Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mitterrand, le devoir de mémoire
Etats-Unis : l'émouvant adieu d'un mineur

L'Aïd El Kebir met l'Education Nationale au pas

Les médias nous le rabachent suffisamment et nous donnent de véritables cours sur l'Islam : demain les musulmans fêtent l'Aïd-El-Kebir, à grands renforts d'explications, de multiples informations et de soutien des grandes chaînes de distribution comme Carrefour.

Au nom du respect de la "laïcité", "l'institution scolaire et universitaire doit prendre les dispositions nécessaires pour qu'aucun examen, aucune épreuve importante ne soient organisés le jour de grandes fêtes religieuses" précise une circulaire du ministère.
Paradoxe d'un système né de la haine d'une Eglise et non de la régulation des religions, le laïcisme français prend en compte les fêtes religieuses (et le lundi de Pentecôte?). Ne rêvons pas : Nos enfants ne bénéficieront pas des mêmes mesures pour le mercredi des Cendres et le vendredi Saint.

Autre paradoxe de ce système : "
Des autorisations d'absence doivent pouvoir être accordées aux élèves pour les grandes fêtes religieuses qui ne coïncident pas avec un jour de congé et dont les dates sont appelées chaque année par une instruction publiée au bulletin officiel".
D'un côté, on interdit aux enfants de porter des signes religieux à l'école parce que la religion doit se cantonner dans la sphère privée. Et de l'autre, demain, on comptera les sièges vides pour dénombrer les musulmans qui brilleront par leur absence dans les établissements. Et y aura t-il que les musulmans qui n'iront pas à l'école?

Une fausse fermeté mélangée à la démagogie donne des résultats qui peuvent surprendre, sauf si on accepte de voir que les officiels de la France acceptent et encouragent son islamisation.

Lahire

Commentaires

florent

Deux poids deux mesures et les cathos qui trinquent, bref rien de neuf.
La laicité, complice objectif de l'islam comme le communisme le fut jadis avec le nazisme.

ylemeur

Je cite : "Nos enfants ne bénéficieront pas des mêmes mesures pour le mercredi des Cendres et le vendredi Saint."
Sauf erreur de ma part, les catholiques bénéficient de 6 jours fériés dans l'année, les autres religions de 0. Il ne parait pas scandaleux que les élèves de confession musulmane puissent ne pas venir pour 2 jours dans l'année, l'Aïd el-Fitr et l'Aïd el-Kebir.

Guillaume SP

"Sauf erreur de ma part, les catholiques bénéficient de 6 jours fériés dans l'année, les autres religions de 0"

Ah bon? Des jours fériés spécialement accordés aux catholiques? Lesquels?

Et quand bien même ce serait le cas, la France étant fortement imprégné de christianisme, la confession majoritaire étant toujours très largement le catholicisme, le fait qu'elle puisse accorder des avantages aux catholiques ne serait que légitime (les musulmans ne se tracassent pas de telles largesse quant il s'agit de traiter avec des minorités chrétiennes). Mais dans les faits ce n'est de toute façon pas le cas...

Athée de passage

Guillaume SP, je suppose que Ylemeur fait au moins allusion aux fêtes de Noël, l'Ascension, l'Assomption et la Toussaint, fériés pour la fonction publique comme le rappelle une circulaire du ministre communiste Le Pors ( http://www.histoire-empire.org/docs/bulletin_des_lois/indult_fetes.htm ) en application d'un arrété du consul bonapartiste Bonaparte ordonnant la publication d'un indult du cardinal catholique romain Carrara ( http://www.histoire-empire.org/docs/bulletin_des_lois/indult_fetes.htm ).

Athée de passage

Oups excusez une fausse manipulation, la circulaire Le Pors est consultable à http://bifp.fonction-publique.gouv.fr//visualiser.cfm?orig=BIFP&id=C0237&ordre=000AAA&version=A&type=T&fichier=BIFPC0237000AAAA.html&search_type=technique&search_titre_article=&search_numero_texte=&search_numero_NOR=&search_date_inf_jj=01&search_date_inf_mm=03&search_date_inf_aa=1982&search_date_sup_jj=31&search_date_sup_mm=03&search_date_sup_aa=1982&search_publication_inf_jj=&search_publication_inf_mm=&search_publication_inf_aa=&search_publication_sup_jj=&search_publication_sup_mm=&search_publication_sup_aa=&search_publication=0&search_type_texte=4&search_type_code=0&search_type_juridiction=0&search_texte_integral=&val_fpe=true&val_fpt=false&val_fph=false&tri=ASC&val_limite=true&search_date_texte_inf=1982/03/01&search_date_texte_sup=1982/03/31&search_date_publication_inf=&search_date_publication_sup=

claire

1 - ce genre d'autorisation avait été évoqué au moment de la consultation de la commisson Stasi sur les religions et l'école. A cette époque la commission avait vigoureusement réfuté un tel "droit", réputé dangereux pour la cohésion nationale et ferment de communautarisme, que d'ailleurs les Juifs ne réclament pas, eux...
On fait passer en douce à coup de circulaires internes ce qu'on nous affirmait officiellment ne pas vouloir faire il y a quelques années devant les médias auto-satisfaits.

2 - je vous rappelle aimablement qu'il y a de moins en moins de jours fériés catholiques en France : les commerces ouvrent plusieurs dimanches par an, ainsi que le jeudi de l'ascension, le 15 Aout, le 1er Novembre, le 24 décembre jusqu'à 22heures parfois.. Il en va de même dans les grandes prépas.
Jamais dans les administrations, les écoles ou les entreprises on n'a libéré plus tot les personnes pour célébrer les offices de la semaine sainte ou le mercredi des cendres. C'est cependant le cas dans certains pays protestants.

3 - il faudrait peut être que quelqu'un explique un peu tout haut en quoi consiste cette coutume d'origine polythéiste bédouine d'égorger le mouton. En lien avec Abraham et le sacrifice d'Isaac? Pas du tout, les musulmans réfutent la filiation d'isaac, fils cadet considéré comme usurpateur au détriment de l'ainé Ismaël dont l'islam s'estime héritier ...
Les subterfuges théologiques de Mahomet et de ses disciples laissent pantois...

Salomon

Je propose de faire comme Louis de Funes avec son chauffeur Salomon dans Rabbi Jacob, donnez toutes les fêtes religieuses juives, cathos et musulmanes à tout le monde!

Philippe

@ Salomon :

C'est le cas dans les faits pratiques au Sénégal et au Maroc (si cela n'a pas déjà changé). Ce fut le cas au Liban lorsque les trois religions occidentales vivaient en paix...

Fred

Oui, mais... la france est la Fille aînée de l'Eglise!!! Il faut arrêter les demi-doses et les demi-mesures. Dans un pays conquis par l'Islam, il n'y a pas de place pour d'autres religions. il faut choisir! Pour moi c'est fait.
"vive le Christ qui aime les Francs!!"

Guillaume SP

A Athée de passage:

Non attendez, moi je parle de jours fériés qui seraient spécifiques aux catholiques. Les jours fériés que vous citez le sont pour tout le monde.

Or là il s'agit de dispenser les musulmans seuls de cours ou d'examen le jour de leur fête religieuse, ce qui n'est pas la meme chose.

Je trouve bien naif de croire que les problemes de cohabition avec les musulmans se régleront à coup de compromis sur la liberté religieuse. Ce ne sera qu'un stade intermédiaire jusqu'à ce que l'une ou l'autre des religions ne s'impose à l'autre. Regardez dans les autres pays à dominante musulmane... (le liban étant d'ailleurs un merveilleux exemple)

ylemeur

La solution la plus juste serait finalement de supprimer tous les jours fériés religieux puis de tolérer des absences pour ces quelques jours dans l'année, dans une certaine limite à fixer.

A Guillaume SP : la France est une république laïque, il n'y a pas de raison qu'elle favorise qui que ce soit, et le fait que certains pays ne tolèrent pas les fêtes de certaines religions n'est pas une raison pour en faire autant.

A ylemeur:

"la France est une république laïque"

Oui et c'est bien ce qui, personnellement, me chagrine. La laïcité est un principe sans substance. La nature ayant horreur du vide elle ne resistera pas longtemps à son contre modèle.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.