20 juillet 2017

Père Henri Boulad : le "J’accuse" du prêtre égyptien

Après les abominables attentats survenus en Egypte le dimanche des Rameaux, le père Henri Boulad a publié un sévère « J’accuse » qui fera date. Ce prêtre égyptien qui parcourt le monde pour éveiller les consciences endormies dénonce l’islamisme qui, dans son pays comme partout dans le monde, s’est enferré dans un dogmatisme dont il ne parvient pas à sortir. Il désigne aussi les grandes nations occidentales qui tout en prétendant défendre les valeurs de liberté, de démocratie et de droits de l’homme collaborent activement avec un islam fondamentaliste pour des intérêts bassement économiques et financiers.

Posté le 20 juillet 2017 à 18h35 par Michel Janva | Lien permanent

08 décembre 2014

Saint Nicolas à Saint-Nicolas le 6 décembre

Quelques photos de la procession de samedi dernier. Pour retrouver la série de posts sur saint Nicolas, cliquez ici.

Char de saint Nicolas

_MG_6060

Le char ouvrant le défilé dans les rues : le Sire de Réchicourt, la Basilique.

_MG_6021

_MG_6056

Char évoquant le vol des reliques à Myrhe par les marins de Bari : icône de saint Nicolas sur le char

_MG_6035

Le feu d'artifices :

_MG_6075

Procession dans la basilique :

_MG_6113

Posté le 8 décembre 2014 à 21h15 par Michel Janva | Lien permanent

La fête de saint Nicolas à Saint-Nicolas

La 769e procession aux flambeaux a eu lieu samedi avec plus de 4000 fidèles.

E

Pour retrouver nos articles sur cette fête, son historique, c'est ici.

Posté le 8 décembre 2014 à 08h12 par Michel Janva | Lien permanent

03 décembre 2014

L'actualité de Saint Nicolas en Lorraine

Un texte de Catherine Guyon, Maitre de conférences en histoire et histoire de l’art, Université de Lorraine, pour Le Salon Beige :

Affiche du colloque 2013"Particulièrement invoqué en Lorraine dont il est le saint patron, saint Nicolas est aussi le saint qui, en Europe, a suscité le culte le plus important et le mieux partagé entre l’Orient et l’Occident. Cet évêque de Myre (aujourd’hui Demre au sud de la Turquie) au début du IVe siècle était connu pour sa foi profonde et sa lutte contre la pauvreté et l’injustice. La célèbre légende des trois enfants au saloir, bien connue des Lorrains, puise en fait sa source dans des faits réels : l’intervention du saint en faveur de trois jeunes filles qu’il dota pour que leur père, ruiné, puisse les marier au lieu de les livrer à la prostitution, puis de trois jeunes gens accusés à tort d’avoir fomenté une émeute et de trois officiers que l’empereur allait faire exécuter, suite à des calomnies.

A l’occasion de sa fête, en décembre 2013, plusieurs manifestations ont été organisées en Lorraine et plus spécialement à Saint-Nicolas-de-Port et à Lunéville : un important colloque international intitulé « De l’Orient à l’Occident, le culte de saint Nicolas en Europe », organisé par C. GUYON, C. VINCENT, et V. GAZEAU, au sein de l’Université de Lorraine et du CRUHL, avec le soutien de nombreuses institutions universitaires (Institut Universitaire de France, Université de Paris X Nanterre, CRAHAM, AIRS) et de collectivités territoriales lorraines (Conseil général de Meurthe-et-Moselle, Villes de Lunéville et de Saint-Nicolas-de-Port, Communauté de communes du Lunévillois) qui s’est tenu les 5, 6 et 7 décembre au château de Lunéville et à la salle des fêtes de Saint-Nicolas-de-Port. Ce colloque a rassemblé, devant un public nombreux, 25 universitaires réputés d’Europe centrale et orientale (Russes, Polonais, Allemands, Tchèques, Suisses…), d’Italie (dont un important groupe de Bari, dans les Pouilles, où se trouve le tombeau de saint Nicolas) de Nancy et de Paris. Il est été question des débuts du culte du saint en Turquie, puis à Bari, et des étapes de sa diffusion à travers l’Europe,  depuis les empereurs byzantins et ottoniens, en passant par les prélats réformateurs francs et les clercs des universités médiévales, jusqu’aux marchands et artisans de la Mitteleuropa. Une large place a été donnée aux images, vitraux et peintures, tant en Orient qu’en Occident, ainsi qu’aux fêtes et aux traditions. Ces communications ont apporté beaucoup d’éléments nouveaux à la connaissance de saint Nicolas, de son culte et du modèle épiscopal qu’il représentait : la publication des actes est prévue pour novembre 2015 aux éditions du CERF. (cf. programme détaillé : http://crulh.univ-lorraine.fr/content/colloques-2013)

En marge de ce colloque, 4 expositions avaient été proposées à Lunéville et à Saint-Nicolas-de-Port. Devant le succès rencontré, deux nouvelles expositions sur saint Nicolas sont organisées cette année, en décembre 2014, à Lunéville, à l’église Saint-Jacques et à la médiathèque.

Icône de st Nicolas apaisant la tempête qui illustre le souhait d’un retour de la paix au Proche-Orient.L’église Saint-Jacques accueillera du 6 au 14 décembre 2014 une exposition sur « l’icône autour de saint Nicolas : fêtes et saints d’Orient »  (entrée libre et gratuite,tous lesjours) et deux conférences. L’Atelier St-Nicolas des Lorrains de Nancy présentera en effet 60 icônes (byzantines, slaves, coptes, éthiopiennes, libanaises et syriennes) accompagnées d’explications, révélant  l’importance de saint Nicolas chez les chrétiens d’Orient et la richesse spirituelle et artistique de ces communautés dans leur diversité. Le 7 décembre à 15h 30, M. Valentin, président de l’Atelier, donnera une conférence sur le thème « Qu’est-ce qu’une icône », en prenant l’exemple de saint Nicolas. En lien avec cette exposition, le 14 décembre sera consacré au Liban (où saint Nicolas est aussi très présent), avec la participation du Comité lorrain de solidarité franco-libanais qui fête cette année son 30e anniversaire (la cofondatrice, Lunévilloise, est Élisabeth Fischer) ; à 16h, le Père Sayed Marroun donnera une conférence sur « L’actualité des chrétiens d’Orient », à travers son expérience du Liban, qui accueille les réfugiés d’Irak et de Syrie et subit les conséquences de tous les conflits du Proche-Orient. Il célèbrera à 18h une messe de rite maronite animée par une chorale d’étudiants libanais et syriens, afin de prier pour les Chrétiens d’Orient, victimes de massacres épouvantables, pour que la paix revienne sur ces terres où sont nées les premières communautés chrétiennes et qu’une solution juste et durable puisse être trouvée. Ce sera aussi l'occasion de découvrir la beauté de la liturgie orientale (des livrets de chants avec traduction française seront proposés) et de vivre un temps de rencontres et d’échanges.

La médiathèque de l’Orangerie (4 rue du Colonel Clarenthal) présentera une exposition « saint Nicolas, source d’inspiration des Lorrains » du 6 décembre-3 janvier, (entrée libre et gratuite les après-midi du mardi au samedi, commissaire de l’exposition : Catherine Guyon), rassemblant productions anciennes (statues, enseignes de pèlerinages, images d’Épinal, gravures, émaux, moules, verroteries…) et œuvres inédites de jeunes artistes contemporains (statuettes en verre, images et aquarelles, étiquettes de pains d’épices, boules de verre, bijoux, céramiques, porcelaines, peintures sur verre, œufs peints…) qui revisitent avec talent le thème de saint Nicolas. En relation avec cette exposition, une conférence illustrée, « saint Nicolas en Lorraine », sera donnée le 13 décembre à 14h 30 par Catherine Guyon, rappelant comment et pourquoi saint Nicolas est vénéré en Lorraine, depuis le Moyen Age jusqu’à nos jours.

Il est à noter que d’autres manifestations se tiendront à Lunéville : outre le défilé de chars du 6 décembre vers 16h, le salon des Halles accueillera la compagnie d’Eux, qui, le 18 décembre à 18h, jouera un spectacle pour petits et grands (entrée gratuite sur réservation à partir du 29 novembre) « Les grands jours de saint Nicolas », d’après le texte d’Émile Badel, qui fut à l’origine du renouveau du pèlerinage de Saint-Nicolas-de-Port au XIXe siècle. Nancy prépare aussi pour le 7 décembre un important défilé de chars de saint Nicolas et toutes les villes lorraines marquent à leur manière cette fête (défilés, expositions, spectacles…), en particulier Metz, Épinal et Remiremont.

Saint-Nicolas-de-Port, où se trouve le grandsanctuaire du pèlerinage au saint patron des Lorrains, organise le 6 décembre à 18 h un magnifique défilé de chars, précédé d’un feu d’artifice dans une ville en liesse et suivi de la traditionnelle procession aux flambeaux dans la basilique qui se tiendra à 20h 30, sous la présidence exceptionnelle de Mgr Ackermann, archevêque de Trèves (les diocèses lorrains dépendaient autrefois de la métropole ecclésiastique de Trèves). Cette procession, impressionnante par sa ferveur et son déploiement, est suivie chaque année par une foule nombreuse, de tous âges et rangs sociaux, venue de toute la Lorraine -et bien au-delà- prier saint Nicolas, point de rencontre entre Orient et Occident, figure du don et de la générosité, ainsi que de la paix et de la justice, annonçant la joie de Noël.

Posté le 3 décembre 2014 à 13h00 par Michel Janva | Lien permanent

Y a-t-il encore des miracles obtenus par l'intercession de Saint Nicolas ?

La réponse est du recteur de la Basilique et Curé, l'Abbé Jean Louis Jacquot :


Y a-t-il encore des miracles obtenus par l... par Le_Salon_Beige

Posté le 3 décembre 2014 à 07h04 par Michel Janva | Lien permanent

01 décembre 2014

Dimanche 7 décembre : marché de Noël au cours Saint Jean-Paul II de Saumur (49)

Jp2 1

Jp2 2

Posté le 1 décembre 2014 à 11h36 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (0)

30 novembre 2014

Les festivités de la Saint Nicolas en Lorraine

La 769ème grande procession ancestrale de la Saint Nicolas se déroulera le samedi 6 décembre 2014 à 20h30 à la basilique. Les portes seront ouvertes à 19 h 30.

Comme chaque année, la basilique illuminée de mille bougies, accueillera les fidèles venus de tous horizons pour vénérer le saint patron de la Lorraine. La communauté responsable du pèlerinage, vous invite à participer nombreux à cette grande procession aux flambeaux.

La célébration sera présidée cette année par Monseigneur Stéphan ACKERMANN, évêque de Trèves et Monseigneur Jean-Louis PAPIN, évêque de Nancy et Toul, Primat de Lorraine.

Ce même samedi 6 décembre à 15 h 00 et 15h30, il est proposé un temps de prière autour de St Nicolas devant la chapelle patronale de la basilique, à 16 h 00, vêpres de St Nicolas.

Le dimanche 7 décembre 2014 ce seront les enfants qui honoreront et chanteront leur saint patron à partir de 15 h 00 à la basilique. Cette cérémonie est réservée aux enfants. Ces derniers participeront à la procession, éventuellement accompagnés des parents et amis.

A l’issue de ces deux célébrations du samedi et du dimanche, les personnes qui le désirent pourront recevoir la manne.

Pour un bon accès à la basilique il est recommandé de ne pas chercher à stationner aux alentours de l’édifice.

Le chant de la procession :

 

Refrain : 
Saint Nicolas, ton crédit d'âge en âge,
a fait pleuvoir tes bienfaits souverains.
Viens, couvre encor' de ton doux patronage,
tes vieux amis les enfants des Lorrains.
 
Couplet 1
De tes bienfaits, célébrant la mémoire
nous voulons tous à jamais te bénir.
Ce sanctuaire est empreint de ta gloire,
il en redit l'immortel souvenir.
 
Couplet 3
Viens nous bénir de ta main paternelle;
garde en nos cœurs le dépôt de la Foi.
Pour mériter la couronne éternelle,
ô Saint Patron, nous espérons en toi.
 
Couplet 18
Veille toujours sur la barque de Pierre,
et pour son chef, daigne entendre nos vœux;
demande à Dieu, qu'avant l'heure dernière,
il puisse enfin revoir des jours heureux.

Posté le 30 novembre 2014 à 10h11 par Michel Janva | Lien permanent

29 novembre 2014

6 décembre 2014 : 769ème procession aux flambeaux

Voici une vidéo de la 765e :


765 procession de st nicolas par gebern 

Le samedi 6 décembre 2014, la petite ville de Saint Nicolas de Port (7 500 habitants) verra ses habitants tripler : les festivités en l’honneur du Grand Saint réuniront toute cette foule. S’entremêleront sur cette journée défilé de chars, messe, procession dans les rues, feux d’artifices, prière et vêpres, feux d’artifices et la procession aux flambeaux dans la Basilique à 20h30.

Quelle est l’origine de l’antique procession aux flambeaux ? Quel est l’origine du pèlerinage que tout lorrain doit faire au moins une fois dans sa vie ?

Lors de la sixième croisade, Cunon de Linange, Sire de Réchicourt, fut fait prisonnier. Jamais il ne perdit espoir et toujours se souvint de Saint Nicolas, patron des prisonniers, que l’on priait dans l’église de Saint Nicolas de Port. Dans la nuit du 5 au 6 décembre 1240, il fut transporté miraculeusement devant le parvis de l’église, avec ses chaînes et son carquois, et dans une grande lumière. Le bruit que firent ses chaînes, et la lumière abondante au milieu de la nuit, réveillèrent les habitants. En robe de chambre et bréviaire à la main, le  curé de l’époque constata le miracle. Un second miracle fit tomber les chaînes de Cunon, en souvenir duquel il pendit ses chaînes à une colonne de l’église. Dés 1245, Cunon décida qu’en mémoire du miracle une procession serait instituée dans l’église d’alors, église qui plus tard devint une Basilique.

Depuis cette époque, une délégation de Réchicourt vient chaque année porter la bannière du Sire Cunon de Réchicourt. Le costume du Sire est également revêtu chaque année, Sire entouré de la foule de ses pages. L’éclairage est assuré par les bougies uniquement, en souvenir de la grande lumière qui accompagna la libération miraculeuse du preux chevalier. Les chaînes (ce qu’il en reste) sont portées en procession également. Moult bannières se lèvent aux chants en l’honneur du Saint Patron, et la voix des pèlerins surclassent régulièrement l’Orgue et les cuivres qui retentissent sous les voûtes. Evidemment, les reliques et la statue du Saint Patron font partie du cortège.

Posté le 29 novembre 2014 à 07h52 par Michel Janva | Lien permanent

26 novembre 2014

Pourquoi y a-t-il une relique de Saint Nicolas à Saint Nicolas de Port ?

Le recteur de la Basilique nous explique pourquoi il y a une relique de Saint Nicolas à Saint Nicolas de Port (monter le son) :


Saint Nicolas par Le_Salon_Beige 

Les litanies de Saint Nicolas (Elles sont chantées au moins une fois par mois dans la Basilique).
 
Saint Nicolas, secours des pauvres : priez pour nous !
Saint Nicolas, gardien des voyageurs sur terre et sur mer : priez pour nous !
Saint Nicolas, consolateur des affligés : priez pour nous !
 
Saint Nicolas, pasteur du peuple Chrétien, priez pour nous !
Saint Nicolas, vainqueur des forces du mal, priez pour nous !
Saint Nicolas, santé des malades, priez pour nous !
 
Saint Nicolas, libérateur des prisonniers, priez pour nous !
Saint Nicolas, père nourricier dans la famine, priez pour nous !
Saint Nicolas, ami des petits enfants, priez pour nous !
 
Saint Nicolas, modèle de vie évangélique, priez pour nous !
Saint Nicolas, qui exaucez ceux qui vous invoquent, priez pour nous !
Saint Nicolas, protecteur de la Lorraine et de nos paroisses, priez pour nous !
 
Saint Nicolas, obtenez nous la conversion de notre cœur : de grâce, écoutez-nous!
Saint Nicolas, obtenez-nous le Foi, l'Espérance et la Charitéde grâce, écoutez-nous!
Saint Nicolas, obtenez-nous l'amour de l'Eglise : de grâce, écoutez-nous!
 
Saint Nicolas, obtenez-nous l'humilité et l'amour de nos frères : de grâce, écoutez-nous!
Saint Nicolas, obtenez-nous la persévérance dans la prière : de grâce, écoutez-nous!
Saint Nicolas, obtenez-nous les dons de l'Esprit-Saint : de grâce, écoutez-nous!

Posté le 26 novembre 2014 à 07h49 par Michel Janva | Lien permanent

23 novembre 2014

Les festivités de Saint Nicolas

Les régions du Nord-Est de la France connaîtront d’ici quelques jours les ferveurs des festivités de la Saint Nicolas. Metz, Nancy, Epinal… pas une ville, pas un village, pas une école qui oublierait de fêter le grand saint, patron des enfants et des Lorrains, et bien plus encore.

Saint Nicolas de Port (54), commune d’à peine 7 000 habitants, déploie pour les festivités de son saint patron une exubérance peu ordinaire. Connue de tous les Lorrains, mais bien au-delà, la procession ancestrale réunira dans la Basilique, à la nuit tombée, plusieurs milliers de personnes. Ne dit-on pas que chaque Lorrain doit, une fois dans sa vie, se rendre à l’antique procession ?

0

Le clergé, parmi lequel, des orthodoxes :

1

Le reportage qui va suivre dans les semaines à venir, réalisé spécialement pour le Salon Beige, permettra à chacun de comprendre l’importance de ces festivités, mais il permettra également à la jeunesse lorraine de s’approprier son patrimoine.

L'antique procession de saint Nicolas s'est déroulée pour la première fois le 6 décembre 1245, en reconnaissance de la libération miraculeuse du sire de Réchicourt après quatre années d'emprisonnement près de Gaza lors d'une croisade. Cunon de Réchicourt, rentré dans ses foyers, a institué une procession à Saint-Nicolas-de-Port, en union avec l'abbaye de Gorze dont dépendaient les terres de Varangéville et de Port.

2
3
4

Posté le 23 novembre 2014 à 14h44 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Pays : International , Saint Nicolas

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Pays : International , Saint Nicolas