Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Portrait des comploteurs présumés
"Les Français en tête dans la course aux blogs" ?

Etre "de droite" ?

Valeurs actuelles consacre un article au livre à succès (40.000 exemplaires vendus, paraît-il) d'Eric Brunet, journaliste à France 3, intitulé : "Etre de droite : un tabou français". Brunet veut, rapporte l'hebdomadaire, exhorter "la droite à s'affirmer... de droite !"

L'intention semble bonne, mais doit-on se définir comme étant "de droite" ? Bof, pour les raisons indiquées ici.

On se reconnaîtra plutôt dans la citation de Ronald Reagan :

"On nous dit qu'il faut choisir entre la gauche et la droite, mais je soumets l'idée qu'il n'y a pas de droite ou de gauche. Il y a seulement un haut, et un bas."

Henri Védas

Commentaires

Le Loup

Je ne connaissais pas cette citation de Reagan, mais c'est effectivement plus proche de la situation actuelle qu'un clivage horizontal...

J. DUMON

La droite, c'est ce qui sert en France à discréditer un adversaire, même entre gens d'habitude classés à droite.
Les partis de droite de l'establishment de France sont toujours parmi les plus à gauche d'Europe. C'est valable aussi pour les partis de gauche.
C'est une constante en France.
D'ailleurs les partis dits de droite ont toujours été très équivoques.
Par ex. les Gaullistes dits "de gauche" ont bien existé, n'est-ce pas?
De gaulle lui-même n'a-t-il pas réintroduit le parti communiste à la Libération.
Et que dire de ministres tels que Louis Joxe, R. Capitant, E. Pisani etc... dans des gouvernements de droite?
Comment s'y retrouver?

Eloi

La droite est une invention de la gauche, qui est maîtresse du jeu.
Les cartes sont truquées par la gauche, qui a d'ailleurs écrit les règles...
La seule solution pour la droite est de sortir du tapis.

merove

Le concept de droite et de gauche est né dans une configuration révolutionnaire, c'est donc un facteur de division idéologique: aussi je propose que ce qui sont opposés à la culture révolutionnaire qui est éthymologiquement : renversement des ordres naturels et surnaturels...

Il convient actuellement de se dégager de tous les concepts idéologiques pour retrouver le chemin de l'unité culturel, sociologique, spirituel

Il faut d'urgence enterrer descartes et les lumières, je vous invite à découvrir les oeuvres du cardinal Pie, archevêque de Poitier.
Lisez les oeuvres de bernanos, maritain, lisez les ancycliques...

merove

Le concept de droite et de gauche est né dans une configuration révolutionnaire, c'est donc un facteur de division idéologique: aussi je propose que ce qui sont opposés à la culture révolutionnaire qui est éthymologiquement : renversement des ordres naturels et surnaturels...

Il convient actuellement de se dégager de tous les concepts idéologiques pour retrouver le chemin de l'unité culturel, sociologique, spirituel

Il faut d'urgence enterrer descartes et les lumières, je vous invite à découvrir les oeuvres du cardinal Pie, archevêque de Poitier.
Lisez les oeuvres de bernanos, maritain, lisez les ancycliques...

Jutte

J'avais écouté M. Brunet sur Radio-Courtoisie à la sortie de son livre. Sa conception de la droite était très simple dans la mesure où il reconnaissait qu'à l'Ecole de journalisme, il n'avait pas osé dire qu'il était de droite. Quand il a osé, il a compris qu'il était le seul (sur 30, me souvient-il).
L'importance de lire son livre n'est donc peut-être pas d'ordre sémantique mais d'amener à comprendre la mainmise par les valeurs dites de gauche sur les médias DANS LEUR ENSEMBLE (puisqu'il reconnaissait que, seul, Le Figaro pouvait compter un ou deux journalistes... de droite). Que dans aucun autre journal, il n'y avait de commentateurs s'affichant avec des valeurs dites de droite.
Surprenant, tout de même..., mais explication de l'uniformité actuelle de l'information.

H.Y.

Le livre d'Eric Brunet fourmille d'anecdote les plus croustillantes les unes que les autres. Un très bon livre.

J. DUMON

Je suis sûr qu'il existe des journalistes de droite, mais ils n'osent pas le dire de peur de perdre leur job et d'être ostracisés.
Reconnaissons ensemble que la France est varaiment bizarre sous certains aspects. Staline est mort et enterré et (presque) oublié en Russie. Pas en France.

Eloi

L'expérience d'un de mes amis, journaliste depuis plusieurs années et étant passé par plusieurs médias, confirme totalement ce que dit Brunet.
Se déclarer de droite dans une salle de rédaction, ou en amont, dans une école de journalisme, équivaut à se désigner comme brebis galleuse.
Le même ami m'affirmait lors des élections de 2002 que près de 80 % des journalistes français se déclaraient de gauche.
Le calcul est simple : lisez Présent !

xangô

la droite et la gauche sont nées en France avec les guerres de religions, dans la seconde partie du 16 ème siècle.C'est depuis cette époque qu'il y a une division en 2 partis, l'un, catholique, issu des Guise et des chefs de la ligue, l'autre, pprotestant, donnant de nos jours Rocard, Deferre, Jospin

Mithrandir

@ Xango

Vision curieuse des guerres dites de religion, mais soit!
Alors vive Henry IV qui a réuni le pays!
Peut-être manque-t-il à la France une autorité pour dépasser les clivages idéologiques et dialectiques!

xangô

@Mithrandir
merci d'avoir deviné!
vive le bon Roi HENRI IV
qui sut se mettre au-dessus de la mêlée

Socrate

La droite existerait-elle en France s'il n'y avait pas de Gauche?

thibault

je prefere le terme de conservateur et d'ultra-conservateur pour dire la droite qui pour moi on des valeurs pour permettre la conservation de la France

et pour la gauche c'est plutot destruction de valeurs depuis pas mal de temps et cosmopolitisme ou internationalisme

xangô

@thibault
d'accord avec toi
mais on est conservateur sur le plan de l'héritage y compris moral et culturel, ou de la famille
par contre, je suis libéral sur le plan économique
c'est pourquoi je propose libéral national

Jerome

Si le respect de l'orthographe est une valeur de droite, que dire des engagements des membres de ce forum... trotsko titiste au moins...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.