Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Ce n'était pas Paris mais Lyon
Réussite de la manifestation catholique à Madrid

Les étrangers voyous : dehors.

Le Conseil d'Etat a rejeté le référé-liberté déposé par SOS-Racisme contre Nicolas Sarkozy, qui voulait expulser les étrangers condamnés dans les violences urbaines. Nicolas Sarkozy avait annoncé mercredi devant les députés à l'Assemblée nationale qu'il avait demandé aux préfets d'expulser les étrangers, en situation irrégulière ou non, condamnés pour leur participation aux violences urbaines de ces derniers jours.

Mais, selon Dominique Sopo, président de SOS Racisme, les instructions données aux préfets "ne sont pas celles qui ont été dites à l'Assemblée nationale". "On peut aussi faire remarquer que pour l'heure le nombre d'étrangers expulsables" après les violences urbaines, "ne dépasse pas la dizaine". Nicolas Sarkozy a déclaré que "les instructions données aux préfets pour expulser les étrangers troublant gravement l'ordre public sont parfaitement légales et ne portent atteinte à aucune liberté fondamentale. Par conséquent, dans tous les cas où la loi le permet, les étrangers fauteurs de troubles seront expulsés vers leur pays d'origine. Des procédures sont en cours".

Michel Janva

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.