Message de Noël sur Channel 4
Royal pro-avortement

Rapport Claeys : unanimité en faveur d'une science sans conscience

Claeys En octobre 2004, Jean-Louis Debré a demandé à l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques d'établir un rapport sur "les recherches sur le fonctionnement des cellules vivantes". Au nom de l'Office, le député socialiste Alain Claeys (photo) a présenté ce rapport mercredi dernier. Comme par hasard, note Le Monde, à la veille du Téléthon.

Son long rapport (189 pages pour cette version provisoire, pdf) propose essentiellement deux évolutions inquiétantes : généraliser l'expérimentation sur les embryons et légaliser le clonage "thérapeutique".

  • L'Office recommande d'abord de "généraliser l’expérimentation sur les embryons, qu’on nous avait présentée en 2004 comme une mesure d’exception." (communiqué de l'Alliance pour les Droits de la Vie)

Il s'agit de supprimer le régime dérogatoire établi par la loi de bioéthique de 2004 : cette loi, qui doit être revue en 2009, stipule que "la recherche sur l'embryon humain est interdite"... tout en permettant son autorisation au cas par cas (10 autorisations en 2006).

L'Office veut passer de l'interdiction avec dérogations à un régime d'autorisation "contrôlée", financer l'expérimentation avec des fonds publics, et ne pas attendre 2009 mais légiférer dès 2007. Le Figaro cite cet aveu désarmant d'Axel Kahn : le régime dérogatoire n'était de toute manière qu'une "habileté tactique" pour faire accepter la loi de 2004 aux "députés ayant des convictions religieuses" !

  • "Concernant le clonage, [le rapport fait] une nième tentative de prôner sa légalisation en le camouflant sous une nouvelle terminologie." (ADV)

Il propose en effet de ne plus utiliser le terme (déjà très critiquable) de "clonage Clonage thérapeutique" mais celui de "transfert nucléaire". Cette entourloupe avait déjà été suggérée par le rapport Fagniez remis au Premier ministre l'été dernier - entourloupe, car il s'agit de dissimuler la réalité rappelée par l'ADV : "il n’y a toujours qu’une forme de clonage et qu’il s’agit bien de création d’embryons humains."

Libération (qui n'arrive même pas à orthographier correctement le nom du député Claeys...) prétend que le rapport ne "masque pas" les problèmes éthiques suscités par ses propositions - mais rien n'est plus faux, et ce dès son introduction, où M. Claeys écrit :

"Le débat sur les cellules souches embryonnaires a réactivé le débat sur l'embryon [...]. Je n'aborderai pas cette question dans ce rapport car j'estime qu'elle est d'abord et avant tout du ressort de la sphère la plus intime de chacun."

Et hop ! Le statut de l'embryon est une question relevant à la sphère privée, donc le législateur peut sans vergogne le traiter comme un matériau... Bien joué, M. Claeys !

Le plus inquiétant pour l'avenir, c'est que ce rapport effarant a été adopté à l'unanimité des membres de l'Office (UMP, PS, UDF, PC...) - nous reviendrons sur ce point dans un prochain post. Comme l'indique Tudgual Derville de l'ADV, "[c]es recommandations en disent long sur les risques législatifs à l'issue des présidentielles [...]. Elles vont accroître la pression et manifestent plus encore la gravité des enjeux."

Henri Védas

Commentaires

Père Patrick Nathan

De la France à l’ONU, la BIOETHIQUE libéralise le clonage humain

Véritable contenu des textes de loi bioéthique française, ainsi que celui de la déclaration de l'ONU du 8 mars 2005.

En résumé : La loi française du 6 août 2004, ainsi que la formule ONU du 8 mars 2005 n'interdisent que par principe les diverses formes de clonage humain, considérant la liberté d’y contrevenir dans certains cas, sans inconvénient pénal ou international. De fait, la loi française de bioéthique du 8 août 2004 autorise textuellement toutes les formes de clonage de l'homme, tout en affirmant le « principe moral » de sa condamnation.

L'intrusion dans le Sanctuaire des origines de la Vie officialise donc une LOI d'ABOMINATION (désignée bibliquement comme source de désolation métaphysique jusqu'à la fin du monde) :

La déclaration non-contraignante contre le clonage humain du 8 mars 2005 votée par l’Assemblée Générale de l’ONU relaye l’exemple français d’une grave condamnation morale camouflant simultanément une libéralisation de fait dans la pratique. L’unanimité des nations et des hommes feint d’ignorer la nature de la gravité du clonage humain comme transgression contre la Dignité de l'Arbre de la Vie et de la Présence effective du Créateur...

Cette faute, qui dépasse en gravité toute faute, a son nom depuis longtemps dans la Révélation prophétique : “Abomination de la désolation” (dans la Bible : « Shiqoutsim Meshomem »), que l’ange Gabriel avait annoncée et expliquée au prophète Daniel (Dan. 9, 27) :

« Confirmabit autem pactum multis hebdoma una, et in dimidio hebdomadis deficiet hostia et sacrificium, et in templo erit abominatio desolationis, et usque ad consummationem et finem perseverabit desolatio » [trad. St Jérôme & Vulgate]

• IL ( LE CHEF A VENIR du v.26) CONFORTERA UN PACTE AVEC BEAUCOUP SUR LA DUREE D’UNE SEMAINE.
• SUR LA DUREE D’UNE DEMI SEMAINE L’HOSTIE ET LE SACRIFICE SUPPRIMERA.
• (C’EST QUE ) SUR L’AILE DU TEMPLE SERA L’ABOMINATION DE LA DESOLATION.
• ET JUSQU'A LA CONSOMMATION DE LA FIN LA DESOLATION PERDURERA [trad. Analytique]

Jésus précise : « Lorsque vous verrez l’Abomination de la Désolation dont parle le prophète Daniel établie dans le lieu Saint, que celui qui lit discerne [quel est ce lieu !] » (Mt. 24, 15)
Quant au lieu Saint du Temple, on peut penser à l’herméneutique de Jean l’Evangéliste:
Le temple est le corps de l’homme (Jean 2)


(Pour ceux que cela interresse, ces deux versets ont fait cette année l'objet d'une exégèse originale et nouvelle, à partir de la version hébraïque, elle-même trans-litérée en hébreu archaïque selon la méthode de Fernand Crombette…
Ce travail d’exégèse à partir d’un hébreu mono-syllabique, se réalise en retrouvant pour chaque mono-syllabe de la version officielle de l’hébreu classique sa traduction scientifique en langage sémitique usité lors de la présence du Peuple d’Abraham en Egypte. Traduction rendue possible par les recherches les plus modernes de la linguistique, à partir de l’égyptologie, des synopses de diverses versions épigraphiques et scripturaires des langues pré-mosaïques ; certaines versions coptes encore aujourd’hui en usage dans les Eglises confirment la solidité des résultats obtenus : Stupéfiant, c'est l'annonce de la loi d'Abomination d'aout 2004
Voir http://trinite.1.free.fr/MESSINDEX/parousie.doc)

Sancenay

On remarquera combien la position de M.Clayes est semblable à celle du pieux Bayrou.Tous deux sont frappés du syndrome de la "sphère privée".

Inconnu

Peut-être tout simplement que ces gens-là n'ont pas de sphère intime eux. Allons, si, ils ont une âme. Mais ils l'ont oubliée. C'est logique qu'ils l'oublient chez les autres.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.