Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Retour sur la pub de Girbaud
Un nouvel évêque à Nice

Les Eglises de France et la Constitution

Les Eglises chrétiennes (orthodoxes, protestants et catholiques) ont publié une déclaration sur la Constitution. Extraits choisis :

- "l’éventuelle adhésion de la Turquie ne dépendra en rien de l’adoption ou du rejet du Traité." FAUX : la non-définition de l'Europe dans ce Traité présuppose la future adhésion de tout pays, quel qu'il soit.

- "L’Europe se trouve aujourd’hui devant le défi d’assurer le bien-être de tous ses habitants tout en contribuant à la paix et au développement dans le reste du monde. Cette solidarité vécue à l’intérieur et vers l’extérieur est l’âme de l’Union européenne." Là, je vous renvoie à l'exhortation apostolique de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II : Ecclesia in Europa. Il est dommage qu'un évêque catholique ait signé cette déclaration...

- "Reconnaissons, ensuite, qu’elle a permis non seulement un développement économique mais aussi la mise en place d’un modèle social que beaucoup nous envient." Quid de ce modèle social ? L'avortement ? le chômage ?

- "Une communauté de valeurs au service de l’homme." !!! Je ne peux plus m'empêcher de citer un extrait de l'exhortation du Pape : "À la racine de la perte de l'espérance (en Europe) se trouve la tentative de faire prévaloir une anthropologie sans Dieu et sans le Christ. Cette manière de penser a conduit à considérer l'homme comme «le centre absolu de la réalité, lui faisant occuper faussement la place de Dieu. On oublie alors que ce n'est pas l'homme qui fait Dieu, mais Dieu qui fait l'homme. L'oubli de Dieu a conduit à l'abandon de l'homme», et c'est pourquoi, «dans ce contexte, il n'est pas surprenant que se soient largement développés le nihilisme en philosophie, le relativisme en gnoséologie et en morale, et le pragmatisme, voire un hédonisme cynique, dans la manière d'aborder la vie quotidienne». La culture européenne donne l'impression d'une « apostasie silencieuse » de la part de l'homme comblé qui vit comme si Dieu n'existait pas."

Je rappelle aux catholiques que les conférences épiscopales et autres comités nationaux et internationaux ne disposent d'aucune autorité 'épiscopale', celle-ci étant détenue par chaque évêque, en lien avec l'évêque de Rome. C'est pourquoi nous voterons non.

Michel Janva