Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mgr Cattenoz définit l'école catholique
Une nouvelle défection dans le camp Bayrou

La fédération des parents d'élèves fait de la politique

La FCPE (fédérant les parents d'élèves de l'école publique et qui plaide notamment pour la distribution de préservatifs dans les lycées) a envoyé un questionnaire aux candidats à la présidentielle, sauf à Jean-Marie Le Pen et Philippe de Villiers. C'est "une décision politique". Les réponses seront publiées dans la revue de la FCPE tirée à 230000 exemplaires. La FCPE souhaite notamment que les établissements privés sous contrat soient intégrés à la carte scolaire.

Michel Janva

Commentaires

mangouste

Voilà un bel exemple de la dictature dans laquelle nous devons évoluer... Elle est le fruit conjoint d'une volonté perverse de nos ennemis, de leur capacité à s'organiser et s'unir, comme aussi des multiples renoncements, abdications et lâchetés de ceux qui étaient nos amis. Qui osera, au sein du parti officielement de droite, s'insurger contre ces mesures discriminatoires et antidémocratiques. Philippe de Villiers, qui faisait le pari de ne pas tomber dans la sphère des "exclus du débat politique", y est englobé à son tour. Point n'est besoin de "dérapages verbaux", ce sont nos idées elle-mêmes qui sont si scrupuleusement combattues et baillonées. S'il parvient à prendre la place du FN dans le coeur de patriotes, il la prendra aussi dans celui des ennemis de nos valeurs. Tôt ou tard.

Sancenay

la FCPE n'a jamais eu d'autre objet que le minage politique de l'éducation. Cela en dit long sur les candidats qu'ils jugent dignes de leur jeu de questions-réponses formatées à la je-te-tiens-tu-me-tiens-par la barbichette.Honneur évidemmment aux exclus.

anne-marie

Normal,pour une association qui a été fondée par des enseignants /parents d'élèves !

emilien

un bel exemple de sectarisme!Mais c'est à l'image de l' education nationale qui est la structure qui en France s'approche le plus du totalitarisme.Ayant été dans l'enseignement public de la maternelle jusqu'au bac , j'ai longtemps cru que nos idées étaient totalement diabolisées par pratiquement toute la population;alors que c étaient seulement mes profs qui les considéraient comme inadmissibles.C'est hors de l'école qu 'on apprend la liberté de penser.A quand une épuration de l'education nationale?

brigitte

N'est-ce pas ce que l'on appelle la discrimination?cf les affiches dont la HALDE nous innonde

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.