Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Gaza : grenade contre une église
Enseignement du Pape sur l'Islam : ce que Benoît XVI a dit, ce qu'on lui fait dire

Benoît XVI et l'islam : Golias hurle avec les loups

Par la voix de Christian Terras, Golias s'en prend vertement à Benoît XVI :

"Notre pape, voulant peut-être faire montre d'érudition en citant un empereur byzantin du XIV-XVe siècle, n'avoue en fait que son impuissance à dialoguer avec les savants de son temps (...) Les discours du pape en Allemagne ne peuvent que nous préoccuper dans la synergie qu'ils manifestent: une opposition au monde (post) moderne".

Golias hurle avec les loups reprenant les arguments déjà ressassés par certains dignitaires musulmans. Rien de nouveau.
Golias hurle avec les loups ceux devant lesquels Benoît XVI ne voulait pas se dérober et ceux qui se sont introduits dans sa bergerie.
Golias hurle avec les loups aujourd'hui. Ses responsables se sont-ils seulement demandés pourquoi les musulmans, comme pour l'affaire des caricatures, ont déclenché leurs réactions trois jours après les faits et la veille de leur jour de prière? Sans doute pas, chez les loups, on suit et on hurle... sans se soucier de qui mène le troupeau.

Lahire

Commentaires

je suis curieux de connaître ce que disait Golias des caricatures de Mahomet ! Avec quels loups hrlait-il cette fois ? Car dans sa précipitation haineuse contre le Saint Père, il n'aurait certainement pas commis le "faux pas" de le suivre, quand celui ci a dénoncé les actes de dérision contre l'Islam, tout en condamnant la violence des réactions de l'époque... Et d'ailleurs, qui avait créé le scandale ? Qui en a pâti en premier ? Comme par hasard...

jean-françois

Résumons : notre pape est un pédant, qui est impuissant à dialoguer, parce que pédant. Cette pédanterie, faite de citations anciennes démontre une opposition au monde moderne.

Quelle logique dans tout cela : aucune.

Le discours de Golias, c'est : Une insulte + un procès d'intention et un pronostic déguisé en constatation.

Au final : Une insulte et un mensonge... Misère de la pensée !

hb

Ne dites pas misère de la pensée de Golias:il n'y a pas de pensée chez Golias.
Le néant intellectuel, la rage du cabot, la misère du damné, et l'Orgueil de Satan.
j'oubliai la Haine des nabots.

Il n'empêche que notre meilleure vengeance à leur égard est de prier pour eux. C'est de plus une obligation pour nous.

l'Omnivore Sobriquet

Juste ce petit commentaire pour dire que l'affaire des caricatures de Mahommet était, de fait, une insulte assez lourde envers l'Islam et les musulmans. Je suis catholique (et français), mais c'est assez facile à comprendre et à ressentir. (image, souillure, insulte, bombe etc.)
Et ici, aujourd'hui dans cette "affaire des propos controversés du pape Benoit Seize", rien, absolument rien, pas la moindre provocation, la moindre insulte. Dire que l'islam a un problème avec la violence, c'est vraiment le b-a ba de ce qu'on peut attendre d'un pape. Comme l'appel à la conversion des juifs aussi, comme la Bonne Nouvelle. Je suis sûr que n'importe quel musulman un peu au fait des affaires du monde le reconnait; un homme qui reproche à un musulman son recours à la violence, c'est évident, c'est normal. De la part d'une haute authorité chrétienne, c'est lévidence même !
(un musulman regarde un chrétien comme un trotskiste-léniniste regarde un bourgeois socialiste.... (le premier sens de l'insulte 'révisioniste!', d'ailleurs, Paul Raissinier étant le 'chaînon manquant', mais je m'égare): je tiens beaucoup à cette simplification : islam=totalitarisme religio-prolétarien)

Méfions-nous de ceux qui veulent associer les deux 'affaires', contre toute logique. Leurs origines étant, d'autre part, fort différentes.
Mon sentiment est que les musulmans de part le monde vont regarder ceux qui répondront par les armes aux 'propos du pape' avec le même regard dédaigneux et dégouté qu'ils ont envers ceux qui mettent des bombes dans des mosquées parce que 'les shiites haïssent les sunnites et réciproquement.'
Je prends un risque : je prédis une cagade totale de cette 'indignation', de cette 'vague de réactions', de cette réssuscée de l'affaire des caricatures; ça ne prend plus ces guignolades, même à coup de bombes. C'est certes plus facile à écrire d'un salon bourbonnais que depuis un café d'Egypte, par exemple, mais on voit déjà qu'écrit depuis Beyrouth ça sortirait plus aisément.

magoo

Lu sur le site de Golias, dans l'article de C. Terras : "Benoît XVI oublie que notre Eglise n’a aucune leçon a donné (sic!) sur le sujet".
Chez Golias on a du mal avec les enseignements du Souverain Pontife, mais aussi avec ceux de l'Académie Française...

laetitiademahlreich

Point positif: Golias pense que le Pape parle au nom de l'Eglise "qui n'a pas de leçon à donner". On progresse dans l'idée de hiérarchie.
Mais je pensais qu'ils étaient favorables à la liberté d'expression (dont ils abusent) & de pensée, eux qui voulaient reléguer la religion à la sphère privée...
Qu'ils aillent au bout de leur logique : soit le Pape a autorité & ils doivent obéissance; soit il n'en a pas & on s'en fout de ce qu'il dit.

Pef

@laetitiademahlreich
Les 2 termes de l'alternative sont bien vus.

On peut aussi relever que bien souvent la pensée de Golias s'organise à partir de données erronées, de présupposés tendancieux et qu'entre celles-ci et les conclusions développées se trouvent des gouffres, des âbimes de la raison.

inconnue

pour moi toute cette affaire tient d'un malentendus aussi qu'il faut s'aider entre chrétiens et musulmans je suis moi même musulmane et pourtout celà ne m'oblige pas à prendre une arme et tuer ma religion ne m'appelle pas à tuer les innocents comme certains pensent des musulmans=terroristes.
pour moi autant que musulmane il s'agit d'un malentendus qui devrait être éclaircis pour le bien de tout le monde on n'a plus besoin de guerre ni d'autres actes terroristes on est suffisament mal jugés pour des actes extrémistes qui ne sont pas notre ni digne de vrais musulmans.
aussi j'appelle à mes frères de penser et de repenser avant d'agir bêtement

Ano

la Revue Golias est un univers de souffre

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.