Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le MNR approuve l'union des patriotes
Gilles de Robien crée un cercle de réflexion

La France aurait payé pour ses otages

Selon le Times, la France aurait payé 25 millions de dollars pour la libération de ses otages en Irak en juin 2005 de Florence Aubenas (10 millions) et de Christian Chesnot et Georges Malbrunot (15 millions) en décembre 2004. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattéi, a démenti.

Michel Janva

Commentaires

Charles

Il y a plus croustillant, savez vous que par le biais de Clearstream, la France a payé pour les pilotes retenus en otage par les miliciens serbo-bosniaques, qui négociait? Marchiani et sa bande, c'est pas moi qui l'invente c'est Milosevic qui le dit dans ses comptres rendus d'audience :

http://www.slobodan-milosevic.org/

>""Question de la défense : Veuillez m'indiquer, s'il vous plaît, si vous savez quoi que ce soit au sujet de la libération des pilotes français en 1995 ?

Réponse du témoin de la défence le docteur patrick Barriot : Oui, c'est un sujet important et sensible.

Précisément, M. Jugoslav Petrusic a joué un rôle important dans cette libération. Je tiens à dire que M. Rajda Tabouche a réalisé un reportage télévisé qui s'appelle "le prix d'une poignée de main", sur la libération des pilotes français en 1995. Il se trouve que ce reportage a été censuré par les autorités françaises, parce qu'il apparaît dans ce reportage qu'une importante somme d'argent qui était censée servir de rançon, et je précise que cette rançon n'avait pas été réclamée par les autorités, donc il apparaît dans ce reportage qu'une importante somme d'argent a été détournée par ""des"" politiciens français à cette occasion. Je m'explique. Alors que nos deux pilotes étaient prisonniers des Serbes de Bosnie, la DST française, donc la direction de la Sécurité du territoire, a envoyé au mois de novembre 1995, deux missions de négociation pour faire libérer les pilotes.

Ce que je veux dire est très important. La première mission de négociation a été confiée par la DST, donc par M. Raymond Martre au général Pierre-Marie Galois. Le général Pierre-Marie Galois s'est rendu en Bosnie où il a rencontré le général Ratko Mladic, le 17 novembre 1995. De retour à Paris, le général Pierre-Marie Galois a rendu compte de sa mission, et a précisé l'exigence modeste du général Mladic, puisque le général Mladic ne demandait aucune rançon. Tout ce que demandait le général Mladic, c'était une poignée de main de la part du chef d'état-major de l'armée de l'air française, le général Dwynne [phon], en échange de la libération des pilotes.

Curieusement, une deuxième mission de négociation a été engagée quelques jours plus tard, toujours par la DST, mission confiée à M. Jean-Charles Marchiani, qui est Académie de marquois [phon], qui a rencontré ces deux personnes, qui ont rencontré le général Mladic le 25 novembre 1995, soit huit jours après la rencontre avec le général Pierre-Marie Galois. De retour en France, ils ont dit : le général Mladic veut bien libérer les pilotes, mais, en échange d'une rançon de quelques millions d'euros

Donc, en définitive nos pilotes ont été libérés le 12 décembre 1995, après que le général Mladic ait serré la main du chef d'état-major de l'armée de l'air française. Mais je précise et j'insiste sur le fait que le général Mladic n'a pas reçu un euro, donc une importante somme d'argent ..."">

Pourquoi aprés une telle déclaration n'y a t'il pas une enquéte par un juge ou mieux par l'assemblée nationale pour voir ce qu'il esn est?

http://listserv.buffalo.edu/cgi-bin/wa?A2=ind0202&L=justwatch-l&D=0&P=16375

JB

Ne serait-ce pas Jean-François Mattéi ?
Je suis honoré que vous mettiez un JB au gouvernement mais ce ne doit pas être le bon.
:)

Michel Janva

Et si !
JB Mattéi est bien porte-parole du MAE.
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ministere_817/missions-organisation_823/structure-administration-centrale_808/organigramme_4181/direction-communication-information_21745.html?var_recherche=Jean-Baptiste+Matt%E9i

JF Mattei est à la tête de la Croix-Rouge.
J'ignore s'il s'agit de la même famille.

JB

Au temps pour moi !!

Paul Le Silve

AUTANT pour vous!!!!!

Luc

Bizarre la notion de la DST en yougoslavie ...Est-ce une erreur de traduction ou d'interprétation ?

Parce que pour les "irakiens" , ce n'est pas la DST qui les a récupérés.

Jutte

O temps, suspend ton vol...
Autant de fautes dans quelques lignes!!!
Au temps de ma jeunesse, ce n'était pas comme ça ma chère !!!

JB

Héhé désolé Paul le Silve,
c'est bien "au temps pour moi" !
(mais sur le débat doctrinal, vous avez aussi raison!)

http://www.langue-fr.net/index/A/au_temps-autant.htm

chtiléon

Luc a raison,
en effet, la DST n'a pas le droit d'intervenir à l'étranger, c'est une des directions rattachées à la police nationale et donc au Ministère d l'Intérieur. L'action exterieure est du ressort du Ministère de la défense (DGSE).

lecteur

Je me souviens d'alpinistes qui s'étaient retrouvés piégés au sommet d'une montagne ou encore dans un ravin, ce qui avait nécessité le déplacement d'un hélico de la protection civile pour les secourir. Les intéressés avaient dû rembourser les frais d'intervention après coup ! On leur avait notamment reproché d'accorder des interviews payantes à paris match après avoir été secourus.

S'il est confirmé qu'une rançon de 25 M $ a été payée pour libérer Aubenas, Chesnot et Malbrunot, trois personnes qui ont pris volontairement le risque de se rendre dans un pays en guerre et de s'y faire capturer, savez-vous si on leur a demandé ensuite de rembourser les 25 M$ versés par l'Etat pour les libérer ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.