Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La haine contre la prière
Discours de Bush ce soir sur l'immigration

Le Da Vinci Code pour les nuls

Dvc Les médias promeuvent la sortie cinématographique de la supercherie ésotérique de Dan Brown. Au-delà d'une littérature de piètre qualité et d'un film à gros moyens, le Da Vinci Code n'est que la résurgence d'histoires granguignolesques et dont le but constitue une vaste entreprise de désinformation contre le christianisme.

1. Ce que dit le Da Vinci Code

Les affirmations de Dan Brown sont au mieux simplement erronées, au pire abracadabrantesques :

  1. La divinité du Christ fut imaginée, proposée et confirmée par un vote ("assez serré") au Concile de Nicée en 325. Avant cet événement, personne – y compris les premiers chrétiens – ne croyait qu’il fut autre chose qu’un "prophète mortel".
  2. L’empereur Constantin établit la divinité du Christ pour des raisons politiques et a utilisé l’Église catholique pour consolider son pouvoir.
  3. Jésus s'est marié avec Marie-Madeleine et leurs descendants entrèrent dans la lignée des rois Mérovingiens.
  4. Un ordre secret, le Prieuré de Sion, créé en 1099, serait dépositaire de ce lourd secret qui constitue une arme puissante. Au cours des siècles, un certain nombre de membres de cette secte auraient laissé filtrer des indices, dont Léonard de Vinci, qui aurait parsemé ses toiles de signes éloquents concernant le rôle éminent de Marie-Madeleine dans la religion catholique.
  5. L'Opus Dei, présenté comme une sorte de CIA du Vatican, chargé de ses basses besognes, doit récupérer toutes ces fameuses 'preuves' afin de sauvegarder le secret.

2. Les contradictions fumeuses de Brown

Livre_choude_2 Le Da Vinci Code s'intitule roman, mais Brown dit dans l’introduction : "Toutes les descriptions de monuments, d’œuvres d’art, de documents et de rituels secrets évoqués sont avérés". Rien n'est plus faux.

L'héroïne du roman, Sophie Neveu, est l'ultime descendante de Jésus et de Marie-Madeleine. Le dernier grand maître du Prieuré de Sion, Jacques Saunière, grand-père de Sophie, a été assassiné par Silas, le tueur de l'Opus Dei, qui, entre 2 contrats, se flagelle...

Le roman mélange sans cesse des réalité (l'Opus Dei, l'église Saint-Sulpice, Léonard de Vinci, etc.) et des inventions (le Prieuré de Sion, l'architecture de Saint-Sulpice, le 'vote serré' du Concile de Nicée, etc.). Le lecteur saura-t-il faire la part du vrai ? Rien n'est moins sûr. Et c'est bien le but inavoué de ce 'roman'.

3. Les magouilles pour benêts

  1. Le Prieuré de Sion a été imaginé de toutes pièces par un certain Pierre Plantard, antisémite notoire, qui en a déposé les statuts comme une vulgaire association de la loi 1901, dans une sous-préfecture de Haute-Savoie, en 1956 ! Il a fignolé son montage en confiant à la Bibliothèque nationale de faux documents qui font remonter le Prieuré à la fin du XIe siècle et en s'attribuant personnellement une ascendance royale mérovingienne.
  2. Le Da Vinci Code affirme qu’au Concile de Nicée, Jésus fut reconnu pour la première fois comme "le Fils de Dieu". Les Évangiles se réfèrent à Jésus comme étant le Fils de Dieu plus d’une quarantaine de fois, et cette description est souvent utilisée par les premiers Pères de l’Église. Ainsi le Concile de Nicée a ratifié encore plus clairement et de façon définitive la croyance constante de l’Église. Quant au "vote serré", seuls 2 évêques sur 250 votèrent contre !
  3. Les lecteurs mordus ne peuvent que constater les incohérences et inexactitudes qui foisonnent. Ainsi, dans l'église Saint-Sulpice : pas de granit au sol, nul temple païen dans la crypte...
  4. “Mona Lisa” n’est pas un autoportrait. Il s’agit d’une femme qui a existé, l’épouse de Francesco Da Giocondo. Dans le tableau de la Dernière Cène, la figure à la droite du Christ est Jean, le disciple bien aimé. Il ne s’agit pas d’une femme et il est difficile de croire que les Dominicains pour qui le tableau fut réalisé et les milliers de clercs qui l’ont vu, eussent accepté que l’on dérogeât de manière aussi scandaleuse à la tradition normative.
  5. L’affirmation selon laquelle les descendants de Jésus entrèrent par le mariage dans la dynastie royale des Mérovingiens est basée sur un personnage appelé Giselle de Razes qui aurait épousé le roi Dagobert II au 7e siècle. Giselle de Razes n’a jamais existé, mais fut inventée au 20e siècle. (source)

Lire aussi ce blog, le davinci-codex, ou ici, ici, ici et ici pour des études plus complètes. Ce site américain mérite également le détour. Un numéro de Il est vivant, Famille Chrétienne, Permanences, La Nef sont spécialement consacré à ce sujet. Le Paris de Dan Brown est celui d'un touriste en mal d'imagination...

4. A l'origine, une hérésie antique : la gnose

Si le Vatican a mis ce roman à l'Index, c'est parce que au-delà des mensonges, il colporte de vieilles hérésies. Ainsi, le Concile de Nicée a condamné l'hérésie d'Arius, niant la divinité du Christ. Cette négation est aussi la spécificité de la gnose, du grec gnosis ('connaissance'), selon laquelle le monde serait mauvais et donc à rejeter ou à dépasser (CEC). Pour ce faire, les gnostiques s'appuient sur une connaissance ésotérique accessible à de seuls initiés (les initiés du Prieuré de Sion). C'est un savoir supérieur a la foi, dont les convictions sont en gros : accession de l'homme à un niveau supérieur d'existence ; cheminement initiatique (franc-maçonnerie) ; libération du fragment de divin caché en chaque homme à l'aide de diverses techniques psychologiques, méditatives et corporelles (New Age) ; référence parfois à la réincarnation ; proposition d'une nouvelle religion mondiale pour l’Ère qui vient (l'Ere du verseau dans le Da Vinci Code)...

Plus spécifiquement, ce qu'on appelle la gnose chrétienne est une doctrine ésotérique proposant à ses initiés une voie vers le salut par la connaissance de certaines vérités cachées sur Dieu, le monde et l'homme. Tout ceci a été réfuté dès le IIè siècle par Saint Irénée de Lyon (Contre les hérésies) :

Irenee_de_lyon "Rejetant la vérité, certains introduisent des discours mensongers (...). Par une vraisemblance frauduleusement agencée, ils séduisent l'esprit des ignorants et les réduisent à leur merci, falsifiant les paroles du Seigneur et se faisant les mauvais interprètes de ce qui a été bien exprimé. (...) De façon spécieuse, par l'art des discours, ils attirent d'abord les simples à la manie des recherches ; après quoi, sans plus se soucier de vraisemblance, ils perdent ces malheureux, en inculquant des pensées blasphématoires et impies à l'endroit de leur Créateur à des gens incapables de discerner le faux du vrai."

5. Un but : décrédibiliser l'Eglise catholique

Jadis c'était la Compagnie de Jésus qui jouait le mauvais rôle de sicaire de l'Eglise. L'Opus Dei a repris le vilain rôle. Renouant avec la théorie du complot, Brown fait de l'Opus Dei le grand méchant du roman. Aussi, cette attaque en règle contre une prélature personelle, c'est-à-dire dépendant directement du Pape lui-même, n'a rien d'anodin. En diabolisant ce groupe, l'auteur présente l’Eglise comme une bande de délinquants qui, pendant 2000 ans, n’a reculé devant rien pour protéger un gros mensonge. Même si cela est absurde, voire ridicule, on finit par présenter un portrait odieux d’une institution, et il est bien connu que les portraits odieux font naître des sentiments hostiles chez des personnes dépourvues de sens critique. En outre, ce 'roman' n'a d'autre ambition que de remettre en cause l'ensemble de la théologie catholique. C'est donc bien une attaque contre la Foi.

En conclusion, nous pouvons dire, à la suite du prédicateur de la Maison pontificale, que "le Christ est vendu, une nouvelle fois, non plus aux chefs du sanhédrin pour trente pièces d’argent, mais à des éditeurs et des libraires pour des milliards de pièces d’argent". Cette vaste fumisterie aux ficelles faciles à démonter est l'occasion pour les chrétiens de témoigner de la Vérité. La seule qui soit crédible.

L'équipe du Salon Beige

Commentaires

Aristote

Un grand merci pour cette mise au point salutaire !

furgole

Excellente synthèse, merci !

Bertrand

la maestria du Salon Beige dans toute sa splendeur, un immense merci !
Bon courage !

gonzalle

Tout cela est convaincant mais ne sert qu'a prêcher des convaincus.

L'énergie dépensée à contrer la fable de Brown est bien inutile, personne ne peut accorder le moindre crédit a ses propos. ce n'est qu'un Roman !

Arretons ce remue-ménage autour de ce non-évènement, le silence est d'or !

Bertrand

Certes le silence peut-être d'or mais moi qui n'aie pas lu le roman (et ne le lirai pas) j'ai besoin d'avoir des arguments pour en parler avec ceux qui s'interrogent et les lecteurs égarés sont nombreux.

Il est clair que le Pape n'a pas à prendre position car ce serai reconnaître une possible existence des faits inventés dans Da Vinci Code, cela ne doit pas nous empêcher de combattre ce mal rampant et insidieux !

banou

A gonzalle :
Non, ce n'est pas une énergie dépensée bien inutilement ! car malheureusement beaucoup de personnes accordent du crédit aux propos de Brown. Et non ce n'est pas un non-évenement que d'attaquer le Christ et l'Eglise. C'est un fait avéré que le livre ( qui est plus qu'un roman puisqu'il attaque des institutions existantes )a eu beaucoup de succés et que la sortie du film est accompagnée d'un tel tapage médiatique. Il faut être bien naïf pour penser que le silence des catholiques permettra de limiter la propagation des erreurs de Brown. Au contraire, il faut réagir sous pretexte de passer encore pour des pleutres qui ne défendent pas ce en quoi ils croient ( c'est comme ca que nous voient beaucoup de français) Alors pour une fois que l'ensemble du monde catholique réagit et se défend, il faut s'en féliciter. Arrêtons de courber l'échine en disant que ca passera tout seul ! Et merci au Salon beige .

Comment peut-on lutter contre ce film ? Des actions en justice basée sur pa prétention de l'auteur à affirmer que "tout est avéré" peuvent-elle aboutir ?

Jutte

Gonzalle a malheureusement tort en pensant qu'on ne peut pas croire parce que c'est un roman. C'est justement l'art de mêler la trame romancée à des événements historiques et des lieux historiques qui est très habile.
Et que croire de tous ces gens qui disent à tout bout de champ : "on l'a dit à la télé"?... Cela suffit pour que l'on y croie car la paresse intellectuelle des gens est immense... On les a aidés à être ainsi. Donc à nous de relever le gant et de profiter de cette porte ouverte par les "rusés" pour donner à ceux qui veulent bien encore entendre des arguments.
Merci au Salon Beige.

cejie_

Tout à fait d'accord avec Gonzalle. Nul doute que les internautes du forum catholique ne sont pas des naïfs, ni d'ailleurs la majorité des lecteurs de ce roman (souligné trois fois).
Quant à Bertrand je lui conseille de lire le livre pour être un minimum crédible quand il échangera avec ses contradicteurs... de voir le film aussi. Pour ma part j'ai bien l'intention d'y aller, car après tout ce n'est qu'un film... (en gras, souligné trois fois)

louis

vous povez venir distribuer des tracts devant les cinés avec les jeunes de la franernitést pie x (st Nicolas du chardonnet), vous serez peu-etre qualifiés d'intégristes mais en réalité vous manifesterez pacifiquement et publiquement votre foi et votre qualité de chrétien missionnaire.Voir sites DICI et liens

cejie_

Oups pardon ! je voulais dire le salon beige...

Jean

merci au salon beige pour cette excellente synthèse. Mais il y a une inexactitude: l'Index n'existe plus. La condamnation dont vous parlez a été faite par le cardinal Bertone pour son seul diocèse puisqu'aujourd'hui l'index est à la discrétion des évèques diocésains.
Cela signifie:
1/ qu'en tant que tel, le pape ou la curie n'a JAMAIS parlé du Da Vinci code, ce qui est heureux car une condamnation aurait pu avoir pour effet de faire croire que le Vatican voulait protéger ses secrets et cacher la Vérité.
2/Que sur les quelques 2500 diocéses, seul 1 l'a condamné... Ce qui est bien peu.

Provence

Je pense que le salon beige savait que l'index n'existait plus !!!
Merci pour cette "formation" qui nous permettra de pouvoir débattre sur le sujet !
Je n'irai pas voir le film, tout comme je n'ai pas lu le livre, nous sommes assez fort pour savoir où est le mal sans avoir besoin de le contempler !

Michel Janva

@ Jean
Je crains que vous n'ayez tort en ce qui concerne la Curie...
Certains cardinaux se sont exprimés et le personnage cité dans le dernier paragraphe est un membre de la Curie.

Quant à dire qu'un seul évêque l'ait condamné, je crois là encore que vous faites erreur. La presse regorge de déclarations épiscopales sur le sujet, à tel point que j'ai renoncé à en faire une recension.

MJ

Herve

Merci! Je suis de l'Opus Dei, et ça me touche de lire tout ça. En ce moment, on a besoin de se sentir aimés, entre cathos!

David Descamps

Quelques liens belges :

http://www.catho.be/newsletter/e-news_detail.asp?id_n=9222

http://www.catho.be/index.aspx?id=1666&lng=fr

Bien à vous,
David Descamps

mbb

J'ai lu le livre pour savoir exactement ce qui lui était reproché. Je n'ai pas été déçue par le voyage! Outre une écriture assez médiocre, cet ouvrage raconte une histoire assez grotesque. Je l'ai trouvé plutôt ennuyeux. Il n'a pas ébranlé mes convictions mais je suis persuadée de sa dangerosité. J'ai eu la chance de recevoir une éducation religieuse. Qu'en est-il de ceux qui n'en ont pas face à ce roman? On connaît la réponse...

Gégé

Hier soir dans le journal de TF1, Claire Chazale parle du phénomène de société. Elle dit grosso-modo : "Voyons comment l'Eglise catholique, et en particulier l'opus dei particulièrement visé, réagit à la "thèse" de Dan Brown "(comme s'il s'agissait d'une thèse !!). S'ensuit un reportage qui parle à peine de la défense que l'opus met sur pied mais qui au contraire rappelle lourdement que le mouvement est très contesté par d'anciens membres qui parlent de secte. Et évidemment, dans ce reportage, la parole est donné à C Terras, journaliste à Golias qui tire à boulets rouges sur l'opus dei, comme il avait tiré sur JPII pendant 20 ans . Au passage, sous son nom est écrit "spécialiste de l'opus dei".

Au final, on aura reçu le message suivant : D.Brown a émis une "thèse" (serait-on dans le sérieux?), l'opus dei est plus que jamais une armée de ténèbres, bref, l'Eglise catholique est suspecte tant du point de vu "politique" (puisqu'elle a son "armée secrète") que du point de vu de son enseignement (qui sait si ce qu'elle enseigne sur Jésus est vrai??).

Alors que si un minimum d'enquète journalistique sérieuse avait été faite, on aurait évité certains mots et on aurait peut être développé sur le phénomène de société, mais on n'aurait pas fait comme si ce roman était une "thèse" recevable !!!

Ps : je ne suis pas membre de l'opus dei.

BernieX

le silence est d'or ?

Je crois que le Christ nous envoie enseigner toutes les nations. L'histoire de l'Eglise compte de nombreuses corrections des idées ambiantes. Il se fait qu'aujourd'hui le roman et le film soulèvent des questions graves sur la foi catholique, l'Eglise, l'OD. Il s'agit d'un roman (que j'ai lu pour pouvoir y répondre comme j'irai voir le film pour les mêmes raisons). Mais force est de constater que les personnes sont de moins en moins formées et que l'adage : "y a pas de fumée sans feu" est dans beaucoup de têtes. J'invite ceux qui minimisent l'impact de ce roman et de cette fiction à lire les résultats du sondage de Famille Chrétienne de jeudi dernier. On croit rêver : le pourcentage de personnes qui nientt l'existence historique de Jésus-Christ est impressionant...

Je suis donc tout à fait d'accord avec les réponses proposées par l'Eglise à toutes les personnes qui se posent des questions (même au sein de l'Eglise...), les convaincus sont bien peu nombreux. J'ai essayé, dans le peu de temps disponible dont je dispose, de relier certains sites dans http://www.davincidecode.be

Gonzalle, la mission n'est pas une alternative pour un catholique, c'est la première charité

Bernie

laetitiademahlreich

Je ne comprends pas l'argument de lire un livre dangereux pour "avoir des arguments" quand on a ceux ci-dessus. J'espère que vs ne testez pas la drogue, les films porno.... pour avoir des arguments contre!Notre expérience humaine ou intellectuelle ne fait pas la Vérité.
Et que dire, sans parler d'obéissance ou d'humilité, du temps passé (perdu??) à ces expériences et dont nous devrons rendre compte???

D'accord avec Laetitia et j'ajouterais achetez le livre c'est soutenir financièrement Dan Brown auteur de ce livre débile, c'est-à-dire, financer un ennemi de l'Eglise. Tant qu'à faire autant donnez à Ben Laden!
Si vous tenez absolument à dépenser votre argent donnez le prix du livre ou d'une place de ciné pour demander/payer une messe de réparation.
Mettez-vous à plusieurs si le montant de l'offrande de messe ne correspond pas avec le prix du livre ou du billet de ciné.

journaliste libre

Pour ajouter à votre dossier, sachez que les séminaristes de Caen (sans doute en avez-vous déjà parlé) viennent de réaliser un DVD de 26 minutes dans lequel ils répondent à cinq questions essentielles du Da Vinci Code. Ce DVD est en vente apurès du centre d'études théologiques de Caen, 3 rue Nicolas Oresme, 14 000 Caen. Tél. 02 31 73 22 15. 15 euros en vente sur place, 20 euros avec les frais de port.

Luc

Je ne sais pas pourquoi , mais plus on me moralise avec de grands mots sur l'intérêt de ne pas aller voir ce film , plus j'ai envie d'y aller ......Le seul que je suivrais "sans trop discourir" est le Pape....et il ne s'est pas exprimé...Que faut il y voir ?

En extrapolant , maintenant que le film est en salles , profitons plutôt de sa médiocrité pour essayer de faire passer le message original.....ce qui sera plus utile que de jeter l'opprobre sur tel ou tel qui émet la malencontreuse idée d'aller voir le film ...

laetitiademahlreich

La moralisation dont vous parlez est peut-être plus simplement la correction fraternelle que les disciples pratiquaient comme une Charité, il n'y a aucun jugement contre vs. Et c'est selon ce principe qu'il faut relayer+++ les excellents post ou articles par ts les moyens, sans pour autant commettre l'imprudence de voir le film. Quant au pape, il suffit de lire sa catéchèse actuelle du mercredi sur la Communion dans le collège apostolique pour y trouver ts les éclaircissements utiles à notre conscience. La coïncidence est providentielle.

Luc

Je viens de lire l'intervention de Monseigneur Di Falco ( relayée par le Salon Beige )......rien de plus à ajouter....

Le Partisan Breton

Dissocier l'attitude du Vatican et celle de l'Opus Dei manque un peu de discernement. Les 2 se complétent très bien : le Saint Siège appelle au boycot, obéissons lui si nous sommes vraiment Catholique... rien ne nous empêche de ne pas voir ce film (et par conséquent de ne pas financer l'oeuvre de dan Brown, juste accesoirement... car ce manant touche un pourcentage de chaque ticket de cinéma vendus, ça fait réfléchir quand même!) et de nous faire une idée sur ce film en lisant des critiques très bien faites qui paraissent dans l'Homme Nouveau, Famille Chrétienne, Permanence et Le Salon Beige, of course!

Ainsi, on pourra discuter du film avec les autres sans problème en ayant lu les différentes critiques publiées par des Catholiques sans avoir perdu son temps et son argent en allant ou lisant DVC.

D'ailleurs, j'encourage tous ceux et celles qui le souhaitent à organiser des opérations de "tractages" aux sorties de cinéma pour défendre la Vérité : les gens qui ont vu le film ne seront par forcément remontés contre l'Eglise, ils auront peut-être soif d'en connaitre davantage. C'est en tout cas une belle opportunité de faire de l'apostolat en masse, il faut donc en profiter!

Donc pour ceux qui ont le temps, n'hésitez pas à commander des tracts sur le DVC publiés par divers organismes Catholiques et à aller aux sorties de cinémas par petits groupes pour rétablir la Vérité sur l'Eglise, ça relève même de notre devoir de Chrétien!

Robert Spieler

Paraphrasons Michel Audiard (Bernard Blier) dans "les tontons flingeurs: " les cons, ça gobe tout, et c'est à ça qu'on les reconnait"

C'est du grand Salon Beige !!!

Mais qui arretera LSB ?

Vous déchirez

Max le fou

jean

@ MJ

beaucoup de membres de la curie et d'évêques ont évoqué le Da Vinci Code mais un seul à ma connaissance a pris des mesures canoniques contre ce film. Ce qui n'est, vous me l'accorderez, pas la même chose. Reste que nous sommes évidemment d'accord sur le fond.

Cyril

@tout le monde.

Je vous soutiens entièrement, mais - personnellement - j'irai voir le film. Je le regarderai comme un bon (ou mauvais) film de science fiction policière...

Dire qu'il colporte des mensonges, c'est vrai, et il faut le souligner lors de discussions avec les personnes qui s'interrogent.

Par contre, dire qu'il est dangereux, cela est peut-être exagéré :
Je pense que les cinéphiles amateurs de ce genre de films auront le recul nécessaire pour le voir comme une fiction divertissante.

Il faut savoir relativiser, je pense...

Michel Janva

@ Cyril
Le relativisme est justement un des plus graves maux de notre époque, dénoncé par Benoît XVI...

bories

merci !
C'est une sacrée info que vous venez de me donner !

Guenaelle

je trouve l'idée de "payer" des messes de réparation très bonne!
les tracts c'est bien aussi.
Bravo!

la Mésange

Félicitations pour ce bon article.
Je signale aux catholiques parisiens qu'il y aura demain mercredi 17 mai une manifestation contre ce film, à 20h00, au niveau du métro Odéon devant les cinémas.
Venez nombreux et faites passer l'info !
Merci,
La Mésange

Zebre

Avez-vous remarqué que le film sera diffusé dans _666_ salles !!!!!!!!!!!!

A ceux qui iront voir le film, je leur suggère de payer la place pour un autre film et de changer de salle. Histoire de ne pas donner notre argent à ces types

JF

[insulte censurée. Il en va de même pour les propos graveleux.]

Josh

good work...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.