Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le Précieux Sang
Projet de loi : l'alternance dans la parité...

Une femme forcée d'avorter

... battue à mort. Cela se passe en Chine. La femme était enceinte de 7 mois. Elle attendait des jumeaux. Tous sont morts, assassinés par le régime. Son crime : elle avait déjà eu un enfant. Les femmes chinoises n’ont droit qu’à 1 seul enfant dans le cadre de la politique de planification familiale du gouvernement communiste.

Dans l'attente insoutenable que les gouvernements, médias et organisations fanatiques des droits de l'homme condamnent cette atrocité...

Michel Janva

Commentaires

jean-françois

Le peuple chinois est sous l'emprise d'une atroce dictature depuis près de soixante ans.

Qui s'en soucie en occident ?

Il est vrai que les Khmers Rouge avaient été formés à Paris par les "enseignants" communistes de la Sorbonne. (Ces derniers vont bien, merci. Couverts d'honneurs et gavés de gras traitements, ils se tiennent à votre disposition pour vous faire, à tout instant, un cours d'authentique morale antifachiste.)

L'auto-génocide du peuple chinois et du peuple Khmer ne doit pas nous laisser indifférent.

Comment ne pleurerait-on pas devant ces images d'enfants blessés à la tête, pleurant seuls, couverts de sang. Ces enfants battus à mort par les monstres rouges, comment ne pleurerait-on pas de voir que ces monstres ont lu des auteurs occidentaux, des auteurs français. Ils ont appris tout cela dans des textes de Diafoirus français qui ne font pas rire.

Ces peuples vont vers leurs disparitions.

N'y aurait pas dans notre indifférence, un subtil racisme ? Un racisme qui risque de nous revenir en retour de bâton par notre propre disparition.

Je ne comprends pas que l'occident continue de soutenir ce régime abject sans rien exiger d'eux, sans exiger un progrès, même minime, dans le respect des droits de l'homme.

Aujourd'hui les Chinois et les Khmers, demain les Français ?

Landeau

Quand la Chine se réveille ,elle est entourée de courtisans occidentaux...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.