20 décembre 2014

Réserver une place dans un car pour la Marche pour la vie

Voici la page du site AFC 44 ou l'on peut réserver. Et le mini site de réservation.

Posté le 20 décembre 2014 à 10h45 par Michel Janva | Lien permanent

19 décembre 2014

Tuer des souris, c'est non. Tuer des enfants à naître, c'est oui !

Vos enfants ne dissèqueront plus de souris en cours de Sciences et Vie de la Terre :

"Finis les évanouissements et les moues dégoûtées dans les salles de classe françaises: depuis la fin du mois de novembre, les dissections de souris et de grenouilles, passage presque rituel des cours de Sciences et Vie de la Terre, sont désormais interdites dans toutes les classes jusqu’au baccalauréat."

Réaction de Jean-Marie Le Méné sur son compte twitter :  Image2Tous à la Marche pour la Vie le 25 janvier 2015.
Lancement-site

Posté le 19 décembre 2014 à 07h55 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

17 décembre 2014

La Marche pour la Vie lance une campagne de recrutement

Tractage

Proposez vos services ici.

Posté le 17 décembre 2014 à 07h01 par Michel Janva | Lien permanent

16 décembre 2014

Marche pour la vie 2015 : soyez bénévole

Bénévoles3

Inscrivez-vous ici.

Les personnes intéressées par le tractage peuvent commander le tract de la MPLV2015, ici, ou le télécharger sur internet.

A suivre, l'évènement FB.

Posté le 16 décembre 2014 à 07h26 par Michel Janva | Lien permanent

15 décembre 2014

Le Figaro parle de la Marche pour la Vie

Lu ici :

"Autre mouvement qui défile tous les ans contre l'avortement, la Marche pour la vie intégrera le 25 janvier dans ses revendications le refus de l'euthanasie.

En 2013 [en fait en 2014, NDPC], en pleine actualité sur l'IVG, le rassemblement soutenu par le pape François avait fait le plein (16. 000 personnes selon la police, 40.000 selon les organisateurs). La mobilisation sera-t-elle cette fois gonflée par l'arrivée d'une loi sur la fin de vie ? La Marche, qui vient d'être rejointe par Julie Graziani, issue de la Manif pour tous, veut y croire."

Lancement-site

Posté le 15 décembre 2014 à 19h49 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

Avortement, euthanasie, GPA : même logique de la culture de mort

Encore un argumentaire d'un défenseur de la culture de mort qui justifie l'avortement, l'euthanasie et la GPA au nom de la liberté. . :

"(...) les deux députés missionnés sur le sujet délicat de la fin de vie ont proposé la création d’un «droit à mourir», qui permet de contourner les faux débats sur l’euthanasie. C’est en se mettant au service de l’individu et de sa liberté de choix (...) que l’Etat se trouve dans son rôle légitime (...)

Dans la foulée, le Conseil d’Etat a validé la circulaire Taubira, qui permet aux enfants nés sous GPA à l’étranger d’obtenir la nationalité française. Plutôt que de laisser maladroitement émerger une génération de bébés Thalys, pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de cette logique, en créant non pas un obscur droit à l’enfant, mais un véritable droit à naître, qui s’appliquerait au futur enfant en tant que projet parental? (...)

Plus prosaïquement, il est difficile d’être libéral et de s’opposer à la gestation pour autrui, une pratique qui ne nuit à personne, repose sur le libre consentement d’individus majeurs, et reste dissociée des questions de filiation (...) Après le droit à mourir, le droit à naître remettrait la France, trop souvent condamnée par la Cour européenne des droits de l’Homme, au premier rang de l’innovation politique et sociale. Vive la vie (sic) !

Notez que la GPA est rebaptisée "droit à naître" tandis que l'avortement reste une liberté fondamentale... Allez comprendre la logique de ces tordus.

Pour manifester votre opposition à l'avortement et à toutes les dérives éthiques qui en découlent (euthanasie, GPA etc...), rejoignez nombreux la Marche pour la Vie le 25 janvier 2015 !

Lancement-site

Posté le 15 décembre 2014 à 14h35 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

13 décembre 2014

Avortement, euthanasie : mêmes combats de la culture de mort, mêmes opposants

Jacqueline Jencquel est membre de l'ADMD et milite pour l'euthanasie. Partisane également de l'avortement, elle place ces deux atteintes au respect de la Vie au rang de libertés individuelles en les nommant IVG et IVV (Interruption Volontaire de Vie) :

"Il y a 40 ans, jour pour jour, que Simone Weil (sic) a défendu devant une assemblée composée uniquement d’ hommes la loi qui porte aujourd’ hui son nom.

Aujourd’ hui, nous essayons de faire accepter une loi semblable : interruption volontaire de vieNous avons les mêmes opposants que jadis… Ceux qui pensent que la vie ne nous appartient pas, tout comme ceux qui pensaient que le corps d’une femme ne lui appartient pas(...)

Dans les deux cas, IVG et IVV, il s’ agit de libertés individuelles et ce ne sont pas les autres qui peuvent décider pour nous. Notre corps est à nous , notre vie et notre mort aussi.

"En ce 40ème anniversaire de la loi Veil, l'avortement vient d'être érigé par l'Assemblée Nationale en "droit fondamental". Si vous ne souhaitez pas qu'il en advienne de même pour l'euthanasie et si vous souhaitez affirmer votre opposition à l'avortement et à la loi Veil qui "a initié un mouvement de déshumanisation" et entraîné "un dérèglement bioéthique en cascade", alors venez nombreux à la Marche pour la Vie le 25 janvier 2015.

  Lancement-site

Posté le 13 décembre 2014 à 17h47 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (2)

12 décembre 2014

Avortement post-natal : la Marche pour la Vie dit NON

Alors que l'idée de l'avortement post-natal commence à faire son chemin, la Marche pour la Vie invite à venir manifester son opposition à cette horreur le 25 janvier prochain et incite à signer la pétition du Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) dont Grégor Puppinck est à l'origine :

"Le Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) a lancé une pétition à l’attention du Conseil de l’Europe afin qu’il condamne clairement les infanticides néonataux. L’ECLJ soulève ainsi une question essentielle. Dans plusieurs pays d’Europe, notamment où les avortements tardifs sont légaux, il arrive que des enfants naissent vivants après un avortement. Dans ces cas là, ils sont laissés agonisants ou bien tués. Ces situations dramatiques ont été révélées par les témoignages des personnels soignants.

L’ECLJ veut mettre le Conseil de l’Europe devant ses responsabilités (...)En janvier 2014, le député Angel Pintado a posé une question écrite au Comité des ministres du Conseil de l’Europe, dans laquelle il demandait de quelle manière le Conseil comptait faire respecter les droits au soin et à l’intégrité physique de ces enfants nés vivants. Dans la mesure où la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) reconnait le droit à la vie à partir de la naissance, ces enfants nés vivants devraient pouvoir bénéficier de ces droits. Dans l’incapacité de trouver un consensus, le Conseil des ministres n’a pas donné de réponse. A la suite de quoi, des ONG ont demandé à être reçues par le Commissaire aux droits de l’homme, Nils Muižnieks, qui avait interdit en janvier dernier les avortements selon le sexe de l’enfant à naître. Cependant il a éconduit les quatre ONG, se déclarant incompétent sur le sujet.

Le Conseil de l’Europe n’a-t-il vraiment rien à dire face aux infanticides néonataux? Pourquoi ignore-t-il la violation flagrante faite à la Convention européenne des droits de l’homme?

Pour Grégor Puppinck, docteur en droit et directeur de l’ECLJ :

« Cet aveuglement volontaire est en réalité le prix à payer au dogme de l’avortement et de l’eugénisme"

Lancement-site

Posté le 12 décembre 2014 à 14h03 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

La Marche pour la Vie réagit à l'annonce de François Hollande

Sur son site :

"Alors que les députés Alain Claeys et Jean Leonetti ont remis ce matin leur rapport au Président de la République en formulant des propositions pour faire évoluer la loi sur la fin de vie, la Marche pour la vie réagit et exprime très clairement sa détermination.

Julie_grazziani_iafrateJulie Graziani qui s’était fait remarquer récemment dans les médias pour différents engagements sur des sujets sociétaux, vient de rejoindre l’équipe de la 10ème Marche pour la vie. Comme porte-parole de cette grande manifestation annuelle en faveur du respect de toute vie humaine, elle prévient :

« En clair, Hollande veut ouvrir tout doucement et discrètement la porte à la légalisation de certaines pratiques euthanasiques.. Il trouvera en chemin la Marche pour la vie qui dénoncera haut et fort les dérives euthanasiques ».  Elle poursuit : « Le 25 janvier la Marche Pour la Vie intègrera dans ses revendications le refus de l’euthanasie. Nous marcherons pour demander que la solidarité nationale prenne en charge le financement des soins de santé adaptés à ce qu’exige l’état du malade jusqu’à survenance de sa mort naturelle et sans intention de la donner ».

Cecile_edel_200La MARCHE POUR LA VIE est une mobilisation annuelle. Depuis 10 ans appelle les citoyens à manifester à Paris au mois de janvier, pour exprimer leur opposition au dérèglement bioéthique initié par la loi sur l’avortement. En autorisant l’élimination des êtres humains en gestation, cette loi sur l’avortement est la pierre angulaire des dérives médicales et scientifiques observées ou à venir : industrie procréatique, recherche sur l’embryon, GPA, euthanasie etc. La MARCHE POUR LA VIE, présidée par Cécile Edel appelle à refonder la société sur le respect de toute vie humaine."

Lancement-site

Posté le 12 décembre 2014 à 13h44 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

25 janvier : marcher pour réaffirmer le droit à la vie

Julie Graziani, porte-parole du collectif Ensemble pour le bien commun, de «Familles plumées» et de la Marche pour la Vie, signe une tribune dans le Figarovox incitant à participer à la prochaine Marche pour la vie du 25 janvier :

M"Notre civilisation judéo chrétienne, humaniste, laïque et républicaine peut s'enorgueillir d'avoir inlassablement promu la protection du faible contre le fort, du pauvre contre le puissant. La solidarité avec les plus vulnérables est un devoir qui est au cœur de notre pacte social et, au-delà, de notre qualité d'être humain.

Cette solidarité inclut bien évidemment les soins et l'attention que nous devons aux personnes en fin de vie pour les accompagner vers leur mort en soulageant leurs souffrances physiques et psychiques.

Allons-nous perdre le sens de cette humanité élémentaire au gré d'odieuses tractations politiciennes et d'une propagande massive de la bien mal nommée «Association pour le droit de mourir dans la Dignité»? Cette semaine, pour satisfaire les revendications des radicaux de gauche qui ne se sont ralliés à la majorité qu'à cette condition, un nième rapport utile au Président de la République et au Premier Ministre pour une modification législative sur la fin de vie est rendu public.

Quelles que soient les circonvolutions employées ou termes utilisés (fin de vie, sédation profonde, terminale, etc.) des communications récentes indiquent que ce rapport s'inscrit dans la logique des documents publiés sur le même enjeu depuis 2012: on veut amener l'opinion publique à accepter l'autorisation de tuer des personnes fragilisées par l'âge, le handicap ou la maladie. Autrement dit à accepter l'euthanasie.

Avec des mots simples, libres des arguties du rapport Léonetti-Claeys et des fausses évidences des promoteurs de l'euthanasie, nous réaffirmons que le droit à la vie est un droit fondamental, inconditionnel, ouvert à tous les êtres humains sans distinction liée à l'âge, à l'état de santé ou au stade de développement. Toute exception apportée à ce principe, même sur le mode du régime dérogatoire, ouvre une brèche qui n'aura de cesse que de s'élargir. Il suffit de voir ce qu'est devenu l'avortement autorisé à titre d'exception en 1975 et présenté aujourd'hui par certains comme un droit fondamental. Regardons aussi l'exemple de la Belgique, à nos portes, où tous les incurables sont désormais menacés d'euthanasie, jusqu'aux enfants et aux handicapés.

Les deux arguments des promoteurs de l'euthanasie ne résistent pas à l'examen:

●  Obéir à la volonté de mourir du malade? Mais accepter que les directives anticipées deviennent «opposables» c'est admettre que le médecin pourrait agir, sous contrainte, contre l'intérêt des malades. Ce serait briser une relation de confiance, nier toute réflexion éthique, bouleverser la vocation du médecin.

●  Soulager la souffrance? Les soins palliatifs permettent d'apaiser toutes les souffrances physiques et psychiques et accompagnent le malade vers une mort douce sans la provoquer directement. Cette performance jamais atteinte dans l'histoire de l'humanité rend passéiste et arriérée la tentation de l'euthanasie.

Le scandale est que les soins palliatifs ne soient pas encore accessibles à tous. Ce sera encore pire si l'euthanasie est autorisée ; cette solution étant à l'évidence moins coûteuse il est évident qu'elle sera privilégiée par les pouvoirs publics au détriment d'une véritable politique de solidarité pour le financement de la dépendance et de la fin de vie.

Quel choix alors pour les familles qui n'auront pas les moyens de financer les soins de confort pour leurs proches en fin de vie? Ils devront recourir à l'euthanasie, faute de meilleure solution, et c'est ainsi que se développera dans notre pays la plus effrayante des inégalités, l'inégalité devant la mort.

Le 25 janvier la Marche Pour la Vie intègrera dans ses revendications le refus de l'euthanasie. Nous marcherons pour demander que la solidarité nationale prenne en charge le financement des soins de santé adaptés à ce qu'exige l'état du malade jusqu'à survenance de sa mort naturelle et sans intention de la donner."

Posté le 12 décembre 2014 à 07h22 par Michel Janva | Lien permanent

11 décembre 2014

Marche pour la Vie : Nous devons avoir le courage d’aller à contre-courant en ce 40ème anniversaire de la Loi Veil !

Le père Bernard, modérateur de la Famille Missionnaire de Notre-Dame, communique sur la participation fidèle de sa communauté à la Marche pour la Vie le 25 janvier prochain :

"La Famille Missionnaire de Notre-Dame fête solennellement Notre-Dame des Neiges, ce samedi 13 décembre à Saint-Pierre-de-Colombier. Elle invitera particulièrement ses amis à prendre part à la Marche pour la vie le dimanche 25 janvier prochain à Paris. Nos parlementaires français viennent de commémorer les 40 ans de la Loi Veil. Le Droit à l’avortement est à présent pratiquement reconnu dans les faits en France !

L’euthanasie sera bientôt légalisée et les actes homosexuels, gravement contraires à la Loi naturelle, non seulement ne sont plus condamnés, mais sont reconnus comme des valeurs en notre monde post-moderne.L’idéologie du Gender veut être imposée à tous et inculquée aux enfants dès leur plus jeune âge !

MqdefaultJusqu’où irons-nous dans la décadence morale de la France, Fille aînée de l’Eglise ? Nous ne vivons vraiment pas dans le meilleur des mondes ! Les soi-disant changements sociétaux actuels ne font pas progresser notre humanité. Pierre Simon, ancien grand maître de la Grande Loge de France, dans son livre « De la vie avant toute chose » avait très clairement annoncé ces changements sociétaux : la sexualité devait être dissociée de la procréation ; la procréation dissociée de la paternité ; le concept de famille allait basculer. La vie humaine perdrait son caractère sacré pour être "plus que jamais une production humaine". Nous devons avoir le courage d’aller à contre-courant en ce 40e anniversaire de la Loi Veil ! Ne nous laissons influencer ni par l’idéologie maçonnique de Pierre Simon, ni par le « politiquement correct » mais soyons courageux pour demander l’abrogation des lois, gravement contraires à la Loi naturelle : la loi Neuwirth, la loi Veil, la loi Taubira et d’autres lois.

Le 25 janvier prochain à Paris, avec Cécile Edel et Choisir la Vie, nous marcherons pour le respect de la vie de sa conception à son terme naturel. Laisser tuer légalement les enfants dans le sein de leur maman sans réagir est un silence coupable, une compromission. Les combats pour le caractère sacré de la vie, de toute vie humaine de sa conception à son terme naturel, pour la reconstruction de la famille et l’éducation au bel amour sont des combats urgents auxquels nous ne devons pas avoir peur de prendre part. Il y va de l’avenir de l’humanité. Notre Pape François a demandé à l’Europe de ne pas combattre seulement les effets de la crise mais la cause. L’une des causes principales de la grave crise actuelle est le rejet de Dieu et le mépris de la Loi naturelle ! Ce 8 décembre, notre Pape François a fait cette prière : Marie, enseigne-nous à aller à contre-courant ! En ce 13 décembre, nous prierons Notre-Dame des Neiges et nous demanderons à cette Mère courage : apprenez-nous à aller à contre-courant en marchant pour la défense de la vie de sa conception à son terme naturel !

Nous vous donnons rendez-vous à Paris pour la Messe à Notre-Dame du Perpétuel Secours à midi. De là, nous nous dirigerons vers le lieu du départ de la marche pour la vie. Il est temps de se réveiller, de se lever et de rejoindre les veilleurs et les sentinelles de l’invisible !"

Lancement-site 

Posté le 11 décembre 2014 à 12h59 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

10 décembre 2014

La Marche pour la Vie réaffirmera son opposition à l'avortement le 25 janvier 2015

Alors que de nombreux lecteurs du Salon Beige s'interrogent sur l'axe de mobilisation retenu cette année par la Marche pour la Vie qui semble s'orienter uniquement sur l'euthanasie, Cécile Edel, Présidente de la Marche pour la Vie, leur apporte une réponse et un éclairage rassurants quant à la question de l'avortement, bien présente dans cette 10ème édition de la Marche pour la Vie" : 

Cecile_edel_200"Depuis  dix ans, la Marche pour la vie s’est imposée comme la grande mobilisation annuelle de tous ceux qui entendent clamer haut et fort leur opposition à l’avortement, à en dénoncer la réalité et les conséquences tragiques sur l’enfant, première victime, et la femme. Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de personnes osent demander l’abrogation de la loi Veil qui, rappelons-le, tue encore chaque année plus de 220.000 enfants à naître par l’avortement.

Cette loi du 17 janvier 1975 a initié toutes les dérives éthiques actuelles. En effet, en autorisant, même sous couvert d’exception,  qu’il soit portée atteinte à l’être le plus fragile, dans le sein de sa mère, cette loi a ouvert la boîte de Pandore. Tuer est devenu un droit, érigé, de surcroît, au rang de droit fondamental !

On réalise alors combien il est aisé,  aujourd’hui, pour nos gouvernants, cette fois-ci sous couvert d’une fausse charité, de tenter de légaliser sur l’euthanasie !

La Marche pour la Vie, pour sa 10ème édition qui aura lieu à Paris le 25 janvier prochain, entend rester la voix des sans-voix, celle de tous ces enfants avortés, en affirmant que tuer ne constituera jamais un droit, un progrès.

Consciente des enjeux majeurs de société qui se joueront le 29 janvier prochain, autour du projet de loi sur la fin de vie et l’euthanasie, elle réaffirmera  son attachement au respect de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle, son opposition à l’avortement et à l’euthanasie.

Parce que tuer ne sera jamais un droit : IVG, euthanasie, stop aux dérives éthiques !

Soyons nombreux le 25 janvier à rejoindre la Marche pour la Vie."

Lancement-site

Posté le 10 décembre 2014 à 20h19 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

06 décembre 2014

Réservez votre 25 janvier pour la vie

0 1

Posté le 6 décembre 2014 à 15h01 par Michel Janva | Lien permanent

29 novembre 2014

Le site de la Marche pour la vie fait peau neuve

C'est par ici.

M

Par ailleurs, la Marche pour la Vie recrute toutes les bonnes volontés pour :

Organiser des tractages autour de vous :

Organiser des cars depuis toutes les régions de France ! Contactez-nous : cars@enmarchepourlavie.fr

Nous aider le « jour J » en assurant diverses missions

  • Equipes de volontaires (garçons et filles de plus de 16 ans): Rythment la marchent & Orientent la foule
  • Equipes de logistique (garçons et filles de plus de 16 ans) : Installent les stands et les replient, Vendent les produits dérivés
  • Equipes de sécurité (garçons de plus de 18 ans) : Assurent la sécurité routière Contactez-nous : recrutement@enmarchepourlavie.fr 

Posté le 29 novembre 2014 à 09h15 par Michel Janva | Lien permanent

26 novembre 2014

Avortement euthanasie : une marche pour défendre la vie le 25 janvier

La Marche pour la vie lance sa 10ème édition qui aura lieu le dimanche 25 janvier 2015 à Paris.

M"Cette semaine, le parlement, le gouvernement et les médias célèbrent en grandes pompes l’anniversaire d’une loi qui autorise depuis 40 ans en France l’élimination d’enfants avant leur naissance.

Le 25 janvier, la Marche pour la vie est l’occasion pour les citoyens d’exprimer leur révolte de voir leur pays glorifier une loi qui a déjà conduit à la mort de 9 millions d’êtres humains, et à la négation de la valeur de la vie humaine fragile.

Dans les jours à venir, le gouvernement va annoncer soit clairement une loi pour légaliser l’euthanasie, soit insidieusement des modifications de la loi Léonetti sur la fin de vie pour autoriser des gestes euthanasiques. Les déclarations politiques et les rapports préparatoires récents annoncent en effet la mise en oeuvre de la proposition 21 de François Hollande pendant la campagne de 2012.

Cécile Edel, présidente de la Marche pour la Vie annonce que cet enjeu sera au coeur de la mobilisation du 25 janvier. Elle rappelle : « la loi Veil de 1975 a initié un mouvement de déshumanisation en légalisant l’avortement. S’en est suivi un dérèglement bioéthique en cascade, qui détruit à la fois les enfants, les femmes, et la société. Depuis des années on constate ce dérèglement, qui s’est accéléré depuis 2012 : industrie procréatique, manipulation de l’embryon humain, marchandisation du vivant, sélection prénatale. En 2015 cette déshumanisation menace les personnes âgées, malades, handicapées. C’est pourquoi la Marche pour la vie du 25 janvier appelle les citoyens à manifester le dimanche 25 janvier, pour dire non à l’euthanasie et rappeler que le respect de toute vie humaine fonde notre civilisation."

Posté le 26 novembre 2014 à 15h53 par Michel Janva | Lien permanent

23 mars 2014

250 000 marcheurs pour la vie au Pérou

Hier, les organisateurs de la Marche pour la vie, qui s'est déroulée à Lima, au Pérou, ont revendiqué 250 000 participants, contre 100 000 l'an dernier !

Lima

Une loi péruvienne a fait du 25 mars (fête de l'Annonciation) le "jour de l'enfant à naître".

Posté le 23 mars 2014 à 19h07 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

22 janvier 2014

Avortement : les députés ont voté un grave changement de société

Communiqué du collectif En Marche Pour la Vie :
"Le collectif En Marche Pour la Vie déplore le vote des députés de cette nuit qui marque un grave tournant. L’avortement aujourd’hui banalisé est mis au rang d’un simple contraceptif. Il s’agit d’une négation totale de ce qui se passe dans le corps d’une femme enceinte tant sur le plan physique que psychologique, et une négation du droit de vivre de l’enfant conçu.
 
Face à la démission et à la compromission des hommes politiques qui n’ont pas défendu le droit de l’enfant à naître, le droit du plus faible, face au droit de la femme à disposer de son corps, la Marche Pour la Vie tient à saluer les initiatives de quelques députés qui se sont investis dans ce débat parlementaire, portant des amendements notamment ceux présents en séance hier soir comme M.Poisson,  M.Fromantin,  M. Dhuicq, M. Gosselin, M. Bompard,  Mme Dalloz,  M. Reiss, M. Tian, Mme Maréchal-le Pen.
  • Désormais la liberté individuelle prime sur le principe fondamental du respect de la vie, remettant en cause l’article 16 du code civil « La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain dès le commencement de sa vie. »  Si le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie est maintenant clairement bafoué, plus rien ne peut légitimer le respect de l’être humain tout au long de sa vie : en fin de vie, s'il ne correspond pas aux « normes » physiques ou mentales de la société…
  • Désormais la paternité des hommes ne commencera qu’à la naissance de l’enfant.
  • Désormais plus personne ne pourra reprocher à un couple de recourir à l’IVG en raison du sexe de l’enfant, car cela devient possible scientifiquement dans le délai de l’IVG, ou en raison de la couleur des yeux ou des cheveux.
  • Désormais les spécialistes de l’écoute des femmes enceintes en difficulté seront obligés de présenter la poursuite de la grossesse et l’élimination de l’enfant en gestation comme 2 réponses équivalentes.
La Marche pour la Vie continue à se mobiliser. En Europe, d’autres pays que la France prennent au sérieux le problème de l’avortement et de ses dérives. La question du respect de l’être humain fera partie des enjeux des élections européennes."

Posté le 22 janvier 2014 à 21h19 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (10)

Le pape soutient la Marche pour la vie à Washington

... et François Hollande espère toujours évacuer le sujet lors de sa visite dans deux jours au Vatican ?

 

Posté le 22 janvier 2014 à 19h02 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

21 janvier 2014

"C’est le droit à la Vie par, l’article 16 du code civil, qui est garanti par la loi"

Tribune de Cécile Edel :

"Dans une heure exactement aura lieu au cœur de l’hémicycle, le débat sur les amendements concernant l'avortement au sein du projet de loi sur l'égalité Hommes/ Femmes. 
Dimanche dernier,  la Marche pour la Vie a permis de briser la loi du silence entourant le vote de ces amendements que le gouvernement souhaitait faire passer en catimini. Lors de cette marche, ont été largement dénoncées les manœuvres de notre gouvernement pour faire de l'avortement un véritable droit et faire taire tous ceux qui tenteraient de s' y opposer. 
Dès le lendemain, la réponse de Nadjat Belkacem à notre mobilisation ne se fit pas attendre. Dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, elle n'hésita pas à prononcer un discours complètement idéologique et indigne d’un ministre. Son discours fut non seulement scandaleux par sa forme menaçante vis-à-vis des défenseurs de la Vie qui oseraient encore remettre en question l'avortement, mais aussi par son fond totalement erroné. 

Ainsi ose t-elle, avec une aplomb ahurissant, affirmer que "le texte de la loi Veil a inscrit la liberté de la femmes à disposer de son corps" ( "ce texte n’est ni à débattre ni à négocier " ajoute-t-elle). 
D’autre part, elle affirme : "le droit à l’IVG, nous l'avons construit ensemble et il fait partie de notre patrimoine commun"" toutes tentatives de remises en cause de ce droit fondamental se heurteront à la poigne de l'état de droit." 

Madame Belkacem prend visiblement ses rêves pour des réalités! Jamais en effet, en France, contrairement à ce que l'on tente de nous faire croire, l'avortement fut un droit et encore moins un droit fondamental ! C’est le droit à la Vie par, l’article 16 du code civil, qui est garanti par la loi. La loi de 1975 a introduit l'avortement comme une exception. 

De même, jamais la loi de 1975 n a parlé d' une  quelconque liberté de la femme à disposer de son corps! Faut-il préciser à Madame Belkacem, qui, en tant que femme ne devrait pourtant pas l’ignorer, qu’en aucun cas l'enfant dans le sein de sa mère EST le corps de sa mère?
Nous ne remettons pas en cause le fait que la femme puisse disposer de son corps (nous sommes au moins d’accord la dessus!) mais il est illégitime que celle-ci puisse librement disposer du corps de son enfant et de la vie de celui-ci, sous prétexte qu’il est son" locataire».

Inscrire dans notre loi française que la liberté de la femme est première devant le principe fondamental du respect de la vie est un changement majeur et d'une extrême gravité car il ouvrira la voie à toutes les dérives possibles. 
L'avortement restera toujours quoiqu'en dise Madame Belkacem, un acte qui arrête un cœur qui bat mais cette vérité fait si peur que tous ceux qui tentent de la proclamer seront dorénavant bâillonnés ! Bienvenue au sein de la nouvelle dictature française !"

Cécile Edel
Présidente de CHOISIR LA VIE, association co organisatrice de LA MARCHE POUR LA VIE

Posté le 21 janvier 2014 à 21h25 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (12)

Marche pour la vie : la brève arrestation des Hommen

 

Addendum : d'après plusieurs lecteurs, la gendarmerie a cru que les Hommen allaient agresser les manifestants. Comme quoi, lire le Salon beige peut être utile aussi aux forces de l'ordre.

Posté le 21 janvier 2014 à 18h27 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (30)

Avortement : pour changer l'opinion, il faut lui montrer la réalité

Présent à la Marche pour la vie, Ignacio Arsuaga, le président de HazteOir, une « plateforme citoyenne » d’action en faveur de la vie, répond à Présent :

Le slogan de HazteOir est « Avortement zéro ! » Etes-vous content, êtes-vous satisfait de l’avant-projet de loi repénalisant l’avortement qui a été déposé par le gouvernement espagnol ?

Je ne suis pas satisfait, mais je suis content. Car c’est un pas dans la bonne direction, du point de vue juridique et conceptuel on passe de la situation de la loi de 2010, qui a posé le principe du « droit » à l’avortement, à celle où l’on parle de la protection de l’enfant conçu, et à celui-ci on reconnaît le droit à la vie.

Il est vrai que, dans le nouveau texte, ce droit n’est pas protégé dans tous les cas ; il établit des exceptions. C’est pourquoi nous continuerons de travailler jusqu’à ce que soit obtenu le respect de la vie de tous les êtres humains, sans aucune exception, quelles que soient les circonstances et quelle que soit leur taille. [...]

En France il me semble qu’à l’heure actuelle il est encore difficile d’obtenir que l’opinion publique soit favorable à la vie. Comment avez-vous fait pour que les choses changent en Espagne ?

La première chose à faire, c’est de montrer la dure réalité de l’avortement. Les gens doivent prendre conscience de ce que cela signifie : mettre fin à la vie d’un être humain innocent de manière cruelle et violente. Il faut aussi montrer que la femme est elle-même victime de l’avortement : la première victime est l’enfant, mais la deuxième, c’est bien elle. Il faut aussi montrer ce qu’est le business de l’avortement.

A cela doit s’ajouter une importante mobilisation sociale et beaucoup de communication afin de créer un débat social.

Pour nous, il y a eu un autre facteur important : la décision du gouvernement Zapatero de mettre en place l’avortement libre. C’est lui qui a déclenché le débat. En France, vous avez maintenant la même chose avec les nouvelles dispositions proposées par le gouvernement Hollande. Si nous, les pro-vie, nous sommes présents, et que nous faisons entendre notre message, au moyen d’une communication moderne que les gens puissent comprendre, l’opinion peut basculer en faveur de la vie, et contre l’avortement. [...]"

Posté le 21 janvier 2014 à 14h16 par Michel Janva | Lien permanent

Bruno Gollnisch : " On ne peut pas se satisfaire d’une situation où des centaines de milliers d’enfants à naître sont éliminés"

Présent à la Marche pour la vie, Bruno Gollnisch répond à Présent :

"Y a-t-il une raison particulière de votre présence ici, cette année ? Pouvez-vous nous dire la position du Front national à propos de l’avortement après les déclarations de Florian Philippot assurant que le FN n’a pas inscrit à son programme des restrictions à ce « droit » ?

Je vous donne ici mon opinion qui est cohérente avec ce que j’ai défendu, avec Jean Marie Le Pen, et avec ce que nous défendons toujours. On ne peut pas se satisfaire d’une situation où des centaines de milliers d’enfants à naître sont éliminés en France, pour des raisons à la fois morales, sociales, et démographiques. Par conséquent, il faut tout faire pour lancer une grande politique d’accueil de la vie. Cela ne signifie pas forcément de criminaliser comme autrefois des femmes seules ou en situation de détresse, mais cela signifie qu’il faut tout faire pour l’accueil de la vie. De ses débuts jusqu’à son terme naturel. Je dois dire que je suis assez effrayé de voir que l’on s’apprêtait à faire mourir de faim un jeune malade, certes pour le moment grabataire et hors d’état de manifester sa volonté : cela me paraît très grave. Je suis très préoccupé par les champs législatifs du gouvernement, incapables de résoudre les problèmes du pays mais qui manifestement, dans ces domaines sociétaux, poussent dans tous les domaines à ce que le regretté pape Jean Paul II appelait la « culture de mort »."

Posté le 21 janvier 2014 à 14h12 par Michel Janva | Lien permanent

20 janvier 2014

La vidéo officielle de la Marche pour la vie

 

Posté le 20 janvier 2014 à 16h13 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

Mgr Cattenoz : "l’avortement est le crime le plus odieux qui soit"

Présent à la Marche pour la vie, l'évêque d'Avignon, Mgr Cattenoz, répond à Présent :

"Mgr Cattenoz, y a-t-il cette année une particulière urgence à se battre pour la vie ?

Ce n’est pas cette année, c’est en permanence : il faut rappeler que la vie est la plus belle chose que Dieu nous a donnée et qu’il est important de la défendre, notamment lorsqu’elle est la plus fragile. Je pense, comme Jean Paul II, que l’avortement est le crime le plus odieux qui soit. Je cite l’Evangile de la vie : « car la victime n’a même pas la possibilité de crier sa souffrance ». N’oublions pas que Mère Teresa, de son côté, a dit que c’est un crime odieux car « c’est la mère elle-même qui tue son enfant » et que « si une mère peut tuer son enfant, c’est la porte ouverte à tous les crimes à travers le monde ».

On commence maintenant à voir arriver l’euthanasie active : vraiment, il est odieux de porter atteinte à une vie humaine avant son terme naturel alors qu’on a toutes les possibilités de contrôler la souffrance aujourd’hui pour aider les gens à mourir dans la dignité, dans la véritable dignité."

Posté le 20 janvier 2014 à 14h14 par Michel Janva | Lien permanent

De nouvelles photos de la Marche pour la vie

A découvrir ici. Mgr Cattenoz et Mgr Aillet :

M

2

H

Posté le 20 janvier 2014 à 14h02 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

Pour SOS Tout-Petits aussi cette marche fut un bon cru

La Marche pour la Vie, qui partait cette année de la place Denfert-Rochereau vers les Invalides a connu un très grand succès : 40000 personnes au moins ont défilé joyeusement 16000 selon la police 300 selon la télévision ...

La marche était aux couleurs de l'Espagne, avec plusieurs évêques espagnols qu'entouraient 4 évêques français. L'Espagne est le premier pays d'Europe à vouloir dans les textes restreindre l'avortement, que les médias s'obstinent à présenter comme un progrès. A la fin du cortège la Marche Priante emmenée par SOS Tout Petits du docteur Dor regroupait près de 2000 personnes qui récitèrent le rosaire médité par le RVP Argouac'h de la communauté de Riaumont. Un bon crû pour une juste cause !

1

Posté le 20 janvier 2014 à 12h01 par Michel Janva | Lien permanent

Marche pour la vie aux couleurs de l'Espagne

 

Albéric Dumont, ancien organisateur de LMPV de 2010 à 2012, était là avec Ignacio Arsuaga, Président d'Hazteoir. Hazteoir est l'organisateur espagnol de La Manif Pour Tous européenne du 2 février. Albéric a reçu le prix "Premios 2014" d'Hazteoir.

ABenigno Blanco, président du Forum espagnol pour la famille :

B

Posté le 20 janvier 2014 à 07h27 par Michel Janva | Lien permanent

19 janvier 2014

La Marche pour la vie dans la presse espagnole

Ici sur ABC et là sur El Pais.

Les lecteurs peuvent proposer des traductions (ou des extraits) en commentaire.

Et ici sur La Gaceta.

Posté le 19 janvier 2014 à 22h10 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

Philippe Arino était à la Marche pour la vie

Il est interrogé par Le Rouge et Le Noir :

 

Posté le 19 janvier 2014 à 22h05 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

Cette marche pour la vie est déjà une réussite avec la fin d'un tabou

Tous les médias parlent de l'avortement et, rien que cela, c'est déjà une réussite à l'actif de cette 9e marche pour la vie, ainsi que le déclare Cécile Edel :

 

Posté le 19 janvier 2014 à 22h03 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

Le tweet de Mgr Aillet

Ici

A

Posté le 19 janvier 2014 à 20h51 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

Les Hommens à la Marche pour la vie

 

 

 

 

Posté le 19 janvier 2014 à 20h21 par Michel Janva | Lien permanent

Revue de presse sur la Marche pour La Vie

Outre les articles déjà évoqués plus bas, en voici d'autres, qui témoignent de la fin de l'omerta qui sévissait jusqu'ici sur ce sujet tabou :

Photo 2

 
3

Autres photos ici. Mgr Marc Aillet :

A

Béatrice Bourges :

B

Jean-Marie Le Méné :

L

les Hommens dénonçant Hollande :

K

Posté le 19 janvier 2014 à 19h43 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (15)

Grand succès de la mobilisation pour la vie 40 000 marcheurs à Paris

Communiqué de presse – 19 janvier 2014 à 16h30 :

Les Français ont répondu en grand nombre  à l’appel du collectif  En Marche pour la Vie, ce dimanche 19 janvier. Venus de toute la France, ils étaient près de 40.000 selon le système de comptage mis en place (évaluation de 16h30). Ce chiffre est un record pour ce rendez-vous annuel organisé depuis dix ans. Il est vrai que le soutien de deux personnalités emblématiques a signifié l’importance de cette marche : le Pape François et Jane Roe, égérie de la légalisation de l’avortement aux Etats-Unis (arrêt de la Cour suprême de 1973 Roe /Wade.

0
Les revendications étaient claires

1/ Le retrait immédiat des amendements litigieux ajoutés en catimini dans le projet de loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes examiné à l’Assemblée dès le 20 janvier et qui ont pour objet :    

   => de supprimer l’état de détresse comme condition pour avorter                   

   => et d’étendre le délit d’entrave à l’avortement.          

2/ L‘arrêt des pratiques discriminatoires de sélection  prénatale particulièrement développées en France s’agissant des enfants atteints de trisomie 21.               

3/ La prise en compte par les pouvoirs publics de la réalité du drame de l’avortement et la mise en place d’une véritable politique d’aide aux femmes enceintes en difficulté qui souhaitent poursuivre leur grossesse.

Notons une présence exceptionnelle de personnalités et délégations venues de toute l’Europe (Italie, Pays-Bas, Pologne, Hongrie, Irlande, Portugal, Allemagne…). L’Espagne où un projet de loi sera prochainement voté pour restreindre l’avortement, avait une forte délégation de députés, sénateurs et représentants des grandes associations familiales et pour le respect de la vie. Aujourd’hui, il y a indéniablement un mouvement en Europe qui rappelle que l’avortement est d’abord « une violence à limiter » et non « une liberté ». Ce revirement en faveur de la vie était bel et bien visible dans les rues de Paris.

Cécile Edel, porte-parole de la Marche pour la Vie affirme : « Cette Marche 2014 montre que l’espoir a changé de camps. L’idéologie libertaire qui nous a imposé l’avortement  comme un droit est maintenant en recul. Dans le conflit qui oppose le droit de l’enfant conçu et le droit de la femme, les regards se portent aujourd’hui enfin sur le pus faible : l’enfant conçu pas encore né. Si les responsables politiques veulent renouer avec les Français, ils doivent d’abord regarder la réalité, il y a trop d’avortements en France. L’Espagne nous montre un chemin de progrès»."

1

Posté le 19 janvier 2014 à 19h21 par Michel Janva | Lien permanent

La Marche pour la Vie 2014 en direct! (Fin du direct)

BeVfKR0IgAAiexm(envoyez photos et infos à lahirelsb@yahoo.fr)

Pendant que les préparatifs débutent, rappelons les enjeux de la Marche pour la Vie 2014 : 

- La protection de la Vie de la conception à la mort naturelle. Chaque vie compte. Depuis la promulgation de la loi Veil en janvier 1975, ce sont 220 000 enfants qui sont avortés chaque année en France. Sur 800 000 grossesses. Ce chiffres peuvent être reportés ainsi : il est question à ce jour de 8 600 000 bébés tués dans le sein de leur mère en France depuis 1975 à raison de 25 par heure. Inexorablement.

- A partir de demain seront débattus à l'Assemblée nationale deux amendements visant à supprimer de la loi Veil, la notion de détresse de la mère, préalable à tout avortement, ouvrant ainsi la porte à ecore plus d'avortement. Le second amendement prévoit d'élargir le délit d'entrave à l'avortement à un point qui ne devrait supprimer la liberté d'expression sur ce sujet au profit du langage étatique convenu.

BeVoEnHIIAAXtdJ- S'appuyant sur un projet de loi espagnol - bonne nouvelle pour les pro-vie - tendant à restreindre le cadre légal de l'avortement, la France du respect de la Vie s'est donnée rendez-vous aujourd'hui à Paris en rouge et jaune.

13h00 : Cécile Edel en direct sur BFMTV.

"L'avortement n'est pas un droit en France, c'est une exception".

"C'est une erreur grave pour le gouvernement de taire la réalité de la violence de l'avortement et de la douleur de la femme".

"Demain, avec les amendements présentés au vote de l'Assemblée nationale, les femmes n'auront plus le choix. Elles devront avorter". 

"Le syndrôme post -abortif est une réalité niée par le Gouvernement".

13h10 : la Place Denfert-Rochereau commence à prendre les couleurs de l'Espagne.

2014-01-19 13.04.40

De nombreux volontaires sont déjà en place à Denfert. Un beau soleil attend les manifestants. Distribution de foulards aux couleurs de l'Espagne.

2014-01-19 13.12.34

 13h30 : Conférence de presse de Cécile Edel et Jean-Marie Le Méné :

20140119_131737

Cécile Edel développe sur l'aide que les associations membres du collectif apportent aux femmes enceintes en difficulté : 

" Aucune fille, aucune ne regrette après coup d'avoir donné la vie (...)

nous demandons des aides publiques car l'avortement rajoute de la souffrance à la douleur

Le ventre de la mère devrait être le lieu de la plus grande protection. Nous sommes pour l'avortement zéro (...)

Bien sûr, cela doit se faire par étape (...)

L'avortement fait mourir un être humain avant sa naissance. C'est scientifique. Nul politique ne peut s'ooposer à cela!".

 La Province arrive en nombre !

WP_20140119_001

Les camions sono sont prêts :

1560741_537646546342519_1683393991_n

Reçu des antipodes

"En soutien à «la marche pour la vie » Nouméa a organisé une après-midi « prières pour la vie » ce dimanche 19 janvier sur le site de Notre Dame du Pacifique. La prière a débuté par un chapelet récité par les enfants et s’est poursuivie jusqu’à 19h00. 

Les prières, chants et chapelets ont été accompagnés de lecture de textes de Mère Térèsa et de Jean Paul II sur la vie, l'avortement toujours très actuels et d’autres écrits récents et notamment ceux du pape François.

La Prière pour la vie de Jean Paul II a conclu ce temps de prières".
14h00 : Les délégations étrangères sont en train d'arriver...  Le départ est prévu dans 30 minutes et déjà, les trottoirs sont bondés, la place est pleine...
 
BeWC1krIAAAu9nV
 
BeWDKNxIcAALESp
 
Il sera difficile de comparer au départ le nombre de manifestants cette année par rapport aux années précédentes, les lieux n'étant pas la même. Le cortège sera plus facile à estimer.
 
Les premières religieuses aperçues : 
 
Securedownload
 
 Et les slogans apparaissent :
BeWF1gyIIAAz8oD
 
Des jeunes ont déjà pris d'assaut le Lion de Belfort au milieu de la place et d'autres piétinent, pressés de crier qu'ils aiment la vie :
BeWHBEPCEAA5x0V
 
WP_20140119_003
 
 Monseigneur Aillet est annoncé a été vu en train d'arriver.
Monseigneur Cattenoz et l'abbé Hubert Lelièvre sont en tête du cortège.
 
Cat
 
 
 
20140119_143358
 
De nombreuses familles sur les boulevards qui rallient la place Denfert où l'on trouve déjà beaucoup d'enfants avec des drapeaux espagnols. La température est agréable, l'ambiance chaleureuse !
  BeWSFfGIEAA2GJ0
Et la foule? Regardez vous-même!
 
BeWHleaCUAEPksm
 
BeWHlZoIAAA-diR
 
Les premiers slogans sont lancés : 
 
"Faudra t-il aller en Espagne pouyr le garder?"
"Info menacée = IVG imposée"
 
Securedownload (3)
 
"Je pense bio, je garde le petiot!"
 
Après la Bourgogne, la Bretagne et le Languedoc sont là : 
 
BeWInDrIQAAmakA
 
BeWIfETIEAAMURe
 
La première vidéo : l'ambiance est ibérique!
 
 
 
14h30 : avant que le cortège ne s'ébranle, Cécile Edel prend le micro pour expliquer la réforme de l'avortement en France avec les deux amendements discutés demain :
Securedownload (2)
"Le gouvernement veut nous faire taire mais nous ne nous tairons jamais.
 
L'avortement ne sera jamais un droit!"
La foule hue le nom de Najat Vallaud-Belkacem. Le ton est donné.
 
David Bereit (40 days for life) prend la parole à son tour (retrouver son allocution).
 
La foule est très compacte sur la place Denfert où les couleurs françaises et espagnoles sont unis dans un même respect de la vie.
 
Les organisateurs distribuent des foulards pour se baillonner, contestant ainsi la prochaine violation de la liberté d'expression qui figure dans les amendements proposés demain au vote des députés.
 
Xavier Lemoine est présent.
WP_20140119_009
 
20140119_144656
 
Securedownload
 
14h50 : Discours du responsable du mouvement américain pro-vie. Traduction simultanée de Jeanne Smits.
 
Le millier de manifestants est déjà très nettement dépassé.
 
2014-01-19-1002  Securedownload (8)
 14h55 : le départ est imminent ! On marche aussi pour la liberté d'exprimer la vérité!
 
Securedownload (3)
 
Securedownload (5)
 
Securedownload (3)
 
Le général Dary qui n'est plus militaire et membre de la Manif pour tous est présent.
 
20140119_135838
 
15h00 : le cortège est parti! Présence de nombreux médias : BFM, ITélé, Canal+. La foule est très compacte sur la place et les mouvements difficiles. 
 
"Oui à la protection des femmes enceintes! Oui à la protection des femmes en souffrance!!'
 
BeWP61CCUAEk6wK
 
Et la foule ne cesse d'arriver. Parmi les manifestants : Daniel Hamiche. Le cortège est bloqué par les personnes qui arrivent encore et encore par les rues adjacentes.
 
Securedownload (6)
 
BeWPzjhCEAAzYoF
 
 
BeWQvgcCAAEiTdc
 
Des miliers de manifestants peinent à quitter la place Denfert.
 
BeWSsXOIEAAO7ak
 
BeWQyNXIEAAbTA4
 
Bruno Gollnisch est également présent. 
 
Securedownload (3)
 
 Cécile Edel a repris le micro. David Fontey est monté sur le camion animation pour traduire les interventions des députés espagnols. 
WP_20140119_010  IMG_2627

Intervention de la représentante de l'Espagne: "avorter ne nous rend pas plus heureuse...".  Elle sollicite l'aide de la France pour abroger a loi espagnole de 2010.
 
15h20 : La place Denfert est pleine, le boulevard Raspail saturé... tout le monde fait du sur-place.
 
"Une poignée" selon la police, déjà "un échec" selon une journaliste sifflée sur place, "500" pour Itélé. Jugez vous-même!
 
BeWURg3IgAARm_w
 
BeWTHd6IYAAvcH9
 
BeWT1hVIIAEo5rR
"La vie n'est pas un objet ni un commerce!"
 
Securedownload (15)
 
"La vie des plus faible ne se décide pas dans une assemblée!!"
 
Monseigneur Aillet :
Securedownload (1)  Image

15h35 : la sitution est inattendue! Des milliers et des milliers de manifestants gonflent le cortège. La place Denfert est encore pleine.
 
Securedownload (3)
 
 
Securedownload (16)
 
La foule est jeune, joyeuse malgré la gravité de la question, joyeuse car la vie triomphe toujours! 
 
DSC_0364
 
DSC_0365
"Une forêt de journalistes, une marée de sourires! Espérons que pour une fois les médias diront la vérité !"
BeWYgQyIIAEfGvO
Securedownload (10)Cécile Edel
"Nous sommes le 1er pays européen en matière d'avortements !
Nous n'avons pas le droit de nous taire si nous nous faisons nous devenons complice.
 
"Femmes en souffrance, protégeons la France!"
 
2014-01-19 15.39.55
 
Plusieurs dizaines de milliers annoncés !
 
Securedownload (1)
 
Securedownload (3)
 
BeWaz9wIIAALJm4 
 
Alors que la foule est toujours coincée sur la place Denfert, deux petits clins d'oeil : place Denfert, un kebab aux couleurs de la MPLV et vu de la fenêtre.
BeWM200IMAAKCmz  BeWcq7QIMAALapU

16h00 : une minute de silence avec le foulard rouge sur la bouche, les mains dans le dos, pieds écartés en position du fusillé, à la mémoire des enfants tués par l'avortement. Lecture du manifeste.
 
Mms_img216981442
 
BeWfNypIYAAywUQ
 
Le silence est impressionnant...
 
BeWecvwIgAAu-Mu
 
 
Securedownload (3)
 
La minute de silence est rompue par Cécile Edel  :
«pour l'Espagne, pour les enfants, pour les femmes en difficulté, faites du bruit!!!»
Une immense clameur est montée de Paris!
 
300 mètres en 1h30... personne n'avance...
La tête du cortège est aux pieds de la tour Montparnasse. Le boulevard Raspail est blindé.
 
BeWeer5IYAA9eax
 
La place Denfert est pleine... 
 
IMG_20140119_154134
 
Oui, les amoureux de la Vie se comptent par milliers, par dizaines de milliers!!
 
Place du 18 juin : 
 
186
 
Securedownload (9)
 
Et pendant ce temps, l'info intox continue : 
 
Securedownload
 
Add 17h10 : Il semblerait que la chaîne voulait annoncer les pro-avortement... on attend l'erratum officiel.
 
Parmi les personnalités présentes : monsieur l'abbé Iborra, Christine Boutin, Jean-Claude Martinez, Carl Lang, Jacques Arnoud, François Foucart, Jean Sévilla, père Argouc'h, Père Alain, Tugdual Derville, etc.
 
BeWXUrTIUAAFK7B  Securedownload (7)  Securedownload (11)


Y a t-il du mon de? Mais bien sûr : 
154
 
BFMTV annonce plusieurs milliers...
BeWkntWCEAAAD0c
 
Comme pendant les MPT parisiennes de 2013, les réseaux semblent saturés et les informations ont du mal à nous parvenir. Ce qui est plutôt bon signe pour le nombre de participants... les photos parlent d'elles-même!
 
La force du slogan... : Halte aux expulsions?
 
BeWmKySCEAABlIk
 
 
DSC_0251
 
DSC_0255
 
Securedownload (2)
 
Securedownload (3)
 
Securedownload
 
DSC_0267
 
Securedownload (1)
16h45 : quelle bonne idée ! des scouts proposent des cafed thermos
 
Le cardinal Barbarin en compagnie d'un évêque espagnol, monseigneur Juan Antonio Reig Plá. Il est évêque du diocèse de Alcala de Henares, près de la ville de Madrid. Mgr Reig Plás est un grand combattant contre le pseudo mariage homosexuel et l'avortement, une figure de référence en Espagne : 
BeWoANvCIAA9Y0C
 
16h50 : La tête du cortège est place Vauban et le boulevard Montparnasse est toujours plein... euh, combien selon la police?
Securedownload (7)
 
Securedownload (14)
 
Le curé de saint François Xavier soutient la Marche pour la Vie et fait sonner les cloches de son église où s'est tenue la veillée de prière hier soir : 
 
BeWrMw7IIAAxpUD
 
La foule d'un côté....
 
DSC_0374
... et de l'autre ?  
 
DSC_0371
 
200 qu'ils disent?
 
17h00 : la nuit commence à tomber et les marcheurs continuent d'affluer...
 
17h10 : les lignes bougent. A voir cette belle photo et cet article surprenant de Libération...
 
17h15 : La Place Vauban est pleine. Les manifestants y sont nombreux et y arrivent sans discontinuer. A noter la présence de maître Jérôme Triomphe qui a remporté cette semaine une victoire contre les lobbies de l'euthanasie.
 
Securedownload (14)
 
 
 
20140119_171323  1715
 
 Non, ce n'est pas une nouvelle taxe, mais bien l'aide pour la Vie, de toute vie, de chaque Vie. Quête pour financer la Marche pour la Vie :
 
Securedownload (10)
 
 
Cc 
Cc2 
17h25 : Les hommens font leur apparition!
 
20140119_172744 
 
17h30 : Les organisateurs annoncent 45 000 au micro (40 000 dans les communiqués de presse), la préfecture de police 16 000 !
 
20140119_172715
 
20140119_172726
 
BeW39QWIUAAJRz9
 
BeW3230IQAAd4gn
 
Tout est dit... 
 
BeW4TLbIQAAh9E-
 
18h00 : fin officielle de la Marche pour la vie 2014.
 
Premières séries de photos : ici.
 
BeW1HitCEAI1i8H
 
Premières réactions
 
"Il ne faut pas toucher à la loi sur l'avortement" Christian Estrosi (UMP).
 
BeXHnQlCcAARIAc

Posté le 19 janvier 2014 à 13h36 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (69)

Marche pour la Vie : allocution de David Bereit (40 days for life)

"[En français]

 Bonjour ! Je m’appelle David Bereit et je vous adresse le salut du mouvement pro-vie des États-Unis. Je regrette de ne pas parler votre belle langue, mais sachez que vous êtes pour moi une source d’inspiration. Que Dieu bénisse la France !

 [En anglais – traduction Americatho]

 Aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour réagir et pour parler haut et fort contre la plus grande injustice que connaisse notre génération : l’avortement !

L’avortement est désormais la cause n° 1 de mortalité dans le monde : il tue plus que les maladies cardiaques, le Sida ou la guerre.

Au États-Unis, 57 millions d’enfants ont perdu la vie du fait de l’avortement depuis qu’il a été imposé en 1973 à mon pays par le gouvernement fédéral.

Ces enfants n’en sont pas les seules victimes. Des centaines de femmes sont mortes au cours d’avortements, des millions en ont été blessées physiquement, émotionnellement et psychologiquement.

À cause de l’avortement, des millions d’hommes ont été abandonnés à des vies de remords, des millions de familles ont été détruites.

Mais il y a un espoir.

Aujourd’hui, en plein dans le pire climat anti familial qu’aie jamais connu les États-Unis, un nombre sans précédent de personnes se réunit pour combattre ce mal.

Les sondages montrent qu’une grande majorité d’Américains est désormais pro-vie. Les femmes et les jeunes sont encore plus pro-vie que le restant de la population.

Plutôt que d’attendre passivement que le gouvernement fédéral règle la crise de l’avortement, des centaines de milliers d’Américains sauvent des vies en s’impliquant dans des efforts pro-vie comme celui des 40 Jours pour la Vie.

Et quand les gens s’impliquent, le nombre d’avortements diminue aux États-Unis.

Et quand les gens s’impliquent, des avortoirs ferment en plus grand nombre que jamais.

Et quand les gens s’impliquent, un nombre record de lois pro-vie est adopté dans les villes et dans les États partout aux États-Unis.

Et quand les gens s’impliquent, beaucoup d’employés d’avortoirs ont le cœur touché et abandonnent l’industrie de l’avortement.

Et quand les gens s’impliquent, des milliers de centres d’aide aux femmes enceintes s’ouvrent pour aider les femmes qui connaissent une grossesse non désirée.

Et quand les gens s’impliquent, des vies sont sauvées.

Et quand les gens s’impliquent, il y a de l’espoir.

La leçon qu’on peut tirer des États-Unis est évidente : nous ne pouvons pas nous taire quand le gouvernement tente d’imposer l’avortement à notre peuple.

Nous devons nous impliquer.

Nous devons « parler haut et fort pour ceux qui n’ont pas de voix », nous devons protéger les femmes et les enfants.

Si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, des vies seront sauvées.

Si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, des cœurs et des esprits seront transformés.

Si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, ceux qui ont été blessés par l’avortement pourront être guéris.

Et si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, alors l’année 2014 pourrait être celle du commencement de la fin de l’avortement, ici à Paris, dans toute la France et dans le monde entier.

Que Dieu bénisse la France !"

Posté le 19 janvier 2014 à 13h32 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Manifeste pour la Liberté d’Expression sur l’avortement

Lu au cours de la Marche pour la Vie 2014 : 

"Au nom de tous les enfants conçus, fragiles d’entre les fragiles, sans voix, en possession pourtant de talents et d’espérance et qui ont le droit de grandir pour porter une parcelle de l’avenir,

Au nom de toutes les personnes handicapées de naissance, éternellement fragiles, vies différentes et cabossées qui brillent comme le reflet de notre propre humanité,

Au nom de toutes les femmes enceintes, fragiles, sous pression des uns ou des autres, en situation de détresse et qui s’interrogent sur le mystère de la vie et qui veulent de l’aide pour garder leur bébé,

Au nom de tous les Français, tous plus ou moins fragiles, mais convaincus de la beauté de la vie et qui regarde l’avortement d’abord comme un drame et non un droit,

Nous, Marcheurs pour la Vie, en ces jours où l’Espagne montre le chemin à tous les pays européens,

Nous déclarons que rien n’est historiquement irréversible,

Nous déclarons qu’il est temps de mettre un terme aux avortements eugéniques conduisant à des barbaries comme l’éradication des enfants trisomiques


Nous déclarons que des législations d’avant-garde pour défendre le droit des enfants sont possibles

Nous, Marcheurs pour la Vie, en cette veille d’un projet à l’Assemblée Nationale voulant banaliser l’avortement,

Nous déclarons que la détresse des femmes enceintes en 2014 en France est une réalité à laquelle l’avortement n’apporte pas de réponse,

Nous déclarons que l’avortement de convenance et comme moyen de contraception est un immense scandale auquel il faut mettre un terme,

Nous déclarons que l’écoute et l’aide aux femmes enceintes en difficulté sont des devoirs pour toute société civilisée

Nous déclarons que la liberté d’expression sur la réalité de l’avortement, la liberté de dire à chaque femme que des solutions existent pour garder leur bébé, est un droit fondamental qu’on ne laissera pas bâillonner".

Posté le 19 janvier 2014 à 13h30 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

"L'IVG ne sera jamais un acte médical comme un autre"

A la Une de la Croix aujourd'hui. Les lignes bougent.

Posté le 19 janvier 2014 à 13h19 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (8)

La Marche pour la Vie à la Une du Parisien

ici. Les lignes bougent.

Posté le 19 janvier 2014 à 12h45 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

La Marche pour la Vie annoncée dans le Figaro

Les lignes bougent. Et les enjeux y sont clairement exposées : 

"La «marche pour la vie» va s'ébranler pour une neuvième fois ce dimanche après-midi à Paris à partir de 14h30, de place Denfert-Rochereau aux Invalides. Soutenue par le pape François, la manifestation sera aux couleurs de l'Espagne. Les organisateurs souhaitent en effet applaudir la volonté du gouvernement espagnol de strictement limiter l'accès à l'avortement. La manifestation est également opposée aux deux amendements adoptés en commission sur la loi de l'égalité homme-femme, qui sera débattue à l'Assemblée nationale à partir de lundi.

Qu'est ce que la «Marche pour la Vie»?

Le collectif est né en 2005 pour marquer les 30 ans de l'adoption de la loi Veil dépénalisant l'avortement en France. Sous le slogan «30 ans, ca suffit!», plusieurs associations pro-vie avaient défilé dans les rues de Paris. Le mouvement s'est pérénisé et défile depuis chaque année, sauf l'an passé où il s'était associé à la Manif pour Tous. Le collectif est composé de groupes anti-avortement et anti-euthanasie, et d'associations venant en aide aux femmes enceintes en détresse. Ces associations sont accusées par les mouvements féministes et par le gouvernement de vouloir insidieusement détourner les femmes de l'avortement.

Deux amendements au coeur de la marche

Le projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes, qui sera débattu à partir de lundi à l'Assemblée nationale, comprend deux amendements adoptés en commission qui font bondir le mouvement «pro-vie» (suite).

Posté le 19 janvier 2014 à 12h37 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

"La France et l’Europe ne retrouveront la fidélité à leurs racines chrétiennes que par le respect absolu de la Loi naturelle"

Comme chaque année, la Famille Missionnaire de Notre-Dame participe à la Marche pour la Vie et organise une messe le jour même en l'église Notre-Dame du perpétuel secours avec ses amis et tous ceux qui, venant de province, souhaitent assister à la messe avant de marcher pour la vie. Voici un extrait de l'homélie du père Bernard Domini, modérateur de la communauté, prononcée ce matin :

Mqdefault"(...) Cette grâce et cette paix, Dieu désire nous les communiquer à nous qui faisons partie d’une Nation, la « France », qui n’appartenait pas au Peuple de Dieu. Le 13 janvier de l’année dernière, au cours de notre Messe qui précédait la première grande manif pour tous, nous avions rappelé la double question de Jean-Paul II à la France : « France, Fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Es-tu fidèle à Ton alliance avec la Sagesse éternelle pour le bien des peuples ? ». Ce double appel n’a pas encore été entendu par la majorité des baptisés Français, c’est évident. Mais une minorité agissante s’est levée depuis ce 13 janvier 2013 et n’a pas cessé de faire entendre sa voix, courageusement. Cette minorité est déterminée dans la douceur de l’amour et la fidélité à la Vérité et à la Loi naturelle, en bannissant toute violence ! Le combat que nous menons, redisons-le, est le combat prophétisé dans le livre de l’Apocalypse. Pour mener ce combat, nous devons utiliser tous les moyens humains d’action dont nous pouvons disposer dans le respect de l’autorité et des libertés de nos concitoyens, sans oublier aussi d’utiliser tous les moyens spirituels qui sont à notre disposition. Le premier de ces moyens est la prière. Tous ceux qui marcheront pour la vie, en ce dimanche, ne sont pas nécessairement chrétiens, mais tous peuvent prier Dieu, le Maître de la Vie ! Il n’est pas « politiquement correct » de marcher contre la Loi Veil qui a légalisé l’avortement en France, mais le politiquement correct n’est pas la bonne solution !

La France et l’Europe ne retrouveront la fidélité à leurs racines chrétiennes que par le respect absolu de la Loi naturelle.

Plusieurs lois civiles de la France contredisent la Loi naturelle (la loi Neuwirth, la loi Veil, la loi Taubira et d’autres lois bioéthiques). Face à ces lois, nous devons avoir le courage des apôtres : il vaut mieux obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Lorsque César promulgue des lois contraires à la Loi naturelle, il prend, d’une certaine façon la place de Dieu, qui est le fondement ultime de la Loi naturelle. Nous devons alors rappeler sans peur la phrase de Jésus : à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! Aller à contre-courant, c’est évident, ce n’est pas facile.

Jean-Paul II en était très conscient, aussi dans son dernier livre, quelques semaines avant sa mort, « levez-vous ! Allons ! », il a appelé ses frères évêques et les baptisés avec insistance et conviction au courage en faisant découvrir que les dictateurs ont toujours utilisé la peur pour faire taire les opposants. Ce courage, les sentinelles de l’invisible dont ce même Bx Pape avait parlé, le 15 août 2004 à Lourdes, en témoignent quasiment chaque jour ! Ce courage, vous êtes venus le demander à Notre-Dame du Perpétuel Secours avant de commencer la Marche pour la Vie. Puisse Jésus nous obtenir ce courage et nous bénir. Puisse l’Esprit Saint nous permettre de témoigner que nous ne sommes pas des ennemis de la liberté, de l’égalité et de la fraternité mais de vrais défenseurs des valeurs spirituelles et morales qui ont fait la France ! Depuis 1975, plus de 7 500 000 enfants ont été légalement avortés en France. Ces enfants manquent aujourd’hui à notre Nation ! Combien d’enfants ont-ils été légalement tués dans le sein de leur maman dans le monde depuis cette même date ? Plus d’un milliard ! Quelle tragédie ! La plus grande guerre mondiale de tous les temps est cette guerre contre l’enfant innocent dans le sein de sa maman ! Trouvera-t-on de nouveaux Jean-Paul II, Mère Térésa et Professeur Jérôme Lejeune pour s’élever avec courage et détermination contre cette guerre contre l’enfant ? Oui, nous les trouverons avec la grâce de Dieu ! Les générations Jean-Paul II, Benoît XVI et François sont déterminées. Puisse cette nouvelle marche pour la vie nous aider à prendre une part active dans la nouvelle évangélisation. Mais n’oublions pas dans notre action le grand appel de notre Pape François : nous devons vivre et rayonner la joie de l’évangile. Nous devons donc vivre selon les huit Béatitudes de Jésus. Demandons à la Vierge Marie la grâce d’une vie cohérente avec l’évangile de la vérité, de l’amour et de la vie. Ayons confiance en Jésus, Il est le Fils de Dieu fait homme. Il a vaincu toutes les forces du mal par Sa Croix. Il est le Vainqueur, n’ayons pas peur

Après l’oraison finale : Avant de nous diriger vers la place Denfert Rochereau, confions la marche pour la vie à Notre-Dame du Perpétuel Secours, Mère de la Vie. Confions-lui les enfants, victimes de l’avortement et leurs mamans, blessées par cet acte dont plusieurs n’avaient pas mesuré la gravité. Mais nous ne marchons pas pour culpabiliser ces mamans, ces mamans blessées, nous les aimons dans le Cœur miséricordieux de Jésus. Notre Sauveur, par son évangile de la vie, de la vérité et de l’amour, veut les éclairer et les appeler à se libérer en s’ouvrant à la miséricorde infinie du Cœur de Dieu. Répétons souvent ce que leur écrivait Jean-Paul II, dans l’Encyclique Evangelium Vitae : leur enfant « vit dans le Seigneur ». Notre Pape François a, plusieurs fois, rappelé que Dieu ne se fatigue jamais de pardonner. Jean-Paul II disait que la limite du pouvoir du Mal est la Miséricorde de Dieu. Notre monde, marqué par tant de violences et de mépris de la vie humaine, a été consacré au Cœur immaculé de Marie et à la divine Miséricorde par les derniers Papes. Ayons confiance ! N’ayons pas peur, mais levons-nous et marchons pour la vie et pour le respect de la Loi naturelle avec tous les hommes de bonne volonté qui recherchent la vérité. Notre combat ne s’arrêtera pas avec cette Marche pour la Vie. Soyons courageux, selon notre devoir d’état, notre compétence et la grâce de Dieu, pour réaliser les demandes de Jean-Paul II en vue du renouveau de l’Europe : combattre la déchristianisation, évangéliser et éduquer les consciences, gravement déformées par les lois civiles en contradiction avec la Loi naturelle. Cette éducation, je le répète, est nécessaire pour faire redécouvrir le plan de Dieu sur la famille, le bel amour, le caractère sacré de la vie humaine et son respect inconditionnel de sa conception à son terme naturel. Ensemble, renouvelons notre consécration au Cœur Immaculé de la Vierge Marie, Notre-Dame des Neiges par la prière : « Ô Notre-Dame ».

Posté le 19 janvier 2014 à 11h15 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Le direct de la Marche pour la Vie à partir de 13h00

Envoyez photos et infos à lahirelsb@yahoo.fr

 

Posté le 19 janvier 2014 à 10h25 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

Hier soir, Veillée de prières pour la Vie à Paris

Photo 1Hier soir, à l'église Saint François Xavier, se tenait la désormais traditionnelle Veillée pour la Vie.On pouvait noter une belle affluence, certes moindre qu'à la veillée qui précéda le 13 janvier l'an dernier - mais c'est bien normal, vu l'affluence de cette LMPT - mais on retrouvait les plus hauts niveaux d'avant : les bancs étaient remplis jusqu'au dernier rang (voir photos).

Chacun a pu assister à une très belle cérémonie qui comportait la récitation du chapelet (mystères joyeux) et le Salut du Très Saint Sacrement. Elle fut célébrée par monseigneur Aillet assisté notamment de l'abbé Lecoq.

Pour la sortie, le "Chez Nous Soyez Reine" fit trembler les voutes. 

Le mot d'accueil fut prononcé par le clergé de Saint François Xavier.

 Monseigneur Aillet :

"La marche pour la Vie est bénie par le Pape, et bénie ce soir par Notre Seigneur Jésus-Christ".


Parmi d'autres prêtres, l'Abbé Lelièvre de la famille missionnair de l'Evangile de la Vie dans une chapelle latérale, confessant à flot continu.

Etaient présents : Cécile Edel, Virginie Mercier, Paul Ginoux Defermon. etc. 

Photo 5

Posté le 19 janvier 2014 à 09h57 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

18 janvier 2014

Monseigneur Minnerath soutient la Marche pour la Vie

Reçu d'un lecteur : 

"Vous pouvez transmettre aux participants dijonnais à la marche du 19 Janvier mon soutien pour leur engagement au service de la vie.

Comme vous le savez, le diocèse a distribué à grande échelle dès mars 2013 un dépliant « Choisir la vie » avec des repères éthiques indispensables pour la protection de l’embryon et l’accueil de la vie.

Bonne route et union de prière.

 † Roland Minnerath"

Posté le 18 janvier 2014 à 14h56 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

17 janvier 2014

Le Pape François soutient la Marche pour la Vie

Lettre-nonciature-001_mediumFamille Chrétienne retranscrit le message du Saint Père : 

"Le Pape François qui est informé de votre initiative en faveur du respect de la vie humaine salue les participants à cette marche et, en vous invitant à maintenir vive votre attention pour ce sujet si important, reprend et vous rappelle l’exhortation qu’il a adressée à Rome dans l’homélie prononcée pour la journée d’Evangelium Vitae le 16 juin 2013 :

« Chers frères et sœurs, regardons Dieu comme le Dieu de la vie, regardons sa loi, le message de l’Evangile comme une voie de liberté et de vie. Le Dieu vivant nous rend libres ! Disons oui à l’amour et non à l’égoïsme, disons oui à la vie et non à la mort (…) en un mot, disons oui à Dieu qui est amour, vie et liberté ».

Le Saint-Père en vous faisant parvenir l’assurance de sa proximité spirituelle et de sa prière vous accorde bien volontiers sa bénédiction apostolique. »

Posté le 17 janvier 2014 à 22h57 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Le PCD appelle à marcher pour la vie

Jean-Frédéric Poisson, président du PCD, appelle à la mobilisation dimanche 19 janvier à Paris.

Posté le 17 janvier 2014 à 07h14 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

16 janvier 2014

En vue de la Marche pour la Vie : "Le premier berceau de tout être humain, si facilement transformé en tombeau"

Le Père Daniel Ange réveille les consciences : 

"Pendant ce beau temps de Noël, jusqu’au 2 février, nous sommes tous serrés dans l’unique Grotte de Bethléem, autour d’un Tout-Petit, unique entre tous. Mais cet Enfant n’est-il pas physiquement interconnecté avec chaque enfant dans tous les pays, et tous les siècles  ? N’est-Il pas l’Enfant par excellence, mystérieusement présent en chacun(e)  ? Jean-Paul II, une nuit de Noël, s’est exclamé  : «  Oui, en chacun, il y a certainement Jésus.  » (Non une image, une ressemblance, mais LUI, Jésus, en personne.) Ne sont-ils pas tous chair de sa Chair, sang de son Sang, parce qu’Il s’est fait chair de leur chair, sang de leur sang  ?

L’enfant à qui on refuse le simple droit à l’existence

Oui, Dieu s’est fait zygote, fœtus, embryon, pour guérir, sanctifier, consacrer, diviniser chacune de nos gestations. Et voici le sein maternel, sanctuaire le plus divin au monde, devenu le lieu où le plus fragile de tous est le plus menacé de la planète. Le premier berceau de tout être humain, si facilement transformé en tombeau. Le lieu par excellence, de la compassion amoureuse, devenant lieu d’exécution douloureuse (jusqu’à la naissance dans certains pays) [1].

Pour ces Saints innocents d’aujourd’hui, comment ne pas continuer à nous battre  ? À ce propos, il nous faut remercier Mgr Pontier pour ses propos courageux sur le drame de l’avortement. Propos d’une telle actualité, mais hélas ! bien rares ces dernières années de la part de nos pasteurs. Et Dieu sait combien les fidèles qui luttent courageusement, parfois héroïquement pour protéger la vie, en sa première éclosion, comme dans son couchant naturel, ont besoin d’être soutenus, encouragés, confortés par leurs bergers. Et combien sont déçus de ne pas toujours le sentir [2].

«  La défense de la vie est un chemin qui est plein de loups et peut-être nous amènera-t-on devant les tribunaux pour avoir pris soin de la vie, peut-être nous tueront-ils. Ils tuaient les martyrs chrétiens pour avoir prêché cet évangile de la vie, mais Jésus nous donne la force.  [3] »

L’enfant handicapé qu’on peut légalement tuer

Mais, voici que le pire s’ajoute au pire. En Belgique et aux Pays-Bas, on va pouvoir en toute légalité tuer tout enfant, atteint d’une maladie incurable ou d’un handicap à vie. Cela, décidé dans les faits par un seul médecin s’arrogeant le droit exorbitant de mort ou de vie sur ce petit innocent qui souvent, puise plus de joie à vivre et donne plus de joie à ses parents qu’on ne le soupçonne. Et peut-être bientôt sans le consentement des parents, ceux-ci ne pouvant être objectifs, puisqu’ils l’aiment.

De même que les pauvres mères dont le sein maternel est loué ne peuvent s’attacher à l’enfant qu’elles portent et qui lui sera arraché, ainsi l’amour parental pour un enfant malade est stigmatisé négativement. Et voilà le sentiment humain le plus grand, le plus beau, le plus profond trésor dans tous les peuples, et tous les temps, retourné contre de pauvres parents, les empêchant de sauver leur enfant. Cet infanticide condamné comme une abomination par Dieu lui-même, en sa Parole, éradiqué depuis des siècles par le judaïsme et le christianisme, le voici… légalisé. En toute impunité.

Régression de 3 000 ans de progressive évolution humaine. Retour à la barbarie, à la sauvagerie des sacrifices humains d’il y a 2 000 ans. Loi qui fait du médecin un assassin, du docteur un tueur. Oui, infanticide légalisé  : barbarie actualisée  ! Pour tester une lessive, le panel représentatif est de 1 000 personnes, pour entériner une loi donnant droit de vie et de mort… 20 personnes suffisent. Honneur aux courageux Veilleurs debout de Belgique qui sont la voix d’une multitude, mais surtout de la conscience profonde nationale. Mais faut-il qu’un peuple entier soit à ce point anesthésié, paralysé, inhibé, pour n’avoir pu faire descendre sur la place Royale ou l’avenue Louise, un million de rebelles   [4].?

Celui que l’on arrache à sa maman et que l’on prive de parents

Mais l’enfant in sinu, c’est maintenant (déjà massivement) ces personnes implantées dans un sein loué" (suite).

Posté le 16 janvier 2014 à 21h05 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

Marche Pour La Vie, les AFC de l'Aube au rendez-vous!

Communiqué des AFC de l'Aube :

"Le rapport Estrella qui parlait d'un "droit à l'avortement " a été rejeté au parlement européen fin 2013... L'Espagne est entrain d'adopter une loi restreignant fortement l'avortement... La Suisse organise un référendum en février pour dérembourser l'IVG... Les choses bougent en Europe !

 Et pendant ce temps là en France ? Le gouvernement veut faire passer l'euthanasie  en manipulant des comités non représentatifs, définir l'avortement comme un droit et empêcher les mouvements pro-vie d'informer sur la réalité de l'avortement !  Venez ce dimanche à Paris à La Marche Pour la Vie !  Pour la défense de la vie, de la conception à la mort naturelle. 

Nous marcherons la veille de l'ouverture du débat parlementaire sur la mal nommée loi "égalité femmes/hommes" qui introduit ces bouleversements aux détours d'amendements. Les AFC organisent un car au départ de Troyes et autres villes de l'Aube. Inscription sur https://www.lepotcommun.fr/pot/Ccj4hzsJ. Si vous ne venez pas, vous pouvez faire un don pour couvrir les frais de ce car, nous cherchons 550€ : https://www.lepotcommun.fr/pot/Ux0AXcTv. Et dans tous les cas vous pouvez prier pour le succès de cette marche. Je convie chaque famille des AFC de l'Aube à prier samedi matin, en famille si possible, un chapelet pour le respect de la Vie en France. Vous connaissez la célèbre apostrophe de Ste Jeanne d'Arc : "les hommes d'armes combattront et Dieu donnera la victoire!"

Qu'en prières, en car ou en dons, les AFC de l'Aube soient unies pour ce beau combat. À dimanche !" 

Posté le 16 janvier 2014 à 19h30 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Mgr Scherrer soutient la Marche pour la vie

Message de soutien de Mgr Scherrer, évêque de Laval, aux organisateurs de la Marche pour la vie :

"Je viens simplement par ce message vous dire mon soutien total à l'initiative de la "Marche pour la vie" qui aura lieu ce dimanche. Si je ne peux pas me joindre physiquement à cette marche, je prierai pour toutes celles et tous ceux qui se mobiliseront à cette occasion. En ces jours bien sombres où le législateur s'acharne toujours plus contre le plus petit et le plus vulnérable, je prie pour que, tous ensemble, nous clamions l’inaliénable dignité de l’être humain et que nous ayons le courage de la défendre jusqu’au bout."

Posté le 16 janvier 2014 à 16h25 par Michel Janva | Lien permanent

Un car partira de Mâcon pour la marche pour la vie

Contact : marchepourlavie69@hotmail.fr

Posté le 16 janvier 2014 à 15h48 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Marche pour la Vie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Marche pour la Vie