Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le message de Carême du Pape
Faillite du modèle social européen : une analyse de l'Acton Institute

"Caricatures" de Mahomet : réactions en France

D'un côté, la presse française s'empêtre dans un imbroglio incroyable : Le limogeage de Jacques Lefranc n'est pas du tout accepté par le personnel. A peine nommé, son successeur a démissionné. Et on commence à douter que M Lakah, qui est à l'origine de cette affaire, n'ait un quelconque droit de révoquer ou de nommer qui que ce soit...
Pendant ce temps, le Nouvel observateur affiche tranquillement sur une page de son site tous les dessins incriminés.

De l'autre, quelques réactions officielles :

Cette polémique "donne la mesure du fossé grandisssant entre les sociétés occidentales et les pays d'Islam ... où règne en maître le sacré de la foi, dogme intangible et inattaquable... Dans ces conditions, sans céder à l'intimidation ..., il n'est peut-être pas toujours opportun de tomber dans le piège de la provocation et de blesser en son coeur la foi religieuse de l'autre". (Jacques Myard, UMP)

Le limogeage de Jacques Lefranc "porte gravement atteinte à la liberté d'expression... Il s'agit du premier acte de censure islamique dans notre pays". (Philippe de Villiers,  MPF)

"je comprends que des personnes soient blessées mais il ne faut pas faire un sort particulier pour telle ou telle religion". Il faut "préférer le risque de blesser au risque de la censure" (Nicolas Sarkozy, UMP, sur LCI)

"Il s'agit d'une provocation inutile, à l'égard d'une religion qui est une religion d'amour et de paix (sic)" (Michel Hunault , UDF)

"Si l'on condamne, à juste titre, de blessantes caricatures du Prophète des musulmans, à plus forte raison doit-on condamner les ignobles et permanentes caricatures du Dieu incarné des chrétiens". (Jean-Marie Le Pen, FN)

"Dans notre pays, tellement de gens se sont battus pour la liberté d'expression, a ajouté l'ancien évêque d'Evreux. Ce n'est pas acceptable qu'une religion, quelle qu'elle soit, puisse imposer ses croyances, ses manières de faire, dans un Etat laïc". (Monseigneur Gaillot)

Lahire

Commentaires

Martes martes

Pour une fois, un évêque français parle.
Il aurait été préférable que l'épiscopat dans son ensemble s'affirme.
Il nous reste encore beaucoup de prières...

Pitch

GROSSE ERREUR dans cet article.

Relisez bien la dépêche AFP publiée par La Croix : c'est M. Hunault (UDF) qui qualifie l'Islam de RATP - Religion d'Amour, de Tolérance et de Paix.

Et non pas l'excellent M. Rivière - dont on se demande ce qu'il fait encore à l'UMP tellement ses positions se rapprochent des vrais défenseurs de la France !!

Ad jesum per mariam

Je trouve que cette histoire est terrible et montre combien nous courons un grave danger: comment un homme politique peut-il affiremer de tels mensonges alors même que l'on voit bien que cette religion est bien plus haineuse qu'on veut bien le croire

Lahire

J'ai fait la modification, merci de votre remarque, Pitch.
C'est effectivement une grossière erreur d'inattention, d'autant que j'avais noté et apprécié le courage politique de monsieur Rivière dans un fameux article du Figaro où il tenait des propos sur l'Islam assez exceptionnels.
(http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/01/jrme_rivire_le_.html)

clintistoud

Eh ben ! J'aurais jamais pensé être un jour d'accord avec ce que dit une presse comme France soir, nouvel obs... Par contre les députés UDF sont toujours autant à la rue...

Olivier

Gaillot qui prend arguments...de l'Etat laïc! on aura décidément tout chez cet apostat plus apôtre du prosélytisme homosexuel que de l'Evangile.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.