Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Vénissieux, emprise communiste
Clearstream : démission de Villepin ?

Censure idéologique à la Comédie Française

Il était prévu que la pièce "Voyage au pays sonore ou l'art de la question" soit donnée en 2007 au Vieux Colombier, une des salles de la Comédie Française. Marcel Bozonnet, qui en est le directeur actuel a appris par la presse que l'auteur de cette oeuvre, l'autrichien Peter Handke, s'était rendu à l'enterrement de Slobodan Milosevic.
Il a donc tout simplement annulé les représentations prévues.

Le prix Nobel de littérature 2004, l'autrichienne Elffriede Jelinek, a violemment réagi :

"Je suis horrifiée que la Comédie Française fonctionne aujourd'hui comme une autorité de censure et retire de son programme une pièce de Peter Handke (...)
En ne représentant pas sa pièce, la Comédie Française, au passé si riche, s'inscrit dans la pire tradition de ces institutions culturelles qui, au temps des dictatures, mettent au rancart les artistes gênants et les condamnent au silence (...)
Un comportement de ce genre est le moins approprié qui soit pour rendre justice aux victimes du régime de Milosevic".

C'est le Monde qui révela l'affaire hier, journal dans lequel Marcel Bozonnet reconnaît : "Je comprends la position de ceux qui distinguent l'œuvre de son auteur. Mais pour l'instant, je n'arrive pas à m'y résoudre". Pôvre monsieur...
Il fera peut-être machine arrière, mais cette histoire révèle bien la censure idéologique qui sévit dans le milieu culturel français.

Lahire

Commentaires

Marc

Va-t-on interdire les films de Kusturica sous prétexte qu'il a chanté sur le général bosno-serbe Ratko Mladic ?

Ou Sartre parce qu'il admirait le communisme ?

Ou... etc.

Pathétique.

le conservateur

En fait c'est le Figaro, paraissant le matin, qui a révélé l'affaire dans son édition de vendredi. Mais c'est un détail.

l'homme dans la lune

Elfriede Jelinek étant par ailleurs un écrivain particulièrement malsain et politiquement correct.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.