19 décembre 2014

Le premier pouvoir

Vu sur Facebook :

"Pourquoi la photo choisie pour les 70 ans de "Le Monde" me fait-elle irrésistiblement penser à celle du "dictateur" de Chaplin ?

0

1

Posté le 19 décembre 2014 à 20h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (27)

18 décembre 2014

Nouveau conflit à Témoignage chrétien

Lu dans Chrétiens dans la cité :

"Une nouvelle crise ébranle Témoignage chrétien. Le nouveau rédacteur en chef (le troisième en deux ans), Jean-Michel Dumay, a été mis à pied. Un conflit oppose les journalistes aux dirigeants Bernard Stéphan, également directeur général des Éditions de l’Atelier, et Me Jean-Pierre Mignard, socialiste ami de François Hollande accusé de censurer les sujets gênants pour le pouvoir. Témoignage chrétien n’existe plus aujourd’hui que sous la forme d’une lettre hebdomadaire et d’un mensuel."

Posté le 18 décembre 2014 à 10h22 par Michel Janva | Lien permanent

16 décembre 2014

"Homos, la haine", documentaire propagande sur France 2

Décrypté par TV Libertés :

Posté le 16 décembre 2014 à 07h11 par Michel Janva | Lien permanent

15 décembre 2014

Surtout pas de stigmatisation !

Comme pour les affaires Merha et Nemmouche, les médias français ne veulent surtout pas stigmatiser. Lu sur Causeur :

2014-12-15T030910Z_1898693965_GM1EACF0U4802_RTRMADP_3_AUSTRALIA-SECURITY_0"Jusqu’où ira-t-on trop loin dans la lutte contre la stigmatisation ? Le débat vient d’être relancé ce matin par le présentateur du JT de BFM-Business. Ouvrant son journal de 8h, comme tous ses collègues des autres chaines par la prise d’otages de Sydney, il a expliqué que celle-ci était due à « un homme aux motivations vraisemblablement politiques ». On n’en saura pas plus.

En l’état actuel des choses, cette façon de présenter l’info appelle quelques corrections factuelles.

Tout d’abord, il semblerait, d’après toutes les dépêches d’agences, que les motivations du preneur d’otages soient explicites (...). Donc mon estimable confrère aurait dû parler, soit d’un «homme aux motivations possiblement politiques » soit d’un «homme aux motivations manifestement politiques ». La seconde option paraissant tout de même beaucoup plus raisonnable, notre preneur d’otages (...) a demandé, en plus d’une ligne directe avec le premier ministre australien, qu’on lui amène un drapeau de l’Etat Islamique.

Ce qui nous amène à notre deuxième correctif mineur.  Toutes les dépêches indiquent en effet qu’avant même de disposer d’un fanion officiel de l’Etat Islamique, le preneur d’otages a, dès qu’il s’est rendu maitre des lieux, aussitôt affiché sur la vitrine du Café Lindt un drapeau noir où l’on pouvait lire un texte en arabe qualifié par tous les envoyés spéciaux de « profession de foi musulmane ». Compte-rendu de mes très faibles connaissance en langue arabe, cette dernière info reste à vérifier, mais il y a fort à parier que ladite inscription ne signifie pas « Joyeux Noël à tous »(...)

Il n’est certes pas à exclure qu’on ait affaire à un total cinglé. Mais un fou furieux islamiste est à la fois un fou furieux ET un islamiste (...)

Cela dit, s’il avait dit les choses aussi clairement peut-être se serait-il exposé à l’accusation de vous-savez-quoi. Or le vous savez quoi est un danger qui  nous menace tous (...) L'idée générale est semble-t-il de lutter, lâchons-le mot, contre l’islamophobie.

Pour l’instant, personne ne pourra accuser d’islamophobie mon très prudent confrère de BFM-Business. On espère néanmoins que la caractérisation du preneur d’otages sera réévaluée dans les JT à venir de la chaine, sans que le supposé djihadiste coupe quelques têtes pour prouver qu’il est bien ce qu’il est , et que certains ont un peu de mal à nommer."

Posté le 15 décembre 2014 à 14h12 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (2)

11 décembre 2014

Jean-Paul Gourevitch vs AFP

ALe 11 septembre 2014, l’Agence France Presse s’est penchée sur le dernier livre de Jean-Paul Gourevitch, « Les Migrations pour les nuls » aux éditions First. Étonné que la célèbre collection « Pour les nuls » confie la rédaction de cet opus à un auteur indépendant, l’AFP a publié une dépêche totalement à charge. La journaliste militante, Charlotte Plantive, catalogue M. Gourévitch comme « un auteur très marqué à droite ». L'OJIM a analysé ce lynchage médiatique, toute la presse ne faisant que du recopiage de l'AFP.

Pourquoi ce procès en règle ? Parce que ce livre sort de la doctrine officielle sur l'immigration et ne fait qu’alimenter « un discours anti-immigrés et anti-élites qui profite à l’extrême droite ». La dépêche cite ainsi le directeur de recherche à l’Institut national des études démographies (Ined) François Héran :

« Le fait qu’un auteur comme celui-là soit chargé d’un livre d’initiation dans une collection aussi populaire est un signe révélateur de la lepénisation des esprits. »

Ce dont se plaint l'AFP, c'est qu'un chercheur hors du système puisse s'exprimer dans un média grand public.

Me Gilles-William Goldnadel, son avocat dénonce un article « totalement à charge » contre l’ouvrage, précisant que son client

« s’étonne que la dépêche stigmatise sa participation sous forme d’entretiens ou d’interventions à des manifestations organisées par les uns en oubliant celles organisées par les autres ou en niant qu’elles aient eu lieu ».

L’avocat reproche également à la journaliste de « soumettre de façon tendancieuse des éléments de langage extraits du livre uniquement à des personnalités de gauche ou d’extrême-gauche ».

Suite à cette polémique, le peu d’effort des éditions First pour promouvoir l’ouvrage fut visible. Pas sûr qu’une autre maison d’édition « généraliste » ne fasse appel à M. Gourévitch. Et l'OJIM interroge :

"Dans une société démocratique qui se respecte, un organe de presse fournissant près de 80 % de l’information des médias nationaux ne devrait-il pas souffrir d’un contrôle plus strict et d’obligations déontologiques accrues ? En soi, cet état de quasi-monopole est-il tolérable ?"

Posté le 11 décembre 2014 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (9)

08 décembre 2014

Le PDG de l'AFP ne veut "Ni Dieu, ni maître"

A la question de la journaliste sur une devise pouvant le définir au mieux, Emmanuel Hoog, PDG de l'AFP, après quelques secondes de réflexion, répond "Ni Dieu, ni maître" (tout à la fin à la 21e mn).

H

Posté le 8 décembre 2014 à 20h52 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (37)

Conchita Wurst invente votre propre monde

Décryptage par Jean-Yves le Gallou sur I-media de la publicité faite autour de Conchita Wurst :

Posté le 8 décembre 2014 à 16h02 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

Etre contre la loi Taubira et demander son abrogation c’est être homophobe

C'est le thème d'un documentaire de propagande que diffusera demain soir France2. Le degré zéro de la télévision, financée avec la redevance.

Posté le 8 décembre 2014 à 10h47 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (16)

05 décembre 2014

Désinformation de France 2 : le montage

Mercredi 3 décembre 2014, dans le journal de 20h, France 2 a publié un reportage sur l’utilisation du « voxbox » (studio du Parlement Européen prévu pour les députés européens) par le Front National, dans lequel ils interrogent le député FN Bruno Gollnisch.

France 2 ne vous a pas tout dit, mais un étudiant présent a pu filmer l’intégralité de l’entretien. Le Rouge & le Noir a pu avoir accès à cet enregistrement :

Posté le 5 décembre 2014 à 08h23 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

01 décembre 2014

Les salariés de Témoignage chrétien veulent être "plus à gauche"

Lu dans La Lettre de l'Expansion :

T

Voudraient-ils remplacer l'Humanité ?

Posté le 1 décembre 2014 à 11h01 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

29 novembre 2014

Le Salon Beige sur BFM TV

Ces derniers jours, votre blog préféré est passé sur plusieurs chaînes, comme M6 dans l'émission déformante Zone Interdite (sur l'euthanasie), le Grand Journal à sens unique de Canal+, ou là encore sur BFM TV cette semaine :

Posté le 29 novembre 2014 à 15h16 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (14)

26 novembre 2014

Le réductionnisme journalistique fait rire le pape

Question d'un journaliste français au pape dans l'avion du retour :

«Êtes-vous un pape social-démocrate ?»

Après un éclat de rire, le pape François a répondu :

«Mais c'est du réductionnisme, mon cher ! J'ai l'impression d'être membre d'une collection d'insectes ! Alors, vous voyez, ici, c'est un insecte social-démocrate… Pape social-démocrate? Non, je n'ose pas me qualifier selon une partie ou selon une autre. J'ose dire que tout ce que j'ai pu affirmer vient du message de l'Évangile sur lequel repose la doctrine sociale de l'Église. Tout ce que j'ai donc précisé sur plan social et politique est attaché à la doctrine sociale de l'Église et à la tradition de l'Église. Mais vous m'avez fait bien rire et je vous remercie

Posté le 26 novembre 2014 à 11h12 par Michel Janva | Lien permanent

25 novembre 2014

Les fascistes sont partout

Libération nous montre Axel Loustau, le trésorier du microparti de Marine Le Pen, "pris en flagrant délit de salut fasciste" à l'occasion de son anniversaire :

N

Les commentateurs de cet article s'avouent sceptiques. C'est le moins qu'on puisse dire. Les paranos de Libé pourraient nous dire ce qu'ils pensent de ces fascistes :

H

R

V

0

1

N

F

I

Posté le 25 novembre 2014 à 09h13 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (23)

22 novembre 2014

Le CSA, faux ami des parents

Extrait d'une émission sur TV Libertés. Le CSA s’ingère dans la vie des familles tout en autorisant les publicités qui sont la pire atteinte à la liberté de l’esprit de l’enfant.

Posté le 22 novembre 2014 à 14h35 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

20 novembre 2014

Les Français choisissent eux-mêmes leurs sources d'information

La liberté fait peur aux monopoles. Un spécialiste souligne :

"Aujourd'hui, les gens consacrent moins de temps à l'info qui leur est imposée (à endroit et heure fixes), mais plus à celle qu'ils choisissent eux-mêmes."

Une bonne nouvelle pour... les blogs de qualité !

Posté le 20 novembre 2014 à 15h14 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

18 novembre 2014

"Le Grand Journal" et "Le Petit Journal" de Canal+ ont perdu 1 téléspectateur sur 7

Sur la case 19H05-21H -qui inclut "Le Grand Journal" et "Le Petit Journal"-, les audiences de la rentrée de la Canal+ ont reculé de 13,5% par rapport à la saison 2013-2014, avec 1,27 million de téléspectateurs (5,9% de part d'audience), contre 1,47 million (6,4% de part d'audience) pour la saison 2013-2014.

Posté le 18 novembre 2014 à 21h36 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (10)

17 novembre 2014

Anne Sinclair à la tête de LCI ?

Lu sur La Lettre de l'Expansion :

L

Posté le 17 novembre 2014 à 09h21 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

14 novembre 2014

Corse Matin passe dans le giron de Bernard Tapie

En échange d'une aide à Nice Matin, en difficulté, Bernard Tapie a acquis Corse Matin à un prix très en dessous de sa valeur. Et pour couronner le tour, Tapie a réussi à placer à la tête de Nice Matin, qui ne lui appartient donc pas, un proche, Robert Namias, l’ancien directeur de l’information de TF1.

Posté le 14 novembre 2014 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

13 novembre 2014

On comprend mieux le pourquoi des bandeaux sur I-Télé

Ce sont des stagiaires qui font le travail : 8h sans arrêt à 430€ par mois.

I

Posté le 13 novembre 2014 à 22h08 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

12 novembre 2014

La caricature glauque ne rapporte pas

Charlie Hebdo a lancé un appel à l'aide, complaisamment relayé par le quotidien Le Monde.

Nous attendons donc que le même quotidien relaie les appels à l'aide de Présent.

Posté le 12 novembre 2014 à 09h51 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

06 novembre 2014

Désinformation lors de l'intervention de François Hollande sur TF1

Le chômeur qui a interrogé Hollande était candidat PRG à Marseille. A aucun moment, son appartenance au PRG n'a été évoquée dans l'émission de TF1.

Comme le soulignait le Salon Beige, le PRG soutient Hollande et lui a imposé une loi sur la fin de vie pour 2015.

Posté le 6 novembre 2014 à 22h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

Contrôler la sexualité des animateurs à Versailles ? droit de réponse de Fabien Bouglé

Sur le Nouvel Obs :

"Bruno Roger-Petit a publié une analyse sur le Plus sur la base d’une information selon laquelle nous aurions demandé, lors du conseil municipal de Versailles du 2 octobre, que le maire vérifie "l’orientation sexuelle" des animateurs périscolaires. Cette information avait été relayée par quelques médias et a fait le "buzz" sur Internet. Elle était issue d’un blogueur amateur de Versailles, M. François Guerrier, qui avait repris sans en vérifier la teneur les propos de Mme. This Saint-Jean, conseiller municipal de Versailles et ancienne collaboratrice de M. Peillon, tenus dans la tribune du magazine de la ville.

Ces propos n'ont jamais existé

Le problème est que les propos homophobes et discriminatoires évoqués n’ont jamais existé que dans la tête des élus socialistes. Mathilde Lemaire, journaliste, a confirmé mercredi sur le site de France Info que les élus socialistes avaient menti, et que les propos qui nous avaient été attribués n’avaient jamais existé.

Je ne vais pas revenir sur le contexte qui nous amenés à évoquer la question de la neutralité dans les écoles de la République lors de ce conseil municipal. Le magazine "Yagg" vient de publier un article à ce sujet. Je profite plutôt de cette tribune pour mettre en relief plusieurs leçons que l’on peut tirer de cette affaire. 

Procès en "sorcélhomophobie"

Il convient désormais qu’on cesse de dénoncer et d’insulter les défenseurs de la famille traditionnelle en les taxant en permanence d'"homophobie" pour un oui ou pour un non.,L’homophobie est un délit prévu par le code pénal. Traiter des personnes d'"homophobes" sans fondement constitue également un délit pénal. Nous prétendons pouvoir débattre de l’opportunité de proposer telle ou telle activité dans les écoles. C’est notre liberté et notre droit.

La neutralité dans les écoles

L’intervention d’un lobby quel qu’il soit (religieux, philosophique, politique) est contraire au principe de neutralité de l’école laïque et républicaine. Cela a été encore affirmé récemment par le Conseil d’État (Conseil d’État, 15 octobre 2014, CNAFC, n° 369965) qui a rappelé le devoir de neutralité dans l’enceinte de l’école de la République et a annulé la décision de M. Vincent Peillon ministre de soutenir la ligne Azur.,C’est le cas pour tous les lobbys et donc également pour le lobby LGBT. Il ne doit pas y avoir d’exception LGBT. Le prosélytisme dans les écoles est interdit, et le lobby LGBT n’y échappe pas.

La liberté d’expression

A-t-on le droit de parler de thèmes comme l’idéologie du genre, la GPA et la PMA sans être taxé d’homophobie ? Certains voudraient empêcher le débat public sous ce prétexte. Nous sommes encore à ce jour dans un État de droit et la liberté constitue un pilier de la République.,Cette liberté nous permet encore de contester, de discuter des projets ou même des lois déjà adoptées. L’accusation d’homophobie est aujourd’hui  inacceptable et utilisée à des fins dogmatiques et liberticides.

Une autre façon de faire de la politique

Quel que soit le courant de gauche ou de droite auquel nous sommes sensibles, il n’est plus possible de procéder par le mensonge, l’invective et de porter ce type d’attaques. Est-il acceptable qu’un élu tweete pendant un conseil municipal ou à l’Assemblée nationale ? L’immédiateté transforme la perception que l’on a d’un événement. Il faut prendre du recul, et, manifestement, nos opposants ont été emportés par la perception qu’ils avaient ressentie.

Un journalisme de qualité

Il est incroyable que tant de médias aient donné du crédit à une information transmise par un blogueur à la déontologie discutable et issue d’une tribune politique forcément partisane. Une journaliste de qualité, professionnelle, reconnue par ses pairs, a fait un vrai travail d’investigation, d’une grande honnêteté, et a levé l’ambiguïté. Il en faut plus de cette trempe. Dans cette période de doute et de troubles dans notre pays, nous avons besoin de médias de qualité et professionnels."

Posté le 6 novembre 2014 à 18h00 par Michel Janva | Lien permanent

L'erreur d'Odon Vallet sur le cardinal Burke

Rectifié par Jeanne Smits :

"Odon Vallet, en retard de plusieurs trains, affirme dans un entretien à propos du synode sur la famille avec 20 minutes qu’un « cardinal américain [Raymond Leo Burke, de l’opposition conservatrice] a même déclaré que le pape avait fait “beaucoup de mal en ne disant pas ouvertement quelle était sa position” ». « En réalité, poursuit l’inénarrable spécialiste des religions, François est resté muet pour accorder toute liberté aux participants. C’est la première fois depuis 50 ans  au moins, qu’un cardinal s’oppose ouvertement au pape. C’est la première fois, aussi, depuis plusieurs siècles, que des évêques et des cardinaux ne lui font pas confiance. »

Et l’opposition frontale à Humanae Vitae ? Juste un exemple…

Cela dit, ce n’étaient pas là les véritables propos du cardinal Burke. Odon Vallet rapporte les paroles faussement attribuées au cardinal Burke par Buzzfeed, qui n’a d’ailleurs pas jugé utile de les rectifier publiquement après avoir été rappelé à ses responsabilités par le Dignitatis Humanae Institute qui avait aidé le média à obtenir l’interview. Jamais le cardinal Burke n’a accusé le pape d’avoir « fait beaucoup de mal » à l’Eglise.

Le cardinal a réellement dit : « Je ne puis m’exprimer au nom du pape et je ne peux pas dire quelle est sa position, mais le manque de clarté à propos du sujet a certainement fait beaucoup de mal. » Il évoquait le fait que le cardinal Kasper assurait publiquement que le pape le soutenait dans ses demandes pour la communion aux divorcés « remariés ».

L’institut souligne que le cardinal a clairement exprimé « son opinion qu’un défaut général de clarté en ce qui concerne la position du pape avait fait du tort à l’Eglise », des propos déformés pour prendre une allure plus « sensationnaliste », qui « identifie le pape lui-même comme responsable du tort : la différence est évidemment importante ».

Le cardinal Burke a lui-même précisé :

« En tant que prêtre, évêque et finalement, cardinal, je n’ai jamais cherché qu’à servir l’Eglise de Notre Seigneur par l’humble obéissance au Magistère et au Saint-Père. Une confusion sans objet à propos de mes motivations ne m’aident pas à accomplir ce service, spécialement lorsque des questions de principe substantielles sont en cause. Je crois très fortement que l’on sert aussi loyalement en exprimant un jugement contraire, en accord avec la recherche de la vérité, et que l’on ne sert fidèlement que lorsqu’on a parlé selon son devoir et clairement, en obéissant à sa conscience.

Je n’ai pas déclaré que le pape François a fait du tort à l’Eglise. Plutôt, comme le révèle désormais la publication de mes propos verbatim, j’ai très clairement dit que c’est le manque de clarté par rapport à la position du Saint-Père par rapport aux questions liées au mariage et à la Sainte Communion qui a causé ce dommage. C’est précisément pour cela que j’ai ensuite dit que seule une déclaration du Saint-Père lui-même pouvait désormais mettre fin à ce manque de clarté. »"

Posté le 6 novembre 2014 à 07h56 par Michel Janva | Lien permanent

05 novembre 2014

La désinformation publicitaire

Des Les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy analyse le dernier ouvrage de Jean-Yves Le Gallou, La désinformation publicitaire. Extrait :

"On peut dire tout le mal qu’on souhaite de la presse anglosaxonne (et il y a beaucoup à dire en la matière !), mais celle-ci vit principalement de ses lecteurs. La presse française, elle, vit principalement de la publicité. Au premier abord, cela peut sembler assez insignifiant. Mais c’est fondamental. Car la publicité impose subtilement une idéologie qui n’est pas forcément (qui est même assez rarement) l’idéologie du lecteur. [...]

Comment la publicité impose-t-elle une idéologie ? Tout simplement en exigeant qu’un encart publicitaire ne côtoie pas un article « négatif » (par exemple, en refusant qu’un encart côtoie un article sur la corruption des « élites », sur la destruction de la famille ou sur l’immigration). Ce que les annonceurs veulent, comme l’avait naguère dit Patrick Le Lay, alors homme fort de TF1, c’est « du temps de cerveau disponible ». Moins les médias « prennent la tête » du lecteur, mieux cela vaut. Finalement, d’encart publicitaire en encart publicitaire, il n’y a plus de place pour dire la vérité. Dans ce contexte, il est logique que la presse non conformiste reçoive fort peu de recettes publicitaires. À terme, le média tout entier (cela vaut pour la télévision et la radio comme pour la presse) n’est plus qu’un support publicitaire, les articles ou reportages n’étant qu’une façon de préparer le « consommateur » à… consommer précisément, ce qui est évidemment le but de la publicité.

DConnaître cette réalité, c’est déjà y résister, dit très bien Jean-Yves Le Gallou. Mais nous pouvons – et devons – faire davantage. Il faut dénoncer les bobards publicitaires, comme tous les bobards médiatiques, partout où on les trouve (ils sont nombreux, tant la description du monde enchanteur de la « mondialisation heureuse » correspond peu à la réalité). Il faut aussi éviter, autant que possible, de « consommer » de la publicité. Plus généralement, le refus de la consommation compulsive que veulent nous imposer les publicitaires est, en soi, un acte de résistance au système. Il faut, bien sûr, protéger les enfants – qui sont les plus vulnérables – de l’influence publicitaire. Mais, nous ne pouvons pas nous contenter d’une action défensive. Nous disposons désormais d’armes puissantes pour réinformer – en particulier, avec internet. Servons-nous en au maximum. Soutenons autant que possible (d’abord en lisant et en diffusant, mais aussi, quand nous le pouvons, financièrement) les médias de ce qu’on appelle maintenant la « réinfosphère ». La grosse presse agonise actuellement. La réinfosphère, elle, est en plein développement. Voilà une bonne raison d’espérer !"

Posté le 5 novembre 2014 à 07h29 par Michel Janva | Lien permanent

04 novembre 2014

Changement de direction à La Croix

Lu dans Chrétiens dans la Cité :

"Prenant sa retraite, Dominique Quinio, directrice de La Croix, sera remplacée à partir du 1er février par un trio : Guillaume Goubert sera directeur de La Croix et directeur de la rédaction, Arnaud Broustet, directeur délégué, administrateur général, et Florence Couret, directrice adjointe de la rédaction."

Posté le 4 novembre 2014 à 22h27 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

03 novembre 2014

Classement sans suite de l’affaire dite des « Infiltrés »

Fabrice Sorlin se réjouit, même si cette affaire lui a valu bon nombre d'ennuis. Elle montre que la désinformation sert essentiellement à nuire, sans inquiéter outre mesure les journalistes :

"L’avis de classement sans suite, dans l’affaire dite des « Infiltrés » nous est parvenu par le biais de notre avocat. Il est signé des mains de la Vice-procureur de la République Madame Isabelle Gentil. Ce petit bout de papier, que nous n’avons jamais douté d’obtenir a l’immense avantage de nous réhabiliter publiquement (puisque les médias, eux, ne le feront pas). Il met donc un terme juridique à 4 années de soucis. Mais ce n’est pas ce passé qui nous intéresse aujourd’hui mais bien l’avenir que nous trace cet avis de classement : adieu faux, flash, torchons et autres cuvées diffamatoires des journalistes ; Rendez-vous est donné dès aujourd’hui devant la XVII° chambre, à tous ces bons vieux pigistes et chroniqueurs qui par souci de ne jamais écrire ce qui touche à la Vérité, ont si souvent déversé mensonges et calomnies à notre égard.

L’enquête, close il y a maintenant plus de trois ans, a su prouver les nombreux mensonges des journalistes, alors que pas un membre ou même un sympathisant de notre mouvement n’a été reconnu coupable de quelque délit que ce soit.

Nonobstant les mises en examen de l’agence CAPA, de Matthieu Maye -de son vrai nom Matthieu Beurier- et de France 2, pour montage et atteinte à la vie privée, l’affaire des « Infiltrés » est donc définitivement terminée. [...]"

Posté le 3 novembre 2014 à 14h59 par Michel Janva | Lien permanent

02 novembre 2014

Intégrisme cinématographique

CChemin de croix, de Dietrich Brüggemann, avec Lea van Acken et Florian Stetter, a reçu l'ours d'argent du meilleur scénario au dernier Festival de Berlin. Ce long-métrage raconte le parcours d'une adolescente élevée dans une famille catholique intégriste. Le cinéaste traite de l'endoctrinement au sein de ce qui apparaît être une secte, derrière laquelle on reconnaît la Fraternité sacerdotale saint Pie X. Cette dernière a publié un communiqué pour dénoncer cette "caricature" :

"[Ce film] ne correspond ni à l’esprit ni aux buts de notre Fraternité. Eduquer des jeunes de la façon décrite par ce film serait un abus de l’Evangile et de l’enseignement traditionnel de l’Eglise."

Un journaliste du Figaro Magazine a démonté le film, face à un journaliste de l'Obs, plutôt satisfait de voir un film qui traite de l'intégrisme religieux. Or, selon le journaliste du Figaro, un bon film sur l'intégrisme religieux, aujourd'hui, devrait plutôt traiter de l'islam, qui est vraiment le problème actuel.

Malheureusement, certains catholiques profitent de cette charge pour baver sur "les tradis", qui seraient trop ceci ou trop cela. Le père du réalisateur de ce film, Diethelm Brüggemann, a travaillé pour le district d'Allemagne de la Fraternité Saint Pie X, après avoir eu des problèmes avec l'université où il était professeur. Puis il s'est également brouillé et il s'intéresse maintenant à la magie, l'ésotérisme, l'alchimie... Bref, il y a derrière ce film une affaire familiale, qui appartient plus à l'ordre du règlement de comptes qu'à un travail documentaire sérieux. C'est un peu comme s'il fallait voir l'Eglise à travers le prisme de l'ex-séminariste Henri Tincq, voire la communauté Saint-Jean à travers l'ex-moine Frédéric Lenoir.

Posté le 2 novembre 2014 à 19h33 par Michel Janva | Lien permanent

31 octobre 2014

Dites au Courrier à quel point il est à l'Ouest

Comme l'avait fait le Salon beige avant-hier, la Manif pour tous 49 invite les défenseurs de la famille à s'indigner auprès du Courrier décidément très à l'Ouest :

"Mardi 28 octobre 2014, le Courrier de l'Ouest a consacré sa Une à un patchwork de faits et d'événements [ndlt : voir ce précédent post]. Dans ces pages Le collectif La Manif Pour Tous a fait l'objet d'un amalgame qu'il ne peut que dénoncer et condamner fermement.

Le titre même de la page "Des relations qui se crispent en Anjou" ne laisse aucun doute sur les objectifs du quotidien : se payer à nouveau La Manif Pour Tous d'une manière partiale qui nous laisse songeur sur leur conception de la déontologie du journalisme.

Nous rappelons à ces journalistes que La Manif Pour Tous est un mouvement national et non local. Et sur les sujets qui nous préoccupent actuellement, la crispation est nationale (Abrogation du MPT, retrait de la circulaire incitant la naturalisation des enfant nés par GPA réalisées à l'étranger, PMA, Plan d'Action pour l'Egalité entre les garçons et les filles, plus connu sous le nom ABCD de l'égalité).

Pour ce qui est des autres événements cités dans ce quotidien il ne nous appartient pas de les commenter.

Vous qui défendez les valeurs de la famille et des intérêts de l'enfant, n'hésitez pas à contacter ledit journaliste ( william.mauxion@courrier-ouest.com ) pour lui signifier votre indignation."

Posté le 31 octobre 2014 à 00h48 par Louise Tudy | Lien permanent

30 octobre 2014

Ô France zéro...

Qui connaît France Ô, à part votre portefeuille, obligé de financer malgré lui la chaîne de la "multi-culturalité", la chaîne zéro que personne ne regarde :

"France Ô est une chaîne de France Télévisions qui mérite d'être connue. D'abord parce presque personne ne la connaît. Ce n'est pas, contrairement à ce qu'un réflexe naturel pourrait inciter à penser, la chaîne de l'outre-mer, mais celle de la "multi-culturalité", concept fumeux qui ne semble pas avoir marqué les esprits. Ensuite, parce que personne, ou presque, ne regarde France Ô. Et ce n'est pas qu'une expression. Dimanche dernier, entre 18 h 30 et 20 heures, les programmes de France Ô ont remporté... 0 % de parts de marché ! En clair, pour inclure la marge d'erreur : entre 0 et 4 000 téléspectateurs se sont assis devant leur télé branchée sur la chaîne de la "multiculturalité". Pour sa meilleure audience historique, France Ô avait décroché un bien modeste résultat de 0, 6 % de parts de marché... Coût de la plaisanterie : 30 millions d'euros par an, montant de son budget, payé pour l'essentiel par la redevance.[...]

Posté le 30 octobre 2014 à 10h53 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (17)

29 octobre 2014

LMPT, veilleurs... : le Courrier de l'Ouest se crispe

Le Courrier de l'Ouest, qui n'a pas peur de perdre davantage de lecteurs, consacrait hier sa Une et quatre pages intérieures à un gloubi-boulga indigeste où se retrouvent pêle-mêle Manif pour tous, veilleurs, Fraternité Saint Pie X, antimaçons, FN, incendiaires, néonazis, musulmans menaçants... accusés en vrac de racisme, d'homophobie, d'idéologie, d'antirépublicanisme, de rétablissement d'un ordre moral "d'avant la deuxième Guerre mondiale" et j'en passe. (Cliquer sur les images pour agrandir).

Courrier de l'Ouest mardi 28 oct 2014 PREMIERE PAGE
Courrier de l'Ouest

Courrier de l'Ouest mardi 28 oct 2014 PAGE 1 INTERIEURE N°2

L'article suivant, dans lequel deux professeurs de l'Université catholique de l'Ouest regrettent le temps béni d'un "catholicisme social" forcément consensuel, en phase avec les Lumières, la République et le "mariage pour tous", bref, un catholicisme qui aurait permis l'élection d'une Roselyne Bachelot en Anjou, vaut son pesant de cacahuètes :

Courrier de l'Ouest mardi 28 oct 2014 PAGE 1 INTERIEURE N°3 sous les photos

Courrier de l'Ouest mardi 28 oct 2014 PAGE 1 INTERIEURE N°4 à gauche de l'article
Ce dossier vous a crispé ? N'hésitez pas à l'expliquer à son auteur : william.mauxion@courrier-ouest.com

Posté le 29 octobre 2014 à 11h50 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (22)

26 octobre 2014

Le Monde accuse la télévision publique de manipulation et de censure

Notamment sur la couverture de très grandes manifestations.

En Espagne.

Vous pensiez à quel pays ?

Posté le 26 octobre 2014 à 15h35 par Michel Janva | Lien permanent

24 octobre 2014

Libération cherche encore 3 millions

La suppression de 93 emplois n'a pas suffi pour revenir à l'équilibre.

Posté le 24 octobre 2014 à 07h50 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (7)

21 octobre 2014

Retour sur la journée de réinformation de Polémia

Jean-Yves Le Gallou a ouvert les travaux en posant la question « Qui sont les censeurs ? Qui sont les dictateurs ? ». Reprenant les exemples qu’il citait dans la présentation de la Journée diffusée sur le site le 16 octobre, il a mis en évidence que c’est en France qu’un Jack Lang avait pu instaurer un corps d’inspecteurs de la création artistique, qu’un libraire se voit cloué au pilori sur une radio d’Etat pour avoir diffusé des ouvrages de Dominique Venner ou d’Alain de Benoist, qu’un directeur d’un grand musée est « recadré » pour être intervenu sur Radio Courtoisie. C’est encore en France que les mondes des bibliothèques municipales et des livres pour enfants sont aux mains des « petits flics de la pensée », qui font peser sur eux la chape du politiquement correct.

Posté le 21 octobre 2014 à 21h05 par Michel Janva | Lien permanent

Le décodeur du FN

Lundi, le FN a lancé un programme vidéo de "fact-checking", ce procédé venu des Etats-Unis qui consiste à « vérifier les faits », apanage du journalisme. Nom de ce nouvel outil : le Décodeur Bleu Marine, allusion implicite et assumée aux Décodeurs du Monde.fr, où l'inénarrable Samuel Laurent s'emmêle les pinceaux. Une vidéo par semaine, « voire plus » si l’actualité l’impose, sera diffusée. Le 1er est en ligne. A vous de juger.

Posté le 21 octobre 2014 à 20h58 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

20 octobre 2014

Connaissez-vous le FIGORAnge?

Il s'agit d'un quotidien français bien connu quand il se met au service des révolutions oranges dirigées en sous-main par les Etats-Unis. C'est en tout cas l'analyse d'Alexandre Latsa, qui prend le Figaro en flagrant délit et le taxe d'être l'héritier de la Pravda.

"Le 14 octobre dernier le FIGARO, via la plume de l’inégalable Pierre Avril, a publié un article ou l’on pouvait lire ceci : «La pénurie guette dans les magasins, l’économie russe est au bord de la récession, et pourtant, Vladimir Poutine sur lequel repose de plus en plus la destinée du pays, jouit d’une popularité inoxydable«."

La suite ici.

Posté le 20 octobre 2014 à 20h05 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (10)

18 octobre 2014

Migrations : le livre que les nuls de la presse n'ont pas lu

Consultant international sur l'Afrique et les migrations, docteur en sciences de l'information et de la communication, Jean-Paul Gourévitch vient de publier un ouvrage qui a reçu un accueil polémique par la presse. Et pour cause, il vient de signer dans la collection “Pour les nuls”, qui vise le grand public sans rien lâcher sur l’exigence scientifique, une somme sur Les Migrations. Jean-Paul Gourévitch répond à L'Action française 2000 :

"Vous et votre éditeur avez été victimes d’une tentative de déstabilisation. Pourquoi, alors que vous êtes un spécialiste internationalement reconnu de la question ?

NComme il était difficile de s’en prendre à l’ouvrage, on a cherché à diaboliser l’auteur, et ainsi à discréditer à la fois le propos et la collection. Tout est parti d’un seul article très “militant” d’une journaliste de l’AFP, repris in extenso le jour même et le lendemain par cinquante et un journaux parmi les plus célèbres qui n’ont ni consulté l’ouvrage, ni interrogé l’auteur ou l’éditeur. Cela peut laisser rêveur sur la déontologie d’une certaine presse qui, pourtant, ne se fait pas faute de donner des leçons. Quand mon avocat et moi-même avons demandé à l’AFP comment elle comptait réparer le préjudice subi, l’Agence a répondu qu’elle ne voyait pas où se trouvait ce préjudice. Pourtant, dix millions de lecteurs de cette presse ont bien été “informés” qu’il s’agissait d’un ouvrage écrit par un auteur “très à droite” donc suspect. La preuve : ses thèses avaient été citées par le Front national, et des sommités de gauche et d’extrême gauche, les seules interrogées par la journaliste, en contestaient la teneur. Pourtant, aucune n’avait lu l’ouvrage, puisqu’il était sorti le jour même et qu’elles n’avaient pas reçu de service de presse. Bien entendu, on s’attardait sur les événements organisés par la droite ou l’extrême droite au cours desquels l’auteur avait donné des conférences, en oubliant ceux organisés par la gauche ou l’extrême gauche au cours desquels il était également intervenu, voire en niant qu’ils aient existé, alors qu’ils sont parfaitement consultables sur Internet et ont donné lieu à des publications. On en est même venu à contester ma qualité de consultant international sur l’Afrique et les migrations. Pourtant, en vingt-cinq ans de carrière dans ce domaine, j’ai fait plus de trente-cinq missions, dont certaines ont duré des mois, voire des années, notamment en Afrique, pour des organismes aussi divers que l’Unesco, l’Union européenne, Le ministère des Affaires étrangères, la Banque mondiale, des ONG ou des cabinets d’expertise. Et mon rapport sur les migrations subsahariennes a été voté par le Conseil de l’Europe à l’unanimité (moins deux abstentions), ce qui n’est quand même pas courant. On ne peut résister seul à cette lapidation organisée. J’ai obtenu des droits de réponse de la part de trois journaux qui en avaient rajouté jusqu’à la diffamation. Mais je constate avec amertume que, dans un pays profondément divisé où l’opinion publique n’est plus en phase avec ses représentants, il est difficile, sur un sujet sensible et qui pourtant concerne son présent et son avenir, de porter une parole documentée, indépendante, aussi impartiale que possible, qui donne les sources de ses données et explicite sa démarche."

Posté le 18 octobre 2014 à 10h07 par Michel Janva | Lien permanent

17 octobre 2014

Jean-Michel Dumay nouveau rédacteur en chef de Témoignage chrétien

Lu dans Chrétiens dans la cité :

"Journaliste au journal Le Monde pendant 25 ans, Jean-Michel Dumay, est le nouveau rédacteur en chef de Témoignage chrétien, où il succède à Christine Pedotti. L’ancien journal s’est transformé en une lettre hebdomadaire complétée par un magazine mensuel."

Posté le 17 octobre 2014 à 07h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

Mariages mixtes : Libération soutient Eric Zemmour

Concernant le nombre de mariages mixtes en France, Libération démontre que Zemmour dit la vérité, et que les "décodeurs" du Monde se trompent (volontairement ?). Seul Zemmour compte TOUS les mariages mixtes, y compris ceux qui ont lieu hors de France. Le Monde "oublie" de les compter, alors que ces mariages sont autant valables que ceux qui ont lieu sur le territoire.

Lundi, sur BFM TV, le polémiste déclare :

«Vous savez qu’aujourd’hui, un tiers des mariages sont avec des étrangers qui deviennent français - 90 000 sur 270 000 si mes chiffres sont exacts».

Les Décodeurs du Monde épinglent la déclaration. Vite suivis par BFMTV dès le lendemain matin, puis 20 minutes. C’est enfin France 2 (lors du JT de mardi) qui s’y colle et donne les mêmes chiffres : selon l’Insee, le nombre de mariages mixtes en France avoisine les 12%. Loin du tiers cité par Zemmour.

L’explication du grand écart tient au fait que les chiffres de l’Insee sur lesquels Le Monde, puis 20 minutes et France 2 se sont basés ne comptabilisent que les mariages célébrés en France et font l’impasse sur les mariages de ressortissants français consacrés à l’étranger. Or, en 2012, plus de 50 000 unions célébrées à l’étranger (dont une écrasante majorité de mariages mixtes) ont été transcrites dans l’état civil français, soit davantage que les unions mixtes célébrées en France (32 000).

Posté le 17 octobre 2014 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

15 octobre 2014

Seul Le Monde a le droit de faire des enquêtes

Valeurs Actuelles a révélé que deux journalistes du Monde enquêtant sur Sarkozy avaient été reçus à l’Élysée, à la Chancellerie et…au Pôle financier.

Pour Le Monde, c'est une atteinte à la liberté de la presse. Seul le Monde a le droit de faire des enquêtes :

"Il n’existe pas de démocratie sans liberté de la presse. Il ne se conçoit point de presse libre et indépendante sans sources d’information, qu’elles soient officielles ou secrètes. La Cour européenne des droits de l’homme a sanctuarisé cette évidence. Et pourtant, l’hebdomadaire Valeurs actuelles a choisi, dans sa livraison du 16 octobre, de consacrer un article à nos collaborateurs Gérard Davet et Fabrice Lhomme, chargés de l’investigation au Monde et auteurs de nombreuses révélations sur des affaires sensibles, notamment celles dans lesquelles le nom de Nicolas Sarkozy est cité."

On apprécie ou pas Sarkozy, là n'est pas le sujet. Mais est-il permis d'enquêter sur les méthodes des journalistes ?

Posté le 15 octobre 2014 à 14h21 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (6)

14 octobre 2014

Changement majeur pour l'Eglise ? Pas si vite

Le Monde daté de demain exulte suite à la publication du rapport intermédiaire du synode :

  F

Et l'article en Une annonce la couleur :

"L'Eglise catholique se prépare à un changement majeur dans son rapport à la famille. C'est ce que préconise le rapport d'étape du synode sur la famille réuni à Rome par le pape François, rendu public lundi 13  octobre."

Mgr Stanislaw Gadecki, archevêque de Poznan, et président de la Conférence épiscopale polonaise estime que 

"C’est aussi un défaut de ce texte, qui devrait inciter à la fidélité, aux valeurs familiales, mais qui au lieu de cela semble tout accepter tel quel. Cela donne l’impression que l’enseignement de l’Eglise a été sans miséricorde jusqu’ici, comme si l’enseignement de la miséricorde commençait seulement maintenant."

L’archevêque de Riga (Lettonie), Mgr Zbigniew Stankiewicz, diagnostique le « danger de danser sur la musique du monde » et de « se rendre à la pression des milieux laïcs ». Il ajoute que « la grande majorité des évêques » n’a « pas l'intention de lâcher prise ».

De son côté, Jeanne Smits a rédigé une longue critique de ce document et montre combien le lobby LGBT est satisfait. Francis DeBernardo, présent à Rome pour le « synode alternatif » des LGBT, a déclaré :

« Je cois que nous sommes en train de voir ce que nous attendions depuis très longtemps : la glace se craquelé. C’est le signe d’un premier pas. » « Je crois que le changement du langage provoque une réaction en chaîne : un changement du langage entraînera un changement de la pratique pastorale, ce qui provoquera un changement dans l’enseignement. »

Suite au nombreuses réactions, le Directeur de la Salle de Presse a déclaré pour le compte du Secrétariat général du Synode des évêques :

"A la suite des réactions et débats ayant suivi la publication de la Relatio post Disceptationem, à laquelle on a attribué un poids qui ne lui appartient pas, le Secrétariat rappelle qu'il s'agit d'un document de travail résumant les interventions et la discussion de la première semaine synodale. Ce texte est maintenant soumis à l'attention des Circuli Minores, en conformité au règlement du Synode. Le résultat des travaux des pères synodaux réunis en comités sera présenté à la Congrégation générale de jeudi matin prochain."

Prêtre du diocèse de Versailles, l'abbé Amar rappelle 3 choses :

"1. Il ne faut pas confondre le bilan d’étape publié par un évêque (fût-il cardinal !) avec le magistère de l’Eglise. Certes, les médias ne peuvent saisir cette subtilité. Certains se sont d’ailleurs jetés avec une troublante gourmandise sur le texte du cardinal Péter Erdö. Mais on est en droit d’attendre un peu plus de recul de la part des baptisés.

2. Oui, il y a des divergences d’approche pastorale parmi les évêques du monde entier. C’est logique, normal… et très bon signe ! L’Eglise est universelle. [...] On peut même rajouter que ces différences ne sont pas nouvelles. Thibaud Collin a déjà pu parler des divergences d’approche à propos de la morale sexuelle de l’Eglise. Et il ne faudrait pas oublier que durant le concile Vatican II, les débats ont parfois été assez toniques !

3. Les décisions du Pape et des évêques n’interviendront que dans un an, après encore beaucoup de travail. Qui sait que le synode actuellement en cours connaîtra une deuxième phase, en octobre 2015 ? Le thème a déjà été fixé : « la vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et dans le monde contemporain »."

Posté le 14 octobre 2014 à 16h19 par Le Salon Beige | Lien permanent

Une infirmière italienne accusée d'avoir tué 38 patients

Toute la presse mondiale en parle.

Mais pour avoir l'information en français, il faut viser la presse francophone non française :

"Daniela Poggiali, 42 ans, de Lugo, dans le nord de l’Italie, a été arrêtée au cours du week-end à la suite de la mort inattendue de Rosa Calderoni, 78 ans, décédée à cause d’une injection de potassium. Le potassium en dose importante peut provoquer des crises cardiaques. L’enquête de la police a permis de relier l’infirmière à toute une série de morts suspectes. Selon le quotidien Corriere di Bologna, Poggiali avait conservé dans son téléphone des photos sur lesquelles on la voyait triomphante, le pouce en l’air, à côté d’une de ses victimes décédées. «Dans toute ma carrière, je n’ai jamais vu de photos aussi choquantes», a souligné le procureur chargé de la poursuite, Alessandro Mancini. Certains de ses collègues ont décrit Poggiali comme étant une femme insensible. Celle-ci donnait des laxatifs à des patients à la fin de son quart pour que les infirmières sur le quart suivant soient débordées de travail. Plusieurs sites web ont rapporté que Poggiali avait décidé de tuer ces patients parce qu’elle trouvait leurs familles dérangeantes."

Posté le 14 octobre 2014 à 10h01 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

13 octobre 2014

Les maladresses du Monde contre Zemmour

L'Observatoire de l'islamisation démonte les grosses ficelles employées par le Monde pour tenter de contredire Eric Zemmour :

"On lit :

"En 1982, on comptait 4 millions d'immigrés (nés étrangers dans un pays étranger), et 3,5 millions d'étrangers (vivant en France sans avoir la nationalité française) pour 55 millions d'habitants. En 2011, on compte 5,4 millions d'immigrés et 3,7 millions d'étrangers pour 65 millions d'habitants."

Le Monde omet sciemment de préciser que par définition, tous les étrangers naturalisés français depuis 1982 sortent de la catégorie "étrangers". Juste un chiffre du  Haut Conseil à l’intégration : entre 1990 et 2005, 1 500 000 étrangers ont été naturalisés français, soit plus qu’au cours des deux siècles précédents !

Autre affirmation farfelue du Monde : "Aujourd'hui, le « regroupement familial » n'est pas une cause d'immigration de masse ou de délivrance de titres de séjour"

Pourtant, le regroupement familial est la cause de 51% des délivrances de titre long séjour de 10 ans renouvelables. Sur les 185.000 titres de séjour délivrés en 2005 aux extra-européens, 94.500 l'ont été au titre du regroupement familial et seulement 13.000, soit 7%, au titre de l'immigration économique. Notre chiffre est de 2005, nous allons chercher les plus récents, mais l'ordre d'idée est là.

Samuel Laurent qui "décode" tous les sujets pour Le Monde, multi expert de l'écologie à l'économie en passant par l'immigration devrait lire et, rêvons, citer les spécialistes :`

Pour François Héran, directeur de l'Institut National d'Etudes Démographiques « l'immigration sans le vouloir, sera en première ligne de la croissance de la population française». Le démographe récuse l'idée que « l'immigration pourrait devenir secondaire dans la croissance de la population française, par exemple en privilégiant une immigration choisie au lieu d'une immigration subie. Cela ne marche pas, car l'immigration familiale, l'immigration d'asile restent très importantes, qui accompagnent l'immigration de travail même sélectionnée

Concernant les mariages entre les détenteurs de nationalité française et les étrangers, que Zemmour arrondit à 30%, il est de 28% selon  le rapport remis au Parlement en 2006 par le Secrétariat général du comité interministériel de contrôle de l’immigration dirigé par Patrick Stéfanini, rapportant que : « Au total les mariages mixtes – entre Français et étrangers – célébrés en France et à l’étranger ont été au nombre de 90.700 en 2005, dont environ 42.500  en France et 48.200 à l’étranger représentant 28% des mariages célébrés ou transcrits dans notre état-civil »

Mais selon Le Monde, là aussi, Zemmour mentirait...

Les enquêtes annuelles de l’Insee citées par Le Monde  évaluant le solde migratoire ont montré leurs limites en exposant des incohérences reprises sans recul par la presse souvent séduite par ses estimations modestes et rassurantes. Le solde calcule la différence entre les départs de France, généralement des actifs diplômés (entre 60 000 et 80 000 par an selon Le Monde!), et les arrivées constituées d’immigrés extra européens dont les deux tiers ont un niveau scolaire de troisième ou inférieur…Ainsi présente-t-on aux français un solde rassurant à première vue, les départs de français qualifiées retranchés masquant autant d’arrivées d’extra-européens sous qualifiés !

Dans son "Premier cliché démenti par les fait" le Monde fait référence à l'affirmation selon laquelle l'immigration aurait explosé ces dernières années. Un cliché, vraiment ?

En septembre 2014 Michèle Tribalat était interrogée dans Le Figaro et énonçait ces chiffres effarants : « Entre 1999 et 2011, c'est-à-dire en 12 ans, la population d'origine étrangère sur deux générations a augmenté de 2,4 millions (de 9,8 millions à 12,3 millions), dont un peu moins de la moitié seulement est composée d'immigrés, les autres (d'origine étrangère) étant nés en France. 2,4 millions, cela correspond à un taux d'accroissement de 25 % en douze ans. C'est plus, en valeur absolue, que l'accroissement du reste de la population qui s'est fait, sur la période, au rythme de 4,4 %. » [...]

Posté le 13 octobre 2014 à 21h35 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (14)

Presque un pot de départ par jour

Un journaliste de Libération déclare :

« Depuis lundi, il y a presque un pot de départ par jour, et on voit les bureaux se vider un par un »

Voilà ce qu'il en coûte de défendre la dénaturatiuon du mariage.

Posté le 13 octobre 2014 à 11h15 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

"Nous vivons dans une république bananière,

et plus dans un pays démocratique"

Oui, ce pourraient être les propos d'un citoyen français devant l'oligarchie UMPS, ... mais non, là, ce sont ceux d'un journaliste allemand, qui se rebelle contre un système politico-médiatique germanique conduisant selon lui son pays et l'Europe vers la guerre avec la Russie. Bien sûr, cet entretien est réalisé par Russia today, donc certains crieront à la manipulation, Ne nous privons pas pour autant de l'écouter (ou le lire, c'est sous-titré, de façon satisfaisante).

 

Posté le 13 octobre 2014 à 07h28 par Paula Corbulon | Lien permanent | Commentaires (6)

11 octobre 2014

Les ignares du Guide du Routard

Trouvé page 176 du Guide du Routard sur Rome, qui reprend un gros bobard inventé par des LGBT revisitant l'histoire de l'Eglise :

RVous pouvez écrire ici au Guide du routard papier.

Posté le 11 octobre 2014 à 19h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

10 octobre 2014

Prix Nobel de Littérature : Pierre Bergé déçu par Le Monde

Tweet de Pierre Bergé :

"Le Monde est ridicule aux yeux du monde entier. Il y a 8 jours il descendait le livre de Modiano. Aujoud´hui Modiano reçoit le prix Nobel."

Mais il y a encore plus ridicule avec ce quotidien.

Le Monde prétend que "la théorie du genre n'existe pas".

Or, dans un article du 17 septembre 2011, Le Monde indiquait que "la théorie du genre" était la traduction des "gender studies". Extrait :

"Traduction des « gender studies », la théorie du genre distingue l'identité sexuelle biologique du genre, masculin ou féminin, et insiste sur la construction sociale et culturelle de l'identité sexuelle."

Posté le 10 octobre 2014 à 18h32 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (11)

09 octobre 2014

Un faux site pour dénoncer les mariages d’enfants : désinformation

Afin de dénoncer le mariage forcé des petites filles dans le monde, l'ONG norvégienne Plan a mis en ligne un faux site, le blog de Thea, 12 ans, qui raconte qu'elle doit épouser samedi un homme de 25 ans plus âgé qu'elle. Bien sûr tout le monde s'indigne. Normal. Sauf que voici la photo de Théa avec son "fiancé" : 

561x360_thea-12-ans-fiance-geir-37-ans
L'article de "20 minutes" raconte que

"Sur la page d’accueil, l’enfant annonce la couleur: «Bonjour, je m’appelle Thea, j’ai 12 ans et je vais me marier». Elle y raconte les préparatifs de la noce, le choix de l’église, de la robe, la liste d’invités, elle qui n’aura pas le droit d’inviter ses amies. Elle y confie aussi ses interrogations sur son avenir, réalisant qu’elle ne pourra pas devenir vétérinaire comme elle en rêve. «Ma mère m’a expliqué que je n’aurais pas à travailler, que mon mari gagnera de l’argent pour nous deux», écrit-elle.[...]

Et c'est là que la petite lumière rouge familière se met à clignoter dans votre esprit : oui, vous avez bien vu, la mariée est bien blonde aux yeux bleus, vêtue à l'européenne ainsi que son "fiancé", et oui vous avez bien lu, "Théa" mentionne l'EGLISE où elle doit se marier.

Ce qui fait que vous avez compris qu'on se moque de vous une fois de plus, car dans notre Europe chrétienne on ne marie pas les enfants, même avec leur consentement, car l'Eglise ne le permet pas. Nous sommes donc en présence d'une vaste opération d'enfumage et de désinformation. L'esprit est le même que lors de la sortie du clip de Julie Gayet en mars 2014, sauf qu'ici ils sont allés plus loin en mentionnant l'église.

Bien entendu, si la fillette avait été "musulmane d'apparence", et le fiancé couronné d'un turban et portant la barbe, et si le faux site avait mentionné la mosquée au lieu de l'église, collant en cela beaucoup plus à la réalité, les chantres du racisme éternel auraient tous braillé en choeur à la stigmatisation de la religion de paix et d'amour. Donc, pour faire facile et sans risque, on choisit une enfant blonde, on l'habille à l'européenne et on la marie à l'église. Auto-dénigrement et mensonge : notre société est décidément bien malade ...

Posté le 9 octobre 2014 à 23h32 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (20)

08 octobre 2014

Minute sourire : trouvé sur le web "citations d'Eric Zemmour en poster"

Capture d’écran 2014-10-08 à 16.44.31

Au moment où Eric Zemmour fait la une de l'actualité car son livre dépasse en vente journalière celui de l'ex-nouvelle-ex-première concubine de France (oui, oui, ça devient compliqué), on a trouvé sur le web le site satirique suivant, qui a pour but de se moquer d'Eric Zemmour avec certaines de ses citations sorties de leur contexte, en "poster pour les toilettes"... Chiche ? Nous, on a plutôt trouvé cela rigolo !

Posté le 8 octobre 2014 à 21h21 par William Iverson | Lien permanent | Commentaires (0)

La guerre des compteurs

Dimanche, la Manif pour tous a-t-elle mobilisé 70.000 personnes comme le dit la police ou 500.000 comme l’affirment les organisateurs?

Le général Bruno Dary, ancien gouverneur militaire de Paris et militant de la Manif pour tous, était chargé du comptage dimanche. Il a exposé sa méthode : pour lui, des gens quittaient encore le départ de la manifestation, place Dauphine, quand les premiers arrivaient à la fin, à Montparnasse. «Le parcours total faisait 5,5 km, pour 30 m de large, soit 150.000 m2» et il compte en moyenne «entre 3 et 4 personnes au mètre carré». Du coup, le total de manifestants se situerait entre 450.000 et 600.000.

Un responsable de la CFDT conteste cette méthode. De son côté, la préfecture de police précise avoir procédé à un «comptage physique de l’ensemble des manifestants à partir de deux points». D'après les informations recueillies par Le Salon Beige, des policiers, sous couvert de l'anonymat, ont donné une estimation à 300 000 participants vers 16h. Soit bien loin des 70 000 retenus... Dans les 48 heures qui suivent un recomptage, via des bandes vidéo (tenues secrètes ?), a eu lieu, confirmant les comptages annoncés. Selon la préfecture la méthode utilisée par la MPT est «totalement démentie par les vidéos du cortège qui mettent en évidence des espacements considérables entre les groupes et une faible densité de la foule». Alors que, moi-même, j'ai passé mon temps à regarder si je ne marchais pas sur les pieds de mes voisins...

Posté le 8 octobre 2014 à 08h49 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (46)

07 octobre 2014

Désinformation médiatique d'ARTE sur l'avortement

Décryptage par Jean-Yves Le Gallou sur TV Libertés (de 1mn27 à 8mn44) :

Posté le 7 octobre 2014 à 22h12 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Médias : Désinformation

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Médias : Désinformation