03 août 2015

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Les Sentinelles de Bordeaux ont besoin de renfort, ce mois-ci en particulier. N'hésitez pas à les rejoindre.

Mardi 4 août 2015

  • Beauvais - Devant l'hôtel de ville, 21h00-22h00
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Cholet - Place Travot, 21h00-22h00
  • Limoges - place d'Aine, de 21h à 22h 

Mercredi 5 août 2015

  • Chambéry -  Place de l'hôtel de ville de 20h30 à 22h (nouveau lieu provisoire!)
  • Cognac - Place François 1er de 21 heures à 22 heures
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30

Jeudi 6 aout 2015

  • Annecy - devant la mairie à 21h30

Vendredi 7 août 2015

  • Bordeaux - place Pey Berland à 20h30 : Sentinelles 

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com

Posté le 3 août 2015 à 11h49 par Louise Tudy | Lien permanent

31 juillet 2015

Propos de Robert Ménard : haro contre Anne-Sophie Lapix

Lors de l'émission Mots Croisés sur France 2 en mai, Robert Ménard avait soulevé une polémique en évoquant une proportion importante d'enfants issus de l'immigration dans les écoles de Béziers. L'affaire a fait un flop, la justice n'a rien trouvé à redire et la presse s'est tue de façon lamentable, incapable de s'excuser de son lynchage.

Le 29 juillet, le CSA, saisi par quelque association ne représentant presque plus personne, a clos l'affaire :

N"Le Conseil a été alerté au sujet de propos tenus par M. Robert Ménard sur l’antenne de France 2, le 4 mai 2015, dans l’émission Mots croisés. Au cours du débat, le maire de Béziers a fait état de statistiques, collectées au sein des écoles maternelle et primaires de sa ville, reposant sur une distinction – effectuée en fonction des prénoms des enfants – entre les élèves qui seraient ou non de confession musulmane. 

Le Conseil a considéré qu’aucun manquement de la chaîne n’était caractérisé, les propos de M. Ménard ayant, en l’espèce, fait l’objet de réponses et de protestations de la part de ses contradicteurs. 

Il a toutefois regretté que la journaliste qui menait le débat n’ait pas davantage insisté sur le caractère discriminant des propos de M. Ménard à l’égard des personnes de confession musulmane, ainsi que sur l’illégalité des pratiques revendiquées par celui-ci. 

Le Conseil a rappelé aux responsables de France Télévisions l’exemplarité dont le groupe public devait faire preuve dans la lutte contre les discriminations."

Anne-Sophie Lapix est la journaliste qui n'a pas "davantage insisté"... C'est à partir de quand davantage ? C'est quand la journaliste parle sans arrêt en coupant systématiquement la parole de l'invité ? Comment va-t-elle payer ce manquement au politiquement correct ? En disparaissant des écrans ?

Anne-Sophie Lapix
Anne-Sophie Lapix

Posté le 31 juillet 2015 à 14h27 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (17)

30 juillet 2015

Pas de liberté d'expression chez SOS Racisme

Lu sur l'Obs :

Unknown-19"C’est peut-être l’autre victime indirecte de l’affaire du "bikini" à Reims. Le coordinateur éditorial du site Internet et du compte Twitter de SOS Racisme, qui s’était livré le week-end dernier à une analyse très prématurée sur le réseau social, a purement et simplement disparu de l’organigramme visible sur le site de l’association, raconte "l’Humanité".

Daniel Dhombres écrivait ainsi sur Twitter que "d’après (s)es infos, l’origine de la victime versus celle des agresseurs laisse peu de place au doute". Comprendre : l’origine du conflit est religieux, ce qui a été formellement démenti peu de temps après par le parquet.

"Daniel Dhombres est un bénévole et ne s’exprime pas du tout en notre nom. Nous désapprouvons totalement et ne sommes pas du tout solidaires de ce type de propos", a réagi la direction de SOS Racisme, jointe par "l’Humanité".

Reste que le nom du bénévole a bien été supprimé dans les mentions légales du site internet de l’association. Son compte Twitter est également passé en mode privé."

Le PADAMALGAM ne pardonne pas.

Posté le 30 juillet 2015 à 23h12 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

On peut s’interroger sur l’impact d'une plainte d’une personnalité de droite à l’encontre d’un site progressiste pour un simple lien

Unknown-18Même chez Libération, le plainte de Pierre Bergé semble bien excessive. D'ailleurs, 5 sites ont également été attaqués par Pierre Bergé pour avoir relayé l’article de Panamza : Libre Penseur, Délit d’images, la Plume à gratter, Riposte laïque et Fdesouche. Pour avoir osé relayer l'article de VSD, poursuivi pour diffamation et dont l'affaire sera plaidée le 5 novembre.

Le journaliste de Libé s'étonne :

"Dans la torpeur estivale, hormis le concert d’élus FN, peu de voix se sont élevées pour contester ou se féliciter de l’offensive contre Fdesouche. «Ils se drapent dans la martyrologie», juge l’avocat de Pierre Bergé, évoquant l’ensemble des sites visés. On peut toutefois s’interroger sur l’impact qu’aurait eu un dépôt de plainte d’une personnalité de droite à l’encontre d’un site progressiste pour un simple relais de lien, dix ans après la première affaire du genre en France contre un blogueur. Sur Twitter, Pierre Sautarel a sollicité Reporters sans frontières (RSF), dont il se dit adhérent, afin d’obtenir le soutien de l’ONG. Contacté par Libé, RSF nous a précisé que Sautarel n’est plus adhérent depuis 2011, tout en ajoutant que, vacances oblige, personne n’est en mesure de commenter actuellement son affaire."

Posté le 30 juillet 2015 à 22h55 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (0)

29 juillet 2015

FDesouche bouscule la hiérarchisation de l'information

Pierre Sautarel, l’un des principaux contributeurs du site FdeSouche, raconte à Présent :

"J’ai reçu une convocation de la police pour une affaire de diffamation. Sur place j’ai appris que c’était dans le cadre d’une diffamation visant Pierre Bergé qui porte plainte. On me reproche d’avoir publié sur FdeSouche un lien vers un article du site Panamza que Pierre Bergé juge diffamatoire. Juste un lien. Même pas un copié-collé de l’article.

La police vous a traité comme un terroriste.

C’est sans doute à rapprocher des propos récents de la sénatrice verte Benbassa ou de Laurent Joffrin de Libération. Il y a toute une stratégie en ce moment pour essayer de mettre dans un même panier islamistes, catholiques traditionalistes et patriotes français selon l’idée que tous les ennemis de la France plurielle font le jeu d’Al-Qaïda. C’est de plus en plus le discours officiel. Oui j’ai été traité avec agressivité, les trois flics qui s’assoient autour de vous, qui vous assaillent de questions dans tous les sens, les remarques qui se veulent humiliantes : « vous n’avez pas le courage de vos idées, vous n’assumez pas », les coups d’énervement un peu feints. Ils voulaient absolument obtenir une chose : que je reconnaisse que je suis le directeur de la publication de FdeSouche. Or, je ne suis pas le directeur de publication du site. Le directeur est un Indien qui vit en Inde. La police l’a déjà recherché et a enquêté sur lui par le biais d’Interpol. Cette enquête a prouvé son existence. Pour le trouver, ils ont même convoqué des Tamouls de la région parisienne qui portaient un nom ressemblant. Des Tamouls du 93 qui se sont retrouvés auditionnés car ils croyaient que c’étaient eux les responsables de FdeSouche… Les grosses manœuvres !

Vous les rendez fous, ces flics, pourquoi veulent-ils à tout prix que ce soit vous le responsable légal ?

L’intérêt d’avoir un directeur de la publication sous la main c’est de le poursuivre. De multiplier les procédures à gogo, d’avoir accès à toutes les données informatiques du site, de faire des réquisitions et des perquisitions informatiques. On a alors un site qui est sous le contrôle de la police et de l’Etat. C’est ce qu’ils veulent. A partir du moment où FdeSouche est hébergé à l’étranger, il faudrait que ma prétendue diffamation soit considérée comme un délit dans le pays qui l’héberge pour poursuivre. Une procédure pour diffamation contre Pierre Bergé, franchement, en Inde, ils s’en foutent…

Plus vous avez nié et plus les policiers se sont énervés. Ils sont partis perquisitionner chez vous et ont forcé votre porte ?

Ils ont saisi mon smartphone que j’avais avec moi lors de la convocation. Ils se sont ensuite rendus chez moi, ont forcé la porte avec un serrurier et ont entièrement perquisitionné l’appartement à la recherche de mon matériel informatique et de mon ordinateur qu’ils n’ont pas trouvé.

Vous pensez que Pierre Bergé a pu exercer une influence en haut lieu sur cette descente ? 

Je pense que Pierre Bergé n’a même pas besoin de demander quoi que ce soit ni d’insister. Nous sommes dans une sorte de ploutocratie où quand un grand bourgeois proche du pouvoir comme Pierre Bergé porte plainte, on y prête plus d’attention que si c’est Madame Michu, fermière dans la Nièvre. Le juge se sent tout de suite pousser des ailes, protégé et autorisé à aller loin. Je pense que Pierre Bergé a porté plainte contre les propos et que c’est le juge qui fait du zèle. C’est l’impression que j’ai eue.

— Est-ce que vous dérangez particulièrement en ce moment ? Vous agacez le pouvoir en place ?

Dans une période où tout nous donne raison, ils sont ennuyés, oui. Que ce soit avec l’explosion de la délinquance, comme les 17 commissariats attaqués pendant la période du 14 juillet dont aucun média en vue n’a parlé, ou avec la montée des attentats islamistes, nous assistons à l’explosion de leur France plurielle et à une grave régression au niveau sécuritaire, identitaire et civilisationnelle. Et les gens en prennent de plus en plus conscience. Même François Hollande est obligé de parler d’identité nationale pendant son discours du 14 juillet ce qui prouve que c’est au cœur des motivations de l’opinion publique. Faire taire dans un tel contexte un des sites qui est le porte-parole de ces valeurs-là, ce serait pas mal pour eux.

Tous les jours vous trouvez des exemples dans la presse locale ou nationale, des exemples qui passent en page 25 derrière les chiens écrasés et que vous collectez et mettez en lumière. C’est particulièrement efficace.

On ne peut pas nous accuser de mentir. Nous bousculons toute leur hiérarchisation de l’information et nous avons plus de visibilité que certains journaux professionnels ou même locaux. [...]"

Posté le 29 juillet 2015 à 16h22 par Michel Janva | Lien permanent

27 juillet 2015

Pressions contre FDesouche

ImagesSuite à une plainte de Pierre Bergé, pour avoir osé faire pointer un lien vers un article qu'il juge diffamatoire ..., Pierre Sautarel a été convoqué par la police, a subi un interrogatoire musclé, sa porte a été fracturée, son logement perquisitionné, son smartphone et son matériel informatique saisi.

Par ailleurs, la page Facebook fdesouche existe encore mais le site n'a plus la capacité de l’administrer.

Posté le 27 juillet 2015 à 18h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (23)

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Mardi 28 juillet 2015
  • Beauvais - Devant l'hôtel de ville, 21h-22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Limoges - place d'Aine, de 21h à 22h : "Les progrès scientifiques sont-ils des progrès pour l'homme ?"
  • Reims - Place royale, de 20h à 20h30
Mercredi 29 juillet 2015
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
Jeudi 30 juillet 2015
  • Annecy - devant la mairie à 21h30
  • Le Puy en Velay - Place Cadelade, de 18hr30 à 19hr30
Vendredi 31 juillet 2015
  • Bordeaux - place Pey Berland à 18h30 : Sentinelles

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com

Posté le 27 juillet 2015 à 11h13 par Louise Tudy | Lien permanent

25 juillet 2015

Loi renseignement : le SNJ dénonce l'Etat policier

Le Syndicat National des Journalistes dénonce la loi sur le renseignement qui vient d'être validée par le Conseil constitutionnel :

P"[...] Le SNJ, en coordination avec toutes les instances de défense des libertés, va introduire tous les recours possibles pour que notre profession, privée d’informations par le tarissement de ses sources, ne soit pas condamnée, à très court terme, à se transformer en propagandiste zélé des vérités officielles.

Quelle hypocrisie, coupable devant l’histoire, de la part d’un gouvernement qui, il y a à peine quelques semaines, poussait des cris d’orfraie à la révélation, par un journaliste, des écoutes de la NSA américaine de plusieurs présidents français. Oubliant qu’à la suite du massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, le peuple français est descendu dans la rue en masse pour réaffirmer son soutien à la liberté d’information et d’expression, ce gouvernement vient sciemment de reléguer la France, du pays des Droits de l’Homme garant des libertés, au rang d’Etat policier?"

"se transformer en propagandiste zélé des vérités officielles"... : je vous confirme que ce n'est pas un communiqué exhumé d'une époque révolue mais qu'il est bien daté du 24 juillet 2015.

Posté le 25 juillet 2015 à 14h48 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

22 juillet 2015

Corrélation entre les médias et les partis politiques

Lu dans l'Action Française 2000 :

A"Les partis politiques ont pour but la conquête, l’exercice et la conservation du pouvoir. À cet effet, ils concèdent à l’opinion publique, composent avec elle pour l’amadouer et gagner son soutien électoral. Or, l’opinion publique est tributaire des médias qui la façonnent et qui servent de relais au pouvoir républicain. C’est la raison pour laquelle il existe une corrélation entre les médias et les partis politiques, qui sont dans l’obligation d’adopter un langage “politiquement correct” pour promouvoir leur démagogie.

Les querelles internes au sein du Front national le démontrent. En dérapant dans les médias, le président-fondateur de ce parti dérogeait à cette règle, ce qui l’a empêché d’arriver au pouvoir tout au long de sa carrière politique. En lui succédant, Marine Le Pen a procédé à une “dédiabolisation” du parti. Autrement dit, elle souhaite éviter de le compromettre, en adoptant un langage “politiquement correct”, conforme au lexique politico-médiatique, sans heurter la susceptibilité des groupes de pression qui détiennent les clefs du pouvoir médiatique (considéré comme le quatrième pouvoir au sein de la République). Cette démarche semble légitime eu égard à la logique et aux objectifs des partis politiques. Ce conflit idéologique, mais aussi stratégique, au Front national met en exergue l’existence d’une ligne rouge que les politiques ne doivent pas franchir s’ils comptent accéder au pouvoir. Cela confirme l’existence de groupes de pression, qui façonnent et maîtrisent le pouvoir politique au sein de la République, que Charles Maurras a longuement évoqués et analysés dans un mémoire, Pour réveiller le grand juge, rédigé dans sa prison de Clairvaux où il était détenu entre 1947 et 1952."

Posté le 22 juillet 2015 à 08h39 par Michel Janva | Lien permanent

20 juillet 2015

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Attention, la veillée de Bergerac est bien lundi et non mardi.

Lundi 20 juillet 2015

  • Bergerac - place du palais de justice à 20h
Mardi 21 juillet 2015
  • Beauvais - Devant l'hôtel de ville, de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Limoges - place d'Aine, de 21h à 22h : "Les progrès scientifiques sont-ils des progrès pour l'homme"
  • Reims - Place royale de 20h à 20h30
Mercredi 22 juillet 2015
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • Toulon - place de la Liberté de 20h30 à 22h
Jeudi 23 juillet 2015
  • Le Puy en Velay - Place Cadelade, de 18h30 à 19h30
Vendredi 24 juillet 2015
  • Bordeaux - place Pey Berland à 20h30 : Sentinelles
  • Carhaix - place de La Tour d'Auvergne, à 21h
Samedi 25 juillet 2015
  • Tréguier - place de la cathédrale St Yves à 21h

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com

Posté le 20 juillet 2015 à 10h51 par Louise Tudy | Lien permanent

17 juillet 2015

Il faut se battre pour montrer le réel

Il est interdit de montrer Vincent Lambert, de montrer un foetus avorté, de montrer le film Le Cri silencieux à des lycéens, de montrer des enfants porteurs de la trisomie à la TV (dixit le CSA), de montrer les crimes islamistes... Jean-Marie Le Méné estime que la guerre des images fait rage et qu'il faut se battre pour montrer le réel :

"Nos sociétés d’images imposées sont quelquefois piégées par les images rebelles. Car il y a image et image, les permises et les interdites, les citoyennes et les extrémistes, les pieuses et les blasphématoires.

Dans l’affaire du Planning familial américain, pris la main dans le sac à vendre des morceaux de bébés avortés à la recherche médicale, il s’agit d’images prises en caméra cachée, par des militants pro-life, sur un sujet sanctuarisé : l’avortement. C’est dire si nous sommes dans l’interdit, l’extrémisme et le blasphème. C’est dire si ces images sont inconvenantes et suspectes. Mais quand elles arrivent à franchir la ligne de démarcation, comme c’est le cas ici, leur effet est multiplié, tant elles montrent le plus difficile à montrer, ce qui est.

La guerre des images fait rage parce que, contrairement à ce que l’on croit, il faut se battre pour montrer le réel. Le réel, c’est ce qui résiste. En revanche, il est permis tant qu’on voudra – et même recommandé – de montrer des images qui ne présentent que du virtuel ou du maîtrisé idéologiquement. La prétendue civilisation de l’image n’est pas tellement libre.

Quand la fondation Lejeune compare les images respectives d’embryons d’animaux et d’embryons humains, en montrant que les premiers sont mieux protégés que les seconds, elle est traduite devant le Jury de déontologie publicitaire (sic) qui la condamne. Il ne faudrait surtout pas penser que le petit de l’homme est un homme petit au risque de menacer le droit fondamental (re-sic) à l’avortement.

Quand la même fondation coproduit une vidéo qui montre des jeunes trisomiques heureux, elle est traduite devant le CSA, qui prescrit aux chaînes de télévision de ne pas la diffuser. Il ne faudrait surtout pas stigmatiser les mères qui ont décidé d’avorter leur enfant trisomique (re-re-sic).

XVM954f8fd6-0f5f-11e5-9ce2-61814d36ed61Quand ses parents montrent des images de Vincent Lambert qui déglutit, le même CSA exige que le regard de ce jeune homme tétraplégique soit flouté. Il ne faudrait surtout pas qu’on puisse imaginer que l’euthanasie programmée de Vincent Lambert concerne un homme vivant. Alors, dans un geste d’un totalitarisme désespérément classique, il faut retoucher l’image et gommer l’une des rares parties du corps de cet homme qui s’exprime : ses yeux.

C’est pourquoi il faut féliciter les pro-life américains pour leur travail. Ils font penser à ces journalistes historiques qui ont révélé les barbaries du XXe siècle auxquelles personne ne voulait croire. En débusquant les barbaries du XXIe siècle, la banalisation prétendument démocratique de l’homicide aux deux extrémités de la vie, ces corsaires risquent effectivement de donner mauvaise conscience à certains. Tant mieux. La France qui alimente en embryons humains les paillasses des chercheurs ne peut guère pavaner. Cinq des recherches autorisées par l’Agence de la biomédecine (ABM) viennent d’être jugées illégales et annulées, suite aux recours de la fondation Lejeune.

Honneur aux reporters pro-life de la guerre contre la vie humaine."

Posté le 17 juillet 2015 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent

14 juillet 2015

Hollande hué sur les Champs-Elysées


Hollande hué par Le_Salon_Beige

Posté le 14 juillet 2015 à 22h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

Le gouvernement ne croit pas si bien dire

Tweet du gouvernement :

En effet, hier encore :

S

Posté le 14 juillet 2015 à 12h31 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

13 juillet 2015

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

En cas d'erreur ou d'oubli, merci de me contacter à tudylsb@gmail.com

Mardi 14 juillet 2015
  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du Théâtre à 20h30
  • Limoges - Place d'Aine de 21h à 22h
  • Marseille - mairie du Vieux Port de 20h30 à 22h
  • Reims - Place royale, de 20h à 20h30
Mercredi 15 juillet 2015
  • La Tour-du-Pin - Place Antonin Dubost - 20h30 à 22h00
Jeudi 16 juillet 2015
  • Orléans : 110° veillée place du Martroi "aux pieds de Jeanne à 20h30 abri si pluie
Vendredi 17 juillet 2015
  • Bordeaux - Place Pey-Berland à 18h30 : Sentinelles
  • Lamotte-Beuvron, devant la Mairie, de 21h à 22h15

Posté le 13 juillet 2015 à 12h42 par Louise Tudy | Lien permanent

11 juillet 2015

La France constate que l'on ne lâche rien

Posté le 11 juillet 2015 à 16h51 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

06 juillet 2015

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Lundi 6 juillet 2015

  • Bergerac - place du palais de Justice à 20h
  • Châlons-en-Champagne - Place Foch, sur les marches de l'Hôtel de Ville, de 20h30 à 21h30

Mardi 7 juillet 2015 

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cambrai - marches de l'Hôtel de ville de 21h à 22h
  • Limoges - place d'Aine de 21h à 22h
  • Reims - Place royale, de 20h à 20h30
  • Saumur - place Bilange - de 20h30 à 21h30

Mercredi 8 juillet 2015

  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h

Jeudi 9 juillet 2015

  • Annecy, place de la mairie, 21 h 30
  • Le Puy en Velay- Place Cadelade de 18hr30 à 19hr30
  • Orléans : 109° veillée place du Martroi "aux pieds de Jeanne à 20h30 abri si pluie

Vendredi 10 juillet 2015

  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Saint-Dizier - Place de l'Hôtel de Ville, de 20h30 à 21h30

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com

Posté le 6 juillet 2015 à 13h21 par Louise Tudy | Lien permanent

02 juillet 2015

Paris, des policiers flashés devant la préfecture !

Posté le 2 juillet 2015 à 18h24 par Michel Janva | Lien permanent

01 juillet 2015

Sans enracinement, nous sommes condamnés à la barbarie

Guillaume de Thieulloy écrit dans le numéro 1000 des 4 vérités :

"[...] Cette semaine où paraît notre n° 1000 illustre « magnifiquement » (hélas, devrais-je dire) notre ligne éditoriale « libérale-conservatrice », comme on dit désormais.

Alors que nous nous battons pour la liberté de pensée et la liberté d’expression, celles-ci viennent d’être sévèrement restreintes par la loi sur le renseignement, votée récemment le parlement.

Alors que nous dénonçons les dangers d’une immigration non intégrée et d’un islam radical de plus en plus criminel, un homme a été égorgé et décapité sur le sol français pour la première fois depuis la fin de la guerre d’Algérie.

Alors que nous refusons l’irresponsabilité des démagogues et des États-providences, la crise de la dette grecque (en attendant celle de la dette française) amène l’euro au bord de l’explosion.

Oui, notre ligne éditoriale est plus que jamais d’actualité. Et plus nos politiciens courent vers l’abîme, plus il est impératif que nous résistions et plus il est impératif que nous fassions savoir au peuple de France qu’il existe des alternatives. Que le déclin n’est nullement inéluctable et qu’il n’est que la conséquence de la démagogie, du clientélisme et de la politique du chien crevé au fil de l’eau.

Tant que le socialisme, sous toutes ses étiquettes politiques, continuera à triompher en France, les « 4 Vérités » auront une bonne raison de continuer ! Mais, plus profondément, ce qui nous distingue des prétendus « progressistes » qui nous gouvernent si mal, c’est que nous estimons que tout progrès réel doit être enraciné dans nos traditions, que nous sommes, comme disait Bernard de Chartres, des « nains juchés sur les épaules de géants ». C’est vrai pour nous, aux « 4 Vérités », où nos prédécesseurs ont admirablement débroussaillé la route. C’est vrai pour la France. Et c’est vrai pour toute civilisation. Sans cet enracinement, nous sommes condamnés à la barbarie. Mais, avec lui, nous pouvons sérieusement envisager un sursaut national."

Posté le 1 juillet 2015 à 08h04 par Michel Janva | Lien permanent

30 juin 2015

LMPT fête le départ du Préfet Boucault

Actuellement, devant la préfecture de police :

CIxKEeCWUAAORu8

CIxLtkKWIAEBvXw

CIxN7ZgWUAAuT-9

CIxOdyQWwAAjKPv

CIxPXtQXAAArJnY

CIxQGVIWgAAtgbS

Posté le 30 juin 2015 à 21h25 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (14)

29 juin 2015

Tout le monde écoute tout le monde, en fonction de ses capacités techniques

Jean-Dominique Merchet revient sur la grande hypocrisie des écoutes :

"C’est le Britannique Denis MacShane, un ancien ministre de Tony Blair, qui le raconte à l’Opinion : « Un jour où j’étais à notre ambassade à Paris, j’ai sorti mon portable pour téléphoner. “Faites attention monsieur le ministre, me dit-on. Toutes vos conversations sur ce portable seront enregistrées et votre homologue au Quai d’Orsay recevra les transcriptions sur son bureau dans le quart d’heure”. J’ai donc parlé lentement et clairement, de manière à ce que mes messages ministériels soient bien compris. »

En matière d’écoutes des responsables politiques ou économiques, la grande différence entre les Américains et les Français, c’est que ces derniers ne se sont jamais encore fait prendre la main dans le sac. Pour le reste, bienvenue au royaume des hypocrites ou à celui des mères maquerelles professant la vertu (lire la suite)"

JE-SUI~1Mais derrière l'hypocrisie, il y a le scandale. Ceux-là même qui jouent aux vierges effarouchées par démagogie vis-à-vis du peuple français sont les mêmes qui viennent de voter la loi sur le renseignement permettant désormais à Manuel Valls d'écouter quiconque sans décision de justice...

Le vote de cette loi qui, selon certains, peut "conduire à une police politique", a eu lieu à l'Assemblée nationale à main levée (438 votes pour et 86 contre) et sans scrutin public, ce qui empêche de savoir ce qu'a voté votre député. C'est beau la démocratie...

Pjlr

Posté le 29 juin 2015 à 13h16 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Changement de jour pour les veilleurs du Puy-en-Velay

Lundi 29 juin 2015

  • La Roche sur Yon - Place Napoléon de 21h à 22h
  • Châlons-en-Champagne - face au Palais de Justice, de 18h à 19h30 : Sentinelles

Mardi 30 juin 2015

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Cholet - place Travot de 21h à 22h
  • Limoges - place d'Aine de 21h à 22h
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Saumur - place Bilange de 20h30 à 21h30
  • Reims - Place royale, de 20h à 20h30

Mercredi 1er juillet 2015

  • Blois - Place de la République - 20h30 - "Art, Culture et Patrimoine au service de l'Homme"
  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h
  • Cognac - place François Ier de de 21h à 22h
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • Laval - place de la Mairie de 20h à 20h30
  • Marseille - mairie du Vieux Port de 20h30 à 22h

Jeudi 2 juillet 2015

  • Aix-en-Provence - devant l'IEP à 20h30
  • Annecy - place de la mairie à 21h30
  • Châteauroux, place de la République de 20h30 à 21h30
  • Montélimar - Allées Provençales (près de la fontaine) à 20h30
  • Nancy - place Stanislas de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Orléans : 108° veillée place du Martroi "aux pieds de Jeanne à 20h30 abri si pluie
  • Le Puy en Velay- Place Cadelade de 18h30 à 19h30

Vendredi 3 juillet 2015

  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 18h30 à 19h30 : Sentinelles
  • Carhaix - place de La Tour d'Auvergne, à 21h00

En cas d'erreur ou d'oubli, merci de me contacter : tudylsb@gmail.com

Posté le 29 juin 2015 à 11h10 par Louise Tudy | Lien permanent

27 juin 2015

La liberté d’expression, c’est bon pour les dessinateurs de Charlie, mais ce n’est pas bon pour Zemmour

Poursuivi en justice pour des propos tenus sur RTL en 2014 voici Eric Zemmour dans le texte lors de son procès le 24 juin :

"Je vous avoue que j’ai longuement hésité à venir à l’audience. Mon avocat me déconseillait plutôt de me déplacer, pour conserver, disait il, aux débats leur caractère technique.

J’ai décidé pourtant d’assister à cette audience. D’abord par respect des magistrats, de la cour, et au delà des institutions de la République. Mais aussi par curiosité. Je voulais comprendre ce qu’on me reprochait. Comprendre quelle loi ou quelle partie de la loi j’avais enfreint. Après tout, nul n’est censé ignorer la loi. Je voulais comprendre pourquoi le procureur, le représentant de l’Etat, m’attaquait pour des propos qui ne faisaient pourtant que décrire des faits, une réalité, amplement retranscrite: «des bandes étrangères venues d’Europe de l’Est écument notre pays», ça passe; mais quand on dit: «des bandes de tchétchènes, Kosovars, Roms dépècent, dévalisent, violentent, ou dépouillent», ça ne passe pas. Lui n’est pas déféré, moi, je le suis.

Je comprends bien le point de vue du procureur : il favorise la concision. L’ellipse est préférée à la description clinique. Madame le procureur préfère la pudeur des impressions à l’impudeur du réalisme. Mais cette querelle littéraire est-elle de la compétence de ce tribunal ? Il faut alors qu’elle aille au bout de cette logique littéraire. Qu’elle m’indique les bons mots et les mauvais mots, les mots autorisés et les mots interdits. Qu’elle redéfinisse les canons de la profession de journaliste. Que celui-ci ne soit plus tenu d’informer de ce qu’il voit, mais d’abord d’informer ce qu’il ne voit pas, mais qu’il est bon de voir.

J’avoue ma perplexité. Je n’ose penser que ce ne sont pas les mots qui comptent, mais ma personne. Il y a quatre ans, le procureur m’avait expliqué que ma notoriété fort grande avait pour corollaire une responsabilité aussi grande. Je constate qu’en quatre ans, j’ai encore pris du galon, puisque je suis davantage responsable, et donc davantage condamnable, qu’un ministre de l’intérieur lui-même.

Mais j’ai compris en écoutant avec soin ces débats, que ce ne sont ni mes mots ni ma personne qui importaient, mais mes pensées.

Même pas mes pensées, mais mes arrière-pensées. Dans le passé, nous avions ainsi le tribunal de l’Inquisition qui dénichait la persistance des pensées hérétiques chez des marranes convertis au catholicisme. Nous avons eu plus récemment les grands procès staliniens qui traquaient les intentions contre-révolutionnaires.

A la suite de la parution de mon livre, le Suicide français, le premier secrétaire du parti au pouvoir avait dénoncé la zemmourisation de la société. Le premier ministre avait expliqué que mon livre n’était pas digne d’être lu, le ministre de l’Intérieur avait appelé à manifester contre moi, et le président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale avait sollicité de mes employeurs qu’ils mettent fin à mes collaborations à leurs medias. Marie-Anne Chapdelaine, Une députée d’Ille-et-Vilaine, me chassait carrément de France : «Monsieur Zemmour, la République, on l’aime ou on la quitte ». Aujourd’hui, je vis la version judiciaire de cette offensive médiatico-politique. On prétend faire du droit, mais derrière les arguties, ce n’est qu’une bataille politique pour me faire taire.

Il y a six mois, des millions de Français défilaient dans la rue pour défendre la liberté d’expression. Les malheureuses victimes de Charlie Hebdo avaient subi aussi une condamnation judiciaire venue d’un tribunal islamique qui les avait condamnés à mort pour blasphème. Si je comprends bien ce qui m’est reproché, la liberté d’expression, c’est bon pour les dessinateurs de Charlie, mais ce n’est pas bon pour moi. Parce qu’eux sont gentils, et moi, je suis méchant. Eux ont des bonnes arrière-pensées, et moi j’en ai de mauvaises. Si je comprends bien, nous vivons toujours sous le règne de la phrase de Saint-Just : «pas de liberté pour les ennemis de la liberté». Cela s’appelait la Terreur."

Posté le 27 juin 2015 à 16h55 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (31)

30 juin : le préfet Boucault vous attend pour son départ

Comme annoncé lors de la manifestation du 18 juin dernier devant le Palais de Justice, une cérémonie de départ de Bernard Boucault, préfet de police de Paris, aura lieu le 30 juin devant la préfecture.

Il compte sur vous pour le remercier pour tout ce qu'il a fait pour le mouvement et sur votre mobilisation pour lui rendre ce dernier hommage.

Photo

Posté le 27 juin 2015 à 08h48 par Michel Janva | Lien permanent

Les Sentinelles : ces mauvaises consciences du régime nihiliste

Lu dans Présent :

"Voilà deux ans maintenant que les Sentinelles veillent debout devant les lieux de pouvoir. Initialement, ce mouvement spontané est né à Paris en 2013 place Vendôme suite à l’arrestation et l’emprisonnement d’un militant de la Manif Pour Tous et fondateur des Veilleurs, Nicolas Bernard-Buss. En signe de protestation, une personne, vite rejointe par des centaines d’autres, s’était positionnée en face du ministère de l’(in)justice pris en otage par Christiane Taubira. Ils se sont relayés jour et nuit en attendant la libération de leur camarade. Les Sentinelles se sont inspirés des manifestants de la place Taksim à Istanbul en 2013. En étant immobiles, espacés tous les 3 mètres, le ministre de l’Intérieur turc avait reconnu qu’aucun trouble public ne pouvait être constaté et qu’il était décemment impossible de les réprimer. Le projet de construction d’un centre commercial à la place d’un parc pourtant cher à Erdogan, objet de leur contestation, a été abandonné.

En France, la préfecture de police n’a pas eu les mêmes scrupules. Toujours prompte à réprimer les mouvements pacifistes, les sbires de la république n’ont pas lésiné sur les moyens pour intimider ces nouveaux contestataires : contrôles d’identité, bousculades, coups de matraques, gaz lacrymogènes, entraves à la liberté de circulation… Leur événement anniversaire de mercredi soir, place Vendôme, n’a pas échappé à la règle. En vain. Les Sentinelles ont essaimé dans toute la France (devant le tribunal de Lyon, le Parlement européen de Strasbourg, les mairies et préfectures…), et même au-delà, en Italie, en Espagne ou encore en Belgique.

Jour et nuit, bravant le froid, la pluie ou la chaleur, ils se relaient pour veiller, pacifiquement mais avec détermination, afin de protester et d’alerter sur les attaques incessantes faites envers le Bien commun : famille traditionnelle, droits de l’enfance et filiation biologique, protection de la vie, sort des chrétiens d’Orient… Par leur présence discrète mais continue, ils sont la mauvaise conscience des puissants qui ne peuvent pas ne pas les voir en rentrant dans leurs lieux de pouvoir. Ils sensibilisent également les passants qui s’arrêtent pour discuter avec eux. Comme disait Dominique Venner, « notre monde sera sauvé par les veilleurs postés aux frontières du royaume et du temps. » Les Sentinelles sont de ceux-là."

Posté le 27 juin 2015 à 08h39 par Michel Janva | Lien permanent

25 juin 2015

Bientôt l'Etat condamné pour des contrôle au sweat LMPT ?

Pour la première fois, l’Etat a été condamné, mercredi, pour des contrôles d’identité au faciès. La première chambre de la cour d’appel de Paris était saisie des plaintes de 13 hommes d’origine subsaharienne ou maghrébine qui avaient dénoncé des contrôles qu’ils estimaient abusifs, non suivis d’une quelconque poursuite judiciaire. Pour cinq d’entre eux, la cour a condamné l’Etat pour « faute lourde » et ordonné un dédommagement de 1 500 euros pour chaque plaignant.

Nous attendons avec gourmandise la condamnation de l'Etat pour les multiples contrôles abusifs effectués par des policiers en raison du simple port d'un sweat LMPT...

Posté le 25 juin 2015 à 22h31 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

Sentinelles du 24 juin 2015

La police politique :

Posté le 25 juin 2015 à 22h11 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

Des dessinateurs qui ne sont pas Charlie

C'est dans le dernier hors-série de Présent :

C

Posté le 25 juin 2015 à 13h26 par Michel Janva | Lien permanent

24 juin 2015

Le journaliste-fondateur du site Panamza poursuivi par Pierre Bergé

Le multimillionnaire porte plainte pour diffamation publique contre le journaliste qui a mis en ligne un article intitulé "Scandale : Jack Lang et Frédéric Mitterrand célèbrent Pierre Bergé à l’Institut du monde arabe" à propos de l'impunité et l'opacité relatives à une longue investigation policière, menée en 2011/2012 par la Brigade de protection des mineurs de Paris et finalement classée sans suite, sur l'implication de Français dans des réseaux pédophiles au Maroc.

"Interrogé par les enquêteurs, un prêtre -également sollicité ultérieurement par le magazine VSD- affirma ainsi avoir recueilli le témoignage de "parents de jeunes victimes" à Marrakech lors de ses séjours touristiques en 2003 et 2007. D'après lui, des faits de "prostitution de mineurs" se seraient déroulés dans la luxuriante villa Majorelle, propriété (depuis 1980) d'Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé."

Posté le 24 juin 2015 à 21h34 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

23 juin 2015

Où sont les "Je suis Charlie" défenseurs de la liberté d'expression ?

Éric Zemmour est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris, notamment pour incitation à la haine raciale pour les propos suivants tenus sur RTL en mai 2014 :

"Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent"

Son avocat se base sur la liberté d'informer et de dire la vérité aux Français :

"Éric Zemmour n’a fait que reprendre le constat de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). On interdit à un journaliste de décrire le réel, de diffuser une information donnée par un organisme d’État, c’est gravissime, cela va au-delà de l’entrave à la liberté d’expression, il s’agit de la liberté d’informer"

Posté le 23 juin 2015 à 16h51 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

22 juin 2015

La Cour d'appel donne raison à Anne-Sophie Leclère contre Walwari, le "parti" de Taubira

Anne-Sophie Leclère est cette candidate du Front national qui avait publié un photomontage sur sa page Facebook, présentant un petit singe (avec la mention "à 18 mois") à côté de Christiane Taubira ("maintenant"). Le mouvement guyanais Walwari, étroitement lié au Garde des Sceaux (et c'est peu dire : Taubira en est la co-fondatrice, l'un des membres élus, et le siège social de Walwari est hébergé à la même adresse que sa permanence parlementaire) avait porté plainte. En première instance, le tribunal correctionnel de Cayenne (oui, c'est en Guyane) avait condamné Anne-Sophie Leclère à neuf mois de prison ferme, cinq ans d''inéligibilité et 50.000 € d'amende. Le Front national, qui avait exclu Anne-Sophie Leclère à la suite de sa publication, avait, lui, écopé de 30.000 € d'amende.

Jugement en appel aujourd'hui. Maître Triomphe, nouvel avocat d'Anne-Sophie Leclère, a obtenu l'annulation de sa condamnation. Dans son arrêt, la cour d'appel de Cayenne a jugé «irrecevable» l'action menée par l'association Walwari, condamnée à payer 169 € de coûts fixes de procédure.

La séparation des pouvoirs existerait donc encore un peu en France ?

Posté le 22 juin 2015 à 21h19 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles

Lundi 22 juin 2015

  • Bergerac -  place du palais de justice à 20h00
  • La Roche sur Yon, Place Napoléon de 21h à 22h

Mardi 23 juin 2015

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Châlons-sur-Saône - place de l'Hôtel de ville à 20h45. Thème : "complémentarité et différence"
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Cholet - place Travot de 21h à 22h
  • Limoges - place d'Aine de 21h à 22h
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Nantes - Monument des 50 otages - de 20h30 à 21h30
  • Paris - devant le Val de Grâce de 20h30 à 22h45

Paris

  • Saumur - place Bilange - de 20h30 à 21h30

Mercredi 24 juin 2015

  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h

Invitation de La Manif Pour Tous pour le Tour de France de la Famille en présence de Ludovine de la Rochère, Camel Bechikh, Xavier Lemoine, Akila Elsody et Nourouddine Abdouloussen

  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • Paris - Sentinelles Anniversaire #2ansDebout ! >> Evènement Facebook ici. Place Vendôme dès 19h30

Sentinelles_20150624

  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles

Jeudi 25 juin 2015

  • Annecy, place de la mairie à 21h30
  • Châteauneuf de Galaure - place de la salle des fêtes à 20h30
  • Loudéac : bas de l'avenue des Combattants (coté nord de l'église St Nicolas) à 20h30
  • Thonon les Bains - Place de l'hôtel de ville de 20h à 21h : sentinelles

Vendredi 26 juin 2015

  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Le Puy en Velay- Place Cadelade de 18hr30 à 19hr30

Dimanche 28 juin 2015

  • Vernon - devant l'Hôtel de ville à 20h30

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com

Posté le 22 juin 2015 à 09h44 par Louise Tudy | Lien permanent

21 juin 2015

Changement de direction au quotidien Présent

D'après nos informations, une assemblée générale de la SARL "Présent" s'est tenue le 17 juin, qui a vu l'élection de Raphaël Dubrule comme co-gérant, en remplacement de Jean-Pierre Blanchard, démissionnaire depuis la mi-mars, avec  Zita de Lussy.

Posté le 21 juin 2015 à 16h05 par Michel Janva | Lien permanent

19 juin 2015

20 juin : trompettes de Jéricho à Metz

Trompettes 20 juin

Posté le 19 juin 2015 à 13h13 par Michel Janva | Lien permanent

Paimpol : Accueil des ministres Cazeneuve et Belkacem hier

Accueil organisé par « La Manif Pour Tous des Côtes-d’Armor » :

  1. Entre 50 et 60 participants répartis en plusieurs endroits de la ville de Paimpol pour être certains de ne pas manquer le cortège officiel et pour sensibiliser  les maires visiteurs venus de toute la France pour ce colloque.
  2. Pendant 4 heures, de 11H00 à 15H00, le port de Paimpol a résonné des interpellations des manifestants contre la loi Taubira, la PMA et la GPA. Banderoles dressées et mégaphone en bandoulière, les sympathisants ont rappelé à tous les officiels (ministres, maires, députés, présidents) que « TAUBIRA, abrogation !»,  « GPA, esclavage ! » et « Un enfant, ça n’s’achète pas ! ».
  3. Nos sources indiquent que quelques invités ont fait la grimace, beaucoup d’autres nous ont encouragés, que le « cocktail déjeunatoire » avait un petit goût amer et que certains ont eu mal à la tête le soir !
  4. Evènement couvert par Breizh-Info
  5. La cerise sur le gâteau, très belle récompense verbale d’un gendarme venu nous voir en tenue de combat : « Ce que vous faites est beau, vous êtes la France de demain » (sic).

Image001

Image002

Image003

Image004

Posté le 19 juin 2015 à 11h44 par Michel Janva | Lien permanent

18 juin 2015

La veillée se poursuit devant le bureau de Christiane Taubira

IMG_5528En présence de Ludovine de La Rochère.

Posté le 18 juin 2015 à 23h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (0)

Après la manif, place aux veilleurs

Actuellement à Paris :

CHzxoOLXAAAO8td.jpg-large

Sentinelles à Lyon :

CHzLaXwW8AAWm9j

 

Sur le site personnel de Najat Vallaud-Belkacem, on trouve toujours cette plaidoirie en faveur de la Gestation pour autrui, qui date de 2010.

Capture d’écran 2015-06-18 à 22.43.13 Capture d’écran 2015-06-18 à 22.45.31

Posté le 18 juin 2015 à 22h40 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

Veillée exceptionnelle ce soir à Paris

Après la Manif pour tous, les veilleurs vous invitent à les rejoindre, avec sac de couchage et tapis de sol pour ceux qui sont prêts à rester tard. La veillée débutera à 21h30, place Louis Lepine.

V

Posté le 18 juin 2015 à 14h49 par Louise Tudy | Lien permanent

17 juin 2015

18 juin : accueil d'une brochette de ministres à Paimpol

Pour les 18e Assises des Petites Villes de France, Paimpol accueille, en sa salle des fêtes, face au port, les ministres suivants :

  • Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur
  • Najat V. BELKACEM, ministre de la Déconstruction (si, si !)
  • Plus quelques anciens (BIANCO, MALVY)
  • Plus Franck RIESTER, député UMP favorable à la loi TAUBIRA
  • Et bien  d’autres !  

Rendez-vous au port de Paimpol jeudi 18 juin vers 10H00 (au moins, car accès fermés sinon). Jusqu’à 12H00 – 12h30 environ.

Posté le 17 juin 2015 à 22h24 par Michel Janva | Lien permanent

16 juin 2015

Robert Chardon a fait l'objet d'un "épisode aigu et transitoire d'exaltation d'humeur"

Le maire disparu est retrouvé. Dans une lettre, le maire de Venelles explique pourquoi il a pu vouloir interdire le culte musulman :

CHpawYkUsAA3XYv.jpg-large

Posté le 16 juin 2015 à 22h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (23)

Jeudi prochain 18 juin, prenez vos sacs de couchage

Première partie de soirée : Manif pour tous

LMPT 2

Seconde partie de soirée : veillée jusqu'au bout de la nuit

A noter jeudi 18 juin également, des Sentinelles devant les 24 colonnes de la Cour d'Appel de Lyon à partir de 19h

Posté le 16 juin 2015 à 10h18 par Louise Tudy | Lien permanent

15 juin 2015

Face à la fièvre Charlie, des catholiques répondent

17 grandes plumes catholiques proposent une analyse originale de l'affaire Charlie Hebdo, loin du politiquement correct. La présentation de l'ouvrage, réalisé sous la direction de Philippe Maxence et paru aux Editions de l'Homme nouveau :

 

Vous pouvez acheter cet ouvrage ici, pour 9€.

Posté le 15 juin 2015 à 18h11 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (2)

La Manif Pour Tous accueille Hollande au salon VINEXPO

Accueil de la Manif pour Tous Gironde lors de la venue de François Hollande dimanche 14 juin au salon du vin VINEXPO à Bordeaux :

WP_20150614_004

WP_20150614_009

Posté le 15 juin 2015 à 17h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (0)

L'agenda des veilleurs et des Sentinelles [màj]

Veuillez noter en particulier cette semaine la veillée sur l'art devant le château de Versailles mercredi 17 juin et le rassemblement de La Manif pour tous contre la GPA à Paris jeudi 18 juin qui pourrait, qui sait, être suivi d'une veillée.

Lundi 15 juin 2015

  • Châlons-en-Champagne - Place Foch, sur les marches de l'Hôtel de Ville, de 20h30 à 21h30 : 2ème anniversaire des Veilleurs de Châlons !
  • La Roche suir Yon, Place Napoléon de 21h à 22h

Mardi 16 juin 2015

  • Beauvais - Place Jeanne Hachette, devant la mairie de 21h à 22h
  • Bourges - Rue Moyenne à côté de la Mairie de 21h à 22h
  • Cherbourg - sur les marches du théâtre à 20h30
  • Cholet - place Travot de 21h à 22h
  • Limoges - place d'Aine de 21h à 22h. Avec la présence de Frigide Barjot
  • Melun - devant la Préfecture de 18h à 19h30 : Sentinelles
  • Saumur - place Bilange - de 20h30 à 21h30

VersaillesMercredi 17 juin 2015

  • Bondy - place de la gare (rer E) de 19h à 20h
  • Grenoble - parvis église St Louis, rue Félix Poulat de 20h30 à 22h30
  • La Tour-du-Pin, place Antonin Dubost, 20h30 à 22h
  • Marseille - mairie du Vieux Port de 20h30 à 22h
  • Rambouillet - devant la sous-préfecture de 20h30 à 21h30 : Sentinelles
  • Saint-Marcellin - sous le kiosque de 20h30 à à 21h30
  • Toulon - place de la Liberté de 20h30 à 22h. Thème : la désinformation
  • Versailles - devant le château de Versailles, place d'armes à 21h. Thème : "Peut-on tout se permettre au nom de l'art ?" Avec Madeleine Bazin de Jessey, Jean-Louis Harouel, Anne Brassié, Adeline Le Gouvello (cliquer sur l'image pour agrandir)

Jeudi 18 juin 2015

  • Annecy, place de la mairie à 21h30
  • Châteauneuf de Galaure - place de la salle des fêtes à 20h30
  • Lyon - Cour d'Appel "24 colonnes" à 19h : Sentinelles contre la GPA
  • Orléans - 104° Veillée Place du Martroi, au pied de Jeanne d'Arc de 20h30 à 21h30. Sous la casquette en face en cas de pluie
  • Paris - Rassemblement contre la GPA à 19h30, devant le Palais de Justice de Paris. Veillée ensuite ?
  • Vesoul - devant la mairie de 20h à 21h30

Vendredi 19 juin 2015

  • Bordeaux - Place Pey-Berland de 18h30 à 19h30 : Sentinelles
  • Carhaix - place de La Tour d'Auvergne, à 21h00
  • Le Puy en Velay - Place Cadelade de 18h30 à 19h30

Samedi 20 juin 2015

  • Lamotte-Beuvron - devant la Mairie de 18h à 19h15 : les veilleurs fêteront leurs deux ans
  • Metz - "Trompettes de Jéricho" : prière à 17h à la cathédrale, chants à 17h30 sur la place d'armes

En cas d'erreur ou d'oubli, me contacter à tudylsb@gmail.com

Posté le 15 juin 2015 à 10h27 par Louise Tudy | Lien permanent

13 juin 2015

Vidéo de Vincent Lambert : le CSA et la liberté du net

L'observateur des médias Marc Baudriller écrit :

"[...] Le CSA n’est compétent ni pour la presse, ni pour Internet mais cette vidéo a été reprise à l’antenne de plusieurs chaînes dont BFM TV ou M6 qui l’ont diffusée sans floutage. On voit Vincent Lambert réagir à la voix de sa mère, cligner des yeux, marquer des émotions apparentes. Ces images, le CSA les a visionnées hier en collège. Il ne s’interrogera pas sur la légitimité de diffuser en clair cette vidéo dans le cadre du débat sur la fin de vie mais déterminera la semaine prochaine si ces chaînes et ces images ont ou non manqué au respect de la dignité humaine. La dernière fois que le CSA avait évoqué ce critère, c’était pour condamner la diffusion des images de l’assassinat du policier qui gardait l’immeuble de Charlie Hebdo le jour des attentats.

Au fond, ces sujets ultra-sensibles posent aux médias mille questions parmi lesquelles celles-ci : peut-on interdire aux téléspectateurs français des images auxquelles les internautes français (qui sont les mêmes puisque les internautes représentent plus de 80% de la population) ont accès librement ? Sachant que le commentaire est libre, cette règlementation de l’image à l’usage des seules chaînes de télévision parmi tous les autres médias a-t-elle un sens ? Par ailleurs, l’information sur les chaînes de télévision peut-elle durablement affronter efficacement la concurrence réelle du web avec des règles plus contraignantes, sachant qu’Internet, libre et transfrontalier par essence, ne se prête guère à des règlementations nationales strictes ? Le risque, c’est que les Français considèrent qu’Internet les informe mieux que leurs chaînes. Quand 40% des Français précisément ne font pas confiance aux informations données par la télévision selon le baromètre 2015 de confiance des Français dans les médias de TNS Sofrès-La Croix, la question n’a rien de théorique. Le cas douloureux de Vincent Lambert n’interroge pas seulement les médecins, elle pose aussi des questions de fond aux médias et au régulateur."

Posté le 13 juin 2015 à 22h50 par Michel Janva | Lien permanent

Radio courtoisie : 3 veilleurs, pour éveiller les consciences

Demain, dans le libre journal de 12h00, Grégoire Boucher recevra :

  • Jacques Arnould, chef du Chœur Montjoie Saint-Denis, à l’occasion de la sortie du dernier opus du Chœur : Chants de France XII
  • Pierre Nicolas, pour évoquer le deuxième anniversaire des Veilleurs
  • Me Jérôme Triomphe, pour faire le point sur le dossier Vincent Lambert.

Par ailleurs, demain, c'est la fête de Radio courtoisie :

Fete-de-la-courtoisie

Posté le 13 juin 2015 à 19h32 par Michel Janva | Lien permanent

Pour les donneurs de leçons qui nous reprochent nos pseudos

L'animateur du site FDesouche dans le collimateur d'islamistes : convoqué maintes fois par la justice pour des affaires sans conséquence, il est ignoré par la même quand des islamistes le menacent de mort.

Posté le 13 juin 2015 à 19h25 par Michel Janva | Lien permanent

Le Dr Goebbels fait part de son écoeurement après la diffusion des photos non floutées de déportés

CHSMNKkWgAA8aMo 

(merci à HV)

Posté le 13 juin 2015 à 19h17 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

Une radio pour les Chrétiens persécutés d'Irak

Le « Secours de France » vient de s’associer à la Guilde du Raid, Radios Sans Frontières, l’œuvre d’Orient et la Fondation  Raoul  Follereau  pour  participer à la création d’une radio destinée aux camps de réfugiés en Irak.

Les déplacés d’Irak ont donc désormais leur radio: Radio al-Salam (“radio de la paix”, en arabe), qui a commencé d’émettre dimanche 5 avril 2015, jour de Pâques, depuis le quartier d’Ankawa, à Erbil, là où vivent de nombreux chrétiens originaires de la plaine de Ninive, chassés de leurs terres par l’État Islamique. Cette toute jeune radio, qui émet en trois langues (arabe, kurde et syriaque) veut être un pont entre les populations réfugiées au Kurdistan et celles qui les accueillent.

 http://radionotredame.net/2015/international/radio-al-salam-une-radio-de-la-paix-erbil-35576/

 

http://mixlr.com/radioalsalam/

Posté le 13 juin 2015 à 12h29 par Lois Spalwer | Lien permanent | Commentaires (1)

10 juin 2015

12 juin : accueil de François Hollande à Nantes

Vendredi à 11h00 au Parc des expositions Nantes La Beaujoire. Avec le soutien de :

  • SIEL44
  • Nantes Familles Avenir
  • les sentinelles de Nantes
  • les veilleurs nantais
  • Hollande Démission
  • Prospectives Royalistes de l'Ouest
  • Familles plumées Loire Atlantique
  • Les veilleurs d'Ancenis
  • maires pour l'objection de conscience
  • Jour de Colère Nantes
  • Hollande dégage
  • Printemps Français

Plus d'informations sur Facebook.

Posté le 10 juin 2015 à 07h09 par Michel Janva | Lien permanent

08 juin 2015

Un blogueur condamné à 1000 coups de fouet

La cour suprême d'Arabie Saoudite a confirmé la peine du blogueur saoudien à dix ans de prison, 1000 coups de fouet et une amende d'un million de riyals (environ 240 000 euros).

Posté le 8 juin 2015 à 12h04 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (18)


     Archives > Liberté d'expression

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Liberté d'expression