Soutenez le développement du Salon Beige

21 septembre 2014

"Le Da'esh applique à la lettre l'islam"

Zemmour sur l'intervention en Irak :

La France frappe en Irak - (1/5) - Ça se Dispute

 

Marie Bethanie

Posté le 21 septembre 2014 à 11h28 | Lien permanent

28 septembre à l'île Bouchard

I

Michel Janva

Posté le 21 septembre 2014 à 09h50 | Lien permanent

11 octobre : colloque sur Louis Veuillot à Solesmes

À Solesmes, le samedi 11 octobre 2014, aura lieu un colloque en l’honneur de LOUIS VEUILLOT, à l’occasion de la clôture du bicentenaire de sa naissance.

Pourquoi à Solesmes ? Il y a 200 ans naissait Louis Veuillot (1813-1883), l’un des meilleurs écrivains de notre langue. Ce fut surtout un journaliste qui mit au service de l’Église son exceptionnel talent et sa foi sans faille. Solesmes se devait (avec Benoît Le Roux, biographe et spécialiste de Veuillot) de célébrer son bicentenaire. Pour les moines de Solesmes, il était difficile en effet de dissocier Louis Veuillot de Dom Guéranger, puisqu’il y avait entre eux une profonde communion de pensée. Leurs travaux ont toujours convergé lorsqu’il s’agissait de soutenir la cause du Souverain Pontife.

Né de parents modestes, Veuillot entra à 11 ans chez un notaire, maître Delavigne. Il ne s’agissait pas d’un cabinet ordinaire, mais plutôt d’une académie littéraire, où tous, notaire et clercs, cultivaient l’art d’écrire. Veuillot s’y forma si bien qu’on le retrouve, avant même ses vingt ans, directeur d’un journal de province. À Rome, en 1839, il se convertit. La protection du Maréchal Bugeaud et de Guizot facilitèrent son ascension. Entré au journal l’Univers, il en sera durant 35 ans le personnage principal. À ses côtés pour le seconder : son frère Eugène et Melchior Du Lac, un disciple de Dom Guéranger.

Le colloque aura lieu à la Salle Saint-Michel, 2 rue du Rôle, auprès des Servantes des Pauvres.

9 h : ouverture

17 h : Vêpres pontificales de la Dédicace de l’église abbatiale présidées par le T.R.P. Dom Jean Pateau, abbé de Fontgombault

Inscription au repas : 15 €, par chèque libellé à l’ordre de

Association Jean-Bougler (colloque Veuillot), à envoyer au Père Guilmard, Abbaye Saint-Pierre 72 300 Solesmes.

Michel Janva

Posté le 21 septembre 2014 à 09h44 | Lien permanent

11 octobre : 32e chapelet des enfants

32 ème CHAPELET DES ENFANTS samedi 11 octobre à 14 h.

2 rue de la maison neuve à Maisons-Laffitte (78600)

Tous les enfants sont invités à venir se rassembler autour de la statue pèlerine de Notre Dame de Fatima pour dire le chapelet aux intentions du Saint Père.

Après la procession, goûter, grand jeu-concours marial, puis projection d’un très beau film sur Sainte Bernadette. Fin vers 18 h. Tous les parents sont les bienvenus !

Pour tous renseignements : Francine Bay 06 79 30 13 98 - chapeletdesenfants@orange.fr

Michel Janva

Posté le 21 septembre 2014 à 09h25 | Lien permanent

Du 25 septembre au 1er octobre : Semaine Thérésienne à Paris

Comme chaque année, depuis près de 10 ans, Apprentis d'Auteuil organise, du jeudi 25 septembre au mercredi 1er octobre 2014, six jours intenses autour des reliques de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face pour se préparer à sa grande fête du 1er octobre.

En 2013, près de 10 000 pèlerins y ont participé. Liturgies festives, conférences, soirées de prière, spectacles, concerts, animations enfants, projections de films…sont au programme. De nombreux intervenants, témoins et artistes y sont attendus.

OAA-semaineT2014 _40x60cm-web(1)

Michel Janva

Posté le 21 septembre 2014 à 08h04 | Lien permanent

14 et 15 novembre : colloque pour la vie à Pampelune

L'académie diocésaine pour la vie de Bayonne est partenaire du colloque internationale pour la vie et la famille qui se tiendra à Pampelune les 14 et 15 novembre prochain. Ce colloque, traduit intégralement en français en direct, contient une programmation très d'actualité :

1ère table ronde:

  • La famille, berceau de la vie 
  • Il n'y a pas d'alternative à la famille, la famille est l'alternative
  • La famille éducatrice

2ème table ronde

  • L'embryon humain est-il une personne ?
  • L'embryon humain est il un être humain ?
  • L'embryon fictif

3ème table ronde:

  • Etendre la culture de vie
  • Défense de la vie en Europe
  • La culture de la vie, vue depuis un centre d'orientation familiale
  • Communiquer pour une culture de la vie

4ème table ronde:

  • Eduquer et soigner pour l'amour et la vie
  • La Maison d'accueil Ave Maria de Salamanque
  • Le projet Rachel: réponse au syndrome post abortif

Conclusion : Pour une société en faveur de la famille et de la vie par Mgr Mario Iceta, évêque de Bilbao et président de la commission famille et vie de la Conférence épiscopale d'Espagne.

Le Salon Beige

Posté le 21 septembre 2014 à 07h36 | Lien permanent

C’est arrivé un 21 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 21 septembre 1097 : Tancrède de Hauteville atteint, avec ses croisés, la ville de Tarse (Tarsus), la principale ville sur la plaine côtière cilicienne.

Dans le cadre de la première croisade, les Croisés se sont divisés en deux le 14 septembre précédent. Tancrède de Hauteville a délaissé le gros de la Croisade. A peine commencée celle-ci pâtie déjà des ambitions humaines de ses chefs.

  • le 21 septembre 1188 : création de la Confrérie des Charitables de Saint-Éloi.

Deux maréchaux-ferrants, Germon de Beuvry et Gautier de Béthune, s'inquiétant de la situation dramatique des habitants, décident de créer une Charité (Confrérie). C'est l'origine de la Confrérie des Charitables de Saint-Éloi. Elle poursuit ses activités à Béthune de nos jours. Le 21 septembre 1853, Mgr Pierre-Louis Parisis, évêque d'Arras, demande à la confrérie d'accepter la tutelle de l'Église. Elle refuse et devient laïque.

  • le 21 septembre 1322 : second mariage du Roi Charles IV.

Le Roi de France Charles IV le Bel épouse, en secondes noces, à Provins Marie de Luxembourg, fille de l'empereur germanique Henri VII de Luxembourg et de Marguerite de Brabant. Deux ans plus tard la Reine meurt dans un accident de voiture alors qu'elle est enceinte.

Mariage de Charles IV le Bel et de Marie de Luxembourg,
par Jean Fouquet (XVe siècle).

  • le 21 septembre 1532 : l'édit du Plessis-Macé.

Cet Edit confirme la Lettre de Vannes, c'est le troisième des trois Edits de rattachement de la Bretagne à la France. Voir les chroniques des 4 et 13 aout.

  • le 21 septembre 1670 : Jacques Bénigne Bossuet est sacré évêque.

Mgr Le Tellier, devenu archevêque de Reims, consacre avec le plein assentiment du Pape, Jacques Bénigne Bossuet comme évêque de Condom, dans le Gers, en l'église des Cordeliers à Pontoise.

  • le 21 septembre 1676 : Odescalchi est élu pape sous le nom d'Innocent X.

Benedetto Odescalchi nait à Côme, en Lombardie, le 16 mai 1611 et meurt le 12 août 1689, est le 238e pape, sous le nom d'Innocent XI, du 21 septembre 1676 à sa mort. Béatifié en 1956, il est fêté le 12 août. Il affronte une époque difficile due aux guerres européennes. Ce défenseur de l'Église est aussi un homme modeste, austère et très charitable ; il se porte personnellement au secours des victimes de la peste ou d'autres épidémies. Il veille avec attention à la formation du clergé, lutte contre l'esclavage et le népotisme. Il tente d'améliorer les relations entre le Royaume de France et le Saint Empire, préparant par là le renversement des alliances ; il soutient la Coalition catholique dans sa croisade contre les Turcs.

  • le 21 septembre 1746 : l'armée française s'empare de Madras, en Inde.

Le Français La Bourdonnais prend Madras, le « Londres indien » aux Anglais, la guerre de succession d'Autrichien sur le front Anglo-français tourne totalement à l'avantage des derniers puisque le Canada résiste sans ne aide de la métropole aux assauts anglais. Mais La Bourdonnais s'oppose violemment à son chef Dupleix à propos du devenir de la ville.

  • le 21 septembre 1792 : la royauté est abolie.

Dès sa première séance, la Convention, qui exerce le pouvoir législatif, abolit la Monarchie après les interventions de Collot d'Herbois et de l'abbé Grégoire qui déclare :

"Les rois sont dans l'ordre moral ce que les monstres sont dans l'ordre physique. Les cours sont l'atelier du crime, le foyer de la corruption et la tanière des tyrans. L'histoire des rois est le martyrologe des nations".

Selon la grille de lecture du marquis de la Franquerie dans son livre : La Vierge Marie dans l'histoire de France de l histoire de France, qui explique combien ce régime, en France, s'est construit sur la haine de la foi catholique, la république est le « châtiment » permis par Dieu, suites aux infidélités des Français.

Un mois après le coup de force du 10 août, c'est la fin de la première révolution, celle qui s'est déroulée dans le cadre de la monarchie.

François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et de mœurs note, page 75

  • le 21 septembre 1860 : un corps expéditionnaire franco-anglais bat les chinois au Pont de Pa-Li-Kao.

Le pont de Pa-Li-Kiao, le soir de la bataille», dessin d'É. Bayard, d'après une esquisse de M. E. Vaumort, gravure de Brugnot.

La bataille de Palikiao (Baliqiao, Hebei) a lieu au cours de la Seconde Guerre de l'Opium (1856-1860). La victoire des troupes franco-anglaises, au cours de laquelle s'illustre le général Cousin-Montauban, ouvre la route de Pékin aux armées occidentales.

  • le 21 septembre 1952 : affirmation du grand maitre de la Franc maçonnerie

« Aucun conflit n'est possible entre les principes philosophiques du marxisme et de la Franc-maçonnerie ».

Cité par François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et de mœurs note, page 240, tiré de la Documentation catholique.

  • le 21 septembre 2000 : Jacques Chirac réagie aux propos de l'ex-financier du RPR Jean-Claude Méry.

Celui-ci, décédé en 1999, affirmait dans un témoignage vidéo avoir remis en octobre 1986 "cinq millions de FF en argent liquide" en présence de Jacques Chirac, à son ex-directeur de cabinet Michel Roussin.

  • le 21 septembre 2001 : la ville de Toulouse est victime de l'explosion de l'usine AZF.

L'explosion fait 30 morts et environ 5000 blessés, ainsi que des dégâts matériels considérables. Un dépôt d'environ 400 tonnes d'engrais explose au sein de l'usine AZF à Toulouse. La déflagration creuse un cratère de 10 mètres de profondeur et ravages les alentours. Attentat islamique dix jours après New York, mauvais stockage? Il est bon de relire l'enquête de Valeurs Actuelles faite sur plusieurs numéros à l'époque, ici et ici entre autre...

Lois Spalwer

Posté le 21 septembre 2014 à 06h57 | Lien permanent | Commentaires (0)

20 septembre 2014

Le 5 octobre des Sans-Dents la rue

0

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 19h26 | Lien permanent

Gender : Question de Jacques Bompard à Christiane Taubira

Le député du Vaucluse a interroge le Garde des Sceaux :

"M. Jacques Bompard attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la confusion malsaine opérée par le gouvernement entre la mixité des sexes et l'identité de genre. En effet, la lettre n°30 de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse développe largement le rôle positif de la mixité dans la protection judiciaire de la jeunesse : l'impact de la mixité fille/garçon serait très positif en termes de socialisation et de dynamique de groupe ; la présence de filles permettrait notamment d'apaiser le climat et d'ouvrir la discussion. Toutefois, il apparait simultanément dans ce document de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse que la déconstruction des « stéréotypes de genre » est une mission attribuée aux équipes éducatives chargées de l'insertion des mineurs. Alors que le gouvernement n'a de cesse de mettre en œuvre la théorie du genre dans les écoles de la République, on ne peut que se féliciter de la reconnaissance par les spécialistes de l'insertion des mineurs en difficulté des bénéfices de la mixité fille/garçon. Il est évident que l'expérience de cette altérité est primordiale pour une organisation sociale apaisée et qu'elle doit être privilégiée tant elle permet les repères nécessaires à l'épanouissement des individus, notamment des enfants. A l'inverse, la théorie du genre, largement promue par le gouvernement auprès des enseignants et des éducateurs, consiste en la négation de cette altérité, de la complémentarité naturelle fondant les rapports entre homme et femme. Vouloir ainsi déconstruire les « stéréotypes de genre », mission de déstructuration confiée aux acteurs de l'insertion des mineurs en difficulté, c'est demander à des éducateurs d'appliquer les thèses des féministes les plus radicales, en confondant égalité et indifférenciation des sexes. C'est bouleverser l'équilibre et les repères recherchés par ceux dont le métier est d'aider des mineurs en difficulté à se réinsérer dans la société. C'est pourquoi, si la mixité est une valeur essentielle, fondée sur l'enrichissement par les différences, il est indispensable de ne pas l'identifier à la lutte contre de soi-disant stéréotypes de genre. Monsieur le Député Jacques Bompard se demande quand le gouvernement mettra fin à la schizophrénie qui l'amène, d'un côté à valoriser la complémentarité issue de la mixité fille/garçon, et de l'autre, à nier toute spécificité et identité propre à chacun des deux sexes."

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 19h04 | Lien permanent

LMPT lance une pétition contre la GPA

Ici :

"Monsieur le Président de la République, il ne vous reste que quelques jours, le compte à rebours arrive bientôt à sa fin : vous avez jusqu’au 26 septembre prochain pour faire appel des arrêts de la CEDH (Cour Européenne des droit de l’Homme) condamnant la France au sujet de la gestation pour autrui. [Lire la suite]"

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 18h59 | Lien permanent

La réforme liturgique vue par l’un de ses protagonistes

Les mémoires nouvellement publiées de Fr. Louis Bouyer, qui participa intimement à la réforme de la liturgie romaine suivant Vatican II, révèlent quelques faits et gestes importants de la commission.

« Appelé à contribuer aux commissions préparatoires de Vatican II, Bouyer réalisa immédiatement de par sa propre expérience l’ampleur et la misère du projet, et bien vite s’en écarta. » écrivit Sandro Magister le 16 septembre dans son blog Settimo Cielo, pour la publication italienne l’Espresso.

Fr. Bouyer est né en 1913 à Paris de famille luthérienne, et devint prêtre luthérien. A travers l’étude des Pères de l’Eglise, il se convertit à l’Eglise Catholique en 1939, «  attiré par elle surtout par sa liturgie, pour laquelle il s’est enthousiasmé et se lança dans une étude impeccablement maîtrisée des rites de la Semaine Sainte, « le Mystère Pascal », explique Magister.

Bouyer joignit la Congrégation de l’Oratoire, et à terme fut envoyé pour consulter à Vatican II. Son expérience le conduisit à la réalisation de « l’œcuménisme bon marché de cette ère folle et insupportable, ressemblant à quelque chose comme Alice aux Pays des Merveilles. » (Magister)

Les mémoires de Bouyer font de nombreux éloges de Joseph Ratzinger, et Bouyer recevait la haute estime de l’Archevêque Giovanni Battista Montini, qui en 1963 devint Paul VI.  Magister explique : « Paul VI voulait Bouyer au comité pour la réforme de la liturgie, présidé ‘en théorie’ par le Cardinal Giacomo Lercaro, un homme généreux mais incapable de contrecarrer les manœuvres criminelles et mielleuses de Annibale Bugnini, son secrétaire et confident, un homme aussi dénué de capacité à apprendre que d’honnêteté. »

Fr. Bugnini, plus tard consacré évêque, était secrétaire au Concile et au comité qui concocta l’ordre révisé de la Messe post Vatican II ; Bouyer, lui, était membre de ce comité. Bouyer raconte dans ses mémoires que Bugnini, qu’il qualifie de « méprisable », avait l’habitude de balayer les préoccupations des autres membres du comité en disant « le Pape le veut ainsi ».

Après la réforme, Bouyer écrit, il discutait une réforme particulière avec Paul VI, réforme « que le Pape s’était vu approuver sans pour autant en être plus satisfait que je ne l’étais ».

Quand Bouyer dit à Paul VI qu’il s’était engagé dans la réforme parce qu’on lui avait dit que le Pape en désirait ainsi, Montini répondit « mais est-ce bien possible ? Il m’a dit que votre accord était unanime…»

L’archevêque Bugnini fut secrétaire pour la Congrégation pour le Culte divin de 1969, date de la publication de la nouvelle Messe,  jusqu’à 1976 où il devint nonce apostolique en Iran, où il mourut en 1982. Le secrétaire personnel de Bugnini, Piero Marini, fut maître papal des cérémonies de 1967 à 2007, et est maintenant candidat potentiel au poste de préfet de la Congrégation pour le Culte divin.

Parmi les incidents évoqués par Bouyer dans ses mémoires, est mentionnée la composition de la Deuxième Prière Eucharistique.

« Bouyer dut reformuler in extremis une proposition désastreuse pour la nouvelle Seconde Prière Eucharistique, de laquelle Bugnini souhaitait même retirer le Sanctus. Un soir, sur la table d’un restaurant au Trastevere, il dut réécrire la suite du nouveau canon, celui là même qui est lu aujourd’hui lu à la Messe, aidé du liturgiste bénédictin Bernard Botte, avec la pression supplémentaire de devoir rendre le tout le matin suivant. » (Magister)

Les mémoires du prêtre révèlent également que Paul VI avait voulu le nommer Cardinal, mais qu’il en fut empêché par l’opposition des évêques français.

Parmi les autres ouvrages de Bouyer il y a Piété Liturgique, la Décomposition du Catholicisme et Eucharistie : Théologie et Spiritualité de la Prière Eucharistique. Ses mémoires sont disponibles pour 29 € sur le lien suivant. Bouyer mourut en 2004.

Le Salon Beige

Posté le 20 septembre 2014 à 18h42 | Lien permanent

Assassinat d'un membre influent du mouvement islamique modéré au Pakistan

Muhammad Shakil Auj, doyen des études islamiques de l’Université d’Etat de Karachi, fut assassiné jeudi dernier dans sa ville. Musulman libéral et modéré, il avait été accusé de blasphème dans un discours lors d’une visite aux Etats Unis. Il était renommé pour sa position ouverte, de dialogue, de tolérance et de respect des droits de tous. Des hommes armés à motocyclettes ont attaqué la voiture qui le conduisait, l’assommant à la tête et au cou. Il mourut sur le champ.

Fides nous informe qu’il y a une semaine un autre étudiant de l’Islam, Masood Baig, fut également assassiné par des inconnus. Agé de 54 ans, il avait durant ces derniers mois déposé des plaintes à la police pour des menaces de mort qu’il avait commencé à recevoir, après un discours aux Etats Unis en 2012. Quatre autres collègues, professeurs de l’Université de Karachi, l’avaient eux aussi accusé de « blasphème » à propos du discours. Un iman de Karachi émit une « fatwa » contre lui, demandant sa mise à mort.

Des groupes et organismes en faveur des droits humains, y compris les associations chrétiennes, soulignent que la loi est bien souvent exploitée et utilisée pour des vengeances personnelles ou professionnelles.

Selon Fides, Muhammad Shakil Auj sera évoqué aujourd’hui 20 septembre durant la convention organisée pour la Paix à Lahore.

Le Salon Beige

Posté le 20 septembre 2014 à 18h35 | Lien permanent

La trahison économique, suite

Trouvé ici. On n'ose imaginer comment ça se passera une fois signé le TAFTA/TTIP.

A l’heure des luttes mondiales pour le contrôle des énergies, le gouvernement français vient d’abandonner sa minorité de blocage sur GDF Suez, le premier distributeur de gaz dans l’ouest européen.

Le fait est à peine croyable. Le 25 juin, le ministre des finances Michel Sapin saluait la vente de 3,1% des actions de GDF Suez effectuée par l’Agence des participations de l’Etat auprès d’investisseurs institutionnels. « Au terme de ce placement, l’État détiendra 33,6% du capital de GDF Suez », affirmait le communiqué, qui omettait la vente concomitante de 0,35% du capital dans le cadre d’un plan d’actionnariat salarié. Une semaine plus tard, les syndicats CFE-CGC et CGT révélaient que l’État français était ainsi passé – à 38 millions d’euros près – sous le seuil du tiers du capital qui lui permettait d’exercer sa minorité de blocage en cas d’OPA, de projets de fusion ou de transfert du siège à l’étranger. « On a tapé dans le mille ; le gouvernement et la direction n’étaient pas très contents… », affirme un responsable de la CFE-CGC contacté par téléphone.

A peine l’opération de cession était-elle terminée que le directeur général de l’Agence des participations de l’État, David Azéma, quittait son poste pour rejoindre Bank of America-Merrill Lynch, l’établissement qui a préparé discrètement cette année la vente de la division « énergie » d’Alstom au géant américain General Electric… Autre coïncidence, presque tous les mandats des administrateurs du groupe arrivent à échéance entre 2014 et 2016, année durant laquelle l’État pourrait retrouver sa minorité de blocage par le jeu de droits de vote double. Dans le conseil d’administration de GDF Suez, on trouve – entre des délégués de l’État et du personnel – une représentante attitrée des intérêts allemands, l’ancien président de British Petroleum (et ex conseiller de la Commission européenne pour la réforme de l’UE) ou encore un administrateur de l’établissement bancaire appartenant à General Electric.

200 000 km de gazoducs et de tubes urbains

Lire la suite "La trahison économique, suite"

Paula Corbulon

Posté le 20 septembre 2014 à 18h33 | Lien permanent | Commentaires (0)

Aujourd’hui ce sont les chrétiens qui sont exterminés et le monde se tait

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Le pape François a reçu mercredi 17 septembre au soir, à la résidence Sainte-Marthe du Vatican, une délégation d’une quarantaine de dirigeants d’organisations juives membres du Congrès Juif Mondial, menée par son président Ronald S. Lauder. Ce dernier a fait quelques confidences sur les échanges entre le Souverain Pontife et les dirigeants juifs, qui portaient, notamment, sur la persécution des chrétiens du Moyen-Orient. Ronald S. Lauder a confié à la presse :

« Le pape François nous a dit en privé qu’il pensait que nous étions entrés dans la Troisième Guerre mondiale. Mais contrairement aux deux premières, au lieu de se déclencher tout d’un coup, cette guerre arrive par étapes (…) [Le pape] nous a dit : “ça été d’abord votre tour, maintenant c’est le nôtre”. En d’autres termes, ce sont d’abord les juifs qui ont souffert d’attaques féroces et sur lesquelles le monde s’est tu, et aujourd’hui ce sont les chrétiens qui sont exterminés et le monde se tait ». Ronald S. Lauder a également stigmatisé l’apposition de la lettre noun sur les maisons des chrétiens de Mossoul, ne voyant pas de différence dans cette pratique « avec celle de l’imposition par les nazis de l’étoile jaune aux juifs pour les séparer des autres »."

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 18h26 | Lien permanent

Rome : réforme de la procédure de reconnaissance de nullité des mariages

Le pape François a créé une commission chargée de réfléchir aux moyens de simplifier la procédure de reconnaissance en nullité d'un mariage. Cette commission de 11 membres formée de théologiens et de spécialistes en droit canon aura "pour objectif de simplifier la procédure du procès (matrimonial canonique), de la rendre plus souple tout en sauvegardant le principe d'indissolubilité du mariage", écrit le Vatican.

L'Eglise catholique ne reconnaît pas le divorce, mais peut, par un "décret de nullité", déclarer qu'un mariage n'était pas valable au moment de sa célébration si certaines conditions n'étaient pas réunies chez les époux, notamment le libre arbitre, la maturité psychologique ou la volonté d'avoir des enfants.

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 18h22 | Lien permanent

L'ABCD de l'égalité de retour en novembre

Le plan d'action pour l'égalité entre filles et garçons, qui a succédé aux « ABCD de l'égalité », prendra forme à l'automne.

Le ministre du gender poursuit son travail.

Pour le secrétaire national de l'UMP Vincent le Biez, une véritable idéologie du genre est en train de s'imposer dans la société :

"[...] cette idéologie du genre repose sur une vision très extensive du rôle du politique dans la société. Derrière la candide expérimentation des ABCD de l'égalité, on sent bien la volonté de réorienter les consciences, pour ne pas dire de redresser les torts, en confiant à l'éducation nationale des missions assez éloignées de ses préoccupations originelles. Ce faisant, le politique infantilise la société et minimise les évolutions qui s'opère naturellement en son sein: qui ne voit pas que le sexisme et le machisme ont, fort heureusement, largement diminué au cours des dernières décennies et que ce mouvement n'est pas prêt de s'arrêter, sans qu'il soit besoin d'un quelconque activisme politique ? [...]"

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 18h09 | Lien permanent

Les Bordelais se mobilisent pour la manif du 5 octobre

0

1 3
4

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 18h02 | Lien permanent

Elections du 15 septembre en Russie: un grand silence occidental sur les résultats.

Et ce silence est bien compréhensible, quand on lit l'analyse d'Alexandre Latsa. Rappelons qu'Alexandre Latsa tient le blog Dissonance, qui s'illustre notamment par de régulières et très précises analyses de l'évolution de la démographie russe. Alexandre Latsa sera présent à Paris ce lundi 22 septembre pour un débat sur la nécessité d'une politique française indépendante en Europe de l'Est.

Regard sur les élections du 15 septembre 2014 en Russie

Ce dimanche 15 septembre 2014 ont eu lieu des élections locales en Russie concernant l’élection des gouverneurs de 30 régions, les députés des parlements régionaux de 14 entités administratives de la Fédération de Russie (Républiques, Oblast, …) ainsi que les maires de trois villes de la Fédération de Russie. Ces élections relativement passées sous silence par les grands médias occidentaux présentaient deux intérêts essentiels.

Quel bilan tirer de ses élections ?

  • Le premier enseignement était d’estimer le soutien à Russie-unie, le parti du pouvoir, dont la popularité n’a cessé de croitre de 2000 à 2010. Après la crise financière mondiale et, surtout, les élections contestées en 2011, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue, altérant considérablement l’image de Russie-Unie de la population russe.
  • Le second intérêt était de voir la réaction des électeurs de Crimée. En effet, les Criméens ont pu, pour la première fois, participer à une élection en Russie et voter en tant que citoyens russes, la Crimée ayant rejoint la Fédération de Russie en mars dernier.

Lire la suite "Elections du 15 septembre en Russie: un grand silence occidental sur les résultats."

Paula Corbulon

Posté le 20 septembre 2014 à 17h58 | Lien permanent | Commentaires (0)

Valls se prendrait pour Louis XIV ?

Le Lab d'Europe 1 rapporte un tweet d'une journaliste de BFMTV, selon qui Manuel Valls aurait dit à ses proches : "l'Etat, c'est moi", empruntant une célèbre phrase attribuée à tort à Louis XIV. Tout ceci au conditionnel bien sûr. Valls en perruque poudrée et talons rouges, ma foi...

L'etat c'est moi

Marie Bethanie

Posté le 20 septembre 2014 à 16h56 | Lien permanent | Commentaires (1)

Genève : les chefs d’Églises dénoncent le génocide perpétré en Irak

La Mission permanente du Saint-Siège près les Nations-Unies à Genève ayant invité les Patriarches et évêques des Eglises du Moyen-Orient, ceux-ci ont donné un témoignage de la situation dramatique vécue par les populations, allant jusqu'à dénoncer un génocide en Irak :

"Depuis presque 2 000 ans, les communautés chrétiennes ont été quotidiennement présentes dans la région mais maintenant, particulièrement en Irak et en Syrie, nous sommes visés par les crimes de l’EI pour nos convictions religieuses. Ils nous persécutent « au nom de Dieu », une claire violation du Droit de l’Homme fondamental de liberté religieuse. L’idéologie sur laquelle le soi-disant État Islamique justifie son agression est fondamentalement contraire aux Droits de l’Homme. Il en résulte un génocide, le meurtre d’innocents forcés à partir et d’autres graves abus. Ainsi l’EI (le Daesh) est une menace non seulement pour les chrétiens mais aussi pour des groupes d’autres religions et d’autres ethnies mais également pour la société tout entière au Moyen-Orient et pour la communauté internationale. Si elle n’est pas fermement condamnée et effectivement détruite, cette idéologie va endommager tout le système des Droits de l’Homme en créant un précédent dangereux d’indifférence envers la protection des peuples vulnérables."[...]

Les prélats sont très fermes et leurs demandes légitimes :

"Nous demandons fermement une assistance humanitaire, sociale et financière et que la sécurité soit prévue pour nos communautés.

Il est urgent, spécialement à l’approche de l’hiver, de :

  • garantir un toit pour les personnes déplacées,
  • des conditions de vie adéquates,
  • une assistance médicale appropriée
  • et la scolarisation des enfants.

Tandis que toutes ces dispositions sont nécessaires mais aussi urgentes, le droit de retourner dans leurs maisons et propriétés qu’ils ont dû abandonner doit être garanti, avec la participation de la communauté internationale et par l’action des Nations-Unies jusqu’à ce que les autorités nationales puissent exercer leur responsabilité sur tout le territoire de l’État.[...]"

Puissent-ils être entendus ...

Marie Bethanie

Posté le 20 septembre 2014 à 15h21 | Lien permanent

Visite virtuelle de l'enclos du Temple, sa prison, son église, ses hôtels

Pour les Journées du Patrimoine, Le Point.fr a édité une série de vidéos proposant une visite virtuelle de grands monuments gallo-romains et médiévaux aujourd'hui disparus. Pour visiter le Temple, sa prison, son église, ses hôtels, suivez le guide !


Patrimoine disparu : La prison du temple par LePoint 

Marie Bethanie

Posté le 20 septembre 2014 à 13h06 | Lien permanent

Défense de la vie : Mariano Rajoy, des Français attendent aussi que vous teniez vos promesses !

Communiqué de Droit de naître :

"A la veille d’une mobilisation pro-vie géante à Madrid et sur l’ensemble du territoire espagnol, « Droit de Naître » a remis ce vendredi 19 septembre à l’ambassade d’Espagne à Paris plus de 12 000 pétitions demandant au chef du Gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, de tenir sa promesse d’abroger la loi Aido banalisant l’avortement dans son pays. Il y a quelques mois, M. Rajoy avait fait part de son intention – conformément à sa promesse électorale - de mettre en place une nouvelle législation, plus favorable au respect de la vie dès la conception.

Cette annonce avait suscité un grand enthousiasme en Europe, particulièrement chez ceux qui luttent au quotidien pour la défense du droit de naître. Malheureusement le lobby pro-avortement – pourtant ultra-minoritaire et dépassé - semble en passe de convaincre le chef du Gouvernement espagnol de reculer...

En interpellant directement M. Rajoy, Droit de Naître exprime son entière solidarité avec les millions d’Espagnols pro-vie qui manifesteront ce dimanche."

Louise Tudy

Posté le 20 septembre 2014 à 12h03 | Lien permanent

Sécurité renforcée place Saint-Pierre par crainte d'une attaque

Lu ici

"La sécurité a été renforcée place Saint-Pierre, après l'interception par des services de renseignement étrangers d'un message menaçant évoquant une possible attaque au Vatican, selon un journal italien samedi.
Un service de renseignement étranger a alerté cette semaine l'Italie en lui indiquant avoir intercepté une conversation entre deux interlocuteurs parlant arabe, évoquant une "action d'éclat mercredi au Vatican", selon le quotidien Il Messaggero.

Le mercredi est le jour où le pape tient une audience générale sur la Place Saint-Pierre, devant la basilique.
Une unité antiterroriste italienne a établi que l'un des interlocuteurs était passé en Italie il y a huit mois, selon le journal.

Le Vatican a réfuté cette semaine que le pape François, qui se rend en Albanie dimanche, soit menacé par une attaque islamiste. Mais la sécurité a néanmoins été renforcée au Vatican pour les audiences de mercredi et de dimanche, selon Il Messaggero.
Des chiens policiers ont été déployés pour détecter des explosifs, et les hôtels du quartier ont été placés sous surveillance, d'après le quotidien La Repubblica".

Le Salon Beige

Posté le 20 septembre 2014 à 11h59 | Lien permanent | Commentaires (0)

Voitures incendiées : un maire du Nord écrit à François Hollande

À Halluin, petite ville du Nord sans histoire, pas moins de 21 voitures ont été incendiées en deux semaines. Gustave Dassonville, le maire UMP, a envoyé lundi un courrier à François Hollande pour demander des renforts policiers.

PHOaf10eb60-3ef7-11e4-8646-20aafc3d6ef3-805x453

"Ce qui se passe dans les rues de ma ville n'est rien d'autre qu'un début de guérilla urbaine. Bientôt, si vous ne faites rien, c'est l'état d'urgence que vous serez contraint de décréter". Ces mots sont ceux de Gustave Dassonville, le maire UMP d'Halluin. Dans un courrier de deux pages adressé lundi à François Hollande, il exprime sa colère face aux incendies de véhicules qui se multiplient depuis la fin du mois d'août. Dans cette commune du Nord de 20.000 habitants, proche de Lille et réputée tranquille, 21 voitures ont brûlé ces deux dernières semaines."[...]

"Mes administrés n'en peuvent plus. Je me suis rendu sur place hier dimanche pour aller à la rencontre des victimes de la nuit précédente: façades de maisons noircies par les flammes, carcasses de véhicules brûlés autour de nous. On se serait cru à Beyrouth dans les années 1980. Et que fait l'État? Rien", écrit l'édile élu en mars dernier. Le quartier de la Rouge Porte, à l'origine paisible, serait désormais le théâtre de règlements de comptes liés au trafic de drogue. À la mairie, on pointe du doigt la responsabilité de l'ancienne équipe municipale socialiste qui a laissé «s'installer la délinquance»."[...]

Est-ce qu'assurer la sécurité des personnes et des biens n'est pas l'un des devoirs qui incombent à l'Etat ?

Marie Bethanie

Posté le 20 septembre 2014 à 10h07 | Lien permanent | Commentaires (15)

"La haine antichrétienne, c’est aussi la haine de la fidélité"

Il y a quelques jours, le Salon beige vous proposait une "pause sourire" à l'aide d'une affiche parodique des publicités Gleeden, revisitées façon catho :

Eden

Ce matin, Vivien Hoch revenait sur cette belle notion chrétienne de "fidélité", combattue pied à pied par le nihilisme ambiant :

"Le nihilisme qui s’épand détruit les dernières barricades dressées contre lui. Ces barrières ont la forme charpentée et solide d’une église."

"« Fidélité » vient du latin fides, lui-même issu du grec ancien σφίδη, dont est issue la vertu théologale de « foi ». Fidélité veut dire « avoir confiance en quelqu’un », « accorder du crédit à », « inspirer confiance ». La dernière campagne (massive) de publicité du site Internet « Gleeden », qui représente des pommes alignées, dont une est croquée, est un coup d’épée en plein cœur de cette confiance.

« Gleeden » est en effet un site de rencontre qui fait la promotion de l’adultère entre personnes mariées. Une société qui permet ce genre de campagnes d’affichage inspire-t-elle confiance ? Les publicités sont imposées : l’utilisateur du métro n’a pas le choix, il passe devant ces affiches immorales, ou il ne passe pas. Cette campagne de publicité impose son nihilisme à la face de gens qui n’ont rien demandé. Et elle détruit la confiance que les gens peuvent encore avoir envers la société.

« Fidélité », c’est aussi ce qui lie l’intime d’un couple, le maintient en vie, le fait exister et lui donne les conditions de possibilité d’un cheminement vers quelque chose comme le bonheur. L’idéologie nihiliste d’État entame gravement – on le sait – la famille, la filiation, le couple et l’amour humain en général. Ce genre de campagne de publicité fait de cette destruction son commerce.

« Fidélité » signifie aussi protection, patronage, assistance, aide, secours, tutelle. Qui, lorsqu’il est confronté à un adultère ou à un divorce (ou les deux), nage dans une joie complète ? Personne ! C’est bien plutôt une détresse, une difficulté. Une entreprise qui joue avec le malheur des autres, l’encourage et en fait commerce est ignoble. Une société qui le permet contrevient radicalement à sa raison d’être et à sa vocation d’aider ceux qui ont besoin d’être aidés.

« Fidélité » signifie aussi loyauté, droiture, conscience, franchise, sincérité, honnêteté. Des valeurs avec lesquelles le christianisme irrigue l’Occident depuis des siècles, avec plus ou moins de réussite, mais qui a toutefois donné un cadre moral et des valeurs « humanistes ». Avec le matraquage permanent de publicités de mauvais goût, nihilistes (la région Île-de-France qui fait la promotion de l’avortement de masse), irrespectueuses envers le christianisme (espaces culturels Leclerc) ou carrément christianophobes (Benetton), ce sont les valeurs chrétiennes qui sont attaquées. Le nihilisme qui s’épand détruit les dernières barricades dressées contre lui. Ces barrières ont la forme charpentée et solide d’une église ; ces barrières sont les chrétiens, et sa charpente sont les valeurs chrétiennes de morale, de droiture, d’honnêteté et de fidélité."

Marie Bethanie

Posté le 20 septembre 2014 à 09h52 | Lien permanent

4 octobre : conférence à Lyon sur la conversion des musulmans

Conférence le samedi 4 octobre à Lyon sur :

"De l'Islam au Christ".

Par le père Pierre-Marie Soubeyrand, bien connu pour son expertise de l'Islam. Elle sera précédée par le témoignage de Fatima, nouvellement baptisée.

Organisée par Mission Angelus en collaboration avec la communauté Saint Martin, elle aura lieu à 20h au centre Jean XIII à Meyzieu.

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 09h40 | Lien permanent

27 septembre : manifestation à Malines contre la persécution des chrétiens

E

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 09h17 | Lien permanent

10 octobre : conférence internationale sur la famille à Bayonne

Conference_internationale_famille_diocese_bayonne_64Présentation par Guillaume d'Alançon, Délégué général de l'Académie diocésaine pour la Vie du diocèse de Bayonne :

"Parce que la vie n'a pas de prix,
Parce que la famille c'est un bien... nécessaire,
Parce que la paix du monde est en danger,
L'Académie diocésaine pour la Vie de Bayonne à la joie de vous inviter à une conférence à trois voix pour le moins inédite.

La rencontre entre trois personnalités, l'une venant de Russie, une autre des Etats-Unis d'Amérique, deux pays qui vivent actuellement une période difficile au niveau de leurs relations, et enfin un représentant du monde de la souffrance, venu il y a quelques années d'Irak, musulman converti à la foi catholique ; cette rencontre nous permettra de mesurer à quel point la défense de la famille -et de la vie- sont un lieu de communion et de paix, dans le Christ. Promouvoir la famille c'est se placer à un niveau supérieur, c'est quitter le marasme de nos disputes, de nos haines, pour entrer dans la sphère de la civilisation de l'amour par la porte de la vérité.

La famille aux carrefour des cultures ne change pas de nature. La vie d'un embryon chinois ou péruvien a la même valeur aux yeux de Dieu, tout comme celle du trisomique ou du vieillard au bout de sa course. A chaque fois, c'est le visage du Christ qui apparaît en filigrane.

Que Notre-Dame de la Famille et de la Vie nous accompagne."

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 08h35 | Lien permanent

25 septembre : conférence sur les Cristeros à Lyon

ImagesJeudi 25 septembre, conférence d'Hugues Kéraly sur l'actualité des Cristeros.

A 20h30, à Lyon, Centre scolaire aux Lazaristes, 24 montée Saint-Barthélémy, Lyon 5e.

Vous entendrez le journaliste qui a enquêté sur la plus grande insurrection catholique du 20e siècle, interdite d'histoire pendant 3 générations. Une conférence illustrée par de nombreuses photographies historiques recueillies au Mexique. Libre participation aux frais.

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 08h06 | Lien permanent

18 octobre : 7e Journée de la réinfo de la Fondation Polemia

RLien.

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 07h45 | Lien permanent

30 septembre : conférence du Professeur Joyeux à St Maur des Fossés

A 20H30, lieu à préciser à Saint-Maur-des-Fossés.

Thème:

Santé, Amour, Sexualité: comment en parler à nos enfants et petits-enfants ?

Les parents ne se sentent pas toujours à l'aise pour aborder ces sujets; par ailleurs l'école a pris en main le sujet de l'éducation sexuelle. est-ce son rôle, jusqu'où ? comment exercer sa responsabilité de parents et affirmer ses droits de premier éducateur ?  La nomination de Najat Vallaud Belkacem au ministère de l'Education Nationale doit renforcer notre vigilance.

Henri Joyeux est un cancérologue réputé, professeur des Universités, ancien président de Famille de France (association a confessionnelle).

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 07h42 | Lien permanent

La troupe “Europa-Scout” de l’institution de l’Angélus recherche un Assistant

La troupe “Europa-Scout” de l’institution de l’Angélus recherche un Assistant pour sa troupe composée d’une vingtaine de garçons. Cette troupe existe depuis 2009 et représente un magnifique moyen d’évangélisation des jeunes via la pédagogie scoute.
 
L’Angélus, soutenue par l'abbaye Bénédictine de Randol, est une  Institution d’enseignement pour le Primaire et Secondaire catholique indépendante fondée et dirigée par l’Abbé Spinoza, Prêtre, enseignant et éducateur de la Fraternité Enseignante des Cœurs de Jésus et de Marie.
 
Prière de contacter Mr l’abbé Spinoza à :  institution.angelus@laposte.net.
Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 07h36 | Lien permanent

22 septembre : conférence sur le gender au Chesnay (78)

Gender Le Chesnay

Michel Janva

Posté le 20 septembre 2014 à 07h30 | Lien permanent

C’est arrivé un 20 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 20 septembre 1378 : début du Grand Schisme d'Occident.

À la demande des Romains, un pape italien est élu sous le nom d'Urbain VI le 7 avril. Il succède alors à Grégoire XI, qui avait décidé, un an plus tôt, de rétablir la papauté à Rome. Mais le nouveau souverain pontife déplaît fortement aux cardinaux français, qui, en septembre, élisent un nouveau pape, Clément VII. Ce dernier s'installe à Avignon. L'Église se voit alors divisée entre les partisans de chacun des deux pontifes. Leurs morts donneront lieu à l'élection de deux nouveaux papes, qui entreront immédiatement en conflit l'un contre l'autre.

Un conclave réuni à Fondi élit Robert de Genève antipape d'Avignon. Celui-ci prend le nom de Clément VII. Cet épisode marque le début du Grand Schisme d'Occident, l'Eglise ayant désormais deux papes, Clément VII et Urbain VI. Ce dernier mènera une politique autoritaire, si bien qu'il perdra peu à peu tous ses alliés. Le pontificat de Clément durera jusqu'à sa mort, le 16 septembre 1394 à Avignon. Il sera remplacé par Benoit XIII.

  • le 20 septembre 1695 : naissance de Claude de Saint-Simon, religieux français, 80e abbé de Jumièges, puis évêque.
  • le 20 septembre 1697 : signature du Traité de Ryswick.

La signature du Traité de Ryswick met fin à la Guerre de la Ligue d'Augsbourg qui oppose Louis XIV et la Grande Alliance. Il permet à la France d'être reconnue comme la propriétaire de la Baie d'Hudson au Canada. De plus elle récupère à nouveau Terre-Neuve mais ne garde, en contrepartie qu'un bout de l'Acadie. Ce traité détermine que la moitié de l'île d'Haïti va à la France et la seconde moitié à l'Espagne. Les Français finissent par obtenir le côté occidental de Saint-Domingue. Cf. le 17 mai.

  • le 20 septembre 1703 : les Camisards massacrent des habitants catholiques de Saturargues, près de Lunel.
  • le 20 septembre 1792 : victoire française sur les Prussiens à Valmy.

L'armée française emmenée par les généraux Dumouriez et Kellermann l'emporte face aux Prussiens du duc de Brunswick. Cette victoire surprise donne un coup d'arrêt à l'invasion de la France révolutionnaire par les puissances monarchistes. Depuis l'emprisonnement de Louis XVI, en août 1792, les Prussiens avaient envahi l'Est de la France sans difficultés. Valmy est appelée « la première victoire militaire de la république ». Ce que la république oublie de dire c'est qu'au début de la bataille, les soldats français se battaient pour le Roi. La nouvelle de la fin de la monarchie leur parvenant qu'après.

La bataille de Jemappes, du 6 novembre suivant, est la première victoire de la république ; elle est surtout due à l'écrasante supériorité numérique des Français : 40 000 Français contre à peine 13000 Autrichiens.

  • le 20 septembre 1792 : vote d'une loi autorisant le divorce en France / première loi française sur le divorce.

L'Assemblée législative vote le divorce. La nouvelle loi a un impact très fort sur la population. A partir de l'an VII (fin 1798 et début 1799), un mariage sur trois est dissout à Paris. Le but est de transformer le mariage, sacrement indissoluble qui relève de l'église, en simple contrat notarial. La nouvelle loi est abolie en 1816 sous Louis XVIII, puis rétablie en 1884.

  • le 20 septembre 1804 : décès de Pierre Méchain, astronome français.
  • le 20 septembre 1854 : bataille de l'Alma.

Cette bataille à lieu pendant la guerre de Crimée. C'est en souvenir de cette bataille et pour saluer leur courage et leur action décisive qu'est réalisé le Zouave du pont de l'Alma à Paris par le sculpteur Georges Diebolt.

  • le 20 septembre 1870 : entrée des troupes italiennes dans Rome.

Ayant retiré ses troupes de Rome entre le 4 et 6 aout Napoléon III trahit le Saint Père et laisse les Italiens s'emparer par la force de la ville éternelle. Le pape se considère prisonnier et ne sort plus du Vatican. Cette controverse, appelée « Question romaine » durera jusqu'en 1929 avec les accords du Latran.

  • le 20 septembre 1900 : le pape Léon XIII dissout officiellement les États pontificaux.
  • le 20 septembre 1907 : décès d'Henri Moissan, chimiste français.

Pharmacien français, il est connu pour avoir isolé le premier le fluor. Ses travaux vont trouver de nombreuses d'applications dans l'industrie. Il reçoit le prix Nobel de chimie de 1906[].

  • le 20 septembre 1989 : déclaration du chef des Druzes au Liban.

Oualid Joumblatt, chef des Druzes, déclare : «que Dieu maudisse la France, si elle s'en prend à l'Islam. »

Cité par François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et des mœurs (Editions de Chiré page 359)

  • le 20 septembre 1992 : référendum en France sur le traité de Maastricht

Il aboutit à une courte victoire du « oui »: 51%.

  • le 20 septembre 1996 : 1er voyage d'un pape, en l'occurrence, Jean-Paul II en Bretagne (à Sainte-Anne-d'Auray).

Dans le cadre de la célébration du 1500ème anniversaire du baptême de Clovis et de ses guerriers, donc du baptême de la France, le pape vient prier aux pieds de la statue du Comte de Chambord offrant la couronne de France à Sainte Anne.

Extrait de l'homélie du Saint Père :

« Cette foi, qui est votre héritage commun, est affrontée à de nombreux défis. Certes, les causes d'inquiétude sont multiples. Ainsi, on voit se développer un climat d'indifférence et d'individualisme; certains ne savent pas accepter l'autre dans sa différence; certains désespèrent devant le mal du monde. Trop souvent la mémoire chrétienne s'affaiblit, notamment dans les jeunes générations, qui ont bien du mal à s'approprier leur héritage religieux. Mais on perçoit aussi chez vous de nombreux signes de vitalité. L'Esprit Saint est à l'œuvre dans les cœurs et suscite d'admirables conversions intérieures, des vocations inattendues, un renouveau du sens de la vie conjugale; des laïcs de plus en plus nombreux s'engagent dans l'animation de la communauté chrétienne et dans les structures de la vie publique et sociale. Aujourd'hui, je suis venu vous inviter à faire grandir l'espérance en vous et autour de vous. Comme vos pères dans la foi, soyez des bâtisseurs de l'Église dans les générations nouvelles!

Vivez l'espérance, mettez votre confiance en ce Dieu qui a fait alliance avec les hommes dans la personne de son Fils Jésus! Une représentation traditionnelle de sainte Anne nous la montre faisant lire la Bible à sa fille Marie. C'est une invitation à accueillir la parole de Dieu, à s'en imprégner pour en témoigner dans les réalités humaines. Ouvrez vos cœurs au Christ sa parole vous indique le chemin pour aller vers son Père! Dans l'humble fidélité aux appels adressés par Dieu dans la vie quotidienne, chacun donne sa propre réponse de foi à la Parole. C'est ce que firent tant de familles de votre région. »

L'intégralité se trouve ici :

 

La statue du Comte de Chambord a été réalisée par le sculpteur Caravaniez. Elle représente le Prince en prière, revêtu du manteau du sacre, agenouillé face à Sainte-Anne, avec à ses pieds la couronne de France posée sur un coussin. Autour du piédestal se dressent quatre statues : sainte Jeanne d'Arc, sainte Geneviève, Duguesclin et Bayard.

Lois Spalwer

Posté le 20 septembre 2014 à 06h51 | Lien permanent | Commentaires (4)

19 septembre 2014

Mistral : ça brûle en France à cause de l'embargo russe

Lu ici :

"Les légumiers léonards ont frappé ce vendredi soir. Ils ont mis le feu à la Mutualité Sociale Agricole (...) ils ont également déversé une quantité importante d'artichauts invendus. Les agriculteurs continuent de souffrir de l'embargo russe et de la chute des cours de pommes de terre et d'échalotes".

Tre

Le Salon Beige

Posté le 19 septembre 2014 à 23h10 | Lien permanent | Commentaires (19)

Fraude ou pas fraude en Ecosse? Pour ceux qui croient encore en la démocratie

Une photo et une vidéo.

Le Salon Beige

Posté le 19 septembre 2014 à 23h01 | Lien permanent | Commentaires (6)

500e anniversaire de la canonisation de Saint Bruno

Un sympathique reportage de France Info :

"On célèbre cette année le 500e anniversaire de la canonisation de Saint Bruno, le fondateur de l’ordre des moines Chartreux. A cette occasion, le musée de la Grande Chartreuse à Saint-Pierre-de-Chartreuse propose jusqu’au 6 octobre à la Grange de la Correrie une exposition regroupant 80 œuvres qui permettent de retracer la vie du célèbre moine et de mieux comprendre son influence spirituelle. [Lire la suite]

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 20h59 | Lien permanent

Le CHU de Poitiers aurait-il dû maintenir Titouan en vie ?

Annoncé par des proches de la famille, le décès de ce petit bout de chou de 900g, né quatre mois trop tôt, n'a pas encore été confirmé. Mais le CHU de Poitiers avait annoncé hier :

"L’état de santé du nouveau-né s'est dégradé ces dernières heures et les modalités d'accompagnement de fin de vie ont été définies en associant la famille."

Un communiqué qui soulève des questions éthiques, comme le relève Adélaïde Poujol :

"Pour le corps médical, plusieurs fois réuni pour étudier la situation, un temps était nécessaire pour la réflexion. Pour les parents, en revanche, la décision était prise : ils ne veulent pas d’un enfant handicapé. Plus encore, ils dénonçaient l’attitude des médecins coupables [à leurs yeux] d’acharnement thérapeutique… Alors que ces derniers affirment que les soins dont bénéficie Titouan n’entrent pas dans la catégorie des soins dits « intensifs ». (...)

Peu de détails ont été donnés sur l’état de santé de Titouan, peu de choses ont été révélées par l’équipe médicale sur les séquelles dont il aurait été victime : les médecins le savaient-ils vraiment ? On sait seulement que son état s’était fortement dégradé ces derniers jours. Est-ce la réaction des parents qui aurait influencé la prise de décision ?

Telles que les choses ont été présentées, l’arrêt des soins a été décidé non pas parce qu’il s’agissait d’obstination déraisonnable mais parce que le handicap aurait été « trop lourd ». « Derrière le regard que l’on porte sur les personnes vulnérables, il y a un enjeu de civilisation », commente encore Tugdual Derville. Nul ne peut nier la difficulté que représente l’accueil d’un enfant handicapé, mais comment accepter que le corps médical laisse mourir un enfant parce que ses parents n’en veulent pas ?"

Il y a quelques années, la revue Ombres et lumière avait consacré un numéro à la grande prématurité. Faut-il systématiquement réanimer ? Quelle différence entre soin et traitement ? Qu'est-ce qui relève de l'acharnement thérapeutique ? Peut-on laisser mourir un enfant parce qu'il sera handicapé ?  Extrait de ce numéro, l'interview du Père Mattheeuws donnera un éclairage chrétien aux médecins et aux familles confrontés à toutes ces questions.

Ajoutons que l'OCH, qui édite cette revue, propose une ligne d'écoute pour soutenir et conseiller ceux qui en ont besoin.

Louise Tudy

Posté le 19 septembre 2014 à 20h12 | Lien permanent

Europacity : ce projet insensé aurait du s'appeler "Panem et circenses"

Mais ça faisait sans doute trop culturel. Et puis, pouah, du latin !

A découvrir en moins de 3 minutes cette dérive au nom venu d'ailleurs et dont ont sûrement besoin les investisseurs Français :

 

Le Salon Beige

Posté le 19 septembre 2014 à 19h24 | Lien permanent | Commentaires (9)

Quand certains députés copient-collent...

Vous êtes contents de recevoir une réponse de votre député? Alors lisez ceci. Ensuite, vous pouvez toujours lui écrire pour lui demander des comptes. Vous aurez peut-être une chance d'avoir une réponse personnalisée...

Le Salon Beige

Posté le 19 septembre 2014 à 17h32 | Lien permanent | Commentaires (7)

Sarkozy II : le retour.. dans la surprise générale

Sur Facebook : "Je suis candidat à la présidence de ma famille politique"

Le Salon Beige

Posté le 19 septembre 2014 à 16h20 | Lien permanent | Commentaires (41)

UE : plusieurs pays membres auraient acheté du pétrole à l'Etat islamique

D'après l’ambassadrice de l’Union européenne en Irak, Jana Hybaskova, lors d'une discussion au sein de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen. Elle n'a fourni aucun nom. La vidéo (en anglais) :

 

Louise Tudy

Posté le 19 septembre 2014 à 16h17 | Lien permanent | Commentaires (4)

"Moi, président", "c'est pas facile"

... pas facile pour les Français, on est bien d'accord, Monsieur le Président. Ce matin, Rachida Dati, dont on pense ce qu'on veut, mais qui a son franc-parler, fustigeait sur BFMTV l'anaphore "c'est pas facile", utilisée par François Hollande lors de sa conférence de presse, estimant indigne de s'abriter derrière la difficulté de la tâche pour se faire pardonner ses erreurs et ses incompétences.

 

Marie Bethanie

Posté le 19 septembre 2014 à 16h11 | Lien permanent

Des médias refusent d'écouter des enregistrements téléphoniques qu'ils citent

Récit d'une manipulation médiatique décryptée par IHS News :

"[D]ébut septembre déjà, le quotidien italien La Repubblica avait indiqué que lors d’un entretien téléphonique entre M. Barroso et M. Poutine, ce dernier avait refusé de répondre à une question sur la présence de soldats russes en Ukraine, et s’était fait menaçant en déclarant: «Si je le veux, en deux semaines, je prends Kiev». Si la Commission Européenne avait déclaré qu’elle ne souhaitait pas commenter une discussion privée (laissant sous entendre ainsi que le contenu était vrai), la diplomatie russe n’avait pas eu autant de scrupules…le Kremlin avait immédiatement dénoncé cette attaque et s’était dit prêt à rendre public l’enregistrement de la conversation téléphonique entre MM. Poutine et Barroso «pour lever tout malentendu» et cela sur simple demande. Car c’est une chose qui est trop souvent oublié, mais l’ensemble des conversations privées entre responsables politiques sont enregistrées…question de prudence qui, comme nous le voyons ici, n’est pas dénuée de fondement. Ainsi donc suite à cette proposition du Kremlin, on imagine aisément que La Repubblica et les médias, qui ont repris son information, se sont précipités pour demander une copie de la conversation ou du moins du passage incriminé… Pas du tout, le service de presse du Kremlin indique que seuls deux journaux en ont fait la demande (demande satisfaite) mais que ces journaux étaient tous les deux russes. Mais le quotidien italien n’aura perdu aucune crédibilité puisque personne n’aura relevé l’affaire se contentant de la déclaration «Si je le veux, en deux semaines, je prends Kiev»…"

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 16h05 | Lien permanent

Barack Obama va armer les islamistes

La Chambre des représentants a donné son aval au projet de Barack Obama d'armer et de former les rebelles syriens, par 273 voix contre 156. Le texte doit maintenant être adopté par le Sénat, avant la promulgation présidentielle. Barbara Lee, élue démocrate de Californie, s'interroge :

« Il y a trop de questions sans réponses à mes yeux pour que je soutienne cet amendement. Comment ferons-nous pour garantir que les armes américaines que nous fournirons aux rebelles syriens ne tombent pas entre de mauvaises mains, comme c'est arrivé avec les rebelles que nous soutenions en Libye? »

Excellente question. Comment font les Américains pour distinguer les gentils rebelles des méchants rebelles, quand on sait que les opposants à Assad passent d'un groupe à l'autre. Et que les armes déjà livrés à ces gentils rebelles se sont retrouvées en Irak aux mains des méchants islamistes.

La Maison-Blanche va également dépenser 500 millions de dollars pour armer et former les rebelles.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 15h54 | Lien permanent | Commentaires (13)

Le Synode sur la famille doit donner un élan missionnaire aux époux chrétiens

Extraits d'une tribune d'Alex et Maud Lauriot Prevost, délégués épiscopaux à la Nouvelle Évangélisation, parue sur le blog de l'Homme nouveau :

"Le Pape a clairement identifié un écueil majeur qui entrave l’ambition évangélisatrice à l’échelle universelle et c’est une des raisons majeures qui l’a poussé à convoquer ce Synode. Il relève en effet, que les « positions » de l’Église se rapportant au couple, à la sexualité ou à la famille, telles qu’elles sont perçues, sont très souvent ignorées ou refusées, stigmatisées ou caricaturées. (...)

C’est pourquoi, il nous apparaît opportun de souligner ici avec beaucoup d’insistance la nécessité que le Synode – certes, rappelle la vérité révélée, le dogme et les conséquences morales de ce dessein merveilleux – mais surtout qu’il mette en évidence la puissante attractivité missionnaire et le pouvoir libérateur de l’évangile du couple et de la famille, de l’évangile de la sexualité et du corps, développé de manière si lumineuse par saint Jean-Paul II. (...) Cet évangile de l’amour humain rejoint en effet des aspirations existentielles les plus fortes, qui sont universelles, (...) : chaque homme, chaque femme, chaque couple, est comme « génétiquement » marqué à jamais par ce dessein créateur d’être à l’image et à la ressemblance d’un Dieu d’amour, de joie et de communion. Là est la source et le modèle du couple, de son amour conjugal, de sa joie, de sa fécondité et de sa paix, mais là aussi est sa quête centrale, sa soif inextinguible : « Donne-moi à boire que je n’aie plus soif ! » dit à Jésus la Samaritaine qui a déjà eu cinq hommes dans sa vie et dont le sixième ne semble pas non plus la combler… Méconnaître ou se couper de cette source assèche la vie conjugale ; la (re)trouver et y puiser en vérité dilate cette « génétique » conjugale pourrait-on dire ; elle guérit et elle unifie notre conjugalité si blessée et malade. Évangéliser, c’est avant tout conduire à cette source, témoigner qu’elle est effective et accessible à tous, qu’elle procure d’immenses bénéfices pour le couple, et par conséquent, pour la famille.

À la suite des apôtres, il nous semble indispensable qu’à l’occasion de ce synode, l’Église réponde avec force et pertinence aux foules contemporaines qui – en matière conjugale, sexuelle, familiale – crient « J’ai soif, donne-moi à boire ! ». Nous prions donc pour que l'Église parle comme saint Paul « sans crainte, avec force et assurance » pour témoigner à tous avec clarté : qu’elle nomme tout autant les écueils et les mirages trompeurs du monde moderne en matière d’amour, de mariage et de sexualité, que le magnifique chemin de bénédiction, de guérison, de libération et de conversion de l’Eros proposé par le Christ. Il conduit ainsi chacun « vers la béatitude à laquelle tend tout notre être » (Benoît XVI), afin que vivent et grandissent – malgré les inévitables aléas et les nombreuses limites de tous les conjoints – des couples durables, des familles durables, une sexualité belle et durable au sein du mariage. (...)

À cette fin, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’à l’issue de ce synode et en raison de son contenu, notre Pape François va sans aucun doute engager une mobilisation missionnaire sans précédent des couples chrétiens eux-mêmes : « Le mariage est appelé à être non seulement objet, mais sujet de la Nouvelle Évangélisation » affirmait Benoît XVI à l’ouverture du dernier synode. Certes le mariage est à évangéliser, mais pour mener cette mission si urgente, les couples, qui ont fondé leur vie sur le Christ, sont appelés à devenir eux-mêmes les premiers évangélisateurs de la famille ; ils ont reçu toutes les grâces pour cela, puisqu’en raison même de leur sacrement de mariage, Jésus-Christ et l’Esprit Saint les « établi(ssent) témoins et missionnaires de l’amour et de la vie » (Jean-Paul II)."

Louise Tudy

Posté le 19 septembre 2014 à 15h12 | Lien permanent | Commentaires (0)

19 septembre, ND de la Salette

 

ThMHYM322U

Ce 19 septembre marque le 168° anniversaire de l'apparition de Notre Dame à deux petits bergers à La Salette, dans les Alpes. Dans cette unique apparition, la Sainte Vierge exhorte les enfants, Mélanie et Maximin, à la confiance, la prière, la pénitence. Elle supplie aussi qu'on arrête de travailler le dimanche.

On pourra lire l'histoire passionnante du capitaine Darreberg, converti grâce à ND de La Salette, et dont je vous propose le début de l'histoire ici (extrait de la lettre mensuelle de l'abbaye Saint Joseph de Clairval, à Flavigny) :

"Il a plu toute la nuit sur un camp de prisonniers de guerre près de Stuttgart, et, le matin du 2 octobre 1940, des gouttelettes restent suspendues çà et là aux barbelés. «Quel étrange chapelet, monsieur l'aumônier! Ce sont nos souffrances qui pendent immobiles, un peu stupides et toutes grises... un rayon de soleil, et vous les verrez éclater dans la lumière. – Vous êtes bien pieux, aujourd'hui, je vous félicite». L'aumônier regarde avec étonnement le lieutenant Darreberg, qui ajoute, après une pirouette: «Ce n'est que poésie et littérature... une manière élégante de vous dire bonjour».

Le lieutenant Darreberg, l'aumônier le connaît bien. Il a éparpillé aux quatre vents sa première éducation chrétienne, et il en est tout fier. Quand il déclare: «Je n'ai aucune envie de devenir un Saint, absolument pas, mais juste le contraire», on est frappé de son étrange sincérité. Au camp, il a pris pour tâche de distraire ses codétenus, sa vocation propre, dit-il. De fait, on ne s'ennuie pas avec lui.

Mais ce matin, Darreberg n'a pas son air habituel. «Ça ne va pas?» questionne l'aumônier. À sa deuxième demande, le lieutenant répond, comme à regret: «Voilà: au début de notre captivité, vous nous avez raconté l'histoire de La Salette. Évidemment, c'est une pieuse blague, mais tout de même, ça a remué pas mal de types dans le camp. C'est très chic d'imaginer des trucs de ce genre pour faire passer les jours moins bêtement. – Ce n'est pas une «pieuse blague», proteste l'abbé. – Je veux aller me rendre compte sur place de cette légende. Pour aller sur votre montagne de mystère, que dois-je faire exactement?... – Il faudra attendre des jours meilleurs, nous sommes «bouclés» pour des mois... – Eh bien moi, l'abbé, je me «déboucle» aujourd'hui! – Vous dites? – Je m'évade ce soir». Ce soir-là, en effet, le lieutenant Darreberg reprend sa liberté, adroitement caché sous la bâche du camion qui a livré le pain. L'aumônier lance une rapide bénédiction: «Notre-Dame de La Salette, Vierge qui portez des chaînes, symboles de nos âmes captives sous la puissance du péché, accompagnez dans son voyage votre audacieux pèlerin!» Dans chaque chambrée, la nuit venue, on discute de cette folle équipée. «Si Notre-Dame de La Salette l'attend sur sa montagne, pense l'aumônier, Elle n'a pas besoin de carte, de ravitaillement, de boussole, ni de méthode bien rationnelle. C'est plutôt le contraire»." [la suite de l'histoire ... ]

Le Capitaine Darreberg par H. Perrin
Association des pèlerins de La Salette 
38970 Corps (6e édition 1973)

Marie Bethanie

Posté le 19 septembre 2014 à 15h05 | Lien permanent | Commentaires (2)

Caroline Fourest et les Femen soutenues par Manuel Valls et François Hollande

Yves de Kerdrel dénonce l'alliance entre le régime socialiste et les furies christianophobes :

"[...] La même Caroline Fourest, dans l’hagiographie consacrée à sa compagne, donne quelques clés pour mieux comprendre ce qui se passe depuis deux ans et demi. Alors qu’avec ses amies, si peu recommandables, elles agressaient un cortège de La Manif pour tous, elles se sont fait arrêter par les forces de l’ordre au point de se retrouver dans un “panier à salade”. À peine cinq minutes ont eu le temps de s’écouler avant qu’elles reçoivent un appel de Manuel Valls sur le portable de Caroline Fourest. « Il vient aux nouvelles, raconte-t-elle, en demandant “Vous êtes arrêtées ? ”, avant d’ajouter : “J’appelle le préfet et je me renseigne, conclut celui qui est alors ministre de l’Intérieur. » Curieusement, une fois arrivées au commissariat, elles sont toutes libres.

Mais le plus incroyable, c’est que pendant que le car de police roule, Caroline Fourest reçoit un SMS de François Hollande. « Il s’inquiète de l’agression et me soutient. J’en profite pour lui mettre la pression. Ce qu’il promet. » Quelle duplicité de la part de celui qui est le garant des institutions, de la séparation des pouvoirs et de la liberté de culte. Avec ce livre, les Femen ont signé leur crime : la christianophobie qui les fait vivre, le terrorisme qu’elles exercent et leur goût pour le blasphème sont soutenus par l’Élysée et par celui qui est aujourd’hui premier ministre."

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 14h20 | Lien permanent

Le lien indissociable entre l'Eucharistie et le mariage

Dans le cadre du débat sur le prochain Synode sur la famille convoqué par le Pape François, le cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan, a publié hier un article dans La Stampa. Cet article intervient quasi-simultanément à la publication de l'ouvrage sur le même sujet, publié par 5 cardinaux (parmi lesquels le Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi). Traduction de l'article du cardinal Scola par Belgicatho :

S"Souvent, l'Eglise est accusée d'insensibilité et de manque de compréhension à l'égard de la réalité des divorcés remariés sans que l’on réfléchisse attentivement à la raison de cette position qu'elle considère fondée sur la révélation divine. 

En fait, il ne s’agit pas d’un jugement arbitraire du Magistère de l'Eglise, mais de la prise de conscience de la nature singulière de la différence sexuelle et du lien indissociable entre l'Eucharistie et le mariage.

Dans cette perspective, il faut rappeler deux éléments qu'il est nécessaire de continuer à approfondir. Certes, dans l'Eucharistie, à certaines conditions, il y a un aspect de pardon, mais cependant ce n'est pas un sacrement de guérison. La grâce du mystère eucharistique actualise l'unité de l'Église comme épouse et corps du Christ, ce qui exige de celui qui reçoit la communion sacramentelle la possibilité objective de se laisser incorporer parfaitement à lui.

À la lumière de cette relation intrinsèque, nous devons dire que ce qui empêche l'accès à la réconciliation sacramentelle et à l'Eucharistie n'est pas un seul péché toujours susceptible d’être pardonné quand la personne se repent et demande pardon à Dieu. Ce qui rend impossible l'accès à ces sacrements est en revanche «l'état» (la condition de vie) dans lequel ceux qui ont établi un nouveau lien se retrouvent. Une condition qui demande d’être modifiée pour pouvoir correspondre à ce qui se réalise dans les deux sacrements. 

Dans le même temps, il est important de mettre beaucoup mieux en évidence comment le non-accès aux sacrements de la Réconciliation et de l'Eucharistie pour ceux qui ont mis en place un nouveau lien ne doit pas être considéré comme une «punition» par rapport à leur état, mais comme l’indication d'un chemin possible, avec l'aide de la grâce de Dieu et de l’immanence dans la communauté ecclésiale. Pour cette raison, chaque communauté ecclésiale est appelée à mettre en place toutes les formes appropriées pour leur participation effective à la vie de l'Église, tout en respectant leur situation particulière et pour le bien de tous les fidèles.

Sans nier la douleur et la blessure, la non-accession au sacrement de l'Eucharistie invite à un chemin vers la pleine communion qui adviendra au moment et de la façon qui seront déterminés à la lumière de la volonté de Dieu

 

Lire la suite "Le lien indissociable entre l'Eucharistie et le mariage"

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 13h51 | Lien permanent

"Hollande se représentera"

C'est aussi crédible que de dire que "la théorie du genre, ça n'existe pas".

Il faut dire que l'auteur est le même : Najat Vallaud Belkacem.

Michel Janva

Posté le 19 septembre 2014 à 13h03 | Lien permanent | Commentaires (7)


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2014 - Le Salon Beige