Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Emeutes de banlieue : quelles mesures ?
Le Figaro et le Da Vinci Code

Pays-Bas : démission de la député d'origine somalienne

Ayaan_hirsi_ali_5 Mme Ayaan Hirsi Ali a annoncé hier qu’elle démissionnait du Parlement et confirmé qu'elle allait émigrer aux Etats-Unis. Agée de 36 ans, elle est notamment connue pour avoir été la scénariste du film de Théo Van Gogh Submission qui s’en prenait à la place de la femme dans la société musulmane traditionnelle. Ce film avait valu à Théo Van Gogh d’être égorgé sur un trottoir d’Amsterdam par l’islamiste d’origine marocaine Mohamed Bouyeri, condamné depuis à la prison à vie. Mme Hirsi, victime d'une campagne de haine de la part des islamistes, était devenue l’une des figures du combat international pour le droit des femmes.

Depuis quelques jours, elle était victime d’une campagne haineuse lui reprochant d’avoir menti pour obtenir l’asile politique aux Pays-Bas, en 1997. Elle avait notamment omis de signaler qu’elle avait transité par plusieurs pays après avoir quitté la Somalie. La ministre de l’immigration avait déclaré qu’elle envisageait de lui faire retirer sa citoyenneté néerlandaise. Cette rapidité semble curieuse, voire suspecte, dans un pays qui n’a pas été capable de mettre hors d’état de nuire des réseaux terroristes, un pays où l’islamiste Samir Azouz a été acquitté par un tribunal alors qu’il préparait des attentats de grande ampleur.

Il faut savoir aussi que les "mensonges" de Mme Hirsi Ali étaient connus de la classe politique néerlandaise depuis 2002. On est donc en droit de se demander si le gouvernement néerlandais, en s’en prenant à Mme Hirsi Ali, n’a pas davantage voulu donner un gage à cette mouvance islamiste qu’il n’arrive plus à contrôler. La commissaire européenne à la Concurrence, Mme Neelie Kroes, elle-même d’origine néerlandaise, a déclaré «avoir honte pour les Pays-Bas», déplorant «qu'une personne de valeur comme Hirsi Ali soit mise à la porte du pays».

Michel Janva

Commentaires

Du début à la fin cette fille aura été un produit politique: créée, élevée, puis virée selon la bonne conscience du moment

Max le fou

[information non sourcée d'un commentateur anonyme. Sans intérêt]

jean-françois

Madame Ali est effectivement athée.

Mais le Salon Beige a bien raison de dire que c'est une femme remarquable de courage et d'intelligence. Et en plus elle est belle !

Les catholiques apprécient le talent, et toutes les qualités, quelques soient les opinions de la personne.

Ce reproche de "mensonge" par omission ("par omission" est soigneusement caché par les médias), me paraît bien bizarre en effet, merci au Salon Beige d'avoir présenté la défense de cette dame, dont l'ami est mort sous les coups islamistes. Elle a droit à notre admiration, et à notre respect.

Les Pays Bas perdent une immigrée qui était une chance pour eux, espérons que ce ne soit pas sous la pression d'autres...

Anonyme pas anonyme, avec des sources

Sur le combat anti-chrétien d'Ayaan Hirsi Ali, voici une source:

http://www.amnation.com/vfr/archives/005608.html

Why does Robert Spencer, a Christian conservative, support Hirsi Ali?

In several articles over the last year, I have presented evidence that Ayaan Hirsi Ali, the Somali-Dutch politician, critic of Islam, and conservative icon, is in fact a secularist leftist anti-Christian—an enemy of the traditional West and of whites. She is certainly an enemy of Western political liberty, having sought to ban Christian and conservative parties in Europe, though of course she strongly advocates modern, libertine-type liberty. She was also among the 12 signers of a leftist anti-Islam manifesto in March 2006 that said, “It is not a clash of civilisations nor an antagonism of West and East that we are witnessing, but a global struggle that confronts democrats and theocrats.” The clear implication is that Christian “theocrats”—which by contemporary standards means anyone who actually believes in Christianity—are Ali’s enemy as much as jihadists are.
Here are some of my articles on her:

Hirsi Ali is not just anti-Muslim, she’s anti-Christian

Secularists who oppose religion instead of Islam (my critique of the leftist and anti-Christian manifesto that Ali signed)

Hirsi Ali’s anti-Christian agenda

[...]

Michel Janva

Ah ben voilà une plus-value au moins !

jean-françois

Des gens comme Mme Ali ou M. Bourras sont certes méprisants pour le christianisme, parce qu'ils ne le connaissent pas.

Cependant leur courage force le respect. Du fait de leur athéisme, ils sont plus proches des chrétiens que des musulmans, et en tant que catholique, j'en suis fier, ils ont droit à notre protection.

Notre pape Benoît XVI a comme proche conseiller (non pas en théologie, bien sûr...) un athée et il a reçu Madame Fallaci pendant quatre heures, alors que celle-ci se proclame "athée chrétienne"

On n'a pas l'obligation de trouver la vérité, on a l'obligation de la chercher et par conséquent d'être libre de la chercher, (Voir Dignitatis Humanae) en ce sens il vaut mieux l'athéisme que l'islam.

tol

s'il fallait virer tous les gens qui ont menti pour émigrer dans nos belles contrées, le Clémenceau et toue la marine n'y suffiraient pas. Pour avoir dialogué avec M. Bouras, je ne dirais pas qu'il méprise le christianisme.

jean-françois

Effectivement, je regrette ce terme ("méprise") un peu vif. Je sais qu'ils ne sont pas chrétiens, je les admire parce qu'ils sont en danger de mort, à cause de l'expression de leurs idées.

Il paraît que les magistrats français privent M. Bourras du droit de visite sur ses enfants... Outreau n'était qu'un tout petit élément émergé de l'immense problème posé par la justice française.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.