14 avril 2014

547 enfants à naître sauvés de l’avortement

Au quarantième et dernier jour de la campagne de Carême – lancée Mercredi des Cendres et qui s’est achevée dimanche des Rameaux.

Posté le 14 avril 2014 à 20h22 par Michel Janva | Lien permanent

11 avril 2014

Un de nous : videos en français des interventions de l'audition

Intervention de Grégor Puppinck : Présentation de l'initiative, et réponse aux questions

Intervention de Sophia Kuby sur le financement européen de l'avortement au titre de l'aide au développement (en français).

Intervention du Professeur Filippo Vari sur le cadre juridique du financement européen de la recherche destructrice sur embryons humains (en français).

Posté le 11 avril 2014 à 15h51 par Michel Janva | Lien permanent

Jacques Bompard soutient l'initiative Un de nous

Communiqué du député maire d'Orange :

"Jacques Bompard se félicite de l'initiative « Un de nous » qui a permis de réunir près de deux millions de signatures demandant l'arrêt du financement européen, c'est à dire de la ponction du contribuable français, de la recherche sur l'embryon et de la promotion de l'avortement dans nos programmes d'aide humanitaire.

Les débats furent vifs mais Jacques Bompard relève que la salle soutenait très majoritairement les défenseurs de la vie, qui ne se virent opposer que des anathèmes classiques. Madame Lunacek se résolut même à quitter la salle au milieu des discussions réalisant sans doute que l'opinion publique européenne ne soutiendrait plus les élucubrations dont elle avait déjà emplie son fameux rapport.

Jacques Bompard tient à féliciter Grégor Puppinck pour son allocution introductive qui fit un lien efficace entre la barbarie des manipulations sur l'embryon et l'esclavage, mais également Bruno GollniSch qui a délivré un propos fort combatif. Jacques Bompard note la grande tension des adorateurs de la culture de mort pendant les débats et se réjouis que l'initiative soit désormais du côté de défenseurs du caractère sacré et indisponible de la vie."

Combien de députés vont soutenir cette initiative ?

Posté le 11 avril 2014 à 14h39 par Michel Janva | Lien permanent

07 avril 2014

437 enfants à naître sauvés de l’avortement

Au trentième-troisième jour de la campagne de Carême.

Posté le 7 avril 2014 à 20h50 par Michel Janva | Lien permanent

31 mars 2014

313 enfants à naître sauvés de l’avortement

Au vingt-cinquième jour de la campagne de Carême, lancée par les 40 Dayx for Life.

Posté le 31 mars 2014 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent

30 mars 2014

Succès de la Marche pour la Vie de Bruxelles

MacheviebruxMalgré l’arrivée  du Président de la Chine en Belgique et d’une grande manifestation de l’autonomiste européen, la marche pour la Vie de Bruxelles  a rassemblé plus de 2000 personnes,  3500 pour les organisateur, moins selon la police. Plusieurs délégations étrangères présentes, USA, Pologne, Italie France, Pays- Bas.

Des témoignages émouvants ont été racontés à la tribune,  des proches des personnes qu’on était euthanasié sans que personne leur prévienne…

L’archevêque de Bruxelles Monseigneur Leonard a rappellé que tous les élus qu’ont voté de lois ont tous été des embryons au commencement et qu'on leur a laissé la possibilité  de vivre… et qu'il faut agir pour que le respect de la personne  à toute l’étape de la vie.

Des milliers de ballons avec le cœur Ia Life ont été lâché para les enfants et la Marche a fini dans une ambiance familiale et joyeuse au  Mont des Arts (centre-ville de Bruxelles).

MarcheVieBruxelles0314

MvieBruxballons

Posté le 30 mars 2014 à 18h33 par Michel Janva | Lien permanent

28 mars 2014

30 mars : Marche pour la vie à Bruxelles

Le 30 mars 2014, la Marche Pour la vie se mobilise à Bruxelles. Alors que la Belgique a voté la loi autorisant l’euthanasie des mineurs, il est plus que jamais urgent de défendre nos valeurs et la dignité de la personne humaine. Les Français sont bien entendu invités à se rendre sur place.

Rendez-vous habituel: Mont des Arts à 14h.

Posté le 28 mars 2014 à 08h19 par Michel Janva | Lien permanent

27 mars 2014

29 mars : colloque sur le combat pro-vie à Lyon

Avec notamment l'intervention de Jean-Marie Le Méné (plus de détails) :

C

Posté le 27 mars 2014 à 10h22 par Michel Janva | Lien permanent

26 mars 2014

L’ECLJ reçoit le prix Neuwirth pour la défense de la vie

Rien à voir avec Lucien Neuwirth. Anton Neuwirth était un médecin slovaque (1921 – 2004), issu d’une famille dont beaucoup de membres sont morts en Allemagne durant la seconde guerre mondiale. Catholique, il a été responsable de mouvements d’action sociale et fut condamné à douze ans de prison par le pouvoir soviétique en raison de cet engagement. Il purgera sept ans de prison. À la libération, il a été élu député puis nommé ambassadeur auprès du Saint-Siège. Il est le père notamment du médecin et député slovaque Anna Zabroska.

Son courage face au totalitarisme, son engagement pour la défense de la vie et de la liberté ont poussé les fondateurs du Forum Zivota à créer un prix annuel décerné annuellement à ceux qui s’inscrivent dans le sillage de l’action menée par cet homme dont la devise était : « Soigner le mal au moyen de la charité ».

"Grégor Puppinck a reçu vendredi 21 mars 2014 le prix Anton Neuwirth, remis par le Forum Zivota en récompense de l’action menée par l’ECLJ en Europe en faveur de la défense de la vie et de la famille.

Le Forum Zivota réunit les associations familiales slovaques ainsi que celles engagées dans la défense de la vie.

Le prix a été remis en présence de responsables civiles et religieux, et de députés slovaques au parlement national et au parlement européen, notamment M Jan Hudacky, Erika Jurinova, Miroslav Mikolasik et Anna Zabroska. Grégor Puppinck a été invité à parler des enjeux politiques et juridiques affectant la famille en Europe. Il a présenté le phénomène de dilution de la famille dans les droits de l’homme, retraçant l’évolution de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. Il a montré comment, au fil de sa jurisprudence la Cour de Strasbourg a dilué la définition juridique de la famille qui, de réalité biologique et institutionnelle, est devenue une notion extensible jusqu’à l’incohérence.

Cette conférence intervient dans un contexte politique particulier car deux projets de réformes constitutionnelles sont actuellement en préparation en Slovaquie afin d’intégrer à la Constitution la définition du mariage, comme l’union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille. Un projet vise également à faire obstacle à la création de « partenariat civil », le mariage étant alors la seule institution familiale reconnue par la société."

Posté le 26 mars 2014 à 16h59 par Michel Janva | Lien permanent

25 mars 2014

Journée de l'enfant à naître

Communiqué de Christine Boutin :

"Christine Boutin fait part de sa grande joie en cette journée de l’enfant à naître. Dans le prolongement, ô combien symbolique, de la journée mondiale de la trisomie 21, cette date nous engage à penser la place que nous faisons à la vie dans notre société, dans ce qu’elle porte d’espérance comme dans ce qu’elle a de fragile.

Ne nous y trompons pas, notre monde a peur de la vie à venir et surtout de la fragilité. Dans une société ou les principales réformes sociétales se tournent systématiquement vers la culture de mort, il faut se demander pourquoi nous ne savons plus accueillir la beauté de la vie naissante. Les réponses sont multiples : prisonnière de la Valeur qui l’emporte sur les valeurs, prisonnière d’une Humanité réduite à l’état de ressource, prisonnière enfin d’une société enfermée dans des réflexes consuméristes et étriqués mis en lumière par Jean-Paul II, notre Cité n’est plus à même de reconnaître dans chaque vie le don et l’appel à la transcendance pourtant fruit le plus honorable de la civilisation européenne.

Cette journée appelle un commentaire sur l’interruption volontaire de grossesse. A près de 225 00 avortements chaque année, la France connaît une situation douloureuse. Elle est douloureuse car elle montre que nombre de femmes sont confrontées à des structures sociales qui n’incitent pas à la préservation de la vie, notamment en ne développant pas les alternatives, mais également que notre société ne considère pas assez la vie naissante. C’est le pape François qui dans son exhortation Evangelii Gaudium nous donne une position forte : « Fréquemment, pour ridiculiser allègrement la défense que l’Église fait des enfants à naître, on fait en sorte de présenter sa position comme quelque chose d’idéologique, d’obscurantiste et de conservateur. Et pourtant cette défense de la vie à naître est intimement liée à la défense de tous les droits humains ».

La seule réponse face à de tels tourments, c’est la joie. La joie des vies fragiles qui s’épanouissent et prouvent combien l’absurdité des anathèmes n’est rien devant le credo présent en chaque être. La joie des familles, socles et garants de l’épanouissement de la Nation, famille des familles. La joie enfin de défendre ce bien, ô combien précieux, qu’est la Vie, repère nouveau et pour que nous bâtissions une autre Europe refondée avec Force Vie. La vie naissante est la matrice de l’Humanité, le regard amoureux offert à chaque génération afin qu’elle puisse foisonner d’élans et d’initiatives riches de leurs nuances. Une civilisation ne tient que par la transmission réelle, transmission qui ne peut se concrétiser que dans un amour profond de la vie. Ne refusons pas la civilisation de l’amour ! En cette belle fête de l’annonciation, je vous demande de croire avec moi, que c’est bien là l’enjeu politique le plus urgent !"

Posté le 25 mars 2014 à 17h42 par Michel Janva | Lien permanent

24 mars 2014

Atteinte d'un cancer de l'utérus, elle refuse d'avorter

Une jeune britannique a donné naissance à une petite fille alors qu’elle souffrait d’un cancer de l’utérus. Les médecins lui avaient recommandé l’avortement, ainsi qu’une hystérectomie, soit l’ablation de l’utérus. Déjà maman de deux enfants, elle a refusé de faire tuer son bébé.

Elle a changé de médecins pour obtenir d’autres avis médicaux. Finalement, à 11 semaines de grossesse, un chirurgien l'opère, amputant une grande partie du col de l’utérus afin de stopper l’évolution de la tumeur cancéreuse, mais tout en préservant le fœtus. Une opération inédite qui a fonctionné.

Après plusieurs mois de grossesse vécus sous la menace d’une fausse couche, elle a subi une césarienne programmée, le 20 février. La petite fille est née à 33 semaines de grossesse et se porte comme un charme. Aussitôt l’accouchement réalisé, la maman a quant à elle été opérée afin que la totalité de son utérus soit enlevée. Aujourd’hui, elle semble en voie de rémission.

Posté le 24 mars 2014 à 15h31 par Michel Janva | Lien permanent

18 mars 2014

40 Days for Life : messe pour la vie à Carnac (56) le 20 mars

40 jours pour la Vie

Posté le 18 mars 2014 à 13h48 par Michel Janva | Lien permanent

14 mars 2014

93 enfants sauvés de l'avortement

Au neuvième jour de la campagne de Carême des 40 Days for Life.

Posté le 14 mars 2014 à 07h14 par Michel Janva | Lien permanent

12 mars 2014

73 enfants à naître sauvés de l’avortement

Au huitième jour de la campagne de Carême lancée par les 40 Days for Life.

Posté le 12 mars 2014 à 20h55 par Michel Janva | Lien permanent

10 mars 2014

Espagne : les militants pro-vie ne lâchent rien

Lu sur Riposte catholique :

"Des militants et des responsables du mouvement espagnol Derecho a vivir ont déposé des petits cercueils en carton blanc, samedi, devant le siège du Partido Popular, pour exiger l’adoption rapide de la loi promise par le Premier ministre Mariano Rajoy pendant sa campagne électorale. Rajoy dispose de la majorité absolue au parlement espagnol, lui ont rappelé les dizaines de manifestants, souligne HazteOir.

Rappelant que la loi actuelle a créé un véritable « permis de tuer », Ignacio Arsuaga, figure emblématique de cette association qui ne sera satisfait qu’une fois obtenu « l’avortement zéro » (Aborto cero), a mis le chef du gouvernement espagnol devant ses responsabilités à l’heure où la presse s’interroge sur la détermination du PP. Le projet de repénalisation du crime contre l’enfant à naître ne figurait pas, en effet, dans le discours de politique générale prononcé il y a quelques jours par Mariano Rajoy. [...]

L’événement était organisé pour marquer la Journée internationale de la femme, pour rappeler que ce qui est « vraiment progressiste, c’est de défendre le droit fondamental à la vie »."

Posté le 10 mars 2014 à 07h19 par Michel Janva | Lien permanent

09 mars 2014

38 enfants sauvés de l'avortement

Au cinquième jour de la campagne de Carême lancée par les 40 Days for Life.

Posté le 9 mars 2014 à 16h32 par Michel Janva | Lien permanent

08 mars 2014

58% des Américains sont « pro-vie »

Selon un sondage de CNN. La culture de vie progresse et les 40 Days for Life n'y sont pas pour rien.

Posté le 8 mars 2014 à 10h14 par Michel Janva | Lien permanent

07 mars 2014

Les sentinelles des 40 Days for Life

V

Au troisième jour de la campagne de Carême lancée Mercredi des Cendres, 16 enfants à naître ont été sauvés de l’avortement grâce à la présence paisible et priante des vigiles devant 253 avortoirs.

Posté le 7 mars 2014 à 09h28 par Michel Janva | Lien permanent

06 mars 2014

40 Days for life : 5 enfants sauvés de l'avortement

Au deuxième jour de la campagne de Carême lancée ce Mercredi des Cendres, 5 enfants à naître ont déjà été sauvés de l’avortement grâce à la présence paisible et priante des vigiles devant 253 avortoirs, grâce aux “conseillers de trottoirs” qui proposent aux mamans qui envisagent l’avortement des solutions concrètes pour qu’elles y renoncent, grâce aux jeûneurs, et grâce, aussi, aux “prières de l’arrière” de ceux qui, sans participer sur place aux vigiles, prient aux intentions des 40 Days for Life.

C’est une de ces chaînes de prières “de l’arrière” qu’Americatho et Riposte Catholique ont lancées. 320 courriels d’inscription soit, au moins, 1 500 personnes prient chaque jour et pour toute la durée de ces quarante jours pour la vie, une dizaine de Je Vous salue Marie… Vous pouvez rejoindre cette chaîne de prière à tout instant. Il vous suffit de le signaler ici.

Posté le 6 mars 2014 à 15h22 par Michel Janva | Lien permanent

05 mars 2014

7 mars : manifestation de SOS Tout-Petits près du Grand-Orient de France

7

A la demande de la Préfecture de police ce rassemblement, initialement prévu au métro CADET, a été légèrement déplacé. Le rendez-vous est maintenant fixé au croisement des rues de Lafayette et de Châteaudun.

Posté le 5 mars 2014 à 08h08 par Michel Janva | Lien permanent

03 mars 2014

Opération "Municipales pour la Vie" Mobilisez vos candidats !

En complément de la charte de La Manif pour Tous demandant aux candidats aux élections municipales de défendre la famille au cours de leur mandat, Choisir la vie demande aux candidats de s'engager pour la vie.

Vous trouverez ici un courrier à adresser à vos candidats.

Et là un engagement à faire signer :

  • Je mettrai en place une politique communale qui assure le respect et la promotion des initiatives locales en faveur du respect de la Vie telles que, l’aide aux femmes enceintes en difficultés, l’aide au développement des soins palliatifs, l’aide aux familles confrontées au handicap.
  • J’axerai l’octroi de subventions aux associations ou initiatives locales assurant ces missions.
  • Je favoriserai la solidarité intergénérationnelle.
  • J’assurerai une visibilité à ces initiatives locales au niveau des différents supports de communication locaux (panneaux d’information, journal de la commune, affichages publics…) et mettrai, dans la mesure du possible, à leur disposition les locaux dont elles pourraient avoir besoin.
  • J’exprimerai mon soutien, lors des élections sénatoriales, et donnerai mon parrainage, lors de l’élection présidentielle, aux candidats qui s’engageront sur le programme législatif suivant :
    • Promouvoir une politique d’accueil et d’aide aux femmes enceintes en difficultés.
    • Refuser toute législation tendant à autoriser l’expérimentation sur embryon.
    • Refuser toute législation légalisant le recours à l’euthanasie.
    • Abroger à terme la loi sur l’avortement.

Posté le 3 mars 2014 à 18h06 par Michel Janva | Lien permanent

02 mars 2014

Participez aux 40 Days for Life

Avec Daniel Hamiche :

"Comme pour les campagnes précédentes, je viens solliciter vos prières pour la campagne de Carême des 40 Days for Life qui commencera ce Mercredi de Cendres (5 mars) et s’achèvera le Dimanche de Rameaux (13 avril), afin de reconstituer notre petite “chaîne de prière de l’arrière” pour soutenir nos frères états-uniens qui pendant 40 jours et 24 h sur 24 vont se relayer devant 251 avortoirs aux États-Unis et dans quelques pays à l’étranger.

Notre effort consistera, comme pour les précédentes campagnes, à prier chaque jour 10 Je Vous salue Marie aux intentions de cette formidable initiative de défense de la vie à naître qui a déjà sauvé la vie d’au moins 8 245 bébés… J’ai réalisé, pour le journal L’Homme Nouveau, une longue “interview” de David Bereit, directeur national des 40 Days for Life. Vous pourrez en prendre connaissance ici. Sa lecture est de grand intérêt… Si vous voulez donc bien, comme je l’espère, vous associer à cette “chaîne de prière de l’arrière”, merci de me le signaler par un petit courriel. Les “maillons” de cette “chaîne de prière de l’arrière” recevront chaque jour gratuitement une lettre d’information leur signalant l’intention du jour, une citation de la Sainte Écriture en consonance avec l’intention et les faits marquants de la campagne en cours. Je compte sur vous !"

Posté le 2 mars 2014 à 17h44 par Michel Janva | Lien permanent

01 mars 2014

29 mars : colloque de Choisir la vie à Lyon

C

Posté le 1 mars 2014 à 07h53 par Michel Janva | Lien permanent

26 février 2014

Comment sont nés les 40 Days for Life

Le numéro du 1er mars de L'Homme Nouveau propose un entretien avec David Bereit, fondateur du mouvement américain : 40 Days for Life. Extraits :

B"[...] Margaret [son épouse] me raconta beaucoup d’histoires sur des jeunes adultes de Corpus Christi (Texas). Tous les samedis, leurs familles se rendaient devant des cliniques d’avortement pour y prier en compagnie de centaines d’autres chrétiens. Au bout de quelques années, ils virent ces cliniques fermer les unes après les autres pour ne plus jamais rouvrir. J’ai alors commencé à prendre conscience que l’on pouvait faire quelque chose pour contribuer à résoudre le problème de l’avortement et là était mon devoir. Mais ce qui a vraiment poussé ma décision, c’est quand j’ai appris que Planned Parenthood, la plus grande chaîne d’avortoirs aux États-Unis, allait ouvrir sa première clinique d’avortement dans la ville où j’habitais : College Station. C’est cette information qui m’a poussé à m’impliquer activement dans le sauvetage de vies, à aider à changer les cœurs et les esprits, et à travailler pour mettre un terme à l’injustice que constitue l’avortement dans notre société.

Pourquoi et quand avez-vous décidé de lancer les 40 Days for Life ?

Après plusieurs années d’efforts pro-vie à College Station, nous avons constaté que rien ne marchait aussi efficacement que nous l’avions espéré et que le nombre d’avortements continuait à grimper. Quatre membres de notre petit groupe se réunirent un jour de l’été 2004 autour d’une table dans notre local pro-vie, et nous décidâmes de prier pendant une heure, car nous reconnaissions que si mettre un terme à l’avortement était humainement impossible, à Dieu tout est possible. Pendant notre prière, la première chose que Dieu mit dans nos cœurs fut cette période de quarante jours, une période que Dieu utilise, tout au long de l’histoire biblique, pour mettre en évidence la transformation dans le monde. Les trois choses que nous décidâmes furent : 1. Prière et jeûne pour obtenir la fin de l’avortement, en reconnaissant qu’avec Dieu, tout est possible. 2. Organisation de vigiles pacifiques de prière ininterrompue, 24 h sur 24, devant des cliniques d’avortement pour témoigner de l’injustice qui s’y déroulaient, et offrir de l’espérance et de l’aide aux mères risquant de prendre la pire décision de leur vie. 3. Une approche communautaire, en diffusant le message pro-vie aux membres de nos communautés, en faisant du porte à porte, en prenant la parole dans les églises et les écoles et en nous impliquant dans les médias. Ces trois actions – prière et jeûne, vigiles pacifiques et approche communautaire – constituèrent la structure des 40 Days for Life. Deux semaines après cette heure de prière, nous lancions la première campagne des 40 Days for Life. Plus d’un millier de personnes s’y engagèrent localement. Cette année-là, le taux des avortements diminua de 28 % dans notre communauté.

[...] En démarrant les 40 Days for Life, nous pensions qu’une douzaine voire une quinzaine de villes participeraient de manière coordonnée à cet effort national. Or, lors de cette première campagne, ce furent 89 villes de 33 États différents qui se mobilisèrent ! Désormais, ce sont des centaines de villes et de nombreux pays qui participent aux campagnes des 40 Days for Life. [...] Plus de 600 000 volontaires ont participé à nos campagnes et nos informations confirment que 8 245 enfants à naître ont été in extremis sauvés de l’avortement à cause de tous ces gens priant devant des cliniques d’avortement, dont 44 ont définitivement fermé leurs portes, tandis que 88 employés d’avortoir touchés au cœur ont quitté l’industrie de l’avortement. [...]

Le mouvement pro-vie doit être mondial dans son étendue et sa convergence. L’avortement est la cause numéro un de mortalité dans le monde, il tue plus de vies que les maladies cardiovasculaires, le cancer, le sida, la faim ou toute autre cause. Pour combattre cette crise, nous devons mener cette lutte ensemble, nous devons nous mobiliser indépendamment des divisions entre nations, langues ou cultures, nous devons tous travailler ensemble pour faire admettre que la vie d’un enfant est sacrée aux yeux de Dieu et mérite d’être protégée. [...]"

Posté le 26 février 2014 à 13h48 par Michel Janva | Lien permanent

25 février 2014

François-Xavier Pérès nouveau président d'Alliance Vita

Le Conseil d’Alliance VITA a élu dimanche 23 février un nouveau président, François-Xavier Pérès, jusqu’à présent délégué départemental de l’association en Loire-Atlantique. Il succède au docteur Xavier Mirabel, cancérologue, président de VITA depuis 2003. Le Conseil VITA compte 90 membres ; il est composé des délégués départementaux, des responsables régionaux et des experts de VITA.

François-Xavier Pérès, 33 ans, a rejoint l’équipe VITA de Montauban (82) en 2010. En 2012, il accepte la responsabilité de délégué de Loire-Atlantique, à l’occasion d’une mutation dans ce département. Marié, père de 3 enfants, il exerce son activité professionnelle de ressources humaines dans le domaine de la construction.

P« C’est en tant que simple citoyen et aussi que père de famille que j’ai choisi de m’engager au sein de VITA. Confronté à un deuil familial, j’avais pris conscience des failles de notre société sur cette réalité, et de « l’urgence humanitaire » d’y apporter des réponses justes. En découvrant Alliance VITA, j’ai apprécié son approche et sa délicatesse pour évoquer les questions bioéthiques et les problèmes liés à la maternité, à la paternité, à la fin de vie. C’est alors que je me suis engagé dans VITA, en suivant ma femme, Tiphaine, qui avait lancé la première équipe du Tarn-et-Garonne en 2010. Notre monde souffre d’une approche trop technique de la naissance et de la mort, comme si l’on avait perdu de vue la personne et sa fragilité. Les services d’aide et d’écoute de VITA lui confèrent un ancrage « dans la vraie vie », lui donnant aussi l’occasion d’intervenir auprès des décideurs, des parlementaires. Je crois profondément à ce mode d’engagement, car je pense qu’il est toujours temps de proposer des voies plus respectueuses des personnes, plus proches de ce qu’elles vivent et de ce à quoi elles aspirent. Je me sens profondément concerné par la vie publique et l’impact qu’elle peut avoir sur le destin et le bonheur des personnes. Nous savons pouvoir compter sur Xavier Mirabel : il nous a donné pendant 11 ans un exemple d’engagement plénier ; il continuera d’apporter à notre mouvement ses magnifiques talents. Sous son impulsion, et en étroite harmonie avec Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, l’association s’est considérablement développée, aussi bien dans les départements, en Europe, sur Internet qu’auprès des étudiants. »

Posté le 25 février 2014 à 20h17 par Michel Janva | Lien permanent

23 février 2014

Messe pour la Vie le samedi 5 avril en la cathédrale Notre-Dame de Paris

20 ans après le rappel à Dieu du Professeur Jérôme Lejeune le 3 avril 1994, le cardinal Mgr André Vingt-Trois archevêque de Paris, célèbrera en la cathédrale Notre Dame de Paris une Messe pour la Vie le 5 avril 2014 à 10h30.

L’Association Les Amis du Professeur Jérôme Lejeune souhaite que le témoignage du Serviteur de Dieu Jérôme Lejeune - éminent Serviteur de la Vie humaine- entraîne de nouvelles vocations de médecins, de chercheurs et de chrétiens prêts à répondre à l’invitation de Jean-Paul II, Benoît XVI et du Pape François à annoncer l’Évangile de la Vie “avec courage et fidélité comme une bonne nouvelle pour les hommes de toute époque et de toute culture”. C’est un acte de foi et d’espérance de voir se lever une nouvelle génération de Serviteurs de la Vie. L’Association vous invite à venir nombreux à cette Messe pour prier et rendre grâce.

Posté le 23 février 2014 à 07h42 par Michel Janva | Lien permanent

20 février 2014

Vers une nouvelle restriction de l'avortement en Alabama

Lu sur Gènéthique :

"Les législateurs de l’état de l’Alabama (Etats-Unis) examinent un projet de loi tendant à interdire l’avortement dès lors que "les battements de cœur du fœtus peuvent être détectés". Le Dakota du Nord a approuvé l’an dernier une loi similaire, actuellement contestée.

"Si votre cœur bat, c’est que vous êtes en vie. Acceptons de protéger ces enfants vivants qui sont à naître" a déclaré le rapporteur du projet, la représentante Mary Sue McClurkin. L'Institut national de la santé indique sur son site internet que les battements de cœurs sont perceptibles à partir de la 6e ou 7e semaine.

D’autres projets de loi visent à limiter les cas d’avortement, par exemple en allongeant le délai de réflexion de 48h. Actuellement, la législation de l’Alabama exige que les femmes enceintes soient informées sur les alternatives à l’avortement, dans les 24h qui précèdent leur IVG."

Posté le 20 février 2014 à 17h47 par Michel Janva | Lien permanent

18 février 2014

Carême pour la vie en Corée du Sud

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Lors de la messe annuelle pour la vie, célébrée à la cathédrale de Séoul le 10 février, a été lancée l’initiative d’une « Prière du carême pour la vie » : une chaîne de rosaires pour l’abolition de la loi dite « de santé de la mère et de l’enfant », qui promeut l’avortement."

Posté le 18 février 2014 à 19h45 par Michel Janva | Lien permanent

17 février 2014

Avortement : quand la vie est plus forte que les médecins

Rachel souhaitait accoucher de son premier enfant quand les médecins ont découvert qu’elle souffrait d’oligoamnios. Le fœtus n’était donc pas entièrement baigné dans le liquide amniotique et risquait donc de mourir. Les médecins lui ont conseillé d’avorter de son enfant après deux mois de grossesse.

Mais cette jeune mère britannique a refusé d’écouter les médecins et elle a préféré se battre pour terminer sa grossesse et accoucher de son premier enfant. Lors de l’échographie réalisée après 20 semaines de grossesse, le bébé n’avait que 10 % de chance de survie !

Finalement, Rachel a donné naissance à Alfie, son premier enfant, et celui-ci se porte toujours bien, un mois après cette grossesse.

Posté le 17 février 2014 à 21h25 par Michel Janva | Lien permanent

15 février 2014

Champion olympique à Sotchi, il "puise son inspiration" dans son frère handicapé

Bilodeau

Dès qu'il a appris qu'il remportait pour la seconde fois le titre de champion olympique des bosses, le Canadien Alexandre Bilodeau a couru vers son frère aîné, Frédéric, atteint de paralysie cérébrale, pour partager sa victoire avec lui. Il explique à la presse :

"Oui, j'ai une famille, une copine extraordinaire, une équipe d'entraîneurs. Mais la personne qui me motive à continuer dans les hauts et les bas, c'est mon frère."

Posté le 15 février 2014 à 14h09 par Louise Tudy | Lien permanent | Commentaires (0)

02 février 2014

Soutien du Pape aux associations qui défendent et promeuvent la vie du sein maternel à sa fin sur cette terre

De l'Angelus d'aujourd'hui :

"J'adresse mon salut et mes encouragements aux associations, aux mouvements et aux centres culturels engagés dans la défense et la promotion de la vie.

Je m'unis aux évêques italiens, pour rappeler que « tout enfant est voulu par le Seigneur qui aime la vie, don pour la famille et pour la société » (Message pour la XXXVIe Journée nationale pour la Vie).

Que chacun, dans son rôle et dans son cadre de vie, se sente appelé à aimer et servir la vie, à l'accueillir, la respecter et la promouvoir, spécialement lorsqu'elle est fragile et qu'elle nécessite de l'attention et des soins, depuis le sein maternel jusqu'à sa fin sur cette terre».

Posté le 2 février 2014 à 19h14 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

31 janvier 2014

1er février : rosaire pour la vie à Notre-Dame de Paris

Les rosaires pour la vie sont organisés et proposés à tous ceux qui sont attachés à la cause de la vie. Par référence au message de la Vierge Marie à Fatima, ils ont lieu tous les premiers samedis du mois dans la plupart des Cathédrales de France. Ils font partie des actions menées en faveur de la vie, en opposition à la « culture de mort »( avortement, euthanasie, etc...) dénoncée constamment par les papes.

A Paris, le rosaire pour la vie est médité tous les premiers samedis du mois à la Cathédrale Notre-Dame, à 16 heures 15 .

Prochains rosaires 1er février, 1er mars, 5 avril, 3 mai, 7 juin

Posté le 31 janvier 2014 à 12h06 par Michel Janva | Lien permanent

22 janvier 2014

Succès de la Marche pro-vie à Washington

C'était aujourd'hui :

W

0

Malgré un froid polaire (-10°C), ils étaient des centaines de milliers à défiler à l'occasion des 41 ans de la légalisation de l'avortement aux Etats-Unis, avec le soutien du pape François. Une manifestante déclare :

"Depuis un an, nous avons connu quelques grands succès et quelques grandes déceptions. Mais de plus en plus de gens se déclarent +pro-life+, et ça c'est positif".

70 articles de loi pro-vie, sur la gestion des cliniques, les contrats d'assurance ou encore les délais d'IVG, ont été votés par 22 Etats en 2013. 205 restrictions à l'avortement ont été votées en trois ans entre 2011 et 2013, contre 189 dans toute la décennie précédente (2001- 2010). En mai 2013, 48% des Américains se déclaraient "pro-life" contre 45% "pro-choice".

Posté le 22 janvier 2014 à 22h29 par Michel Janva | Lien permanent

Jean-Marie Le Méné sur LCP : excellent

A regarder et à faire connaître : tout y est dit.

Posté le 22 janvier 2014 à 22h07 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (6)

21 janvier 2014

"C’est le droit à la Vie par, l’article 16 du code civil, qui est garanti par la loi"

Tribune de Cécile Edel :

"Dans une heure exactement aura lieu au cœur de l’hémicycle, le débat sur les amendements concernant l'avortement au sein du projet de loi sur l'égalité Hommes/ Femmes. 
Dimanche dernier,  la Marche pour la Vie a permis de briser la loi du silence entourant le vote de ces amendements que le gouvernement souhaitait faire passer en catimini. Lors de cette marche, ont été largement dénoncées les manœuvres de notre gouvernement pour faire de l'avortement un véritable droit et faire taire tous ceux qui tenteraient de s' y opposer. 
Dès le lendemain, la réponse de Nadjat Belkacem à notre mobilisation ne se fit pas attendre. Dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, elle n'hésita pas à prononcer un discours complètement idéologique et indigne d’un ministre. Son discours fut non seulement scandaleux par sa forme menaçante vis-à-vis des défenseurs de la Vie qui oseraient encore remettre en question l'avortement, mais aussi par son fond totalement erroné. 

Ainsi ose t-elle, avec une aplomb ahurissant, affirmer que "le texte de la loi Veil a inscrit la liberté de la femmes à disposer de son corps" ( "ce texte n’est ni à débattre ni à négocier " ajoute-t-elle). 
D’autre part, elle affirme : "le droit à l’IVG, nous l'avons construit ensemble et il fait partie de notre patrimoine commun"" toutes tentatives de remises en cause de ce droit fondamental se heurteront à la poigne de l'état de droit." 

Madame Belkacem prend visiblement ses rêves pour des réalités! Jamais en effet, en France, contrairement à ce que l'on tente de nous faire croire, l'avortement fut un droit et encore moins un droit fondamental ! C’est le droit à la Vie par, l’article 16 du code civil, qui est garanti par la loi. La loi de 1975 a introduit l'avortement comme une exception. 

De même, jamais la loi de 1975 n a parlé d' une  quelconque liberté de la femme à disposer de son corps! Faut-il préciser à Madame Belkacem, qui, en tant que femme ne devrait pourtant pas l’ignorer, qu’en aucun cas l'enfant dans le sein de sa mère EST le corps de sa mère?
Nous ne remettons pas en cause le fait que la femme puisse disposer de son corps (nous sommes au moins d’accord la dessus!) mais il est illégitime que celle-ci puisse librement disposer du corps de son enfant et de la vie de celui-ci, sous prétexte qu’il est son" locataire».

Inscrire dans notre loi française que la liberté de la femme est première devant le principe fondamental du respect de la vie est un changement majeur et d'une extrême gravité car il ouvrira la voie à toutes les dérives possibles. 
L'avortement restera toujours quoiqu'en dise Madame Belkacem, un acte qui arrête un cœur qui bat mais cette vérité fait si peur que tous ceux qui tentent de la proclamer seront dorénavant bâillonnés ! Bienvenue au sein de la nouvelle dictature française !"

Cécile Edel
Présidente de CHOISIR LA VIE, association co organisatrice de LA MARCHE POUR LA VIE

Posté le 21 janvier 2014 à 21h25 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (12)

19 janvier 2014

La Marche pour la Vie 2014 en direct! (Fin du direct)

BeVfKR0IgAAiexm(envoyez photos et infos à lahirelsb@yahoo.fr)

Pendant que les préparatifs débutent, rappelons les enjeux de la Marche pour la Vie 2014 : 

- La protection de la Vie de la conception à la mort naturelle. Chaque vie compte. Depuis la promulgation de la loi Veil en janvier 1975, ce sont 220 000 enfants qui sont avortés chaque année en France. Sur 800 000 grossesses. Ce chiffres peuvent être reportés ainsi : il est question à ce jour de 8 600 000 bébés tués dans le sein de leur mère en France depuis 1975 à raison de 25 par heure. Inexorablement.

- A partir de demain seront débattus à l'Assemblée nationale deux amendements visant à supprimer de la loi Veil, la notion de détresse de la mère, préalable à tout avortement, ouvrant ainsi la porte à ecore plus d'avortement. Le second amendement prévoit d'élargir le délit d'entrave à l'avortement à un point qui ne devrait supprimer la liberté d'expression sur ce sujet au profit du langage étatique convenu.

BeVoEnHIIAAXtdJ- S'appuyant sur un projet de loi espagnol - bonne nouvelle pour les pro-vie - tendant à restreindre le cadre légal de l'avortement, la France du respect de la Vie s'est donnée rendez-vous aujourd'hui à Paris en rouge et jaune.

13h00 : Cécile Edel en direct sur BFMTV.

"L'avortement n'est pas un droit en France, c'est une exception".

"C'est une erreur grave pour le gouvernement de taire la réalité de la violence de l'avortement et de la douleur de la femme".

"Demain, avec les amendements présentés au vote de l'Assemblée nationale, les femmes n'auront plus le choix. Elles devront avorter". 

"Le syndrôme post -abortif est une réalité niée par le Gouvernement".

13h10 : la Place Denfert-Rochereau commence à prendre les couleurs de l'Espagne.

2014-01-19 13.04.40

De nombreux volontaires sont déjà en place à Denfert. Un beau soleil attend les manifestants. Distribution de foulards aux couleurs de l'Espagne.

2014-01-19 13.12.34

 13h30 : Conférence de presse de Cécile Edel et Jean-Marie Le Méné :

20140119_131737

Cécile Edel développe sur l'aide que les associations membres du collectif apportent aux femmes enceintes en difficulté : 

" Aucune fille, aucune ne regrette après coup d'avoir donné la vie (...)

nous demandons des aides publiques car l'avortement rajoute de la souffrance à la douleur

Le ventre de la mère devrait être le lieu de la plus grande protection. Nous sommes pour l'avortement zéro (...)

Bien sûr, cela doit se faire par étape (...)

L'avortement fait mourir un être humain avant sa naissance. C'est scientifique. Nul politique ne peut s'ooposer à cela!".

 La Province arrive en nombre !

WP_20140119_001

Les camions sono sont prêts :

1560741_537646546342519_1683393991_n

Reçu des antipodes

"En soutien à «la marche pour la vie » Nouméa a organisé une après-midi « prières pour la vie » ce dimanche 19 janvier sur le site de Notre Dame du Pacifique. La prière a débuté par un chapelet récité par les enfants et s’est poursuivie jusqu’à 19h00. 

Les prières, chants et chapelets ont été accompagnés de lecture de textes de Mère Térèsa et de Jean Paul II sur la vie, l'avortement toujours très actuels et d’autres écrits récents et notamment ceux du pape François.

La Prière pour la vie de Jean Paul II a conclu ce temps de prières".
14h00 : Les délégations étrangères sont en train d'arriver...  Le départ est prévu dans 30 minutes et déjà, les trottoirs sont bondés, la place est pleine...
 
BeWC1krIAAAu9nV
 
BeWDKNxIcAALESp
 
Il sera difficile de comparer au départ le nombre de manifestants cette année par rapport aux années précédentes, les lieux n'étant pas la même. Le cortège sera plus facile à estimer.
 
Les premières religieuses aperçues : 
 
Securedownload
 
 Et les slogans apparaissent :
BeWF1gyIIAAz8oD
 
Des jeunes ont déjà pris d'assaut le Lion de Belfort au milieu de la place et d'autres piétinent, pressés de crier qu'ils aiment la vie :
BeWHBEPCEAA5x0V
 
WP_20140119_003
 
 Monseigneur Aillet est annoncé a été vu en train d'arriver.
Monseigneur Cattenoz et l'abbé Hubert Lelièvre sont en tête du cortège.
 
Cat
 
 
 
20140119_143358
 
De nombreuses familles sur les boulevards qui rallient la place Denfert où l'on trouve déjà beaucoup d'enfants avec des drapeaux espagnols. La température est agréable, l'ambiance chaleureuse !
  BeWSFfGIEAA2GJ0
Et la foule? Regardez vous-même!
 
BeWHleaCUAEPksm
 
BeWHlZoIAAA-diR
 
Les premiers slogans sont lancés : 
 
"Faudra t-il aller en Espagne pouyr le garder?"
"Info menacée = IVG imposée"
 
Securedownload (3)
 
"Je pense bio, je garde le petiot!"
 
Après la Bourgogne, la Bretagne et le Languedoc sont là : 
 
BeWInDrIQAAmakA
 
BeWIfETIEAAMURe
 
La première vidéo : l'ambiance est ibérique!
 
 
 
14h30 : avant que le cortège ne s'ébranle, Cécile Edel prend le micro pour expliquer la réforme de l'avortement en France avec les deux amendements discutés demain :
Securedownload (2)
"Le gouvernement veut nous faire taire mais nous ne nous tairons jamais.
 
L'avortement ne sera jamais un droit!"
La foule hue le nom de Najat Vallaud-Belkacem. Le ton est donné.
 
David Bereit (40 days for life) prend la parole à son tour (retrouver son allocution).
 
La foule est très compacte sur la place Denfert où les couleurs françaises et espagnoles sont unis dans un même respect de la vie.
 
Les organisateurs distribuent des foulards pour se baillonner, contestant ainsi la prochaine violation de la liberté d'expression qui figure dans les amendements proposés demain au vote des députés.
 
Xavier Lemoine est présent.
WP_20140119_009
 
20140119_144656
 
Securedownload
 
14h50 : Discours du responsable du mouvement américain pro-vie. Traduction simultanée de Jeanne Smits.
 
Le millier de manifestants est déjà très nettement dépassé.
 
2014-01-19-1002  Securedownload (8)
 14h55 : le départ est imminent ! On marche aussi pour la liberté d'exprimer la vérité!
 
Securedownload (3)
 
Securedownload (5)
 
Securedownload (3)
 
Le général Dary qui n'est plus militaire et membre de la Manif pour tous est présent.
 
20140119_135838
 
15h00 : le cortège est parti! Présence de nombreux médias : BFM, ITélé, Canal+. La foule est très compacte sur la place et les mouvements difficiles. 
 
"Oui à la protection des femmes enceintes! Oui à la protection des femmes en souffrance!!'
 
BeWP61CCUAEk6wK
 
Et la foule ne cesse d'arriver. Parmi les manifestants : Daniel Hamiche. Le cortège est bloqué par les personnes qui arrivent encore et encore par les rues adjacentes.
 
Securedownload (6)
 
BeWPzjhCEAAzYoF
 
 
BeWQvgcCAAEiTdc
 
Des miliers de manifestants peinent à quitter la place Denfert.
 
BeWSsXOIEAAO7ak
 
BeWQyNXIEAAbTA4
 
Bruno Gollnisch est également présent. 
 
Securedownload (3)
 
 Cécile Edel a repris le micro. David Fontey est monté sur le camion animation pour traduire les interventions des députés espagnols. 
WP_20140119_010  IMG_2627

Intervention de la représentante de l'Espagne: "avorter ne nous rend pas plus heureuse...".  Elle sollicite l'aide de la France pour abroger a loi espagnole de 2010.
 
15h20 : La place Denfert est pleine, le boulevard Raspail saturé... tout le monde fait du sur-place.
 
"Une poignée" selon la police, déjà "un échec" selon une journaliste sifflée sur place, "500" pour Itélé. Jugez vous-même!
 
BeWURg3IgAARm_w
 
BeWTHd6IYAAvcH9
 
BeWT1hVIIAEo5rR
"La vie n'est pas un objet ni un commerce!"
 
Securedownload (15)
 
"La vie des plus faible ne se décide pas dans une assemblée!!"
 
Monseigneur Aillet :
Securedownload (1)  Image

15h35 : la sitution est inattendue! Des milliers et des milliers de manifestants gonflent le cortège. La place Denfert est encore pleine.
 
Securedownload (3)
 
 
Securedownload (16)
 
La foule est jeune, joyeuse malgré la gravité de la question, joyeuse car la vie triomphe toujours! 
 
DSC_0364
 
DSC_0365
"Une forêt de journalistes, une marée de sourires! Espérons que pour une fois les médias diront la vérité !"
BeWYgQyIIAEfGvO
Securedownload (10)Cécile Edel
"Nous sommes le 1er pays européen en matière d'avortements !
Nous n'avons pas le droit de nous taire si nous nous faisons nous devenons complice.
 
"Femmes en souffrance, protégeons la France!"
 
2014-01-19 15.39.55
 
Plusieurs dizaines de milliers annoncés !
 
Securedownload (1)
 
Securedownload (3)
 
BeWaz9wIIAALJm4 
 
Alors que la foule est toujours coincée sur la place Denfert, deux petits clins d'oeil : place Denfert, un kebab aux couleurs de la MPLV et vu de la fenêtre.
BeWM200IMAAKCmz  BeWcq7QIMAALapU

16h00 : une minute de silence avec le foulard rouge sur la bouche, les mains dans le dos, pieds écartés en position du fusillé, à la mémoire des enfants tués par l'avortement. Lecture du manifeste.
 
Mms_img216981442
 
BeWfNypIYAAywUQ
 
Le silence est impressionnant...
 
BeWecvwIgAAu-Mu
 
 
Securedownload (3)
 
La minute de silence est rompue par Cécile Edel  :
«pour l'Espagne, pour les enfants, pour les femmes en difficulté, faites du bruit!!!»
Une immense clameur est montée de Paris!
 
300 mètres en 1h30... personne n'avance...
La tête du cortège est aux pieds de la tour Montparnasse. Le boulevard Raspail est blindé.
 
BeWeer5IYAA9eax
 
La place Denfert est pleine... 
 
IMG_20140119_154134
 
Oui, les amoureux de la Vie se comptent par milliers, par dizaines de milliers!!
 
Place du 18 juin : 
 
186
 
Securedownload (9)
 
Et pendant ce temps, l'info intox continue : 
 
Securedownload
 
Add 17h10 : Il semblerait que la chaîne voulait annoncer les pro-avortement... on attend l'erratum officiel.
 
Parmi les personnalités présentes : monsieur l'abbé Iborra, Christine Boutin, Jean-Claude Martinez, Carl Lang, Jacques Arnoud, François Foucart, Jean Sévilla, père Argouc'h, Père Alain, Tugdual Derville, etc.
 
BeWXUrTIUAAFK7B  Securedownload (7)  Securedownload (11)


Y a t-il du mon de? Mais bien sûr : 
154
 
BFMTV annonce plusieurs milliers...
BeWkntWCEAAAD0c
 
Comme pendant les MPT parisiennes de 2013, les réseaux semblent saturés et les informations ont du mal à nous parvenir. Ce qui est plutôt bon signe pour le nombre de participants... les photos parlent d'elles-même!
 
La force du slogan... : Halte aux expulsions?
 
BeWmKySCEAABlIk
 
 
DSC_0251
 
DSC_0255
 
Securedownload (2)
 
Securedownload (3)
 
Securedownload
 
DSC_0267
 
Securedownload (1)
16h45 : quelle bonne idée ! des scouts proposent des cafed thermos
 
Le cardinal Barbarin en compagnie d'un évêque espagnol, monseigneur Juan Antonio Reig Plá. Il est évêque du diocèse de Alcala de Henares, près de la ville de Madrid. Mgr Reig Plás est un grand combattant contre le pseudo mariage homosexuel et l'avortement, une figure de référence en Espagne : 
BeWoANvCIAA9Y0C
 
16h50 : La tête du cortège est place Vauban et le boulevard Montparnasse est toujours plein... euh, combien selon la police?
Securedownload (7)
 
Securedownload (14)
 
Le curé de saint François Xavier soutient la Marche pour la Vie et fait sonner les cloches de son église où s'est tenue la veillée de prière hier soir : 
 
BeWrMw7IIAAxpUD
 
La foule d'un côté....
 
DSC_0374
... et de l'autre ?  
 
DSC_0371
 
200 qu'ils disent?
 
17h00 : la nuit commence à tomber et les marcheurs continuent d'affluer...
 
17h10 : les lignes bougent. A voir cette belle photo et cet article surprenant de Libération...
 
17h15 : La Place Vauban est pleine. Les manifestants y sont nombreux et y arrivent sans discontinuer. A noter la présence de maître Jérôme Triomphe qui a remporté cette semaine une victoire contre les lobbies de l'euthanasie.
 
Securedownload (14)
 
 
 
20140119_171323  1715
 
 Non, ce n'est pas une nouvelle taxe, mais bien l'aide pour la Vie, de toute vie, de chaque Vie. Quête pour financer la Marche pour la Vie :
 
Securedownload (10)
 
 
Cc 
Cc2 
17h25 : Les hommens font leur apparition!
 
20140119_172744 
 
17h30 : Les organisateurs annoncent 45 000 au micro (40 000 dans les communiqués de presse), la préfecture de police 16 000 !
 
20140119_172715
 
20140119_172726
 
BeW39QWIUAAJRz9
 
BeW3230IQAAd4gn
 
Tout est dit... 
 
BeW4TLbIQAAh9E-
 
18h00 : fin officielle de la Marche pour la vie 2014.
 
Premières séries de photos : ici.
 
BeW1HitCEAI1i8H
 
Premières réactions
 
"Il ne faut pas toucher à la loi sur l'avortement" Christian Estrosi (UMP).
 
BeXHnQlCcAARIAc

Posté le 19 janvier 2014 à 13h36 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (69)

Marche pour la Vie : allocution de David Bereit (40 days for life)

"[En français]

 Bonjour ! Je m’appelle David Bereit et je vous adresse le salut du mouvement pro-vie des États-Unis. Je regrette de ne pas parler votre belle langue, mais sachez que vous êtes pour moi une source d’inspiration. Que Dieu bénisse la France !

 [En anglais – traduction Americatho]

 Aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour réagir et pour parler haut et fort contre la plus grande injustice que connaisse notre génération : l’avortement !

L’avortement est désormais la cause n° 1 de mortalité dans le monde : il tue plus que les maladies cardiaques, le Sida ou la guerre.

Au États-Unis, 57 millions d’enfants ont perdu la vie du fait de l’avortement depuis qu’il a été imposé en 1973 à mon pays par le gouvernement fédéral.

Ces enfants n’en sont pas les seules victimes. Des centaines de femmes sont mortes au cours d’avortements, des millions en ont été blessées physiquement, émotionnellement et psychologiquement.

À cause de l’avortement, des millions d’hommes ont été abandonnés à des vies de remords, des millions de familles ont été détruites.

Mais il y a un espoir.

Aujourd’hui, en plein dans le pire climat anti familial qu’aie jamais connu les États-Unis, un nombre sans précédent de personnes se réunit pour combattre ce mal.

Les sondages montrent qu’une grande majorité d’Américains est désormais pro-vie. Les femmes et les jeunes sont encore plus pro-vie que le restant de la population.

Plutôt que d’attendre passivement que le gouvernement fédéral règle la crise de l’avortement, des centaines de milliers d’Américains sauvent des vies en s’impliquant dans des efforts pro-vie comme celui des 40 Jours pour la Vie.

Et quand les gens s’impliquent, le nombre d’avortements diminue aux États-Unis.

Et quand les gens s’impliquent, des avortoirs ferment en plus grand nombre que jamais.

Et quand les gens s’impliquent, un nombre record de lois pro-vie est adopté dans les villes et dans les États partout aux États-Unis.

Et quand les gens s’impliquent, beaucoup d’employés d’avortoirs ont le cœur touché et abandonnent l’industrie de l’avortement.

Et quand les gens s’impliquent, des milliers de centres d’aide aux femmes enceintes s’ouvrent pour aider les femmes qui connaissent une grossesse non désirée.

Et quand les gens s’impliquent, des vies sont sauvées.

Et quand les gens s’impliquent, il y a de l’espoir.

La leçon qu’on peut tirer des États-Unis est évidente : nous ne pouvons pas nous taire quand le gouvernement tente d’imposer l’avortement à notre peuple.

Nous devons nous impliquer.

Nous devons « parler haut et fort pour ceux qui n’ont pas de voix », nous devons protéger les femmes et les enfants.

Si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, des vies seront sauvées.

Si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, des cœurs et des esprits seront transformés.

Si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, ceux qui ont été blessés par l’avortement pourront être guéris.

Et si nous parlons haut et fort et si nous nous impliquons, alors l’année 2014 pourrait être celle du commencement de la fin de l’avortement, ici à Paris, dans toute la France et dans le monde entier.

Que Dieu bénisse la France !"

Posté le 19 janvier 2014 à 13h32 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Manifeste pour la Liberté d’Expression sur l’avortement

Lu au cours de la Marche pour la Vie 2014 : 

"Au nom de tous les enfants conçus, fragiles d’entre les fragiles, sans voix, en possession pourtant de talents et d’espérance et qui ont le droit de grandir pour porter une parcelle de l’avenir,

Au nom de toutes les personnes handicapées de naissance, éternellement fragiles, vies différentes et cabossées qui brillent comme le reflet de notre propre humanité,

Au nom de toutes les femmes enceintes, fragiles, sous pression des uns ou des autres, en situation de détresse et qui s’interrogent sur le mystère de la vie et qui veulent de l’aide pour garder leur bébé,

Au nom de tous les Français, tous plus ou moins fragiles, mais convaincus de la beauté de la vie et qui regarde l’avortement d’abord comme un drame et non un droit,

Nous, Marcheurs pour la Vie, en ces jours où l’Espagne montre le chemin à tous les pays européens,

Nous déclarons que rien n’est historiquement irréversible,

Nous déclarons qu’il est temps de mettre un terme aux avortements eugéniques conduisant à des barbaries comme l’éradication des enfants trisomiques


Nous déclarons que des législations d’avant-garde pour défendre le droit des enfants sont possibles

Nous, Marcheurs pour la Vie, en cette veille d’un projet à l’Assemblée Nationale voulant banaliser l’avortement,

Nous déclarons que la détresse des femmes enceintes en 2014 en France est une réalité à laquelle l’avortement n’apporte pas de réponse,

Nous déclarons que l’avortement de convenance et comme moyen de contraception est un immense scandale auquel il faut mettre un terme,

Nous déclarons que l’écoute et l’aide aux femmes enceintes en difficulté sont des devoirs pour toute société civilisée

Nous déclarons que la liberté d’expression sur la réalité de l’avortement, la liberté de dire à chaque femme que des solutions existent pour garder leur bébé, est un droit fondamental qu’on ne laissera pas bâillonner".

Posté le 19 janvier 2014 à 13h30 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

"L'IVG ne sera jamais un acte médical comme un autre"

A la Une de la Croix aujourd'hui. Les lignes bougent.

Posté le 19 janvier 2014 à 13h19 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (8)

La Marche pour la Vie annoncée dans le Figaro

Les lignes bougent. Et les enjeux y sont clairement exposées : 

"La «marche pour la vie» va s'ébranler pour une neuvième fois ce dimanche après-midi à Paris à partir de 14h30, de place Denfert-Rochereau aux Invalides. Soutenue par le pape François, la manifestation sera aux couleurs de l'Espagne. Les organisateurs souhaitent en effet applaudir la volonté du gouvernement espagnol de strictement limiter l'accès à l'avortement. La manifestation est également opposée aux deux amendements adoptés en commission sur la loi de l'égalité homme-femme, qui sera débattue à l'Assemblée nationale à partir de lundi.

Qu'est ce que la «Marche pour la Vie»?

Le collectif est né en 2005 pour marquer les 30 ans de l'adoption de la loi Veil dépénalisant l'avortement en France. Sous le slogan «30 ans, ca suffit!», plusieurs associations pro-vie avaient défilé dans les rues de Paris. Le mouvement s'est pérénisé et défile depuis chaque année, sauf l'an passé où il s'était associé à la Manif pour Tous. Le collectif est composé de groupes anti-avortement et anti-euthanasie, et d'associations venant en aide aux femmes enceintes en détresse. Ces associations sont accusées par les mouvements féministes et par le gouvernement de vouloir insidieusement détourner les femmes de l'avortement.

Deux amendements au coeur de la marche

Le projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes, qui sera débattu à partir de lundi à l'Assemblée nationale, comprend deux amendements adoptés en commission qui font bondir le mouvement «pro-vie» (suite).

Posté le 19 janvier 2014 à 12h37 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

"La France et l’Europe ne retrouveront la fidélité à leurs racines chrétiennes que par le respect absolu de la Loi naturelle"

Comme chaque année, la Famille Missionnaire de Notre-Dame participe à la Marche pour la Vie et organise une messe le jour même en l'église Notre-Dame du perpétuel secours avec ses amis et tous ceux qui, venant de province, souhaitent assister à la messe avant de marcher pour la vie. Voici un extrait de l'homélie du père Bernard Domini, modérateur de la communauté, prononcée ce matin :

Mqdefault"(...) Cette grâce et cette paix, Dieu désire nous les communiquer à nous qui faisons partie d’une Nation, la « France », qui n’appartenait pas au Peuple de Dieu. Le 13 janvier de l’année dernière, au cours de notre Messe qui précédait la première grande manif pour tous, nous avions rappelé la double question de Jean-Paul II à la France : « France, Fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Es-tu fidèle à Ton alliance avec la Sagesse éternelle pour le bien des peuples ? ». Ce double appel n’a pas encore été entendu par la majorité des baptisés Français, c’est évident. Mais une minorité agissante s’est levée depuis ce 13 janvier 2013 et n’a pas cessé de faire entendre sa voix, courageusement. Cette minorité est déterminée dans la douceur de l’amour et la fidélité à la Vérité et à la Loi naturelle, en bannissant toute violence ! Le combat que nous menons, redisons-le, est le combat prophétisé dans le livre de l’Apocalypse. Pour mener ce combat, nous devons utiliser tous les moyens humains d’action dont nous pouvons disposer dans le respect de l’autorité et des libertés de nos concitoyens, sans oublier aussi d’utiliser tous les moyens spirituels qui sont à notre disposition. Le premier de ces moyens est la prière. Tous ceux qui marcheront pour la vie, en ce dimanche, ne sont pas nécessairement chrétiens, mais tous peuvent prier Dieu, le Maître de la Vie ! Il n’est pas « politiquement correct » de marcher contre la Loi Veil qui a légalisé l’avortement en France, mais le politiquement correct n’est pas la bonne solution !

La France et l’Europe ne retrouveront la fidélité à leurs racines chrétiennes que par le respect absolu de la Loi naturelle.

Plusieurs lois civiles de la France contredisent la Loi naturelle (la loi Neuwirth, la loi Veil, la loi Taubira et d’autres lois bioéthiques). Face à ces lois, nous devons avoir le courage des apôtres : il vaut mieux obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Lorsque César promulgue des lois contraires à la Loi naturelle, il prend, d’une certaine façon la place de Dieu, qui est le fondement ultime de la Loi naturelle. Nous devons alors rappeler sans peur la phrase de Jésus : à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! Aller à contre-courant, c’est évident, ce n’est pas facile.

Jean-Paul II en était très conscient, aussi dans son dernier livre, quelques semaines avant sa mort, « levez-vous ! Allons ! », il a appelé ses frères évêques et les baptisés avec insistance et conviction au courage en faisant découvrir que les dictateurs ont toujours utilisé la peur pour faire taire les opposants. Ce courage, les sentinelles de l’invisible dont ce même Bx Pape avait parlé, le 15 août 2004 à Lourdes, en témoignent quasiment chaque jour ! Ce courage, vous êtes venus le demander à Notre-Dame du Perpétuel Secours avant de commencer la Marche pour la Vie. Puisse Jésus nous obtenir ce courage et nous bénir. Puisse l’Esprit Saint nous permettre de témoigner que nous ne sommes pas des ennemis de la liberté, de l’égalité et de la fraternité mais de vrais défenseurs des valeurs spirituelles et morales qui ont fait la France ! Depuis 1975, plus de 7 500 000 enfants ont été légalement avortés en France. Ces enfants manquent aujourd’hui à notre Nation ! Combien d’enfants ont-ils été légalement tués dans le sein de leur maman dans le monde depuis cette même date ? Plus d’un milliard ! Quelle tragédie ! La plus grande guerre mondiale de tous les temps est cette guerre contre l’enfant innocent dans le sein de sa maman ! Trouvera-t-on de nouveaux Jean-Paul II, Mère Térésa et Professeur Jérôme Lejeune pour s’élever avec courage et détermination contre cette guerre contre l’enfant ? Oui, nous les trouverons avec la grâce de Dieu ! Les générations Jean-Paul II, Benoît XVI et François sont déterminées. Puisse cette nouvelle marche pour la vie nous aider à prendre une part active dans la nouvelle évangélisation. Mais n’oublions pas dans notre action le grand appel de notre Pape François : nous devons vivre et rayonner la joie de l’évangile. Nous devons donc vivre selon les huit Béatitudes de Jésus. Demandons à la Vierge Marie la grâce d’une vie cohérente avec l’évangile de la vérité, de l’amour et de la vie. Ayons confiance en Jésus, Il est le Fils de Dieu fait homme. Il a vaincu toutes les forces du mal par Sa Croix. Il est le Vainqueur, n’ayons pas peur

Après l’oraison finale : Avant de nous diriger vers la place Denfert Rochereau, confions la marche pour la vie à Notre-Dame du Perpétuel Secours, Mère de la Vie. Confions-lui les enfants, victimes de l’avortement et leurs mamans, blessées par cet acte dont plusieurs n’avaient pas mesuré la gravité. Mais nous ne marchons pas pour culpabiliser ces mamans, ces mamans blessées, nous les aimons dans le Cœur miséricordieux de Jésus. Notre Sauveur, par son évangile de la vie, de la vérité et de l’amour, veut les éclairer et les appeler à se libérer en s’ouvrant à la miséricorde infinie du Cœur de Dieu. Répétons souvent ce que leur écrivait Jean-Paul II, dans l’Encyclique Evangelium Vitae : leur enfant « vit dans le Seigneur ». Notre Pape François a, plusieurs fois, rappelé que Dieu ne se fatigue jamais de pardonner. Jean-Paul II disait que la limite du pouvoir du Mal est la Miséricorde de Dieu. Notre monde, marqué par tant de violences et de mépris de la vie humaine, a été consacré au Cœur immaculé de Marie et à la divine Miséricorde par les derniers Papes. Ayons confiance ! N’ayons pas peur, mais levons-nous et marchons pour la vie et pour le respect de la Loi naturelle avec tous les hommes de bonne volonté qui recherchent la vérité. Notre combat ne s’arrêtera pas avec cette Marche pour la Vie. Soyons courageux, selon notre devoir d’état, notre compétence et la grâce de Dieu, pour réaliser les demandes de Jean-Paul II en vue du renouveau de l’Europe : combattre la déchristianisation, évangéliser et éduquer les consciences, gravement déformées par les lois civiles en contradiction avec la Loi naturelle. Cette éducation, je le répète, est nécessaire pour faire redécouvrir le plan de Dieu sur la famille, le bel amour, le caractère sacré de la vie humaine et son respect inconditionnel de sa conception à son terme naturel. Ensemble, renouvelons notre consécration au Cœur Immaculé de la Vierge Marie, Notre-Dame des Neiges par la prière : « Ô Notre-Dame ».

Posté le 19 janvier 2014 à 11h15 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

Hier soir, Veillée de prières pour la Vie à Paris

Photo 1Hier soir, à l'église Saint François Xavier, se tenait la désormais traditionnelle Veillée pour la Vie.On pouvait noter une belle affluence, certes moindre qu'à la veillée qui précéda le 13 janvier l'an dernier - mais c'est bien normal, vu l'affluence de cette LMPT - mais on retrouvait les plus hauts niveaux d'avant : les bancs étaient remplis jusqu'au dernier rang (voir photos).

Chacun a pu assister à une très belle cérémonie qui comportait la récitation du chapelet (mystères joyeux) et le Salut du Très Saint Sacrement. Elle fut célébrée par monseigneur Aillet assisté notamment de l'abbé Lecoq.

Pour la sortie, le "Chez Nous Soyez Reine" fit trembler les voutes. 

Le mot d'accueil fut prononcé par le clergé de Saint François Xavier.

 Monseigneur Aillet :

"La marche pour la Vie est bénie par le Pape, et bénie ce soir par Notre Seigneur Jésus-Christ".


Parmi d'autres prêtres, l'Abbé Lelièvre de la famille missionnair de l'Evangile de la Vie dans une chapelle latérale, confessant à flot continu.

Etaient présents : Cécile Edel, Virginie Mercier, Paul Ginoux Defermon. etc. 

Photo 5

Posté le 19 janvier 2014 à 09h57 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (2)

16 janvier 2014

La Marche pour la Vie sera une marche paisible et dans la bonne humeur

Message de Cécile Edel sur le site de la Marche pour la Vie :

"Amis marcheurs,

Cecile_edel_200Tout en étant ferme et clair sur le message, nous souhaitons la bonne humeur et l'espérance comme fil conducteur de notre marche de dimanche. Nous serons tous à l'heure espagnole. Rouge et jaune, les couleurs du drapeau espagnol, sont vivement conseillées comme dress code.

Nous devons cependant vous informer que des provocations ou plus précisément des provocatrices s'annoncent. Ne tomber pas dans le piège d'une réaction violente. Prévenez tout de suite le service d'ordre et filmer avec vos téléphones les éventuelles préparations et actions de ces personnes.

Merci d'être les porteurs d'un monde en marche vers plus d'humanité !"

Banniere_web_b

Posté le 16 janvier 2014 à 22h56 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (4)

Rappel : veillée pour la vie samedi à 20h30

V

Mgr Marc Aillet sera présent à cette veillée

Posté le 16 janvier 2014 à 11h42 par Michel Janva | Lien permanent

13 janvier 2014

Pour vous rendre facilement à la Marche pour la Vie

Si vous n'avez pas encore décidé de vous rendre dimanche 19 janvier à Paris pour la 9ème Marche pour la Vie, rien de plus simple, il est encore temps de réserver une place dans un des nombreux cars organisés. Faites vite, il ne reste plus beaucoup de places :

OUEST 

Tréguier            Philippe de la Laurencie : 06 08 43 30 11

Lannion            Philippe de la Laurencie : 06 08 43 30 11

Vannes (covoiturage)  afc56vannes@gmail.com

Nantes             samuel@famille-potier.com

La Roche-Sur-Yon  marchepourlavie85@gmail.com

Angers             chefdechapitre@chapitresaintgatien.fr Inscription: http://www.enmarchepourlavie49.fr/.

Le Mans           afc72lemans@gmail.com ou 02 43 81 21 36

Tours               chefdechapitre@chapitresaintgatien.fr. Inscription: http://www.enmarchepourlavie37.fr/

NORD

Bruxelles           jvl-jpv@live.be

Rouen              afc76rouen@afc-france.org

Compiègne       afcducompiegnois@gmail.com

Arras                c.boiry@gmail.com

EST

Dijon        09 50 47 10 20

Reims              antoine.pardessus@gmail.com ou 03.26.85.63.34

Romilly sur Seine          afctroyes@yahoo.fr      Inscriptions en ligne ici   

Troyes              afctroyes@yahoo.fr   Inscriptions en ligne ici 

Nogent sur Seine          afctroyes@yahoo.fr  Inscriptions en ligne ici

Bar-sur-Aube    afctroyes@yahoo.fr  Inscriptions en ligne ici

Nancy              laurhenne@dbmail.com

Mozelle             jean.pirnay@orange.fr

Epinal             cplv_71@hotmail.com

Sélestat            francis.kruch@gmail.com

Besançon         phmfmeyer@orange.fr

CENTRE

Orléans             enmarchepourlavie.orleans@laposte.net

Châteauroux                 via les AFC – 06 87 11 97 08

Moulins                        fph.lecluse@gmail.com

Paray-le-Monial             cplv_71@hotmail.com

Chalon-sur- Saône        cplv_71@hotmail.com

Charolles                     cplv_71@hotmail.com

Le Creusot                   cplv_71@hotmail.com

Bourg-en-Bresse           04 74 24 24 24 ou alaingillet01@orange.fr

Romans                       04 75 05 05 86 ou 06 07 49 49 24 et icoulin@free.fr

Route de Tain               04 75 05 05 86 ou 06 07 49 49 24 et icoulin@free.fr

Lyon                            http://www.weezevent.com/marche-pour-la-vie-depart-de-lyon

Puy-de-Dôme               b.gouriten@gmail.com

SUD

Aubenas                      pere.bernard@fmnd.org

Montpellier                   Pierre Wedrychowski  06 34 10 48 32

Toulouse                      Tel : 06 23 08 05 08

ImagesCAST3YEU

Posté le 13 janvier 2014 à 23h31 par Philippe Carhon | Lien permanent | Commentaires (0)

10 janvier 2014

Neuvaine pour la vie

Lu dans Présent :

"A l’approche du 41e anniversaire de Roe v. Wade, la décision de la Cour suprême des Etats-Unis qui a légalisé l’avortement, la conférence des évêques catholiques de ce pays appelle à une neuvaine pour la vie : « Neuf jours de prière, de pénitence et de pèlerinage » du 18 au 26 janvier. « Depuis cette décision tragique, plus de 55 millions d’enfants ont perdu la vie par l’avortement, et les vies de millions de leurs parents ont été fracassées », rappelle le communiqué. « Vos prières sont importantes. Vos sacrifices feront changer les choses. »"

Dans 9 jours, ce sera la Marche pour la vie, en France, pour demander l'abrogation de la loi du 17 juin 1975. Ce n'est pas parce que nos évêques ne nous ont pas appelé à faire une neuvaine que cela nous empêche d'en faire une.

Posté le 10 janvier 2014 à 18h32 par Michel Janva | Lien permanent

07 janvier 2014

L'appel du pape aux gynécologues pour la défense de la vie

De Pierre-Olivier Arduin dans La Nef :

"[...] L’avortement, dont la première victime est l’enfant in utero, laisse non seulement des marques profondes sur la femme qui l’accomplit et les personnes qui l’entourent mais dénature profondément l’agir soignant en pervertissant la vocation des professionnels de la grossesse. C’est sur ce dernier point qu’a particulièrement insisté le pape François dans un discours peu commenté qu’il a adressé aux gynécologues catholiques du monde entier réunis au Vatican le 20 septembre 2013.

Dès son introduction, le Saint-Père a alerté ses auditeurs sur « le danger pour le médecin de perdre son identité de serviteur de la vie » en raison d’une « mentalité diffuse de l’utile, une culture du rebut qui aujourd’hui rend esclaves les cœurs et les intelligences de beaucoup », d’un « égarement culturel qui porte atteinte à ce qui semblait un domaine inattaquable, la médecine ». La mission du gynécologue (et avec lui de tous les professionnels de santé qui ont cette mission singulière d’aider à la naissance de nouvelles vies humaines) est en effet aujourd’hui corrompue à sa racine au point que la pratique gynécologique semble uniquement focalisée sur les problématiques de dissociation de la sexualité et de la procréation (contraception sous toutes ses formes, insémination artificielle et fécondation in vitro…), de contragestion et d’avortement (pose de stérilet, pilule du lendemain, avortement chimique ou chirurgical) sans oublier l’obsession récurrente d’un eugénisme prénatal en passe d’instaurer un contrôle qualité de l’enfant à naître quasiment infaillible.

S’il est essentiel de viser à plus ou moins long terme le vote de dispositions législatives et réglementaires respectueuses de l’enfant à naître – et la marche nationale pour la vie du 19 janvier demeure une manifestation indispensable à cet égard –, « il ne faudrait pas penser que l’engagement des catholiques puisse se limiter à une simple transformation des structures » (Evangelium vitae, n. 95). Or, qui mieux que les gynécologues eux-mêmes peuvent conduire à un renouveau culturel sur cette question décisive pour l’avenir de notre société. Il me semble que c’est pour cette raison que le pape François a lancé le 20 septembre dernier cet appel percutant en direction des spécialistes de la grossesse dont la mission est d’abord la « défense et la promotion de la vie ». Voici votre mandat, leur a-t-il clamé, « soyez des témoins et des diffuseurs de cette culture de vie […]. C’est un engagement de nouvelle évangélisation qui exige d’aller à contre-courant, en payant de sa personne. Le Seigneur compte sur vous pour diffuser l’Évangile de la Vie ».

Pour s’opposer à cette « culture du déchet », le pape a mis en lumière deux perspectives essentielles : cultiver la clarté de la « conscience » et retrouver le charisme originel des services de gynécologie : « Dans ce contexte contradictoire, l’Église fait appel aux consciences et d’une manière particulière à vous gynécologues » tandis que les « départements de gynécologie des hôpitaux doivent être des lieux privilégiés de témoignage et d’évangélisation où l’Église se fait véhicule de la présence du Dieu vivant ». Le risque est majeur, notamment dans notre pays où le gouvernement actuel veut faire de l’avortement un nouveau droit opposable et un acte médical banal, que cette profession soit totalement désertée par les catholiques tant elle tombe sous le coup d’une idéologie qui viole leurs convictions profondes. [...]"

Posté le 7 janvier 2014 à 17h05 par Michel Janva | Lien permanent

18 janvier : Marche pour la vie à Papeete (Tahiti)

Message de Mgr Pascal Chang Soï, Administrateur Apostolique du diocèse de Papeete, pour la marche pour la vie du 18 janvier qui se déroulera à Papeete (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :

PVendredi 17 janvier à 19h : veillée spirituelle sur la place Vaiete à Papeete

Samedi 18 janvier à 8h30 : rassemblement au stade Tipaerui et départ à 9h30 vers la place Vaiete.

Posté le 7 janvier 2014 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent

04 janvier 2014

Espagne : les pro-vie réclament "l'avortement zéro"

Jeanne Smits explique comment les associations pro-vie en Espagne ont réussi à faire accoucher le projet de loi restreignant l'avortement :

"[...] Le réseau des associations et personnes pro-vie en Espagne, pour une large part fédérée par le site de pression « citoyenne » HazteOir, n’a jamais hésité à appeler un chat, un chat en effet. Pas de circonlocutions lorsqu’il s’agit de dire ce qu’est une « interruption volontaire de la grossesse », comme on l’appelle en Espagne ; ils n’ont cessé de rappeler au parti de Mariano Rajoy que chaque jour qui passait laissait tuer plusieurs centaines de petits être humains dans le ventre de leurs mères et aujourd’hui que l’avant-projet de loi d’Alberto Ruiz-Gallardon, ministre de la justice, est enfin connu et a été adopté en conseil des ministres, ils reviennent encore à la charge en soulignant que chaque instant perdu laisse se poursuivre le massacre.

Politique des petits pas ? Très peu pour eux : ils parlent clair… mais savent en même temps se réjouir avec prudence en voyant que plusieurs mesures prévues par l’avant-projet vont pouvoir limiter le nombre d’avortements, si la loi est adoptée.

On notera les points les plus spectaculaires de l’avant-projet : rétablissement des conditions d’accès à l’avortement, et donc suppression du délai des 14 semaines où toute femme peut librement mettre fin à sa grossesse aux termes de la loi Zapatero, et durcissement de celles qui existent toujours pour les avortements plus tardifs. Ainsi l’avortement eugénique (pour cause de malformation grave ou maladie grave du fœtus) est-il explicitement exclu du champ des conditions. Est maintenu en revanche le risque pour la santé physique ou psychique de la mère, ce dernier critère devant être attesté par deux médecins n’ayant aucun lien avec la clinique d’avortement où elle recherche l’intervention, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent et ouvrait la porte à l’abus au sein de l’abus premier de l’atteinte à la vie. Le risque psychique pouvant être invoqué dans le cas d’une grossesse à problème : l’attente d’un enfant trisomique, par exemple…

De même les mineures ne pourront plus, si la loi est adoptée, accéder anonymement à l’avortement.

Mais si cette repénalisation doit marquer clairement que l’avortement n’est pas un geste anodin, elle garde le principe de sa possibilité en certains cas. [...]

Et donc, pendant que les féministes et autres politiques « convenables », c’est-à-dire acceptés par le système, s’étranglent d’indignation devant l’avant-projet Ruiz-Gallardon, de nombreux groupes pro-vie espagnols n’hésitent pas à exprimer leur déception en réclamant, comme toujours, « l’avortement zéro ».

D’aucuns seraient tentés de dire qu’ils ne savent pas se contenter du possible, du « positif ». Mais voilà, ils n’ont jamais fait autre chose, et s’ils avaient édulcoré leurs demandes qui visent tout simplement à empêcher tout assassinat légal de l’enfant à naître on n’aurait probablement même pas l’avant-projet actuel.

Que demandent-ils donc ? Pour l’instant : mieux et davantage.

La vigilance d’abord : même si l’avant-projet est « bien engagé », note HazteOir (qui compte des centaines de milliers de sympathisants), cela est « insuffisant ». « La pression du lobby de l’avortement peut encore le faire dérailler. » Le texte doit passer en effet entre les mains du Consejo Fiscal, organe d’Etat chargé de veiller à l’unification de l’action du ministère public, du Conseil général du pouvoir judiciaire et du Conseil d’Etat : « Ils peuvent l’améliorer, si nous le demandons ensemble », souligne HazteOir qui lance une pétition à cet effet.

La pétition demande quatre choses :

1. Que le texte comprenne un plan d’aide à la femme enceinte, avec une dotation budgétaire correspondante.

2. Qu’il fasse sortir l’avortement de l’enveloppe des services du Système public de santé.

3. Que le consentement informé comporte la remise à la mère d’une échographie de son enfant.

4. Que le texte ne comporte plus la « passoire » de la loi de 1985 en supprimant l’avortement pour « risque pour la santé de la mère ».

Ce sont des « citoyens éveillés et actifs » qui vont obtenir que la loi Aido (la loi d’avortement du gouvernement Zapatero) soit reléguée dans l’histoire, souligne le site, mais il ne s’agira alors que d’une « première bataille » gagnée : « Nous n’avons pas encore atteint notre but, l’avortement zéro. Le changement demeure toujours trop fragile et les partisans de l’avortement feront tout leur possible dans les prochains mois pour qu’il n’aboutisse pas. »"

Posté le 4 janvier 2014 à 23h23 par Michel Janva | Lien permanent

03 janvier 2014

La Marche pour la vie sur Radio courtoisie

Aujourd'hui à partir de 18h, Jean-Marie Le Méné recevra dans son Libre Journal sur Radio courtoisie Cécile Edel, présidente du collectif En Marche pour la vie, qui organise la marche du 19 janvier, ainsi que Jeanne Smits, directeur du quotidien Présent.

Posté le 3 janvier 2014 à 17h36 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Pays : Etats-Unis , Pro-vie

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Pays : Etats-Unis , Pro-vie