sont pourtant en rien des "victimes") tentent d'obtenir des dommages et intérêts, leur permettant d'intenter de nouveaux procès contre Minute ou d'autres titres, le but étant d'asphyxier financièrement tous ceux qui s'expriment encore librement dans notre pays.

Posté le 30 octobre 2014 à 17h19 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (8)

27 octobre 2014

Les veillées de la semaine

Lundi 27 octobre

  • Bergerac - Place du Palais de Justice à 20h
  • La Roche sur Yon - Place Napoléon à 21h
  • Orléans - Place du Martroi à 20h30

Mardi 28 octobre

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette à 21h
  • Bourges - devant la Mairie à 20h45
  • Cherbourg - Place du théâtre (sur les marches) à 20h30
  • Cholet, Place Travot à 21h
  • Limoges - Place d’Aine à 20h30
  • Reims - Place Royale à 20h
  • Rennes - Place de la Gare à 21h
  • Saumur - Place Bilange à 20h30

Mercredi 29 octobre

  • Bondy - Place de la Gare (RER E) à 19h
  • Bourg-la-Reine - entre les 93 et 97 de la rue Houdan à Sceaux à 21h
  • Cognac - Place François 1er à 21h
  • Grenoble - devant l’église St Louis (rue F. Poulat) à 20h30
  • Morlaix - (lieu à venir) à 21h
  • Rambouillet : devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Saint Amand Montrond - Place carrée à 20h30

Jeudi 30 octobre

  • Annecy - Place de la Mairie à 21h30
  • Chateauneuf de Galaure - devant la salle des fêtes à 20h30
  • Montélimar - Allées provençales à 20h30
  • Thonon-les-Bains - devant la mairie à 20h : Sentinelles

Vendredi 31 octobre

  • Bordeaux - place Pey-Berland à 20h30 : Sentinelles
  • Carhaix - Place de Verdun à 21h
  • Puy-en-Velay - Place Cadelade à 18h30

Pour annoncer une veillée, signaler un oubli ou une erreur, veuillez contacter veilleurs.paris@gmail.com. Vous pouvez me mettre en copie pour que je modifie ce post en conséquence : tudylsb@gmail.com

Posté le 27 octobre 2014 à 15h40 par Louise Tudy | Lien permanent

25 octobre 2014

Il est interdit de critiquer l'éducation nationale

Vendredi, un enseignant d'histoire-géographie, spécialiste du numérique, chef de projets numériques chez Canopé (le réseau de création et d'accompagnement pédagogique du ministère, ex-CNDP), Ghislain Dominé, a dû fermer son blog et supprimer son dernier billet.

Il s'agissait d'une critique de la stratégie numérique de l'Education nationale.

Posté le 25 octobre 2014 à 18h24 par Michel Janva | Lien permanent

24 octobre 2014

Le site de Riaumont piraté

Ici.

R

Posté le 24 octobre 2014 à 17h05 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Liberté d'expression

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Liberté d'expression