22 avril 2015

Marche pour la Vie le 24 janvier 2016 : engagez-vous !

MplvChoisir la Vie communique :

 
Clv"Face aux dernières attaques, sans précédents, contre l’enfant à naître, notamment par le vote de la loi santé, le gouvernement a prouvé, une fois de plus, combien il entendait mener une politique du "toujours plus d avortements".

Choisir la Vie, association organisatrice de la Marche pour la Vie, présidée par Cécile Edel, vous appelle à réserver dés maintenant la date du 24 janvier 2016 pour une nouvelle Marche nationale à Paris.

Cette nouvelle manifestation, soutenue par de nombreuses associations, constitue un rendez-vous incontournable de tous les défenseurs de la Vie pour montrer publiquement leur détermination à faire respecter tout être humain de la conception à la mort naturelle.

Choisir la Vie vous invite dés à présent à vous mobiliser en diffusant la date de cette prochaine marche et en proposant votre aide pour son organisation à l'adresse suivante : benevoles@enmarchepourlavie.fr

Cécile Edel

Présidente de la Marche pour la Vie

Contact presse: Virginie Mercier :0672015331".

Posté le 22 avril 2015 à 12h23 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

23 mars 2015

Nous sommes un Pérou qui défend la vie, le mariage et la famille

Ce sont les paroles de l’ archevêque de Lima et Primat du Pérou, le cardinal Juan Luis Cipriani, qui a également annoncé une participation supérieure au demi million de personnes à la grande Marche pour la Vie qui a eu lieu samedi.

CArXlkUWYAE6kGg
Il est à noter qu'au Pérou, "le droit à la vie depuis la conception est protégé par la Constitution, le Code civil, le Code de l’enfance et de l’adolescence et la Convention américaine relative aux droits de l’homme. Et le 25 mars prochain, sera célébrée la Journée de l’enfant à naître, conformément à la loi." 

MarchaVida2014CalleLarga_MarchaPorLaVida_Facebook_200315

Posté le 23 mars 2015 à 07h01 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (3)

29 janvier 2015

Marche pour la vie : l'envolée de Me Triomphe

Posté le 29 janvier 2015 à 21h52 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

28 janvier 2015

Notre Marche pour la vie n'est pas une démarche idéologique mais un témoignage, un appel et une protestation

Voici le discours prononcé par Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance catholique, lors du départ de la Marche pour la vie dimanche :

M"Nous voici une nouvelle fois réunis pour dénoncer la logique mortifère dans laquelle nous a entraînés la loi Veil promulguée il y a déjà quarante années.

Au fil du temps l'avortement à l'origine simplement dépénalisé en cas de détresse a été remboursé par la Sécurité Sociale puis un « délit d'entrave à interruption de grossesse a été créé » et enfin ce qu'ils appellent l'IVG qui n'est pas une interruption mais une cessation est tout récemment devenu un « droit de la femme ». Demain, inéluctablement, la clause de conscience sera déniée aux médecins et au personnel hospitalier. Logiquement les principes et les prémices faux déploient leurs conséquences tragiques. Accepter de tuer un être humain innocent déjà conçu ou dénier à ce même être sa nature humaine ne peut être que l'origine de tragédies sans fin.

Depuis dix années nous avons marché et prêché plus ou moins dans le désert. Mais ce qui apparaissait comme un combat d'arrière-garde mené, prétendument, par quelques vieillards cacochymes et obscurantistes est en train de devenir une annonce prophétique. Le nombre croît, surtout parmi les plus jeunes, de ceux qui prennent conscience que c'est effectivement un changement de civilisation qui est en train de s'opérer sous leurs yeux. Ils ne veulent pas d'un monde où l'homme serait réduit à la simple dimension de producteur ou de consommateur. L'originalité de notre civilisation qui fut chrétienne est d'avoir toujours accordé une place de choix aux plus faibles de ses membres : enfants à naître, orphelins, veuves, malades, personnes âgées… La société matérialiste et sécularisée dans laquelle nous vivons n'a, sous des dehors de compassion larmoyante, que mépris pour les plus faibles de ses membres qui sont même privés de leur simple dignité d'êtres humains : embryons utilisés comme matériaux de laboratoire, malades acculés à la mort sous couvert d'apaisement des souffrances, vieillards jugés indignes de vivre, etc.

SIl faut parfois accepter d'être seul avec la réalité, on découvre ensuite qu'on ne l'était pas. Notre Marche pour la vie n'est pas une démarche idéologique mais un témoignage, un appel et une protestation. Un témoignage car notre présence publique manifeste que selon l'expression d'Alexandre Soljenitsyne le mensonge existera mais sans notre participation. Un appel aux consciences et aux responsables politiques pour sortir des idéologies et renouer avec le réel. Comment la violence ne submergerait-elle pas nos sociétés s'il est légal qu'une mère puisse tuer son enfant ? Une protestation car nous sommes la voix des sans voix : enfants non nés, malades agonisants, vieillards abandonnés.

Enfin l'originalité de notre marche est de ne rien demander pour nous. Nous ne défendons aucun acquis social ni privilège plus ou moins justifié. Nous défendons une vision de l'homme qui dépasse notre intérêt personnel. Notre combat n'est pas un combat du passé mais un service de l'éternelle jeunesse de la Vérité. Demain la vie triomphera car ceux qui sont généreux dans la transmission et l'accompagnement de la vie prendront naturellement et biologiquement le pas sur les tenants de la culture de mort.

Nous le savons depuis au moins 2000 ans : La vie a vaincu la mort."

Posté le 28 janvier 2015 à 12h10 par Michel Janva | Lien permanent

27 janvier 2015

Intervention de Grégor Puppinck à la marche pour la vie

Intervention de Grégor Puppinck pour présenter la pétition pour les droits des nouveau-nés survivants à leur avortement à la marche pour la vie à Paris le 25 janvier 2015.

Posté le 27 janvier 2015 à 13h28 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

Marche pour la vie : une chaîne de télévision en parle

C'est TV Libertés :

Posté le 27 janvier 2015 à 10h51 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

26 janvier 2015

Un député slovaque à la Marche pour la vie

Miroslav Mikolasik, député européen d’origine slovaque, était présent à la Marche pour la vie le 25 janvier à Paris. Il répond à Famille chrétienne :

"Je suis ici, car j’ai été invité par les organisateurs de la Marche… Je suis un député pro-vie. Je suis aussi père de famille et médecin. En tant qu’anesthésiologue, j’ai une connaissance précise des techniques de traitement de la douleur. À ce titre, je peux affirmer que les douleurs les plus importantes peuvent être soulagées. C’est essentiel, car les arguments invoqués par les partisans de l’euthanasie reposent notamment sur l’idée qu’il y aurait des douleurs impossibles à soulager. Or, c’est faux.

Plusieurs pays ont introduit l’euthanasie dans leurs législations. Que nous enseignent ces expériences ?

Les lois sur l’euthanasie introduisant des exceptions sont une porte ouverte à toutes les dérives. Il n’y a qu’à voir ce qui se passe en Belgique, au Luxembourg. On introduit des « exceptions » d’euthanasie pour des cas prétendument très particuliers. Et ensuite on procède à des euthanasies sur des personnes dont la situation ne correspond pas à ces exceptions.

En Belgique, on euthanasie les prisonniers qui le demandent, alors même qu’ils ne sont pas en fin de vie et que leur douleur n’est pas insupportable : simplement, ils en ont assez d’être en prison ! Je connais aussi en Hollande le cas d’une jeune fille de 25 ans qui a demandé à être euthanasiée après une rupture amoureuse qui l’avait désespérée. Et elle l’a été. Les parents de cette jeune fille, leur fille unique, étaient détruits. [...]"

Posté le 26 janvier 2015 à 22h22 par Michel Janva | Lien permanent

Thanks4Life : témoigne d'Amaury de Vivies à la Marche pour la vie

Hier, lors de la Marche pour la vie, des parents qui ont eu deux enfants atteints de trisomie 14 (enfants ne vivant que quelques heures), ont témoigné. Ils souhaitent aider les familles vivant les mêmes difficultés : le manque d'aide avant et après la naissance-décès. Voici l'intervention d'Amaury de Vivies :

"[...] Après 5 enfants nés sans problème, en Juin 2011, nous avons appris que le petit garçon que nous attendions était atteint de la Trisomie 14. Verdict : quelques minutes de vie après la naissance. Neuf mois de grossesse, quelques minutes de vie. Avant toute chose, votre monde s’écroule. Vous savez que cela peut arriver, mais pas à vous.

Vous allez sur Internet (forcément !) c’est l’horreur. Pas envie de débuter une nouvelle journée, de travailler, de faire quoique ce soit. Pas un cauchemar mais plutôt une impasse. Ensuite, dans un monde de norme, de règles, d’utilité et de rentabilité, tout cela ne va pas. « Interrompre une vie qui de toutes façons va s’interrompre peu ou prou à la naissance, ce n’est pas vraiment l’interrompre, c’est juste avancer un évènement naturel » vous souffle t’on Et vous écoutez parce que cela fait 1 semaine que vous prenez des coups tous les jours dans votre impasse.

Vous écoutez jusqu’à ce que vous vous disiez que vous l’avez voulu cet enfant, et qu’aujourd’hui il est là. Alors c’est vrai il n’est pas du tout comme vous l’aviez prévu, il ne fera jamais de grandes études, ne sera jamais grand et fort. Mais il sera toujours là et en tant que parent vous l’aurez accompagné, pas abandonné parce qu’il est malade. Et de cela vous en serez fier et heureux toute votre vie. Alors vous quittez l’impasse pour avancer pas après pas, jour après jour.

Ça s’est passé en juin 2011, Emmanuel nous a quittés en septembre 2011. Ca a recommencé en 2012, Gabriel nous a quittés en décembre 2012. Puis un jour, sur les chemins de Provence début juillet 2013, nous avons décidé avec Dorothée de tendre la main à ceux qui sont dans cette chute et de créer Thanks4Life. Notre objectif est d’accompagner les parents confrontés à un dépistage de maladie rendant la vie courte ou impossible et de leur dire que ce bébé, même s’il ne pourra vivre que quelques heures, est bien là. Pas de substitution aux équipes médicales en place, juste soutenir les familles en trouvant des mots, des mots de parents passés par la même épreuve.

Enfin je repense à cette phrase que vous connaissez tous du Professeur Jean Bernard « Donner de la vie aux jours quand on ne peut plus donner de jours à la vie ». Alors à tous les enfants présent aujourd’hui sur cette place, dans le sein de leur mère, et qui auront une aussi courte vie (il y en a certainement), je termine en m’adressant à eu en leur disant : Oui vous avez été désiré !"

 

Posté le 26 janvier 2015 à 21h25 par Michel Janva | Lien permanent

Marche pour la vie : "ceux qui affirmaient que la cause était perdue se trouvent démentis"

Lu dans France catholique :

"L’évident succès de la Marche pour la vie, à Paris, dimanche dernier, est significatif d’une mobilisation grandissante d’une partie de l’opinion en faveur d’une cause fondamentale. Faut-il rappeler que le pape François avait donné tout son appui à cette manifestation, comme il l’avait fait, quelques jours auparavant, pour la marche de Washington ? Il est vrai que ce patronage n’est guère souligné par les médias, qui préfèrent diffuser une image « progressiste » du Pape, qui risque pourtant de se fissurer très vite.  (...)

Ceux qui affirmaient, il y a des décennies déjà, que la cause était perdue définitivement, parce que nous avions affaire à une révolution irréversible en faveur des femmes, se trouvent démentis aujourd’hui, même dans les enquêtes d’opinion. Par exemple, aux États-Unis, où le combat fait rage avec une intensité particulière, les sondages révèlent que les Américains pro-life sont plus nombreux que les pro-choice. Certes, on se trouve devant la difficulté d’imaginer une autre législation, car les solutions coercitives sont impropres à modifier des comportements massifs. Tout montre qu’un changement décisif des mœurs ne viendra que d’un profond renversement culturel. Il faut en envisager les modalités à partir d’une réflexion anthropologique, propre à contrer les stéréotypes de la prétendue révolution sexuelle. Rien ne se fera non plus sans un engagement qui mobilise toutes les générations, notamment les plus jeunes. Dans son compte rendu de la marche parisienne, le quotidien Libération notait qu’il y avait un tiers des manifestants et manifestantes âgé d’une vingtaine d’années.

Un mouvement de fond est né et s’est développé dans l’élan de La Manif pour tous. Il conjure toutes les peurs et les préjugés. Il révèle un essor intérieur qui va grandissant et assiège de plus en plus l’empire délétère d’une culture mortifère."

Posté le 26 janvier 2015 à 17h15 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (10)

Libé : "parmi les marcheurs [pour la vie], un bon tiers de jeunes"

Ciel, la jeunesse ne serait pas soixante-huitarde ? Lu dans Libé :

"Confidentielle à ses débuts, limité aux milieux cathos les plus tradis, la Marche pour la vie prend, d’année en année, de l’ampleur. Cette année, les organisateurs revendiquent 45 000 manifestants. Ils sont, de fait, sûrement plusieurs dizaines de milliers. (...)

La Marche pour la vie profite de l’élan donné par la Manif pour tous et surfe sur la capacité renouvelée du catholicisme français à se mobiliser. Peu à peu, elle élargit sa base, surtout générationnelle. Parmi les «marcheurs», il y a ce dimanche un bon tiers de jeunes d’une vingtaine d’années, signe d’une nouvelle militance. «Depuis la Manif pour tous, la parole s’est libérée. Maintenant nous osons défendre publiquement nos convictions», acquiesce Sixtine, 18 ans. Elle n’a pas loupé une manifestation contre le mariage pour tous comme les trois copines qui l’accompagnent. «Nous sommes là à cause de nos convictions catholiques, reconnaît Marie qui est, elle, venue spécialement de Lyon. Mais c’est un combat culturel que nous menons.» Gonflés à bloc, ces jeunes croient dur comme fer que demain, leur voix portera…"

Posté le 26 janvier 2015 à 14h51 par Louise Tudy | Lien permanent

D'autres photos de la Marche pour la vie

Ici sur Facebook.

0

A noter par ailleurs que Charles Beigbeder était présent :

250120151274[1]

Posté le 26 janvier 2015 à 13h57 par Michel Janva | Lien permanent

Quelques photos de la Marche pour la vie

A découvrir ici.

Mplv2015_007

Posté le 26 janvier 2015 à 07h05 par Michel Janva | Lien permanent

25 janvier 2015

Le final de la musique de Marche pour la vie

FINAL DU FINAL

B8NG-EgIgAA00HP

Posté le 25 janvier 2015 à 19h22 par Michel Janva | Lien permanent

Choisir la Vie remercie les Marcheurs pour la vie

CLV-Communiquu00E9Presse-2015_01-25

Il faut remercier Choisir la Vie, et l'aider dans son oeuvre au quotidien auprès des femmes en détresse.

Posté le 25 janvier 2015 à 19h07 par Michel Janva | Lien permanent

La presse et la Marche pour la Vie : Ridicule

BFMTV : plusieurs milliers voire 10 000.

Direct matin annonce, lui, quelques centaines.

I télé : 

Le Point : 

La police annonce 25 000. Les organisateurs avec comptage, 45 000.

 

Posté le 25 janvier 2015 à 17h58 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (44)

Cécile Edel, Présidente de la Marche pour la Vie, prononce le discours de clotûre

Intégralité : 

"Chers amis,

 40 ans…Il y a 40 ans…était promulguée une loi, une loi qui allait engager notre société vers un bouleversement éthique sans précédent.

Il y a 40 ans, est entré dans nos lois, ni plus, ni moins que le PERMIS DE TUER.

La loi du 17 janvier 75, dite loi Veil, est venue, en effet, instituer l’autorisation d’éliminer, d’éliminer en toute impunité le plus fragile, le plus innocent d’entre nous tous : l’enfant à naitre.

Cette loi Veil, qui a fait, rappelons-le, 9 millions de petites victimes, sans compter les terribles souffrances et violences infligées aux femmes qui ont avorté, cette loi est bien la boite de Pandore qui conduit aujourd’hui à toutes les dérives que nous connaissons dont la dérive euthanasique qui menace la France aujourd’hui.

Hier, avec la loi sur l avortement, le permis de tuer a été instauré sous couvert d’une fausse liberté de la femme.

Demain, avec  l’euthanasie, il sera permis de tuer sous couvert d’une fausse charité.

Je connais, vous connaissez des actes de charité, d’amour qui nous font sacrifier notre propre vie pour un être ou une cause qui nous dépasse; je ne connais aucune charité qui nous fasse sacrifier l’autre pour des raisons obscures.

Chers amis, depuis 40 ans, des hommes et des femmes ont refusé ces dérives, refusé ces lois qui tuent, ces lois qui laissent penser que toute vie ne mérite pas d’être vécue. Et je veux ainsi rendre hommage aujourd‘hui à tous ceux qui se sont battus et se  battent  encore sans relâche pour être la voix des sans voix. Ils ont gardé la flamme de la résistance pro vie allumée et sans eux, ni moi ni vous ne seriez là…

Il y a 10 ans, cette Marche pour la Vie voyait le jour grâce à ces  précurseurs; elle est le fruit d’une détermination sans faille, d’un abandon sans cesse renouvelé à la Providence, d’une persévérance dans le combat contre l‘avortement et d’une confiance absolue qui invite à l’Espérance. Cette Marche pour la Vie, est le symbole de la constance et de la vraie résistance.

Chers amis, nous venons de marcher une heure et demie durant à travers Paris pour témoigner d’une conviction simple, profonde et universelle : la vie humaine, toute vie humaine, chaque vie humaine est sacrée.

Respecter la vie de l’être humain et sa dignité, c’est prendre en compte tous les âges de la vie, dès la conception jusqu’au dernier instant de la vie terrestre. Respecter la vie de l’être humain c‘est refuser le droit à la mort mais proclamer le droit à la vie.

Il m’importe en tant que Présidente de la Marche pour la Vie et au nom de tous ceux qui ont organisé cette marche de vous remercier de la confiance que vous leur avez témoignée en répondant si nombreux et parfois de si loin à leur appel.

Merci d’avoir répondu massivement présents à ce rendez-vous unique de tous les défenseurs de la Vie qui refusent le changement de civilisation vers lequel notre pays s’achemine.

Merci d’avoir été la voix des sans voix, la voix de tous ceux qui ne verront pas le jour, la voix de Vincent Lambert dont la vie est suspendue à l’appréciation des juges.

Merci d’avoir gardé la flamme allumée depuis 10 ans pour demander l’abrogation de la loi sur l’avortement et son remplacement par des lois en faveur de la vie.

Vous vous êtes levés aujourd’hui, je vous appelle à rester debout !

Restez debout pour œuvrer, là où vous êtes, par la force de votre témoignage, l’engagement dans les divers mouvements et à travers votre refus de toute compromission. Car le respect de la Vie ne saurait souffrir aucune exception au nom d’une pseudo liberté ou d’une fausse charité.

La vie est au dessus des lois mais la loi doit servir la Vie.

 40 ans…Le combat contre la culture de mort est long et rude mais  croyez-moi, nous ne lâcherons pas, nous ne renoncerons pas, nous ne trahirons pas, et nous gagnerons, nous l’emporterons !"

Posté le 25 janvier 2015 à 17h54 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (5)

La Marche pour la Vie 2015 en direct! (Fin du direct)

Voici 10 ans que les défenseurs de la vie martèlent le pavé parisien. C'est la jeunesse de France qui demande la fin du massacre des enfants dans le sein de leur mère, l'abrogation de la loi Veil et par conséquent l'instauration de toutes les mesures nécessaires à l'accueil de la vie et à l'accompagnement en fin de vie.

B8MlGdTIgAAy8oB

La Marche se déroulera en toute sécurité : merci à l'ordre de  Malte !

B8Ml_Z8IQAAUz25

Cette année, un rappel élémentaire concernant l'avortement et l'euthanasie : 

B8Mlb-QIcAAElaq

La tête du cortège se met en place : 

B8Mca07CcAAkPqQ

 13h55 : première intervention. Jean-Pierre Maugendre prend la parole.

B8Mm14gIQAIxLKC

Jacques Bompard et Marie-Claude Bompard sont fidèlement présents.

B8MmRXMIcAAyg0Q

Ballons noirs et boucliers verts : une nouveauté de cette année

B8MnsmZIEAAD6v_

C'est au tour de Gregor Puppinck, Directeur du Centre européen pour le droit et la justice, de s'exprimer. Il est l'auteur de cet article "Le drame des enfants nés vivants durant leur avortement" publié cette semaine : 

B8MtY5vIQAEmeT0

"Une grossesse sur 5 finit par un avortement en France, et une sur 3 en Europe!".

Ca y est, la place Denfert-Rochereau est pleine! Et du monde arrive encore de partout..

B8MoijBIEAAPK73

 

B8NBx-HCQAAXnO_

L'orateur remercie les rares députés qui ont voté dernièrement contre la résolution sur l'avortement. C'est désormais Jacques Bompard qui est au micro.

B8MqA5tIUAAEu70

Le cortège est désormais près, la place comble :

B8MoZk5IYAAg_a1

B8MpKQBIMAAXgX3

14h10: Dans une marée de ballons noirs, les premiers slogans fusent  "je suis Vincent Lambert!".

«Je marche pour la vie de mon fils» déclare madame Lambert mère de Vincent ici.

On la retrouve ici en tête du cortège avec Cécile Edel, co-fondatrice et présidente de la marche pour la Vie, Jean-Marie Le Méné, co-organisateur et président de la Fondation Lejeune, Jérôme Triomphe, avocat de madame Lambert :

B8Mpgh3IgAAbAxE

Cécile Edel se dit fière d'être à côté de madame Lambert et déclare pour votre blog préféré, contente que cette marche puisse défendre Vincent Lambert : 

B8MsBB2IMAAPk8X

"Cette marche est prometteuse. La vie est au dessus des lois et la loi doit servir la vie".

Julie Graziani a rejoint la Marche pour la Vie cette année comme porte-parole. Elle est à la tribune : "je suis née en 1978. J'ai tjrs connu la loi Veil. On m'a expliqué que j'avais été un amas de cellules". 

Elle rappelle également que le Pape François bénit les marcheurs et soutient la marche pour la Vie!

B8MsZEoIYAAp2XJ 

14h25 : départ du cortège en musique 

B8Mt8kQIMAIqWt9

"Mort sur ordonnance = médecine en déshérence"!

Une Femen a tenté d'intervenir : interpellée en 3 secondes, elle n'a même pas eu le temps d'enlever un seul vêtement!

La marche commence dans un silence de mort : pas de musique, pas de slogan, le cortège est figé... La scénographie se veut très symbolique : 

"Une marée de 10.000 ballons noirs tenus assez serrés par les marcheurs symbolise la tristesse des 9 millions d’avortements en France depuis 40 ans et cette inquiétude qui monte, cette crainte réelle de voir de façon imminente l’euthanasie légalisée en France. Nombre de visages sont recouverts de masques hygiéniques. La vie est fragile, il faut se protéger de toutes les formes d’agressions parmi lesquelles celles d’une médecine qui abandonne le serment d’Hippocrate. En 2015, la légalisation de l’euthanasie représente une menace pour tous. Les plus vulnérable d’entre nous, les personnes agées, les malade, les personnes handicapées sont en première ligne. Avec la gravité d’une marche funèbre, nous voulons affirmer notre opposition à la légalisation de tout geste euthanasique. Aucune affiche, aucune revendication ne se voit. Les affiches sont tenues par un bras ballant le long des jambes. Ne dominent au dessus des têtes que les ballons".

Le cortège repart... 10 000 personnes sont déjà présentes.

 

B8MwVJyIAAADglq

B8MvvmGCEAE28qs 

Un député européen, Bruno Gollnisch :

B8MypUAIYAAh8_m

B8MxxhuCEAA-Jel

B8MxmHqIgAAKYU_

B8MxBJ7CUAE8SZF

B8Mxm0RIIAARk4G

 

20150125_150304_resized

B8MxxIiCcAAoPNK

B8MxZriIUAA7psv 

Béatrice Bourges est présente :

B8Mqvj0CYAA1qYp 

On annonce déjà plus de 10 000 marcheurs et tous ne sont pas encore arrivés!

B8Mz7dXIIAAYCLz

Une délégation bien connu de nos lecteurs : 

B8M0hnyIUAEEmVF

Et toujours les boucliers et les ballons noirs :

B8M0HrTCEAIv5Tr 

Le cortège s'arrête pour une minite de silence à la mémoire des millions d'enfants tués in untero. Les ballons noirs, signe de deuil, sont brandis. Impressionnant.

Emouvant...

Tous les participants explosent leurs ballons pour marquer la fin espérée du massacre et la volonté de poursuivre la manif dans la joie et l'espérance!

La foule est de plus en plus nombreuse 

B8M0TmZIcAAocMl

Les forces de l'ordre sont bien présentes. Merci à elles!

B8M1H50CcAAN8Go 

Question pour un champion : qui est cet élu?

B8M1EVRIgAAyp06

Des milliers de Français dans les rues de Paris pour dire Oui à la vie!

B8M3EODIYAAwDS8

 Panneaux levés, les enfants chantent : "libérée, délivrée..."

Le manifeste pour la vie a été lu à la fin de la minute de silence. Que chacun le fasse sien : 

"Parce que le droit à la Vie est le premier des droits duquel découlent tous les autres.

Parce que nous avons retenu les leçons de l’histoire et que nous savons ce qu’il advient lorsqu’on commence à dire que certains ne sont « pas vraiment des êtres humains », que certaines vies ne valent pas d’être vécues et qu’il y a des « bouches inutiles »

Parce que nous avons des yeux pour voir et qu’un petit fœtus qui agite ses bras et ses jambes, c’est un bébé, pas un amas de cellules.

Parce que nous avons des oreilles pour entendre et que nous savons entendre, derrière sa révolte et son envie d’en finir, l’appel au secours du malade,

parce que sur son bras amaigri nous voulons poser notre main et pas l’aiguille qui donne la mort.

Nous, Marcheurs pour la Vie, pour la dixième année consécutive dans la rue et pour autant de temps qu’il le faudra : Nous déclarons qu’il est des principes au-dessus des lois et qui s’imposent à elles.

Nous déclarons que tous les enfants conçus ont le droit de naître et d’être accueillis, même ceux dont leurs parents ne veulent pas, parce qu’ils sont gênants, parce qu’ils viennent trop tôt, parce qu’ils sont handicapés, parce qu’ils ne sont pas aimés.

Nous déclarons que nous ne voulons plus voir des petits corps démembrés recueillis sur des draps verts par des médecins indifférents qui iront toucher leurs chèques à la sécu en fin de mois.

Nous déclarons qu’il est indigne de prétendre s’appuyer sur la volonté d’une personne affaiblie pour lui donner la mort quand son état est incompatible avec la capacité à donner un consentement éclairé.

Nous proclamons l’objection de conscience comme un droit fondamental et nous assumerons toutes les sanctions plutôt que de consentir à commettre des actes qui nous font horreur, parce qu’alors nous ne serions plus des hommes et des femmes libres.

Nous savons que l’Histoire nous rendra justice et que les générations futures s’étonneront de savoir qu’en France en ce siècle on tuait des enfants dans le ventre de leur mère et des mourants sur leur lit d’hôpital.

Face aux nouvelles barbaries de notre époque nous voulons être la main qui soulage et console, le ventre qui accueille ; face à l’indifférence, au découragement, à la dérision, nous sommes le peuple qui marche, la voix qui proteste, le sanglot qui persiste, l’espérance qui ne recule ni ne renonce !"

La Vendée est sur tous les fronts :

B8M4qPJIMAA_kJj

Le cortège passe devant Notre-Dame des Champs dont les cloches se mettent à sonner!

B8M6g_NIUAEb65t

  B8M5YlwIgAAjfdj

"La dignité, ça dépasse la santé!"

B8M5zJWCMAEW7r8

Le cardinal Barbarin.

15h20 : les premiers arrivent à Montparnasse. Le boulevard est noir de monde.

B8M6-HPCAAIvfOj

B8M6_6lCcAAUJQw

 

Allocution : 

B8M8L8AIAAA2ZJO

"Comment nos gouvernants peuvent-ils s'indigner devant la barbarie des attentats et s'acheminer vers leuthanasie et promouvoir l'avortement?...

"Entre une Kalashnikov et une seringue, quelle est la différence quand la mort est au bout?"

La Belgique est au rendez-vous :

B8M8KKyIIAArcKa

La foule continue d'arriver : 

B8M79PLIgAEa8D4Les soutiens aussi : 

"On ne lâche rien face à la culture de mort!"

B8M6TlWIAAEbnqA

"Défendons l'objection de conscience des médecins"

"Halte au carnage!"

Beaucoup, beaucoup de jeunes sont présents. La musique d'Aladin retentit :

B8M4Yg7CcAASfvm

La fin du cortège : en prière avec SOS tout petits. Une habitude désormais.

B8M9vadIYAIzQv3

B8NcI03IAAA7n57 

15h40 : la tête du cortège arrive boulevard des Invalides.

B8M_fY1CQAIttGH

Si l'euthanasie avait existé, connaîtrions-nous les Invalides ?

B8NAI9IIUAEljX0

La Marche pour la vie va t'elle bénéficier des mauvaises caméras que la préfecture de police utilise pour la Manif pour tous ou de la technologie dont a bénéficié la manif du 11 janvier?

B8NAHGiCYAIHTct

 

La Bretagne se montre :

B8NAHAlCEAAerzg

La musique : "de vos entrailles" des frères Martineau 

 

Premirèes photos en direct sur le site "en marche pour la vie".

Le docteur Dor est toujours là :

B8M-F3mIAAAVcr7

15h45 : la tête du cortège est place Vauban.

B8NCXzTIIAAh6AT

B8NB3cTCQAAwLc6 

B8NDcWTIAAABAR9

 

B8NEkjEIcAED7iR

Karim Ouchikh, président du SIEL :

B8M4tbqIUAEUQ4e

B8NDm8JIEAERUtk

La place Vauban est trop petite. Les marcheurs s'entassent sur le boulevard des Invalides.

B8ND6OvIQAASRhD 

Vu dans le cortège :

IMG_0883

B8NF0lpIYAE1aEh

B8NW2ZOIYAA6oOV 

Philippine de Saint-Pierre et le cardinal Barbarin :

B8NFqTECQAANvzh

Virginia Coda Nunziante présidente de la Marche pour la vie italienne :

B8NFQUWIUAA_2l7

Communication de Julie Graziani : 

"nous sommes l'espérance qui ne recule et ne renonce jamais!"

B8NFrtoCAAA-7S0

Charles Millon et Xavier Lemoine sont annoncés présents.

16h10 : discours de maître Jérôme Triomphe.

"Il y aurait en France 1700 Vincent Lambert!

16h20 : discours du président Ducrocq.

"Vincent est dans un état de conscience altérée mais il est vivant! On a voulu lui faire dire beaucoup de choses.

Qui souhaiterait être tétraplégique? Vincent a besoin de soutien.

Ce que nous mangeons, est-ce pour nous soigner? non c'est bien pour vivre!"

Le chiffre officiel : nous sommes 45 000 marcheurs pour la Vie!

B8NJVKeIEAAOP3i

16h25 : discours de madame Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert.

"Nous ne sommes pas des intégristes, nous sommes des parents qui voulons que notre enfant vive! vincent est vivant sans acharnement thérapeutique!

Il pourrait manger partiellement avec une rééducation.

Il soulève sa jambe gauche et depuis Noël sa jambe droite".

B8NKlwaIcAIfnpI

Madame Lambert dénonce les pressions de Marisol Touraine.

"Je suis Vincent, je suis vivant!"

B8NKlk_CcAASrEW

16h30 : Allocution de Jean-Marie Le Méné, co-organisateur et président de la Fondation Lejeune.

"L'euthanasie est là depuis 40 ans avec l'avortement.

On a dit qu'on allait interrompre une grossesse et maintenant on va sédater les malades.

Eugénisme, euthanasie, même idéologie!

C'est une fausse conception de la vérité!

Donner la mort, n'est pas un acte médical.

L'Etat n'a pas à faire notre bonheur malgré nous. Arrêtez de vouloir nous libérer de la mort!

En supprimant les enfants, on supprime le futur, en supprimant les malades, on surppime le passé."

B8NLD88CcAA0dzW

16h35 : allocution du président de "One for us" et d'un député européen slovaque.

"Stop au relativisme moral.

nous allons faire gagner l'Europe.

Nous ne sommes pas assez nombreux au parlement européen pour défendre les valeurs de la vie.

Pensez-y dans vos engagements!"

Ce que vous allez faire pour la France s'appuiera en France.

Je suis médecin anesthésiste et jepeux vous dire que toutes les douleurs peuvent être supportables et allégées mais pas par l'euthanasie!"

16h45 : allocution de Jean-Marie Andrès, président des AFC

"Derrière l'avortement, il n'y a pas la liberté, mais la solitude.

Derrière l'euthanasie, il y a aussi la solitude.

Derrière nous, il y a toutes ces paersonnes qui manifestent mais aussi qui agissent jour après jour pour la vie".

16h50 : allocution de Cécile Edel, fondatrice et présidente de la Marche pour la Vie, qui clotûre naturellement la marche.

A retrouver en intégralité ici.

La police annonce 25 000 participants, Le Point quelques centaines et ITélé une centaine!!

17h00 : le mot de dislocation par Frédéric Espieux.

"Nous serons le caillou dans la chaussure du gouvernement tant qu'il ne protégera pas les plus faibles".

17h25 : La place Vauban se vide, un dernier rayon de soleil et la nuit commence à tomber :

B8NVrxTCYAAHKQ5

B8NRAtuIEAAG7Ty

17h30 : fin du direct. 

B8NJxqkCEAIJgbf

 Communiqué de presse final

"Impressionnante mobilisation contre l’euthanasie : plus de 45.000 marcheurs à Paris

La Marche pour la Vie vient de prouver que les défenseurs de la vie en France sont de plus en plus présents, mobilisés et jeunes. ulie Graziani, porte-parole de la Marche pour la Vie a déclaré ce jour à la lecture du Manifeste pour la Vie : « Nous savons que l’Histoire nous rendra justice et que les générations futures s’étonneront de savoir qu’en France, en ce siècle, on tuait des enfants dans le ventre de leur mère et des mourants sur leur lit d’hôpital ».Le comptage effectué par l’organisation permet d’affirmer qu’il y a aujourd’hui plus de 45.000 marcheurs dans les rues de Paris.

A l’heure où François Hollande veut engager une réforme de la fin de vie qui va légaliser certains actes euthanasiques, les marcheurs se sont soudés autour de Viviane Lambert. De nombreuse affichettes annoncent « Je suis Vincent Lambert ». Ce jeune en état de conscience minimale est devenu un symbole. Faudra-t-il demain supprimer les 1700 pauci-relationnels, les traumatisés crâniens, tous les enfants gravement malades, tous les handicapés ?

Les revendications de la Marche pour la vie sont claires concernant la fin de vie : 

– Nous refusons la légalisation de toute sédation destinée à provoquer la mort ainsi que toutes directives anticipées contraignantes ;

– Nous demandons que l’hydratation et la nutrition soient considérées comme des soins qui sont toujours dus, ce qui n’est malheureusement pas le cas avec la loi Leonetti qui contient les germes des dérives de nature euthanasique ;

– Des moyens pour développer les soins palliatifs".

La Marche pour la vie 2015 est terminée!

Merci et bravo à tous!

A l'année prochaine !!

B8M8dprIIAApyru

"Défendre la Vie, c'est défendre la Joie!"

Posté le 25 janvier 2015 à 13h57 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (30)

En attendant la Marche pour la Vie

La Marche pour la Vie est déjà lancée sur le net : 

ou encore : 

Allez, ça c'était pour convaincre les derniers!

Les cars arrivent : 

B8LsCeJCcAAHjIX

Le dress code (vert et blanc) :

B8MWMdkIcAA9jFS

Les volontaires sont déjà à pied d'oeuvre : 

B8Md-JiIMAAelhP

B8MdNWyCYAA0Rob

B8MekUcIgAASjWY

B8MOZB2IgAAlYEv

B8MhULqCUAAR2Rw 

Et le repas de presse est lancée (ici Cécile Edel, Présidente de la Marche pour la Vie) :

B8Md8ADIYAEHnTH 

La foule est là, la sono est en marche : 

B8Mg-NxIYAANuZT

La Bourgogne répond présent : 

B8MgIS4IEAAlrQk 

Conférence de presse : 

Jean-Marie Le Méné, co-organisateur et président de la Fondation Lejeune :
"On joue sur les mots interruption de grossesse...sedation (...) L'euthanasie à 40 ans...Elle est née avec l'avortement pour s'ouvrir sur la fin de vie".
Il fait ensuite le lien entre avortement et euthanasie autour d'une fausse conception de la liberté qui écarté le Bien commun : "c'est ma liberté qui fait les valeurs".
 
Rappelons- nous
 
Le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, a annoncé sa venue.
Tous les évêques suivants ont rendu public leur soutien à la Marche pour la vie : 
  • Mgr Bernard Ginoux - Evêque de Montauban
  • Mgr Pascal Roland - Evêque de Belley-Ars
  • Mgr Jean Pierre Batut – Evêque de Blois
  • Mgr Pierre-Yves Michel – Evêque de Valence
  • Mgr Dominique Lebrun - Evêque de Saint-Etienne
  • Mgr Olivier de Germay – Evêque d’Ajaccio
  • Mgr Dominique Rey – Evêque de Fréjus Toulon
  • Mgr Raymond Centène – Evêque de Vannes
  • Mgr Thierry Sherrer – Evêque de Laval
  • Mgr Jacques Habert – Evêque de Séez
  • Mgr Yves Le Saux – évêque du Mans
  • Mgr François Jacolin – évêque de Mende
  • Mgr Alain Castet – évêque de Luçon
  • Mgr Marc Aillet – Evêque de Bayonne Lescar Oloron

Jean-Marc Potdevin sera aussi présent.

13h30 : L'heure du rendez-vous!!

Les cars n'en finissent pas d'arriver : 

B8MkACeCUAA58n7

B8MkSKQIYAAgoeE

La place se remplit : 

B8MibUJIQAIsMog

Le char se met en place :

B8Mca07CcAAkPqQ

Les premiers slogans apparaissent : 

B8MkOMNCUAAh35_

 

Et maintenant, place au direct!

Posté le 25 janvier 2015 à 13h28 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (3)

Les marcheurs pour la Vie, Dieu vous bénit!

Posté le 25 janvier 2015 à 01h34 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (3)

24 janvier 2015

Les marcheurs pour la vie sur Radio courtoisie

Demain, dimanche 25 janvier à 12h, Grégoire Boucher recevra, dans son Libre Journal de Radio courtoise, 

  • Marie Alix, porte-parole adjointe de la Marche pour la Vie
  • Jean-Marie le Méné, Président de la Fondation Lejeune, organisateur de la Marche pour la vie
  • Jean-Guilhem Xerri, Biologiste des Hôpitaux, ancien interne et diplômé de l’Institut Pasteur et de l’École supérieure de commerce de Paris, et ancien président de l’association « Aux captifs la libération », écrivain, auteur d’un ouvrage récemment sorti aux éditions du cerf : « A quoi sert un chrétien ? »
  • Le Scribe, Blogeur, artiste et veilleur - http://le-scribe.hautetfort.com

Sujet de l’émission à la lumière de la Marche pour la Vie et de la montée de la menace islamiste en France et dans le monde :

«Je ne suis ni Charlie ni Coulibaly, je suis un lapin, je suis Chrétien. A quoi sert un chrétien ?»

Posté le 24 janvier 2015 à 15h07 par Michel Janva | Lien permanent

Soyons la voix des sans-voix !

Posté le 24 janvier 2015 à 11h51 par Michel Janva | Lien permanent

L'avortement : une réalité sordide

Julie Graziani est interrogée par Famille chrétienne :

Posté le 24 janvier 2015 à 11h08 par Michel Janva | Lien permanent

Marche pour la Vie : J - 1

C'est demain le grand jour de la Marche pour la Vie. Il faut désormais se décider et venir marcher comme nous le demande le père Bernard, modérateur de la famille Missionnaire de Notre-Dame. J-1 : Allons, levons-nous et marchons pour la vie :

6a00d83451619c69e20120a63d3077970c"Demain, nous marcherons pour la vie. Nous espérons être plus nombreux encore que l’année dernière. Mais, peu importe le nombre. D’année en année, de nouvelles personnes de bonne volonté prennent conscience de l’importance d’aimer, servir, défendre la vie humaine de sa conception à son terme naturel. L’Encyclique sur la vie de Jean-Paul II doit nous porter à la confiance. Elle se termine par l’évocation du grand combat entre la Femme et le Dragon (Ap 12), avec l’assurance que, dans le Christ, les forces de la mort ont déjà été vaincues : «La mort et la vie s’affrontèrent en un duel prodigieux. Le Maître de la vie mourut ; vivant, Il règne».

Avec la Vierge Marie, accueillons l'Evangile de la Vie, levons-nous et marchons pour la vie ! St Jean-Paul II s'est vraiment engagé pour la vie ! Le 25 mars 1995, en la fête de l'Annonciation et de l'Incarnation du Verbe, ce Saint Pape a donné cette Encyclique particulièrement importante sur la vie par laquelle il a lancé cet appel vibrant, au nom de Dieu, à tout homme de bonne volonté : "respecte, défends, aime et sers la vie, toute vie humaine ! C'est seulement sur cette voie que tu trouveras la justice, le développement, la liberté véritable, la paix et le bonheur" (EV 5).

Logo_FMND-390x210Concluons notre ultime préparation à la marche pour la vie par la magnifique prière de Jean-Paul II à la Mère de la Vie : «O Marie, aurore du monde nouveau, Mère des vivants, nous te confions la cause de la vie : regarde, ô Mère, le nombre immense des enfants que l’on empêche de naître, des pauvres pour qui la vie est rendue difficile, des hommes et des femmes victimes d’une violence inhumaine, des vieillards et des malades tués par l’indifférence ou par une pitié fallacieuse. Fais que ceux qui croient en ton Fils sachent annoncer aux hommes de notre temps avec fermeté et avec amour l’Evangile de la vie... afin de construire la civilisation de la vérité et de l’amour, à la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la vie» (EV 105).

  2015_mpv_image

Posté le 24 janvier 2015 à 11h00 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Le cardinal Barbarin sera à la marche pour la vie

L'archevêque de Lyon vient de l'annoncer sur Twitter :

Le cardinal célèbrera la messe à 10h à Paris en l'église St Etienne du Mont (retransmise en direct sur France Culture).

Posté le 24 janvier 2015 à 10h28 par Michel Janva | Lien permanent

23 janvier 2015

Marche pour la Vie : J - 2

Le compte à rebours arrive presque à son terme. La Famille Missionnaire de Notre-Dame nous invite aujourd'hui à relire Benoit XVI. J-2 : Marcher pour la vie, c’est promouvoir l’intégralité des droits de l’homme !

Ratzinger-benoit_xvi"Le premier droit de l’homme est le droit à la vie. L’enfant dans le sein de sa maman, l’handicapé et le vieillard doivent être respectés dans leur droit à la vie. Nous marcherons pour que ce droit soit vraiment reconnu pour tous.

Benoît XVI, le 21 février 2009, disait : Chaque être humain est beaucoup plus qu'une simple combinaison d'informations génétiques qui lui sont transmises par les parents. La génération d'homme ne pourra jamais être réduite à une simple reproduction d'un nouvel individu de l'espèce humaine, comme c'est le cas avec n'importe quel animal. Chaque apparition d'une personne dans le monde est toujours une nouvelle création. C'est ce que rappelle avec une profonde sagesse la parole du Psaume : «C'est toi qui m'as formé les reins, qui m'as tissé au ventre de ma mère (...) mes os n'étaient point cachés de toi quand je fus façonné dans le secret » (Ps 139, 13.15). Si l'on veut entrer dans le mystère de la vie humaine, il est donc nécessaire qu'aucune science ne s'isole, en prétendant avoir le dernier mot ». Ce Pape a, ensuite, parlé des risques de l'eugénisme, une pratique qui n'est pas nouvelle, et qui a vu par le passé l'apparition de formes inouïes de véritable discrimination et violence. La désapprobation de l'eugénisme utilisée avec la violence par un régime d'Etat, ou encore fruit de la haine envers une race ou une population, est tellement enracinée dans les consciences qu'elle a trouvé une expression officielle dans la Déclaration universelle des droits de l'homme. En dépit de cela apparaissent encore de nos jours des manifestations préoccupantes de cette pratique odieuse qui se présente sous des aspects divers. Certes, on ne repropose pas des idéologies eugénistes et raciales, qui par le passé ont humilié l'homme et provoqué d'immenses souffrances, mais une nouvelle mentalité s'insinue, qui tend à justifier une considération différente de la vie et de la dignité personnelle fondée sur son propre désir et sur le droit individuel. Ces paroles de Benoît XVI doivent nous donner cette conviction : marcher pour la vie, c’est vraiment promouvoir l’intégralité des droits de l’homme !"

2015_mpv_image

Posté le 23 janvier 2015 à 11h00 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

Messes à Nantes avant la Marche pour la vie

Deux messes selon a forme extraordinaire seront célébrées à Nantes avant le départ des cars (prévu à 8h) pour la Marche Pour la Vie, Dimanche 25 Janvier.

L'une au Prieuré Saint Louis (25 rue François Bruneau Nantes) à 6h30.

L'autre à Saint Clément (rue du Maréchal Joffre Nantes) à 6h30 aussi.

Posté le 23 janvier 2015 à 09h35 par Michel Janva | Lien permanent

Le bilan désastreux de la loi Veil

Julie Graziani, porte-parole de la Marche pour la vie, déclare dans Valeurs actuelles :

"Nous attendons des pouvoirs publics qu’ils soutiennent la vie quand elle est la plus vulnérable, à ses deux extrémités, quand elle commence et quand elle s’achève. Nous voulons qu’ils développent en France une culture d’accueil de la vie. Ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui.

Quel bilan faites-vous de la loi Veil ?

Quarante ans après l’adoption de ce texte, nous réclamons un droit d’inventaire. Cette loi promettait de réduire le nombre d’avortements ; dans la réalité, leur nombre a explosé : près de 220 000 par an. Elle promettait de libérer les femmes des grossesses imposées ; quarante ans plus tard, ce sont les avortements qui sont imposés dans 80 % des cas : souvent par leurs parents pour les mineures, ou par leur compagnon pour les majeures. Elle promettait de rendre les femmes plus heureuses ; on n’ose plus parler du syndrome postabortif, on n’ose plus reconnaître la souffrance des femmes confrontées à ces situations douloureuses.

Le ministre a supprimé la condition de détresse posée par la loi Veil…

Tout est fait pour augmenter le nombre d’avortements. Nous ne sommes pas du tout dans une logique de prévention ou de réduction. Marisol Touraine a l’air de confondre la femme enceinte en situation de difficulté avec une militante du Planning familial… Les médecins n’ont même plus droit à l’objection de conscience ! Ce que nous voudrions, c’est pouvoir parler de tous ces problèmes sans dogme ni tabou. Rien n’est fait pour proposer une alternative à l’avortement. Globalement, la situation des femmes ne s’est pas améliorée grâce à cette loi. Nous sommes à côté de la plaque. [...]"

Posté le 23 janvier 2015 à 08h50 par Michel Janva | Lien permanent

Beau temps pour la Marche pour la vie

Pour dimanche après-midi, Meteo France prévoit un temps frais et ensoleillé, idéal pour une promenade en plein Paris. Rendez-vous à 13h30 place Denferts Rochereau.

M

Posté le 23 janvier 2015 à 07h23 par Michel Janva | Lien permanent

22 janvier 2015

Franck Margain participera à la Marche pour la vie

Franck Margain, Conseiller Régional UMP, Conseiller d'arrondissement d'opposition de Paris 12 et Président Délégué du PCD, annonce au Salon Beige sa participation, pour la première fois, à la Marche pour la vie de dimanche prochain.

Posté le 22 janvier 2015 à 23h10 par Michel Janva | Lien permanent

500 000 personnes à la March for Life à Washington

Aujourd'hui, la foule pro-vie était au rendez-vous pour la défense de l'enfant à naître aux Etats-Unis :

0

1

2

Le pape a soutenu cette marche en diffusant sur son compte twitter en anglais (chaque vie est un don) :

Posté le 22 janvier 2015 à 22h44 par Michel Janva | Lien permanent

Alliance Vita encourage à participer à la Marche pour la vie

Vu sur le site d'Alliance Vita :

A

Posté le 22 janvier 2015 à 22h30 par Michel Janva | Lien permanent

Tous à Paris le 25 janvier pour défendre la vie !

Communiqué de Renaissance catholique :

"À l’occasion du vote de la loi dénaturant le mariage, Christiane Taubira avait tout à fait opportunément rappelé que la mesure proposée n’était pas anecdotique mais constituait "une réforme de société et on peut même dire une réforme de civilisation".

À l’origine de toutes les réformes sociétales en cours se trouve le nouveau regard qu’une société sécularisée et matérialiste pose sur les plus faibles de ses membres : enfants à naître ou encore dépendants de leurs parents, malades incurables, vieillards en fin de vie, etc. L’avortement est, légalement, devenu un droit de la femme réduisant à néant le droit à la vie de l’enfant conçu et celui du père à voir vivre son enfant ; le mariage, dit pour tous, privant chaque enfant du droit d’avoir un père et une mère, a de plus ouvert la porte à la PMA et à la GPA, les débats en cours à l’Assemblée nationale sur l’euthanasie visent à faciliter l’élimination physique des malades en fin de vie car, au-delà des envolées lyriques sur "mourir dans la dignité", ce que chacun a bien en tête c’est que ce sont les six derniers mois de la vie qui sont les plus onéreux. Plus d’euthanasies c’est aussi, et surtout pour beaucoup, moins de déficit de la Sécurité Sociale. Alors que les puissants du jour s’avèrent incapables de définir ce que serait une vie digne d’être vécue ou indigne d’être prolongée, notre foi nous donne une réponse à la fois simple et lumineuse. La dignité de la personne humaine s’enracine dans sa création à l’image et à la ressemblance de Dieu. Dotée d’une âme spirituelle et immortelle, d’intelligence et de volonté libre, la personne humaine est ordonnée à Dieu et appelée, en son âme et en son corps, à la béatitude éternelle. Même les corps les plus meurtris restent les réceptacles matériels de cette dignité et ont droit à toute l’attention et aux soins qu’exigent des temples du Saint-Esprit. Que notre société laïcisée soit devenue incapable de comprendre un tel langage est sans doute un cruel, mais réaliste, constat. Il n’est cependant pas interdit de penser que notre civilisation a trop été marquée par le christianisme pour ne pas accepter de s’interroger sur le fait que la valeur d’une société se mesure sans doute, en définitive, à la place qu’elle accorde aux plus faibles de ses membres.

C’est à un enjeu de civilisation que nous sommes conviés par le collectif " En marche pour la vie ", le dimanche 25 janvier à 13h30 place Denfert-Rochereau jusqu’à la Place Vauban (lieu changé ce soir pour raisons de sécurité). Dans ce combat eschatologique pour la défense de la vie humaine innocente de la conception à la mort naturelle la protestation grave voire meurtrie ainsi que la prière de réparation et de demande ont toute leur place.

Cette démarche se concrétisera dans la veillée de prières pour la défense de la vie le samedi 24 janvier en l’église Saint-François-Xavier (place du Président-Mithouard 75007 Paris, M° Saint-François-Xavier) de 20 h 30 à 21 h 45 et le chapelet médité en fin de cortège avec SOS Tout-Petits le 25 janvier. Nous y serons !

Posté le 22 janvier 2015 à 22h20 par Michel Janva | Lien permanent

Changement : Marche pour la vie de Denfert-Rochereau à Vauban

Suite à la réunion avec avec la Préfecture de police aujourd'hui, le trajet prévu a été modifié :

Trajet-bis

Rdv-denfer-RS

Posté le 22 janvier 2015 à 19h51 par Michel Janva | Lien permanent

Les grandes voix pour la Vie (7/7)

RoiBeaudouin

Posté le 22 janvier 2015 à 19h31 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Marche pour la vie et marche pour la famille, même combat !

Nous vous proposons cette intervention de Cécile Edel, présidente de la Marche pour la Vie, prononcée le 13 janvier 2013 quelques heures avant la marche de cette année à la basilique Notre-Dame du Perpétuel Secours où la Famille Missionnaire de Notre-Dame l'avait invitée. Le respect de la vie et le respect de la famille font partie d'une seul et même combat : le combat du bien contre le mal, le combat pour les valeurs que nous entendons défendre aujourd'hui. Il s'agit du combat pour la vie d'une manière générale, la vie en tant que don reçu qui prend sa source en son créateur et que chacun doit accueillir et non la vie comme un bien que l'on s'approprie. Face à la culture de mort, répandue sans états d'âme, sans scrupules et sans pitié, notre union, notre persévérance et notre fidélité à ce combat sont nos meilleurs atouts.

Posté le 22 janvier 2015 à 11h36 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Marche pour la Vie : du vert, du blanc ou les deux !!!!

B78iohUIEAE3o9P

Posté le 22 janvier 2015 à 11h32 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (4)

Si les pro-vie ne sont pas la voix des « sans voix » une fois par an, qui en parlera ?

Cécile Edel, présidente de Choisir la vie et du collectif qui organise la Marche pour la vie, a été interrogée dans Reconquête. Extraits :

"Cette Marche pour la Vie est le fruit d’une détermination sans faille, d’un abandon sans cesse renouvelé à la Providence, d’une persévérance dans le combat contre l’avortement et d’une confiance absolue qui invite à l’Espérance. Elle est le symbole de la constance et de la vraie résistance.

Contre vents et marées, en dépit de toutes les critiques, des doutes récurrents évoqués par certains sur l’utilité de la marche, sur le fait que le thème de l’avortement n’était pas un thème porteur, nous avons voulu continuer à organiser cette marche afin de garder la flamme de la résistance pro-vie allumée. Si les défenseurs de la vie, une fois par an ne deviennent pas la voix des « sans voix », qui continuera alors à parler de l’embryon ? Le massacre en France de 225 000 enfants par an, perpétué depuis 40 ans avec la complicité de nos gouvernements successifs, ne peut rester sous silence et être tu !

Cette marche répond  à cette vocation fondamentale : montrer que 40 ans après la promulgation de la loi sur l’avortement, il existe encore des hommes et des femmes courageux, prêts à descendre dans la rue dans le froid du mois de janvier pour crier haut et fort leur ferme opposition à la loi sur l’avortement et dénoncer les conséquences tragiques de celle-ci .

Nous sommes là pour porter témoignage et faire notre devoir. Ne devrons- nous pas rendre des comptes aux générations futures qui nous demanderont ce que nous avons fait de nos frères ?

[...]

L’année dernière, la Marche Pour la Vie avait pris les couleurs de l’Espagne pour exprimer son soutien au projet de loi du ministre Gallardon qui limitait considérablement le recours à l’avortement et amorçait un reflux de la culture de mort dans l’Union européenne.  Aujourd’hui, le projet a été abandonné et  ce ministre a démissionné en exprimant son dégoût pour la vie politique. Quelle réflexion cela vous amène t il ?

Le   21 septembre dernier des milliers de militants de la 5éme Marche pour la Vie en Espagne, à Madrid et dans une cinquantaine de villes espagnoles, étaient descendus dans la rue pour demander au chef du gouvernement, de maintenir son cap en ce qui concernait le projet de loi restreignant  l'avortement. Malheureusement, le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, quelques jours après, confirma sa marche arrière par le retrait du projet de loi Gallardón. C'est le premier recul du gouvernement conservateur sur une loi phare. Recul bien entendu applaudi par les socialistes! Pourtant, réformer la législation sur l'avortement actuellement en vigueur était une promesse électorale du gouvernement espagnol. Pour tous les défenseurs de la Vie, espagnols ou étrangers, ce retrait a sonné comme une trahison. Le chef du gouvernement a déclaré : "Le gouvernement a fait le plus d'efforts possibles pour tenter de parvenir au meilleur consensus possible. [...] Nous allons continuer à étudier des formules permettant de parvenir à un meilleur accord sur la réforme. Mais en ce moment, je crois avoir pris la décision la plus sensée" a-t-il ajouté. 

Cette phrase en dit long sur la politique et le pouvoir… Peu de personnes qui entrent en politique avec de bonnes idées échappent à cette grande  tentation  si humaine de vouloir être aimé et accroître ainsi son pouvoir. En politique, on est souvent obligé de faire des compromis… Or, certaines causes ne supportent aucun compromis, demandent une exigence maximale. Lorsqu’ il s’agit de la vie d’un enfant dans le sein de sa mère, il n y a pas de recherche de consensus possible -pour employer les termes du chef du gouvernement espagnol, on ne doit accepter aucune exception parce qu’il s’agit justement de vie et de mort. Il faut être prêt à sacrifier son désir de pouvoir et d’ascension personnelle pour la cause que l’on défend. [...]

Il serait bien sûr illusoire de penser que la Marche pour la Vie pourrait, cette année, changer le cours des choses et faire aboutir à l’abolition de la loi Veil. Néanmoins, tout indique que manifester tous les ans, pacifiquement et en un nombre progressivement croissant, hâtera l'abolition de l'avortement. Cela passera par des étapes et de petites victoires de la culture de vie sur la culture de mort. Manifester en nombre est le seul moyen de voir le discours pro-vie réapparaître sur la scène publique. Pour les pro-vie, il n'y a pas de raccourci : pour exister, il faut être dans la rue, et être assez nombreux pour ne plus pouvoir être ignorés. Une majorité de personnes pense que plus personne, ou presque, ne se bat contre l'avortement légal, désormais érigé au rang de « droit fondamental ». Manifester en nombre est le seul moyen de briser ce consensus par défaut. Montrer que l'abolition est défendue publiquement est le premier pas pour que les arguments pour l'abolition redeviennent, comme aux Etats-Unis, audibles. Cette revendication d’abolition, pour être audible, doit nécessairement s’accompagner de propositions alternatives à l’avortement telles que la revendication d’une véritable politique d’accueil de la vie avec des aides majeures pour les femmes enceintes en difficulté. L’existence, au sein de CHOISIR LA VIE d’une antenne d’écoute pour ces femmes enceintes en difficultés et la création de nouvelles maisons d’accueil pour ces femmes sont des illustrations fortes de ce qu’il est possible de mettre en place pour une véritable politique d’accueil de la vie. [...]"

Posté le 22 janvier 2015 à 11h15 par Michel Janva | Lien permanent

Marche pour la Vie : J - 3

Le compte à rebours est désormais à J - 3. Le père Bernard de la Famille Missionnaire s'appuie sur l'Evangile de la vie pour nous donner ce message : Marcher pour la vie, c’est être un authentique instrument de paix en ce temps de crise !

Sans-titre"Jean-Paul II savait, en donnant son Encyclique sur la vie, qu'un grand combat se déroulait en notre temps : le combat entre les cultures de la mort et l'Evangile de la vie. La guerre contre la vie est terrible : 40 à 50 millions d'enfants sont victimes de l'avortement chaque année. Depuis la parution de l'Encyclique le combat n'a fait que croître ! Ce combat nous fait tous souffrir car, en fin de compte, celui qui est visé et ciblé dans ce combat c'est l’Eglise mais surtout Jésus-Christ Lui-même ! Ce combat est celui qui a été décrit dans l'Apocalypse au chapitre 12 : le combat entre la Femme et le Dragon, qui représente les forces du mal qui veulent vaincre le Christ, Voie, Vérité et Vie. C'est à cause de ce combat invisible que l'Eglise est tant attaquée et que tous ceux qui veulent la totale fidélité à la Foi de l’Eglise sont les cibles actuelles des dictateurs du relativisme. Ne nous laissons pas effrayer par ce combat, ne perdons pas la paix de notre âme, ne perdons pas, non plus, la charité ! Nous devons aimer dans le Cœur du Christ tous ceux qui militent de bonne foi pour le droit à l’avortement et l’euthanasie et prier pour leur conversion. Jean-Paul II, dans son Encyclique sur la vie, nous invitait à garder la Foi, la Charité et la ferme Espérance en affirmant que, dans le Christ Rédempteur, les forces de la mort ont déjà été vaincues. Son Encyclique se terminait par les paroles rassurantes de l'archange Gabriel à la Vierge Marie : "Sois sans crainte Marie", "rien n'est impossible à Dieu". La victoire du Christ, cependant, a été acquise par la Croix ! "La mort et la vie s'affrontèrent en un duel prodigieux. Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne" (EV 105). Si nous voulons être témoins de l'Evangile de la Vie, nous devons tous accepter la Croix de Jésus, alors, avec Lui, nous triompherons des cultures de la mort. N'ayons pas peur de la Croix de Jésus, la Croix c'est l'Amour, l'Amour c'est la Croix !

2015_mpv_image

Posté le 22 janvier 2015 à 11h00 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

La prière est le premier pas vers le renouveau d’une culture de Vie

De nombreuses veillées ou intentions de prière sont organisées en France à l'occasion de la Marche pour la Vie. Vous pouvez toutes les informations sur le site veilleespourlavie.com

"Une grande prière est organisée via Hozana par le mouvement des veillées pour la Vie ! Rejoignez-nous. Pour que cette grande manifestation ne soit pas qu’un simple « happening » mais une réelle démarche visant à promouvoir une culture de Vie au sein de notre société, tous les chrétiens sont invité à prier et à s’engager pour que cette grande manifestation porte du fruit !"

Cropped-vie
Le site propose aujourd'hui un premier texte :

« Tu viens de t’engager à suivre cette prière pour la Marche pour la Vie et nous sommes ravi de te proposer ces trois jours comme un compte à rebours avant cette grande manifestation ! Combien serons-nous ? Des dizaines de milliers ! Chaque année plus encore pour promouvoir la renaissance d’une culture de Vie au sein de notre société !

Mais avant d’aller plus loin, interrogeons-nous :

Pourquoi prier alors qu’il y a urgence d’agir ?

Il est vrai qu’en cette période où la cause de la vie naissante souffre de plus de 220 000 avortements en France, et que ce chiffre ne risque pas de diminuer au vu de la politique actuelle de nos dirigeants, nous devons agir !

Nombreux sont les Saints qui nous interpellent, comme la bienheureuse Mère Téresa :

« Le plus grand destructeur de la paix, aujourd’hui, est le crime commis contre l’innocent enfant à naître. Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu’est­ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? »

Ces paroles peuvent choquer… Elles visent pourtant à agir pour la paix ! Lors du discours de remise du Prix Nobel de la paix en décembre 1979, la Bienheureuse Mère Térésa n’a pas hésité à nous interroger sur ce massacre d’innocents, véritable holocauste des Tout-petits…

Alors comment agir ?

Souvenons-nous des bons conseils de Mère Térésa :

« Plus nous recevons dans le silence de la prière, plus nous donnerons dans la vie active. »

Nous voulons nous donner activement pour protéger et accueillir la Vie, alors commençons par prier !

Dans l’évangile de Saint Jean, au chapitre quinze, le Christ nous dit : « Demeurez dans mon amour ». Il prend ensuite une comparaison :

« Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. »

Nous sommes avertis que nous ne porteront pas de fruits si nous ne sommes pas connectés à la Vigne, c’est à dire fidèle à ce cœur à cœur dans la prière avec le Christ. Ainsi, nous avons conscience de la force de la prière qui nous aidera à agir pour mieux accueillir la Vie !

En attendant de marcher dimanche prochain, pour le renouveau d’une culture de Vie au sein de notre société, prenons le temps de confier cette cause au Seigneur  :

Seigneur Jésus, qui, fidèlement, visite et comble de ta Présence l’Eglise et l’histoire des hommes, Toi qui, dans l’admirable Sacrement de ton Corps et de ton Sang nous fais participer de la Vie divine et nous donnes un avant-goût de la joie de la Vie éternelle, nous t’adorons et nous te bénissons. Prosternés devant toi, la source de la vie, et qui l’aime, réellement présent et vivant au milieu de nous, nous te supplions : Réveille en nous le respect pour toute vie humaine naissante, rends-nous capables de discerner dans le fruit du sein maternel l’œuvre admirable du Créateur, dispose nos cœurs à l’accueil généreux de tout enfant qui vient à la vie. Bénis les familles, sanctifie l’union des époux, rends fécond leur amour. Accompagne de la lumière de ton Esprit les choix des assemblées législatives, pour que les peuples et les nations reconnaissent et respectent le caractère sacré de la vie, de toute vie humaine. Guide le travail des scientifiques et des médecins, afin que le progrès contribue au bien intégral de la personne et qu’aucun être ne soit supprimé ou ne souffre l’injustice. Donne une charité créative aux administrateurs et aux financiers, pour qu’ils sachent pressentir et promouvoir des moyens suffisants afin que les jeunes familles puissent s’ouvrir sereinement à la naissance de nouveaux enfants. Console les époux qui souffrent de l’impossibilité d’avoir des enfants et, dans ta bonté, pourvois! Eduque-nous tous à prendre soin des enfants orphelins ou abandonnés, afin qu’ils puissent faire l’expérience de la chaleur de ta charité, de la consolation de ton divin Cœur. Avec Marie, ta Mère, la grande croyante, dans le sein de laquelle tu as assumé notre nature humaine, nous attendons de toi, notre unique et vrai Bien et Sauveur, la force d’aimer et de servir la vie, dans l’attente de vivre toujours en toi, dans la Communion de la Trinité Bienheureuse. »

Posté le 22 janvier 2015 à 08h34 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

Céline Dion à la Marche pour la Vie ?

Elle y aurait pourtant toute sa place si l'on en croit cette anecdote racontée par le chanteur Hugues Aufray à propos de la chanson "Céline" qui l'a rendu célèbre en 1966 :

Celine-dion-10335951ezlpe"La chanson "Céline" a donné la naissance de Céline Dion. Sa maman attendait un bébé, qui était le 13ème d'une famille qui en comptait déjà douze. Avec son mari, ils pensaient qu'ils ne pouvaient pas avoir treize enfants, ils ont donc décidé de ne pas garder cet enfant. Elle, qui était très croyante et pratiquante, était devant ce choix terrible. Et puis elle a entendu cette chanson, "Céline", elle a été émue et elle a dit à son mari : finalement je garde le bébé et si c'est une fille on l'appellera Céline."

C'est en revanche une idée de chanson à diffuser pendant la marche...

Posté le 22 janvier 2015 à 03h52 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (10)

La mère de Vincent Lambert ouvrira la Marche pour la vie

Communiqué de La Marche pour la vie :

"A l'heure où le débat sur la fin de vie s'ouvre à l'Assemblée Nationale à l'initiative du Président de la République François Hollande, la Marche pour la Vie entend dénoncer la menace qui pèse sur les plus vulnérables (personnes âgées, malades et handicapées) : la légalisation de gestes euthanasiques.

Préoccupée par le destin du jeune Vincent Lambert dont la vie dépend d'une décision de la CEDH, la Marche s'ouvrira avec Madame Viviane Lambert, mère de Vincent, Maitre Jérôme Triomphe, avocat de ses parents, Professeur Xavier Ducrocq, neurologue, membre du comité d'experts qui a examiné Vincent Lambert.

Cette présence de proches de Vincent Lambert vise à rappeller à la conscience collective la valeur de la vie humaine et l'urgence de la protéger d'une culture de mort. C'est pourquoi, la grande mobilisation nationale Marche pour la Vie appelle les citoyens à manifester ce dimanche 25 janvier à 13h30 place de la Bastille."

Posté le 22 janvier 2015 à 00h01 par Michel Janva | Lien permanent

21 janvier 2015

Le Collectif Famille Mariage appelle à manifester dimanche

Son communiqué :

"Vous le savez, dimanche 25 janvier, aura lieu la marche pour la vie.

Le contexte, cette année, est très particulier puisque, dans les tout prochains jours, le gouvernement présentera au parlement une loi instituant (sans le dire, ce qui est une belle preuve de courage politique!…) l'euthanasie.

Il faut absolument que nous soyons des dizaines de milliers de personnes dans les rues pour dire que personne n'a le droit de tuer un innocent. Que personne n'a le droit de dire que telle vie ne mérite pas d'être vécue.

L'inversion du langage est devenue telle qu'au nom de la "dignité", certains prétendent s'arroger le droit de dire que telle personne n'est pas… digne de vivre!

Le collectif famille mariage vous invite donc vivement à participer à cette marche. Je me permets également de relayer un appel pressant des organisateurs: il manque encore une centaine de bénévoles pour que l'organisation soit à la hauteur de l'événement (en particulier des hommes de plus de 18 ans pour la sécurité). Si vous pouvez aider, n'hésitez pas à le faire savoir en vous connectant ici.

Au nom de toute l'équipe du CFM, j'en profite pour vous souhaiter une excellente année 2015.

Cordialement

Guillaume de Thieulloy"

Posté le 21 janvier 2015 à 23h12 par Michel Janva | Lien permanent

Deux nouveaux évêques soutiennent la Marche pour la Vie

A la suite des évêques déjà connus, ce sont également Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, et Mgr Pascal Roland, évêque de Belley-Ars, qui apportent leur soutien à la Marche pour la Vie :

Image_thumb"Je soutiens de tout cœur et de toute ma prière la MARCHE POUR LA VIE 2015. Je ne peux y être présent mais je souhaite qu’elle réunisse un grand concours de foule.  Aujourd’hui nous déplorons tous la violence répandue dans nos sociétés. La première des violences arrive quand on tue l’enfant à naître et quand on rejette, sous prétexte de dignité, la vie finissante. La paix commence par le respect inconditionnel de la vie" (Mgr Ginoux

P3-Mgr-Roland"Nous appartenons à une société qui transgresse l’interdit du meurtre, l’interdit fondateur de toute vie en société. Notre société organise le meurtre légal des êtres les plus fragiles : l’enfant dans le sein de sa mère et la personne en fin de vie. C’est une société qui promeut une violence sournoise. C’est aussi une société qui n’offre pas d’idéal aux jeunes et qui ne donne pas de sens à leur vie. Alors faut-il nous étonner que des membres de cette société commettent des actes de violence grave ?" (Mgr Roland   

Posté le 21 janvier 2015 à 18h32 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (4)

Marche pour la vie : tous à Paris le 25 janvier !

 

Posté le 21 janvier 2015 à 17h02 par Louise Tudy | Lien permanent

Les grandes voix pour la Vie (4/7)

JP2

Posté le 21 janvier 2015 à 16h28 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Les grandes voix pour la Vie (3/7)

JLJ

Posté le 21 janvier 2015 à 12h26 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Parti de la France appelle à participer à la Marche pour la Vie

Carl Lang, président du Parti de la France et ancien secrétaire général du FN, appelle ses militants et sympathisants à participer à la Marche pour la Vie dimanche prochain :

Titre_7408450"Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent désormais légaliser l'euthanasie, le Parti de la France et Carl Lang proposent, d'une part, l'inscription dans la Constitution du principe de respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, d'autre part, le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry sur l'avortement par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à soutenir et venir manifester comme chaque année dimanche pour la grande Marche pour la Vie et à se rassembler à partir de 13h30 à l'arrivée du boulevard Bastille."    

Après le SIEL de Karim Ouchikh, le PdF est le deuxième (petit) parti politique à s'engager pour la Vie. Et les autres ?

Posté le 21 janvier 2015 à 11h18 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (1)

Marche pour la Vie : J - 4

La Famille Missionnaire de Notre-Dame nous donne aujourd'hui une nouvelle raison de se joindre à la marche pour la vie du 25 janvier. J-4 : Marcher pour la vie, c’est refuser de se compromettre et vouloir le renouveau de la France !

Priere_800"Le deuxième but de l’Encyclique de Jean-Paul II sur la vie était : promouvoir et servir l'Evangile de la vie. Cela demande de « se conduire en enfants de lumière » (Eph 5, 8) dans ce monde marqué par tant de ténèbres (EV 95-100). Nous devons avoir le courage des martyrs pour savoir dire avec les apôtres : «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes » (Ac 5, 29) et ne pas se compromettre avec des pratiques contraires à la Loi de Dieu, même si elles sont reconnues par des lois civiles (68-74). Servir l’Evangile de la vie, c’est aussi et toujours, pour Jean-Paul II, prier, offrir et jeûner pour obtenir la conversion de ceux qui ne comprennent pas que toute vie est don de Dieu : "Retrouvons donc l'humilité et le courage de prier et de jeûner, pour obtenir que la force qui vient du Très-Haut fasse tomber les murs de tromperies et de mensonges qui cachent aux yeux de nos frères et sœurs la nature perverse de comportements et de lois hostiles à la vie, et qu'elle ouvre leurs cœurs à des résolutions et à des intentions inspirées par la civilisation de la vie et de l'amour” (EV 100).

Marchons pour la vie en ayant le désir de la conversion de ceux qui, aujourd’hui, militent pour le droit à l’avortement et l’euthanasie. Rappelons la conversion du docteur Nathanson, né dans une famille juive et devenu athée. Il a été une cheville ouvrière puissante pour que l'Etat de New York légalise l'avortement. Il ne voyait pas le mal mais le plus grand bien pour le plus grand nombre ! En 1970, il a ouvert une clinique où 60 000 avortements ont été pratiqués en 2 ans ! On le surnomma le «roi de l'avortement». Quelques années plus tard, il devenait l'auteur du “cri silencieux” et affirmait : "A donner des conférences à des auditoires pour la vie, à écrire des articles pour eux, je commençais à sentir une «infusion» d'amour et de vie spirituelle venant de vous tous. Je sentais de l'amour pour les enfants à naître, l'amour de la vie, la révérence pour la vie. Graduellement ma dure carapace d'athéisme commença à craquer." Le 6 avril 1995, il déclarait à Irwin, en Californie, dans une conférence publique : "Je viens donc vers vous aujourd'hui, croyant que la main de Dieu m'a conduit ici, croyant que Dieu va me pardonner, même avec tout ce sang sur mes mains, avec ma vie qui, tout entière, est en lambeaux. Je vous supplie de prier pour moi." ("Famille Chrétienne" n° 924 du 28-9-1995). Les évêques des USA ont annoncé, en sept. 1995, l’entrée dans l’Eglise catholique de ce grand converti à Dieu par l'amour de la vie ! Elle est grande la Miséricorde de Dieu !

2015_mpv_image

Posté le 21 janvier 2015 à 11h00 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Rappel : voici la carte des cars pour se joindre à la Marche pour la Vie

Posté le 21 janvier 2015 à 10h34 par Michel Janva | Lien permanent

Marche pour la Vie : un car au départ d'Angers

Les AFC 49 organisent un car au départ d'Angers pour rejoindre la Marche pour la Vie à Paris le dimanche 25 janvier. Pour vous inscrire, une seule adresse : www.afc-49.fr

RDV 08h45 place de La Rochefoucauld. Retour prévu vers 22h.

Tarif : 16€ A/R pour une personne ou 70€ A/R pour une famille (tarif adhérent AFC).

Si vous ne pouvez pas venir, vous pouvez nous aider financièrement.  Nous avons besoin de 500€ pour équilibrer les frais du car : https://www.lepotcommun.fr/pot/g1lk5r19

Votre don permettra à d'autres de marcher en votre nom !

Renseignements : marchepourlavie.angers@gmail.com

Posté le 21 janvier 2015 à 09h16 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Marche pour la Vie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Marche pour la Vie