17 octobre 2017

Mgr Centène soutient les veillées pour la vie

Lettre-VPLV-MGR-Centène-2017

Posté le 17 octobre 2017 à 21h24 par Michel Janva | Lien permanent

16 octobre 2017

Etats-Unis : le ministère de la santé reconnaît que la vie commence à la conception

Lu sur Gènéthique :

"Le ministère de la santé américain, dans sa proposition de plan stratégique pour  2018-2022, « reconnait que la vie commence à la conception ». Le plan stratégique actuel, rédigé sous l’administration Obama, parle d’accomplir sa mission « à travers des programmes et des initiatives couvrant un large éventail d’activités, servant les américains à toutes les étapes de la vie ». Dans le prochain plan, les termes « dès la conception » ont été  ajoutés à la fin de cette phrase. Il rappelle aussi que « l’objectif ultime est d’améliorer les résultats des soins de santé pour toutes les personnes, y compris les enfants à naitre ». De plus, l’expression « mort naturelle » en référence à la fin de vie a été ajoutée dans le nouveau plan, « suggérant que la fin de vie ne devrait pas être accélérée par l’intervention humaine ». Le projet de document est ouvert aux commentaires du public jusqu'au 27 octobre. S'il est approuvé, il remplacera le plan quinquennal précédent de l'administration Obama.

Des personnalités « prolife » ont rejoint le ministère de la santé depuis l’élection de Donald Trump : Teresa Manning, secrétaire adjointe aux affaires de la population, supervisant le financement fédéral des programmes de planification familiale, Charmaine Yoest, ancienne présidente d’Americans United for Life, secrétaire adjointe aux affaires publiques, et Matthew Bowman, avocat qui a travaillé pour Alliance Defending Freedom."

l'Amérique en marche vers l'abolition de l'avortement.

Posté le 16 octobre 2017 à 17h47 par Michel Janva | Lien permanent

13 octobre 2017

Concours d'affiche pour les veillées pour la vie

Veillée pour la Vie - FondC’est la septième année qu’un groupe de laïcs prend en charge la coordination nationale des Veillées pour la vie. L’initiative vient du pape émérite Benoît XVI : en novembre 2010, celui-ci avait appelé l’Eglise à prier pour la vie naissante au cours de la veillée ouvrant le temps de l’Avent, « un instant propice pour invoquer la protection divine sur chaque être humain appelé à l’existence». Il s’agit de demander au Seigneur « sa grâce et sa lumière pour la conversion des cœurs et donner un témoignage ecclésial commun pour une culture de la vie et de l’amour. »

Cette année, ces veillées se dérouleront le samedi 2 décembre. L’équipe d’organisation, composée de bénévoles catholiques, fait appel à vous pour créer de nouvelles veillées dans vos paroisses et pour les afficher ! Toutes les sensibilités artistiques sont les bienvenus pour dessiner les affiches des veillées…

Outre les nombreux lots en jeu (une médaille de baptême Laudate de la Très Sainte Famille, des livres, des CD d’artistes chrétiens, ne sont que quelques uns des cadeaux des sponsors officiels !), créer une veillée et participer à ce grand concours est une manière originale de proposer une réponse positive au discours ambiant qui tend à désacraliser la vie…

Le site www.veilleespourlavie.org réunit en une carte l’ensemble des veillées organisées et met à disposition des documents de formation, des archives, des affiches, la carte des lieux de prières. Vous pouvez aussi contacter les coordinateurs nationaux via leur adresse e-mail : contact@veilleespourlavie.org  pour annoncer votre veillée et proposer votre affiche.

Posté le 13 octobre 2017 à 13h14 par Michel Janva | Lien permanent

10 octobre 2017

La campagne pour le droit à la Vie continue

Clv-aff-pasunchoix_0Le visuel de campagne pour le droit à la Vie a suscité sur le net une vague de réactions qui méritent d'être soulignées de par leur extrême violence. En quelques jours pluie d'insultes, d'agressivité et de menaces furent déversées à l'encontre de Choisir la Vie en général, et plus particulièrement à l'encontre de sa présidente Cécile Edel.

Nous y voyons la preuve que nous touchons juste en affichant publiquement cette réalité simple, vraie que nombreux veulent pouvoir effacer car trop violente: l'avortement porte atteinte à la vie d'un enfant!Cette réalité fait très fortement écho en chacun et elle est insupportable pour certains.

La journée mondiale pour le droit à l'avortement proclamée par Marisol Touraine en 2015 est terminée mais 220 000 enfants sont toujours avortés chaque année en France.

Nous devons continuer à nous mobiliser! Nous comptons sur vous pour continuer à diffuser ces affiches et autocollants qui dérangent tant !

Pour toute commande : info@choisirlavie.fr (libre participation aux frais)

Pour tout don : chèque à l'ordre de Choisir la Vie : 70 bld St Germain- 75005 Paris ou via paypal sur www.choisirlavie.fr

Posté le 10 octobre 2017 à 11h19 par Michel Janva | Lien permanent

08 octobre 2017

Marche pour la vie à Cracovie

Après la messe célébrée en la cathédrale de Wavel, des milliers de Polonais ont marché aujourd'hui pour la vie. Le vice-président de Choisir la Vie, Paul Ginoux Defermon, responsable des relations étrangères, représentait la France et a prononcé un discours de soutien et d encouragement à nos amis polonais. 

DLnow-eWsAE7b2f

DLnpKuBWkAAGMZ0

Thumbnail-2

Le cardinal Stanisław Dziwisz, archevêque de Cracovie :

Thumbnail-3

Thumbnail-4

Discours de Paul Ginoux Defermon, lu en anglais et traduit simultanément en polonais :

"Chers amis Pro Vie de Cracovie et de toute la Pologne

Je suis très honoré d’être invité par vous et de vous apporter le soutien et les encouragements du monde Pro Vie Français. La première loi qui a dépénalisé l’avortement en France a été promulguée le 17 janvier 1975, la ministre de la santé étant Simone Veil. Les lois qui ont suivi ont progressivement aggravé la situation et de nos jours l’avortement est pratiquement de venu un droit.

Depuis 1975 nous avons eu plusieurs marches Pro Vie à différentes occasions mais depuis 2005 nous organisons une marche pour la Vie à Paris chaque année en janvier. Je suis vice-président de « Choisir la Vie » une association Pro Vie créée en 1982 qui :

Nous avons l’habitude d’inviter des délégations étrangères à cette marche et en profitons pour organiser une réunion d’échanges avec leurs responsables avant la marche. Actuellement nous avons un nouveau président de la République et un nouveau gouvernement qui s’intéressent beaucoup à l’économie et très peu aux questions sociétales mais nous craignons qu’ils suivent les tendances dites « politiquement correctes » et acceptent de faire passer une loi pour autoriser la PMA pour les femmes célibataires et les paires de lesbiennes. Nous suivons aussi de près ce qui se passe au Parlement Européen, à la Commission Européenne et à la Cour Européenne de Justice.

En effet nous sommes sûrs que ce qui se passe ici à Cracovie ou à Varsovie a une influence sur ce qui se passe en France et vice versa. C’est pour cela que nous pensons qu’il est important déjà de se connaître pour pouvoir éventuellement organiser des actions communes à l’échelon Européen si nécessaire. Nous vous souhaitons beaucoup de réussite dans toutes vos actions."

Dieu vous garde ainsi que votre pays bien aimé.

Posté le 8 octobre 2017 à 16h06 par Michel Janva | Lien permanent

Veillées pour la vie à la veille du 1er dimanche de l'Avent

Du site des veillées pour la vie :

"La protection de la Vie est une exigence du Chrétien. « Le Christ est le Chemin, la Vérité, et la Vie ». Il nous appelle à soutenir nos frères, et particulièrement les plus faibles et les plus vulnérables. « Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Se préoccuper de la Vie menacée des enfants à naître et des personnes âgées est une exigence de l’Amour et une urgence. C’est ainsi que Saint Jean-Paul II conclu son encyclique Evangelium Vitae par sa grande prière pour la Vie. « Ô Marie, aurore du monde nouveau, Mère des vivants, nous te confions la cause de la Vie… ».

Benoît XVI s’est fait l’écho du saint pape Jean Paul II qui souhaitait dans son encyclique qu’une grande prière pour la Vie traverse le monde (Evangelium Vitae n°100) : En 2010, il lança les veillées pour la vie à la veille de l’Avent. A travers le monde, ce fut les prémices d’une nouvelle vague qui lentement mais sûrement, rogne les murs idéologiques de la culture de mort… Donnons un « témoignage ecclésial commun pour une civilisation de la Vie et de l’amour » (lettre de demande du Pape Benoît XVI aux évêques du monde entier en 2010)

À l’heure où la Vie est menacée de toute part, il est urgent et indispensable de prier pour la Vie et ainsi répondre à l’appel de notre Pape François en faisant tomber les barrières de la « mondialisation de l’indifférence » par le remède qu’il nous invite à prendre : la fraternité : « Un des défis les plus urgents est celui de la mondialisation de l’indifférence. » Répondre à cette urgence devrait être une préoccupation de tout Chrétien qui se préoccupe de ses frères. Mais comment y répondre ?

Ces paroles peuvent choquer…  Elles visent pourtant à obtenir la paix ! Lors du discours de remise du Prix Nobel de la Paix en décembre 1979, la Bienheureuse Mère Térésa n’a pas hésité à nous interroger sur ce nouveau massacre des saints innocents, des tout-petits… En France ? 220 000 avortements par an… 1,2 million en Europe et 50 millions de part le monde… chaque année… Comment pouvons-nous rester inactif ?

Alors comment agir ?

Souvenons-nous des bons conseils de Mère Térésa : « Plus nous recevons dans le silence de la prière, plus nous donnerons dans la vie active. » Nous voulons nous donner activement pour protéger la vie, alors commençons par prier !

A l’image de Notre Dame de Guadalupe, des saints apôtres, du vénérable professeur Lejeune, de Ste Mère Térésa, devenons des Missionnaires de l’Evangile de la Vie : réveillons les forces spirituelles qui sommeillent en France en participant à la création d’une veillée dans notre paroisse. 200 veillées en moyenne les années passées : 300 veillées pour la Vie sont attendues en 2017 !"

Organiser une veillée pour la vie

Veillée pour la Vie - Fond

Posté le 8 octobre 2017 à 08h26 par Michel Janva | Lien permanent

07 octobre 2017

Marche contre l'avortement en Australie

Posté le 7 octobre 2017 à 20h21 par Michel Janva | Lien permanent

30 novembre : conférence de Cécile Edel à Lourdes

Affiche C. Edel 30 novembre  2017

Posté le 7 octobre 2017 à 10h35 par Michel Janva | Lien permanent

06 octobre 2017

8 octobre : 33e pèlerinage à Notre-Dame de Vie (St Lambert des Bois)

Le 33ème pèlerinage à Notre Dame de Vie, pour la défense de la Vie a lieu le dimanche 8 octobre. Le père Lambert, prieur du couvent des dominicains de Tours, célébrera la Messe.

Capture

Posté le 6 octobre 2017 à 10h32 par Michel Janva | Lien permanent

Samedi 7 octobre : rosaire pour la vie à Notre-Dame de Paris

ROSAIRE_ndvie

Posté le 6 octobre 2017 à 08h00 par Michel Janva | Lien permanent

27 septembre 2017

Journée pour le droit à l'avortement : Choisir la Vie riposte en lançant une grande campagne de sensibilisation pour le droit à la Vie

0

Communiqué de Choisir la vie :

"En 2015, Marisol Touraine, alors Ministre de la Santé, décidait de faire du 28 septembre, la journée mondiale du droit à l'avortement et célébrait cet évènement en inaugurant un numéro vert d'appel pour informer les femmes sur l'IVG. Depuis, chaque année, à cette même date, nous voyons fleurir de nouvelles affiches non seulement promouvant toujours davantage ce droit mais également en le glorifiant... comme si l'avortement était l'objectif ultime à atteindre dans la vie d'une femme !

Depuis plus de 40 ans, les gouvernements successifs ont persisté dans cette volonté de banaliser et nier en particulier l'impact psychologique de cet acte qui arrête un cœur qui bat.

Choisir la Vie qui, quotidiennement, se place et du côté des femmes et du côté des enfants à naître entend, par sa nouvelle campagne pour le droit à la vie, riposter à cette campagne pro IVG et montrer que l'avortement ne peut constituer un choix respectueux de la vie humaine.

Pour toute commande d'affiches et d'autocollants : info@choisirlavie.fr (libre participation aux frais)."

Posté le 27 septembre 2017 à 15h37 par Michel Janva | Lien permanent

Rosaire SOS Tout-Petits le samedi 30 septembre à Versailles

Venez prier le Rosaire en réparation en raison des avortements volontaires : samedi 30 septembre 2017 à 14 h 30 à Versailles, place du Marché (au croisement de la rue de la Paroisse et de la rue du Maréchal Foch).

Posté le 27 septembre 2017 à 08h16 par Michel Janva | Lien permanent

26 septembre 2017

Courir pour la vie

FLyer-wb-La rentrée est le temps des bonnes résolutions. Quel plus bel engagement que celui de réaliser dans l’année un défi sportif au service des plus fragiles ? De jeunes entrepreneurs invitent toutes les personnes qui souhaitent porter la cause de la vie à rejoindre l’équipe « courir pour la vie ». L’objectif de Courir pour la vie est double :

1° Affirmer auprès de l’opinion publique que la vie des plus fragiles mérite d’être vécue et respectée.

Lever des fonds pour financer les missions de la Fondation Jérôme Lejeune, qui développe des programmes de recherche visant la mise au point de traitements pour la trisomie 21 et d'autres déficiences intellectuelles. Elle assure à Paris au sein de sa consultation le suivi de plus de 8000 patients.

Pour mémoire, en 2016 et 2017, l’équipe organisatrice avait mis en lumière la cause des chrétiens d'Orient d'une manière inédite en réunissant, au bout de deux ans, 3 000 coureurs et 1 000 supporters au cours du Fitbit Semi-Marathon de Paris. Les inscriptions pour courir sont ouvertes jusqu'à fin novembre.

Des entrainements conviviaux sont organisés deux fois par semaine à partir du 14 octobre :

Posté le 26 septembre 2017 à 20h47 par Michel Janva | Lien permanent

25 septembre 2017

Petit pas pro-vie au Conseil régional d'Ile de France

Trouvé dans Famille chrétienne :

0

Posté le 25 septembre 2017 à 13h39 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (2)

20 septembre 2017

Succès de la Marche pour la vie à Berlin

D'Angelika de Poncharra, déléguée de Choisir la vie aux relations avec les étrangers :

1Malgré trois contre-manifestations déclarées à proximité, samedi 16 septembre 2017, la 13e marche pour le respect de toute vie humaine a réuni environ 7500 personnes dans la capitale allemande pour manifester en faveur de la protection des plus faibles, l'accueil de tout enfant, contre l'avortement et la sélection prénatale. Le collectif « Bundesverband Lebensrecht », composé de 13 associations de défense de la vie et de la famille, avait appelé à la mobilisation et au recueillement pour se souvenir des enfants non-nés.

Une semaine avant les élections au Parlement fédéral, la manifestation a débuté à 13 h dans le quartier ministériel devant le Reichstag. Douze intervenants ont pris la parole, dont les déléguées de la marche parisienne et de la marche suisse (interdite cette année). L'archevêque de Berlin, Mgr Koch, et le président de la conférence des évêques allemands, le cardinal Marx, avaient envoyé des messages de soutien, tandis que l'évêque de Ratisbonne, Mgr Voderholzer, et trois évêques coadjuteurs étaient là. Les Églises protestantes étaient peu représentées. Les manifestants étaient venus de toute l'Allemagne, et spécialement du Sud à majorité catholique, mais aussi de plusieurs pays d'Europe de l'Ouest et de l'Est.

Les intervenants insistaient sur le droit à la vie, premier de tous les droits, sur la défense de la dignité inhérente et intouchable de tout être humain. L'atteinte à cette dignité entraîne la souffrance du bébé, de la femme, de l'homme et de la société. Dieu aime tout homme, sa créature, dès la conception, et toute vie est une merveille de Dieu.

2Le témoignage d'une maman et de son adolescent porteur de trisomie 21, a encouragé les assistants à « accepter de la main de Dieu et à aimer de tout son coeur » tout homme avec ses limites et à trouver beaucoup de bonheur avec des personnes « différentes », mais extraordinaires.

Des jeunes de trois pays européens se sont présentés comme « We are the pro-life generation ! »

Plusieurs demandes ont été adressées aux futurs membres du Bundestag : « Soyez favorables aux familles, respectez le début de la vie dès la conception, dites la vérité concernant l'avortement et l'euthanasie, protégez les embryons, les handicapés, les malades et les personnes âgées... »

Les défenseurs de la vie ont ensuite commencé leur marche de silence et de deuil pour parcourir le centre de Berlin sur 5 km. Ils ont pu défiler sous la Porte de Brandebourg, symbole de la division allemande, puis de l'unité retrouvée. Un millier de croix blanches, des photos de petits enfants, des ballons et des pancartes parlaient du respect de la vie.  On y lisait « Je suis un être humain », « Tout homme veut vivre », »Accueil aimant au lieu d'exclusion », « Un homme véritable défend son enfant », « Accompagner au lieu de tuer », « Babies welcome », « Be pro-life, not pro-killing ! » etc. Il y avait aussi d'immenses faire-part de décès d'enfants avortés.

0Dans la capitale fédérale, le douloureux souvenir des « vies sans valeur » selon l'idéologie national-socialiste est encore palpable, mais il reste aussi une forte présence communiste et anarchiste. Pendant tout l'après-midi, ces groupes « pro-choice » perturbaient la manifestation par des slogans comme « Ni Dieu, ni État, ni patriarchat » ou en s'infiltrant dans le cortège avec des parapluies dans les couleurs de l'arc-en-ciel, symbole LGBT. Les 900 policiers déployés écartaient les perturbateurs et frayaient un chemin aux marcheurs en contenant les opposants. Les jeunes bénévoles organisateurs portaient des T-shirts verts avec le texte « It's a child, not a choice ! » 

De retour devant le Reichstag, un office œcuménique a terminé la rencontre. Dans son sermon, l'évêque catholique de Ratisbonne, Mgr  Voderholzer, a rappelé que les enfants sont à accueillir comme une bénédiction de Dieu, et que nous devons prier pour tous les mal-aimés et pour les opposants. L'Incarnation du Fils de Dieu comme un tout petit bébé dépendant a élevé l'homme en dignité.

« L'opposition féroce de certains prouve que nous avons à protéger quelque chose d'important, de précieux, de saint ! Il nous incombe de garder vivante la conscience de la gravité de l'avortement, de l'eugénisme, du suicide assisté et de l'euthanasie. Nous devons parler de ces sujets autour de nous et aider concrètement des personnes en difficulté afin que la vie humaine soit respectée et protégée. »

En France, la prochaine Marche pour la vie aura lieu le 21 janvier 2018.

Posté le 20 septembre 2017 à 16h27 par Michel Janva | Lien permanent

23 septembre : SOS Tout Petits à Poissy

Capture d’écran 2017-09-18 à 19.15.15

Posté le 20 septembre 2017 à 08h13 par Michel Janva | Lien permanent

16 septembre 2017

Rassemblements pro-vie dans 34 villes russes

Lu sur Orthodoxie :

"Des opposants à l’avortement ont organisé le 14 septembre des rassemblements intitulés « Ils auraient pu aller à l’école », à l’occasion du début de la nouvelle année scolaire. Des rassemblements ont eu lieu dans 34 villes de Russie, dont Moscou, Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg, Kazan, Mourom, Krasnoïarsk, Tioumen, Krasnodar, Kirov, Nijni-Novgorod, Novossibirsk, Omsk et Orenbourg.

« Les membres du mouvement panrusse « Pour la Vie ! » tentent d’attirer l’attention du public sur le fait que la Russie perd chaque jour l’équivalent des étudiants de deux grandes écoles dans les cliniques d’avortement du pays », a déclaré le service de presse du mouvement.

« Pendant les rassemblements, les activistes ont disposé des chaussures d’enfants sur les places des villes, symbolisant le nombre d’avortements dans les régions et localités concernées. Les organisateurs ont prévu de placer 2000 paires de chaussures d’enfants sur la place Sokolniki Park de la capitale, ce qui correspond au nombre quotidien d’avortements dans le pays. Des bénévoles ont collecté des chaussures chez les habitants de Moscou et de la région », mentionne le mouvement.

Selon les organisateurs, les chaussures sont destinées à faire « visualiser les statistiques brutes de l’avortement ». Les chaussures seront ensuite distribuées aux familles pauvres.

Pendant deux ans et demi, un autre programme « Sauvez une vie », qui fonctionne avec plus de 140 psychologues et travailleurs sociaux dans 86 localités de Russie, a réussi à empêcher 7000 avortements chez des femmes ayant des problèmes financiers. 65.000 femmes en tout ont reçu de l’aide de diverses façons. Les activistes pensent que l’État et la société ont assez de ressources pour aider de telles familles à garder leurs bébés.

En août de cette année, « Pour la Vie » a annoncé le recueil de plus d’un million de signatures pour soutenir l’initiative destinée à débloquer une assistance du budget de l’État pour les familles nombreuses. La pétition comportait également une proposition de protéger la vie de chaque enfant depuis le moment de sa conception. Le nombre d’avortements en Russie a été réduit de moitié sur les quatre dernières années, selon le ministre de la santé, Veronika Skvortsova. Celle-ci a mentionné que 2016 a été une année « très importante », le nombre d’avortements ayant été réduit de 96.300 (13%). Les années précédentes, la baisse moyenne était de 8%, par exemple 67.000 de moins en 2015. « Je suis très contente », a-t-elle dit, que « sur un nombre supérieur à 90.000, le nombre d’avortements désirés, c’est-à-dire pour des raisons autres que médicales, a diminué de 72.000 ».

L’Église orthodoxe russe avait déclaré que le problème des avortements ne peut être résolu que si les femmes voient une alternative véritable sous la forme d’aide et de participation à leur sort par l’État et la société. Le 15 août 2017 avait eu lieu une Liturgie nocturne à Moscou, suivie d’une prière « pour la cessation du péché d’infanticide »."

Posté le 16 septembre 2017 à 10h04 par Michel Janva | Lien permanent

10 septembre 2017

La marche pour la vie interdite en Suisse

En 2016, la 7e marche annuelle suisse avait été confinée par la police fédérale sur une place de Berne, et la 8e édition, prévue pour le 17 septembre, a été interdite en la fête fédérale de prière nationale, d'action de grâce et de pénitence !

La manifestation, prévue sous le thème « Prier pour la vie » de tout être humain de la conception à la mort naturelle, devait se dérouler sur les traces du saint national et unificateur du pays, st. Nicolas de Flue, mais les deux communes concernées et le canton n'ont pas donné leur accord, et un premier recours en justice n'a pas abouti. Les communes disent craindre pour la tranquillité des pèlerins et redouter des troubles à l'ordre public par des contre-manifestants.

Des réunions de prière décentralisées pour défendre le droit à la vie sont prévues le 17 septembre en différents endroits de la Suisse, dans et en dehors des églises, comme alternative à la marche interdite.

Voici des extraits du message de soutien de Choisir la Vie à nos amis suisses

"Chers amis de la vie suisses,

Les défenseurs de la vie humaine en France sont affectés par l'interdiction injuste de votre marche pour la vie. Les attaques contre la vie sont orchestrées mondialement et la contestation doit être internationale. Si des manifestations pacifiques sont interdites, et que l'interdiction ne frappe pas des contre-manifestations violentes, et si la liberté d'expression et de manifestation coûte trop cher en forces de police, nous ne devons plus rien attendre de bon de nos gouvernants. Nous souhaitons à nos amis suisses d'autant plus de succès pour la défense de l'enfant à naître et ses parents par la prière et la parole dans et en dehors des lieux de culte.

  • Cécile Edel, Présidente, 
  • Marie-Aline Chevreau, secrétaire, 
  • Paul Ginoux-Defermon, responsable des relations avec les étrangers,
  • Angelika de Poncharra, déléguée pour l'étranger pour l'association française de défense de la vie CHOISIR LA VIE

Posté le 10 septembre 2017 à 19h54 par Michel Janva | Lien permanent

L'Allemagne se mobilise pour le respect de la vie

Vendredi 15 septembre, la fédération de treize associations pro-vie allemandes et autrichienne, appelée Bundesverband Lebensrecht, organisera un congrès sur la bioéthique et la dignité humaine, suivi samedi 16 septembre par la Marche pour la Vie annuelle allemande à travers le centre de la capitale, Berlin.

La devise de la mobilisation de cette année est « Protégeons les plus faibles ! Disons 'oui' à tout enfant. Arrêtons l'avortement et la sélection embryonnaire ! »

Voici la traduction du tract :

« Tous les hommes sont précieux. S'il est vrai que chaque être humain a la même dignité, * cela s'applique aussi aux enfants à naître et aux personnes âgées ou malades * il est scandaleux de proposer aux personnes en détresse la mort comme solution * il est grand temps de se mobiliser pour toutes ces personnes. Parce que c'est vrai, nous devons nous lever et nous mettre en marche. » « Ensemble pour la vie, pour une Europe sans avortement et sans euthanasie ! »

Choisir la Vie, comme pour la plupart des marches en Europe et dans le monde, enverra sa déléguée aux relations avec les étrangers pour soutenir nos voisins allemands.

Capture d’écran 2017-09-10 à 17.24.56 Capture d’écran 2017-09-10 à 17.25.07

Posté le 10 septembre 2017 à 17h26 par Michel Janva | Lien permanent

08 septembre 2017

Slogan à la fois pro-famille et anti-immigration

Deux en un c'est plus malin, "Les nouveaux Allemands ? Nous les ferons nous-même." : c'est le slogan du parti de droite allemande AFD :

Image-1182767-860_galleryfree-medq-1182767

Posté le 8 septembre 2017 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (4)

20 juillet 2017

Aux membres de nos familles qui vivent un handicap et qui nous apportent tant

Du prince d'Orléans :

Aigrefoin-3-300x239"Cette fin de semaine, le foyer de ma soeur Blanche fêtait ses trente-six ans. Les foyers de l’Arche sont organisés en différentes maisons d’une dizaine de personnes handicapées et de leurs accompagnateurs. Celui dans lequel vit Blanche porte le nom de Magnificat, qui correspond tout à fait à la joie et la bonne humeur qui régnaient en ce quatorze juillet.

Cette fête marque aussi un changement fort pour elle. Cela fait trente-trois ans qu’elle est résidente à l’Arche et elle va maintenant rejoindre une autre maison sur le même site qui accueille les plus anciens avec une assistance médicalisée.

Blanche a grandi à Magnificat, c’est là qu’elle se sent chez elle. Comme notre frère François qui réside à l’Arche de Paris, elle est toujours heureuse de pouvoir sortir régulièrement nous voir. Cependant c’est grâce à l’Arche qu’ils ont construit leur environnement d’adulte avec leurs amis, leurs activités au Centre d’Aide par le Travail et leurs loisirs.

Ces invitations sont toujours pour nous des moments privilégiés qui sortent de l’ordinaire, dans une joyeuse effervescence comme vous le verrez sur certaines photos.

Je veux rendre un hommage particulier aux membres de nos familles qui vivent un handicap et qui nous apportent tant. Ils nous communiquent une vraie joie fraternelle ; une belle leçon d’humanité à un moment où beaucoup d’entre eux n’arrivent pas jusqu’à la naissance parce qu’ils ne sont pas désirés. Je le dis ici, leur vie vaut vraiment la peine d’être vécue … et pour moi, que serait ma vie sans eux ?"

Posté le 20 juillet 2017 à 08h16 par Michel Janva | Lien permanent

13 juillet 2017

Avortement : et si le père était consulté ?

Les femmes de plus de 18 ans devront, si elles souhaitent avorter, demander l’autorisation préalable au père de l'enfant. C’est ce que dispose la loi qui entrera en vigueur dans l’État conservateur d’Arkansas fin juilletSi les femmes sont mineures, elles devront obtenir l’accord de leurs parents. 

Comme le texte ne stipule pas d’exceptions (viol ou inceste), de nombreux médias titrent sans vergogne que la loi permet aux violeurs de poursuivre leurs victimes…

Posté le 13 juillet 2017 à 08h15 par Michel Janva | Lien permanent

04 juillet 2017

Plus de 80 000 personnes au Rally For Life le week end dernier à Dublin

DD5wTY0W0AAHtIm

Posté le 4 juillet 2017 à 19h41 par Michel Janva | Lien permanent

Lille : un foetus sauve la vie de sa mère et la sienne

Histoire incroyable parue dans la revue European Journal of Obstetrics, Gynecology and Reproductive Biology :

"Enceinte de huit mois, une jeune femme de 31 ans s'est présentée aux urgences du CHU de Lille car elle souffrait de violentes douleurs au ventre. Les médecins ne vont rien découvrir d'anormal lors de l'examen, mais la jeune femme se plaint de douleurs si violentes qu'ils décident de faire un angioscanner. Le résultat est sans appel : rupture utérine, une grave complication pour elle et son bébé.

Opérée d'urgence, les chirurgien découvrent que le muscle utérin est rompu sur dix centimètres au niveau d'une cicatrice laissée par la césarienne qu'elle a subi en 2013. Mais les médecins découvrent autre chose, de bien plus incroyable : le fœtus a le dos plaqué contre la zone rompue, si bien qu'il a en quelques sortes colmaté la rupture. « Il se produit alors un effet de succion : le dos du bébé est aspiré par la brèche utérine qu'il va complètement colmater. Tout se passe donc comme si le dos du bébé faisait ventouse », écrit Le Monde. « Le dos du fœtus a fait office de bouchon hermétique, d'autant que l'utérus s'est rétracté également autour de lui ». Le bébé a également empêché que le cordon ombilical ne passe a travers la rupture utérine, mais également que la mère ne fasse une hémorragie utérine, explique le Dr Charles Garabedian.

Il a fallu pratiquer de toute urgence une césarienne pour sauver le bébé. Le petit garçon est en pleine forme, avec un poids de naissance de 2,520 kg. Il présentait cependant une grosse bosse dans le dos, à cause de l'aspiration lombaire subie dans la brèche utérine. Mais cet oedème s'est résorbé de lui-même quelques heures après la naissance."

Posté le 4 juillet 2017 à 18h40 par Michel Janva | Lien permanent

26 juin 2017

Émile Duport : « La vie est un mystère à vivre, pas un problème à résoudre »

Emile Duport est interrogé par Charlotte d'Ornellas :


Emile Duport : "La vie est un mystère à vivre... par bvoltaire

Posté le 26 juin 2017 à 19h56 par Michel Janva | Lien permanent

24 juin 2017

Recherche bénévole pour revue de presse sur le respect de la vie

Annonce :

"Depuis plusieurs dizaines d’année, je fais un travail de documentation pour plusieurs organisations pro-vie comme « Choisir la Vie », « les Femmes et les Enfants d’Abord », « Laissez-les Vivre », « La Trève de Dieu »… A maintenant 83 ans, je souhaite passer le relais.

Ce travail consiste à photocopier systématiquement tous les articles de presse ayant trait au sujet et les envoyer à ces organisations pro-vie. C’est facile mais fastidieux et pourrait convenir à un(e) retraité(e) habitué(e) au travail de bureau et habitant dans une grande ville.

Merci de contacter : François Toulet l’Assomption, les Granges 63760 Bourg-Lastic feo.toulet@gmail.com

Posté le 24 juin 2017 à 08h01 par Michel Janva | Lien permanent

23 juin 2017

Les Survivants s'affichent dans Paris

YWqKkZvb

DC_OjEuWAAAxTk6

Posté le 23 juin 2017 à 10h16 par Le Salon Beige | Lien permanent

21 juin 2017

Je vous demande refuge, chanson de l'Emtus

En cette fête de la musique, un embryon nous fait part de sa chanson: La chanson de l'Emtus, embryon-fœtus, ou celui qu'on aime tous.

Posté le 21 juin 2017 à 08h16 par Michel Janva | Lien permanent

18 juin 2017

Marche pour la vie à Madrid

Ce dimanche 18 juin, Derecho a Vivir organise sa septième marche pour la vie. Un latido, una vida = un battement (de coeur), une vie.

20170618_123627

20170618_123634

20170618_123802

20170618_125931

Posté le 18 juin 2017 à 14h38 par Michel Janva | Lien permanent

15 juin 2017

17 juin : rosaire pour la vie à Lyon

Capture d’écran 2017-06-14 à 21.21.55

Posté le 15 juin 2017 à 14h22 par Michel Janva | Lien permanent

12 juin 2017

Varsovie marche pour la Vie !

Marchevie-750x420Dimanche 11 juin à Varsovie s’est déroulée la 12ème Marche pour Vie et la Famille rassemblant des milliers de personnes. L’événement est tellement populaire qu’il se déroule sur un mois dans plus de 140 villes réunissant des centaines de milliers de personnes. Ceci malgré le fait que la législation polonaise compte parmi les plus restrictives d’Europe en matière d’avortement.

Les organisateurs ont rappelé que «chaque vie est inestimable». Ils affirment vouloir « attirer l’attention du public et du gouvernement sur le fait que chaque vie humaine a une valeur absolue et doit donc être protégé par la loi, de la conception à la mort naturelle ».

A Varsovie, la marche a commencé pour la première fois à midi en face de l’église de saint Alexandre les Trois Croix et s’est terminée dans la place du Château. Les jeunes de l’orchestre « Pipes and Drums de Czestochowa » ont animé joyeusement le parcours faisant résonner cornemuses et tambours. Les marcheurs ont fait la part belle aux femmes enceintes et aux familles venues avec leurs enfants dans une ambiance joyeuse et festive. Toutes les catégories sociales étaient représentées, et compris les élus. Bien connue l’eurodéputé Marek Jurek ancien Président de la Chambre de députés a participé avec sa famille. Comme chaque année “Droit de Naître” s’est joint à l’événement Les Polonais semblent vaccinés contre la mentalité pro-mort et anti famille et aux dérives totalitaires qui l’accompagnent…

Posté le 12 juin 2017 à 08h07 par Michel Janva | Lien permanent

31 mai 2017

Un ancien « avorteur », devenu pro-vie : "La mentalité de l’avortement va s’effondrer si nous continuons de persévérer"

Lu dans Famille chrétienne :

"La fédération One of Us a remis, samedi 27 mai, son trophée des « Héros de la vie » au docteur John T. Bruchalski, en conclusion de son second forum européen organisé à Budapest (Hongrie). Médecin généticien américain, cet ancien « avorteur » favorable aux recherches sur l’embryon et au concept de pré-embryon est désormais à la tête du centre médical Tepeyac, l’une des plus importantes cliniques de gynécologie et de maternité provie aux États-Unis. Ce centre, John Bruchalski l’a fondé en 1994, à Fairfax (Virginie), au terme d’une conversion spirituelle et scientifique commencée en 1989.

C’est cette année-là que le jeune médecin, diplômé deux ans plus tôt de l’université de l’Alabama, rencontra pour la première fois le professeur Jérôme Lejeune, venu témoigner au procès de Maryville (Tennessee) où un couple en instance de divorce s’opposait sur le devenir de leurs embryons congelés en vue d’une fécondation in vitro. « J’étais de l’autre côté à l’époque, avec mon professeur, le « père » de la FIV aux États-Unis, qui expliquait que l’embryon n’était pas égal à une personne mais tout au plus à un morceau d’appendice ou de tissu humain », a raconté le lauréat de One of Us, devant un parterre de représentants de mouvements provie venus de toute l’Europe et du ministre de la famille hongrois, Katalin Novak. « Jérôme Lejeune est venu, avec tout son génie, démontrer au juge comment tout le matériel génétique d’une personne était présent dans cette première cellule qu’est l’embryon ». John Bruchalski en est littéralement bouleversé. « Il l’a expliqué si clairement et si distinctement que le médecin que j’étais a reconsidéré sa position sur l’instant où commence une vie humaine et le moment où elle doit être respectée ».

Le médecin américain n’arrête pas son activité pour autant, mais se pose de plus en plus de questions sur l’avortement. « Parfois j’avortais des enfants, parfois je les sauvais ». C’est une conversion mystique qui viendra achever sa conversion scientifique. Durant l’été 1994, John Bruchalski se rend au Mexique pour voir la Vierge de Guadalupe, puis en Serbie à Medjugorje. « J’ai reçu un appel du ciel me demandant de ne plus faire d’avortement », a-t-il confié samedi soir, en présence de son épouse. Grâce à son centre Tepeyac, qui accueille chaque année plus de 20 000 patients, John Bruchalski a permis de sauver plusieurs milliers d’enfants « qui ne seraient jamais nés sinon », a salué Thierry de la Villejégu, vice-président de la fédération One of us et directeur de la fondation Jérôme Lejeune.

Une belle réussite que le médecin américain appelle de ses vœux en Europe. « N’abandonnez jamais ! », a-t-il déclaré à Famille Chrétienne. « Nous allons gagner la bataille, celle du triomphe du Sacré-Cœur, du cœur du Christ, celle du triomphe du bien sur le mal. La mentalité de l’avortement va s’effondrer si nous continuons de persévérer. Soyez patients et surtout aimez tous ceux qui vous entourent »."

Posté le 31 mai 2017 à 20h07 par Michel Janva | Lien permanent

30 mai 2017

Une vie au service de la vie : la Fédération UN DE NOUS honore le docteur John Bruchalski

0moSamedi 27 mai à Budapest, lors du forum européen UN DE NOUS/ONE OF US, le prix UN DE NOUS 2017 a été remis au médecin américain John Bruchalski. John Bruchalski a connu deux vies. Dans la première, il a contribué à développer l’avortement. Il a également été l’un des promoteurs de l’utilisation du faux concept de « pré-embryon ». Après sa rencontre avec le professeur Jérôme Lejeune au procès de Maryville en 1989, il a connu une conversion profonde sur ces questions. Dans sa « deuxième vie », il a fondé l’un des centres les plus attachés au respect de la vie aux États-Unis, le Tepeyac OB/GYN, qu’il dirige toujours aujourd’hui.

Samedi 27 mai à Budapest, le Dr Bruchalski a reçu le prix UN DE NOUS 2017 récompensant un « héros de la vie ». Au cours de la cérémonie emmenée par Thierry de la Villejégu directeur de la fondation Jérôme Lejeune, il a déclaré qu’il trouvait curieux « de recevoir un prix honorant le fait qu’il ne tue pas la vie innocente, qu’il ne tue pas les autres membres de la famille de tous les êtres humains », et précisé : « Je ne pense pas que je le mérite, mais je suis honoré ».

Dans une première partie de carrière, le Dr Bruchalski a contribué au développement de l’avortement aux Etats-Unis. Il savait cependant que ce qu’il faisait n’était pas bon : « Je ne voyais pas le bonheur et la joie dans ma clinique. Plus il y a d’avortements et de contraceptifs, plus il y a des relations brisées, de destruction, d’amertume ».

C’est lors du procès de Maryville, aux États-Unis, que la vie du Dr Bruchalski a connu un tournant essentiel. L’affaire Davies (1989) mettait en jeu pour la première fois la question du statut de l’embryon humain. Lors de ce procès, le Dr Bruchalski a entendu le professeur Jérôme Lejeune dénoncer le faux concept de « pré-embryon ». Cette rencontre l’a conduit à changer radicalement son approche de la vie humaine et à changer de vision sur la grossesse, y compris les plus difficiles.

Plus tard, il a créé le Tepeyac OB/GYN, l’un des centres médicaux et de protection de la vie les plus importants aux Etats-Unis. Chaque année, 20 000 femmes viennent dans ce centre spécialisé en gynécologie-obstétrique reconnu pour l’attention portée au corps des femmes et à la vie des enfants à naître. Il donne aussi un espoir aux femmes enceintes en difficulté.

Le docteur John Bruchalski délivre un message au personnel médical du monde entier :

« Je demande aux médecins qui continuent à pratiquer des avortements s’ils croient vraiment que la fin de la vie de l’enfant aide la mère. Il est très difficile pour les mères de ne pas se soucier de leur enfant. Demandez-leur si elles pensent vraiment que l’avortement est la meilleure réponse ; demandez-leur si elles ne croient pas qu’il existe de meilleures solutions. Si elles ont des doutes, elles peuvent entrer en contact avec moi.»

Quand on lui demande comment la société peut engager et aider les mères à garder leur enfant, le docteur Bruchalski répond :

« Mettre fin à la vie d’un enfant pour régler une situation difficile peut sembler au premier abord facile, pratique et efficace. Mais il faut prendre en compte les dommages que cet avortement produit. Sur ce point, nous devons penser non pas en termes économiques ou politiques, mais en termes humains. Dans ce monde, la seule réponse qui fait vraiment la différence est celle de la compassion. Par conséquent, où que vous soyez, quoi que vous fassiez, vous devez savoir qu’il y a toujours un moyen d’aider les femmes en difficulté. Tuer l’enfant n’est pas une solution. Parce que dans le passé j’ai pratiqué des avortements, je sais ce que les patientes subissent et ce qu’elles ressentent : la honte, le silence... L’avortement n’est pas quelque chose que les gens célèbrent, parce que vous ne pouvez pas le célébrer. Par conséquent, il faut agir afin que les femmes en difficulté pendant la grossesse puissent compter sur vous ».

Posté le 30 mai 2017 à 09h04 par Michel Janva | Lien permanent

29 mai 2017

2eme forum UN DE NOUS : la vie retrouve sa dignité à Budapest

0mmLa Fédération ONE OF US/UN DE NOUS a réuni plus de 600 personnes à Budapest pour le deuxième forum européen pour la vie. Il était placé sous le haut-patronage du premier ministre Hongrois, Viktor Orbán et de la ministre de la famille, Katalin Novák.

Le forum a réuni l’Europe au service de la vie : responsables politiques européens et nationaux, personnalités associatives, experts de la santé et de l’éthique, rassemblés autour du thème «Protéger la vie : le cœur du nouveau débat culturel ».

Le forum a relancé le débat sur les questions de la vie en Europe et sur les valeurs fortes, au premier rang desquelles la protection de la vie humaine vulnérable. Le forum a également envoyé un message de soutien aux gouvernements qui développent des politiques pour défendre la vie humaine.

En ouverture du Forum, Bence Rétvari, ministre Hongrois des capacités humaines :

"Je suis heureux que ONE OF US ait choisi notre ville pour y tenir son forum. Nous les Hongrois, nous sommes fiers que Budapest soit la capitale des familles... La defense de la vie est une des valeurs les plus importantes en Europe, nous l'avons inscrite dans la constitution hongroise en mettant en place une déclaration fondamentale qui sacralise la dignité humaine. Pour les enjeux de la vie, vous pourrez toujours compter sur la Hongrie !".

Jaime Mayor Oreja, président de la fédération UN DE NOUS, a rappelé que

"la crise que l'on vit a commencé le jour où l'avortement est devenu un droit ; à partir de là, les portes ont été ouvertes pour l'idéologie du genre, la GPA et toutes ces idées qui vont contre l'humanisme. Nous sommes ceux qui ne nous résignons pas à cette situation, et qui veulent combattre aux racines de la crise".

Les vidéos et les photos seront mises en ligne sur le site undenous.fr

Posté le 29 mai 2017 à 08h10 par Michel Janva | Lien permanent

25 mai 2017

28 mai : journée nationale pour la vie

Capture d’écran 2017-05-24 à 18.20.23Depuis l’an 2000, la journée de la fête des mères est aussi devenue la Journée nationale pour la vie. Cette journée est le pendant de la Marche pour la vie, plus médiatique et destinée à remobiliser les forces vives. Patricia de Poncins est responsable de cette Journée nationale pour la vie pour l’association Choisir la Vie. Elle répond à Anne Isabeth dans Présent :

"Que se passe-t-il de particulier pour cette Journée nationale pour la vie ?

Des actions sont proposées par différentes paroisses, comme des veillées de prières. Des quêtes sont aussi organisées par les AFC pour aider les mères en difficulté. Nous proposons également sur notre site des affiches que l’on peut déposer chez les commerçants. La Journée pour la vie se veut plus grand public, dans le sens où elle est moins militante que la Marche pour la vie. Le but premier est de célébrer la beauté de la vie, et les affiches que l’on dépose chez les commerçants – et qui sont très bien acceptées – ont pour but de sensibiliser le grand public à cette beauté.

Depuis que la journée existe, avez-vous une évolution dans la mobilisation ?

Le sujet demeure tabou. Malgré tout, beaucoup de petites initiatives se mettent en place. Il serait bon, il est vrai, que nous soyons plus relayés. Nous avons cependant remarqué que la mobilisation est plus importante de la part de l’Eglise de France, et notamment de la part des évêques, qui étaient auparavant beaucoup plus silencieux à ce sujet. Avec les lois qui sont passées comme le délit d’entrave numérique, les attaques se font plus fortes. Cela oblige les personnes à se mobiliser davantage. [...]

 

 

Posté le 25 mai 2017 à 10h16 par Michel Janva | Lien permanent

22 mai 2017

L’Europe de la vie réunie à Budapest

Samedi 27 mai, la Fédération ONE OF US/UN DE NOUS organise le deuxième Forum européen pour la vie. Cet évènement a lieu à Budapest. Il est placé sous le haut-patronage du premier ministre Hongrois, Viktor Orbán et du ministre de la famille, Katalin Novák. Il est la deuxième grande manifestation publique de la Fédération UN DE NOUS depuis sa création en 2014.

Le Forum UN DE NOUS réunit pendant une journée l’Europe au service de la vie : responsables politiques européens et nationaux, personnalités associatives, experts de la santé et de l’éthique, rassemblés autour du thème « Protéger la vie : le cœur du nouveau débat culturel ». Par cet évènement la fédération UN DE NOUS entend contribuer à :

Au programme :

1) Plusieurs séquences thématiques, organisées en tables-rondes réuniront des responsables politiques et associatifs, ainsi que des experts. Plusieurs sujets seront abordés, notamment le rôle de la fédération UN DE NOUS pour faire émerger une nouvelle culture, la communication pour défendre la vie humaine les enjeux éthiques de la PMA (Procréation médicalement assistée). Avec notamment, pour la France : Jean-Marie le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, Thierry de la Villejégu, vice-président de ONE OF US, Grégor Puppinck, Directeur du Centre européen pour le droit la justice, Guillaume Bernard, politologue, Antoine Pasquier, journaliste de Famille chrétienne.

Pour les autres pays européens, notamment : Katalin Novák, ministre de la famille (Hongrie), Jaime Mayor Oreja, ancien ministre de l’intérieur et président de ONE OF US (Espagne), Ján Figeľ, représentant spécial de l’UE pour la promotion de la liberté de conviction, et ancien Commissaire européen (Slovaquie), Marek Jurek, député européen (Pologne).

2) La remise du 2ème prix ONE OF US à un « héros de la vie ». Le prix est remis cette année à un médecin américain.

3) Un concert symphonique : la Symphonie pour la vie, composée en l’honneur du professeur Jérôme Lejeune.

La Symphonie est une initiative de Pedro Alfaro, violoncelliste espagnol inspiré par le recueil de Jérôme Lejeune « Symphonie de la Vie ». Les textes expliquent le titre et les 5 mouvements : la vie dans le sein maternel, la famille foyer de vie, la recherche et ses limites, le sage au soir de sa vie face à une science sans conscience, et le mystère insondable de la création. Cette œuvre musicale est une exceptionnelle aventure culturelle au service de la vie ; elle permet à une nouvelle génération de pouvoir accéder au mystère, à travers l’harmonie, la beauté, la paix et la puissance qu’apporte une symphonie.

Posté le 22 mai 2017 à 18h37 par Michel Janva | Lien permanent

18 mai 2017

20 mai : rosaire pour la vie à Lyon

Capture d’écran 2017-05-17 à 20.18.57

Posté le 18 mai 2017 à 16h19 par Michel Janva | Lien permanent

12 mai 2017

Mobilisez-vous pour la journée nationale pour la vie le 28 mai

Capture d’écran 2017-05-11 à 21.52.39

Posté le 12 mai 2017 à 09h53 par Michel Janva | Lien permanent

11 mai 2017

Permettez aux Survivants de réaliser un tour de France pour défendre la Vie

Les Survivants est un mouvement de jeunes qui propose de remettre le débat sur l'IVG au centre de la vie politique.

Ce mouvement prépare une série inédite d'apparitions surprises à travers la France pour partager notre combat auprès des Français. En camping car, ils sillonneront les routes de France pour faire parler de la souffrance des femmes et des jeunes dans les grandes Villes de France, et faire avancer le débat sur l'IVG par des actions chocs.

Vous êtes des centaines de milliers en France à soutenir ce débat de l'enfant à naître, à l'heure où l'avortement est présenté partout comme un droit inaliénable et une avancée pour la femme. Mais qui viendra dénoncer la souffrance des femmes que l'on refuse d'admettre par idéologie ? Qui viendra proposer des alternatives ?

Les Survivants ont besoin de vous pour faire changer les choses, sur vos dons petits et grands : chacun permettra d'avancer un peu plus et de changer la société !

Les Survivants sont bien plus qu'un simple mouvement pro-vie, c'est une véritable école de vie et de formation pour défendre la vie et les plus faibles. En les aidant vous aidez les nombreux jeunes qui s'engagent ainsi que ceux qui souhaiteraient s'engager.

монтажная область 10_1494425787685

Dans 1 mois, une nouvelle assemblée votera nos lois. 

D'ici là, une urgence: amener l'IVG et la famille au cœur du débat. Il n'est pas pensable de rester encore un quinquennat sans que cette question soit prise au sérieux, sans que des solutions alternatives à l'IVG soient apportées partout en France pour les filles en difficultés. 

Aidez les Survivants.

Posté le 11 mai 2017 à 13h12 par Michel Janva | Lien permanent

09 mai 2017

Faites un geste pro-vie depuis votre ordinateur

Communiqué d'IVG.net :

Capture d’écran 2017-05-09 à 06.59.56"Le gouvernement précédent avait ouvertement attaqué, dès janvier 2013, et de façon quasi dictatoriale, les sites qui ne tenaient pas des propos favorables au "tout IVG". De plus, il a mis de gros moyens pour rendre son site plus attrayant afin d’améliorer sa visibilité et son référencement.

La récente campagne de presse favorable à la loi sur le délit d’entrave numérique a eu ainsi un impact négatif sur le référencement des sites qui font contrepoids et qui pourtant apportent une écoute, une aide et un soutien réels aux femmes enceintes qui se posent des questions sur l’IVG. C’est d’ailleurs souvent la raison pour laquelle elles remercient les écoutantes de la qualité de leurs échanges.

Le nouveau gouvernement, à son tour, fera sans doute beaucoup pour continuer ce "travail" de sape. E.Macron en campagne a effectivement déclaré qu'il serait "intraitable sur la qualité et la véracité de l'information" sur l’IVG. Mais quelle "information" ?...

Ainsi, dès aujourd’hui le site www.ivg.net  a besoin de chacun pour faire remonter son référencement, en perte de vitesse depuis quelques semaines. "ivg.net" est dans le top 3 des sites sur l’ivg depuis 8 ans, mais n’arrive plus à revenir en 1ère position.

Concrètement, il est donc URGENT de retourner quotidiennement sur le site www.ivg.net. Il suffit de :

  • taper  "ivg" dans le moteur de recherche
  • cliquer sur le lien qui permet d'accéder au site www.ivg.net
  • regarder un ou plusieurs articles (sans zapper trop vite…sinon le site est classé "pas intéressant")
  • et lancer une vidéo
  • en restant minimum 3 à 5 mn sur le site.

Ce n'est pas long mais très utile ! Un nombre vraiment  significatif de femmes renoncent à l’IVG grâce aux entretiens qu’elles peuvent avoir avec les conseillères du site. Et elles les remercient toujours après ! 

Le site a également besoin de dons (lien sur le site) afin de lui permettre de prodiguer des aides d’urgence aux femmes en vraie détresse matérielle."

 

Posté le 9 mai 2017 à 08h55 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > L'Eglise : L'Eglise en France , Pro-vie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > L'Eglise : L'Eglise en France , Pro-vie