19 octobre 2017

« Metal & Hellfest », débat sur RCF ANJOU

Le débat s’est déroulé le 18 octobre (jour de l’ouverture par le Hellfest de sa billetterie pour son édition 2018 ) avec la participation de Christophe GUIBERT, docteur en sociologie & enseignant à Angers, plutôt pro Hellfest et Jean-Yves RINEAU, membre de l’association « Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respecteux de Tous » qui milite pour la déprogrammation des groupes manifestement anti chrétiens et/ou satanistes ainsi que pour l’arrêt total de l’octroi d’argent public tant que seront programmés ces groupes.

Ce débat fait suite à l’annonce par l’association de 2 plaintes, l’une pour incitation à la haine & à la violence, l’autre pour injure & diffamation.

Pour soutenir l’association, c’est ici.

Posté le 19 octobre 2017 à 21h15 par Michel Janva | Lien permanent

03 octobre 2017

Plaintes contre le Hellfest

Constituée en juillet 2015, l’association contre le Hellfest a pris plusieurs initiatives (rencontres, propositions de débat…)  pour faire comprendre au Hellfest & à ses financeurs publics (Mairie de Clisson, Conseil départemental 44 & Conseil régional Pays de la Loire) que la non programmation avec l’argent public (à ce jour plus de 1 500 000 € !) de groupes ouvertement anti-chrétiens et/ou satanistes et/ou tenant des propos violents & haineux et/ou colportant des idéologies violentes s’imposait.

En 2016, suite à la programmation de «  Down » dont le leader « Phil Anselmo » avait effectué à plusieurs reprises un salut nazi en concert, seul le Conseil Régional des Pays de la Loire a retiré ses subventions.  

Face à la fin de non-recevoir du Hellfest & des financeurs publics restants, l'association a déposé plainte le 2 juin 2017 auprès du Procureur du Tribunal d’Instance de Nantes contre le Hellfest pour incitation à la haine & à la violence. Le Procureur n’ayant pas donné suite, la Doyenne des juges d’instruction de ce tribunal a été saisie le 25 septembre 2017.

Suite à cette plainte du 2 juin 2017 et en réaction, dans un article rédigé par "Les Inrocks" du 7 juillet 2017, l'attaché de presse du Hellfest déclare : " Ces gens là sont puants...hors la loi (dans un lien hyper texte, l'association est rendue responsable des dégradations du site du Hellfest en mai 2015 ce qui bien sûr est diffamatoire ) ...racistes, capables de s'en prendre à des homosexuels & des noirs" ! Quant au régisseur du Hellfest, il assimile le catholicisme à "la plus grosse secte" ! 

Après avoir pris conseil, l'association a adressé une nouvelle plainte le 25 septembre auprès de la Doyenne des juges d’instruction, cette fois pour injure & diffamation.

D'autres initiatives sont en préparation.

Posté le 3 octobre 2017 à 11h02 par Michel Janva | Lien permanent

23 septembre 2017

21 octobre : conférence à Briant (71) sur le bouddhisme

Capture d’écran 2017-09-22 à 16.09.27

Posté le 23 septembre 2017 à 11h08 par Michel Janva | Lien permanent

18 septembre 2017

Les satanistes se battent pour l'avortement

Lu sur Slate :

"Aux États-Unis, le Temple Satanique est une organisation militante qui lutte pour la séparation de l'Eglise et de l'Etat, la rationalité, l'égalité et les droits des femmes. Ils se sont fait connaître du grand public lorsqu'ils ont réussi à faire introduire des cahiers de coloriage satanistes dans des écoles publiques de Floride, en réponse à la décision d'un juge local qui avait autorisé la distribution de bibles dans les écoles. Leur raisonnement est toujours le même: si les autorités acceptent d'introduire du religieux dans la sphère publique, alors le satanisme doit aussi être bienvenu.

C'est une logique similaire qui a mené les satanistes, qui ne sont pas des adeptes du diable, à faire un procès contre les lois qui restreignent le droit à l'IVG dans l'État conservateur du Missouri. En effet, dans le Missouri, les femmes qui veulent un avortement sont obligées de venir à la clinique pour lire des brochures expliquant que «la vie de chaque être humain débute à la conception» et que l'avortement «met fin à la vie d'un être vivant séparé et unique». Après avoir lu cela et discuté avec une infirmière, les femmes doivent attendre 72 heures avant d'avoir une IVG à la même clinique.

Or selon les satanistes, comme leur propre religion promeut la pensée rationelle, forcer ainsi une femme à lire des textes anti-avortement constitue une violation de leurs croyances. En 2015, une Sataniste connue sous le nom de Mary Doe a donc fait un procès à l'État du Missouri et, si la plainte a été rejetée en première instance, les avocats du Temple ont fait appel et vont présenter leurs arguments le 20 septembre.

Selon l'avocat du Temple, James Mac Naughton, «l'État promeut activement une croyance religieuse» (que la vie commence à la conception) qui est en conflit avec les convictions de Mary Doe. Pour les satanistes, il s'agit donc d'une violation du premier amendement de la Constitution, selon lequel le gouvernement ne peut pas passer de lois qui favorisent une religion plutôt qu'une autre."

Dire que la vie commence à la conception n'a rien de religieux : c'est juste de la science. Où l'on voit que les obscurantistes sont ceux qui sont le plus hostiles à la religion...

Posté le 18 septembre 2017 à 06h48 par Michel Janva | Lien permanent

27 août 2017

Alice Cooper : "Même quand je n’étais pas chrétien, je me méfiais de tout ce qui touchait à Satan"

Alice Cooper (né Vincent Damon Furnier) est un chanteur et auteur-compositeur-interprète de hard rock américain dont la carrière s'étend sur plus de cinq décennies. Particulièrement prolifique et éclectique, cette véritable icône du rock traverse différentes phases et différents styles musicaux durant sa carrière (hard rock, art rock, new wave, heavy metal, rock industriel). Interrogé dans Paris Match, il déclare :

Je mène une vie très saine et conforme aux enseignements de l’Eglise. Et cela ne m’empêche pas d’être Alice Cooper. Est-ce que je fréquente les clubs de strip-tease ? Non. Est-ce que je trompe ma femme ? Non. Est-ce que je me défonce ? Non. Mais est-ce que je rocke comme Alice Cooper ? Absolument ! Dieu m’a dit que je pouvais y aller, qu’il n’y avait pas de problème.

Votre album s’intitule “Paranormal”. Ces phénomènes vous intéressent ?

Je pense que cela existe et que nous ne devons pas jouer avec. Les gens qui communiquent avec les fantômes ont affaire à des démons et n’en ont pas conscience. Même quand je n’étais pas chrétien, je me méfiais de tout ce qui touchait à Satan. Je savais qu’il ne fallait pas manipuler ces symboles, jamais de croix à l’envers sur ma scène. Il y a des groupes qui le font et je leur dis : “Faites attention aux personnes que vous invitez, les gars !” 

Posté le 27 août 2017 à 17h56 par Michel Janva | Lien permanent

30 juin 2017

Le Hellfest participe à la banalisation du satanisme

Entre exhortations satanistes, provocation à la violence, et incitation au suicide, les concerts Hellfest rivalisent d’agressivité. Le blog « Provocs Hellfest ça suffit » se propose de lutter contre ces débordements, affirmant que le droit à la liberté d’expression ne donne pas le droit à l’insulte. Présentation dans L'Homme Nouveau par le porte-parole de l’association, Jean-Yves Rineau.

"[...] Le Hellfest se présente comme un festival des musiques extrêmes. Il se produit chaque année depuis 2006 et programme aujourd’hui environ 160 groupes qui vont du Hard Rock au Black Metal en passant par le Trash Metal, le Punk, le Heavy Metal, le Metal Indus ou le Death Metal. Le festival rassemble environ 50 000 fans très majoritairement masculins, il se déroule durant trois jours et s’étend sur plus de 20 hectares avec plusieurs scènes dont « Warzone » & « Mainstage », mais aussi trois scènes crées en 2012 portant les noms évocateurs au moins pour les chrétiens, de « The Valley », « The Temple » et « The Altar ».

Quel est l’objectif aujourd’hui pour obtenir un festival respectueux de tous ?

Face à l’autisme de l’organisation, l’association a décidé cette année de passer à l’offensive juridique en adressant au Procureur du Tribunal de Grande Instance de Nantes une plainte au pénal pour « Incitation à la haine et à la violence » ainsi que pour « Provocation au suicide ». Cette plainte s’appuie en la circonstance : sur l’article 227-24 du Code pénal « Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent, soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000€ d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur. Lorsque les infractions prévues au présent article sont soumises par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables ». Sur l’article 223-14 du Code pénal qui dispose que « La propagande ou la publicité, quel qu’en soit le mode, en faveur de produits, d’objets ou de méthodes préconisés comme moyens de se donner la mort est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45.000€ d’amende ». Cette plainte est établie sur la base des interprétations de groupes lors des éditions 2014 à 2016. Elle s’accompagne d’un descriptif précis de ces dizaines de groupes sur la même période. [...]

Nous avons tendance à généraliser ce festival, à savoir, un festival satanique et occulte, n’est-ce que cela ?

Comme nous, vous savez que le satanisme est de deux natures, « culturelle » et « cultuelle », et que l’ésotérisme et l’occultisme y sont prégnants. Force est de constater que le Hellfest participe, au travers d’une partie de sa programmation et de ses « invités » à la banalisation du satanisme. On notera par exemple que le Hellfest a invité en 2014 une star du porno et que son directeur a publié sur sa page Facebook des images offensantes de la foi chrétienne. Le Hellfest a par ailleurs déclaré que « Le Black metal est de nature antichrétienne et sataniste », et « On ne déprogramme pas les groupes anti-chrétiens ». Si nous ne pouvons pas dire que le Hellfest est de nature sataniste, occultiste et antichrétienne, il participe objectivement à leur diffusion et leur banalisation. [...]"

Posté le 30 juin 2017 à 08h48 par Michel Janva | Lien permanent

15 juin 2017

Le Hellfest est sous le coup d’une plainte

Le Hellfest est sous le coup d’une plainte au pénal initiée par l’association « Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » pour « incitation à la haine » auprès du procureur de Nantes.

L’association invite à signer en masse la pétition «  Hellfest : la liberté d’expression ne donne pas droit à la haine » pour appuyer sa démarche juridique. Plus que quelques jours !

Posté le 15 juin 2017 à 08h24 par Michel Janva | Lien permanent

07 juin 2017

Dépôt de plainte contre le Hellfest pour diffusion de "messages de haine et de violence" et pour "provocation au suicide"

Il y a peu de temps, l'association des " Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous" annonçait " Nous ne lâcherons pas" et précisait qu'elle prendrait d'autres initiatives après la mise en demeure initiée par son conseil juridique.

Tract Hellfest 2017 4La première de ces nouvelles initiatives prend la forme d'un dépôt de plainte au pénal / Hellfest pour diffusion indéniable de "messages de haine et de violence" ET pour "provocation au suicide". La plainte a été adressée au Procureur de la République de Nantes le 2 juin sur la base des titres interprétés lors des programmations du Hellfest de 2014 à 2016. Cette plainte est accompagnée d'un important dossier descriptif des groupes incriminés.

Lors de l’édition de juin 2014, sur trois journées consécutives, ont été diffusées plusieurs chansons incitant à la haine, à la violence, au meurtre ou au suicide. Lors de l’édition du Hellfest 2015, l’association HELLFEST PRODUCTIONS a choisi de convier notamment les groupes "Sodom", "Mayhem", "Marilyn Manson" et "Venom". Lors de l’édition  2016 ont été conviés  les groupes "All Pigs Must Die", dont les thématiques visées sur le site Encyclopedia Metallum sont la haine et la destruction, Inquisition invitant au meurtre des chrétiens, "Dark Funeral" incitant à la violence et à la cruauté, "Deicide"qui, déjà invité en 2006 mais dont la venue avait été annulée par l’association HELLFEST PRODUCTIONS suite aux profanations de lieux de culte en Bretagne avec des paroles du groupe, a été de nouveau convié au festival et  interprété « Scars of the Crucifix » dont les paroles incitent à la souffrance et au suicide, "Slayer", déjà intervenu lors de plusieurs éditions du festival, a interprété « Disciple » dont plusieurs paroles font l’apologie du suicide, de l’auto destruction et de la violence…

L’article 227-24 du Code pénal dispose que :

« Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent...soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000€ d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur. Lorsque les infractions prévues au présent article sont soumises par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables ».

Il ressort des paroles rapportées ci-dessus un message de haine et de violence indéniable.

L’article 223-14 du Code pénal dispose que :

« La propagande ou la publicité, quel qu’en soit le mode, en faveur de produits, d’objets ou de méthodes préconisés comme moyens de se donner la mort est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45.000€ d’amende »...

Dans ce contexte, l'association  encourage d'ores et déjà les citoyens-électeurs à interpeller les pouvoirs publics financiers du Hellfest ( Mairie de Clisson et Conseil départemental 44) mais aussi les candidats aux législatives, de Loire-Atlantique notamment. Par ailleurs, l'association lancera cette semaine sa " Pétition nationale 2017" pour accompagner sa démarche juridique. Elle invite enfin à soutenir son action, notamment financièrement.

Posté le 7 juin 2017 à 11h12 par Michel Janva | Lien permanent

26 mai 2017

Les Mormons s'installent près du château de Versailles

Extrait d'un article de Jeanne Smits dans Minute :

Unknown-3"Occupant, avec ses jardins, 7 000 mètres carrés au sol au Chesnay (Yvelines), le temple mormon dit « de Paris » a été béni dimanche. La bâtisse hésite entre le sulpicien sans transcendance et le style palace. Philippe Brillault, le maire – et candidat LR aux législatives – a mis toute son autorité dans la balance pour que le projet se fasse. Bienvenue dans un lieu de culte pensé en Amérique – kitsch compris – et interdit aux « non mormons ». [...]

Les mormons ont une vie réglée comme du papier à musique, très loin de la vraie liberté chrétienne. Si Brillault leur a ouvert la porte – au grand dam de la gauche qui espérait voir l’imposant espace libéré par le départ d’EDF affecté à des logements sociaux –, c’est pour des motifs financiers. La commu- ne n’avait pas les moyens de désamianter les lieux ni de réaliser la préemption du terrain. Les mormons, riches de la dîme que reversent les membres de l’Eglise des saints des derniers jours, sont arrivés avec de l’argent frais. 80 millions d’euros, comme l’affirme la presse ? Une chose est sûre, entre marbres, moquettes et salles de méditation décorées comme des salons américains des années 1950, on n’a pas lésiné sur la dépense. A raison de 100 ou 150 visiteurs attendus par jour, on est frappé par la disproportion. Mais Philippe Brillault, qui a fait enquêter deux conseillers municipaux sur la religion mormone avant de donner le feu vert – à ce que raconte la presse dans l’Utah, fief historique –, n’a pas hésité à prier avec l’« Elder » – l’« aîné », le missionnaire – Anderson, membre du « Quorum des douze apôtres » des mormons, lors de leur première rencontre.

Dominique Calmels meilleur qu’Anne Méaux !

Le Français Dominique Calmels, directeur financier d’Accenture, prêtre mormon – et conseiller fiscalité dans l’équipe de campagne de François Fillon ! –, raconte quant à lui dans deseret.news, le quotidien de Salt Lake City : « Devant les médias, devant le public, le maire dit qu’il n’avait pas le choix... C’est un très bon stratège, il connaît bien la politique française, c’est donc très intéressant de voir comment il travaille. » Calmels lui-même a fait beaucoup de lobbying, au gouvernement et dans les médias, pour rendre cette implantation acceptable. Le plan médias s’est révélé impeccable, fait de messages courts et frappants, sans mettre l’accent sur les croyances et les rituels. Il a insisté sur la difficulté à faire cinq ou six heures de route pour aller se marier ou se faire baptiser (sûr que Le Chesnay, c’est à deux pas pour tout le monde !) ou encore sur la capacité d’autofinancement de l’Eglise des saints des derniers jours.

Lui-même converti par des « missionnaires » – aujourd’hui très nombreux à Versailles et dans les environs – Calmels leur a demandé de bien surveiller leur discours à la presse. Parce que la presse française – dit-il – verrait d’un mauvais œil les programmes d’éducation religieuse dès l’âge de trois ans, l’interdiction de regarder la télévision ou de passer des coups de fil fréquents à la famille qui ont cours chez les mormons. Les missionnaires ont subi un entraînement spécifique pour les préparer en vue de leurs rencontres avec la presse. [...]"

 
 

Posté le 26 mai 2017 à 08h42 par Michel Janva | Lien permanent

31 mars 2017

Le Collectif « Provocs Hellfest Ca Suffit » sollicite du soutien

Capture d’écran 2017-03-31 à 18.27.34Le Collectif « Provocs Hellfest Ca Suffit » informe et dénonce l’ésotérisme, l’occultisme, le satanisme et l’antichristianisme véhiculés par des groupes invités au Hellfest largement subventionné et aidé par les pouvoirs publics.

Son combat prend un relief particulier avec ce témoignage d’un ancien metalleux converti mais aussi celui-ci «  Pourquoi je suis devenu sataniste ».

«  Je connais cette personne pour l’avoir rencontré à l’occasion du Hellfest. Même si le Black Metal n’est pas l’unique raison de son adhésion aujourd’hui au satanisme, elle en est une. » témoigne le Président de l’association ACFHRT « Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous ».

« L’action que nous avons entreprise pour faire en sorte que soient déprogrammés et/ou non programmés des groupes Metal de la nature de celle évoquée plus haut s’avère indispensable : on ne peut rester les bras croisés ! »

Depuis 2015, l’association a déjà obtenu des résultats et elle ne compte pas s’arrêter là : c’est pourquoi elle sollicite du soutien aussi bien matériel que spirituel.

Posté le 31 mars 2017 à 18h28 par Michel Janva | Lien permanent

27 mars 2017

La possibilité d'une île? Géographie, matière à hauts risques

Satan-presiding-at-the-Infernal-Council_600-600x372-1Michel Houellebecq semble décidément être le maître de cérémonies (MC) de cette présidentielle française... La culture pourrait ainsi avoir le dernier mot! "Soumission" l'horizon du cauchemar que l'auteur nous a livré le jour de la tuerie de Charlie et cette impossible île de Guyane sur laquelle trébuche le faux prophète qui a pourtant pour nom Emmanuel. Quels troubles! (1)

Décidément trop c'est trop, Villeurbanne dans le Nord, la Guadeloupe hors de France -déjà vendue?- et maintenant la Guyane, une île! Le soldat Macron se grille... L'ignorance de la Carte et des territoires (1). La géographie, matière à hauts risques, capable de défaire un futur président!

L'ENA aurait-elle supprimé la géographie en plus de l'histoire dans ses programmes ou ses exigences fondamentales? Retour à la Pangée pour faire simple, dans le monde global universel sans histoire et sans lieu...

De simples erreurs de notre candidat élu des élites et des média?  La Grâce se joue des détails peut-être pour nous sauver et rappelle la fragilité de l'humain, même au sein d'une mécanique grandiose, faite de montagne de ressources captées (intellectuelle et matérielles).

Vous avez dit ingérence dans les élections?...Oui en effet, la confirmation gronde. L'ironie taquine...les Russes contrôleraient jusqu'à l'esprit de E. Macron pour lui faire dire des bêtises, les mauvais jours! Et les bons jours, qui contrôle cet esprit marionnette? Un début de réponse dans deux articles : 

Merci à tout ce travail et à toutes ces plumes qui nous éclairent... la Résistance à la pointe de la plume... Non ? Moins romantique à la pointe du doigt sur la touche de clavier ? Mais tous Zoro quand même... pour l'Extension du domaine de la lutte (1) que nous allons tous mener.

Ref.

(1) Oeuvres de Michel Houellebecq,

Image à la une sur le billet : tableau de John Martin peintre américain du XIXe siècle : Satan présidant le conseil de l’Enfer

Posté le 27 mars 2017 à 18h48 par Hildegarde Ru | Lien permanent | Commentaires (14)

10 décembre 2016

12 décembre : conférence sur les tactiques du diable, à Paris

Capture d’écran 2016-12-10 à 12.11.43

Posté le 10 décembre 2016 à 12h12 par Michel Janva | Lien permanent

08 décembre 2016

Le Hellfest détruit par un incendie

Un incendie accidentel en cette fête de la Sainte Vierge...

  Capture d’écran 2016-12-08 à 19.59.14

Posté le 8 décembre 2016 à 20h00 par Michel Janva | Lien permanent

01 décembre 2016

Hellfest : les mensonges politico-médiatiques

Sur son blog, le collectif rappelle l’hypocrisie politico-médiatico-culturelle concernant ce festival metal. Dans quelques mois est programmé la 11ième édition de la fête de l’enfer avec son lot habituel de groupes satanistes antichrétiens.

Hypocrisie politique avec le discours des autorités publiques finançant le Hellfest et ne trouvant rien à redire à l’insulte, la haine et le blasphème déversés à cette occasion, évoquant le « bien vivre ensemble » & la « liberté d’expression » mais poussant des cris d’orfraie à l’idée que ces notions puissent être appliqués quand d’autres Foi et/ou communautés que le christianisme & les chrétiens sont la cible.

Hypocrisie médiatique de la quasi-totalité des médias qui répercutent sans état d’âme les annonces du Hellfest en prenant bien soin quand même de ne donner à voir aucun logo, aucun visuel ni lire aucune parole susceptibles d’attirer l’attention sur la nature des groupes de la nature évoquée plus haut.

Hypocrisie culturelle cherchant à « élever » le metal au rang de culture et même de religion en « récupérant  » les mots « Pèlerinage », « Communion », « Liturgie » « Messe »… pour en renverser le sens et verser dans l’ésotérisme, l’occultisme & le satanisme.

Cette hypocrisie politico-mediatico-culturelle, mise en exergue & développée par le Collectif « Provocs Hellfest Ca suffit » a trouvé récemment le soutien d’un ancien metalleux converti qui a spontanément adressé son témoignage au Collectif et accepté de répondre aux commentateurs , suite à la mise en ligne de son témoignage.

Extraits du témoignage :

« J’ai passé une vingtaine d’années de mon existence à écouter des musiques extrêmes… Avec une bonne grosse dose d’alcool, la fête était encore plus folle. On délirait bien, on riait bien… Avec un peu de recul, je me rends compte que je me suis fait un tout petit peu avoir Etonnamment, quand la musique s’est tue, la raison est revenue… Oh ça a mis du temps. Beaucoup de temps... Je ne peux pas voir autre chose dans ce parcours que l’intervention de Dieu… Si vous pensez que ce que vous écoutez en boucle ne vous impacte pas d’une manière ou d’une autre, eh bien vous avez tort… » L’intégralité du témoignage

Le Collectif donne ensuite des nouvelles de l’action juridique en cours et lance un appel.

Constitué en association en avril 2015 le Collectif  « Provocs Hellfest Ca suffit » poursuit son action juridique pour faire en sorte que plus aucune aide ou subvention publique ne soit versée au Hellfest. L’avocat de l’association a d’ores et déjà obtenu que suite à l’injonction de la CADA les pouvoirs publics qui financent le Hellfest lui adresse tous les éléments demandés : ceux-ci constituent une base plus que sérieuse pour poursuivre l’action en justice.

Pour mener à bien son action, l’association appelle au soutien. Adresser vos dons et/ou offres de services en utilisant le coupon ci-dessous à A C F H R T - B.P.  69603 - 44196 Mouzillon centre courrier soutiencollectif@hotmail.com

Posté le 1 décembre 2016 à 09h02 par Michel Janva | Lien permanent

20 juin 2016

Hellfest : Le Monde parle de "messe noire"

Ici :

"Sous une pleine lune propice, voilée de nuages gris, Black Sabbath remettait, dimanche soir, le couvert pour une ultime messe noire sur le sol francais. Le légendaire groupe de Birmingham avait déjà fait le coup des adieux voilà deux ans sur la même scène de la MainStage. Mais cette fois semble bel et bien la dernière, après quarante-huit ans de carrière : le guitariste Tony Iommi estime que son état de santé (il est atteint d’un lymphome) ne lui permettra pas d’assurer les concerts dans un futur proche."

Le Collectif contre le Hellfest communique :

"A l’issue de son engagement  2015-2016, l’association ACFHRT «  Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » constituée en juillet 2015 tire quelques enseignements et perspectives pour l’année à venir.

Dans la programmation 2016 il faut noter la présence de groupes clairement identifiés comme promouvant et/ou se réclamant de l’occultisme, de l’antichritianisme et du satanisme et faisant du blasphème et de l’insulte leur marque de fabrique. Tel est le cas pour deicide, mgla, archgoat, aura noir ou ghost par exemple. L’association poursuivra donc son action sur 2017 car « le droit à la liberté d’expression ne donne en effet pas le droit à insulter la foi d’autrui ».

Les médias se sont fait à nouveau  globalement très « discrets » quant à nos actions et communications et n’ont donné à voir et lire dans leur colonnes quasiment aucun visuel ni paroles. 3 médias nationaux ont accordé des entretiens à l’association :   «  Famille chrétienne »,  «  Le Figaro » et le blog « Salon Beige ». L’association poursuivra son travail d’alerte en utilisant davantage en 2017 les réseaux sociaux, twitter  en particulier.

Les 2 pétitions de protestation mises en ligne ici et  ont recueilli à ce jour plus de 19000 signatures. Ces 19000 signatures constituent une base solide pour l’intensification de la mobilisation en 2017.

L’action juridique lancée par l’association se poursuivra sur 2017 : ce sera un des axes prioritaires de l’association en 2017.

L’expert  comptable mandaté par l’association pour analyser les comptes de Hellfest productions de 2006 à 20015 confirme  les montants de subventions publiques avancées par l’association. La thématique de l’argent public sera un des  autres axes de communication : dans un état laïc, l’argent public n’a pas vocation en effet à financer des manifestations de la nature du Hellfest en l’état de sa programmation.

Pour ce travail d’information et de mobilisation citoyenne,  un livret « Hellfest & metal : mythes & réalités » constituera le fer de lance d’une communication factuelle et argumentée. Il sera largement diffusé."

Posté le 20 juin 2016 à 18h58 par Michel Janva | Lien permanent

15 juin 2016

Hellfest : 6 groupes programmés ouvertement « antichrétiens »

Une enquête poussée de Guilhem Dargnies pour Famille Chrétienne montre que "six groupes programmés seraient ouvertement « antichrétiens »", et aussi qu'un grand nombre de spectateurs mineurs du Hellfest sont parfaitement ignorants sur le réel contenu du festival.

Hellfest-2016_article

"Le dixième festival de musique metal Hellfest à Clisson (Loire Atlantique), du 17 au 19 juin, préoccupe un collectif de chrétiens engagés. Motif : six groupes programmés seraient ouvertement « antichrétiens ». Enquête.

Pour la dixième année consécutive, les fans de musique metal auront leur festival. Du 17 au 19 juin, le Hellfest réunira 150 000 festivaliers à Clisson, en Loire-Atlantique. Ce qui inquiète les membres du collectif "Pour un festival respectueux de tous”, qui existe depuis 2011 et a été érigé en association en 2015. Faute d’avoir pu empêcher les organisateurs du festival d’obtenir des subventions publiques issues de la commune et du département, Jean-Yves Rineau, son porte-parole, fort d’une pétition en ligne qui a recueilli 2200 signatures à l’heure où nous écrivons, exige la déprogrammation de six formations musicales sur un total de 160. À savoir les groupes Archgoat, Ghost, MGLA, Deicide, Aura noir et Dark funeral qu’il accuse d’être « ouvertement antichrétiennes et satanistes. » " [...]

[Lire l'article complet]

Posté le 15 juin 2016 à 11h08 par Marie Bethanie | Lien permanent

13 juin 2016

Hellfest : des enfants sont invités à chanter avec le "pape" sataniste Ghost

Des enfants de l'école de musique Artissimo vont se produire sur scène aux côtés du "pape" sataniste du groupe Ghost :

Img067 (1)Le groupe Ghost est un habitué des scènes du Hellfest (déjà présent en 2011 et 2013). Ci-dessous, son leader, "Papa Emeritus" (on appréciera l'allusion à Benoît XVI) :

Hellfest-ghostCi-dessous, la "prière" du groupe, paroles de la chanson "INFESTISSUMAM " :

Il padre
Il filio
Et lo spiritus malum
Omnis caelestis
Delenda est
Anti cristus
Il filio de Sathanas
Infestissumam !

Pour signer la pétiton, c'est urgent et c'est ici.

Posté le 13 juin 2016 à 14h56 par Marie Bethanie | Lien permanent

10 juin 2016

Hellfest : "Clisson est devenue comme Sodome et Gomorrhe"

Un de nos lecteurs revient de Clisson, qui se prépare à toucher le jackpot grâce au festival de l'enfer, le Hellfest, qui commence le 17 juin :

"J'étais hier en pèlerinage avec des jeunes à Clisson, où aura lieu le Hellfest dans 15 jours. Il est difficile d'imaginer que cette charmante bourgade, son centre historique, ses jolies vallées surplombant la Sèvre Nantaise vont bientôt accueillir 35000 personnes venues écouter de la musique de sauvage. 

Il faut savoir cependant, que si ce festival a lieu, c'est aussi parce qu'il rapporte beaucoup d'argent, et pas qu'aux organisateurs. Tout le monde fait son beurre à Clisson, louant son terrain, sa maison, sa voiture ou autres services. Clisson est devenue comme Sodome et Gomorrhe, elle se prostitue l'espace d'un week-end et personne n'est dérangé par le fait que des messes noires ou des concerts à Satan aient lieu dans la commune où ils vivent à l'année. D'ailleurs, la ville fait peau neuve, rénovant les routes bien en vue, et la dernière sortie d'autoroute ouverte début avril sur l'A 83 va permettre à tout le monde de venir sans souci. Et Indexbien entendu, les grèves auront cessé avant le début du Hellfest, et les TER grimés de noir vont pouvoir circuler (on dirait un énorme monstre sur roues, c'est juste odieux, et bien sûr, payé avec l'argent public). Donc continuons de prier et d'alerter autour de nous, continuons d'appeler la mairie de Clisson au 02.40.80.17.80, en demandant comment il  possible que l'argent public serve à appeler au meurtre des chrétiens..."
 
Ici, la page de "Provocs Hellfest ça suffit", avec la pétition à signer.

Posté le 10 juin 2016 à 09h26 par Marie Bethanie | Lien permanent

06 juin 2016

Exposition satanique dans un collège catholique

Voici ce que le collège "catholique" Notre-Dame Les Oiseaux à Verneuil sur Seine (78) a exposé dans le couloir des élèves de quatrième. Le professeur d’art plastique défend cette exposition et cela ne semble pas poser de problème au responsable de niveau. Ce sont des signes sataniques (croix renversée), une tête de bébé ensanglantée pendue à une corde de pendu, une tête d’animal mort clouée à une croix (autre signe satanique)…

Image001-2

Image002

Prévenus, certains parents ont retiré aussitôt leurs enfants.

Vous pouvez contacter poliment les responsable de cet établissement au 01 39 28 15 00 ecole@ndoverneuil.fr

Posté le 6 juin 2016 à 19h28 par Michel Janva | Lien permanent

05 juin 2016

Scènes sataniques lors de l'inauguration du nouveau tunnel du Saint-Gothard

Mercredi 1er juin a eu lieu l'inauguration du nouveau tunnel sous le Saint-Gothard, en Suisse, qui a coûté près de 11 milliards d'euros pour 17 ans de travaux sur 57 km de long, le plus long tunnel du monde. L'inauguration, en présence de François Hollande, Angela Merkel, le Premier ministre italien Matteo Renzi et le nouveau chancelier autrichien Christian Kern, a donné lieu à une gigantesque chorégraphie contemporaine, dont certains journalistes présents ont relevé les symboles ésotériques, voire porno et sataniques :

Des hommes et des femmes s'exhibent en sous-vêtements blancs avant de se rouler par terre dans tous les sens :

_89856152_89855128

Une femme aux seins nus, au masque inquiétant, plane au-dessus des 9 ouvriers du tunnel qui ont trouvé la mort pendant sa construction :

_89856159_89856158

"Le public a vraiment aimé la danse des hommes-chèvres. Pourquoi y-a-t-il ici un agneau mort ?"

"Là, je suis perdu" (il s'agit en fait soi-disant de "bouquetins", symbole des Alpes. De l'impression qui ressort en général, ce sont plutôt des boucs).

Des "bouquetins" miment une scène de sexe.

Les adorateurs soumis du "bouquetin" ?

_89855120_81e9beca-a603-4ced-9e42-eaf0aebae251

La couronne d'épines ? Le journaliste de BBC News avoue qu'il n'est pas très sûr de la signification de cette étrange coiffure. Je crains pour ma part de trop bien le savoir...

_89856161_89856160

En vidéo ici.

Et ici, une analyse d'un blog sur les symboles (en anglais)

Posté le 5 juin 2016 à 17h20 par Marie Bethanie | Lien permanent

01 juin 2016

Hellfest : la pétition bientôt remise aux autorités

L’association « Les Amis du collectif pour un Hellfest respectueux de tous » remettra sa pétition « Stop à la haine, respect pour tous » dans la semaine du 13 au 17 juin aux autorités politiques concernées, à savoir Monsieur Bonnet, Maire de Clisson (44) et Monsieur Grosvalet, Président du conseil départemental de Loire-Atlantique.

Elle invite d’ici là à signer cette pétition qui accompagne l'action juridique.

Posté le 1 juin 2016 à 07h28 par Michel Janva | Lien permanent

24 mai 2016

Après "Eagles of Death Metal", déprogrammation du Hellfest ?

Communiqué de Provocs Hellfest ça suffit :

"Récemment, le groupe de rock « Eagles of Death Metal » a été déprogrammé du festival « Rock en Seine" du mois d’août prochain,  le leader du groupe Jesse Hughes ayant tenu des propos jugés racistes.

Au mois de juin prochain se tient le Hellfest  qui n’a pas jugé bon de déprogrammer le groupe Down dont le leader Phil Anselmo s’est livré lors d’un concert à Los Angeles à un salut nazi en criant « White Power » ! Fort heureusement, la mobilisation citoyenne, à laquelle l'association "Les amis du Collectif" a largement participé, a contraint Down à annuler sa tournée européenne et avec elle sa présence au Hellfest 2016.

A l’affiche du Hellfest des 17 au 19 juin 2016 figurent plusieurs groupes  affichant leur antichristianisme et/ou leur satanisme et dont les paroles d’album sont insultantes et haineuses : ARCHGOAT qui a par ailleurs enregistré en 2015 un album avec le groupe « Satanic Warmaster » de la mouvance « National Socialiste Black metal », DEICIDE dont les paroles  antichrétiennes sont pléthore, MGLA promouvant le satanisme théiste, GHOST se produisant sur scène en habits sacerdotaux ou encore AURA NOIR ou DARK FUNERAL.

L’association rappelle que le Hellfest bénéficie de la caution morale des autorités publiques que sont la mairie de Clisson (44) et la Conseil départemental de Loire-Atlantique mais également de subventions et d’aides de ces mêmes pouvoirs publics.

L’association appelle les citoyen(ne)s à se mobiliser pour que soient déprogrammés ARCHGOAT, MGLA, DEICIDE, MGLA, GHOST, AURA NOIR et DARK FUNERAL.

  1. En protestant, avec courtoisie mais la plus grande fermeté, par téléphone et courriel  auprès de ces autorités :

Monsieur Bonnet, Maire LR de Clisson : contact@mairie-clisson.fr et 02 40 80 17 80

Monsieur GROSVALET, Président PS du Conseil départemental 44 : philippe.grosvalet@loire-atlantique.fr et 02 40 99 10 00

  2. En signant la pétition «  Non à la haine, respect pour tous » qui sera remise avant le festival aux autorités publiques concernées.

  3. En se tenant prêt(e)s à d’autres actions.

L’association qui a déjà entrepris une démarche juridique la poursuivra bien évidemment dans les semaines et mois à venir."

Posté le 24 mai 2016 à 10h26 par Michel Janva | Lien permanent

12 mai 2016

Quand le pouvoir politique contribue à promouvoir une contre culture de mort…

Dans son dernier billet, le Père Yannick Bonnet ne manie pas plus la langue de coton que d’habitude quand il évoque  la contre culture

« cette mouvance qui véhicule laideur, haine, désespoir et conduit les plus fragiles à des passages à l'acte violent, attentats meurtriers, autodestructions et suicides… »

Une des incarnations de cette contre culture 

«  les groupes de musique "Metal dont une  partie non négligeable a montré une certaine propension à diffuser des messages racistes, antisémites, antichrétiens et satanistes… »

« Il ne faut pas s'étonner que ceux qui veulent détruire, par haine idéologique, une culture qui défend des valeurs spirituelles, morales et culturelles, fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour promouvoir cette musique… et que des organisateurs de festivals musicaux comme par exemple le Hellfest  investissent dans ce marché… »

« Le pouvoir politique ne doit en aucun cas favoriser le mépris et la haine de catégories de personnes … »

« J'encourage vivement tous ceux qui voient dans leur cité ou leur département les fonds publics servir à ce genre de manifestation porteuse de haine et de mépris à réagir par tous les moyens légaux pour contraindre leurs élus à cesser de contribuer à la promotion de cette sinistre contre culture… » 

Une occasion nous est donnée de manifester notre soutien à l’association engagée dans le combat contre la haine et le mépris véhiculés par le Hellfest en signant la pétition « Non à la haine, Respect pour tous » qui accompagne l’action juridique lancée il y a quelques semaines.

Posté le 12 mai 2016 à 15h51 par Michel Janva | Lien permanent

21 avril 2016

Hellfest : Une pétition pour dire « Stop à la haine, Respect pour tous »

Invitation signature pétition Salon BeigeL'association « Les Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » lance une pétition pour dire stop à la haine anti-chrétienne diffusée par certains groupes de métal intervenant dans le cadre de la programmation du festival Hellfest de Clisson.

« Nous ne souhaitons pas l'arrêt du festival mais un choix plus éclairé dans la programmation » rappelle l'association qui interpelle les pouvoirs publics. «Est-il normal qu'en France soit encouragé et largement subventionné par les pouvoirs publics un festival invitant des groupes de métal incitant clairement à la haine ? ».

Les groupes en question dont certains interviennent à Clisson depuis plusieurs années, multiplient les paroles de provocation en invitant, par exemple, à « tuer le prêtre » ou « pisser sur le Christ ».

La pétition donne d'autres exemples parmi de très nombreux. L'association demande donc aux autorités politiques concernées « la non programmation pour 2016 et les années futures des groupes incitant ouvertement à la haine, à la violence et à l'anti-christianisme » et « l'arrêt des subventions » au Hellfest tant que seront programmés des groupes de cette nature.

Sont plus particulièrement concernés MM. Bonnet, maire de Clisson et Grosvalet, Président du conseil départemental de Loire-Atlantique dont les collectivités financent toujours la manifestation. De son côté, la région Pays-de-la-Loire a supprimé ses subventions suite au refus du Hellfest de déprogrammer le groupe "Down" dont le leader a effectué lors d'un concert un salut nazi en criant "White Power".

Posté le 21 avril 2016 à 10h25 par Michel Janva | Lien permanent

04 mars 2016

14 avril : conférence dans l'Essonne sur le diable

D

Posté le 4 mars 2016 à 07h05 par Michel Janva | Lien permanent

18 février 2016

Soutien à l’association « Les Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous »

Le « Salon Beige » a rencontré récemment Thomas Mattias, un des membres de l’association "Les Amis du Collectif pour un Festivlal Hellfest Respectueux de Tous" :

Le Hellfest vient de connaître une polémique sérieuse suite à la demande d’annulation du groupe « Down » par le Conseil régional des Pays de la Loire présidé par Bruno Retailleau. Le leader de ce groupe, Phil Anselmo, s’est illustré par un salut nazi lors d’un concert à Los Angeles. Comment analysez-vous cette affaire ?

Scars of the Crucifix_alternateNous ne mesurons pas toutes les conséquences politiques de cette affaire, dont le Collectif est à l’origine de la divulgation, et ses répercussions électorales. Le Conseil régional a retiré ses subventions, qu’il donnait régulièrement, en évoquant « l’incitation à la haine, raciale ou religieuse ». Phil Anselmo n’en était pas à son premier « dérapage », ce qui a pesé dans la décision du Conseil régional. Par ailleurs, le Conseil régional a pris la mesure de la nature d’un certain nombre de groupes faisant ouvertement l’apologie de la haine religieuse exclusivement antichrétienne à grand renfort d’occultisme et de satanisme y compris théiste.

Vous pouvez nous informer de ces groupes ?

La liste est longue depuis 2006. Pour l’édition 2016, nous pouvons retenir « Déicide »(photo), « Archgoat » , « Bad Religion » ou encore «  Mgla ». Il y en a d’autres dont le blog fait état.

Concernant votre action, quelle est-elle et quelles perspectives ?

L’objectif de l’association « Les Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » qui a été constituée en avril 2015 est double : obtenir la déprogrammation des groupes haineux quelle que soit la nature de cette haine ET le non financement public tant que perdurera cette situation. Ces financements publics sont, avec le retrait du conseil régional, assurés désormais par la mairie de Clisson et le conseil départemental du 44. Ils seront donc notre cible désormais, sans négliger non plus les sponsors privés.

Nous avons conscience des forces politico-médiatiques en place mais sommes déterminés à faire valoir le bon sens et la justice. Avant même que nous ne déclenchions l’affaire Down, nous avons établi un plan d’action 2016 ayant comme axes « Communication », « Mobilisation concrète », «  Interpellation autorités morales de la région », « Mobilisation par la prière ». Nous sachant très surveillés et étant par ailleurs l’objet d’insultes haineuses et de menaces implicites via internet, nos actions se préparent dans la plus grande discrétion pour être annoncées « par surprise » . Le blog, la page Facebook et notre compte Twitter (pour info, il a été bloqué par le Hellfest !) sont d’ores et déjà les relais de ces actions programmées.

Comment les lecteurs du « Salon Beige » peuvent ils aider dans l’association ?

Les actions programmées nécessitent du temps, de l’énergie et de l’argent. Pour le temps et l’énergie, l’équipe est motivée, mobilisée, organisée. Pour l’argent, nous sommes extrêmement économes mais pour cette année avons besoin d’un appui : nous avons sollicité en effet le concours de professionnels en différents domaines dans le cadre de notre plan d’action. Concrètement, nous avons besoin de 2000€. Les dons que l’association sollicite sont bien évidemment déductibles des impôts et nous nous engageons par ailleurs à reverser 25% des dons reçus au « Salon Beige », aux « Chrétiens d’Orient ».  Si la somme nécessaire n’était pas réunie, les membres de l’association complèteront sur leurs deniers propres. Au-delà de 2000€, l’intégralité des dons perçus sera reversée aux mêmes bénéficiaires.

Les dons peuvent être adressés à l’adresse suivante « A C F H R T - B.P 69603 - 44196 Mouzillon centre courrier », accompagné ou pas du bulletin d’adhésion et/ou de soutien.

Posté le 18 février 2016 à 13h16 par Michel Janva | Lien permanent

09 février 2016

Bruno Retailleau s'exprime sur le Hellfest

Dans un communiqué :

Unknown-43"Le communiqué de presse de la gauche régionale sur le HellFest m’apparait si grave qu’il justifie que je revienne un peu longuement sur cette affaire.

Vendredi en effet, j’ai appris la venue à Clisson de Phil Anselmo, un artiste ayant effectué un salut nazi et tenu des propos racistes, et ce à plusieurs reprises ; un artiste qui a suscité l’indignation légitime de la communauté Métal sur les réseaux sociaux et qu’un festival hollandais a choisi de déprogrammer.

Logiquement, je me suis publiquement ému de cette venue. C’est mon rôle de responsable public, surtout à une époque où les passions les plus extrêmes se déchaînent partout en France et en Europe. Si je ne l’avais pas fait, les mêmes qui me critiquent aujourd’hui m’auraient reproché un silence qui serait évidemment passé pour de la connivence. Que font d’ailleurs les élus qui régulièrement pétitionnent et défilent contre les extrêmes, sinon se réclamer d’un rôle de vigiles contre les adversaires de la démocratie ? L’antiracisme ne peut pas être une posture ou être à géométrie variable.

Quant à ne pas avoir contacté immédiatement Ben Barbaud, je rappelle que Laurence Garnier, présidente de la commission culture, avait accepté un rendez-vous avec lui quelques jours après. Je retourne d’ailleurs la critique à Ben Barbaud : pourquoi ne pas avoir averti ses partenaires qu’une polémique menaçait d’entacher la réputation du festival, des territoires qui l’accueillent et des collectivités qui le soutiennent ?

Enfin, je précise que le Conseil régional n’a pas retiré son soutien au festival et qu’il n’en a même pas agité la menace. C’est Ben Barbaud qui a rejeté lui-même la subvention du Conseil régional après avoir refusé de déprogrammer Phil Anselmo, ce dont nous avons pris acte avec Laurence Garnier.

Je suis donc absolument scandalisé par l’attitude de la gauche, qui agite une polémique minable sur fond de revanche électorale.

Car la vérité, c’est que la gauche se précipite sur cette affaire pour essayer de réussir là où elle a déjà échoué. Durant la campagne, la gauche avait fait du Hell Fest une véritable obsession, cherchant à prouver que je supprimerais la subvention au festival si j’étais élu. Une manière sans doute de faire avaler aux électeurs la fable d’une droite sectaire et moralisatrice. Une fable relayée d’ailleurs par plusieurs artistes dans une pétition très politique, à quelques jours de l’élection.

Cette tactique n’avait cependant pas fonctionné, puisque j’ai toujours dit que mon intention n’était pas de retirer ses subventions au Hell Fest, ni à n’importe quel autre festival d’ailleurs, sauf à constater des débordements inadmissibles, ce qui est le minimum quand il s’agit d’argent public.

Dans sa fuite en avant politicienne, la gauche vient donc de franchir l’infranchissable en justifiant l’injustifiable. Je lui demande de corriger ce grave dérapage, en exigeant à son tour la déprogrammation de Phil Anselmo, comme devraient le faire tous les élus attachés aux valeurs républicaines, et tout simplement humaines."

Laurence Garnier, présidente de la commission culture, ajoute :

"Je veux dire à Ben Barbaud que je suis profondément choquée qu’il refuse de déprogrammer Phil Anselmo, mais surtout qu’il considère que c’est « quelqu’un de bien ». Visiblement, nous n’avons pas les mêmes valeurs ni la même définition de « quelqu’un de bien ». Je rappelle que Phil Anselmo est coutumier des propos racistes et qu’il avait lors d’un précédent concert insulté une spectatrice de couleur noire.

Je veux dire aussi à Ben Barbaud que le succès ne justifie pas tout. Je ne sais pas quels étaient les usages auparavant mais désormais, il est hors de question que le Conseil régional accepte sans broncher que des incitations à la haine raciale ou religieuse s’affichent sur les scènes qu’il finance.

Enfin, je veux dire à Ben Barbaud que ses attaques contre le Conseil régional sont totalement infondées. Jamais Bruno Retailleau n’a menacé de supprimer la subvention au Hell Fest, ni durant la campagne ni au cours de cette affaire. J’avais moi-même accepté bien volontiers de recevoir Ben Barbaud, contrairement à ce qu’il prétend. Il avait accepté un rendez-vous avec moi le 29 février prochain à 9h45. Ce rendez-vous est d’ailleurs maintenu s’il le souhaite. 

Je prends donc acte du refus de Ben Barbaud de recevoir la subvention du Conseil régional, qui n’est effectivement pas vitale pour le festival car elle pèse très peu dans son budget : 20 000 euros sur un total de 16 millions d’euros. Cette économie permettra d’aider d’autres événements culturels qui n’ont ni les moyens ni la complaisance du Hell Fest envers des artistes aussi infréquentables que Phil Anselmo."

Posté le 9 février 2016 à 08h03 par Michel Janva | Lien permanent

06 février 2016

Le Hellfest prêt à renoncer à la subvention régionale

Le directeur du Hellfest refuse de céder à la demande du président de la Région Bruno Retailleau. Le groupe Down reste programmé pour l'édition 2016 du festival metal. Ben Barbaud, le directeur du festival metal Hellfest de Clisson, s'exclame :

"Un partenaire digne de ce nom aurait pris son téléphone pour en discuter avec moi et comprendre de quoi il s’agissait. On n’a reçu aucun appel. Ça se dit partenaire ? J’avais un rendez-vous fin janvier, mais ni Bruno Retailleau, ni Laurence Garnier (présidente de la commission culture à la Région) ne comptaient me recevoir. Ça en dit long, quand on connaît la taille et l’importance du Hellfest dans la région. Mais je vais devancer leur décision : qu’ils gardent leur subvention de 20 000 €. » 

Pour en savoir plus, c'est sur Provoc Hellfest.

Posté le 6 février 2016 à 15h15 par Michel Janva | Lien permanent

05 février 2016

Hellfest : Bruno Retailleau demande l'annulation du groupe Down

Il y a 2 jours, le collectif Stop au Hellfest signalait :

"Que vont faire les pouvoirs publics concernant Phil Anselmo qui le 22 janvier lors du Dimebash à Los Angeles a hurlé "White Power" en exécutant un salut nazi ? Ce n'est du reste pas la première fois que l'ex "Pantera" témoigne de propos racistes ! Certains évoquent même aujourd'hui l'antisémitisme ! Phil Anselmo est l'actuel leader du groupe "Down", programmé en 2016. Ce groupe avait déjà été programmé en 2013. L'association " Les amis du collectif " a adressé ce matin aux autorités publiques une demande de déprogrammation."

On nous informe que Bruno Retailleau, président du Conseil régional, vient de demander la déprogrammation de ce groupe pour le Hellfest 2016.

Posté le 5 février 2016 à 16h42 par Michel Janva | Lien permanent

23 janvier 2016

Hellfest & Saint-Jacques-de-Compostelle, c'est pareil !

 Dans L'hebdo de Sèvres et Maine, on peut lire un entretien de Corentin Charbonnier, qui a passé 7 ans à élaborer une thèse sur le Hellfest. On y lit que le public est majoritairement masculin et qu'il achète et porte beaucoup de produits dérivés : pas surprenant. On y lit aussi : "Le metal joue avec la religion et blasphème beaucoup". Là aussi, rien de surprenant. Sauf que pour quelqu'un qui est allé 7 fois au Hellfest, il devrait préciser que le metal qui joue avec la religion et blasphème au Hellfest le fait exclusivement contre la religion chrétienne et qu'il est essentiellement black et death metal.

En poursuivant, on découvre que :

"Entre un pélerin de Saint-Jacques-de-Compostelle et un metalleux qui vient au Hellfest, les motivations sont identiques" [sic!]

Pour le pélerin, croyant ou pas, qui a arpenté les chemins dans l'esprit de Saint-Jacques, nul doute qu'il se retrouvera dans cette affirmation et sa propre expérience ! Il s'y retrouvera sans doute d'autant plus que :

"On peut considérer qu'il y a une forme de religiosité dans le metal car certains artistes sont vus comme des surhommes, des idoles".

Rien de bien nouveau après ce qui a déjà été écrit par Nicolas Walzer ou Robert Culat sur cette forme de religiosité "expression du sentiment religieux marqué par la sensibilité et conduisant à une vague religion personnelle". Si bien évidemment toute recherche spirituelle est personnelle et par conséquent respectable, il convient quand même de reconnaître la nature des "réponses" proposées par le metal que nous épinglons et qui se produit au Hellfest en flirtant, le mot est faible, avec l'ésotérisme, l'occultisme, le satanisme, l'antichristianisme.

Posté le 23 janvier 2016 à 08h36 par Michel Janva | Lien permanent

20 novembre 2015

Vous invoquez le diable en rigolant ? Lui vous prend au sérieux

L'abbé Benoît écrit sur Riposte catholique :

"[...] Il faut bien que quelqu’un se dévoue. Que voulez-vous, j’ai été bercé dans ma jeunesse cléricale, par l’injonction de « lire les signes des temps ».

Quels « signes » ? Pas les corps entassés, les rues ensanglantées, les hurlements des blessés. Non, des images sous-jacentes, en arrière-plan, si fortes qu’elles aveuglent.

EQu’avons-nous vu ? Il est 21 h, ce funeste vendredi 13, au Bataclan. Devant 1 500 personnes en transe, serrées et échauffées comme dans une matrice, les Aigles de la Mort MétalEagles of Death Metal en v.o. – entonnent : « Qui va aimer le diable ? Qui va aimer sa chanson ? Qui va aimer le diable et sa chanson ?… ». Personne, et pour cause, n’entendra la conclusion : « … j’aimerai le diable et sa chanson ! ».

Et cette phrase de l’Évangile selon saint Luc, proclamée le matin même à la messe : « Où sera le corps, là aussi se rassembleront les aigles » (trad. Crampon, 17, 37). D’autres traduisent « vautours », mais c’est la même chose : les rapace qui se repaissent des morts. Voilà des signes ! Je les vois multipliés, sur les tee-shirts, sur les tatouages, sur les pochettes de disques : « mort… diable… », et les ingrédients qui vont avec : violence… sexe… défonce… jouissance… vacarme…, codes partagés de la culture de masse.

Qu’on ne me dise pas, avec des pudeurs de chaisières, que ce n’est pas du « métal ». Enfumage ! Ne me dites pas non plus que ce ne sont que des mots. Que c’est pour rire. À force de ne rien prendre au sérieux, tout fini par devenir tragique. Si vous élevez des pitbulls vicieux et pervers, parce qu’ils sont utiles pour faire peur aux voisins, ne vous étonnez pas si, un jour, ils sautent à la gorge de vos enfants. Vous invoquez le diable en rigolant ? Lui vous prend au sérieux. Un exorciste extraordinaire me le disait le jour même des attentats : « Si vous lui ouvrez la porte, il se fait une joie d’entrer. » On ne joue pas avec les icônes, elles véhiculent le sacré

Je vais allez plus loin. Tant pis pour les lecteurs sensibles. Regardez les photos des spectateurs quelques instants avant le drame. Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, « jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites… » comme dit le “quotidien de révérence”. Mais ce sont des morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois. Mais comment ne pas le voir ? C’est tellement évident ! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… Les uns se gavaient de valeurs chrétiennes devenues folles : tolérance, relativisme, universalisme, hédonisme… Les autres, de valeurs musulmanes devenues encore plus folles au contact de la modernité : intolérance, dogmatisme, cosmopolitisme de la haine… Les uns portent le maillot du PSG – « Fly Emirates » en effaçant le berceau de Louis XIV, et les autres profitent du même argent pour se faire offrir un costume en bombes. Une minute avant leur mort, les uns et les autres étaient penchés sur leurs smartphones, comme accrochés au sein de leur nourrice. Ce n’est pas le retour du Moyen Âge, contrairement à ce que disent les crétins, c’est la postmodernité dans toute son absurdité. Le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt ! Le signe de la mort et du chaos ne flotte pas que sur les rues de Paris, un vendredi soir maudit. 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour (Ministère de la Santé – merci Orwell !). Où est l’horreur, la vraie ?

Écoutez le sage : « Chers djihadistes, chevauchant vos éléphants de fer et de feu, vous êtes entrés avec fureur dans notre magasin de porcelaine. Mais c’est un magasin de porcelaine dont les propriétaires de longue date ont entrepris de réduire en miettes tout ce qui s’y trouvait entassé. […] Vous êtes les premiers démolisseurs à s’attaquer à des destructeurs. Les premiers incendiaires en concurrence avec des pyromanes. Nous triompherons de vous. Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts » (Philippe Muray). [...]

Ne parlons même pas des propos consternants de premières communiantes chez ces rockers revenus peureusement à la maison : « Bien que nous soyons désormais rentrés chez nous et en sécurité, nous sommes horrifiés et tentons toujours de comprendre ce qu’il s’est passé… », avant de remercier servilement la police et le FBI… Ils vénéraient Satan mais n’étaient visiblement pas impatients de le rencontrer. Ah, ils peuvent s’afficher avec leurs tatouages virils, leurs admiratrices en bikini et leurs grosses motos, « c’est rien que des demi-sels » comme dirait Audiard, des aigles déplumés, bien loin de la mère des Maccabées, « cette femme héroïque qui parlait avec un courage viril » comme dit l’Écriture Sainte ces jours-ci. [...]"

Posté le 20 novembre 2015 à 16h10 par Michel Janva | Lien permanent

03 novembre 2015

Financement du Hellfest : même EELV a répondu

Manquera-t-il seulement Bruno Retailleau ?

La réponse d'EELV est sans surprise :

B"[...] De plus, la participation de la région est sommes toutes très modeste : 20.000 euros, pour un budget de 11 millions d euros. Enfin, nous défendons la nécessité et le soutien sans faille d’une politique qui promeut une liberté de création. La culture est ouverte sur le monde et pour tout le monde et ceci quelqu’en soit nos origines, nos racines, nos goûts... Libre à chacun d y participer ou non. La Région tient donc sa place de soutien au développement de la culture pour tous en subventionnant le festival HellFest.

Sophie Bringuy, tête de liste en Pays de la Loire et Franck Nicolon, tête de liste en Loire Atlantique et… habitant de Clisson."

Pour en savoir plus sur le Hellfest.

Posté le 3 novembre 2015 à 09h09 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (13)

02 novembre 2015

Pascal Gannat : pas de financement du festival christianophobe Hellfest

Pascal Gannat, candidat FN dans les Pays de la Loire, répond à la question sur le financement public du Hellfest :

"J'ai pris connaissance avec attention de votre question relative aux subventions consenties par le Conseil Régional des Pays de la Loire au festival Hellfest et dont vous souhaitez que nous précisions notre position quant à la pérennité de celles-ci.

HTout d'abord, force est de constater que le Hellfest est devenu un festival de dimension européenne drainant des milliers de spectateurs et permettant aux commerçants et artisans de la vallée de Clisson de bénéficier de retombées substantielles. Néanmoins, force est de constater, à la lecture des comptes de l'association, que cet événement ne doit sa pérennité qu'aux subventions versées par différents organismes publics, alors que sa rentabilité globale est certaine, mais que sa gestion doit être revue : Nous estimons que ce festival pourrait très bien ne plus être subventionné.

Ainsi que nous nous y sommes engagés dans notre programme régional, nous souhaitons avoir une politique de subventions (notamment associatives) extrêmement claire et transparente. C'est pourquoi, avant l'attribution de chacune d'elles, nous vérifierons l'adéquation avec les finances de la Région, et les besoins des ligériens. Ce contrôle intégrant de fait les notions de gestion saine des deniers publics, et du respect dû aux croyances personnelles de chacun.

Le titre de ce Festival - Hellfest, - c'est-à-dire "Fête de l'Enfer''- lui-même nous parait inacceptable et devra être modifié, préalable à la poursuite éventuelle de son subventionnement. Nous affirmons que les racines de la France sont celtes, gréco-latines, mais historiquement essentiellement chrétiennes. C'est pourquoi, nous insisterons plus particulièrement sur les programmations proposées, afin que ne se reproduisent plus les errements des années passées consistant à inviter des groupes de rock faisant clairement l'apologie de la christianophobie. Si de plus, M. BARBAUD persistait à inviter un seul groupe mettant clairement en cause la religion Catholique, nous cesserions immédiatement toute aide régionale sous quelque forme qu'elle soit. Les deniers publics régionaux doivent, avant tout, servir les habitants des Pays de la Loire et non des prestataires rémunérés pour venir clamer la haine de telle ou telle religion. Notre société est devenue trop violente, des milliers d'actes christianophobes (profanations de tombes, d'églises, de calvaires, de tabernacles, de statues, etc…) ont lieu chaque année y compris dans notre région. La haine cruelle d'extrémistes islamistes anti chrétiens est devenue une évidence. Pourquoi participer à ce déchaînement de haine en Pays de la Loire avec de l'argent public ? Une clarification s'impose.

Notre politique de subvention se veut juste, rigoureuse, confiante mais soucieuse de la bonne utilisation de l'argent public. Nous nous devons d'œuvrer pour le bien commun et l'art de vivre ligérien."

Posté le 2 novembre 2015 à 11h25 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (8)

30 octobre 2015

Êtes-vous favorable aux subventions du Conseil régional pour le Hellfest ?

Unknown-382 candidats de la région Pays de la Loire ont déjà répondu :

Posté le 30 octobre 2015 à 08h45 par Michel Janva | Lien permanent | Commentaires (12)

17 octobre 2015

Subventions au Hellfest : les têtes de liste interrogées

L’association « Les Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » a été créée pour représenter  légalement le « Collectif provocs Hellfest Ca Suffit ».Elle fait sa rentrée cette semaine en annonçant  sa participation au colloque « Catholiques en action »à Nantes le 7 novembre prochain au cours duquel elle présentera ses objectifs et ses axes d’action.

Elle vient d’adresser un message au Directeur du Hellfest avec copie aux autorités politiques versant des subventions  ( Maire de Clisson-44, Président du conseils départemental  44, président du conseil régional Pays de la Loire) dans lequel on peut lire :

« A de nombreuses reprises et de divers horizons, vous avez été sollicité pour opérer un tri dans la programmation du festival Hellfest…

A ce jour, aucun effort de votre part n’a été réalisé et, suite aux dégradations du site du Hellfest de mai dernier, vous avez même accusé, sans preuve, des chrétiens en déclarant :"Le festival est une nouvelle fois victime d'attaques de groupuscules catholiques vendéens, mais les menaces se sont désormais transformées en actions confirmées ! "

Dans ces conditions, sauf retour de votre part nous faisant connaître votre disponibilité à échanger et à évoluer dans vos positions, nous ne manquerons pas de faire preuve, résolument, de notre détermination à faire valoir le bon droit, pacifiquement, démocratiquement, légalement. »

Posté le 17 octobre 2015 à 07h24 par Michel Janva | Lien permanent

04 juillet 2015

Hellfest : le collectif se dote de nouveaux outils

Le Collectif se dote de nouveaux outils opérationnels et invite celles et ceux qui veulent s'investir dans l'un ou l'autre pôle à entrer en contact via  provocshellfestcasuffit@hotmail.fr
  • Un pôle "Juridique": Etudier et mettre en oeuvre des actions en justice
  • Un pôle "Politique" : Mener une campagne dans la perspective des élections régionales
  • Un pôle "Communication" : En particulier internet via les réseaux sociaux
  • Un pôle "Culture" : Mettre en perspective et en valeur la richesse de la culture chrétienne tant dénigrée
  • Un pôle "Religieux" : En direction des responsables et pasteurs de l'Eglise catholique
  • Un pôle "Prière et Evangélisation" : Mettre en musique une chaîne sipirituelle et des actions concrètes d'annonce de l'Evangile
  • Un pôle "Education et famille" : Informer et alerter sur les dangers liés à un certain metal
  • Un pôle "Action publique" : Mise en oeuvre de manifestations visibles, en particulier débat public et colloque.

Posté le 4 juillet 2015 à 07h44 par Michel Janva | Lien permanent

21 juin 2015

15 à 20 % de groupes satanistes et antichrétiens au Hellfest

Thomas Louvet, porte-­parole du collectif “Provoc Hellfest, ça suffit !”, est interrogé par Christianophobie hebdo :

Slide_435016_5687118_free"Ce que nous affirmons et démontrons, sans jamais avoir été démentis, c’est que le Hellfest programme chaque année, depuis 2006, entre 15 à 20 % de groupes satanistes et antichrétiens, essentiellement black metal, mais pas seulement. Cette année, pour ne prendre que ces 2 exemples : Marilyn Manson, révérend de l’Église de Satan et Enthroned, un groupe de black metal belge. La liste est longue et nous invitons vos lecteurs à se connecter sur notre blogue.

Que répondez-vous aux personnes qui défendent le caractère « européen », voire « traditionnel », de ce festival et des festivaliers ?

La première chose qu’il faut dire, parce que telle est la réalité, c’est que ce festival se caractérise par une quasi-inexistence d’un public féminin, notamment dans les groupes, et une population plutôt aisée financièrement (le Hellfest est depuis plusieurs années le festival le plus cher de France et a bien compris, comme d’autres, la substantifique manne financière qu’il pouvait tirer de cette cible).

On est très loin du populaire et du traditionnel. La subculture voire la contre-culture que le metal véhicule en grande partie est plutôt du ressort du paganisme, de l’individualisme, de la provocation et de l’hédonisme – des valeurs bien éloignées de la culture chrétienne dont l’Europe est issue. [...]"

Source de la photo.

Posté le 21 juin 2015 à 19h44 par Michel Janva | Lien permanent

13 juin 2015

Mobilisation contre le Hellfest

Le curé de Clisson a annoncé une adoration le 20 juin, de 18h à 23h. Plus de cinquante messes de réparation et de miséricorde seront célébrées, s'ajoutant aux soixante messes déjà programmées.

Le blog du Collectif contre le Hellfest diffuse le montant très important des subventions perçues par ce festival de musique, dont certains groupes sont ouvertement satanistes, comme cette année Manson ou encore Enthroned :

Diapositive1

Posté le 13 juin 2015 à 19h06 par Michel Janva | Lien permanent

01 juin 2015

Charlie Charlie Challenge : jouer innocemment avec le démon, ça n'existe pas !

Le "Charlie Charlie challenge" est une tendance nouvelle qui fait fureur sur le web et qui consiste à interpeller un mystérieux esprit mexicain, appelé curieusement Charlie :

"Le principe du jeu est simple, il suffit de de tracer deux traits perpendiculaires et d´inscrire "oui" dans les deux cases opposées et "non" dans les deux autres. Ensuite, il faut positionner les deux crayons de papier sur les lignes dessinées de façon à ce que le deuxième soit en équilibre sur le premier et le tour est joué. Il ne vous reste plus qu´à invoquer Charlie. "Charlie Charlie, are you here ?". Si tout se passe comme prévu, le crayon du dessus doit pivoter vers le "oui" ou vers le "non". [...] Souvent, des scènes d´hystéries accompagnent les personnes qui jouent au Charlie Charlie Challenge, il paraît donc difficile de savoir avec exactitude si le crayon a bien bougé tout seul."

Th

Mais cette pratique est jugée très dangereuse par le Père Stephen McCarthy, qui adresse  une lettre ouverte aux élèves de l'école préparatoire Saints John Neumann and Maria Goretti Catholic High School à Philadelphie (Aleteia) :

"Mes chers amis,
J'ai appris qu'un jeu dangereux se répand sur les réseaux sociaux, incitant les jeunes ados, qui sont impressionnables, à convoquer les démons. Je tiens à vous rappeler à tous que "jouer innocemment avec les démons", ça n'existe pas. Si ce jeu parvient à vos oreilles, prenez garde et, je vous en prie, N'Y PARTICIPEZ PAS et incitez les autres à ne pas y participer. Je sais combien la curiosité est là, tentante ; mais le problème de s'ouvrir à l'activité démoniaque, c'est que l'on ouvre une fenêtre de possibilités qui ne se ferme pas facilement après. Si vous tenez à faire l'expérience de convoquer des entités spirituelles, puis-je vous recommander la messe ? Le chapelet ? Vous les jugerez, je pense, comme des alternatives de loin plus sûres et enrichissantes, à la longue. Je vous remercie d'avance pour votre coopération à cette question, des plus importantes.
Avec l'aide de vos anges gardiens, puisse Dieu nous bénir et nous protéger,
En Christ."

Posté le 1 juin 2015 à 09h48 par Marie Bethanie | Lien permanent | Commentaires (14)

06 mai 2015

7 mai : rassemblement contre le Hellfest à Clisson

Communiqué du collectif contre le Hellfest :

"Le Collectif pour un festival respectueux de tous constitué de citoyens de la région des pays de la Loire renouvelle tout d’abords sa condamnation des dégradations du site du Hellfest de ce week-end : le droit à la liberté d’expression ne donne pas le droit à l’insulte pas plus qu’à la loi du talion.

Il appelle de ce fait chacune & chacun à un esprit de responsabilité et au respect des biens et des personnes dont pour sa part il a toujours fait preuve sans le moindre trouble à l’ordre public ni la moindre incitation à la haine ou à la discrimination.

Diapo pour manifestation

Dans le cadre de l'opération Jéricho et dans l'impérieuse nécessité de traiter concrètement des raisons de son engagement abusivement et dialectiquement résumé dans l'expression "Anti Hellfest",  nous renouvelons notre appel à un débât public et en vérité, avec la participation de l'orga du Hellfest, le Maire de Clisson et nous mêmes, sur les thémes suivants :

1. Le contenu concret des groupes et des logos, jeux scéniques, déclarations, paroles de chanson, atworks les accompagnant comme par exemple Impaled Nazarene, Marduk, Shining, Manson, Thérion pour ne citer qu'eux

2. Les déclarations et/ou silences tant de l'orga que des autorités publiques (Mairie de Clisson, Conseil Général 44, Conseil Régional des Pays de la Loire, CADA).

3. Les subventions et aides publiques accordées.

Dans la perspective du rassemblement prévu demain (jour du Conseil municipal de Clisson) et dont le lieu et la plage horaire seront annoncés demain matin, nous communiquons d'ores et déjà les consignes relatives à ce rassemblement :

1.       Debouts ou assis, statiques,  à 1 m de distance au moins les uns des autres, silencieux, pacifiques.

2.       Aucun slogan ni objet de quelque sorte que ce soit : pancarte, banderole, tract…Les raisons de ce rassemblement ont déjà été annoncées.

3.       Pas de déclaration aux médias si ce n’est sous leur exclusive responsabilité ET en dehors de la place sur laquelle a lieu ce rassemblement.

Le hellfest est destinataire de ce communiqué ainsi que la  Mairie de Clisson afin qu’elle prenne d'ores et déjà les mesures adéquates afin d’assurer la bonne tenue de ce rendez-vous citoyen et pacifique."

Posté le 6 mai 2015 à 11h39 par Michel Janva | Lien permanent


     Archives > Sectes et satanisme

accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige

     Archives > Sectes et satanisme