Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Villers-Bompard : la circonstance officialise l'alliance
Les émeutes de banlieue et l'opinion internationale

Cathophobie : l'Agrif déboutée faute de combattants

On se demandait dernièrement quelle association pouvait réagir aux assauts de haine que connaissent en France Dieu, l'Eglise et les catholiques. L'Agrif est au rendez-vous, mais semble bien seule...
Qu'attendent les catholiques pour soutenir une telle oeuvre et se regrouper enfin derrière la bannière du Christ?
Oh, je ne suis pas dupe, la couleur politique attribuée à cette association catholique gêne nombre de cathos qui, avec moult bonnes raisons bien confortables, ne veulent pas cautionner telle ou telle idée de tel ou tel parti auquel appartient tel ou tel membre...

Mais qu'est ce qui compte? L'objet, le but du combat ou la tête du voisin qui lui mène ce combat? "Nous n'avons qu'un honneur au monde, c'est l'honneur de notre Seigneur..." chantaient en leur temps d'autres catholiques Français en mettant leur vie au service de leur Foi.

On se meurt des guerres intestines qui minent notre Eglise et dont souffre Notre Seigneur! L'important est bien que flottent les Etendards du Christ-Roy car tous, "nous n'avons qu'un espoir au monde, c'est le triomphe du Seigneur". Le même Seigneur que désormais le Monde peut représenter impunément affublé d'un immonde préservatif... car nous n'étions pas là pour défendre notre Dieu...

Bernard Antony, Président de l’AGRIF communique :

"Par jugement du 3 novembre 2005, la 17ème chambre du Tribunal de Paris constituée par Madame Sauterand, Messieurs Boyer et Jean –Maeher, a débouté notre association de sa plainte contre le journal Libération à la suite de la publication de l’immonde caricature du Christ affublé d’un préservatif.

Pour ce Tribunal, finalement, l’image du Christ peut être dégradée sous le prétexte que le message à faire passer est acceptable, en l’occurrence la lutte contre le sida. En fait, contre les chrétiens, on peut tout se permettre !

D’évidence, on ne jugerait pas de la même façon un dessin semblable, aussi injurieux pour les juifs ou les musulmans.

« Selon que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cours vous feront blanc ou noir ». Cette phrase de La Fontaine exprime parfaitement la façon dont nos tribunaux jugent aujourd’hui en fonction de l’appartenance à une religion ou à une communauté selon les réactions qu’elles peuvent déclencher.

Tant que les chrétiens demeureront aussi passifs face aux injures les plus outrageantes pour leur foi et l’honneur de Dieu, il ne faudra pas s’attendre à d’autres jugements.

Au moment où en Indonésie, on décapite des petites filles parce qu’elles sont chrétiennes, au moment où en Egypte, on massacre les Coptes pour les mêmes raisons, il serait temps que les chrétiens de France prennent conscience que justice ne leur sera rendue que s’ils acceptent le combat pour leur survie qui leur est imposé. C’est ce à quoi l’AGRIF les convie.
Le 3 novembre 2005
"

Lahire

Commentaires

mongka

"La banière du Christ" : sur la croix, qu'aurait-il pensé de votre expression ? Et, après la Resurrection où avez-vous vu le Christ brandir une banière ? Vous confondez...

Lahire

Je regrette que votre commentaire ne soit pas plus explicite :
"La banière du Christ", c'est une métaphore, vous l'aurez compris...
Et justement, c'est bien juste après la Résurrection, qu'on représente le Christ avec une banière, symbole de sa victoire sur la mort!
Et puuis que dire encore des étendards du Roi, "Vexilla Regis", etc...

Mais là n'est pas du tout le coeur du post. N'épiloguons pas sur les mots, mais saississons l'esprit.

l'homme dans la lune

Jean Paul II a protégé l’Afrique du Sida
Pour les juges d’aujourd’hui, qui ont rejetté la demande de l'Agrif, montrer le Christ avec un préservatif, est une œuvre salutaire. Il faut que Jésus soit comme les autres, qu’il soit obsédé par le sexe, et que son prestige encourage l’utilisation du préservatif.

Pour l’esprit du monde Jean Paul II était un criminel de venir dans le pays le plus touché par le Sida, l’Ouganda pour dire « Le contrôle de soi et la chasteté sont les seuls moyens sûrs et vertueux pour mettre un terme à la tragédie du sida. » (stade de Kampala, février 1993).
Dix ans après c’est seul pays où la prévalence du Sida a baissé ( de plus de 10 à 5%) ; ce succès s’explique par l’utilisation des anciens et des chefs locaux pour prêcher le refus du vagabondage sexuel. Mes élèves m’ont dit que c’est impossible d’y renoncer ; mais si, il est passé de 30 à 6% des hommes d’après une étude de la revue scientifique de référence « science », présentée par sa concurrente « Nature » et analysée par la Fondation de Service politique.

Dans l’afrique toute entière ce sont les pays à majorité catholique qui ont le mieux résité à l’épidémie, à l’inverse de ceux qui ont nié le problème comme l’Afrique du Sud.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.