Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Inauguration de la Place Jean-Paul II à Paris
Bayrou contre la connivence politico-médiatique

Notre-Dame expulsée de Colpo

Colpo_1 Depuis 1893, Notre-Dame, patronne du village de Colpo dans le Morbihan, avait une statue posée en haut d'une colonne sur la place du village.
En cet été 2006, le conseil municipal a tout simplement décidé de l'enlever sans raison précise et sans aucun projet de replacement. Deux membres du conseil municipal démissionnent (Françoise Avazeri et Raymond Prono) et le village est en émoi :

"La plupart des élus ne sont pas natifs de Colpo et ne connaissent pas l'histoire de cette statue. Elle représente la Vierge, patronne de Colpo, et est en place depuis 1893. Pour les anciens, elle fait partie du patrimoine" déclare l'élu démissionnaire.

Le maire se dit "sidéré :

"On l'a déplacée parce qu'on la trouve anachronique (sic)!. Déjà qu'il y a un calvaire sur la place de la mairie... on réfléchit où on pourrait la remettre".

S'il est sidéré par la réaction de deux élus et de ses administrés, il peut l'être encore plus fortement et peut-être revoir sa copie si des catholiques lui faisaient part de leur sainte colère à voir ainsi arbitrairement déboulonnés l'histoire du salut des hommes et les signes visibles de la foi qui animaient et animent encore les Français. Par ailleurs, on doit être surpris de cette acception de la notion de "tolérance" si chère à nos politiques et d'une certaine façon de reécrire l'histoire en faisant disparaître les signes visibles de ce qu'elle fut réellement.
Pour lancer un sujet sur le forum de la commune : cliquez ici.
Pour écrire à André Le Corff, maire (via la mairie) : cliquez ici.

La déchristianisation de la France passe aussi par la disparition des signes visibles de l'existence de Dieu, de son règne social et de l'Eglise. Pour appuyer l'importance qu'elle prend dans notre pays, j'aurais aimé retrouvé la page internet qui juxtaposant les cartes des années 80 à celles d'aujourd'hui, montrait les dizaines de calvaires plantés à la croisée des routes de France "disparus" par la construction des ronds-points. Battons-nous au moins pour ce qui reste...

Lahire (merci à TL de nous avoir transmis cette copie de l'article)

Commentaires

NOUVEAU

Une statue de ND de fatima avait également été refoulée d'Assise,lors des "fameuses" réunions inter-religieuses,sans causer le même émoi.

xango

vous n'avez pas compris: la déchristianisation de la France est le préalable à son islamisation
on enlève d'abord les statues
on construit ensuite les mosquèes

Franc

Une seule solution : EN 2008,DEBOULONNER LE MAIRE...

NOUVEAU

Mais les Musulmans, n'a t-on pas prié AVEC eux, à Assise?

mobix

La statue de St Jacques ne devait-elle pas être expulsée de Compostelle ?

Qu'en est-il exactement ?

NOUVEAU

Cela étatit prévu mais ce projet a été abandonné

Malleus

J'ai écrit au maire de Colpo, j'attends sa réponse. Si il y a matière à rapporter, je ne manquerai pas de le faire ici.

René LE GALL

Voici la copie de ma lettre au Maire de Colpo
Monsieur le Maire,

Ayant travaillé à Grandchamp, de par ma perofession je me rendais souvent à Colpo.
J'ai appris avec une grande tristesse le fait que vous ayez fait enlever la statue de la Vierge Marie qui, depuis 1893 se trouvait au centre du village et que plus de quatre générations ont toujours vénérée.
Cette représentation faisant partie du patrimoine religieux de la commune et il ne vous appartenait donc pas, sans l'avis de l'ensemble de la population, celui du prêtre catholique desservant la commune et celui de l'Evêque de Vannes de procéder à cet enlèvement.
L'idée que vous avez eue est vraiment malheureuse.
Pour le cas où vous seriez à court d'idées, je vous en suggères deux :
La première, au nom de la réconciliation franco-allemande de dynamitter le Monument aux Morts.
Et la seconde, puisque la France n'est plus qu'une région dans le grand espace européen, d'aller porter la statue de Marianne qui préside en votre mairie, à la décharge publique.
Veuilez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes sentiments distingués.

NOUVEAU

et vous pensez qu'une telle lettre peut faire avancer les choses!!
Quel type de réaction attendez vous du maire? ou souhaitiez vous seulement vous faire plaisir?

Malleus

Moi je l'aime bien, la lettre de René Le Gall. Il a souligné avec calme l'unilatéralité scandaleuse du maire, et comme il se doute bien que le maire n'en a rien à secouer, de ce genre d'argumentation de bonne foi (sinon il n'aurait pas agi comme il l'a fait), il s'est fait plaisir au passage.
De toute manière, ce qui compte ce n'est pas de donner un preuve de bonne foi dialectique ,parce qu'en face il n'y pas ce qu'on peut appeler un "interlocuteur" prêt à dialoguer. Il n'y a qu'un petit tyran jacobin. Il n'a probablement pas envie d'écouter les jérémiades, les suppliques, de personnes "anachroniques". Ce n'est pas à celà que doivent servir nos lettres.
Ce qui importe, c'est de faire remonter jusqu'à lui la manifestation d'une désapprobation la plus importante possible. Et plus le ton des lettres sera varié (ironique, rationnel, légaliste, colèrique, triste etc...), plus il aura l'idée d'avoir suscité l'unanimité contre lui.

Ma lettre était bien plus diplomatique que celle de René, mais je n'ai pas obtenu de réponse pour autant.
En revanche, le petit robespierre de Coplo sait qu'il a reçu plusieurs lettres différentes.

Allez, chacun la sienne !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.