Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Russie : Attentat ou accident?
L'intox du Grand Orient dans Le Figaro

Pub pour la franc-maçonnerie dans le Figaro

Le Figaro offre lamentablement aujourd'hui une tribune à Jean-Michel Quillardet, grand maître du Grand-Orient de France, écrite sous forme de publicité de recrutement pour la rentrée :

Godf_1"La maçonnerie est d'abord un conservatoire de tradition, un savoir partagé par tout initié qui par-delà la chaîne du temps, retrouve ce que vécurent Mozart, Montesquieu, Condorcet ou Goethe (...) Cette tradition n'est pas figée (...)
La maçonnerie est un projet qui s'inscrit parfaitement dans la modernité, mais qui ne doit pas s'adapter à la modernité, car elle risquerait alors de s'affadir et de s'affaiblir (...)
Ce qui fait la force du Grand Orient de France, (...) c'est la rencontre du contradictoire, le dialogue de l'opposition, la confrontation des différences puisées dans les mêmes sources : les Lumières".

Bien sûr les Eglises y sont discréditées :

"Les Églises, quelles qu'elles soient, revendiquent leurs vérités comme la Vérité (...) Chez nous, le débat est riche parce qu'il n'oppose pas un camp contre un autre, mais permet aux maçons de prendre la parole sans contrainte, sans consigne, sans posture".

Et surtout, les projets en disent long sur l'influence des francs-maçons :

"De nombreux chantiers nous sont ouverts :
réaffirmer les grands principes de la République.
Redonner sens à la laïcité comprise en tant que liberté absolue de conscience et séparation de l'Église et de l'État.
Réanimer le respect de l'État de droit et des libertés individuelles et collectives si chèrement acquises au cours de l'histoire de notre pays, sans que celles-ci soient conditionnées ou limitées par les émotions populaires, les raisons d'État ou l'opinion médiatique.
Promouvoir l'universalisme qui commence par la construction d'une Europe, non pas en tant que fin et continent, mais en tant qu'idée.
Régénérer le développement de l'éducation et de la culture, à commencer par la culture maçonnique permettant de donner à tous hommes et toutes femmes les outils nécessaires à la compréhension de soi, la connaissance de l'histoire, la rencontre de l'autre".

Etc...

Face à cette banalisation de la franc-maçonnerie, qui reste fidèle à ses racines historiques plongées dans les Lumières rougies du sang des martyrs de la révolution dite française, un catholique doit avoir deux attitudes :

  • Replacer la franc-maçonnerie dans sa réalité en reprenant la magnifique phrase de Charette qui situe l'hérésie maçonnique à sa place, c'est à dire en Adam, l'homme qui s'affranchissant de sa relation avec Dieu, auteur de toute chose, veut construire le monde sans Dieu et avec le fruit de l'arbre de ses propres connaissances :

"Il est vieux comme le diable, le monde qu'ils disent nouveau et qu'ils veulent fonder dans l'absence de Dieu..."

  • Rappeler la vérité de l'Eglise sur cette erreur et l'incompatibilité de la foi catholique avec cette hérésie comme le fit le cardinal Ratzinger :

"Le jugement négatif de l'eglise sur associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l'Eglise, et l'inscription à ces associations reste interdite par l'Eglise".

Lahire

Commentaires

Eloi

Les frères la Gratouille n'en sont pas à une provocation près... Quand au Figaro, Maurras disait déjà que c'était une planche pourrie dans les années 30...

jean-françois

La franc-maçonnerie comme toute société secrète est contraire à toute la société et en particulier à la démocratie.

La propagande de recrutement n'a aucune vraisemblance, de toute façon, il est impossible de vérifier leurs dires. La société secrète interdit de relater les expériences subies dans les réunions secrètes. Ils ne se cacheraient pas, s'ils faisaient le bien.

A cause d'eux il est impossible d'avoir confiance dans les décisions des autorités dont on ne sait jamais de quelles influences elle sont issues.

Interdiction de toute société secrète, donc pas seulement de la franc-maçonnerie !

RV

Visiblement, en France, la Franc-Maçonnerie se porte mieux que l'Eglise, qu'elle semble aussi bien supplanter au sein de l'Etat...

Attention cher Jean-François, si on suit votre raisonnement, vu comme les gens sont prets à croire n'importe quoi, ils pourraient faire interdire... l'Opus Dei !!

free

@RV ; bien sûr qu'elle se porte mieux que l'Eglise, grâce aux nombreuses subventions qu'elle reçoit de nos impôts. La F.M. est un état dans l'état ; elle est prête à toutes les atteintes, même les plus violentes, contre les piliers fondamentaux de notre histoire (dont l'Eglise Catholique) et de la société (dont la famille).

Pitch

Comme M. Mounicq de la Révolution Bleue l'explique, Le Figaro n'est que l'édition du matin du Figamonde, le grand quotidien UMPS monopensant du pays (Le Monde étant celle du soir).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.