22 mai 2018

L'association Notre-Dame de Riaumont s’est portée partie civile auprès du juge d’instruction

Suite au droit de réponse d'Alain Toulza au journal Le Point sur Riaumont, publié en exclusivité sur Le Salon beige, Alain Toulza, Président de l’association Notre-Dame de Riaumont, ajoute :

Unknown-37"A l’attaque de journalistes du périodique Le Point.fr dont elle était d’évidence la cible principale, la communauté religieuse du Village de Riaumont a réagi avec rigueur, à travers des communiqués diffusés dans toute la presse - et que Le Salon beige en particulier a publiés - manifestant sa volonté de pleinement concourir à faire la lumière sur les faits graves évoqués dans le numéro du 2 mai dernier du périodique précité. Ces faits sont, par ailleurs, très anciens (ils se situent dans une fourchette entre 20 et 30 ans !). De son côté, l’association Notre-Dame de Riaumont a demandé au quotidien précité l’insertion d’un droit de réponse dont le contenu a également été publié par Le Salon beige dans sa livraison du 18 mai.

Mais cela ne suffit pas. A travers les amalgames, les sous-entendus, les allusions invérifiables, c’est la réputation de toute la communauté de Riaumont qui est mise en cause. C’est inacceptable : cette communauté éducative n’a pas à subir dans sa globalité les conséquences d’éventuelles fautes personnelles d’un ou deux des membres passagers qui, il y a au moins vingt ans, ont figuré dans sa liste, qu’elle découvre aujourd’hui et dont elle n’est évidemment pas solidaire si ces fautes sont avérées.

C’est pourquoi l’association Notre-Dame de Riaumont s’est portée, auprès du juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Béthune, partie civile dans la procédure ouverte en son cabinet « sur des faits de nature sexuelle et de maltraitance » selon les termes du communiqué du Parquet de Béthune du 3 mai dernier. Cela manifeste de façon concrète que le Village d’enfants de Riaumont, loin de se concevoir comme co-responsable d’éventuels méfaits commis, dans un passé lointain, par des personnes nommément désignées et qui ne sont pas membres de sa communauté religieuse, se considère comme victime, dans sa réputation, de leurs agissements, étant sauf, à la phase présente de l’enquête, le principe de la présomption de leur innocence. En tout état de cause, l’œuvre de Riaumont subit un préjudice moral évident, auquel il ne serait pas juste que des autorités publiques ajoutent une quelconque discrimination envers l’une ou l’autre de ses composantes."

Posté le 22 mai 2018 à 21h45 par Michel Janva | Lien permanent

18 mai 2018

Affaire de Riaumont : droit de réponse au Point

D'Alain Toulza, président de l'Association Notre-Dame de Riaumont (cliquer sur les images pour les agrandir):

Capture d’écran 2018-05-18 à 19.18.20 Capture d’écran 2018-05-18 à 19.18.10

Posté le 18 mai 2018 à 19h15 par Michel Janva | Lien permanent

16 mai 2018

La directive sur le tourisme ne s'appliquera pas aux camps de jeunesse

Les organisateurs d'accueils collectifs de mineurs (ACM) ne seront pas obligés de s'immatriculer et de justifier d'un fond de garantie financière imposée par l'Europe. C'est Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation qui a clarifié la situation, mardi 15 mai, à l'Assemblée nationale. Il a expliqué :

6a00d83451619c69e20224df30c819200b-800wi"La directive européenne du 25 novembre 2015 a notamment pour objectif d’assurer un niveau élevé de protection des voyageurs au regard des risques physiques et pécuniaires liés aux activités de voyages et de séjours. On comprend aisément son inspiration, compte tenu des enjeux notamment de prévention des risques.

Sa transposition par l’ordonnance du 20 décembre 2017 a conduit à supprimer, à l’article L. 211-18 du code du tourisme, les associations et organismes sans but lucratif organisant des ACM de la liste des organismes exclus de l’obligation d’immatriculation, les obligeant notamment à justifier d’une garantie financière suffisante et d’une assurance garantissant les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile professionnelle.

Pour autant, cette suppression ne conduit pas à faire entrer dans le champ de l’immatriculation touristique par Atout France et des diverses obligations prévues par la directive tous les organisateurs d’ACM définis aux articles L. 227-4 et R. 227-1 du code de l’action sociale et des familles. Plusieurs cas semblent devoir être distingués.

N’entrent pas dans le champ de la directive les associations agréées auxquelles vous avez essentiellement fait référence, qu’il s’agisse d’agréments de jeunesse et d’éducation populaire, du secteur du sport ou d’associations éducatives complémentaires de l’enseignement public, qui organisent des ACM sur le territoire national. Ces associations, qui remplissent une mission d’intérêt général éducative et sportive, contribuent au renforcement du lien social et œuvrent en faveur de l’accès aux vacances et aux loisirs de tous les enfants, en particulier des trois millions qui n’ont pas la chance de partir en vacances. Étant donné leur but non lucratif et compte tenu du régime particulier auxquelles elles sont soumises, offrant un haut niveau de protection, elles ne sont pas tenues de justifier d’une garantie financière nouvelle par rapport au régime existant.

Deuxièmement, les personnes morales de droit public, dont les collectivités locales, qui n’interviennent pas dans le domaine industriel ou commercial, peuvent organiser de nombreux ACM en France. Ce faisant, elles agissent également dans l’intérêt général à des fins éducatives ou sportives. Elles sont donc également, pour les mêmes raisons que les associations agréées, hors du champ d’application de la directive.

Les ACM sans hébergement – accueils de loisirs, accueils de jeunes, accueils de scoutisme sans hébergement – n’entrent pas non plus dans le champ de cette directive dès lors que leur période de fonctionnement couvre moins de vingt-quatre heures et qu’ils ne comprennent pas de nuitées.

Enfin, ne sont pas tenus de satisfaire aux conditions de l’immatriculation les associations et organismes sans but lucratif appartenant à une fédération ou une union déclarée qui s’en portent garantes, à la condition que ces dernières soient immatriculées.

Dans un contexte marqué par la baisse continue de la fréquentation des colonies de vacances au sens large ces dernières années, l’application de la directive du 20 novembre 2015 ne méconnaît pas la valeur ajoutée dans le champ éducatif ou sportif de ces associations. J’accompagnerai avec volontarisme la bonne mise en œuvre de ces dispositions, dans un esprit de soutien à ces organismes."

Les colonies de vacances et les camps de scouts s'étaient inquiétés de la transposition en droit français de la directive "Travel".

Posté le 16 mai 2018 à 08h45 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

07 mai 2018

Les mouvements de jeunesse soumis au code du tourisme

Unknown-3C'est la nouvelle idée issue d'une directive européenne que nos dirigeants ont validé sans broncher.

Au 1er juillet, les organismes d’éducation populaire et les mouvements de jeunesse deviendront des « prestataires de voyage » soumis aux obligations du code du tourisme. Camps scouts, colonies de vacances, classes de découverte sont désormais considérés comme une forme de tourisme.

Depuis le 20 décembre, la directive européenne « Travel » a été transposée dans le droit français. Au 1er juillet, elle entrera en vigueur. Ayant pour but de protéger les consommateurs des tour-opérateurs peu scrupuleux, elle impose à tous les organismes dont l’activité principale consiste à organiser des départs de groupes, de souscrire au registre du commerce. Ce faisant, ils doivent abonder un fonds de garantie destiné à financer les rapatriements éventuels et les annulations.

Cette directive s’applique aussi aux organismes d’éducation populaire et mouvements de jeunesse, qui bénéficiaient d’une dérogation. Ils devront donc être immatriculés au registre au commerce et surtout abonder au fonds de garantie à hauteur de 10 % de leur produit d’exploitation.

Sans honte, le gouvernement a précisé que deux solutions existent :

Saâd Zian, délégué général des Éclaireuses et éclaireurs de France, indique :

« Rompre la digue qui sépare le monde lucratif du non lucratif revient à considérer que nous sommes des vendeurs de biens et services et à remettre en cause le statut et le rôle social que nous jouons ».

Posté le 7 mai 2018 à 08h22 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

01 mai 2018

Une guide d'Europe incarne Sainte Jeanne d'Arc. La presse discriminative veut voir seulement une métisse.

Pourtant le comité a été clair

"La jeune-fille "répond aux quatre critères de choix que nous nous sommes fixés : résider à Orléans depuis dix ans, être scolarisée dans un lycée orléanais, être catholique et donner du temps aux autres", avait expliqué la présidente du comité Jeanne d'Arc lors de la désignation de Mathilde Edey Gamassou.

03-Jeanne2017-533x800Pour les Scouts d'Europe, l'histoire est belle : Mathilde succède à son amie Priscille à la fois à la tête de la même patrouille guide et à l'honneur d'incarner Jeanne d'Arc. Récit.

Que loin de ces récupérations politiques, chaque catholique fasse sien ce message adressée par la Présidente d'"Honneur aux scouts d'Europe : 

« Je leur dirais que Jeanne d’Arc a quelque chose à leur dire.

Scouts et guides, routiers et guides-aînées, vous avez tant à apprendre de Jeanne ! J’appelle les scouts à regarder l’histoire de France avec amour, avec foi. Sans la transformer. Il existe dans notre histoire, dans l’histoire de notre patrie, des personnalités qui nous ont constitués. Ainsi fut Jeanne. C’est pourquoi il faut rendre hommage à ces personnalités.

Professionnellement, j’accompagne des jeunes toute la journée ; je vois que c’est notre mission à nous adultes, transmettre et former. Comprenez ! Il faut que notre histoire, nous la transmettions. Nous devons former les jeunes, afin qu’ils soient, à leur tour, acteurs de l’histoire.

Tous les scouts sont concernés. C’est vrai que, dans l’ensemble de la jeunesse chrétienne aujourd’hui, il y a 80% qui sont des scouts. Et c’est une joie. Les scouts présents les 29 avril et 1er mai sur la grand’ place d’Orléans seront rassemblés pour l’hommage de la jeunesse chrétienne à Jeanne d’Arc. Ils ont compris que la foi ; et l’amour de la patrie : c’est cela Jeanne. »

Car si Sainte Jehanne devait revenir, qui trouverait-elle comme compagnon routier pour mener avec elle le bon combat contre le bon ennemi et vers le bon but?

Posté le 1 mai 2018 à 16h17 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (5)

17 avril 2018

Conférence de Philippe Maxence au Mans jeudi 19 sur la vie de Baden-Powell

Da9eUC7X4AEHuxG

Posté le 17 avril 2018 à 10h28 par Michel Janva | Lien permanent

21 mars 2018

Choeur de la Joyeuse Garde : 20 ans de chants

"La seule condition au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de biens"

C’est en 1998, que des chefs scouts, réservistes actifs, militants, ont décidé de former un clan sur Saint-Etienne et Lyon pour continuer de servir par le chant. Il s’agit de transmettre le patrimoine de chants populaires dont nous avons hérité dans les armées et les mouvements de jeunesse. Ces chants sont l’expression de l’âme de la France et de l’Europe. Ils participent à notre mémoire la plus profonde et à une éducation nationale authentique. Nous sommes parrainés depuis les débuts par le Choeur Montjoie Saint-Denis. Chantez, chantez beaucoup, même au point d’y perdre votre souffle. Hauts les chœurs !

Le choeur a sa page Youtube.

Posté le 21 mars 2018 à 22h46 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (1)

13 mars 2018

Succès de la récollection scoute 2018 au Barroux

Thumbnail-2« C’était super ! » « C’était vraiment super ! » « C’était génial ! » « Je n’aurais pas cru que c’était aussi bien ! » « Ça a été un vrai ressourcement, et cela m'a donné une nouvelle vision de certaines choses qui me seront utiles dans mon unité et plus ! » Telles sont quelques-unes des réactions jaillies spontanément sur les lèvres ou sous la plume des participants de la récollection scoute du Barroux, les 23-25 février 2018. Deux journées bien remplies pour les plus de 45 représentants de cinq mouvements scouts qui s’étaient donnés rendez-vous sur la fameuse colline provençale d’où l’on a une vue imprenable sur le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. Si vous aviez pu vous glisser sur les lieux, voici ce que vous auriez vu : fréquentation assidue des offices des moines, recueillement à l’oraison, participation active au chemin de croix (à travers des bois arrosés d’un soleil généreux), prises de notes studieuses pendant les enseignements, bonne humeur communicative à la veillée, chants de joie débordante. Une cheftaine conclut : « Merci pour ce beau WE partagé. Ça a été un temps de grâces. Merci également de fédérer les différents mouvements scouts, c'est très important et porteur ! » Le thème de « sainte Jeanne d’Arc, modèle de sainteté scoute » pouvait susciter l’enthousiasme.

La guide et le scout promettent de « servir de leur mieux Dieu, l’Eglise, la patrie », « s’il plaît à Dieu, toujours ! » Jeanne d’Arc est, pour eux, un modèle d’engagement et de fidélité chevaleresques.

Comme l’explique Benoît XVI, « l'un des aspects les plus originaux de la sainteté de cette jeune fille est précisément ce lien entre l'expérience mystique et la mission politique. Après les années de vie cachée et de maturation intérieure s'ensuivent deux brèves, mais intenses années de sa vie publique : une année d'action et une année de passion. (…) La libération de son peuple est une œuvre de justice humaine, que Jeanne accomplit dans la charité, par amour de Jésus. Elle est un bel exemple de sainteté pour les laïcs engagés dans la vie politique, en particulier dans les situations les plus difficiles. (…) avec son témoignage lumineux, sainte Jeanne d’Arc nous invite à un haut degré de la vie chrétienne : faire de la prière le fil conducteur de nos journées; avoir pleinement confiance en accomplissant la volonté de Dieu, quelle qu’elle soit ; vivre la charité sans favoritismes, sans limite et en puisant, comme elle, dans l’Amour de Jésus un profond amour pour l’Eglise. » (Audience générale du 26 janvier 2011).

La récollection scoute 2018 a permis aux retraitants de préparer le double centenaire qui surviendra en 2020 : centenaire de la canonisation de Jeanne (par Benoît XV) et centenaire de la fondation des Scouts de France (par un groupe de catholiques, au sein desquels occupe une place éminente le Père Sevin, qui avait une telle prédilection pour sainte Jeanne d’Arc).

Au moment de quitter Le Barroux, plus d’un participant de la récollection s’écriait : « A l’année prochaine ! » Un rendez-vous à inscrire dès maintenant sur vos tablettes, à vous tous aînés du scoutisme, routiers, guides-aînées, chefs, cheftaines, commissaires et cadres auxiliaires de votre mouvement pour février 2019 !

DSC03361

Posté le 13 mars 2018 à 13h53 par Michel Janva | Lien permanent

10 mars 2018

Les scouts et guides Saint Louis recherchent des photos et documents des premières années

Thumbnail-2Les scouts et guides Saint Louis (1er Lyon groupe Lt Bernard de Lattre de Tassigny) sont à la recherche de vieilles photos et de documents des premières années du mouvement, des locaux d’origine (derrière la Faculté Lyon 2, dans le 7ème arrondissement) et plus particulièrement de photos prises lors de la venue de Madame la Maréchale de Lattre de Tassigny en 1972. Si vous en possédez, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous les faire parvenir à l’adresse postale ou mail des SGSL :

Scouts et Guides Saint Louis

2 rue Franklin

69002 LYON

sgsl.lyon@gmail.com

----------------

MESSE POUR LE LT BERNARD DE LATTRE

A l’occasion du 90ème anniversaire de sa naissance

Image005

Dimanche 27 mai 2018 à 10h en la Collégiale Saint Just, 41 rue des Farges 69005 Lyon

Posté le 10 mars 2018 à 19h11 par Michel Janva | Lien permanent

12 février 2018

La phrase du jour

IMG_4208

Posté le 12 février 2018 à 20h51 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

30 janvier 2018

L’Association des guides et scouts d’Europe s'étonne qu'un membre du MRJC représente les jeunes à Rome

Dans un communiqué publié sur Famille chrétienne, l’Association des guides et scouts d’Europe fait part de son étonnement et de son incompréhension face à l’absence d’un représentant du scoutisme parmi les trois jeunes délégués pour représenter la France au pré-synode des jeunes. Après la polémique sur le MRJC, elle lui parait également « incohérent » de maintenir le membre issu de ce mouvement parmi ces mêmes délégués.

B_1_q_0_p_0« Il y a dix jours, nous prenions connaissance des noms des trois jeunes que la conférence des évêques déléguait pour représenter la France au pré-synode de mars (en préparation du synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement à la vocation d’octobre prochain). Nous avons été étonnés qu’il n’y ait, parmi eux, aucun représentant d’un mouvement de scoutisme alors que le scoutisme a été si souvent cité comme un point important dans les réponses au questionnaire que le Saint Père avait proposé aux jeunes. D’ailleurs, la synthèse de ces réponses soulignait clairement la place du scoutisme dans l’appréhension de la foi et le discernement de la vocation humaine.

Cet étonnement initial s’est doublé d’une incompréhension quand nous avons découvert qu’un des trois délégués appartenait à un mouvement dont les prises de position vont à l’encontre des enseignements de l’Eglise, particulièrement pour les questions liées à la protection de la vie. Le communiqué du MRJC dans le contexte des débats sur la bioéthique prend une résonnance d’autant plus forte et incompréhensible.

Notre présidente avait d’ailleurs fait part de notre questionnement par un courrier à la directrice du Service National pour l’Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations(SNEJV).

Suite à la réaction de Monseigneur Ginoux et aux prises de position de plusieurs mouvements dans la presse, il nous est apparu nécessaire de faire connaitre notre position sur les enseignements fondamentaux de l’Eglise qui nous semblent relativisés par les déclarations faites. C’est pourquoi nous venons d’écrire à Monseigneur Percerou, président du conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes :

« Mouvement d’éducation catholique utilisant la méthode scoute, le mouvement des Guides et Scouts d’Europe s’emploie à répondre à sa mission de mouvement catholique, fidèlement, en donnant le primat à la vocation de chacun à la sainteté. Nous nous efforçons de faire vivre concrètement l’enseignement de l’Eglise à nos jeunes, dans un environnement souvent hostile. Au sein de ces enseignements, celui relatif à la défense de la vie est fondamental. Il est donc particulièrement regrettable que ces attaques contre le respect de la vie soient le fait d’associations reconnues comme catholiques. Certes, à l’occasion de la réunion du 29 janvier du Conseil des évêques pour les mouvements et associations de fidèles (CMAF), un communiqué de presse a été publié mais il ne permet pas d’apaiser le trouble causé ; bien plus il entretient une regrettable confusion. A sa lecture, il semblerait qu’il est donc possible d’avoir « une diversité d’approches » dans le cadre de « la liberté de parole », même sur des questions de fond. Aussi, c’est cette même liberté qui nous conduit à affirmer qu’en cette matière la parole de l’Eglise doit être forte et sans ambiguïté pour ne pas abandonner ceux qui, au quotidien, tentent, dans la difficulté, de rester fidèles à la Foi de l’Eglise.

Dans ce contexte, il paraitrait incohérent de maintenir le choix de ce jeune comme délégué de l’Eglise de France et de la parole portée par les jeunes de notre pays auprès des pères du synode ».

Claire VERDIER, Présidente

Isabelle NICPON-RS, Commissaire Générale Guide

Michel-Henri FAIVRE, Commissaire Général Scout

Abbé Cyril GORDIEN, Conseiller Religieux National

Posté le 30 janvier 2018 à 16h42 par Michel Janva | Lien permanent

14 janvier 2018

23-25 février : récollection scoute à l'abbaye du Barroux

Thumbnail-5

Posté le 14 janvier 2018 à 09h36 par Michel Janva | Lien permanent

08 janvier 2018

Pourquoi chercher à confier à l'école de nouvelles missions alors qu'il y a le scoutisme ?

Dans Valeurs Actuelles, Sophie de Menthon fait l'éloge du scoutisme, alors que Baden Powell est décédé un 8 janvier (1941) :

Images-4"Il est extrêmement téméraire de faire l'éloge du scoutisme, dont le mot à lui seul évoque la droite ringarde étroite d'esprit et les cathos intégristes qui ne se lavent pas. La bourgeoisie réactionnaire, le tout avec un soupçon FN et tout cela parce que dans les camps de louveteaux et de scouts, il y a le lever du drapeau le matin, et pire : l'uniforme !

Lorsque vous dépassez cette réaction primaire, les mêmes qui ricanaient finissent par reconnaître que le louveteau ou la guide qu'ils étaient (ils avouent) a contribué non seulement à créer leurs meilleurs souvenirs de jeunesse mais aussi à les structurer moralement (scout toujours !).

Au préalable, il faut quand même rappeler pour tous ceux qui ne le savent pas, qu'il y a des scouts juifs, des scouts non confessionnels, des scouts musulmans... et que "dans les quartiers" étonnamment le développement du scoutisme connait un réel succès.

Au moment où la nostalgie du service militaire risque de rester une nostalgie, et alors que l'on cherche à tout prix à trouver une sorte de "parcours citoyen" pour inculquer aux enfants et aux ados des valeurs républicaines ou des valeurs tout court, le concept du "parcours scout" finalement correspond tout à fait à ce qu'il faudrait.

L'uniforme qui gomme les différences, le mélange social, l'aspect éminemment ludique et pédagogique des jeux, la responsabilisation des chefs à peine plus âgés que leurs troupes qui guident, nourrissent, punissent s'il le faut les plus jeunes, et surtout exercent une autorité naturelle qui engendre une obéissance très librement et joyeusement consentie : tout le monde sera chef un jour.

La confiance est le maître mot, la débrouillardise au bon sens du terme, le partage, la solidarité, la récompense, la valorisation des plus jeunes... autant de valeurs quotidiennes naturellement acceptées et promues ; que demandons-nous de plus pour les 8 à 18 ans ?

Ce serait donc une formidable éducation civique que de démultiplier en un modèle laïque qui existe, cette forme d’éducation extérieure. L'occasion de passer des week-ends de plein air, de faire de l'exercice, d'observer un code et des règles qui enchantent les jeunes... et tout cela gratuitement.

Pourquoi chercher encore à confier à l'école de nouvelles missions qu'elle n'a pas les moyens d'assurer et surtout sans aucune garantie d'obtenir des résultats dans le fond et dans la forme ? Cet encadrement de la jeunesse par elle-même est la meilleure des émancipations inculquant la fierté de notre pays ; un système qui continue à faire ses preuves et qui ne voit pratiquement jamais d'incident... A quand les scouts citoyens ?"

Posté le 8 janvier 2018 à 21h55 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (5)

21 octobre 2017

11 novembre : conférence à Paris de Philippe Maxence sur le scoutisme

Capture d’écran 2017-10-12 à 19.22.42

La conférence montrera comment le scoutisme demeure une source actuelle et féconde pour l'éducation au sens large, en milieu scolaire et non scolaire, au delà du seul cadre des activités scoutes bien connues. Il a par exemple inspiré les capitaineries mises en place par André Charlier à l'Ecole des Roches, qui furent ensuite reprises dans bien des écoles indépendantes, et tout récemment dans les écoles du réseau Espérance banlieues.

Posté le 21 octobre 2017 à 08h19 par Michel Janva | Lien permanent

20 octobre 2017

La compagnie de la IIème Nancy Europa Scouts recherche sa Cheftaine

Capture d’écran 2017-10-20 à 07.10.21

Posté le 20 octobre 2017 à 14h08 par Michel Janva | Lien permanent

07 octobre 2017

Recherche des cheftaine de louvettes à Paris

La clairière du groupe 8eme Paris, Paroisse Saint Jean-Baptiste  de la Salle (Paris 15), recherche des cheftaine de louvettes.

Répondre à groupe8paris@gmail.com

Posté le 7 octobre 2017 à 00h10 par Michel Janva | Lien permanent

02 octobre 2017

Les Scouts de France appellent à prier pour leur cheftaine Laura, assassinée dimanche à Marseille

Du site officiel des scouts et guides de France cette demande de prières pour Laura à laquelle chacun peut joindre sa cousine, Mauranne, assassinée avec elle :

"C'est une bien triste nouvelle que nous vous partageons : l'une des victimes de l'attentat de dimanche 1er octobre à Marseille, Laura, était cheftaine Louveteaux-Jeannettes dans le territoire de Saône au Léman. Elle était également engagée auprès d’une tribu de Drôme-Ardèche. Elle faisait partie de ces nombreux bénévoles qui ont rejoint notre mouvement sans avoir été eux-mêmes scouts ou guides, convaincus par la pertinence éducative du mouvement. Elle avait rejoint notre mouvement il y a 3 ans.

Nous vous invitons à nous unir par la prière pour elle, pour sa cousine, et à soutenir leurs familles et leurs proches. Qu’elles sachent que la communauté éducative des Scouts et Guides de France fera de son mieux pour être à leurs côtés".

RIP

Posté le 2 octobre 2017 à 20h55 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (10)

21 septembre 2017

Les scouts de France contaminés par la gauche tarée

FB_IMG_1505985032260

Posté le 21 septembre 2017 à 11h14 par Le Salon Beige | Lien permanent | Commentaires (31)

15 septembre 2017

L'entreprise et la pédagogie scoute

Lu sur le blog de la CFTC Métallurgie des Yvelines :

"On est étonnés et surpris de voir la qualité des constructions scoutes lors des camps d’été. A partir de la nature (qui est le réel), et après quelques Week-ends où ils ont appris à vivre ensemble, ils arrivent à construire des choses formidables. Ils ne sont pas tous amis, mais ils se respectent. Ils ne se sont pas choisis, mais ils se sont accueillis. Ils ont appris à vivre en communauté : par leur croissance humaine, c’est toute la communauté qui a grandi, et cela se voit dans les œuvres et les services.

Une entreprise qui se préoccupe de la croissance humaine des personnes membres de la communauté de travail arrive à aller plus loin dans ses projets techniques, parce que ces projets sont la consécration et le support de cet apprentissage.

La pédagogie scoute n’est pas d’imposer un projet technique à la troupe, mais de définir le projet technique comme étant le support (juste et ambitieux, résultant de l’augmentation  des possibles) des engagements personnels et des progressions de chacun.

C’est une démarche « bottom-up » : chacun identifie son réel et s’engage à travailler à progresser pour augmenter ce réel, et le chef imagine, collégialement (« qu’est-ce qu’on peut espérer faire? »), un projet fédérateur qui matérialisera les progrès de tous et de chacun. C’est un acte d’autorité au sens de celui qui fait grandir.

L’inverse est une instrumentalisation des personnes en vue d’une finalité qui est le projet lui-même. C’est très souvent le cas dans nos entreprises, parce que le projet est défini par le client, le marché, la recherche du profit maximum. Cette instrumentalisation crée de l’amertume et déprime les capacités de progression, et donc la compétitivité à long terme. Pourquoi? Parce que le caractère ambitieux du projet n’est pas fondé sur les engagements personnels, ni sur du réel, mais il est perçu comme arbitraire et donc injuste et irréaliste. Le palliatif est alors de se débarrasser des moins performants et d’embaucher au prix fort les meilleurs comme des mercenaires autour d’un projet (CDI de projet).

On ne va pas se mentir, comme on dit maintenant : cela existe depuis la nuit des temps. Le tout est de savoir si c’est bien la « société » qu’on veut. Parmi les perdants, il y a fort à parier que certains de nos enfants en feront partie. Notre responsabilité de syndicalistes et de salariés est  de proposer une politique RH et un management plus respectueux des personnes, par exemple en organisant le « marché des affaires » : un projet est décrit – il correspond à un besoin Client, il est ambitieux techniquement et économiquement. Il est proposé à tous les employés et seuls ceux qui le désirent et se croient capables – quitte à devoir progresser eux-mêmes  par de la formation et de la remise en question personnelle – s’engagent à le mener à bien dans les conditions économiques, calendaires et techniques présentées. Ainsi le salarié ne subit pas, il choisit.

Et entre deux projets? Soit l’entreprise s’engage et suscite l’engagement de ses membres, soit elle surfe sur la facilitation des licenciements. Notre statut travailleur prévoit de valoriser la contribution sociale de chacun (engagements associatifs, familiaux) en attachant les droits aux personnes et non plus aux contrats de travail."

Posté le 15 septembre 2017 à 17h36 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (3)

04 septembre 2017

Scoutisme : recherche de chefs pour la meute d'Auxerre

Recherche urgent de chefs de louveteaux pour l’année 2017-2018, sortie une fois par mois et camp début juillet. Meute très dynamique, loups toujours motivés et adorables !

Groupe scout chaleureux, soudé, maîtrise peu nombreuse pour l’instant mais avide de nouvelles rencontres.

Venez comme vous êtes (scoutisme ou pas), seule la motivation compte !

Contact : 06 60 15 92 25 ncadiou@hotmail.com

Posté le 4 septembre 2017 à 13h07 par Michel Janva | Lien permanent

02 septembre 2017

La meute de Montélimar cherche 2 chefs

La meute de Montélimar est complète pour l'année 2017-2018 avec 24 louveteaux mais il n'y a que 2 chefs, il en manque donc 2.

Merci de contacter François Malissin, f.malissin@mpack.fr - 06 46 75 24 63

Posté le 2 septembre 2017 à 08h15 par Michel Janva | Lien permanent

26 juillet 2017

Coopération entre les scouts et les pompiers

Lu dans Le Figaro de ce jour :

IMG_09661

Posté le 26 juillet 2017 à 19h01 par Michel Janva | Lien permanent

19 juillet 2017

Renaissance du scoutisme en Ecosse

15589598_1400483629971460_6024290948850643980_nLa Grande-Bretagne a inventé le scoutisme mais jusqu’à l’an dernier, il n’y avait plus une seule troupe scoute véritable dans le pays de Baden Powell et notamment pas une seule troupe catholique !

Le scoutisme est devenu mixte, œcuménique, sans uniforme autre que le foulard et… Dieu est devenu depuis 2014 facultatif dans la promesse scoute britannique. L’athéisme a fait officiellement son entrée dans le mouvement, en négation de ce que Baden Powell avait toujours dit. La promesse traditionnelle

“On my honour, I promise that I will do my best
To do my duty to God and to the Queen,
To help other people
And to keep the Scout Law.”

Peut désormais être remplacée ad nutum par :

“On my honour, I promise that I will do my best
To uphold our Scout values, to do my duty to the Queen,
To help other people
And to keep the Scout Law.”

Dans ce contexte, une compagnie est née en Ecosse : Guides de Saint JosephCette renaissance s’est effectuée sous l’impulsion croisée d’un dominicain de l’aumônerie de l’Université d’Edimbourg et de Français vivant en Ecosse.  Une belle illustration de l’actualité de la Auld Alliance, et de la fécondité du tandem historique Baden Powell-Père Sevin. Aujourd’hui, les Ecossais ont impérativement besoin de nous, Français, pour réussir à réhabiliter un vrai scoutisme en Ecosse :

Ils ont besoin d’une ou deux étudiantes françaises ayant eu une solide expérience de cheftaine de compagnie dans le scoutisme traditionnel pour reprendre la direction de la compagnie l’an prochain. Elles peuvent être hébergées  gratuitement à Edimbourg dans une famille britannique catholique.

Contact : Mrs J Thurrott juliennet@btinternet.com C’est pour un étudiant désireux de perfectionner son anglais tout en servant le bien commun une occasion idéale !

Guides ainées et guides catholiques traditionnelles, l’Ecosse compte sur vous pour l’aider à rallumer la flamme du scoutisme et de la foi catholique sur les terres écossaises !

Posté le 19 juillet 2017 à 11h29 par Michel Janva | Lien permanent

09 juillet 2017

La ronde 2e du Chesnay cherche d'urgence une cheftaine

la ronde 2e du Chesnay (78150) groupe saint Jean-Paul 2, qui doit partir en camp demain dans le 27, doit trouver d'urgence une cheftaine : une des cheftaines est à l'hôpital depuis hier. 

Le camp doit se tenir dès demain et jusqu'à dimanche prochain (10-16). 

Les personnes à contacter sont les chefs de groupe: 06.63.49.44.14 Alexandre & Clotilde LEMAIRE

Posté le 9 juillet 2017 à 18h29 par Michel Janva | Lien permanent

18 juin 2017

22 juillet : veillée populaire au Mont St Odile, animée par les enfants de Riaumont

Page1output Page2output

Posté le 18 juin 2017 à 09h38 par Michel Janva | Lien permanent

03 mai 2017

Second tour : les scouts d'Europe savent raison garder

Circulaire de ce mouvement :

"Chers tous,

En cette période électorale, il n'est pas dans la mission de notre mouvement d'exprimer son avis sur les programmes politiques, quels qu'ils soient ou sur tel ou tel candidat, mais bien de continuer à faire grandir les jeunes qui nous sont confiés, dans l'obéissance aux commandements de l'Eglise, pour qu'ils soient plus tard ces chrétiens adultes responsables pleinement engagés dans la Cité.

Notre mission est uniquement éducative et c'est uniquement pour cela que les parents nous confient leurs enfants et nous font confiance.

Nous tenons donc à rappeler que nos réseaux sociaux et nos forums d'échanges ne doivent aucunement être utilisés pour exprimer des opinions politiques ou pour critiquer tel groupe ou personne qui aurait pu faire une déclaration sur l'actualité politique. Nous demandons à tous de respecter loyalement cette attitude et de ne pas utiliser les réseaux scouts pour autre chose.

Certes, notre idéal scout et nos exigences sont à contretemps et à contre courant et le seront encore plus dans l'avenir. Mais cela nous engage encore plus dans la mission qui nous a été confiée, pas dans les conversations partisanes stériles.
Nous avons cheminé pendant le carême avec les saints et saintes de France, alors continuons à demander leur intercession.  Confions notre pays au Seigneur en cette période cruciale et redoublons d'efforts dans notre mission de chef, c'est là l'urgence.

"Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l'étreindre dans ton Amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que, remplie d'Amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l'engagement de te rester fidèles et de travailler d'un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l'univers. Amen." Prière pour la France de Marcel Van

Fraternellement,

Claire VERDIER, Présidente
Marie-Camille BORDE, Commissaire Générale Guide
Michel-Henri FAIVRE, Commissaire Général Scout

Posté le 3 mai 2017 à 07h21 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (1)

23 avril 2017

Bonne fête à tous les scouts !

St georgesSi saint Georges a été choisi comme saint patron des scouts du monde entier, c'est parce qu'il est le saint patron de l'Angleterre, nation de Baden- Powell. Cependant tous les scouts doivent voir en lui un exemple de chevalerie surtout en ces temps troublés où la France a besoin de retrouver des hommes qui se lèvent et se mettent en marche pour la servir.

Prière du père Jacques Sevin : 

Seigneur Jésus, de qui descend toute noblesse et toute chevalerie,
apprenez-nous à servir noblement.
Que notre fait ne soit point parade ni littérature,
mais loyal ministère et sacrifice coûteux.

Tenez nos âmes hautes, tout près de Vous,
dans le dédain des marchandages, des calculs et des dévouements à bon marché.
Car nous voulons gagner notre paradis non pas en commerçants,
mais à la pointe de notre épée, laquelle se termine en croix, et ce n'est pas pour rien.

Nous avons fait de beaux rêves pour Votre amour
dans l'obscurité des journées banales, préparez-nous aux grandes choses par le fidélité aux petites
et enseignez-nous que la plus fière épopée est de conquérir notre âme et de devenir des saints.

Nous n'avons pas visé moins haut, Seigneur, et nous sommes bien ambitieux,
mais heureusement nous sommes faibles
et cette grâce, nous l'espérons de Votre miséricorde,
nous conservera humbles.

Demandez-nous beaucoup, et aidez-nous ô Vous donner davantage.
Et puisque nous sommes livrés à Vous [au jour de notre adoubement],
ne Vous gênez pas pour nous prendre au mot et pour nous sacrifier :
Nous Vous le demandons malgré le tremblement de notre chair,
car nous voulons n'avoir qu'une crainte, celle de ne pas Vous aimer assez.

Et quand, au soir de notre dernière bataille,
Votre voix de Chef sonnera le ralliement de Vos chevaliers,
faites, Seigneur, c'est notre suprême prière, faites que notre mort serve à quelque chose,
et accordez-nous la grâce de mourir debout.
Ainsi soit-il.

Posté le 23 avril 2017 à 13h00 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

20 avril 2017

Quand une photo des Scouts de Riaumont illustre dans le JT le renouveau des Scouts de France

Posté le 20 avril 2017 à 11h33 par Michel Janva | Lien permanent

15 avril 2017

Scouts et guides genré-e-s [Addendum]

Capture d’écran 2017-04-15 à 18.28.58Dans la Plateforme de proposition et soutien des résolutions de l'AG 2017 des Scouts et Guides de France, on trouve celle-ci :

"Le mouvement des Scouts et Guides de France, dans la perspective de promouvoir l’approche genre, en cohérence avec son projet éducatif et le plan d’orientation « Grandir et servir ensemble », fait le choix de présenter dorénavant des textes selon les règles de l’écriture inclusive afin de permettre le respect de chacun-e dans son identité de genre."

Cette résolution sera-t-elle votée, pardon, voté-e ?  

Addendum : Cette proposition individuelle n'a pas été soutenue, n'a pas été présentée en AG du 22 mai et par conséquent n'a pas non plus été votée. 

Posté le 15 avril 2017 à 18h32 par Michel Janva | Lien permanent

01 mars 2017

Succès de la récollection scoute au Barroux : Une aventure à ne pas manquer l’an prochain !

Abbatiale_01Affluence au Barroux pour une récollection suivie par les aînés de plusieurs mouvements scouts (routiers, guides-aînées, chefs et cheftaines). En effet, le week-end des 17-19 février 2017, les capacités d’accueil de l’abbaye du Barroux atteignaient un point de saturation, pour deux jours de retraite dans le silence du monastère bénédictin sainte-Madeleine, situé au nord d’Avignon, entre le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. Un cadre de rêve, illuminé, cette année, malgré la saison hivernale, par un soleil généreux.

Pourquoi s’enfermer dans un couvent ? Vous n’y êtes pas ! Il ne s’agit pas de s’enfermer. Une récollection scoute, on bouge ! On fait un chemin de croix dans les bois. Un soir, on fait une veillée en pleine nature. On chante de vieux classiques. On apprend un canon provençal. On rit du mime du frère Nicolas de Riaumont (jouant Guy de Larigaudie qui cherche à s’endormir à la belle étoile, malgré les moustiques). 

Un autre soir, on clame à pleins poumons, devant le Saint Sacrement : « Coeur de Jésus, notre chef, notre frère ! » Certes, on ne dort pas sous la tente (quel luxe !), mais on rejoint le Christ au pied de la Tente de son Tabernacle. Moments privilégiés pour la conversion des coeurs et l’union à Dieu. N’y a-t-il pas des topos dans une récollection scoute ? Mais si, mais si ! Des topos où… on ne cesse de bouger.

Liturgie_04Car le thème de « Guy de Larigaudie », adopté en 2017, monnayé grâce à un montage audiovisuel, vous pensez bien qu’il ne conduit pas à rester les deux pieds dans le même sabot. En effet, ce routier de légende, disparu à 31 ans sur le front, en 1940, il avait besoin de remuer. C’est ce qui lui rendait la santé ! C’est ce qui lui permettait de se dépasser. En 1937-1938, il a couru une longue piste de Paris à Saïgon. 22.000 kms dans une vieille ford achetée d’occasion. Il a traversé les marécages du Gange et grimpé la chaîne birmane, jusque là réputée infranchissable à un tel véhicule. Partout, l’aventure extérieure, vécue dans une contraignante pauvreté matérielle, s’est accompagnée d’une aventure intérieure et théologale.

Ainsi, les participants à la récollection des 17-19 février 2017 ont pu apprendre à diffuser l’esprit de l’évangile au moyen de l’aventure scoute. Retenons le mot d’ordre suivant, lancé par Guy de Larigaudie, dans son maître livre (bref mais profond recueil d’aphorismes, intitulé Etoile au grand large) : « Suis la piste tortueuse ou droite que Dieu t’a tracée mais ne quitte pas, quelle qu’elle soit, cette voie qui est tienne. Cours l’aventure hardiment et la joie au coeur. Mais lorsque, l’heure venue, il te faudra passer à la seule aventure qui soit, le don total à Dieu, accepte. Il n’est que Dieu qui compte. Seuls, sa lumière et son amour peuvent contenter et rassasier notre pauvre coeur d’homme, trop vaste pour le monde qui l’entoure. »

Vueaerienne_05Vous en saurez plus long sur cet auteur si vous vous reportez au prochain numéro du journal L’Homme Nouveau, qui donnera l’état actuel des investigations. Signalons seulement qu’Etoile au grand large connut un grand succès lors de sa parution : 300.000 exemplaires vendus. Un renom de sainteté émane de Guy de Larigaudie. Aux yeux des connaisseurs, il mériterait les honneurs d’une béatification. 

Le Père Alain, prieur de la Sainte-Croix de Riaumont, prédicateur de la récollection scoute du Barroux en 2017, a su montrer tant d’ardeur communicative que la dernière conférence fut saluée d’une salve d’applaudissements. Non, l’héritage du Père Sevin n’est pas perdu ! Car c’est précisément le Père Sevin qui avait encouragé par écrit le Père Revet pour la fondation d’un Ordre scout à Riaumont. Ainsi, l’auditoire a pu s’abreuver directement à la source principale du scoutisme catholique. Le Père Alain va publier un livre, en septembre prochain, aux éditions La Porterie : Seigneur et chef, un exposé sur la spiritualité scoute.

Les participants de la récollection des 17-19 février 2017 vous souhaitent de venir à celle de l’an prochain. Une aventure à ne pas manquer ! Un précieux moyen de faire le point, chaque année ! Et de repartir avec des batteries bien chargées pour répandre le Règne du Christ.

Posté le 1 mars 2017 à 13h36 par Michel Janva | Lien permanent

23 février 2017

« Jouer le jeu »

La biographie de Robert Baden-Powell par Philippe Maxence vient d’être éditée en format de poche. A cette occasion, Anne Le Pape a interrogé Philippe Maxence dans Présent :

0"Quels mots-clés choisiriez-vous pour définir l’attitude de Baden-Powell vis-à-vis des jeunes ?

Confiance ! Baden-Powell fait le pari qu’en faisant concrètement confiance aux jeunes, en s’appuyant sur leur sens de l’honneur, autre mot-clef de la méthode scoute, on peut leur confier de vraies responsabilités qui les formeront à être des adultes pouvant servir leur pays. Quand vous avez 14 ans et que vous avez la responsabilité de cinq ou six autres garçons, chacun ayant lui-même une responsabilité dans la vie de la patrouille, vous apprenez petit à petit à sortir de l’enfance pour tenir votre rôle dans la société. [...]

« Jouer le jeu » (cf. p. 267) peut prendre divers sens mais, sous la plume de Baden-Powell, ne les accepte-t-il pas tous ?

Dans ce sens, « jouer le jeu » est une expression tout à fait britannique qui renvoie à l’idée de faire son devoir, non par obligation tombant de haut par le biais d’une hiérarchie, mais parce qu’on est un « gentleman », conscient du rôle que l’on a à tenir. C’est l’appel à une discipline intérieure. On tient son rang, sa place, son rôle. Bref, on joue le jeu.

Vous balayez l’accusation de franc-maçonnerie portée contre Baden-Powell. En quoi y a-t-il prêté le flanc ? Simplement en adaptant Le Livre de la jungle pour la formation des louveteaux ?

Non, je ne crois pas balayer cette accusation qui est un vieux serpent de mer. Je sais d’expérience qu’il est impossible de convaincre sur un tel sujet ceux qui ne souhaitent pas être convaincus. Si vous me permettez une comparaison un peu osée, je suis sur ce sujet comme sainte Bernadette : je suis là pour le dire, pas pour le faire croire. Les recherches que j’ai menées sur le sujet m’ont conduit à conclure que Robert Baden-Powell n’était pas franc-maçon, au contraire de son jeune frère, Baden Baden-Powell ou de son meilleur ami, McLaren. En revanche, il n’avait rien contre la franc-maçonnerie.

En quoi « notre scoutisme », le scoutisme français catholique, se démarque-t-il du mouvement initial de Baden-Powell ?

Le scoutisme français catholique traditionnel, celui du Père Sevin ou du chanoine Cornette, ne se démarque pas tant du scoutisme de Baden-Powell qu’il s’appuie dessus pour aller beaucoup plus loin et, surtout, plus haut. Il faut se souvenir ici de la forte image militaire qu’employait Charles Péguy : « Le spirituel est constamment couché dans le lit de camp du temporel. » Pour aller vite, Baden-Powell a donné les bases naturelles du scoutisme que sa version catholique a non seulement rehaussé dans toutes ses potentialités spirituelles, mais a profondément unifié jusque dans ses dimensions naturelles. [...]"

Posté le 23 février 2017 à 20h43 par Michel Janva | Lien permanent

21 février 2017

Le Village d’enfants de Riaumont, de nouveau éligible au bénéfice de la taxe d'apprentissage

Le Village d’enfants de Riaumont, longtemps privé du bénéfice de la taxe d'apprentissage, vient d'être informé qu'il était à nouveau éligible cette année :

Nous excusant de vous solliciter si tard, nous nous permettons cependant de vous signaler que vous pouvez par ce biais venir au secours de notre trésorerie mise à mal par les obligations de la "mise aux normes handicapés". Aidez-nous à mener à bien notre mission !Toutes informations à l'adresse

R

Posté le 21 février 2017 à 17h09 par Michel Janva | Lien permanent

30 novembre 2016

Pour bénéficier des grâces de l’Etat, mieux vaut choisir le bon camp (scout)

Lu dans Minute :

Stories.virtuemart.product.2798_page_01nsp_106"Le montant de l’aide peut varier de un à 367 ! Ainsi les Scouts musulmans de France touchent-ils le pactole : 42 200 euros de subventions pour 500 scouts, soit une moyenne de 84,4 euros par paire de croquenots halal ! Moins bien lotis mais largement subventionnés, les scouts de France ont reçu en 2015, toutes structures confondues, plus de 825 000 euros pour 71 000 membres revendiqués, soit 11,62 euros par tête de scout.

Poursuivons la comparaison... Les scouts d’Europe, de pédagogie traditionnelle – des vrais scouts, de ceux qui campent dans les bois en culotte courte – ont reçu, en 2015, 31 328 euros pour environ 30 000 adhérents, soit seulement un euro de subvention par scout. Quant aux Scouts unitaires de France, eux aussi de pédagogie traditionnelle, ils n’ont reçu que 23 centimes par tête de pipe ! Soit 367 fois moins que les scouts musulmans !

Notons enfin que la très gauchiste Jeunesse Ouvrière chrétienne, la fameuse JOC – elle a notamment formé Jean-Marc Ayrault, Jean-Yves Le Drian ou encore Cécile Duflot –, qui compte officiellement 10 000 adhérents (beaucoup moins en réalité), a reçu 253 766 euros du contribuable. Et que le MRJC, le Mouvement rural des Jeunes Chrétiens, l’ancienne Jeunesse Agricole chrétienne (10 000 cotisations officielles), a reçu la somme rondelette de 730 858 euros !"

 

Posté le 30 novembre 2016 à 07h59 par Michel Janva | Lien permanent

26 novembre 2016

24 jeannettes attendent avec impatience leurs cheftaines pour commencer l'année

Les Scouts Unitaires de France de Levallois recherchent encore 2 jeunes filles de 17 ans ou plus pour encadrer leurs gentilles jeannettes de 8 à 12 ans. Une expérience scoute n'est pas nécessaire. Une formation et un accompagnement sont proposés.

Ce service nécessite de la bonne humeur et de la bonne volonté et procure beaucoup de joie.

Pour plus de renseignements : suf.levallois@yahoo.fr

Posté le 26 novembre 2016 à 08h47 par Michel Janva | Lien permanent

05 novembre 2016

Fabrice Hadjadj : "Être homme, être père"

Une conférence pleine de courage et de réalisme "donnée en l'église de Givry (89), au pied de la Colline éternelle, au pied de Vézelay, devant les Routiers Scouts d'Europe en pèlerinage" :

Posté le 5 novembre 2016 à 22h16 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (3)

04 novembre 2016

Du beau en toutes saisons : les routiers scouts d'Europe étaient à Vézelay

 

 

Posté le 4 novembre 2016 à 23h47 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (0)

Propagande : à Lyon, les associations scoutes invitées à une rencontre sur l'égalité entre sexes et sur le genre

Une association lyonnaise de scoutisme a reçu cette invitation qu'elle m'a retransmise : 

Bonjour,

Veuillez trouver ci-joint  le lien (à recopier dans un moteur de recherche) et la plaquette pour vous inscrire à l'après-midi  consacrée à l'égalité filles-garçons : questionner le rôle des acteurs et actrices de l’animation et de l'éducation populaire pour prévenir dès l'enfance les inégalités filles-garçons.

https://www.inscription-facile.com/form/g3Eqm2L8NKWFPvc1qZrb

Je reste à votre disposition.

Bien cordialement,

S1  S2

Posté le 4 novembre 2016 à 18h09 par Lahire | Lien permanent | Commentaires (8)

01 novembre 2016

Homélie du Cardinal Sarah, lundi 31 octobre à la Basilique de Vézelay

Aux routiers scouts d'Europe en pèlerinage :

CwHCRJtWEAEjqq0
CwHIFNwWgAEJBWJ
CwLoaXDXYAAWQ7n

Posté le 1 novembre 2016 à 18h46 par Michel Janva | Lien permanent

17-19 février : Récollection scoute au Barroux

S

Posté le 1 novembre 2016 à 08h54 par Michel Janva | Lien permanent

30 octobre 2016

Le cardinal Sarah à Vézelay

Le Préfet du culte divin accompagne le pèlerinage des routiers scouts d'Europe :

Cv9zQCbXYAAh2P4

Cv90cV_XgAAEtry

Devant les reliques de sainte Marie-Madeleine :

Cv9ycM4WYAEEoKT

Ce matin :

CwBg-8EWcAA0fMt

Posté le 30 octobre 2016 à 15h50 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > France : Société , Médias : Désinformation , Scoutisme

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > France : Société , Médias : Désinformation , Scoutisme