Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Bouteflika joue les prolongations
Sarkozy : de Le Pen à Staline

Le Lundi de Pentecôte : savourons la victoire !

C'était une de nos "dix bonnes nouvelles" de 2005 : l'échec du projet du gouvernement Raffarin, voté par la grande majorité des députés UMP*, d'effacer une fête chrétienne de la conscience nationale. Voici un état des lieux pour cette année :

[D]ans l'éducation, les quelque 12 millions d'élèves de la maternelle à la terminale seront dispensés de cours le 5 juin. [...]

Dans la Fonction publique d'Etat (2,5 millions de personnes), une circulaire de septembre 2005 prévoit un lundi de Pentecôte non travaillé, mais un jour de RTT en moins.

Pour les Fonctions publiques hospitalière et territoriale (2,5 millions d'agents au total) les comités techniques paritaires avaient jusqu'au 31 décembre 2005 pour arrêter un dispositif, et la quasi majorité a aussi choisi un lundi de Pentecôte non travaillé avec décompte forfaitaire d'une RTT.[...]

La Poste ne travaillera pas le 5 juin et un jour de repos sera retenu.[...]

Danone a choisi de faire travailler ses salariés le lundi de Pentecôte.

Chez Air France, "la Pentecôte est chômée pour le siège et l'activité sera normale dans les aéroports. [...] Idem par exemple chez Virgin, où le lundi de Pentecôte sera férié. [...] Comme l'an dernier, un certain nombre dentreprises, comme Total ou TF1, vont faire cadeau à leurs salariés du lundi de Pentecôte. Dans le secteur de l'assistance (Axa assistance, Europe assistance, etc), qui compte 5.000 salariés, la journée de solidarité a tout bonnement été supprimée par un accord de branche.

Comme le remarque le Comité des Amis du Lundi, une certaine cacophonie règnera sans doute (férié ? pas férié ?) dans les jours précédents. Mais elle débouchera probablement, après la pagaille de l'année dernière, sur la victoire définitive du Lundi, levant les dernières hypothèques pour les années à venir.

Et les catholiques pourront pèleriner en paix...

Henri Védas

* Edouard Jacque et Christine Boutin s'étaient abstenus. Aucun UMP présent n'avait voté contre.

Commentaires

le conservateur

Victoire que nous devons en grande partie ... aux syndicats et à l'inertie française ;-) Mais victoire quand même

Ad jesum per mariam

il est intéressant de constater une nouvelle foi le "grand courage politique" de Mme Boutin. C'est la preuve que l'on en peut jamais compter sur elle.

Henri Védas

Vous pouvez penser qu'on ne "peut jamais compter" sur Christine Boutin, mais cette affaire est une mauvaise illustration de votre thèse. De toute évidence, il y avait une forte pression gouvernementale sur les députés à l'occasion de ce vote - comment expliquer sinon qu'aucun député UMP, y compris ceux comme Christ ou Nesme qui avaient montré leur attachement lundi, n'ait osé voter contre ?
Dans ce contexte, une abstention était déjà un geste significatif. Et apparemment suffisamment risqué pour que seuls deux députés UMP le choisissent.

trandoulic

[Ce message ordurier et provocateur est bien sûr censuré - amis lecteurs, ne répondez pas à ce genre de commentaires destinés aux poubelles du SB ! HV]

Jutte

Pauvre Trandoulic
Si Le Pen n'avait que des militants de votre trempe il serait vite discrédité...
Soyez courtois si vous voulez défendre les "idées" de la France profonde...

Szymański

@jutte
Il ne faut pas répondre aux provocateurs.

Rendons surtout hommage à celui/ceux qui ont lancé le refus de la suppression du Lundi et qui ont su fédérer tous les opposants: www.lesamisdulundi.com/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.