Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Libération condamné... à disparaître ?
La police de la pensée contre les "néo-réacs"

Finkielkraut face à la police de la pensée

Finkielkraut a renoncé à participer à un colloque sur la laïcité, organisé par le conseil régional Rhône-Alpes, sur le thème "Le sacré, le laïque et le profane". Un appel au boycottage de son intervention avait été mis en ligne sur le site musulman oumma.com, où il est traité de"raciste". Les signataires lui reprochent ses déclarations à Haaretz. Le site France-echos a lancé un mot d'ordre inverse original...

Les organisateurs du colloque affirment avoir reçu environ 200 mails d'invectives ou d'insultes contre sa venue. Finkielkraut a déjà renoncé à une autre conférence qui devait se tenir à Montpellier. "Je n'y vais pas, parce que je suis complètement désespéré par ce qui m'arrive. Aujourd'hui, mon image préempte ma pensée. Je ne suis pourtant pas un dingue, mais quelqu'un qui essaie de réfléchir." C'est bien ce qui lui est reproché... Par ailleurs, une soixantaine de personnalités, parmi lesquelles Mgr Gaillot, ont adressé une lettre au directeur de la radio France-Culture, lui demandant de suspendre l'émission hebdomadaire du philosophe, "Répliques".

Michel Janva

Commentaires

Couhoulinn

Même Gaillot? Ah le fieffé coquin!

Courage Monsieur Finkielkraut!

firith

C'est un signe clair en faveur de Finkielkraut. Quel révélateur plus fiable?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.