24 septembre 2016

1er octobre : chapelet de SOS Tout-Petits à St Germain en Laye

Capture d’écran 2016-09-19 à 07.05.01

Posté le 24 septembre 2016 à 07h05 par Michel Janva | Lien permanent

23 septembre 2016

Pologne : la loi pro-vie suit son cours

D'Yves Daoudal :

Images"La Diète polonaise a rejeté ce matin, par 267 voix contre 154, une motion visant à rejeter la proposition de loi « Stop à l’avortement », qui vise à interdire totalement l’avortement. La proposition de loi, issue d’une initiative populaire ayant recueilli près d’un demi-million de signatures, est donc transmise à la commission de la Justice et poursuit son parcours parlementaire.

Puis la Diète a adopté, par 230 voix contre 173, une motion rejetant la proposition de loi « Sauvons les femmes » (sic) visant à instituer un droit à l’avortement jusqu’à la 12e semaine de grossesse. Cette proposition passe donc à la poubelle."

Posté le 23 septembre 2016 à 13h46 par Michel Janva | Lien permanent

Eclairage d'un Polonais au sujet de la loi pro-vie en Pologne

Interrogé par Charlotte d'Ornellas pour Boulevard Voltaire :

Posté le 23 septembre 2016 à 11h59 par Michel Janva | Lien permanent

22 septembre 2016

Revenir sur l'avortement : c'est possible en Pologne

PLe Parlement polonais examine aujourd'hui un projet de loi qui limite l’avortement. Présenté en mars et déposé en juillet, ce texte a l’appui de plus de 500 000 signataires (un minimum de 100 000 signataires est requis pour proposer aux députés un texte d’initiative populaire). Il autorise l’avortement uniquement en cas de risque pour la vie et la santé de la mère, et prévoit « des peines allant jusqu’à cinq ans de réclusion pour les personnes qui pratiquent l’IVG » en dehors de ce cadre. Par ailleurs il

« fait obligation à l’Etat et aux collectivités locales de soutenir les femmes et les familles qui élèvent des enfants handicapés et ceux nés des suites d’un viol ou d’un inceste ».

La loi en vigueur, de 1993, autorise l’avortement dans trois cas : risque pour la vie et la santé de la mère, examen prénatal indiquant une grave pathologie irréversible chez l’embryon, grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste. Environ 2000 avortements sont pratiqués chaque année en Pologne.

Le Parlement polonais devrait aussi prochainement débattre d’un projet de loi présenté par un groupe de députés, qui vise à limiter le recours à la fécondation in vitro, et interdit la congélation d’embryons.

Posté le 22 septembre 2016 à 11h09 par Michel Janva | Lien permanent

20 septembre 2016

L'enfant à naître : ennemi public numéro 1

De Cécile Edel, présidente de Choisir la vie :

Droit_a_la_vie_1"Notre gouvernement continue de mener une guerre sans précédent contre l'enfant à naître. 

Après la nouvelle circulaire de Marisol Touraine parue en juillet, relative " à l'amélioration de l'accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et à l'élaboration de plans régionaux" qui vise à augmenter l’accès à cette pratique, voici l'annonce fracassante de Mme Laurence Rossignol, de l'instauration d'un délit d'entrave numérique à l'avortement ! 

À l'approche des élections présidentielles, jamais notre gouvernement ne se sera autant précipité pour prendre des mesures draconiennes contre celui qui est devenu son ennemi public numéro 1: l'enfant à naître. 

Celui-ci est recherché, poursuivi, traqué, éliminé. Les mailles du filet se resserrent pour qu'aucun enfant "non désiré" ne puisse échapper à une mort certaine. Cette volonté implacable de prendre pour cible l'être le plus innocent, le plus fragile, est d'autant plus choquante qu'aujourd'hui une autre guerre frappe la France!

La véritable mission de notre gouvernement, en vue du bien commun, doit consister à s'attaquer aux vrais ennemis de la nation et non de s'acharner sur celui qui ne peut se défendre.

Choisir la Vie, depuis sa création, a choisi d'être la voix des sans-voix et de se placer résolument du côté de ces sans-voix que sont les enfants dans le sein de leur mère - ce lieu qui, naturellement, devrait être celui de la plus grande protection et qui est devenu maintenant le lieu le plus dangereux au monde pour un enfant! 

Comme l'a souligné très justement Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, invitée de France Info samedi dernier, " 40 ans après le vote de la Loi Veil sur l'interruption volontaire de grossesse , les anti-avortement n'ont jamais désarmé, pas une fois, pas une heure ".

Oui, Madame Rossignol, l'armistice n'a pas été signé !  Choisir la Vie ne désarmera pas, ne lâchera pas, et annonce dés à présent une riposte pour le 28 septembre et une mobilisation massive des défenseurs de la Vie pour le 22 janvier, date à laquelle aura lieu la 11ème édition de la MARCHE POUR LA VIE à PARIS."

Posté le 20 septembre 2016 à 06h56 par Michel Janva | Lien permanent

18 septembre 2016

Suivre l'Evangile de la vie

ImageEDV

Pour suivre l’Évangile de la Vie sur Facebook, cliquer ici, pour suivre l'Abbé Lelièvre sur Twitter, cliquer ici.

Posté le 18 septembre 2016 à 08h26 par Michel Janva | Lien permanent

17 septembre 2016

Les Accueils Louis et Zélie pour aider les femmes en détresse

FLes Accueils Louis et Zélie veulent permettre à ceux qui en éprouvent le besoin de confier leurs difficultés sur des sujets aussi variés que les difficultés affectives, la grossesse, désirée ou non, la fécondité du couple et la découverte des méthodes de régulation naturelle, les conflits, l’aide à la décision…

L’Accueil Louis et Zélie est constitué d’une équipe de professionnels et de bénévoles : médiateur familial diplômé, conseiller conjugal, médecin, sage-femme, moniteur spécialisé dans la régulation naturelle des naissances, accompagnateur Teenstar, … Ceux-ci accomplissent un travail de conseil et d’accompagnement dans la limite de leurs compétences.La prestation est gratuite et anonyme, les accompagnateurs sont tous bénévoles. La confidentialité et le respect des personnes sont garantis.

Les Accueils Louis et Zélie se réfèrent au magistère de l’Eglise Catholique et sont ouverts à tous. La dernière statistique (juin 2016) indique que 50% des personnes à avoir fréquenté un Accueil Louis et Zélie sont non-croyantes ou non-pratiquantes.

Aujourd’hui, on en trouve dans le Sud-Ouest de la France et des projets d’ouvertures sont en cours en Bretagne, Rhône-Alpes et Ile-de-France. Vous souhaitez ouvrir un accueil Louis et Zélie ? Contactez-nous : www.accueillouisetzelie.fr

Posté le 17 septembre 2016 à 09h18 par Michel Janva | Lien permanent

14 septembre 2016

24 septembre : Cécile Edel interviendra au Forum de l'Union des droites à Orange

Pour vous inscrire, c'est ici.

Posté le 14 septembre 2016 à 20h24 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (4)

10 septembre 2016

Chalon-sur-Saône le 13 septembre : conférence organisée par les AFC sur Jérôme Lejeune

J--r--me L.

Posté le 10 septembre 2016 à 18h47 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

"Avant de naître nos bébés ont une histoire"

Capture d’écran 2016-09-10 à 16.45.19Jeudi 8 septembre (en la fête de la Nativité de la Vierge Marie) France 2 diffusait une émission intitulée  » avant de naître nos bébés ont une histoire ».

La question reste de savoir quand commence cette histoire ?

Vous pouvez regarder cette émission en replay ici (avant que le CSA ne la censure car elle culpabilise certainement les femmes qui ont fait « un choix de vie différent »).

Posté le 10 septembre 2016 à 16h46 par Michel Janva | Lien permanent

06 septembre 2016

Les Survivants : 3 questions à Emile Duport

le Salon Beige a posé 3 questions à Emile Duport, fondateur du mouvement pro-vie Les Survivants :
  1. Quel est le but des Survivants ? Abroger les lois sur l'avortement, aider les femmes en difficulté, informer la population ou juste briser un tabou ?

Capture d’écran 2016-09-05 à 21.31.00Nés après la loi Veil de 75, nous avons survécu à l’avortement car nous étions doté d’un projet parental. D’autres n’ont pas eu cette chance.

En hommage à tout ces absents, nous avons constitué un mouvement qui désire changer radicalement le regard que la société pose sur une grossesse imprévue.

Notre objectif si l’on devait choisir parmi les 4 cités dans votre question serait donc de briser un tabou mais pas sans donner les pistes d’une reconstruction du lien social. Nous voulons encourager la société à voir la vie du bon coté et rappeler que les 220 000 avortements ne sont pas du à des viols et des situations de détresse absolue mais bien à la démission et la lâcheté du copain, des amis, de la famille et à l’inconséquence du corps médical. Notre mission est de démontrer que la démobilisation ou l’aveuglement autour de l’avortement et de la souffrance qu’il provoque est le signe d’un mal de société plus grand. Nous voulons proposer un rêve de société, une vision, une aspiration plus que des solutions pratiques car cela n’est pas de notre ressort.

2. Qu'est-ce que le syndrome du survivant ? Est-ce une réalité scientifiquement prouvée ?

Le syndrome du survivant d’avortement a été révélé aux États-Unis par les psychiatres Philip G. Ney et Marie A. Peeters, et fait encore l’objet d’une étude approfondie.

Mais là n’est pas la question et nous n’avons pas à nous justifier. Nous n’avons pas à nous faire ausculter par des démographes et des sociologues pour savoir ce que nous avons dans le coeur pas plus qu’il n’est demandé aux jeunes qui veulent rejoindre le mouvement de fournir l’acte d’avortement de leur parents…

C’est un sujet qui relève de l’intimité la plus profonde.

3. Que est votre stratégie pour l'année à venir ? Comptez-vous intervenir auprès des candidats lors des prochaines élections ?

Les politiques de tout bord évitent d’aborder l’IVG en bien comme en mal sous peine de froisser leur électorat. Ils sont probablement concernés de près ou de loin par le sujet et il n’est pas sûr qu’il aient la distance et le recul nécessaire pour envisager des solutions à ce problème.

Les Survivants ne pensent pas que ce sont les politiques qui font l’histoire quand ils se contentent la plupart du temps de la suivre en haletant. Ce sont les familles qui doivent trouver des solutions par elle même pour mieux éduquer les jeunes au sens de la sexualité, assister concrètement les couples confrontés à une grossesse difficile, faire la vérité sur les avortements qui se sont produit dans leur histoire et consoler les personnes affectées par cette épreuve.

Posté le 6 septembre 2016 à 09h24 par Michel Janva | Lien permanent

20 août 2016

Mike Pence : « J’aimerais voir l’arrêt Roe contre Wade annulé et jeté à la poubelle de l’histoire, qui est sa place. »

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

P"Mike Pence, choisi par Donald Trump comme candidat à la vice-présidence, actuellement gouverneur de l’Indiana, a un score de 100% dans le classement du Comité national du droit à la vie, et un score de 0% dans le classement du Planning familial. Interrogé par Fox News sur une loi de l’Indiana qu’il a signée cette année, interdisant l’avortement pour cause d’anomalie génétique, de race ou de sexe, il a déclaré :

« Eh bien je suis pro-vie, et je ne vais pas m’en excuser. »

Et d’ajouter :

« J’aimerais voir l’arrêt Roe contre Wade annulé et jeté à la poubelle de l’histoire, qui est sa place. »

Tel est son discours habituel, qu’il poursuit invariablement au cours de la campagne :

« Je crois au caractère sacré de la vie, et je tiens à ce principe, et je suis honoré de me tenir au côté de Donald Trump dans son fort engagement pour le droit à la vie. »

Posté le 20 août 2016 à 16h12 par Michel Janva | Lien permanent

08 août 2016

Et si Pikachu n'était jamais né ?

L'association pro-vie Les Survivants vient de lancer une application dérivée et inspirée de Pokemon Go pour sensibiliser à la réalité de l'avortement. C'est astucieux car cela touche un milieu plutôt jeune et branché. Bien entendu les pro-avortement et autres féministes s'étranglent de rage :

CpBaLGbWIAAzOJk

PikaLe site sauvezpikachu.com n'est disponible que sur mobile.

Posté le 8 août 2016 à 15h32 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (14)

22 juillet 2016

Première Mondiale de la Symphonie de la Vie en l'honneur de Jérôme Lejeune

Le dimanche 10 juillet 2016, La Symphonie de la Vie était jouée en première mondiale à Saint Sébastien (Espagne), Capitale Européenne de la Culture 2016 ! Cette symphonie en 5 mouvements rend hommage à la vie et l'oeuvre du Professeur Jérôme Lejeune. Retrouvez le reportage réalisé sur place par KTO !

Posté le 22 juillet 2016 à 12h24 par Michel Janva | Lien permanent

Tous les hommes naissent libres mais tous ne sont pas libres de naître

CnG9kxTXEAA10Fk

Posté le 22 juillet 2016 à 09h46 par Michel Janva | Lien permanent

21 juillet 2016

Cessons la discrimination contre l'enfant à naître

CnG5DMuXEAAsM-9

Posté le 21 juillet 2016 à 09h39 par Michel Janva | Lien permanent

12 juillet 2016

10% des parlementaires s’engagent à défendre la vie

En Corée du Sud : dans un Parlement qui compte 300 députés, un « Forum pour le respect de la vie » réunit 33 élus, tous catholiques, s’engagent « à promouvoir et défendre une culture respectant la vie dans la société »

Le cardinal Andrew Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul, après les élections législatives du 13 avril, avait présidé une messe à laquelle étaient conviés les élus catholiques de la nouvelle Assemblée nationale. A cette occasion, il n’a pas hésité à leur déclarer :

« J’espère que vous, élus catholiques, réviserez les lois qui vont à l’encontre des principes de [défense de la vie]. »

Le résultat a été la création de ce forum. Lors du lancement officiel du forum, le cardinal était de nouveau présent, entouré de Mgr Chung Soon-taek, évêque auxiliaire de Séoul, et du P. Lee Dong-ik, secrétaire du Comité pour la bioéthique de la Conférence épiscopale.

Posté le 12 juillet 2016 à 17h32 par Michel Janva | Lien permanent

05 juillet 2016

Symphonie de la Vie composée en l’honneur du professeur Jérôme Lejeune

Lu sur Nouvelles de France :

"La Symphonie de la Vie, composée en l’honneur du professeur Jérôme Lejeune, est jouée pour la première fois en public le dimanche 10 juillet à St Sébastien en Espagne (à 20 kilomètres de la frontière). Le concert a lieu dans le grand Kursaal (Palais des congrès) de St Sébastien, capitale européenne de la culture 2016.

Ce magnifique projet est une initiative de Pedro Alfaro, violoncelliste et président de l’Orquesta sinfonica y coro JMJ de Madrid, inspiré par le recueil des textes de Jérôme Lejeune intitulé « Symphonie de la Vie ». Ces textes inspirent le titre de la Symphonie et ses 5 mouvements : la vie dans le sein maternel, la famille foyer de vie, la recherche et ses limites, le sage au soir de sa vie face à science sans conscience, le mystère insondable de la création et la réponse de Dieu. [...]"

Posté le 5 juillet 2016 à 14h57 par Michel Janva | Lien permanent

15 juin 2016

Tours milite contre l'avortement

DSCN3155

DSCN3154 - Copie

Posté le 15 juin 2016 à 10h02 par Michel Janva | Lien permanent

12 juin 2016

Promotion de la pureté au Togo

Chaque année depuis sept ans, une centaine de jeunes Togolaises acceptent de se prêter à un test de virginité pour prendre part au concours de la "Reine vierge", organisé par l'Association des volontaires pour la promotion des jeunes (AV-Jeunes). La gagnante du "Trophée vierges" et ses dauphines, trois "princesses vierges" représentant les universités, lycées et collèges du pays, ont pour mission de faire le tour des établissements scolaires pour prôner l'abstinence sexuelle. Pascaline, 21 ans, étudiante en troisième année de Sciences Techniques et Animation socio-éducative, explique aux élèves :

"Les études d'abord et le sexe après, car on ne court pas deux lièvres à la fois".

Rodrigue Akolly, le président de l'AV-jeunes, indique :

"Notre action vise surtout à réduire les grossesses précoces et les nouvelles infections en matière de VIH/Sida".

Pascaline Boukari Kombaté dit s'être prêtée au test de virginité "à coeur joie" parce qu'elle voulait prouver à ses amies "qu'on peut bien garder sa virginité jusqu'à un certain âge".

Zita Totu, "princesse vierge 2014", est en troisième année de droit à l'Université de Lomé.

"Sur le campus, mes amies me regardent avec admiration car plusieurs ONG me sollicitent pour des campagnes de sensibilisation dans des villages".

Le nombre de nouvelles infections et de décès dus au virus du sida a considérablement baissé dans le pays depuis le début des années 2000.

Voilà qui nous change de la promotion du préservatif et de la pilule.

Posté le 12 juin 2016 à 12h04 par Michel Janva | Lien permanent

08 juin 2016

Ils étaient des "accidents" et s'en sont bien sortis

2 exemples de réussites dues à des parents qui, d'une manière ou d'une autre, ont préféré donner la vie que choisir l'avortement:

Posté le 8 juin 2016 à 18h52 par Michel Janva | Lien permanent

01 juin 2016

Retour sur la journée parlementaire pour la vie

Hier au VIe Bureau de l’Assemblée Nationale, en collaboration avec le Salon Beige, une journée parlementaire a été organisée par Jacques Bompard visant à déterminer le caractère fondamental de la défense de la vie en politique : avec trois tables-rondes accueillant des journalistes, des membres de l’Eglise, des politologues et historiens, et deux tribunes de responsables de la Fondation Jérôme Lejeune (Mme Lucie Pacherie, M. Jean-Marie Le Méné, Président Fondateur), nous avons pu établir un panorama sur la question. Une salle comble, des interventions profondes (y compris contre-révolutionnaires... au sein de l'Assemblée !) : cette journée fut un succès.  

Vous trouverez ci-joint les liens vers les différentes interventions filmées :

  • 1ère table-ronde : « IVG : Etat d’urgence ».

https://www.periscope.tv/JacquesBompard/1lDxLqXeMnaKm

  • 2ème table-ronde : « La loi contre la vie »

https://www.periscope.tv/JacquesBompard/1yoJMYVDQRWJQ

  • 3e table-ronde : « Informer pour combattre »

https://www.periscope.tv/JacquesBompard/1YqxoOgEDgkxv 

  • Interventions de la Fondation Jérôme Lejeune : « Le transhumanisme »

https://www.periscope.tv/JacquesBompard/1gqxvAXOXrQJB

  • La clôture (intervention de Jacques Bompard et celle de M. Lemoine, Maire de Montfermeil, Vice-Président du Parti Chrétien Démocrate) :

https://www.periscope.tv/JacquesBompard/1gqxvAXOXrQJB (à partir de 55 minutes)

Vous trouverez ci-joint le lien vers le journal télévisé de TV Liberté, qui a accordé à partir de 18’30 un entretien avec Jacques Bompard sur cette journée :

Posté le 1 juin 2016 à 16h29 par Michel Janva | Lien permanent

La défense de la vie au cœur du Palais Bourbon

Voici l'article de Tugdual Fréhel dans Présent sur la journée d'hier :

"La loi Veil est en vigueur depuis plus de 40 ans. Que d’eau a coulé sous les ponts depuis ! Pourtant, l’œuvre des partisans de la culture de mort est loin d’être achevée. A l’initiative de Jacques Bompard et du Salon Beige, s’est tenue ce mardi une « Journée parlementaire pour la vie ». L’occasion de revenir sur les évolutions « sociétales » attentatoires à la vie, d’en comprendre les enjeux mais aussi d’ébaucher des solutions concrètes pour le bien commun. Symbole : la réunion, ouverte à tous, a eu lieu dans le VIe Bureau de l’Assemblée, où siège habituellement la Commission des lois. Un cadre inhabituel pour le discours sans concession de la douzaine d’orateurs réunis (experts, universitaires, journalistes).

Le panel d’intervenants a permis de balayer l’ensemble des domaines touchés par la « culture de mort » dénoncée par Jean-Paul II : de l’avortement à la fin de vie, en passant par les lois bioéthiques, la recherche sur l’embryon ou encore le transhumanisme. Les rebondissements de l’affaire Lambert illustrent d’ailleurs toute l’actualité de la question. Parler de la vie nécessite de revenir aux faits, loin de la propagande d’Etat. La journaliste Charlotte d’Ornellas a approché cette réalité de près en rencontrant de jeunes femmes traumatisées par l’avortement et victimes de l’omerta : aucun suivi post-IVG n’est assuré par ses promoteurs ! Comment pourrait-il en être autrement quand la grossesse est considérée comme une maladie, et l’avortement comme un remède ?

La culture de mort dépasse l’enjeu – déjà gigantesque – de l’avortement. Les lois « sociétales » successives illustrent la confrontation entre le positivisme juridique et la défense d’un ordre juridique ordonné à la loi naturelle. Pour Philippe Pichot, historien du droit, cette tension existe depuis Antigone. De l’avis général des intervenants, il faut revenir à la source du problème : ce combat est rattaché à la notion de loi naturelle. Mais, comme le note judicieusement le père Basile, du Barroux, notre époque ne se montre pas toujours réceptive aux arguments philosophiques. Aussi, pour convaincre, la diffusion de reportages – comme celui de Charlotte d’Ornellas – est cruciale.

Et après ? Peut-on espérer renverser ces lois ? Directeur du Salon Beige, Guillaume de Thieulloy ne baisse pas les bras : « la vérité est contagieuse » ; sans compter la « capacité de nuisance » des catholiques de conviction pour peser dans le débat public. Si le « droit à l’avortement » a été canonisé par les députés, rien n’est irréversible. Michel Janva rappelle ainsi qu’une majorité d’Américains est aujourd’hui opposée à l’avortement. Ce combat, il faut le mener non pas pour l’amour des idées mais « pour des êtres de chair et de sang ». Le propos est de Jean-Marie Le Méné, grand défenseur des enfants trisomiques et pourfendeur du transhumanisme. Un message dont Jacques Bompard se fait l’ultime écho : « Nous sommes les résistants de la dignité »."

Posté le 1 juin 2016 à 15h51 par Michel Janva | Lien permanent

29 mai 2016

31 mai : le respect de la vie à naître, un sujet d'actualité à l'Assemblée

Vous avez été plusieurs centaines à vouloir vous inscrire pour cette journée exceptionnelle mais malheureusement le nombre de places est limité et seuls les plus rapides ont été retenus.

Voici néanmoins le programme de cette journée, dont nous vous reparlerons :

A

Posté le 29 mai 2016 à 11h30 par Michel Janva | Lien permanent

24 mai 2016

Cuba : prisonnier et torturé pendant 12 ans parce que pro-vie

Lu ici :

"Le Dr Oscar Elias Biscet a voulu être fidèle au serment d’Hippocrate bien que cela l’ait obligé à faire face à la sanguinaire dictature cubaine des Castro. Il est resté ferme dans son intention de défendre la vie de l’enfant à naître et a dénoncé les atrocités commises dans les hôpitaux cubains, ce qui lui a valu de perdre son emploi, d’être arrêté et de passer près de 12 ans en prison, avec isolement et tortures.

Le médecin cubain raconte les aberrations commises dans les hôpitaux cubains avec des bébés nés vivants puis tués, ce qu’il avait lui-même dénoncé à Fidel Castro (...)

«C’était une affaire de conscience parce que je ne pouvais pas supporter que l’on ôte la vie à un être humain», explique ce médecin, qui ajoute : «il était traumatisant pour moi de rencontrer ces situations aberrantes avec de nombreux avortements et ceux qui durant la dernière période de gestation naissaient vivants et étaient tués, noyés dans des seaux d’eau ou en leur cassant la colonne vertébrale. »

Sa priorité était de dénoncer ces aberrations quel qu’en soit le prix à payer. «Quand j’ai vu ces attitudes, j’ai dû protester, cela m’a coûté mon travail, la prison et de nombreuses tortures mais je n’ai pas de regrets. » Déterminé à mettre fin à ce scandale, le Dr Biscet a recueilli les témoignages de mères dont on avait tué les enfants et a aussi préparé un rapport sur le « Rivanol », substance utilisée pour provoquer des avortements à Cuba.

« J’ai fait une étude où je souligne cette situation et que j’ai remis aux autorités. Le ministère public ne m’a pas répondu. Je l’ai portée à Fidel Castro, à son bureau. A partir de ce moment, j’ai été emprisonné et j’ai dû résister au traitement inhumain subi par les gens dans les prisons», explique le médecin.

Il a été accusé d’être une « menace pour l’Etat». Libéré en 2002, il sera à nouveau arrêté et condamné à 25 ans de prison. C’est la médiation de l’Eglise catholique qui permettra sa libération en 2011, bien que le régime lui interdise de quitter Cuba.

Durant son emprisonnement, il subira toutes sortes de maltraitances. Sa femme a également perdu son emploi et la maison dans laquelle elle vivait..

Pourtant, il croit que toutes ces conditions ont été intéressantes parce que sa lutte pour la vie « a affecté la société ». Il raconte qu’avant d’être emprisonné, il avait préparé une marche pour la vie et que ce même jour Fidel Castro avait été obligé d’aller à la télévision pour défendre l’avortement comme un droit de la femme (...)"

Posté le 24 mai 2016 à 20h17 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (7)

Veillée pour la vie le 27 mai à Tournon

Vplv

Posté le 24 mai 2016 à 11h26 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

23 mai 2016

Croatie : des milliers de personnes ont manifesté contre l'avortement

I-Télé a effectué un petit reportage de la Marche pour la vie en Croatie :


Croatie: des milliers de personnes ont... par ITELE

Posté le 23 mai 2016 à 08h03 par Michel Janva | Lien permanent

22 mai 2016

28 mai : prière de SOS Tout Petits à Versailles

Capture d’écran 2016-05-21 à 17.17.58

Posté le 22 mai 2016 à 10h18 par Michel Janva | Lien permanent

21 mai 2016

Première marche pour la vie en Croatie

Avec la participation de la femme du Premier ministre Tihomir Oreskovic.

Posté le 21 mai 2016 à 19h33 par Michel Janva | Lien permanent

Choisir la Vie appelle chacun à promouvoir la valeur et la beauté de toute vie humaine le jour de la fête des mères

Choisir la vie appelle à fêter la vie à l'occasion de la fête des mères le 29 mai :

29 MAILa Journée Nationale pour la Vie, proposée par saint Jean-Paul II dans L’Évangile de la Vie en 1995 et fixée par le Conseil Permanent des Évêques de France le jour de la fête des mères, est une journée marquée dans toute la France par la célébration de la valeur et de la beauté de toute vie humaine, de la grandeur de la maternité et de l’accueil de l’enfant.

Pour la 16e année consécutive, Choisir la Vie, en partenariat avec la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC) et la Famille missionnaire-l’Évangile de la Vie, promeut cette journée au travers de diverses actions organisées dans de nombreux départements (affiches, tracts, autocollants, conférences, lâchers de ballons, quêtes en faveur des maisons d’accueil pour femmes enceintes en difficulté...).

Des plaquettes ont été éditées à destination des paroisses, des diocèses et des laïcs afin qu’ils puissent mieux connaître et relayer cette journée en organisant leurs propres actions (veillée de prières, intentions, stands, organisation de conférences, vente d’objets au profit de foyers d’accueil pour femmes enceintes en difficulté...). Des plaquettes d’information à destination des femmes enceintes en difficulté et des tracts de l’antenne d’écoute SOS femmes enceintes peuvent aussi être commandés et diffusés.

Choisir la Vie appelle chacun à promouvoir cette journée en ce jour symbolique de la fête des mères, en initiant ou en rejoignant une action prévue dans son département ou dans sa ville et participer ainsi à la sensibilisation du grand public.

Posté le 21 mai 2016 à 09h25 par Michel Janva | Lien permanent

19 mai 2016

21 mai : rassemblement de SOS Tout-Petits à Aix en Provence

SOSTPAix

Posté le 19 mai 2016 à 10h59 par Michel Janva | Lien permanent

18 mai 2016

Participer à un colloque de défense de la vie est très mal élevé

Jacques Bompard, avec l’aide du Salon Beige, organise une journée parlementaire de la vie, le 31 mai. Il répond à Anne Isabeth dans Présent :

"Je me suis aperçu que les partis politiques, quels qu’ils soient, sont de plus en plus dans la confusion mentale et que toute cohérence a disparu. Ils défendent aujourd’hui ce dont ils ne voulaient pas hier. Or, en tant que parlementaire, j’essaie de poser des points d’ancrage d’une politique. Une politique a besoin de fondements et il me semble que le fondement le plus simple à comprendre et dont découle tout le reste est le respect de la vie en général, le respect de la vie à naître, la permanence de la dignité humaine. [...]

Quel public vise cette journée parlementaire ?

Nous visons tous les défenseurs de la vie, ceux qui ont envie de faire de la politique autrement. Je ne pense pas qu’il y ait de parlementaires présents : participer à un colloque de défense de la vie est très mal élevé vous savez ! Il est donc plus que probable que les sept parlementaires qui avaient voté contre la résolution sur l’avortement ne seront pas là. C’est très difficile de parler de la défense de la vie parce que le prêt-à-penser veut l’éradiquer des pensées des gens.

Que répondez-vous alors à ceux qui prétendent que ces sujets ne sont pas essentiels et que la France a bien d’autres soucis à résoudre ?

Ce que je constate, c’est que ceux qui ont abandonné la défense pour la vie montrent une rare compétence à détruire l’économie, à tout détruire. La santé en France est en train de disparaître, l’agriculture et l’économie sont assassinées, ceux qui travaillent sont rackettés par l’Etat qui distribue de l’argent à des gens qui ne travaillent pas sans leur demander des compensations de travail. L’incohérence est fille de l’erreur. Si on bâtit sur le droit de l’individu à faire ce qu’il veut, ce qui est le cas aujourd’hui de la société, on détruit tout. Car cela va à l’encontre du bien commun. Or, on ne peut avancer que si l’on respecte le bien commun et celui-ci repose sur le respect de la vie. [...]"

Posté le 18 mai 2016 à 16h23 par Michel Janva | Lien permanent

Lyon le 21 mai : assemblée générale du Réseau Vie

Image001

Posté le 18 mai 2016 à 08h04 par Michel Janva | Lien permanent

Le World Congress of Families tient son Xème congrès à Tbilissi en Géorgie

L’an passé le congrès se tenait à Salt Lake City aux Etats-Unis, cette année le congrès mondial des familles se tient à Tbilissi en Géorgie du 15 au 17 mai 2016.

0

1

Le thème du congrès est « Civilisation au carrefour : La famille naturelle comme le rempart de la liberté et les valeurs humaines ».

Ce colloque est présidé par Larry Jacobs directeur du WCF.

Présent lors de la cérémonie d’ouverture, le patriarche de Géorgie, Sa béatitude ILIA II a bénit le colloque.

Tbilisi 10 Sa béatitudeIlia II

Regroupant de nombreux mouvements pro familles du monde entier, le WCF entend coordonner les actions en faveur de la famille au niveau mondial. Tous les continents étaient représentés.

En effet, force est de constater que ce combat est un combat mondial, et les attaques contre la famille sont concertées, souvent financées par de grosses multinationales.

GW Bush a envoyé un message de soutien.

La lettre de G.W Bush :

Tbilisi 5 Larry Jacob lit la lettre de GW Bush

Guillaume de Thieulloy, Father Josiah Trenham (USA) et Brian Brown :

Tbilisi 6 Guillaume de Thieulloy

Parmi les personnalités présentent, il y avait :

  • Levan Vasadze (Géorgie, organisateur du colloque) :

Tbilisi 4 Levan Vasadze

  • Luca Volonte, politicien italien :

Tbilisi 7 Luca Volonte

  • Le sénateur Antoni Szymanski du parlement Polonais, et son collègue Robert Telus :

Tbilisi 17 Sénateur Szymanski et son collègue Robert Telus

  • Ignacio Arsuaga, fondateur de CitizenGo 
  • Alexey Komov :

Tbilisi 15 Alexey KOMOV et Levan Vasadze

De nombreux débats ont eu lieu, sur des sujets aussi variés que l’éducation, la famille, le respect de la vie.

Tbilisi congrès 6 les débats

Posté le 18 mai 2016 à 07h23 par Michel Janva | Lien permanent

17 mai 2016

31 mai : Journée parlementaire pour la vie

Posté le 17 mai 2016 à 10h39 par Michel Janva | Lien permanent

Marches pour la vie en Pologne

Marchevievarsovie0516-750x420Dimanche 15 mai, à Varsovie s’est déroulée  la 11 ème édition de la Marche pour Vie et la Famille rassemblant des milliers des  personnes.

L’événement est tellement populaire qu’il est organisé  dans plus de 140 villes polonaises ! Ceci malgré le fait que la législation polonaise compte parmi les plus restrictives en matière d’avortement.

Les organisateurs ont mis en évidence  que » Chaque vie est inestimable» «  Nous voulons attirer l’attention du public et du gouvernement, que la vie humaine a une valeur absolue et doit donc être protégé par la loi , de la conception à la mort naturelle ».

 A Varsovie, la  marche a commencé à midi en face de la statue de Nicolas Copernic et s’est terminée  dans le parc Casimir. Les jeunes de l’orchestre « Pipes and Drums de Czestochowa » ont animé joyeusement le parcours faisant résonner  cornemuses et tambours. Les marcheurs ont  fait la part belle aux femmes enceintes et aux familles venues avec leurs enfants dans une ambiance joyeuse et festive.

Marvievarso0516-300x225Toutes les catégories sociales étaient représentées, y compris les élus, le Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères polonais  y participé.

Une pétition a été largement signée  par les participants pour obtenir à travers une initiative législative citoyenne : “Arrêtez l’avortement”, visant à introduire la pleine protection de la vie conçue enfants.

Le Parlement sera obligé à la voter s’ils ont plus de cent mille signatures.

Comme chaque année “Droit de Naître” s’est joint à l’événement.

Les Polonais semblent vaccinés contre la mentalité pro-mort et  anti famille avec ses dérives totalitaires…

D’autres photos et un court reportage à la fin  avec le  Président de Ordo Iuris, Jerzy Kwaśniewski explique à Droit de Naître qu’ils attendant arriver à un million des pétitions signées et calcule que à la rentre en octobre la loi serait votée au Parlement pour abroger tout sorte d’avortement, une première en Europe.

Posté le 17 mai 2016 à 08h03 par Michel Janva | Lien permanent

13 mai 2016

Marche pour la vie à Ottawa

On m'envoie ce témoignage sur la marche pour la vie à Ottawa, qui avait lieu hier :

"Le thème de la marche est "End the killing".

Jeudi le 12 mai, notre groupe du diocèse de Sherbrooke, Qué. - un peu moins de  40 personnes l'an dernier, 56 cette année- participe à la Marche pour la vie à Ottawa. Notre journée commence par une prière pour notre archevêque, Mgr Luc Cyr, et pour sa mère. Il avait prévu se joindre au groupe, mais il retenu auprès d'elle car elle est atteinte de maladie à un stade avancé. 

Le soleil est radieux, le temps est splendide et chaud. Précédée mercredi soir d'une vigile de prière, la journée officielle débute par la messe, célébrée dans plusieurs églises d'Ottawa et de Gatineau. La foule, jeune, est nombreuse et recueillie.

DSC_0106[1]

A sortir de l'église, je reconnais avec joie Mary Wagner et me présente à elle. Cette héroïne pro-vie a passé l'équivalent de plusieurs années en prison pour avoir , dans la zone-bulle réservée aux cliniques d'avortement, suggérée avec des roses à des jeunes femmes, qu'il y avait d'autres possibilités que l'avortement. Son histoire a fait le tour du monde. Le mouvement pro-vie en Pologne l'a prise comme modèle et lui a rendue honneur il y a quelques années.

Nous cheminons ensemble jusqu'aux pelouses parlementaires. J'y rejoins mon groupe et présente Mary.  Elle fait connaissance avec F. Simon-Pierre, de la jeune communauté des Missionnaires de l'Évangile, fondée il y a moins d'un an, à Sherbrooke. Ce sont cinq religieux qui évangélisent le diocèse par une bonne formation intellectuelle et spirituelle en s'inspirant de l'esprit de Saint Dominique et de l'Ordre des Prêcheurs.

DSC_0113[1]

Je conduis Mary Wagner près de l'estrade d'où elle pourra prendre contact avec les organisateurs et je retourne à mon groupe.

Cette année on nous parle de quelques 22 000 participants. Pourtant mes collègues et moi faisons chacun le même constat: nous sommes surpris de la densité de foule sur les pelouses du parlement, comparée à 2015. Il est possible que le nombre de 25 000 participants (2015) soit dépassé. 

13217284_10153490817161857_9094572181806276490_o

Et cette foule ? Hé bien, 80 % ont moins de 25 ans, et sont en provenance en majorité de l'Ontario et quelques centaines du Québec. En effet que le ralliement a lieu en  même temps dans plusieurs villes des autres provinces canadiennes, solution aux grandes distances à franchir pour se rendre à Ottawa.

L'enthousiasme est visible, l'ambiance familiale. Le maire d'Ottawa déclare publiquement le 12 mai journée officielle de la vie à Ottawa, plusieurs autres dignitaires et invités font de brèves et intenses allocutions. Obianuju Ekeocha, la conférencière invitée cette année est une activiste provie nigérienne, de réputation internationale. Elle exhorte la foule à demander au premier ministre Justin Trudeau, de renoncer au financement de l'avortement en Afrique, une solution qui ne fait pas partie de la culture africaine.

La journée est couverte par la chaîne EWTN, de Mother Angelica, retournée vers le Père à Pâques, il y a quelques semaines. Les médias canadiens en général, ne relatent pas cet événement avec tout l'objectivité qu'il mérite. C'est depuis des années, le plus grand rassemblement annuel canadien sur la colline parlementaire.

La marche démarre à 13h30, dans la traditionnelle ambiance bon enfant.  Mais cette année, nous sommes vraiment nombreux et la foule forme un bouchon après quelques minutes, de sorte que tous attendent pendant 10 minutes, patiemment et joyeusement sous un soleil ardent,  que tout redémarre. Cette année on remarque que le nombre de militants "pro-choix" est en nette baisse à protester à la marche. À peine quelques'uns sont visibles sur les trottoirs et cette fois-ci sont silencieux.

La marche elle-même se déroule toujours dans le calme et la bonne humeur. Il remarquable de remarquer le peu de policiers qui sont déployés pour assurer le contrôle d'un tel événement, et la cordialité avec laquelle ils gèrent la situation.

Nous sommes de retour au Parlement vers 15h. Des femmes et des hommes de l'organisation Silence no more awareness livrent alors des témoignages émouvants sur leur expériences respectives de l'avortement.

L'après-midi se termine à 16h par un service liturgique chanté par la communauté catholique ukrainienne d'Ottawa. Notre groupe se rassemble  sur la rue Wellington devant le parlement, le temps d'une photo de groupe avant l'arrivée de notre autobus. Matthew Wojciechowski, du comité organisateur de Campaign Life Coalition m'aperçoit. Nous échangeons une bonne accolade: " I am exhausted but so happy! "(Je suis crevé, mais tellement heureux), puis il part en vitesse pour aller s'assurer de l'organisation du Rose Dinner, qui aura lieu en soirée. Ils sont en effet une petite équipe à gérer cet événement énorme, assister de groupes de volontaires. Encore une fois cette journée est un magnifique succès.

DSC_0126[1]

Posté le 13 mai 2016 à 22h47 par Michel Janva | Lien permanent

Défendre la vie sans compromis

Angelika de Poncharra, déléguée aux relations avec les étrangers de l’association CHOISIR LA VIE, était à la Marche pour la vie à Rome dimanche dernier. Elle raconte :

0"Le soir du 7 mai, une veillée d’Adoration eucharistique, présidée par les Cardinaux Burke et Pell, a préparé la marche dans l’église romaine Santa Maria Sopra Minerva, auprès du corps de sainte Catherine de Sienne, patronne de l’Italie. Des étudiants ont continué l’adoration jusqu’au matin du dimanche, 8 mai.

Le rassemblement pour les manifestants pro-vie a commencé à 9 h Piazza Bocca della Verità près du Tibre. La porte-parole et organisatrice de la « Marcia per la Vita », Virginia Coda Nunziante, a défendu les bébés, les mamans, la maternité et toute vie humaine de la conception à sa fin naturelle, et ceci « sans compromis ». Elle a préconisé la fin du drame de l’avortement par l’abrogation de la loi 194 qui l’autorise et par l’aide aux mères et aux familles en y employant l’argent des impôts actuellement utilisé pour tuer. Elle a également exprimé l’opposition à toute forme d’euthanasie et au changement sournois de la civilisation.

Quatre témoignages autour de l’avortement refusé ou subi ont suivi. Des dirigeants d’associations pro-vie du monde entier ont ensuite été invités sur le podium. 114 associations d’Italie et du monde entier, venus de 29 pays, ont participé à la manifestation. Grâce à un congrès mondial, organisé les 6 et 7 mai à Rome par Voice of the Family, le monde anglophone des cinq continents était représenté. Le Dr. Dor de SOS Tout-Petits participait à la manifestation ainsi que Droit de Naître et la déléguée de Choisir la Vie, avec le drapeau français « Cœur de Jésus, espoir et salut de la France ». D’autres marches pro-vie dans le monde ont été annoncées, dont celle du 22 janvier 2017 à Paris et celle du 13 mai 2017 à Rome.

1La marche festive et priante a traversé le cœur de Rome, avec trois prélats, le Cardinal Burke, Mgr Schneider et Mgr. Negri. Des instruments de musique, des banderoles et des pancartes comme « L’avortement et l’euthanasie détruisent la vie », « Oui à la médecine, non à l’euthanasie »,  »Ne tuons pas notre avenir ! » ont animé la marche. Les jeunes, les prêtres et les religieuses étaient très présents, et des mégaphones servaient à lancer des prières ou des chants. Un groupe d’une soixantaine de Polonais avait apporté son drapeau rouge et blanc de plus de 10 m de long. Ce pays se bat énergiquement contre la culture de mort. Toute l’Italie était représentée, en particulier par des dizaines de groupements paroissiaux, familiaux et de mouvements pro-vie.

Après deux heures de marche, les milliers de manifestants sont arrivés avant midi place St. Pierre pour la prière du « Regina Coeli ». Le Pape François a salué les participants à la « Marcia per la Vita » et lancé un « Ave Maria » pour toutes les mamans, dont c’était la fête en Italie. Les ballons de toutes les couleurs sont montés avec les prières vers le ciel."

Posté le 13 mai 2016 à 07h27 par Michel Janva | Lien permanent

12 mai 2016

29 mai : journée nationale pour la vie

JNV2016_Tract15x20-v2-recto

JNV2016_Tract15x20-verso

Posté le 12 mai 2016 à 14h58 par Michel Janva | Lien permanent

14 mai : Marches pour la vie au Portugal et au Royaume-Uni

Lu sur Gènéthique :

"Au Portugal, alors que le gouvernement débat sur la possibilité ou non de légaliser l’euthanasie, la Fédération portugaise pour la vie organise pour la sixième fois une Marche pour la vie. Celle-ci aura lieu le 14 mai à Lisbonne. Les organisateurs « espèrent que l’initiative offrira un témoignage public clair en faveur de la défense de la vie à tous les stades de son développement ».

Le pape François, dans un message adressé aux organisateurs encourage à « inciter les personnes, les familles et la société portugaise à vouloir rechercher le bien commun, qui plonge ses racines dans l’harmonie, la justice et le respect des droits de la personne humaine, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle ». La personne et la famille « ont besoin d’un nouvel engagement qui favorise les vraies valeurs humaines, morales et spirituelles ».

Le Royaume Uni accueillera le 14 mai également la troisième édition de sa Marche pour la vie. Principal « rassemblement provie britannique », cet évènement « entend mieux faire connaître la douleur et les dommages que provoque l’avortement, et permettre l’union de tous les groupes provie au Royaume Uni »."

Posté le 12 mai 2016 à 07h36 par Michel Janva | Lien permanent

10 mai 2016

Journée parlementaire pour la Vie du 31 mai : le programme

A

Posté le 10 mai 2016 à 17h28 par Michel Janva | Lien permanent

09 mai 2016

[ALERTE SENTINELLES] J-1 - Mobilisation contre la GPA à Nantes

Les Sentinelles de Nantes communiquent :

"À ceux qui disent ou qui croient que la GPA (Gestation Par Autrui) c'est altruiste, que ça peut être éthique, que c'est humain... À ceux qui disent ou qui croient que la France combat la GPA et ne la reconnaîtra jamais. À ceux qui disent ou qui croient que La Manif Pour tous exagère et se bat toute seule, qu’ils regardent cette vidéo.

 

Informez vos amis, invitez-les à nous rejoindre demain, mardi, à 12:30 devant le palais de justice de Nantes, si nous n'y allons pas, qui défendra nos idées ? Cette journée d'action se doit d'être visible et elle sera utile.

Posté le 9 mai 2016 à 23h39 par Marie Bethanie | Lien permanent

A l'occasion de la journée de l'Europe, revivez le Forum UN DE NOUS

Chaque année, le 9 mai, la Journée de l’Europe célèbre les valeurs qui réunissent les pays européens. L’un de ses fondateurs, Robert Schuman, écrivait que « l'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait ».

Le 12 mars 2016, la Fédération UN DE NOUS a été lancée à Paris avec pour objectif de réaliser des actions concrètes pour défendre la vie en Europe à travers une solidarité entre les associations de plus de 27 pays européens. Durant ce forum, Ján Figeľ, ancien commissaire européen à l'Éducation, président du parti chrétien démocrate slovaque et membre de la Fédération UN DE NOUS, a rappelé l'importance de cette inspiration pour l'Europe :

« Le père fondateur et l'inspirateur français de l’Union européenne, Robert Schuman, a parlé de l'Europe en tant que berceau de la démocratie et en tant que chef de file de l'humanité. Cela signifie que la dignité humaine en Europe doit être respectée et doit être encouragée ».

UN DE NOUS France saisit l’occasion de la célébration de ces valeurs humaines européennes, pour diffuser la vidéo synthèse du Forum de Paris. Les personnalités présentes y délivrent un message d’espoir : l’Europe de la vie est prête pour les mobilisations à venir! Vous soutenez la Fédération UN DE NOUS ? N’hésitez pas à partager la vidéo du 12 mars !

Posté le 9 mai 2016 à 16h17 par Michel Janva | Lien permanent

Katell Mautin : "Défendre nos familles, nos traditions, notre héritage chrétien"

Katell Mautin est âgée de 34 ans. Elle est mariée et mère de 7 enfants. Elle a commencé à militer pour la vie dès l’âge de 15 ans. En 2013, lors des Manifs pour Tous, elle est passée par la case arrestation arbitraire pour délit d'opinion, violences policières à son encontre, garde à vue, condamnation... Après avoir milité avec son mari au sein du FN et soutenu la candidature de Bruno Gollnisch à la présidence de ce parti, elle a fini par rejoindre le Parti de la France où elle est désormais membre du Conseil national du PDF. Voici le discours qu’elle a tenu sur la famille et les valeurs traditionnelles à l’occasion du IIIème congrès du PdF. Un discours comme on aimerait en entendre plus souvent :

 

Posté le 9 mai 2016 à 15h47 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (13)

08 mai 2016

Grand succès de la Marche pour la vie à Rome

Aujourd'hui : la marche s'est terminée place Saint-Pierre pour le Regina Coeli. Voici quelques photos :

Ch69Vu8UoAAdrU1

Ch65XzlXEAAO5gs

Ch65XrXWsAAC8Nu

Ch7Y9VOWUAAWD78

Ch7KLQxW0AAo1ho

Ch7C1f8XAAE_4on

Ch6_sp3WUAAEk2j

Ch7C1ekWsAEtRxd

Ch7RL2RXIAAZ_ei

Ch7RPwvWUAApoqm

Ch7Vex-WMAASqw6

Addendum. On me communique :

"Grand succès de la VIème Marche pour la Vie à Rome en ce dimanche 8 mai ! Un long cortège a traversé le coeur de la ville Eternelle vers la place Saint-Pierre, à midi, pour la prière du Regina Coeli et la bénédiction pontificale. 

A la fin de la prière, le pape François a salué les 30 000 participants. Pour la première fois, un évêque italien a pris part à la manifestation, Mgr Luigi Negri, archevêque de Ferrara, qui se tenait en tête du cortège, aux côtés du cardinal américain Raymond Leo Burke, patron de l'Ordre souverain militaire de Malte, et de Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana (Kazakhistan), ainsi que de très nombreux religieux de congrégations masculines et féminines. 

114 associations étrangères, en provenance de 29 pays, ont participé à l’évènement. Le plus grand nombre venait des Etats-Unis, avec 29 associations représentées, puis la France avec 13 associations, l’Espagne qui en comptait 8, la Belgique et l’Irlande 6, le Canada et la Pologne 5. L'Italie a été représentée par de nombreux groupes, du Nord au Sud. De la France, étaient déployées les banderoles dont celles du Collectif Marche pour la Vie, Droit de naître et SOS tout petits, avec la présence de l’infatigable docteur Xavier Dor, qui n’a jamais manqué ce rendez-vous annuel au coeur de la Chrétienté. Une présence importante dans les rues de Rome, en particulier des représentants des associations pro-vie polonaises qui depuis plusieurs mois, recueillent des centaines de milliers de signatures pour soutenir l’approbation d’une nouvelle loi qui supprime complètement l’avortement de la législation de leur pays. 

Samedi 7 mai, la veille de la Marche, deux congrès ont eu lieu : l’un italien, organisé par Human Life-Italia et le Comité Verità e Vita et l'autre international promu par Rome Life Forum, avec la participation de trois prélats : l’archevêque Luigi Negri, le cardinal Raymond Leo Burke et l’évêque Athanasius Schneider, qui ont encouragé les catholiques à défendre la vérité. « Nous avons d’abord besoin de Veritatis laetitia, amoris vient ensuite et la mesure est l’éternité », a affirmé Mgr Schneider. Le cardinal George Pell également a soutenu l’initiative par sa présence à la veillée de prières de préparation de la Marche, le soir, à Sainte-Marie-de-la-Minerve."

Concernant le forum pour la vie, voir le compte-rendu de Jeanne Smits.

Posté le 8 mai 2016 à 15h01 par Michel Janva | Lien permanent

05 mai 2016

7 mai : rosaire pour la vie à Notre-Dame de Paris

Samedi 7 mai 290ème ROSAIRE POUR LA VIE à ND de PARIS à 16 h 15 chapelle du Saint Sacrement.

En union avec les groupes de « rosaires pour la vie » des autres cathédrales de France et de francophonie.

Les rosaires ont lieu tous les premiers samedis du mois.

Posté le 5 mai 2016 à 10h11 par Michel Janva | Lien permanent

02 mai 2016

Suite aux propos de Sophie Montel, Jacques Bompard et Le Salon Beige organisent une journée parlementaire

Jacques Bompard, député non inscrit du Vaucluse, a, comme la rédaction du Salon beige, été scandalisé par les propos de Sophie Montel, député européen et conseillère régionale du Front national. La défense de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle, est le B-A BA de tout combat politique visant à redresser la France. Ensemble, nous organisons donc une réunion de débat et de travail à l'Assemblée nationale, avec des représentants de la "droite hors les murs" et des représentants du monde pro-vie français.

Les places étant très limitées, inscrivez-vous le plus vite possible dans le formulaire ci-dessous. Et, même si vous ne pouvez pas venir, inscrivez-vous pour suivre les débats (en direct ou en différé sur le Salon beige). A la veille d'échéances électorales importantes, montrons clairement aux hommes politiques que nous ne lâchons rien de nos convictions. Soyons des milliers à soutenir cette initiative… sans quoi nous ne pourrons pas nous plaindre que la défense de la vie disparaisse des programmes politiques !

Le député Jacques Bompard et Le Salon Beige s'associent pour une journée pour la vie :

Innocent-enfant-à-naître-foetus"Outrés par les propos de Sophie Montel, qui ne peuvent s’apparenter au mieux qu’à de l’ignorance politique et au pire à de bien tristes desseins, nous avons décidé, avec le Salon Beige, d’apporter une réplique constructive.

Aussi, j’organiserai le mardi 31 mai prochain, une journée parlementaire sur le sujet : « Le combat pour la vie, principe non négociable de la politique ». En sortira une somme de réflexions qui sera transmise à tous les acteurs politiques. Sans lutte pour la restauration de la dignité humaine, l’investissement politique repose sur des bases de sable au jour où l’évidence du manque de murs porteurs ne cesse d’apparaitre !

Le programme vous sera rapidement transmis ! Attention les places seront très limitées, il faudra s’inscrire rapidement."

Posté le 2 mai 2016 à 19h57 par Michel Janva | Lien permanent

30 avril 2016

29 mai : journée nationale pour la vie

Jnv2016_affichea3-v1

Jnv2016-lettreappel

Posté le 30 avril 2016 à 07h27 par Michel Janva | Lien permanent

28 avril 2016

Proposition de loi visant à protéger l'embryon humain

L'excellent député Jacques Bompard vient de déposer cette proposition de loi sur le bureau de l'Assemblée nationale en justifiant (avec citation de Jean-Paul II) :

Unknown-6"[...] La défense du statut de l’embryon participe de la lutte contre la marchandisation de l’Homme. Emergence d’une nouvelle forme d’esclavage : les embryons cryo-conservés font désormais l’office d’un commerce, « vis artificiellement en pause » comme le souligne le docteur Alexandra Caude. La directrice de recherche à l’Inserm à l’Hôpital Necker, généticienne, insiste sur cette nouvelle forme d’esclavage, engendrant des générations d’enfants dépossédés de leur filiation, d’informations quant à leurs origines. Et le marché est vorace : jusqu’à deux mille dollars par enfant. Mais outre l’aspect financier, c’est au problème sous-jacent, éminemment éthique, dont il convient de s’alarmer : car l’inéluctable avancée du marché entraîne une sélection de nature eugéniste, proposant aux acheteurs de choisir la couleur des yeux, le quotient intellectuel des géniteurs : sélection artificielle, fondamentalement antinomique du caractère naturel de l’engendrement d’une vie.

D’autres domaines de la médecine s’en font l’écho : ainsi du plébiscite croissant des tests anténataux visant à « dépister » la trisomie 21 par l’intermédiaire d’une simple prise de sang : peu onéreux, l’émergence de ce type de test sur marché ne doit pas entrer en vigueur, au risque de généraliser un phénomène de sélection de l’homme, éliminé au prétexte d’une malformation chromosomique. Cautionner de telles logiques, aux enjeux financiers latents, revient à pratiquer un eugénisme discret. Jean-Marie Le Méné, directeur de la Fondation Jérôme Lejeune l’indique : « selon le Comité consultatif national d’éthique, diagnostiquer 100 % des enfants trisomiques avant la naissance couterait un milliard d’euros si la sécurité sociale l’achetait pour le proposer à toutes les femmes enceintes. Elle n’est pas contre mais il faut que les prix baissent. C’est ce qui se passe actuellement. La concurrence joue entre plusieurs firmes qui fabriquent ce nouveau test ». Impact d’un libéralisme économique incontrôlé : l’État ne peut se soustraire au rôle éthique dont il se doit d’être le garant. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 s’en fait l’écho, soulignant qu’un handicapé mental dispose des mêmes droits que tous les autres citoyens ; il en va de même pour la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, qui rappelle son droit à fonder une famille.

Pour autant, la banalisation de la marchandisation se fait de plus en plus prégnante : pour exemple, la gestation pour autrui semble connaître une inquiétante légitimation, notamment par certains membres du corps médical peu scrupuleux de se soustraire aux lois. L’argument d’un meilleur contrôle des dérives exceptionnelles ne peut en aucun cas être cautionné : au même titre que le cas de l’avortement, dont les chiffres sont alarmants pour la conservation d’une dynamique démographique concluante, il en ressort davantage une logique de banalisation qu’une véritable mesure prise au service du bien commun. 

Conclusion 

La conception des droits humains, telle qu’elle est définie par le Magistère affirme que « le droit à la vie dont fait partie intégrante le droit de grandir dans le sein de sa mère après la conception, puis le droit de vivre dans une famille unie (…). En un sens, la source et la synthèse de ces droits, c’est la liberté religieuse, entendu comme le droit de vivre dans la vérité de sa foi et conformément à la dignité transcendante de sa personne » La Constitution s’en fait également l’écho, assurant dans son préambule que « La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement ». Et de fait : le droit à la vie est le premier d’entre tous, depuis la conception jusqu’à la mort naturelle ; il « conditionne l’exercice de tout autre droit et comporte, en particulier, l’illicéité de toute forme d’avortement provoqué. » Le respect de ce droit est un « signe authentique de l’homme en tout régime, dans toute société, système ou milieu ».

La recherche opérée sur l’embryon, constitutif des premiers stades de développement d’un être humain, porte atteinte à la vie. Dans cette perspective, considérer qu’il est possible d’utiliser un être humain, même pour en soigner un autre, ne peut être légitimé ; les fondements de la médecine se font l’écho de ce précepte comme d’une loi universelle."

Posté le 28 avril 2016 à 21h35 par Michel Janva | Lien permanent

Jean Chérioux, RIP

CAujourd'hui a lieu l'enterrement de Jean Chérioux à Saint Christophe de Javel (Paris 15), décédé le 25 avril.

Il avait fondé en 1969, l'Union des Institutions Sociales du 15ème "désireux de répondre aux besoins exprimés par les parents de personnes handicapées mentales du 15ème arrondissement de Paris".

Ancien sénateur (de 1977 à 1986) et fervent défenseur de la vie, il avait fait partie de la commission mixte paritaire sur la loi Roudy (gratuité de l'avortement). La commission avait mené à un échec. François Mitterrand, prônant l'urgence, avait promulgué la loi le 31 décembre 1982.

Il avait amendé la loi sur l'amnistie afin «de faire bénéficier de l'amnistie les personnes ayant exprimé pacifiquement et sans violence leur opposition à l'avortement».

Il avait défendu que «il n'y a pas de droit à l'avortement».

Au sujet du PACS, il parlait d'une «légalisation d'une perversion de la nature».

Posté le 28 avril 2016 à 15h27 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Pro-vie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Pro-vie