Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le rapport Machelon décortiqué par un de nos lecteurs
La Turquie et la sécurité du monde

Commentaires

furgole

Si la démocratie existait dans notre pays, ayant lu ce rapport, la nation entière, peuples de gauche et de droite confondus, serait dans la rue à demander gravement des comptes au petit homme au Karcher.

jean-françois

Chirac s'en fout, sa femme et lui profitent des palais nationaux depuis bientôt quarante ans, avec gardes payés par les impôts, alors, les difficultés des habitants de la Seine-Saint-Denis, ils en ont rien à fiche.

Le quai Branly, la diffamation de la France conformément aux canons de la propagande communiste, ça l'intéresse, le reste... Après lui, le déluge.

Robert

Une fois viré de l'Elysée, on lui offre un studio à St Denis ? Cela lui rappelera sa sortie de 1991 sur les immigrés.

mangouste

j'ai habité à Bobigny il y a treize ans, au doux âge de l'adolescence... J'y ai vu les drapeaux brulés devant la prefecture le 14 juillet, les inscriptions "vive Saddam" sur les tableau de classe, j'y ai subi les menaces, les coups de tête et de poing en plein cours, les insultes dans le métro. J'y ai entendu parler de "gaulois", de "ces fils de p... d'occidentaux. Mais à l'époque, personne n'en parlait. Quand je suis arrivé dans la belle ville bourgeoise d'Aix et que je parlais de tout cela à mes ami(e)s, tout le monde s'en fichait royalement. J'était un lepeniste un peu exité, et les arabes, alors, ne venaient pas se promener sur le cours Mirabeau. "tant qu'ils restent dans leurs cités" me répondait-on. Qu'il y ait dans ces cités des jeunes français de familles pauvres qui n'avaient ppas les moyens de s'offrir un hotel particulier à Aix pour vivre normalement ne les émouvait pas trop. Le fantasme de l'islamisation ? Je les ennuyait avec ça. Pour eux, qui votaient tour à tour Villiers ou Chirac, tout cela n'existait pas, c'était des élucubrations d'un militant du FN. Je souhaite maintenant que ce que j'ai connu en Seine St Denis, leurs enfants le connaissent à Aix. Etre blond aux yeux bleus, patriote et fier de l'être, porter une croix scoute à son revers, à quinze ans à l'époque, c'était de la résistance. Mais tout le monde s'en F...tait. Aujourd'hui, ce serait de l'héroïsme ou de l'inconscience.

Flavien

Le problème dans tout ça c'est que personne ne dit nul part qu'on est un des pays d'europe qui finance le moins son système judiciaire (ramené au PIB).
Les prisons sont surchargées, il y a un manque flagrant de personnel dans les tribunaux, et tout ce que naboléon nous propose c'est d'augmenter le nombre de flics ou de durcir les lois.
Malheureusement à chaque fois qu'un ministre veut construire des prisons, il se fait traiter de fasciste. De toutes façons, l'opposition appelant à violer les lois plutot qu'à les réformer, c'est pas sur elle qu'il faudra compter pour faire appliquer une loi.

Enfin, le plus grave dans ce qui est dénoncé par le préfet c'est le sentiment d'impunité qu'ont maintenant les mineurs.

sixtine

@ mangouste : bravo, oui, ce que vous avez fait, c'était de la résistance.

Ce qui me surprend le plus dans ce débat, c'est que l'on fait semblant de découvrir la lune. Mais tout le monde le sait bien, que la Seine St Denis, depuis des décennies, était un fief stalinien (le dernier au monde avec la Corée du Nord et Cuba) puis un fief islamiste.
On le sait, que le TGI de Bobigny est depuis les années 1970 (cf Gisèle Halimi et les procès pour IVG) le lieu d'une tribune doctrinaires pour une ultra-gauche libertaire, bobo, riche, qui se donne bonne conscience en s'imaginant "faire du social"...
Nos journaleux et nos politiques donnent des leçons sur ce qu'il faut faire en Seine St Denis : pourquoi se priveraient-ils, ils n'y vivent pas.
Il est effectivement très facile d'habiter St Germain des Prés et de jouer les beaux esprits généreux avec l'argent des contribuables à Bobogny.
(pensons à Elizabeth Guigou qui est élue de ce beau département...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.