21 mai 2015

Un ancien responsable du MJS condamné

Un père de 59 ans a été condamné mercredi par la cour d'assises du Bas-Rhin à 10 ans d'emprisonnement pour avoir tenté de tuer sa fille fugueuse dont il désapprouvait la relation amoureuse. Abdulhakim Omar Farah, ancien capitaine de l'armée somalienne, était jugé avec son fils. Dans leur verdict les jurés ont reconnu le père coupable de tentative d'homicide volontaire, de violation de domicile et de violences. Il a été maintenu en détention.

Le 8 octobre 2012, l'accusé avait porté trois coups sur sa fille avec une lame de 20 cm --une baïonnette de kalachnikov-- dans la région du coeur et perforé un poumon de la victime qui avait été grièvement blessée. L'accusé, installé depuis près de 20 ans en France comme réfugié politique, s'était rendu accompagné de son fils de 24 ans au domicile familial du compagnon de sa fille, où celle-ci, en fugue depuis un mois, s'était réfugiée. Le fils de l'accusé avait empêché à la famille d'intervenir pendant que son père assénait les coups de baïonnette à sa soeur. La jeune fille est de confession musulmane contrairement à son amoureux alsacien.

Le fils était alors à la tête du Mouvement des jeunes socialistes d’Alsace. Il a été condamné à trois ans de prison entièrement assortis de sursis, et disculpé des faits de violences.

Posté le 21 mai 2015 à 17h12 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

Ce soir, veillée à Versailles avec Marion Maréchal Le Pen et François Billot de Lochner

Versailles

V2

Posté le 21 mai 2015 à 14h41 par Louise Tudy | Lien permanent

20 mai 2015

23 mai : opération Trompettes de Jéricho à Metz

Ann23mai

Posté le 20 mai 2015 à 20h07 par Michel Janva | Lien permanent

Hollande à Carcassonne : 4 militants LMPT arrêtés

Lu ici :

"Le mouvement La Manif pour Tous a annoncé son intention de porter plainte après l'interpellation et la rétention au commissariat de Carcassonne de quatre de ses militants qui s'apprêtaient à manifester le long du parcours du président de la République François Hollande, mardi, à Carcassonne.

Alors qu'ils s'étaient rassemblés sur le parking d'un restaurant proche de La Fabrique du Sud, la coopérative visitée par M. Hollande, les quatre manifestants ont été "encerclés par une vingtaine de policiers en civil qui les ont embarqués au commissariat pour une vérification d'identité"a relaté Jean-Luc D'Auzac, le porte-parole régional du mouvement.

Selon lui, la "vérification" aurait duré très longtemps : deux heures pour trois d'entre eux et près de 5 h 30 pour le quatrième "soit bien plus que les 4 h maximum autorisées pour une simple vérification", souligne M. D'Auzac.

Le vice-procureur de Carcassonne a confirmé les interpellations et justifié la longueur de la garde à vue par une "audition libre" de l'un des interpellés, qui pouvait être soupçonné de vouloir commettre une infraction, en l'occurrence la "participation à une manifestation non autorisée", puisque celle-ci n'avait pas été déclarée en préfecture."

Posté le 20 mai 2015 à 19h52 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (14)

Le rôle de la presse catholique face aux gros medias

Adélaïde Pouchol est interrogée par Le Rouge et Le Noir sur le changement de maquette à L'Homme Nouveau. Extrait :

H"Le rôle à jouer de la presse catholique face aux gros medias est évident. Elle est cette petite voix dissonante qui n’a pas le timbre des dépêches AFP, qui se maintient vaille que vaille sans mécène pour briser l’uniformité de la pensée dominante. Elle est la « petite fille Espérance » de Péguy, un peu chétive par les temps qui courent, mais nécessaire. La presse catholique est un moyen essentiel au service de l’évangélisation et par là, à la reconstruction de la société. Le rôle de la presse écrite face à l’explosion d’Internet peut sembler, à contrario, moins évident : pourquoi générer des frais pour publier puis faire payer un journal alors que l’information est gratuite, abondante, immédiate sur Internet ? Presque personne ne lit la presse écrite, dit-on. Mais y en a-t-il beaucoup plus qui lisent – qui lisent vraiment ! – la presse Internet ? Qui lisent, c’est à dire qui ne se contentent pas de lire un titre accrocheur et un début d’article. La presse écrite, parce qu’elle demande du temps, échappe au « zapping » qui caractérise Internet. Dès lors, elle doit susciter la prise de recul, l’analyse en profondeur, en même temps que le plaisir du journal que l’on emporte sous le bras, qu’on feuillette ou griffonne parfois, que l’on prête… Ce que l’écran ne permet pas."

Posté le 20 mai 2015 à 17h08 par Michel Janva | Lien permanent

"L'homosexualité est une faiblesse de la nature et peut se guérir"

DSC_1970_0A quelques jours de la "gay pride" qui doit se tenir à Sion en Suisse, l'évêque des lieux, Mgr Jean-Marie Lovey a répondu au journal le Nouvelliste à propos de l'homosexualité. Inutile de préciser que ses propos n'ont été appréciés ni par le lobby LGBT ni par la classe politique dominante :

Que répondez-vous aux parents espérant pouvoir «changer» leur enfant homosexuel?

Dans l’environnement des personnes homosexuelles, les proches le ressentent parfois comme une blessure ou une souffrance. Dès lors, il faut honorer leur désir que ça change. Pour la question de fond – «Est-ce qu’une personne homosexuelle peut changer?» – il y a un domaine sur lequel on peut miser: la prière. Sur le plan de la grâce et de la foi, la prière ne pourrait-elle pas être un lieu de changements? Elle a déjà guéri des malades à maintes reprises. Le problème de fond n’est pas celui de l’homosexualité mais de la sexualité tout court et en général. De nature, l’être humain est sexué, masculin-féminin. Et il n’est pleinement humain que s’il vit cette complémentarité. C’est une question de morale naturelle. L’Eglise, à juste titre, continue de dire qu’on ne peut pas modifier cet état de nature.

Mais l’homosexualité n’est-elle pas dans la nature de la personne et donc impossible à changer?

Certes, la personne est souvent comme cela dès le départ mais cela ne veut pas dire que ce n'est pas modifiable. Des guérisons psychologiques existent. L’homosexualité peut être guérie.

Pour vous, c’est donc une maladie?

Non, c’est une faiblesse de la nature. La preuve, c’est qu’il y a une souffrance réelle de la personne qui le vit et de son entourage. Mais cela n'enlève rien à l'humanité de la personne homosexuelle, ni à sa dignité.

Posté le 20 mai 2015 à 12h46 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (17)

19 mai 2015

"Y'a bon Banania, y'a pas bon Taubira" : l'abbé Beauvais relaxé

L'abbé Xavier Beauvais, ancien curé de la paroisse de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris (FSSPX), était poursuivi pour injure publique raciale pour avoir lancé "Y'a bon Banania, y'a pas bon Taubira" lors d'une manifestation en octobre 2013. Le parquet avait requis une amende de 3000 euros.

En soutane face aux juges, il avait lors de l'audience soutenu que, n'ayant ni ordinateur ni téléphone portable, ne lisant pas les journaux, ne regardant pas la télévision, il ne connaissait pas la connotation raciste de l'ancien slogan de la marque de chocolat en poudre.

La 17e chambre a estimé que le

"caractère véritablement outrageant et raciste n'est toutefois pas totalement avéré, sauf à considérer, ce qui n'est pas démontré, qu'elles ne pourraient être employées que par des personnes de couleur noire".

L'abbé Beauvais a ainsi pu

"utiliser le slogan litigieux en privilégiant son côté pseudo-humoristique et la possibilité de faire à la fois rimer le produit concerné avec le nom de Madame Taubiraet coïncider le nombre de pieds des deux propos dans une formule, procédé d'usage courant dans toute manifestation, ainsi qu'en attestent par exemple, dans un registre similaire, les formules "'Mitterrand fous le camp' ou 'Sarkozy ça suffit'".

Me Triomphe a rappelé à la 17e chambre son jugement récent concernant le racisme anti-blancs, notion qui

"ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique" ; "la blancheur ou la race blanche" n'est "en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français" et "les Français blancs dits de souche ne constituent pas un groupe de personnes".

La constitution de partie civile du Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) a été déclarée irrecevable.

Après la relaxe de Miège et celle de l'abbé Beauvais, Me Jérôme Triomphe se dit confiant pour faire annuler les poursuites à l'encontre d'Anne-Sophie Leclère

Posté le 19 mai 2015 à 16h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)

Totalitarisme LGBT : même en Irlande du Nord

A Belfast (Irlande du Nord), la boulangerie Ashers est poursuivie pour avoir refusé de faire un gâteau portant un slogan faisant la promotion du mariage homosexuel.

Le mariage entre deux personnes de même sexe n'est pas autorisé en Irlande du Nord et les Irlandais (République d'Irlande) doivent voter le 22 mai par référendum sur ce sujet.

Posté le 19 mai 2015 à 14h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

Suicide français : vidéo de la conférence de Zemmour au Chesnay

Conférence d'Eric Zemmour sur son livre "Le suicide français" au Chesnay le 15 avril 2015 :

Posté le 19 mai 2015 à 07h11 par Michel Janva | Lien permanent

18 mai 2015

Ce soir : Robert Ménard et Guillaume de Prémare à Toulouse

Annoncée depuis plusieurs semaines, cette conférence organisée par l'association toulousaine "Face à Face", dirigée par Marie Coquelin, ancienne organisatrice de La Manif Pour Tous à Toulouse, est menacée en raison de gesticulations anti-démocratiques des groupuscules d'extrême gauche. La mairie n'envisage en aucun cas d'interdire cette conférence qui sera maintenue ! 

Sans-titre
Raison de plus pour vous y rendre en masse...

Posté le 18 mai 2015 à 11h22 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Lundi 18 mai 2015
  • Châlons-en-Champagne - Place Foch, sur les marches de l'Hôtel de Ville de 20h30 à 21h30
  • La Roche sur Yon Place Napoléon de 21h à 22h
Mardi 19 mai 2015
  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Limoges - place d'Aine de 21h à 22h. Thème : Justice et vérité
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Paris - Parvis du Sacré-Coeur à 20h30

Paris

  • Poitiers - Place d'Armes de 21h à 22h30. Thème : le transhumanisme, un avenir pour l'Homme ?
  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Saumur - place Bilange de 20h30 à 21h30
  • Sélestat - Place Vanolles de 21h à 22h15
Mercredi 20 mai 2015
  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • La Tour-du-Pin, place Antonin Dubost, 20h30 à 22h
  • Marseille - mairie du Vieux Port de 20h30 à 22h
  • Saint-Marcellin - sous le kiosque de 20h30 à 21h30
VersaillesJeudi 21 mai 2015 
  • Annecy, place de la mairie à 21h30
  • Châteauneuf de Galaure - place de la salle des fêtes à 20h30
  • Châteauroux - place de la République de 20h30 à 21h30
  • Orléans - 102° Veillée Place du Martroi, au pied de Jeanne d'Arc de 20h30 à 21h30. Sous la casquette en face en cas de pluie
  • Toulon - église Saint Pie X (la Rode) à 20h. Témoignage d'un veilleur, suite à l'un de ses voyages, sur les chrétiens d’orient puis concert de musique religieuse au profit des chrétiens d’orient.
  • Versailles - les veilleurs fêtent leurs deux ans place du Marché à 21h. Thème : Sommes-nous gouvernés par les juges ? Invités : Marion Maréchal Le Pen et François Billot de Lochner
Vendredi 22 mai 2015
  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 18h30 à 19h30 : Sentinelles
  • Carhaix - Place de La Tour d'Auvergne de 21h à 23h
  • Le Puy en Velay - Place Cadelade de 18h30 à 19h30

Samedi 23 mai 2015 : Chartres sonne, Chartres t'appelle ! Et à Chartres, pas de connexion pendant trois jours. Merci de m'annoncer vos veillées de la semaine prochaine au plus tard vendredi 22 mai.
En cas d'erreur ou d'oubli, même adresse : tudylsb@gmail.com

Posté le 18 mai 2015 à 10h57 par Louise Tudy | Lien permanent

François Rebsamen (PS) : "Les statistiques ethniques existent"

Le 05 octobre 2010, l’ex-maire socialiste de Dijon, François Rebsamen répondait à une question du Monde sur le refus des statistiques ethniques : 

« Je ne sais pas comment répondre à cette question sans faire le lit du Front national. C’est un vrai sujet. Ces statistiques existent, en réalité, mais ne font pas l’objet de communications officielles. Elles existent y compris dans les commissions d’attribution de logements. Faudrait-il les rendre publiques ? J’en doute… »

Donc on a le droit de faire des statistiques ethniques, mais pas de rendre publics les résultats.

Posté le 18 mai 2015 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

17 mai 2015

Les veilleurs de Cognac font face à de nouvelles provocations

... complaisamment relayées par Sud-Ouest, qui non seulement s'amuse de la situation, mais relaie les mensonges des provocateurs, qui assimilent les veillées à des prières en public :

Cognac

Les veilleurs de Cognac, qui avaient déjà fait face à l'hostilité d'un groupuscule mené par un élu du Front de gauche, comptent ne rien lâcher.

Posté le 17 mai 2015 à 20h22 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (8)

15 mai 2015

Islam : un déséquilibré hospitalisé d'office

Il ne s'agit pas de l'un des très nombreux déséquilibrés criant "Allah Akbar" dans nos rues, mais de Robert Chardon, maire UMP de la commune de Venelles (13), qui s’est prononcé sur Twitter pour « interdire le culte musulman en France ». Il a été hospitalisé d’office dans la journée de vendredi, suite à une demande d'« un tiers compte tenu de l’incohérence de ses propos ».

Il souffre aussi d'un cancer, ce qui explique peut-être sa déclaration : non pas qu'il ait perdu la tête, mais qu'il n'a plus rien à perdre.

Posté le 15 mai 2015 à 18h25 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (35)

13 mai 2015

Message du PS : ne pas critiquer une loi faite par un noir, un étranger ou une femme

Voilà le niveau du débat politique en France :

"Jean-Christophe Cambadelis, ne parlant pas en son nom mais officiellement au nom du parti socialiste, dénonce comme « légèrement xénophobe » l’attaque de Nicolas Sarkozy contre la réforme des collèges, parce qu’elle vise Najat Vallaud-Belkacem.

« Madame Taubira a été attaquée pour les raisons que l'on sait, pour la couleur de sa peau (sic). Et madame Belkacem est attaquée, pourquoi ? Parce qu'elle s'appelle madame Belkacem. Je pense que cette attaque est légèrement xénophobe, je le dis, et c'est inadmissible dans notre République. »

Au passage, Jean-Christophe Cambadelis confirme donc et souligne que Najat Vallaud-Belkacem et une étrangère : car, par définition, la xénophobie ne peut s’exercer qu’envers des étrangers.

Mais surtout, il est donc désormais interdit de critiquer toute réforme qui serait conduite par une noire ou une étrangère, parce que c’est raciste et xénophobe. (De fait on nous avait déjà fait le coup avec la loi sur le « mariage » des homosexuels : critiquer la loi c’était raciste et homophobe).

Et d’abord toute réforme conduite par une femme, parce que c’est sexiste. D’où l’affirmation solennelle de Bruno Le Roux, faite officiellement en tant que président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale : « On attaque Najat Vallaud-Belkacem parce que c’est une femme, et une femme issue de la diversité. »"

Nous attendons donc que le PS cesse de critiquer Marine Le Pen.

Posté le 13 mai 2015 à 17h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (28)

Un think tank proche du PS fait des listes ethniques

Lu dans Minute, qui fait sa une sur l'affaire Ménard :

"Dans un petit ouvrage paru l’an dernier, Perpignan, une ville avant le Front national ?, les auteurs ont procédé exactement comme Robert Ménard. Pour mieux comprendre « les relations entre comportements électoraux et présence d’une population originaire des mondes arabomusulmans », ils ont dressé « un tableau statistique permettant de quantifier le nombre de personnes ayant un prénom d’origine arabo-musulmane » à partir des listes électorales ! Et ils ont pu établir que… « les personnes originaires des mondes arabo-musulmans représentent 10,7 % de l’électorat à Perpignan » !

Où est la différence avec le comptage auquel Robert Ménard a procédé ? Il n’y en a pas. Ou plutôt si : le livre en question est édité par la Fondation Jean-Jaurès, un « think tank » qui se présente pudiquement comme « proche du Parti socialiste » ! Et cet ouvrage (au demeurant passionnant) est signé par trois auteurs irréprochables dont Nicolas Lebourg, es qualités de « spécialiste des extrêmes droites », et Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’Ifop. Ce qui suffit à établir la preuve que les statistiques ethniques, à défaut d’être autorisées, sont largement tolérées, à condition de ne pas en déduire que le résultat qu’on découvre pose des problèmes, et à l’identité, et à l’économie de la France."

Posté le 13 mai 2015 à 07h42 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

12 mai 2015

Sentinelles à Poitiers toute la semaine

La "semaine des visibilités" organisée par le lobby LGBT du 11 au 17 mai à Poitiers est l'occasion de montrer que l'opposition à la loi Taubira reste ferme. Vous êtes invités à participer à une opération Sentinelles, chaque soir à partir de 18h devant l'Hôtel de ville et sur toute la place du Maréchal Leclerc (ou place d'Armes). La veille pourrait se poursuivre les semaines suivantes.

Posté le 12 mai 2015 à 10h28 par Louise Tudy | Lien permanent

Conférence d'Aude Mirkovic : lâcheté du président de l'Université

Voici un extrait d'un article du Quotidien du Pharmacien de lundi relatant la conférence de Madame Aude Mirkovic (juriste controversée, sic) perturbée au point d'être empêchée de s'exprimer sur le thème de la GPA et la PMA lors d'une conférence à la faculté de pharmacie de Toulouse. Vous noterez la lâcheté du président de l'université, alors qu'une réaction logique aurait été de condamner sans équivoque l'action d'Act Up :

0

Posté le 12 mai 2015 à 09h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

11 mai 2015

"Tout le système médiatique est aux mains du pouvoir"

Ces propos d'un responsable d'Amnesty international ne concernent pas la France mais Cuba...

Posté le 11 mai 2015 à 21h16 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

Béziers : le tribunal déboute une association "antiraciste" [add]

Saisi en référé par la Coordination contre le racisme et l'islamophobie (CRI), le tribunal administratif de Montpellier a débouté l'association, qui réclamait que la commune de Béziers cesse "tout acte de collecte, d'enregistrement, d'organisation, de consultation et d'utilisation de traitement des informations sur la religion des élèves scolarisés." Pour le tribunal, "l'existence de ces fiches n'étant pas démontrée, il ne pouvait pas demander à la commune de cesser d'élaborer de tels fichiers". La mairie de Béziers relève que le jugement confirme en outre "que l'accès aux listes des élèves par le maire est légal."

Le parquet, toujours à la recherche du fichier qui n'existe pas, poursuit son enquête.

Add : La lettre de Robert Ménard aux députés

 

Posté le 11 mai 2015 à 14h12 par Louise Tudy | Lien permanent

La liberté d'expression, ça n'existe pas et surtout pas pour vous !

Récit d'un membre du collectif "Hollande dégage" habitant l’île de Saint-Barthélemy lors de la visite du président de la république le 8 mai :

10154959_398638643654662_7034716092596630583_n"J’ai mis mon drap sur mon mur pile sur la route principale. Du coup, les gendarmes de St Barth, qui connaissent mon appart, m’ont cherché partout pour que je l’enlève.... Quand ils m'ont vu à la mairie ils sont venus à 6 pour me dire de rentrer chez moi le retirer. J'ai refusé et ils sont repartis voir des gros bras en civil (protection rapprochée Elysée). Donc, 4 RG m'entourent et me collent au mur. L’un me prend les banderoles et arrache le tee-shirt et les 3 autres me fouillent. Un autre arrête mon pote qui prends des photos. Je leur ai dit: "liberté d’expression, art 432-4cp vous pouvez être poursuivi je veux vos matricules". Le chef du groupe m'a dit "on nous répète tout le temps liberté d'expression, mais ça et 432-4cp n'existent pas aujourd'hui et surtout pas pour vous".

 J'ai donc commencé à crier "police politique dictature socialiste, on m'agresse Français réveillez-vous”... Les RG m’ont dit : mais on pense comme vous monsieur... J’ai été obligé d'appeler un avocat qui était là en cinq minute. Ensuite, j'ai voulu allez voir le discours ils m'ont suivi partout à deux mètres de moi et moi je continuais à crier (...). J’avais caché sur moi des impressions avec ‘Hollande dégage’ Ils m'ont attrapé par le bras et rebelote. Soit 1h30 la première fois et 1h la seconde fois... Convocation lundi au commissariat.."

Posté le 11 mai 2015 à 11h32 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (24)

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles [màj]

A noter : Sentinelles tous les soirs à Poitiers à partir de 18h devant l'Hôtel de Ville, pour que le lobby LGBT ne soit pas seul à organiser sa "semaine de la visibilité"
 
Lundi 11 mai 2015
  • Bergerac - Place du palais de justice à 20h
  • Châlons-en-Champagne - Face au Palais de Justice, de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • La Roche sur Yon, Place Napoléon, de 21h à 22h
  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles
Mardi 12 mai 2015
  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cambrai - marches de l Hôtel de ville de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Compiègne - Place hôtel de ville de 20h30 à 21h30
  • Lille - Place de l'Opéra à 21h. Thème : l'économie est-elle toute puissante ?

Lille

  • Limoges - place d'Aine de 21h à 22h
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Montpellier - Place de la Préfecture de 20h30 à 22h
  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles
  • Reims - Place Royale de 20h30 à 21h
  • Saumur - place Bilange de 20h30 à 21h30
  • Nantes - Monument des 50 otages de 20h30 à 21h30
  • Sélestat - Place Vanolles de 21h à 22h15
Mercredi 13 mai 2015
  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles
  • Rambouillet - Sur le parvis de la gare à 20h30. Invité : François d'Orcival
Jeudi 14 mai 2015
  • Annecy - place de la mairie à 21h30
  • Châteauneuf de Galaure - place de la salle des fêtes à 20h30
  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles
Vendredi 15 mai 2015
  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Le Puy en Velay- Place Cadelade de 18h30 à 19h30
  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles

Samedi 16 mai 2015

  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles

Dimanche 17 mai 2015

  • Poitiers - devant l'Hôtel de Ville à partir de 18h : Sentinelles

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter : tudylsb@gmail.com

Posté le 11 mai 2015 à 10h17 par Louise Tudy | Lien permanent

09 mai 2015

Il faut jouer collectif pour restaurer la liberté d'expression

Lu sur Boulevard Voltaire :

"Tout a déjà été dit ici sur le caractère superficiel de l’affaire Ménard et sur le fait qu’on ne lui reproche guère autre chose que d’avoir observé et formulé la vérité. Ce qui, en revanche, a encore de quoi surprendre, c’est la violence de l’attaque et le déchaînement parfaitement hystérique de la meute socialiste, du Premier ministre au dernier tâcheron de salle de rédaction.

À chaque fois qu’un tel procédé se met en place – songeons aux affaires Méric ou Dieudonné, montées en épingle par Manuel Valls -, c’est que le système a une énorme pilule à faire avaler au petit peuple. Aujourd’hui, cette énorme pilule, cela ne fait guère de doute, c’est la loi sur le renseignement, qui va permettre sous couvert de lutte contre le terrorisme de placer des « boîtes noires » gouvernementales chez tous les fournisseurs d’accès Internet. L’immense majorité des députés UMP et PS, à l’exception de quelque 80 honnêtes hommes, ont ainsi voté la mise en œuvre du plus extraordinaire moyen de fichage de la population qui ait jamais existé en France (...) les pseudo-fiches de Béziers un grotesque pare-feu dont l’efficacité ne tient qu’à la complice unanimité de la caste politico-médiatique. Florian Philippot l’a, d’ailleurs, bien souligné lorsqu’il a fustigé sur le plateau de LCI « les hypocrites » qui montent en épingle la polémique Ménard au moment même où « ils bafouent les droits fondamentaux des Français ».

Mais, d’une certaine façon, Florian Philippot et Robert Ménard lui-même n’ont-ils pas un peu leur part de responsabilité, en deuxième rideau, dirons-nous, dans ce déchaînement fantastique ?

En effet, même si leur agacement face aux lubies historiques de Jean-Marie Le Pen est compréhensible, on peut en effet craindre que les deux hommes aient contribué à ouvrir la boîte de Pandore en participant activement à la mise au rancart du président d’honneur du FN. Comment croire, en effet, que la caste qui vient d’obtenir la tête de son ennemi n° 1, en échange d’un peu de respectabilité pour le vieux parti, s’en tienne là et se contente de cette tête ? Dès lors que l’on s’est plié à cette règle qui veut que l’on soit davantage puni lorsque l’on dit une bêtise (...) que lorsque l’on commet un acte frauduleux, on se condamne alors à passer son temps à subir ce genre d’attaques et à voir régresser chaque jour un peu plus les libertés. Avec ses gros sabots et son caractère cabochard, Jean-Marie Le Pen était tout autant un repoussoir qu’une ligne de défense, un peu comme ces stars du rugby qui font tellement peur à leurs adversaires qu’ils occupent l’attention de la moitié de l’équipe adverse, dégageant ainsi des espaces libres pour leurs coéquipiers. Dès que la star manque à l’appel, la lutte devient beaucoup plus rude pour chacun des autres membres de l’équipe.

Dans ces conditions, il devient urgent de se remettre à jouer collectif et de soutenir tous ceux qui (...) seront tôt ou tard victimes de la sainte Inquisition laïque. Avec les inquisiteurs ou les juges révolutionnaires, il est inutile d’ergoter sur les détails des dogmes, il faut se battre jusqu’à ce que le principe de la liberté d’expression soit restauré sans la moindre exception !"

Posté le 9 mai 2015 à 16h48 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (6)

08 mai 2015

Près de 65 000 signatures pour soutenir Robert Ménard

Une pétition a été lancée par Boulevard Voltaire.

Posté le 8 mai 2015 à 19h07 par Michel Janva | Lien permanent

Police politique

Témoignage reçue d'une lectrice :

"Le 6 mai 2015 j'avais décidé d'aller lire un peu devant l'Elysée comme j'en ai pris l'habitude depuis plusieurs mois. Je suis donc arrivée à vélo au bout de la rue du faubourg Saint honoré vers 18h45. Là, les policiers de la compagnie de garde de l'Elysée (qui me connaissent bien puisqu'ils me voient régulièrement) m'interdisent l'accès à la façade de l'Elysée et m'emmènent rue du cirque où ils me maintiennent sur place pendant environ 30mn le temps que le cortège présidentiel rentre à l'Elysée. Une fois libérée, je me dirige à vélo vers la station Champs Élysées Clémenceau où l'on m'avait dit que se tenait un rassemblement anti Hollande. En chemin j'aperçois sur ma gauche des amies. Je vais donc les rejoindre pour leur dire bonjour. Nous sommes rapidement encerclées par des policiers et crs. Arrive une jeune commissaire avec laquelle je discute très courtoisement. Au bout de 20mn env les policiers nous laissent partir et la commissaire me demande alors où je compte me rendre. Je lui dit que je veux aller voir sur la place de Champs Elysées Clémenceau ce qu'il se passe. Elle me dit très bien pas de problème. Avec une amie nous arrivons donc sur la place et marchons (je poussais mon vélo) en direction de la statue de de Gaulle. Là un crs m'interpelle et me dit que je dois me diriger vers le métro. Je lui dit que je ne veux pas prendre le métro. Il me répond que je dois prendre le métro. Je rétorque que je suis à vélo et qu'il m'est interdit de prendre le métro avec mon vélo. Il insiste quand même. Il voit alors un sac plastique sur mon guidon. Fouille dans le sac alors qu'il n'en a pas le droit et y trouve mon sweat "Hollande dégage". Il tend le sac à son supérieur qui sort le sweat du sac pour me le confisquer. Je m'exclame en lui disant que c'est du vol, il n'a pas le droit de prendre mon sweat, le logo est déposé et aucune loi ne m'interdit de le porter. Sur ce, la commissaire arrive, me rend mon sweat et confirme que je n'ai pas le droit de prendre le métro avec mon vélo. Au bout de quelques minutes, je décide de partir en marchant tranquillement. Un crs m'arrête alors et me dit que je n'ai pas le droit de partir. Je me tourne alors vers la commissaire et lui dit : "tout à l'heure je n'avais pas le droit de rester et maintenant je n'ai plus le droit de partir ! Il faudrait savoir !!!" Elle me laisse partir et je décide de faire tranquillement le tour du groupe de crs au milieu duquel se trouvait toujours une amie. Au bout de quelques minutes la commissaire m'arrête et me dit "maintenant je vais faire les sommations d'usage : obéissance à la loi ! Dispersez-vous ou nous allons faire usage de la force !" Je lui réponds "ben je suis seule... comment je peux me disperser ?" Et elle donne l'ordre aux crs de m'interpeller... nous sommes 3 personnes à avoir été interpellées pour le motif de "participation volontaire à un attroupement non déclaré après sommations"... or nous n'étions pas attroupés : la commissaire a même dû faire les sommations individuellement à chacune des 3 personnes..."

 

Posté le 8 mai 2015 à 18h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (24)

L'Homme Nouveau fait peau neuve !

Dans la nouvelle mouture de L’Homme Nouveau (que vous pouvez consultez ici) vous trouverez :

  • Comm2Un nouveau logo qui marque de manière plus forte notre attachement à l’Église, en intégrant un symbole qui unit foi, espérance et charité. Un logo riche également de l’histoire de L’Homme Nouveau puisqu’il garde la couleur rouge qui, dès la fondation du journal, voulait rendre hommage aux martyrs qui surent annoncer le Christ jusqu’au bout.
  • Une nouvelle maquette plus lisible et plus claire, avec une mise en page et un rubriquage renouvelés afin de faciliter la lecture des articles.
  • Des rubriques enrichies et repensées par rapport à la mission de la presse écrite en 2015 : à l’heure des réseaux sociaux et de l’information continue, L’Homme Nouveau n’a pas vocation à délivrer de l’actualité brûlante mais à prendre et donner le temps de la réflexion qui n’est pas celui d’Internet.

Retrouvez donc tous les 15 jours :

  • L’éditorial de Philippe Maxence
  • Le Décryptage/Analyse de l’actualité et des enjeux de société
  • La Discussion/Deux spécialistes donnent leur éclairage sur une question de fond
  • La Tribune libre
  • Les RDV des Chroniqueurs avec Pasquin, François Foucart, Henri Lobster…
  • La Culture
  • La Vie chrétienne
  • Paroles du Pape/L’Homme Nouveau publie des extraits des discours du Pape
  • L’Essentiel

Posté le 8 mai 2015 à 10h41 par Michel Janva | Lien permanent

11 mai : débat sur l'objection de conscience

Tract-conf

Posté le 8 mai 2015 à 09h36 par Michel Janva | Lien permanent

07 mai 2015

Un des pionniers de l'internet français déménage ses serveurs en Norvège

Première conséquence de la loi liberticide sur le renseignement :

"Altern.org a choisi sa destination. Après avoir fait un comparatif mondial des pays qui protègent le mieux les libertés, qui assurent le mieux le développement humain et qui offrent le meilleur accès à internet, le fondateur de l'un des pionniers du web français a décidé de poser ses serveurs en Norvège.

Les boîtes noires qui se proposaient d'espionner l'activité de ses clients (et de leurs clients) grâce à des algorithmes n'étaient pas à son goût. L'hébergeur français (...) Valentin Lacambre, a annoncé que les serveurs seraient déménagés en Norvège :

A la recherche d’un pays d’accueil plus favorable à l’internet que la France d’après son Patriot Act pour héberger altern.org, j’ai fait mes courses"

Voici ce qu'on peut lire sur le site Altern.org :

"Suite au vote de la loi sur les services secrets à l'assemblée nationale hier, l'hébergeur altern.org ferme ses services le temps de déménager à l'étranger. Altern.org participe depuis vingt ans à faire du droit à la liberté d'expression une réalité pour les citoyens et résidents de ce pays. Pendant toutes ces années les dirigeants politiques, ceux des grandes entreprises, les notables de tout poil, n'ont eu de cesse que de refermer cette parenthèse de liberté ouverte par internet. On a bien rigolé en les voyant gesticuler à tenter de bloquer la mer avec des lignes maginot comme l'hadopi

Mais aujourd'hui ils ont trouvé une parade en nous obligeant par la loi a installer au coeur de nos infrastructures des analyseurs sous le controle des services secrets. Ce controle sur les télécommunications appelle à l'autocensure de notre expression publique et annihile notre vie privée sur internet.

Pour nous un seul jour sous écoute globale est un jour de trop. Altern.org refuse la boite noire des services secrets, ferme ses services immédiatement, pour les réouvrir dans quelques jours dans un pays plus respectueux des libertés individuelles."

Voici ce qui s'appelle donner une leçon au pays des droits de l'Homme...

Merci à GQ

Posté le 7 mai 2015 à 20h36 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

06 mai 2015

En haut lieu, on sait. Et les Français n'en ont pas le droit ?

Robert Ménard répond à Valeurs Actuelles :

VA. Comment êtes-vous arrivé au chiffre de 64,6% d’élèves musulmans à Béziers ?

Très simplement. Il existe dans toutes les mairies de France un listing des élèves des écoles maternelles et primaires. A la faveur de réunions sur la rentrée scolaire, j'ai vu passer ce listing. J'ai eu la curiosité de le parcourir. Le nombre considérable de noms à consonance non-européenne m'a surpris. Durant toute la campagne électorale de 2014, j'avais affirmé sur la foi d'informations parcellaires, qu'il devait y avoir 30 % d'enfants musulmans dans les écoles de Béziers. Ce que je découvrais avec ce listing m'a incité à faire un calcul rapide. Je ne prétends pas à l'exactitude. Mais à peu de choses près, c'est ce que j'ai trouvé, avec des pointes à 88 % dans certaines écoles. Du reste, il suffit à n'importe qui de faire la sortie de ces écoles pour se faire une opinion. Sans listing et sans calculette...

Je suis certain que de nombreux autres maires font la même chose que moi. Mais eux ne le disent pas. Je ne suis pas un politicien professionnel. Je n'ai pas de carrière à ménager. Je ne supporte plus ce sas de décompression entre les institutionnels, « ceux qui savent », et le peuple. En haut lieu, on sait. Et les Français n'en ont pas le droit ?

VA. Vous êtes cerné par les médias et les politiques qui vous reprochent de relancer le débat sur les statistiques ethniques…Que vous inspire la polémique ?

Quelle hypocrisie ! Quelle médiocrité ! Quelle hystérie !

Hypocrisie d'un Valls qui en janvier annonce qu'il faut dénoncer un « apartheid social » mais qui attaque un maire lorsque celui-ci donne un chiffre révélateur sur l'apartheid que subit Béziers depuis des années. Tout le monde sait dans l’Hérault que Montpellier a longtemps considéré notre ville comme la destination idéale pour les immigrés clandestins, les allocataires RSA etc...

Quelle médiocrité d'un François Hollande qui dirige la 5ème puissance mondiale et qui parle de ce tout petit sujet en visite officielle en Arabie Saoudite ! Y-a-t-il une malédiction sur la Vème république que chaque président soit pire que le précédent ?

Enfin l'hystérie d'une classe médiatique dont chaque membre écoute les aboiements de son voisin pour vérifier que lui-même aboit assez fort.

J'ai défendu durant vingt ans des journalistes dans le tiers-monde pour les protéger d’États plus ou moins démocratiques. Aujourd'hui, je pose la question : qui protégera le peuple français de certains journalistes ?

VA. Vous dénoncez le deux poids, deux mesures, pensez-vous qu’on ne peut plus parler de ces sujets quand on est de droite ? Vous sentez-vous victime d’une cabale de la bien-pensance contre vous ?

Il est permis en France de parler de tout à condition d'être d'accord avec la gauche. C'est ce qui nous donne cette droite conservatrice, parfois rebelle dans l'opposition, toujours lâche au pouvoir.

Il n'y a pas de cabale contre moi. Il y a un déni de réalité, un mensonge permanent et, désormais, une épouvante au sein d'une gauche qui, après avoir renié sa pensée économique, voit agoniser sous ses yeux toutes ses utopies sociales, comme le fameux « Vivre-Ensemble » (...)

Posté le 6 mai 2015 à 20h40 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (16)

Agressé pour le port d'un tee-shirt de la Manif pour tous

A Rome, le 1er mai dernier, un jeune homme s'est fait apostropher dans un parc, par trois passants  exigeant qu'il retire son tee-shirt de la Manif pour tous. Il a été insulté puis mis à terre. Quant au tee-shirt...

It
Deux ans plus tôt, un autre homme, dans un autre pays et un autre parc :

LMPT

Posté le 6 mai 2015 à 17h31 par Louise Tudy | Lien permanent

05 mai 2015

Robert Ménard interpelle Manuel Valls

Dans une conférence de presse, le maire de Béziers dénonce avec sérénité le délire qui s'est emparé des politiciens suite à sa déclaration :

Suite. Sans se laisser démonter, il invite les journalistes à aller enquêter sur la scolarisation des enfants des ministres pour savoir quelles écoles ils fréquentent.

Posté le 5 mai 2015 à 23h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

12 mai : Eric Zemmour à Saint-Malo

Zemmour

Posté le 5 mai 2015 à 16h56 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

64,6% enfants de confession musulmane à Béziers

Robert Ménard a osé mener l'enquête et révéler sur France 2 ce chiffre exorbitant, il doit être exécuté.

Le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, a ouvert une enquête préliminaire pour «tenue illégale de fichiers en raison de l'origine ethnique».

La Cnil a dit «regarder de près» les déclarations de Monsieur Ménard.

Manuel Valls, procureur politique (et accessoirement Premier ministre), a déclaré :

«Honte au maire de Béziers. La République ne fait aucune distinction parmi ses enfants».

Le député PS de l'Hérault Sébastien Denaja ne s'embarrasse pas :

«Robert Ménard renoue ici avec les pires pratiques de Vichy et du pétainisme». «La loi n'autorise pas la création de tels fichiers. J'invite donc les parents à porter plainte et demande à ce qu'une enquête soit ouverte. La question de la responsabilité se pose aussi pour les fonctionnaires qui se sont prêtés à l'exercice…».

Toutefois, la mairie a démenti l'existence d'un «fichage des enfants, musulmans ou non».

«La mairie ne constitue pas et n'a jamais constitué de fichiers des enfants scolarisés dans les écoles publiques de la ville». «Le seul fichier existant à notre connaissance recensant les élèves des écoles publiques de la ville est celui de l'Éducation nationale».

Posté le 5 mai 2015 à 16h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (46)

Act Up veut faire tomber les masques... d'Act Up ?

Louise a relaté hier la perturbation par Act Up d'une conférence d'Aude Mirkovic sur la location d'utérus.

Aujourd'hui, dans un communiqué, Act Up Sud Ouest justifie cette action par sa volonté de "faire tomber les masques" :

AProblème : les seuls qui portaient des masques étaient... les militants d'Act Up :

IMG_20150505_134407[1]Alors les gars, vous les enlevez ces masques ? Montrez-nous à quoi ressemble un militant de la vente d'enfants.

Posté le 5 mai 2015 à 15h40 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (21)

04 mai 2015

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles [màj]

Preuve s'il en fallait que les veilleurs continuent de déranger, ceux de Clermont-Ferrand ont achevé leur veillée au commissariat : un jeune, favorable à la dénaturation du mariage, ayant déchiré leur banderole après les avoir insultés. N'hésitez à venir les soutenir en participant à leur veillée cette semaine.
 
Mardi 5 mai 2015
  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Clermont-Ferrand - sous la statue de Vercingétorix, place de Jaude à 20h30
  • Limoges - place d'Aine de 21h a 22h
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Saumur - place Bilange - de 20h30 à 21h30
Mercredi 6 mai 2015
  • Angers - place du ralliement de 21h à 22h30
  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h
  • Cognac - place François Ier de de 21h à 22h
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • La Tour-du-Pin, place Antonin Dubost, 20h30 à 22h
  • Laval - place de la Mairie de 20h à 20h30
  • Marseille - mairie du Vieux Port de 20h30 à 22h
  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
Jeudi 7 mai 2015
  • Annecy - place de la mairie à 21h30
  • Blois - Place de la République à 20h30. Thème : "Sécurité et Liberté"
  • Châteauneuf de Galaure - place de la salle des fêtes à 20h30
  • Nancy - place Stanislas de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
Vendredi 8 mai 2015
  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 18h30 à 19h30 : Sentinelles
  • Carhaix - Place de La Tour d'Auvergne de 21h à 23h
  • Le Puy en Velay- Place Cadelade de 18h30 à 19h30

Dimanche 10 mai 2015

  • Dreux - devant la grille de la sous-préfecture, 2 rue de Châteaudun de 19h à 20h. Thème : la femme
En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com
Que les organisateurs qui ne parviendraient plus à remplir l'agenda n'hésitent pas à me contacter.

Posté le 4 mai 2015 à 10h13 par Louise Tudy | Lien permanent

03 mai 2015

Injuriez vous les uns les autres

Un commandement de Najat Vallaud Belkacem, qui dit aimer le débat d'idées, après avoir pris la défense des Femen et considéré que le terme de "harpie", utilisé par Marine Le Pen pour décrire les pseudo féministes, convenait à la présidente du FN.

Posté le 3 mai 2015 à 17h34 par Louise Tudy | Lien permanent

01 mai 2015

Pas de conquête politique sans un renversement d'ambiance intellectuelle

Philippe Millau, président de TV Libertés, déclare à Présent :

"Les indicateurs sont au vert. C’est-à-dire qu’à la fois le nombre de téléspectateurs, le nombre d’heures produites, le nombre de dons spontanés ou de signes de vie sont dans le vert. Ils sont en augmentation assez sensibles les uns et les autres. De plus, depuis quelques mois, il y a une influence sur les réseaux sociaux qui devient tout à fait significative en termes d’abonnements et de suivi. Nous sommes plutôt optimistes pour cette année.

Vous avez permis des échanges et des débats impossibles ailleurs. Votre mot d’ordre c’est « pas d’ennemi à droite » ?

Je ne le résumerais pas comme ça. Avec « pas d’ennemi à droite », on entre dans le scénario classique de la politique politicienne, les rapports droite-gauche, on se défend « non, non, vous savez je ne suis pas de droite » parce que ce n’est pas bien de l’être et on entre dans toute une série de considérations qui souvent obscurcissent les choses. Je dirais surtout : « pas d’ennemi pour la culture française et la civilisation européenne ». Pas d’ennemi pour ce qui constitue les substrats fondamentaux de notre être collectif. C’est plutôt la définition que je donnerais.

[...] Je crois que nous avons affaire aux derniers assauts d’une pensée ou d’un mode d’expression qui est aux abois. Cette façon progressiste de voir le monde, cosmopolite, universelle. Cette pensée unique, formatée, obligatoire. Tout ce consensus entre gens qui finalement n’ont plus grand-chose à dire, tout ça est au bout du rouleau. Et lorsque l’on est au bout du rouleau, on réprime. On réprime jusqu’à ce que les fureurs de la liberté l’emportent. Comme cela s’est déjà passé des milliers de fois dans l’histoire. [...]

Je vais vous donner un élément chiffré. Quand on regarde notre coût complet réel de production, nous produisons aux alentours de 1 500 euros de l’heure. Le prix de vente des producteurs de télévision classique pour les émissions les plus simples (les émissions de plateau ou d’enregistrement) se situe aux alentours de 30 000 euros. Et pour les émissions d’investigation plus complexes, on arrive à 150 000 ou 200 000 euros pour un format de 52 minutes. Nous produisons donc 20 à 100 fois moins cher que les autres.

Mais comment y arrivez-vous ?

Par un modèle économique mixte. C’est-à-dire que nous avons beaucoup de bénévoles. Nous avons aussi des personnes rémunérées mais pas très bien rémunérées, disons-le très clairement. [...]

Je suis de ceux qui pensent qu’il n’y aura pas de conquête politique possible, durable et présentant un intérêt historique (parce que l’on peut toujours conquérir le pouvoir mais si l’on n’en fait rien, à quoi ça sert ?) tant que l’on n’aura pas réglé le problème de l’ambiance sociétale et de la chape médiatique. Tant que nous sommes inexistants ou petits, ce qui est le cas actuellement pour notre télévision et pour notre presse, tant que nous sommes dans cet état de deuxième division quand nos adversaires jouent en première division, ils ont beau être en fin de régime, leur illusion durera encore et tout pouvoir politique qui arriverait sera malheureusement prisonnier de cette illusion. Il nous faut donc absolument renverser les éléments de fond. Et les éléments de fond sont médiatiques, ils sont intellectuels, ils sont moraux. Ils sont dans une autre dimension que la politique et la cuisine électorale. Ce socle, ce soubassement n’est pas encore-là. Nous y travaillons. C’est cela que nous devons faire ensemble."

Posté le 1 mai 2015 à 14h10 par Michel Janva | Lien permanent

30 avril 2015

Insulter la Manif pour tous, c'est tellement drôle

Sous prétexte d'humour, Au Poil, un ouvrage récemment paru, insulte les militants de la Manif pour tous :

AP

Le texte :

"Un poil n'a rien à voir avec un poêle. Il s'agit d'un homonyme. Les homonymes sont des mots comme tout le monde à ceci près qu'ils sont constamment harcelés par des blaireaux."

Sur les pancartes :

"Berk les homonymes" ; "les homonymes détruisent la famille"

Vous pouvez faire savoir aux éditions Jungle que la liberté d'expression n'est pas un permis d'insulter.

Posté le 30 avril 2015 à 22h06 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (10)

Face à Malek Boutih, Frigide Barjot défend LMPT

Lu dans Valeurs Actuelles :

"Chargé par Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, avant les attentats de janvier de mener les travaux d’une “commission nationale de réflexion sur le processus de radicalisation de la jeunesse”, le député PS de l’Essonne Malek Boutih s’intéresse visiblement de très près aux jeunes de… La Manif pour tous. Pensant trouver en la personne de Frigide Barjot, en marge du mouvement depuis mai 2013, une alliée pour dénoncer des excès dans les cortèges, Boutih s’est vu sévèrement recadré par l’agitatrice. « Vous voulez me parler de quoi ? Des quelques casseurs dans les manifs ? », lui a lancé d’office Frigide Barjot, à peine arrivée dans son bureau. Avant de poursuivre : « La radicalisation des nôtres vient du fait qu’ils n’ont pas été écoutés, que cette loi était radicale et que nous n’avons pas pu en débattre. Et nous n’avons rien cassé, il n’y a pas eu de morts ! » Malek Boutih a seulement consenti à reconnaître qu’en effet, les “manifs pour tous” n’avaient pas montré de signes de radicalisation…"

Posté le 30 avril 2015 à 11h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

29 avril 2015

"Je suis Bernard" en Afrique

Suite à notre appel à soutenir Bernard Lugan, les premières photos que nous recevons viennent d'Afrique :

Lome
Lome

Posté le 29 avril 2015 à 18h21 par Michel Janva | Lien permanent

28 avril 2015

Accueil de François Hollande à Alençon lundi 27 Avril

Témoignage de l'un des participants :

"La répression de LMPT continue. Nous avons tenté de sortir un drapeau, légèrement visible dans la première video mais Hollande l'a vu puisque nous étions dans l'axe... des gendarmes et policiers en civils se sont brutalement rués sur nous, et ont tenté de nous mettre à terre avant de confisquer le drapeau. A la sortie d'Hollande, une trentaine de CRS nous ont fait reculer de 150 m et nous étions surtout entourés par des pro Hollande, (ça existe encore mais ils devaient tous être là c'est à dire une dizaine). Ils devaient être bien déçus de ne pouvoir serrer la main ou apercevoir leur idole."

Voir l'article de Ouest-France.

Posté le 28 avril 2015 à 10h47 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

Opération "Je suis Bernard"

Je-suis-Bernard-Salon-beige

Posté le 28 avril 2015 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent

Eric Zemmour n'est vraiment pas Charlie

Eric Zemmour était à Montpellier le 9 avril dernier. Voici la teneur d'une partie de ses propos :

Z"Charlie Hebdo est le très bon exemple de la grande force des adeptes et des apôtres de l’idéologie dominante post-soixante-huitarde. Les attentats des 7 et 9 janvier sont quand même la faillite de tout le discours de ces trente dernières années. Voilà des gens qui ont été élevés en France, qui sont issus de l’immigration, du regroupement familial, de l’école, du vivre-ensemble, de l’intégration, etc., et qui tuent en plein Paris des Français. C’est un échec total pour l’idéologie dominante. Eh bien vous aurez remarqué que, par un effet fantastique de manipulation des esprits, on a commencé par manifester pour la liberté d’opinion et puis ça s’est fini par “il faut lutter contre l’islamophobie”. Les victimes de ces attentats ont servi à légitimer la lutte contre l’islamophobie, moi je dis chapeau

(...) On passe désormais à une nouvelle étape qui est la construction des mosquées. Si Coulibaly et Kouachi ont fait un carnage c’est parce qu’il n’y avait pas assez de mosquées. Et tout ça en trois mois ! Aujourd’hui, vous avez un premier ministre qui dit “Je suis d’accord pour un financement public des mosquées”. (…) Ça prouve que finalement “Seule la force prime le droit”, comme le disait le chancelier Bismarck. “Je suis Charlie” a été un sas de décompression sémantique et rhétorique pour passer définitivement du monde de la liberté démocratique, même si elle est illusionnée, au monde de l’interdiction de toute liberté au nom du “vivre-ensemble”.

(...) On a un peuple français qui est en train de se fracturer, le peuple français n’existe plus et il y a deux peuples au moins sur le territoire français, qui ont des cultures différentes, des histoires différentes, ils n’adorent pas les mêmes dieux, ils n’ont pas les mêmes conceptions de l’existence des femmes, de la philosophie, etc. (…) Du moment où il n’y a plus de peuple français sur le territoire de la France (…) on a des zones en France qui petit à petit s’autonomisent ; tout le monde voit bien ce qui est en train de se passer. Des zones qui ne sont plus la France. Si Richelieu fait le siège de La Rochelle et extermine 90% des habitants, c’est parce que les protestants se sont autonomisés, se sont organisés en république protestante à l’image de la république des Pays-Bas, ils font venir des armes d’Angleterre. Pour Richelieu, ce n’est pas possible, c’est un Etat dans l’Etat, c’est un pays étranger dans la France. Aujourd’hui, nous en sommes là, nous sommes avec des La Rochelle qui se multiplient un peu partout en France. Petit à petit, des régions entières s’autogèrent, s’autoréglementent, qui s’autofinancent avec le trafic de drogue, le Qatar et l’Arabie Saoudite. Des régions qui s’organisent autour d’une nouvelle règle qui est le Coran, qui halalisent” des quartiers entiers. D’ailleurs, chose que j’ai découverte en écrivant Le Suicide français, on appelait La Rochelle, sous Richelieu, la Mecque du protestantisme.

(...) Les mots veulent dire le contraire de ce qu’ils veulent dire. Quand vous entendez à la télévision qu’il faut défendre la liberté d’opinion, ça veut dire qu’il faut l’interdire, en tout cas pour tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Mais on n’a même plus besoin d’avoir recours à la censure puisque depuis trente ans, on a tellement détruit les fondements de l’apprentissage culturel, intellectuel. Comme le niveau baisse tout le temps et le savoir diminue tout le temps, l’esprit critique est de moins en moins développé. C’est miraculeux qu’on ait une partie de la jeunesse qui se révolte contre cet ordre dominant. Pour une fois mon pessimisme est pris en défaut. Je suis ébahi par cette jeunesse. Au début je les prenais pour des benêts, je me disais que c’était irrécupérable, mais il y a eu une sorte d’instinct de survie de la jeunesse qui se révolte contre ces papys soixante-huitards. »

Posté le 28 avril 2015 à 06h42 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (14)

27 avril 2015

Agenda des veilleurs et des sentinelles

Pour cette semaine :

Lundi 27 avril 2015
  • Bergerac : Place du palais de justice de 20h00 à 21h00
  • La Roche sur Yon - Place  Napoléon de 21 h à 22 h.
Mardi 28 avril 2015
  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Reims - Place Royale de 20h à 20h30
  • Saumur - place Bilange - de 20h30 à 21h30
Mercredi 29 avril 2015
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
Jeudi 30 avril 2015
  • Annecy, place de la mairie, 21 h 30
  • Châteauneuf de Galaure - place de la salle des fêtes à 20h30
  • Châteauroux, 20h30 à 21h30, place de la République.
  • Orléans - 101° Veillée Place du Martroi, au pied de Jeanne d'Arc de 20h30 à 21h30. Sous la casquette en face en cas de pluie
  • Thonon les bains - Place de l'hôtel de ville 20 h à 21 h :Sentinelles
Vendredi 1er mai 2015 : fête du travail (début d'un pont)
  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Le Puy en Velay- Place Cadelade de 18h30 à 19h30

Posté le 27 avril 2015 à 16h45 par Michel Janva | Lien permanent

26 avril 2015

L'islamophobie est une escroquerie

D'Ivan Rioufol :

"L’islamophobie est une escroquerie. Elle laisse croire en une montée de la haine envers les musulmans, alors que ce sont les chrétiens et les juifs qui sont détestés par l’islam radical. Cette fois, c’est une église du Val-de-Marne qui était la cible d’un étudiant en informatique, un algérien. Il y projetait un attentat et est présumé avoir assassiné une jeune femme. Ceux qui alertent sur une prétendue "hystérie" islamophobe participent, par leur cynisme, à la banalisation de la fureur qui se déchaîne contre les chrétiens et les juifs. Ces procureurs se rendent complices de cette violence, en ne la dénonçant pas. Les responsables politiques, eux, semblent avoir pris la mesure de l’imposture: ils évitent désormais d’employer ce mot creux d’islamophobie. D’ailleurs, littéralement, le terme désigne la peur de l’islam : or ce sentiment devient compréhensible. C’est aux musulmans qu’il revient de lever le malentendu."

Posté le 26 avril 2015 à 21h58 par Michel Janva | Lien permanent

24 avril 2015

Hier à la mairie de Montpellier

Posté le 24 avril 2015 à 08h34 par Michel Janva | Lien permanent

Je suis Sentinelle

FullSizeRender-2Lyon :

FullSizeRender-3

Chambéry :

CDTKZoSWIAIj3dA.jpg-large

Paris :

11100665_10205803995395271_4815828327731992072_n

11143339_10205803994715254_6342417121069653877_n

 

3

2

CDTQfdkUEAAc-_j.jpg-large

Caen :

11182120_1597435630514897_7704337268450153458_n

Posté le 24 avril 2015 à 07h47 par Michel Janva | Lien permanent

23 avril 2015

Les Sentinelles ne lâchent rien

A Lyon comme à Paris, en ce funeste 2e anniversaire de la loi Taubira :

CDSxSHuWAAISHKa.jpg-large

CDSwwwZW4AEHw_i.jpg-large

CDSwC-MWMAABO5g.jpg-large

CDSvoowWAAANLib.jpg-large

 

FullSizeRender

Posté le 23 avril 2015 à 19h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

Marie-Antoinette est plus connue dans le monde que François Hollande et Nicolas Sarkozy réunis

Sans-titreDans le cadre de la promotion de sa comédie musicale "Marie-Antoinette et le Chevalier de Maison Rouge" (clip La France ici), inspiré du roman historique d'Alexandre Dumas, Didier Barbelivien était interviewé par une journaliste du Figaro qu'il a déstabilisée par ses réponses de bon sens, loin du politiquement correct et du convenu que l'on entend en général de la part des artistes français. Un air frais inhabituel :

S'attaquer à un personnage aussi controversé et impopuliare que Marie-Antoinette, c'était pas prendre un risque ?

"Mais qu'est-ce qu'il a ce personnage ? C'est une reine de France qu'on a guillotinée parce qu'elle était mariée à un roi un peu laxiste (...) Elle est plus connue dans le monde entier que François Hollande et Nicolas Sarkozy réunis. Le monde entier la connait. Allez au fin fond du Minnesota, demandez qui est François Hollande, vous allez être contente du voyage... "

Est-ce que vous êtes nostalgique d'une certaine France ?

PHOd7d3f00c-e41e-11e4-bcc9-e22eac6e204c-805x453"J'ai une certaine image de la France. Elle est plus celle de Charles Trenet que celle des rappeurs. C'est une question de génération et d'éducation (...) J'aimais une France un peu charnelle. Il y a beaucoup de choses qui ont disparu en France : des libertés (...) La France du bon sens a disparu et beaucoup moins en province qu'à Paris (...)

Il y a des trucs qui régressent (...) Hier j'ai aperçu le président de la république sur Canal+ dans une émission de variétés. Je me semande si Pompidou serait allé faire cela (...) Je ne vois pas en quoi être plus proche [de l'électorat,ndlr] rend plus efficace ou plus intelligent. Vous pouvez être plus proche et pire. Ca n'a jamais rendu les gens meilleurs d'être plus proche. C'est pas ça le job.

Comment voyez-vous la perspective de 2017 et des élections ?

"Comme les Français : je m'en fous. Je verrai en 2017. Vous vous rendez compte qu'on parle de ça depuis l'année 2012 ! Vous qui êtes dans les médias, est-ce que vous vous rendez compte que tout le monde s'en fout ? (...) Mais la France s'en fout. Si vous vous déplaciez un peu en France, vous verriez que tout le monde s'en cogne. C'est même impressionnant."

Vous pensez que les gens s'en foutent alors qu'on voit que beaucoup de réactions ont lieu avec la montée du Front National (...) Des gens inquiets, des gens qui n'ont plus peur de dire pour qui ils votent (...) Ca ne vous inquiète pas ? 

"Quelles réactions ? Des gens inquiets où ? La société se décomplexise de ce côté là. Mais pourquoi voulez-vous que ça m'inquiète ? Ce sont des Français comme vous et moi. On est en démocratie, ils votent pour eux, demain ils voteront pour un autre. Qu'est ce que c'est que ce besoin de vouloir faire peur (...)

Vous pensez que ce n'est pas légitime de s'inquiéter de la montée de l'extrême droite en France ?

Mais ce n'est même pas l'extrême droite. Il faut relire les livres d'histoire. Ce n'est pas ça l'extrême droite. Ca c'est la droite française, la droite pure et dure. L'extrême droite, c'est pas ça, c'est pas Marine Le Pen. Ca fait toujours bien de dire dire aux Français "Ayez peur, le Front National arrive, ils vont manger les petits enfants". Non, ils ne vont rien manger du tout.

C’est étrange ce que vous dites.

Pourquoi ?

Avec l’aplomb avec lequel le vous le dites

Pourquoi ?

Dire que Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite

Mais non ça fait plaisir aux médias de dire qu’elle est d’extrême droite. Elle est de droite, c'est déjà pas mal.

Posté le 23 avril 2015 à 09h05 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (24)

Intervention du gouvernement pour la nomination du président de France Télévisions

Lu dans La Lettre de L'Expansion :

Capture d’écran 2015-04-23 à 07.49.27

Posté le 23 avril 2015 à 08h01 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)


     Archives > Liberté d'expression , Religions : L'Islam

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Liberté d'expression , Religions : L'Islam