Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Homosexuel, pédophile et militant anti-Sida
Benoît XVI condamne toute union autre que le mariage

Pourquoi le président de la CEF n'était-il pas invité pour les voeux à l'Elysée?

A l'occasion des voeux du Président Chirac aux autorités religieuses de France le 5 janvier, ils étaient presque tous là : Le grand rabbin Sitruk, le recteur de la mosquée de Paris et président du CFCM Dalil boubakeur, Monseigneur Vingt-Trois, archevêque de Paris, le président de la fédération protestante de France, Jean-Arnold de Clermont et monseigneur Emmanuel, président de l'assemblée des évêques orthodoxes de France.

Il manquait le président de la conférence épiscopale de France, monseigneur Ricard. Pourquoi? Absent ou excusé?
Monseigneur Vingt-Trois n'a pas voulu répondre à cette question. Seul, Jean-Arnold de Clermont s'est prononcé : "Il ne manque qu’une personne à l’heure actuelle, c’est le président de la Conférence épiscopale. Ce n’est pas du tout pour dire que l’archevêque de Paris ne doit pas être là. Il a un rôle national tout à fait important, qu’il joue fort bien et je comprends qu’il soit là. Mais je trouve vraiment que ce n’est pas normal que Mgr Jean-Pierre Ricard ne soit pas invité".

Quand on y entend Jacques Chirac dire :"cette réunion témoigne de l’esprit de dialogue et d’entente qui préside, en France, aux relations entre l’État et les religions", on  préfère penser que monseigneur Ricard fut excusé. Mais monseigneur Vingt-Trois le saurait... Jacques Chirac ne voulait-il qu'un seul représentant par religion?
Affaire à suivre.

Lahire

Commentaires

Un seul représentant par religion, sans doute pas : il y avait au deux musulmans. Mais celle-ci n'est-elle pas considérée comme, sinon la plus nombreuse, la plus importante... ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.