04 septembre 2015

Dimanche 6 septembre : Mgr Rey sur Radio courtoisie

Dimanche midi Grégoire Boucher fera un bilan de l'Université d'été de la Sainte-Baume, avec Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon.

La suite du programme :

  • Hommage à Emmanuel Ratier
  • La rentrée littéraire de nos têtes blondes, avec Valérie d’Aubigny, animatrice du blog 123loisirs.com et Anne-Laure Blanc, auteur et animatrice du blog chouetteunlivre.fr

Posté le 4 septembre 2015 à 10h09 par Michel Janva | Lien permanent

03 septembre 2015

Redevance sur les box : Axelle Lemaire n'y est pas favorable

Si vous ne saviez pas qui est Axelle Lemaire, vous voici désormais au courant : il s'agit de la secrétaire d’Etat au Numérique. Elle se dit opposée au projet de Fleur Pellerin de faire payer la redevance audiovisuelle aux détenteurs de box :

"Il faut savoir que ça concerne moins de 2% des foyers en France parce qu’en réalité 98% des foyers ont une télévision. Donc déjà, c’est assez mineur comme public touché (...) on toucherait certainement les jeunes qui n’ont pas ou ont fait le choix de ne pas avoir la télévision ", a estimé Axelle Lemaire.

En outre, « on peut tout à fait acheter une box et ne pas utiliser la télévision, donc comment vérifier? », souligne la responsable."

De toute façon, la décision est du ressort de Valls et Hollande, donc il n'y a guère d'illusions à se faire quant à l'issue de ce projet. Quant à la possibilité écartée de taxer aussi smartphones et tablettes, c'est ce qu'on appelle se moquer du monde car tout le monde connecte ses appareils... à une box.

Posté le 3 septembre 2015 à 15h51 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (11)

Fin de l'émission de Martial Bild sur Radio courtoisie

Message de Martial Bild :

M"Je tiens à remercier tous ceux qui me témoignent leur sympathie depuis qu'ils ont appris ma soudaine et même brutale mise à l'écart de Radio Courtoisie.

Cette décision arbitraire met fin à une aventure de très nombreuses années.

Je pense en priorité aux auditeurs de la radio, si remarquables et si fidèles, aux patrons d'émissions et à l'équipe de copains qui m'entourait.

Je pense aussi à mes parrains à Radio Courtoisie, mes amis Bernard Antony et Serge de Beketch. Et Emmanuel Ratier qui vient de nous quitter.

Je poursuis mon travail sur TVLibertés, chaîne connectée qui rencontre un succès mérité où tout le monde a sa place, où chacun est traité avec respect et bienveillance".

Par ailleurs, Martin Peltier reprend l'émission d'Emmanuel Ratier, décédé cet été.

Posté le 3 septembre 2015 à 10h49 par Michel Janva | Lien permanent

02 septembre 2015

On se fait de grosses illusions en pensant que ce sont des Français qui contrôlent la France.

Lu sur le site de Politique Magazine :

Sans-titreDécédé d’une crise cardiaque le 19 août, Emmanuel Ratier avait accordé un entretien à Politique magazine pour son numéro de juin. C’était la dernière fois qu’il s’exprimait publiquement.

Avez-vous eu des ennuis après la publication du Vrai visage de Manuel Valls (éd. Facta – 2014) ?

La sœur du premier ministre a annoncé qu’elle porterait plainte. Ca ne m’aurait pas dérangé car toutes mes informations sont sourcées. Je l’attends encore… J’ai eu plus de difficultés quand j’ai sorti en 1995 mon livre sur le Siècle, club qui était méconnu à l’époque. Leurs responsables m’avaient alors adressé une lettre annonçant qu’ils saisiraient l’ouvrage avant sa parution. Ils ne l’ont pas fait. Mais j’ai subi juste après un contrôle fiscal de onze mois et demi ; une source sûre m’a assuré qu’il était lié à cette publication. Le livre sur le Siècle est sans doute mon enquête la plus importante. On est là en présence d’un des principaux centres du pouvoir en France. C’est une association extrêmement bien verrouillée qui se renouvelle depuis plus de cinquante ans (...)

Vos études montrent que les politiques se pressent pour intervenir aux diners du Crif ou aux conférences publiques de la franc-maçonnerie. Comment expliquez-vous cette sur-représensation des communautés juive et franc-maçonne aux plus hauts niveaux du pouvoir ?

Difficile de s’exprimer sans être condamné… Pour la franc-maçonnerie, cela varie selon les obédiences. Mais il semble que ces courants constituent davantage des relais locaux et d’affaires que des pôles d’influence réellement politiques à haut niveau.

On se fait surtout de grosses illusions en pensant que ce sont des Français qui contrôlent la France. Dans les faits, ce sont des fonds étrangers qui tiennent la plupart de nos grandes entreprises et les milieux politiques à Bruxelles qui font nos lois."

Merci à LG

Posté le 2 septembre 2015 à 15h41 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (9)

Le Forum catholique dans Présent

XSource.

Posté le 2 septembre 2015 à 14h14 par Michel Janva | Lien permanent

01 septembre 2015

TV Libertés est la première chaîne de ré-information de France

Martial Bild, rédacteur en chef et responsable des programmes de TV Libertés, présente cette chaîne de télévision qui compte déjà plus de 300 000 téléspectateurs :

Pouvez-vous nous présenter TV Libertés ?

LOGOMartial Bild : TV Libertés est une télévision dont l’objectif est de défendre l’esprit français et qui a fait le choix technologique de s’installer directement sur l’Internet. C’est une télévision disponible via son téléphone intelligent, sa tablette, son ordinateur ou les téléviseurs de nouvelle génération. Les programmes ont vocation à être de plus en plus importants. Pour l’instant, nous diffusons trois heures de programmes par jour autour d’un journal télévisé quotidien, ainsi qu’une série d’émissions thématiques, notamment sur la culture, l’histoire, la riposte au politiquement correct des médias, ou l’économie. Il y a aussi de nombreux débats philosophiques ou d’idées, dans l’esprit d’un bistrot où chacun peut s’exprimer.

Avez-vous une orientation politique ?

TV Libertés est la première chaîne de ré-information de France. Nous avons la volonté d’apporter une information vraie, une information sans filtre et une information qui ne soit pas déformée. À partir de là, le classement politique n’a pas vraiment d’intérêt. Tout ce qui va dans la défense de l’esprit français à travers sa grandeur, sa nature ou sa culture est le bienvenu.

Vous utilisez le terme de ré-information. Qu’est-ce que cela signifie ?

Il y a aujourd’hui des médias consensuels qui diffusent une pensée unique dans laquelle beaucoup d’esprits libres ont de plus en plus de mal à s’exprimer, voire à exister. Cela va d’Alain Finkielkraut à Michel Onfray, en passant par Éric Zemmour, Richard Millet, Renaud Camus ou Jean-Yves Le Gallou. Ce sont des intellectuels qui n’arrivent plus à trouver leur place dans ce système, très encadré, de la pensée unique. C’est valable aussi pour des sportifs, des journalistes ou des hommes de culture. Internet permet cet espace de liberté, avec une façon bien différente de regarder les choses et sans contraintes particulières.

TV Libertés, c'est par ici.

Posté le 1 septembre 2015 à 11h16 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

31 août 2015

Les drogués du Salon Beige

Les cérémoniaires du pape viennent de voir que Michel Janva est rentré de vacances :

S

Posté le 31 août 2015 à 15h59 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (23)

Le site de KTO a fait peau neuve

A découvrir ici.

Capture d’écran 2015-08-31 à 07.27.40

Posté le 31 août 2015 à 07h29 par Michel Janva | Lien permanent

22 août 2015

Décès d'Emmanuel Ratier

A la demande de la famille d'Emmanuel Ratier, nous publions ce communiqué :

Image1

Posté le 22 août 2015 à 20h54 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (5)

20 août 2015

Décès du journaliste et écrivain Emmanuel Ratier

Présent

Emmanuel Ratier vient de décéder à l’âge de 57 ans. Journaliste d’investigation, rédacteur de la lettre confidentielle Faits et documents, il décrivait avec de nombreux détails les dessous du pouvoir en faisant connaître le parcours des personnalités du monde politique, économique et médiatique.

Sans-titreIl avait récemment publié le livre Le vrai visage d’Emmanuel Valls (voir ici, ici et ici). Il animait également un libre journal sur radio Courtoisie.

Jean-Marie Le Pen a immédiatement salué sa mémoire en déclarant que son décès était "une perte immense pour la cause nationale".

 

Emmanuel Ratier a par ailleurs toujours écarté la théorie du complot absolue sans pour autant remettre en cause l’existence de groupes cherchant à accumuler le pouvoir :

"Je ne me considère pas du tout comme complotiste, c’est-à-dire que, d’après les informations dont je dispose […], je n’ai jamais trouvé aucun document récent, ou jamais eu d’entretien avec des personnalités haut placées, qui me permettraient de démontrer qu’il y ait une espèce d’organisation pyramidale, qui serait dirigée par un marionnettiste puissant qui aurait fait du monde un théâtre où il manipulerait les gens à sa guise. Je pense plutôt qu’il y a un système de cercles concentriques, avec des satellites autour, qui regroupent des gens puissants ou qui cherchent à avoir plus de pouvoir. Et bien sûr, et ça peut paraître une évidence, des groupes de pression et des lobbies."

Posté le 20 août 2015 à 11h26 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (21)

11 août 2015

Réinformation : faire du judo en utilisant la force et la crédibilité des grands médias

FSource.

Posté le 11 août 2015 à 11h45 par Michel Janva | Lien permanent

05 août 2015

Nouvelles de France : contribuer à faire tomber les barrières entre les partis

Guillaume de Thieulloy est interrogé dans Présent à propos du site Nouvelles de France :

N

Posté le 5 août 2015 à 16h04 par Michel Janva | Lien permanent

9 août : Hugues Kéraly livre ses secrets sur Radio courtoisie

L'émission de Grégoire Boucher sur Radio courtoisie le dimanche 9 août de 12h à 13h30, rediffusée à 16 et à minuit aura pour invité Hugues Kéraly, journaliste, écrivain, auteur de deux récents ouvrages passionnants à lire pendant l’été :

  • « Dix voyages au bout de leur nuit »
  • « Mes trente-six fous de chrétienté », aux éditions DMM.

Thèmes de l’émission : 

1 « Dix voyages au bout de leur nuit » : décryptage de l’actualité avec l’un des grands spécialistes de l’investigation, à qui l’on doit notamment

  • la vérité sur l’assassinat de Mgr Oscar Roméro au Costa-Rica en 1980, avec la complicité de Valéry Giscard d’Estaing
  • les révélations sur la fausse-vraie « dictature » du Général Pinochet, et les vrais-faux disparus d’Amnesty International
  • les révélations sur les dessous sarkozistes de l’affaire Florence Cassez emprisonnée au Mexique 
  • la vérité sur la libération en Colombie d’Ingrid Bétancourt et le bras de fer entre le Vatican et le gouvernement français
  •    

Un extraordinaire voyage dans le temps et dans l’espace dans lequel Hugues Kéraly révèle des secrets d’État exceptionnels et donne les clés de décryptage des crises actuelles.

2- « Mes trente-six fous de chrétienté » : 36 modèles à donner à la jeunesse de France, pour qu’à leur imitation, elle y puise l’énergie et le courage de s’engager et de ne rien lâcher, jamais ! On y retrouve notamment :

  • Alexandre Soljenitsyne
  • André Charlier
  • Charles de Foucauld
  • Dom Gérard
  • Le Maréchal Hubert Lyautey
  • Jean Madiran
  • Jean Ousset
  • Hugues Capet
  • Joseph Ratzinger
  • Saint Joseph
  • Raoul Follereau - …
  • Et l’extraordinaire José Luis Sanchez del Rio, martyre Cristero, qui à 15 ans tint tête à l’armée des Fédéraux avant d’être capturé, torturé et mis à mort le 6 février 1928, et à qui l’on doit ce petit mot angélique retrouvé sur un bout de papier :

« Ma petite maman, me voilà pris et ils vont me tuer. Je suis content. La seule chose qui m’inquiète est que tu vas pleurer. Ne pleure pas, nous nous retrouverons. José, mort pour le Christ Roi. » Viva Cristo Rey !

Posté le 5 août 2015 à 09h54 par Michel Janva | Lien permanent

23 juillet 2015

Le Salon beige, un blog influent selon Libération

Lu dans cet article de Libé à propos de Vincent Lambert :

"Des blogs influents comme Riposte catholique, Salon beige, et des mouvements comme le Printemps français ont apporté leur soutien aux parents Lambert"

Posté le 23 juillet 2015 à 08h55 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (12)

18 juillet 2015

Zélie, magazine féminin qui respecte la femme

Voilà comment ce nouveau média se présente :

Ed7b83_9d568404b48f48ecbfda0365b3acf096.jpg_srz_p_225_323_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz"Zélie c'est un fichier PDF de 20 pages que vous recevez gratuitement dans votre boîte aux lettres électronique dans les premiers jours de chaque mois. Vous pourrez le lire tant sur votre écran de tablette ou d'ordinateur qu'en version papier après l'avoir imprimé.

Zélie c'est d'abord l'histoire d'une journaliste lassée d'une presse féminine réduisant la femme à une consommatrice (présentation du projet ici). Elle décide donc avec quelques personnes de créer un magazine numérique féminin et chrétien. 

Mode, littérature, loisirs créatifs, éducation ou histoire sont vus selon un angle chrétien et respectueux de la dignité de la femme.

Zélie c'est enfin le prénom de la mère de sainte Thérèse de Lisieux, Zélie Martin, qui sera canonisée le 18 octobre 2015 ainsi que son époux, quelques semaines après le lancement de Zélie. Modèle humble et édifiant d'une fille de Dieu, femme, épouse et mère."`

Le 1er numéro sortira en septembre.

Posté le 18 juillet 2015 à 09h27 par Michel Janva | Lien permanent

15 juillet 2015

Promouvoir la foi catholique sur internet

Chers amis,

Nous mettons à profit le calme relatif de la période estivale pour travailler sur les projets de long terme.

Et, parmi ceux-ci, l'un des plus importants concerne la présentation, aussi simple que possible, de notre foi catholique, pour les internautes de bonne volonté qui nous interrogent - et Dieu sait s'ils sont nombreux.

On constate d'ailleurs que de plus en plus de musulmans nous interrogent sur notre foi et qu'il est impératif de leur répondre précisément et simplement.

L'équipe du Salon beige va donc nouer un partenariat avec le site Réponses catholiques pour diffuser plus largement les articles de ce dernier - et pour aider à la rédaction d'articles d'apologétique plus directement orientés vers les musulmans.

Mais, pour faire face à cette nouvelle mission, nous avons absolument besoin de votre aide.

Nous estimons que les frais engendrés par cette activité vont être, la première année, de l'ordre de 20 000 euros.

Pouvez-vous nous aider à réunir cette somme avant le 31 août?

     (Cliquez ici pour accèder à notre page de don)

Je vous rappelle que les dons au Salon beige donnent droit à un reçu fiscal, c'est-à-dire qu'un don de 100 euros ne vous coûte en réalité que 33 euros.

Avec tous mes remerciements pour votre soutien

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon beige

Posté le 15 juillet 2015 à 19h57 par Le Salon Beige | Lien permanent

13 juillet 2015

Le Salon Beige dans Présent

C'est dans le numéro daté du 14 juillet :

PPour s'abonner à Présent, c'est par ici.

Posté le 13 juillet 2015 à 23h32 par Michel Janva | Lien permanent

08 juillet 2015

L'Observatoire de la christianophobie dans Présent

Capture d’écran 2015-07-08 à 07.32.24Présent en ligne c'est par ici.

Posté le 8 juillet 2015 à 13h32 par Michel Janva | Lien permanent

26 juin 2015

La Neuvaine radiée de Facebook

Communiqué de La Neuvaine :

N"A tous ceux qui suivent notre actualité sur facebook : Nos pages France La Neuvaine et La Neuvaine ont été radiées sans préavis le 25 juin. Ce désagrément est sans conséquence sur votre inscription à nos envois hebdomadaires.

Pour nous suivre sur Facebook, rendez-vous désormais sur Laneuvainepourlafrance

Merci des relais de cette information que vous pourrez faire autour de vous ! Ce sont plus de 8 000 abonnés qui ne savent plus où nous trouver...

Posté le 26 juin 2015 à 17h52 par Michel Janva | Lien permanent

23 juin 2015

CredoFunding : le financement participatif entre chrétiens

Éric Didio, fondateur de CredoFunding, répond à L'Homme Nouveau :

Logo

"Vous avez monté un organisme de financement chrétien : considérez-vous qu’il existe une manière «chrétienne» de récolter de l'argent ?

Techniquement, il n’y a pas de manière plus ou moins chrétienne de récolter de l’argent, cela relève d’une démarche professionnelle et intègre au service des projets chrétiens, grâce à des outils numériques modernes ; mais cette démarche est également un chemin de foi au contact des belles rencontres que nous faisons. Notre principe est de mettre directement en relation, sans autre intermédiaire que nous, les porteurs de projets, qui peuvent ainsi les exposer aux yeux de la communauté chrétienne. Notre objectif était d’avoir un lieu d’échanges dédié à cette communauté, pour que les projets ne se retrouvent pas sur des plateformes inadaptées, et qui permette de créer des synergies entre les projets : les donateurs peuvent découvrir de nouvelles causes intéressantes, puisque les projets sont tous réunis au même endroit, d’autant plus que nous leur apportons un gage de qualité et de concrétisation qui rassure les contributeurs.

Pouvez-vous développer le concept de financement participatif et ses avantages ?

Ce mode de procéder est exclusivement sur internet, et consiste dans la mise en relation de porteurs de projets qui ont de bonnes idées, mais pas assez d'argent pour qu’ils aboutissent, et de donateurs qui les aident. Ceux-ci viennent de leur entourage proche, ou de partout ailleurs. Ils peuvent découvrir les projets grâce à nos moyens de communication.

Il y a vraiment ici une notion de collecte, et de communication, car certaines personnes, sans pour autant donner de l'argent, sont sensibilisées et relayent les projets sur les réseaux sociaux, en parlant de l'Église ! Un tiers du trafic et des dons se passe sur Facebook : cela nous permet d'aller «dans les périphéries», comme dirait le Pape.

Est-ce que cela fonctionne comme prévu ?

Les résultats sont largement significatifs ! Lorsque nous avons lancé la plateforme, il y a six mois, c’était un pari, mais les projets sont venus tout seuls, par bouche au oreille, et cela montre bien qu’il y avait une véritable attente. Cela n’aurait certainement pas fonctionné il y a trois ans, car le marché du «crowdfunding» (financement participatif) n’était pas assez conséquent. En revanche il double chaque année, et explose en France aujourd’hui. Je pense aussi que nous profitons du récent éveil des consciences : le fait d’avoir battu le pavé pendant la Manif Pour Tous a donné l’envie d’affirmer que nous existons, d’affirmer notre foi, et de montrer que nous ne sommes pas des «chrétiens de salon». [...]"

Posté le 23 juin 2015 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent

20 juin 2015

"Zélie" : magazine 100 % féminin et 100% chrétien

Collecte de lancement sur Credofunding.

Posté le 20 juin 2015 à 16h05 par Michel Janva | Lien permanent

17 juin 2015

17 juin : Philippe Milliau, président de TV Libertés, à Troyes

Le 17 juin à 18h30, le CARED (comité d'action pour le respect de l'Etat de droit), présidé par Jean-Louis Chaton, recevra Philippe Milliau, président de TV Libertés.

Maison des associations, Salle 303, 63 avenue Pasteur 10000 Troyes

Renseignement: c.ared@yahoo.fr

Posté le 17 juin 2015 à 07h23 par Michel Janva | Lien permanent

13 juin 2015

Vidéo de Vincent Lambert : le CSA et la liberté du net

L'observateur des médias Marc Baudriller écrit :

"[...] Le CSA n’est compétent ni pour la presse, ni pour Internet mais cette vidéo a été reprise à l’antenne de plusieurs chaînes dont BFM TV ou M6 qui l’ont diffusée sans floutage. On voit Vincent Lambert réagir à la voix de sa mère, cligner des yeux, marquer des émotions apparentes. Ces images, le CSA les a visionnées hier en collège. Il ne s’interrogera pas sur la légitimité de diffuser en clair cette vidéo dans le cadre du débat sur la fin de vie mais déterminera la semaine prochaine si ces chaînes et ces images ont ou non manqué au respect de la dignité humaine. La dernière fois que le CSA avait évoqué ce critère, c’était pour condamner la diffusion des images de l’assassinat du policier qui gardait l’immeuble de Charlie Hebdo le jour des attentats.

Au fond, ces sujets ultra-sensibles posent aux médias mille questions parmi lesquelles celles-ci : peut-on interdire aux téléspectateurs français des images auxquelles les internautes français (qui sont les mêmes puisque les internautes représentent plus de 80% de la population) ont accès librement ? Sachant que le commentaire est libre, cette règlementation de l’image à l’usage des seules chaînes de télévision parmi tous les autres médias a-t-elle un sens ? Par ailleurs, l’information sur les chaînes de télévision peut-elle durablement affronter efficacement la concurrence réelle du web avec des règles plus contraignantes, sachant qu’Internet, libre et transfrontalier par essence, ne se prête guère à des règlementations nationales strictes ? Le risque, c’est que les Français considèrent qu’Internet les informe mieux que leurs chaînes. Quand 40% des Français précisément ne font pas confiance aux informations données par la télévision selon le baromètre 2015 de confiance des Français dans les médias de TNS Sofrès-La Croix, la question n’a rien de théorique. Le cas douloureux de Vincent Lambert n’interroge pas seulement les médecins, elle pose aussi des questions de fond aux médias et au régulateur."

Posté le 13 juin 2015 à 22h50 par Michel Janva | Lien permanent

01 juin 2015

Civitas reprendrait le journal de bord de Jean-Marie Le Pen [Add.]

Selon les Inrocks :

"Civitas a accepté de fournir au patriarche frontiste une aide logistique et technique. La décision a été prise après une rencontre entre Alain Escada, le patron belge de Civitas et Jean-Marie Le Pen au cours du mois de mai. “Nous ferons le maximum pour remettre à flot son journal de bord”, explique Escada sans vouloir donner davantage de détails. La prochaine vidéo doit être tournée mercredi matin dans le manoir de Jean-Marie Le Pen à Montretout, sur la colline de Saint-Cloud. L’interview doit être réalisée par Marie d’Herbais, fidèle d’entre les fidèles. Alain Escada compte y assister."

Alain Escada réagit :

"Le site internet du magazine "Les Inrocks" a publié ce lundi après-midi un article annonçant que Civitas volait au secours de Jean-Marie Le Pen en fournissant une aide logistique et technique à Jean-Marie Le Pen pour réaliser son prochain Journal de bord.

L'auteur de l'article m'a téléphoné ce midi. Je me préparais à rejoindre quelques personnes pour déjeuner et je n'avais pas le temps de répondre aux questions de ce journaliste. Cela ne l'a pas empêché de faire les questions et les réponses dans l'article qu'il publiait quelques heures plus tard.

Pour être précis, le rôle de Civitas dans ce dossier est le suivant : présenter à Jean-Marie Le Pen l'équipe d'un média ami qui pourra fournir l'assistance technique recherchée.

Ce n'est donc pas Civitas qui abritera le Journal de bord de Jean-Marie Le Pen. Les journalistes en mal de scoop ont une fâcheuse tendance à pratiquer des raccourcis et à écrire ce qu'ils ont envie de lire."

Posté le 1 juin 2015 à 17h23 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

Charlie Charlie Challenge : jouer innocemment avec le démon, ça n'existe pas !

Le "Charlie Charlie challenge" est une tendance nouvelle qui fait fureur sur le web et qui consiste à interpeller un mystérieux esprit mexicain, appelé curieusement Charlie :

"Le principe du jeu est simple, il suffit de de tracer deux traits perpendiculaires et d´inscrire "oui" dans les deux cases opposées et "non" dans les deux autres. Ensuite, il faut positionner les deux crayons de papier sur les lignes dessinées de façon à ce que le deuxième soit en équilibre sur le premier et le tour est joué. Il ne vous reste plus qu´à invoquer Charlie. "Charlie Charlie, are you here ?". Si tout se passe comme prévu, le crayon du dessus doit pivoter vers le "oui" ou vers le "non". [...] Souvent, des scènes d´hystéries accompagnent les personnes qui jouent au Charlie Charlie Challenge, il paraît donc difficile de savoir avec exactitude si le crayon a bien bougé tout seul."

Th

Mais cette pratique est jugée très dangereuse par le Père Stephen McCarthy, qui adresse  une lettre ouverte aux élèves de l'école préparatoire Saints John Neumann and Maria Goretti Catholic High School à Philadelphie (Aleteia) :

"Mes chers amis,
J'ai appris qu'un jeu dangereux se répand sur les réseaux sociaux, incitant les jeunes ados, qui sont impressionnables, à convoquer les démons. Je tiens à vous rappeler à tous que "jouer innocemment avec les démons", ça n'existe pas. Si ce jeu parvient à vos oreilles, prenez garde et, je vous en prie, N'Y PARTICIPEZ PAS et incitez les autres à ne pas y participer. Je sais combien la curiosité est là, tentante ; mais le problème de s'ouvrir à l'activité démoniaque, c'est que l'on ouvre une fenêtre de possibilités qui ne se ferme pas facilement après. Si vous tenez à faire l'expérience de convoquer des entités spirituelles, puis-je vous recommander la messe ? Le chapelet ? Vous les jugerez, je pense, comme des alternatives de loin plus sûres et enrichissantes, à la longue. Je vous remercie d'avance pour votre coopération à cette question, des plus importantes.
Avec l'aide de vos anges gardiens, puisse Dieu nous bénir et nous protéger,
En Christ."

Posté le 1 juin 2015 à 09h48 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (14)

18 mai 2015

Libre journal de Grégoire Boucher avec Clotilde Noël pour "Tombée du Nid"

L'émission a été diffusée dimanche midi en direct sur Radio Courtoisie. Elle est désormais accessible dans une version allégée (40mn sur 1h30) sur Le Salon Beige, en couleurs :

Posté le 18 mai 2015 à 11h45 par Michel Janva | Lien permanent

16 mai 2015

L'auteur de Tombée du nid sur Radio courtoisie, en couleurs !

Tombée du nid est l’histoire de l’adoption d'une petite fille trisomique. Clotilde Noël est l'invitée du Libre Journal de Grégoire Boucher, sur Radio courtoisie, dimanche à 12h. L'émission, préenregistrée, a été filmée et sera diffusée ensuite sur Le Salon Beige.

Posté le 16 mai 2015 à 15h49 par Michel Janva | Lien permanent

13 mai 2015

Direct Citoyen : l'UMP va stocker les opinions politiques des utilisateurs aux USA. Allo ? la NSA?

Michel a évoqué il y a quelques temps la foirade du point de vue marketing digital de l'UMP qui avait oublié de réserver les noms des applications qui ont été alors utilisés par un autre développeur réactif. Direct Citoyen a donc été lancé aujourd'hui avec un nom légèrement modifié. Cette application aura pour but de récupérer en direct les avis des militants, pour plus de démocratie réactive et participative.

Alors dans le cadre du projet Hexagone de l'UMP, cette tâche a été développée par une startup... de droit US (sic), implantée aux US (bien que d'origine française). Mais on en apprend aujourd'hui de bonnes, qui nous font bien douter sur la sécurisation des données. En effet, c'est cette société américaine qui est en charge de l'hébergement. 

Bref, en vertu du patriot act, la NSA vous remercie. 

Posté le 13 mai 2015 à 15h19 par William Iverson | Lien permanent | Commentaires (0)

L'église Saint Symphorien à Versailles vue d'un drone

Dans un monde déboussolé, où beaucoup pensent trouver le bonheur dans la possession et la jouissance des biens matériels, l’église est un point de repère. Avec son clocher, elle est un témoignage silencieux, un doigt dressé vers le Ciel, la proclamation que l’homme ne peut pas délaisser une dimension essentielle de sa vie : la dimension verticale.

En France, notre pays est couvert d’un blanc manteau d’églises qui nous rappelle son identité et ses racines chrétiennes. 

C’est le message proclamé par ces images (réalisé par la société Wefly) :

Posté le 13 mai 2015 à 07h46 par Michel Janva | Lien permanent

07 mai 2015

Un des pionniers de l'internet français déménage ses serveurs en Norvège

Première conséquence de la loi liberticide sur le renseignement :

"Altern.org a choisi sa destination. Après avoir fait un comparatif mondial des pays qui protègent le mieux les libertés, qui assurent le mieux le développement humain et qui offrent le meilleur accès à internet, le fondateur de l'un des pionniers du web français a décidé de poser ses serveurs en Norvège.

Les boîtes noires qui se proposaient d'espionner l'activité de ses clients (et de leurs clients) grâce à des algorithmes n'étaient pas à son goût. L'hébergeur français (...) Valentin Lacambre, a annoncé que les serveurs seraient déménagés en Norvège :

A la recherche d’un pays d’accueil plus favorable à l’internet que la France d’après son Patriot Act pour héberger altern.org, j’ai fait mes courses"

Voici ce qu'on peut lire sur le site Altern.org :

"Suite au vote de la loi sur les services secrets à l'assemblée nationale hier, l'hébergeur altern.org ferme ses services le temps de déménager à l'étranger. Altern.org participe depuis vingt ans à faire du droit à la liberté d'expression une réalité pour les citoyens et résidents de ce pays. Pendant toutes ces années les dirigeants politiques, ceux des grandes entreprises, les notables de tout poil, n'ont eu de cesse que de refermer cette parenthèse de liberté ouverte par internet. On a bien rigolé en les voyant gesticuler à tenter de bloquer la mer avec des lignes maginot comme l'hadopi

Mais aujourd'hui ils ont trouvé une parade en nous obligeant par la loi a installer au coeur de nos infrastructures des analyseurs sous le controle des services secrets. Ce controle sur les télécommunications appelle à l'autocensure de notre expression publique et annihile notre vie privée sur internet.

Pour nous un seul jour sous écoute globale est un jour de trop. Altern.org refuse la boite noire des services secrets, ferme ses services immédiatement, pour les réouvrir dans quelques jours dans un pays plus respectueux des libertés individuelles."

Voici ce qui s'appelle donner une leçon au pays des droits de l'Homme...

Merci à GQ

Posté le 7 mai 2015 à 20h36 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

01 mai 2015

Pas de conquête politique sans un renversement d'ambiance intellectuelle

Philippe Millau, président de TV Libertés, déclare à Présent :

"Les indicateurs sont au vert. C’est-à-dire qu’à la fois le nombre de téléspectateurs, le nombre d’heures produites, le nombre de dons spontanés ou de signes de vie sont dans le vert. Ils sont en augmentation assez sensibles les uns et les autres. De plus, depuis quelques mois, il y a une influence sur les réseaux sociaux qui devient tout à fait significative en termes d’abonnements et de suivi. Nous sommes plutôt optimistes pour cette année.

Vous avez permis des échanges et des débats impossibles ailleurs. Votre mot d’ordre c’est « pas d’ennemi à droite » ?

Je ne le résumerais pas comme ça. Avec « pas d’ennemi à droite », on entre dans le scénario classique de la politique politicienne, les rapports droite-gauche, on se défend « non, non, vous savez je ne suis pas de droite » parce que ce n’est pas bien de l’être et on entre dans toute une série de considérations qui souvent obscurcissent les choses. Je dirais surtout : « pas d’ennemi pour la culture française et la civilisation européenne ». Pas d’ennemi pour ce qui constitue les substrats fondamentaux de notre être collectif. C’est plutôt la définition que je donnerais.

[...] Je crois que nous avons affaire aux derniers assauts d’une pensée ou d’un mode d’expression qui est aux abois. Cette façon progressiste de voir le monde, cosmopolite, universelle. Cette pensée unique, formatée, obligatoire. Tout ce consensus entre gens qui finalement n’ont plus grand-chose à dire, tout ça est au bout du rouleau. Et lorsque l’on est au bout du rouleau, on réprime. On réprime jusqu’à ce que les fureurs de la liberté l’emportent. Comme cela s’est déjà passé des milliers de fois dans l’histoire. [...]

Je vais vous donner un élément chiffré. Quand on regarde notre coût complet réel de production, nous produisons aux alentours de 1 500 euros de l’heure. Le prix de vente des producteurs de télévision classique pour les émissions les plus simples (les émissions de plateau ou d’enregistrement) se situe aux alentours de 30 000 euros. Et pour les émissions d’investigation plus complexes, on arrive à 150 000 ou 200 000 euros pour un format de 52 minutes. Nous produisons donc 20 à 100 fois moins cher que les autres.

Mais comment y arrivez-vous ?

Par un modèle économique mixte. C’est-à-dire que nous avons beaucoup de bénévoles. Nous avons aussi des personnes rémunérées mais pas très bien rémunérées, disons-le très clairement. [...]

Je suis de ceux qui pensent qu’il n’y aura pas de conquête politique possible, durable et présentant un intérêt historique (parce que l’on peut toujours conquérir le pouvoir mais si l’on n’en fait rien, à quoi ça sert ?) tant que l’on n’aura pas réglé le problème de l’ambiance sociétale et de la chape médiatique. Tant que nous sommes inexistants ou petits, ce qui est le cas actuellement pour notre télévision et pour notre presse, tant que nous sommes dans cet état de deuxième division quand nos adversaires jouent en première division, ils ont beau être en fin de régime, leur illusion durera encore et tout pouvoir politique qui arriverait sera malheureusement prisonnier de cette illusion. Il nous faut donc absolument renverser les éléments de fond. Et les éléments de fond sont médiatiques, ils sont intellectuels, ils sont moraux. Ils sont dans une autre dimension que la politique et la cuisine électorale. Ce socle, ce soubassement n’est pas encore-là. Nous y travaillons. C’est cela que nous devons faire ensemble."

Posté le 1 mai 2015 à 14h10 par Michel Janva | Lien permanent

20 avril 2015

Radio Courtoisie en couleurs, c'est sur Le Salon Beige !

Le Salon Beige est heureux de vous présenter cette première émission filmée et réalisée en commun avec Radio Courtoisie. Voici en exclusivité un extrait du dernier Libre journal de Lumière de l’Espérance, la Radio du dimanche de Radio courtoisie, dirigé par Grégoire Boucher.

Émission du dimanche 19 avril 2015, consacré au thème d’actualité : être missionnaire de la Miséricorde divine face à la montée de l’Islam. Grégoire Boucher reçoit :

  • L’Abbé Fabrice Loiseau, Fondateur et supérieur de la Société des Missionnaires de la Miséricorde divine
  • Virginie de Préval, Mère veilleuse, catholique et missionnaire
  • Mgr Dominique Rey, Évêque du Diocèse de Fréjus-Toulon

Nous espérons que vous apprécierez ce nouveau format d’émissions réalisées en collaboration avec radio Courtoisie. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et vos suggestions. Nous travaillons sur l’amélioration de ces entretiens originaux, et nous espérons pouvoir vous proposer très rapidement ces émissions en direct sur votre Salon préféré !

Durée 27mn :

 

Posté le 20 avril 2015 à 18h43 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (19)

18 avril 2015

Actuailes sort un site internet

Après 34 numéros (début au printemps 2013), le journal Actuailes, bimensuel gratuit et libre, lance un nouveau site internet d'infos pour les jeunes de 10 à 15 ans. L'objectif est d'avoir ainsi une page d'accueil sur internet à proposer pour les ordinateurs des centres de documentation des collèges. 

Image

Posté le 18 avril 2015 à 09h29 par Michel Janva | Lien permanent

12 avril 2015

Jubilé de la Miséricorde : le site internet

Le site officiel du Jubilé de la Miséricorde est ici. La Porte Sainte :

16489319394_412a1f0ddd_b

Posté le 12 avril 2015 à 12h03 par Michel Janva | Lien permanent

11 avril 2015

Le président et le dictateur

Jeudi soir, France 3 diffusait un documentaire du  réalisateur Antoine Vitkine, spécialiste de la Libye. Il raconte les relations chaotiques entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi : "Ou comment faire de sa politique étrangère un fiasco dont la Libye et le monde arabe dans son ensemble payent, chaque jour, les conséquences dramatiques."

 

Posté le 11 avril 2015 à 15h24 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (2)

08 avril 2015

Aymeric Pourbaix sur TV Libertés

Le rédacteur en chef de Famille chrétienne a été invité ce soir dans le journal de TV Libertés (à partir de 11mn) :

Posté le 8 avril 2015 à 21h53 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (0)

07 avril 2015

Le site de Famille chrétienne fait peau neuve

Mais l'adresse ne change pas.

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.52.24

Posté le 7 avril 2015 à 18h54 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (0)

Comment Twitter et Facebook ont fait plier la RATP

A lire ici le rôle des réseaux sociaux dans la lutte contre la censure de la RATP.

 

Posté le 7 avril 2015 à 16h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

26 mars 2015

Quand Hollande télécharge l'appli smartphone du Salon Beige

Voilà ce que ça donne :

CBA5Om-WYAAKsfd

Vous aussi, n'ayez pas peur, téléchargez l'application smartphone du SB !

Posté le 26 mars 2015 à 21h48 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

22 mars 2015

Paul-Marie Coûteaux sur "Bistro Libertés"

De TV Libertés :

"Assiste-t-on à une droitisation politique dans l'esprit des français? Valls fait-il de l'ombre à Hollande (à 32:06) ? À quel jeu jouent les États-Unis à l'heure actuelle (à 48:19) ? Débats intéressants en perspective dans le dernier numéro de Bistro Libertés avec comme invité Paul-Marie Couteaux que nous vous invitons à regarder dès-à-présent." A partager sans modération.

 

Posté le 22 mars 2015 à 19h01 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (0)

21 mars 2015

Economies en vue à Radio France ?

Notre gouvernement qui cherche désespérément à faire des économies pourrait utilement licencier les animateurs majoritairement gauchistes de France Inter, et se contenter d'une playlist, comme l'ont expérimenté et plébiscité les auditeurs aujourd'hui :

"Alors que les programmes de France Inter sont actuellement perturbés par la grève qui touche Radio France, les auditeurs ne semblent pas vraiment s'en agacer. Au contraire, nombreux sont ceux à se réjouir de la playlist proposée..."

Pour France Télévision, afin de faire remonter l'audience, on pourrait leur proposer ça :

Mire-television-300x225

Posté le 21 mars 2015 à 20h31 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (9)

"Dieu ou rien" : l'émission de Grégoire Boucher

Dimanche midi, dans son Libre Journal sur Radio Courtoisie, rediffusé à 16h pour le goûter, et à minuit pour les noctambules, Grégoire Boucher abordera la thème :

« Dieu ou rien », du 3e secret de Fatima à l’année de la Miséricorde

Invités :

  • Le Père Bernard de Frileuse, prêtre dans le diocèse de Luçon (85)
  • Pierre Barnérias, journaliste et réalisateur du film 3M et le 3e secret » actuellement en salles
  • Virginie de Préval, mère de famille catholique et missionnaire

Dieu ou rien. A l’heure du relativisme ambiant, des compromis en tout genre, de la langue de bois ecclésiastique et de la tiédeur spirituelle, voici une parole forte capable de réveiller les consciences molles d’un Occident fatigué de croire : « Dieu ou rien ». Quand une société rejette la vie, au point de tuer ses enfants dans le sein de leur mère et d’achever ses vieillards, elle court à sa perte ; quand elle méprise en outre l’amour qui unit l’homme et la femme dans le mariage et porte atteinte à l’intégrité de la famille, elle compromet son avenir ; et quand elle renie ses racines chrétiennes et dilapide son héritage, elle entretient une véritable apostasie silencieuse. « Les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises » dit Jésus. Nous sommes invités à nous réveiller, et à résister aux ténèbres grâce à la lumière de Marie et en confiant la France et nos âmes à la Miséricorde divine.

Posté le 21 mars 2015 à 10h43 par Michel Janva | Lien permanent

16 mars 2015

G. de Thieulloy sur TV Libertés : La fin de l’autorité incontestée du journaliste

Posté le 16 mars 2015 à 09h28 par Michel Janva | Lien permanent

06 mars 2015

Manuel Valls est bien ambitieux

Le Premier ministre a annoncé aujourd'hui ses pistes pour l'égalité dans les quartiers défavorisés, avec des mesures sur la mixité sociale, l'école, la sécurité et le logement. Parmi les mesures, celle-ci :

MpmA part censurer les sites concurrents, comment compte-t-il s'y prendre ?

Posté le 6 mars 2015 à 18h23 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (21)

05 mars 2015

Jusqu’à maintenant, personne n’a réussi à contrôler internet

Jean-Yves Le Gallou répond à Présent sur les projets liberticides de Christiane Taubira en matière d’internet et de droit de la presse. Extraits :

"La censure sur internet est un très vieil objectif du politiquement correct mais cela n’a jamais fonctionné. J’ai siégé de 1994 à 1999 à la commission des libertés, au Parlement européen. Commission des libertés, en novlangue, cela signifie commission de la répression des libertés. Le chef du groupe socialiste, dans cette commission, passait son temps à expliquer qu’il fallait contrôler internet pour combattre les sites « pédophiles, révisionnistes et racistes ». Ce chef de groupe socialiste a fait une très belle carrière puisqu’il est devenu président du Parlement européen : il s’agit de Martin Schulz… Mais jusqu’à maintenant, personne n’a réussi à contrôler internet. Entre l’épée et le bouclier, l’épée a toujours un coup d’avance, surtout s’agissant d’un réseau mondial. Avec des Etats qui ont des législations différentes, avec des technologies qui évoluent, toutes les censures ont vocation à être contournées.

Alors faut-il ne s’inquiéter de rien ?

Si, car malgré tout il y a trois choses préoccupantes. D’abord la volonté de contourner la justice avec une décision administrative préalable, ce qui signifie absence de débat et de contradiction. Ensuite la volonté de compléter la censure publique par la censure privée, avec l’intervention directe auprès des fournisseurs d’accès. Enfin la volonté de sortir les délits d’opinion du droit de la presse, au nom de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie et j’en passe. [...]

L’événement Charlie a été utilisé de façon extraordinaire. Première semaine : liberté d’expression généralisée ; deuxième semaine : attention, liberté d’expression restreinte pour les « idées de haine ». L’expression désigne tout simplement les idées politiquement incorrectes, comme par exemple dire que l’immigration n’est pas bonne pour la France. La sidération de l’opinion, obtenue par la mobilisation de tous les moyens de propagande, a servi à faire avancer un projet antérieur. [...]"

Posté le 5 mars 2015 à 10h00 par Michel Janva | Lien permanent

02 mars 2015

Les drones : après les centrales, Paris, c'est au tour des cathos d'en parler

L'Eglise de Saint Georges situé dans le vieux Lyon a fait appel à la société Wefly, société de production audio-visuelle disposant d'une flotte de drone​s, pour réaliser un court métrage. Il met en scène une jeune femme qui traverse des moments difficiles : perte de son travail, de son mari ; et qui finira par trouver la Foi.

Posté le 2 mars 2015 à 22h26 par Michel Janva | Lien permanent

18 février 2015

Jeûne pour la France

Le site "Jeûne pour la France" a été remis en ligne ce mercredi des Cendres. Il sera animé pendant tout ce Carême.

Posté le 18 février 2015 à 10h34 par Michel Janva | Lien permanent

08 février 2015

Twitter n'est pas jouer

"Cambadélice" a dû se mordre les doigts d'avoir twitté ceci :

  B9Vi1nfIcAAgRg-

S'étant rendu compte, mais un peu tard, de l'incongruité de son tweet, il l'a effacé pour écrire ceci :

B9VhOoDIEAIjmxp

Hé oui, pas facile de s'y retrouver, sur le chemin brumeux et épineux du "padamalgam"...

Posté le 8 février 2015 à 18h46 par Marie Bethanie | Lien permanent

07 février 2015

Nouveau Hors Série de Présent

  =?ISO-8859-1?B?UHLpc2VudEhTNk9L?=

Avec les interviews de Paul-Marie Couteaux, Marion Maréchal-Le Pen,Bruno Gollnisch, Jacques Bompard, Fabrice Robert, Alain Escada, Nicolas Bay, Carl Lang, Jacques Trémolet de Villers, l’abbé de Tanouarn, etc.

Le site du quotidien.

Posté le 7 février 2015 à 09h00 par Michel Janva | Lien permanent

04 février 2015

Quand Facebook censure les prêtres

Qui pourra encore penser après cela que la cathophobie est anecdotique, voire la paranoïa d'une poignée de cathos se complaisant dans l'état de victime ? Facebook démontre que la cathophobie est une réalité quand il censure les prêtres qui veulent accoler leur titre sacerdotal à leur nom, et seulement les prêtres. Edifiant :

[...]"Le père West, si nous pouvons encore l'appeler ainsi, raconte qu'il a voulu accéder à son compte il y a quelques jours de cela, et qu'il a été bloqué parce que son nom d'utilisateur incluait  le titre de « Père ». On le savait déjà : la chasse aux pseudonymes et aux comptes anonymes est ouverte sur Facebook. Cela fait aussi un certain temps que le réseau social a choisi d'adopter une politique restrictive à l'égard de l'utilisation par ses membres de leurs titres professionnels. « Facebook est une communauté où les gens utilisent leur véritable identité », telle est sa politique.[...]

Jusque là, tout paraît normal : les prêtres sont juste soumis au régime commun des utilisateurs de Facebook. Nombre d'entre eux ont d'ailleurs contourné la règle pour affirmer quand même leur identité sacerdotale sur le réseau social :

 De nombreux religieux catholiques contournent l'interdiction en associant « Père » ou « P » à leur prénom, ou ajoutent un trait d'union entre les deux. Certains membres d'ordre religieux ajoutent les initiales de leur ordre après leur nom. « Je connais un éprêtre qui est Italien et utilise "Don", un titre courant en Italie pour "Père" », raconte le père West, par ailleurs vice-président de missions de Human Life International.[...]

Facebook est-il vraiment indispensable pour un prêtre ? vous demandez-vous. Eh bien, pour certains, comme Mgr Paul Coakley, archevêque d'Oklahoma City, oui :

"« J'ai contourné l'interdiction en associant mon titre à mon nom : "archevêquePaul Coakley". Une des choses qui m'ont attiré avec Facebook, ce sont les opportunités que le réseau social offre à l'évangélisation. Je veux que les gens sachent avec qui ils communiquent quand ils communiquent avec moi.  Ce type de restriction ne me parait pas cadrer avec le type de discours social que les médias devraient promouvoir. »[...]

Il semblerait que seuls sont censurés les titres chrétiens, les autres titres religieux tels "rabin" ou "imam" restant apparents sur la page des intéressés. D'autre part, si être "Père" sur Facebook est interdit, étaler sans complexe son "identité de genre" ne l'est pas du tout :

" Le père Stephen Imbarrato qui, lui aussi, a rencontré des problèmes en utilisant « Père », signale une autre anomalie : « Certains soulignent une autre contradiction, à savoir que  Facebook a accepté tous les différents genres dans lesquels les utilisateurs peuvent se classer eux-mêmes »"[...]

La seule chose qui vienne à l'esprit, c'est... cathophobie. Et ce n'est pas de la paranoïa.

Posté le 4 février 2015 à 08h50 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (4)


     Archives > Médias : Nouveaux médias

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Médias : Nouveaux médias